Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

48 News

Samedi 1er Juin 2019 - News # 17842 

Associations gauchistes intolérantes et dictatoriales : Un séminaire de Jean Bricmont sur la physique quantique annulé après la protestation d'associations. Voir [ici] ().

On descend, on descend... : la liberté d'expression et la démocratie reculent encire une fois devant les pressions iniques et illégitimes de certaines associations.

Quand aux dirigeants de l'Université de Nice, ils sont indignes, ce sont des couards pour avoir cédé à des pressions iniques.

La France n'est plus la France, objectivement, et quoi qu'on pense certains : c'est devenu une dictature de la pensée unique où règne la terreur de la religion shoahtique, de l'antiracisme de pacotille, de l'antifascisme fasciste, et le politiquement correct.

Toutes ces dérives vont se payer tôt au tard, et le retour de bâton va être ultra-sévère, car un peuple n'oublie pas quand on l'humilie injustement à répétition.

En complément sur communautarisme :

En complément sur intolérance :

En complément sur bien-pensance :

En complément sur Jean Bricmont :

En complément sur gauchisme :


Jeudi 9 Mai 2019 - News # 17231 

Allemagne : L’AfD forcée de mettre fin à sa campagne électorale à Brême après des menaces de mort de la part de l’extrême gauche. Voir [ici] ().

Voilà un fait de plus, un fait de vérité, montrant qui sont les vrais fascistes : l'extrême gauche.

User de violence et/ ou menacer de mort un adversaire politique est un marqueur objectif et définitif du fascisme. Ici du fascisme rouge.

Et nous avons les mêmes cons en France, notamment les Antifas et les Black Blocs.

l'AfD a eu tord de céder au chantage, et aurait du déposer plainte, pour qu'on identifie les auteurs précis de cette menaces, et qu'ils soient jugés et jetés en prison.

On ne peut pas tolérer dans nos sociétés ce genre de comportement odieux.

En complément sur AFD :

En complément sur extrême gauche :

     

Lundi 6 Mai 2019 - News # 17143 

Brexit, Donald Trump, Gilets jaunes : la révolte des nations ? – Conférence d’Alain Soral et Youssef Hindi à Grenoble :

SYNOPSIS :

Malgré les menaces d’interdiction et les manœuvres d’intimidation des groupuscules antifas, des élus locaux et de la LICRA, Alain Soral et Youssef Hindi ont bien tenu leur conférence à Grenoble le 23 mars 2019 devant près de 300 personnes à flanc de montagne sur un terrain privé.

Sur un terrain privé ? Ah elle est belle la liberté d'expression en France... 

C'est consternant.

En plus les sujets sont neutres.

La haine : voilà ce qui caractérise les Antifas, la LICRA, et les traîtres de politiciens d'élus locaux qui sont des antidémocrates, des crypto-fascistes en réalité.

Encore de bonnes analyses d'Alain qui commence à parler vers : 29:33.

À voir !

En complément sur Alain Soral :

En complément sur Youssef Hindi :

En complément sur Brexit :

   

Mercredi 1er Mai 2019 - News # 17013 

Black blocs et actions directes - Par Ana Minski. Voir [ici] ().

Très instructif.

Cela dit, l'article est orienté : il les caresse dans le sens du poil, et occulte manque des éléments essentiels,. notamment que beaucoup sont de jeunes connards sans discernement, qui sont hyper-violents et fous. Ce sont des fascistes rouges, comme les Antifas.

En complément sur Black blocs :

       

Mercredi 24 Avril 2019 - News # 16821 

Des militants «antiracistes» tentent d'empêcher une conférence d'Alain Finkielkraut à Sciences Po. Voir [ici] ().

Une fois de plus, on peut constater crûment que certains antiracistes sont des crypto-fascistes.

Attention, ici qu'on aime ou qu'on aime pas Finkielkraut n'est pas du tout la question : ce qui est en cause c'est la liberté d'expression et le fait que des gens interviennent physiquement pour faire taire quelqu'un, pour empêcher quelqu'un de s'exprimer, un acte qui est un des marqueurs objectifs du fascisme.

En complément sur antifascisme :

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur liberté d'expression :

   

Dimanche 31 Mars 2019 - News # 16118 

Bernard Friot soutien Étienne Chouard et dénonce les antifas pour ce qu'ils sont : des fascistes :

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur antifa :

En complément sur fascisme :

En complément sur dénonc :


Jeudi 28 Mars 2019 - News # 16071 

Antifas : Son école vandalisée par des "milices d'extrême gauche violentes", Marion Maréchal "attend une réponse forte et prompte de l’État". Voir [ici] ().

 

Une fois de plus, les Antifas prouvent qu'ils sont des fascistes...

Et l'État ne fait rien pour les traquer et dissoudre leurs groupes...

En complément sur vandalisme :

En complément sur Marion Maréchal :

En complément sur antifa :

   

Jeudi 21 Février 2019 - News # 15219 

Gilets Jaunes Acte 14 : Chassé par les Antifas - Les Reportages de Vincent Lapierre :

Une preuve de plus que la police laisse faire les Blacks Blocs et les Antifas, ces fascistes rouges chiens de garde du système (à la fin, Vincent et son équipe sont obligés de courir sinon ils se feraient lyncher par des gens violents qui se disent anti-fascistes, quelle hypocrisie...).

En complément sur Acte 14 :

En complément sur Black Blocs :

En complément sur Antifas :

   

Mercredi 20 Février 2019 - News # 15206 

Une note de lecture de Michel Drac sur le live "La doctrine du fascisme" de Benito Mussolini :

SYNOPSIS :

Une note de lecture sur un ouvrage écrit par le Duce de l'Italie fasciste au début des années 30, pour rappeler ce qu'était le fascisme (le vrai, pas celui fantasmé par BHL).

Passionnant.

Toujours ce fossé entre l'image des choses véhiculées par les vainqueurs, et la réalité.

Je ne suis pas d'accord avec Michel sur la note de 0 qu'il attribue aux Antifas pour les structures du capitalismes dans la mesure où les Antifas sont immigrationnistes (au nom de l'antiracisme), et que l'immigrationnisme est la clé de voûte majeure du dumping social, premier objectif et première structure essentielle du capitalisme depuis des siècles. Dit autrement, bien que se disant anticapitalistes, les Antifas sont les idiots utiles du capitalisme par leur immigrationnisme émotionnel, et méritent donc au moins dans cette catégorie une note de 3.

À voir !

En complément sur Michel Drac :

En complément sur fascisme :

     

Lundi 18 Février 2019 - News # 15137 

 

Un témoin privilégié, le journaliste Ferenc Almássy, témoigne de la montée en épingle de l'affaire Alain Finkielkraut et de sa maipulation par le gouvernement, la presse, et les politiciens :

Sur l'affaire Finkielkraut ; j'étais sur place au moment des faits, où j'ai réalisé cette photo.

Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette histoire, pourtant relativisée par le principal intéressé. Mais l'occasion était trop belle pour tirer sur le mouvement des Gilets jaunes, en remettant une couche sur l'antisémitisme, et en cherchant à jeter l'opprobre sur un mouvement populaire, quitte à inventer des insultes ("sale Juif") comme l'a fait le porte-parole du gouvernement. La façon dont le système - comme on l'appelle communément, par aisance - monte en épingle cette très brève et légère altercation est terrifiante. Être témoin en direct de la création d'une telle manipulation à grande échelle est toutefois passionnant et instructif.

Que s'est-il passé ?

Dans la foule hétéroclite des Gilets jaunes, une poignée de personnes ont reconnu le philosophe qui semble-t-il passait par-là - il habite le quartier. Comme il l'a rapporté lui-même, certains ont des mots aimables pour lui, un autre lui propose de les rejoindre. Mais quelques autres l'insultent - on reste dans un registre très neutre et pas très douloureux en ce qui concerne les insultes à proprement parler ; "grosse merde", bon, ça n'a jamais tué personne.

Puis vient le fameux épisode avec l'homme au keffieh, et son "la France est à nous". Puis, des cris de "Palestine", de "sionistes", de "facho" et des moqueries pas bien méchantes faisant référence à quelques unes de ses sorties très médiatisées où il s'était emporté.

Finkielkraut, visiblement interloqué, passe sans agitation ni empressement derrière la ligne de police mobile, observant la scène, l'air à la fois étonné et consterné. Fin de l'événement.

Quelques manifestants, avec et sans gilet jaune, s'éloignent. "Je sais même pas qui c'était, mais j'ai entendu "facho" ça m'a suffit on lui a mis la pression, haha !", explique un trentenaire vêtu tout de "jean" à son acolyte, la bière à la main. Un autre, en "live" avec son téléphone portable, s'amuse d'avoir fait partir Luc Ferry...

De quoi s'agit-il ?

Certainement pas d'un drame digne d'un tel ramdam national. C'est une brève agression verbale d'un philosophe controversé par quelques excités en marge d'une manifestation de colère sociale. Un peu plus tôt, Vincent Lapierre a lui été chahuté par les antifas, et la police l'a exfiltré de force et empêché de revenir dans le cortège. Il y a quelques semaines à Toulouse, il a même été frappé. D'autres journalistes, indépendants comme "mainstream" ont été frappés, insultés ou expulsés par des Gilets jaunes - ou autres.

L'événement en fait est révélateur d'une chose : le conflit israélo-palestinien s'invite même dans ce mouvement social français. Parmi les manifestants, notamment, quelques drapeaux de la Palestine. Cette importation du conflit israélo-palestinien, Alain Finkielkraut en est un des artisans, objectivement. Sans parler du fait que certains des immigrés ou fils d'immigrés qui le détestent et le font savoir avec tant de véhémence sont peut-être en France grâce à lui, indirectement, de par son grand travail sur "l'antiracisme", outil de soumission politique au profit du dogme immigrationniste et cosmopolite.

Considérer que les insultes (sans rien qui je trouve ne puisse être qualifié stricto sensu d'antisémite sans faire de procès d'intention !) criées à un philosophe controversé par une poignée de personnes soient plus graves que les yeux crevés, les mains arrachées, les actions illégales du pouvoir et des autorités, les journalistes tabassés et éjectés par des nervis extrémistes, les casseurs identifiés et filés mais laissés libres d'agir, mais aussi la dérive autoritaire et bananière de la République, les détournements et la destruction du service public, l'immigration massive, le détricotage du droit du travail et la précarisation généralisée, le bradage de la souveraineté et du patrimoine national, l'américanisation, la mort des campagnes, l'agonie de la France périphérique... c'est absurde, dangereux et choquant.

L'exploitation médiatique et politique de ce non-événement montre bien la volonté du pouvoir en place : continuer à discréditer ce mouvement par tous les moyens, y compris par les amalgames les plus abjects. Et ceci en revanche a un effet terrible : c'est de l'huile jetée sur le feu et cela contribue à creuser la fracture déjà béante entre les quasi-insurgés que sont les Gilets jaunes et une caste incapable - selon son propre aveu - de comprendre ce qui se passe. Pas de réconciliation possible en vue pour des humanistes ou des gens ne s'étant jamais intéressé aux Juifs avec un pouvoir qui les oppresse financièrement et les traite d'antisémites - certainement la plus grave des condamnations morales dans nos sociétés occidentales d’après la Seconde Guerre mondiale.

Heureusement, Alain Finkielkraut n'a rien. Nul ne peut souhaiter un lynchage. Une société civilisée ne peut tolérer l'esprit de meute, en particulier tournée contre un homme seul. Je passe ici sur le fait que cela arrive quotidiennement en France depuis des années à de nombreux Français. Dans notre affaire, Alain Finkielkraut n'a pas été vu comme un Juif, mais comme un représentant d'une élite responsable des maux actuels. Cet anti-élitisme, M. Finkielkraut l'a remarqué avec justesse. Et dans ce contexte, je pense sincèrement que la motivation première des quelques personnes ayant interpellé le philosophe avec agressivité n'était rien d'autre que de faire passer le message de cette colère envers et à destination du "système", de "ces gens connus", et de ces "élites qui nous tuent à petit feu", comme me l'ont expliqué volontiers des Gilets jaunes calmes et pacifistes plus loin dans le cortège.

Cette colère est celle qui permet de se faire enfin entendre, au prix de cris et de fureur. C'est une colère de personnes sans pouvoir, ne se sentant ni représentées ni écoutées, ni respectées ni défendues. Malgré déjà quatorze semaines continues de mobilisation inédite. Nombreux sont parmi les Gilets jaunes ceux qui se sentent trahis, car ils y ont cru, à Macron, aux philosophes volontiers moralisateurs, à la nécessité de se serrer la ceinture. Il y a là une certaine colère de cocu qui s'exprime – le jaune n'est-il pas d'ailleurs la couleur des cocus. Mais comme le disait un ami, "le cocu est toujours un brave type". Un brave type qu'on a poussé presque à bout. Car pour l'instant, le brave type se retient, condamne la violence, les propos indignes et déclare ses manifs. Mais jusqu’à quand ?

Ferenc Almássy, journaliste.

Un témoignage de premier ordre mettant en perspective cet incident, somme toute mineur, mais utilisé par le pouvoir, les bien pensants, et les tenants du système pour tenter de décrédibiliser les Gilets Jaunes.

Tous les idiots utiles du système, notamment les associations antiracistes, la gauche du Capital, et l'extrême gauche du capital que sont les Antifas, les Blacks Blocs, vont béatement sauter sur l'occasion, ne se rendant pas du tout compte du rôle délétère que leur font jouer les divers pouvoirs.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur insulte :

En complément sur antisémitisme :

En complément sur manipulation :

 

Samedi 16 Février 2019 - News # 15093 

Le RIC (Référendum d'Initiative Citoyenne), la souveraineté, et la démocratie véritable - Étienne Chouard - Agor'Alpes - Forcalquier - 15 février 2019 :

La question qui permet le début de l'intervention d'Étienne est à 28:00.

Après des explications, viennent des questions du public.

Plein de choses intéressantes.

Avec une intervention/interruption incroyable d'Antifas pour tenter de décrédibiliser Étienne. Consternant. Cela dit, les gens ne sont pas fous.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Référendum d'Initiative :

En complément sur souveraineté :

   

Jeudi 14 Février 2019 - News # 15027 

Gilets Jaunes : la menace Antifas, acte 13 – Les reportages de Vincent Lapierre :

SYNOPSIS :

Vincent Lapierre et l'équipe du Média Pour Tous étaient à Paris ce samedi 9 février 2019 pour couvrir l'acte XIII des Gilets Jaunes. L'occasion de constater l'incrustation de plus en plus visible de groupes d'antifas violents, que les forces de police n'arrêtent pas...

Une fois de plus, on peut bien voir que les Antifas et les Black Blocs sont protégés par la police et sont les idiots utiles, les chiens de garde, du système.

À un moment, on les voit défiler en tête de cortège avec des bras levés, tels des fanatiques et des fascistes (qu'ils sont), c'est ahurissant ! Et la police ne fait rien : elle a des ordres...

À voir !

En complément sur Antifas :

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur menace :

 

Jeudi 7 Février 2019 - News # 14838 

FAQ de Vincent Lapierre – Février 2019 :

Quand on pense que ce type a été attaqué par des Antifas, alors même qu'il est profondément social et démocrate, c'est dément.

À voir !

En complément sur Vincent Lapierre :

       

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14799 

Tout comme les Antifas en France, le fascisme rouge sévit aussi en Allemagne, mais à un degré supérieur : des sympathisants de la gauche radicale (d'extrême gauche) ont mis en ligne un guide expliquant comment commettre des assassinats, dans lequel les membres de l'AfD, l'extrême droite allemande, sont directement visés :

C'est terrible, mais la réaction des soit-disant partis "démocratiques" ne dénonçant pas cette ignominie, et la justifiant même, fait froid dans le dos... 

Il y a des crypto-fascistes partout !

Rappel à tous les demeurés hypnotisés par leur raisonnements mentaux :

Est fasciste celui qui utilise la violence, et à fortiori l'assassinat, contre des opposants politiques.

Les faits sont les faits, et ça n'est pas mental : nous sommes NOS ACTES, quelles que soient les arguties développées pour les justifier.

NOUS SOMMES NOS ACTES.

Un homme est ce qu'est sa vie.

Tout le reste, c'est de l'enfumage intellectuel pour dissimuler et/ou travestir et/ou embellir cette vérité.

En complément sur Antifa :

En complément sur fascisme :

En complément sur extrême gauche :

En complément sur assassinat :

En complément sur Afd :


Mardi 5 Février 2019 - News # 14774 

«Dégagez ! Dégagez !» : des antifas expulsés par des Gilets jaunes lors de l'acte 12. Voir [ici] ().

Bravo les Gilets Jaunes, vous ne vous êtes pas fait avoir par ces fascistes d'extrême gauche d'Antifas  !

C'est une réaction saine, très positive, qui montre un degré certain de conscience politique des Gilets Jaunes.

Très encourageant pour la suite.

En complément sur Antifas :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Acte 12 :

   

Mardi 5 Février 2019 - News # 14760 

Acte 13 : Hervé Ryssen dénonce la récupération des Gilets jaunes par l’extrême gauche :

Je pense que c'est à la fois vrai et faux : ce n'est qu'une petite tentative.

Les Gilets Jaunes sont bien plus nombreux que les Antifas et les Black Blocs, et bien plus diversifiés dans leurs alignements politiques.

Il faut éviter de se diviser à tout prix.

Également, il ne faut pas politiser le mouvement par des partisaneries mal placées qui vont finir sinon par détruire le mouvement.

Son idée faire un défilé des forces d'extrême droite est une folie ! Un non sens ! Le début de destruction de mouvement.

Hervé Ryssen, vous êtes l'un des fossoyeurs du mouvement des Gilets Jaunes en faisant un tel appel irresponsable. Et puis, imaginez la réaction des gens de gauche et d'ultra-gauche : ça va être la foire d'empoigne avec votre groupe, et la division consommée des Gilets Jaunes.

Une erreur magistrale votre appel !

Vous devriez vous retirer, et laisser faire le peuple !

En complément sur Hervé Ryssen :

En complément sur Antifas :

En complément sur Black Blocs :

   

Lundi 4 Février 2019 - News # 14729 

Vincent Lapierre agressé par des Antifas :

Une fois de plus, on peut tristement constater que les Antifas SONT des fascistes : ils agressent physiquement et usent de violence contre autrui, un marqueur objectif du fascisme.

Ces groupes doivent être dissous, et les agresseurs poursuivis et condamnés.

Et le comble, c'est que Vincent Lapierre est un admirateur d'Hugo Chavez et de la révolution bolivarienne (dont il est l'un des meilleurs spécialistes francophones), une mouvance profondément sociale et de gauche... Ça montre le niveau de débilité des Antifas qui, une fois de plus, se comportent en chiens de garde, en idiots utiles, du système de domination capitaliste.

En complément sur Antifas :

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur agression :

   

Samedi 2 Février 2019 - News # 14686 

Les meneurs Gilets Jaunes Jérôme Rodriguez et Éric Drouet auraient été violemment agressés par des Antifas. Voir [ici] ().

Si l'information est vérifiée, c'est grave : cela signifie que l'État a décidé d'activer ses chiens de gardes fascistes d'extrême gauche : les Antifas.

Ce qui pourrait faire dégénérer les choses en semant la guérilla parmi les Gilets Jaunes, et donc en divisant le mouvement en gauche et droite.

Une affaire très sérieuse à suivre de près.

[MAJ] : en fait, il s'agirait de Black Blocs, une mouvance particulière d'antifas d'extrême gauche :

En complément sur Antifas :

En complément sur Jérôme Rodriguez :

En complément sur Éric Drouet :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur black blocs :


Samedi 2 Février 2019 - News # 14680 

Gilets Jaunes : Une très bonne intervention de Gilbert Collard : «La loi anti-casseurs est une loi fasciste» - LCI, 31 Janvier 2019 :

Au point que Gérard Miller le regarde, défait, sans ne savoir quoi lui répondre... 

Effectivement, les vrais fascistes en France sont les Antifas et une partie de ce gouvernement qui prend de plus en plus des tournures du régime de Vichy.

En complément sur Gilbert Collard :

En complément sur casseur :

En complément sur fascisme :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Vichy :


Vendredi 1er Février 2019 - News # 14661 

Allemagne : l'AfD placée sous surveillance par le renseignement. Voir [ici] ().

Des menaces contre « l’ordre constitutionnel libéral-démocratique »... Rien que ça.

Comme quoi, une fois de plus, les fascistes ne sont pas où le système nous dit qu'ils sont : c'est les tenants du système les vrais fascistes (+ à l'extrême gauche les Antifas)

Et puis la notion "d'ordre libéral-démocratique" est une escroquerie : il n'y a de libéral que la doctrine économique (et encore...). Quand à l'aspect démocratique, on le cherche encore...

En complément sur Allemagne :

En complément sur AfD :

En complément sur fascisme :

   

Dimanche 20 Janvier 2019 - News # 14403 

Nouveau crime de fascistes : lors de l'Acte 10 des Gilets jaunes, des antifas ont tenté de lyncher un journaliste indépendant ex-FN. Voir [ici] ().

C'est grave.

Rappel : user de violence contre un opposant politique est l'un des marqueurs objectifs du fascisme. À fortiori vouloir le lyncher.

Ce mouvement authentiquement fasciste doit être dissout, et les auteurs de ces violence arrêtés et poursuivis.

Mais comme d'habitude, nos traîtres de politiciens ne font RIEN !

Quelle ironie : il se disent anti-fascistes alors qu'il sont eux-mêmes fascistes...

En complément sur antifa :

En complément sur fascisme :

En complément sur lynchage :

   

Mardi 8 Janvier 2019 - News # 14052 

 

Allemagne : le chef de l'AfD à Brême grièvement blessé lors d'une agression. Voir [ici] ().

User de violence contre un opposant politique est l'un des marqueurs objectifs du fascisme.

C'est à ce genre de drame que l'on voit où sont les VRAIS FASCISTES : à l’extrême gauche, et parmi les Antifas... Quelle ironie n'est-ce pas ? : les Antifas (donc sensés combattre le fascisme) sont en réalité des fascistes. En s'apposant eux-mêmes l'étiquette d'antifascites, ils se disculpent à priori erronément d'être des fascistes, mais leurs actes trahissent qui ils sont vraiment : des fascistes ! "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits" Le Christ.

Les fascistes de demain s'appelleront eux-mêmes antifascistes" Winston Churchill.

Tout est dit !

En complément sur fascisme :

En complément sur AFD :

     

Jeudi 20 Décembre 2018 - News # 13682 

Je demande un droit de réponse loyal à ceux qui me calomnient.

Étienne Chouard.

 

Étienne Chouard demande un droit de réponse aux médias, notamment aux éditocrates serviles du système comme Jean-Michel Aphatie, Laurent Joffrin, etc., qui le calomnient :

[RIC POUR LES GILETS JAUNES (et les autres)] Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018, avec les vrais opposants, c’est 2 qui tiennent et 3 qui cognent… et un bâillon pour qu’il se taise… Je demande le droit de nous défendre loyalement : en direct et en face à face

Je me fais une très haute idée de la fonction de journaliste. J’ai été très marqué par l’imaginaire de l’époque de la Révolution française, où les journalistes étaient considérés comme « les sentinelles du peuple ». Déjà, à Athènes, il y a 2500 ans, les citoyens, pour pouvoir tous jouer le rôle de « sentinelles de la démocratie », tenaient plus que tout à l’iségoria (droit de parole pour tous, à tout moment et à tout propos) car ce droit de parole permettait à chaque citoyen de chercher et surtout de dénoncer tous les éventuels complots contre la démocratie, pour la protéger. Grâce à l’iségoria, la démocratie était plus forte, la démocratie avait les moyens de se défendre contre les intrigants, contre les comploteurs.

Aujourd’hui, le croiriez-vous, les « journalistes » (ou en tout cas un grand nombre d’entre eux) traquent les lanceurs d’alertes comme des malfaiteurs, qu’ils appellent des « complotistes »… c’est-à-dire que les « journalistes », au lieu de protéger les citoyens vigilants (et d’en faire partie eux-mêmes !), les martyrisent ! On marche sur la tête.

#LeTermeComplotisteEstUneInsulteÀLintelligenceCritique

Et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre le lien direct entre cette profonde perversion (mise à l’envers) de la fonction de journalisme et l’appropriation de tous les journaux par les plus riches (9 milliardaires ont acheté, comme on achète des bagnoles ou des baraques, TOUS les journaux du pays ; c’est une catastrophe, l’opinion n’est plus éclairée mais intoxiquée).

Par ailleurs, je constate à mon sujet que les mœurs des « journalistes », avec les opposants au système de domination parlementaire (à mon avis frauduleusement nommé «Gouvernement représentatif»), deviennent d’une brutalité et d’une déloyauté crasses : car enfin, depuis deux ou trois jours, tous les éditocrates de mon pays publient des « portraits » de moi comme si j’étais l’ennemi public n°1, fourbe, dangereux, complotant dans l’ombre, « trouble » (sic), « sulfureux » (resic), tissant sa toile (reresic)… (sans s’en rendre compte, mes accusateurs sont d’ailleurs précisément ce qu’ils dénoncent : « complotistes »…), mais sans m’avoir jamais appelé avant pour connaître ma version (les seuls à m’avoir appelé avant sont les journalistes de France Info, qui ont d’ailleurs écrit sur moi un article moins mensonger que les autres), sans m’avoir prévenu, et surtout sans me laisser la moindre chance de me défendre, sans me permettre d’expliquer la sottise et la fausseté de toutes ces accusations invraisemblables, et surtout sans jamais confronter nos arguments de fond.

J’ai demandé, sur Twitter, aux premiers de ces éditorialistes calomniateurs un débat à la loyale, en direct, face à face et sur le fond (des problématiques de la souveraineté, de la représentation, de l’initiative des peuples dans les lois auxquels ils consentent à obéir, de choses sérieuses, quoi), plutôt que sur des ragots extravagants qui tournent en boucle dans le milieu fermé des prétendus « antifas », dont tout laisse à croire que leur mission réelle est d’entretenir à gauche une profonde zizanie, à l’aide d’une redoutable police de la pensée ; zizanie qui coupe le peuple en morceaux et qui le condamne éternellement à l’impuissance (électorale).

Chacun commence à comprendre que de débat loyal sur le fond, ils n’en veulent pas. Serait-ce parce que tous ces éditorialistes n’auraient pas d’argument solide (et avouable) contre le RIC ? et qu’ils sont donc réduits à s’en prendre lâchement au messager, dans son dos et sans lui permettre de se défendre ?

Mais leur problème principal , c’est que, quoi qu’ils décident à propos de mon droit de réponse, en l’occurrence tuer le messager ne suffira plus, car il y a désormais dans le pays DES CENTAINES d’autres messagers tout aussi compétents et bons orateurs (c’est-à-dire respectueux des autres) pour prendre ma place : ce qui est né en France, avec les Gilets jaunes et le RIC comme première marche intellectuelle vers une aspiration populaire à un processus constituant populaire (débarrassé des professionnels de la politique), c’est une prise de conscience contagieuse, à la base de la société, que le niveau constituant est le meilleur pour engager les luttes sociales : le niveau législatif est mauvais pour nous émanciper car 1) il nous enferme dans une impuissance politique qui est verrouillée à un niveau supérieur, inaccessible, et 2) il nous empêche de fraterniser contre l’oppression des riches du moment par des disputes sans fin sur des sujets secondaires.

Le niveau législatif, celui où l’on décide quelles sont les lois qu’il nous faut aujourd’hui, thème par thème, est celui des disputes sans fin, alors que le niveau constituant, celui où l’on décide comment l’on va mettre au point les lois, qui va nous représenter, avec quel mandat, sous quels contrôles et avec quelles possibilités de révocation, ce niveau constituant est celui de la concorde facile car la plupart de nos aspirations y convergent, que nous soyons de droite, de gauche ou d’autre chose : tout le monde comprend à toute vitesse que NOTRE CAUSE COMMUNE, la cause commune des 99% partout sur terre, c’est : « NOUS VOULONS INSTITUER NOUS-MÊMES NOTRE PROPRE PUISSANCE ».

Il me semble que ce pourrait être la devise des Gilets Jaunes du monde entier.

Cette mutation universellement contagieuse va tout changer : les électeurs enfants sont en train d’aspirer à devenir citoyens constituants, et ils n’auront pas à le demander à leurs maîtres : il leur suffira de le vouloir vraiment, ensemble. Étienne de la Boétie l’avait excellemment prédit : soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres.

Je peux me tromper, bien sûr, et je passe mon temps à chercher des contradicteurs pour trouver mes erreurs et progresser, mais il est extravagant de me faire passer pour un tyran qui avancerait masqué. Extravagant.

Je vais reproduire à la fin de ce billet un message important que j’avais rédigé en novembre 2014 (il y a 4 ans déjà), où je faisais le point sur les accusations à propos de Soral. Vous jugerez. Je souligne simplement que, personnellement, je ne parle JAMAIS de Soral, absolument jamais, et que, par contre, tous ceux qui m’accusent de le fréquenter (ce qui n’est pas vrai), eux, en parlent tout le temps… comme si c’était ces imprécateurs eux-mêmes qui étaient chargés de la promotion quotidienne du personnage qu’ils prétendent combattre.

Bref, devant ce torrent de haine recuite, tournant en boucle et auto-entretenue, de la part des « grands » éditorialistes du pays, je me dis que, finalement, être ainsi craint par ces gens-là, c’est un peu comme une Légion d’honneur, une marque de vraie résistance : il semble donc que je ne sois pas, moi, une opposition contrôlée (Cf. 1984 d’Orwell : une opposition dont le pouvoir n’a rien à craindre).

Finalement, il est assez logique que je sois détesté par cette bande de détestables : je rappelle que tous ces « journalistes » (ce sont les mêmes propagandistes qui défendaient tous le Oui pour le référendum contre l’anticonstitution européenne en 2005 et qui étiquetaient déjà « extrême droite » tous leurs adversaires défenseurs du Non, pour ne pas avoir à leur répondre sur le fond), tous ces « journalistes » qui me traitent de « facho », donc, défendent ardemment, depuis 40 ans (depuis le début des années 1980), à la fois le fléau du néo-libéralisme et celui du libre-échange, la catastrophe absolue qu’est la libre circulation des capitaux et donc l’évasion fiscale, les délocalisations et la désindustrialisation du pays, la dérégulation financière et la dépossession des États du pouvoir de création monétaire, le transfert scandaleux de la souveraineté nationale (qui ne leur appartenait pourtant pas) à des institutions supranationales tyranniques hors contrôle et corrompues jusqu’à la moelle, la flexibilité et l’austérité, la désindexation des salaires et des retraites, la rigueur et les coups de ceinture pour les pauvres, les cadeaux somptueux et obscènes pour les plus riches, insatiables pompes à fric, véritables siphons à pognon privant la société des signes monétaires nécessaires à la prospérité, l’asphyxie financière des services publics pour en faire à terme des centres de profit privé, la vente à vil prix des biens publics rentables (autoroutes, péages, aéroports, barrages, industries stratégiques…) aux parrains maffieux qui les ont mis en place à leurs micros, et j’en passe… Il est assez logique que ces défenseurs du capitalisme déchaîné ne nous aiment pas et qu’ils nous craignent, moi et les Gilets jaunes devenant constituants.

Mille mercis à tous ceux qui me défendent comme ils peuvent, sur les réseaux sociaux et dans les conversations, il est facile de comprendre combien pour moi c’est émouvant.

Et notamment merci à ceux qu’on appelle les gentils virus démocratiques, dont j’observe tous les jours le dévouement au bien commun et à la démocratie qui vient.

Merci aussi à RT, Russia Today, la chaîne de télé russe qui assume désormais quasiment seule en France le service public de Résistance à l’oppression, en donnant la parole à tout le monde et en permettant de bons débats de fond sur des sujets importants. J’ai rencontré leurs équipes et j’ai été frappé par leur professionnalisme et leur rigueur. Probablement parce qu’ils n’ont aucun droit à l’erreur (le gouvernement et ses complices « journalistes » les traquent depuis leur création), et aussi peut-être parce qu’ils ne suivent pas, eux, un idéal lié au profit ou à la domination.

Merci aussi à François Ruffin, pour son courage. Ce qu’il a fait ne m’étonne pas de lui : il est profondément honnête. C’est sans doute l’homme politique que j’admire le plus dans mon pays (malgré quelques profonds désaccords, notamment sur la très nécessaire sortie de l’UE). J’espère que ses amis (qui sont aussi les miens, dans ma tête en tout cas) ne le martyriseront pas pour ce qu’il a dit de moi (qui n’est quand même pas si grave).

Bon, les Gilets jaunes, on continue d’apprendre à constituer, sur les péages et les ronds-points ? On se fout de ces voleurs de pouvoir, on ne leur demandera pas la permission pour s’émanciper de leur domination. Il faut par contre qu’on s’entraîne, hein ? Allez, à tout à l’heure ! 
(ce soir jeudi à Bordeaux, vendredi à Périgueux, samedi dans le Lot, dimanche à Brignoles, ou à Toulon je ne sais plus 🙂 )

Amitiés à tous (vraiment à tous).

Étienne.

#GiletsJaunesConstituant

#CeNestPasAuxHommesAuPouvoirDÉcrireLesRèglesDuPouvoir

#PasDeDémocratieSansCitoyensConstituants


Quand le message est trop fort, attaquer le messager…

Bravo Étienne, beau discours !

Allez Étienne !

Le PEUPLE est avec toi !

À bas les faux démocrates et les kapos médiatiques de ce système politique injuste !

Amitiés !

PS : il y a une faute d'orthographe dans le nom de Jean-Michel Aphatie dans ton image jaune.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Jean-Michel Aphatie :

En complément sur Laurent Joffrin :

En complément sur médias :

En complément sur référendum d'initiative :


Lundi 29 Octobre 2018 - News # 12243 

Alexandre del Valle : «Bolsonaro n’est pas quelqu’un que l’on peut qualifier d’extrême droite» :

Une interview montrant la désinformation et la propagande des médias de merde occidentaux, que cela en devient super inquiétant.

Quand à l'extrême gauche, le temps et les faits ont prouvé qu'ils abritent des fascistes, les antifas en étant l'exemple le plus criant.

En complément sur Bolsonaro :

En complément sur extrême droite :

     

Samedi 27 Octobre 2018 - News # 12179 

Migrants : Laurent Obertone - Menacé par les "Antifas" - Interview sur la France Libre :

En fait, Laurent Obertone aborde des sujets tabous dans les médias, et qui révulsent les bobos, les bien-pensants, et les gauchistes.

À un moment, il faut devenir mature, et voir la réalité en face. Ce n'est pas en se mettant la tête dans le sable, ou en s'hypnotisant d'idéologies et/ou de principes, qu'on peut résoudre les problèmes, mais au contraire en en prenant conscience. Il faut oser voir le réel, même déplaisant, pour résoudre les problèmes qu'il pose.

Et Laurent Obertone, lui, il ose.

On va y venir tous, de gré ou de force, par la force des choses, des problèmes qui vont s'imposer à nous dans les années qui viennent. Et ça commence déjà à devenir sérieux, au point que 75% des Français désormais ne veulent plus de l'immigration de masse. Alors oser regarder sans aucun à priori.

En complément sur Laurent Obertone :

En complément sur migrants :

En complément sur antifas :

   

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11834 

Liberté d'expression, liberté. politique, et fascisme rouge: «La nouvelle librairie» menacée par des antifas :

Je ne comprends par pourquoi l'État ne dissout pas ce genre de groupuscule de fascistes.

Menacer des opposants politiques, utiliser la violence, sont des marqueurs objectifs du fascisme.

Intolérable dans un État de droit.

Mais comme toujours, nos traîtres de politiciens ne sont rien.

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur liberté politique :

En complément sur antifas :

En complément sur fascisme :

En complément sur menace :


Lundi 8 Octobre 2018 - News # 11737 

Olivier Rey : « Combattre l’hostilité à l’immigration de masse par l’oxytocine, j'ai cru à un canular » :

SYNOPSIS :

Le mathématicien et philosophe Olivier Rey, auteur de « Leurre et malheur du transhumanisme » (Desclée de Brouwer), revient sur cette hormone, l'oxytocine, citée dans une revue scientifique, qui permettrait de vaincre l'hostilité entre les hommes.

Hallucinant !

Incroyable !

On arrive bientôt au Soma du roman d'anticipation dystopique "Le Meilleur des mondes" (Brave New World) d'Aldous Huxley. 

Mais où va-t'on ? C'est de pire en pire...

Comment des êtres humains ont-ils ne serait-ce que penser, imaginer, une pareille solution ?!!!

C'est ultra-pervers et fasciste : ça fait peur.

Comme quoi Churchill avait raison :

Les fascistes de demain s'appelleront eux-mêmes les antifascistes.

En complément sur migrants :

En complément sur fascisme :

En complément sur perversité :

   

Dimanche 23 Septembre 2018 - News # 11347 

Violence politique : Vitrines brisées, banque incendiée, heurts... Une manifestation antifasciste dégénère à Angers. Voir [ici] ().

De petits nervis gauchistes devenus fascistes .

Et ils se prétendent antifas... 

Rappel : l'un des marqueurs politiques du fascisme, c'est l'utilisation de la violence contre ceux qui ne pensent pas comme nous.

En complément sur antifa :

En complément sur violence :

     

Samedi 8 Septembre 2018 - News # 11012 

Francis Cousin : Antifascisme, Antiracisme et Immigration au regard de la lutte des classes :

Passionnant !

Francis Cousin confirme, une fois de plus, sa position d'intellectuel radical de premier ordre.

À ne rater sous aucun prétexte.

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur antifascisme :

En complément sur antiracisme :

En complément sur migrants :

En complément sur lutte de classe :


Lundi 18 Juin 2018 - News # 9148 

L'ancien chef de la NSA et de la CIA compare la politique d’immigration américaine à celle de l’Allemagne nazie. Voir [ici] ().

Quand un fasciste, un nazi, vient nous faire des leçons de morale...

Ahurissant !

Michael Hayden a été directeur de la National Security Agency de 1999 jusqu'en 2005, puis directeur de la Central Intelligence Agency entre 2006 et 2009, et il prétend avoir une quelconque légitimité et crédibilité sur ce qui serait correct et démocratique après avoir supervisé l'espionnage de toute la planète, et même de ses propres compatriotes, et autorisé la torture et l'envoi et la torture de gens dans des prisons secrètes en Europe et au Moyen-Orient...

Quel foutage de gueule !

Cette affaire est un cas d'école, à bien conscientiser, à bien comprendre :

Ce sont les pires, les plus mal placés pour le faire, qui donnent des leçons de morale.

Alors pourquoi cet apparent paradoxe ?

Et bien la raison est très simple et d'ordre psychologique : ils font cela pour camoufler leurs forfaitures et leurs ignominies, et tenter de se disculper (vis-à-vis d'eux-mêmes et vis-à-vis des autres).

C'est le même procédé que, par exemple, pour les Antifas : ils se disculpent de fascisme en arborant une étiquette d'antifas, et en disant "Nous luttons contre les fascistes", afin de camoufler qu'ils sont eux-mêmes fascistes (cela est reconnaissable à leurs actions fascistes : utilisation de la violence contre tous ceux qui ont des opinions politiques qu'ils jugent non conformes, intimidations, empêchements de réunions, de tenues de conférences, attaques diverses, etc).

Michael Hayden est donc l'un des pires responsables de la surveillance de masse, de la violation des droits numériques et du droit la vie privée, et de la torture aux États-Unis, et il vient nous dire qu'untel se comporterait comme un nazi... Non mais on marche sur la tête !

C'est un faux cul, un hypocrite de première, et un nazi, voilà la vérité.

En complément sur CIA :

En complément sur nazi :

En complément sur migrants :

En complément sur faux cul :

En complément sur hypocrisie :


Jeudi 24 Mai 2018 - News # 8631 

 

Allemagne : les antifas publient un guide du «touriste émeutier» avant une réunion de l'AfD. Voir [ici] ().

Ce qui m'amuse toujours avec ce genre de New, c'est que les Antifas sont toujours d'insondables crétins : ils se prétendent antifasciste alors même que ce sont eux les fascistes, les actes qu'ils posent à chaque fois des marqueurs objectifs des méthodes fascistes.

Des crétins de premier ordre ! Et les idiots utiles du capitalisme et du système puisqu'ils réussissent le tour de force de diviser les souverainistes de droite de ceux de gauche.

Quelle belle réussite !

En complément sur antifas :

En complément sur fasciste :

     

Mercredi 25 Avril 2018 - News # 8034 

"Salut, je suis George Soros,
un milliardaire psychopathe mondialiste.
Je détruit les économies, les cultures, et les pays.
Je profite de la destruction de sociétés entières.
Je finance les émeutes de Black Lives Mater.
Je finance les antifas.
"

Mais il fait bien pire en réalité :
révolutions de couleurs, sabordage de pays,
destruction de la famille par l'appui et la promotion de LGBT, etc.

 

Le réseau de l'infâme mondialiste George Soros se dévoile :

Ce type est un ennemi de l'Humanité.

Il veut détruire les Nations, les peuples, et la Famille.

À gerber...

George Soros : l'homme le plus démoniaque de la planète.

Responsable :
- Des printemps arabes.
- De la révolution ukrainienne.
- Des protestations anti-Trump.
- De l'invasion de réfugiés en Europe.
- Des protestations Ferguson.
- De Black Lives Mater.

Comment ses révolutions fonctionnent :
- Payer un groupe pour protester.
- Embaucher des snipers ou des provocateurs pour les tuer ou les violenter.
- Cela crée de plus en plus de violence jusqu'à ce que le gouvernement soit renversé
pendant que les médias ne montrent qu'un côté des choses.

Ne laissez pas cet homme transformer l'Amérique en cendres.


Ce type est véritablement une horreur (et un ancien nazi d'ailleurs) : vivement que Dieu le rappelle à lui pour l'envoyer en Enfer.

En complément sur George Soros :

       

Jeudi 22 Mars 2018 - News # 7211 

 

Vincent Lapierre agressé par des antifas lors de la manifestation des cheminots. Voir [ici] ().

La plupart des gens l'auront compris : les antifas sont des fascistes...

User de violence contre des gens qui ne pensent différemment est un des marqueurs objectifs du fascisme.

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur antifas :

En complément sur fascisme :

   

Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5795 

Allemagne nazie et français vichystes : "Quand la gauche collaborait, 1939-1945" :

SYNOPSIS :

Quel est le point commun entre Jacques Doriot, Marcel Déat, Charles Spinasse, Jean Luchaire ou Marc Augier ? Avant de faire le grand écart et de choisir la collaboration avec l'Allemagne nazie, ils ont été des figures de la gauche de l'entre-deux-guerres, pacifistes, communistes ou socialistes.

Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, et le travail acharné des chercheurs pour déconstruire la vision caricaturale d’une des périodes les plus troubles et les plus ambiguës de notre histoire. Celle d’une France, sous Vichy, coupée idéologiquement en deux, entre une gauche résistante et une extrême droite collaborationniste.
Une vision sans nuance qui perdura pendant des décennies dans la mémoire collective. « Les sociétés préfèrent percevoir leur passé en termes stables. La notion de ­mutation est inacceptable », explique l’historien Simon Epstein, auteur d’Un paradoxe français et des Dreyfusards sous l’Occupation (Albin Michel), que l’on retrouve, sans surprise, auprès de Pascal Ory et d’Olivier Wieviorka dans le second volet du documentaire de Florent Leone et Christophe Weber consacré, après l’extrême droite entrée en résistance, aux hommes de gauche (socialistes, radicaux, communistes, syndicalistes) qui versèrent dans la collaboration.

Dérive idéologique
Un documentaire classique dans sa forme, qui tient autant, ­sinon plus, aux analyses du trio d’experts qu’aux archives – même si certaines, notamment sonores ou d’actualité, sont ­assez rares. Telle celle sur l’attentat perpé­tré par un résistant le 27 août 1941 contre Pierre Laval et Marcel Déat lors d’un défilé de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF).

A raison, les deux auteurs s’attardent longuement sur la période de l’entre-deux-guerres, tout particulièrement celle des années 1930 où s’effectua le basculement de deux futures figures de la collaboration : Marcel Déat, député socialiste qui rompt en 1933 avec Léon Blum avant d’être exclu de la SFIO – ce qui n’est pas précisé – après avoir formé les « néosocialistes » dont le slogan est : « Autorité, ordre et nation ». Et Jacques Doriot, expulsé du Parti communiste français en 1934 après avoir créé le Comité de défense antifasciste avec des membres de la SFIO et du Parti radical.

Par leur parcours et leur dérive idéologique, qui se matérialisera respectivement par la fondation du Rassemblement national populaire (RNP) et du Parti populaire français (PPF), ces deux hommes incarnent les deux grands courants – pacifisme forcené et anti-bolchévisme – qui forcent les revirements à gauche. Et l’éclatement d’un paysage politique qui finira par être totalement « démantibulé » à la faveur des événements. A commencer par les accords de Munich, en septembre 1938, votés par la gauche (hormis les communistes), qui ouvrent une brèche entre pacifistes convaincus et pacifistes de raison. Et, le 23 août 1939, le pacte germano-soviétique qui déchire le Parti communiste français devenu, de fait, l’allié de l’Allemagne nazie.
Loin de rester attachés aux seuls Déat et Doriot et à leur ­combat acharné et revanchard pour ­conquérir le pouvoir, ou à Jean ­Luchaire, dreyfusard, héritier d’Aristide Briand, devenu ministre de l’information sous Vichy, ou encore le radical-socialiste René Bousquet, grâce auquel Olivier Wieviorka analyse la position des fonctionnaires, Florent Leone et Christophe Weber mettent en lumière d’autres personnalités politiques moins connues. Telle Marc Augier, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire en 1936 puis combattant dans la LVF et la Waffen SS, ou René Belin, dirigeant de la CGT, avant d’être le principal inspirateur de la Charte du travail et le cosignataire du statut des juifs en 1940. A ce titre – et c’est le seul bémol –, on peut regretter que le basculement dans l’antisémitisme de ces hommes de gauche, dreyfusards et philosémites, soit si peu évoqué et analysé.

Source : Le Monde.

Ce documentaire n'a pas encore été évalué.

En complément sur gauche :

En complément sur nazi :

     

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4866 

Vincent Lapierre d'E&R interroge un "antifasciste":

Épique !

L'intelligence à son plus haut sommet... 

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur épique :

En complément sur intelligence :

En complément sur fascisme :

En complément sur antifa :


Vendredi 9 Juin 2017 - News # 4612 

Humour et politique : Gilad Atzmon rejoint les antifas ! Suite à son agression par trois « antifas » le 30 Mai 2017, le jazzman britannique a beaucoup réfléchi et décidé de rejoindre leur combat.

Mort de rire... Une bonne idée cette vidéo !

En complément sur Gilad Atzmon :

En complément sur antifas :

En complément sur humour :

   

Mercredi 7 Juin 2017 - News # 4583 

Gilad Atzmon revient sur son agression par trois antifas : le jazzman britannique nous explique son positionnement et le sens de son combat :

Une belle vidéo, touchante, intelligente, montrant une fois de plus qui sont les civilisés, les humains, et qui sont les barbares, les inhumains.

Une fois de plus, on peut crûment constater combien la prémonition de Winston Churchill était vraie.

En complément sur Gilad Atzmon :

En complément sur antifas :

En complément sur fascisme :

   

Samedi 13 Mai 2017 - News # 4064 

"Maréchal, tu t’en vas" : Frédéric Fromet nazifie Marion Le Pen sur France Inter :

De plus en plus lamentable...

Et sur une radio publique payée par tous les français... Inadmissible !

De vrais collabos.

Les fascistes d'aujourd'hui seront les antifascistes de demain.

Winston Churchill.

Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4005 

BHL, le pseudo philosophe de mes fesses milliardaire a été entartré en Serbie le Mai 2017 :

En pleine intervention à un festival de film documentaire à Belgrade, le philosophe et cinéaste français Bernard-Henri Lévy a été attaqué... à coups de tarte à la crème.

L'atmosphère intellectuelle au festival du film Beldocs, après la présentation du film « Peshmerga », réalisé par Bernard-Henri Lévy, a été brusquement perturbée par une jeune fille qui a attaqué le réalisateur en lui jetant une tarte au visage. Entre-temps, de jeunes militants de gauche criaient « Assassin, quitte Belgrade » et « Ce salaud a soutenu les bombardements de la Yougoslavie huit ans avant l'intervention de l'Otan ».

Un des jeunes gens arborait une pancarte où on pouvait lire « Lévy soutient les meurtres impérialistes ».

À ce moment, Bernard-Henri Lévy, personnage influent sur la scène internationale, était en train de parler de son œuvre devant le public qui venait de visionner son film. Néanmoins, la crème sur le cou n'a pas empêché le discours du cinéaste entartré, passionné par sa création.

« Je suis fier de défendre devant vous les valeurs de l'antifascisme en Europe », a poursuivi Bernard-Henri Lévy, sans gêne, à la suite de l'incident qu'il a qualifié de « fasciste ».

Son documentaire, sorti en 2016, décrit la résistance des combattants Peshmerga à la frontière irakienne.

Le public a fait sortir les assaillants, membres du parti Alliance de la jeunesse communiste de Yougoslavie, qui criaient de leur côté « Qui êtes-vous pour préconiser les valeurs culturelles à Belgrade ? » à l'assistance. Un des hommes a été interpellé.

Source : Sputnik.

En complément sur BHL :

       

Lundi 1er Mai 2017 - News # 3781 

Le fascisme est l’État au service des corporations.

Benito Mussolini, fondateur du fascisme.

C'est bien clair : Emmanuel Macron est donc un digne représentant du fascisme, selon la définition du fondateur du fascisme lui-même. CQFD. Voir [ici] ().

Parce-qu'il ne faut pas déconner : Marine Le Pen n'est pas du tout au service des corporations, des entreprises du CAC40, et du du capitalisme financier. Mais Macron, oui !

Rappelons nous cette parole prophétique de Winston Churchill :

Les antifascistes d'aujourd'hui, feront les fascistes de demain.

Winston Churchill.

et aussi :

Quand le fascisme arrivera aux États-Unis, on l'appellera antifascisme !

Huey Long, Sénateur américain populiste.

En complément sur Macron :


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3592 

Présidentielle : de nombreuses violences de la part de groupuscules « antifascistes ». Voir [ici] ().

Il faut le savoir, les Antifas sont le seul mouvement en France authentiquement fasciste.


En complément sur Antifas :


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3557 

Henri Guaino : "Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron !". Voir cette [vidéo] ().

Henri Guaino, ça n'est pas ma tasse de thé : il a un côté traître, mais sur ce point il a totalement raison. Lorsqu'il dit "Où avez-vous vu des fascistes ?", il dénonce l’hypocrisie du soi-disant "front républicain" qui est un leurre, une tromperie, qui vise à préserver les partis installés. Ceux-ci n'ont qu'une peur : qu'un vrai parti populaire comme le Front National ou Les Insoumis prenne le pouvoir. L'UMPS a peur du peuple. L'UMPS disparaîtrait si véritablement le peuple accédait au pouvoir. Exit les intérêts partisans. Exit les lobbies. Exit le MEDEF. Exit la finance. Exit les médias vendus et déloyaux. Exit les oligarques de tous poils... Etc. Voilà pourquoi le système fait absolument tout pour diaboliser les deux Fronts. Il serait temps que le bon peuple en prenne conscience.

Et le jour où les deux Fronts s'allieront, alors l'Union Sacrée, invincible, triomphera de tous les ennemis du peuple.

Maintenant, en dehors de groupuscules comme les Antifas, il n'y a pas de partis fascistes en France. Même Lionel Jospin l'a dit dans cette [vidéo] ().


En complément sur les Antifas :


Samedi 22 Avril 2017 - News # 3496 


L'oligarchie française manipule, trompe, et détruit la France.

 

Les vérités subversives d’Alain Soral sur les fondements de la politique française. Voir cette [vidéo] ().

Une interview extrêmement intéressante, réalisée en Mars 2017 par Daria Douguine pour le site geopolitica.ru.

À voir !

Emmanuel Macron a aidé absolument à dépecer les bijoux de la couronne française, et s'il est est élu, ça sera pour achever la destruction de la France et la soumission totale de la France au Nouvel Ordre Mondial.

100% d'accord !

Votez pour qui voulez, mais de grâce, pas pour Macron !

Et je partage aussi son analyse sur les bâtons dans les roues innombrables qui seront mis dans les jambes de Marine Le Pen si elle est élue. Les ennemis de la Nation, et leurs idiots utiles que sont l'extrême-gauche, les antifas, les bobos, les libéraux-libertaires, les médias, la sphère du show business, le Capital et le MEDEF, feront tout pour qu'elle échoue, rendant la France quasi-ingouvernable. Cela va être une période apocalyptique, tant du point de vue des troubles sociaux que du point de vue étymologique du mot : la révélation. La révélation, la sortie du bois, de tous les antidémocrates et de tous les crypto-fascites que compte le pays, tant du point de vue oligarchique que des simples citoyens.

Il faut comprendre qu'en France il y a un grand nombre de faux-démocrates, de démocrates à géométrie variable. Non seulement dans les médias, même publics (il n'y a qu'à voir comment le candidat François Asselineau a été traité par ceux-ci : censure et décrédibilsiation systématiques), mais aussi chez nombre de citoyens "ordinaires". Aucune éthique, aucun respect du Droit, aucun respect des principes et règles démocratiques de la part de ces gens. Ce sont des personnes avec une double éthique (et donc un double langage) : la démocratie ils sont pour, elle leur convient, tant que les résultats correspondent à leur attentes, mais dès que ce n'est plus le cas, ils se révèlent alors dans toute leur "splendeur" d'antidémocrates, usant de tous les procédés déloyaux et iniques pour renverser ceux qui défendent et/ou mettent en oeuvre des idées opposées aux leurs. Apocalyptique, retenez bien ce mot.


En complément sur Soral :


En complément sur Macron :


Mercredi 12 Avril 2017 - News # 3246 

Dévoiement grave et inquiétant de la démocratie : des fonctionnaires affirment qu'ils refuseront de servir le Front national. Voir [ici] ().

Encore des faux-culs et/ou des crypto-fascistes, des gens ayant un sens de la démocratie à géométrie variable : lorsque ceux qu'ils tolèrent gagnent les élections alors tout va bien, mais dès que ce sont des gens qu'ils n'aiment pas, alors il n'acceptent pas les résultats. C'est de l'hypocrisie, c'est avoir une double éthique, c'est du déni objectif de démocratie. Et après ils osent qualifier ceux qu'ils n'aiment pas de fascistes ou d'extrême-droite... Quel foutage de gueule.

Ça me fait penser aux fameux Antifas qui prétendent lutter contre le fascisme, alors même que ce sont eux qui s'avèrent des fascistes puisque dans les faits concrets et observables ils s'opposent par la violence à la liberté d'expression et aux réunions des autres.

Nous sommes entrés non seulement dans l'ère de la post-vérité où les idéologies et les émotions prévalent, mais aussi de l'effrayante apostasie de la Vérité, et de la mauvaise foi et de la malhonnêteté intellectuelle intégrales.


Jeudi 9 Mars 2017 - News # 2603 

Une manifestation pour la liberté d’expression perturbée par les fascistes du Canada. Voir [ici] (). Et devinez quoi ? Ce sont aussi au Canada des antifas d'extrême gauche... Comme disait Winston Churchill : "Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes".


Lundi 6 Mars 2017 - News # 2541 

Si elle est élue, Marine Le Pen dissoudra les «groupuscules d'extrême gauche dits "antifas. Voir [ici] (). Il serait temps... On ne peut plus tolérer dans un État de droit supposément démocratique des groupuscules fascistes, qu'ils soient de droite, de gauche, ou d'ailleurs. Pour en savoir plus sur les antifas, voyez cette édifiantes [vidéos] ().


Mardi 19 Avril 2016 - News # 1355 

Les journalistes de RT France reçoivent des menaces à Paris : les antifascistes français diffusent en ligne des photos de journalistes de l'édition en ligne RT France appelant les militants de gauche à les tabasser. Voir [ici] (). Décidément...


Jeudi 11 Avril 2013 - News # 472 

Une nouvelle preuve que les Antifas sont eux-mêmes en réalité les fascistes à combattre : à Lille, grâce à ces derniers, Martine Aubry a réussi à censurer un débat sur la Syrie. Et tenez-vous bien, celui-ci était pourtant organisé par le parti communiste français et le Front de gauche... Voir [ici] (). Il n'y a pas de pires fascistes que ceux arborant une étiquette "Antifa". Comme dit si bien le Christ, il est facile de reconnaître les gens, et particulièrement ici les véritables fascistes : "Vous les reconnaitrez à leurs fruits". LES ACTES DES GENS nous permettent de savoir objectivement qui ils sont, au delà de tout discours, de toute propagande, de toute image, ou de toute étiquette, etc.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .