L'artiste chilien Francisco Tapia s'explique sur sa destruction par le feu des dettes des étudiants d'une université pour un montant de 365 millions d'Euros
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Mercredi 13 Mars 2019 à 20:56:11



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    




 

L'artiste chilien Francisco Tapia s'explique sur sa destruction par le feu
des dettes des étudiants d'une université pour un montant de 365 millions d'Euros

Vidéo # 7325 en Espagnol, sous-titrée en Français ( ST ), insérée le Jeudi 05 Juin 2014 à 15:41:59 dans la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales"

Durée : 05 min 15 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.



La camionnette-exposition de Francisco Tapia présentant un bac de cendres des certificats de dettes.

 

Dans cette vidéo, Francisco Tapia, plus connu au Chili sous le sobriquet de "Papas fritas", revient sur son action de libération des étudiants de leur dette estudiantine envers leur université, "l'Universidad del Mar".

Un artiste chilien brûle 365 millions d’euros de dettes d’étudiants :

L’artiste chilien Francisco Tapia, connu sous le pseudo de « Papas Fritas » (frites), vient de réaliser sa plus grande œuvre : convertir en cendres 365 millions d’euros de dettes des étudiants de l’université del Mar, un établissement privé soupçonné d’escroquerie, situé à Vina del Mar, au Chili.

Dans un pays où le smic est de 207 euros et où une année d’études à la fac peut coûter plus de 6 000 euros, beaucoup de familles sont obligées de s’endetter pendant des années auprès des établissements d’enseignement supérieur.

L’université del Mar, déclarée en faillite depuis 2013, était pour Papas Fritas un « symbole de la finalité lucrative de l’éducation supérieure au Chili », a-t-il dit pour justifier son acte.


Un bac de cendres de ce qu'il reste des certificats des dettes contractées par les étudiants,
et brulés par Francisco Tapia.

La police suspend son expo

Pendant une semaine, l’artiste a organisé « Ad Augusta per Angusta » (le slogan de l’université), une exposition avec les « cendres des billets à ordre brulés ».

L’exposition a été interrompue par la police quand Papas Fritas a avoué dans une lettre écrite au tribunal de Santiago avoir volé les documents dans un acte « artistique-révolutionnaire ».

L’artiste a raconté qu’après avoir découvert dans la presse le drame des étudiants de cette université privée chilienne, il a « soigneusement planifié » la manière dont il allait bruler les documents, qui condamnaient les étudiants à payer « jusqu’en 2030 ».

Avec cette idée en tête, il est allé à l’université, occupée par les étudiants depuis la fin 2012. Pendant des semaines, il a récupéré des centaines de documents.

« Tous les soirs chez moi, comme dans un rituel, j’ai brûlé les lettres de change. Vous ne devez payer plus, rien de plus. Maintenant, les familles ne devront pas craindre de perdre leurs maisons pour payer la dette. De ces documents, tout ce qu’il reste, ce sont les cendres que j’expose dans le centre culturel. »

Le serveur de la fac déjà endommagé

Il semble en effet que la dette des étudiants ait été emportée par le feu. Cristian Herrera, le syndic en charge du cas de faillite de l’université del Mar a déclaré au journal Las Ultimas Noticias (en espagnol) que sans les billets à ordre, récupérer les dettes des 22.000 étudiants de l’université devenait très difficile, car l’établissent n’a plus de comptabilité.

« La comptabilité était dans un serveur qui a été saisi par la justice, dans le cadre d’une enquête pour le délit d’escroquerie dont étaient accusés les propriétaires de l’université. Le serveur a été retourné par la police mais il est très endommagé, et on ne peut pas y accéder », a expliqué Cristian Herrera.

Cet artiste, qui est l'un des plus controversés du Chili a déclaré :

« Je suis une personne comme vous, issue d’une mère travailleuse et d’un père ouvrier, je ne suis pas allé à l’université. J’ai trouvé dans l’art la possibilité de dire les choses que je crois devoir dire. [...]

J’ai fait ça avec tout mon cœur, parce que je suis comme vous, parce que mois aussi, j’ai vécu une vie de merde.
»

Source : Rue 89.

Franchement, il fallait oser, et il l'a fait.

Peut-être que ce genre d'action aura besoin de se voir répéter pour en finir avec tous les vampires de la finance qui vivent au crochet des citoyens.

Une histoire peu banale qui a nécessité un certain courage.

À voir !



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "artist", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "destruction", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "feu", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "dette", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "emprunt", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "étudiant", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "université", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "million", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "activis", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "chili", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 


  Pour trouver d'autres vidéos parmi les 9002 actuellement recensées dans la Base de Données,
n'hésitez pas à modifier les filtres de recherche, puis à cliquer ensuite sur le bouton [ Rechercher ]
 



 



Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .