Nicolas Forissier, ancien auditeur interne chez UBS, dénonce la fraude fiscale et promet que des noms vont sortir - 4 Novembre 2013
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Mercredi 13 Mars 2019 à 20:56:11



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    




 

Nicolas Forissier, ancien auditeur interne chez UBS, dénonce la fraude fiscale et promet que des noms vont sortir - 4 Novembre 2013

Vidéo # 6494 en Français () insérée le Mardi 05 Novembre 2013 à 09:12:11 dans la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales"

Durée : 06 min 28 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo est un interview sur la radio française commerciale Europe 1, d'un ancien de la banque suisse UBS très connue pour conseiller ses clients en "optimisation fiscale", comprenez pour évader leur argent dans des paradis offshores, et échapper ainsi à l'impôt de leurs pays respectifs. Nicolas Forissier a été licencié, et il il désormais poursuivi par la banque.

L'affaire :

Derrière les termes très champêtres de "carnet de lait" et de "vaches" se cachait en fait un système de démarchage de riches Français pour les aider et les inciter à frauder le fisc français en transférant leurs fonds dans les coffres de la banque suisse UBS. Ce système a en partie été révélé par Nicolas Forissier, ancien responsable de l’audit interne d’UBS France. Ce dernier, licencié suite à ses révélations, est revenu lundi pour Europe 1 sur cette affaire et les pressions qui ont suivi.

La fraude. Les juges financiers parisiens soupçonnent la banque UBS d'avoir mis en place un système de démarchage illicite de clients en France les incitant à ouvrir des comptes non déclarés en Suisse dans les années 2000. Un système dont Nicolas Forissier a confirmé l'existence : "j’ai découvert un système de comptabilité parallèle qui s’appelle le ‘carnet du lait’ alimenté par des fichiers qu’on appelait ‘vaches’, fichiers destinés à faire ouvrir des comptes à des ressortissants français ou non à l’extérieur, donc en dehors de nos frontières. Bien évidemment des comptes non déclarés participant à la fraude et à l’évasion fiscale", a-t-il résumé.

Lors d’invitations à des évènements sportifs, culturels ou mondains, "vous aviez des chargés d’affaires suisse qui venaient démarcher en France de manière illégale pour drainer l’épargne française et les clients français, pour leur faire ouvrir un compte de l’autre côté des frontières, que ce soit en Suisse, au Luxembourg ou ailleurs", a-t-il détaillé. La banque suisse a donc été mise en examen par la justice française.

Des montants qui se comptent en milliards. Il faut dire que l’enjeu est énorme, puisque la fraude représenterait "60 à 80 milliards d’euros qui quittent la France pour l’ensemble des banques et des acteurs économiques", dixit l’ex-banquier. Et ce dernier de préciser qu’UBS a aidé à faire sortir frauduleusement "plus de 20 milliards de dollars" des Etats-Unis et "plusieurs centaines de millions d’euros par an" en ce qui concerne la France.

Des "personnalités" françaises impliquées. "Ce sont de riches industriels, des gens du showbiz, des peoples, des sportifs, tout. Y compris des personnalités politiques", a précisé Nicolas Forissier, se refusant cependant à donner des noms. Y a-t-il dans cette liste des ministres en postes en 2007 ? "Non, pas en poste", mais des anciens ministres "c’est possible". Seule certitude, ces noms "vont tous sortir, sans exception, et avant le 30 juin 2014 puisque le secret bancaire n’existera plus au-delà entre certains paradis fiscaux et la France".

"ON M’ÉCOUTE MAIS ON NE FAIT RIEN"

Il dénonce, il est licencié. Nicolas Forissier était responsable de l’audit interne d’UBS France, avec donc pour mission de faire respecter la loi bancaire française. Lorsqu’il commence à déceler des pratiques illégales à partir de 2008/2009, il "en parle à ses supérieurs, aux autorités de tutelle, à toutes les administrations compétentes en la matière". "On m’écoute mais on ne fait rien. Le résultat, c’est que je suis licencié pour mensonge, faute grave avec mise à pied. Tout simplement parce que j’ai dénoncé ce comportement illicite de la banque", regrette-t-il aujourd'hui.

"J’ai eu peur pour ma vie et j’ai peur pour ma famille". Nicolas Forissier pourrait être considéré comme un "lanceur d’alerte", au même titre qu'Edward Snowden ou Daniel Ellsberg, mais il est aujourd'hui un homme seul, et inquiet : "j’ai peur parce que je ne suis absolument pas protégé. J’étais une victime et on m’a traité comme un coupable". "Les services d’Etat qui devaient me protéger ont fait exactement l’inverse puisque j’ai été placé sur écoute, sous surveillance. De grands services d’Etat le savent et j’en ai la preuve. C’est extrêmement difficile de se battre seul face à la fois à de gros groupes privés puissants, surpuissants, et les administrations d’Etat. J’ai eu peur pour ma vie et j’ai peur pour ma famille".

ET APRÈS ?

La future loi "vraiment très, très importante". Pour mettre fin au flou juridique dont profitent les banques peu scrupuleuses, le gouvernement prépare une nouvelle loi. Une nouvelle législation "vraiment très, très importante" aux yeux Nicolas Forissier, qui souligne que les députés en charge de ce dossier, les socialistes Yann Galut et Françoise Mazetier, lui "ont apporté une écoute et un soutien". Cette loi doit être présentée mardi. La Suisse elle même commence d'ailleurs à se mettre un minimum en règle pour éviter de se voir imposer une réglementation plus stricte.

Une solution négociée dans les tuyaux ? Si le patron de la filiale française d'UBS assure qu’il n’a "pas trouvé aujourd'hui un cas de fraude organisée par UBS France", il n’en demeure pas moins que la filiale française a été mise en examen. Il n’est pas pour autant certain que cela débouche sur un procès un jour puisque la loi française propose depuis 2011 une procédure de "plaider-coupable" si tous les acteurs concernés sont d’accord. Or dans un rapport sur ses résultats trimestriels paru fin octobre en Suisse, la banque envisage cette possibilité. Tant pour stopper les enquêtes en cours que pour ne pas troubler la discrétion chère aux banques.

Source : Europe 1.

Plus le temps passe, plus les citoyens vont prendre conscience de l'ampleur des fraudes bancaires et des sommes évadées fiscalement qui manquent si cruellement aux États.

Rien qu'un chiffre donne le tournis : plus de 50% des transactions mondiales des entreprises transitent par des paradis fiscaux... Tout est dit.



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "UBS", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "fraude" et "fiscale", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "évasion" et "fiscale", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "paradis" et "fisc", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "impôts", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "fraude", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 


  Pour trouver d'autres vidéos parmi les 9002 actuellement recensées dans la Base de Données,
n'hésitez pas à modifier les filtres de recherche, puis à cliquer ensuite sur le bouton [ Rechercher ]
 



 



Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .