Corruption et Françafrique : "Biens mal acquis profitent toujours : enquête sur un pillage d'États"
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Mercredi 13 Mars 2019 à 20:56:11



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    




 

Corruption et Françafrique : "Biens mal acquis profitent toujours : enquête sur un pillage d'États"

Vidéo # 6313 en Français () insérée le Jeudi 26 Septembre 2013 à 21:11:23 dans la catégorie "Mafias, Gangs, Corruption, Crimes et Business"

Durée : 01 hr 10 min 54 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Synopsis :

Ils dépensent des dizaines de millions d'euros pour s'offrir des voitures de luxe, des yachts, ou encore des hôtels particuliers en plein cœur de Paris et des villas à Malibu, mais dirigent des Etats dont la population vit dans la misère.

Pour William Bourdon, cette situation n'est pas une fatalité. Il y a trois ans, cet avocat militant, soutenu par l'association Transparency International, a ainsi décidé de lancer une plainte contre trois chefs d'États africains pour blanchiment d'argent et détournement de fonds.

Retour sur les étapes de cette procédure que beaucoup vouaient à l'échec, à travers une enquête auprès des administrateurs suisses, des hommes de l'ombre de la Françafrique, mais aussi des avocats et des responsables politiques français.

Critique :

Officiellement, il n'existe aucune preuve de corruption : le fils du président de Guinée équatoriale a beau cramer des millions place Vendôme, collectionner les Maserati, posséder un hôtel particulier avenue Foch, distribuer vingt mille euros en petites coupures dans une discothèque parisienne pour le seul plaisir de flamber, il ne puiserait que dans la petite cagnotte familiale ! Depuis 2007, une plainte internationale vise pourtant ces fameux « biens mal acquis » et autres dépenses suspectes de certains dirigeants africains.

Villas, berlines, montres de luxe... ce passionnant reportage traque les achats compulsifs et compile les témoignages à charge, de l'avocat William Bourdon (Transparency International) à différents administrateurs suisses, qui décrivent un gigantesque système de détournement de fonds publics. L'enquête est solide, appuyée sur beaucoup d'éléments déjà connus, mais habilement mis en perspective. La journaliste Magali Serre part du très prodigue Téodorin Obiang, vice-président de Guinée équatoriale, puis s'attaque au cas de la famille Bongo (Gabon), avec ses trente-trois « pied-à-terre » parisiens ! Elle souligne la complicité historique des autorités françaises, avec le témoignage de l'avocat Robert ­Bourgi (emblème de la Françafrique), et montre sur le terrain les répercussions dramatiques, au Gabon notamment, avec des hôpitaux sans eau potable, des routes sinistrées et des habitants pillés, condamnés à une misère injustifiable.

Source : Télérama.

Ce documentaire exceptionnel montre tout d'abord l'incroyable richesse de certains pays africains vampirisés très largement par un petit nombre d'oligarques illégitimes et prédateurs, dont les possessions et les achats compulsifs dépassent l'entendement. Des sommes folles qui manquent cruellement aux populations de ces pays, plongés dans la misère la plus sordide.

Cette enquête dévoile aussi des hommes d'exception, des hommes courageux, qui osent s'attaquer aux bien mal acquis et à leurs propriétaires corrompus, un travail immense et difficile compte tenu des montages financiers, des sociétés écran, et de l'armée de prête-noms, d'avocats, de gérants, et de conseillers en tout genre qui gravitent autour de ces sinistres personnages pour quelques miettes du très juteux gâteau.

Ce qui transpire aussi nettement, ce sont les collusions entre les dirigeants politiques français et les dictateurs incriminés, un système à vomir basé sur des soutiens financiers réciproques, et qui démontre qu'il y a peu de chance que la Françafrique et ses corruptions innombrables cessent un jour, tant qu'un gouvernement populaire et une démocratie véritable à la Étienne Chouard ne verront pas le jour en France, et que d'autre part, des révolutions chassant les pilleurs n'auront pas eu lieu en Afrique. Ce système est terrible, parce-que les pays africains sont sous la quasi domination économique de familles entières, et que les intérêts de certaines entreprises françaises sont directement liés aux accord de "partenariat" que ces mêmes familles veulent bien leur accorder. Je te tiens, tu me tiens par la barbichette, comment sortir d'un sac de nœuds aussi serrés, aux intrications aussi multiples ?

Quand aux peuples africains, comme notamment celui du Congo, ils ont encore de sales jours devant eux, dans la misère de leurs bidonvilles.

Une enquête admirable, très bien menée, avec des révélations chocs, des témoignages de première main, qui font de cette vidéo un documentaire de référence sur le sujet.

Un must passionnant incontournable.

À voir absolument.

Nota Bene : le reportage est suivi d'un mini-débat.



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "Françafrique", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "corruption", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Mafias, Gangs, Corruption, Crimes et Business", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 


  Pour trouver d'autres vidéos parmi les 9002 actuellement recensées dans la Base de Données,
n'hésitez pas à modifier les filtres de recherche, puis à cliquer ensuite sur le bouton [ Rechercher ]
 



 



Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .