Des vidéos remarquables à voir absolument
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Dimanche 07 Avril 2019 à 19:17:58



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    


Un total de  7  vidéos sélectionnées et présentées par groupes de 4 répartis sur 2 pages

1 2 Suiv 




 

Union Européenne antidémocratique, eurodéputés, et lobbies :
"Gros salaires, privilèges et gaspillages, enquête sur les milliards de l'Europe"
Pièces à conviction

Vidéo # 8947 en Français () insérée le Dimanche 03 Juin 2018 à 19:12:48 dans la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme"

Durée : 01 hr 10 min 34 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


SYNOPSIS :

Chaque année, la France verse 20 milliards d'euros à l'Union européenne. A l'heure où l'Europe traverse une passe difficile à cause du Brexit, "Pièces à conviction" a enquêté dans les coulisses, et a suivi des députés, des fonctionnaires, et même l'un de ses plus hauts dirigeants pour savoir comment ces milliards sont dépensés.
  
Comment fonctionne le Parlement européen ? La machine est gourmande, et les dépenses parfois ubuesques. Une fois par mois, et pour trois jours seulement, les 750 parlementaires et leurs assistants déménagent de Bruxelles à Strasbourg : cela coûte 110 millions d'euros, une dépense inutile juge la Cour des comptes européenne ?

Quant aux députés européens, ils sont parmi les mieux rémunérés au monde, avec 11 000 euros net par mois. Mais malgré ces conditions privilégiées, certains arrondissent leurs fins de mois en travaillant pour le secteur privé, parfois en toute illégalité. D'autres ne brillent pas par leur assiduité, et parmi eux beaucoup de députés français ?

Avec de tels moyens financiers, que vaut le vote de ces parlementaires qui représentent 600 millions d'Européens ? L'enquête de "Pièces à conviction" révèle comment des multinationales parviennent à influencer Bruxelles et imposer leur choix, parfois contre l'avis du Parlement, démocratiquement élu.

Les déménagements répétitifs mensuels du parlement européen entre Bruxelles et Strasbourg sont un non-sens, et typiques d'une superstructure technocratique n'ayant pas réussi à résoudre la problématique, somme toute très simple, d'une localisation unique des Institutions européennes par un simple vote des États membres. Encore une preuve supplémentaire de l'incompétence de nos politiciens qui engendre des surcoûts inutiles défrayés par les citoyens bien évidemment : 114 millions d'Euros par an, soit 6% du budget du parlement !

Maintenant, les salaires de certains fonctionnaires sont déments : 9.000 euros nets/mois en fin de carrière. Un salaire exagéré et indécent pour le travail considéré.

Quand aux avantages et privilèges, ils montrent, une fois de plus, qu'on est pas en démocratie puisque l'égalité de traitement entre les citoyens est ultra-violée.

Pour les eurodéputés, c'est encore pire... Et pour seulement 4 jours par mois !!! Ahurissant.

Pire, ils ne foutent pas grand choses : l'eurodéputé Alain Lamassoure justifie même de ne pas travailler parce-que Monsieur n'est pas assez invité dans les médias... ^^
Tu es sensé servir le peuple, traître payé avec l'argent du peuple ! Ahurissant !

D'un point de vue démocratique, la Commission européenne a presque tous les pouvoirs, le parlement étant juste là pour donner l'illusion que l'Union Européenne serait démocratique. Et je n'exagère pas : les eurodéputés n'ont pas l'initiative des lois : c'est la Commission qui l'a. C'est très grave. Quand on est réduit à dire oui ou non sans jamais pouvoir proposer, alors on est perdant, c'est mathématique, parce-que peu à peu ceux qui ont l'initiative des lois les dirigent vers là où ils veulent aller : il leur suffit d'avancer masqués, c'est-à-dire de faire des propositions de lois supposément pour un but affiché mais ayant quelques dispositions qui instituent autre chose. Ça s'appelle la méthode des petits pas ou des cliquets : des pas très petits mais sur lesquels ont ne revient pas. Donc, peu à peu, ces petits pas mènent au but planifié par les initiateurs des lois. C'est fatal. Exit la démocratie donc.

Et si l'on rajoute le nombre et la force des lobbies, on peut objectivement dire que les peuples n'ont presque plus leur mot à dire. À fortiori lorsqu'un commissaire européen comme l'enculé de Vytenis Andriukaitis, chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, bafoue le vote du parlement, c'est-à-dire de tous les représentants des peuples d'Europe : inique ! Rien, en effet, dans la constitution européenne ne l'y oblige, ce qui signifie que l'impuissance des eurodéputés, et donc des peuples, a été sciemment programmée. Inique ! L'Union européenne : une dictature qui ne dit pas son nom !

Alors il faut conclure de tout cela : Frexit ! Ce que ne font aucun politicien ni parti, à l'exception de François Asselineau, qui voient donc juste contrairement à tous les autres.

Un documentaire à voir absolument !

(Le documentaire est suivi d'un débat)



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "Union" et "Européenne", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Bruxelles", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "Commission" et "européenne", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "parlement" et "européen", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Europe", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "antidémocratique", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "eurodéputé", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "privilège", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "lobb", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "gaspill", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "Pièces" et "à" et "conviction", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 

Comment la crise a donné de bonnes idées aux Portugais pour lutter contre le gaspillage alimentaire des fruits et légumes

Vidéo # 7432 en Français () insérée le Lundi 21 Juillet 2014 à 18:14:48 dans la catégorie "OGM, Produits Chimiques, Agriculture, et Alimentation"

Durée : 13 min 06 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


 

Synopsis :

Le Portugal, frappé par la crise, doit faire face un plan d'austérité qui plonge la classe moyenne dans la pauvreté. Dans ce contexte difficile, des jeunes Portugais -et Portugaises- ont décidé de lutter contre un certain gaspillage alimentaire. Leur objectif: valoriser les fruits et légumes invendables sur le marché traditionnel en raison de leurs défauts visuels. Autre démarche: le potager "virtuel"!

Valoriser les fruits et légumes non standards pour lutter contre la crise

Pour lutter contre l'austérité et la baisse du niveau de vie de nombreux portugais, de nouvelles idées émergent sur le marché des fruits et légumes. Des pommes à la couleur jaune, des tomates à la forme irrégulière ou encore des épinards qui fleurissent. Une partie importante de la production alimentaire passe à la trappe, considérée comme invendable par la grande distribution.

Au Portugal, cela représente 89 millions de tonnes de produits perdus chaque année. Un gaspillage qui passe mal en temps de crise, alors que le nombre de personnes ne mangeant pas à leur faim ne cesse d'augmenter. La "Coopérative fruits moches" de Lisbonne récupère et revalorise cette part de la production. Elle travaille avec 40 producteurs de la région.

Les fruits et légumes mis à l'index sont achetés et revendus par paniers à des prix très concurrentiels, de 30 à 40% moins cher que dans la grande distribution. A Lisbonne, on compte déjà 420 adhérents. Et la liste d'attente s'allonge.

D'autres ont opté pour le potager familial. C'est l'idée d'un agriculteur qui propose à ses clients de décider la composition leur potager directement sur le web. L'internaute choisit la surface qu'il souhaite et remplit les zones quadrillées de son petit jardin avec les produits qu'il souhaite. Un jardinier s'occupe ensuite de planter et d’entretenir les fruits et légumes que l’internaute vient chercher une fois la récolte faite.

Source : RTS.

Des initiatives heureuses montrant le bon sens et la générosité de la majorité des gens du peuple. Bravo, ça fait chaud au cœur. Des expériences à reproduire un peu partout en Europe et ailleurs pour le bien commun. Une preuve de plus que les solutions locales ont un grand avenir.

Nota Bene : pour un meilleur confort auditif, j'ai rehaussé le son de cette vidéo de 7 dB.



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "gaspill", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "fuit", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "aliment", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "crise", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "portug", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "idée", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "jeter", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "agricult", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "permaculture", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "semence", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "OGM, Produits Chimiques, Agriculture, et Alimentation", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 

Gaspillages scandaleux d'argent public : deux exemples typiques "d'éléphants blancs"

Vidéo # 7128 en Français () insérée le Vendredi 25 Avril 2014 à 09:56:57 dans la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales"

Durée : 03 min 36 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


 

Voici une courte vidéo comme je les aime : concises, claires, et percutantes.

Il s'agit d'une capsule du journal télévisé de la chaîne nationale française France 2 sur ces projets que des élus, peu soucieux des gaspillages, imposent à leur concitoyens.

L'exemple de Michel Veunac est tout à fait révélateur : il se comporte comme un petit seigneur, n'ayant aucune considération pour les citoyens qui vont se voir écrasés d'impôts alors même que son projet pharaonique ne marche pas : les gens ne viennent pas au musée (dont l'espace vide étonne, c'est du gâchis, c'est hallucinant) et il est même déficitaire.

Il faut une loi qui encadre les élus, et même que ce genre de projets soient soumis à des référendums locaux, car enfin, ce sont les citoyens qui payent, pas les élus.

Des exemples qui montrent également que la démocratie représentative ne marche pas, et ne fait qu'engendrer une oligarchie qui vit du système en ruinant de surcroît le peuple.

À voir absolument !



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "gaspill", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "argent" et "public", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "dépense", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "gâchis", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "scandale", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 

 

 

 


 

"Global gâchis, le scandale du gaspillage alimentaire"

Vidéo # 6463 en Français () insérée le Mardi 29 Octobre 2013 à 16:29:56 dans la catégorie "OGM, Produits Chimiques, Agriculture, et Alimentation"

Durée : 01 hr 29 min 19 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo est un documentaire de Maha Kharrat et Olivier Lemaire, et du militant anglais Tristram Stuart, sur le gaspillage mondial alimentaire effroyable que notre mode de vie à l'occidentale, et d'une manière générale, le productivisme aveugle et la course aux profits, ont généré..

Synopsis :

Il y a des chiffres qui font peur.

Alors qu’un milliard d’êtres humains souffrent de malnutrition sur notre planète, un tiers de la production mondiale de nourriture est gâchée. L’ensemble des producteurs, distributeurs et consommateurs des pays occidentaux jette une quantité de nourriture qui pourrait nourrir 7 fois la population qui a faim dans le monde.

En 2050, nous serons 9 milliards d’habitants sur terre et autant de bouches à nourrir. La production agricole doit réussir un tour de force : répondre à la forte hausse de la demande tout en préservant les ressources naturelles.

On estime à 100 milliards d’euros le coût annuel lié au gaspillage alimentaire. Dans un monde où un milliard d’êtres humains souffrent de la faim, il semblerait urgent de faire prendre conscience à la population que ce phénomène peut être stoppé.

Dans un documentaire évènement, Olivier Lemaire met en image cet immense scandale du gaspillage alimentaire. Aux côtés de Tristram Stuart, historien britannique et auteur de l’ouvrage de référence « Waste », ils nous font voyager au Costa Rica, au Pakistan en passant par l’Europe et les États-Unis.

On assiste tout au long de ce reportage à des situations affligeantes perpétrées par les gros industriels, mais pas seulement. Force est de constater que la population est aussi coupable de ce gaspillage, ce reportage a aussi pour vocation d’inculquer comment ne plus gaspiller au quotidien.

Consommer les restes de repas concoctés la veille, consommer des fruits de saison, comprendre la signification exacte de l’étiquetage et des dates de péremption… Des gestes simples pour nous faire comprendre que la solution se trouve peut-être dans nos assiettes.

Source : mixing personnel depuis Canal+ et Explora.

Compléments :

Bienvenue en Absurdie. Alors qu’un milliard d’êtres humains ne mange pas à sa faim, un tiers de la production mondiale de nourriture fini dans… nos poubelles. Avec cette quantité d’aliments, on pourrait pourtant nourrir sept fois la population mondiale qui souffre de malnutrition. A lui seul, le gaspillage alimentaire des États-Unis pourrait la sortir deux fois de cette situation. Tristram Stuart, activiste et auteur de “Waste” – devenu la référence internationale en matière de gaspillage alimentaire -, nous emmène en Europe, en Équateur, en Inde, aux États-Unis et au Japon. Au cours de ce tour du monde de la honte, soulevant des questions autant éthiques qu’environnementales, il nous propose de découvrir des exemples affligeants de ce gâchis mondial, ainsi que des initiatives locales pour le réduire.

En France, premier pays agricole d’Europe, Angélique Delahaye nous accueille sur son exploitation maraîchère, en Indre-et-Loire. Elle doit jeter un quart de sa production de concombres malgré leur parfaite comestibilité. La raison : le rejet par les distributeurs de ceux qui ne répondent pas à une norme purement esthétique : bien droit, bien lisse, d’un calibre prédéfini. En 2009, les normes européennes sur les calibres avaient pourtant été supprimées. Mais les distributeurs préfèrent répondre aux exigences des consommateurs : des étals abondants, des fruits et légumes parfaits.

Un directeur nous ouvre les portes de son hypermarché. Et soulève le couvercle de ses poubelles. A l’intérieur, des produits parfaitement consommables : des bananes avec des petites taches, un pack entier de soda balancé pour une canette cabossée, des viennoiseries fabriquées la veille. Addition pour les 1 072 hypermarchés français : 2 292 095 tonnes, soit 850 millions d’euros par an. C’est six fois le budget des Restos du Coeur, qui servent 100 millions de repas à l’année…

Dans les foyers français, le gaspillage continue : 400 euros par an et par ménage sont mis à la poubelle, en raison de la mauvaise gestion des dates de péremption et du frigo. La gabegie se poursuit dans l’assiette. In fine, à la maison, les Français mettent 100 kilos de nourriture par an et par personne à la poubelle.

Fraises au Maroc, haricots verts au Kenya, tomates en Espagne…

Le gâchis ne connaît pas de frontières. Cap sur l’Équateur, plus gros exportateur de bananes au monde. Carlos Torres, administrateur général du groupe Serrano, gros exploitant de 3 000 hectares, se voit refuser 15 % de sa production de bananes. « Il y a trop d’exigences… » En fait, dans ce pays où l’on gaspille dix fois moins que dans les pays occidentaux, on jette les bananes dont nous ne voulons pas : 400 tonnes par jour, soit 146 000 tonnes par an.

Direction l’Inde, quatrième puissance agricole mondiale. Alors que le pays devrait être autosuffisant, un Indien sur cinq a faim. Au marché de Chennai, véritable Rungis à l’échelle du sous-continent, ce sont 150 tonnes de nourriture qui pourrissent à même le sol, chaque jour, en raison des conditions de transport à moindre coût : toiles de jute remplies à ras bord entassées dans des camions.

Aux États-Unis, le gaspillage alimentaire atteint son apogée avec 100 milliards d’euros par an. Certes, des initiatives fleurissent. L’association City Harvest emploie 100 personnes, qui sillonnent New York avec 16 camions pour récupérer les invendus de grandes enseignes afin de concocter 300 000 repas par semaine. Harvest of Hope réunit 30 000 bénévoles qui glanent les excédents dans les champs de 20 États. A Stone Barns, à une heure de New York, on pratique une agriculture raisonnée, où rien ne se perd. Retour en Europe. A Londres, on s’organise aussi pour réduire les 3 millions de tonnes de nourriture qui finissent en déchets chaque année. A la maison Hare Krishna, les bénévoles récupèrent 10 tonnes d’aliments par semaine, dans deux supermarchés, pour alimenter SDF et étudiants.

Mais c’est au Japon qu’on semble avoir sérieusement pris en main ce scandale mondial. Il faut dire que l’archipel, autosuffisant à 40%, importe tout le reste de ses aliments. Une loi votée il y a dix ans oblige les entreprises au recyclage alimentaire. Chez Odakyu, conglomérat de réseaux ferrés, grands magasins et restaurants, les déchets alimentaires permettent de nourrir des porcs bio revendus dans les enseignes du groupe. Aux Galeries Lafayette nippones, Seibu, les restes de la cantine finissent en compost. BioEnergy utilise les aliments avariés pour alimenter 2 400 foyers en électricité. Un documentaire engagé qui nous appelle à mettre un terme à cette gabegie alors qu’en 2050, nous serons 9 milliards sur Terre et autant de bouches à nourrir.

Source : TéléObs.

La critique de la revue Télérama

Il se présente, juché sur une montagne d'ordures et brandissant un tas de chiffres vertigineux : l'Anglais Tristram Stuart mise sur les images fortes pour sensibiliser le public à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Spécialiste de cette gigantesque gabegie planétaire à laquelle il a consacré un ouvrage précurseur, ce militant inventif a été embauché ici pour porter aux yeux du grand public une réalité aussi concrète qu'estomaquante - un tiers de la production mondiale de nourriture finit aux ordures. Dans ce film conçu comme un tour du monde de ce « global gâchis », Stuart le prêcheur pédago s'en va inspecter les habitudes et les poubelles de familles « modèles », en France, aux États-Unis, en Inde ou au Japon, et pointe les aberrations de nos modes de (sur)consommation - confusion sur la date de péremption, denrées oubliées dans nos frigos... Mais il remonte surtout à la source, auprès des producteurs et des distributeurs, montrant que le calibrage mène au rebut de tonnes de fruits et légumes. Que l'hygiénisme abusif, les diktats du marketing et les excès de la société d'abondance conduisent les hypermarchés à balancer à tort et à travers - sujet tabou évoqué ici avec un certain courage par un jeune exploitant. Et que cette grande surbouffe se répercute à l'autre bout du monde, entre flambée des matières première et crise alimentaire.

S'il ne procède pas à un démontage en règle de l'hyperproductivisme qui pousse à fabriquer plus pour jeter plus, ce film alarmant ébauche des parades pragmatiques au gaspillage. Explorant des pistes, d'un grand magasin japonais jusqu'à une ferme modèle américaine qui veut favoriser les circuits courts, pour jeter moins et nourrir mieux.

Source : Télérama.

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "gaspill", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "aliment", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "scandale", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "OGM, Produits Chimiques, Agriculture, et Alimentation", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 

 

 

 


 


1 2 Suiv 




 

Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .