"L'être contre l'avoir" par Francis Cousin, invité sur Méridien Zéro - 26 Novembre 2012
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Jeudi 15 Août 2019 à 21:14:47



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    




 

"L'être contre l'avoir" par Francis Cousin, invité sur Méridien Zéro - 26 Novembre 2012

Vidéo # 4552 d'un enregistrement sonore en Français ( ) insérée le Vendredi 30 Novembre 2012 à 15:07:45 dans la catégorie "Philosophie, Philosophes, et Intellectuels"

Durée : 01 hr 29 min 56 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo est un enregistrement de l'émission "Méridien Zéro" du 26 Novembre 2012, où Francis Cousin, philosophe radical et situationiste, est invité à s'exprimer sur son dernier ouvrage "L'être contre l'avoir".

Une synthèse de son intervention :

Un entretien savoureux sous des accents de radicalité.

La philosophie de l’être et la philosophie de l’insurrection :

Il y a deux type de philosophie possible : une philosophie de la connivence et une philosophie de l’insurrection.

La philosophie de la connivence travaille dans la spécificité de la vie fausse, de la vie spectaculaire marchande sacralisé par le crétinisme universitaire contemporain, qui nous dit qu’on va accompagner le monde avec un complément d’âme, qui décore la bêtise et la pestilence contemporaine avec des réflexions justificative (ex : il faudrait une éthique, une illumination morale …tout un décorum artificiel pour enjoliver la servitude).

La philosophie de l’insurrection (du vrai, radical) est une philosophie qui va aux racines de l’être, c.à.d. aux racines de ce qui se tient debout dans le non monnayable et le non appropriable. Elle va au-delà du spectacle de la vie fausse, qui pose la question de l’être et explique que toute l’histoire de l’humanité est une contradiction de la dynamique de l’être et de la dynamique de l’avoir.

Héraclite et Parménide ont posé méthodologiquement une rupture radicale avec tout ce qui allait suivre : le développement de la civilisation, de la société de l’avoir qui aboutit à l’apothéose moderne du spectacle de la marchandise et de la tyrannie, de tous les esclavages marchand possible.

Entre les présocratiques et Marx & Hegel, la philosophie n’est rien d’autre qu’une accoutumance à l’ordre de l’aliénation et à l’ordre de la servitude.

Tous les systèmes philosophiques sont des champs de catégorisation du réel adéquat aux nécessités du dressage politique et économique des hommes.

La société de l’être et la société de l’avoir :

La communauté de l’être est opposée à la société de l’avoir. L’être est tout ce qui se tient debout dans la relation cosmique au vivre tel qu’il ne soit ni monnayable ni appropriable. C’est notre faculté à émerger dans la jouissance d’un croitre qui ne peut pas être monnayable ou appropriable.

Hegel, Marx et les présocratiques posent une réflexion dialectique sur la totalité de l’histoire à partir d’un concept essentiel qui est celui de l’unité brisée. Il y’ a une unité brisée primordiale, c’est le communisme primordial, c’est la communauté radicale des temps originels tel qu’on la trouve chez les sioux, chez les germains, chez les cheyennes, chez les celtes archaïques etc.

Dans la communauté organique, il n’y a pas de médiation. On est dans une sacralité cosmique sans État et sans argent comme les sioux les cheyennes, les germains, les aborigènes d’Australie, comme l’ont été tous les peuples de la terre. La révolution néolithique fait émerger quelque chose de nouveau qui est le stock agraire qui a bouleversé les communautés organiques puisqu’ elle a créé des surplus qui ont permit des échanges. L’échange va dissocier le groupe, il se crée alors un produire qui n’est plus un produire humain mais un produire pour l’échange qui va s’appeler économie.

C’est une révolution de toutes les perspectives sociales communautaires. Les groupes se mettent à échanger entre eux et à un certain degré l’échange prend naissance au sein même des communautés ce qui casse l’organicité première de l’immanence sacrale et casse l’être.

Les communautés de l’être qui sont radicalement antinomique à la société de l’avoir. L’un des points essentiel à la communauté de l’avoir c’est l’État car dans les communautés organiques, il n’y a pas d’État. Il surgit au moment ou l’unité primordiale ayant vacillée, la dissociation nécessite qu’une structure vienne réorganiser et réunifier. Cette économie qui dissocie le groupe primordial doit être accompagnée d’une soudure politique de contrôle social qui s’appelle l’État. L’émergence de l’État et de l’argent ont lieu en même temps.

L’état et l’économie naissent sur les ruines de la société primordiale pour organiser l’assujettissement des hommes à l’avoir.

Chez les communautés primordiales tout est sacral. Le sacral est ce temps absolu dans lequel tout est immanence, de la communauté organique, du flux de vie. A l’époque il n’y a pas de religion mais le divin existe. Le divin, la sacralité le cosmique, c’est le tout du monde. Un cheyenne ou un germain ne peut rien acheter ni vendre. Ils n’achètent ni ne vendent. On est dans un cosmique sacral ou on produit pour le besoin humain.

Le sacré sera la structure de liquidation du sacral. La religion nait sur les décombre du sacral pour en gérer les restes qu’elle appelle le sacré. Toute l’histoire du néolithique à la modernité capitaliste c’est le sacré qui réduit parce que le profane ne cesse de s’étendre jusqu’ à aboutir à la pathologie contemporaine ou la religion de l’économie devient la religion du nouveau temps c.à.d. la religion du profane absolu.

On ne pourra refonder la vie humaine que sur les communautés de l’être qui sont radicalement antinomique à la société de l’avoir.

Le communisme est une reviviscence de notre ancestralité cosmique, contrairement au bolchévisme qui est un constructivisme socialiste technique contemporain et étatique.

Le bolchévisme :

Marx a cette spécificité d’être l’un des auteurs les plus cité et le moins lu. Marx est l’anti-Lénine le plus absolu. Il a terminé sa vie en clamant qu’il n’était pas Marxiste.

La grande coupure entre Marx et Lénine c’est notamment l’avant-garde.

Marx dit : « la conscience radicale c’est l’automouvement de la classe ouvrière. L’ émancipation des travailleurs viendra des travailleurs eux même ».

Lénine dit « la classe ouvrière c’est de la merde, il lui faut des intellectuels supérieurement intelligent qui vont l’éduquer. Si des intellectuels déclassés ne viennent pas éclairer la classe ouvrière, elle sera incapable de … »

C’est pour cela que le Léninisme a fourni toute les polices à l’appareil d’État pour non seulement guider la classe mais aussi la punir et la fusiller.

Les courants radicaux qui se réclament de Marx contre le bolchévisme sont anti syndicaliste et antipolitique et veulent retrouver la communauté de l’être débarrassé de l’argent et de l’État alors que les partis gauchistes ont tous le fantasme suprématiste d’une avant-garde qui va guider, organiser régenter la classe.

De l’ultra gauche du capital à l’ultra droite du capital, c’est le règne de la marchandise, de l’aliénation, de la servitude.

Le mensonge de la société marchande :

Le fétichisme de la marchandise, le spectacle du faux qui est orchestré par le système aboutit à cette logique que Marx, Debord et d’ autres ont compris et qui renvoi aux présocratiques, c’ est que dans la sphère du pouvoir, de la politique et de la mystification, tout ce qui est présenté comme vrai est faux, et tout ce qui est présenté comme faux est vrai. Il y a la vérité officielle qui est la mystification du pouvoir en mouvement et il y a la vérité réelle qui est à rebours de tous les dogmes. Le propre du fétichisme de la marchandise est d’investir tout ce qui le conteste pour le réécrire et le falsifier.

Le concept de désinformation est insuffisant. Il nous donnerait à croire que le système par des systèmes de renversements construit le faux. Or le faux n’est pas une construction diabolique et complotiste d’états major. Le faux est la substance même du fétichisme de la marchandise, c’est une immanence. Évidemment il y’a des états major dans les services qui organisent, mais ils n’ont aucun pouvoir. Ils sont eux même dans la mystification du fétichisme, ce ne sont pas eux qui organisent le fétichisme de la marchandise, c’est le fétichisme de la marchandise qui les organise et les manipule.

La bourgeoisie :

Tous les couillons gauchistes qui vous disent « la bourgeoisie » n’ont pas lu Marx. Marx explique qu’au moment ou la domination réelle de la marchandise se met en mouvement, la bourgeoisie est supplantée, digérée et annihilée par la classe capitaliste. La bourgeoisie était cette classe propriétaire des moyens de production qui gérait dans une phase intermédiaire les débuts de la marchandise. Au moment de la domination réelle de la marchandise, Marx dit qu’une classe capitaliste salariée anonyme nomade se met en mouvement et elle ne gère pas le capital, c’est le capital qui la gère.

L’immigration :

Il y’ a une compréhension radicale et subversive de l’immigration que l’extrême gauche et l’ultra gauche est incapable de faire sous prétexte que le front national et les mouvements droitiste ont posé la question en termes identitaire, eux se refusent de la poser en terme radicaux et en terme sociaux.

Les textes que Marx a fait sur l’armée de réserve, qui dit que clairement l’armée de réserve c’est changer le prolétariat à un moment donné dans le cadre de la modernisation du capital. On prend deux femmes à la place d’un homme, on prend trois chinois à la place d’un yankee. Le capital n’a pas mit les femmes au travail pour les libérer, il ne prend pas les immigrés par fraternité humanitaire, il les a mit au travail pour baisser les couts.

Effondrement du système capitaliste :

Marx n’a pas écris la biologie du capital, il en a écris la nécrologie. Qu’est ce qui fait qu’à un moment donné cette gigantesque spirale de folie, de profits et d’impossibilité de profits rend la crise inéluctable ? C’est qu’on est arrivé au point ou le procès de reproduction du capital est dans l’incapacité de reproduire sa propre reproduction. C’est un moment dialectique très fort, chez Marx et Hegel et on retrouve du même coup les présocratiques sur le renversement dialectique et sur le saut qualitatif.

Le cheminement de l’effondrement est bien posé par Marx dans le livre III du capital dans la compréhension radicale de la fonction du crédit. Le crédit est une anticipation chimérique de plus value. Il est ce qui anticipe un profit qui n’est pas là et qui est censé se réaliser plus tard. Le capital ne produit pas de marchandise pour les besoins humains mais uniquement pour engendrer des profits. Ce qui crée de la valeur du point de vue du capital c’est l’exploitation du travail humain. Une machine ne produit pas de valeur, elle ne fait que transmettre aux marchandises la valeur du travail humain cristallisé en elle. Le capitalisme est donc dans une contradiction : seul le travail humain produit de la valeur, mais il doit pour le marché baisser ses couts et produire de plus en plus vite et mécaniser la production. Le capital produit donc dans le cadre d’une baisse de profit universelle et générale de plus en plus de marchandise, la baisse du profit en taux devant être compensé en masse ; On aboutit donc à des saturations de marchés. La dialectique du crédit permet de faire illusion un certain temps.

Nous sommes à présent entré dans cette phase critique radicale que Marx appelle le renversement de la ligne de crédit ou l’anticipation de plus value se renverse : on a beau ouvrir des lignes de crédits à l’ infini, la saturation des marchés rend l’anticipation de plus value impossible.

Ce que montre Marx et Rosa Luxembourg, c’est que à partir du moment où on entre dans la modernité, le capital ne peut plus écouler ses surproductions dans les dynamiques de colonisation puisque le monde tout entier a été partagé et on entre dans une dialectique nouvelle que Rosa Luxembourg appelle dialectique de la crise, de la guerre et de la reconstruction c.à.d. qu’à chaque saturation des marchés, il y’ a une guerre mondiale qui casse tout et on redémarre.

Le communisme comme alternative :

Le communisme sera cette fédération mondiale des communes, de la production humaine nécessaire, pour les besoins humain nécessaires en négation radicale de la marchandise de l’État et de l’argent.

Source : Mérdien Zéro ().

Présentation du livre par l'éditeur :

L’auteur, Francis Cousin est docteur en philosophie. Il a produit ou participé depuis trente ans à de nombreuses productions, essentiellement dans des cadres collectifs ou anonymes, parce qu’il récuse la possibilité d’approcher la vérité réelle, forcément impersonnelle, à travers la perception vaniteuse de l’intellectuel égotiste. Il se définit lui-même comme philosophe praticien du logos radical. Son projet vise à dévoiler la nature des mystifications historiques en explicitant la lutte ontologique universelle entre l’être générique de l’homme, et les progrès civilisateurs de la domestication.

Au cœur de sa démarche, Francis Cousin a fondé à Paris le Cabinet de Philo-analyse, un lieu de dialogue qui accompagne tous ceux qui entendent – par la dynamique de la parole déliée, retrouver l’authenticité désaliénée du cheminement vers un vivre humain véritable. Bref, sortir de l’ordre psychique contemporain du mensonge généralisé, dont la seule finalité est d’amener l’humain à se renier lui-même.

A l’heure où les troubles sociaux d’envergure, qui partout s’annoncent, menacent l’organisation inhumaine de l’ordre existant, l’auteur tient à dire qu’il n’est pas indifférent de rappeler que toutes les politiques de la raison marchande sont, de l’extrême droite à l’extrême gauche du Capital, l’ennemi absolu et définitif de toute joie humaine véridique.

Le spectacle du fétichisme de la marchandise fait le devenir du monde. L'existence humaine n'y est là qu'une longue errance angoissée sur le marché narcissique des rencontres factices. Partout règne la liberté despotique de l'argent et l'humain asservi et déchiré par la dictature démocratique de l'avoir et du paraître, ne cesse de consommer sa propre soumission. Contre ce totalitarisme de la fausse conscience, il s'agit de tourner le dos à la mise en scène de la passivité moderne, pour retrouver les véritables chemins du sens critique et poser en pratique la question radicale de l'authenticité de l'être. A l'heure où les troubles sociaux d' envergure, qui partout s'annoncent, menacent l'organisation inhumaine de l' ordre existant, l'auteur tient à dire qu'il n est pas indifférent de rappeler que toutes les politiques de la raison marchande sont, de l'extrême droite à l'extrême gauche du Capital, l'ennemi absolu et définitif de toute joie humaine véridique.

Données techniques :

Titre : "L'être contre l'avoir"
Sous-titre : "Pour une critique radicale et définitive du faux omniprésent..."
Auteur : Francis Cousin
Éditeur : Retour aux Sources
Parution : 2012
Format : 336 pages
ISBN : 978-2-35512-047-3

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.

Nota Bene 1 : si vous souhaitez en savoir plus sur Francis Cousin et son ouvrage, voyez "Sommes-nous en état de survie ? avec Francis Cousin (L'être contre l'avoir) et Christopher Lasch (La Culture de l'égoïsme) - Radio Courtoisie - 20 Novembre 2012", une vidéo également visible sur ce site, [ici].

Nota Bene 2 : pour afficher la liste de tous les vidéos de ce site avec Francis Cousin, cliquez [ici].



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "Francis" et "Cousin", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "capital", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "effondre", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "ruine", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "faillite", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "ruine", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "effondrement", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "capital", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "marchand", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "l'être", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "Méridien" et "Zéro", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Philosophie, Philosophes, et Intellectuels", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 


  Pour trouver d'autres vidéos parmi les 9019 actuellement recensées dans la Base de Données,
n'hésitez pas à modifier les filtres de recherche, puis à cliquer ensuite sur le bouton [ Rechercher ]
 



 



Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .