Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

62 News

Mercredi 3 Juillet 2019 - News # 18594 

Marc Rees sur le projet de loi Avia : «La crainte est qu'il y ait une atteinte à la liberté d'expression et d'information» :

SYNOPSIS :

Entretien du 03/7/2019 avec Marc Rees, rédacteur en chef du site internet Next INpact. Pour RT France il livre son analyse du projet de loi Avia, qui doit être examiné à l'Assemblée nationale. Cette loi obligerait les réseaux sociaux et moteurs de recherche à retirer les contenus haineux sous 24 heures.

Non évalué.

En complément sur Avia :

En complément sur liberté d'expression :

     

Samedi 22 Juin 2019 - News # 18319 

Serge Federbusch sur la crise des Gilets jaunes : «Le pouvoir survit grâce à l'aide de la Banque centrale européenne» :

SYNOPSIS :

Entretien du 22/6/2019 avec Serge Federbusch, président de l'association Aimer Paris. Sur le plateau de RT France, il s'exprime sur l'acte 32 des Gilets jaunes du 22 juin, et sur la façon dont le gouvernement a résisté aux manifestations. Selon lui, «la répression finira par atteindre les limites de son exercice».

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Serge Federbusch :

     

Mardi 18 Juin 2019 - News # 18203 

Musique classique : "Danse des chevaliers", tirée du ballet "Roméo et Juliette (opus 64 acte I.13)" de Sergueï Prokofiev (1891-1953), par le Royal Opera House :

Une musique de caractère ayant un incontestable cachet solennel voire un peu dramatique.

En complément sur musique :

En complément sur classique :

En complément sur Sergueï Prokofiev :

   

Jeudi 13 Juin 2019 - News # 18099 

Musique classique romantique : "La marche triomphale" de l'Acte 2I, Scène 2, de l'opéra Aïda de Giuseppe Verdi (10 octobre 1813 - 27 janvier 1901):

Par le Seoul Philharmonic Orchestra, dirigé par Chung Myung-Whun :

Une version plus intimiste et sans choeurs par le Budapest Scoring Symphonic Orchestra, dirigé par Peter Pejtsik :

Un joli morceau.

C'est beau les cuivres.

En complément sur musique :

En complément sur classique :

En complément sur romantique :

En complément sur Giuseppe Verdi :

 

Jeudi 6 Juin 2019 - News # 17957 

ACTE 30 des Gilets Jaunes le Samedi 8 Juin 2019 à Paris : "Nous assiégeons les médias !" :

Oh oui les médias ! Ces médias de merde qui nous mentent, qui déforment la réalité, qui présentent les choses sous des aspects biaisés, qui font de la propagande mensongère, qui nous manipulent, etc.

Faites tourner ce très joli clip !

En complément sur Acte 30 :

En complément sur médias :

     

Samedi 18 Mai 2019 - News # 17486 

Philippe Pascot : «Macron a l'impression d'avoir fait son job, il nous a balancé des miettes de réponses» :

SYNOPSIS :

Entretien du 18/5/2019, Philippe Pascot, essayiste et Gilet jaune. Il était invité sur le plateau de RT France pour commenter le 27e acte du mouvement des Gilets jaunes. Il déplore le silence du gouvernement après ces six mois de mobilisation.

Toujours aussi pertinent.

En complément sur Philippe Pascot :

       

Samedi 18 Mai 2019 - News # 17478 

Censure médiatique des violences policières : une Gilet jaune est jetée au sol au passage de la police à Reins, et BFMTV ne trouve rien de mieux que de vite couper l'image :

En complément sur violence policière :

En complément sur BFMTV :

En complément sur censure :

   

Mardi 14 Mai 2019 - News # 17354 

Monnaie, chômage et capitalisme avec Des économistes et des Hommes Heureka #31 :

SYNOPSIS :

Dans cet épisode, nous nous posons la question du rôle de la monnaie dans une économie capitaliste. Pour cela, nous comparons le fonctionnement de deux économies en apparence identique, à ceci près que la première fonctionne sans monnaie, comme une économie de troc, et la seconde est monétaire. Nous nous apercevons alors que le caractère monétaire ou non d’une économie modifie radicalement ses propriétés. La détermination des profits sera ainsi très différente dans ces deux économies, les relations de causalité entre dépôts et crédits, épargne et investissement s’inversent, une crise de surproduction est possible dans un cas mais pas dans l’autre, et le chômage peut également avoir des origines très différentes, et même opposées, selon que l’on considère une économie monétaire ou non.

Les propriétés de l’économie de troc recouvrent celles de la théorie économique standard (théorie néoclassique) qui s’est historiquement construite sans prendre en considération la monnaie, celle-ci étant considérée comme neutre sur l’économie. Les propriétés de l’économie monétaire rappellent quant à elles celles des modèles postkeynésiens, bien moins connus, et qui trouvent leurs origines dans les travaux et écrits de Keynes, qui affirmait dans son ouvrage le plus célèbre (la théorie générale de l’emploi de l’intérêt et de la monnaie) que « lorsqu’on s’attaque à la recherche des facteurs qui déterminent les volumes globaux de la production et de l’emploi, la Théorie complète d’une Economie Monétaire devient indispensable » (1936, p. 297).

Non évalué.

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

En complément sur capitalisme :

En complément sur Heureka :

 

Mercredi 1er Mai 2019 - News # 17008 

 

 

Le génocide arménien perpétré par les Turcs :

Cela ne s'est pas passé il y a 1000 ans mais juste un siècle.

Le 24 avril marque le « Grand crime », c’est à dire le génocide arménien sous l’empire ottoman islamique turc, d’avril 1915 à juillet 1916. Environ 1 million 1/2 d’une population de 2 millions d’Arméniens ont péri.

Plus d’un million d’Arméniens ont péri par voies d’exécutions, famines, maladies, déportations et abus physiques. Un peuple qui vivait en Turquie occidentale depuis quelque 3000 ans, soit plus de deux fois l’occupation de l’Anatolie (connue maintenant comme la Turquie) par les envahisseurs islamiques turcs, a perdu son pays et a été profondément décimé par le plus grand génocide du XXème siècle.

Qu’est-ce que les gens savent du génocide arménien ? Certains livres scolaires américains en font mention. L’une de ses principales causes, peut-être même la cause fondamentale, est totalement méconnue : la religion. La guerre, bien sûr, est un autre facteur qui assombrit la face véritable du génocide arménien. Du fait que ces atrocités se sont produites pendant la première guerre mondiale, ainsi va donc l’argument, elle sont en fin de compte tout simplement un reflet de cela : la guerre, dans tout son chaos et toutes ses destructions, et rien de plus. Pourtant Winston Churchill, qui a décrit les massacres comme un « holocauste administratif » a correctement observé que « l’opportunité (la guerre) se présentait pour nettoyer le sol turc de la race chrétienne ». Même Adolf Hitler avait fait remarquer que « la Turquie prend avantage de la guerre pour liquider complètement ses ennemis internes, c’est à dire les Chrétiens indigènes, sans crainte d’être dérangée par une intervention étrangère ».

- Extrait d'un article de Raymond Ibrahim -

-----------------
IMPORTANT:
------------------
Contrairement à ce qui est noté sur l'image, la photo est tirée du film documentaire d’Oscar Apfel de 1919, « Auction of Souls » (Âmes aux enchères), adaptation du livre d’Arshaluys (devenue ensuite Aurora) Mardiganian, « Ravished Armenia » (Arménie ravie), où elle raconte son histoire de jeune fille chrétienne et du génocide arménien.

Source : LLP.

Ça vaut largement la Shoah...

Je trouve cela même bien pire : une telle barbarie... 

Atroce !

Les Turcs sont des criminels.

En complément sur Arménie :

       

Lundi 8 Avril 2019 - News # 16380 

Entretien de François Asselineau avec Quentin Bourgeois, un ex du Front National ayant rejoint l'UPR :

SYNOPSIS :

= Comme le Conseil national de la Résistance de 1943-44, l'UPR accueille les Français de tous bords pour sauver la France en péril de mort ! =
MON ENTRETIEN AVEC QUENTIN BOURGEOIS, ANCIEN RESPONSABLE DU FRONT NATIONAL / RASSEMBLEMENT NATIONAL QUI VIENT DE REJOINDRE L'UPR. 

À quelques jours d’intervalle, Sylvie Heyvaerts, ancienne responsable de la France insoumise (FI) dans la région de Soissons (Aisne) et ex-candidate de ce parti aux élections législatives de 2017, et Quentin Bourgeois, conseiller municipal d’opposition à Saint-Omer (Pas-de-Calais) et ancien responsable local du FN/RN ont annoncé leur ralliement à l’Union populaire républicaine (UPR).

J'ai déjà présenté Sylvie Heyvaerts à nos adhérents et sympathisants, au cours d’un entretien diffusé sur notre chaîne YouTube le 14 mars 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=FlBIrBo00sM

Aujourd'hui, je présente à son tour Quentin Bourgeois à nos adhérents et sympathisants.

--------------------

L’UPR se félicite de rassembler ainsi des personnes issues d’univers politiques aussi différents et a priori irréconciliables. Elles nous rejoignent toutes sur la base intangible de notre Charte fondatrice ( https://www.upr.fr/charte-fondatrice-...) adoptée le jour de la fondation de l'UPR le 25 mars 2007, il y a 12 ans.

Ce véritable tour de force – que seule l’UPR est capable de réaliser – rappelle exactement l’esprit de rassemblement et d’union nationale du Conseil national de la résistance de 1943, CNR qui accueillait en son sein des communistes, des socialistes, des chrétiens-sociaux, des gaullistes, des « patrons et des ouvriers », et aussi des membres de la Cagoule.

Ces ralliements confirment la capacité de l’UPR à transcender le clivage droite – gauche et à mettre provisoirement de côté les divergences qui existent entre les Français, pour se concentrer sur l’essentiel : le rétablissement de l’indépendance nationale et la restauration de la démocratie, par la sortie de l’UE et de l’euro (Frexit) que nous proposons sans jamais faillir ni nous contredire depuis 12 ans.

Comme le comprennent de plus en plus de Français, cet objectif primordial pour notre avenir et celui de nos enfants passe par une hiérarchisation des priorités : rien n’est possible – et en particulier aucune des demandes des « gilets jaunes » en matière sociale et démocratique ne peut être exaucée – sans, d’abord, quitter l’Union européenne, l’euro et l’OTAN.

Les ralliements de Sylvie Heyvaerts et de Quentin Bourgeois à l’UPR ne sont que la partie la plus visible du phénomène en cours. Notre mouvement constate actuellement une formidable poussée du nombre d'adhésions quotidiennes, qui proviennent de tous les horizons politiques, et en particulier d’anciens électeurs de FI et du FN/RN.

Cette évolution témoigne que les masques de FI et du RN commencent à tomber : ces partis politiques, qui protestent sur tout mais qui refusent bec et ongles le « Frexit », jouent en réalité un rôle de faux opposants, qui stérilise le vote des Français et qui conduit à conforter l’oligarchie qui a mis notre pays en coupe réglée depuis trente ans.

C’est un constat à la fois très réjouissant et très important politiquement de voir de plus en plus de Français comprendre cette mystification politique et se décider à rallier l’UPR par dizaines chaque jour.

Une fois de plus l'UPR montre son ouverture d'esprit, et son alignement dans les faits concrets dans l'esprit du Conseil National de la Résistance.

Bravo !

Allez les Français ! Vous êtes tous les bienvenus pour se rassembler à l'UPR !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Quentin Bourgeois :

     

Dimanche 31 Mars 2019 - News # 16124 

La Découverte des Planètes [2/2] - Par J'm'énerve pas, j'explique :

 

SOMMAIRE :

00:50 Rappels sur la définition de planète
02:31 Galilée
04:42 Uranus
11:06 La planète manquante
14:29 Astéroïdes
15:14 Neptune
19:44 Une neuvième planète ?
21:04 L'illusion d'une planète
22:18 Bilan
23:11 Conclusion

Une bonne vidéo, mais une petite erreur s'est glissée : lorsqu'on augmente le grossissement pour observer une étoile, sa luminosité d'augmente pas : elle baisse. Exactement, comme lorsque vous prenez une lampe de poche et que vous éclairez un mur en étant à très courte distance de lui (30 cm par exemple). Plus vous reculez, plus l'image du disque lumineux certes grossit, mais plus sa luminosité baisse.

En complément sur planète :

En complément sur J'm'énerve pas, j'explique :

     

Mardi 26 Mars 2019 - News # 16027 

Acte 19 : des policiers déguisés en Gilets jaunes interpellent des manifestants. Voir [ici] ().

Moi je trouve ces méthodes scandaleuses. On dirait des voyous des services secrets et leurs opérations sous faux drapeau.

Enfiler un Gilet Jaune... Il n'y a pas une loi qui oblige les policiers à arborer un badge et un matricule ?

Qu'est-ce que c'est que ces méthodes de barbouzes ?!

En complément sur Acte 19 :

       

Lundi 25 Mars 2019 - News # 16007 

Philippe Pascot sur le grand débat, les Gilets Jaunes, et le Référendum d'Initiative Citoyenne : "Le RIC, c'est comme une assurance vie..."

SYNOPSIS :

Entretien du 23/3/2019 avec François Bousquet, rédacteur en chef du magazine Eléments et Philippe Pascot, écrivain et Gilet jaune. Ils interviennent sur le plateau de RT France pour évoquer l'acte 19 de la mobilisation et faire un point sur les revendications des manifestants.

Très bon entretien.

En complément sur Philippe Pascot :

En complément sur grand débat :

En complément sur Référendum d'Initiative :

En complément sur Gilet Jaune :

 

Dimanche 24 Mars 2019 - News # 15974 

Acte 19 des Gilets Jaunes : de nouveaux projectiles improvisés auraient été utilisés à Metz contre la police. Voir [ici] ().

En complément sur Acte 19 :

       

Dimanche 24 Mars 2019 - News # 15964 

François Boulo - L'interview Putsch.media - Vendredi 22 mars 2019 - Acte19 :

Non évalué.

En complément sur François Boulo :

En complément sur Acte 19 :

     

Samedi 23 Mars 2019 - News # 15946 

Acte 19 des gilets jaunes à Lyon : utilisation de bombes à merde contre la police. Voir [ici] ().

Travailler dans la police, c'est la  !

En complément sur Acte 19 :

En complément sur bombe à merde :

     

Samedi 23 Mars 2019 - News # 15942 

Acte 19 : Un militaire de l'Opération Sentinelle : «On n'a rien à faire dans ces histoires de Gilets Jaunes ! On n'est pas là pour nous battre contre notre peuple. On travaille pour la France🇫🇷, on ne travaille pas pour un gouvernement» :

En complément sur Acte 19 :

       

Samedi 23 Mars 2019 - News # 15935 

Acte 19 - Femme gravement blessée à Nice : la police empêche les Streets Medics de soigner la victime. Voir [ici] ().

En complément sur Acte 19 :

En complément sur blessé :

     

Samedi 23 Mars 2019 - News # 15933 

Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (EN CONTINU). Voir [ici] ().

En complément sur Acte 19 :

       

Jeudi 21 Mars 2019 - News # 15894 

Acte 18 des Gilets jaunes : la député LREM Marie-Laure Harel se fait clasher par Clément Viktorovitch pour avoir qualifié les casseurs de terroristes - CNEWS, 20 Mars 2019, 18h20 :

Décidément à LREM, ce sont des flèches...

En complément sur Acte 18 :

En complément sur casseur :

En complément sur LREM :

En complément sur Marie-Laure Harel :

En complément sur Clément Viktorovitch :


Jeudi 21 Mars 2019 - News # 15887 

«La guerre est déclarée»… ou non? Un groupe Facebook sur l’acte 19 des Gilets Jaunes finit par être supprimé. Voir [ici] ().

En complément sur Gilet Jaune :

       

Mardi 19 Mars 2019 - News # 15850 

Attentat – Brexit – Acte 18 des Gilets Jaunes – Loi pacte – Débat France TV – Entretien d'Actualité 75 de François Asselineau :

SYNOPSIS :

François Asselineau revent sur la riche actualité de ces derniers jours :

00:00:14 Attentat en Nouvelle-Zélande
00:19:57 L’acte XVIII des Gilets-Jaunes
00:33:44 La loi pacte a été voté à l’Assemblée
00:42:48 Point sur le Brexit 
01:00:40 L’UPR exclu du débat des têtes de listes aux européennes de France TV.

Regardez à 34:20 sur les privatisations : c'est absolument scandaleux, et nombre de députés de "l'opposition" sont des irresponsables !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Brexit :

En complément sur Acte 18 :

   

Dimanche 17 Mars 2019 - News # 15757 

Estimation de la participation à l’acte 18 des Gilets jaunes : 290.000 manifestants à travers toute la France à 19h30. Voir [ici] ().

En complément sur acte 18 :

       

Samedi 16 Février 2019 - News # 15083 

Acte 14 : Un Gilet Jaune craque en direct en expliquant qu'il manifeste pour ses enfants (Russia Today France,16 Février 2019,17h29) :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Acte 14 :

     

Samedi 16 Février 2019 - News # 15081 

Acte 14 du 16 Février 2019 : Lorsqu'Alain Finkielkraut se fait insulter par quelques Gilets Jaunes boulevard du Montparnasse, à Paris :

Un autre point de vue :

Cette vidéo, nos ennemis vont s'en servir pour dire que les Gilets Jaunes seraient des antisémites.

Vu son étrange comportement, c'est à se demander si Alain Finkielkraut ne vient pas pour faire de la provocation (il est très marqué sur certaines de ses positions et son sionisme), et sait qu'il va susciter chez certains des réactions d’opposition.

Il voudrait discréditer le mouvement qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Rappelons qu'il avait également été insulté, et même éconduit, lors de Nuit Debout.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur antisémitsime :

En complément sur sionisme :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Acte 14 :


Jeudi 14 Février 2019 - News # 15027 

Gilets Jaunes : la menace Antifas, acte 13 – Les reportages de Vincent Lapierre :

SYNOPSIS :

Vincent Lapierre et l'équipe du Média Pour Tous étaient à Paris ce samedi 9 février 2019 pour couvrir l'acte XIII des Gilets Jaunes. L'occasion de constater l'incrustation de plus en plus visible de groupes d'antifas violents, que les forces de police n'arrêtent pas...

Une fois de plus, on peut bien voir que les Antifas et les Black Blocs sont protégés par la police et sont les idiots utiles, les chiens de garde, du système.

À un moment, on les voit défiler en tête de cortège avec des bras levés, tels des fanatiques et des fascistes (qu'ils sont), c'est ahurissant ! Et la police ne fait rien : elle a des ordres...

À voir !

En complément sur Antifas :

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur menace :

 

Mercredi 13 Février 2019 - News # 15013 

Des gilets jaunes prennent la parole – Seconde émission – Diffusée le 13/02/2019 :

SYNOPSIS :

Nous donnons la parole à 5 nouveaux Gilets-Jaunes.

L'émission a été enregistrée le 10 février. L'UPR a mis gracieusement à la disposition des participants son nouveau studio, sa compétence technique et son audience.

Il n'y a eu ni censure, ni intervention dans les échanges.

Les propos tenus n'engagent pas l'UPR et n'engagent que les participants qui s'expriment.

Tous les Gilets Jaunes, penseurs ou journalistes qui le souhaitent peuvent  proposer leur candidature pour participer aux prochaines émissions. 
C'est aussi vrai pour les "Giro bleu", "stylos rouges", etc.
Il suffit pour cela de proposer sa candidature et de décrire brièvement votre parcours et vos motivations en nous écrivant à https://www.upr.fr/nous-contacter ().

Intervenants :
Bruno – Gilet Jaune du Val-de-Marne et présentateur.
Pierre Louis – Gilet Jaune de Paris.
Régis – Gilet Jaune Melun
Philippe – Gilet Jaune Melun
Daniel – Gilet Jaune de Seine-Saint-Denis

Non évalué.

En complément sur Gilet Jaune :

       

Vendredi 1er Février 2019 - News # 14663 

Nos traîtres de politiciens vendent notre patrimoine national ? Vendons le leur grâce à l'initiative "Vends ton député" ! :

SYNOPSIS :

Pour boucler le budget 2019, nos chers députés n’ont pas eu de meilleures idées que de vendre la FDJ, ADP et des parts d’Engie. On sait déjà que ces entreprises vont être bradées à des intérêts privés qui ne pensent qu’aux profits immédiats et se fichent de l’intérêt général. 
Historiquement, les privatisations ont toujours été une mauvaise nouvelle pour les citoyens et les usagers, qui y sont fortement opposés. Il est temps de mettre un coup d’arrêt à cette politique désastreuse.

Or nous constatons qu’à l’Assemblée, les décisions sont prises par une petite clique EnMarche, élue avec le plus fort taux d’abstention de la 5ème République. Cette majorité minoritaire dans l’opinion se permet de liquider le patrimoine collectif des Français, qui est en plus, le seul patrimoine des pauvres.
Alors comme ces gens vendent notre patrimoine pour des motifs débiles et des résultats désastreux sans se soucier de notre accord, on va vendre le leur et on va voir si ça leur fait plaisir. 

Vous trouverez ci-dessous le lien vers le site de la HATVP (haute autorité pour la transparence de la vie publique) qui publie les déclarations de patrimoine de nos élus, la listes des votants de cette nouvelles vagues de privatisation, ainsi que des exemples d’annonces parodiques que nous avons déjà publiés. Amusez-vous bien ;) 

- HATVP : https://www.hatvp.fr
- Listes des votants de la loi PACTE qui privatisent la FDJ, ADP et Engie. : Voir [ici] ().
- La maison de Bruno Lemaire : Voir [ici] ().

Une excellente idée !

En complément sur patrimoine :

En complément sur député :

     

Mercredi 30 Janvier 2019 - News # 14620 

 

L'acte 12 (samedi 2 février 2019) des Gilets jaunes rendra hommage aux blessés du mouvement.

Ils ouvriront le cortège.

Un appel national a été lancé pour protester devant les commissariats et gendarmeries pour demander "L'interdiction des flash-balls et des grenades".

Je soutien cette initiative !

Non à la violence d'État !

Non aux flash-balls et aux grenades avec du TNT !

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Acte 12 :

En complément sur manifestation :

En complément sur flash-ball :

En complément sur grenade :

 


Mardi 22 Janvier 2019 - News # 14439 

Psychologie : "Les chemins de la censure" par XP Horizon :

SYNOPSIS :

Horizon chapitre 5
Les chemins de la censure: la réactance

Technicien propose à Gull d’explorer davantage l’île, focalisant toute son attention sur une mystérieuse forêt du nom de « La forêt censurée ». Mais à l’excitation de Technicien s’oppose un brutal refus de la part de Gull qui lui ordonne, non sans menace, de ne jamais y mettre les pieds.  Encore plus intrigué, Technicien décide de braver l’interdit et de partir seul à l’aventure vers cette région interdite sans imaginer à quel point ce périple le transformera profondément, pour le meilleur ou pour le pire.

Ce chapitre traite de la censure, non pas sur les objets censurés, ni sur sa pratique ou ses acteurs, mais sur les effets psychologiques qu’elle peut avoir sur l’individu. La censure peut se traduire comme une privation, et peut en cela générer une réactance. La réactance psychologique, mise en évidence par Brehm en 1966, est un état de tension ou de motivation qui apparaît dans une situation où l’on prive l’individu d’un choix, d’une liberté, d’une action possible ou d’un comportement.

C'est sous la perspective de la réactance que nous allons interroger la censure dans ce chapitre.

En complément sur censure :

En complément sur XP Horizon :

En complément sur psychologie :

   

Dimanche 13 Janvier 2019 - News # 14219 

François Asselineau était en direct sur Sud Radio pendant 1 heure : Macron, "La seule lettre qui intéresserait les Français c’est sa lettre de démission !" - 13 Janvier 2019 :

SYNOPSIS :

Au lendemain de l’acte IX des Gilets Jaunes et d’une mobilisation en hausse, l’invité d’Eric Morillot dans Les Incorrectibles est François Asselineau président de l’UPR - Union Populaire Républicaine ! 

L’occasion, pour celui qui souhaite la destitution d’ Emmanuel Macron et soutient le RIC, de revenir aussi sur les dernières déclarations de Luc Ferry, la mise en détention provisoire avant son procès du boxeur Christophe DEttinger, les Europeennes 2019 ou encore le Frexit... 

Le barbus est un vrai connard : partial et de mauvaise foi.

En complément sur François Asselineau :

       

Samedi 12 Janvier 2019 - News # 14183 

UNE LISTE, qui circule sur Facebook, DES AVOCATS A CONTACTER PAR LES GILETS JAUNES EN CAS DE BESOIN :

- Sophia Albert Salmeron 06 33 68 73 44 (Vaucluse)
-Delattre-Arena Estelle (Bethune) 03 21 77 02 11
-Prevost Karine (La Rochelle) 05 46 87 59 02
-Lucie Tellier (Bethune) 03 21 54 34 14
-Cecilia Calvez (Paris) 06.43.53.74.32
-Aubéri Salecroix (Aix en provence) 06.81.08.18.94
-Valérie Lebon Kergaravat (Le Havre) 06 48 01 30 73
-Jerome Lavalois (Saint Quentin) 03.23.07.05.03
-Cindy FRIGERIO (Aix en provence) 06 17 08 10 89
-Tobailem Cendrine (Perpignan) 06 09 31 19 25
-Julie MULATERI (Aix en provence) 06 26 89 40 09
-Marc Olivier Chort (Dax) 06 51 63 21 48
-Marie Julie Kaloustian (Nimes) 06 16 31 74 31
-Marc Breard (Aix en provence) 06 99 09 50 00
-Thomas Vartanian ( Marseille) 06 27 75 16 21
-Schoner (Bethune) 06 43 38 46 32
-Marc WAHED (Marseille ) 04 91 98 96 58
-Cécile BERNHARD (Marseille) 04 91 52 30 25
-Virginie Girault ( Orléans ) 07 82 93 11 14
-Elizabeth HERTRICH ( Colmar ) 06 78 96 14 25
-Julia Massardier (Rouen) 06 33 09 38 52
-Loeiz Lemoine (Rueil malmaison ) 01 47 08 30 30
-Lizzie SACCHERO (Toulon) 06 03 31 38 72
-Lisa Lenglet ( Rouen ) 06 61 83 24 00
-Camir Kerifa (Valenciennes) 07.81.81.27.43
-Julie Dévé-Julia (Rouen ) 06 73 28 56 51
-Marion Chailleux Menage (Pontoise) 06 11 86 63 55
-Isa-lise Soulignac (Lille) 03 28 45 94 94
-Jamel Mallem (Roanne ) 07 81 28 92 83
-Corentin DELOBEL (Nice ) 06 17 79 05 22
-Cyril de GUARDIA (Perpignan) 06.67.38.06.72
-Loredana PUISOR (Roubaix) 06 98 40 71 07
-Laurent Roberval (Lille) 0328459492
-Najet MALLEM (Bourgoin jallieu) 0659101047
-Laurent BINET Pontoise 01 85 15 32 27
-Alex Vardin (Saint denis, Reunion) 0692888670
-Nadia lebeche (Rouen) 0232833626
-Bénédicte Bertrand (Saintes) 0546933939
-Céline Dépré (Martigues/étang de berre) 07.78.78.68.90
-Cédric BLIN (Valenciennes) 03.27.47.46.72
-Vanessa Landais (Versailles) 0173950341
-Sylvie FERVAL ( Narbonne) 0645275766
-Mathilde Sanson ( Rouen ) 06.62.80.40.95
-Laëtitia ANDRÉ (Val d’Oise) 06.95.93.45.57
-David Tobelem (Grasse) 0603975729
-Denis Lelièvre (Val d'Oise) 06 10 28 46 70
-Audrey GUERIN (Orléans) 0670442818
-Anne-Laure CHAZAN (Toulouse) 0651044226
-Phillipe Gonzalez (Paris) 01 40 50 11 78
-Caroline Garcia Ladrey (Toulon) 06.20.81.05.41
-Stéphane Schoner ( Bethune) 0643384632
-Anastasia Binoche (Pontoise) 0658133301
-Sabine Brunière (Compiègne) 0616434920 ou 0344400809

Ça peut servir...

En complément sur avocat :

En complément sur gilet jaune :

     

Mercredi 2 Janvier 2019 - News # 13916 

Gilets Jaunes : Maxime Nicolle, alias "Fly Rider", prédit "un soulèvement national avec des armes". Voir [ici] ().

C'est peut-être vrai ce qu'il dit, mais je ne le sens pas ce type.

Il n'a aucune légitimité.

Il faut impérativement une rotation des charges, et donc aussi pour représenter les Gilets Jaunes, exactement comme ce que fait le groupe de Commercy.

Personne ne doit pouvoir s'accaparer le mouvement des Gilets Jaunes, même en tant que porte-parole.

Maintenant il est clair que 2019 va l'être l'année de tous les dangers, et va voir l'affrontement des citoyens véritablement démocrates contre tous les tenants et profiteurs de ce système actuel inique, injuste, et profondément antidémocratique.

En complément sur Maxime Nicolle :

En complément sur gilet jaune :

     

Lundi 31 Décembre 2018 - News # 13877 

Démocratie véritable : L’appel des Gilets jaunes de Commercy à la formation d’assemblées citoyennes et populaires partout en France :

SYNOPSIS :

Deuxième Appel des Gilets Jaunes de Commercy

L' assemblée des assemblées !

Texte disponible ici : https://pastebin.com/1WKaAHyg ().

Si vous êtes intéressés par notre démarche, nous proposons que l'assemblée des assemblées se tienne le samedi 26 janvier à 14h à Commercy (ou endroit proche, selon la disponibilité des lieux). 

L'ordre du jour, le lieu, et les modalités pratiques seront bientôt annoncés sur la page Facebook : "L'Assemblée des Assemblées - Gilets Jaunes Commercy"  (voir [ici] ()).

Hébergement possible sur demande. 

Vous pouvez vous inscrire ou adresser vos remarques à assembleedesassemblees@gmail.com

N'hésitez pas à nous contacter si possible avant le 13 janvier 2019 pour annoncer votre présence !

Bravo !

Et notez bien la rotation des porte-paroles : de cette façon, personne ne s'accapare le pouvoir ! C'est collégial, et respectueux de tous.

C'est ainsi qu'il faut procéder partout en France !

Belle initiative à Commercy donc !

Attention cependant aux idéologies diverses : il faut demeurer au niveau MÉTA-POLITIQUE, pas sur tel ou tel sujet politique, afin de ne pas se diviser sur des sujets clivants !

En complément sur gilet jaune :

En complément sur démocratie véritable :

     

Mardi 18 Décembre 2018 - News # 13638 

Francis Lalanne en représentant des Gilet Jaunes aux élections européenne : un « Vote connard ! » par Michel Onfray :

Voilà que Francis Lalanne a décidé, pour les gilets-jaunes, qu’il leur faudrait entrer au Parlement européen et que, pour ce faire, ils devaient constituer une liste. Il a trouvé de l’argent, beaucoup d’argent, on parle de 800.000 euros, il a l’imprimeur des affiches et des tracts, il a le nom possible, les « Gilets jaunes citoyens », on se doute bien qu’il devrait aussi disposer de celui de la tête de liste… J’ai cru comprendre que c’était également le souhait d’Alexandre Jardin qui a commencé les dernières présidentielles en girondin revendiqué avant de les finir en Robespierre décapitant son association [1] – avant Berezina…

Une liste « Gilets jaunes » aux prochaines échéances européennes : Emmanuel Macron en rêve ! Car cette liste, si elle devait exister, ne prendrait aucune voix à celle de Macron, aucune. En revanche elle siphonnerait celles de Dupont-Aignan, Le Pen et Mélenchon : ce trio couturé c’est tout gagnant pour le Président puisque le danger pour lui, ce sont eux ! De sorte qu’une liste « Gilets jaunes » serait un plébiscite pour Macron !

Les gilets-jaunes ne veulent plus du libéralisme forcené qui les opprime dans leur vie quotidienne depuis des années. Debout la France, le Rassemblement national et La France insoumise, sinon l’extrême-gauche, sont sur les mêmes positions, en même temps que des millions de Français qui, comme moi, ne se reconnaissent dans aucun de ces trois partis.

Or, Macron incarne le giscardisme, comme tous les Présidents depuis 1983, y compris ceux qui se sont dits de gauche. Qu’est-ce le giscardisme ? Moins de France, plus d’Europe; moins de République, plus de libéralisme ; moins de protection sociale, plus de marché ; moins de droit du travail, plus de conventions négociées ; moins de culture, plus de divertissements rentables ; moins de grandeur, plus de people ; moins d’écrivains, plus de banquiers ; moins de gaullisme, plus de nanisme ; moins de grande Histoire, plus de petites histoires ; moins de Racine ou de Corneille, plus de Danièle Gilbert ou de Marlène Jobert – réactualisons : plus de frères Bogdanoff et de Stéphane Bern.

Une liste aux européennes : pour quoi faire ? De la figuration à quoi obligerait même un bon score et rien que de la figuration dans l’opposition. Pendant ce temps, les giscardiens comme je viens de les définir gouverneront puisqu’ils seront majoritaires et d’autant plus majoritaires qu’avec leur liste « Gilets jaunes » auront affaibli ceux qui, sans en avoir l’air, jouent tout de même le jeu de l’Europe, mais à leur façon : bien au chaud dans l’opposition, confortablement rémunérés.

Ceux qui disent aux gilets-jaunes ce qu’ils devraient faire en estimant, pour Lalanne, qu’ils devraient souscrire aux jeux du vieux monde dont ils ne veulent plus ou, comme Jardin, qu’il leur faudrait remettre leurs doléances entre les mains des présidents de région encartés, qui sont tous gens du vieux monde que les gilets-jaunes veulent écarter, montrent qu’ils n’ont rien compris à ce que souhaitent les gilets-jaunes: ils ne veulent plus du vieux monde, de leurs gens, de leurs porteurs d’eau, de leurs jeux, de leurs règles du jeu, de leurs habitudes, de leurs coups tordus, de leurs magouilles, de leurs arrangements, de leurs combines, mais aussi de leurs intellectuels, de leurs penseurs, de leurs éditocrates, de leurs journalistes, de leurs acteurs, de leurs comédiens, de leurs chanteurs, de leurs comiques – de leurs philosophes… Ils veulent juste la démocratie, rien que la démocratie, toute la démocratie, autrement dit : la République, rien que la République, toute la République qui est chose publique et gestion de la chose publique par les citoyens. Laissez-les faire.


Michel Onfray (), le 18 décembre 2018.

Francis Lalanne, le blaireau mythomane, qui n'a rien compris, et qui fait le jeu de l'ennemi.

En complément sur Francis Lalanne :

En complément sur Michel Onfray :

En complément sur gilet jaune :

   

Mercredi 5 Décembre 2018 - News # 13242 

Une voyance de prédictions sur Macron pour 2019 suite aux gilets jaunes :

Bonjour   J'ai suivi comme chaque soir votre actualité d'hier et j'ai notamment visionné votre vidéo de Maud Kristen sur Youtube. A la suite de celle-ci, mon regard s'est posé sur une autre vidéo Youtube pour laquelle je vous envoie le lien présentement. Je vous prie de la visionner à votre tour si vous n'en avez pas déjà eu connaissance, et d'évaluer s'il y a lieu ou pas de la proposer sur votre site. Je vous informe également que tout ceci rejoins parfaitement les prédictions et prophéties d'Edgar Cayce dont je pourrai vous envoyer prochainement quelques extraits. Pour ma part, je pense qu'il peut s'agir d'une attaque terroriste sous fausse bannière. J'espère pour tout le monde être dans l'erreur. 

Bien à vous et courage aux gilets jaunes

Merci Gilet & Jones pour la vidéo. 

Même si le début de la vidéo est un peu confuse, au fur et à mesure se dessine un tableau bien sombre et inquiétant.

Macron est un traître, mais à ce point lié à l'étranger et à l'Europe, c'est consternant.

Il est intéressant de noter que bientôt Macron devrait signer le scélérat Pacte mondial pour les migrations de l'ONU de Marrakech le 10 Décembre...

Une vidé étonnante !

À voir !

PS : cette femme a rajouté un commentaire intéressant dans les commentaires de sa vidéo : "Pour le pacte avec la Maroc alors c'est la guerre que ca va donner vu mon tirage puisque toute signature avec l'étranger donne la guerre en France si Macron signe il signe son arrêt de mandat".

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Macron :

En complément sur voyance :

   

Mercredi 24 Octobre 2018 - News # 12105 

 

L’invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie - Par Yasha Levine. Voir [ici] ().

Un article majeur pour bien comprend certaines racines du capitalisme, volontairement occultées par le système.

Les libéraux se justifient toujours par liberté, et nous enivrent même avec elle, mais la réalité est toute autre : c'est la mise en esclavage salarié de gens libres et autosuffisants dans le but de les exploiter, afin de pouvoir en extraire de la valeur ajoutée, une plus-value créée par leur travail.

Notez bien que le dumping social, par la mise au travail des femmes, puis de la politique délibérée de l'immigration de masse par les capitalistes (relayée par les idiots utiles que sont les bobos, les gauchistes, et les bien-pensants), va exactement dans le même sens : faire en sorte que les gens ne soient plus autosuffisants, et donc exploitables à merci, en les contraignants à avoir des salaires le plus bas possible en augmentant n par tous les moyens dans la relation :

1 emploi proposé - n demandeurs

De nos jours, tout dépend de cette relation et des valeurs de n :

Le capitalisme n'est donc pas, comme ses propagandistes nous le rabâchent à loisir, un progrès par la liberté économique, mais un asservissement par la contrainte économique, la ruse, et la Loi.

À lire absolument pour comprendre le monde d'aujourd'hui par une meilleure connaissance du monde d'hier.

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur pauvreté :

En complément sur esclavagisme :

 

Mardi 9 Octobre 2018 - News # 11755 

Big Data, informatique, et algorithmes : "Prédire les crimes" :

Le teaser :

Le documentaire :

SYNOPSIS :

Des programmes informatiques sont aujourd'hui capables d'anticiper la survenue d'actes criminels. Une aide précieuse pour la justice ou un risque réel
pour nos libertés ?

En 1956, dans sa nouvelle Minority Report, portée à l'écran par Steven Spielberg, Philip K. Dick l'imaginait déjà. Soixante-dix ans plus tard, un logiciel
capable de prédire le lieu et l’instant où un individu s’apprêtera à commettre un délit ne relève plus de la science-fiction. Dans certaines villes comme
Chicago, Londres ou Munich, ces programmes sont en effet devenus réalité. Accompagnant l'évolution des sociétés modernes vers le tout-sécuritaire, la
police expérimente de plus en plus ces nouveaux outils technologiques. Grâce à un algorithme capable d'analyser l’énorme masse de données personnelles que
nous produisons et laissons en permanence sur le numérique, ces logiciels spécialisés peuvent en effet établir des listes d’individus susceptibles d’être
mêlés à des actes répréhensibles.

Fascinant et glaçant
Mais l'utilisation des nouvelles technologies à des fins prédictives pose un grand nombre de questions éthiques et morales. Sommes-nous prêts à abandonner
notre liberté au nom de la sécurité ? Peut-on réellement faire confiance à un algorithme pour trier les individus et déterminer aujourd'hui qu'ils
deviendront des criminels demain ? Fascinant et glaçant, ce documentaire part à la rencontre de professionnels qui utilisent déjà ces méthodes, mais donne
également la parole à des victimes de ces logiciels, citoyens sans histoires que les ordinateurs ont identifiés un jour comme de potentiels criminels.

Source : Arte.

Non évalué.

En complément sur big data :

En complément sur informatique :

En complément sur algorithme :

En complément sur prédiction :

En complément sur crimes :


Samedi 6 Octobre 2018 - News # 11694 

Inégalités : La remontée de la pauvreté en France :

Transcription :

« Faire plus pour ceux qui ont moins », c'est avec ce slogan qu'Emmanuel Macron a présenté son plan anti-pauvreté. Mais que signifie précisément « être pauvre » en France aujourd'hui ? Quel est le niveau de la pauvreté, son intensité ? Pour mesurer le phénomène de pauvreté, il faut d'abord cerner le problème.

La pauvreté monétaire, une convention statistique

L'INSEE, s'est calé depuis 2008 sur la définition européenne de la pauvreté monétaire en situant son commencement à 60% du revenu médian, le revenu qui sépare la population en deux. C'est une définition plus large de celle retenue jusqu'alors en France où le seuil arrêté était de 50%. Aucun seuil n'est plus objectif que l'autre, il s'agit d'une convention statistique. Mais ce choix n'est pas neutre, car ce saut change tout. Dans un cas, pour une personne seule, être pauvre s'est disposé de 1 026 euros de revenu mensuel. Selon la composition du foyer le seuil de pauvreté varie ensuite et passe pour les familles monoparentales avec un enfant de moins de 14 ans à 1 334 euros jusqu'à 2 155 euros pour un couple avec deux enfants. Cela concerne près de 9 millions de personnes en France métropolitaine soit plus de 14% de la population. Toutefois à ces niveaux de vie on perçoit environ le double du RSA. On est donc très loin de la pauvreté ou du public contraint d'avoir recours aux associations caritatives comme les Restos du Cœur. Il y a donc là un amalgame entre population pauvre et catégories modestes. En resserrant, la définition au seuil de 50%, les balises monétaires passent de 855 euros pour une personne seule à 1 796 euros pour un couple avec deux enfants. Cela concerne quand même 5 millions de personnes, soit 8% de la population.

En tout état de cause en conservant la même définition dans la durée, cela permet de détecter les évolutions et les points d'inflexion. La tendance ne souffre d'aucune contestation. Avec la grande récession, la pauvreté a augmenté : au premier seuil de 50% de 628 000 personnes, au second de 60% de 824 000. La situation actuelle montre, ô combien, nous sommes en rupture avec la tendance historique.

L'intensité de la pauvreté s'élève

Bien entendu, il y a une composante démographique car la population française augmente. Il faut donc passer au taux de pauvreté pour mieux appréhender la tendance, c'est-à-dire rapporter le nombre de personnes pauvres à la population totale. La pauvreté a fortement reculé des années 70 jusqu'au début des années 90. La crise du début des années 90 qui commence avec la guerre du Golfe et dont l'épicentre se situe en 1993 en France marque une première rupture. Mais le mouvement reprend sa trajectoire naturelle et le taux de pauvreté descend à son plancher historique en 2002 (6,9%) et reste très bas jusqu'en 2004. Une seconde rupture intervient alors en 2005 et se consolide par la suite avec une nette accélération à partir de 2009.

Nous sommes bien là à un tournant de l'histoire sociale de la France. Augmentation de la pauvreté mais pas seulement. L'intensité de la pauvreté, qui permet d'apprécier à quel point le niveau de vie médian de la population pauvre est éloigné du seuil de pauvreté a eu tendance à s'élever depuis le début des années 2000 : la moitié des personnes pauvres à un niveau de vie inférieur à 707 euros, soit un écart de 17,3% au seuil de pauvreté. En 2002, date ou le taux de pauvreté touche sont plancher, l'intensité de la pauvreté était de 14,4%. Une pauvreté qui touche plutôt les jeunes : parmi les 5 millions de pauvres plus des 30% ont moins de 18 ans. Leur pauvreté est d'abord celle de leurs parents. C'est une caractéristique forte, la pauvreté se vit en famille : trois-quarts des pauvres vivent en famille avec ou sans enfants. Les femmes sont également plus frappées par la pauvreté, mais l'écart reste limité avec les hommes compte tenu de leurs poids dans l'ensemble de la population. Parmi les facteurs discriminants, l'emploi : 68% des pauvres de plus de 18 ans sont soit inactifs soit chômeurs. Enfin, en prenant les 25% des départements où le taux de pauvreté est le plus élevé une fracture très nette apparait : une partie se concentre au Nord, une autre en Ile de France (dont Paris) ce qui montre l'étendue des inégalités au sein de la capitale et de la région parisienne, et dans le Sud-Est.

Dans un pays comme la France dont la richesse s'élève à nouveau avec la reprise, la pauvreté ne cède aucun terrain, signe s'il en fallait de la montée des inégalités.

Source : Xerfi Canal.

Une évidence qui se fait jour de plus en plus crûment.

En complément sur inégalités :

En complément sur pauvreté :

     

Vendredi 5 Octobre 2018 - News # 11668 

 

Banques systémiques : "BNP Paribas - Dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne" :

SYNOPSIS :

Qui peut se permettre de payer une amende de 8,9 milliards de dollars sans ciller?
Qui peut faire monter au créneau le Président de la République française contre la justice américaine?
Qui est sortie de la crise financière encore plus puissante?
BNP Paribas.

BNP PARIBAS, dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne est le premier film d'investigation politique et historique qui retrace la fabuleuse ascension du géant européen de la banque, la très française BNP PARIBAS.
BNP PARIBAS accompagne la vie des Français depuis les années 60.
BNP PARIBAS, ce sont 29 000 salariés sur le territoire, 1900 agences bancaires et 7 millions de clients.
Son histoire est intimement liée à l'histoire politique de ces trente dernières années. Mais BNP PARIBAS, c'est aussi la fusion entre deux banques, deux cultures et le rachat d'un grand nombre de structures bancaires européennes. BNP PARIBAS est aujourd'hui un mastodonte financier, plus puissant que les États. Elle incarne à elle seule le pouvoir sur l'économie mondiale des hyper-structures bancaires.

Comment la BNP PARIBAS a-t-elle pris le pouvoir?
Comment, aussi, est-elle devenue une banque intouchable?

Dans un récit sous forme de polar, Xavier Harel et Thomas Lafarge s'appuient sur de nombreux témoignages d'anciens de la banque et d'acteurs politiques et économiques de premier plan, pour nous retracer l'histoire de la banque la plus puissante d'Europe. L'intention des réalisateurs imaginé par une équipe parfaitement complémentaire, le réalisateur Thomas Lafarge à l'origine de ce projet culotté et inédit, et Xavier Harel, ancien de La Tribune, journaliste économique spécialiste de la finance internationale aujourd'hui auteur et réalisateur, ce film fait le pari de raconter, à partir d'un séisme mondial (la condamnation de BNP PARIBAS à l'amende la plus forte jamais prononcée par la justice américaine), comment cette banque, pur produit de l'histoire économique et politique française, est devenue l'un des mastodontes de la finance mondiale, à la manière d'un Goldman Sachs.

Dix ans après le déclenchement de la crise financière, leur film offre un éclairage international sur l'histoire de BNP PARIBAS. Il analyse ce qui a transformé une banque de dépôt, banque publique très aimée des Français, en une banque systémique. Pour cela, les réalisateurs ont consacré deux ans à non seulement retracer l'histoire politique de la banque mais également à démontrer comment BNP PARIBAS s'est retrouvée au coeur d'un système de jeux d'influence, quel rôle elle a endossé lors de la crise grecque, comment elle a été condamnée dans une affaire d'évasion fiscale et comment la justice américaine a décidé de la sanctionner pour la la violation de l'embargo lors de la guerre au Soudan. Pour cela, ils s'appuient sur des témoins directs en France, en Belgique, en Suisse, en Grèce, et notamment aux USA... Aucun documentaire ni aucun livre n'avait jamais été consacré à la première banque européenne.

Un excellent documentaire qui montre, une fois de plus, que le monde de l'entre-soi et des réseaux, favorise les turpitudes et les crimes.

En complément sur banque :

En complément sur BNP :

     

Jeudi 26 Juillet 2018 - News # 10061 

Affaire Alexandre Benalla : Appel de François Asselineau aux parlementaires d’opposition pour qu’ils engagent l’article 68 de la Constitution :

Alors que le scandale de l’affaire Benalla révèle de nombreuses actions illégales et immorales, le président Macron annonce en être « le seul responsable » mais refuse de s’expliquer devant les Français et d’être auditionné par une commission d’enquête. Il se prévaut pour cela de l’immunité présidentielle posée par l’article 67 de la Constitution et nargue les Français en lançant qu’ils n’ont « qu’à venir le chercher ».

Il tente en parallèle d’éteindre l’incendie en verrouillant à son profit les auditions parlementaires en cours.

Face à cette situation intolérable, et rappelant qu’Emmanuel Macron a couvert de son autorité de nombreuses autres actions illégales ou attentatoires à la démocratie depuis son élection, François Asselineau lance ici un appel solennel aux parlementaires d’opposition pour qu’ils engagent la procédure prévue par l’article 68 de la Constitution.

Cette procédure – dite de destitution – est la seule qui permette d’obliger le chef de l’État à se justifier de ses actes devant une Haute Cour, constituée de parlementaires.

Il convient de rappeler qu’en 1974, le président américain Richard Nixon, menacé d’une procédure « d’impeachment » du fait du scandale du Watergate, fut contraint à la démission. Pourtant, les faits qui lui étaient reprochés (la pose illégale de micros au siège du Parti démocrate) étaient, somme toute, d’une moindre gravité que l’accumulation d’actions illégales ou anti-démocratiques imputables au président Macron.

Même si les chances de destitution du président sont quasi-nulles du fait de la composition des assemblées, le lancement de cette procédure parfaitement républicaine est le seul et unique moyen pour faire cesser le climat d’impunité totale et pour rappeler à l’ordre le chef de l’État sur ses responsabilités vis-à-vis du peuple souverain. Seul le lancement de l’article 68 permettra d’enrayer le favoritisme, la corruption et les dérives délictueuses et mafieuses qui salissent l’Élysée et la République.

À cet égard, la motion de censure du gouvernement prochainement présentée par LR est absurde puisque « l’affaire Benalla » ne relève justement pas de la responsabilité du gouvernement ! C’est la responsabilité du président de la République qui est ici directement en cause, comme l’a reconnu Macron lui-même.

Dont acte et dont mise en œuvre nécessaire de l’article 68 de la Constitution.

Source : UPR.

Super, sauf que personne ne bougera, excepté peut-être Nicolas Dupont-aignan.

En complément sur Alexandre Benalla :

En complément sur François Asselineau :

     

Lundi 21 Mai 2018 - News # 8545 

La grosse vache débile et ténébreuse Netta Barzilaï,
a remporté pour Israël à Lisbonne
la 63e édition du concours Eurovision de la chanson avec son titre "Toy".

 

La victoire israélienne à l’Eurovision : une opération multicouche menée de manière magistrale. Voir [ici] ().

Voici le clip officiel de cette tarée perverse et dégénérée :

Mais quel immondice ! Ahurissant !

 

En haut : 1965 : le sublime acteur Charlton Heston joue Moïse dans "Les dix commandements" de Cecil B. DeMille.
En bas : 2018 : la truie perverse et débile Netta Barzilaï joue la poule à l'Eurovision...

 

Dans ces conditions, on peut quand même légitimement se poser les questions suivantes :

1. Comment un pays qui n'est pas dans l'Europe peut-il participer à l'Eurovision ? (Même l'Australie participe !)

2. Pourquoi pas aussi la Turquie, le Liban, ou la Syrie et l'Égypte dans ce cas ?

3. Comment une telle grosse vache ahurie a-t'elle pu remporter ce concours avec une prestation aussi grossière, vulgaire, et hideuse ??

4. Comment se fait-il qu'Israël gagne cette compétition au moment où Israël célèbre son 70ème anniversaire et où l'Ambassade des États-Unis est inaugurée à Jérusalem ?

Il est clair qu'il y a eu manipulation : la "coïncidence" [Anniversaire d'Israël - Ambassade américaine à Jérusalem - Victoire d'Israël à l'Eurovision] est trop belle pour être fortuite, à fortiori avec une prestation aussi disgracieuse et laide.

Ça devient complètement dingue...

Le Mal s'étend de plus en plus, nous avons passé un cap significatif, le pire est donc désormais à craindre...

En complément sur Israël :

En complément sur Ambassade américaine Jérusalem :

En complément sur perversité :

En complément sur ahurissant :

En complément sur Netta Barzilaï :


Mardi 17 Avril 2018 - News # 7820 

Le missile hypersonique russe "Zircon", capable d'évoluer à Mach 10.

 

Nouvelles technologies avancées de guerre : "Vladimir Poutine dévoile les nouvelles armes stratégiques MHD russes" - Par Jean-Pierre Petit :

SYNOPSIS :

Le 1° mars 2018 Poutine dévoile les nouvelles armes créées par les Russes qui échappent au système antimissile américain. Ces armes reposent sur une source d'énergie nucléaire embarquée et sur le recours à la MHD.

Explications de Jean-Pierre Petit.

Une vidéo super-intéressante où Jean-Pierre Petit démonte le discours de Vladimir Poutine pour nous en expliquer les tenants et les aboutissants comme notamment :

Passionnant !

À ne pas rater !

Nota Bene : la bande dessinée "Le mur du silence" dont parle Jean-Pierre Petit est téléchargeable gratuitement [ici] ().

[MAJ du 18 Avril 2018] : Armes hypersoniques russes : le commandement stratégique américain appellerait à croire Poutine. Voir [ici] (). Des déclarations qui confirment la justesse des analyses de Jean-Pierre Petit.

[MAJ du 30 Avril 2018] : Suite à la suppression de sa vidéo d'origine par YouTube, Jean-Pierre Petit en a refait une version plus longue :

Analyse, d'une heure,  plus fouillée et mieux documentée, des armes présentées par Poutine le 1° mars 2018. Le recours à la MHD pour assurer des évolutions hypersoniques est incontournable. Le Drone sous-marin et le planeur hypersonique sont 100 % MHD. Le poignard, qui vole à Mach 10, avec une durée de vie de 10 minutes, a une source d'énergie primaire chimique, mais un système MHD propre à assurer son vol hypersonique en air dense . Le missile de croisière reprend un projet de stato-réacteur nucléaire américain SLAM de 1955-1961. Poutine met K.O. le système ABM américain.

En complément sur Poutine :

En complément sur Jean-Pierre Petit :

En complément sur arme :

En complément sur MHD :

En complément sur missile :


Lundi 26 Mars 2018 - News # 7260 

Affaire Skripal : un résumé des actions diplomatiques pathétique et iniques des pays de l'Union Européenne envers la Russie... :

Source : Russia Today ().

Un "joli score"... Consternant.

 

Message au peuple russe :

 

À titre personnel, je dénonce et renie totalement cette politique diplomatique démentielle et injuste de l'Union Européenne et du président Macron envers la Russie, et je déclare apporter tout mon soutien à votre peule, et à votre président héroïque Vladimir Poutine, dans cette bien triste affaire.

L'iniquité de ce monde satanique est sur vous, tenez bon valeureux défenseurs de la Vérité, de la Justice, et des valeurs du Christ !

Vous avez mon cordial et fraternel soutien !

Vive la Sainte Russie ! Vive le grand peuple russe !

En complément sur Skripal :

En complément sur Russie :

     

Dimanche 25 Mars 2018 - News # 7252 

 

"La voûte étoilée de la reine de la nuit",
décor de scène de l'opéra "La Flûte enchantée" (1er acte) de Wolfgang Amadeus Mozart,
par Schinkel Karl Friedrich (1781-1841).

 

Musique impressionniste : "Vers la voûte étoilée" op. 129 de Charles Koechlin (27 novembre 1867 - 31 décembre 1950) :

Une musique lente, douce, sensible, subtile, et ravissante.

Les deux premières minutes sont vraiment très réussies, énigmatiques, et mystiques (un peu comme Neptune de Gustave Holst. Voir [ici] ()). On sent qu'il a regardé le ciel et qu'il a ressenti son immensité et ses mystères.


Samedi 17 Mars 2018 - News # 7110 

Bon j'ai récupéré ma machine, mais j'ai perdu mon raid de type 1... 

Ça fait peur... Même avec des disques durs professionnels montés en miroir, on est pas assuré de garder ses données et ses applications car le raid peut devenir défaillant et être non récupérable... (on ne peut plus reconstruire le raid même en changeant l'un des disques par un disque neuf)

Voilà un "beau résultat" de l'informatique de marchés et de la libre-concurrence : même les systèmes prévus pour être les plus sûrs pour conserver des données en informatique sont devenus caduques.

Et nous nous engageons vers une société du tout numérique, où tout est dématérialisé... Des catastrophes immenses nous attendent...

Quand j'ai découvert l'informatique, c'était encore une science pure, mathématique, exacte, sûre. Même la mémoire était contrôlée en temps réel par un bit supplémentaire de parité. Quelques décennies plus tard, l'informatique est devenue un cloaque hyper-complexe, constitué d'innombrables couches, de services, le tout d'une effrayante fragilité, et piraté de toute part par la publicité, les trackers, les cupides, et bien sûr les services secrets. Et le monde est en train de tout bâtir sur ce sable pervers et vicié... C'est de la folie...

Pour le moment, je continue tant que mon disque dur unique tient. Je jour où il tombe en rade, game over.

Cette histoire m'a démoralisé, même si j'ai retrouvé une demi-machine. C'est le troisième disque dur que je perd en 10 ans. Plus les milliers de vidéos hébergées sur Dailymotion, YouTube, Et UBest1. Ça commence à faire beaucoup...

Et ouais, le site a 10 ans. Je l'ai commencé le 4 Janvier 2008. C'est un immense travail. Et j'ai oublié d'en fêter l'anniversaire en Janvier dernier...

J'espère que vous en avez bien profité, car il ne durera pas éternellement. À la fois pour les raisons techniques que je viens d'évoquer, et aussi parce-que je vieillis, que je suis fatigué, et que cela me coûte de plus en plus de mettre à jour le site.

Pour le moment je continue, modestement.

Je ne met pratiquement plus de vidéos en ligne sur la page des Vidéos Remarquables : ça me coûte trop. Aussi, je ne fait l'effort que pour des vidéos ou des musiques qui en valent le coup (de mon modeste point de vue).

Alors je vous met des infos et des vidéos ici, sur la page des News, grâce à un outil WYSIWYG () très pratique que j'ai développé à partir de CKEditor (), et qui me permet de saisir du texte, d'appliquer des styles, des effets divers, d'insérer des images, et des vidéos, facilement, comme avec un traitement de texte :

Voilà, c'était BlueMan, en direct du Site de BlueMan, pour un petit compte rendu sur mon moral au plus bas, et l'état technique déplorable de mon informatique, et du monde.

[MAJ du 19 Mars 2018] : L'un de mes chers visiteurs, HEMERIC, m'a laissé le message suivant sur le Tchat () du site :

Bonjour,

J’ai été très touché par votre témoignage « news#7110 ».

Je suis votre site depuis 2012 qui reste pour ma part la première source d’information fiable qui touche un spectre aussi large dans tous les domaines.

Nous vivons une époque de transition qui fait remonter une forme de noirceur nécessaire à sa libération.

Les nouvelles sont alarmantes et pourtant elles ne sont pas l’unique reflet de ce qui se construit lentement et sûrement et qui devient beaucoup plus équilibré.

La noirceur exerce une forte attractivité qui nous fait souvent oublier toutes les démarches positives et bonnes nouvelles aussi.

L’époque est complexe et difficile c’est vrai. Elle nous demande de prendre soin de nous encore plus et de croire au changement ! .

Vous êtes dans mon regard un éclaireur de conscience et je salue votre travail de fond et votre engagement pendant toutes ces années pour nous venir nous toucher nous réveiller et nous distraire :

Je vous souhaite une belle fête d’anniversaire !! 

Je vous remercie du fond du cœur pour tout votre travail de collecte et espère pouvoir vous lire encore et encore ! .

Belle journée à vous 

Hervé.

 

Merci Hervé.

Je relaie votre gentil message sur la News.

Le monde court à sa perte, et cela est certain à 100%.

Certes, il y a des initiatives heureuses mais tout se complexifie en raison de la méduse psychologique qui grandit dans l'homme, et qui développe de nouveaux aspects pervers en chacun de nous, alors même que cette chose monstrueuse et individuelle (Chacun a la sienne) vit dans la psyché de chaque être humain sans être connue de l'Humanité. C'est terrible, c'est épouvantable, et c'est plié. Même l'Assemblée des Dieux a déjà réglé notre cas, c'est dire si c'est plié.

Il ne reste que quelques Dieux Saints et quelques Maîtres de compassion qui luttent intensément sous l'égide du Christ, du Fils cosmique, pour nous venir en aide et sauver ce qui peut l'être encore.

Mais pour la majorité d'entre nous, c'est fini de chez fini : game over.
Avec l'abîme au bout : une terrible et douloureuse involution jusqu'aux affres de la seconde mort.

Encore merci de votre message et de votre gentillesse ! Merci vraiment !

Très cordialement,

BlueMan.


Dimanche 18 Février 2018 - News # 6832 

 

Internet, objets connectés, et État profond  : quelques uns des signes nombreux et très inquiétants de la montée en puissance d'une effroyable dictature numérique aux États-Unis :

 

Cette vidéo est une compilation réalisée par Anonymous montrant diverses séquences tirées de chaînes américaines sur la conjonction de trois processus qui sont en train de permettre l'érection sans ce pays de l'une des plus effroyable dictature que le monde ait connu :

Nous sommes trahis continûment par les gens opérant les deux derniers processus : par ceux qui veulent nous vendre quelque chose et font des profits fabuleux en échange de nos libertés, et par ceux qui appartiennent à la sphère étatique, que ces derniers soient de réels oligarques, des politiciens, des techniciens et des ingénieurs qui acceptent de développer ces systèmes, ou des valets serviles très dangereux et bien payés comme dans cette vidéo le président de la MTA, Joe Lhota, un exemple type, un cas d'école, de traître aux citoyens. Il affirme qu'il ne peux pas en dire plus sur les énigmatiques tours métalliques qui ont fleuri à New York alors même qu'il est sensé servir la population de cette ville, et que son salaire même provient des taxes et des divers paiements des newyorkais qu'il est sensé servir. On touche là le coeur même de la trahison : il préfère trahir la population que de dénoncer les fascistes qui lui ont demandé de ne rien révélé de ces tours aux citoyens et aux médias. Il existe ainsi de vrais salauds qui, pour leur confort personnel (argent et notoriété) sont prêt à nous trahir. C'est vraiment grave, et il faut les dégager ces gens là.

Je vais être très clair : il est possible d'enrayer cet épouvantable système seulement, et seulement si, chaque citoyen remplit scrupuleusement les deux conditions suivantes :

  1. Ne plus acheter d'appareils connectés du tout.
  2. Ne voter que pour des politiciens qui ont pour l'une de leurs priorité absolue de défendre les libertés publiques,  la vie privée, et la démocratie véritable (celle du tirage au sort, prônée par Étienne Chouard).

Tout écart dans cette conduite signifie à terme l'esclavage pour nous tous. L'humanité arrive à la croisée des chemins...

En préparant cet article, j'ai découvert qu'il existe un livre qui fait globalement la même analyse, et qui dénonce pareillement l'urgence à agir : "L'homme nu. La dictature invisible du numérique" de Marc Dugain et Christophe Labbé :

La quatrième de couverture :

1984 d’Orwell parlait d’une dictature violente. Le monde des Big Datas à l’horizon de la moitié de ce siècle sera celui d’une hégémonie à la fois douce et totalitaire. La fin de la pensée grecque est en marche et avec elle une époque de l’humanité est bientôt révolue.

On les appelle les Big Datas. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique, qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés, des milliards de données sur nos vies.
Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l’ampleur, on découvre qu’il existe un pacte secret scellé par les Big Datas avec l’appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique, est en train d’enfanter une entité d’un genre nouveau. Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l’Humanité.
La prise de contrôle de nos existences s’opère au profit d’une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les Big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C’est une nouvelle dictature qui nous menace. Une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother.
Si nous laissons faire nous serons demain des « hommes nus », sans mémoire, programmés, sous surveillance. Il est temps d’agir.

Source : Lisez ! ().

Une vidéo essentielle de plus pour nous aider à comprendre qu'il devient urgentissime pour chacun de nous de réfléchir sur ces choses, de choisir ce qui est le plus important pour nous, et ensuite d'agir en conséquence.

Un must à voir absolument !

En complément sur Internet :

En complément sur dictature :

En complément sur NSA :

En complément sur CIA :

En complément sur surveillance:


Vendredi 2 Février 2018 - News # 6535 

Dossier OVNI : le phénomène des abductions - Quantic Planète (Laurent Fendt) :

SYNOPSIS  :

Le phénomène des abductions est un sujet très polémique. Une abduction est l’enlèvement d’un être humain par une présence exogène à la planète Terre, ce qui implique déjà que le phénomène OVNI soit une réalité alors que ce dernier est encore vivement débattu aujourd’hui.

HYM.MEDIA a choisi pour la première fois de réunir différents acteurs ayant un regard spécifique sur ces abductions.

Pour en parler dans le cadre de cette table ronde :
– Marie-Thérèse de Brosses, universitaire spécialisée dans la psychologie et les maladies mentales, grand reporter, auteur de « Enquête sur les enlèvements extraterrestres » – 1998. (Découvrez aussi son interview sur HYM.MEDIA)
– Romuald Leterrier, ethnobotaniste ayant étudié surtout auprès des Indiens Shipibo au Pérou, expérienceur d’Ayahuasca, conférencier, auteur de « La danse du serpent », « Plantes psychotropes et la conscience » et co-auteur de « OVNIS et conscience » – Voir son interview dans l’émission « Dans tous nos états » pour en savoir plus.
– Myriame Belmyr, abductée, créatrice et présidente du CERO (Contact et Enlèvement lors de Rencontre OVNI) 
– Nicolas Dumont, psychologue clinicien, psychothérapeute et hypnothérapeute ayant déjà étudié divers abductés dans le cadre du CERO.
– Christel Seval, auteur entre autre de « Contact et impact », « La Vierge et les extraterrestres » et éditeur des éditions Atlantes.

En dehors du livre et du témoignages de Marie-Thérèse de Brosses, la littérature sur les abductions en France est très pauvre pour ne pas dire inexistante. C’est pourquoi HYM.MEDIA a choisi trois livres pour alimenter le sujet, parus aux éditions Atlantes de Christel Seval, seul éditeur actuellement à couvrir l’actualité de ce sujet sulfureux : « Les OVNIS de l’esprit » de Corrado Malanga, « Ils marchent parmi nous » de David Jacobs et « Rencontres avec le peuples des étoiles – Récits Amérindiens inédits » de Ardy Sixkiller Clarke.

Corrado Malanga (chimiste, universitaire) a été invité à participer à cette émission mais n’a pas souhaité être présent. Cependant, il nous a laissé un message audio de piètre qualité en Français pour expliquer son point de vue sur les abductions. C’est pourquoi nous avons choisi de vous faire part de la lecture audio de la conclusion de son travail, après une trentaine d’année à étudier ce sujet, parue en préface dans la réédition de son livre aux éditions Atlantes, « Les OVNIS de l’esprit » :

http://hym.media/wp-content/uploads/2018/01/Malanga-Preface-Abduction.mp3 ().

Non évalué.

En complément sur OVNI :

En complément sur enlèvement :

En complément sur abduction :

En complément sur Laurent Fendt :

 

Jeudi 1er Février 2018 - News # 6518 

Une très étrange affaire : le gouvernement américain aurait fait fabriquer en Chine 30.000 guillotines qui auraient été ensuite livrées à l'armée américaine puis réparties dans certains camps de la FEMA...

Je n'ai aucune preuve absolue de cette information, mais seulement quelques articles étranges et des lois suspectes incompréhensibles :

Maintenant, voilà les faits que j'ai pu déterminer avec certitude :

En complément, voyez cette vidéo :

Tout cela pue...

Je veux dire que, pour être un observateur attentif de ce qui se passe aux États-Unis, je n'ai cessé de voir une montée en puissance de la surveillance et du contrôle étatique, de la disparition des libertés, et de l'instauration d'un régime de terreur dans ce pays. Depuis des années, les fascistes qui sont au pouvoir là-bas se préparent à faire face au chaos social et politique que leur incompétence, leur cupidité extrême, et leur cynisme, sont en train d'engendrer. Tous les moyens de l'État, militaires et civils, sont orientés significativement depuis le 11 Septembre 2001 (qui n'est qu'un prétexte) par une oligarchie de fascistes et de ploutocrates pour dominer totalement la population et assurer la survie de leur gouvernement antidémocratique et inique QUOI QU'IL ARRIVE.

Si vous arrivez à trouver des informations complémentaires, merci de me contacter () : je mettrais à jour cette News.

En complément sur FEMA :

       

Dimanche 21 Janvier 2018 - News # 6301 

"L'aluminium, les vaccins et les 2 lapins...",  film officiel -de l'association E3M :

SYNOPSIS :

Face au passage à 11 vaccinations obligatoires, il nous semble indispensable que la population puisse avoir accès à des informations sérieuses sur la toxicité de l’aluminium, notamment utilisé dans les vaccins. C’est pourquoi, en ce début d’année 2018, nous avons décidé de mettre en ligne gratuitement notre film L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins…

Depuis 1926, l’aluminium est utilisé comme adjuvant dans les vaccins. Initialement destiné à augmenter leur efficacité, il se révèle maintenant être neurotoxique et à l’origine de maladies graves. Ce film documentaire s’attache à donner la parole, pour la première fois, aux acteurs de ce drame encore trop peu connu. Malades, chercheurs, médecins, historienne, journaliste et politiques viennent nous révéler une vérité trop longtemps cachée.

« Ce film est de grande qualité scientifique. Ce n’est en rien un plaidoyer contre les vaccins, mais contre l’aluminium dans les vaccins » (Christian Sadek, médecin).

Le dossier de presse, trés instructif, est [ici] ().

Non encore évalué.

En complément sur vaccin :

En complément sur aluminium :

     

Jeudi 11 Janvier 2018 - News # 6110 

Liberté d'expression et censure : Majed Nehmé : "Pourquoi nous avons été mis sur la liste noire des médias français", interviewé par Michel Collon :

SYNOPSIS :

Majed Nehmé a été en prison en Syrie en 1981 et pourtant, il défend la Syrie aujourd’hui contre l’agression de la France et de ses alliés. Du coup, le rédacteur en chef d'Afrique-Asie a été boycotté par les grands médias français et son propre journal a dû mettre la clé sous la porte, harcelé par le gouvernement. Journaliste professionnel, il accuse avec force : « Le Monde, on le dit de gauche mais c’est du néoconservatisme, il n’y a plus de journalisme dans ce quotidien. » Majed Nehmé expose aussi les vrais enjeux de cette guerre, révélant le rôle stratégique de la Syrie au Proche et au Moyen-Orient. « La France ne peut ‘exporter la démocratie’ avec des barbus, des assassins, des égorgeurs d’enfants », c’est se moquer des gens. »

Source : Investig'Action - Michel Collon.

Des informations alternatives de première importance pour comprendre ce qui se passe vraiment.

Ce point de vue et ces explications manquent cruellement à la France. La chape de plomb imposée par nos médias mainstream et nos traîtres de politiciens, rend aveugle le peuple français, dans le but de le manipuler, de le faire adhérer à une vision erronée du monde, et par suite, à une foule d'actions iniques qui se servent en définitive que des intérêts particuliers ou ceux de l'Empire et de ses pays vassaux.

Il nous faut d'urgence un grand média maimstream honnête et droit qui accueille et diffuse tous les points de vue. C'est urgentissime pour la démocratie en France, et pour le monde en général.

À voir !

En complément sur censure :

En complément sur média :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur Syrie :

En complément sur Michel Collon :


Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5795 

Allemagne nazie et français vichystes : "Quand la gauche collaborait, 1939-1945" :

SYNOPSIS :

Quel est le point commun entre Jacques Doriot, Marcel Déat, Charles Spinasse, Jean Luchaire ou Marc Augier ? Avant de faire le grand écart et de choisir la collaboration avec l'Allemagne nazie, ils ont été des figures de la gauche de l'entre-deux-guerres, pacifistes, communistes ou socialistes.

Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, et le travail acharné des chercheurs pour déconstruire la vision caricaturale d’une des périodes les plus troubles et les plus ambiguës de notre histoire. Celle d’une France, sous Vichy, coupée idéologiquement en deux, entre une gauche résistante et une extrême droite collaborationniste.
Une vision sans nuance qui perdura pendant des décennies dans la mémoire collective. « Les sociétés préfèrent percevoir leur passé en termes stables. La notion de ­mutation est inacceptable », explique l’historien Simon Epstein, auteur d’Un paradoxe français et des Dreyfusards sous l’Occupation (Albin Michel), que l’on retrouve, sans surprise, auprès de Pascal Ory et d’Olivier Wieviorka dans le second volet du documentaire de Florent Leone et Christophe Weber consacré, après l’extrême droite entrée en résistance, aux hommes de gauche (socialistes, radicaux, communistes, syndicalistes) qui versèrent dans la collaboration.

Dérive idéologique
Un documentaire classique dans sa forme, qui tient autant, ­sinon plus, aux analyses du trio d’experts qu’aux archives – même si certaines, notamment sonores ou d’actualité, sont ­assez rares. Telle celle sur l’attentat perpé­tré par un résistant le 27 août 1941 contre Pierre Laval et Marcel Déat lors d’un défilé de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF).

A raison, les deux auteurs s’attardent longuement sur la période de l’entre-deux-guerres, tout particulièrement celle des années 1930 où s’effectua le basculement de deux futures figures de la collaboration : Marcel Déat, député socialiste qui rompt en 1933 avec Léon Blum avant d’être exclu de la SFIO – ce qui n’est pas précisé – après avoir formé les « néosocialistes » dont le slogan est : « Autorité, ordre et nation ». Et Jacques Doriot, expulsé du Parti communiste français en 1934 après avoir créé le Comité de défense antifasciste avec des membres de la SFIO et du Parti radical.

Par leur parcours et leur dérive idéologique, qui se matérialisera respectivement par la fondation du Rassemblement national populaire (RNP) et du Parti populaire français (PPF), ces deux hommes incarnent les deux grands courants – pacifisme forcené et anti-bolchévisme – qui forcent les revirements à gauche. Et l’éclatement d’un paysage politique qui finira par être totalement « démantibulé » à la faveur des événements. A commencer par les accords de Munich, en septembre 1938, votés par la gauche (hormis les communistes), qui ouvrent une brèche entre pacifistes convaincus et pacifistes de raison. Et, le 23 août 1939, le pacte germano-soviétique qui déchire le Parti communiste français devenu, de fait, l’allié de l’Allemagne nazie.
Loin de rester attachés aux seuls Déat et Doriot et à leur ­combat acharné et revanchard pour ­conquérir le pouvoir, ou à Jean ­Luchaire, dreyfusard, héritier d’Aristide Briand, devenu ministre de l’information sous Vichy, ou encore le radical-socialiste René Bousquet, grâce auquel Olivier Wieviorka analyse la position des fonctionnaires, Florent Leone et Christophe Weber mettent en lumière d’autres personnalités politiques moins connues. Telle Marc Augier, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire en 1936 puis combattant dans la LVF et la Waffen SS, ou René Belin, dirigeant de la CGT, avant d’être le principal inspirateur de la Charte du travail et le cosignataire du statut des juifs en 1940. A ce titre – et c’est le seul bémol –, on peut regretter que le basculement dans l’antisémitisme de ces hommes de gauche, dreyfusards et philosémites, soit si peu évoqué et analysé.

Source : Le Monde.

Ce documentaire n'a pas encore été évalué.

En complément sur gauche :

En complément sur nazi :

     

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5056 

Comment la gauche déforme la réalité : le cas Simone Veil, l'avortement, et la manif pour tous :

SYNOPSIS :

La gauche ne soutient pas la véritable Simone Veil. Elle a érigé une FIGURE de Simone Veil sur laquelle elle projette son idéologie progressiste de telle sorte que l’opinion publique CONFONDE les deux. A-t-on interrogé Simone Veil, récemment, sur la politique mise en place pour l'IVG ? Surtout pas ! La gauche garde ses propos de 1974, tronqués et déformés, accolés à une photo à l’Assemblée : l’histoire est écrite. Les propos réels de Simone Veil ne correspondent pas à la pratique actuelle de l'IVG. Même technique de la part des média pour couvrir un acte gênant de Simone Veil : sa participation à La Manif Pour Tous, afin de défendre la famille traditionnelle. Afin de conserver intacte la Simone idéologique, brandie comme un étendard pour porter sa bonne parole, la gauche prétend alors qu’elle n’avait plus toutes ses facultés mentales et qu’elle a été forcée de défiler par son mari… Mise en lumière d’un procédé de manipulation et de falsification du réel utilisé de manière récurrente par le système.

ABSTRACTION SIMONE VEIL : COMMENT LA GAUCHE A FALSIFIÉ SA PENSÉE RÉELLE :

Lors du débat précédant son adoption, la loi Veil (promulguée le 17 janvier 1975) se voulait provisoire, le temps de trouver une autre solution. Elle interdisait « l'incitation à l'avortement par quelque moyen que ce soit car cette incitation reste inadmissible ». Simone Veil souhaitait sa légalisation afin de le contrôler mais elle demeurait dans l’optique de toujours en « dissuader la femme ». Que l’on soit d’accord ou non avec Simone Veil relève d’un autre sujet. Ce qu’il convient ici de démontrer est le processus de falsification de sa pensée originelle. La gauche a érigé un véritable “mythe Simone Veil.

Que de changements, depuis ! L’avortement a été « modernisé » en 2001 : il est devenu un « droit ». En 2014, la « condition de détresse de la femme enceinte » a été supprimé. Le 17 février 2017, le Parlement adopte le « délit d’entrave numérique à l’IVG » : est désormais puni par la loi le fait d’informer les femmes afin de leur proposer une autre solution et les dissuader d’avorter. 225 000 avortements sont pratiqués chaque année. Quel progrès ! Que dirait Simone Veil ? Malheureusement, ses propos n’ont pas été recueillis. Elle est morte aujourd’hui, vendredi 30 juin 2017. Et l’IVG –le terme « novlangue » qui dissimule mieux la réalité sous le paravent médical- est désormais anonyme, gratuit, libre et remboursé par la Sécurité Sociale. Quel progrès ?...

Il s’agit même d’un « Droit fondamental », soit un Droit de l’Homme, la catégorie de Droit la plus sacrée pour la République des Lumières. En jargon juridique, il s’agit d’un Droit garantit par l’Etat dit Etat de Droit, car pour protéger les citoyens du pouvoir arbitraire, il se soumet également à ces règles de droit. Parmi les lois, certaines ont une valeur supérieure à d’autres : les lois constitutionnelles. Depuis 1958, les Droits fondamentaux sont inclus dans le bloc de Constitutionnalité (Préambule de 1946, DDCH, etc.) ce qui leur donne une place privilégiée par rapport aux lois ordinaires. La Constitution, qui comprend ce bloc, prévaut désormais sur les lois. Mais elle intègre aussi des normes adoptées lors de la ratification de Conventions européennes ou internationales, qui sont transposées dans le droit national. L’Etat est donc soumis à ces Droits fondamentaux et aux autres Conventions internationales ratifiées par la France.

Il faut savoir que l’article 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne remet aucunement en cause le “droit à l’avortement” :

Art. 2 – Le droit à la vie : « Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, [sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Les dispositions de cet article s’entendent dans un « sens étroit ». Seul « le droit de toute personne à la vie » est protégé par la loi. Or, la loi ne considère pas le fœtus comme une « personne ». Pour avoir des droits, il faut posséder une personnalité juridique : elle apparaît dès l’instant où l’être humain naît « viable et vivant ». La vie du fœtus n’a donc pratiquement aucune protection juridique, même à 8 mois de grossesse. Dans son arrêt rendu le 10 avril 2007, la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclare donc sans surprise que « l’Art. 2 de la Conv. EDH qui protège le droit à la vie ne protège pas l’embryon ».

Hisser l’avortement au rang de « droit fondamental » revient à interdire toute remise en question de la pratique, parce que l’on touche ici à un principe sacré pour l’idéologie de gauche, en ce qu’il constitue le fondement de la société régénérée.

Non seulement l’acte d’amour est dissocié de la mise au monde d’un enfant –je préfère ces termes aux froids et mécaniques mots de « sexe » et de « procréation »- mais l’enfant, fruit d’un amour entre un homme et une femme (cette réalité, vous le savez, est remise en question !), se voit chosifié. Le citoyen a donc le « droit fondamental » (c’est-à-dire que personne ne peut s’y opposer, pas même l’Etat) de s’en débarrasser. Pour rappel, la liberté, pour la gauche, consiste à obéir à l’idéologie sacrée (République) tout en se croyant libre d’accomplir sa propre volonté, parce que le citoyen (créature) a reçu l’éducation nécessaire pour vouloir la volonté de la République (le seul bien possible). A ce seul prix, il est libre de jouir conformément aux pratiques de la société nouvelle, et de s’exprimer, parce qu’il ne remettra jamais cette idéologie en cause. Il ne pourra pas transgresser ses « valeurs » (morales) sous peine de péché mortel (voir mon précédant article).

Ce « droit fondamental » consacre en réalité le divorce entre le matériel et le spirituel : les voici présentées comme deux sphères étrangères l’une à l’autre, n’ayant aucun lien, aucun rapport. L’âme du fœtus est niée en ce qu’il devient une simple matière en formation. Or, « un corps et une âme », deux éléments indissociables avant la mort, caractérisent précisément la nature de l’être humain créé par Dieu. Cette négation de la nature humaine à la fois ancrée dans le matériel (dans sa chair, sans la Terre) et le spirituel (par son âme, son essence), qui en faisait ainsi un « homme complet » pour reprendre le mot de Marcel De Corte, s’avère nécessaire pour mettre en place le règne de « l’Homme nouveau » (Jacobin). Il fabrique ou interrompt lui-même la vie. L’Homme-Dieu se retourne contre Dieu, de la même manière que Satan se rebelle contre son créateur pour ériger une partie de lui-même en dieu ainsi que l’explique Marcel De Corte. Toutes les limites biologiques, qui rattachaient l’homme à sa nature, doivent être abolies. Cela vous explique la raison de l’anti-Catholicisme de la République dite française. C’est le « progrès » ! Ou plus justement, le progressisme de la gauche (terme adéquat et idéologique, le nom de « progrès » étant en réalité novlangue car il recouvre une réalité autre que son sens original). Corollaire de l’anthropocentrisme, le progressisme vise en réalité à abolir toute limite biologique, tout ordre naturel, toute attache au spirituel (à Dieu). Plus l’Homme nouveau (dit moderne) est coupé de Dieu, plus il devient esclave de l’homme...

L’exemple de l’IVG corrobore ainsi l’infinie radicalisation de la gauche : pour un homme du Moyen Âge, le sans-culotte paraitrait très « moderne », mais il semblerait complètement « rétrograde » en comparaison d’un homme né au XXIème siècle. De la même manière, Simone Veil fut « révolutionnaire » en son temps. Presque quarante ans après, elle passerait sans doute comme « conservatrice » ou périmée. Qu’importe, la pensée de gauche a une mémoire sélective. Elle vit dans une dimension abstraire et imaginaire, peuplée de fantômes. Elle brandit toujours le nom de l’abstraction Simone Veil comme un étendard dès qu’il est question d’IVG. Qu’importe la pensée réelle de cette militante. La gauche est spécialiste de la falsification du réel. Elle le déforme, elle reprend à son compte tout ce qui peut servir son idéologie. Elle a besoin, ainsi, de falsifier constamment les évènements, d’opérer un tri sélection, et de manipuler les esprits... parce que le naturel reviendrait au galop.

Virginie Vota.

L’idéologie, c’est toujours de la merde, une prison pour le mental, de la manipulation de l’opinion publique, du mensonge patenté et officialisé.

À fortiori pour l’idéologie de gôche..., qui s’avère encore plus dangereuse parce-que drapée dans un soi-disant "progressisme" alors que, bien souvent, il s’agit d’une régression, et même parfois d’une dégénérescence, d’une involution, comme tout ce qui touche aux "droits" LGBT.

L’idéologie empêche les gens de penser par eux-mêmes, et contient les germes du négationnisme et du révisionnisme  : nier les faits pour réécrire l’histoire dans un but manipulation des foules.

Le cas Simone Veil en est un exemple, de même que le cas Jean-Luc Mélenchon (Voir cette [vidéo] ()), un chantre du négationnisme et du révisionnisme.

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur gauche :

   

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4925 

 Attention danger pour les peuples ! :


L’accord top secret qui doit dépecer les services publics :
 

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS - NDR : ou TISA en anglais) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/ ()

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger.

Source : le journal l'Humanité ().

Le but final est de détruire les États, de les rendre impuissants face au marché. Ce sont, en fin de compte, les sociétés privées et les multinationales qui vont faire leur loi. Les peuples ne pourront plus rien faire car la puissance publique sera rendue impuissante, paralysée, sans aucun recours légal contre elles.

C'est très très grave !

Nos politiciens sont des traîtres, je l'ai toujours dit...

En complément sur service public :

En complément sur danger :

En complément sur grave :

   

Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4904 

La chanteuse bosnienne Kristina Ivanovic, le chœur de femmes Banjalucanke, et le chœur d’hommes Istocnikm interprètent "Zavjet", une jolie chanson, une vidéo de valeurs traditionnelles et saines, bien éloignées des valeurs sataniques des libéraux libertaires (dont le chantre est Daniel Cohn-Bendit), des gens d'extrême-gauche athées, débiles, et fanatiques du matérialisme abject, des pervers LGBT qui détruisent la famille et la société, des européistes qui trahisent et vendent leur propre pays, et des mondialistes qui ne pensent qu'à détruire les Nations pour dominer encore plus l'Humanité et faire encore plus de pognon (comme s'il en avait besoin et n'étaient pas déjà trop riches...)

Pensez à mettre le lecteur en plein écran pour bien en profiter, la vidéo étant en Full HD (1920x1080) :

Le producteur sain est sédentaire, et son travail sert la communauté.

Le spéculateur, le parasite, sont en mouvement, sont cosmopolites, et voient les pays comme des hôtels et des opportunités de prendre de l'argent à la communauté, aux peuples, comme le dit si bien l'oligarque dévoyé non élu Jacques Attali : "La France est un hôtel".

Choisissez vos valeurs et vous aurez le monde qui va avec.

Il faut commencer à devenir conscient de ce que nos valeurs façonnent nos actes et le monde.

Le monde sera ce que nous ferons, c'est-à-dire en dernière analyse la projection vers l'extérieur de nos valeurs internes.

En complément sur européisme :

En complément sur mondialisme :

En complément sur tradition :

En complément sur artisan :

En complément sur métier :


Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4877 

Viande halal : encore une arnaque... En Belgique certaines marques certifiées halal contient du... porc !

Une pratique 100% incompatible halal, vous l'aurez compris :

Que ce soit clair : le halal et le cachère sont de nos jours des tromperies, des arnaques, des rackets, et rien d'autre.

Certains utilisent la religiosité de nombre de gens pour leur soutirer plus d'argent, et cette petite minorité vit grassement de ces "certifications". Ce sont des business juteux et rien d'autre.

Vous pensez que je raconte des bêtises ? Dans ce cas, regardez :

[MAJ du 22 Juin 2017] : Suite à cette News, masterthemind, m'a écrit le message suivant :

Bonjour

En réaction la news du jour sur le halal ou cachère, honnêtement on s'en fout qu'il y ait du porc dans la base de certains de ces produits, les gens qui mangent de cette façon nous polluent l'esprit depuis plus de 50 ans avec ces appellations, et leurs rayons en supermarché alors que tout est pratiquement partout halal/cachère de nos jours.

J'ai travaillé 3 étés durant quand j'avais entre 17 et 19 ans, et je peux vous dire que le rabbin et le mufti qui venaient égorger leur bêtes se tapaient dans la main et dans le dos.. c'est le même rituel sauf que les juifs ne mangent pas les abats et encore moins les organes génitaux..

Il faut quand meme savoir que le business de la viande en France est partagé entre ces 2 communautés dans les abattoirs, la plus grande partie du business est détenue par les juifs, et sans que vous le sachiez la plupart de la viande que vous mangez maintenant surtout dans les restaurant est soit halal soit cachère, dans le temps ces gens devaient discrètement demander au maitre d'hotel ou serveur s'il la viande du resto est rituelle...!

Maintenant ils savent exactement quel resto vous délivre de la viande rituelle et n'ont plus besoin de demander mais nous ont imposé de manger la viande selon leur rite, ma mère a travaillé 10 ans comme cadre dans un abattoir avant de faire sa propre distribution de viandes en gros pendant encore 20 ans, elle ne pourrait que confirmer ce genre d'info

Autre exemple les plateaux repas dans les avions, tout les produits sont halal/cachère... nous nous sommes laisser imposer ces rites...!!

le français est devenu un mougeon, une photo de la dernière campagne électorale le résume bien > 50% pigeon 50% mouton, 100% pur français..!

À bon entendeur,

MH

Ma réponse :

Je suis d'accord avec vous.

L'objet de cette vidéo va dans votre sens : il ne fait que montrer que le hahal c'est du foutage de gueule, un business qui se moque des croyants un peu idiots.

Parce-que pour mettre du porc dans des aliments hahal, donc destinés aux musulmans qui ne mangent pas de porc, il faut sacrément s'en foutre de la religion et des musulmans...

Conclusion : ceux qui font ça ne le font que pour le pognon, et avec un mépris et un cynisme total pour leurs clients.

En complément sur halal :

En complément sur cachère :

En complément sur fraude :

En complément sur racket :

En complément sur tromper :


Dimanche 18 Juin 2017 - News # 4777 

Lobbying, logique de réseaux, trafic d'influence, et pantouflage, à tous les étages de l'Union Européenne : "Le visage des institutions européennes... et ses dessous ! - Ruptures, le zapping n°4" :

Quand on prononce le mot « Europe », le visage de certains devient soudain rayonnant. Ils pensent : avenir radieux, grande aventure, bonheur commun à l’horizon. Bon, ceux-là, on va les laisser rêver, après tout, c’est bien leur droit. A vrai dire, au grand désespoir des élites dirigeantes, ces euro-enthousiastes sont de moins en moins nombreux.

Et puis il y a ceux qui estiment plutôt : l’Europe, une belle idée, dommage qu’elle soit détournée, caricaturée, dévoyée par l’ultralibéralisme. Hélas, hélas… L’Union européenne n’est pas dévoyée : ses apparents « défauts » sont en réalité sa raison d’être.

Prenons le « lobbying ». Certes, le phénomène n’est pas réservé exclusivement à Bruxelles. Mais – comme on peut le voir dans cette vidéo – il fait partie de l’essence même de l’europarlement. Il a ça en quelque sorte dans les gènes. Et pour cause : à la différence des véritables parlements, l’Assemblée qui siège à Strasbourg (et à Bruxelles) ne représente aucun peuple… puisqu’il n’y pas de peuple européen. En réalité, elle est une pièce importante d’une machinerie qui édicte des actes législatifs pour répondre aux souhaits et exigences des intérêts et catégories particulières – les grands groupes industriels et financiers, en priorité.

Cette nature particulière de l’intégration européenne – un processus décidé d’en haut sans les peuples et contre les peuples – explique que, tout naturellement, les intérêts privés tiennent le haut du pavé : les élites eurocratiques mêlent de manière indissociable les fonctions publiques et privées. D’où la fréquence des « pantouflages », autrement dit, des carrières commencées dans l’appareil européen, et brillamment poursuivies chez Goldmann Sachs ou Uber…

Enfin, il est fréquent, pour les dirigeants européens de tonner contre l’évasion fiscale. L’exemple le plus connu est celui de l’actuel président de la Commission, Jean-Claude Juncker, qui a décidé de faire de la transparence et de l’éthique la marque de fabrique de son exécutif, après avoir, comme premier ministre luxembourgeois, multiplié les rescrits fiscaux, autrement dit les accords entre fisc et grands groupes multinationaux.

Mais pourquoi s’en offusquer ? Tout cela n’est que très logique, puisque la libre circulation (des marchandises, des services, de la main d’œuvre et des capitaux) est à la base même de l’Union européenne, et figurait déjà dans le traité fondateur de la CEE (1957). Bref, fermer une usine ici, délocaliser une autre là-bas, faire transiter ses profits d’un système fiscal à un autre, voilà bien ce qui constitue la nature de l’UE. Et même ses « valeurs ». Au sens de la Bourse du même nom…

Découvrez le contenu original des extraits utilisés pour le zapping, grâce à la liste des vidéos sources :

Cash-for-laws: Pablo Zalba Bidegain (Parlorama)
Europe: la manipulation des hommes politiques par les lobbys (Investig Info)
Des lobbies au cœur de l’Europe (4OpenWorld)
Mais qui contrôle vraiment l’Union Européenne ? (Lapierre Tube)
Uber & Salesforce hire ex-EU politician Neelie Kroes (PondWalden)
Uber débauche l’ex numéro 2 de la commission européenne (EuroNews)
Evasion fiscale : Juncker, ce loup dans la bergerie (Arte)
Le lobbying à Bruxelles en une minute (Jean sauve l’Europe)
Pouvoir des lobbies en Europe : l’entretien avec CEO pour tout comprendre (Osons Causer)
10 faits qui montrent comment les multinationales achètent la politique européenne (Osons causer)
Lobbies: Qui gouverne vraiment l’Europe? (TV5 Monde)
Enquête RMC – Comment les lobbies infiltrent l’Union Européenne – 20/05 (RMC)
Le Parlement européen de Strasbourg, tout un monde (Documentaire CH-5)
Comment APPLE fraude le fisc en Europe ? (Le fil d’actu)
Volez, volez petits capitaux ! – #DATAGUEULE 19 (Data Gueule)
Cinq raisons de rester dans l’Union européenne (Jordanix)

Source : Ruptures.

En complément sur lobbying :

En complément sur influence :

En complément sur Union Européenne :

   

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Jeudi 8 Juin 2017 - News # 4603 

"Les voix d'un monde meilleur" : Michel Collon interviewe Riccardo Petrella sur la lutte de l'Humanité, de l'intérêt général et du bien commun, contre le capitalisme et la finance :

Riccardo Petrella a été conseiller de Jacques Delors pour l’Union Européenne dans les années 1980. Il estime qu’il n’a pas du tout été entendu. Et vous allez comprendre pourquoi...

Riccardo Petrella est professeur émérite de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve. Six universités lui ont décerné le titre de Docteur Honoris Causa. Riccardo Petrella a été conseiller du président de la Commission Européenne, Jacques Delors, et fondateur du groupe de Lisbonne en 1991 Mais, personne ne parle “au nom de l’Humanité”. Il faut, dès lors, avoir l’audace de lancer une “Constituante de l’Humanité” censée, entre autres, encourager et accompagner les forces sociales engagées dans la construction de solutions alternatives à travers le monde. L’objectif de cette “Constituante” est d’élaborer et d’approuver le Pacte de l’Humanité sur la sauvegarde, la promotion et la régénération de la vie et des droits à la vie pour tous les habitants de la Terre. Trois actions s’imposent d’urgence : déclarer l’illégalité de la pauvreté, désarmer la guerre et mettre hors-la-loi la finance actuelle.

Référence: Riccardo Petrella, Au nom de l’Humanité, Couleurs Livres 2016.

Source : Investig'Action.

La notion d'intérêt général et de bien commun est déterminante.

Ce doit être la priorité des priorités dans toutes les décisions politiques et économiques.

En complément sur Michel Collon :

En complément sur Riccardo Petrella :

En complément sur capital :

En complément sur libéralisme :

 

Mardi 30 Mai 2017 - News # 4410 

Technologies NBIC et dérives perverses : "Transhumanisme : la fin de l'espèce humaine", une conférence du Dr Dickès :

Encore une vidéo terrifiante montrant que de plus en plus de scientifiques jouent aux apprentis sorciers, mûs par l'orgueuil et la vanité de découvrir les premier certains secrets de la Nature et de la vie biologique, avec en ligne de mire la transformation de l'homme, sa fusion avec la machine, et l'immortalité.

Il faut mettre un coup d'arrêt à ces technologies, pour la plupart à visées ténébreuses, et seule la force de la Loi peut y parvenir. Sans la Loi, les forces exécutives du marché, des acteurs les plus riches et les plus pervers, vont nous construire un monde épouvantable, mélange de "Bienvenue à Gattaca", de "Minorité report" et de "1984".

En complément sur le tranhumanisme :

En complément sur NBIC :

En complément sur intelligence artificielle :

En complément sur la perversité :

 

Samedi 26 Juillet 2014 - News # 902 

BAS LES MASQUES : le vice-président de la Knesset, Moshe Feiglin, propose d’en finir et d’expulser toute la population de Gaza (1,5 million de personnes) qui serait immédiatement annexé par l’État juif. Voir [ici] (). Comme je ne cesse de l'avertir depuis plusieurs années, l'État sioniste a pour but de d'établir le grand Israël, et les palestiniens vont être chassés de la bande de Gaza tôt ou tard. Il suffisait de regarder l'évolution de la carte de la Palestine depuis 1967 pour s'en rendre immédiatement compte. Et Washington est au courant, et complice... Je ne suis pas prophète, je ne sais pas ce qui va se produire exactement dans les années qui viennent au Proche-Orient, mais je peux vous l'assurer, ça va chier sévère. Avec beaucoup de morts de blessés, et de destructions. Plus le temps passe, plus la création de l'État d'Israël s'avère, en dernière analyse, une véritable plaie pour l'Humanité, surtout pour le peuple palestinien et les pays arabes de la région.


Mercredi 22 Janvier 2014 - News # 699 

L'oligarchie mondialiste est en train d'imposer la théorie du genre et commence à punir tous ceux qui s'y opposent : en Allemagne, prison pour des parents refusant les cours sur le gender. Voir [ici] (). Des cours et une "sexbox" contenant du matériel pornographique à la maternelle ? C'est dément ! Il y a manifestement là une volonté de corrompre la jeunesse le plus tôt possible. Il faut dire qu'une jeune obsédée par la fornication et l'homosexualité a moins de force et de caractère et est moins enclinte à l'esprit critique et à la rébellion. C'est la domination par le sexe et l'hyper-sexualisation des masses, exactement comme l'avait prévu Georges Orwell dans son fameux roman "1984". Lamentable et ultra-ténébreux. La théorie du genre ? Une saloperie à dénoncer et à combattre. Pour en savoir, plus, voyez ces [vidéos] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .