Crimes de guerre : Israël utilise des armes non conventionnelles contre Gaza, des missiles DIME (Dense Inert Metal Explosive) qui rendent les blessures incurables et forcent l'amputation - Juillet 2014
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Samedi 12 Octobre 2019 à 19:09:06



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    




 

Crimes de guerre : Israël utilise des armes non conventionnelles contre Gaza,
des missiles DIME (Dense Inert Metal Explosive) qui rendent les blessures incurables et forcent l'amputation - Juillet 2014

Vidéo # 7431 en Français () insérée le Lundi 21 Juillet 2014 à 11:27:51 dans la catégorie "Génocides, Crimes contre l'Humanité, Crimes de guerre, et Colonisation"

Durée : 01 min 34 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.



Franchement, comment peut-on faire à un être humain volontairement de pareilles blessures ?
De la barbarie ultra-cynique, rien d'autre.

 

Qu'est-ce qu'une munition DIME ?

Le Dense Inert Metal Explosive (DIME) est, en 2009, une munition expérimentale à base d'une enveloppe en fibres de carbone contenant un explosif mélangé à un alliage de poudre de tungstène avec également du cobalt, du nickel ou du fer1. Sa production à usage militaire a débuté au début des années 2000.

Il est emporté par la bombe GBU-39 d'une masse totale de 113 kg contenant 17 kg d'explosif. Il possède un grand pouvoir létal mais son effet se dissipe au-delà de 10 mètres grâce à l'inertie du tungstène dont le rôle est de remplacer les éclats habituellement générés par l'enveloppe qui, dans le cas des DIME en fibre de carbone, se pulvérise à l'explosion. Le souffle de l'explosion a un rayon d'action limité afin d'éviter les dommages collatéraux

Effet sur la santé

Les bombes de ce type créent des dommages très importants sur la matière vivante et les tissus mous (derme, muscles et os, constitués essentiellement d’eau) dans un rayon inférieur à 10 mètres, et peu ou pas au-delà. Les blessures provoquées sont quasiment incurables et conduisent généralement à l'amputation. Effet connexe, la contamination de l’organisme par ces métaux lourds favorise l’apparition de cancer chez les survivants. Les particules induisent à court terme des transformations néoplasiques des ostéoblastes chez l'homme. Une étude du Département américain de la santé sur les rats a indiqué en 2005 que l'HMTA induisait à court terme des rhabdomyosarcomes.

Utilisation

Les armes DIME sont particulièrement utiles dans le cadre d'une guerre asymétrique, puisqu'elles permettent à une armée de frapper des cibles limitées, y compris dans des zones de forte densité.

Ce nouvel armement aurait été expérimenté par Israël au Sud-Liban et à Gaza durant l'été 2006 pendant l'opération Pluie d'été, ainsi qu'en 2009 durant l'opération Plomb durci1. Selon plusieurs médecins en activité à Gaza, qui ont observé sur les victimes des lésions identiques à celles constatées lors des opérations précitées, ces armes seraient également utilisées dans le cadre de l'Opération Bordure protectrice qui est menée en 2014.

Source : Wikipédia.

     ISRAËL UTILISERAIT LE DIME, UNE ARME EFFROYABLE ,CRUELLE, BARBARE, D'UNE SAUVAGERIE SANS NOM CONTRE LES CIVILS PALESTINIENS


Les effets du DIME : le chirurgien norvégien Erik Fosse montre les brûlures à la cuisse d'un blessé amputé.

Selon un chirurgien norvégien venu aider ses confrères à Gaza, l’armée israélienne lance des bombes DIME. Les blessures provoquées sont quasiment incurables et conduisent généralement à l’amputation. Nous l’avons constaté à l’hôpital al-Chifa de Gaza.

L’aviation israélienne pilonne sans relâche la bande de Gaza depuis bientôt une semaine. Le bilan s’alourdit de jour. Dimanche, à la mi-journée, 166 Palestiniens avaient été tués dont plus de la moitié serait des civils, selon l’Office de coordination des Nations unies pour les affaires humanitaires (OCHA). Un déluge de feu sans précédent.

Comme si cela ne suffisait pas, Israël utiliserait à nouveau – comme cela a été le cas au Liban Sud en 2006 et à Gaza lors de l’offensive menée fin 2008 début 2009 – une arme redoutable, baptisée DIME pour Dense Inert Metal Explosive. C’est ce qu’a affirmé ce dimanche une équipe de chirurgiens qui travaillent et opèrent sans relâche à l’hôpital al-Chifa de Gaza city. Parmi eux, un praticien norvégien, professeur à Oslo, Erik Fosse, arrivé vendredi. « Nous opérons jour et nuit, souligne-t-il. Beaucoup de bombardements sur les maisons ont lieu durant la nuit. Nous avons beaucoup de familles qui arrivent ici, avec des blessés beaucoup touchés par des éclats ou parce qu’ils ont été ensevelis sous les décombres. Nous avons également des patients qui présentent des blessures dues à l’utilisation d’armes anti-personnels. Nous en avons vu touchés par des armes conventionnelles, qui présentaient des lésions provenant d’éclats. C’est ce que l’on voit dans toutes les guerres. Il faut souligner qu’à Gaza les gens sont très affaiblis par sept ans de blocus et quand ils sont blessés les effets sont plus graves. Mais il y aussi, comme en 2008/2009, des patients touchés par les bombes DIME qui sont tirées par des drones. Ils transportent ces petites bombes qui ont un effet spécial sur les victimes. »

Devant le lit d’un blessé lors d’une attaque visant semble-t-il le chef de la police de Gaza lui aussi gravement blessé - alors que 18 autres personnes ont trouvé la mort à la sortie d’une mosquée et 15 ont été blessées, samedi soir -, le professeur Fosse montre les brûlures caractéristiques de cette arme qui marquent le corps. « En général, les membres inférieurs sont touchés, ce qui est le cas ici », insiste-t-il en soulevant le drap. L’homme a perdu la jambe droite et se trouve entre la vie et la mort. Son visage est en partie brûlé. Il respire difficilement.

« Nous vivons une énorme catastrophe humanitaire. Une catastrophe qui n’est pas naturelle mais créée par des hommes. »

Mis au point au début des années 2000 par les laboratoires de l’US Air Force, le DIME est une munition à base d’une enveloppe en fibres de carbone contenant un explosif mélangé à un alliage de métaux lourds et de poudre de tungstène avec du cobalt, du nickel ou du fer. Les blessures provoquées sont quasiment incurables et conduisent généralement à l’amputation. Le DIME provoque des dommages très importants sur la matière vivante et les tissus mous (le derme, les muscles et les os). Une arme particulièrement utilisée lors des guerres asymétriques officiellement pour éviter les dommages collatéraux. Une arme qui n’est pas interdite mais dont les effets sont atroces. Samedi soir, à Gaza, on a malheureusement vérifié qu’entre la théorie d’une « bombe propre » (quel oxymore) et la pratique il y a un gouffre qui s’appelle la mort de civils.

Erik Fosse sait de quoi il parle. Lors de l’offensive « Plomb durci » en 2008/2009, il était déjà venu, avec d’autres médecins étrangers, prêter main forte à ses collègues palestiniens à qui il tient à rendre hommage pour le dévouement sans faille. A l’époque, il avait courageusement dénoncé l’utilisation du DIME. « Peu de gens survivent, rappelle-t-il. Cet homme devait être un peu éloigné du point d’impact, c’est ce qui l’a sauvé. Mais si un enfant est touché par ce type de bombe, vous pouvez être sûr qu’il a été visé. J’ai vu personnellement deux enfants ces derniers jours touchés de cette manière. » Et Erik Fosse de lancer un cri d’alarme : « Nous vivons une énorme catastrophe humanitaire. Une catastrophe qui n’est pas naturelle mais créée par des hommes. »

Source : Nouveau Parti Anticapitaliste.

Rien n'arrête les barbares israéliens. À quoi cela sert-il de détruire pareillement les corps de gens afin que les signer soit mission impossible et qu'ils perdent leurs membres ?

L'État d'Israël n'est plus digne d'exister.

Un moyen efficace et imparable d'en finir avec l'État barbare d'Israël : la destruction de son économie :

Mettons cet État criminel à genoux en boycottant tous ses produits de la manière suivante :

  • N'achetons plus aucun produit d'origine israélienne : fruits, légumes, médicaments, etc.
  • Allons tous aux services clientèles des grands magasins et hypermarchés dire : "Je vous informe que désormais je n'acheterais plus chez vous aucun produit israélien".

Croyez moi : si nous nous y mettons tous, ils vont le sentir passer les israéliens. En quelques mois, nous pouvons collectivement les mettre à genoux. À fortiori pacque la guerre leur coûte cher. Un idée à relayer le plus possible !

Quels produits exportés israéliens retrouvent-on en France ?

Des produits de l’agriculture d’abord depuis 1948, avec une grande prédominance d’agrumes (notamment oranges, pamplemousses et citrons), mais aussi d’autres fruits (avocats, tomates cerises, melons, fraises), légumes (pommes de terre, poivrons, patates douces) et fruits secs (dattes, cacahuètes).

Les marques de référence sont Mehadrin (et sa filiale Jaffa), Carmel, Kedem et Hasat.

Certains de ces produits agricoles peuvent provenir des colonies que l’État hébreu occupe depuis 1967 (plateau du Golan, Beqa’ot), c’est à dire au-delà des frontières d’Israël reconnues sur le plan international.

Des exportations du secteur secondaire ensuite, allant de produits ménagers (produit de beauté Ahava à la boue de la mer Morte ; lingettes nettoyantes imbibées) aux fabrications plastiques (Keter est le premier fournisseur mondial d’articles ménagers en plastique (articles de cuisine, jeux d’extérieurs, boîtes à outils, etc.) et possède les filiales Allibert, Hovac et Curver) en passant par des médicaments (Teva), des machines à gazéifier (Sodastream « les bulles qui ne manquent pas d’air »), des microprocesseurs (filiales israéliennes de Intel à Haïfa) ou des fameux diamants (les plus grandes usines mondiales de polissage sont concentrées autour du quartier de Ramat Gan, près de Tel Aviv).

Le début du code-barres EAN pour les fabrications israéliennes est 729 ; il s’agit des trois premiers chiffres présents sur les étiquettes des produits.

Le « 729 » signifie que le produit a été fabriqué en Israël, mais plusieurs problèmes se posent :

- le code-barres n’est pas obligatoire (pour des fruits en vrac par exemple, l’origine « Israël » sur l’étiquette en magasin remplace le code-barres) ;
- un produit d’une entreprise israélienne dans les territoires palestiniens occupés n’est pas forcément étiqueté comme israélien (les chiffres du code pourraient être alors 621 ou 625, fabrications syriennes ou jordaniennes) ;
- un produit d’une entreprise israélienne fabriqué loin d’Israël et même du Proche-Orient, dans une filiale européenne par exemple, serait étiqueté par un code-barres du pays de la filiale productrice ;
- les produits d’une entreprise pro-israélienne mais dont le siège social est situé en Europe ou aux États-Unis ne font aucunement mention de code 729 sur leurs étiquettes : c’est le cas de Coca-Cola (entreprise soutien d’Israël depuis 1967 et interdite dans tous les pays arabes jusque dans les années 80), Nestlé (et sa filiale israélienne Osem), L’Oréal (le groupe industriel français possède trois sites en Israël), etc. La liste est loin d’être exhaustive.

Les derniers chiffres officiels des exportations israéliennes aux États-Unis datent de 2006 : elles étaient de 19 milliards de dollars, soit 44 % de l’ensemble des exportations. Elles avaient alors augmenté de plus de 800 % depuis 1985.

Source : E&R ().

De pire en pire : des fléchettes mortelles projetées par milliers sur les civils palestiniens !

Le journal français "Le Point" vient de révéler que Tsahal  utilise sur Gaza des obus projetant chacun des milliers de fléchettes de métal sur une zone conique de 300 mètres de long et 90 de large :

L'article entier est visible [ici] ().

Deux vidéos à voir absolument !



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "crime" et "de" et "guerre", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "missile", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Isra", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Palestin", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Gaza", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Tsahal", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "sionis", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "bless", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "arme", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "barbar", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Génocides, Crimes contre l'Humanité, Crimes de guerre, et Colonisation", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




Une capsule de la chaîne Russia Today sur le même sujet. Durée : 4:09.




 


  Pour trouver d'autres vidéos parmi les 9029 actuellement recensées dans la Base de Données,
n'hésitez pas à modifier les filtres de recherche, puis à cliquer ensuite sur le bouton [ Rechercher ]
 



 



Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .