Physique quantique, relativité, et astrophysique : comment le LHC du CERN engendre des minis trous noirs (et l'immense possible danger qui en découle de disparition de l'Humanité et de la Terre toute entière)
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Jeudi 15 Août 2019 à 21:14:47



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    




 

Physique quantique, relativité, et astrophysique :
comment le LHC du CERN engendre des minis trous noirs
(et l'immense possible danger qui en découle de disparition de l'Humanité et de la Terre toute entière)

Vidéo # 8097 en Français () insérée le Mardi 20 Octobre 2015 à 16:47:36 dans la catégorie "Science & Technologie"

Durée : 05 min 09 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


 

Cette vidéo est un extrait d'un documentaire sur les trous noirs, expliquant comment le grand collisionneur de hadrons du CERN (le LHC) engendre des mini trous noirs grâce aux énergies fabuleuses qu'il est capable d'atteindre.

Ce documentaire, et les scientifiques, affirment qu'il n'y aurait aucun danger, mais je trouve que c'est bien présomptueux... Lorsque la science étudie des domaines inconnus, elle peut parfois tomber sur de nouveaux phénomènes totalement inattendus et dangereux, comme par exemple les rayons X, la radioactivité, etc., phénomènes qu'on ne voit pas au début (ils sont invisibles pour nos yeux), et qui pourtant qui sont hautement délétères. La fin de vie de Marie Curie en est tout à fait symptomatique :

Marie Curie souffre d'une trop grande exposition aux éléments radioactifs qu'elle étudie depuis 1898, notamment au niveau des yeux et des oreilles. Dès 1920, elle pense que le radium pourrait avoir une certaine responsabilité dans ses problèmes de santé.

Elle est atteinte d’une leucémie radio-induite ayant déclenché une anémie aplasique. Malgré sa faiblesse, elle continue d’assurer la direction de la section de physique et chimie de l’Institut du radium. Le 29 juin 1934, elle se rend au sanatorium de Sancellemoz à Passy (Haute-Savoie) pour y être hospitalisée. Elle y décède le 4 juillet.

Source : Wikipédia.

C'est pourquoi, bien que n'étant pas du tout un expert en physique quantique et en création de mini-trous noirs, je me demande légitimement s'il n'y a absolument aucun danger à engendrer des micro-trous noirs, dans la mesure où ces particules vont très vite, et pourraient peut-être interagir avec la matière constituant le LHC lui-même. Puisque ces micro-trous noirs ont une vitesse extrême (ils ont donc le temps, malgré leur vie brève, de parcourir une distance suffisante pour entrer en contact avec la matière aux alentours), qu'est-ce qui les empêche de rentrer en collision et d'accaparer des particules ou atomes environnants provenant des installations du LHC ? Et donc de grossir, d'augmenter leur masse, leur pouvoir d'attraction, leur durée de vie, et de grossir sans fin, avalant toute la planète ?

D'autre part, des publications scientifiques récentes expliquent que les scientifiques du CERN vont augmenter la puissance de leurs expériences de manière significative, dans le but de tester l'existence de dimensions supplémentaires de la Nature (elles existent, tous les Initiés en parlent), en atteignant notamment des énergies jamais vues dans un laboratoire :

Au grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN, à Genève, se prépare une expérience qui pourrait révolutionner la physique plus encore que la découverte du boson de Higgs :

«Cette expérience pourrait nous permettre d’ouvrir une brèche vers d’autres dimensions»: en général, les scientifiques qui prononcent ce genre de phrase ont la bave aux lèvres, les cheveux en bataille et concluent leur exposé par un rire dément tandis que le jeune héros du film réplique : «Vous n’avez pas le droit de défier les lois de la nature, professeur ! Je ne vous laisserai pas faire !

Mais ce cliché de série B vient de quitter les salles obscures pour émerger dans la réalité, à la différence que Mir Faizal, le physicien de CERN à Genève qui envisage avec ses collègues d’ouvrir une fenêtre vers un autre univers, n’a rien du savant fou: «Nous prédisons que la gravité peut s’étendre dans d’autres dimensions et, si c’est le cas, alors des trous noirs miniatures peuvent apparaître» explique-t-il posément avant de préciser: «D’habitude, quand les gens parlent d’univers parallèles, ils imaginent des mondes où toutes les potentialités sont réalisées» explique-t-il en faisant référence à la théorie où chaque fourche temporelle produit deux univers distincts. Ainsi, si je choisis de pas prendre ma voiture pour me rendre au travail, il existe un monde parallèle dans lequel je fais le choix inverse avec toutes les conséquences que cela implique. «Mais, ça ce n’est pas de la science, c’est de la philosophie» nuance Mir Faizal. «Ce dont nous parlons, au CERN, c’est de la gravité qui se prolonge dans d’autres dimensions.»

Pour vérifier cette hypothèse qui s’adosse à la théorie, dite de l'arc-en-ciel de la gravité, d’après le titre prophétique d’un roman de Thomas Pynchon paru en 1973, il suffit donc de faire s’entrechoquer des protons à toute vitesse dans le nouveau LHC boosté à bloc. Jusqu’à présent, le Grand collisionneur de hadrons du CERN ne pouvait produire une énergie supérieure à 7 TeV (Tera Electron Volt), ce qui avait déjà permis de mettre en évidence le boson de Higgs, la fameuse particule de Dieu.

Mais, pour créer un mini trou noir, il faut accélérer des hadrons -terme qui désigne une famille spécifique de protons- à au moins 9.5 TeV, soit 9500 fois l’énergie de masse de la particule. Or, le Grand collisionneur de hadrons, peut désormais générer 13 tera electron volt, le double de sa puissance initiale, lors de son inauguration en 2008.

«Si nous détectons des mini trous noirs à ce niveau d’énergie, alors nous saurons que notre hypothèse sur l’existence d’autres dimensions et la théorie de l’arc en ciel de la gravité sont toutes les deux exactes» résume Mir Faizal.

L’Arc-en-ciel de la gravité est une théorie qui vise à réconcilier la relativité générale d’Einstein avec la mécanique quantique, c’est à dire tous les phénomènes qui se produisent au niveau subatomique et contredisent ceux constatés par la physique classique. L’Arc-en-ciel de la gravité postule que «les effets de la gravité n'affectent pas de façon identique l’espace-temps en fonction des différentes longueurs d’ondes des couleurs».

«La couleur de la lumière est déterminée par sa fréquence. Étant donné que ses différentes fréquences correspondent à différents niveaux d’énergie, les particules qui composent la lumière -les photons- pourraient voyager, selon la couleur à laquelle ils corespondent, par des chemins distincts à travers la trame de l’espace-temps » explique la revue «Scientific American».

Et ce sont ces chemins distincts repérables par ces mini trous noirs que pourrait mettre entre en évidence l’expérience menée au CERN. Bref, pas de quoi fouetter le chat de Schrödinger malgré les nombreuses voix qui s’élèvent sur des sites plus ou moins «complotistes» pour assurer que les scientifiques nous préparent la fin du monde.

Source : Paris Match ().

Je n'affirme pas qu'il y ait un danger. Je n'en sais rien. Tout ce que je dis, c'est qu'il me semble que certains scientifique jouent un peu trop les apprentis sorciers.

Ce genre de manip (la création de minis trous noirs en laboratoire) devrait faire l'objet d'études sérieuses et mondiales préalables de sécurité, afin de déterminer de manière précise si, oui ou non, il y a des risques, compte tenu de l'enjeu immense et fatal pour l'Humanité et toute la planète.

Pour bien me faire comprendre, ce que je souhaite dire, c'est qu'il ne faut pas tomber dans un dualisme idiot, qui se résume à :

  • Dormez braves gens, il n'y a aucun risque (alors que dans le fond, on n'en sait rien de façon absolument sûre, et que des expériences et des découvertes passées se sont avérées bien plus dangereuses qu'on ne l'aurait cru au départ).
  • Par peur ou obscurantisme, d'interdire les expériences, et de ne pas permettre à la science de progresser.

Il me semble que la solution raisonnable est médiane : il faut permettre à la science de faire des expériences et de nouvelles découvertes, mais lorsqu'il y a un enjeu aussi colossal (la disparition de toute la planète), il est plus que souhaitable que des études préliminaires de sécurité soient menées, partout dans le monde, par différentes équipes de chercheurs, pour créer une redondance, et avoir ainsi plusieurs points de vue, bases d'une sécurité et d'une certitude accrues. Parce-qu'il faut bien comprendre qu'ici on est dans un cas très particulier, tout à fait UNIQUE, qui, lui, est dualiste : c'est tout ou rien. On a pas le droit à l'erreur. Si on se plante, c'est fini, il n'y a pas de deuxième essai. GAME OVER.

Si on regarde maintenant ces expériences de création de mini trous noirs du point de vue d'un joueur, de l'espérance mathématique, de "la Théorie des jeux"() (une branche des mathématiques), la folie d'une telle entreprise apparaît encore plus clairement :

  • D'un côté, si tout se passe bien, on peut GAGNER quelques connaissances supplémentaires (ce qui est assez peu, somme toute).
  • De l'autre, on PERD TOUT : la planète disparait en se convertissant en un trou noir.

L'espérance mathématique dans ce cas est donc très fortement négative. Par conséquent, il est préférable de ne pas jouer, tous les statisticiens et les experts de la Théorie des jeux vous le diront. Dit autrement, on a trop peu à gagner, et tout à perdre. Le jeu n'en vaut dont pas la chandelle... C'est clair est définitif. On ne va quand même pas jouer à ce jeu dément, juste pour faire plaisir à l'orgueil et à la vanité de quelques scientifiques, désireux d'inscrire leur nom dans l'histoire pour avoir découvert une dimension supérieure de la Nature. Il faut arrêter de déconner messieurs les scientifiques ! Et apprendre à mettre votre Ego de côté...


Il est étonnant que la marque de la Bête, de Satan, soit présente dans le logo même du CERN...

"Satan n'arrête pas de chercher".

"Notre civilisation, en apparence si brillante de par la conquête de l'espace et la pénétration dans la matière,
est rongée par la lèpre d'une éthique décadente d'homosexualité, de lesbianisme et de toxicomanie.
"

Samaël Aun Weor, Avatar du Verseau.


Enfin, ce qui est dingue, c'est qu'une décision aussi importante, concernant l'être ou le non-être de toute l'Humanité, soit dans les mains de quelques hommes seulement (ceux qui décident d'autoriser les expériences), alors même que l'issue de ladite expérience concerne tous les êtres humains ! Il paraît donc raisonnable d'appliquer, compte tenu de l'enjeu extrême, un minimum de principe de précaution, et d'élargir l'assiette des gens responsables de la prise d'une telle décision, à savoir de décider de faire ou ne pas faire ces expériences (ou de les restreindre à des conditions bien précises).

Des expériences de physique atypiques et inquiétantes, à connaître !



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "trou" et "noir", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "étoile", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "pulsar", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "physique" et "quantique", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "particule", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "relativité", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Einstein", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "astro", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "LHC", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "CERN", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "cherche", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "danger", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Terre", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "disparition", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "disparu", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "destruction", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "détruit", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "éthique", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "Samaël" et "Aun" et "Weor", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Science & Technologie", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




Simulation du CERN et de la Terre, avalés par un mini trou noir. Durée : 37 secondes.




 


  Pour trouver d'autres vidéos parmi les 9019 actuellement recensées dans la Base de Données,
n'hésitez pas à modifier les filtres de recherche, puis à cliquer ensuite sur le bouton [ Rechercher ]
 



 



Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .