Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

65 News

Lundi 15 Juillet 2019 - News # 18864 

Sondage : près des deux-tiers des Français saluent la nomination de Christine Lagarde à la tête de la BCE. Voir [ici] ().

Conclusion ? Les français sont bien des veaux. 

Le chauvinisme couplé à la bêtise.

Comme si Christine Lagarde allait faire une quelconque politique favorable à la France... 

Elle va servir les intérêts de la finance, des banques, de la spéculation, et de l'empire américain. Ne vous faites aucune illusion.

En complément sur Christine Lagarde :

En complément sur BCE :

En complément sur veaux :

En complément sur sondage :

 

Samedi 22 Juin 2019 - News # 18319 

Serge Federbusch sur la crise des Gilets jaunes : «Le pouvoir survit grâce à l'aide de la Banque centrale européenne» :

SYNOPSIS :

Entretien du 22/6/2019 avec Serge Federbusch, président de l'association Aimer Paris. Sur le plateau de RT France, il s'exprime sur l'acte 32 des Gilets jaunes du 22 juin, et sur la façon dont le gouvernement a résisté aux manifestations. Selon lui, «la répression finira par atteindre les limites de son exercice».

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Serge Federbusch :

     

Vendredi 21 Juin 2019 - News # 18298 

Mise au point de l'UPR sur les mini-bots : la dislocation de l'euro commencerait-elle en Italie ?

SYNOPSIS :

Le 11 novembre 2018, Vincent Brousseau, qui a travaillé 15 ans à la Banque centrale européenne, prévenait que la première action de la dislocation de l'Euro pourrait commencer par le retour à la lire italienne par l'intermédiaire de la mise en place des minibots.

Les minibots sont ce que l'on pourrait appeler des chèques impôts. Ils sont acceptés par le fisc italien pour payer les impôts.

L'air de rien, ces minibots permettent à l'Italie de contrôler une monnaie nationale (sur sa valeur comme sur sa quantité), Chose qu'elle ne pouvait plus faire avec l'euro.

C'est un premier pas pour l'Italie vers le retour à une monnaie nationale et donc la dislocation de l'euro.

Ce sujet n'est pas à prendre à la légère, en cas de sortie de l'Italie de la zone euro (seulement possible en quittant l'UE), l'Italie pourrait bien laisser une dette, du fait des soldes Targets, de prêt de 600 milliards d'euros qui serait repartie entre les pays restant dans l'euro. Cela pourrait coûter environ 125 milliards à la France, qui aurait du mal à éviter la faillite.

Pour en savoir plus sur ce sujet, retrouvez les vidéos Vincent Brousseau [ici] ().

Bravo à Vincent Brousseau pour ses prédictions pertinentes et fondées.

À voir !

En complément sur mini-bots :

En complément sur Italie :

En complément sur Vincent Brousseau :

   

Jeudi 13 Juin 2019 - News # 18088 

De l'or à la monnaie papier, la grande escroquerie - Le Zoom - Olivier Pichon :

SYNOPSIS :

En août 1914, la Banque de France avait décidée, du jour au lendemain, d'abandonner la convertibilité en pièces d'or des billets de banque que possédaient les Français. L'ouvrage des professeurs Mestre et James De l'or à la monnaie papier : le changement d'Ere (1914 - 1939), préfacé par Olivier Pichon, raconte se qui s'est passé devant les tribunaux lorsqu'un Etat décide de saborder son système monétaire pour voler les citoyens.

Non évalué.

En complément sur l'or :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

En complément sur Olivier Pichon :

 

Lundi 27 Mai 2019 - News # 17705 

Olivier Delamarche : la croissance par la dette prépare un cataclysme - Poléco n°217 :

SYNOPSIS :

1) Un modèle économique basé sur la dette
- La socialisation des dettes, un processus sans fin depuis 2008
- La reprise des facilités monétaires, la FED comme la BCE, depuis octobre 78
- Obama, destructeur de la classe moyenne américaine
- Les Chinois n’achètent plus les bons du trésor américains
- Stopper à tout prix la hausse des taux
- Faut-il se moquer de la dette ?
- La dette est partout jusque dans vos retraites, vos livrets A, vos produits d’épargne
- Séparer banques de dépôts et banques d’affaires ?
- L’imposture des stress-tests, non les banques ne vont pas bien
- Après avoir fait payer les contribuables (2008), au tour des épargnants

2) Planche à billets à vie !
- Risque de faillites de banques en chaîne
- Nous sommes en récession, un risque de 30% du PIB
- L’examen de la croissance américaine, un chiffre sujet à caution
- Pour produire 1 $ de PIB, il faut 7 $ dollars de dette
- Pourquoi n’y a-t-il pas de croissance hors dette ?
- Les banques centrales vers 100% du PIB rachètent le capital des entreprises, ce n’est pas leur job
- La France attractive pour les capitaux ?
- Inflation probable, monnaie de singe en vue
- Pourquoi met-on en prison les faux monnayeurs et pas M. Draghi qui fait la même chose ?
- Le Cave se rebiffe : élections européennes
- L’euro : une chimère ?
- L’espace euro : une course de handicap, les mules courent avec les purs sangs
- La richesse du sud siphonnée par le nord
- Les pertes de pouvoir d’achat de la France et de l’Italie, Gilets Jaunes et votes italiens

3) Le jour où l’Italie partira
- Un récit édité chez Feltrinelli
- France, Italie, Espagne, victimes annoncées de l’euro
- L’Italie ne fera pas comme la Grèce, Salvini n’est pas Tsipras
- L’Italie prépare son coup. Faire porter la responsabilité de son départ à la Commission européenne
- La vérité nous oblige à dire que la sortie de l’euro ne sera pas un long fleuve tranquille
- La France devrait suivre ?
- Retour en France, la cinquième économie du monde et sept mois de révoltes populaires
- Un président autiste
- Crise de la dette, plus récession, un mélange explosif !
- La baisse des impôts selon Darmanin, un enfumage, la dette et l’Europe l’empêchent
- Les GAFA, la vraie question : pourquoi des firmes multinationales payent 5 à 6 % d’impôt sur les sociétés quand les PME en France en sont à 33% ?
- Les paradis fiscaux sont partout
- Ultime réflexion sur l’aveuglement de nos supposées élites

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

En complément sur dette :

   

Vendredi 24 Mai 2019 - News # 17629 

Contrefaçon : La France est inondée de faux billets de banque en provenance de Chine. Voir [ici] ().

En complément sur contrefaçon :

En complément sur billet :

     

Mardi 14 Mai 2019 - News # 17360 

Les réserves d'or de la Banque de France sont désormais sous la tutelle de la BCE. Voir [ici] ().

De la haute trahison ! Une fois de plus...

En complément sur l'or :

En complément sur d'or :

En complément sur BCE :

   

Mardi 30 Avril 2019 - News # 16989 

Politique & Eco n° 213 : L’éternelle truanderie capitaliste :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Jean-François Bouchard, consultant international pour les grandes institutions financières : banques centrales, FMI, Banque mondiale.

Son livre : L’éternelle truanderie capitaliste, éditeur : Max Milo 2019

1) Le nouveau visage de la dictature capitaliste
- Petits et puissants
- 1 Milliard d’hommes dans la prospérité
- Les riches et les pauvres ceux qui profitent de la mondialisation
- La classe moyenne à la peine
- Absence de cadre de sanction
- Convergence d’intérêts : revolving doors : les allers-retours pouvoir / Banques
- Deux secrétaires d’Etat sur trois aux USA issus de Goldman Sachs
- TINA/ There is no alternative!
- La loi du marché redoutable pour les pays qui veulent s’y soustraire
- Le cas du Venezuela, de l’Argentine
- Comment s’appauvrir par la rente
- Afrique : les pays qui réussissent pourtant dépourvus de ressources
- La Grèce, chargée de subventions et appauvrie par elles
- L’économie financière domine la politique, un banquier ne défendra jamais l’intérêt général
- Lloyd BLankfein :"Je fais le travail de DIEU"

2) Capitalisme sans frontières
- Lehman Brothers exécutée par Goldman Sachs
- Rothschild et la France
- La banque Espirito Santo au Portugal
- BNP Paribas, première banque européenne, sa taille de bilan est supérieure au PIB français
- Too big to fail or to save
- UBS et la Suisse le double de son PIB
- Jefferson, troisième président des Etats-Unis : les banques et le peuple américain
- Premier créancier de l’Amérique, la Chine : on ne tue pas son créancier !
- Monnaies et marchés, si les marchés veulent abattre un pays, ils le peuvent
- Le cas du rouble
- Quand la finance ne va plus à l’investissement
- Qu’est-ce que le trading à haute fréquence ?
- Le cas Soros et la livre britannique

3) Qui veut (et qui peut) juger et réformer le capitalisme mondial ?
 - Que peut faire la justice ?
- Un cadre juridique qui n’existe pas, le seul juge, le marché
- Les amendes aux banques, le cas BNP 
- Les fonds vautours l’exemple d’Elliot
- La légende de la dette
- Ces dettes qui ne furent jamais payées, le cas de l’Allemagne.
- Quel est le bon niveau d’endettement ?
- La dette japonaise
- La dette française : no problem ?
- Quelques figures peu sympathiques de traders de haut vol
- Les  économistes improbables prédicateurs
- Le payeur ultime, le contribuable !
- 10% du PIB européen en 2008 pour sauver les banques

Conclusion : Postface la grande et belle figure de Kondratiev

Non évalué complètement.

"Il n'y a pas de complot en ce sens qu'il n'y a pas d'organisation. [...] Il n'y a pas de collusion entre les membres de ce je ne sais quel groupe, [...] ça, ca n'existe pas" : Soit ce type est à la masse... , soit c'est un propagandiste libéral.

En complément sur capitalisme :

       

Lundi 15 Avril 2019 - News # 16589 

Politique & Eco n° 211 - Allemagne : une sortie furtive de l’euro ? Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Vincent Brousseau de l'UPR :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Vincent Brousseau, ancien haut fonctionnaire à la BCE (banque centrale européenne), normalien, docteur en économie et mathématiques.

1) De la BCE à la critique de l’Euro
- BCE les raisons d’une démission
- Le référendum de 2005
- De Trichet à Draghi, les facilités monétaires en question
- Qu’est-ce que le mécanisme de Target ?
- Dettes et créances entre pays de la zone euro, le cœur du problème
- Les arrières-pensées allemandes
- Une faiblesse cachée voulue par les Allemands

2) Une sortie furtive, comment pourquoi ?
- Personne en France ne connaît ce risque, médias et politiques muets sur la question
- L’Allemagne paiera ?
- Banquiers centraux, universitaires, conseillers de la CDU, beaucoup de monde pour refuser les créances  des "pays du club méd"
- Weber, Stark, Weidmann, Schlesinger, anciens de la Bundesbank, tous en désaccord avec la politique de la BCE
- Weidmann, président de la Banque centrale allemande invente le concept de sortie furtive repris par les universitaires (ZIN spécialiste de Target)
- 3 scenarios : 1 possible refus des créances du sud, 2 restitution tous les ans par des titres, 3 échéancier en or
- Collatéralisation : mise en gage d’un actif en contrepartie des Targets
- Variations consécutives des cours de l’euro allemand ou de l’euro italien ou espagnol
- La monnaie unique n’est plus unique, c’est la fin de l’union monétaire

3) Apocalypse  ou scenario paisible ?
- Les échanges intra européens perturbés ? Réponse : non
- Les cas d’une sortie brutale : l’Italie ?
- Dramatisation politico médiatique
- La souveraineté ne se partage pas !
- Et si la Catalogne voulait se doter d’une monnaie ?
- Sortie de l’euro et sortie de l’UE
- La Grèce en question : révélations inédites de Vincent Brousseau
- Quel sort pour la BCE ?
- Problème des paiements extérieurs de la zone euro, la dédolarisation n’est pas pour demain
- Retour sur le Brexit, comment Th. May sabote le vote populaire
- No deal en question : laisser croire que les Anglais ne l’ont pas voulu
  Une sortie à quelle échéance ? Réponse impossible mais ce scénario furtif a été annoncé  précocement par Vincent Brousseau.

Une excellente émission.

À voir !

En complément sur Vincent Brousseau :

En complément sur BCE :

En complément sur Brexit :

En complément sur Frexit :

 

Lundi 25 Février 2019 - News # 15273 

Pierre Jovanovic est l'invité de Politique & Eco n° 204 : Récession en vue, genre tsunami :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Pierre Jovanovic pour sa revue de presse économique et financière.

1. Mauvaise santé des banques européennes
- Les commissaires européens : « les banques vont bien ! »
- Monte Paschi, Landesbank, Deutsche Bank, Commerzbank, Société Générale
- Un banquier a-t-il le droit de vous demander l’usage de vos retraits en liquide ?
- Le cash en France et en Allemagne comparaison
- L’inflation dissimulée
- L’INSEE et ses mensonges statistiques
- Qui peut désormais s’étonner des révoltes populaires ?

2. Le chômage, un génocide à bas bruit
- Le suicide des chômeurs, un chiffre jamais communiqué
- 100 000 chômeurs ont mis fin à leurs jours, comparaison avec les accidents de la route
- Un chômage mondial et structurel, automation et grand remplacement
- Licenciements dans l’industrie automobile, Audi WW, Ford Général Motors...
- L’antisémitisme comme diversion ?
- Les  « enterrements de pauvreté », un signe économique et social fort

3. Nos voisins européens font-ils mieux ?
- Les banques françaises très exposées sur le risque Italien
- La Société Générale continue à se défaire de ses succursales étrangères
- Salvini : si la BCI (Banque centrale Italienne) et l’autorité des marchés financiers italiens n’ont pas fait leur travail,  la prison pour leurs dirigeants !
- Chantage des banquiers sur les politiques, les épargnants en otage
- Retour sur le suicide à la Monte Paschi
- La Standard Chartered et Goldman Sachs, truanderie sur les devises
- Qui parle de la dette ?
- Paradoxe : les bons du trésor italiens ont trouvé preneurs !

4. Retour en France, la classe politique et les Gilets Jaunes
- Hollande financé par PIMCO, plus gros hedge found mondial... « mon ennemi c’est la finance ! »
- Conférences de M. Hollande à l’Hôtel Le Meurice : 200 000 euros
- Condescendance de la classe politicienne
- Les Gilets Jaunes : une tâche (de sang) sur le quinquennat
- BCE : le bilan gonflé  de rachat d’obligations
- Reprise des « facilités monétaires » des deux côtés de l’Atlantique
- La loi du 3 janvier 73 en question
- L‘adresse à M. Villeroy de Galhau à venir sur le plateau de Politique & Eco pour s’en expliquer
- Le service de la dette est égal à la moitié de la DGF aux collectivités locales, voilà l’explication aux fermetures de tribunaux, de maternité et de commissariats.

Conclusion : les Gilets Jaunes une répétition générale

Une excellente revue de presse montrant la déliquescence du pouvoir, et des "élites" de toutes sortes.

La réponse de la Banque de France est épique, et emblématique de la société du mensonge et de la tromperie dans laquelle nous sommes désormais. C'est consternant de voir de pariels traîtres..., et payés avec notre argent en plus.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur récession :

     

Samedi 23 Février 2019 - News # 15250 

Liquidation judiciaire de l’usine Arjowiggins : l’UPR demande sa nationalisation – Reportage :

SYNOPSIS :

François Asselineau s’est rendu le 19 février 2019 sur le site de l’usine #Arjowiggins, à Jouy-sur-Morin, actuellement en liquidation judiciaire, et où les salariés ont reçu leur lettre de licenciement ce 21 février.

Presque tous les salariés pourraient perdre leurs emplois. Il a rappelé devant une partie des salariés et le maire notamment, rassemblés autour de lui, le rôle fondamental de l’Union européenne qui interdit à la France d’interdire la libre circulation des mouvements de capitaux avec les pays du reste du monde (article 63 TFUE).

Il a rappelé que racheter l’usine, et ainsi sauver les emplois et les familles qui pourraient se retrouver sinistrées, ne coûterait rien proportionnellement sur le budget de l’Etat. Il a proposé publiquement la #nationalisation de l’usine pour la rattacher par exemple à la Banque de France. Dans le cas contraire, la France pourrait devenir à terme dépendante de l’étranger pour la fabrication sécurisée de ses propres billets de banque.

Non évalué.

En complément sur UPR :

En complément sur nationalisation :

     

Jeudi 21 Février 2019 - News # 15225 

UBS condamnée pour fraude fiscale : Stéphanie Gibaud, lanceuse d'alerte, ex-employée de la banque UBS : «La France siffle la fin de la récré» :

En complément sur UBS :

En complément sur Stéphanie Gibaud :

En complément sur fraude fiscale :

   

Mercredi 20 Février 2019 - News # 15187 

La France inflige une amende record de 3,7 milliards d'euros à la banque UBS pour fraude fiscale. Voir [ici] ().

Excellent !

Les voleurs / fraudeurs qui ne payent pas leur dû à la Nation doivent être sévèrement punis.

En complément sur UBS :

En complément sur fraude fiscale :

     

Jeudi 14 Février 2019 - News # 15031 

Zoom - Pierre Jovanovic sur TV Libertés : Imprimerie Arjowiggins, le scandale caché ! :

SYNOPSIS :

Et si la France était dans l'incapacité de fabriquer ses propres billets de banque ? La question doit être posée après l'incroyable liquidation judiciaire de l'imprimerie Arjowiggins qui produisait les passeports, les cartes grises, les chèques de banque de la France. Pierre Jovanovic a mené une enquête sur le terrain. Il a découvert la détresse des 240 salariés abandonnés, le jeu trouble du gouvernement Macron et du ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Et si l'on avait liquidé sciemment cette entreprise, stratégique pour les intérêts de la France ? Pierre Jovanovic fait cette révélation :"Ce que j'ai vu là, je l'ai vu en Grèce !"

Une affaire gravissime montrant, une fois de plus, que nos politiciens sont des traîtres.

Une entreprise vitale au pays (impression des passeports et des billets) a été délibérément détruite, et vendue à toute vitesse.

À voir !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur scandale :

     

Dimanche 3 Février 2019 - News # 14717 

Je publie ici une lettre ouverte que l'un de mes amis Facebook m'a envoyée, et que je trouve particulièrement réussie :

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT Emmanuel MACRON.

Monsieur Macron nous savons déjà que vous êtes fabriquant et vendeur de gilets jaunes par l'intermédiaire de vos amis multimilliardaires qui sont à l'initiative de tous les projets d'instauration du chaos pour pouvoir réprimer et installer votre nouvel ordre mondial, qui n'est pas le notre, que le peuple et les personnes libres physiquement et moralement n'accepteront jamais;

vous n'êtes absolument pas gilet jaune dans votre cœur sinon vous vous seriez déjà joint à la population, vêtu de ce gilet jaune et vous seriez au premier rang face aux CRS;

vous dites que la population n'est pas du côté des gilets jaunes, vous vous trompez, même ceux qui n'aiment pas la couleur jaune ou qui ne sont pas d'accord sur tous les sujets soutiennent avec force et conviction ce noble mouvement qui réunit et rassemble l'ensemble des français, à l'exception bien sur de vos homologues (2000 à 3000 personnes), de vos supérieurs (quelques dizaines ou centaines de personnes), de vos servants dociles et fidèles (quelques milliers de personnes qui commencent d'ailleurs déjà à vous lâcher), ceux de votre parti le LERM associé aux foulards rouges haineux et débiles et les incontrôlables de blocs marginaux de tous bords infiltrés parmi les gilets jaunes pour tenter de les discréditer (quelques milliers), une partie des forces de l'ordre (quelques dizaines de milliers qui n'ont pas compris qu'ils allaient être sacrifiés);

voilà monsieur le président je vais être très large en votre faveur en disant que vous pouvez encore à ce jour rassembler 90.000 personnes (surtout des policiers et gendarmes qui se croient obligés d’obéir et qui commencent à craquer et à se poser les bonnes questions) sur les 67 millions d'habitants de ce pays, soit même pas 0,2% ...le soutien dont vous disposez n'est donc pas français, il est étranger, il est celui des grandes familles de la caste mondialiste, des multinationales, des lobbies, du FMI et du système mondial de la finance, des gestionnaires cooptés de l'union européenne, des fabricants d'armes, des industries pharmaceutiques, agroalimentaires, aéronautiques, technologiques;

soyons clairs, en France vous ne disposez pratiquement que du soutien armé de la police, du soutien judiciaire puisque la justice n'est plus libre et indépendante, et du soutien des médias officiels;

vous ne vous êtes maintenu au pouvoir que par la force des armes, quelques habiles manœuvres de diversion, quelques primes et revalorisations ciblées;

votre entêtement a déjà provoqué la mort de plusieurs personnes, d'abominables mutilations par dizaines, des blessés par milliers, des arrestations pour rien par milliers, des emprisonnements par centaines;

rendez vous à l'évidence monsieur le président, le peuple veut votre départ au plus vite, il ne veut pas de votre politique, de la perte des libertés, de la répression, il ne veut plus du système de gouvernance actuel, des parlementaires et hauts fonctionnaires qui se gavent au détriment de tous, le peuple veut aussi le départ de ces gens, il veut mettre en place le RIC, des assemblées citoyennes, il veut le Frexit (la sortie de cette fausse union européenne), il veut l'annulation de la dette, la nationalisation des grandes banques, une gestion plus humaine de l'État et des administrations, des emplois pour tous, de meilleurs salaires, de plus belles conditions de vie, de l'espoir pour leur famille, pour les générations à venir, le peuple veut la paix pas les guerres incessantes dans le monde, pas une guerre civile;

le peuple est juste, il est éveillé, il partage, il fraternise, il est libre et préfère mourir que perdre sa liberté et son honneur, il apprend vite et comprend les choses, il dénonce les mensonges, les manipulations, il n'est pas dupe ni naïf, il est capable d'exercer directement le pouvoir pour le bien de la nation et c'est ce qu'il demande;

il peut faire preuve de compréhension et de clémence et il saura vous pardonner si vous savez reconnaître vos erreur et tomber dans ses bras en lui donnant tout votre amour, en sortant véritablement de cette spirale infernale que vous avez enclenchée;

je pense que vous avez encore la possibilité de faire quelque chose de bien, de faire le bon choix, de revenir vers votre peuple ou de lui laisser la place, vous pouvez refuser les directives que les puissants vous donnent, oui, je sais, c'est difficile mais vous en avez encore le pouvoir, ce pouvoir est en vous tout comme il est dans le peuple;

écoutez le cri de ce peuple qui réclame justice, équité, liberté, et un peu de bonheur, avant qu'il ne soit trop tard;

personne ne peut étouffer un peuple à moins de l'exterminer totalement;

je n'ose croire que c'est ce à quoi vous aspirez, alors laissez le vivre, mettez fin à son supplice;

il y va de votre honneur en tant qu'être humain, de la valeur de votre statut en tant que président;

soyez un homme, un vrai, prenez la bonne décision!

Alain Mask.

Une belle lettre, bien inspirée, à relayer !

En complément sur lettre ouverte :

En complément sur Macron :

En complément sur gilet jaune :

   

Lundi 14 Janvier 2019 - News # 14235 

ALERTE : L'OR DE LA BANQUE DE FRANCE N’EST PLUS SANCTUARISÉ. Par Philippe Herlin. Voir [ici] ().

C'est grave.

La Banque de France doit être au service des Français, pas ded la finance internationale.

Encore un acte de haute trahison.

En complément sur alerte :

En complément sur l'or :

En complément sur Philippe Herlin :

   

Samedi 29 Décembre 2018 - News # 13847 

Gilets Jaunes : la porte de la banque de France à Rouen, gestionnaire du système de l'Euro, est en flammes :

Merci à OS pour le lien. 


Lundi 17 Décembre 2018 - News # 13599 

 

Voilà la liste des sujets que l’oligarchie financière ne veut surtout pas voir soumis au Référendum d’Initiative Citoyen (RIC) :

- arrêt immédiat des guerres au moyen Orient et rapatriement de nos troupes
- fin de la françafrique et du franc CFA
- sortie de l'UE, activation immédiate de l'article 50
- nouvelle constitution écrite par le peuple et modifiable que par RIC
- nationalisation de la banque de France
- création monétaire : suppression des réserves fractionnaires passage monnaie pleine
- création monétaire : criminalisation de l'usure, suppression des intérêts sur les crédits.
- création monétaire : clôture de tous les crédits dont le capital a été remboursé et remboursement des intérêts perçus
- nationalisation de tous les médias télévisuels qui ont plus de 100 000 téléspectateurs d'audience
- nationalisation des instituts de sondages privés avec contrôles inopinés des sondages en cours par des enseignants mathématiciens tirés au hasard
- casier judiciaire vierge pour les politiques
- instauration des écovillages (villages sans facture dépolluants)
- généralisation de la permaculture"

En complément sur Référendum d’Initiative :

       

Mercredi 12 Décembre 2018 - News # 13480 

Marché de l'or : La Banque de France veut-elle prendre la place de Londres sur le marché des prêts d'or ? Voir [ici] ().

Un article montrant, une fois de plus, que le marché de l'or est truqué, et que le monde de la finance, c'est de la merde infâme.

Si ce marché est aussi opaque, c'est évidemment que ses acteurs ne veulent pas qu'on sache ce qui s'y passe. Et s'ils ne veulent pas qu'on sache ce qui s'y passe, c'est qu'ils ont quelque chose à cacher. CQFD.

En complément sur Banque de France :

En complément sur l'or :

     

Mercredi 5 Décembre 2018 - News # 13260 

 

Pacte mondial pour les migrations de l'ONU que Macron devrait signer le 10 Décembre 2018 :

SYNOPSIS :

Le pacte mondial pour les migrations de l'ONU sera signé par Emmanuel Macron le 10 et 11 décembre à Marrakech. Ce nouvel accord a pour objectif de "faciliter des migrations sûres, ordonnées et régulières". Il engagera la France pour des mesures visant à accueillir plus de migrants et condamner tout discours qualifié "d'intolérant" à leur égard.

Parmi ces mesures destinées aux migrants : regroupement familial, formations professionnelles, aide financière à la création d'entreprise, partenariat avec des banques... 

Ce pacte mondial pour les migrations implique également une vaste stratégie de manipulation de l'opinion publique afin que "les effets bénéfiques de l'immigration" ne puissent pas être remis en cause : surveillance des médias et des propos journalistiques, organisation d'activités multiculturelles, promotion de l'immigration dans les milieux universitaires, les entreprises, durcissement de la liberté d'expression, traque de tous les discours relevant les "effets négatifs de l'immigration". 

Pour vous donner un aperçu clair et complet, j'ai lu l'intégralité de ce document. Voici ce qui nous attend... 

- Télécharger et lire l'intégralité du Pacte de Marrakech : http://undocs.org/fr/A/CONF.231/3

- Le site de l'ONU consacré aux migrants et aux réfugiés : https://refugeesmigrants.un.org/fr

Source : L'Esprit franc - Virginia Vota.

Une vidéo bien claire et factuelle.

Macron est décidément un traître à la Nation !

Macron va profiter du chaos créé par le mouvement des Gilets Jaunes pour pouvoir signer discrètement ce pacte diabolique, liberticide, qui nie la souveraineté des peuples et qui détruit les Nations. Et sans référendum évidemment...

Conclusion : ce traité est une honte, un déni de la liberté et des peuples, une condamnation à mort de la Nation française au profit d'un gouvernement mondial totalitaire de dictateurs non élus. Il ne faut en aucun cas que la France le ratifie.

Un sujet d'importance !

À voir !

En complément sur Pacte migrations l'ONU :

En complément sur migrants :

     

Lundi 26 Novembre 2018 - News # 12967 

Politique & Eco n° 193 avec Pierre Jovanovic : Gilets jaunes, dette publique, pouvoir des banques :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste Pierre Jovanovic pour la présentation de sa revue de presse sur les gilets jaunes, la dette publique et le pouvoir des banques.

1. Révolution ou guerre civile : le résultat de la crise financière ?
- La République du mensonge
- Le pouvoir exorbitant des banques
- Le prix du gasoil un prétexte
- Pourquoi les Français paieraient-ils pour "sauver la planète" ?
- Non pas la transition écologique mais la dette
- Une victoire des réseaux alternatifs face à la destruction du territoire
- Le pire est à venir, augmentations de janvier, prélèvement à la source, hausse des péages
- L’écologie une très bonne idée fiscale
- Le quatrième pouvoir n’existe plus !

2. La Ploutocratie règne en maître
- Paul Volker, ancien conseiller de Reagan :"la ploutocratie s’est emparée du monde"
- Madoff, le retour via Groupama et Orange Bank
- JPMorgan et le stock d’or de la Banque de France
- Madame Goulard, éphémère ministre de la Défense, architecte du rapprochement JPMorgan / Banque de France
- JPMorgan et la manipulation des cours, JPMorgan et le don au 93
- La banque Rothschild se sépare de sa "blanchisseuse"
- Les stress tests de la BCE défavorables pour les 12 principales banques européennes
- La Grèce vend ses monuments
- Blackrock, l’institution financière la plus puissante (et la plus méconnue) du monde
- France : l’Enarchie en question

Pierre Jovanovic : "nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution 2.0".

Une revue moyenne.

La revue de presse de Pierre avec Laurent Fendt de Novembre est un monument en comparaison. Voir [ici] ().

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur gilet jaune :

     

Dimanche 18 Novembre 2018 - News # 12744 

UBS : France, un sénateur découvre la fonction de primary dealers auprès de la Sécurité sociale. Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] ().

Des voleurs, des escrocs, des parasites, des vampires, des banksters : voilà ce que sont les banquiers et les banques aujourd'hui.

En complément sur Sécurité sociale :

En complément sur UBS :

En complément sur banquier :

En complément sur bankster :

En complément sur Liliane Held-Khawam :


Mardi 13 Novembre 2018 - News # 12600 

« Hallucinant. Comment JP Morgan vient de faire main basse sur l'or de la Banque de France !! » L’édito de Charles Sannat. Voir [ici] ().

En complément sur Charles Sannat :

En complément sur l'or :

En complément sur JP Morgan :

   

Vendredi 2 Novembre 2018 - News # 12384 

Les États-Unis achèvent de rétablir leurs sanctions contre l'Iran. Voir [ici] ().

Inique !

Mais pour qui ils se prennent ces connards d'américains ?

Et personne ne dit rien...

C'est simple pourtant : plusieurs pays majeurs boycottent les États-Unis et les produits américains et le tour est joué : en moins de 15 jours les américains font marche arrière.

Que des lâches...

"La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Union européenne (UE) ont dit regretter «vivement» la restauration des sanctions contre l'Iran par les États-Unis, selon un communiqué conjoint publié ce 2 novembre." : c'est tout ce que vous pouvez faire ??? On ferme tous les liens avec les banques américaines, on prend le contrôle de Swift, et on cesse toutes les importations venant des États-Unis : croyez-moi, ça, va leur faire drôle à ces connards d'américains...

Pays libres, unissez vous ! : faites des actions communes contre les pays tyrans !

En complément sur États-Unis :

En complément sur Iran :

En complément sur sanction :

En complément sur inique :

 

Jeudi 18 Octobre 2018 - News # 11973 

 

"Ces milliardaires qui nous font les poches" avec Denis Robert :

SYNOPSIS :

Théophile Kouamouo a reçu le journaliste d'investigation Denis Robert. Dans son dernier livre « Les Prédateurs : des milliardaires contre les États », il traque les profits de deux milliardaires discrets passés maîtres dans l’art de piller les États, dont la France : le Canadian Pierre Desmarais et le Belge Albert Frère. Ils sont notamment impliqués dans le rachat de GDF Suez, dans le scandale de la vente de Quick à caisse des dépôts et des consignations, dans le scandale UraMin, et le scandale Petrobas au Brésil.

 

Le mot de l'éditeur :

Les dessous scandaleux de la crise financière : décryptage et révélations

Avec cette enquête minutieuse sur deux champions du capitalisme financier, Catherine Le Gall et Denis Robert pensent tenir des spécimens exemplaires de milliardaires. Albert Frère et Paul Desmarais ont des profils semblables et ont hérité d’entreprises familiales qui ne valaient pas un clou, mais en bons libéraux, investissant dans les meilleurs juristes, associés aux plus grosses banques d’affaires, travaillant autant en France qu’en Afrique ou en Amérique du sud, ils ont bâti leur immense fortune en partie sur le dos des États. Il devait y avoir un secret de fabrication pour s’enrichir autant et aussi vite…
Nos deux journalistes pensaient que s’ils parvenaient à décrypter le jeu de ces prédateurs, ils pourraient aider la communauté des hommes à s’en défendre.
C’est le challenge réussi de ce récit haletant comme un thriller, et pourtant bien réel…

Non évalué.

En complément sur milliardaire :

En complément sur profit :

En complément sur pillage :

   

Mardi 16 Octobre 2018 - News # 11932 

Politique Eco n°187 de TL Libertés avec Pierre Jovanovic : Europe, faux monnayage et vol en bande organisée :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste économique Pierre Jovanovic pour évoquer la menace de faillite sur les banques européennes et le cas de la France et de l'Italie bientôt au régime grec.

Non évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

       

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11826 

Économie : Donald Trump attaque la FED, le dollar fléchit - Avec Olivier Delamarche :

SYNOPSIS :

«Je pense que la Fed est devenue folle». C'est sur ces termes que Donald Trump a critiqué la Réserve fédérale, après une nouvelle remontée des taux d’intérêt qui se situent désormais entre 1,75 % et 2 %. Le président américain prétend ainsi dénoncer la banque centrale américaine qu’il juge «agressive» et responsable de la chute de Wall Street le mercredi 10 Octobre. Invité du JT de RT France, Olivier Delamarche, membre fondateur des Éconoclastes, apporte d’importantes précisions sur l’agitation qui sévit actuellement sur les marchés boursiers américains et asiatiques.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur Donald Trump :

En complément sur FED :

En complément sur dollar :

En complément sur économie :


Vendredi 5 Octobre 2018 - News # 11668 

 

Banques systémiques : "BNP Paribas - Dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne" :

SYNOPSIS :

Qui peut se permettre de payer une amende de 8,9 milliards de dollars sans ciller?
Qui peut faire monter au créneau le Président de la République française contre la justice américaine?
Qui est sortie de la crise financière encore plus puissante?
BNP Paribas.

BNP PARIBAS, dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne est le premier film d'investigation politique et historique qui retrace la fabuleuse ascension du géant européen de la banque, la très française BNP PARIBAS.
BNP PARIBAS accompagne la vie des Français depuis les années 60.
BNP PARIBAS, ce sont 29 000 salariés sur le territoire, 1900 agences bancaires et 7 millions de clients.
Son histoire est intimement liée à l'histoire politique de ces trente dernières années. Mais BNP PARIBAS, c'est aussi la fusion entre deux banques, deux cultures et le rachat d'un grand nombre de structures bancaires européennes. BNP PARIBAS est aujourd'hui un mastodonte financier, plus puissant que les États. Elle incarne à elle seule le pouvoir sur l'économie mondiale des hyper-structures bancaires.

Comment la BNP PARIBAS a-t-elle pris le pouvoir?
Comment, aussi, est-elle devenue une banque intouchable?

Dans un récit sous forme de polar, Xavier Harel et Thomas Lafarge s'appuient sur de nombreux témoignages d'anciens de la banque et d'acteurs politiques et économiques de premier plan, pour nous retracer l'histoire de la banque la plus puissante d'Europe. L'intention des réalisateurs imaginé par une équipe parfaitement complémentaire, le réalisateur Thomas Lafarge à l'origine de ce projet culotté et inédit, et Xavier Harel, ancien de La Tribune, journaliste économique spécialiste de la finance internationale aujourd'hui auteur et réalisateur, ce film fait le pari de raconter, à partir d'un séisme mondial (la condamnation de BNP PARIBAS à l'amende la plus forte jamais prononcée par la justice américaine), comment cette banque, pur produit de l'histoire économique et politique française, est devenue l'un des mastodontes de la finance mondiale, à la manière d'un Goldman Sachs.

Dix ans après le déclenchement de la crise financière, leur film offre un éclairage international sur l'histoire de BNP PARIBAS. Il analyse ce qui a transformé une banque de dépôt, banque publique très aimée des Français, en une banque systémique. Pour cela, les réalisateurs ont consacré deux ans à non seulement retracer l'histoire politique de la banque mais également à démontrer comment BNP PARIBAS s'est retrouvée au coeur d'un système de jeux d'influence, quel rôle elle a endossé lors de la crise grecque, comment elle a été condamnée dans une affaire d'évasion fiscale et comment la justice américaine a décidé de la sanctionner pour la la violation de l'embargo lors de la guerre au Soudan. Pour cela, ils s'appuient sur des témoins directs en France, en Belgique, en Suisse, en Grèce, et notamment aux USA... Aucun documentaire ni aucun livre n'avait jamais été consacré à la première banque européenne.

Un excellent documentaire qui montre, une fois de plus, que le monde de l'entre-soi et des réseaux, favorise les turpitudes et les crimes.

En complément sur banque :

En complément sur BNP :

     

Vendredi 21 Septembre 2018 - News # 11316 

Pierre Jovanovic reçoit Laurent Fendt pour la revue de presse de Septembre 2018 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic reçoit Laurent Fendt pour commenter les principales actualités politiques, économiques et financières : impact des taux négatifs sur l'économie mondiale, hausse des taxes en France, rentrée politique du gouvernement Macron, hyperinflation vénézuélienne, problèmes bancaires, etc.

Une revue de presse hallucinante montrant comment l'État et les banques sont en train d'escroquer la population.

Il est incontestable que la classe moyenne et les pauvres sont en train de s'appauvrir.

Quand des enseignes de la grande distribution en sont réduites à faire le genre de publicité suivante, c'est que la situation économique des Français commence à se dégrader sérieusement :

À voir absolument.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur Laurent Fendt :

     

Mardi 31 Juillet 2018 - News # 10220 

Ces banques ont-elle volé ou seulement perdu l'or de leurs clients ? Des lingots et des pièces d’or s’évaporent des coffres de la Société Générale. Voir [ici] ().

Franchement, ça fait peur.

Moi, ça ne me concerne pas : je suis un pauvre. Mais si j'avais des pièces et des lingots, et bien je serais très inquiet. Que le contenu de coffres disparaisse ainsi dans des banques aussi connues, c'est un très mauvais signe. 

Franchement, aujourd'hui, on ne peut plus avoir confiance dans les banques. Du moins en France.

Merci à Stéphane pour le lien.

En complément sur l'or :

En complément sur lingot :

En complément sur pièce :

En complément sur banque :

En complément sur Société Générale :


Samedi 28 Juillet 2018 - News # 10122 

 

Démocratie : "Quand le politique primait sur l’expert" :

SYNOPSIS :

Avec son ouvrage stimulant, La Démocratie contre les experts.

Les esclaves publics en Grèce ancienne, l’historien Paulin Ismard fait revivre un monde où le politique refusait de déléguer son pouvoir à des spécialistes de la gouvernance, et avait inventé pour cela une conception de l’État où des esclaves, soumis à l’autorité des citoyens, se chargeaient d’une partie de l’administration de la Cité.

Source : Mediapart.

Le mot de l'éditeur :

La Démocratie contre les experts 
Les esclaves publics en Grèce ancienne
Paulin Ismard

Supposons un instant que le dirigeant de la Banque de France, le directeur de la police et celui des Archives nationales soient des esclaves, propriétés à titre collectif du peuple français. Imaginons, en somme, une République dans laquelle certains des plus grands serviteurs de l’État seraient des esclaves.

Ils étaient archivistes, policiers ou vérificateurs de la monnaie : tous esclaves, quoique jouissant d’une condition privilégiée, ils furent les premiers fonctionnaires des cités grecques. En confiant à des esclaves de telles fonctions, qui requéraient une expertise dont les citoyens étaient bien souvent dénués, il s’agissait pour la cité de placer hors du champ politique un certain nombre de savoirs spécialisés, dont la maîtrise ne devait légitimer la détention d’aucun pouvoir. Surtout, la démocratie directe, telle que la concevaient les Grecs, impliquait que l’ensemble des prérogatives politiques soit entre les mains des citoyens. Le recours aux esclaves assurait ainsi que nul appareil administratif ne pouvait faire obstacle à la volonté du peuple. En rendant invisibles ceux qui avaient la charge de son administration, la cité conjurait l’apparition d’un État qui puisse se constituer en instance autonome et, le cas échéant, se retourner contre elle.

Que la démocratie se soit construite en son origine contre la figure de l’expert gouvernant, mais aussi selon une conception de l’État qui nous est radicalement étrangère, voilà qui devrait nous intriguer.

Paulin Ismard est maître de conférences en histoire grecque à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a récemment publié L’Événement Socrate (Flammarion, 2013, prix du livre d’histoire du Sénat 2014).

Très intéressant, sauf que je me demande si l'aspect de l'esclavage, si prégnant et au coeur de cet ouvrage que je n'ai pas lu, n'est pas contre productif à la diffusion même des idées de la démocratie issue du tirage au sort et des conventions de citoyens.

Seul point qui m'est apparu sensé et extrêmement pertinent dans cette interview :

Cette idée selon laquelle un groupe de citoyens ordinaires, qu'on qualifierait d'incompétents, sont capables collectivement de construire une compétence qui puisse être supérieure à celle d'un individu particulièrement savant ou d'un expert, c'est quelque chose d'infiniment évocateur pour aujourd'hui.

Ça, c'est une déclaration très encourageante comme constat pour la suite, car cela rejoint exactement les mêmes conclusions auxquelles est parvenu Jacques Testart avec ses conventions de citoyens : des gens qui ne connaissaient rien à un sujet sont rapidement devenus, par un processus et une méthodologie adéquate, capables d'apprendre et d'avoir une vision globale sérieuse sur le sujet, égale voire même supérieure à celle d'experts déclarés comme tels. Cela nous montre le chemin. 

En complément sur démocratie :

En complément sur expert :

En complément sur esclave :

   

Lundi 2 Juillet 2018 - News # 9485 

Viktor Orban s’attend à une nouvelle crise financière mondiale. Voir [ici] ().

Après la Banque de France, voilà le chef de la Hongrie qui s'y met.

En complément sur Viktor Orban :

En complément sur crise :

     

Lundi 2 Juillet 2018 - News # 9475 

Un rapport de la Banque de France prédit une nouvelle crise. Voir [ici] ().

En complément sur crise :

       

Mardi 22 Mai 2018 - News # 8565 

 

L’Heure la plus sombre n°94 – Émission du 21 mai 2018 - Invitée : la lanceuse d'alerte Stéphanie Gibaud des affaires d'évasion fiscale de la banque UBS :

SYNOPSIS :

Pour ce 94ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent Lapierre et Xavier de Faits & Documents ont reçu Stéphanie Gibaud, ancienne cadre d’UBS ayant dénoncé les pratiques d’évasion fiscale et de blanchiment de fraude fiscale de la plus grande banque de gestion de fortune dans le monde, et auteur des ouvrages La femme qui en savait vraiment trop () et La traque des lanceurs d’alerte ().

Résumé du livre :

Après avoir raconté l'histoire qu'elle a vécu au sein de la banque UBS (La Femme qui en savait vraiment trop, Cherche Midi), Stéphanie Gibaud constate les risques incroyables pris par les Lanceurs d'alerte. Au travers de son expérience personnelle et d'exemples concrets en France et à l'étranger, elle détaille la vie des lanceurs d'alerte et les raisons pour lesquelles ils sont devenus les parias de la société.

Les lanceurs d'alerte défrayent l'actualité depuis une dizaine d'années. Les cas emblématiques de Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer celles et ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Et pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning en prison, Stéphanie Gibaud, et bien d'autres sont dans une situation précaire, attaqués dans des procès sans fin et lâchés par les États.
La situation catastrophique des lanceurs d'alerte révèle que les démocraties dans lesquelles nous vivons sont de plus en plus dures avec les petits délits mais clémentes avec les dominants. La justice est au cœur de nos systèmes agonisants mais que les dominants ne veulent surtout pas les modifier tant ils en profitent.

La seule solution, pour Stéphanie Gibaud : se regrouper pour faire reculer l'impunité. 

Une émission majeure parce-que Stéphanie Gibaud parle longuement librement.

Sans doute la meilleure "vidéo" de Stéphanie sur le sujet.

Cette femme a véritablement vécu un enfer inimaginable, et ça n'est pas fini.

Ce qui est sidérant également, c'est de voir la connivence fraternelle des élites, tous partis confondus. C'est comme si ils faisaient corps contre tout élément sain qui ose dénoncer les turpitudes de certains d'entre eux.

Un must.

À voir absolument !

Sa Facebook : https://www.facebook.com/stephaniegibaudofficiel ().

En complément sur Stéphanie Gibaud :

En complément sur UBS :

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur L’Heure la plus sombre :

 

Lundi 14 Mai 2018 - News # 8398 

Politique & Eco n°170 - Pierre Jovanovic : Retraités, banques, faillite : Macron, Hollande en pire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste financier Pierre Jovanovic pour évoquer la politique d’Emmanuel Macron sur les retraites et les banques.

Source : TV Libertés.

À vomir ! 

Prenez le temps de regarder cette vidéo pour prendre la température : c'est à vomir !

Le gouvernement, les politiciens, les banquiers, et les spéculateurs, sont à pendre en place publique...

Un exemple : la banque allemande Deutsche Bank, annonce des pertes de 3 milliards d'Euros, et le lendemain annonce qu'elle a octroyé pour 2,8 milliards d'Euros de bonus à ses banquiers...  Les mecs, ça les dérange pas... La cupidité et le cynisme jusqu'au bout du bout.

Et pendant ce temps, on écrase un peu plus les pauvres, les retraités, et la classe moyenne, par de nouveaux impôts, taxes, et amendes injustes en tous genre..

Putain, c'est inique, et ça devient démentiel ! 

Jusqu'à quand va-t'on devoir supporter toutes ces injustices et toutes ces souffrances ???

Traîtres de politiciens, vous ne méritez que la mort ! 

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur retraite :

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

 

Vendredi 20 Avril 2018 - News # 7902 

 

Lutte des mondialistes contre les peuples et la démocratie : Michel Geoffroy, énarque : "Le monde est en train d'échapper à la super classe mondiale" :

SYNOPSIS :

Enarque et contributeur de la Fondation Polémia, Michel Geoffroy publie un réquisitoire contre la Super Classe Mondiale dont le représentant en France est bel et bien Emmanuel Macron. L’oligarchie veut imposer le chaos, notamment migratoire, mais l’auteur prévient :”Contre toute attente, l’oligarchie va échouer”.

Revigorant !

Source :  TVLibertés.

Quatrième de couverture :

En Occident on ne vit plus en démocratie mais en post-démocratie : les gouvernements ne gouvernent plus mais obéissent aux marchés et aux banques, les puissances d’argent dirigent les médias et les peuples perdent leur souveraineté et leurs libertés.

Pourquoi ? Parce que depuis la chute de l’URSS le pouvoir économique et financier s’affranchit du cadre national et veut gouverner à la place des États. Parce que la fin du communisme nous a libérés de la Guerre froide, et lui a succédé la prétention obstinée du messianisme anglo-saxon à imposer partout sa conception du monde, y compris par la force.

Ce double mouvement s’incarne dans une nouvelle classe qui règne partout en Occident à la place des gouvernements : la super classe mondiale.

Une classe dont l’épicentre se trouve aux États-Unis mais qui se ramifie dans tous les pays occidentaux et notamment en Europe. Une classe qui défend les intérêts des super riches et des grandes firmes mondialisées, sous couvert de son idéologie : le libéralisme libertaire et cosmopolite. Une classe qui veut aussi imposer son projet : la mise en place d’un utopique gouvernement mondial, c’est-à-dire la mise en servitude de toute l’humanité et la marchandisation du monde. Une classe qui manipule les autres pour parvenir à ses fins, sans s’exposer elle-même directement.

Avec La Superclasse mondiale contre les peuples, Michel Geoffroy dresse un portrait détaillé, argumenté et sans concession de la superclasse mondiale autour de cinq questions : que recouvre l’expression superclasse mondiale ? Que veut-elle ? Comment agit-elle ? Va-t-elle échouer dans son projet de domination ? Quelle alternative lui opposer ?

Un ouvrage de référence pour comprendre les enjeux de notre temps.

Michel Geoffroy est énarque, essayiste, contributeur régulier à la Fondation Polémia ; il a publié en collaboration avec Jean-Yves Le Gallou différentes éditions du Dictionnaire de Novlangue, dont la dernière aux éditions Via Romana en 2015.

Non encore évalué.

En complément sur mondialisme :

En complément sur peuple :

En complément sur démocratie :

En complément sur lutte :

 

Lundi 16 Avril 2018 - News # 7786 

Monnaie : Alors que les médias français cachent le risque colossal que l’euro pose à la Banque de France, le grand quotidien allemand Handelsblatt le révèle aux Allemands, et confirme ainsi les analyses de l’UPR… Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

En complément sur risque :

 

Lundi 9 Avril 2018 - News # 7576 

La démocratie au service de la Banque – Extrait de la dernière conférence d'Alain Soral au Théatre de la Main dOr :

SYNOPSIS :

Samedi 31 mars 2018, Alain Soral a tenu une conférence exceptionnelle à Paris. Exceptionnelle par sa portée symbolique : ce fut l’ultime conférence d’Alain Soral au Théâtre de la Main d’Or avant sa fermeture, après quinze ans de collaboration. Exceptionnelle par son contenu : « La France dans l’Empire...et son déclin inéluctable » est une synthèse des analyses du président d’Égalité & Réconciliation qui dévoile parfaitement les enjeux de notre époque et les rapports de force à l’œuvre !

Pour visionner la conférence, voir [ici] (). 

En complément sur Alain Soral :

       

Lundi 19 Février 2018 - News # 6851 

 

De pire en pire, du jamais vu :

Être un artiste, c'est un plan B, c'est toujours le résultat d'un échec.

Christine Angot, "On est pas couché", 17 Février 2018.

Je dois dire qu'on atteint des sommets. Comment cette femme peut-elle encore déclamer ses conneries et sa haine sur une chaîne publique ??? C'est ahurissant...

Pire, elle se déclare elle-même artiste... :

Est-ce que vous vous rendez compte que cette femme est payée avec l'argent de tous les Français, dont nombre d'artistes ?

La réaction légitime d'un artiste :

Lettre à Christine Angot d’un ARTISTE.

Chère pourriture terrestre… désolé, je ne trouvais pas d’autre qualificatif assez bas qui te corresponde.

Il m’est impossible de dire vous à une personne aussi porteuse de messages plus néfastes les uns que les autres, semaine après semaine. Ce serait t’accorder un début de respect.

Une fois de plus, une vidéo te concernant démontre à quel point la haine est ton pain quotidien et à quel point tu prends un malin plaisir à user de ta visibilité pour vomir ton mal de vivre.

Je te cite : “ÊTRE UN ARTISTE EST LE RÉSULTAT D'UN ÉCHEC, C'EST UN PLAN B”.
(France 2  le 17/02/2018)

J’ai beaucoup de mal à accepter et à supporter cette haine que tu as des autres, que chacun d’entre nous, ARTISTES, combattons au quotidien en ne faisant aucune différence des races, des couleurs, des religions, des orientations sexuelles. Oui, car les artistes sont la réponse aux maux de notre société. Tu sais ces ARTISTES que tu réduis à des ratés de la vie qui n’auraient pas été capables d’être garagiste, avocat ou boulanger, pour finalement choisir un PLAN B, à la limite de la mendicité.

Donc, chère pourriture (ça te va si bien), devrais je peut-être te rappeler que tu travailles sur une chaine TV du service public, au sein duquel travaillent de nombreux artistes. A commencer par des ARTISTES maquilleuses et maquilleurs qui, grâce à leur talent, arrivent à te rendre un tout petit peu moins diabolique à l’écran. Mais cela ne suffit pas, car il faudrait que la chaine engage aussi un dompteur de cirque pour t’apprendre à bien fermer ta gueule.

Christine, tu fais partie des sous races. Celles là même qui ne font que pourrir le monde au quotidien plutôt que de l’adoucir, surtout en ces temps où notre société aurait bien besoin d’apaisement. La douceur, tu ne dois pas connaître cela. La douceur de la musique, la douceur de la peinture, la douceur de la danse… Et non, puisque les artistes n’en sont pas à tes yeux, puisque pour toi ce ne sont que de vulgaire saltimbanques, des êtres perdus au détour d’un échec, tentant de se raccrocher à leur passion pour une minable existence.

Sache que pour ma part, j’ai le plus grand respect pour tout artiste passionné, même celui qui est piètre chanteur dans une pizzeria d’un village de 50 habitants. Car il donne lui. Il donne son bonheur et le partage. Sais tu ce que ça peut faire de faire sourire quelques personnes le temps d’un instant ? Permets moi d’avoir un gros doute sur la question.

Sache aussi que des ARTISTES, clowns, magiciens et autres, parcourent les hôpitaux apportant un peu de bonheur à des enfants malades et des personnes en fin de vie, oubliant la leur au passage. Ce sont ceux là aussi que tu insultes.

Alors maintenant, je vais t’expliquer un peu la vie… artiste n’est pas un métier. Artiste est un état de vie, une religion, une émotion unique, quelque chose qui se passe au fond du cœur de ceux qui ressentent le besoin de partager, offrir, faire rêver, donner de soi. Et bien souvent, les artistes meurent dans le plus grand silence par passion sans ne jamais réussir, alors qu’une autre vie leur aurait été bien plus facile à acquérir. Tu sais, une vie aussi facile que la tienne, payée par nos impôts pour dire des conneries.
 
Sais tu le courage qu’il faut lorsque l’on est artiste ? Sais tu au moins combien se sont cassé les dents 10, 15, 20 ans avant de gagner le moindre sou, même en étant talentueux à outrance ?

Sais tu combien d’artistes étaient des chefs d’entreprise ayant tout abandonné car quelque chose vibrait en eux, quelque chose qui les poussait à tout remettre en question.

Un artiste est aussi un sportif de haut niveau, un médecin, car il en faut du talent lorsque l’entrainement et la pratique ne sont pas les seuls fruits du succès. 
Ne penses tu pas qu’il faille avoir un sacré talent et être un ARTISTE dans son domaine pour opérer à cœur ouvert et sauver des vies ?  Mais peut-être que ces médecins talentueux font ils eux aussi partie de cette MINABLE ESPÈCE que tu insultes aujourd’hui. Peut-être qu’un jour tu diras que les médecins n’ont choisi ce métier par amour de l’argent ? Je ne serais tellement pas étonné.

Tu viens d’insulter, non pas un chanteur, mais toute une palette de professions d’artistes.
 
Les cadreuses, réalisateurs, éclairagistes, chefs opérateurs… Tous ces gens qui préparent avec talent les lumières qui pointeront chaque samedi sur ta face de cuvette de chiottes pour que la merde ne soit pas trop visible. Pendant que toi, dans ta loge, tu répéteras et chercheras le moyen de faire mal une fois de plus. Oui, de faire mal… ce seul talent que tu as, et pour lequel je t’accorde une maîtrise inégalable.
J’aurais tellement aimé être en face de toi sur ce plateau, pour que tu puisses avoir quelqu’un capable de t’anéantir verbalement et te faire ressentir la plus grande humiliation de ta carrière. 

J’ose espérer que de nombreuses pétitions se dresseront contre toi, pour que tu puisses enfin te faire virer et que ton cas serve d’exemple à ceux qui te succèderont. La haine est déjà largement partout, chaque jour, et n’a pas sa place à la télévision. Notre monde est trop fragile pour cela.
 
Salut chère pourriture.

Rachid Ferrache, un artiste français qui t’emmerde avec une passion artistique que tu ne saurais même imaginer. 

Il n'y a objectivement qu'une seule chose à faire : la foutre dehors du service public.

Normalement, après pareille incartade, elle devrait se faire dégager, tant le tollé du public va être immense. Bon débarras !

En complément sur Christine Angot :

       

Lundi 5 Février 2018 - News # 6604 

Politique & éco n° 157 : Pierre Jovanovic : La France, une république bancaire :

SOMMAIRE :

1. Les dessous de l’économie avec Natasha Königsberg

2. La France une république bancaire.
Olivier Pichon reçoit Pierre Jovanovic journaliste économique.

A. Des nouvelles de nos amis banquiers.
- Retraités : le coup de massue de Macron.
- Quand Bernard Arnault parle de l’irrationalité des marchés et de la folie mondiale.
- Hommage de Pierre Jovanovic à Jean-Christophe Mounicq.
- Les intérêts négatifs sur les bons du trésor à 10 ans.
- Le cancer des taux négatifs s’étend sauf pour les USA où ils restent positifs.
- Quand les banques payent pour éviter les procès, c’est en France : JP Morgan, BNP.
- Manipulation des taux de changes et association de malfaiteurs.
- Fake news les vraies : manipulation des comptes et faux bilans.
- Bruno Lemaire et la suppression des la garantie d’état sur les assurances vies.
- La conspiration des Enarques.
- Les comptes de la CGT révélés par le Cri du Contribuable, les banques, gros annonceurs du journal l’humanité.
- Les Saoudiens ont-ils financé la BCE en décembre 2017 pour lui permettre de boucler son bilan ?
- Qui paye commande. Le Katar exempté d’impôts en France.
- Faux bilans, fausses nouvelles, fausse monnaie... fausse blonde !

B. Inquiétudes sur l’économie mondiale, les Français à la peine.
- Da Gong agence de notation chinoise (source Reuters) dégrade la note américaine.
- Baisse du dollar conséquence de la dette US.
- Remontée consécutive de l’Euro, d’où baisse des prix  à l’importation, pas d’inflation possible bien que recherchée par la politique de la planche à Billet.
- Le pétrole de même, les français ne bénéficieront pas de la baisse.
- Quant la presse régionale se révolte contre  «  la voix de son maître ».le cas de La voix du Nord.
- Europe 1 en déclin mais que fait P. Cohen ? RTL résiste grâce à Gerra et Zemmour.
- Rencontres avec les lecteurs et les téléspectateurs, l’exemple des signatures à Soisson.
- Difficultés sociales en chaîne, les retraites payées en retard, les pensions de réversion de même.
- Prisons les véritables raisons de la crise ne sont pas évoquées, les droits de l’homme et l’islamisme. La ministre à la retraite !
- Embellie sur l’emploi VS liste des licenciements établie par P. Jovanovic.
- Discussion sur le cas Nutella, signe de pauvreté et /ou d’ensauvagement de la société ?
- Mesquineries d’état sur les cartes d’identité.
- Même les funérariums sont en faillite !

Une note funèbre pour conclure mais pour Pierre Jovanovic il y a une vie après la mort.

Source : TV Libertés.

En cours d'évaluation...

C'est pire que tout ce qu'on peut imaginer !

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Samedi 27 Janvier 2018 - News # 6441 

Stéphanie Gibaud, auteur du livre « La traque des lanceurs d'alerte », est interviewée sur RT France :

SYNOPSIS :

Dans LA GRANDE INTERVIEW, Stéphanie de Muru reçoit Stéphanie Gibaud auteur du livre «La traque des lanceurs d’alerte».  En dénonçant les malversations orchestrées par la banque UBS qui l’employait, cette lanceuse d’alerte a permis à la France de récupérer 12 milliards d’euros et de mettre la main sur 38 000 comptes offshore. Aujourd’hui Stéphanie Gibaud n’a plus d’emploi et vit avec le RSA.

Le site officiel de Stéphanie Gibaud est : https://stephaniegibaud.org ().

La page Facebook de Stéphanie : https://www.facebook.com/stephaniegibaudofficiel ().

Pour commander ses livres, voir [ici] ().

Une femme vraiment courageuse ! 

Tenez bon Stéphanie, le peuple est avec vous !

Suggestion : pensez à acheter son livre pour la soutenir financièrement ! 

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur Stéphanie Gibaud :

En complément sur Julian Assange :

En complément sur UBS :

 

Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6420 

France : la commission des finances dénonce une gestion opaque de la dette au seul profit des acteurs financiers. Voir [ici] ().

Les banques, les hedge funds, et les riches spéculateurs, s'empirent continûment pendant que le peuple se meurt lentement...

Ce monde est navrant. Et beaucoup de choses iniques sont rendus possibles à cause de nos traîtres de politiciens appuyés par nos médias de merde.

En complément sur dette :

En complément sur france :

En complément sur spéculation :

   

Mercredi 24 Janvier 2018 - News # 6375 

Dette, crédit, emprunt, banques, taux d'usure, et surrendettement : "Morts à crédit" :

SYNOPSIS :

Dans une société d'abondance où la tentation et la frustration sont omniprésentes, les techniques sont toujours plus subtiles pour attirer les consommateurs dans le piège des emprunts faciles.

Avec la crise financière de 2008, le surendettement a de nouveau augmenté en Europe.

Des victimes de la spirale du surendettement témoignent : 

Des associations comme Crésus en France viennent en aide aux personnes surendettées, souvent isolées et aux vies brisées. 

En Espagne, des citoyens mènent des actions collectives pour combattre les expulsions massives de familles, harcelées par leurs créanciers.

Cette enquête sur la spirale infernale du crédit est aussi instructive qu'inquiétante. Elle repose sur des témoignages forts de victimes de surendettement en France, en Allemagne et en Espagne. Jean-Louis Kiehl, président de l'association de lutte contre le surendettement Crésus, ainsi que des économistes et des sociologues allemands analysent bien le phénomène.

"Notre intérêt en tant que prêteur n'est pas d'endetter les gens parce-que à ce moment la l'argent qu'on prête on le retrouvera pas et on aura une perte au bout" dixit Vincent Mourix, Directeur Crédit France du Crédit agricole. Encore faudrait-il pour prêter que vous possédiez cet argent... On ne peut pas prêter quelque chose qu'on a pas Escroc ! Ce ne sont pas des prêts mais des crédits : vous créez l'argent ex-nihilo, c'est juste une écriture comptable, et vous terrassez des familles en leur imposant de rembourser quelque chose qui n'a pas d'existence propre. C'est inique !

Des prêts à 1223,6 % de taux d'intérêt annuel !!!

Et cela existe vraiment...

Pour 100 euros de crédit,
vous devez rembourser 1223 Euros au bout d'un an !


Ahurissant !

Quand aux sociétés qui font de l'usure, il faut les fermer, purement et simplement. Mais comme toujours, nos traîtres de politiciens ne font rien...
 

Tout montre qu'au niveau bancaire, les citoyens doivent reprendre le contrôle absolu. Le monde de la finance doit être entièrement revu et encadré strictement. Quand à la création monétaire, elle doit devenir une exclusivité des banques nationales placées sous la supervision des peuples.

Un documentaire de premier ordre, parce-que bien clair, didactique et profondément humain.

Un petit must.

À voir absolument !

En complément sur dette :

En complément sur crédit :

En complément sur emprunt :

En complément sur banque :

 

Jeudi 18 Janvier 2018 - News # 6249 

L'ancienne ministre des armée, Sylvie Goulard, recasée à la Banque de France ! Voir [ici] ().

Décidément, la politique, c'est comme l'énergie en physique : rien ne se perd, tout se transforme... Pitoyable !

Incompétente, ne ce sentant même pas française, elle est néanmoins nommée Sous-gouverneur de la Banque de France... Rien que ça !

Soyons clairs : elle n'est là pour servir la France et les intérêts de français mais juste pour prendre du pognon aux français. Une honte !

En complément sur Sylvie Goulard :

       

Lundi 13 Novembre 2017 - News # 5524 

Pierre Jovanovic sur TV Libertés ce 13 novembre : Politique & éco n°148 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic est l’invité d’Olivier Pichon. 90 minutes de « politiquement et économiquement incorrect » .

1 La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres.
- A la FED un petit nouveau : James Powell venu de Bankers trust.À
-  Sa politique : surtout ne rien faire, la hausse des taux n’est pas  à l’ordre du jour.
- Blythe Masters et la banque des cow-boys. (Bankers Trust)
-Quand la fortune des clients intéresse la Bankers Trust, aux USA, en France c’est la Société Générale qui capte les fortunes en déshérence.
-CIA et banques des accointances fortes.
-Quand la Belgique emprunte à trois mois.
-Mondialisation de la planche à billets.
-Les effets de la facilité monétaire : les boutiques vides, les rues des centres villes désertées, les maisons invendables.- Censure sur Facebook et Twitter : le poison mortel de l’économie mondiale ne doit pas être révélé.
-Les grands mythes sur la monnaie, Faust, Goethe, Dante et...Jacques Rueff.
 -Draghi et la BCE condamnés à continuer les facilités monétaires, prisonniers de la drogue dénommée QE.
-Une politique criminelle, Dante met en enfer un roi fabricant de fausse monnaie.
-Les intérêts de la dette payés par les Français vont aux banques étrangères.
-Les Français vont devoir faire comme les Grecs se défendre pied à pied !

2. La Fausse monnaie une maladie contagieuse.
-Et maintenant l’Arabie Saoudite et l’Algérie !
-Précédents yougoslave, vénézuélien, zimbabwéen.
-214 milliards de Riyals saoudiens injectés dans l’économie saoudienne et à l’extérieur(les dames de Marbella en savent quelque chose !) .
-«  Sans la planche à billet vos traitements ne seront pas payés » le chef du gouvernement algérien aux fonctionnaires.
-La baisse du prix du pétrole en question  plus les dettes algériennes au FMI.
-Risque de révolution consécutif en Algérie., la planche à billet conduit aux révolutions et à la dictature.À
- De quelques analogies avec la révolution française, la faillite de 1797, le redressement bonapartiste et son ministre des finances Martin Gaudin.
- Quelques exemples des villes de provinces visitées les effets délétères de la dépression économique : Besançon. Les vitrines « Potemkine ».
- L’opinion connaît désormais la responsabilité des banquiers !

3. Qui va payer, sanctions judiciaires ou sanctions par le marché ?
-La plus vieille banque italienne en faillite !
- Carrige, ancien mont de piété, fermetures et licenciements.
- Le Crédit Agricole rachète trois autres banques italiennes pour une bouchée de pain.
- Produits toxiques dans les comptes de banques.
- Quelle probabilité de hausse des taux?
- En 10 ans 25% des banques européennes ont fait faillite, source BCE !
- Le mythe de la reprise économique, la bourse dopée par la fausse monnaie.À
- Les retards de paiement se multiplient entre les entreprises, un signe inquiétant.
- Le modèle suisse menacé ,la BNS contrainte d’acheter des actions Apple au lieu de financer l’économie nationale.
- Et pour finir : « Picsou magazine » la liste des condamnations des banques pour malversations, délits d’initiés et autres turpitudes.
À- « Mort au pauvres ! » selon un rapport c’est sur les frais d’incident de compte des petits comptes que les banques gagnent le plus !
-Et « Paradise papers »  une arnaque pour faire mousser la presse ! 

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4925 

 Attention danger pour les peuples ! :


L’accord top secret qui doit dépecer les services publics :
 

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS - NDR : ou TISA en anglais) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/ ()

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger.

Source : le journal l'Humanité ().

Le but final est de détruire les États, de les rendre impuissants face au marché. Ce sont, en fin de compte, les sociétés privées et les multinationales qui vont faire leur loi. Les peuples ne pourront plus rien faire car la puissance publique sera rendue impuissante, paralysée, sans aucun recours légal contre elles.

C'est très très grave !

Nos politiciens sont des traîtres, je l'ai toujours dit...

En complément sur service public :

En complément sur danger :

En complément sur grave :

   

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Samedi 17 Juin 2017 - News # 4749 

Lamentable et scandaleuse atteinte au patrimoine : la commune de Lagny-le-Sec, dans l'Oise, détruit le château ont elle est propriétaire depuis 1995, pour y construire un espace multifonctions... Voir [ici] (), et [là] ().

Une forfaiture anti-France de plus de nos traîtres de politiciens.

C'est effarant quand on y pense...

Mais qui est le sale con ayant ordonné cette vilainie ?! Qu'il démissionne ou qu'on le pende !

Quand il s'agit de trouver 1000 milliards d'euros pour sauver des banques qui ont spéculé ça ne pose aucun problème, mais pour trouver quelques millions pour sauver notre patrimoine unique, là il n'y a plus personne... On voit où sont les priorités de notre traîtres de politiciens...

En complément sur lamentable :

En complément sur scandale :

En complément sur effarant :

En complément sur château :

En complément sur patrimoine :


Lundi 5 Juin 2017 - News # 4541 

Les banques et les personnes en difficultés : TV Libertés reçoit Michel Guillaud, président de l’association France conso banque, pour évoquer les personnes en situation de fragilité financière et la déclaration des comptes à l’étranger :

En complément sur banque :

En complément sur consommateur :

     

Dimanche 21 Mai 2017 - News # 4234 

Les banques : expertes en évasion fiscale :

En complément, il y a ce livre : "Ces 600 milliards qui manquent à la France". Voir [ici] ().

En complément sur évasion fiscale :

En complément sur fraude fiscale :

En complément sur banque :

   

Jeudi 11 Mai 2017 - News # 4029 

Mai 1981 fut un mois de grande activité, car c’était la préparation de l’arrivée au pouvoir de François. J’essayais d’apporter tout ce qu’il y a de meilleur en moi, pour que ces rêves d’avoir une société socialiste, quoique à l’européenne, deviennent réalité.

Mais bien vite j’ai commencé à voir que cette France juste et équitable ne pouvait pas s’établir. Alors je lui demandais à François : Pourquoi maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais offert ? Il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir.

J’appris ainsi que d’être le gouvernement, être président, ne sert pas à grand-chose dans ces sociétés sujettes, soumises au capitalisme. J’ai vécu l’expérience directement durant 14 ans. Même s’il essayait d’éviter le côté le plus négatif du capitalisme, les rêves ont commencé à se briser très rapidement.

En France, on élit, et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. La France est-elle une démocratie ? Une puissance mondiale ? Je le dis en tant que Française : cela ne veut rien dire.

Danielle Mitterrand
dans un entretien réalisé par Hernando Calvo Ospina le 28 Octobre 2005.

Édifiant et terrible, pas vrai ?

Je pense néanmoins qu'on peut y arriver, mais cela demande des élus ayant du courage politique.

Il faut utiliser la méthodes des petits pas à cliquet : de petites mesures sur lesquelles le capitalisme ne peut revenir en arrière, et qui s'imposent comme urgentes, vitales, et naturelles, pour tous et pour tous les États.

Il faut aussi s'allier dans ce projet avec des États qui ont commencé à changer parce-que leur peuple a commencé à s'éveiller politiquement : l'Islande, l'Irlande, le Venezuela, la Russie, l'Espagne, la Grèce, etc.

On peut y arriver. Mais surement pas avec Macron.


Samedi 6 Mai 2017 - News # 3911 

Liste très complète mais non exhaustive des soutiens d’Emmanuel Macron, le candidat du Parti de la presse et de l’argent :

Patrons et banquiers

Responsables politiques

Responsables politiques étrangers (la plupart ont manifesté leur soutien après le 1er tour)

Intellectuels et journalistes

Artistes et vedettes de la télé

Sportifs

Personnalités ayant appelé à voter pour Emmanuel Macron après le 1er tour

Source : [Rutpures] ().

Une belle brochette de vendus et de personnes dont la grande majorité sont tout à fait détestables pour différentes raisons objectives...


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3050 

 

Emmanuel Macron : le suppôt contre le peuple des grandes banques : à Londres, il a dragué les banquiers pour les faire venir à Paris après le Brexit... Voir [ici] ().

 Je pense que la France et l'Union européenne sont un espace très attractif en ce moment.
 Du coup, dans mon programme, je ferais tout pour les rendre attractifs et prospères.
 

 

Dit autrement, il va sacrifier le peuple français sur l'autel de l'attractivité fiscale, de l'attractivité de cotisations patronales moins élevées (et donc moins d'avantages sociaux pour le peuple), pour une maximisation des profits.


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3043 

La Banque de France met en circulation le 4 Avril 2017 un nouveau billet de 50 €. Voir cette [vidéo] ().

En complément, voyez aussi "La Banque de France, le 1er imprimeur européen de billets en euros" : voir cette [vidéo] ().


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3035 

 

Vu de Grande-Bretagne : « Macron, candidat fabriqué, chéri de l’élite parisienne, marié à une grand-mère, et sans un seul ami ». Voir [ici] ().

Ils sont bien ces Anglais : ils voient clair !

Et, en plus, ils ont osé rependre leur souveraineté en votant le Brexit. 

SAUVEGARDE DE L'ARTICLE SUR LES CONSEILS DE Dreuz.info :

3 avril, 15h05 : Avertissement. si vous lisez cet article, faites en une sauvegarde, il se peut que nous devions le supprimer à la demande de son auteur.

Ben Judah du Times britannique a accompagné Emmanuel Macron dans sa campagne électorale. Ce qu’il en dit, vu de Grande-Bretagne, est rafraîchissant, ce n’est certainement pas l’idolâtrie béate de BFMTV.

Extraits.

On est assis en seconde classe pour la seconde fois de sa campagne, et le politicien de 39 ans me serre la main. Son regard bleu perçant qui vous fixe avec persistance, au bout d’un moment, est dérangeant et donne envie de regarder ailleurs.

L’élection survient dans un climat de sentiment anti-européen croissant, de chômage massif, de terrorisme et de tensions ethniques latentes partout en France.

Une série d’attaques a répandu la peur des enclaves islamistes et des banlieues de non-droit. Parmi les sites internet politiques les plus fréquentés, 7 sont islamophobes ou antisémites. Pourtant, tandis que sa rivale parle d’écroulement social, Macron tente de vendre une vision optimiste.

Macron veut que la France soit de nouveau jeune et confiante. Imaginez Steve Jobs parlant de l’économie française. Et il répète sans cesse son mantra : la gauche et la droite sont épuisées, dépassées, usées. Nous avons besoin d’une rupture, d’innover, oser — ou risquer de nous écrouler complètement. Avec En Marche !, il a fait ce que beaucoup d’anciens proches de Tony Blair, de gauchistes démocrates et ce qui reste de Tories ont fantasmé : créer un nouveau parti qui soit devant dans les sondages.

Les pensées de Macron sont pour la France des banlieues, les pneus qu’on brûle et Charlie Hebdo. « Je ne veux pas tomber dans la guerre civile. » « L’argument de la droite et de l’extrême droite vise l’islam et mêle l’islam au terrorisme, c’est une erreur. C’est tomber dans le piège des jihadistes. Ca nous emmène vers la guerre civile. Vers le point où l’on doit dire que ces 4,5 millions de citoyens français musulmans sont le problème. »

Nous nous rendons à un meeting En Marche ! à Bordeaux. Assise près de lui, ressemblant à une Jane Fonda française, se trouve la femme qui est toujours à ses côtés : Brigitte Macron, 63 ans. C’est sa femme, pas sa mère — 24 ans son aînée. Parfum de scandale, elle était sa professeur d’art dramatique à l’école ; ils ont développé une relation intime quand il n’avait que 17 ans, et il avait le même âge que l’un de ses enfants [En France, l’âge limite pour une relation sexuelle délictuelle avec un mineur est relevé à la majorité civile (18 ans) dans le cas de relations entre un mineur et une personne ayant autorité par sa fonction. Il s’agit alors d’une circonstance aggravante et la peine de prison est relevée de deux à cinq ans]

« Emmanuel est très bon acteur, » dit-elle en plaisantant. « Il était dans ma classe. »

Ils ont l’air bizarres ensemble avec leur alliance identique en argent. Pourtant, plus vous les regardez, comment ils se touchent, échangent des regards et plaisantent ensemble, plus vous voyez leur amour l’un pour l’autre — et c’est une connexion qu’on ne peut pas feindre.

Macron prépare déjà son premier coup de téléphone à la Maison-Blanche [jusqu’à aujourd’hui, le président américain a refusé de prendre François Hollande au téléphone et de le rencontrer – alors qu’il a parlé et invité des dirigeants de pays bien moins importants sur la scène internationale comme l’Espagne]. « Trump a été élu par le peuple américain, » dit-il en souriant [et cette phrase est totalement creuse]. « J’attends de voir ce qu’il va confirmer en matière de stratégie. Par-dessus tout, j’attends de voir s’il clarifie sa stratégie concernant les relations internationales, car je n’ai pas l’impression que c’est totalement clair aujourd’hui. [Pourtant la stratégie du Président Trump est très claire au contraire : l’Amérique d’abord. Toute action doit passer par le test suivant : est-ce que cela peut bénéficier au peuple américain.]

Les plus déjantés pensent que Macron a une double vie en tant que franc-maçon — et, apparemment parce qu’il a travaillé à la banque Rothschild, qu’il est un agent de la conspiration juive pour dominer le monde, bien qu’il soit allé dans une école catholique. Tapez “Macron est-il…” dans Google et le premier résultat sera “juif” — Et juif, il ne l’est pas.

Macron est sans aucun doute l’une des personnes les plus fermées que j’ai rencontrées, et tellement lisse qu’il pourrait glisser d’une paire de menottes. La plupart des proches de Macron, des amis d’école et beaucoup de ses supporters n’arrivent pas non plus à mettre le doigt sur qui il est vraiment.

J’ai approché certains de ses amis qui le connaissent le mieux. De nos conversations, trois choses m’ont frappé.

Arnaud Dartevelle, un ami d’école à Amiens et maintenant professeur d’histoire dit de lui :

“Il garde une partie de lui secrète”. “Il a ce don de se faire facilement des relations depuis son plus jeune âge, sans jamais révéler toute sa personnalité, et en gardant ses distances.” 

“On parlait politique tous les jours depuis qu’on était très jeunes”. “Je ne suis pas surpris de le voir en politicien… Il a toujours aimé être le centre d’attention.”

“Il était littéralement philosophique, avec une voix douce et des cheveux longs,” se souvient son ancien copain de classe Antoine Joannes, qui travaille maintenant à la télévision. “Et un jour, j’écarquille les yeux et je le vois à la télé, complètement coincé, avec une cravate serrée, parlant d’économie comme conseiller du Président Hollande.”

Au lycée jésuite d’Amiens La Providence, Macron, Dartevelle et Joannes étaient dans le groupe de théâtre de Madame Brigitte Auzière. La relation d’amour interdite entre Emmanuel et son professeur commença lors d’une pièce de théâtre au sujet d’un politicien rendu fou par un dramaturge. Il avait 17 ans.

 Macron se disait “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac” 

Ceux qui ne sont pas envoûtés par son magnétisme, comme Dartevelle, voient en Macron quelque chose comme l’anti héros de Balzac Eugène de Rastignac, l’intrigant provincial que rien n’arrêtera pour séduire les femmes et réussir à Paris.

“C’est un séducteur très doué,” dit de lui Christian Monjou, son ancien professeur d’Anglais à Henri-IV.

Macron a commencé à travailler comme assistant pour le philosophe Paul Ricœur, lequel le poussa à entrer à Sciences Po. Là, il enterra ses ambitions littéraires et arrêta d’écrire de la poésie pour la politique. Ses dissertations étaient sur Machiavel, et il écrit dans un manifeste qu’il était “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac”.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En parlant avec Macron dans le train, une chose répétitive devenait claire. Il est évasif quand il s’agit de politique, transformant tout en questions philosophiques, abstraites, ou en bottant en touche avec une avalanche de données.

Quand on parle d’Histoire de France, il contrôle la situation, et me regarde dans les yeux, mais en politique étrangère, j’ai l’impression qu’il récite un discours. Je m’en suis encore rendu compte durant son premier débat télévisé avec les cinq principaux candidats. Le Pen lui a lancé : “Vous avez un talent fou. Vous avez parlé pendant sept minutes, et vous n’avez rien dit.” Des proches de Macron ont avoué qu’elle avait fait mouche.

Bien qu’il fait campagne contre le système, Macron est en réalité son plus parfait produit. Et je réalise à quel point la fusion du technocrate et du banquier sera efficace pour les négociations de Brexit.

Assis avec Macron, il est impossible de ne pas voir le jeune Tony Blair, qui n’avait que 43 ans lorsqu’il est entré à Downing Street. “J’ai beaucoup de respect pour ce qu’a fait Tony Blair,” dit Macron.

Inquiet, Jacques Attali qui l’a présenté à François Hollande fait remarquer que malgré les slogans, il n’y a rien de moins révolutionnaire que les employeurs de Macron, ses réformes structurelles libérales, et les modestes réparations qu’il veut apporter au système. “Soit maintenant, soit dans cinq ans, une de ces deux choses va se produire — soit on fait les réformes nécessaires, ou nous élisons le Front National et nous quittons l’Union européenne et l’euro, et on doit tout recommencer.”

En arrivant à Bordeaux pour le meeting, je me glisse au premier rang, regardant Brigitte regarder Emmanuel. Ils se regardent constamment pendant qu’il parle. Le prof d’art dramatique l’évalue continuellement en hochant de la tête.

Les yeux d’Emmanuel lui disent qu’il fait du mieux qu’il peut.

Avec l’air des mauvais jours de Barack Obama, il change subitement de rythme. Il affronte Le Pen : “il ne faut rien céder au parti de la haine.” Quelque chose rempli ses yeux, Brigitte tombe en pleurs, et comme la foule (la salle est moins que pleine) chante “Macron président !” — on peut voir qu’ils sont terrifiés de ce qui les attend à l’automne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduit et adapté de l’anglais par Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : thetimes.co.uk ()


Samedi 1er Avril 2017 - News # 3014 

Comment la Banque de France imprime les billets de 20 €. Voir cette [vidéo] ().

C'est un sacré boulot, nécessitant pas mal de machines.

Incroyable : en voulant recadrer une image de billet, le logiciel de retouche d'image Adobe Photoshop a refusé : "Cette application ne permet pas la retouche de billets de banque". Vous pouvez le vérifier en sauvegardant sur votre disque dur l'image du billet de 20 € présent sur cette page (), puis en essayant de l'ouvrir avec Photoshop.  Étonnant...


Mardi 8 Novembre 2016 - News # 1598 

L’ordonnance est passée en France : désormais, une banque pour se renflouer pourra ponctionner les comptes de ses clients. Voir [ici] (). La kleptocratie institutionnalisée... Rien n'arrête désormais nos "élites" dévoyées et nos traîtres de politiciens.


Vendredi 18 Décembre 2015 - News # 1188 

Une information qui tue, et qui prouve que Manuel Valls est un libéral néofasciste : Manuel Valls a félicité l’opposition vénézuélienne libérale et atlantiste pour sa victoire aux élections législatives contre le parti de la révolution bolivarienne du Président Nicolas Maduro (et de feu Hugo Chavez). Voir [ici] (). Quand on pense qu'il y a encore des millions de français votant pour les socialistes, cela laisse pantois. Si les gens au pouvoir en France étaient véritablement des socialistes, ils appuieraient la révolution bolivarienne qui travaille en faveur de la justice sociale et de l'intérêt général contre les intérêts particuliers et les intérêts étrangers hostiles aux Venezuela. Citoyens socialistes : vous avez là une preuve, un marqueur fort, qu'on vous trompe, et que vos chefs sont du côté des États-Unis, des multinationales, de la banque, des libéraux, et de l'Empire americano-mondialiste qui pille les États, et ruine les peuples pour son seul profit. Réveillez vous !


Mercredi 10 Septembre 2014 - News # 961 

Selon Rolands Dumas, "La France est devenue le chien d’avant-garde de l’Alliance". Voir [ici] (). Et il a pas tort. Nous sommes devenu le caniche des États-Unis, nous avons perdu tout sens d'indépendance, et nous jouons même contre nos propres intérêts. La Russie est un allié naturel de la France, alors que les États-Unis ne cessent de nous torpiller que ce soit par l'Europe, par l'économie (Obama obligeant par exemple Renault à quitter l'Iran au profit des constructeurs américains), par la banque (les attaques récentes contre la BNP), en Afrique, etc.


Mercredi 20 Mars 2013 - News # 440 

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a averti Chypre que tant que les termes du plan de « sauvetage » étaient rejetés, les banques ne pourraient être en mesure de rouvrir. Voir [ici] (). Olé ! Ça devient plus chaud là... Je trouve que la crise chypriote révèle de plus en plus de choses très intéressantes... Ça se précise, ça se précise. Quoi qu'il en soit, sortez votre argent des banques au plus vite ! En France, ça va d'abord être différent : ils vont chercher à prélever encore plus d'argent : augmentation des impôts de toute les manières possibles, amendes, etc. Le problème, c'est lorsqu'une première banque va faire défaut : ses distributeurs seront inopérants et ses agences fermées, et là, ca va faire tache d'huile : les gens vont prendre peur et vider les DAB des autres banques, ce qui va induire une réaction en chaine. Alors n'attendez pas : prenez les devants : mettez le plus de cash que vous pouvez de coté, et NE LE DITES À PERSONNE, et PERSONNE c'est PERSONNE !


Mercredi 16 Janvier 2013 - News # 350 

L'Allemagne va rapatrier tout son or de France et une partie des États-Unis.  Voir [ici] (). Ça pue... Comme je ne cesse de le dire, il est clair que pour restaurer la confiance partout dans le monde, revenir à un étalon or est indispensable. Les banques centrales, et certains pays comme notamment aussi la chine, s'y préparent, vous êtes prévenus ! Pour en savoir plus, voyez cette [vidéo] (). La monnaie flottante, imprimée à l'infini par des faux-monnayeurs institutionnels, ça suffit !


Jeudi 18 Octobre 2012 - News # 252 

Jean-Marie Steg, ancien directeur général des banques CitiGroup, Goldman Sachs et Lazard Frères, aujourd'hui senior advisor chez Blackstone, affirme qu"En France, on ne bougera vraiment que le jour où on mettra sa carte de crédit dans l’ATM (NdR : c'est-à-dire le distributeur automatique de billets) et que ça ne sortira pas… [...] Je pense que ce jour-là se profile". Voir cette [vidéo] (). À noter le visage blême et stupéfait des autres invités sur le plateau, qui restent sans voix, comme se disant intérieurement "Mais il est fou de dévoiler publiquement une pareille information". Cela dit, Jean-Marie Steg n'est pas n'importe qui, et il a manifestement des années d'expériences dans direction et la gestion d'une banque. Un autre signe montrant que quelque chose de grave couve.


Lundi 25 Juin 2012 - News # 216 

France : les carottes sont cuites pour les banques. Tous les signes de retenue de cash par les banques sont au rouge. Retirez au plus vite votre argent pour ne pas vous retrouver à court de liquidités ou tout perdre. Ceci n'est pas une plaisanterie : il ne vous reste plus beaucoup de temps avant les bankruns suivis des bank holidays. Voir [ici] ().


Mercredi 13 Juin 2012 - News # 202 

Alerte ! Des débuts de bankrun ont lieu en France. Retirez vite vos économies des banques, le début de la fin est proche... Voir [ici] ().
De plus, si la Grèce sort de l'Euro, ce qui plus que fortement probable, les retraits aux DAB seront limités partout en Europe. Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .