Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

105 News

Samedi 13 Juillet 2019 - News # 18811 

L’influence américaine dans les organisations internationales, conférence de François Asselineau, enregistrée le 18 Janvier 2015 à Saint Ouen (93) :

SOMMAIRE :

– Introduction: révélations de François Mitterrand après 14 ans à l’Elysée. 
1 – L’influence américaine sur la « construction européenne »
2 – L’infiltration de la Commission européenne par les relais d’influence américains 
3 – L’influence américaine sur le « sauvetage de l’euro » en 2011 
4 – L’influence américaine sur le FMI 
5 – L’influence américaine sur la Banque Mondiale 
6 – L’influence américaine à l’ONU 
7 – L’influence américaine à la Cour Pénale Internationale 
8 – L’influence américaine sur les opinions publiques occidentales 
9 – L’influence Américaine sur le Prix Nobel de la Paix Nous savons tous qui reçoit le prix Nobel de la Paix. 
– Savez-vous qui donc attribue ce prix Nobel ? 
– Conclusion

Non évalué.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur influence :

     

Samedi 6 Juillet 2019 - News # 18663 

François Asselineau (UPR) décrypte le nouveau visage de l’Union Européenne - Le Samedi Politique - TV Libertés :

SYNOPSIS :

Ursula Von der Leyen et Christine Lagarde, principales nouvelles figures de l’Union Européenne.

Six semaines après les élections européennes, les nouveaux grands patrons de l’UE ont été nommés. A la tête de la Commission, pour remplacer l’inénarrable Jean-Claude Juncker, une Allemande proche d’Angela Merkel, Ursula Von der Leyen. Du côté de la BCE, c’est la Française Christine Lagarde qui quitte son poste au FMI.

Malgré les résultats des élections, les nouvelles orientations des instances européennes ne semblent pas prêtes de changer.

Qui sont ces nouveaux dirigeants ? A quoi faut-il s’attendre ? François Asselineau décrypte l’actualité de l’UE.

Une fois de plus, on peut constater que l'Union Européenne n'est pas démocratique : les nouveaux dirigeants sont honnis par le peuple et les élections, et pourtant ce sont eux qui ont désormais el pouvoir... 

Une dictature qui ne dit pas son nom, voilà la réalité de l'Union Européenne.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Union Européenne :

     

Vendredi 5 Juillet 2019 - News # 18640 

Choisie suite au caprice de Macron, l’Allemande Ursula von der Leyen, future présidente de la Commission européenne, est une ultra-atlantiste passionnée. Voir [ici] ().

On est dans la merde... : les choses vont continuer, mais en pire.

En complément sur Ursula von der Leyen :

En complément sur atlantisme :

     

Mardi 2 Juillet 2019 - News # 18560 

L'Allemande Ursula von der Leyen prend la tête de la Commission, et la Française Christine Lagarde celle de la BCE. Le Premier ministre belge Charles Michel prend la présidence du Conseil Européen. Voir [ici] ().

Christine Lagarde à la BCE + Charles Michel à la la présidence du Conseil Européen : c'est très inquiétant car l'Union Européenne va encore se ducrir, et les partis populistes comme les libertés vont en souffrir.


Dimanche 30 Juin 2019 - News # 18503 

 

Libre-échange : Avec le scandaleux accord Union Européenne-MERCOSUR, la Commission européenne accélère encore la disparition des agriculteurs français. Voir [ici] ().

Bref, on se fait encore avoir par la Commission, et Christiane Lambert est une conne.

En complément sur Union Européenne :

En complément sur MERCOSUR :

     

Mercredi 19 Juin 2019 - News # 18239 

Économie et monnaie : L’Italie, la Commission européenne et les «Mini-BoTs». Voir [ici] ().

Là, avec les Mini-BoTs, on va commencer à passer au choses un peu sérieuses... J'ai hâte de voir ça. 

En complément sur économie :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

En complément sur Mini-BoTs :

En complément sur Italie :


Vendredi 14 Juin 2019 - News # 18129 

La Commission européenne a convaincu Google, Facebook et Twitter de censurer Sputnik parce-que la Russie aurait «influencé» les élections européennes. Voir [ici] ().

C'est du délire putain...

En complément sur censure :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Sputnik :

En complément sur européennes :

 

Mercredi 12 Juin 2019 - News # 18072 

Le soutien très calculé de Macron à Angela Merkel pour la présidence de la Commission européenne. Voir [ici] ().

Putain ! La grosse à la présidence. Elle va ouvrir les vannes de l'immigration, mais cette fois-ci au niveau européenne.

Il ne faut pas que cette femme accède à ce poste !

Mais quel nabot de crétin malfaisant ce Macron !

En complément sur Angela Merkel :

En complément sur Commission européenne :

     

Dimanche 9 Juin 2019 - News # 18000 

En dévoilant ce que doit être la politique de la France pour 2019 et 2020 à l’occasion des GOPÉ, la Commission européenne confirme que l’Union Européenne est une dictature. Voir [ici] ().

En complément sur Union Européenne :

En complément sur GOPÉ :

En complément sur dictature :

   

Jeudi 6 Juin 2019 - News # 17958 

EDF : L'incroyable arnaque de la hausse du prix de l'électricité - Par Henri Sterdyniak :

SYNOPSIS :

La Commission Européenne impose la mise en concurrence d'EDF... qui doit donc augmenter les tarifs de son électricité, pour que ses concurrents puissent être compétitifs ! Dans la chronique éco, Henri Sterdyniak dévoile les dessous d'une hausse injustifiable qui va coûter 600 millions d'euros aux français.

Une fois de plus si cela était encore nécessaire à certains (je pense notamment aux européistes), voici un autre exemple de la dictature de l'Union Européenne : la Commission européenne nous impose des mesures contraires à nos intérêts : contraires aux intérêts des citoyens, et contraires aux intérêts de la France.

Enfin, rappelons que la Commission européenne est composée de gens non élus. En plus. Une dictature qui ne dit pas son nom cette Union Européenne.

Frexit !

En complément sur EDF :

En complément sur électricité :

En complément sur Henri Sterdyniak :

En complément sur arnaque :

 

Mercredi 5 Juin 2019 - News # 17925 

La Commission européenne veut placer l'Italie en déficit budgétaire excessif. Voir [ici] ().

Ça y est les abeille attaquent.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Italie :

     

Lundi 27 Mai 2019 - News # 17705 

Olivier Delamarche : la croissance par la dette prépare un cataclysme - Poléco n°217 :

SYNOPSIS :

1) Un modèle économique basé sur la dette
- La socialisation des dettes, un processus sans fin depuis 2008
- La reprise des facilités monétaires, la FED comme la BCE, depuis octobre 78
- Obama, destructeur de la classe moyenne américaine
- Les Chinois n’achètent plus les bons du trésor américains
- Stopper à tout prix la hausse des taux
- Faut-il se moquer de la dette ?
- La dette est partout jusque dans vos retraites, vos livrets A, vos produits d’épargne
- Séparer banques de dépôts et banques d’affaires ?
- L’imposture des stress-tests, non les banques ne vont pas bien
- Après avoir fait payer les contribuables (2008), au tour des épargnants

2) Planche à billets à vie !
- Risque de faillites de banques en chaîne
- Nous sommes en récession, un risque de 30% du PIB
- L’examen de la croissance américaine, un chiffre sujet à caution
- Pour produire 1 $ de PIB, il faut 7 $ dollars de dette
- Pourquoi n’y a-t-il pas de croissance hors dette ?
- Les banques centrales vers 100% du PIB rachètent le capital des entreprises, ce n’est pas leur job
- La France attractive pour les capitaux ?
- Inflation probable, monnaie de singe en vue
- Pourquoi met-on en prison les faux monnayeurs et pas M. Draghi qui fait la même chose ?
- Le Cave se rebiffe : élections européennes
- L’euro : une chimère ?
- L’espace euro : une course de handicap, les mules courent avec les purs sangs
- La richesse du sud siphonnée par le nord
- Les pertes de pouvoir d’achat de la France et de l’Italie, Gilets Jaunes et votes italiens

3) Le jour où l’Italie partira
- Un récit édité chez Feltrinelli
- France, Italie, Espagne, victimes annoncées de l’euro
- L’Italie ne fera pas comme la Grèce, Salvini n’est pas Tsipras
- L’Italie prépare son coup. Faire porter la responsabilité de son départ à la Commission européenne
- La vérité nous oblige à dire que la sortie de l’euro ne sera pas un long fleuve tranquille
- La France devrait suivre ?
- Retour en France, la cinquième économie du monde et sept mois de révoltes populaires
- Un président autiste
- Crise de la dette, plus récession, un mélange explosif !
- La baisse des impôts selon Darmanin, un enfumage, la dette et l’Europe l’empêchent
- Les GAFA, la vraie question : pourquoi des firmes multinationales payent 5 à 6 % d’impôt sur les sociétés quand les PME en France en sont à 33% ?
- Les paradis fiscaux sont partout
- Ultime réflexion sur l’aveuglement de nos supposées élites

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

En complément sur dette :

   

Vendredi 24 Mai 2019 - News # 17633 

Élections européennes : le vrai pouvoir du Parlement européen - Par Osons Causer :

Encore une vidéo indépendante qui confirme les analyses de l'UPR !

FREXIT !

Seule erreur de la vidéo : c'est la Commission Européenne qui a le dernier mot DANS TOUS LES CAS. Dernier exemple en date : l'exemple du Glyphosate où un commissaire européen a balayé d'un revers de main le vote d'interdiction pourtant décidé par le Parlement européen.

À voir absolument !

En complément sur Européennes :

En complément sur Parlement européen :

En complément sur Osons Causer :

   

Vendredi 24 Mai 2019 - News # 17632 

Lobbying encore : La Commission européenne prévoit de multiplier par 22 ses financements à l’industrie de l’armement. Voir [ici] ().

En complément sur Commission européenne :

En complément sur armes :

En complément sur lobbies :

   

Mercredi 22 Mai 2019 - News # 17575 

Union Européenne : Voyage au coeur de la machine - Par Le Fil d'Actu :

SYNOPSIS :

Les 24 et 25 avril derniers, le Fil d'Actu était invité à la Commission européenne pour un "voyage d'étude pour influenceurs", destiné à "défaire nos idées reçues sur l'UE". Nous y avons vu des choses effrayantes. Et comme on avait nos caméras, aujourd'hui, on vous montre tout. Bienvenue au cœur de la machine...

Non évalué.

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Le Fil d'Actu :

     

Mercredi 22 Mai 2019 - News # 17574 

Dictature de l'Union Européenne : Guillaune Roty, un fonctionnaire à la représentation de la Commission européenne, confirme ce que François Asselineau ne cesse de dénoncer : les États n'ont d'autre choix que de se soumettre aux décisions antidémocratiques et aux GOPE de la Commission européenne sinon ils sont sanctionnés par des amendes :

Édifiant !

À voir absolument !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Dictature de l'Union Européenne :

En complément sur GOPE :

En complément sur Union Européenne :


Lundi 20 Mai 2019 - News # 17521 

Lorsque la Commission européenne fait de la propagande mensongère sur l'Union Européenne à l'occasion des élections européennes, et que les internautes lui répondent :

Décidément, elle est "belle" cette saloperie d'Union Européenne antidémocratique...

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur propagande mensongère :

En complément sur européennes :

 

Jeudi 16 Mai 2019 - News # 17433 

Propagande subventionnée par la Commission européenne à destination des enfants. :

Ah, elle est jolie la dictature de l'Union européenne...

Inique et pitoyable ! 

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union européenne :

En complément sur propagande :

   

Vendredi 10 Mai 2019 - News # 17268 

Mise au point - GOPÉs : L'Union Européenne impose ses lois !

SYNOPSIS :

Charles-Henri Gallois et Lauriane Mollier (de la chaîne youTube Vue autrement), démontrent que les grandes orientations des politiques économiques que publie la commission européenne chaque année, sont bien des directives OBLIGATOIRES qui sont imposées à la France sous peine de sanctions.

Comme quoi, les GOPÉs sont bien obligatoires puisqu'il y a des sanctions financières fortes pour les États récalcitrants, et jusqu'à ce qu'ils obtempèrent.

À voir !

En complément sur GOPÉ :

En complément sur Charles-Henri Gallois :

En complément sur Lauriane Mollier :

   

Samedi 4 Mai 2019 - News # 17102 

Jean-Claude Juncker révèle que les eurosceptiques seront privés de postes à la Commission quels que soient les résultats des élections. Voir [ici] ().

Décidément, cette Union Européenne est antidémocratique, une vraie dictature.

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Commission européenne :

   

Lundi 18 Mars 2019 - News # 15798 

Philippe de Villiers : " Moi je suis un Gilet Jaune de souverainisme" - Les Incorrectibles - Sud Radio :

SYNOPSIS :

📋 L'homme politique, essayiste et fondateur du Puy du Fou, Philippe de Villiers, est l'invité d'Eric Morillot dans #LesIncorrectibles sur Sud Radio.

📋 Il nous parlera de la Nouvelle-Zélande, du terrorisme, des Gilets Jaunes, d'Emmanuel Macron, du Puy du Fou, de Marine Le Pen, de la commission européenne, des européennes 2019, de François-Xavier Bellamy et de bien d'autres sujets polémiques.

Non évalué.

En complément sur Philippe de Villiers :

En complément sur souverainisme :

     

Mercredi 6 Mars 2019 - News # 15471 

«Antisémitisme impensable»: un char du carnaval d'Alost fait réagir la Commission européenne. Voir [ici] ().

Ça pourrait très bien être un false flag, une manoeuvre délibérée destinée à dire "Vous voyez, l'antisémistisme revient, alors on va..." et imposer ainsi une nouvelle loi liberticide.

En complément sur antisémitisme :

       

Mardi 13 Novembre 2018 - News # 12606 

L'Italie refuse de plier face à Bruxelles et maintient son budget. Voir [ici] ().

Bravo les Italiens !

À mort la smart dictature de l'Union Européenne néolibérale qui écrase les peuples et détruit les Nations !

Vive le populisme !

À bas la fausse démocratie représentative, non représentative, noyautée et piratée par tous les lobbies !

En complément sur Italie :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Commission européenne :

   

Jeudi 1er Novembre 2018 - News # 12344 

45 ANS d'échecs : Suppression des CDAC et CNAC sur l'Ensemble du territoire - Par Martine Donnette de l'association "En toute franchise" :

Bonjour à tous,


Cela fait 24 ans, que nous luttons contre :

A/ des projets qui ne respectent pas :
1.       les droits fondamentaux des commerçants artisans,
2.       les règles des PLU – Plan Local d’Urbanisme, des SCOT  Schéma de Cohérence Territoriale, des PPRI Plan de Prévention des Risques Inondation,

B/ la concurrence déloyale (surfaces illicites) les abus de position dominante. 
C/ la destruction des centres-villes avec la disparaître des milliers de commerçants….

Les Gouvernements successifs, en refusant de transposer dans le droit français la Directive Européenne Services avec les raisons impérieuses d’intérêt général, ont permis, au fur et à mesure, aux législateurs de modifier les lois pour ne pas lutter contre cette concurrence déloyale et ces abus de position dominante, en laissant mourir les centres villes et les commerçants-artisans.

Comme nous, vous l’avez constaté, depuis 2008 avec Loi LME  de SARKOZY-ATALI, si nous réussissons à retarder les projets en obtenant des annulations de décisions, les élus modifient les documents d’urbanisme, les C.N.A.C. et les Cours Administratives d’Appel finissent en 2ème ou 3ème passage par ne plus prendre en compte nos arguments et régularisent les infractions en toute impunité en refusant de vérifier l’origine des autorisations en cas d’extension.

Perte de temps pour tout le monde, coût important des frais de procédures, épuisement des requérants moral et financier.

Nous sommes aujourd’hui sur un point de non-retour, cela devient catastrophique puisque même les associations de l’environnement sont rejetées.

Après 10 ans de loi LME de 2008, 10 ans de procédures, plus aucune solution ne peut nous sortir de ce cercle infernal, la situation est totalement bloquée, les commissions de CDAC-CNAC ont été transformées en véritables huis-clos (élus-grandes enseignes).

Le seul moyen restant pour échapper à cette situation est de demander de supprimer toutes les C.D.A.C. et C.N.A.C. avec pour objectif de revenir sur de l’urbanisme général.

La loi ELAN ayant déjà supprimer les autorisations dans les centres-villes, il faut demander la suppression des C.D.A.C.-C.N.A.C. sur tout le territoire national avec l’obligation, pour les porteurs de projet, dans le cadre de l’unique autorisation du permis de construire, de réaliser une étude d’impact soumise à enquête publique sur toute la zone de chalandise pour le respect de :

1.       l’environnement, (terre, air, eau)

2.       l’environnement urbain (animation des centres-villes) - circulation

3.       le respect des emplois existants dans la concurrence

Vous trouverez ci-dessous nos interventions auprès des Députés, Sénateurs et Président de la République.

Restant à votre disposition pour tout complément d’information que vous pouvez également récupérer sur notre site,

Bien cordialement

Martine DONNETTE
Fédération E.T.F.

 

SUPPRESSION DES C.D.A.C. et C.N.A.C.
SUITE A LA NON-TRANSPOSITION COMPLETE DE LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SERVICES

Monsieur le Député,

45 ans d’autorisations de grandes surfaces par les C.D.A.C. et C.N.A.C. ont porté de graves préjudices sur l’environnement, l’environnement  urbain et l’animation commerciale-artisanale des centres-villes.

Il est urgent d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour respecter les raisons impérieuses d’intérêts générales définies dans la Directive Européenne Services 2006-123 du 12 décembre 2006.

1.       Supprimer  toutes ces commissions qui n’ont pas permis, depuis 45 ans, de préserver l’animation commerciale et artisanale des centres-villes, respecter l’environnement, l’environnement  urbain, poursuivre la concurrence déloyale et les abus de position dominante des grandes surfaces, supprimer l’élimination des autres.
2.       Faire un moratoire pour connaître la situation des équipements commerciaux,  les véritables besoin des consommateurs, recréer des emplois durables et qualifiés, pour établir un véritable programme prioritaire de revitalisation commerciale des centres-villes dans les Schémas de Cohérence territorial soumis à concertations publiques, enquêtes auprès des citoyens, respect des droits de recours.
3.       Mettre en place des contrôles rigoureux et efficaces pour lutter contre la discrimination faite envers le commerce de proximité diversifié.

Vous trouverez ci-joint :

1.       Notre dernière demande auprès du Président MACRON du 30 octobre 2018 : suppression des Commissions « Départementale et Nationale » d’Aménagement Commercial.
2.       Notre demande du 23 août 2017 auprès du Président MACRON  de transposition de la Directive Européenne Services
3.       Réponse du 9 octobre 2017 du cabinet du Président : TRANSMISSION de notre demande à Monsieur Bruno LEMAIRE
4.       Régularisation des surfaces illicites de Carrefour Châteauneuf les Martigues sans sanctions par la Commission Nationale
5.       Notre pétition sur les 418 milliards d’euros d’infractions non perçus par l’État

Dans l’attente de votre réponse nous informant des suites que vous réserverez à notre demande,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Député, en l’expression de notre considération distinguée.

(merci de m’accuser réception de ce mail)

Soutenir nos actions, cliquez ici

Martine DONNETTE
Fédération EN TOUTE FRANCHISE
1 rue François Boucher
13700 Marignane
04 42 09 68 40  06 09 78 09 53
www.en-toutefranchise.com

LIBERTE EGALITE FRATERNITE

Ça devient grave, et urgent...

Les voyous de la grande distribution sont en train de gagner définitivement la bataille, et cette iniquité est rendue possible par la complicité de nos traîtres de politiciens et certains fonctionnaires véreux.

Pour en savoir plus sur l'association "En toute franchise" :

En complément sur grande distribution :

En complément sur Martine Donnette :

En complément sur Association En Toute Franchise :

   

Lundi 29 Octobre 2018 - News # 12245 

Économie : La Commission européenne contre la volonté du peuple italien. Par Bernard Monot :

Il est bien ce type : droit, franc du collier, lucide, et sympathique.

Il devrait rejoindre l'UPR ! 

À voir !

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Italie :

En complément sur Bernard Monot :

En complément sur économie :

 

Samedi 27 Octobre 2018 - News # 12178 

Cap sur les Européennes avec François Asselineau - Le Samedi Politique S02E08 - TV Libertés - 25 Octobre 2018 :

SYNOPSIS :

Président de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau plaide pour une sortie pure et simple de la France des Traités sur l’Union Européenne. Onze ans après la création de son mouvement, François Asselineau sera à nouveau tête de liste pour les élections européennes de mai prochain. Il nous expliquera ce qui le différencie des autres partis.

Avec lui, nous reviendrons également sur l’actualité européenne : le refus du budget italien par la Commission, mais aussi la mise en œuvre du Brexit pour la Grande-Bretagne.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

     

Jeudi 25 Octobre 2018 - News # 12148 

Budget de l'Italie retoqué par la Commission Européenne : un coup d'État contre le peuple italien ! Par Nicolas Dupont-Aignan :

Conclusion : votez pour l'UPR de François Asselineau afin de mettre en oeuvre le Frexit qui libérera la France, c'est Nicolas Dupont-Aignan qui vous le dit !

En complément sur Nicolas Dupont-Aignan :

En complément sur Commission Européenne :

En complément sur coup d'État :

En complément sur Italie :

En complément sur budget :


Jeudi 25 Octobre 2018 - News # 12141 

Communiqué de presse de l'UPR : En rejetant le budget du gouvernement de l’Italie souveraine, la Commission européenne confirme le caractère dictatorial de l’Union européenne et pose un jalon supplémentaire sur le chemin de l’explosion de l’euro. Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur Italie :

En complément sur budget :

En complément sur Union européenne :

En complément sur Commission européenne :


Mardi 23 Octobre 2018 - News # 12085 

 

Une première dans l'histoire de l'Union Européenne : la Commission européenne rejette le budget italien. Voir [ici] ().

Haha... : c'est là que tout commence...

Avec l'inénarrable Pierre Moscovici... 

Le clash ! Le clash ! Le clash !

Italexit !

Ah, j'ai hâte de voir ce que le gouvernement italien va faire, et s'il a vraiment des couilles.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur budget :

En complément sur Italie :

 

Mardi 23 Octobre 2018 - News # 12079 

Nouvel Ordre Mondial, contrôle, dictature et tyrannie : Comment les mondialistes prévoient d’utiliser la technologie et la pauvreté pour asservir les masses. Voir [ici] ().

Un article majeur, car il nous aide à conscientiser le fait que l'appauvrissement des citoyens, de la classe moyenne notamment, n'est pas seulement le résultat mécanique de la dégradation d'un système économique, mais la conclusion d'une politique délibérée. Sans argent, le citoyen ne peut plus rien faire contre l'État.

Regardez les milliardaires : ils peuvent mener des actions effarantes, ce sont de petits États, de petits seigneurs, dans l'État. Exemple le plus criant : George Soros. Il est même reçu en grande pompe par le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker, alors même que c'est un simple citoyen comme tout le monde : il n'a été élu par personne et n'occupe aucun poste officiel politique, institutionnel, ou administratif. Des faits montrant que l'argent est donc déterminant : il ouvre les portes, donne le pouvoir indûment, et autorise des actions d'envergure et d'influence considérable.

Dans ces conditions, la meilleure façon de fermer les portes et de rendre le pouvoir inaccessible aux citoyens, c'est de les rendre pauvres. Et puis, ils seront tellement occupés à trouver les moyens de leur survie, écrasés par leur pauvreté et les multiples taxes et impôts qu'on ne manquera pas de mettre sur leur dos, qu'ils seront bien trop fatigués et faibles pour se lancer enm plus dans des luttes à l'issue incertaine de résistance à l'ordre établi. Game Over !

En complément sur Nouvel Ordre Mondial :

En complément sur mondialisme :

En complément sur contrôle :

En complément sur dictature :

En complément sur pauvreté :


Samedi 20 Octobre 2018 - News # 12011 

Matteo Salvini, potentiel candidat au poste de Jean-Claude Juncker. Voir [ici] ().

Ça serait fabuleux !

Quel coup de pied dans la fourmilière européiste ce serait ! 

La vengeance des peuples !

Malheureusement, je vois mal comment il pourrait être élu à ce poste : les européistes sont encore trop nombreux dans les institution européenne (et pour cause : ils en vivent). En effet, depuis le traité de Lisbonne, le président de la Commission européenne est élu par le Parlement européen sur proposition du Conseil européen qui désigne son candidat à la majorité qualifiée.

C'est foutu.

En complément sur Matteo Salvini :

En complément sur Jean-Claude Juncker :

     

Jeudi 11 Octobre 2018 - News # 11789 

« Psychodrame en vue. La Commission européenne va rejeter le budget italien !! » L’édito de Charles Sannat. Voir [ici] ().

Oh ouiiiiiiiii !

Le clash ! Le clash ! Le clash !

Qu'on en finisse avec cette saloperie d'Union Européenne !

Vive le populisme !

À bas les oligarchies et les lobbies !

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union européenne :

En complément sur Italie :

En complément sur Charles Sannat :

 

Dimanche 7 Octobre 2018 - News # 11713 

«Vote pitoyable» du Brexit : Jean-Claude Juncker regrette la non-intervention de la Commission européenne. Voir [ici] ().

Toujours aussi démocrate notre poivrot de Junkcer...

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur Brexit :

En complément sur Commission européenne :

   

Mardi 18 Septembre 2018 - News # 11245 

Censure antiterroriste : la Commission européenne veut détruire l'Internet décentralisé. Voir [ici] ().

De jolis démocrates à la Commission européenne...

Une fois de plus, voici un fait démontrant que l'Union Européenne est une dictature dirigée par des crypto-fascistes.

Les faits sont les faits, et nous révèlent le réel.

Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.

Le Christ.

En complément sur Internet :

En complément sur censure :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur crypto-fasciste :


Lundi 30 Juillet 2018 - News # 10170 

Le Royaume-Uni s’apprête à mobiliser l’armée dans le cas d’un Brexit «dur». Voir [ici] ().

C'est anormal : il y a des gens qui tentent de faire peur aux Britanniques.

Pourquoi, d'un seul coup, le Royaume-Uni ne pourrait-il plus avoir de carburant ??? Il en a toujours acheté, et avant l'Union Européenne il en achetait également sans problème.

Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?

On prend les gens pour ces cons.

Theresa May a intérêt a intérêt à mettre le couteau sous la gorge de la Commission européenne pour s"en sortir en menaçant de ne pas payer les dizaines de milliards d'euros que l'Union lui réclame. Point final.

En complément sur Royaume-Uni :

En complément sur Brexit :

En complément sur Theresa May :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union Européenne :


Dimanche 22 Juillet 2018 - News # 9972 

 

BRAS DE FER : Le gouvernement britannique annonce qu’il ne versera pas la « facture de sortie » de 39 milliards £ (43,7 milliards € ) si la Commission européenne n’assouplit pas sa position sur le futur accord commercial avec le Royaume-Uni. Voir [ici] ().

Hahaha ! Excellent ! Enfin un rapport de force digne de ce nom : le couteau financier sous la gorge des salauds de l'Union Européenne !

Bravo les Britanniques !

Ne vous laissez pas faire !

Un super article à ne pas manquer !

En complément sur Brexit :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Commission européenne :

   

Jeudi 12 Juillet 2018 - News # 9747 

 

Jean-Claude Juncker, le poivrot et Président de la Commission européenne, saoul au sommet de l'OTAN :

Ce type est indigne.

Il n'a décidément rien à faire à ce poste.

Symbolique, cela signifie que la tête de l'Union Européenne est folle.

En complément sur Jean-Claude Juncker :

       

 


Mardi 3 Juillet 2018 - News # 9508 

Un exemple flagrant et didactique de manipulation et de tromperie des internautes par les lobbies : "Vers un ContentID à l’échelle d’Internet ?" - Par Trouble Fait :

SYNOPSIS :

"La Commission européenne et le Conseil (où siègent les États de L’Union Européenne) vont détruire l'Internet tel que nous le connaissons. Ils veulent que les grandes entreprises du net contrôlent ce que nous voyons et faisons en ligne. Si l'article 13 de la proposition de directive sur le droit d'auteur est adopté, il imposera une censure généralisée de tous les contenus que vous partagez en ligne. Le Parlement européen est seul à pouvoir intervenir et sauver “votre” Internet."
- Issou

Une vidéo remarquable où le démontage des intérêts est présenté intelligemment avec didactique. Du grand Trouble Fait comme on aime.

Une vidéo à ne pas rater pour voir comment les lobbies nous manipulent.

Un must à voir absolument !

En complément sur Trouble Fait :

En complément sur Internet :

En complément sur manipulation :

En complément sur lobbies :

En complément sur tromperie :


Dimanche 24 Juin 2018 - News # 9298 

Adrien Quatennens de la France Insoumise dénonce avec brio la casse de la SNCF par le gouvernement et les députés LREM : "Ce que Bruxelles attend de vous..." :

Un type courageux qui parle juste et droit.

Cette loi est, rappelons le, une conséquence des GOPÉ de la Commission européenne.

En complément sur Adrien Quatennens :

En complément sur SNCF :

En complément sur GOPÉ :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union Européenne :


Samedi 23 Juin 2018 - News # 9269 

"La guerre des métaux" par Guillaume Pitron :

SYNOPSIS :

S’il est acquis que notre civilisation occidentale basée sur l’exploitation d’énergies fossiles à bon marché doit être abandonnée, qu’en est il de la transition énergétique qui fait le pari sur les énergies renouvelables ? 

En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux et terres rares. Tantale cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares… ces ressources sont devenues indispensables à notre nouvelle société écologique (voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires) et numérique (elles se nichent dans nos smartphones, nos ordinateurs, tablettes et autre objets connectés de notre quotidien). 

Or les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole.

Dès lors, c’est une contre-histoire de la transition énergétique que ce livre raconte – le récit clandestin d’une odyssée technologique qui a tant promis, et les coulisses d’une quête généreuse, ambitieuse, qui a jusqu’à maintenant charrié des périls aussi colossaux que ceux qu’elle s’était donné pour mission de résoudre.

Présentation de l’orateur :

Guillaume Pitron, 37 ans, est journaliste et réalisateur. Il travaille pour Le Monde Diplomatique, Géo ou National Geographic.

Guillaume est lauréat du prix Erik Izraelewicz de l’enquête économique 2017, de la Bourse des talents de la Fondation Lagardère, du Prix Robert Guillain des Jeunes Reporters au Japon, de la bourse Brouillon d’un rêve Littéraire de la SCAM et colauréat de la « Cross Border Grant » du European Journalism Fund.

La géopolitique des matières premières est un axe majeur de son travail. Il intervient régulièrement auprès du parlement français et de la Commission européenne sur le sujet des métaux rares.

A ce jour, Guillaume est l’auteur d’une centaine de reportages, enquêtes et documentaires, réalisés dans une quarantaine de pays.

Il est diplômé d’un DEA de droit des universités de Paris et d’un Master de droit international à l’université de Georgetown (USA).

A travers des enquêtes de terrain pour des revues écrites et des documentaires pour les principales chaînes françaises, Guillaume décrypte les tendances symptomatiques d’un monde globalisé.

Son dernier ouvrage « La guerre des métaux rares – La face cachée de la transition énergétique et numérique » a été salué par la presse :

- Ce livre arrive au bon moment. Beaucoup de gens gagneraient à le lire à commencer par les décideurs politiques quelque soit leur niveau de responsabilité.
L’Humanité.
- Un livre passionnant. Alternatives économiques
- Un livre édifiant Le Monde.

Non évalué.

En complément sur métaux :

En complément sur terres rares :

     

Jeudi 21 Juin 2018 - News # 9234 

Boycott : La Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie, favorables à une ligne dure sur l’immigration, ont annoncé jeudi qu’elles excluaient de participer à la rencontre organisée par la Commission européenne. Voir [ici] ().

Bravo ! 

Enfin des États qui me se laissent pas faire par les crypto-fascistes anti-peuples et anti-nations de l'Union Européenne.

En complément sur boycott :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur migrants :

 

Dimanche 17 Juin 2018 - News # 9129 

 

Des journalistes dénonce la langue de bois du porte-parole de la Commission européenne sur la question des migrants : «Si vous refusez de nous répondre, qu’est-ce vous foutez ici, alors ?» :

Ce porte-parole est un jean-foutre, un traître de politicien toujours et encore...

Il n'est objectivent là que pour le pognon et les avantages que lui procure son poste.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur migrants :

En complément sur langue de bois :

   

Lundi 11 Juin 2018 - News # 9005 

Capitalisme vs intérêt général et bien commun : "Eh oui ! Le service public, ça coûte" - Par Vox Plebeia :

Très bonne vidéo, à l’exception de la conclusion qui est erronée : la bataille sera inévitablement perdue pour les citoyens car la privatisation de la SNCF par le gouvernement français est une traduction des GOPÉ (Grandes Orientations de Politique Économique) instaurées par la Commission européenne.

Dit autrement, tant que la France demeurera dans l'Union Européenne, la lutte est perdue pour les citoyens, le gouvernement étant OBLIGÉ de mettre en oeuvre les GOPÉS.

Conclusion : Frexit !

L'intelligence, c'est aussi de savoir conclure et passer à l'action.

En complément sur service public :

En complément sur intérêt général :

En complément sur bien commun :

En complément sur capitalisme :

En complément sur Vox Plebeia :


Jeudi 7 Juin 2018 - News # 8941 

 

 Alerte majeure de censure forte déguisée : Internet, tel que nous le connaissons est en danger !

Oubliez le RGPD, la nouvelle proposition de l'Union Européenne sur le droit d'auteur sera un désastre complet et total pour Internet :

Aujourd'hui, c'est le jour du RGPD, et beaucoup de gens se réveillent dans un monde où la réglementation de l'UE a un impact généralisé (et pas toujours positif) sur le fonctionnement d'Internet. Comme nous l'avons détaillé au cours des dernières années, bien qu'il y ait beaucoup de bonnes idées dans le RGPD, il y en a aussi beaucoup de ridiculement mauvaises, combinées à une rédaction mal conçue, et nous en voyons déjà quelques-unes. Mais croyez-le ou non, la menace de l'UE est encore plus grande et elle a reçu peu d'attention: la nouvelle proposition de réforme du droit d'auteur de l'UE devrait être votée le mois prochain et elle sera vraiment désastreuse pour Internet. Tel qu'il est actuellement, Julia Reda, membre du Parlement européen, donne l'alerte et demande aux gens de s'exprimer. Comme elle le fait remarquer, beaucoup de gens qui se foutent maintenant du RGPD souhaitent qu'ils se soient impliqués il y a plus de deux ans lors de son débat. Et si vous êtes préoccupé par la problématique de cette nouvelle réforme du droit d'auteur pour Internet, il est temps de parler (oui, même si vous n'êtes pas dans l'UE):

En matière de droit d'auteur, vous avez maintenant la chance d'avoir une influence - une chance qui sera perdue depuis deux ans, quand nous serons tous «soudainement» confrontés au défi de devoir implémenter des filtres de téléchargement et le «lien» impôt » - ou courir dans de nouvelles limites sur ce que nous pouvons faire en utilisant les services Web sur lesquels nous comptons.

À l'opposé du RGPD, les experts s'accordent presque à dire que la loi sur la réforme du droit d'auteur, telle qu'elle est actuellement, est vraiment mauvaise . Alors que dans le cas du RGPD, les institutions de l'UE ont apporté de nombreux changements contre les efforts concertés de lobbying des grands groupes, dans la réforme du droit d'auteur, ils sont sur le point de leur donner exactement ce qu'ils veulent.

Le Parlement et le Conseil disposent de plus d'un an et demi pour corriger les vives lacunes de la proposition de la Commission - mais malgré leur complexité croissante , les dernières versions des deux institutions ne respectent pas les normes de base en matière de maniabilité et de proportionnalité

La publication de Reda détaille les nombreux problèmes de la proposition de copyright actuelle - dans laquelle un simple lien vers un site d'actualités peut nécessiter de payer de l'argent et où les inquiétudes sur la manière dont cela pourrait avoir un impact négatif sur Internet sont ignorées. Peut-être même pire est l'idée de filtrage obligatoire. Les grandes maisons de disques et studios de cinéma ont, bien sûr, poussé ce genre de chose pendant des années pour revenir à Google (principalement) et Facebook (un peu). Mais, voici la chose: à la fois Google et Facebook ont ​​déjà ces filtres (et dépensé des dizaines de millions de dollars sur eux). Ce genre de loi se fout de tout le monde .

Et, en fait, c'est même pire qu'une règle de filtrage obligatoire - parce que l'UE s'est rendu compte qu'une telle règle violerait d'autres lois de l'UE. Donc, au lieu de cela, il a décidé de réduire les protections de responsabilité intermédiaire pour rendre le filtrage obligatoire nécessaire:

Rendre les plates-formes directement responsables de toutes les violations de droits d'auteur par leurs utilisateurs, et leur proposer d'éviter cette responsabilité déraisonnable s'ils peuvent montrer qu'ils ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour empêcher le contenu protégé d'apparaître en ligne . 13, paragraphe 4 ). Ce qui reste totalement optionnel, bien sûr!

Tragiquement, le seul point de désaccord qui subsiste au Conseil est de savoir si cette proposition est assez mauvaise ou devrait être aggravée .

Nous avons déjà passé des années à expliquer comment cela conduirait à une censure généralisée en ligne, mais ce serait aussi un désastre pour la plupart des plates-formes non-Google / Facebook. Des entreprises de taille moyenne telles que Github ont déjà parlé de la façon dont cela pourrait effectivement détruire sa capacité d'exploitation , et beaucoup d'autres sites seraient également touchés. Tout type de site forum serait en danger sérieux. Reddit, Pinterest, Twitch, Imgur, Wordpress, Moyen, Vimeo. Cela créerait une responsabilité massive pour tous ces sites, rendant presque impossible pour beaucoup d'entre eux de fonctionner dans l'UE.

Reda note qu'un nouveau projet pourrait aggraver cette situation en notant que même avoir des filtres ne sera pas suffisant pour éviter la responsabilité:

La dernière version de M. Voss élargit le champ d'application de la proposition de censure à toutes les plateformes Web (a) dont l'objectif est de "donner accès au contenu protégé par les utilisateurs" et "d'optimiser" ce contenu. Qu'est-ce qui compte comme optimisation? Parmi une longue liste d'actions, nous trouvons que "afficher" les téléchargements rend déjà les plateformes juridiquement responsables de toute violation du droit d'auteur qu'elles pourraient inclure ( Considérant 37a ).

Et dans sa version, les services Web ne peuvent même pas éviter la responsabilité en mettant en œuvre des filtres de téléchargement . Pour se protéger d'une poursuite, ils devraient obtenir des licences de tous les détenteurs de droits existant sur la planète avant de permettre aux utilisateurs d'être mis en ligne, au cas où le téléchargement contiendrait (une partie de) leurs œuvres.

Il affirme également que la vérification de chaque téléchargement d'un utilisateur pour savoir s'il inclut l'une des centaines ou des milliers d'œuvres protégées ne constitue pas une "surveillance générale" ( considérant 39 ) , ce qui serait interdit.

Comme Reda le souligne également, la plupart des États membres de l'UE semblent soutenir ces idées horribles (ou même pousser à l'aggraver). Ce qui se dresse aujourd'hui entre cette horrible loi qui gâche Internet, c'est justement le Parlement de l'UE qui doit actuellement voter à ce sujet fin juin (probablement le 20 ou le 21). Si vous êtes dans l'UE, il est temps de prendre la parole . Si vous êtes en dehors de l'UE, cela aiderait aussi à prendre la parole et à faire savoir au Parlement européen que c'est une idée horrible qui aura des problèmes importants pour l'internet, la liberté d'expression et l'innovation.

Source : TechDirt () - Traduction amateur par BlueMan.

En clair : sous couvert d'invocation du droit d'auteur, du copyright, Internet va subir une transformation majeure par la censure, le filtrage, et les procédures judiciaires tout azimut pour violation de copyright. Le fair use (même avec un lien de renvoi vers l'article original) va disparaître si cette loi scélérate est votée...

Une fois de plus, on constate avec dépitement que nos politiciens et l'Union Européenne sont des traîtres...

Il faut comprendre que devoir payer pour un lien est démentiel et que cela a immédiatement une conséquence : cela empêche la libre diffusion de l'information...

Le seul point positif, si cette loi devait entrer en vigueur, c'est que cela va booster les sites alternatifs d'informations créant du contenu, et pousser ces sites et des millions de blogs à passer dans un mode collaboratif en mettant sur chacun de leurs articles ou vidéos une mention du genre Creative  Commons () de manière à échapper à ce problème législatif relié au droit d'auteur et au copyright :

Si cette loi est votée, je pense qu'Internet va se diviser en deux sphères :

Cette affaire va obliger chaque personne physique et moral à se positionner, à se définir : pour le profit ou pour l'Humanité.

Intéressant comme exercice, et comme période...

Affaire à suivre !

En complément sur Internet :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur copyright :

En complément sur alerte :

En complément sur censure :


Lundi 4 Juin 2018 - News # 8877 

La Commission européenne prévoit un budget 2021-2027 inédit et a proposé de "restreindre l'accès aux fonds de l'Union Européenne" en cas de "violation de l'État de droit". Voir [ici] ().

En clair, la dictature européenne serre la vis aux États qu'elle juge trop démocratique et souverainiste.

Parce-qu'il faut être lucide : une "violation de l'État de droit" est tout à fait relatif : il suffit qu'un pays prenne une mesure qui ne plaise pas à la Commission pour que cette dernière crie au loup. Les pays et les peuples sont quand mêmes libres de disposer d'eux-mêmes...

Ils doivent être super inquiets à la Commission pour prendre une mesure aussi dingue.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur budger :

   

Samedi 2 Juin 2018 - News # 8843 

Union Européenne antidémocratique, eurodéputés, et lobbies : "Gros salaires, privilèges et gaspillages, enquête sur les milliards de l'Europe" - Pièces à conviction :

SYNOPSIS :

Chaque année, la France verse 20 milliards d’euros à l’Union européenne. A l’heure où l’Europe traverse une passe difficile à cause du Brexit, "Pièces à conviction" a enquêté dans les coulisses, et a suivi des députés, des fonctionnaires, et même l’un de ses plus hauts dirigeants pour savoir comment ces milliards sont dépensés.
  
Comment fonctionne le Parlement européen ? La machine est gourmande, et les dépenses parfois ubuesques. Une fois par mois, et pour trois jours seulement, les 750 parlementaires et leurs assistants déménagent de Bruxelles à Strasbourg : cela coûte 110 millions d’euros, une dépense inutile juge la Cour des comptes européenne…

Quant aux députés européens, ils sont parmi les mieux rémunérés au monde, avec 11 000 euros net par mois. Mais malgré ces conditions privilégiées, certains arrondissent leurs fins de mois en travaillant pour le secteur privé, parfois en toute illégalité. D’autres ne brillent pas par leur assiduité, et parmi eux beaucoup de députés français…

Avec de tels moyens financiers, que vaut le vote de ces parlementaires qui représentent 600 millions d’Européens ? L’enquête de "Pièces à conviction" révèle comment des multinationales parviennent à influencer Bruxelles et imposer leur choix, parfois contre l’avis du Parlement, démocratiquement élu.

Les déménagements répétitifs mensuels du parlement européen entre Bruxelles et Strasbourg sont un non-sens, et typiques d'une superstructure technocratique n'ayant pas réussi à résoudre la problématique, somme toute très simple, d'une localisation unique des Institutions européennes par un simple vote des États membres. Encore une preuve supplémentaire de l'incompétence de nos politiciens qui engendre des surcoûts inutiles défrayés par les citoyens bien évidemment : 114 millions d'Euros par an, soit 6% du budget du parlement !

Maintenant, les salaires de certains fonctionnaires sont déments : 9.000 euros nets/mois en fin de carrière. Un salaire exagéré et indécent pour le travail considéré.

Quand aux avantages et privilèges, ils montrent, une fois de plus, qu'on est pas en démocratie puisque l'égalité de traitement entre les citoyens est ultra-violée.

Pour les eurodéputés, c'est encore pire... Et pour seulement 4 jours par mois !!! Ahurissant.

Pire, ils ne foutent pas grand choses : l'eurodéputé Alain Lamassoure justifie même de ne pas travailler parce-que Monsieur n'est pas assez invité dans les médias... ^^
Tu es sensé servir le peuple, traître payé avec l'argent du peuple ! Ahurissant !

D'un point de vue démocratique, la Commission européenne a presque tous les pouvoirs, le parlement étant juste là pour donner l'illusion que l'Union Européenne serait démocratique. Et je n'exagère pas : les eurodéputés n'ont pas l'initiative des lois : c'est la Commission qui l'a. C'est très grave. Quand on est réduit à dire oui ou non sans jamais pouvoir proposer, alors on est perdant, c'est mathématique, parce-que peu à peu ceux qui ont l'initiative des lois les dirigent vers là où ils veulent aller : il leur suffit d'avancer masqués, c'est-à-dire de faire des propositions de lois supposément pour un but affiché mais ayant quelques dispositions qui instituent autre chose. Ça s'appelle la méthode des petits pas ou des cliquets : des pas très petits mais sur lesquels ont ne revient pas. Donc, peu à peu, ces petits pas mènent au but planifié par les initiateurs des lois. C'est fatal. Exit la démocratie donc.

Et si l'on rajoute le nombre et la force des lobbies, on peut objectivement dire que les peuples n'ont presque plus leur mot à dire. À fortiori lorsqu'un commissaire européen comme l'enculé de Vytenis Andriukaitis, chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, bafoue le vote du parlement, c'est-à-dire de tous les représentants des peuples d'Europe : inique ! Rien, en effet, dans la constitution européenne ne l'y oblige, ce qui signifie que l'impuissance des eurodéputés, et donc des peuples, a été sciemment programmée. Inique ! L'Union européenne : une dictature qui ne dit pas son nom !

Alors il faut conclure de tout cela : Frexit ! Ce que ne font aucun politicien ni parti, à l'exception de François Asselineau, qui voient donc juste contrairement à tous les autres.

Un documentaire à voir absolument !

(Le documentaire est suivi d'un débat)

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Bruxelles :

En complément sur eurodéputé :

En complément sur privilège :

En complément sur gaspillage :


Vendredi 1er Juin 2018 - News # 8808 

L'affaire Jean-Claude Juncker : une bande mafieuse à la tête de l'Union Européenne ? :

SYNOPSIS :

Depuis 2009 Franck Coustet se bat pour qu’on parle de cette affaire gravissime qui porte sur un vol d’au moins 120 millions d’euros qui a déjà entrainé 2 morts et plusieurs accidents extrêmement suspects.

Les personnalités impliquées directement dans cette affaire selon Franck Coustet :

- Jean-Claude Juncker qui était premier ministre du Luxembourg et qui est devenu depuis le président de la commission européenne
- François Biltgen qui était ministre de la justice du Luxembourg et nommé depuis à la Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE)
- Le grand duc Henri du Luxembourg
- Robert Biever et Jean-Paul Frising qui se sont succédé au poste de Procureur D’État du Luxembourg
- Les 2 notaires qui étaient en charge de cette affaire d’héritage : Jacques Delvaux et Martine Weinandy.

Source : Planéte 360.

C'est vrai que ça fait véritable mafia.

C'est grave...

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur mafia :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Franck Coustet :

 

Dimanche 27 Mai 2018 - News # 8678 

L'affaire Jean-Claude Juncker : Un scandale au coeur de l'Europe :

SYNOPSIS :

Depuis 2009 Franck Coustet se bat pour qu’on parle de cette affaire gravissime qui porte sur un vol d’au moins 120 millions d’euros qui a déjà entrainé 2 morts et plusieurs accidents extrêmement suspects.

Les personnalités impliquées directement dans cette affaire selon Franck Coustet :
- Jean-Claude Juncker qui était premier ministre du Luxembourg et qui est devenu depuis le président de la commission européenne,
- François Biltgen qui était ministre de la justice du Luxembourg et nommé depuis à la Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE),
- Le grand duc Henri du Luxembourg,
- Robert Biever et Jean-Paul Frising qui se sont succédé au poste de Procureur D’État du Luxembourg,
- Les 2 notaires qui étaient en charge de cette affaire d’héritage : Jacques Delvaux et Martine Weinandy.

Source : Planètes 360.

Non évalué.

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur scandale :

En complément sur Franck Coustet :

   

Jeudi 24 Mai 2018 - News # 8637 

Migrants : Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, flanqué du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat : « Nous veillerons à la sauvegarde des droits des Africains en Italie ». Voir [ici] ().

En clair : nous l'Union Européenne nous allons protéger les droits qui n'existent pas de migrants illégaux, et vous les italiens qui êtes légitimes puisque chez vous, et qui donc avez de vrais droits, vous n'aurez pas le droit de vous opposer à notre volonté inique illégale niant vos droits et en attribuant à des clandestins.  

Un cas d'école typique montrant la nature dictatoriale de l'Union Européenne et les non-sens et aberrations des adeptes d'un droit-de-l'hommisme forcené.

En complément sur migrants :

En complément sur clandestins :

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Italie :


Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8476 

La Commission européenne annule les sanctions américaine contre l'Iran sur le territoire de l'Union Européenne. Voir [ici] ().

C'est bien la première fois que l'Europe s'oppose aux États-Unis...

Réalité ou pantomime ?

Affaire à suivre.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union européenne :

En complément sur sanction :

En complément sur États-Unis :

 

Jeudi 17 Mai 2018 - News # 8467 

Italie : le M5S et la Ligue dénoncent les pressions de la Commission européenne. Voir [ici] ().

Rien n'arrête les européeistes (sinon les peuples).

Certains sont des sincères trompés, mais d'autres sont objectivement soit des crypto-fascistes ou des fascistes tout court.

En complément sur Italie :

En complément sur Commission européenne :

     

Mercredi 16 Mai 2018 - News # 8442 

Massacre à Gaza. HYPOCRISIE de l'Union Européenne qui 'réclame' une «enquête internationale» :

C'est ça... : faisons une commission d'enquête thé, Perrier, et café, pour déterminer si les Israéliens ont commis ou pas des crimes de guerres et sont finalement des enculés ou pas.

Ahurissant...

Et voilà le genre de crétins qui prétendent nous diriger ? Et qui sont payés une fortune avec nos impôts en plus ?!! 

En complément sur Gaza :

En complément sur massacre :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Israël :

 

Mardi 8 Mai 2018 - News # 8297 

"Oui. Les enfants sont violés. Les gens tués.
Les nations détruites. Mon plan est efficace.
Et en l'appelant justice sociale et antiraciste,
les idiots suivent mon sombre leadership.
"

 

Pierre-Yves Rougeyron sur Radio Courtoisie (le 7 mai 2018) dénonce les forfaitures de la Commission européenne, des ONG allemandes et des ONG de George Soros pour faire venir des migrants en Europe :

Quelle trahison des peuples ! C'est très grave.

Le coup du kit de migrant, avec un petit dictionnaire juridique et des avocats à appeler au cas où, montre l'ampleur de la cabbale, c'est terrifiant.

Il y a donc bien (on le savait déjà mais c'est une confirmation supplémentaire) un plan délibéré, savamment étudié et mis en oeuvre, pour déstabiliser l'Europe, et détruire les nations par un grand remplacement forcé.

George Soros, et les traîtres de politiciens allemands, et de la Commission et de l'Union Européenne, qui participent à tout cela, sont de vrais enculés, des ennemis de l'Humanité.

Des analyses majeures pour comprendre la crise migratoire (bien organisée).

À voir !

En complément sur Pierre-Yves Rougeyron :

En complément sur migrants :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur George Soros :

En complément sur dénonciation :


Mardi 1er Mai 2018 - News # 8150 

Bientôt la fin de l’Union Européenne ? La Commission européenne veut conditionner les fonds européens au respect des valeurs européennes et de l’État de droit ! Voir [ici] ().

Oh oui, la fin de l'Union Européenne..., ce serait merveilleux ! 

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Commission européenne :

     

Mercredi 18 Avril 2018 - News # 7845 

 

Censure grave de la liberté d'expression, des journalistes, des lanceurs d'alerte, et de tous les citoyens : le gouvernement de Macron s'apprête à voter en urgence la loi sur le secret des affaires :

"Le secret des affaires est une transposition d'une directive européenne du 14 Avril 2016" : une fois de plus, François Asselineau avait raison... La France n'est plus maître chez elle, et nos traîtres de politiciens sont tenus en otages par la Commission européenne, c'est très grave !

Et le gouvernement passe ce projet de loi en procédure accélérée (ou procédure d'urgence) en plus ! Comme si il y avait une urgence à passer ce genre de texte liberticide ultra-dangereux pour la liberté d'expression et la lutte contre la corruption.

Ce projet de loi est inique, c'est une loi scélérate qui va permettre à nombre d'entreprises, et surtout de multinationales, de frauder, de violer la loi, de protéger leur corrompus, en attaquant directement toute personne les dénonçant. Comment ? Tout simplement en invoquant le secret des affaires...

Comme si, avant cette loi inique on ne pouvait défendre les secrets industriels... C'est du foutage de gueule ! Comment faisaient les entreprises avant 2018 ??! On voit bien que cet argument de vouloir soit-disant protéger les secrets industriels ne tient pas.

Décidément, Macron et son premier sinistre Édouard Philippe sont des suppôts du capitalisme, du monde des affaires, et du business-corruption. Exit le peuple et les journalistes qui ne pourront bientôt plus dénoncer les malveillances et les turpitudes insensées et iniques du merveilleux monde des affaires.

Dégueulasse !

Inique !

Ça me révolte !

Regardez moi ce faciès de Raphaël Gauvain : il suinte l'intéressement et la trahison...
(C'est encore plus visible dans la vidéo. Il n'est là que pour se gaver et enfumer les gens)
Ce type n'est pas au service du peuple, mais seulement au service de lui-même,
de ses amis et relations, et du monde des affaires.

 

Quand à Raphaël Gauvain, député et co-rapporteur de la loi, c'est le type même du type intéressé et du traître aux citoyens : non seulement, dans cette vidéo ses arguments sont débiles et mensongers (Non Ducon cette loi scélérate ne protège pas les journalistes comme tu le prétends indûment, mais seulement les malversations des entreprises. De plus, tu avoue toi-même que les entreprises sont déjà protégées contre le vol de secrets industriels puisque tu dis toi-même qu'une jurisprudence existe ! Menteur-manipulateur !), mais déjà en Mai 2017 il soutenait la loi travail... C'est tout dire... Un traître au peuple je vous dit.

Ce type me débecte ! 

 

Nota Bene : une pétition contre ce projet dément, ayant rassemblé plus de 360.000 signatures, est disponible [ici] ().

 

[MAJ] : Pour le SNJ (Syndicat National des Journalistes), le texte sur le secret des affaires est «assassin de toutes les libertés fondamentales» :

SYNOPSIS :

Secrétaire générale du Syndicat national des journalistes, Dominique Pradalié estime que le projet de loi sur le secret des affaires, en discussion au Sénat, remet en cause la «liberté d'informer, d'être informé et la liberté d'expression».

C'est une évidence !

En complément sur secret des affaires :

En complément sur Macron :

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur corruption :


Mercredi 18 Avril 2018 - News # 7831 

 

Un rapport explosif italien sur les vaccins montre qu’Agnès Buzyn a menti ! Et les conclusions sont terrifiantes ! La Commission européenne va devoir revoir sa copie, et vite ! Voir [ici] ().

Quelle salope malfaisante...

C'est une criminelle !

Merci à OS pour l'information.

En complément sur vaccin :

En complément sur Agnès Buzyn :

En complément sur Commission européenne :

   

Mardi 17 Avril 2018 - News # 7821 

 

Fichage policier et dictature : la Commission européenne veut intégrer les empreintes digitales aux cartes d'identité. Voir [ici] ().

Saloperie de Commission européenne...

La smart dictature, lentement mais sûrement.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur fichage :

En complément sur dictature :

En complément sur carte d'identité :

 

Mercredi 11 Avril 2018 - News # 7624 

Barrages privatisés : l'Union Européenne l'impose, seule la France se soumet. Par Osons Causer :

SYNOPSIS :

On les a construit et financé à 100%, ils nous rapportent 1.2 milliard/an, et on le seul pays d’Europe qui va les brader au privé : les BARRAGES. Ils sont notre 2eme source d’énergie, et le 1er renouvelable, et sur ordre de la Commission européenne, on va sacrifier ce joyau de notre patrimoine.

En complément sur Osons Causer :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur privatisations :

   

Mardi 3 Avril 2018 - News # 7420 

François Ruffin à la ministre Borne : "Vous êtes les ventriloques de Bruxelles !" :

Joli discours.

Mais la ministre est une conne, et noie le poisson par sa réponse.

Le fait est que le gouvernement met en place la politique de l'Union Européenne, notamment celle des GOPÉ (grandes orientations de politique économique) décidées par la Commission.

En complément sur François Ruffin :

En complément sur GOPÉ :

En complément sur SNCF :

En complément sur Union Européenne :

 

Mercredi 28 Mars 2018 - News # 7302 

La Commission européenne propose d’ouvrir l’Union Européenne aux armées de l’OTAN. Voir [ici] ().

Tiens, tiens..., en pleine affaire Skripal...

Même si ce projet a été initié il y a deux ans, l'affaire Skripal est idéale pour l'imposer et la cristalliser définitivement.

Et ses conséquences sont graves : elles ouvrent tous les territoires concernés à toutes les armées de l'OTAN y compris aux américains...

C'est dément...

La Commission européenne est un repère de traîtres et de bandits...

En complément sur OTAN :

En complément sur Skripal :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur dément :


Dimanche 18 Mars 2018 - News # 7128 

ENTRETIEN N°59 de François Asselineau de l'UPR du 15 Mars 2018 - SNCF - Russie et R.-U. - Trump - Merkel - Manifestation 22 Mars - Législatives :

Sommaire :

00:33 Quelle est votre analyse sur la réforme de la SNCF ?
11:50 Manifestation du 22 mars 2018
14:28 Quel bilan tirez-vous des dernières législatives partielles ?
24:11 Quelle analyse faites-vous de la situation à Mayotte ?
31:10 Actualité européenne : le gouvernement allemand
39:14 Actualité européenne : suppression du référendum aux Pays-Bas
43:17 Que pensez-vous de la crise diplomatique entre la Russie et le Royaume-Uni ?
50:31 Actualité internationale : rencontre entre Trump et Kim Jong-un
53:48 Actualité internationale : licenciement de Rex Tillerson par Trump
58:20 Actualité internationale : nouvelle tranche d'aide accordée à la Turquie par la Commission européenne  
01:04:06 Conclusion

Pleins d'informations démentes qui montrent que le monde court à sa perte et que les premiers responsables de cela sont toujours et encore nos traîtres de politiciens. C'est consternant.

L'épisode de la fin de la vidéo sur les sommes versées à la Turquie et à la Pologne alors que certains départements français sont en train de crever est absolument révoltant et montre la vraie nature du problème.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

     

Jeudi 22 Février 2018 - News # 6901 

José Manuel Barroso ferait du lobbying pour Goldman Sachs auprès de la Commission européenne. Voir [ici] ().

En complément sur José Manuel Barroso :

En complément sur lobbying :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Goldman Sachs :

 

Dimanche 4 Février 2018 - News # 6574 

Suppression de 120 000 postes de fonctionnaires : l’UPR renvoie dos-à-dos le gouvernement et le Parti socialiste, qui a lui-même appliqué cette politique exigée par la Commission européenne lorsqu’il était au pouvoir.. Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur socialistes :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur fonctionnaires :

 

Lundi 29 Janvier 2018 - News # 6484 

Agriculture : la Commission européenne cède au lobbies des grands semenciers et souhaite autoriser les pesticides dans les produits Bio... :

Démentiel... Un non sens absolu ! Ça n'est plus du Bio dans ce cas là ! Voir [ici] ().

Quel trahison !

Une preuve de plus, s'il en fallait, que ce n'est pas les peuples qui sont aux commandes de la saloperie d'Union Européenne mais bien les lobbies.

En complément sur agriculture :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur lobbies :

En complément sur semencier :

En complément sur pesticide :


Samedi 20 Janvier 2018 - News # 6296 

Étrange affaire : une homme accuse Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, de spoliation...et d'assassinat. Voir [ici] ().

Je ne suis pas en mesure de déterminer si tout cela est réel, mais ce que je trouve suspect c'est les trafics d'influence et les liens anormaux qui empêchent la poursuite du dossier. De plus, il est clair que ce type est persécuté.

Quand à Jean-Claude Juncker, on sait désormais que c'est un escroc notoire, avide, spécialisé dans l'évasion fiscale et les magouilles financières. Et ce type est président de la Commission européenne...

En complément sur étrange :

En complément sur Jean-Claude Juncker :

     

Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5935 

Un pitoyable clip de propagande mensongère de la Commission Européenne :

Vous aurez remarqué que le clip esquive le montant net..., en parlant immédiatement d'autre chose, des supposés avantages de l'Union  Européenne. Alors voilà les chiffres :

En 2015, la France a versé 22,6 milliards d'Euros au budget européen, et a bénéficié de 14,5 milliards d'Euros, soit 8 milliards d'Euros de «contribution nette».

Donc l'Union Européenne coûte à la France au moins 8 milliards d'Euros par an. Source : Comptes Publics () et [ici] (). 

De pitoyables menteurs les gens de la Commission Européenne...

Ah, elle est belle cette Union Européenne... Honteux ! Inadmissible ! Et ces gens prétendent nous gouverner... Inique ! Des voyous en col blanc.

En complément sur pitoyable :

En complément sur Commission Européenne :

En complément sur UInion Européenne :

En complément sur propagande :

En complément sur menteur :


Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5766 

ENTRETIEN d'actualité N°55 du 6 décembre 2017 avec François Asselineau de l'UPR - SMIC - Ecole - Audiovisuel - Brexit - Corse - Jérusalem - Johnny Hallyday :

SYNOPSIS :

00:20 : Certains experts préconisent un gel du SMIC pour améliorer la compétitivité française. Quel est votre avis sur la question ?
04:11 : Que pensez-vous de la dernière étude concernant le niveau des écoliers français ?
12:13 : Les déclarations d'Emmanuel Macron sur l'audiovisuel public ont suscité la polémique, quelle est votre analyse ?
22:31 : Nouveauté sur la scène européenne : La commission européenne publie un document contre les paradis fiscaux.
25:38 : Nouveauté sur la scène européenne : L'affaire du Brexit.
30:20 : Nouveauté sur la scène européenne : La catalogne.
35:12 : Que pensez-vous des déclarations de Trump, reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël ?
44:34 : Hommage suite à la mort de Johnny Hallyday 
47:34 : Réunion publique à Pontoise le 14 décembre pour la législative partielle du Val-d'Oise avec Lionel MABILLE, François ASSELINEAU, Vincent BROUSSEAU.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur SMIC :

En complément sur Brexit :

En complément sur Johnny Hallyday :


Vendredi 24 Novembre 2017 - News # 5605 

UPR : ENTRETIEN N°54 de François Asselineau - Université - Lionel MABILLE - Europe - Ecriture inclusive - Salvator Mundi :

SYNOPSIS :

Le président de l’UPR François Asselineau analyse l’actualité récente au 22 novembre 2017.
00:08 : Quel bilan tirez-vous de l’Université d’automne de l’UPR ?
07:09 : Quel bilan tirez-vous du Congrès de l’UPR ?
12:07 : L’élection législative de la 1ère circonscription du Val d’Oise a été invalidée. L’UPR présentera t-elle un candidat ?
25:10 : Scène européenne : Des nouvelles d’Allemagne suite aux élections.
31:59 : Scène européenne : La commission européenne avertit la France sur son déficit prévu en 2018.
36:41 : Scène européenne : Lutte des « Fake News » par la commission européenne.
39:42 : Scène internationale : Zimbabwe
40:27 : Scène internationale : Rapprochement entre la Russie, l’Iran et la Turquie.
43:00 : Edouard Philippe a décidé de bannir l’écriture inclusive des circulaires officielles. Qu’en pensez-vous ?
46:58 : Pour conclure : Le Salvatore Mundi

En complément sur UPR :

En complément sur François Asselineau :

     

Mardi 11 Juillet 2017 - News # 5099 

Comment la Commission européenne autorise des poisons dans nos aliments. Voir [ici] ().

Un dossier très complet, et terrible...

"L'Europe peut nous protéger" : mes fesses, oui...

Ce sont les lobbies industriels et bancaires qui font les lois, alors question protection, on repassera...

En complément sur Commission européenne :

En complément sur aliment :

En complément sur poison :

En complément sur toxicité :

 

Mardi 4 Juillet 2017 - News # 5051 

Les européistes piétinent la séparation des pouvoirs : pendant que Macron s’invite au Congrès à Versailles, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker traite le parlement européen et les eurodéputés de « ridicules ». Voir [ici] ().

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur eurodéputé :

En complément sur parlement européen :

En complément sur ridicule :


Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4925 

 Attention danger pour les peuples ! :


L’accord top secret qui doit dépecer les services publics :
 

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS - NDR : ou TISA en anglais) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/ ()

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger.

Source : le journal l'Humanité ().

Le but final est de détruire les États, de les rendre impuissants face au marché. Ce sont, en fin de compte, les sociétés privées et les multinationales qui vont faire leur loi. Les peuples ne pourront plus rien faire car la puissance publique sera rendue impuissante, paralysée, sans aucun recours légal contre elles.

C'est très très grave !

Nos politiciens sont des traîtres, je l'ai toujours dit...

En complément sur service public :

En complément sur danger :

En complément sur grave :

   

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4922 

Nouveau scandale : Sylvie Goulard a quitté le gouvernement par peur de nouvelles révélations : avant de devenir ministre des armées, elle s’était fait payer, pendant plus de 2 ans, 10 000 dollars par mois par un « think tank » américain :

Scandale dans le scandale : le JDD du 25 juin 2017 révèle que Sylvie Goulard a quitté le gouvernement par peur de nouvelles révélations : avant de devenir ministre des armées, elle s’était fait payer – pendant plus de 2 ans – 10 000 dollars par mois par un « think tank » américain (en plus de sa rémunération de députée européenne)…

Sylvie Goulard a avoué au Journal du Dimanche (JDD) paru ce dimanche 25 juin 2017 – par crainte des fuites qui allaient sortir dans le Canard Enchaîné – qu’elle avait occupé un poste de « conseiller spécial » pendant plus de 2 ans auprès de l' »Institut Berggruen » pour des revenus « supérieurs à 10.000 dollars mensuels ». (de l’ordre de 9 500 euros par mois).

Créé et financé par Nicolas Berggruen, fils du richissime marchand d’art Heinz Berggruen, « l’institut Berggruen », dont le siège est en Californie, est une organisation américaine à but non lucratif chargée de « réfléchir aux systèmes de gouvernance ».

Sylvie Goulard était ainsi devenue ministre des armées alors qu’elle avait été grassement payée par un organisme germano-américain, pendant plus de deux ans pour près de 300.000 dollars, pour « faire la promotion de l’Union européenne » selon les dires mêmes de Mme Goulard.

Source : http://www.lejdd.fr/politique/mais-pourquoi-sylvie-goulard-a-t-elle-quitte-le-gouvernement-3371234 ()

----------------------------------------------------------
COMMENTAIRES : 4 enseignements édifiants 
----------------------------------------------------------

Ce nouveau scandale nous apprend 4 choses très importantes qui en disent long sur la "compétence" de Macron ainsi que sur "l'éthique" et le "patriotisme" de l'ancienne "ministre des armées" :

-----------------

1) L'incompétence et l'imprudence de Macron

Sylvie Goulard a démissionné du gouvernement par peur des fuites à venir du Canard Enchaîné et non pas sur demande de Macron. Lequel Macron aurait été furieux d'apprendre cette démission qui venait jeter un premier discrédit sur son gouvernement.
L'information en elle-même - selon laquelle Mme Goulard a bénéficié pendant plusieurs années de financements personnels venus d'outre-Atlantique - ne semble pas avoir été perçue par Macron comme un obstacle à la nomination de cette dame comme ministre des armées françaises !
Macron ne semble donc pas avoir été machiavélique dans cette affaire, mais "simplement" et totalement incompétent et imprudent.

----------------

2) Sylvie Goulard, agent de l'étranger financé par un think tank américain.

La "centriste et "européenne" Sylvie Goulard a donc accepté de dépendre financièrement de façon très importante (9 500 euros par mois pendant 30 mois) d'un organisme de lobbying atlantiste germano-américain, et cela juste avant de devenir ministre des armées du gouvernement français.

En bon français - du moins du temps de la France souveraine de de Gaulle - un tel comportement signe ce que l'on appelle un agent de l'étranger.

D'ailleurs, que n'aurait-on pas dit si un autre ministre français de la défense avait reçu 9 500 euros par mois, pendant plusieurs années avant sa nomination, versés par un organisme russe ?!!!

------------------

3) L'hypocrisie, l'inconscience et le mépris de classe des euro-atlantistes

Au passage, notons que Mme Goulard recevait ces appointements EN PLUS de son salaire de députée européen, de l'ordre de 12 000 euros par mois net d'impôts...

Mme Goulard recevait donc quelque 21 500 euros par mois, dont une grande partie nette d'impôts, pour appeler les Français... à approuver les Grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) fixées par la Commission européenne, consistant notamment à supprimer le SMIC, détruire nos acquis sociaux, appauvrir les classes moyennes et plonger dans la misère les plus pauvres !

A-t-on déjà vu pire hypocrisie, pire inconscience, pire mépris de classe, et pire noirceur d'âme et indifférence à la souffrance des pauvres gens ?

------------------

4) énième confirmation du rôle de Washington dans la prétendue "construction-européenne-destinée-à-faire contrepoids-aux-États-Unis"

Le fait que l'ultra-européiste Goulard était payée grassement - depuis plusieurs années - par un think-tank basé en Californie confirme une fois de plus que la prétendue "construction européenne" n'est qu'une grandiose opération de vassalisation américaine du continent européen, comme l'avait dénoncé Charles de Gaulle dans sa conférence de presse du 15 mai 1962.

En réalité, si l'on étudie le pedigree des parcours professionnels et des sources de financement des principaux dirigeants européistes - en France et dans les autres pays de l'UE -, on finit presque toujours par retrouver, à un moment ou à un autre, la ficelle des États-Unis.

Mes analyses et celles de l'UPR sont une nouvelle fois confirmées, de la façon la plus éclatante qui soit, à l'occasion de ce énième scandale.

François Asselineau
25/06/2017.

Source : UPR ()

Maintenant, on comprend mieux son alignement anti-France...

Et cette femme était ministre des armées... 

Cette femme est une honte et une traîtresse : on devrait la poursuivre, et même la pendre en place publique pour haute trahison et intelligence avec une puissance étrangère.

Les gens n'ont plus aucune éthique, c'est ahurissant...

Seuls comptent le pognon et le triomphe de leurs idéologies de merde.

En complément sur Sylvie Goulard :

En complément sur traître :

En complément sur scandale :

En complément sur honte :

En complément sur François Asselineau :


Dimanche 18 Juin 2017 - News # 4777 

Lobbying, logique de réseaux, trafic d'influence, et pantouflage, à tous les étages de l'Union Européenne : "Le visage des institutions européennes... et ses dessous ! - Ruptures, le zapping n°4" :

Quand on prononce le mot « Europe », le visage de certains devient soudain rayonnant. Ils pensent : avenir radieux, grande aventure, bonheur commun à l’horizon. Bon, ceux-là, on va les laisser rêver, après tout, c’est bien leur droit. A vrai dire, au grand désespoir des élites dirigeantes, ces euro-enthousiastes sont de moins en moins nombreux.

Et puis il y a ceux qui estiment plutôt : l’Europe, une belle idée, dommage qu’elle soit détournée, caricaturée, dévoyée par l’ultralibéralisme. Hélas, hélas… L’Union européenne n’est pas dévoyée : ses apparents « défauts » sont en réalité sa raison d’être.

Prenons le « lobbying ». Certes, le phénomène n’est pas réservé exclusivement à Bruxelles. Mais – comme on peut le voir dans cette vidéo – il fait partie de l’essence même de l’europarlement. Il a ça en quelque sorte dans les gènes. Et pour cause : à la différence des véritables parlements, l’Assemblée qui siège à Strasbourg (et à Bruxelles) ne représente aucun peuple… puisqu’il n’y pas de peuple européen. En réalité, elle est une pièce importante d’une machinerie qui édicte des actes législatifs pour répondre aux souhaits et exigences des intérêts et catégories particulières – les grands groupes industriels et financiers, en priorité.

Cette nature particulière de l’intégration européenne – un processus décidé d’en haut sans les peuples et contre les peuples – explique que, tout naturellement, les intérêts privés tiennent le haut du pavé : les élites eurocratiques mêlent de manière indissociable les fonctions publiques et privées. D’où la fréquence des « pantouflages », autrement dit, des carrières commencées dans l’appareil européen, et brillamment poursuivies chez Goldmann Sachs ou Uber…

Enfin, il est fréquent, pour les dirigeants européens de tonner contre l’évasion fiscale. L’exemple le plus connu est celui de l’actuel président de la Commission, Jean-Claude Juncker, qui a décidé de faire de la transparence et de l’éthique la marque de fabrique de son exécutif, après avoir, comme premier ministre luxembourgeois, multiplié les rescrits fiscaux, autrement dit les accords entre fisc et grands groupes multinationaux.

Mais pourquoi s’en offusquer ? Tout cela n’est que très logique, puisque la libre circulation (des marchandises, des services, de la main d’œuvre et des capitaux) est à la base même de l’Union européenne, et figurait déjà dans le traité fondateur de la CEE (1957). Bref, fermer une usine ici, délocaliser une autre là-bas, faire transiter ses profits d’un système fiscal à un autre, voilà bien ce qui constitue la nature de l’UE. Et même ses « valeurs ». Au sens de la Bourse du même nom…

Découvrez le contenu original des extraits utilisés pour le zapping, grâce à la liste des vidéos sources :

Cash-for-laws: Pablo Zalba Bidegain (Parlorama)
Europe: la manipulation des hommes politiques par les lobbys (Investig Info)
Des lobbies au cœur de l’Europe (4OpenWorld)
Mais qui contrôle vraiment l’Union Européenne ? (Lapierre Tube)
Uber & Salesforce hire ex-EU politician Neelie Kroes (PondWalden)
Uber débauche l’ex numéro 2 de la commission européenne (EuroNews)
Evasion fiscale : Juncker, ce loup dans la bergerie (Arte)
Le lobbying à Bruxelles en une minute (Jean sauve l’Europe)
Pouvoir des lobbies en Europe : l’entretien avec CEO pour tout comprendre (Osons Causer)
10 faits qui montrent comment les multinationales achètent la politique européenne (Osons causer)
Lobbies: Qui gouverne vraiment l’Europe? (TV5 Monde)
Enquête RMC – Comment les lobbies infiltrent l’Union Européenne – 20/05 (RMC)
Le Parlement européen de Strasbourg, tout un monde (Documentaire CH-5)
Comment APPLE fraude le fisc en Europe ? (Le fil d’actu)
Volez, volez petits capitaux ! – #DATAGUEULE 19 (Data Gueule)
Cinq raisons de rester dans l’Union européenne (Jordanix)

Source : Ruptures.

En complément sur lobbying :

En complément sur influence :

En complément sur Union Européenne :

   

Jeudi 15 Juin 2017 - News # 4725 

Travail, droit, et démocratie bafouée : la Commission européenne propose de... limiter le droit de grève. Voir [ici] ().

De pire en pire quoi...

Navrant au possible...

En complément sur Commission européenne :

En complément sur grève :

     

Mercredi 14 Juin 2017 - News # 4707 

Menaces sur la liberté d'expression en Europe : Philip Claeys, ancien député européen et actuel vice-président du Vlaams Belang : “La Commission Européenne déterminera ce que les gens seront autorisés à lire et à écrire”. Voir [ici] ().

Bienvenue dans la dictature orwélienne de l'Union Européenne...

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Union européenne :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur dictature :

 

Jeudi 8 Juin 2017 - News # 4603 

"Les voix d'un monde meilleur" : Michel Collon interviewe Riccardo Petrella sur la lutte de l'Humanité, de l'intérêt général et du bien commun, contre le capitalisme et la finance :

Riccardo Petrella a été conseiller de Jacques Delors pour l’Union Européenne dans les années 1980. Il estime qu’il n’a pas du tout été entendu. Et vous allez comprendre pourquoi...

Riccardo Petrella est professeur émérite de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve. Six universités lui ont décerné le titre de Docteur Honoris Causa. Riccardo Petrella a été conseiller du président de la Commission Européenne, Jacques Delors, et fondateur du groupe de Lisbonne en 1991 Mais, personne ne parle “au nom de l’Humanité”. Il faut, dès lors, avoir l’audace de lancer une “Constituante de l’Humanité” censée, entre autres, encourager et accompagner les forces sociales engagées dans la construction de solutions alternatives à travers le monde. L’objectif de cette “Constituante” est d’élaborer et d’approuver le Pacte de l’Humanité sur la sauvegarde, la promotion et la régénération de la vie et des droits à la vie pour tous les habitants de la Terre. Trois actions s’imposent d’urgence : déclarer l’illégalité de la pauvreté, désarmer la guerre et mettre hors-la-loi la finance actuelle.

Référence: Riccardo Petrella, Au nom de l’Humanité, Couleurs Livres 2016.

Source : Investig'Action.

La notion d'intérêt général et de bien commun est déterminante.

Ce doit être la priorité des priorités dans toutes les décisions politiques et économiques.

En complément sur Michel Collon :

En complément sur Riccardo Petrella :

En complément sur capital :

En complément sur libéralisme :

 

Mardi 6 Juin 2017 - News # 4563 

Crise migratoire : la Commission européenne menace les États-membres qui refusent d'appliquer le système de relocalisation des réfugiés :

Non mais vous vous rendez compte ? Les peuples ne sont plus les maîtres chez eux désormais...

Ahurissant !

Et quelle jolie mentalité démocratique que celle de la Commission...

Et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ? Ils n'en ont rien à foutre.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur les migrants :

     

Jeudi 1er Juin 2017 - News # 4458 

La Commission européenne jugée comme « la pire des institutions » par les citoyens. Voir [ici] ().

Normal, c'est tout à fait mérité.

En complément sur Commission européenne :

       

Dimanche 28 Mai 2017 - News # 4362 

Pétition : "Ne laissez pas la Commission Européenne saboter l’interdiction des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles !" Voir [ici] ().

En complément sur abeilles :

En complément sur Commission Européenne :

En complément sur pétition :

   

Jeudi 25 Mai 2017 - News # 4312 

Voici quelques vidéos tout à fait originales, pertinentes, et très instructives, sur l'économie et le travail humain.

Je vous livre ci-dessous mes remarques et réflexions que je vous invite à ne lire qu'après avoir regardé les dites vidéos.


L'immense travail humain pour produire les biens et les services ne plaide pas en faveur du capitalisme, bien au contraire :

Contrairement à ce qu'affirme Adam Smith, et même si son histoire de fabrication d'une veste de laine est tout à fait exacte, étonnante, et très didactique, les conclusions qu'il en tire en faveur du libéralisme sont complètement erronées pour une simple raison :

Les biens et les services sont produits par d'innombrables travailleurs, par un somme incalculable de travail et de gens, et dès lors prouvent que ceux qui gagnent de l'argent avec de l'argent (les marchands spéculateurs, les spéculateurs, et les capitalistes) sont des inutiles, des parasites, des vampires. Ces derniers ne produisent en effet RIEN, et ne contribuent pas dès lors à la création de richesses tangibles, utiles au bien commun.

Ainsi, alors qu'Adam Smith croyait asseoir la légitimité du libéralisme, il s'est en réalité tiré sans le savoir une formidable balle dans le pied...

 

L'égoïsme serait le moteur de l'économie selon Adam Smith et l'auteur de la vidéo :

"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité,  mais à leur égoïsme ; et ce n'est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c'est toujours de leur avantage." Adam Smith.

Cette phrase est fausse, car Adam Smith oublie que la majorité des personnes ont l'amour de leur travail, et du travail bien fait, et ne le font pas pour des raisons égoïstes mais parce-qu'ils aiment leur métier, et veulent bien faire les choses, même si plus le temps passe, le nombre de gens seulement intéressés par l'argent ne cesse de croître sans qu'ils se soucient de la qualité du travail ou des biens qu'ils produisent. Vendre est désormais leur unique objectif, et le reste ils s'en foutent... Mais il faut comprendre que cela n'a pas toujours été ainsi, l'Histoire le démontrant à satiété.

Il y a eu une dérive des mentalités sous l'impulsion du libéralisme puis encore plus par le néolibéralisme. Par exemple, du temps de mes parents, le banquier était un vrai conseiller : il orientait les choix d'investissement de ses clients avec sagesse, en fonction de leurs besoins, "en bon père de famille" selon les termes de la Loi. Aujourd'hui, les conseillers bancaires sont devenus des commerciaux, quand ce ne sont pas des putes qui se prostituent pour gagner quelques dizaines d'euros de commission en vendant un produit financier dont ils ignorent tout, en plus. Ces derniers ne sont plus intéressés que par l'argent immédiat et facile, et se foutent éperdument des intérêts et du devenir financier de leurs clients. Mais cette tendance perverse est finalement assez récente dans l'histoire de l'Humanité, et c'est un effet produit par la combinaison des divers facteurs "modernes" suivants :

D'autre part, dire que seuls les égoïsmes individuels seraient à même de produire la richesse, et que construire une société basée sur l'altruisme est impossible, est une absurdité totale. Il n'y a qu'à regarder l'histoire de la médecine, des hôpitaux, des maisons de santé, etc. pour se rendre compte que c'est précisément l'altruisme et la charité qui ont permis l'émergence de ces établissements, et non l'égoïsme et la cupidité. Pour mémoire, rappelons nous l'hospice des Quinze-Vingts, fondé en 1260 par Saint-Louis : l'hospice comprenait trois cents lits, et son but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient fort en détresse. Il était entièrement financé par le Roi..., qui n'avait pourtant pas un intérêt personnel immédiat de le faire ou de cupidité, d'avidité, etc.

Et combien d'hôpitaux et de maisons de santé fondés par des soeurs ? Ils sont innombrables..., et c'est là que la médecine à grande échelle a vraiment démarré...

Enfin, l'assistance publique est un projet collectif et mutualiste, opposé en son essence à l'égoïsme et à la cupidité. Ce n'est que sous l'impulsion des néolibéraux et de la malfaisante Union Européenne que le statut de la médecine publique est remis systématiquement en cause, et attaqué par une libéralisation et une mise en concurrence de tous les établissements publics avec le secteur privé pour être livrés en pâture au marché.

Ainsi, Messieurs Adam Smith, Milton Friedman, et Phi (l'auteur de ces vidéos), vous êtes complètement dans l'erreur et vous faites de la propagande pour le système capitalisme, alors que tout montre que ce sont les travailleurs qui produisent les vraies richesses, le bien être et le confort de toute l'Humanité. L'Humanité a besoin des travailleurs, pas des parasites capitalistes. Les capitalistes ont besoin de nous parce-qu'ils nous vampirisent, mais nous le peuple nous n'avons pas besoin d'eux car c'est nous qui créons toutes les richesses de ce monde. Souvenons-nous en !

Pire, la rhétorique capitaliste et libérale veut nous faire croire que les transactions et le libre-échange seraient toujours des contrats gagnant-gagnant. Or cela est faux. Cela est faux car lorsque la grande distribution achète ses produits, elle contraint ses fournisseurs, agriculteurs ou entreprises, à leur céder leurs produits à des tarifs qui ne leur permettent pas de vivre, mais tout juste de survivre. Cela est faux car les multinationales pillent les ressources de nombreux pays tout en exploitant leurs peuples dans des conditions indignes, payant les gens avec un lance-pierre, l'Afrique et la Chine en étant des exemples criants et désespérants.

 

Conclusion :

Des vidéos très intéressantes, parce-que permettant de mieux prendre conscience du rôle et de la valeur du travail humain et de la nuisance colossale du capitalisme, de l'économie de marchés, qui nous conduisent collectivement à l'autodestruction et à la dévastation de la planète.

De petits must dans leur genre très spécifique.

À voir absolument !


Mardi 16 Mai 2017 - News # 4151 

La Commission européenne engage une procédure d’infraction contre l’Autriche pour des mesures anti-dumping social. Voir [ici] ().

Une information factuelle montrant que l'Union Européenne est un outil à la solde des multinationales.

Les peuples, ils s'en foutent. Ne compte que le profit maximum qu'ils pourront faire grâce au dumping social.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur le dumping :

   
         

 


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4004 

Le scandale européen passé inaperçu : comment la Commission européenne étouffe Airbus et Ariane. Voir [ici] ().

La Commission de Bruxelles continue à étouffer nos industries au nom d'un dogme fou de la « concurrence libre et non faussée ».

Une affaire ahurissante, montrant une fois de plus, que l'Union Européenne n'est pas là pour défendre les États-nations et leurs entreprises, mais les buts inavoués de grandes multinationales du monde.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Bruxelles :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur concurrence :

En complément sur scandale :


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 3999 

Finance : la Commission européenne veut assouplir les règles sur les produits dérivés. Voir [ici] ().

Et allons-y...

Le monde de la finance avance, inexorablement.

Tant que les peuples n'auront pas repris le contrôle de leur État, et continuerons à se comporter comme des veaux en votant comme Macron par exemple, les puissances d'argent, financières ou entreprenariales, continueront de dominer le monde.

En complément sur les produit dérivés :


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 3995 

Le Luxembourg de Jean-Claude Juncker a pillé ses voisins européens.

Eva Joly.

Procès des "Luxleaks", plaidoiries des trois Français lanceurs d'alerte, révélation des Panama Papers... Eva Joly n'aurait pas pu espérer meilleur moment pour sortir son nouveau livre : "Le loup dans la bergerie", co-écrit avec la journaliste Guillemette Faure (éditions Les arènes).

Le sous-titre donne le ton de l'ouvrage : "Jean-Claude Juncker, l'homme des paradis fiscaux placé à la tête de l'Europe".

Dr Jean-Claude et Mr Juncker

Eva Joly, qui lutte depuis plus de vingt ans contre la fraude fiscale, explique dans son livre comment celui qui a fait du Luxembourg ce "paradis pour multinationales", "en dépit de ses voisins européens", a pu prendre la tête de l'Eurogroupe, avant d'être élu à la tête de la commission européenne.

Elle évoque dans un premier temps l'homme. "Gentil, rassurant, en politique depuis plus de 30 ans". Elle dénonce ensuite la complicité des Etats, notamment la France à laquelle le Luxembourg a rendu "beaucoup de services".

Source : Le Nouvel Observateur.

Jean-Claude Juncker est un voyou en col blanc, le chef d'orchestre européen de l'évasion fiscale, appelée pudiquement par le milieu des affaires "optimisation fiscale"...

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur évasion fiscale :

En complément sur fraude fiscale :

En complément sur Eva Joly :

 

Lundi 8 Mai 2017 - News # 3962 

GOPÉ : ça commence : le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a appelé lundi 8 Mai 2017 Emmanuel Macron à réduire la dépense publique en France une fois au pouvoir, jugeant que son niveau actuel n'était pas tenable à terme : "Les Français dépensent trop !". Voir [ici] ().

En complément sur Jean-Claude Juncker :

En complément sur les GOPÉ :

     

Samedi 6 Mai 2017 - News # 3911 

Liste très complète mais non exhaustive des soutiens d’Emmanuel Macron, le candidat du Parti de la presse et de l’argent :

Patrons et banquiers

Responsables politiques

Responsables politiques étrangers (la plupart ont manifesté leur soutien après le 1er tour)

Intellectuels et journalistes

Artistes et vedettes de la télé

Sportifs

Personnalités ayant appelé à voter pour Emmanuel Macron après le 1er tour

Source : [Rutpures] ().

Une belle brochette de vendus et de personnes dont la grande majorité sont tout à fait détestables pour différentes raisons objectives...


Mardi 2 Mai 2017 - News # 3806 

Espace Schengen : la Commission européenne va mettre fin aux contrôles aux frontières en Novembre 2017. Voir [ici] ().

En clair, le capitalisme a décidé de rouvrir les vannes de l'immigration massive et incontrôlée avec pour conséquences prévisibles :


Dimanche 30 Avril 2017 - News # 3754 


"L"homme le plus dangereux aux États-Unis".

Et allons-y gaiement... : l'infâme ploutocrate mondialiste George Soros a rencontré ce jeudi 27 Avril 2017 le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker... Voir [ici] ().

Tout est dit !

Pour ceux qui ne comprendraient pas, George Soros ne représente aucun citoyen du monde : il n'a été élu par personne ! Mais, comme d'autres (exemple : BHL), il a le culot de venir s'imposer dans les plus hautes sphères de pouvoir du monde... Pourquoi ? Parce-que nos dirigeants sont des traîtres, font partie du même "monde", de la même caste, et dès lors ouvrent grand leurs portes, et leurs oreilles !, à ces richissimes oligarques iniques et antidémocrates.

Voilà le monde... 


En complément sur George Soros :


En complément sur Jean-Claude Juncker :


Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3630 

Walter Hallstein, un nazi devenu premier président de la Commission Européenne (de 1958 à 1967). Voir [ici] ().

Une fois de plus, François Asselineau disait vrai...


Vendredi 21 Avril 2017 - News # 3472 

Le président de la Commission Jean-Claude Juncker estime que l’Union Européenne survivrait à l’élection de Marine Le Pen. Voir [ici] ().

Pas sûr...


Mardi 4 Avril 2017 - News # 3054 

 

 ALERTE MANIPULATION !

Lorsque la Commission Européenne se voit contrainte de faire de la propagande mensongère suite aux révélations de François Asselineau lors du Grand Débat organisé su BFM TV le 4 Avril 2017. Voir [ici] () (Dans le cas où la Commission modifierait sa page web, j'ai fait une sauvegarde de leur texte en PDF, [là] ()).

►►► Avant de lire plus avant mon commentaire, commencez par lire le texte de la Commission.

Alors où est l'anguille sous roche dans cet article de la Commission Européenne ? Et bien, c'est simple : par son titre "Bruxelles dicte sa politique économique à la France. Vraiment ?" et les explications qui suivent, elle fait croire aux Français que ce sont les États qui décideraient des grandes orientations de politique économiques (GOPÉ), mais le hic, c'est le passage suivant :

Il s'agit bien de recommandations et non pas d'obligations.
Certes on fixe des objectifs, mais les États membres sont libres de choisir les moyens d'y parvenir.
Bruxelles ne «dicte» donc pas sa politique économique aux États membres !

Un monument de désinformation ! Dans la même phrase, les manipulateurs pervers qui ont écrit ce texte nient que ce soient des obligations et, en même temps, affirment que :

Certes on fixe des objectifs, mais les États membres sont libres de choisir les moyens d'y parvenir.

Dit autrement, ce sont des objectifs à atteindre (impérativement puisqu'ils sont fixés) mais les États sont libres de choisir les moyens de parvenir à ces objectifs obligés. Ce ne sont pas les objectifs qui sont libres, mais seulement les moyens d'y parvenir. Donc c'est obligatoire ! Quel foutage de gueule ! De l'enfumage...

Juste pour que ce soit bien clair pour tous, je prendrais l'image suivante : si je vous dis que "l'objectif qui vous est fixé est de tuer votre voisin, mais vous êtes libres de choisir les moyens d'y parvenir", ça reste que vous devez impérativement tuer votre voisin, et que dans ce cas, c'est moi qui décide de l'objectif, pas vous. 

François Asslineau a donc bien raison lorsqu'il affirme que les GOPÉ sont des objectifs fixés aux États que ceux-ci sont obligés de mettre en oeuvre. Les États n'ont donc, en réalité, pas le choix.

CQFD.

Pour ceux qui voudraient connaître le contenu des GOPÉ, et comprendre à quelle sauce nous allons être mangés, voir [ici] ().

Enfin, pour ceux qui douteraient encore, malgré les preuves précédentes accablantes, voyez cette courte [vidéo] () où Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne déclare :

Il n'y a plus de politiques intérieures nationales.

et aussi :

En réalité, la plupart des lois qui sont appliquées et mises en œuvre au niveau national
sont basées sur des lois européennes, des directives,
retranscrites ensuite sous la forme de lois nationales.

Tout est dit !


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3045 

 

Très inquiétant : l’Europe va proposer une législation affaiblissant le chiffrement. Voir [ici] ().

Une trahison de plus de l'Union Européenne, de cette saloperie de Commission non élue, et de nos politiciens incompétents et vendus.

Dans le même genre, voir "Le FBI plaide pour un accord international sur le chiffrement", [ici] (). C'est dément...

En complètement, et pour bien comprendre l'enjeu immense, voyez un article que j'ai écris il y a fort longtemps : "Le risque, pour l'Humanité, de perdre son ultime liberté : celle de pouvoir crypter sans aucune limite afin de préserver la Liberté, les Droits fondamentaux et l'idéal démocratique", [ici] ().


Dimanche 26 Mars 2017 - News # 2876 

Réformes économiques et sociales : découvrez à quelle sauce va nous manger la Commission Européenne en 2017 en 9 points si nous ne sortons par de l'Union Européenne. Voir [ici] ().


Mercredi 8 Mars 2017 - News # 2585 

Pierre Moscovici : la Commission européenne mise sur la défaite de Marine Le Pen. Voir [ici] (). Au moins, on a une preuve supplémentaire que la Commission et les oligarques européens soutiennent clairement Macron. Logique..., mais antidémocratique : la Commission est censée être neutre et impartiale, alors qu'en réalité ses membres et tous ces technocrates sont 100% orientés et des antidémocrates.


Vendredi 24 Février 2017 - News # 2388 

Pourquoi la Commission européenne se fiche que les Français votent à droite ou à gauche. Voir cette [vidéo] ().


Mercredi 22 Février 2017 - News # 2356 

"La facture du Brexit sera très salée pour Londres", avertit le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Voir [ici] ().


Jeudi 2 Février 2017 - News # 2131 

Apple n'a pas payé les 13 milliards d'euros réclamés par la Commission européenne pour avoir bénéficié d'un système fiscal trop avantageux. Voir [ici] ().


Samedi 14 Janvier 2017 - News # 1973 

Droit d’auteur : la Commission européenne présente une directive très critiquée : les moteurs de recherche ou réseaux sociaux devront payer pour mettre juste un résumé et un lien vers un article... Voir [ici] (). Toujours aussi cons et vendus au capitalisme ces technocrates...


Jeudi 15 Décembre 2016 - News # 1759 

Risible, pathétique, et une nouvelle fois très révélateur de la mentalité crypto-fasciste de certains oligarques : le président de la Commission européenne, l'inénarrable expert-artisan de l'évasion fiscale Jean-Claude Juncker, « portera le deuil » si Marine Le Pen est élue présidente en 2017. Voir [ici] ().


Mardi 8 Novembre 2016 - News # 1580 

Demande d'enquête sur les épandages chimiques aériens (chemtrails) clandestins : trois ans plus tard, la commission européenne répond non. Voir [ici] (). Oh la jolie démocratie européenne....


Lundi 11 Juillet 2016 - News # 1421 

Manuel Barroso, ancien président de la Commission Européenne vient d'être embauché chez Goldman Sachs. Ben voyons... Voir [ici] () et  [là] (). Et il y a encore des gens dans la population et les "élites" qui sont férocement européistes... C'est dément. Des aveugles ces gens là. Ils ne comprennent rien à rien alors même que voici une nouvelle preuve flagrante de la nature exacte de l'Union Européenne : une superstructure technocratique antidémocratique néolibérale au service des multinationales, des banques, et de lobbies de tous types. Un joli renvoi d'ascenseur de Goldman Sachs offert à Manuel Barroso... Le peuple, les citoyens des divers pays d'Europe, ces oligarques et ces multinationales richissimes n'en n'ont rien à foutre, même s'ils prétendent le contraire de manière récurrente dans les médias mainstream à qui veut l'entendre, ouvrez les yeux ! Cette décision pourra sembler à certains un faux pas de Goldman Sachs et de l'opportuniste Manuel Barroso, mais pas du tout : ces gens sont tellement sûrs d'eux-mêmes, ils sont si arrogants, ils sont si sûrs de contrôler les décisions politiques, les gouvernements, et les lois, et de dominer les peuples, qu'ils ne se cachent même pas, et se foutent comme de l'an 40 de ce que les citoyens peuvent penser ou dire puisque ces derniers sont totalement impuissants politiquement et ne peuvent actuellement rien changer ou faire pour s'opposer à cette Europe antidémocratique au service des riches et des intérêts privés. Cette nomination est un fait tout à fait révélateur de comment fonctionnent véritablement les choses dans les hautes sphères du pouvoir. C'est aussi une occasion supplémentaire de prendre conscience du système des revolving doors, ces portes tournantes, où les oligarques qui ont bien servi des lobbies passent du public au privé et inversement, en fonction de leurs propres intérêts et de celui des entreprises privées, et non de l'intérêt général et du bien commun. Voilà le monde réel dans lequel nous vivons, et qu'on nous a pourtant vendu de nombreuses fois au nom de la démocratie, du développement économique pour tous, et du progrès social. Quelles trahisons ! Bonus : je vous ai trouvé 3 vidéos sur le sujet, [ici] ().


Mercredi 29 Juin 2016 - News # 1401 

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré le 29 Juin être favorable à une adoption du traité de libre-échange UE-Canada (Ceta) sans demander l'avis des parlements nationaux. Ben voyons... Voir [ici] (). Voilà une preuve éclatante supplémentaire de la mentalité antidémocratique de ces oligarques européistes et mondialistes qui sont en vérité des crypto-fascistes qui cachent leur vraie nature en se parant de droit-de-l'hommisme. Navrant... Plus le temps passe, plus tous ces escrocs de la démocratie se révèlent au grand jour par leurs actes et déclarations en totales contradiction avec les valeurs démocratiques authentiques.


Samedi 25 Juin 2016 - News # 1389 

De mieux en mieux : Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, déclare que "Le Brexit n'est pas un divorce à l'amiable !" Voir [ici] (). Dit autrement, les européistes au pouvoir à Bruxelles veulent se venger des citoyens britanniques, leur faire payer leur outrecuidance d'avoir choisi de sortir de la structure dictatoriale néolibérale de l'Union Européenne. Enfin, sa déclaration "Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens" achève de montrer la nature de ce politicien : un nuisible de crypto-fasciste qui n'en a rien à faire de la volonté des peuples et de la démocratie. Trahison ! Jean-Claude Juncker, dégage enfoiré, les peuples auront ta peau !


Jeudi 17 Octobre 2013 - News # 625 

SOS de l'association Kokopelli : "La réforme de la législation sur le commerce des semences est une catastrophe !"

"Voilà maintenant pratiquement deux ans qu’une réforme de la législation européenne sur le commerce des semences est ‘dans les tuyaux’ à Bruxelles. Après plus de 50 ans d’application d’un carcan législatif autoritaire et préjudiciable à la biodiversité, l’enjeu est important. Après des mois de discussions internes, la Commission Européenne a finalement publié sa proposition de Règlement, le 6 mai dernier. Le dossier se trouve maintenant entre les mains du Parlement Européen et du Conseil de l’Union Européenne. Au Parlement Européen, c’est la Commission Agriculture qui est chargée d’examiner ce dossier, sous le rapport du député italien Silvestris, du parti de Berlusconi. Celui-ci doit avoir déposé son rapport pour le 24 octobre. Le 26 novembre, il devrait être présenté en séance publique et le vote des députés, au sein de la Commission Agriculture, devrait intervenir le 4 Décembre prochain. Nous avons donc très peu de temps pour faire connaître nos positions par rapport à ce texte. Sur le fond, la proposition de réforme est tout à fait inacceptable au regard de la préservation de la biodiversité et de la libération de nos semences de variétés anciennes, patrimoine de tous. Nous vous sollicitons tout spécialement aujourd’hui pour faire connaître à nos députés français siégeant à la Commission Agriculture du Parlement Européen notre rejet de ce texte et nos propositions."

Pour contrer cet inique projet, voir [ici] (). Il faut que chacun agisse, et vite !  Copiez/collez le texte de la lettre du lien ci-avant, et envoyez le massivement aux députés mentionnés. Tout repose sur vous !


Mardi 22 Janvier 2013 - News # 363 

Incroyable ! : "Après un premier rejet et plusieurs mois d’attente, la Commission Européenne vient de donner son feu vert à la collecte des signatures pour demander aux institutions européennes d’étudier sérieusement l’option d’un revenu de base européen. Ainsi commence une campagne de 12 mois visant à récolter plus d’un million de signatures." Voir [ici] (). Ce n'est qu'un début, mais c'est encourageant, et la route reste longue... Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur cette notion de "revenu de base", voici une [liste de de vidéos] () sur le sujet.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .