Des vidéos remarquables à voir absolument
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Vendredi 17 Mai 2019 à 11:09:35



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    


Un total de  6  vidéos sélectionnées et présentées par groupes de 4 répartis sur 2 pages

1 2 Suiv 




 

La folle ruée de l'Europe sur le gaz de schiste, le gaz de houille, et le biogaz - Octobre 2013

Vidéo # 6362 en Français () insérée le Mardi 08 Octobre 2013 à 20:15:24 dans la catégorie "Environnement, Écologie, Démographie, et Développement durable"

Durée : 25 min 37 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo est une capsule du Blogueur sur le phénomène de la ruée vers le gaz que nombre de pays d'Europe sont en train d'opérer.

Que ce soit le gaz de schiste, le gaz de houille, ou le biogaz, il est manifeste que l'intérêt pour le gaz augmente significativement, les peuples voulant à tout prix devenir indépendants énergétiquement. Il faut dire que les tensions au Moyen-Orient et la main mise de certains sur le gaz n'aident pas.

On peut néanmoins relativiser ces inquiétudes légitimes en voyant les dommages à l'environnement et aux populations que certains procédés d'extractions génèrent.

On est aussi en droit de se poser la question de l'accaparement des gisements par des entreprises privées, souvent étrangères. Comment se fait-il que cette richesse souterraine, qui indiscutablement appartient aux nations possédant les territoires concernés, soit concédée à des intérêts privés, sans que les immenses mannes financières dégagées ne profitent aux habitants locaux que sous la forme de quelques emplois ? Ne serions-nous pas dans une situation où le libre-échange voulu et imposé par Bruxelles profite plus que très largement à des multinationales comme sont pillées par certaines d'entre elles les ressources en Afrique ou ailleurs ? Troublant...

Enfin, des contradictions flagrantes apparaissent : des procédés comme la conversion du biogaz en gaz naturel imposent d'en éliminer le CO2, en le rejetant dans l'atmosphère, alors même que le prétendu avantage de ce gaz serait de limiter les émissions de CO2. Allez comprendre...

Une vidéo remarquable, car faisant un tour synthétique et clair des différentes techniques d'extraction ainsi que des risques et des pollutions qu'elles engendrent.

À voir !



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "gaz" et "schiste", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Environnement, Écologie, Démographie, et Développement durable", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 

"Le mirage du gaz de schiste" par Thomas Porcher - 3 Mai 2013

Vidéo # 5811 en Français () insérée le Mercredi 08 Mai 2013 à 11:55:39 dans la catégorie "Société : Conditions et Problèmes"

Durée : 09 min 17 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Vidéo non évaluée.

VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "gaz" et "schiste", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Société : Conditions et Problèmes", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 

"La malédiction du gaz de schiste"

Vidéo # 4992 en Français () insérée le Mardi 29 Janvier 2013 à 19:45:26 dans la catégorie "Environnement, Écologie, Démographie, et Développement durable"

Durée : 01 hr 23 min 07 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo est un documentaire de Lech Kowalski de 2012 sur la réalité effroyable de l'exploration du gaz de schiste.

Synopsis :

De la Pologne à la Pennsylvanie, Lech Kowalski met à jour le fossé entre le discours des industriels et la réalité de l’exploitation du gaz de schiste. Un film coup de poing.

Zamosc, en Pologne orientale : au hasard d’un tournage dans cette région rurale, Lech Kowalski rencontre en 2009 des paysans sur les terres desquels de grandes firmes américaines ont commencé à prospecter pour extraire du gaz de schiste. Fissures dans les murs des fermes, pollution des eaux, bulldozers investissant des champs à quelques dizaines de mètres des habitations… Les villageois sont inquiets. Or cette situation locale n’a rien d’anecdotique et témoigne d’un phénomène qui menace aujourd’hui toute la planète. Bradford County, aux États-Unis, est au gaz de schiste ce que l’Arabie Saoudite est au pétrole. Mais on est loin de l’image idyllique d’une "énergie non conventionnelle" propre et d’exploitation aisée que veulent donner les industriels. Dans ce petit comté du nord-est des États-Unis, le réalisateur filme des paysages dévastés et l’épuisement physique et psychologique des habitants.

UN COMBAT INÉGAL
Cinéaste underground, passionné par les groupes à la marge (les SDF dans Rock soup, les punks dans Born to lose) et les grandes tragédies de l’histoire européenne (Hitler’s highway), Lech Kowalski s’aventure ici dans les profondeurs de la campagne polonaise. Il dépeint le combat inégal de petites gens victimes de contrats léonins, pour la sauvegarde de leurs villages, de leurs maisons, de leurs exploitations agricoles, de leur eau et de leur santé – et qui remportent quelques victoires inattendues. L’enjeu est de taille : la Pologne voit dans cette énergie nouvelle une promesse d’indépendance vis-à-vis du gaz russe. À l'instar du travail d'investigation entrepris il y a deux ans aux États-Unis par Josh Fox dans Gasland – disponible en DVD chez ARTE Éditions –, ce documentaire constitue une mine d’informations sur les pratiques des compagnies de forage et sur les conséquences de cette exploitation sur la vie quotidienne des Européens.

L'interview du réalisateur :

En Pologne, un village se mobilise contre le gaz de schiste jusqu’à faire vaciller sur son socle un géant américain de l’énergie.

Le réalisateur Lech Kowalski revient sur ce documentaire poignant qui fait entendre la voix des petits agriculteurs, premières victimes.

Pourquoi vous intéressez-vous au gaz de schiste ?
Lech Kowalski : Depuis deux ans, je m’intéresse aux problèmes rencontrés par les petits agriculteurs, notamment dans la partie orientale de la Pologne, à la frontière avec l’Ukraine. Dans cette zone envahie par l’agriculture intensive, ces petits fermiers pratiquent une agriculture traditionnelle. Ce ne sont pas pour autant des paysans d’un autre temps. Ils sont très bien éduqués, certains sont allés à l’université. Pendant que je les filmais, nous avons découvert que des opérations d’exploration de gaz de schiste allaient commencer dans leurs champs, sous l’égide du géant américain Chevron. Pour les petits fermiers l’impact est énorme. J’ai souhaité faire entendre leur point de vue.

Quels sont les premiers dangers que fait courir l’extraction du gaz de schiste pour les agriculteurs ?
En Pennsylvanie, où j’ai tourné, l’eau des puits est empoisonnée depuis le début des forages en 2007. Pour un agriculteur, l’eau est une ressource essentielle. Le lien entre l’eau souillée et les maladies dont souffrent les habitants, notamment cancers du foie ou de la rate, diarrhées, etc., est difficile à prouver. Mais dans dix ou quinze ans, le lien entre les maladies et l’extraction du gaz de schiste sera probablement avéré.

Qu’avez-vous plus particulièrement appris en réalisant ce film ?
Tout d’abord que quand les gens croient vraiment à un idéal, ils trouvent les moyens de lutter. Ces fermiers polonais croient vraiment en leur terre, en leur mode de vie. Ils refusent que tout cela soit détruit. Ils ont cette foi incroyable pour continuer à se battre même si les politiques et les médias sont du côté de Chevron. J’ai aussi été surpris par le degré apocalyptique des destructions engendrées par les compagnies gazières en Pennsylvanie. Elles agissent en masse et le plus vite possible. Selon moi, il s’agit d’une nouvelle forme de guerre menée contre les citoyens. Une guerre civile où les compagnies ont davantage de pouvoir que les gouvernements. Elles ont les lois pour elles. L’objectif est de faire un maximum de profits. Les citoyens ne sont plus que de simples consommateurs. Voilà la nouvelle réalité dans laquelle nous vivons. C’est le contraire de la civilisation. Les fermiers qui sont en premier affectés par ce problème ont plus de connaissances sur le sujet que bien des petits bourgeois intellectuels dans les grandes villes. Eux sont en première ligne et agissent.

Ils gagnent même des batailles…
Tout à fait. Chevron a décidé de se retirer de la petite commune de Zurawlow où les habitants se sont mobilisés. Les raisons n’en sont pas très claires. Les responsables de Chevron ont toujours refusé de nous rencontrer, moi ou les agriculteurs, et m’ont toujours empêché de filmer sur leurs sites. Mais à coup sûr, ils ont eu peur de la mauvaise publicité. Ces agriculteurs polonais, une trentaine de familles, sont les premiers au monde à avoir lutté contre le gaz de schiste. Et ils ont gagné. Peut-être ont-ils été chanceux… Mais le fait est qu’on peut gagner. Cela n’empêche pas Chevron de construire des puits de forage dans d’autres villages. Chaque jour un peu plus, ces compagnies détruisent les communautés, que ce soit aux États-Unis, en Pologne ou ailleurs. Seuls les plus forts continueront à se battre.

Néanmoins, êtes-vous optimiste pour l’avenir ?
Je pense qu’aux États-Unis le mal est fait. Du moins en Pennsylvanie. Il faut savoir qu’en Amérique, à l’inverse de l’Europe, quand un agriculteur vend sa terre, il en vend aussi le sous-sol, qui n’appartient pas à l’État. Il touche ensuite un pourcentage sur les profits gaziers. L’Europe a sans doute plus d’opportunités d’arrêter ces compagnies et cela est dû à la manière même dont elle est structurée. Mais il faut que les législateurs soient fermes sur leur position et luttent contre les lobbies. Aux États-Unis, l’extraction du gaz de schiste ne fait que commencer et le pays se balkanise. Dans certains États, les forages seront autorisés et dans d’autres ils ne le seront pas, comme dans l’État de New York où les citoyens ne désarment pas.

Source : Arte ().

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Environnement, Écologie, Démographie, et Développement durable", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 

 

 

 


 

Gaz de schiste : "The sky is pink (Le ciel est rose)" de Josh Fox

Vidéo # 4462 en Français () insérée le Mercredi 14 Novembre 2012 à 18:55:49 dans la catégorie "Environnement, Écologie, Démographie, et Développement durable"

Durée : 18 min 33 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo est un documentaire court (18:33) de 2012 de Josh Fox, le réalisateur de "Gasland", ayant pour thème une fois encore les gaz de schiste. Il met en évidence les dangers qui pèsent sur New-York et, d'une manière générale, sur toutes les régions prêtes à accepter la fracturation hydraulique qu'implique cette méthode absolument désastreuse pour l'environnement.

Synopsis :

Sur la base de documents officiels des exploitants gaziers, documents qui ont été publiés ou qui sont "tombés par du coffre", le réalisateur veut montrer que l'industrie du gaz n'a pas les moyens de prévenir ou de résoudre complètement les problèmes posés par l'exploitation des gaz de schistes.

Pièce N°1 : une présentation powerpoint de Southwest Energy, une compagnie d'exploitation des gaz de schiste, qui montre que la barrière en ciment censée empêcher la migration du gaz vers les couches aquifères ne marche pas. Pièce N°2 : un document de Schlumberger "Oil field review", publié en 2003, montre que la perte d'étanchéité dans les forages se produit fréquemment. Pièce N°3 : Une étude scientifique "Evaluation of the potential for Gas and CO2 leakage along wellbores" montre la migration du gaz à un rythme astronomique dans les puits dérivés ou horizontaux. Pièce N°4 : l'étanchéité de surface, celle autour des nappes aquifères, ne résout en rien le problème. Pièce N°5 : un document qui a "fuité" lors d'une conférence de presse de la société Archer, spécialisée dans le forage, montre des taux de fuites importants dans le Golfe du Mexique et la mer du Nord, taux de fuite appelés "décharges incontrolées".

Selon Josh, des documents du Département de la protection de l'environnement de Pennsylvanie corroborent les résultats de Schlumberger : 121 puits sur les 1937 forés en 2011, 6,2%, sont défaillants en matière de protection des nappes aquifères. Un document de l'Environnement Protection Agency (l'agence américaine de protection de l'environnement) confirme que la fracturation hydraulique peut contaminer directement les sources d'eau potables.

Josh Fosh rappelle aussi deux autres études : la première faite par la Colorado School of Public Health (Institut de santé publique du Colorado) montre une probabilité "modérée à forte" de risque pour la santé causée par l'exploitation des gaz de schiste ; la deuxième concerne une étude sur une anomalie d'apparition du cancer du sein dans la zone d'exploitation du gaz de schiste de Barnett Shale.

Josh Fosh révèle également les sommes perçues par certains hommes politiques pour leur campagne électorale, les émoluments des portes-paroles et lobbyistes de l'industrie gazière (747 millions de dollars pour le lobbying à washington).

Source : StopGazVinais.org ().

Les témoignages majeurs :

Biogénique contre thermogénique

Le gaz thermogénique est le gaz naturel formé par la distillation lente de matière organique piégée par les phénomènes géologiques pendant des millions d'années et sous l'influence de la chaleur de la croûte terrestre.

Le gaz biogenique à l'inverse ne demande pas de températures élevées et se forme à faible profondeur sous l'action de bactéries.

L'industrie du gaz dit que l'épisode du robinet qui brûle est dû à du gaz biogénique, et non au gaz de schiste. Un argument fallacieux selon le documentaire qui montre que les deux types de gaz peuvent être libérés par l'exploitation des gaz de schistes

Le Docteur Anthony Ingraffea, professeur à la Cornwell University (école de génie civil et environnemental), éminent spécialiste de la mécanique des roches et de la fracturation hydraulique, montre les risques importants de faille dans la gaine de ciment censée empêcher les fuites lors de la remontée du gaz vers la surface. Ingraffea est, avec le professeur Robert Howarth, le co-auteur d'une analyse de cycle de vie qui montre que le gaz de schiste n'est pas plus propre que le charbon. L'étude est à l'origine d'une controverse, au sein même de la Cornwell University.

Doug Shields a été le président du conseil municipal de Pittsburgh en Pennsylvanie. Il a fait interdire l'exploitation des gaz de schiste sur le territoire de la ville. Selon ses propos, la réserve d'eau potable de Pittsburgh a été fermée à cause des polluants issus de la fracturation hydraulique déversés dans la rivière contrairement aux affirmations des exploitants qui disaient avoir mis en place des installations de retraitement des eaux. Une enquête du New-York Times a montré qu'en effet des produits radioactifs et des cancérigènes dangereux comme le benzène étaient traités de manière inadéquate et rejetés dans les réserves d'eau potable à travers toute la Pennsylvanie.

Senateur Liz Krueger : "il y a suffisamment de preuves scientifiques pointant d'énormes problèmes" C'est Doug Shields qui suggère le nom du film en dénonçant la manière dont fonctionnent le plus souvent les médias : "si quelqu'un dit que le ciel est rose, les médias qui trop souvent ne font que rapporter des propos, diront qu' un tel a dit que le ciel est rose. Et si vous ne combattez pas ça, eh bien, le ciel est rose. [...]Et si quelqu'un vient dire que le ciel est bleu, les médias diront qu'il y a une polémique".

C'est encore Doug Shields qui rappelle que les marchands de tabac se sont jadis parjurés devant le Congrès des Etats-Unis, disant que le tabac ne présentait aucun risque "alors qu'ils avaient dans leurs tiroirs des études qui montraient le contraire". L'occasion pour le réalisateur de montrer les campagnes publicitaires réalisées par l'agence de relation publique Hill & Knowlton pour le compte des fabricants de tabac afin de dissiper l'idée que le tabac était dangereux. Et de rappeler qu'en 2009, l'association Américaine du gaz naturel a choisi Hill & Knowlton pour ses relations presse : "Tout d'un coup il y a eu des publicités partout, ils ont même acheté mon nom comme mot clé sur Google".

Naomi Oreskes est historienne des sciences. Elle est l'auteur du livre 'Merchants of doubts" (en français "Les marchands de doutes") qui trace une histoire des campagnes de désinformation depuis le tabac jusqu'au changement climatique. "Aussi longtemps qu'on entretien la polémique" dit-elle, "il y a des raisons pour ne pas prendre position pour une réglementation".

Une autre voix du film est celle de Jessica Ernst qui a intenté un procès contre la compagnie gazière Encana Corporation pour atteinte délibérée à la santé publique dans la province canadienne de l'Alberta.

Source : StopGazVinais.org ().

Josh Fosh contre l'Amérique du gaz de schiste :

Selon Josh Fosh, "les forages gaziers et la fracturation hydraulique résultent d'un processus industriel - polluant par nature - qui injecte dans le sous-sol des millions de litres d'eau et des produits chimiques toxiques à une pression énorme dans le but de fracturer la roche et de libérer le gaz qu'elle contient. Nombre de nappes phréatiques [de la nation 'américaine, ndlr] ont été contaminées avec des matières plastiques, des produits cancérigènes, des neurotoxiques, et autres perturbateurs endocriniens, et avec du gaz naturel explosif." Le réalisateur dénonce l'atteinte faite à la surface des sols, la pollution de l'air à grande échelle, les centaines de kilomètres de gazoduc, la circulation de camions, les explosions, les rejets dans la nature, les accidents, la crise de santé publique d'une industrie à grande échelle.

Source : StopGazVinais.org ().

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.

Nota Bene : le documentaire "Gasland de Josh Fox, ou l'exploitation polluante et injustifiable des gaz de schiste" est visible également sur ce site, [ici].



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "Gaz" et "de" et "schiste", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "Josh" et "Fox", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Environnement, Écologie, Démographie, et Développement durable", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 

 

 

 


 


1 2 Suiv 




 

Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .