Des vidéos remarquables à voir absolument
 

Des vidéos remarquables à voir absolument




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



LIENS & INFORMATIONS DIVERSES ET VARIÉES DU MOMENT

Pour un meilleur confort visuel et de navigation, vous pouvez consulter dans une pleine page toutes les informations contenues dans le cadre ci-dessus, en cliquant [ici].

 

Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


Cette collection de vidéos a été mise à jour le Samedi 12 Octobre 2019 à 19:09:06



Afficher l'aide




Visionnez les vidéos de YouTube protégées parce-qu'en mode sécurisé grâce à cette [PAGE] ().


 


 FILTRES DE RECHERCHE 

Les mots tapés dans les champs TITRE et/ou COMMENTAIRE, et qui doivent être séparés par des espaces, représentent des mots clés, partiels ou complets, qui peuvent ainsi être contigus ou disjoints dans le texte.
Vous pouvez aussi spécifier des
mots entiers en les faisant précéder du caractère $ (par exemple : $Dieu)
Lorsqu'une présentation du résultat "En Liste" est demandée, ces deux champs doivent impérativement être constitués d'au moins 3 caractères pour permettre une recherche.
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par cette section, affichez l'aide ci-dessus (le petit bonhomme jaune).

NumVideo :   Titre :   Commentaire :

Tri :   Catégorie :

Présentation du résultat : Normale En LISTE    


Un total de  6  vidéos sélectionnées et présentées par groupes de 4 répartis sur 2 pages

1 2 Suiv 




 

Charlie Hebdo : Emmanuel Ratier analyse la manifestation du 11 Janvier 2015 : "Une répétition générale"

Vidéo # 7887 en Français () insérée le Mardi 03 Février 2015 à 11:21:39 dans la catégorie "Guerres, Guerres civiles, et Terrorismes"

Durée : 39 min 43 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre les mots clés "Charlie" et "Hebdo", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "Emmanuel" et "Ratier", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "manifest", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "attentat", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "terroris", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "journalis", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Guerres, Guerres civiles, et Terrorismes", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 

Semences paysannes : "Les pétitions qui défendent Kokopelli : mise au point de Dominique Guillet" dénonçant Avaaz comme un outil des ploutocrates du Nouvel Ordre Mondial - 15 Novembre 2012

Vidéo # 4500 en Français () insérée le Mercredi 21 Novembre 2012 à 12:33:16 dans la catégorie "Nouvel Ordre Mondial (New World Order) et Mondialisme"

Durée : 02 min 45 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette courte vidéo a le mérite de mettre les points sur les i : non seulement elle montre que des forces mettent sur pied de fausses pétitions non reliées aux associations ou organisations supposément défendues par elles (avec le but évident de canaliser les mécontentements des gens pour stériliser leur action, c'est-à-dire que cette énergie exprimée par leur vote n'aboutisse pas tout en donnant l'impression aux votants qu'il ont agit et fait concrètement quelque chose en faveur d'une cause), mais qu'en plus AVAAZ, grand pourvoyeur de pétitions en ligne en tout genre est une organisation aux mains des ploutocrates du Nouvel ordre Mondial.

 Ne signez plus jamais de pétition organisée par AVAAZ, 
 ou tout autre site généraliste organisant des pétitions diverses et variées, 
 mais seulement celles des sites officiels des associations et organisations concernées. 

Si vous souhaitez mettre en ligne une pétition, le mieux c'est de la domicilier sur votre propre site, en utilisant par exemple les nombreux scripts PHP gratuits disponibles ça et là sur Internet. De cette manière, vous vous assurerez que personne ne détourne ou ne manipule l'objet de votre pétition, et vous permettrez aussi que les volontés exprimées par les personnes votant pour votre pétition ne soient stérilisées, et que celles-ci puissent être transmises à qui de droit : députés, sénateurs, etc.

Le manque de discernement associé à la paresse nous font démissionner de notre rôle de citoyen. Reprenons les choses en main, en organisant nous-mêmes les pétitions qui nous tiennent à cœur !

À voir absolument.

Nota Bene 1 : l'article édifiant dont de Dominique Guillet, "Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri" est visible [ici] ().

Nota Bene 2 : l'un des fans de mes vidéos, "Zmh", vient de m'écrire ce qui suit :

Il y a 1 an presque jour pour jour, Avaaz avait utilisé l'image et détourné énormément d'argent avec les mouvement des indignés et Occupy en regroupant un peu tout les Occupy, et en créant une pétition généralisée sans même demander aucun accord, sous prétexte d'avoir proposé de créer des pétition dans mon cas pour "Occupy La Défense" et uniquement La Défense (Paris) en Novembre 2011.
Je confirme : Avaaz sont des usurpateurs !

Zmh.



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "Kokopelli", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "semenc", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "paysan", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "biodiversité", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "agroécologie", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "permaculture", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "ploutocrat", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Nouvel Ordre Mondial (New World Order) et Mondialisme", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 




 

La faillite et le sauvetage onéreux par l'État espagnol de Bankia, un exemple typique de ce qui va se produire à répétition

Vidéo # 4086 en Français () insérée le Vendredi 01 Juin 2012 à 19:41:57 dans la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales"

Durée : non renseignée


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Voilà une vidéo d'un évènement qui est un signe, un exemple typique, de ce qui se reproduira dans un proche futur.

Une banque importante saute ? L'État vient à son secours, parce-que les politiciens sont des lâches : aucun d'entre eux ne veut avoir le courage de dire : "Vous avez perdu beaucoup d'argent et vous êtes en faillite ? Et bien fermez, déposez votre bilan !".

C'est pourtant la procédure normale dévolue à toutes les entreprises... Mais bizarrement pas pour les grandes banques. Le capitalisme est à géométrie variable : alors qu'on ne cesse de nous rabâcher la libre concurrence non faussée, les faits prouvent que certains sont plus égaux que d'autres... Bref, on se moque des citoyens, et deux fois plus qu'une car ce sont en vérité les citoyens qui payent l'addition : l'État n'a d'argent que celui qu'il prélève au peuple. Voilà pourquoi les politiciens sont des lâches et des traitres.

Maintenant, même si ce scénario va se répéter, il va avoir une fin. L'ampleur des montants nous l'indique : ce n'est pas 4,5 milliards d'Euros mais plus de 23 milliards d'Euros qu'il va falloir sortir pour sauver Bankia (et il à fort à parier que le véritable montant est encore supérieur).

23 milliards d'Euros, c'est une somme colossale, et tout ça juste pour une seule banque... Alors imaginez que dans un pays, 4 ou 5 banques fassent faillite... Prenons cette base : 23 x 5 = 115 milliards, une somme dépassant les capacités de trésorerie immédiate d'un État. Où trouver une telle somme ? Pas sur les marchés, les taux sont en train de devenir de plus en plus élevés, et cette tendance va encore s'accroître avec le temps et la crise des dettes souveraines. Bilan : à un moment donné, des banques fermeront, et tous les avoirs, quelque soit leur forme, seront perdus : les clients de ces banques, particuliers et entreprises, perdront tout. Tout, cela veut dire leur argent bien sûr, mais aussi tous leurs placements : PEL, PEP, actions, titres divers, fonds de placement, et assurance-vie. GAME OVER pour tous ces gens qui se retrouvent nus comme des vers. Et avec toutes les conséquences économiques désastreuses qui en découlent...

Et ce n'est pas fini : les banques étant interconnectées, si quelques banques majeures sautent, d'autres banques seront inévitablement impactées, les faillites et les pertes définitives et totales s'enchainant alors en cascade.

Quand aux banquiers, à tous ces responsables des banques, rien ne leur arrive... Ils plantent leur banque de dizaines de milliards d'Euros, mais ils demeurent à leur poste. Effarant, scandaleux, inique. Voilà la réalité du monde de l'argent.

Je vous le dit : les temps qui viennent seront plus durs que la majorité des gens le croient, et nous entrerons très bientôt dans un chaos financier, économique, et social, comme on en a jamais vus dans toute l'histoire de l'Humanité.

Il est plus que grand temps de sortir toutes ses économies des banques, et d'acheter des biens tangibles et/ou des métaux précieux. Vous êtes prévenus.

Pour terminer, remarquez bien l'architecture bien particulière de la tour Bankia : oblique, perverse, comme si elle allait s'écrouler, ce qui correspond à la réalité de la situation... Comme la tour de Pise, il va falloir lui mettre des câbles pour éviter qu'elle ne tombe (ces câbles sont ces milliards que le peuple espagnol va devoir verser). Rien n'arrive par hasard : tout phénomène est la conséquence d'une cause qui l'a engendrée. Voyez les signes, ressentez-les, soyez intuitifs, en écartant le mental et ceux qui disent que ce serait du hasard. Le hasard est le nom que donnent les ignorants aux évènements dont ils ne connaissent pas les causes.



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "faillite", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "sauve", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "espagn", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "banksters", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "banque", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 

Le 21 Février 2013, vers 11h00, ma chaîne UBest1 a été supprimée avec ses 5101 vidéos.
Pour cette raison, si la mention "Error 404" apparait ci-dessous,
il m'est impossible de vous servir la vidéo demandée. Désolé, vraiment.

 

 

 


 

La Présidente de la Commission des Pétitions du Parlement Européen maintient la pétition "Zandvoort"

Vidéo # 1838 en Français () insérée le Vendredi 03 Septembre 2010 à 13:40:51 dans la catégorie "Droits des enfants, éducation, pédophilie, et satanisme"

Durée : 19 min 29 sec


 Évaluation des visiteurs  :
Réception des données en cours... Si rien finalement ne s'affiche, c'est que le serveur de notation est actuellement indisponible. Réessayez ultérieurement.

Afin de ne pas désinformer autrui, merci d'avoir la gentillesse et la sagesse de ne voter qu'après avoir regardé entièrement cette vidéo.


Cette vidéo est une intervention de la Présidente de la Commission des Pétitions du Parlement Européen afin de maintenir la pétition « Pédocriminalité organisée: violations systématiques des dispositions fondamentales du droit international au sein de l’UE », contrairement aux préconisations la Commission Européenne.

"La Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti a présenté une longue liste de fautes de procédure volontaires, qui élimine les témoins des carences d’État à travers l’Europe le 30 novembre 2008. Nous demandions la position de l’Europe face au maintien dans des fonctions publiques de magistrats et fonctionnaires, qui ignorent les dispositions fondamentales du Droit International."

Source : http://protect-live.blogspot.com/ ().

Commission des pétitions – 1.9.2009
COMMUNICATION AUX MEMBRES

Objet: Pétition n° 1696/2008, présentée par Jacqueline de Croÿ, de nationalité belge, au nom de la «Fondation Princesse Decroÿ», sur la nécessité d’adopter des mesures communautaires pour contrecarrer l’exploitation sexuelle des enfants et soutenir les victimes de ces abus

1. Résumé de la pétition

La pétitionnaire critique les carences existant au niveau national dans les différents États membres de l’Union européenne, en raison desquelles des personnes responsables de l’exploitation sexuelle de mineurs sont souvent restées impunies. Elle demande que le Parlement européen intervienne en vue de l’adoption immédiate d’une législation européenne visant à lutter contre les crimes de cette nature et prévoyant un soutien adéquat aux victimes. Elle plaide pour la création d’un office européen qui ferait fonction de passerelle entre, d’une part, les autorités locales et Interpol, et d’autre part, les victimes ou les témoins d’actes pédophiles.

2. Recevabilité

Déclarée recevable le 26 mars 2009. La Commission a été invitée à fournir des informations (article 202, paragraphe 6, du règlement).

3. Réponse de la Commission, reçue le 1 septembre 2009.

La pétition :

Le pétitionnaire dénonce des erreurs judiciaires systématiques dans nombre de pays (Belgique, Pays-Bas, France, Portugal, Suisse) commises de façon intentionnelle afin d’entraver des enquêtes criminelles relatives à des abus sexuels sur enfants, et ce afin de protéger des magistrats ou des personnes proches du système judiciaire, qui seraient eux-mêmes impliqués dans de tels abus. Le pétitionnaire signale qu’il ne s’agit pas ici de cas individuels.

La pétition fait suite à une autre pétition sur le même sujet concernant la Belgique (186/2004).

Les observations de la Commission européenne relatives à la pétition

En vertu de l’Article 29 du TUE, l’objectif de l’Union européenne d’offrir aux citoyens un niveau élevé de protection dans un espace de liberté, de sécurité et de justice est atteint, notamment, par la lutte contre les crimes contre les enfants. Le traité prévoit à cette fin l’action en commun dans les domaines de la coopération policière et judiciaire en matière pénale.

C’est sur cette base que l’Union a exercé ses compétences législatives, dont l’instrument le plus important est la décision-cadre 2004/68/JAI du Conseil du 22 décembre 2003 relative à la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants et la pédopornographie. Cette décision-cadre rapproche les législations nationales, en particulier concernant les définitions des infractions pénales, les sanctions et la juridiction.

En vue d’améliorer le niveau de protection dans une approche globale regroupant poursuites des auteurs, protection des enfants, et prévention du crime, la Commission a présenté le 25 mars 2009 une proposition de décision-cadre du Conseil relative à l’exploitation et aux abus sexuels concernant des enfants et à la pédopornographie, abrogeant la décision-cadre 2004/68/JAI.

Cependant, l’Union n’est pas compétente en matière d’enquêtes judiciaires concernant des cas individuels. Selon l’article 33 du TUE, le maintien de l’ordre public demeure de la responsabilité des Etats membres.

Conclusion

L’Union n’est pas en mesure de revoir les décisions des autorités judiciaires nationales en matière pénale et ne peut pas intervenir dans les cas mentionnés par le pétitionnaire. Par conséquent, l’Union ne peut donner de suite utile à cette pétition.

Source : http://protect-live.blogspot.com/ ().

Cela intervient dans le cadre de l'affaire "Zandvoort", l'une des sagas contemporaines de pédophilie les plus dingues, où des forces influentes, infiltrés dans les gouvernements, la police, et la justice, ont tout fait pour étouffer des crimes immondes, multiples et nombreux, contre des enfants.

     Pédocriminalité organisée :
Des violations systématiques des dispositions fondamentales
du droit international au sein de l'Union

Le fichier pédocriminel Zandvoort porte le nom de la ville hollandaise où Gerrit Ulrich, un citoyen allemand, commercialisait des photos de pornographie et torture d’enfants. Il a été découvert les 11 et 19 juin 1998, par le Werkgroep Morkhoven, ONG belge active à la recherche d’enfants disparus et sexuellement exploités, suite aux indications d’une victime belge du réseau. Les enquêteurs hollandais ont également pu saisir au domicile d’Ulrich, un CD contenant 90.000 photos, des agendas et carnets d’adresses.

Le Werkgroep Morkhoven craignait que les autorités belges classent le dossier sans justificatif valable, du fait qu'elles classaient systématiquement toutes les affaires d'enlèvements d’enfants dans le cadre de la production de ces images, en tant que fugues volontaires. L'ONG a alors décidé de remettre les CD aux autorités en plusieurs étapes. Le premier CD a été remis en juillet 1998, avec la presse internationale en témoins.

Mme Bernard-Pardaens, une bénévole de l'ONG, a réalisé une copie fragmentée des CD, pour exposer le dossier aux autres ONG et à la presse, tout en assurant de maintenir une différence entre ces CD et les originaux, pour les besoin de l'enquête. Elle a remis la copie fragmentée du premier CD à des journalistes et copie fragmentée des 21 CD à une organisation suisse CIDE (Comité International pour la Dignité de l’Enfant). Mme Bernard-Pardaens a été assassinée peu après, le 14 novembre 1998.

Le Werkgroep Morkhoven a envoyé le 9 avril 1999, la version intégrale du premier CD à divers chefs d’état, dont à Jacques Chirac, président de la République Française et sept CD supplémentaires au Roi des Belges. Le Conseil Supérieur de la Justice belge, confirme dans sa lettre du 21 février 2008, réf. N/07/0185/BDM/KDB, que ces sept CD ont été réceptionnés le 13 avril 1999 par la police judiciaire. Le dossier a été classé - secrètement - le 18 juillet 1999, au motif de 'coupables inconnus', suite à quoi il a été volé, CD compris, du Palais de justice !

Le porte-parole du Werkgroep Morkhoven, Marcel Vervloesem qui partageait son domicile avec le siège social de l’association, a été poursuivi pour avoir possédé ces CD. L’ONG a alors demandé une requête officielle pour remettre la totalité du matériel, afin d'éviter d'être condamnée pour son acte de civisme. Aucun des pays touchés par le réseau, n’ont accédé à cette demande. La France n’a jugé l’opportunité de l’enquête que le 24 février 2000, soit prés d’un an après avoir reçu le premier CD, quand la presse française a exposé le dossier.

Juan Miguel Petit, Rapporteur Spécial au Nations Unies sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants, ne fait état que d’un seul CD de 8000 photos criminelles dans son rapport E/CN.4/2003/79/Add.2. Il n’a pas rencontré le Werkgroep Morkhoven, que les autorités belges et la presse contrôlée par l'état faisaient passer pour des bandits. En revanche, il précise concernant ce CD, que: "Interpol a indiqué (…) que les autorités néerlandaises l’avaient simplement envoyé aux pays qui lui paraissaient concernés".

Le 4 avril 2001, à la demande du Procureur Bourlet de l’arrondissement judiciaire de Neufchâteau en Belgique, le Werkgroep Morkhoven a remis les vingt CD manquants, en pièces jointes à une plainte détaillée, avec des articles de presse, procès verbaux et interviews qui exposent des kidnappeurs d’enfants, des bordels et services d’escortes qui exploitent des enfants, des producteurs, des éditeur et publicistes de pédopornographie.

Un rapport d’INTERPOL du 23 août 2003 assure que les 20 CD remis renferment 93.081 photos. La police fédérale belge (PV n° 100470/03 d.d. 23-12-2003-DGJ-DJP-MH), assure que le nombre photos uniques (sans les doubles), est de 88.539, dont 70% des enfants sont clairement abusés.

Le premier CD n'a donc pas été joint à l'étude, mais Ulrich était en possession d'environ 191000 photos (93000 + 90000 + 8000), dont le nombre de doubles est inconnu, faute de transparence des enquêtes hollandaises et belges.

Le 20 mars 2003, la juge française Danielle RINGOT a décrété au sujet du seul premier CD (8000 photos) que "aucune infraction d’atteinte sexuelle sur mineur, de corruption de mineurs et de diffusion d’image de mineur à caractère pornographique n’a donc été caractérisée sur le territoire national (français)."

En résumé :

- La France a prononcé un non-lieu en l’absence de 88.539 pièces du dossier de base, qu’elle a encore morcelé en une multitude de petits dossiers, tous jugés séparément. Les parties civiles ont ensuite été condamnées sur base de ce jugement pour avoir voulu protéger leurs enfants, accusées de non présentation d’enfants, d’enlèvement parental et d’atteintes l’honneur.

- La Belgique a caché le vol des sept CD et dont la dernière trace date du 18 juillet 1999. Elle n'a jamais communiqué les vingt CD à la France, bien qu'essentielles à un procès équitable. Ce 19 novembre 2008, le Comité contre les tortures de l’ONU a confirmé la politique belge en matière de la traite d’être humains (CAT/C/SR. 860) et noté les "lacunes de la coopération internationale afin de traduire en justice les auteurs des infractions".

- La Hollande a maintenu le dossier Zandvoort séparé du dossier Brongersma, du nom d’un sénateur hollandais qui s’est suicidé en découvrant que le commerce de photos d’enfants nus qu’il avait initié, avait débouché sur un commerce de photos de tortures et de meurtre d’enfants. Il figurait aux listes de Zandvoort. Peu avant son suicide, il avait écrit à Marcel Vervloesem du Werkgroep Morkhoven, pour lui signaler avoir communiqué sa "collection" à la police allemande.

- La Suisse a piégé plusieurs mères françaises par une commission rogatoire pour identifier des enfants français sur une copie fragmentée des CD, reçu de l'organisation CIDE. La Suisse n'a pas demandé la version intégrale au Werkgroep Morkhoven et n'a pas envoyé la copie fragmentée aux autorités françaises, pour que l'enquête sur des citoyens français puisse se faire en France.

La Suisse a donné un asile politique temporaire à ces mères, puis a refusé l'asile politique définitif. Elles ont alors toutes été arrêtées en Suisse, par INTERPOL et emprisonnées, en vertu d'une condamnation française pour enlèvement parental. La garde des enfants a alors systématiquement été confiée aux pères, que ces enfants avaient mis en cause pour abus sexuels.

- INTERPOL, qui a été très efficace pour arrêter les mères françaises en Suisse, semble avoir été très inefficace pour exposer l’ampleur du dossier au Rapporteur spécial de l’ONU.

Le 10 février 2005, en réponse à la pétition N° 186/2004 au Parlement Européen sur le sabotage des enquêtes judiciaires relatives aux réseaux pédocriminels par les autorités belges, la Commission a dit:

"Si l’Union Européenne possède donc - sur base de l’article 31 TUE - une compétence législative dans le domaine de la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants et la pédopornographie, il n’en est pas de même pour la conduite des enquêtes judiciaires dans des cas individuels. Celle-ci, selon l’article 33 du TUE, incombe aux Etats membres. Par conséquent, la Commission n’est pas habilitée à se prononcer sur la manière selon laquelle les enquêtes judiciaires sur les réseaux pédocriminels sont menées en Belgique."

Source et suite au http://www.droitfondamental.eu/ ().

Une vidéo qui est une preuve de plus que notre société part à la dérive, et dégénère, car les élites et les serviteurs de l'état et des administrations sont de plus en plus corrompus et dévoyés.

Nota Bene : sur l'affaire "Zandvoort", voyez absolument "Les faits Karl Zéro : Le fichier de la honte - Version intégrale", une vidéo également visible sur ce site, [ici].



VIDÉOS CONNEXES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Ayant dans leur titre le mot clé "pédophil", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre les mots clés "Parlement" et "Européen", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "Commission", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "pétition", cliquez [ici].

Ayant dans leur titre le mot clé "enfant", cliquez [ici].


Pour toutes les vidéos de la catégorie "Droits des enfants, éducation, pédophilie, et satanisme", cliquez [ici].

 POUR TOUT PUBLIC 

 

 

 


 


1 2 Suiv 




 

Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .