Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

31 News

Lundi 15 Juillet 2019 - News # 18855 

Dictature numérique : Edward Snowden met en garde : les Big Tech (les GAFA) vont “asservir des populations entières”, des entreprises aux gouvernements. Voir [ici] ().

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur dictature numérique :

En complément sur GAFA :

   

Lundi 3 Juin 2019 - News # 17885 

Edward Snowden : “Les moyens les plus efficaces de contrôle social de l’histoire de notre espèce” sont désormais en place. Voir [ici] ().

La dictature smart-fasciste intégrale.

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur contrôle social :

     

Jeudi 25 Avril 2019 - News # 16861 

Anne Hidalgo, François Baroin,  Éric Piolle, ... 12 maires écrivent à l’Etat pour dénoncer la «situation indigne» des migrants. Voir [ici] ().

Traîtres de politiciens, c'est vous qui avez fait venir ces gens ! Hébergez les vous-mêmes chez vous et à vos frais, ou foutez les dehors en les renvoyant dans leurs pays !

Les migrants, y'en a marre !

Il faut presque complètement fermer les vannes, et n'accueillir que des gens persécutés politiquement (genre Julian Assange, Edward Snowden, etc) et des familles triées sur le volet (pas de gens seuls) de gens qui ont déjà un métier, un savoir-faire, et dans la limite de 10.000 ou 20.000 par an. Quand aux clandestins : DEHORS IMMÉDIATEMENT ! Ce sont des hors-la-loi qui n'ont que faire de notre pays et de nous : la preuve, ils sont entrés par effraction chez nous. Les faits sont les faits.

En complément sur migrants :

       

Jeudi 11 Avril 2019 - News # 16457 

Edward Snowden réagit à l'arrestation de Julian Assange. Voir [ici] ().

Triste jour...

En complément sur Julian Assange :

En complément sur Edward Snowden :

     

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15507 

Internet : Même Edward Snowden appelle les Européens à se mobiliser contre la directive Copyright. Voir [ici] ().

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur Copyright :

En complément sur Internet :

   

Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12303 

Une petite réflexion d'Edward Snowden sur la difficulté de dire la vérité aux gens :

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur réflexion :

En complément sur vérité :

   

Jeudi 9 Août 2018 - News # 10401 

Edward Snowden estime que Facebook est une société de surveillance se présentant comme un réseau social. Voir [ici] ().

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur Facebook :

En complément sur surveillance :

   

Mardi 22 Mai 2018 - News # 8565 

 

L’Heure la plus sombre n°94 – Émission du 21 mai 2018 - Invitée : la lanceuse d'alerte Stéphanie Gibaud des affaires d'évasion fiscale de la banque UBS :

SYNOPSIS :

Pour ce 94ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent Lapierre et Xavier de Faits & Documents ont reçu Stéphanie Gibaud, ancienne cadre d’UBS ayant dénoncé les pratiques d’évasion fiscale et de blanchiment de fraude fiscale de la plus grande banque de gestion de fortune dans le monde, et auteur des ouvrages La femme qui en savait vraiment trop () et La traque des lanceurs d’alerte ().

Résumé du livre :

Après avoir raconté l'histoire qu'elle a vécu au sein de la banque UBS (La Femme qui en savait vraiment trop, Cherche Midi), Stéphanie Gibaud constate les risques incroyables pris par les Lanceurs d'alerte. Au travers de son expérience personnelle et d'exemples concrets en France et à l'étranger, elle détaille la vie des lanceurs d'alerte et les raisons pour lesquelles ils sont devenus les parias de la société.

Les lanceurs d'alerte défrayent l'actualité depuis une dizaine d'années. Les cas emblématiques de Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer celles et ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Et pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning en prison, Stéphanie Gibaud, et bien d'autres sont dans une situation précaire, attaqués dans des procès sans fin et lâchés par les États.
La situation catastrophique des lanceurs d'alerte révèle que les démocraties dans lesquelles nous vivons sont de plus en plus dures avec les petits délits mais clémentes avec les dominants. La justice est au cœur de nos systèmes agonisants mais que les dominants ne veulent surtout pas les modifier tant ils en profitent.

La seule solution, pour Stéphanie Gibaud : se regrouper pour faire reculer l'impunité. 

Une émission majeure parce-que Stéphanie Gibaud parle longuement librement.

Sans doute la meilleure "vidéo" de Stéphanie sur le sujet.

Cette femme a véritablement vécu un enfer inimaginable, et ça n'est pas fini.

Ce qui est sidérant également, c'est de voir la connivence fraternelle des élites, tous partis confondus. C'est comme si ils faisaient corps contre tout élément sain qui ose dénoncer les turpitudes de certains d'entre eux.

Un must.

À voir absolument !

Sa Facebook : https://www.facebook.com/stephaniegibaudofficiel ().

En complément sur Stéphanie Gibaud :

En complément sur UBS :

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur L’Heure la plus sombre :

 

Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8474 

Après Theresa May, voici une nouvelle sorcière aux commandes : Gina Haspel.
Le monde sombre peu à peu sous l'emprise du Mal.

 

Gina Haspel confirmée à la tête de la CIA malgré son rôle dans les programmes de torture. Voir [ici] ().

Tout un symbole...

Bravo connard de sénateurs américains !

Vous vous rendez compte ? Le Mal récompensé...

Vous avez torturé ? Ça n'est pas grave... On va même vous donner un poste honorifique et gratifiant, super bien payé !

Ahurissant.

Cette nomination n'est pas anodine : c'est un SIGNE que le Ciel envoie à toute l'Humanité pour lui dire que les États-Unis ont définitivement basculé dans l'iniquité et sont désormais sous le contrôle quasi-absolu du Mal.

Cela ouvre une ère sombre pour les États-Unis et le monde...

Complément : "La nouvelle directrice de la CIA trempe dans le «programme de tortures» américain, selon Edward Snowden". Voir [ici] ().

En complément sur Gina Haspel :

En complément sur CIA :

En complément sur torture :

En complément sur ahurissant :

 

Samedi 24 Mars 2018 - News # 7225 

Surveillance et crypto-monnaies : Edward Snowden publie de nouveaux documents montrant que la NSA cible en priorité les utilisateurs de Bitcoin. Voir [ici] ().

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur NSA :

En complément sur Bitcoin :

En complément sur crypto-monnaie :

En complément sur surveillamce :


Lundi 19 Mars 2018 - News # 7140 

Edward Snowden : Facebook est une société de surveillance déguisée en réseau social. Voir [ici] ().

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur Facebook :

En complément sur surveillance :

En complément sur réseau sociaux :

 

Mercredi 14 Mars 2018 - News # 7063 

Deux informations inquiétantes du raidissement de l'État profond aux États-Unis qui n'augurent rien de bon :

Une spécialiste des opérations clandestines et de la Torture, nommée au somment de la hiérarchie... Lorsque la torture et la destruction de preuves sont récompensées...

Ah elle est belle la "démocratie" américaine.

Comme je ne cesse de le dire, les SS sont des repères de magiciens noirs, de ténébreux ultra-pervers et nuisibles qui font fit de toutes les valeurs christiques et humanistes qui ont porté nos sociétés.

Ce pays s'enfonce dans le Mal, le déni de la démocratie, c'est le nouvel État nazi contemporain, et je n'exagère pas.

[MAJ] : bonne nouvelle : Edward Snowden affirme que la nouvelle patronne de la CIA est recherchée en Europe, et ne pourrait pas se rendre dans les pays de l’Union Européenne sans risquer d’être arrêtée. Voir [ici] ().

Maintenant, dans les faits, je vois mal un pays européen arrêter cette femme sans créer un immense incident diplomatique avec les États-Unis. Seul un chef d'État ou un premier ministre vraiment couillu sera capable de faire cela.

En complément sur CIA :

En complément sur torture :

     

Mardi 13 Février 2018 - News # 6744 

Questions/Réponses : Edward Snowden sur les droits, la vie privée, les secrets et les fuites – conversation avec Jimmy Wales. Voir [ici] ().

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur vie privée :

En complément sur surveillance :

En complément sur NSA :

 

Mercredi 29 Novembre 2017 - News # 5648 

Surveillance dans la population à travers l'argument "je n'ai rien à cacher" : le documentaire "Nothing to hide" :

SYNOPSIS :

« NOTHING TO HIDE est un documentaire collaboratif écrit et réalisé par les journalistes Mihaela Gladovic et Marc Meillassoux. Le film est dédié à la question fondamentale et encore jamais posée de la surveillance de masse : son acceptation dans la population. Après s’être rencontrés lors d’évènements dédiés à la surveillance sur internet, Mihaela et Marc ont décidé de travailler sur ce qui leur est apparu être la clé de voute de la surveillance moderne: son acceptation et sa justification dans une partie croissante de la population à travers l’argument “je n’ai rien à cacher”.

L’argument du « rien à cacher » Malgré les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance de masse – de nature étatique ou commerciale -, la réponse de beaucoup d’entre nous à ces intrusions dans notre sphère privée est progressivement devenue : « la surveillance ? Je n’ai rien à cacher ! ». Les gens s’accordent généralement à dire que les régimes de surveillance sont intrinsèquement dangereux et liberticides.
Pourtant, nous utilisons un nombre croissant de services en ligne et d’applications gratuites, dont nous savons depuis les documents révélés par Snowden qu’elles servent de matière première à la surveillance d’Etat.

Nombre d’entre nous justifions alors notre approche de la façon suivante : « de toute façon, je n’intéresse personne » et finalement « Ils peuvent regarder, je n’ai rien à cacher ». Quelle société sommes-nous en train de construire ? Alors que la plupart des reportages et documentaires sur la surveillance se sont focalisés sur ses aspects techniques et pratiques, NOTHING TO HIDE interroge les implications sociologiques de la surveillance.

L’assertion « je n’ai rien à cacher » n’a été traité que de manière ponctuelle et désorganisée sans jamais faire l’objet d’un questionnement en profondeur, ni réussir à atteindre le grand-public. Ignorer cette question nous empêche pourtant de répondre à une autre : quelle société sommes-nous en train de construire en répétant que notre sphère privée n’a plus d’importance? Les conséquences de la surveillance sont particulièrement difficiles à appréhender.

La surveillance est quasiment imperceptible au quotidien, ses implications paraissent lointaines et abstraites et nous nous sentons impuissants face à sa dimension technique. Nous avons essayé de démêler ces fils un à un pour répondre aux questions suivantes : les traces que nous laissons en ligne pourront-elles un jour se retourner contre nous? La surveillance de masse est-elle objectivement efficace pour combattre le terrorisme ?

A quoi pourrait ressembler notre société dans dix ans si rien n’est fait pour préserver notre sphère privée? Un film pour agir Dès le début du projet, les auteurs de NOTHING TO HIDE se sont attachés à chercher des clefs de compréhension et des outils pratiques pour que chacun puisse, s’il le souhaite, faire le premier pas vers un monde virtuel plus libre.Le film présente les différentes étapes qui permettent cette « capacitation » des citoyens : les bonnes pratiques sur internet, la navigation anonyme et sécurisée, et des outils plus avancés de chiffrement (pour téléphone, email et périphériques). »

Documentaire sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND.

Donations : leetchi.com/c/project-nothing-to-hide ().

La licence Creative Commons – Attribution – Non Commercial – No Derivatives (CC-BY-NC-ND) permet:

- de voir et de partager gratuitement le film en ligne en quatre langues (anglais, français, allemand, espagnol) si les auteurs et le site internet (nothingtohidedoc.wordpress.com/) sont cités.
- d’organiser des projections publiques si celles-ci sont gratuites et ouvertes à tou(te)s. Les lycées peuvent télécharger et projeter le film sans formalités.
- pour les séances ou diffusions commerciales, les distributeurs sont invités à contacter les auteurs. Les diffusions organisées par des associations requérant des cotisations annuelles ou organisées dans le cadre d’un évènement payant (conférence, symposium) sont considérées comme commerciales.
- chacun est invité à faire un don pour contribuer à payer la production du film et de sa suite en cours d’écriture.

La licence Creative Commons ne permet pas d’éditer, d’extraire et de remixer les images du film sans l’autorisation explicite des auteurs.

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.

En complément sur surveillance :

En complément sur contrôle :

En complément sur NSA :

   

Samedi 11 Novembre 2017 - News # 5514 

Edward Snowden : La NSA écrit des rapport entiers sur les préférences pornographiques des gens pour les utiliser contre eux. Voir [ici] ().

Chaque révélation sur la NSA nous donne la nausée... Ces gens n'ont aucune éthique ni aucune limite, et tous les moyens sont bons.

À gerber ! 

En complément sur Snowden :

En complément sur NSA :

En complément sur pornographie :

   

Mercredi 28 Juin 2017 - News # 4961 

Un film sur Vladimir Poutine, interrogé longuement par Oliver Stone : "Conversations avec Monsieur Poutine (The Putin interviews)" :

Partie 1 :

SYNOPSIS DE LA PARTIE 1 :

Le réalisateur américain Oliver Stone a eu l'occasion de rencontrer le président russe Vladimir Poutine à douze reprises pendant deux ans. Il présente aujourd'hui le fruit de ces longs entretiens, menés au Kremlin ou dans les résidences officielles de Poutine à Sotchi. Poussé par Stone, l'homme d'Etat aborde en détail de nombreux sujets, de son accession à la présidence de la Russie à ses relations avec les présidents américains, en passant par l'héritage de l'Union soviétique. Les deux hommes abordent également la situation d'Edward Snowden, l'OTAN, la guerre en Syrie ou la question de l'Ukraine.

Partie 2 :

SYNOPSIS DE LA PARTIE 2 :

Pendant deux ans, le réalisateur Oliver Stone a eu l'occasion de s'entretenir avec Vladimir Poutine. Bénéficiant d'un accès sans précédent à l'intimité du président russe, il l'a accompagné au Kremlin ou lors de ses déplacements. À cette occasion, il a pu s'entretenir avec lui et le questionner librement sur les sujets les plus divers, comme ses relations avec les Etats-Unis ou l'histoire récente de la Russie.

SYNOPSIS DE LA PARTIE 3 :

Oliver Stone a mené une série d'entretiens avec le président russe, Vladimir Poutine. Le chef d'Etat a accepté de lui ouvrir son univers, tant personnel que professionnel, lui livrant des confidences détaillées, sans refuser d'aborder aucun sujet. Poutine aborde ainsi bon nombre de thèmes délicats, comme son accession à la présidence, mais aussi son rapport au pouvoir, ou encore ses relations personnelles avec ses prédécesseurs, Boris Eltsine et Mikhaïl Gorbatchev, ainsi qu'avec les présidents américains qu'il a connus : Bill Clinton, George W. Bush, Barack Obama et Donald Trump. Le choix d'Oliver Stone de tourner aussi bien à l'intérieur du Kremlin que dans les résidences officielles de Poutine à Sotchi, et en dehors de Moscou, permet de saisir le leader russe dans son intimité et sa complexité.

SYNOPSIS DE LA PARTIE 4 :

Oliver Stone, cinéaste américain qui a réalisé «Platoon» ou encore «Snowden», s'intéresse à l'un des dirigeants les plus puissants de la planète : Vladimir Poutine, chef d'Etat russe. Il aborde en détail, dans une série d'entretiens avec le président, des sujets comme la surveillance de masse, son accession au pouvoir ou ses relations avec ses homologues américains comme ses prédécesseurs, poussant son interlocuteur sur des terrains parfois brûlants. Le cinéaste, rompu à cet exercice, tente de saisir le leader russe dans toute sa complexité, révélant dans le même temps sa propre vision du monde et des relations internationales.

Je ne les ai pas encore évaluées.

En complément sur Poutine :

En complément sur Russie :

En complément sur OTAN :

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur Syrie :


Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4925 

 Attention danger pour les peuples ! :


L’accord top secret qui doit dépecer les services publics :
 

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS - NDR : ou TISA en anglais) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/ ()

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger.

Source : le journal l'Humanité ().

Le but final est de détruire les États, de les rendre impuissants face au marché. Ce sont, en fin de compte, les sociétés privées et les multinationales qui vont faire leur loi. Les peuples ne pourront plus rien faire car la puissance publique sera rendue impuissante, paralysée, sans aucun recours légal contre elles.

C'est très très grave !

Nos politiciens sont des traîtres, je l'ai toujours dit...

En complément sur service public :

En complément sur danger :

En complément sur grave :

   

Samedi 10 Juin 2017 - News # 4636 

 

"Meeting Snowden" de Flore Vasseur : à la rencontre du lanceur d'alerte Edward Snowden :

Le temps d'une rencontre clandestine, Edward Snowden, Lawrence Lassig et Birgitta Jónsdóttir, figures de la lutte pour les libertés, s'interrogent sur l'avenir de la démocratie.

Députée islandaise depuis 2009, Birgitta Jónsdóttir se mobilise pour redonner le pouvoir au peuple. Professeur de droit à Harvard et pionnier de l'Internet libre, l'Américain Lawrence "Larry" Lessig dénonce sans relâche l'influence délétère de l'argent sur la politique et la collusion des élites, qui mine l'intérêt général. Quant à son compatriote Edward Snowden, ancien collaborateur de la CIA et de la NSA, il a révélé la surveillance généralisée de la population et des alliés des États-Unis, et vit désormais en Russie, où il a obtenu un asile politique d'autant plus précaire que les relations entre les deux pays apparaissent aujourd'hui illisibles. Tandis que, depuis Moscou, Vladimir Poutine règne en maître sur la scène internationale, son homologue américain Donald Trump, pur produit de la société du spectacle, s'installe aux commandes de la première puissance nucléaire avec autoritarisme… Cette nouvelle page de l'histoire signera-t-elle la fin de la démocratie ?

Conversation secrète

Figures de proue d'un mouvement mondial de défense des libertés, ces trois compagnons de lutte, qui s'estiment et s'entraident à distance sur Internet, se sont rencontrés pour la première fois en secret à Moscou, à la veille de Noël. Ils ont autorisé les caméras de Flore Vasseur à capter cette conversation hors norme, au fil de laquelle émergent des questionnements essentiels : comment sauver la démocratie ? Qu'est-ce que
l'échec ? Qui écrit l'histoire ?

Source : Arte.


BONUS 1 : "Meeting Snowden" : entretien avec Flore Vasseur par le Cercle des Volontaires.


BONUS 2 : Flore Vasseur à propos de "Meeting Snowden" à l'émission C polémique - France 5.

 

Un film, paradoxalement le plus intéressant lors du premier tiers où précisément le "débat" entre les 3 n'a pas encore eu lieu.

Ensuite, c'est globalement du bla bla intellectuel et vain où les acteurs n'on pas su dire l'important..

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur NSA :

En complément sur CIA :

 

Dimanche 4 Juin 2017 - News # 4524 

Edward Snowden : "Le terrorisme est une stratégie pour terrasser nos valeurs les plus précieuses et faire passer des lois liberticides" :

C'est une évidence désormais, je l'espère, pour un nombre croissant de gens, du moins ceux qui sont un peu informés.

Malheureusement, les médias continuent de jouer le jeu des États et d'organisation comme l'OTAN, et il y a donc encore énormément de travail d'éducation populaire à réaliser avant qu'une forte majorité des citoyens ne comprenne cette stratégie pernicieuse et les pièges manipulatoires par la peur et les émotions qui lui sont tendus.

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur terrosrisme :

En complément sur attentat :

En complément sur Daesh :

En complément sur manipulation :


Mercredi 31 Mai 2017 - News # 4430 

Edward Snowden sur la liberté de la presse :« On parle de fake-news lorsque le journalisme dérange » :

Edward Snowden a tenu une vidéoconférence ce mardi 30 Mai 2017. L’ancien analyse de la NSA, à l’origine des révélations sur les détails de surveillance de masse utilisée par les Américains, a longuement évoqué le rôle du journalisme dans la démocratie.
L’informaticien a expliqué que l’utilisation de la surveillance de masse pour trouver les sources des journalistes qui écrivent des articles embarrassants pour les gouvernements constituait un véritable danger pour la démocratie.
Source : BFM TV.

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur presse :

En complément sur média :

En complément sur liberté de la presse :

 

Vendredi 14 Avril 2017 - News # 3277 

Méga-bombe larguée en Afghanistan [SUITE] : Edward Snowden dévoile la véritable cible. Voir [ici] ().


Jeudi 23 Mars 2017 - News # 2814 

Edward Snowden parle de la Russie, des micros-ondes espions et de la sécurité en ligne. Voir [ici] ().


Jeudi 9 Mars 2017 - News # 2612 

Edward Snowden : le gouvernement américain a secrètement financé le développement de logiciels vulnérables. Voir [ici] ().


Mercredi 8 Février 2017 - News # 2214 

Edward Snowden : Il faut combattre les “Fake News” avec la Vérité, pas avec la Censure. Voir [ici] ().


Samedi 14 Janvier 2017 - News # 1970 

Plus d’un million de personnes réclament la grâce d'Edward Snowden, le laissant «sans voix». Voir [ici] (). Je la réclame aussi !


Dimanche 8 Janvier 2017 - News # 1929 

Edward Snowden : "La vérité arrive et ne peux pas être arrêtée". Voir [ici] ().


Mardi 8 Novembre 2016 - News # 1595 

Vie privée : 5 outils utilisés et approuvés par Edward Snowden. Voir [ici] ().


Jeudi 8 Octobre 2015 - News # 1065 

Edward Snowden affirme que, cachés dans nos portables, des schtroumpfs nous espionnent. C'est pas une blague : voir [ici] ().


Jeudi 13 Mars 2014 - News # 750 

Edward Snowden révèle que la NSA utilise des logiciels malveillants à une « échelle industrielle » et utilise un leurre Facebook pour infecter les ordinateurs de gens. Voir [ici] (). Depuis le temps que je vous dis de ne pas utiliser Facebook... (Voir ces [vidéos] ()). Je trouve que cela commence à craindre sérieux : ça devient vraiment grave. Il est temps de détruire la NSA et tous ces services secrets pourris, ennemis et traîtres à l'humanité. Si les citoyens ne se révoltent pas à un moment, nous allons entrer définitivement dans la pire dictature que l'humanité ait jamais connue, mais qui fort heureusement ne durera pas éternellement, car elle sera détruite par le Ciel à travers de déclenchement de conflits armés entre blocs continentaux ou "troisième guerre mondiale".


Vendredi 27 Décembre 2013 - News # 686 

Le terrible message de Noël d'Edward Snowden : la vie privée va disparaître et les jeunes qui arrivent ne sauront même pas de quoi il s'agit. Voir [ici] ().


Vendredi 12 Juillet 2013 - News # 551 

Edward Snowden, le transfuge lanceur d'alerte de la NSA, vient de dévoiler une partie de la vérité sur les chemtrails. Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .