Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

31 News

Mercredi 29 Mai 2019 - News # 17757 

Corruption : Emplois fictifs, caisse noire, complots, blanchiment d'argent : le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde balance sur François Bayrou dans un enregistrement. Voir [ici] ().

Ça sent le sapin pour Bayrou... 

En complément sur François Bayrou :

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

   

Dimanche 28 Avril 2019 - News # 16913 

 

Discours des conclusions du grand débat de Macron : Les annonces du président constituent «une révolution» pour François Bayrou. Voir [ici] ().

Décidément, outre le fait que ce soit une girouette, ce type est en plus un crétin des Alpes Pyrénées : dans la crétinerie il atteint des sommets !

En complément sur grand débat :

En complément sur François Bayrou :

     

Mercredi 3 Avril 2019 - News # 16199 

Soupçons d'emplois fictifs : le domicile d'un proche de François Bayrou perquisitionné. Voir [ici] ().

Une mafia de profiteurs...

En complément sur emplois fictif :

En complément sur François Bayrou :

     

Samedi 1er Décembre 2018 - News # 13103 

 

Hypocrisie : «Gilets jaunes»: «On ne peut pas gouverner contre le peuple» affirme François Bayrou, le Net s’enflamme. Voir [ici] ().

Mais quel faux-cul celui-là !

Une girouette, qui sent que le vent tourne, alors il s'aligne.

Un politicien traître, sans aucun projet sérieux, qui vit du système, et dont on a rien à attendre !

En complément sur François Bayrou :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur faux cul :

En complément sur girouette :

En complément sur hypocrisie :


Lundi 12 Novembre 2018 - News # 12574 

 

L'augmentation des prix du carburant est "raisonnable et décidée par tout le monde", affirme François Bayrou. Voir [ici] ().

La girouette traître prétend nous faire la leçon...

"Décidée part tout le monde" ? Vraiment ? Sauf par le peuple français Ducon !

Des traîtres de politiciens, je l'ai toujours dit, et il ne se passe pas une semaine sans qu'une nouvelle preuve viennent encore l'étayer.

En complément sur carburant :

En complément sur François Bayrou :

     

Vendredi 22 Juin 2018 - News # 9261 

e

 

Les centristes sont les plus hostiles à la démocratie, pas les extrémistes. Voir [ici] ().

Les centristes sont des mous, des experts du compromis, du "en même temps", ils n'on aucune radicalité, ils sont dans leur mental, ils ne voient pas les faits, et donc ils ne comprennent rien et justifient tout par le mental, par des raisonnements spécieux.

Ce sont souvent des girouettes, qui une fois appuient la gauche, et le coup d'après la droite.

Regardez François Bayrou : une belle girouette, complètement vendu, sans aucune conviction réelle. Mais il sait parler, embobiner, justifier..., et retourner sa veste avec classe... D'ailleurs, lors de l'élection présidentielle, il nous a fait un vrai festival de ses possibilités en la matière et de ses belles vertus... 

En complément sur démocratie :

       

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Lundi 29 Janvier 2018 - News # 6486 

Documentaire : "Qui a tué François Fillon ? L'enquête" -  29 Janvier 2018 :

SYNOPSIS :

D'affaire en affaire, de coup de théâtre en coup de théâtre, les espoirs de la droite et de son candidat à la présidentielle, François Fillon, se sont évaporés pendant la campagne. Un mystère demeure: quelqu'un voulait-il la peau de François Fillon? C'est la question que s'est posée une équipe de BFMTV dans un documentaire exceptionnel diffusé ce lundi soir à 22h40 sur notre antenne. 
La campagne présidentielle s'est éloignée depuis longtemps et, avec elle, ses illusions perdues, mais François et Penelope Fillon sont toujours mis en examen pour détournement de fonds publics. L'enquête doit être bouclée au cours de cette année 2018.

"Pas de Dark Vador" 
S'ils sont sous le coup de cette procédure judiciaire, c'est en raison d'une affaire qui a éclaté au grand jour il y a un an: les soupçons d'emplois fictifs visant Penelope Fillon, l'épouse de celui qui était le candidat de la droite au scrutin suprême. Tout au long de la campagne, les affaires ont contribué à envoyer par le fond les chances de succès de l'ancien Premier ministre. Ces révélations poursuivaient-elles un calcul politique ou personnel? Qui a tué François Fillon? Voilà les questions posées par une équipe de BFMTV dans un documentaire exceptionnel diffusé ce lundi soir sur notre antenne.

À la croisée des regards, les journalistes du Canard enchaîné, bien sûr, qui ont dévoilé peu à peu les vicissitudes présumées du clan Fillon. Devant nos caméras, Hervé Liffran et Isabelle Barré l'assurent: leur travail ne doit rien à une "taupe" à droite, ni à une quelconque aide extérieure. C'est naturellement qu'après le premier tour de la primaire, ils se sont penchés sur les déclarations de patrimoine et de revenus du couple, puis ont découvert, intrigués, que Penelope Fillon avait travaillé pour La Revue des deux mondes, mais aussi et surtout comme collaboratrice parlementaire de son mari et du suppléant de celui-ci pendant huit ans, dans la plus grande discrétion. Naturellement que les montants perçus pour une activité peu évidente (100.000 euros brut entre mai 2012 et décembre 2013 pour la revue et 500.000 euros brut perçus auprès du Palais-Bourbon) les ont intéressés. "Pas de Dark Vador, pas de force obscure", sourit aujourd'hui Isabelle Barré.

Des fiches de paie accessibles à 95 personnes 
Pourtant le 24 janvier à 18 heures, lorsque le compte Twitter du Canard enchaîné jette son pavé dans la mare, les principales figures de la droite, alors réunies autour d'une galette des rois dans les locaux de campagne de leur candidat, sont persuadées qu'il s'agit là d'un acte de malveillance, peut-être venu de l'intérieur. Parmi les figures entretenant une inimitié notoire avec François Fillon, les noms de Jean-François Copé et Rachida Dati courent sur les lèvres. Tous deux écartent toujours ces allégations. "Si on devait mettre en cause tous ceux à qui François Fillon a fait du mal, la liste serait longue", ajoute l'ancien ministre du Budget.

La piste d'un "cabinet noir" élyséen, lancée par François Fillon lui-même, ne mènera pas plus loin. De toute façon, les revenus des Fillon ne sont pas un secret pour tout le monde: à l'Assemblée nationale, 95 personnes ont accès aux fiches de paie des collaborateurs dans le cadre de leur travail. 

Qui veut débrancher la candidature de François Fillon ? 
S'il est difficile de savoir d'où sont partis les premiers coups, nombreux sont ceux à avoir cherché à achever François Fillon. Dès fin janvier, c'est François Bayrou qui cherche un "plan B" à la droite et au centre. Début février, le président du Sénat, Gérard Larcher, veut mettre un terme à l'équipée, après avoir appris que les enfants de François Fillon avaient aussi été rémunérés par la Haute assemblée durant le mandat sénatorial de leur père.

Peu à peu, les leaders de la droite prennent leurs distances. François Fillon lui-même ne se rend pas service, en affirmant à la télévision qu'il renoncera s'il venait à être mis en examen. Or, quand cette mise en examen lui est notifiée le 28 février par une convocation judiciaire que lui annonce Patrick Stefanini, son directeur de campagne, François Fillon ne renonce pas à faire campagne. Et le meeting du Trocadéro, lors de la matinée pluvieuse du 5 mars à Paris, lui servira de tremplin vers le mur du premier tour du 23 avril.

Pendant toute cette période, Nicolas Sarkozy, vaincu à la primaire, joue un jeu trouble. Comme nous le raconte Rachida Dati, tout le monde ne cesse de l'appeler: Xavier Bertrand, François Bertrand, Laurent Wauquiez. Tous veulent qu'il pousse François Fillon à l'abandon. "A la faveur de chacun d'entre eux... Tout le monde voulait y aller!" s'amuse l'ancienne Garde des Sceaux. Alain Juppé l'appelle aussi, mais tombe sur le répondeur de l'ancien président de la République, à ce moment-là tranquillement installé au parc des Princes devant un match du Paris-Saint-Germain. Devant le peu de cohésion de son camp, et l'obstination de François Fillon, le maire de Bordeaux jette lui aussi l'éponge.

Le coup de grâce
Ce n'est donc pas de ses confrères politiques, que viendra le coup de grâce. Mais d'un avocat franco-libanais de 72 ans, Robert Bourgi, vexé en particulier par l'ingratitude d'un candidat auquel il avait pourtant offert trois costumes très onéreux de la boutique Arnys. Il jure alors devant son ami Nicolas Sarkozy: "Je vais le niquer, il ne s'en remettra pas".

Le 20 février, Robert Bourgi paie les costume par chèque, laissant ainsi une trace de son nom, puis file ce tuyau à la presse. Lorsque cette ultime affaire sort à la mi-mars, elle finit de consterner les fidèles du camp de François Fillon, qui cessent dès lors d'y croire. Dans son bureau, ce dernier lâche à Jean de Boishue, un ami de quarante ans, qu'il s'est "fait piéger". Peu importe, la coupe est pleine pour l'opinion.

Jean de Boishue est désormais brouillé avec François Fillon. A la question de savoir qui a tué celui-ci, il répond à présent: "C'est François Fillon. Il est mort un peu de son caractère, de faiblesses qu'il n'a pas corrigées. Si je ne lui pardonne pas, c'est parce que je pense que l'intelligence sert à maîtriser ses défauts..." Pour cet ancien proche, plus qu'un travail journalistique, ou un assassinat politique, l'échec de François Fillon est avant tout un suicide déguisé.

Source : BFMTV.

Un documentaire qui confirme que le monde politique est un monde de merde, sans aucun rapport avec la démocratie et la recherche du bien commun et de l'intérêt général.

Trahisons en tous genres, cynisme, coups bas, cupidité, convoitise de pouvoir et de postes, jalousies, fourberies, luttes intestines et fratricides,... : un vrai panier de crabes...

À voir !

En complément sur François Fillon :

       

Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4905 

 

 

Médias : un nouveau scandale :

=== De plus en plus grave : le verrouillage médiatique au profit de Macron est désormais dénoncé par des journalistes eux-mêmes ===
 
LE SNJ-CGT DÉNONCE PUBLIQUEMENT LA FAÇON DONT L'AFP A ÉTOUFFÉ LES AFFAIRES FERRAND ET BAYROU PENDANT L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AFIN DE NE PAS NUIRE À MACRON.
--------------------------------------------------
Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) est le syndicat des journalistes affilié à la Confédération générale du travail, par ailleurs membre de la Fédération européenne des journalistes et de la Fédération internationale des journalistes.

Avec d'autres syndicats de l'Agence France-Presse, il considère que, depuis 2000, plusieurs actions politiques visent à remettre en cause l'indépendance de l'AFP. À cet égard, il soutient la pétition "SOS AFP" qui publie régulièrement des informations alarmantes sur l'évolution de l'AFP : http://www.sos-afp.org/fr

On notera en particulier que le SNJ-CGT, avec 3 autres syndicats, a dénoncé, en février 2015, comment les prétendues "mesures utiles" exigées par l'Union européenne et transposées en France par nos parlementaires revenaient à casser le statut protecteur de l'indépendance de l'AFP qui datait de 1957  : http://www.sos-afp.org/fr/2015_mesures_utiles

Le 20 juin 2017, le SNJ-CGT a publié un communiqué - actualisé le 22 juin - dans lequel il proteste contre le traitement partial dont l'Agence-France-Presse a fait silence sur l'affaire Ferrand pendant la campagne présidentielle.

Voici ce communiqué :
-----------------------------------

COMMUNIQUÉ DU SNJ-CGT DE L’AFP

Quand l'AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir
-----
L'affaire Richard Ferrand, sortie par le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l'AFP. Des journalistes de l'Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n'a pas jugé le sujet digne d'intérêt.

Qu'un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d'informations quand elles se présentent. Pas à l'AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Faute d'avoir pu donner l'affaire Ferrand en premier, ces mêmes journalistes de l'AFP ont eu la possibilité de sortir un nouveau scoop deux jours après l'article du Canard : le témoignage exclusif de l'avocat qui était au cœur de la vente de l'immeuble litigieux des Mutuelles de Bretagne en 2010-11.

Mais avant même qu'une dépêche ait été écrite, la rédaction en chef France a refusé le sujet. C'était pourtant la première fois qu'une source impliquée dans le dossier confirmait les informations du Canard et pointait la possibilité d'une infraction pénale de M. Ferrand.

L'AFP se contentera, quelques jours plus tard, de mentionner d'une phrase le témoignage de l'avocat interviewé par Le Parisien. Ce même témoignage qui conduira à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Brest...

INTÉRÊT "TROP LIMITÉ"
Ce n'est pas tout : avant l'affaire Ferrand, le 17 mai, juste après la nomination du nouveau gouvernement, une dépêche annonce que François Bayrou, nouveau garde des Sceaux, devra lui-même faire face à des juges, dès le 19 mai, après son renvoi en correctionnelle pour diffamation. Mais la dépêche n'a pas été diffusée, la rédaction en chef France trouvant son intérêt "trop limité".

Deux jours plus tard, l'info sera en bonne place dans les médias nationaux. L'AFP décidera alors de la reprendre !

Interrogée jeudi par les syndicats lors de la réunion mensuelle des délégués du personnel, la direction de l'information de l'AFP s'est montrée incapable de justifier de manière argumentée les choix de sa rédaction en chef.

Tout cela fait beaucoup d'infos sensibles étouffées en quelques jours. Pour ceux qui ont travaillé sur le dossier, il y a de quoi être écœuré et découragé. L'Agence France Presse, l'une des trois grandes agences d'informations mondiales, dont le statut rappelle l'indépendance, a-t-elle peur de diffuser des 
informations sensibles quand celles-ci risquent de nuire au nouveau pouvoir politique élu ?

Le SNJ-CGT appelle la direction et la rédaction en chef de l'AFP à s'expliquer sur le traitement incompréhensible de l'affaire Ferrand.

Le SNJ-CGT rappelle que l'AFP est et doit rester indépendante, que ses journalistes doivent pouvoir enquêter librement et publier toute information même si elle est gênante pour tout type de pouvoir, en particulier le pouvoir politique.

Le SNJ-CGT, 
Paris le 20 juin 2017

Source : https://snjcgt.fr/…/quand-lafp-etouffe-des-informations-ge…/

-------------------------
COMMENTAIRES
-------------------------
Ce communiqué du SNJ-CGT confirme ce que ne cesse de dénoncer (parmi d'autres) l'UPR depuis des années, à savoir que les grands médias français ne respectent plus la Charte de Munich de l'éthique du journalisme et se sont transformés en instruments de propagande euro-atlantiste, aux mains de milliardaires ou d'un appareil d’État partial.

Ce constat concerne au premier chef l'Agence-France-Presse, dont je rappelle qu'elle n'a jamais consacré la moindre dépêche à l'UPR pendant 10 ans, et cela malgré nos innombrables communiqués et malgré notre participation aux élections européennes de 2014 (où nous avons rassemblé plus de suffrages que le NPA), et aux élections régionales de 2015.

La situation de la liberté de la presse en France ne cesse de s'aggraver, comme le souligne le classement annuel de Reporters sans frontières.

Ainsi, en avril 2016, le classement de RSF sur la liberté de la presse dans le monde avait rétrogradé la France de 7 places, en la plaçant au honteux 45e rang mondial.

RSF avait accompagné ce classement en déplorant notamment qu' « une poignée d'hommes d'affaires ayant des intérêts extérieurs au champ des médias finissent par posséder la grande majorité des médias privés à vocation nationale » .
Source : http://www.francesoir.fr/…/liberte-de-la-presse-un-bilan-20…

Dans son classement sur l'année 2016 (publié en avril 2017), RSF avait fait remonter la France au 39e rang mondial (on se demande bien pourquoi d'ailleurs). On attend avec intérêt ce que sera le classement 2017 publié en avril 2018..

-------------------------
CONCLUSION 
-------------------------
Je rappelle que le programme de l'UPR - que j'ai présenté en décembre 2011 - prévoit précisément de rendre à l'AFP - et à la presse plus généralement - la liberté et l'indépendance que leur avait garanti le Conseil national de la Résistance en 1944.

S'agissant spécifiquement de l'AFP, notre programme précise ainsi :

"Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance.
Un financement correct de l’AFP doit être assuré par l’État afin de diffuser une vision française et impartiale des événements planétaires."
Source : Programme, page 21 :
https://www.upr.fr/…/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%…

Il y a urgence à ce que les Français se mobilisent en nombre de plus en plus important pour rétablir la liberté et l'indépendance de l'AFP et de tous les grands médias. Il ne suffit pas de s'indigner derrière son ordinateur. Il faut s'engager politiquement.

François Asselineau
23 juin 2017
----------------------------
NOTA

Emmanuel Vire, responsable du SNJ-CGT, a cosigné une tribune pour voter Macron contre Le Pen lors de l'élection présidentielle ; mais, sauf erreur, ce n'était pas le SNJ-CGT en tant que tel qui avait lancé cet appel.

Il est plus que probable que des adhérents de ce syndicat n'étaient d'ailleurs pas d'accord avec cette position de M. Vire.

Quoi qu'il en soit, le SNJ-CGT est le 2e syndicat de journalistes en France par le nombre d'adhérents. Ce communiqué est donc intéressant en soi, même si ce syndicat est "pour-une-autre-Europe" comme la quasi-totalité des syndicats français.

Source de cet article : Facebook de l'UPR ().

Une triste affaire de plus montrant que les médias ne sont plus le quatrième pouvoir qu'ils devraient être.

Les limogeages récents de Natacha Polony de la chaîne Paris Première et de la radio Europe 1 en sont d'autre exemples pathétiques et inquiétants.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que les agences de presse sont désormais toutes infiltrées et noyautées : qu'il s'agisse de l'AFP (l'Agence France Presse), de l'AP (l'Associated Press américaine), ou de Reuters (britannique), ces entités ne rapportent plus de manière objectives les informations : elles présentent les faits sous l'aspect qui arrangent leur maîtres, en modifient certaines, en dissimulent d'autres, etc. On ne peut plus du tout s'y fier. Et c'est encore plus pervers que cela : elles mêlent de vraies informations avec des informations fausses ou modifiées, ce qui rend plus difficile le tri et donne, en plus, l'illusion au peuple que toutes sont vraies. Terrible...

Et pire, c'est que ces agences abreuvent de leurs nouvelles toutes les télévisions, radios, et journaux, du monde occidental... Vous voyez le tableau ? C'est épouvantable...

Assurément, nous sommes entrés dans l'ère de la post-vérité.

Pour ceux qui pensent encore que ces agences ne jouent qu'un rôle mineur, ou que la diversité de l'information existe du fait des très nombreuses chaînes de télévision et de radios disponibles, voyez cette édifiante [vidéo] ().

En complément sur média :

En complément sur scandale :

En complément sur AFP :

En complément sur manipul :

En complément sur désinform :


Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4900 

Politique et corruption des politiciens : "40 jours après Macron : Le Bilan des Affaires !" par Trouble fait :

SYNOPSIS :

Investis le 14 mai 2017, cela fait précisément 40 jours que Macron est président de la république et on se sent entraîné dans le siphon d’une cuvette de chiotte tant on assiste à un déluge d’affaires parmi les membres du gouvernement et les candidats de la « République en marche » pour les législatives.

Nos pensées émues vont aux électeurs crédules qui ont voté Macron pour moraliser la vie publique.

Source : Trouble fait.

C'est à gerber ! 

Les deux pires sont selon moi :

Deux personnes à pendre en plqce publique de toute urgence !

À voir absolument !

En complément sur Macron :

En complément sur François Bayrou :

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

En complément sur Trouble Fait :


Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4856 

La Bayrou de secours démissionne : François Bayrou ne fera pas partie du gouvernement Édouard Philippe II de Macron. Voir [ici] ().

Mort de rire ! Il n'a pas fait long feu...

Bon débarras...

En complément sur François Bayrou :

En complément sur Macron :

     

Jeudi 15 Juin 2017 - News # 4721 

Le projet de "Banque de la démocratie" de François Bayrou repoussé. Voir [ici] ().

Cette histoire de "Banque de la démocratie" est une arnaque visant à permettre aux partis en place de continuer à se financer, c'est-à-dire de dépenser des sommes folles pour leurs campagnes électorales.

En réalité donc, ce projet est un subterfuge destiné à faire croire que la situation s'assainit alors qu'en réalité elle se poursuit et même empire : si ce projet voyait le jour, les grands partis n'auraient plus de problèmes pour financer leurs campagnes et, en plus, les citoyens ne pourraient rien le leur reprocher.

Une arnaque démocratique je vous dis...

En complément sur François Bayrou :

En complément sur banque :

En complément sur démocratie :

   

Mardi 13 Juin 2017 - News # 4689 

Bayrougate et corruption : François Bayrou est directement lié au financement illicite de son parti – Par Nicolas Grégoire. Voir [ici] ().

Encore un joli énergumène opportuniste et corrompu que ce type...

pfff, je suis dégoûté.

Même Corinne Lepage dénonce les forfaitures de ce politicien corrompu et intéressé :

En complément sur François Bayrou :

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

   

Vendredi 9 Juin 2017 - News # 4625 

Affaires de corruption au MoDem : l'appel menaçant de François Bayrou à Radio France. Voir [ici] ().

En complément sur François Bayrou :

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

En complément sur menace :

 

Mercredi 7 Juin 2017 - News # 4574 

Philippe Pascot, invité de Thomas Misrachi sur BFMTV, dénonce la loi de moralisation politique proposée par François Bayrou :

En un mot, il y a une micro-avancée mais dans le fond, rien ne change.

Comme d'hab quoi...

En complément sur Philippe Pascot :

En complément sur François Bayrou :

En complément sur politicien :

   

Vendredi 2 Juin 2017 - News # 4474 

Moralisation de la vie politique de François Bayrou : «Ce projet de loi est ambitieux mais nous avons quelques regrets». Voir [ici] ().

Cela dit, les mesures suivantes manquantes montrent que rien n'a changé dans les mentalité de nos politiciens traîtres :

Bref, ce projet est une opération de cosmétique : on donne l'illusion que les choses changent sans rien changer : les politiciens en place seront couverts, même en cas de fraude ou de corruption, et le délai de prescription étendu pour que si la justice découvre une malversation, ceux-ci ne puissent pas être poursuivis.

En complément sur François Bayrou :

       

Lundi 22 Mai 2017 - News # 4265 

Nicolas Grégoire : "J'ai occupé deux emplois fictifs pour François Bayrou" :

Intéressant.

Cela dit, on se doutait que François Bayrou était un corrompu...

Au final, ce que fait ce monsieur porte un nom : de la trahison. Il ne vat donc pas mieux que son faux ex-employeur...

En complément sur bayrou :

       

Samedi 20 Mai 2017 - News # 4210 

Décidément à droite, on aime les costumes... : François Bayrou se payait pour 42.566 euros de costumes en 2002. Un autre François Fillon en somme. Voir [ici] ().

Normal, tous ces clowns sont uniquement dans l'apparence, la tromperie. Ce sont des "maîtres" de l'illusion et de l'enfumage. Leur expertise ? Parlez, donner l'air, donner bonne impression au peuple pour amener les citoyens à voter pour eux.

Il faut en finir avec ces clown trompeurs, et les envoyer à la casse. Qu'ils retournent à la société civile, qu'ils aillent lutter pour un salaire au lieu de se gaver de subsides publiques.

En complément sur Bayrou :

En complément sur Fillon :

     

Vendredi 19 Mai 2017 - News # 4205 

Mort de rire : le ministre de la justice, François Bayrou, renvoyé au tribunal en Janvier 2019. Voir [ici] ().

Comme on dit, ce sont les cordonniers les plus mal chaussés...

En complément sur Bayrou :

En complément sur la Justice :

     

Mercredi 17 Mai 2017 - News # 4154 

La composition du nouveau gouvernement de Macron dévoilée :

Intérieur : Gérard Collomb
Économie : Bruno Le Maire
Défense : Sylvie Goulard
Justice : François Bayrou
Transition Ecologique : Nicolas Hulot
Agriculture : Jacques Mézard
Travail : Muriel Penicaud
Sports : Laura Flessel 
Outre-mer : Annick Girardin
Transports : Élisabeth Borne 
Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer
Enseignement supérieur et recherche : Frédérique Vidal
Europe et Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian
Cohésion des territoires : Richard Ferrand
Santé et solidarité :  Agnès Buzyn
Culture : Françoise Nyssen 
Comptes publics : Gérald Darmanin
Affaires européennes : Marielle de Sarnez
Relations avec le Parlement : Christophe Castaner

La vidéo (à partir de 13:00) :

Bruno Le Maire, ministre de l'économie... Et pourquoi pas astronaute pendant qu'on y est ?

Quand à la Bayrou roue de secours, cette prostituée politique a été récompensée et elle a bien négocié son bout de gras...


Lundi 15 Mai 2017 - News # 4104 

Édouard Philippe nommé premier ministre par Macron. Voir [ici] ().

Encore un spécialiste du retournement de veste.

Décidément au mouvement "En Marche !," entre  Emmanuel Macron, François Bayrou, et Édouard Philippe, on a une belle brochette d'opportunistes...

Et je met ma main à couper qu'il y a en a plein d'autres...

En complément sur Édouard Philippe :


Jeudi 11 Mai 2017 - News # 4036 

La liste d'investiture aux législatives d'En Marche ! et la réaction de François Bayrou qui, furieux, récuse cette liste :

Clairement, Emmanuel Macron ne respecte pas ses engagement avec sa pute politique Bayrou de secours.

En complément sur François Bayrou :

En complément sur Macron :

     

Samedi 6 Mai 2017 - News # 3911 

Liste très complète mais non exhaustive des soutiens d’Emmanuel Macron, le candidat du Parti de la presse et de l’argent :

Patrons et banquiers

Responsables politiques

Responsables politiques étrangers (la plupart ont manifesté leur soutien après le 1er tour)

Intellectuels et journalistes

Artistes et vedettes de la télé

Sportifs

Personnalités ayant appelé à voter pour Emmanuel Macron après le 1er tour

Source : [Rutpures] ().

Une belle brochette de vendus et de personnes dont la grande majorité sont tout à fait détestables pour différentes raisons objectives...


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3589 

Édifiant : François Baroin appelle à voter pour "l’ennemi de la République"...

Conclusion : François Baroin, un autre exemple-type de faux-cul qui retourne sa veste, et prône aujourd'hui le contraire de tout ce qu'il a dit hier.

Un Bayrou bis ! Lamentable.

Et ne vous faites aucune illusion : la grande majorité des politiciens de premier ou de second plan, sont du même acabit !

Voir [ici] ().

En complément sur François Baroin :


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3566 

François Bayrou estime que c’est grâce à lui si Emmanuel Macron est au second tour. Voir [ici] ().


En complément sur François Bayrou :


En complément sur Macron :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Mercredi 5 Avril 2017 - News # 3073 

Indiscrétions à la foire du trône... : Alain Madelin confie à Florian Philippot : "Emmanuel Macron n'a pas l'épaisseur. [...] On ne sent ni les racines ni l'épaisseur chez Macron". Voir cette [vidéo] ().

Ça, on s'en était rendu compte... 

Macreux : un ventilateur qui brasse du vide.

Et franchement, contrairement à ce qu'affirme Alain Madelin, François Bayrou est pareil, mais comme il a plus d'expérience de la politique politicienne et des débats que le petit Macreux, il passe mieux. Mais ne vous y trompez pas : François Bayrou est aussi un imposteur, une posture endimanchée avec un beau brushing, un ventilateur qui brasse pareillement du vide, mais un vide fait parait plus sérieux et plus chic.  Mais ça reste du vent...

Bayrou et Macron : les maîtres du vent et de l'imposture


Dimanche 2 Avril 2017 - News # 3019 

Présidentielle : pour François Bayrou, comme Emmanuel Macron l'avait déclaré, il n'y a pas d'«art français» en «musique, peinture, architecture»... Voir [ici] ().

Qui se ressemble s'assemble.

Des girouettes, des "hommes politiques" creux, d'apparence, des incompétents, des impostures politiques, des pignoufs.


Lundi 20 Mars 2017 - News # 2773 

Quand François Bayrou se payait pour 42.566 euros de costumes en 2002. Voir [ici] () et cette [vidéo] (). Vous vous rendez compte du train de vie des ces enfoirés ? Et à nos frais... Le SMIC mensuel net étant de 1.161,12 € (Voir [ici] ()), 42.566 € ça fait 36,64 fois le SMIC, soit plus de 3 ans de SMIC !? François Bayrou : encore un autre tartuffe, une imposture, un politicien du vide, un expert de la posture, un profiteur du système. Et vous voulez voter pour ce type et Macron ??!!! Relayez cette info !


Samedi 25 Février 2017 - News # 2396 

François Bayrou sur Emmanuel Macron : une girouette opportuniste et arriviste qui ne vaut pas mieux que ce dernier. Voir cette [vidéo] (). Qui se ressemble s'assemble...


Mercredi 22 Février 2017 - News # 2366 

François Bayrou ne sera pas candidat mais propose, sous conditions, de rallier Emmanuel Macron. Voir [ici] (). Macron accepte l'alliance proposée par Bayrou malgré ses critiques récurrentes : Twitter s'esclaffe. Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .