Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



 News # 20896 temporairement permanente 

Nous sommes en Octobre : merci à ceux qui le peuvent de supporter le site en faisant un don [ici] ().

Par avance, un grand merci !

Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

95 News

Mardi 30 Juillet 2019 - News # 19220 

Glyphosate : Bayer désormais visé par 18 400 procédures aux États-Unis : «Le glyphosate ne doit pas avoir d'avenir» :

SYNOPSIS de la première vidéo :

Le groupe allemand Bayer, dont Monsanto est l’une des filiales, doit affronter 18 400 procédures déposées aux États-Unis contre le glyphosate, principe actif de son herbicide Roundup. Invité à s'exprimer sur ce dossier, Gil Rivière-Wekstein, fondateur de la revue Agriculture et Environnement, rappelle qu'aucune agence sanitaire n'a prouvé que le glyphosate était responsable de cancers.

SYNOPSIS de la deuxième vidéo :

Dominique Masset, cofondateur de La Campagne glyphosate, s'exprime sur les 18 400 procédures déposées aux Etats-Unis à l'encontre du groupe Bayer. Contrairement à ce que rappelle le géant allemand, notre invité se base sur les travaux de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) pour établir le caractère cancérigène du glyphosate.

Non évalué.

En complément sur Glyphosate :

En complément sur Bayer :

En complément sur Monsanto :

   

Mercredi 17 Juillet 2019 - News # 18905 

Centrales nucléaires et radioactivité: "Invisibles retombées" - Par la CRIIRAD :

SYNOPSIS :

Les catastrophes nucléaires comme celles de Tchernobyl et de Fukushima entraînent des rejets massifs de substances radioactives dans l’environnement et une contamination durable de vastes territoires. Elles s’accompagnent des mensonges sur la gravité des contaminations et sur l’ampleur des risques sanitaires.  Les manipulations sont d’autant plus aisées que la radioactivité ne se voit pas. Compte tenu de son parc nucléaire vieillissant, la France est particulièrement concernée par les risques nucléaires.

Produit par l’association CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la RADioactivité) et réalisé par Cris Ubermann, le film « Invisibles Retombées » s’appuie sur les missions conduites par le laboratoire de la CRIIRAD au Japon, pour rendre palpable cette radioactivité invisible et les conséquences pour les populations touchées par les retombées. Il rend compte des rencontres avec les habitants des zones contaminées et des mesures des niveaux de radiation effectuées à leur côté.

Dans sa version sur Youtube, le film est découpé en 4 séquences d’une dizaine de minutes :

Séquence 1 : « Des citoyens face aux mensonges » 
La CRIIRAD a été créée en 1986, en réaction aux mensonges du gouvernement français sur l’intensité des retombées radioactives sur le territoire français. Les travaux de son laboratoire ont permis d’établir les véritables cartes des retombées radioactives. En mars 2011, au moment de la catastrophe de Fukushima, la CRIIRAD est sollicitée par des citoyens japonais qui souhaitent se doter de radiamètres pour mesurer la radioactivité ambiante.

Séquence 2 : « Mission en territoire contaminé »
En mai 2011, la CRIIRAD se rend au Japon et apporte des appareils qui permettent de contrôler la radioactivité des aliments. Quelques semaines après les retombées, le césium radioactif s’est infiltré jusqu’à une dizaine de centimètres de profondeur dans le sol. 

Séquence 3 : « L’irradiation permanente »
Les rayonnements gamma émis par les substances radioactives déposées sur les surfaces traversent les murs et irradient les habitants même lorsqu’ils sont à l’intérieur des bâtiments. Les habitants sont confrontés à des choix dramatiques : rester sur un territoire contaminé ou prendre la décision de le quitter.

Séquence 4 : « L’impossible décontamination »
La décontamination totale n’est pas possible. Les populations vont donc être exposées pendant des décennies. En cohérence avec les recommandations internationales prises sous l’impulsion du lobby nucléaire français, les autorités Japonaises ont multiplié par 20 les normes de radioactivité acceptables en cas de retombées radioactives. Pour Naoto Kan, premier ministre du Japon au moment de la catastrophe de Fukushima, il faut tout mettre en œuvre pour sortir du nucléaire.

Non évalué.

En complément sur centrale nucléaire :

En complément sur radioactité :

En complément sur décontamination :

En complément sur irradiation :

En complément sur CRIIRAD :


Lundi 15 Juillet 2019 - News # 18860 

Grèce - FRONTEX - Loi anti-haine - Albanie - Entretien d'actualité 78.2 de l'UPR par François Asselineau :

SYNOPSIS :

Deuxième partie de l'entretien d'actualité 78
0:0:16 Élections législatives en Grèce : arrivée au pouvoir de Kyriakos Mitsotakis, et bilan du mandat d'Alexis Tsipras
0:8:38 La balance commerciale agricole de la France est déficitaire (importations supérieures aux exportations)
0:12:39 Frontex, la mafia italienne et le trafic organisé de migrants
0:16:51 Vers l'accélération du processus d'adhésion à l'UE de l'Albanie et de la Macédoine du Nord ?
0:21:13 Le rapport sénatorial sur les infrastructures routières en France
0:33:45 La loi sur les violences éducatives des parents
0:39:39 La loi sur la haine sur Internet
0:50:39 Conclusion : nucléaire iranien, achat de missiles russes par le Turquie, Hollande monte sur scène, fête nationale du 14 juillet

Non évalué.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

     

Mardi 30 Avril 2019 - News # 16989 

Politique & Eco n° 213 : L’éternelle truanderie capitaliste :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Jean-François Bouchard, consultant international pour les grandes institutions financières : banques centrales, FMI, Banque mondiale.

Son livre : L’éternelle truanderie capitaliste, éditeur : Max Milo 2019

1) Le nouveau visage de la dictature capitaliste
- Petits et puissants
- 1 Milliard d’hommes dans la prospérité
- Les riches et les pauvres ceux qui profitent de la mondialisation
- La classe moyenne à la peine
- Absence de cadre de sanction
- Convergence d’intérêts : revolving doors : les allers-retours pouvoir / Banques
- Deux secrétaires d’Etat sur trois aux USA issus de Goldman Sachs
- TINA/ There is no alternative!
- La loi du marché redoutable pour les pays qui veulent s’y soustraire
- Le cas du Venezuela, de l’Argentine
- Comment s’appauvrir par la rente
- Afrique : les pays qui réussissent pourtant dépourvus de ressources
- La Grèce, chargée de subventions et appauvrie par elles
- L’économie financière domine la politique, un banquier ne défendra jamais l’intérêt général
- Lloyd BLankfein :"Je fais le travail de DIEU"

2) Capitalisme sans frontières
- Lehman Brothers exécutée par Goldman Sachs
- Rothschild et la France
- La banque Espirito Santo au Portugal
- BNP Paribas, première banque européenne, sa taille de bilan est supérieure au PIB français
- Too big to fail or to save
- UBS et la Suisse le double de son PIB
- Jefferson, troisième président des Etats-Unis : les banques et le peuple américain
- Premier créancier de l’Amérique, la Chine : on ne tue pas son créancier !
- Monnaies et marchés, si les marchés veulent abattre un pays, ils le peuvent
- Le cas du rouble
- Quand la finance ne va plus à l’investissement
- Qu’est-ce que le trading à haute fréquence ?
- Le cas Soros et la livre britannique

3) Qui veut (et qui peut) juger et réformer le capitalisme mondial ?
 - Que peut faire la justice ?
- Un cadre juridique qui n’existe pas, le seul juge, le marché
- Les amendes aux banques, le cas BNP 
- Les fonds vautours l’exemple d’Elliot
- La légende de la dette
- Ces dettes qui ne furent jamais payées, le cas de l’Allemagne.
- Quel est le bon niveau d’endettement ?
- La dette japonaise
- La dette française : no problem ?
- Quelques figures peu sympathiques de traders de haut vol
- Les  économistes improbables prédicateurs
- Le payeur ultime, le contribuable !
- 10% du PIB européen en 2008 pour sauver les banques

Conclusion : Postface la grande et belle figure de Kondratiev

Non évalué complètement.

"Il n'y a pas de complot en ce sens qu'il n'y a pas d'organisation. [...] Il n'y a pas de collusion entre les membres de ce je ne sais quel groupe, [...] ça, ca n'existe pas" : Soit ce type est à la masse... , soit c'est un propagandiste libéral.

En complément sur capitalisme :

       

Lundi 15 Avril 2019 - News # 16574 

La mascarade et l’enfumage des français continuent… : le Front National / Rassemblement National abandonne officiellement la sortie de l’Union Européenne et de l’euro et propose une « autre europe » dont il sait pertinemment qu’elle ne verra jamais le jour. Voir [ici] ().

En complément sur Union Européenne :

En complément sur enfumage :

En complément sur Front National :

En complément sur Rassemblement National :

 

Dimanche 14 Avril 2019 - News # 16568 

Ranger le grenier, ça a du bon ! Ce n'est pas Jean-Luc Mélenchon qui diras le contraire... :

Quelle trouvaille ! 

Quand on pense au nombre de fois qu'il a vilipendé le Front National...

Ce type est décidément un Tartuffe de première, c'est ahurissant...

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur Front National :

     

Lundi 8 Avril 2019 - News # 16380 

Entretien de François Asselineau avec Quentin Bourgeois, un ex du Front National ayant rejoint l'UPR :

SYNOPSIS :

= Comme le Conseil national de la Résistance de 1943-44, l'UPR accueille les Français de tous bords pour sauver la France en péril de mort ! =
MON ENTRETIEN AVEC QUENTIN BOURGEOIS, ANCIEN RESPONSABLE DU FRONT NATIONAL / RASSEMBLEMENT NATIONAL QUI VIENT DE REJOINDRE L'UPR. 

À quelques jours d’intervalle, Sylvie Heyvaerts, ancienne responsable de la France insoumise (FI) dans la région de Soissons (Aisne) et ex-candidate de ce parti aux élections législatives de 2017, et Quentin Bourgeois, conseiller municipal d’opposition à Saint-Omer (Pas-de-Calais) et ancien responsable local du FN/RN ont annoncé leur ralliement à l’Union populaire républicaine (UPR).

J'ai déjà présenté Sylvie Heyvaerts à nos adhérents et sympathisants, au cours d’un entretien diffusé sur notre chaîne YouTube le 14 mars 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=FlBIrBo00sM

Aujourd'hui, je présente à son tour Quentin Bourgeois à nos adhérents et sympathisants.

--------------------

L’UPR se félicite de rassembler ainsi des personnes issues d’univers politiques aussi différents et a priori irréconciliables. Elles nous rejoignent toutes sur la base intangible de notre Charte fondatrice ( https://www.upr.fr/charte-fondatrice-...) adoptée le jour de la fondation de l'UPR le 25 mars 2007, il y a 12 ans.

Ce véritable tour de force – que seule l’UPR est capable de réaliser – rappelle exactement l’esprit de rassemblement et d’union nationale du Conseil national de la résistance de 1943, CNR qui accueillait en son sein des communistes, des socialistes, des chrétiens-sociaux, des gaullistes, des « patrons et des ouvriers », et aussi des membres de la Cagoule.

Ces ralliements confirment la capacité de l’UPR à transcender le clivage droite – gauche et à mettre provisoirement de côté les divergences qui existent entre les Français, pour se concentrer sur l’essentiel : le rétablissement de l’indépendance nationale et la restauration de la démocratie, par la sortie de l’UE et de l’euro (Frexit) que nous proposons sans jamais faillir ni nous contredire depuis 12 ans.

Comme le comprennent de plus en plus de Français, cet objectif primordial pour notre avenir et celui de nos enfants passe par une hiérarchisation des priorités : rien n’est possible – et en particulier aucune des demandes des « gilets jaunes » en matière sociale et démocratique ne peut être exaucée – sans, d’abord, quitter l’Union européenne, l’euro et l’OTAN.

Les ralliements de Sylvie Heyvaerts et de Quentin Bourgeois à l’UPR ne sont que la partie la plus visible du phénomène en cours. Notre mouvement constate actuellement une formidable poussée du nombre d'adhésions quotidiennes, qui proviennent de tous les horizons politiques, et en particulier d’anciens électeurs de FI et du FN/RN.

Cette évolution témoigne que les masques de FI et du RN commencent à tomber : ces partis politiques, qui protestent sur tout mais qui refusent bec et ongles le « Frexit », jouent en réalité un rôle de faux opposants, qui stérilise le vote des Français et qui conduit à conforter l’oligarchie qui a mis notre pays en coupe réglée depuis trente ans.

C’est un constat à la fois très réjouissant et très important politiquement de voir de plus en plus de Français comprendre cette mystification politique et se décider à rallier l’UPR par dizaines chaque jour.

Une fois de plus l'UPR montre son ouverture d'esprit, et son alignement dans les faits concrets dans l'esprit du Conseil National de la Résistance.

Bravo !

Allez les Français ! Vous êtes tous les bienvenus pour se rassembler à l'UPR !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Quentin Bourgeois :

     

Jeudi 14 Mars 2019 - News # 15693 

«Une gigantesque tartufferie» : François Asselineau (UPR) tacle le Grand débat national :

SYNOPSIS :

Entretien du 14/3/2019 avec François Asselineau, président de l'Union populaire républicaine (UPR). Alors que le Grand débat national se termine ce 15 mars, notre invité qualifie cet exercice «d'enfumage et de «one-man-show» de la part d'Emmanuel Macron, sans confrontation d'idées ni discussions avec des responsables des Gilets jaunes.

Une excellente prestation avec des réponses claires.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur grand débat :

En complément sur Tartuffe :

   

Vendredi 1er Mars 2019 - News # 15370 

François Asselineau appelle à la mobilisation contre la censure du service public audiovisuel :

 

SYNOPSIS :

François Asselineau rappelle, au nom de l’UPR, la saisine le 21 janvier 2019 par courrier de la présidente du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Delphine Ernotte. Il rappelle les motivations (violation de la loi, invisibilisation médiatique délibérée de l’UPR) et les modalités de cette saisine. Les sollicitations de l’UPR sont restées lettre morte, malgré l’urgence due au fait de la campagne électorale qui s’annonce. A l’inverse, il rappelle que le Président de la République se sert de son « Grand débat national » pour faire indirectement son autopromotion, aux frais du contribuable, en toute illégalité et inconstitutionnalité.

François Asselineau annonce mettre en ligne une copie de la lettre adressée à la présidente du CSA. Il rappelle les règles de couverture médiatique auxquelles ont droit les partis politiques, et que l’UPR les remplit toutes. Dans le cadre de cette censure, il énonce toutes les fois où l’UPR aurait dû avoir droit à un temps de parole significatif sur des chaînes de télévision et de radio publiques durant les 22 mois ayant suivis son dernier passage sur celles-ci, en avril 2017, lors de l’élection présidentielle. Il annonce également que les médias français ont reçus expressément pour ordre de museler l’UPR.
Il propose à tous les volontaires qui le souhaitent d’envoyer ce courrier aux principaux responsables de partis politiques français. Il demande à ces-derniers, le cas échéant, de faire une déclaration publique de soutien, pour exiger une couverture médiatique de l’UPR conforme à la loi. Seront également saisis par l’UPR Reporters sans Frontières, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et des ambassades étrangères en France. Enfin, il propose à qui veut bien l’entendre d’écrire personnellement au CSA, au Comité d’éthique de France Télévisions, et aux chaînes de télévision et de radio publiques de manière générale. Des manifestations publiques organisées par l’UPR sont envisagées devant le siège de France Télévisions si ces mesures devaient s’avérer sans issue positive.

Les courriers envoyés aux partis politique sont naïfs : les partis n'en ont rien à foutre.

Il fallait tout de suite porter plainte devant la justice française, devant la justice de l'UE.

Les salopards qui donnent des ordre de censure sont des gens iniques, lâches, et déloyaux. Ils ne comprendront que le rapport de force de la justice, rien d'autre.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur censure :

   

Mardi 26 Février 2019 - News # 15300 

Pour Manuel Valls, il “aurait fallu interdire des manifestations” de Gilets jaunes : "il fallait frapper fort et dur dès le début". Voir [ici] ().

Un vrai type d'extrême droite, un crypto-fasciste, je l'ai toujours dit.

À côté, le Front National, ce sont des gauchistes...

En complément sur Manuel Valls :

       

Mercredi 2 Janvier 2019 - News # 13916 

Gilets Jaunes : Maxime Nicolle, alias "Fly Rider", prédit "un soulèvement national avec des armes". Voir [ici] ().

C'est peut-être vrai ce qu'il dit, mais je ne le sens pas ce type.

Il n'a aucune légitimité.

Il faut impérativement une rotation des charges, et donc aussi pour représenter les Gilets Jaunes, exactement comme ce que fait le groupe de Commercy.

Personne ne doit pouvoir s'accaparer le mouvement des Gilets Jaunes, même en tant que porte-parole.

Maintenant il est clair que 2019 va l'être l'année de tous les dangers, et va voir l'affrontement des citoyens véritablement démocrates contre tous les tenants et profiteurs de ce système actuel inique, injuste, et profondément antidémocratique.

En complément sur Maxime Nicolle :

En complément sur gilet jaune :

     

Jeudi 20 Décembre 2018 - News # 13682 

Je demande un droit de réponse loyal à ceux qui me calomnient.

Étienne Chouard.

 

Étienne Chouard demande un droit de réponse aux médias, notamment aux éditocrates serviles du système comme Jean-Michel Aphatie, Laurent Joffrin, etc., qui le calomnient :

[RIC POUR LES GILETS JAUNES (et les autres)] Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018, avec les vrais opposants, c’est 2 qui tiennent et 3 qui cognent… et un bâillon pour qu’il se taise… Je demande le droit de nous défendre loyalement : en direct et en face à face

Je me fais une très haute idée de la fonction de journaliste. J’ai été très marqué par l’imaginaire de l’époque de la Révolution française, où les journalistes étaient considérés comme « les sentinelles du peuple ». Déjà, à Athènes, il y a 2500 ans, les citoyens, pour pouvoir tous jouer le rôle de « sentinelles de la démocratie », tenaient plus que tout à l’iségoria (droit de parole pour tous, à tout moment et à tout propos) car ce droit de parole permettait à chaque citoyen de chercher et surtout de dénoncer tous les éventuels complots contre la démocratie, pour la protéger. Grâce à l’iségoria, la démocratie était plus forte, la démocratie avait les moyens de se défendre contre les intrigants, contre les comploteurs.

Aujourd’hui, le croiriez-vous, les « journalistes » (ou en tout cas un grand nombre d’entre eux) traquent les lanceurs d’alertes comme des malfaiteurs, qu’ils appellent des « complotistes »… c’est-à-dire que les « journalistes », au lieu de protéger les citoyens vigilants (et d’en faire partie eux-mêmes !), les martyrisent ! On marche sur la tête.

#LeTermeComplotisteEstUneInsulteÀLintelligenceCritique

Et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre le lien direct entre cette profonde perversion (mise à l’envers) de la fonction de journalisme et l’appropriation de tous les journaux par les plus riches (9 milliardaires ont acheté, comme on achète des bagnoles ou des baraques, TOUS les journaux du pays ; c’est une catastrophe, l’opinion n’est plus éclairée mais intoxiquée).

Par ailleurs, je constate à mon sujet que les mœurs des « journalistes », avec les opposants au système de domination parlementaire (à mon avis frauduleusement nommé «Gouvernement représentatif»), deviennent d’une brutalité et d’une déloyauté crasses : car enfin, depuis deux ou trois jours, tous les éditocrates de mon pays publient des « portraits » de moi comme si j’étais l’ennemi public n°1, fourbe, dangereux, complotant dans l’ombre, « trouble » (sic), « sulfureux » (resic), tissant sa toile (reresic)… (sans s’en rendre compte, mes accusateurs sont d’ailleurs précisément ce qu’ils dénoncent : « complotistes »…), mais sans m’avoir jamais appelé avant pour connaître ma version (les seuls à m’avoir appelé avant sont les journalistes de France Info, qui ont d’ailleurs écrit sur moi un article moins mensonger que les autres), sans m’avoir prévenu, et surtout sans me laisser la moindre chance de me défendre, sans me permettre d’expliquer la sottise et la fausseté de toutes ces accusations invraisemblables, et surtout sans jamais confronter nos arguments de fond.

J’ai demandé, sur Twitter, aux premiers de ces éditorialistes calomniateurs un débat à la loyale, en direct, face à face et sur le fond (des problématiques de la souveraineté, de la représentation, de l’initiative des peuples dans les lois auxquels ils consentent à obéir, de choses sérieuses, quoi), plutôt que sur des ragots extravagants qui tournent en boucle dans le milieu fermé des prétendus « antifas », dont tout laisse à croire que leur mission réelle est d’entretenir à gauche une profonde zizanie, à l’aide d’une redoutable police de la pensée ; zizanie qui coupe le peuple en morceaux et qui le condamne éternellement à l’impuissance (électorale).

Chacun commence à comprendre que de débat loyal sur le fond, ils n’en veulent pas. Serait-ce parce que tous ces éditorialistes n’auraient pas d’argument solide (et avouable) contre le RIC ? et qu’ils sont donc réduits à s’en prendre lâchement au messager, dans son dos et sans lui permettre de se défendre ?

Mais leur problème principal , c’est que, quoi qu’ils décident à propos de mon droit de réponse, en l’occurrence tuer le messager ne suffira plus, car il y a désormais dans le pays DES CENTAINES d’autres messagers tout aussi compétents et bons orateurs (c’est-à-dire respectueux des autres) pour prendre ma place : ce qui est né en France, avec les Gilets jaunes et le RIC comme première marche intellectuelle vers une aspiration populaire à un processus constituant populaire (débarrassé des professionnels de la politique), c’est une prise de conscience contagieuse, à la base de la société, que le niveau constituant est le meilleur pour engager les luttes sociales : le niveau législatif est mauvais pour nous émanciper car 1) il nous enferme dans une impuissance politique qui est verrouillée à un niveau supérieur, inaccessible, et 2) il nous empêche de fraterniser contre l’oppression des riches du moment par des disputes sans fin sur des sujets secondaires.

Le niveau législatif, celui où l’on décide quelles sont les lois qu’il nous faut aujourd’hui, thème par thème, est celui des disputes sans fin, alors que le niveau constituant, celui où l’on décide comment l’on va mettre au point les lois, qui va nous représenter, avec quel mandat, sous quels contrôles et avec quelles possibilités de révocation, ce niveau constituant est celui de la concorde facile car la plupart de nos aspirations y convergent, que nous soyons de droite, de gauche ou d’autre chose : tout le monde comprend à toute vitesse que NOTRE CAUSE COMMUNE, la cause commune des 99% partout sur terre, c’est : « NOUS VOULONS INSTITUER NOUS-MÊMES NOTRE PROPRE PUISSANCE ».

Il me semble que ce pourrait être la devise des Gilets Jaunes du monde entier.

Cette mutation universellement contagieuse va tout changer : les électeurs enfants sont en train d’aspirer à devenir citoyens constituants, et ils n’auront pas à le demander à leurs maîtres : il leur suffira de le vouloir vraiment, ensemble. Étienne de la Boétie l’avait excellemment prédit : soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres.

Je peux me tromper, bien sûr, et je passe mon temps à chercher des contradicteurs pour trouver mes erreurs et progresser, mais il est extravagant de me faire passer pour un tyran qui avancerait masqué. Extravagant.

Je vais reproduire à la fin de ce billet un message important que j’avais rédigé en novembre 2014 (il y a 4 ans déjà), où je faisais le point sur les accusations à propos de Soral. Vous jugerez. Je souligne simplement que, personnellement, je ne parle JAMAIS de Soral, absolument jamais, et que, par contre, tous ceux qui m’accusent de le fréquenter (ce qui n’est pas vrai), eux, en parlent tout le temps… comme si c’était ces imprécateurs eux-mêmes qui étaient chargés de la promotion quotidienne du personnage qu’ils prétendent combattre.

Bref, devant ce torrent de haine recuite, tournant en boucle et auto-entretenue, de la part des « grands » éditorialistes du pays, je me dis que, finalement, être ainsi craint par ces gens-là, c’est un peu comme une Légion d’honneur, une marque de vraie résistance : il semble donc que je ne sois pas, moi, une opposition contrôlée (Cf. 1984 d’Orwell : une opposition dont le pouvoir n’a rien à craindre).

Finalement, il est assez logique que je sois détesté par cette bande de détestables : je rappelle que tous ces « journalistes » (ce sont les mêmes propagandistes qui défendaient tous le Oui pour le référendum contre l’anticonstitution européenne en 2005 et qui étiquetaient déjà « extrême droite » tous leurs adversaires défenseurs du Non, pour ne pas avoir à leur répondre sur le fond), tous ces « journalistes » qui me traitent de « facho », donc, défendent ardemment, depuis 40 ans (depuis le début des années 1980), à la fois le fléau du néo-libéralisme et celui du libre-échange, la catastrophe absolue qu’est la libre circulation des capitaux et donc l’évasion fiscale, les délocalisations et la désindustrialisation du pays, la dérégulation financière et la dépossession des États du pouvoir de création monétaire, le transfert scandaleux de la souveraineté nationale (qui ne leur appartenait pourtant pas) à des institutions supranationales tyranniques hors contrôle et corrompues jusqu’à la moelle, la flexibilité et l’austérité, la désindexation des salaires et des retraites, la rigueur et les coups de ceinture pour les pauvres, les cadeaux somptueux et obscènes pour les plus riches, insatiables pompes à fric, véritables siphons à pognon privant la société des signes monétaires nécessaires à la prospérité, l’asphyxie financière des services publics pour en faire à terme des centres de profit privé, la vente à vil prix des biens publics rentables (autoroutes, péages, aéroports, barrages, industries stratégiques…) aux parrains maffieux qui les ont mis en place à leurs micros, et j’en passe… Il est assez logique que ces défenseurs du capitalisme déchaîné ne nous aiment pas et qu’ils nous craignent, moi et les Gilets jaunes devenant constituants.

Mille mercis à tous ceux qui me défendent comme ils peuvent, sur les réseaux sociaux et dans les conversations, il est facile de comprendre combien pour moi c’est émouvant.

Et notamment merci à ceux qu’on appelle les gentils virus démocratiques, dont j’observe tous les jours le dévouement au bien commun et à la démocratie qui vient.

Merci aussi à RT, Russia Today, la chaîne de télé russe qui assume désormais quasiment seule en France le service public de Résistance à l’oppression, en donnant la parole à tout le monde et en permettant de bons débats de fond sur des sujets importants. J’ai rencontré leurs équipes et j’ai été frappé par leur professionnalisme et leur rigueur. Probablement parce qu’ils n’ont aucun droit à l’erreur (le gouvernement et ses complices « journalistes » les traquent depuis leur création), et aussi peut-être parce qu’ils ne suivent pas, eux, un idéal lié au profit ou à la domination.

Merci aussi à François Ruffin, pour son courage. Ce qu’il a fait ne m’étonne pas de lui : il est profondément honnête. C’est sans doute l’homme politique que j’admire le plus dans mon pays (malgré quelques profonds désaccords, notamment sur la très nécessaire sortie de l’UE). J’espère que ses amis (qui sont aussi les miens, dans ma tête en tout cas) ne le martyriseront pas pour ce qu’il a dit de moi (qui n’est quand même pas si grave).

Bon, les Gilets jaunes, on continue d’apprendre à constituer, sur les péages et les ronds-points ? On se fout de ces voleurs de pouvoir, on ne leur demandera pas la permission pour s’émanciper de leur domination. Il faut par contre qu’on s’entraîne, hein ? Allez, à tout à l’heure ! 
(ce soir jeudi à Bordeaux, vendredi à Périgueux, samedi dans le Lot, dimanche à Brignoles, ou à Toulon je ne sais plus 🙂 )

Amitiés à tous (vraiment à tous).

Étienne.

#GiletsJaunesConstituant

#CeNestPasAuxHommesAuPouvoirDÉcrireLesRèglesDuPouvoir

#PasDeDémocratieSansCitoyensConstituants


Quand le message est trop fort, attaquer le messager…

Bravo Étienne, beau discours !

Allez Étienne !

Le PEUPLE est avec toi !

À bas les faux démocrates et les kapos médiatiques de ce système politique injuste !

Amitiés !

PS : il y a une faute d'orthographe dans le nom de Jean-Michel Aphatie dans ton image jaune.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Jean-Michel Aphatie :

En complément sur Laurent Joffrin :

En complément sur médias :

En complément sur référendum d'initiative :


Mardi 20 Novembre 2018 - News # 12788 

"Le message clair des Gilets jaunes à BHL" - Par Michel Onfray :

À l’heure où la France pauvre et modeste des Gilets jaunes fait savoir ses difficultés à se nourrir, à se loger, à se vêtir et son impossibilité d’offrir des sorties, des loisirs ou des vacances à ses enfants, Carlos Ghosn, grand patron français (mais aussi brésilien et libanais, il a la triple nationalité), se fait arrêter au Japon parce qu’il fraude le fisc… Pauvre chéri : il ne gagnait que 16 millions d’euros par an ! Il lui fallait bien mettre un peu d’argent de côté s’il voulait survivre un peu…

J’y vois un symbole de la paupérisation induite par ce libéralisme que Mitterrand fait entrer dans la bergerie française en 1983 avec les intellectuels médiatiques du moment, Nouveaux Philosophes en tête. Des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, puis des riches de plus en plus riches et de moins en moins nombreux: voilà ce qu’est la paupérisation. L’Empire maastrichtien est la créature des clones de Carlos Ghosn qui paupérisent à tour de bras. Macron est l’un d’entre eux.

Les journalistes des médias dominants clament partout que le message des Gilets jaunes est confus, invisible, illisible, divers, diffus, multiple, contradictoire: non, il ne l’est pas. Il est même très clair : ce que dénoncent les Gilets jaunes, c’est tout simplement cela : la paupérisation.

On le voit dans les reportages, ce peuple-là n’est pas doué pour la rhétorique et la sophistique, la dialectique et la parole. Il dit simplement et clairement des choses simples et claires que les diplômés des écoles de journalisme, de Science Po, de l’ENA ou de Normale Sup ne comprennent pas parce que ça dépasse leur entendement. Ils sont pauvres et l’engeance qui tient le pouvoir, politique, médiatique et économique,  ne sait pas ce que signifie faire manger une famille avec 5 euros par repas. Ils ne le savent pas…

Il est facile de salir ces gens modestes comme le font Libération et Le Monde, L’Obs (avec un article dégoûtant d’un nommé Courage, probablement un pseudonyme…), voire l’inénarrable BHL. « Ces pauvres qui disent qu’ils le sont et qu’ils n’en peuvent plus de l’être, quelle beaufitude, quelle grossièreté, quel manque de manière ! ». Et ces journaux seraient des journaux de gauche ? Qui peut encore le croire ?

« Salauds de pauvres ! » disent Quatremer & Joffrin, Courage & Askolovitch (qui m’inonde de textos insultants en me disant que tout le monde « se fout » de ce que j’écris, sauf lui apparemment…), Xavier Gorce, dessinateur au quotidien du soir & BHL. Car tous souscrivent comme un seul homme à cette saillie qu’on entend dans la bouche de Gabin dans La Traversée de Paris, un film de Claude Autant-Lara, un ancien du Front national version Jean-Marie Le Pen : « Salauds de pauvres ! » Le rideau se déchire enfin!

BHL écrit : « Poujadisme des Gilets jaunes. Échec d’un mouvement qu’on nous annonçait massif. Irresponsabilité des chaînes d’info qui attisent et dramatisent. Soutien à Macron, à son combat contre les populismes et à la fiscalité écolo » (17 novembre 2018). Passons sur la rhétorique du personnage, il y a bien longtemps qu’il ne pense plus et qu’il ne fonctionne qu’aux anathèmes –peste brune, rouges-bruns, poujadistes, fascistes, nazis, staliniens, pétainistes, vichystes, maurrassiens sont ses arguties préférées pour clouer au pilori quiconque ne pense pas comme lui. BHL a le record mondial du point Godwin ! Chez lui l’insulte a depuis longtemps remplacé toute argumentation digne de ce nom. Dans le registre des insultes, on l’a oublié, il y avait aussi: « saddamite »…

C’est le néologisme créé par lui pour insulter Jean-Pierre Chevènement lors de la guerre du Golfe. A cette époque, BHL ne s’est pas fait traiter d’homophobe ! Il est vrai que ses amis dans la presse sont nombreux et qu’il dispose d’un efficace pool qui nettoie le net de ses bêtises en les renvoyant dans les pages invisibles du net –vérifiez en tapant « BHL saddamite Chevènement » sur le net, plus rien, nettoyé… Étonnant! Car dans Bloc-Notes. Questions de principe cinq, page 141 de l’édition du Livre de poche, on peut encore y lire : « Chevènement saddamite et philoserbe ». J’attends que, des Inrocks à Libération, du Monde à France-Inter, on dénonce cette homophobie qu’on m’a prêtée il y a peu parce que, moi, je ne souscrivais pas au doigt d’honneur antillais qui semblait ravir le président de la République, et que je l’ai fait savoir sur le mode ironique. Il est vrai que BHL et l’humour, ça fait deux…

BHL qui fait tant pour qu’on parle de ses livres à chacune de ses parutions voudrait qu’on ne parle pas des Gilets jaunes dans les médias ! Comme si c’étaient les journalistes qui créaient l’actualité…

La pauvreté existe parce qu’on la montre.

Ne la montrons pas,

De cette manière elle n’existera plus.

C’est ainsi qu’on apprend à penser à l’Ecole normale supérieure ! Censurons ces Gilets jaunes à la télévision, demandons à France-Culture comment on s’y prend pour interdire de parole sur les radios du service public, et faisons taire cette racaille populiste, crypto-fasciste, lepeniste, vichyste, pétainiste, nazie –ne nous interdisons rien ! Car quiconque demande du pain pour ses enfants est une ordure populiste bien sûr…

Que BHL soutienne Macron, il n’y a rien là que de très normal. Avec Stéphane Bern et les Bogdanoff, Line Renaud et Philippe Besson, ce qui se faisait de mieux chacun dans son domaine a offert ses courbettes au Prince. Il y en eut de plus malins qui vinrent manger la soupe payée par le contribuable à Bercy, qui servait à préparer la présidentielle. On n’y mangeait pas des repas à cinq euros…  

Enfin, que BHL soutienne « la fiscalité écolo », comme son ami Cohn-Bendit, n’est pas non plus étonnant: il reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. La revue Que choisir l’a récemment montré dans l’un de ses articles [1].

Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. C’est faux. C’est Carlos Ghosn qui refuse de payer ses impôts, ainsi que les riches qui ont placé leur argent dans les paradis fiscaux avec l’assentiment de l’Etat français, pas les Gilets jaunes qui, eux, veulent bien payer des impôts directs et indirects, mais s’insurgent que ces impôts, qui doivent servir à payer le salaire des fonctionnaires, à faire fonctionner les écoles, les hôpitaux, les commissariats, les gendarmeries, soient accompagnés en province de suppressions de fonctionnaires et de fermetures d’écoles, d’hôpitaux, de commissariats, de gendarmeries.

Revenons à BHL : s’il est tellement soucieux de l’état de la planète qu’il estime que l’Etat maastrichtien doive faire payer les pauvres avec leurs voitures de travail afin que les riches puissent polluer en se déplaçant en avion, alors qu’il cesse de passer son temps entre deux aéroports lui qui disait sans vergogne qu’il avait trop de maisons…

On peut lire en effet dans L’Obs (5 juillet 2017): « J’ai trop de maisons dans le monde »: Bernard-Henri Lévy se résout à vendre une de ses villas pour 6 millions d’euros. Lisons cet article: « Trop d’argent, pas assez de temps. Bernard-Henri Lévy a confié à Bloomberg dans un article publié ce lundi qu’il était contraint de vendre une de ses villas au Maroc, à Tanger, faute de pouvoir en profiter suffisamment: « Je partage mon temps entre Paris, New York et Marrakech. J’ai trop de maisons dans le monde et hélas, l’année ne dure que 52 semaines ». Prix de la demeure sacrifiée : 6 millions d’euros, en vente sur le site de Christie’s International Real Estate, pour 600 mètres carrés situés « au sommet d’une falaise, face à Gibraltar, au point précis où se côtoient l’Atlantique et la Méditerranée », affirme BHL, bon vendeur. Bonjour la trace carbone du philosophe !

On comprend que cet homme-là ignore quelle misère signifie un trou de cinquante euros dans le budget d’une famille vivant avec moins de mille euros par mois… « Salauds de pauvres! », en effet.

Michel Onfray.
________________________________

[1]: https://www.quechoisir.org/billet-du-president-fiscalite-ecologique-le-matraquage-fiscal-se-colore-de-vert-n59997/

En complément sur gilet jaune :

En complément sur BHL :

En complément sur Michel Onfray :

   

Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12700 

Gilets jaunes : Marlène Schiappa dénonce l'affiche de Robert Ménard. Voir [ici] ().

Toujours cette sorcière...

Maintenant, c'est un erreur de Robert Ménard (et de tout homme politique) de tenter de récupérer ce mouvement. Pour qu'il fonctionne, il faut le dépolitiser, et plus précisément le protéger de tout parti politique.

Il serait temps que les Français comprennent que la grande majorité des partis politiques sont là pour les diviser artificiellement, pour les empêcher de s'unir.

Aux dernières présidentielles, si les électeurs de la France Insoumise s'étaient rassemblés avec les électeurs du Front National, Macron ne serait pas au pouvoir, mais de les Français qui y seraient.

Français, arrêtez de vous diviser, et faites l'union sacrée comme en son temps le CNR : le Conseil National de la Résistance qui rassemblait des gens patriotes depuis l'extrême gauche jusqu'à l'extrême droite.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Marlène Schiappa :

En complément sur Robert Ménard :

   

Dimanche 4 Novembre 2018 - News # 12415 

Européennes : LREM et le Front National en tête dans les sondages, au coude à coude. Voir [ici] ().


Vendredi 26 Octobre 2018 - News # 12152 

Une preuve de plus que la CGT sont les idiots utiles du système qui divisent les Français, et sont les chiens de garde du capitalisme. Des cons quoi... :

Ces nazes n'ont pas encore compris après toutes ces années que tant que les électeurs de la France Insoumise et ceux du Front National ne voteront pas ensemble pour le même candidat, tous les Français seront perdants, exclus des décisions politiques qui les concernent.

Seule l'union sacrée d'une majorité de Français, tous bords confondus, peut instaurer une véritable démocratie populaire, susceptible de contrer tous les pouvoirs de l'argent, tous les lobbies et réseaux d'influence sournoise.

En complément sur CGT :

En complément sur idiot utile :

En complément sur chien de garde :

   

Lundi 24 Septembre 2018 - News # 11380 

Immigration : BFMTV révèle le top 20 des prénoms masculins tendance en Seine-Saint-Denis en 2019. Voir [ici] ().

On court à terme au suicide collectif.

Comment ces enfants espèrent-ils s'assimiler si leur prénom rappelle constamment aux autres leurs origines étrangères ? À un moment il faut être lucide, et arrêter de déconner.

Ceux qui ont abrogé la loi du 11 germinal an XI (1er avril 1803) sur les prénoms français sont objectivement des criminels.

Cette loi a perduré 180 ans, jusqu'à l'arrêt du  de la Cour de cassation, suivi de la loi du 8 janvier 1993 par son Article 57 du Code civil, (Titre II, chapitre) sous la présidence de François Mitterrand.

Ce type a sciemment abrogé cette loi dans le cadre de sa logique et stratégie de favorisation du Front National afin de casser la droite en deux et ainsi l'empêcher de gagner, et aussi pour fabriquer un parti-diable contre lequel il était sur de gagner aux élections. C'est criminel.

Il faut comprendre qu'il a ainsi ouvert une brèche dans laquelle nombre d'idiots utiles se sont engouffrés : ces parents immigrés qui en ont profité pour appeler leurs enfants avec des noms non français. Des demeurés. Des inconscients. Des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, et qui ne pensent pas sérieusement à l'avenir de leurs enfants. Car enfin, voyons les choses en face : en France, il vaut mieux s'appeler Jean que Mohamed... Rien que pour le travail, nombre d'employeurs feront un pré-tri juste sur les CV.

Autant Éric Zemmour a eu 100 fois tord d'insulter la pauvre Hapsatou Sy qui n'est pour rien pour son prénom, autant il a raison sur le caractère assimilateur indubitable de la loi de Napoléon.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

       

Vendredi 21 Septembre 2018 - News # 11313 

Entretien d'actualité de François Asselineau #70 : Rentrée des politiques - Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon - Françoise Nyssen - Boutique de l'Élysée - Hongrie :

SOMMAIRE :

Les politiques font leur rentrée :
00:07 Rentrée politique de LREM
07:47 Rentrée politique de LR
12:18 Rentrée politique du PS
12:27 Rentrée politique de Génération.s
13:20 Rentrée politique du Front national
23:21 Rentrée politique de EELV
26:26 Rentrée politique de France insoumise
42:14 Rentrée politique de l'UPR

40:50 François Asselineau invite Jean-Luc Mélenchon à débattre

France :
56:58 Affaire Nyssen
1:00:16 Affaire Benalla
1:08:01 La boutique de l'Élysée
1:17:40 Brigitte Macron dans la série Vestiaires sur France 2

Scène Internationale :
1:20:14 Sanction européenne contre la Hongrie 
1:35:40 L'université d'automne de l'UPR et conclusion

Un grand cru !

À ne pas rater, quel que soit votre bord politique.

En complément sur François Asselineau :

       

Lundi 3 Septembre 2018 - News # 10904 

 

Liliane Held-Khawam sort un nouveau livre "Dépossession". Voir [ici] ().

La quatrième de couverture :

Le marché global de la dette représente aujourd’hui 230 000 milliards de dollars. Autrement dit, le triple du PIB mondial.

À côté de cette dette inconcevable, plus d’un quadrillion de produits dérivés, véritable arme de destruction massive du système financier global, alimentent les circuits de la haute finance internationale.

Plus personne ne peut rembourser une telle dette. Plus personne ne contrôle l’émission d’argent scriptural par les institutions financières privées. Les États et le secteur public sont dépassés. En clair: ils n’existent plus, sinon lorsqu’il s’agit d’éponger les opérations aventureuses du « casino » planétaire.

Illustrant par de nombreux exemples ce constat apocalyptique, DÉPOSSESSION nous plonge dans les mécanismes et les manœuvres de la puissance techno-financière globale. Cette enquête d’une précision inédite nous montre que la dématérialisation, l’abolition des frontières et la démission des institutions politiques ne sont que les multiples noms de l’esclavage de demain.

Un ouvrage de choc et d’éveil à lire et à méditer avant qu’il ne soit trop tard.

ISBN: 978-2-9701262-0-1
EAN 13 : 9782970126201

Un livre qui s'annonce super-intéressant, et que j'ai de voir disponible au Canada ! 

En complément sur Liliane Held-Khawam :

       

Lundi 13 Août 2018 - News # 10477 

L’équipage de l’Aquarius exige de la France qu’elle ouvre ses frontières aux migrants clandestins qu’il ramène d’Afrique. Voir [ici] ().

Exige ?

Que la Marine nationale aborde et saisisse ce bateau dirigé par des criminels, que ces derniers soient arrêtés pour être déférés devant la justice, et que les clandestins soient reconduits à leur port d'origine.

Non mais on rêve !!?

En complément sur Aquarius :

En complément sur migrants :

En complément sur clandestin :

   

Lundi 6 Août 2018 - News # 10342 

Chroniques de la dégénérescence : “Ici, c'est chez nous” : quand des bandes s'approprient une calanque. Voir [ici] () et [là] ().

Les mentalités de voyou, d'irrespect de la loi, et de bandes malfaisantes organisées se développent.

Où est, concrètement, cette Fraternité inscrite sur le fronton de nos édifices publics ?

L'Éducation nationale a lamentablement échoué, dirigée par des intellectuels dégénérés qui ne pensent qu'à leur carrière et à leurs avantages.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur voyou :

     

Samedi 30 Juin 2018 - News # 9440 

Une banderole arc-en-ciel LGBT dégradée à l'Assemblée nationale : un homme interpellé. Voir [ici] () et [là] ().

Cet homme, un courageux, a sauvé l'honneur de la France, au moins temporairement.

Alors que Constitution française précise que la République et une et indivisible, et qu'elle ne reconnaît aucune communauté, comment se fait-il que des banderoles faisant la promotion de l'homosexualité soient apposées sur le fronton de l'Assemble Nationale ??? C'est une violation flagrante de la Constitution Française.

François de Rugy est un traître. En tant que président de l'Assemble Nationale, il doit être démis pour violation de la Constitution.

Ça devient dément : rendez vous compte : le président de l'Assemble Nationale qui viole la constitution et les principes mêmes de la République... 

Mais où va-t'on ?

En complément sur LGBT :

En complément sur homosexualité :

En complément sur constitution :

En complément sur Assemble Nationale :

 

Jeudi 7 Juin 2018 - News # 8937 

Humour politique sur le Front National :

En complément sur humour :

En complément sur Front National :

     

Mercredi 30 Mai 2018 - News # 8737 

Bernard Monot, ancien conseiller économique de Marine Le Pen quitte le Front National. Voir [ici] ().

Non pas que la vie du FN me passionne, mais que Bernard Monot est un type bien et capable. Pierre Jovanovic l'a plusieurs fois invité à sa revue de presse.

Ce qui est décevant, c'est qu'il ne rejoigne pas l'UPR, et aille dans le groupe ELDD avec Floriant Philippot...

En complément sur Bernard Monot :

       

Samedi 19 Mai 2018 - News # 8514 

Françaises, Français, regardez bien :
depuis le festival de Cannes.,
le criminel Cédric Herrou, entouré de migrants clandestins,
qu'il a aidés à faire entrer dans notre pays illégalement,
 vous dit d'aller vous faire enculer !
Mais que fait la Police ???

 

Scandaleux ! : Après avoir aidé des migrants à rester clandestinement sur le sol français, Cédric Herrou a lancé un doigt d’honneur sur le tapis rouge de Cannes :

Nicolas Dupont-Aignan a 100% raison : c'est inadmissible ! Intolérable ! 

Il faut quand même rappeler que ce gauchiste pervers est un hors-la-loi, c'est un criminel selon la définition de la loi de la république : il a été condamné en Août 2017 à quatre mois de prison avec sursis par la cour d'appel d'Aix-en-Provence pour avoir fait passer la frontière à environ 200 migrants.

Il a fait l'objet d'un documentaire, signé Michel Toesca, sélectionné en « séance spéciale » au Festival de Cannes, qui raconte la façon dont le militant s'est organisé pour accueillir des migrants de plus en plus nombreux.

Ce type est un traître à la Nation française : il doit donc être arrêté puis déféré devant un tribunal une deuxième fois pour y être jugé pour haute-trahison du peuple français, et non pas se pavaner à Cannes entouré d'autres criminels que sont les migrants clandestins.

Non mais regardez moi ce pervers narcissique :
il n'a pas les yeux droits, et il est satisfait et imbus de lui-même...
Nous vivons l'inversion de toutes les valeurs :
les criminels et toutes les sortes de pervers sont portés de nos jours au pinacle,
pendant que le bon peuple est lui cloué au pilori
dès qu'il ose défendre son pays, revendiquer sa souveraineté,
demander une augmentsation du SMIC,
demander à sortir de l'Union Européenne par un Frexit,
ou demander l'arrêt de l'immigration de masse et clandestine...

 

Ce fait divers ahurissant n'est pas anodin : il montre la perversité immense où est rendue notre société malade : les voyous et les criminels sont aux commandes de l'appareil d'État et des multinationales, ou se pavanent à Cannes..., alors que le peuple lui est méprisé et racketté continûment pour faire vivre ces vipères, ces traîtres, ces pervers. C'est complètement dingue...

Cette situation inique ne va pas durer éternellement : le bon peuple va à un moment se révolter et ce sera le bain de sang pour tous ces traîtres de politiciens et ce genre de gugusse...

En attendant, ça fait vraiment mal au sein...

Dégueulasse ! 

Révolution !

En complément sur migrants :

En complément sur clandestin :

En complément sur Nicolas Dupont-Aignan :

En complément sur ahurissant :

En complément sur dément :


Mardi 15 Mai 2018 - News # 8416 

Journée meurtrière à Gaza : Reporters sans frontières saisit la Cour pénale internationale en accusant Israël de crimes de guerre. Voir [ici] ().

Ils ont raison, mais Israël se fout du droit international et de la Cour pénale internationale.

Les dirigeants d'Israël ne comprennent que la force, le rapport de force, et c'est tout.

En complément sur Gaza :

En complément sur Israël :

En complément sur Cour pénale internationale :

En complément sur crime de guerre :

 

Lundi 16 Avril 2018 - News # 7780 

 

Syrie et conséquences : "L’Humanité et la conscience morale des Russes ne peuvent rien changer" par Paul Craig Roberts :

Il semble que, pour que Donald Trump puisse sauver la face, le gouvernement russe de Vladimir Poutine animé par son humanité et sa grandeur morale, ait consenti à laisser faire une attaque simulée. Malheureusement pour nous tous, ce que récolteront les Russes pour leur générosité, ce ne sera pas les remerciements qu’ils méritent. La Russie et Poutine n’auront pas le prestige d’avoir épargné à Trump de devoir reculer, ni de n’avoir pas coulé sa flotte et abattu ses bombardiers.

Les Russes veulent éviter le conflit. Ce n’est pas parce qu’ils ont peur de l’armée américaine, mais parce qu’ils savent avoir affaire à un régime de psychopathes qui ont non seulement volontairement détruit entièrement ou en partie sept pays musulmans au cours des 17 dernières années, mais aussi l’humanité entière. Poutine se dérobe donc à toute confrontation qu’ils orchestrent et s’en tient au droit international et aux règles juridiques.

Seulement, le résultat n’est pas ce à quoi s’attendrait quelqu’un d’humain. La bienveillance russe ne fait que pousser le mal qu’est l’Occident à faire plus de provocations.

Ce matin, j’ai rendu visite à un ami qui avait la télé allumée. Je ne pouvais pas croire les mensonges que Trump, les membres de son gouvernement, et la pressetituée racontaient au monde. C’était étonnant. Stephen Lendman parle ici de quelques-uns de ces mensonges.

Seuls les lecteurs de mon site Internet et quelques autres sauront que si des milliers de marins et des douzaines de pilotes américains sont toujours en vie, c’est parce que les Russes leur ont épargné la vie.

Bien que le gouvernement russe soit animé de bonnes intentions, de conscience morale et de la considération envers les autres, il pousse le monde vers l’Armageddon. La raison en est que les néocons qui contrôlent la politique étrangère des États-Unis, ne cesseront pas d’orchestrer des événements qu’ils reprocheront aux Russes. Plus les Russes attendront avant de sévir enfin, plus les provocations s’accentueront. Les provocations successives acculeront les Russes à se rendre ou à la guerre nucléaire.

La dernière provocation en Syrie était idéale pour les Russes. Les Russes avaient tous les atouts militaires. Ils auraient pu facilement détruire tous les navires et tous les avions, et comme ils avaient annoncé clairement les conséquences à l’avance au monde, les États-Unis auraient reculé. Leur défaite sans un coup de feu, aurait sapé les néocons fous qui cherchent l’hégémonie mondiale.

Après une déclaration aussi claire des Russes, selon laquelle les forces américaine allaient être entièrement anéanties, les chefs d’état-major interarmées américains n’auraient pas attaqué.

Tant que les Russes s’accommoderont de l’agressivité de Washington, la malveillance de Washington empirera.

Je pense parfois que les Russes espèrent que les peuples occidentaux prendront conscience des affrontements dangereux et gratuits qui sont faits en leur nom. En fait, les peuples occidentaux sont impuissants. Ni Washington, ni ses régimes vassaux britanniques et français, ne consultent le peuple ou ses représentants élus avant de lancer une attaque militaire contre un autre pays. Ce fait démontre définitivement que ni les États-Unis, ni le Royaume-Uni, ni la France, n’ont de respect pour la loi et leurs propres démocraties, et que ces pays ont des régimes qui ne rendent aucun compte de leurs actions à leurs peuples. Les régimes britannique et français sont responsables devant Washington, et Washington est responsable devant le complexe militaro-sécuritaire et Israël, dont l’histoire montre qu’ils peuvent faire tomber tout sénateur ou député américain.

Si le gouvernement russe avait regardé aujourd’hui les médias télévisés amérciains, il comprendrait la futilité qu’il y a à éviter les provocations de Washington. Non seulement les Russes noteraient les mensonges de Washington à propos du grand succès d’un non-événement, mais aussi que d’un côté, une grande victoire américaine était proclamée, et de l’autre, les alliés néocons de John Bolton racontaient que l’attaque ne suffisait pas pour mettre la Syrie et la Russie au pas.

La victoire et son insuffisance s’allient pour pousser à des provocations pires. La prochaine provocation sera orchestrée de manière à être plus favorable aux armements des États-Unis qu’à ceux de la Russie. Washington ne risquera plus une confrontation comme il l’a fait en Syrie, où il aurait manifestement perdu. Cela signifie que l’humanité et la conscience morale des Russes aboutiront à une confrontation bien plus dangereuse pour la Russie et pour nous tous.

Comme je l’ai écrit plus tôt aujourd’hui, « Il serait erroné de conclure que la diplomatie a prévalu et que Washington a retrouvé la raison. Rien ne pourrait être plus loin de la vérité. Le problème n’est pas résolu. La guerre se profile toujours à l’horizon. »

Paul Craig Roberts.


Ancien Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique, Paul Craig Roberts a été rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, chroniqueur chez Business Week, Scripps Howard News Service et Creators Syndicate, il a écrit de nombreux ouvrages, dont l’un, L’Amérique perdue : Du 11 septembre à la fin de l’illusion Obama, a été traduit en français, et il a aussi été affecté à de nombreux postes universitaires.

Original : www.paulcraigroberts.org/2018/04/14/russias-humanity-moral-conscience-leading-war ().

Traduction Petrus Lombard - Relu et un peu amélioré par BlueMan.

Source : Réseau International ().

Un article majeur !

Je partage à 100% les analyses de Paul Craig Roberts, et depuis longtemps, puisque je ne cesse de dire que les Russes ont fait de manière récurrente une erreur fatale, celle de ne pas avoir posé un ultimatum à toutes les forces illégalement en Syrie de quitter ce pays sous peine d'annihilation complète. À chaque fois, les Russes composent erronément avec des fous, avec des gens qui n'hésitent pas à tuer des millions de gens, avec le Mal. Ne pas mettre une limite au Mal, c'est lui permettre de se développer indéfiniment.

Les Russes sont bien plus droits et moraux que les américains, les britanniques,. et les français, c'est absolument certain, mais ils sont aussi plus naïfs parce-qu'ils croient encore que ceux qui les manettes aux États-Unis sont des gens raisonnables (alors que tout montre qu'ils ne le sont objectivement pas), au point même de les qualifier les américains de "partenaires". C'est dément...

Je me demande s'il n'est pas trop tard... Il faut que les Russes chassent d'urgence de Syrie les troupes illégales, terrestres ou aériennes, en imposant un ultimatum, sinon nous courrons à la catastrophe.

Un article à ne vraiment pas rater, et à lire intégralement !

En complément sur Syrie :

En complément sur Russie :

En complément sur États-Unis :

En complément sur Paul Craig Roberts :

 

Jeudi 12 Avril 2018 - News # 7669 

Migrants clandestins et chaos : "Mayotte un département abandonné ?" par Trouble Fait :

Une autre vidéo de première qualité de Trouble Fait qui montre que nos traîtres de politiciens ont abandonné l'île et ses citoyens à leur triste sort.

Il est manifeste que la cause de tous les problèmes dénoncés par la vidéo provient des clandestins.

Les clandestins, c'est une forme de peste, un cancer, qui détruit lentement et sournoisement la société, cette île en étant un exemple criant de vérité.

Les clandestins sont des hors-la-loi , il faut appeler un chat un chat : c'est pourquoi, étant dans l'illégalité la plus complète, il faut les foutre dehors immédiatement, dès qu'ils arrivent ou que la police en trouve un qui n'as pas de papiers.

Il n'y a aucun avenir stable pour un île ou un pays si ses frontières sont ouvertes aux quatre vents. C'est comme si un habitant d'une maison ou d'un appartement laissait ouvertes ses portes et ses fenêtres : ça deviendrait invivable.

Voici une clé de lecture que j'ai découverte et qui sert dans de nombreuses situations :

Dès qu'au niveau national on agit de manière différente du niveau local ou individuel,
cela est erroné et accuse un disfonctionement majeur de l'État ou de la collectivité.

Jamais personne de sincère et d'honnête intellectuellement n'accepterait que des individus pénètrent illégalement dans sa propre maison. Alors pourquoi le tolérons-nous au nouveau national, ou comme ici au niveau de l'île ? CQFD.

De même, une personne peut choisir d'accueillir quelques personnes chez elle selon des critères spécifiques qu'elle choisit. Et bien il faut procéder identiquement au nouveau national,. CQFD 2ème service.

Une excellente vidéo.

À voir !

En complément sur Trouble Fait :

En complément sur migrants :

En complément sur clandestin :

En complément sur chaos :

 

Mercredi 4 Avril 2018 - News # 7446 

La Syrie se dit confrontée à une triple agression étrangère. Voir [ici] ().

Il serait temps que ces agressions et ces violations répétées du droit international cessent.

En dehors des Russes aucun autre force étrangère n'a le droit d'être sur territoire syrien. Point final.

En complément sur Syrie :

       

Jeudi 29 Mars 2018 - News # 7339 

Humour et politique : Lettre de Vladimir Poutine à Theresa May - Par le général Dominique Delawarde :

Vladimir                                                                                                       Moscou le 19 Mars 2018
Résidence présidentielle du Kremlin
Place Rouge, Moscou
mail: jamesb007@russia.net

Bien chère Thérésa,

Après l’inoubliable soirée électorale que j’ai vécue hier, je tiens à vous remercier du fond du cœur du superbe travail que vous avez accompli pour que ma réélection soit la plus éclatante possible. Je n’imaginais  pas, dans mes rêves les plus fous, atteindre le score de 76,7% des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle 2018 alors que les meilleurs sondages d’avant scrutin, me créditaient de 64%. Le taux de 68% de participation, en hausse par rapport à 2012, montre qu’ Alexeï Navalny, votre chouchou qui prônait l’abstention, n’a pas été suivi malgré les campagnes médiatiques que vous et vos affiliés avaient organisées pour  promouvoir ses idées.

Vous m’avez permis de gagner plus de douze points et 9 millions de voix, le tout en moins de deux semaines, grâce à votre superbe montage «Skripal», et de réaliser ainsi un rassemblement et un niveau de cohésion du peuple russe, autour de ma personne, qui n’auraient pas été possibles sans vous. Le soutien de près de 55 millions d’électeurs me rend évidemment plus fort et plus légitime que jamais pour diriger mon pays, mais il rend également la Russie plus forte, car plus unie, pour affronter les sanctions et les campagnes médiatiques de dénigrement que vous allez très probablement continuer à initier et/ou développer à court et moyen termes. J’ai bien conscience, tout en le déplorant, que l’affaiblissement de la Russie reste pour vous et vos collègues de l’OTAN un objectif prioritaire.

Vous remercierez également vos trois petits camarades, Donald, Angela et le jeune Emmanuel, qui, en joignant leurs discours bellicistes au votre, vous ont considérablement aidée à réaliser ce grand rassemblement du peuple russe et à vous décrédibiliser tous les quatre un peu plus aux yeux d’une part non négligeable de vos propres concitoyens.

En ce lendemain de triomphe électoral, j’ai une pensée émue pour vous quatre qui n’avez pas connu le bonheur d’être aussi bien élus. Vos peuples ne vous ont pas donné les majorités que vous espériez. Peut être ne les méritiez vous pas.

Donald, élu avec 3 millions de voix de moins que sa concurrente, gouverne depuis 14 mois un état en guerre civile larvée, avec une administration qu’il chamboule tous les deux ou trois mois.

Angela ne peut gouverner qu’avec des compromis permanents passés avec une coalition parlementaire fragile, établie à grand peine.

Emmanuel ne représente vraiment, et il le sait, que les 8,6 millions d’électeurs (sur 47,6 millions d’inscrits) qui ont porté leurs voix sur lui au 1er tour de la présidentielle. Je comprends qu’il puisse être frustré que 39 millions de français aient oublié de voter pour lui en avril 2017.

Quant à vous Thérésa, vous avez tristement perdu votre pari des élections anticipées, et perdu la majorité parlementaire que votre parti détenait et vous en êtes réduite, vous aussi, à vous contenter de compromis et d’une coalition parlementaire fragile. Mais vous tentez au moins, vous, de rassembler votre peuple face à un ennemi imaginaire que vous créez de toute pièce avec un fort soutien médiatique : La Russie.

Mais j’allais oublier Bibi, votre prudent complice qui a su, lui, agir en coulisse comme à son ordinaire et laisser aux costauds le soin de tenir des propos excessifs. Dites lui que je ne l’oublie pas et qu’il garde une place très spéciale dans mes pensées.

Pour vous aider à faire des économies et à pouvoir payer votre facture BREXIT, j’ai pris la liberté, en réponse à vos appels du pied, de fermer votre organisation culturelle en Russie, de vous décharger de 23 salaires de diplomates et de retirer l’accord pour une ouverture d’un consulat britannique à Saint Pétersbourg. Cela assainira, à n’en pas douter, vos finances ainsi que l’air de nos grandes villes russes qui en ont bien besoin.

L’interruption de toutes relations et rencontres de haut niveau me permettra de dégager quelques jours de vacances en 2018 et d’assister à quelques matchs de la coupe du monde de foot, si du moins, comme je l’imagine déjà, vous n’organisez pas son boycott.

Les supporters russes attendront leurs camarades britanniques en juin prochain pour des échanges cordiaux ou virils, selon les circonstances, autour de moult verres de vodka. Ils se souviennent de la chaleur des échanges en marge de l’Euro 2016 à Marseille.

Je souhaite, bien sûr, le rétablissement, aussi vite que possible, de relations normales entre nos deux pays.

Bien amicalement : Vladimir.

PS: La Russie est un très grand producteur de gaz, j’en conviens. Mais ce n’est pas pour autant que vous devez persister à voir des «attaques au gaz russe» partout (en Syrie, à Salisbury ou ailleurs)….. Évitez, si possible, à l’avenir,  les montages éculés et maladroits de fausses attaques au gaz par les vilaines autorités légales de Syrie et le vilain Vladimir, qui finissent, par leur fréquence, à lasser l’opinion et à perdre en crédibilité.

Source : Réseau International ().

En complément, voyez aussi "Deuxième lettre de Vladimir à Theresa", [là] ()

En complément sur humour :

En complément sur politique :

En complément sur Skripal :

En complément sur Poutine :

En complément sur Theresa May :


Jeudi 29 Mars 2018 - News # 7317 

Le fils de Mireille Knoll désavoue le CRIF qui refuse au Front National de venir à sa Marche Blanche (RMC,28 Mars 2018) :

Un désaveu cinglant de cette saloperie inique de CRIF.

En complément sur CRIF :

En complément sur Mireille Knoll :

     

Lundi 26 Mars 2018 - News # 7260 

Affaire Skripal : un résumé des actions diplomatiques pathétique et iniques des pays de l'Union Européenne envers la Russie... :

Source : Russia Today ().

Un "joli score"... Consternant.

 

Message au peuple russe :

 

À titre personnel, je dénonce et renie totalement cette politique diplomatique démentielle et injuste de l'Union Européenne et du président Macron envers la Russie, et je déclare apporter tout mon soutien à votre peule, et à votre président héroïque Vladimir Poutine, dans cette bien triste affaire.

L'iniquité de ce monde satanique est sur vous, tenez bon valeureux défenseurs de la Vérité, de la Justice, et des valeurs du Christ !

Vous avez mon cordial et fraternel soutien !

Vive la Sainte Russie ! Vive le grand peuple russe !

En complément sur Skripal :

En complément sur Russie :

     

Mardi 13 Mars 2018 - News # 7060 

Zoom - Bernard Monnot : vers un nouveau krach financier :

SYNOPSIS :

Bernard Monnot est député français au Parlement européen. Il est surtout le stratégiste économique du Front National. Lanceur d'alertes, il annonce avec force un prochain avis de tempête sur l'économie mondiale. Pour lui, le modèle ultralibéral et mondialiste actuel nous conduit vers le pire krach financier de tous les temps.

Non encore évalué.

En complément sur Bernard Monnot :

En complément sur krach :

     

Dimanche 11 Mars 2018 - News # 7050 

Pierre Jovanovic reçoit Bernard Monot pour sa revue de presse et commenter les principales actualités politiques, économiques et financières : position du Front National sur l'Euro, prémisses du prochain krach financier, débat sur les monnaies électroniques, mouvements sociaux, etc. :

Non encore évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur Bernard Monot :

En complément sur économie :

   

Vendredi 16 Février 2018 - News # 6798 

 

Ahurissant : pour le philosophe Luc Ferry, ancien ministre de l'éducation nationale,  "les maths ne servent strictement à rien" :

Encore un philosophe de mes deux...

Seul un type déconnecté de la réalité, et vivant dans une bulle feutrée très agréable et protégé de tout, peut débiter une pareille ânerie sur les mathématiques.

C’est aussi typiquement une assertion de personne aisée ou de riche qui n’a pas à compter, car le pauvre est par essence confronté chaque jour à la dure et contraignante réalité des chiffres  : savoir ce qui lui reste, et calculer ce qu’il peut dépenser pour sustenter sa misérable existence.

Une fois de plus, on peut se rendre pleinement compte qu’en plus d’être foncièrement des traîtres, nos politiciens sont des aveugles et des incapables.

En complément sur ahurissant :

En complément sur dingue :

En complément sur démentiel :

En complément sur mathématique :

 

Jeudi 8 Février 2018 - News # 6671 

Montée en puissance de Big Brother aux États-Unis : l'administration Trump autorise les douanes américaines à tester un programme biométrique pour scanner les visages des conducteurs et des passagers dans les véhicules passant les frontières :

La US Customs and Border Protection se prépare à lancer un programme pilote pour scanner les visages des conducteurs et des passagers au port d'Anzalduas, près de McAllen, au Texas.

Jeudi, le US Customs and Border Protection a annoncé des plans pour un nouveau programme pilote qui testera la technologie de reconnaissance faciale biométrique dans le cadre d'un effort visant à identifier les fugitifs ou les terroristes présumés. L'homme d'État Austin-American a rapporté sur l'annonce:

Grâce à des progrès considérables dans la technologie de reconnaissance faciale, en particulier au cours de la dernière année, l'avenir arrive plus tôt que la plupart des Américains le réalisent. Dès cet été, la CBP mettra en place un programme pilote pour numériser numériquement les visages des conducteurs et des passagers - alors qu'ils sont dans des véhicules en mouvement - au port d'entrée d'Anzalduas, près de McAllen, a annoncé l'agence jeudi.

La frontière entre le Texas et le Mexique est utilisée comme terrain d'essai pour la technologie. Les résultats du programme pilote serviront à déployer un programme national le long des frontières du sud et du nord. The Statesman note que le ministère de l'Énergie a embauché des chercheurs au Oak Ridge National Laboratory du Tennessee pour aider à surmonter les difficultés de l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale sur les véhicules en mouvement. Les chercheurs ont mis au point une méthode de lutte contre la teinture des vitres et l'éblouissement du soleil qui peut rendre les fenêtres d'un véhicule impénétrables aux caméras. La technologie de reconnaissance faciale développée pour le programme pilote permettra d'identifier le conducteur, les passagers avant et les passagers à l'arrière.

Le CBP exploite actuellement des programmes de sortie de reconnaissance faciale dans près d'une douzaine d'aéroports internationaux aux États-Unis. Colleen Manaher, directrice exécutive de la planification, de l'analyse des programmes et de l'évaluation du CBP, a déclaré au Statesman que les voyageurs ont accepté la technologie et a noté que «nous pouvons remercier les pommes et les googles pour cela».

Bien que les revendications du CBP mettant en œuvre la technologie de reconnaissance faciale pourraient éventuellement éliminer le besoin de passeports, cartes d'embarquement et autres documents de voyage, la technologie est sans aucun doute une atteinte à la vie privée. L'Electronic Frontier Foundation et le Centre on Privacy and Technology de l'Université de Georgetown ont tous deux demandé une enquête plus approfondie sur les dangers potentiels d'un appareil massif de reconnaissance faciale. Aux États-Unis, seuls le Texas et l'Illinois ont des lois interdisant l'utilisation de données biométriques à des fins commerciales.

Le nouveau programme pilote du Texas n'est que le dernier effort du gouvernement fédéral pour mettre en œuvre une vaste gamme de programmes biométriques et de surveillance aux États-Unis.

En août 2017, Activist Post a annoncé le lancement d'un programme national de balayage des visages de tous les passagers aériens aux États-Unis. Customs and Border Protection a lancé un "Traveler Verification Service" (TVS) qui prévoit d'utiliser la reconnaissance faciale sur tous les passagers aériens. y compris les citoyens américains, les vols d'embarquement sortant des États-Unis. Ce même mois, il a été signalé que trente et un shérifs le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique ont voté à l'unanimité pour adopter des outils qui permettront la collecte et le stockage des scans d'iris.

De plus, Activist Post a rapporté la semaine dernière que l'agence américaine ICE (Immigration and Customs Enforcement) a maintenant accès à une base de données nationale de reconnaissance des plaques d'immatriculation après avoir conclu un contrat avec la meilleure société de collecte de données de plaques d'immatriculation. Cette base de données permet à ICE d'effectuer des recherches sur la localisation d'un véhicule au cours des cinq dernières années, ainsi que de développer des «listes d'accès à chaud» permettant de suivre indéfiniment certains véhicules.

Le Service de l'immigration et des douanes des États-Unis fait actuellement l'objet d'une poursuite pour avoir omis de divulguer des documents liés à l'utilisation de dispositifs par l'agence pour recueillir des données biométriques auprès des immigrants. Mijente et le National Immigration Guild de la National Lawyers Guild demandent à un tribunal fédéral de forcer ICE et le Department of Homeland Security à divulguer des informations relatives à l'utilisation d'appareils portatifs utilisés pour recueillir des données biométriques auprès des immigrants lors des raids.

Ces programmes rappellent les systèmes de surveillance de masse mis en place en Russie et en Chine. La vérité est que les trois nations empruntent des chemins différents vers le même objectif: contrôle et surveillance de leur population et suppression de la pensée critique ou de l'opposition. La seule façon de s'opposer à cela est de refuser de financer les programmes à chaque tour et de partager l'information. Il pourrait être trop tard pour arrêter la mise en place de ces programmes, mais les gens pourraient potentiellement former suffisamment de résistance pour établir des communautés et des quartiers libres où ces technologies invasives sont rejetées.

Source : Activipost () - Traduction Google non relue.

Putain, ça fait peur...

La surveillance intégrale se déploie de plus en plus, et partout. Et toujours sous des motifs sécuritaires... On se demande bien comment l'Humanité a fait pendant des milliers d'années sans les caméras, Internet, et toute cette technologie de merde...

Rien n'arrête les fascistes du Nouvel Ordre Mondial.

En complément sur États-Unis :

En complément sur Big Brother :

En complément sur reconnaissance faciale :

En complément sur surveillance :

En complément sur fascisme :


Lundi 29 Janvier 2018 - News # 6479 

Migrations : « Grand remplacement », complot, fantasme ou réalité ? :

SYNOPSIS :

Face à l’immigration, les Français semblent de plus en plus nombreux à croire à une substitution de population. Mais le « Grand remplacement » et son inventeur, l’écrivain Renaud Camus, sont voués aux gémonies. À tort ou à raison ? Le chroniqueur Edouard Chanot donne son avis.

C'est pourtant simple : foutons dehors les sans-papiers, quittons l'Union Européenne, fermons nos frontières, et n'acceptons qu'au maximum 20.000 personnes par ans, dûment choisies, et qui seront accueillies dans un centre spécial de qualité, où ces migrants seront évalués, formés au français, aux valeurs républicaines, aux us et coutumes, etc., hebergés, correctement nourris, assistés médicalement, etc., pour au final, après une période de 1 à 4 mois, être autorisés à librement vivre sur notre territoire avec une carte de migrant officiel en poche.

Après une période à déterminer (par exemple de 7 ans), ces personnes pourront demander la nationalité française sous certaines conditions à définir (par exemple avoir un travail de type CDI, un domicile fixe depuis au moins un an, etc.), et ainsi préparer un examen à la citoyenneté française (comme ça se fait au Canada par exemple, je suis placé pour le savoir), puis si l'examen est réussi, prêter serment lors d'une cérémonie officielle, pour finalement recevoir une carte d'identité française.

Avec ordre, humanité, et bon sens, dans le respect du peuple qui accueille : c'est la seule solution viable qui ne détruit pas la culture, les traditions, et l'identité, du peuple hôte (qui est quand même chez lui).

En complément sur migrants :

       

Dimanche 21 Janvier 2018 - News # 6297 

« Ukraine on Fire » d'Oliver Stone, ou comment les États-Unis (et non la Russie) ont détruit l’Ukraine :

SYNOPSIS :

L’Ukraine, cette « frontière » entre la Russie et l’Europe dite « civilisée », est à feu et à sang. Depuis des siècles, elle est au cœur d’une lutte acharnée entre certaines puissances qui cherchent à contrôler ce riche territoire et l’accès de la Russie à la Méditerranée.

Le massacre de Maïdan début 2014 a déclenché un soulèvement sanglant qui a débouché sur l’éviction du président Viktor Ianoukovytch, la sécession de la Crimée et sa réintégration au sein de la Russie, et une guerre civile dans l’Est de l’Ukraine.

Les médias occidentaux ont présenté la Russie comme l’instigatrice de ces troubles, et cette dernière a été sanctionée et unanimement condamnée. Mais la Russie était-elle vraiment responsable de ces événements ?

Ukraine on Fire offre une perspective historique sur les divisions profondes qui affectent la région et qui ont mené à la Révolution orange de 2004, aux soulèvements de 2014 et au renversement brutal du président Yanukovych démocratiquement élu. 

Présenté par les médias occidentaux comme une « révolution populaire », ce véritable coup d’État a été orchestré et perpétré par des groupes ultranationalistes et par le Département d’État américain.

Le journaliste d’investigation Robert Parry révèle que, dans les années 80, des ONG politiques financées par les États-Unis et des agences de presse ont pris le relais de la CIA, et commencé à promouvoir les desseins géopolitiques des États-Unis à l’étranger.

Oliver Stone, producteur délégué, a eu le privilège de découvrir les dessous de l’affaire en interviewant l’ancien président Yanukovych et l’ancien ministre de l’Intérieur Vitaliy Zakharchenko, qui lui ont expliqué que l’ambassadeur des États-Unis et différentes factions à Washington avaient activement conspiré pour provoquer un changement de régime en Ukraine.

En outre, dans son premier entretien avec Vladimir Poutine, Stone a interrogé le président russe sur l’importance de la Crimée, sur l’OTAN et sur la longue tradition d’interférence des États-Unis dans la région, notamment leur ingérence dans les élections et leurs efforts pour instaurer un changement de régime.

Ce documentaire est initialement sorti en 2016, mais comme on pouvait s’y attendre, Stone a rencontré des problèmes pour le faire distribuer aux États-Unis et dans les pays occidentaux. Une version doublée en russe avait rapidement vu le jour et avait été diffusée à la télévision russe, mais jusque-là, les peuples du « monde libre » n’avaient pas eu accès au documentaire dans son intégralité.

C’est désormais chose faite : le film est disponible en intégralité sur YouTube. Évidemment, nous encourageons chacun à soutenir le travail d’Oliver Stone en se procurant le DVD de ce documentaire.

Source : Meta TV.

Non encore évalué.

En complément sur Ukraine :

En complément sur Oliver Stone :

En complément sur Russie :

En complément sur États-Unis :

En complément sur révolution colorée :


Mardi 9 Janvier 2018 - News # 6084 

Un spécialiste balance tout sur les manipulations de l’État concernant les "Fakes News" :

SYNOPSIS :

Pour Fabrice Epelboin, professeur à Science Po et spécialiste des médias sociaux, le gouvernement est le premier vecteur de Fake News. Selon lui les médias traditionnels comme BFM véhiculent régulièrement de fausses informations pour tromper et influencer l’opinion publique. En effet le président de la République a la volonté de recourir à l’arme de la loi pour lutter selon lui plus « efficacement contre les fake news » propagées sur Internet et pourrait donc, ouvrir une boîte de Pandore néfaste pour la liberté d’expression, estiment des professionnels du secteur. L’État a-t-il vraiment son mot à dire sur la déontologie de l’information ? La puissance publique peut-elle interférer sur les contenus publiés par des sites et sur des plateformes comme Facebook, sans porter atteinte à la liberté d’expression telle que définie par la loi de 1881, qui constitue l’un des piliers de notre démocratie ? Le dilemme met les experts mal à l’aise. C’est justement ce que dénonce depuis plusieurs mois le réseau Reporters sans frontières. « Bien sûr, il est plus que jamais nécessaire pour l’internaute de démêler le vrai du faux dans l’information qui s’offre à lui, écrivait en novembre Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF. Mais la lutte contre les fake news doit passer par la promotion d’un journalisme libre et indépendant, vecteur d’une information fiable, de qualité », ajoutait-il.

Source : Réseau International.

Enfin un peu de vérité à la télévision française...

En complément sur fake news :

       

Jeudi 4 Janvier 2018 - News # 5996 

Vaccins : "La toxicité de l'aluminium ne s'arrête pas à nos frontières !" Réponse du Pr Gherardi au Pr Fischer :

SYNOPSIS :

Le 3 octobre 2016, le Pr Fischer était auditionné à l'Assemblée nationale. Cette audition a été filmée et diffusée, contrairement à celle du Pr Gherardi (spécialiste de la toxicité de l'aluminium) qui s'est déroulée le 28 septembre 2016. Le Pr Gherardi, filmé par l'association E3M au festival Pariscience le 7 octobre 2017, répond donc aux faux arguments du président de la "concertation" citoyenne sur la vaccination qui s'est déroulée en 2016.

Le problème majeur des vaccins, c'est précisément l'adjuvant à l'aluminium. Donc, puisque celui-ci est toxique, et pose de nombreux problèmes, remplaçons-le par celui qui était développé par Pasteur, et qui lui est inoffensif : le phosphate de calcium.

C'est pourtant simple bande de cons de traîtres de politiciens.

En complément sur vaccin :

       

Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5795 

Allemagne nazie et français vichystes : "Quand la gauche collaborait, 1939-1945" :

SYNOPSIS :

Quel est le point commun entre Jacques Doriot, Marcel Déat, Charles Spinasse, Jean Luchaire ou Marc Augier ? Avant de faire le grand écart et de choisir la collaboration avec l'Allemagne nazie, ils ont été des figures de la gauche de l'entre-deux-guerres, pacifistes, communistes ou socialistes.

Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, et le travail acharné des chercheurs pour déconstruire la vision caricaturale d’une des périodes les plus troubles et les plus ambiguës de notre histoire. Celle d’une France, sous Vichy, coupée idéologiquement en deux, entre une gauche résistante et une extrême droite collaborationniste.
Une vision sans nuance qui perdura pendant des décennies dans la mémoire collective. « Les sociétés préfèrent percevoir leur passé en termes stables. La notion de ­mutation est inacceptable », explique l’historien Simon Epstein, auteur d’Un paradoxe français et des Dreyfusards sous l’Occupation (Albin Michel), que l’on retrouve, sans surprise, auprès de Pascal Ory et d’Olivier Wieviorka dans le second volet du documentaire de Florent Leone et Christophe Weber consacré, après l’extrême droite entrée en résistance, aux hommes de gauche (socialistes, radicaux, communistes, syndicalistes) qui versèrent dans la collaboration.

Dérive idéologique
Un documentaire classique dans sa forme, qui tient autant, ­sinon plus, aux analyses du trio d’experts qu’aux archives – même si certaines, notamment sonores ou d’actualité, sont ­assez rares. Telle celle sur l’attentat perpé­tré par un résistant le 27 août 1941 contre Pierre Laval et Marcel Déat lors d’un défilé de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF).

A raison, les deux auteurs s’attardent longuement sur la période de l’entre-deux-guerres, tout particulièrement celle des années 1930 où s’effectua le basculement de deux futures figures de la collaboration : Marcel Déat, député socialiste qui rompt en 1933 avec Léon Blum avant d’être exclu de la SFIO – ce qui n’est pas précisé – après avoir formé les « néosocialistes » dont le slogan est : « Autorité, ordre et nation ». Et Jacques Doriot, expulsé du Parti communiste français en 1934 après avoir créé le Comité de défense antifasciste avec des membres de la SFIO et du Parti radical.

Par leur parcours et leur dérive idéologique, qui se matérialisera respectivement par la fondation du Rassemblement national populaire (RNP) et du Parti populaire français (PPF), ces deux hommes incarnent les deux grands courants – pacifisme forcené et anti-bolchévisme – qui forcent les revirements à gauche. Et l’éclatement d’un paysage politique qui finira par être totalement « démantibulé » à la faveur des événements. A commencer par les accords de Munich, en septembre 1938, votés par la gauche (hormis les communistes), qui ouvrent une brèche entre pacifistes convaincus et pacifistes de raison. Et, le 23 août 1939, le pacte germano-soviétique qui déchire le Parti communiste français devenu, de fait, l’allié de l’Allemagne nazie.
Loin de rester attachés aux seuls Déat et Doriot et à leur ­combat acharné et revanchard pour ­conquérir le pouvoir, ou à Jean ­Luchaire, dreyfusard, héritier d’Aristide Briand, devenu ministre de l’information sous Vichy, ou encore le radical-socialiste René Bousquet, grâce auquel Olivier Wieviorka analyse la position des fonctionnaires, Florent Leone et Christophe Weber mettent en lumière d’autres personnalités politiques moins connues. Telle Marc Augier, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire en 1936 puis combattant dans la LVF et la Waffen SS, ou René Belin, dirigeant de la CGT, avant d’être le principal inspirateur de la Charte du travail et le cosignataire du statut des juifs en 1940. A ce titre – et c’est le seul bémol –, on peut regretter que le basculement dans l’antisémitisme de ces hommes de gauche, dreyfusards et philosémites, soit si peu évoqué et analysé.

Source : Le Monde.

Ce documentaire n'a pas encore été évalué.

En complément sur gauche :

En complément sur nazi :

     

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5771 

"Sécurité nucléaire : Le grand mensonge" :

SYNOPSIS :

Alors que les accidents de Tchernobyl ou de Fukushima ont alerté sur la sûreté nucléaire, la sécurité des installations, classée secret défense, reste encore entourée d’un épais mystère. 
Pourtant, au-delà de la vulnérabilité des sites mise en lumière par les opérations de militants écologistes, l’enquête sur les attentats de Bruxelles de mars 2016 a révélé que le nucléaire belge constituait bien une cible potentielle pour des terroristes en quête d’armes de destruction massive. 
De l’attentat-suicide et la chute d’un avion de ligne sur un réacteur aux cyberattaques en passant par les drones, les actes de sabotage ou la fabrication artisanale de bombes sales un mélange d’explosifs et de matières radioactives , les menaces, reconnues par les experts, sont réelles. 
Dès lors, comment nos installations sont-elles protégées pour affronter ces risques multiples et comment la communauté internationale s’organise-t-elle pour sécuriser les matières et éviter les trafics ?

Glaçant
Des États-Unis à l'Allemagne en passant par la France et la Belgique, cette enquête révèle les failles abyssales des systèmes de protection de sites nucléaires, conçus pour la plupart avant les attaques du 11 Septembre. 
Interrogeant experts, politiques et activistes de Greenpeace, le film montre aussi comment l’industrie nucléaire, aujourd’hui souvent déficitaire et surendettée, peine à mettre en œuvre des mesures efficaces et forcément coûteuses face au risque terroriste. 
On découvre ainsi qu'aucune norme internationale n'est imposée aux États nucléarisés, notamment pour ce qui concerne la sécurisation des matières les plus dangereuses, malgré les tentatives de Barack Obama, initiateur du Sommet mondial sur la sécurité nucléaire... 
Le silence qui entoure cette menace au nom de la confidentialité face à un ennemi potentiel prive de surcroît la société civile du légitime débat sur sa sécurité, quand les décisions pour la garantir relèvent du politique. 

Une investigation glaçante sur l’un des secrets les mieux gardés au monde.

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.

En complément sur sécurité nucléaire :

En complément sur sécurité :

En complément sur nucléaire :

En complément sur mensonge :

En complément sur menteur :


Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5762 

Hebdo Politique de TV Libertés avec François Asselineau : Vous connaissez l'UPR ?

SYNOPSIS :

Énarque, diplômé d’HEC, et inspecteur général des finances, François Asselineau est surtout président de l’Union Populaire Républicaine. Depuis sa création en 2007, le parti n’a de cesse de prendre de l’importance jusqu’à revendiquer aujourd’hui près de 30 000 adhésions. Officiellement ni de droite ni de gauche puisque classé dans la liste “divers” des partis politiques par le ministère de l’Intérieur, l’UPR a vécu sa première présidentielle en 2017où il a réuni un peu moins de 1 % des suffrages ( plus de 330 000 voix) soit plus que Nathalie Arthaud ou Jacques Cheminade.

François Asselineau prône depuis plus de 10 ans une sortie pure et simple de l’Union Européenne, de l’euro ainsi que de l’Otan.

Dans ce nouveau numéro de l’Hebdo Politique, il revient avec nous sur la campagne présidentielle et ses relations houleuses avec les médias mainstream mais évoque également la progression de son parti… ses divergences avec le Front National, ou Florian Philippot…

Un invité souvent demandé sur TV Libertés… à ne pas manquer.

Source : TV Libertés.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur TV Libertés :

   

Lundi 25 Septembre 2017 - News # 5250 

Florian Philippot sur son départ du Front National :

En complément sur Florian Philippot :

En complément sur Front National :

     

Jeudi 20 Juillet 2017 - News # 5137 

"Atlas du Mondialisme", une conférence de Pierre Hillard le 11 Juin 2017 à Nice :

SYNOPSIS :

Le 11 juin 2017, nous recevions à Nice Pierre Hillard pour la sortie de son ouvrage « Atlas du Mondialisme » qui fût l'occasion d'un exposé magistral sur les origines véritables du mondialisme. En voici la première partie. Cliquez sur plus pour voir le chapitrage.

Introduction
00:00 - Présentation de Culture Populaire
03:05 - Lecture de la fiche Wikipedia (supprimée le 18 juillet 2017 ! Version 2016 archivée par la Wayback Machine : https://goo.gl/m6EL8j)
05:48 - Remerciements de Pierre Hillard et annonce du plan
07:40 - Quelques mots sur l'élection d'Emmanuel Macron

Partie 1. Entités régionales et administratives
12:05 - De 22 à 13 régions
13:25 - « Les Fonds Structurels »
16:06 - Origines de la rationalisation du territoire
18:34 - Influence jacobine de la Turquie à l'Allemagne et la Russie
23:15 - « Les Euro-Régions » ou comment effacer les frontières nationales
26:15 - Les Etats-Unis, des 48 Etats aux 7 blocs régionaux

Partie 2 : Ancienne et nouvelle Synagogue
28:55 - Le judaïsme avant le Christ (Torah)
32:30 - De la transmission orale à la transmission à l'écrit (de 100 à 500, rabbin Akiba, Talmud) 
36:40 - La Kabbale selon l'ex rabbin Drach (réellement convertit au catholicisme)
41:20 - La Kabbale selon Gershom Scholem (plus grand historien du judaïsme)
43:30 - La reconstruction du Temple en l'an 100 par le « messie » Bar Kokhba et début des deux factions juives rivales (active et passive)
46:25 - Le sionisme « laïc » de Theodor Herzl
48:00 - Joseph Nasi, précurseur du sionisme au XVIème siècle
52:00 - Sur la Gnose et l’émanatisme, opposés à la Création « Ex Nihilo »
54:45 - Le noachisme ou le judaïsme pour les Gentils
58:25 - L'islam dans le cadre du noachisme selon Elie Benamozegh
01:05:00 - Les différentes périodes du judaïsme selon Gershom Scholem
01:06:10 - « La Kabbale tardive », de l'expulsion des Juifs d'Espagne en 1492 à la « Rédemption par le Pêché » d'Isaac Louria
01:07:30 - Les principe de rétraction (Ein Sofh) et du Guilgoul ou « migration des âmes » 
01:12:06 - Les Kelipoth, « coquilles ou vases » enfermant les âmes
01:14:45 - Le Tikkun Olam ou « restauration du monde », du Jardin d'Eden à la brisure de ces vases pour y revenir
01:16:10 - Du Golem de Prague à Dark Vador
01:17:25 - Synthèse sur la factions juives rivales et leurs répercussions politiques
 

Partie 2 : Ancienne et nouvelle Synagogue

00:00 - De la brisure les Kelipoth, pour libérer les âmes et restaurer le monde
05:20 - La sabbataïsme, le faux convertit à l'islam Sabbataï Tsevi
09:35 - Le frankisme, le faux convertit au catholicisme Jacob Frank
10:00 - Des 316 propositions de Jacques Attali aux 613 Mitsvot
12:10 - Derrière les Dönme et le génocide arménien de 1915 par les Jeunes Turcs 
14:40 - Derrière la Thule-Gesellschaft et « l'antisémitisme métaphysique » de Jacob Frank, très lié aux familles Rothschild, von Bethmann...

Partie 3. Des liens entre le Bagdad Bâhn et le Sionisme
22:35 - Historique du Bagdad Bâhn 
28:25 - Enjeu majeur et entremise du sionisme 
31:10 - Bagdad Bâhn allemand VS Transsibérien russe (entente avec Angleterre)
32:25 - Actualité, 100 ans après, de cette dispute au Moyen-Orient
33:30 - Rappel avec le rabbin Akiba (an 100) à l'origine de la rivalité religieuse entre les factions juives allemande et anglo-américaine (+ intérêts économiques)
34:55 - Des liens entre Maurice Hirsh, les Shiff, les Warburg et Richard Coudenhove-Kalergi
37:30 - Sur les pionniers du sionisme Edmond de Rothschild et le rabbin Kalisher
40:15 - Carnets de Theodor Herzl démontrant le voeu messianique du Grand Israël
41:50 - Chaim Weizman, les accords Sykes-Picot et la Déclaration Balfour
42:57 - Raison du soutien des USA dans la Première Guerre Mondiale à la Grande-Bretagne et à la France contre l'Allemagne (rapport britannique de juillet 1937)
48:00 - Perpétuité de ces tensions entre factions juives rivales de l'époque à nos jours. 

Conclusion
49:45 - Balkanisation du monde en général et du Moyen-Orient en particulier, au profit du Grand Israël (pour la branche Rotschild) ou l'Est l'Ukraine et la Crimée considérée comme la seconde Judée par la branche Loubavich
52:30 - « Crescent of Crisis » du Times (janvier 1979)
53:25 - Double-jeu de l'Allemagne entre les USA / UE et la Russie / Chine 
55:30 - Armageddon, Ordo ab Chao et renversement des lois naturelles
57:25 - « Get ready for a world currency » de The Economist (janvier 1988) au panier de monnaies, marche-pied vers l' « Amero » nouvelle monnaie mondiale.

Source : Culture Populaire.

En complément sur Pierre Hillard :

En complément sur mondialisme :

     

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4925 

 Attention danger pour les peuples ! :


L’accord top secret qui doit dépecer les services publics :
 

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS - NDR : ou TISA en anglais) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/ ()

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger.

Source : le journal l'Humanité ().

Le but final est de détruire les États, de les rendre impuissants face au marché. Ce sont, en fin de compte, les sociétés privées et les multinationales qui vont faire leur loi. Les peuples ne pourront plus rien faire car la puissance publique sera rendue impuissante, paralysée, sans aucun recours légal contre elles.

C'est très très grave !

Nos politiciens sont des traîtres, je l'ai toujours dit...

En complément sur service public :

En complément sur danger :

En complément sur grave :

   

Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4905 

 

 

Médias : un nouveau scandale :

=== De plus en plus grave : le verrouillage médiatique au profit de Macron est désormais dénoncé par des journalistes eux-mêmes ===
 
LE SNJ-CGT DÉNONCE PUBLIQUEMENT LA FAÇON DONT L'AFP A ÉTOUFFÉ LES AFFAIRES FERRAND ET BAYROU PENDANT L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AFIN DE NE PAS NUIRE À MACRON.
--------------------------------------------------
Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) est le syndicat des journalistes affilié à la Confédération générale du travail, par ailleurs membre de la Fédération européenne des journalistes et de la Fédération internationale des journalistes.

Avec d'autres syndicats de l'Agence France-Presse, il considère que, depuis 2000, plusieurs actions politiques visent à remettre en cause l'indépendance de l'AFP. À cet égard, il soutient la pétition "SOS AFP" qui publie régulièrement des informations alarmantes sur l'évolution de l'AFP : http://www.sos-afp.org/fr

On notera en particulier que le SNJ-CGT, avec 3 autres syndicats, a dénoncé, en février 2015, comment les prétendues "mesures utiles" exigées par l'Union européenne et transposées en France par nos parlementaires revenaient à casser le statut protecteur de l'indépendance de l'AFP qui datait de 1957  : http://www.sos-afp.org/fr/2015_mesures_utiles

Le 20 juin 2017, le SNJ-CGT a publié un communiqué - actualisé le 22 juin - dans lequel il proteste contre le traitement partial dont l'Agence-France-Presse a fait silence sur l'affaire Ferrand pendant la campagne présidentielle.

Voici ce communiqué :
-----------------------------------

COMMUNIQUÉ DU SNJ-CGT DE L’AFP

Quand l'AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir
-----
L'affaire Richard Ferrand, sortie par le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l'AFP. Des journalistes de l'Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n'a pas jugé le sujet digne d'intérêt.

Qu'un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d'informations quand elles se présentent. Pas à l'AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Faute d'avoir pu donner l'affaire Ferrand en premier, ces mêmes journalistes de l'AFP ont eu la possibilité de sortir un nouveau scoop deux jours après l'article du Canard : le témoignage exclusif de l'avocat qui était au cœur de la vente de l'immeuble litigieux des Mutuelles de Bretagne en 2010-11.

Mais avant même qu'une dépêche ait été écrite, la rédaction en chef France a refusé le sujet. C'était pourtant la première fois qu'une source impliquée dans le dossier confirmait les informations du Canard et pointait la possibilité d'une infraction pénale de M. Ferrand.

L'AFP se contentera, quelques jours plus tard, de mentionner d'une phrase le témoignage de l'avocat interviewé par Le Parisien. Ce même témoignage qui conduira à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Brest...

INTÉRÊT "TROP LIMITÉ"
Ce n'est pas tout : avant l'affaire Ferrand, le 17 mai, juste après la nomination du nouveau gouvernement, une dépêche annonce que François Bayrou, nouveau garde des Sceaux, devra lui-même faire face à des juges, dès le 19 mai, après son renvoi en correctionnelle pour diffamation. Mais la dépêche n'a pas été diffusée, la rédaction en chef France trouvant son intérêt "trop limité".

Deux jours plus tard, l'info sera en bonne place dans les médias nationaux. L'AFP décidera alors de la reprendre !

Interrogée jeudi par les syndicats lors de la réunion mensuelle des délégués du personnel, la direction de l'information de l'AFP s'est montrée incapable de justifier de manière argumentée les choix de sa rédaction en chef.

Tout cela fait beaucoup d'infos sensibles étouffées en quelques jours. Pour ceux qui ont travaillé sur le dossier, il y a de quoi être écœuré et découragé. L'Agence France Presse, l'une des trois grandes agences d'informations mondiales, dont le statut rappelle l'indépendance, a-t-elle peur de diffuser des 
informations sensibles quand celles-ci risquent de nuire au nouveau pouvoir politique élu ?

Le SNJ-CGT appelle la direction et la rédaction en chef de l'AFP à s'expliquer sur le traitement incompréhensible de l'affaire Ferrand.

Le SNJ-CGT rappelle que l'AFP est et doit rester indépendante, que ses journalistes doivent pouvoir enquêter librement et publier toute information même si elle est gênante pour tout type de pouvoir, en particulier le pouvoir politique.

Le SNJ-CGT, 
Paris le 20 juin 2017

Source : https://snjcgt.fr/…/quand-lafp-etouffe-des-informations-ge…/

-------------------------
COMMENTAIRES
-------------------------
Ce communiqué du SNJ-CGT confirme ce que ne cesse de dénoncer (parmi d'autres) l'UPR depuis des années, à savoir que les grands médias français ne respectent plus la Charte de Munich de l'éthique du journalisme et se sont transformés en instruments de propagande euro-atlantiste, aux mains de milliardaires ou d'un appareil d’État partial.

Ce constat concerne au premier chef l'Agence-France-Presse, dont je rappelle qu'elle n'a jamais consacré la moindre dépêche à l'UPR pendant 10 ans, et cela malgré nos innombrables communiqués et malgré notre participation aux élections européennes de 2014 (où nous avons rassemblé plus de suffrages que le NPA), et aux élections régionales de 2015.

La situation de la liberté de la presse en France ne cesse de s'aggraver, comme le souligne le classement annuel de Reporters sans frontières.

Ainsi, en avril 2016, le classement de RSF sur la liberté de la presse dans le monde avait rétrogradé la France de 7 places, en la plaçant au honteux 45e rang mondial.

RSF avait accompagné ce classement en déplorant notamment qu' « une poignée d'hommes d'affaires ayant des intérêts extérieurs au champ des médias finissent par posséder la grande majorité des médias privés à vocation nationale » .
Source : http://www.francesoir.fr/…/liberte-de-la-presse-un-bilan-20…

Dans son classement sur l'année 2016 (publié en avril 2017), RSF avait fait remonter la France au 39e rang mondial (on se demande bien pourquoi d'ailleurs). On attend avec intérêt ce que sera le classement 2017 publié en avril 2018..

-------------------------
CONCLUSION 
-------------------------
Je rappelle que le programme de l'UPR - que j'ai présenté en décembre 2011 - prévoit précisément de rendre à l'AFP - et à la presse plus généralement - la liberté et l'indépendance que leur avait garanti le Conseil national de la Résistance en 1944.

S'agissant spécifiquement de l'AFP, notre programme précise ainsi :

"Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance.
Un financement correct de l’AFP doit être assuré par l’État afin de diffuser une vision française et impartiale des événements planétaires."
Source : Programme, page 21 :
https://www.upr.fr/…/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%…

Il y a urgence à ce que les Français se mobilisent en nombre de plus en plus important pour rétablir la liberté et l'indépendance de l'AFP et de tous les grands médias. Il ne suffit pas de s'indigner derrière son ordinateur. Il faut s'engager politiquement.

François Asselineau
23 juin 2017
----------------------------
NOTA

Emmanuel Vire, responsable du SNJ-CGT, a cosigné une tribune pour voter Macron contre Le Pen lors de l'élection présidentielle ; mais, sauf erreur, ce n'était pas le SNJ-CGT en tant que tel qui avait lancé cet appel.

Il est plus que probable que des adhérents de ce syndicat n'étaient d'ailleurs pas d'accord avec cette position de M. Vire.

Quoi qu'il en soit, le SNJ-CGT est le 2e syndicat de journalistes en France par le nombre d'adhérents. Ce communiqué est donc intéressant en soi, même si ce syndicat est "pour-une-autre-Europe" comme la quasi-totalité des syndicats français.

Source de cet article : Facebook de l'UPR ().

Une triste affaire de plus montrant que les médias ne sont plus le quatrième pouvoir qu'ils devraient être.

Les limogeages récents de Natacha Polony de la chaîne Paris Première et de la radio Europe 1 en sont d'autre exemples pathétiques et inquiétants.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que les agences de presse sont désormais toutes infiltrées et noyautées : qu'il s'agisse de l'AFP (l'Agence France Presse), de l'AP (l'Associated Press américaine), ou de Reuters (britannique), ces entités ne rapportent plus de manière objectives les informations : elles présentent les faits sous l'aspect qui arrangent leur maîtres, en modifient certaines, en dissimulent d'autres, etc. On ne peut plus du tout s'y fier. Et c'est encore plus pervers que cela : elles mêlent de vraies informations avec des informations fausses ou modifiées, ce qui rend plus difficile le tri et donne, en plus, l'illusion au peuple que toutes sont vraies. Terrible...

Et pire, c'est que ces agences abreuvent de leurs nouvelles toutes les télévisions, radios, et journaux, du monde occidental... Vous voyez le tableau ? C'est épouvantable...

Assurément, nous sommes entrés dans l'ère de la post-vérité.

Pour ceux qui pensent encore que ces agences ne jouent qu'un rôle mineur, ou que la diversité de l'information existe du fait des très nombreuses chaînes de télévision et de radios disponibles, voyez cette édifiante [vidéo] ().

En complément sur média :

En complément sur scandale :

En complément sur AFP :

En complément sur manipul :

En complément sur désinform :


Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Samedi 17 Juin 2017 - News # 4767 

Une grande manifestation, "Prenons la rue - Contre Macron et ses ordonnances", est prévue le 19 Juin 2017 à Paris devant l'Assemblée Nationale, organisée par "Front Social". Voir [ici] ().

Elle sera relayée dans d'autres villes de France.

La liste des organisations membres du Front Social est [ici] ().

La page Facebook de Front Social est [là] ().

Une manifestation à surveiller afin de prendre par son ampleur, ou pas, la température de la mobilisation du pays contre Macron.

En complément sur Macron :

En complément sur ordonnance :

En complément sur manifestation :

   

Mercredi 14 Juin 2017 - News # 4710 

Le Parlement européen lève l'immunité de Jean-Marie Le Pen et d'une autre élue Front National. Voir [ici] ().

En complément sur Parlement européen :

En complément sur Jean-Marie Le Pen :

En complément sur immunité :

En complément sur Front National :

 

Vendredi 2 Juin 2017 - News # 4483 

Les politiques au plus haut niveau de l'État ont décidé de fricoter avec les lobbys, les multinationales et ceux qui dirigent la presse.

Isabelle Attard, Députée.

À un moment, le présentateur lui rétorque "On a le droit de déjeuner" et elle lui répond erronément "Tout à fait". Nous sommes là au coeur du problème : le trafic d'influence, la compromission, le lobbying, la logique des réseaux, ne peuvent se passer de déjeuners et de réunions publiques ou privées. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'un ministre, un secrétaire d'État, un haut fonctionnaire, un représentant de l'État, etc., n'a pas à déjeuner avec un capitaine d'industrie, un PDG de multinationale, le patron d'une banque privée, ou le représentant d'un lobby, même sociétal. Il est là le problème. Hélas, depuis au moins 40 ans, les mentalités sont tellement dévoyées, les gens ont tellement perdu le sens de l'éthique, qu'ils ne voient même plus la contradiction, pourtant flagrante, entre leur mandat social et toutes les formes intérêts privés.

Ce que j'essaye d'expliquer ici, c'est que dans une démocratie digne de ce nom, un mandataire social est au service exclusif des citoyens. Il ne peut donc rencontrer des représentants d'intérêts privés qui ne représentent qu'eux-mêmes. Pour être parfaitement clair, et pour reprendre l'exemple décrit dans la vidéo, le Ministre de la culture ne peut pas déjeuner avec Vincent Bolloré, pour la simple raison que Vincent Bolloré est un patron de presse, qui ne représente que lui-même, et qu'il n'est qu'une personne parmi des dizaines de millions. En déjeunant avec Vincent Bolloré, le Ministre de la culture donne plus de poids à une personne en particulier qu'aux 67 millions de Français qu'il est sensé servir... Où est la démocratie, même représentative, dans cette gabegie ?!

Seule une loi interdisant formellement, sous peine de révocation immédiate du mandat et de sanctions pénales, toute réunion, déjeuner, etc., publique ou privée, entre un mandataire social et une personne représentant des intérêts privés, est susceptible de casser définitivement ce régime dévoyé d'incessantes compromissions qui ne font le jeux, en dernière analyse, que des intérêts privés et de multiples lobbies.

Il est là le coeur du dévoiement de notre "démocratie" : d'incessantes et inopportunes collusions entre mandataires sociaux et lobbies de toutes sortes.

Et cela va même plus loin, c'est même beaucoup plus grave et problématique, puisqu'aujourd'hui l'on sait que le marché a infiltré le gouvernement en plaçant certains de ses pions à des postes stratégiques de la machine étatique. L'un des exemples les plus connu est l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui décide de l'autorisation de mise sur le marché (AMM), un accord donné à un titulaire des droits d’exploitation d’un médicament fabriqué industriellement pour qu’il puisse le commercialiser. Il est bien évident que pour l'industrie pharmaceutique contrôler les AMM est un atout énorme...

Ces dérives sont terribles et se multiplient depuis des années partout dans le monde, les États-Unis étant sans conteste les champions de l'interpénétration des sphères économiques privées avec les diverses administrations et organismes d'État, et le revolving doors (le pantouflage) étant devenu en plus un sport national des élites américaines.

Il faut comprendre que, si rien n'est fait, la situation va empirer, et nous allons finir par nous retrouver dans "Globalia" de Jean-Christophe Rufin : les hyper-riches et leurs multinationales auront pris définitivement le pouvoir, et la société se résumera à une foule d'esclaves globalement mal payés, et n'ayant plus que le droit de consommer.

Pouvoir des citoyens contre pourvoir des lobbies : voilà l'enjeu réel.

Soit la démocratie prend enfin forme et évacue définitivement tous les lobbies, soit ces derniers gagneront.

Il n'y a pas dans cette problématique de juste milieu, pour la simple raison que du coté des lobbies, nous sommes confrontés à une cupidité sans fin, ou à un désir sans fin, et donc à des soifs inextinguibles de pouvoir. L'équilibre n'est donc pas possible ici.

Il nous faut donc éradiquer complément les lobbies pour pouvoir construire une véritable démocratie. En ce sens, seule une démocratie directe participative neutre peut nous garantir le résultat (Je publierais ultérieurement un article sur ce concept novateur que j'ai inventé lorsque j'en aurais le courage : il u a en effet beaucoup de travail pour l'exploser clairement).

En complément sur le lobbying :

En complément sur la compromission :

En complément sur les multinationales :

En complément sur la corruption :

 

Vendredi 26 Mai 2017 - News # 4322 

Racisme anti-blancs : le Front National réclame des explications à la Maire de Paris socialiste Anne Hidalgo pour un festival «interdit aux blancs» à Paris. Voir [ici] ().

Incroyable quand on y pense...

Les "bien pensants", essentiellement socialistes, passent leur temps à nous faire des leçons de morale en invoquant, en autres, l'anti-racisme pendant qu'ils tolèrent le racisme...

Des faux culs !

[MAJ du 28 Mai 2017] :

Anne Hidalgo décide d'interdire le festival «interdit aux blancs». Pour une fois qu'elle fait son travail correctement celle-là...

En complément sur Anne Hidalgo :

En complément sur Front National :

En complément sur le rascisme :

   

Dimanche 14 Mai 2017 - News # 4082 

La gravité du déclin de l'industrie française par Frédéric Parrat :

PRÉSENTATION DU LIVRE :
À quelques mois des élections présidentielles, Frédéric Parrat dresse un constat décapant sur l’état de l’industrie française et propose une solution innovante, celle de réformes conjointes et simultanées. La France ne pourra se redresser que si ces mesures identifiées par l’auteur sont menées de front.
Au programme de ce manifeste pour une France régénérée :
- un État stratège et visionnaire
- un marché de l’emploi dynamisé
- une industrie forte et garante de la protection sociale
- une Éducation nationale à l’écoute des entreprises
- une fiscalité qui ne rebute pas les initiatives
- des traités européens rediscutés et, finalement, une France forte, résolument tournée vers le futur.
Cet ouvrage volontaire et optimiste démontre d’une façon claire que la France peut s’en sortir si l’on ose la réformer…

Terrible...

Et cela ne va pas s'arranger avec Macron, le spécialiste de la vente et de la casse de l'indstrustrie française.

Cela dit, si le constat est pertinent, les solutions proposées par ce monsieur sont grand-guignolesques et tout à fait typiques du néolibéralisme. Quand à l'Union Européenne, il ne parle même pas du problème de la libre circulation des capitaux à l'origine des délocalisations.


Jeudi 11 Mai 2017 - News # 4038 

Pas bannal : des individus tentent d'agresser une élue Front National... qui se trouve être experte en boxe thaïlandaise. Voir [ici] ().


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4010 

Le maire d’une commune épingle et sermonne sur Facebook ses administrés qui auraient voté Front National. Voir [ici] ().

Encore un joli démocrate...

La France en compte pleins malheureusement.


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4005 

BHL, le pseudo philosophe de mes fesses milliardaire a été entartré en Serbie le Mai 2017 :

En pleine intervention à un festival de film documentaire à Belgrade, le philosophe et cinéaste français Bernard-Henri Lévy a été attaqué... à coups de tarte à la crème.

L'atmosphère intellectuelle au festival du film Beldocs, après la présentation du film « Peshmerga », réalisé par Bernard-Henri Lévy, a été brusquement perturbée par une jeune fille qui a attaqué le réalisateur en lui jetant une tarte au visage. Entre-temps, de jeunes militants de gauche criaient « Assassin, quitte Belgrade » et « Ce salaud a soutenu les bombardements de la Yougoslavie huit ans avant l'intervention de l'Otan ».

Un des jeunes gens arborait une pancarte où on pouvait lire « Lévy soutient les meurtres impérialistes ».

À ce moment, Bernard-Henri Lévy, personnage influent sur la scène internationale, était en train de parler de son œuvre devant le public qui venait de visionner son film. Néanmoins, la crème sur le cou n'a pas empêché le discours du cinéaste entartré, passionné par sa création.

« Je suis fier de défendre devant vous les valeurs de l'antifascisme en Europe », a poursuivi Bernard-Henri Lévy, sans gêne, à la suite de l'incident qu'il a qualifié de « fasciste ».

Son documentaire, sorti en 2016, décrit la résistance des combattants Peshmerga à la frontière irakienne.

Le public a fait sortir les assaillants, membres du parti Alliance de la jeunesse communiste de Yougoslavie, qui criaient de leur côté « Qui êtes-vous pour préconiser les valeurs culturelles à Belgrade ? » à l'assistance. Un des hommes a été interpellé.

Source : Sputnik.

En complément sur BHL :

       

Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4001 

Manuel Valls convoqué devant la commission des conflits du Parti Socialiste en vue d’une éventuelle exclusion. Voir [ici] ().

Une procédure est en cours. Manuel Valls est déferré devant la commission des conflits. Au Parti socialiste, ce n’est pas comme au Front national, à En marche ! ou à La France insoumise : ce n’est pas le chef qui décide d’exclure. Il y a des procédures.

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste.

Ça brasse (comme on dit au Québec)...

Bien fait pour sa gueule à ce traître !

En complément sur Valls :

En complément sur le socialisme :

     

Vendredi 5 Mai 2017 - News # 3897 

La violation de la neutralité démocratique et du devoir de réserve s'intensifie :

C'est gravissime...

Ces gens sont des irresponsables en plus d'être des antidémocrates, c'est consternant.

En complément sur université :


Vendredi 5 Mai 2017 - News # 3879 

Éducation : Emmanuel Macron entérine et prolonge toutes les dispositions de Najat Vallaud-Belkacem. Voir [ici] ().

La destruction de l'Éducation Nationale va donc se poursuivre pendant 5 ans...

Que va-t'il rester de l'école républicaine sensée apporter le savoir permettant à tous de devenir des hommes et des femmes libres capables de comprendre le monde, de se construire une carrière, et d'affronter les difficultés de la vie ? Rien (ou presque).

L'Éducation Nationale va se transformer en une usine à produire des moutons, des veaux, des idiots incapables de réfléchir par eux-mêmes et d'exercer un esprit critique, uniquement mûs par leurs émotions et leurs passions. Des esclaves endormis et fascinés, manipulables, corvéables et rackettables à merci, en somme..., un peuple de moutons que des oligarques et des élites cyniques vont contrôler et tondre avec délectation, pour vivre eux grassement sans presque ne rien faire.

Merci madame Najat Vallaud-Belkacem et monsieur Macron ! 

En complément sur Macron :

En complément sur Najat Vallaud-Belkacem :

     

Mercredi 3 Mai 2017 - News # 3851 

De pire en pire : à Montpellier, le maire Philippe Saurel et ses élus ont affiché une banderole anti-Front National sur l'Opéra-Comédie... Voir [ici] ().

Un maire utilisant des bâtiments publics pour faire de la propagande politique contre un parti adverse. C'est du JAMAIS VU !

Voilà qui sont les vrais fascistes !

Ce sont les faits. Des faits observables, directement.

Rappel : l'un des marqueurs du fascisme, c'est d'employer des moyens illégaux pour contrer les idées politiques des partis adverses. Plus aucune démocratie là-dedans.

Je pense sincèrement, que le Front National, et d'autres partis (s'ils sont véritablement républicains) devraient porter plainte. C'est grave !


Mercredi 3 Mai 2017 - News # 3842 

Un email anti-Front National a envoyé à tous les élèves par le président de l’Université de Bordeaux, Manuel Tunon de Lara. Voir [ici] ().

Inique et lamentable !

Il n'a pas le droit de faire cela. C'est une violation du devoir de réserve imposé à tous les fonctionnaires de l'État. C'est anti-républicain.

Ces gens n'ont aucune éthique. Il sortent déjà du bois, et trahissent leur devoir alors que Marine Le Pen n'est même pas encore élue... 

Des collabos du système, des anti-démocrates, des traîtres !

Ce président d'université ne mérite objectivement qu'une seule chose : d'être viré de son poste. Il a franchit une ligne rouge qu'il ne devait pas franchir.

Moi, ça me révulse ce genre de salauds intellectuels qui justifient à chaque fois leur forfaitures par une rhétorique savante mais toujours spécieuse.

Et allons-y... : Christian Roblédo, le président de l'Université d'Angers, a adressé un appel au vote à l’ensemble des étudiants et personnels de l'établissement, soit près de 30 000 personnes, pour contrer le Front National. Voir [ici] ().

Ahurissant !

Si Marine Le Pen est élue, et que ces gens n'en sont pas contents, ils n'ont qu'à démissionner... Aucun respect de la démocratie et de la volonté populaire de la part de ces gens. Ce sont des crypto-fascistes.


Mardi 2 Mai 2017 - News # 3810 

Depuis l’alliance avec le Front National, le boom des adhésions à Debout la France. Voir [ici] ().

Avec ce que Nicolas Dupont-Aign se prend dans la tronche depuis quelques jours, ça doit lui faire du bien...

Lâche pas Nicolas : tu es un vrai gaulliste au service de la France et des Français.


Dimanche 30 Avril 2017 - News # 3756 

MORT DE RIRE !!! 

BAS LES MASQUES !!!  

1) Jean-Luc Mélenchon se voit devenir le Premier ministre de Macron !  Voir [ici] ().

2) Jean-Luc Mélenchon se dévoile enfin : "Ne faites pas la terrible erreur de mettre un bulletin de vote pour le Front national". Voir [ici] ().

Hou la la... Quelle erreur stratégique ! : des centaines de milliers d'Insoumis vont comprendre combien ils ont été trompés, et vont massivement voter pour Marine Le Pen.

L'un des tournants majeurs de cette campagne de deuxième tour !

À FAIRE CIRCULER LE PLUS POSSIBLE !

C'EST UNE CHANCE INESTIMABLE À NE PAS RATER !


En complément sur Mélenchon :


Samedi 29 Avril 2017 - News # 3729 

Petite réflexion sur l'esprit du temps en France :

Je trouve que les choses sont en train de se radicaliser.

Je trouve que le pays est en train de se diviser de plus en plus.

Peut-être que les Français ont besoin de souffrir plus, c'est-à-dire d'avoir Macron au pouvoir pour enfin se rendre compte ?

La classe politique UMPS fait tout pour que le peuple ne puisse pas reprendre le pouvoir, que ce soit via le FN ou les Insoumis. Ils utilisent tous les procédés, tous les mensonges, toutes les manipulations et propagandes iniques possibles. Le chiffon rouge du soi-disant arc républicain est un leurre terrible que beaucoup de Français ne comprennent pas du tout.

Les collabos ne sont pas au Front National, ni à Debout la France, mais au sein de l'UMPS : ils ont objectivement trahi les Français, trahi la constitution en abandonnant de manière illégale la souveraineté de la France à l'Union Européenne, et tout le social aux puissances d'argent, aux lobbies, et au marché. Ce sont eux les collabos.

Car enfin, l'essence même du gaullisme, c'est la libération du pays, c'est l'indépendance et la souveraineté de la France, pas sa soumission à toutes les féodalités de l'époque. Certains l'ont manifestement oublié...

Si les Français prennent 5 ans avec Macron, l'unique chance qu'il restera au peuple c'est de l'empêcher de gouverner en ne lui donnant pas de majorité à l'Assemblée Nationale. Malheureusement pour nous tous, Macron gouvernera par ordonnances... Et contre ça, on ne peut rien faire. La rentrée d'automne risque d'être très très chaude...

Peut-être qu'effectivement, le peuple français a besoin de souffrir plus, de se prendre le mur davantage dans la gueule pour qu'enfin il réagisse. C'est triste, mais comme on dit : à tout malheur est bon.

Affaire à suivre... (Mais les choses vont s'intensifier, les réactions incroyables et antidémocratiques, suite au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, ne présagent rien de bon...)


Samedi 29 Avril 2017 - News # 3712 

Conférence de presse d'alliance entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen (29 Avril 2017, 11h00). Voir cette [vidéo] ().

C'est plutôt positif pour la France, sauf que même si Nicolas Dupont-Aigna est sympathique, je ne trouve pas qu'il a la carrure pour être premier ministre. Peut-être que je me trompe...

Les réactions :

Vous vous rendez compte des déclarations de BHL ? C'est démentiel quand on y pense...

Manuel Valls le traître prétend nous donner des leçons de droiture...  Il ne manque pas de culot celui-la ! Voir cette [News] ().

[MAJ] : Nicolas Dupont-Aignan a décidé de porter plainte :


Vendredi 28 Avril 2017 - News # 3708 

Politologue, un site super-original pour suivre en temps réel le classement Facebook et  Twitter des femmes et des hommes politiques ainsi que celui des différents partis politiques Francais. Voir [ici] ().


Vendredi 28 Avril 2017 - News # 3691 

Emmanuel Macron accuse le Front National d'avoir commis un attentat contre De Gaulle...10 ans avant la création de ce parti. Voir [ici] ().

Décidément ce type est un guignol incompétent...


En complément sur Macron :


Vendredi 28 Avril 2017 - News # 3684 

De pire en pire : contre le Front National, les Klarsfeld agitent le souvenir d'Auschwitz dans une affiche publiée dans le journal Libération. Voir [ici] ().

Non mais c'est du délire...

Les gens vont-ils se faire avoir par une manipulation aussi indigne et grossière ?!

Rappelez vous ce que je vous ai prédit : l'élection de Marine Le pen va être une période apocalyptique dans le sens étymologique du terme : de révélation. Je trouve que ça a bien commencé...  


Jeudi 27 Avril 2017 - News # 3667 

L'hypocrite deux poids deux mesures des médias et des journalopes :

Présidentielle : 29 sociétés de journalistes dénoncent « l’entrave à la liberté » d’informer par le Front National. Voir [ici] ().

Quelle bande de faux-culs ! : En Marche ! a bien refusé l'entrée de ses meetings à RT et là, on les a pas entendu crier au scandale ou invoquer une entrave à la liberté :


En complément sur les médias :


En complément sur les journalistes :


Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3626 

Incroyable : Alain Jakubowicz, président de la LICRA, commence à avoir les boules suite au premier tour, et s'énerve fortement sur CNews en tenant des propos hystériques et totalement malhonnêtes :

Un moment d'anthologie !

Ça prouve une chose : c'est que les tenants du système sont radicalement effrayés par une possible victoire du Front National.

Alors pourquoi, puisque ce parti n'est objectivement pas un parti fasciste mais un parti populaire ? Et bien, c'est simple : le peuple arriverait au pouvoir, et dès lors, chasserait progressivement tous ces gens illégitimes qui on noyauté notre pseudo-démocratie, totalement ouverte et permissive, qu'il peuvent depuis des années contrôler et orienter à loisir dans le sens de leurs intérêts divers, et dont ils profitent en plus grassement heure après heure. Voilà la raison.

Ces gens ont immensément peur du peuple, car la venue de celui-ci au pouvoir signifie leur fin.


En complément sur LICRA :


En complément sur incroyable :


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3574 

Présidentielle : le Front National propose une alliance aux Insoumis de Mélenchon avec un tract. Voir [ici] ().

L'Alliance Sacré du Peuple :
la seule manière pour les 99% de reprendre le pouvoir volé par les partis,
les multinationales, les banques, et des lobbies de toutes sortes.


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3557 

Henri Guaino : "Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron !". Voir cette [vidéo] ().

Henri Guaino, ça n'est pas ma tasse de thé : il a un côté traître, mais sur ce point il a totalement raison. Lorsqu'il dit "Où avez-vous vu des fascistes ?", il dénonce l’hypocrisie du soi-disant "front républicain" qui est un leurre, une tromperie, qui vise à préserver les partis installés. Ceux-ci n'ont qu'une peur : qu'un vrai parti populaire comme le Front National ou Les Insoumis prenne le pouvoir. L'UMPS a peur du peuple. L'UMPS disparaîtrait si véritablement le peuple accédait au pouvoir. Exit les intérêts partisans. Exit les lobbies. Exit le MEDEF. Exit la finance. Exit les médias vendus et déloyaux. Exit les oligarques de tous poils... Etc. Voilà pourquoi le système fait absolument tout pour diaboliser les deux Fronts. Il serait temps que le bon peuple en prenne conscience.

Et le jour où les deux Fronts s'allieront, alors l'Union Sacrée, invincible, triomphera de tous les ennemis du peuple.

Maintenant, en dehors de groupuscules comme les Antifas, il n'y a pas de partis fascistes en France. Même Lionel Jospin l'a dit dans cette [vidéo] ().


En complément sur les Antifas :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3547 

Oui, le débat d'entre-deux-tours entre Macron et Le Pen "aura bien lieu", probablement le 3 Mai. C'est ce qu'assure le porte-parole du candidat d'En marche !, sur Europe 1. Un changement par rapport à 2002 où le débat avec le Front national n'avait pas été organisé. Voir [ici] ().


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3524 

« Connards » : Daniel Delomez, le maire d'Annezin, insulte les électeurs Front National de sa commune. Voir [ici] ().

Encore un joli démocrate...

Je vous l'avais prophétisé : toute avancée ou victoire de Marine Le pen va être apocalyptique dans le sens étymologique du mot : révélateur. Tous les faux-culs, les pseudos-démocrates, les antidémocrates, les crypto-fascistes, vont sortir du bois, et se révéler au grand jour. Et bien, ça commence...


Dimanche 23 Avril 2017 - News # 3514 

Présidentielle française 2017

Une petite réflexion :

Je pense que la vraie gauche a été 100% idiote : si Hamon, Poutou, et Arthaud s'étaient alliés à Mélenchon, ils étaient au deuxième tour, et gagnaient au final l'élection. ^^

Mélenchon 19,6
Hamon 6,1
Phillipe Poutou 1,1
Arthaud 0,6

Total = 27,4 !!! CQFD

De vrais cons !

On va se taper 5 ans de Macron à cause de ces cons... 

Une deuxième petite réflexion :

Le Front National est un marche-pied pour conquérir la présidence. Le Front National, à moins d'un terrible chaos en France (ce qui n'est pas souhaitable) n'a aucune chance de gagner (ou alors il lui faut les voix des Insoumis, mais la probabilité est très très faible). Ainsi, on peut objectivement dire tout parti qui se retrouve face à lui au deuxième tour est garanti de gagner. CQFD : le Front National est bien donc un marche-pied pour conquérir la présidence.

Voilà pourquoi le Front National est entretenu. C'est un moyen ultra-pratique, mis en place d'ailleurs par François Mitterand qui était un fin tacticien politique.

Corrolaire : les électeurs du FN auraient intérêt à fonder un nouveau parti non situé à l'extrême-droite qui serait susceptible de rassembler les patriotes de la droite, du centre, et de la gauche. Et là, ce parti aurait une chance de gagner.


Vendredi 14 Avril 2017 - News # 3296 

Certains commencent à chier dans leur froc : craignant un second tour entre la présidente du Front national et le leader de la France Insoumise, François Hollande multipliera les déplacements la semaine prochaine pour lancer des «messages d'alertes» aux Français. Voir [ici] ().


Mercredi 12 Avril 2017 - News # 3246 

Dévoiement grave et inquiétant de la démocratie : des fonctionnaires affirment qu'ils refuseront de servir le Front national. Voir [ici] ().

Encore des faux-culs et/ou des crypto-fascistes, des gens ayant un sens de la démocratie à géométrie variable : lorsque ceux qu'ils tolèrent gagnent les élections alors tout va bien, mais dès que ce sont des gens qu'ils n'aiment pas, alors il n'acceptent pas les résultats. C'est de l'hypocrisie, c'est avoir une double éthique, c'est du déni objectif de démocratie. Et après ils osent qualifier ceux qu'ils n'aiment pas de fascistes ou d'extrême-droite... Quel foutage de gueule.

Ça me fait penser aux fameux Antifas qui prétendent lutter contre le fascisme, alors même que ce sont eux qui s'avèrent des fascistes puisque dans les faits concrets et observables ils s'opposent par la violence à la liberté d'expression et aux réunions des autres.

Nous sommes entrés non seulement dans l'ère de la post-vérité où les idéologies et les émotions prévalent, mais aussi de l'effrayante apostasie de la Vérité, et de la mauvaise foi et de la malhonnêteté intellectuelle intégrales.


Mercredi 12 Avril 2017 - News # 3227 

Les programmes des 11 candidats à l'élection présidentielle :

Arthaud Nathalie (Lutte Ouvrière)
http://www.nathalie-arthaud.info/nos-positions

Asselineau François (UPR)
https://www.upr.fr/programme-elections-presidentielles-france

Cheminade Jacques (Solidarité et Progrès)
http://www.cheminade2017.fr/-Projet-2017-

Dupont-Aignan Nicolas (Debout la France)
http://www.nda-2017.fr/themes.html ()

Fillon François (Les Républicains)
https://www.fillon2017.fr/projet/ ()

Hamon Benoît (Parti Socialiste)
https://www.benoithamon2017.fr/le-projet/ ()

Lassalle Jean
http://jeanlassalle2017.fr/le-projet-de-jean-lassalle/ ()

Le Pen Marine (Front National)
https://www.marine2017.fr/wp-content/uploads/2017/02/projet-presidentiel-marine-le-pen.pdf ()

Macron Emmanuel (En Marche)
https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/Programme-Emmanuel-Macron.pdf ()

Mélenchon Jean-Luc (La France Insoumise)
https://avenirencommun.fr/avenir-en-commun/ ()

Poutou Philippe (NPA)
https://poutou2017.org/programme ()


Vendredi 7 Avril 2017 - News # 3124 

Guy Bedos crie sa haine de Trump et du Front National. Voir cette [vidéo] ().

Toujours aussi antipathique ce type... Il hait tout le monde en fait, tous les gens qui s'opposent même verbalement par une petite remarque à lui.


Vendredi 7 Avril 2017 - News # 3123 

Stéphane Guillon s'en prend au Front National : "Essayons, c'est que cinq ans". Voir cette [vidéo] ().

Il abuse...


Mercredi 5 Avril 2017 - News # 3060 

 

Présidentielles 2017 : les drapeaux et hymne national sont interdits par le CSA dans les clips de campagne ! Voir [ici] ().

Le CSA justifie ces interdictions par la peur que les candidats ne “misent sur un nationalisme délirant”.

Conclusion : le CSA est partial car il interdit tout mouvement qui mettraient en avant la nation.

Bien évidement, le Front National est le premier visé, de même que d'une certain façcon les partis de Nicolas Dupont-Aignan, et l'UPR de François Asslineau qui sont des mouvements patriotiques qui mettent en avant la souveraineté nationale.

Inique !

Antidémocratique !


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3035 

 

Vu de Grande-Bretagne : « Macron, candidat fabriqué, chéri de l’élite parisienne, marié à une grand-mère, et sans un seul ami ». Voir [ici] ().

Ils sont bien ces Anglais : ils voient clair !

Et, en plus, ils ont osé rependre leur souveraineté en votant le Brexit. 

SAUVEGARDE DE L'ARTICLE SUR LES CONSEILS DE Dreuz.info :

3 avril, 15h05 : Avertissement. si vous lisez cet article, faites en une sauvegarde, il se peut que nous devions le supprimer à la demande de son auteur.

Ben Judah du Times britannique a accompagné Emmanuel Macron dans sa campagne électorale. Ce qu’il en dit, vu de Grande-Bretagne, est rafraîchissant, ce n’est certainement pas l’idolâtrie béate de BFMTV.

Extraits.

On est assis en seconde classe pour la seconde fois de sa campagne, et le politicien de 39 ans me serre la main. Son regard bleu perçant qui vous fixe avec persistance, au bout d’un moment, est dérangeant et donne envie de regarder ailleurs.

L’élection survient dans un climat de sentiment anti-européen croissant, de chômage massif, de terrorisme et de tensions ethniques latentes partout en France.

Une série d’attaques a répandu la peur des enclaves islamistes et des banlieues de non-droit. Parmi les sites internet politiques les plus fréquentés, 7 sont islamophobes ou antisémites. Pourtant, tandis que sa rivale parle d’écroulement social, Macron tente de vendre une vision optimiste.

Macron veut que la France soit de nouveau jeune et confiante. Imaginez Steve Jobs parlant de l’économie française. Et il répète sans cesse son mantra : la gauche et la droite sont épuisées, dépassées, usées. Nous avons besoin d’une rupture, d’innover, oser — ou risquer de nous écrouler complètement. Avec En Marche !, il a fait ce que beaucoup d’anciens proches de Tony Blair, de gauchistes démocrates et ce qui reste de Tories ont fantasmé : créer un nouveau parti qui soit devant dans les sondages.

Les pensées de Macron sont pour la France des banlieues, les pneus qu’on brûle et Charlie Hebdo. « Je ne veux pas tomber dans la guerre civile. » « L’argument de la droite et de l’extrême droite vise l’islam et mêle l’islam au terrorisme, c’est une erreur. C’est tomber dans le piège des jihadistes. Ca nous emmène vers la guerre civile. Vers le point où l’on doit dire que ces 4,5 millions de citoyens français musulmans sont le problème. »

Nous nous rendons à un meeting En Marche ! à Bordeaux. Assise près de lui, ressemblant à une Jane Fonda française, se trouve la femme qui est toujours à ses côtés : Brigitte Macron, 63 ans. C’est sa femme, pas sa mère — 24 ans son aînée. Parfum de scandale, elle était sa professeur d’art dramatique à l’école ; ils ont développé une relation intime quand il n’avait que 17 ans, et il avait le même âge que l’un de ses enfants [En France, l’âge limite pour une relation sexuelle délictuelle avec un mineur est relevé à la majorité civile (18 ans) dans le cas de relations entre un mineur et une personne ayant autorité par sa fonction. Il s’agit alors d’une circonstance aggravante et la peine de prison est relevée de deux à cinq ans]

« Emmanuel est très bon acteur, » dit-elle en plaisantant. « Il était dans ma classe. »

Ils ont l’air bizarres ensemble avec leur alliance identique en argent. Pourtant, plus vous les regardez, comment ils se touchent, échangent des regards et plaisantent ensemble, plus vous voyez leur amour l’un pour l’autre — et c’est une connexion qu’on ne peut pas feindre.

Macron prépare déjà son premier coup de téléphone à la Maison-Blanche [jusqu’à aujourd’hui, le président américain a refusé de prendre François Hollande au téléphone et de le rencontrer – alors qu’il a parlé et invité des dirigeants de pays bien moins importants sur la scène internationale comme l’Espagne]. « Trump a été élu par le peuple américain, » dit-il en souriant [et cette phrase est totalement creuse]. « J’attends de voir ce qu’il va confirmer en matière de stratégie. Par-dessus tout, j’attends de voir s’il clarifie sa stratégie concernant les relations internationales, car je n’ai pas l’impression que c’est totalement clair aujourd’hui. [Pourtant la stratégie du Président Trump est très claire au contraire : l’Amérique d’abord. Toute action doit passer par le test suivant : est-ce que cela peut bénéficier au peuple américain.]

Les plus déjantés pensent que Macron a une double vie en tant que franc-maçon — et, apparemment parce qu’il a travaillé à la banque Rothschild, qu’il est un agent de la conspiration juive pour dominer le monde, bien qu’il soit allé dans une école catholique. Tapez “Macron est-il…” dans Google et le premier résultat sera “juif” — Et juif, il ne l’est pas.

Macron est sans aucun doute l’une des personnes les plus fermées que j’ai rencontrées, et tellement lisse qu’il pourrait glisser d’une paire de menottes. La plupart des proches de Macron, des amis d’école et beaucoup de ses supporters n’arrivent pas non plus à mettre le doigt sur qui il est vraiment.

J’ai approché certains de ses amis qui le connaissent le mieux. De nos conversations, trois choses m’ont frappé.

Arnaud Dartevelle, un ami d’école à Amiens et maintenant professeur d’histoire dit de lui :

“Il garde une partie de lui secrète”. “Il a ce don de se faire facilement des relations depuis son plus jeune âge, sans jamais révéler toute sa personnalité, et en gardant ses distances.” 

“On parlait politique tous les jours depuis qu’on était très jeunes”. “Je ne suis pas surpris de le voir en politicien… Il a toujours aimé être le centre d’attention.”

“Il était littéralement philosophique, avec une voix douce et des cheveux longs,” se souvient son ancien copain de classe Antoine Joannes, qui travaille maintenant à la télévision. “Et un jour, j’écarquille les yeux et je le vois à la télé, complètement coincé, avec une cravate serrée, parlant d’économie comme conseiller du Président Hollande.”

Au lycée jésuite d’Amiens La Providence, Macron, Dartevelle et Joannes étaient dans le groupe de théâtre de Madame Brigitte Auzière. La relation d’amour interdite entre Emmanuel et son professeur commença lors d’une pièce de théâtre au sujet d’un politicien rendu fou par un dramaturge. Il avait 17 ans.

 Macron se disait “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac” 

Ceux qui ne sont pas envoûtés par son magnétisme, comme Dartevelle, voient en Macron quelque chose comme l’anti héros de Balzac Eugène de Rastignac, l’intrigant provincial que rien n’arrêtera pour séduire les femmes et réussir à Paris.

“C’est un séducteur très doué,” dit de lui Christian Monjou, son ancien professeur d’Anglais à Henri-IV.

Macron a commencé à travailler comme assistant pour le philosophe Paul Ricœur, lequel le poussa à entrer à Sciences Po. Là, il enterra ses ambitions littéraires et arrêta d’écrire de la poésie pour la politique. Ses dissertations étaient sur Machiavel, et il écrit dans un manifeste qu’il était “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac”.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En parlant avec Macron dans le train, une chose répétitive devenait claire. Il est évasif quand il s’agit de politique, transformant tout en questions philosophiques, abstraites, ou en bottant en touche avec une avalanche de données.

Quand on parle d’Histoire de France, il contrôle la situation, et me regarde dans les yeux, mais en politique étrangère, j’ai l’impression qu’il récite un discours. Je m’en suis encore rendu compte durant son premier débat télévisé avec les cinq principaux candidats. Le Pen lui a lancé : “Vous avez un talent fou. Vous avez parlé pendant sept minutes, et vous n’avez rien dit.” Des proches de Macron ont avoué qu’elle avait fait mouche.

Bien qu’il fait campagne contre le système, Macron est en réalité son plus parfait produit. Et je réalise à quel point la fusion du technocrate et du banquier sera efficace pour les négociations de Brexit.

Assis avec Macron, il est impossible de ne pas voir le jeune Tony Blair, qui n’avait que 43 ans lorsqu’il est entré à Downing Street. “J’ai beaucoup de respect pour ce qu’a fait Tony Blair,” dit Macron.

Inquiet, Jacques Attali qui l’a présenté à François Hollande fait remarquer que malgré les slogans, il n’y a rien de moins révolutionnaire que les employeurs de Macron, ses réformes structurelles libérales, et les modestes réparations qu’il veut apporter au système. “Soit maintenant, soit dans cinq ans, une de ces deux choses va se produire — soit on fait les réformes nécessaires, ou nous élisons le Front National et nous quittons l’Union européenne et l’euro, et on doit tout recommencer.”

En arrivant à Bordeaux pour le meeting, je me glisse au premier rang, regardant Brigitte regarder Emmanuel. Ils se regardent constamment pendant qu’il parle. Le prof d’art dramatique l’évalue continuellement en hochant de la tête.

Les yeux d’Emmanuel lui disent qu’il fait du mieux qu’il peut.

Avec l’air des mauvais jours de Barack Obama, il change subitement de rythme. Il affronte Le Pen : “il ne faut rien céder au parti de la haine.” Quelque chose rempli ses yeux, Brigitte tombe en pleurs, et comme la foule (la salle est moins que pleine) chante “Macron président !” — on peut voir qu’ils sont terrifiés de ce qui les attend à l’automne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduit et adapté de l’anglais par Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : thetimes.co.uk ()


Dimanche 2 Avril 2017 - News # 3022 


Seuls les vrais communistes dénoncent la réalité de la candidature oligarchique de Macron,
les autres n'étant que des opportunistes
avant tout soucieux de leur carrière politique et de leurs rémunérations très avantageuses
au détriment de leur idéal politique et des Français qui les ont élus.
Franchement, être communiste et soutenir Emmanuel Macron,
c'est le suprême reniement, un retournement de veste majeur

 

Emmanuel Macron, symbole du renouveau ? Bullshit ! : on dénombre déjà au moins 565 élus socialistes avec Macron + 9 communistes + 14 écologistes :

J'ai récupéré cette édifiante liste depuis le site officiel http://www.socialistesavecmacron.fr/liste.html ().

Et ceux qui ont créé ce site ont le culot d'avoir inscrit en haut de leur page :

 Le changement — de visage — c'est maintenant ! 


Samedi 1er Avril 2017 - News # 3012 

 

Nord-Pas-de-Calais : plus d’un million de pauvres, et ça s’aggrave... Voir [ici] (). Inquiétant.

Il est certain qu'en ayant abandonné notre souveraineté à l'Union Européenne, en permettant toutes les délocalisations possibles par la libre circulation des capitaux, en ouvrant nos frontières à des hordes de migrants qui favorisent grandement le dumping social et qui alourdit aussi en plus les charges de la collectivité, nous avons fabriqué de plus en plus de misère.

Il nous faut retrouver notre souveraineté nationale pour décider des priorités pour notre pays. Et la misère en est une. Plus de 8,8 millions de français sont sous le seuil de pauvreté. (Voir [ici] ()). C'est indigne dans un pays aussi riche.

Seule l'UPR de François Asselineau a pour programme le Frexit, la sortie immédiate de l'union Européenne antidémocratique d'essence néolibérale.

Il est temps d'agir.


Samedi 11 Mars 2017 - News # 2655 

Soral, vite ! – Épisode 6 : "Dana, la France n'a pas besoin de toi !". Voir cette [vidéo] (). Alain Soral baisse sur ce coup-ci... Il est tellement fasciné par le Front National qu’il en vient à devenir légèrement haineux contre l'UPR, et à utiliser des qualificatifs contre François Asselineau qu’on aurait cru sortis de la bouche de Caroline Fourest ou des médias mainstream... Alain, tu déconne... Et puis sur Asselineau, tu t'es manifestement planté : voir cette [vidéo] (). Je ne te le reproche pas : tout le monde peux se tromper, personne n'est infaillible, mais de là à dénigrer François Asselineau comme le font nos ennemis, tu te décrédibilise en plus d'être contre-productif.


Jeudi 9 Mars 2017 - News # 2614 

Ça se complique : le Parlement européen se constitue partie civile dans l’affaire Front national. Voir [ici] (). Ils vont tout faire pour abattre Marine Le Pen. Mais ce dont ces antidémocrates et crypto-fascistes n'ont manifestement pas conscience, c'est que plus ils la persécuteront, plus elle va monter dans les sondages et les intentions de vote pour la simple raison que les français ont horreur de la persécution et de l'injustice, et qu'elle va apparaitre de plus en plus comme une candidate antisystème, parce-que précisément persécutée par le système...


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2575 

Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon : « Mme Le Pen, je refuserai de servir la diplomatie du Front national ». Voir [ici] (). Certains individus deviennent fous par vanité, et chose notable, ce sont toujours les donneurs de leçons sur la démocratie et la République qui sont les plus intolérants, haineux, et vindicatifs. Conclusion ? Ce sont des tartuffes ! Et des antidémocrates... La réaction () du FN.


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2569 

Ahurissant : Patrick Braouezec, président (Front de gauche) de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis), ancien maire communiste de Saint-Denis de 1991 à 2004 : « Je voterai pour Emmanuel Macron ». Voir [ici] (). Un exemple typique de comportement aberrant, paradoxal et antipatriote. Rendez vous compte : ce type est en réalité 1000 fois plus proche de Marine Le Pen que de Macron, et néanmoins, il va voter pour ce dernier qui est l'antithèse absolue de tout ce pour quoi il a lutté durant toute sa vie : un dandy sorti de la Banque Rothschild, ayant engrangé plusieurs millions d'Euros, vendu aux milliardaires, à la finance internationale, à l'OTAN, suppôt de l'européisme et du mondialisme, des délocalisations, du dumping social, un ennemi des travailleurs instigateur de la loi qui porte son nom, liquidateur  d'entreprises françaises, et responsable de la vente d'Alstom aux américains, etc. Et bien non, cela ne fait rien, tout cela ne compte pas, Patrick Braouezec votera quand même pour la girouette endimanchée de la finance. ^^ Les idéologies font des ravages..., et rendent les hommes aveugles.


Vendredi 3 Mars 2017 - News # 2503 

Mort de rire : François Hollande envisage la victoire de Marine Le Pen et a convié à déjeuner cinq chercheurs spécialistes du Front national pour se renseigner... Au cas où... Voir [ici] (). Alors pépère, on commence à chier dans son froc ? Ce type est décidemment pitoyable...


Lundi 27 Février 2017 - News # 2423 

Un militant d'extrême-gauche passé au Front National renvoie dans les cordes un BHL au visage inquiet. Voir cette [vidéo] (). Magnifique !


Mardi 21 Février 2017 - News # 2340 

Incroyable retournement de veste de Marine Le Pen : le lobby sioniste tape du poing au point qu'elle rétropédale sur la double nationalité. Voir [ici] (). Encore une information bien comme je les aime : factuelle et tout à fait révélatrice de qui détient en réalité le pouvoir. C'est consternant. Si une nationaliste comme Marine Le Pen se couche devant le sionisme, qui va avoir le courage dans ce cas de s'y opposer ? On ne connaît la réponse à cette question, non par ce que déclarent les un et les autres, mais seulement lors de leur "épreuve du feu" : la manière dont ils réagissent et ce qu'ils font lorsqu'ils sont confrontés à la pression de personnes ou d'un lobby. C'est seulement là que l'on peut véritablement voir s'il défendent la France et ont du courage, ou bien si ce sont des veaux, des faibles, des lâches, entièrement dominés et soumis.


Vendredi 3 Février 2017 - News # 2159 

Népotisme quasi généralisé : rien qu'en 2014, l'Assemblée Nationale a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés. Voir [ici] (). La pompe à fric, la vache à lait, une manne pour tous ces gens, et avec notre argent, cet argent gagné durement pendant un an de labeur à la sueur de notre front. C'est lamentable. Il faut définitivement une loi pour interdire ces conflits d'intérêt flagrants.


Mardi 26 Avril 2016 - News # 1379 

Le Front National et Marine Le Pen votent pour la directive européenne "Secret des affaires" ! Bas les masques ! Voir [ici] ().


Mercredi 18 Novembre 2015 - News # 1095 

Attentats de Paris : l'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance a émis un important communiqué. Voir [ici] (). Ça fait chaud au cœur et à l'âme de voir qu'en France il reste des esprits lucides qui sont inquiets de l'inique et illégitime État d'urgence décrété pour 3 mois sur toute la France par François Hollande : "Aujourd’hui comme hier, il faut faire face, faire front, et vaincre les assassins. Mais il faut mener cette lutte dans le respect de nos valeurs, démocratiques, humanistes, antiracistes".


Dimanche 30 Mars 2014 - News # 771 

Réseaux et trafic d'influence : le Grand Orient de France appelle tous ses frères à voter contre le Front National au deuxième tour des municipales françaises. Voir [ici] (). Quand je vous disais que la franc-maçonnerie tombée est un contre-pouvoir inique, un obstacle sournois et pervers à la démocratie, en voici encore une preuve éclatante. La franc-maçonnerie tombée, par apposition à la franc-maçonnerie authentique (qui ne s'occupe, elle, que de perfectionnement de soi, d'ésotérisme, et de recherche des Mystères et du Divin) est l'une des plaies majeures de notre monde moderne, un réseau servant des intérêts politiques et/ou économiques, quand elle n'est pas carrément un repère de mafieux dans certaines obédiences. Selon la constitution française, la République est une et indivisible : il ne doit exister aucun corps ou groupe intermédiaire entre l'État et le peuple, mais la franc-maçonnerie tombée, laïcarde, est une organisation antirépublicaine qui viole ce principe, et se substitue constamment à la volonté populaire, au suffrage des citoyens, en faisant pression sur les élus, et comme on peut le voir ici, sur même sur les candidatures et les élections. Lamentable et intolérable. Et l'ironie, c'est que ces gens se croient "supérieurs", plus civilisés, plus sages, et plus savants que les autres citoyens... Des hypocrites malfaisants, voilà les hommes et les femmes appartenant à la franc-maçonnerie tombée. Si vous souhaitez vous faire une idée assez complète de ce qu'est vraiment la  franc-maçonnerie tombée et de leurs viles actions, vous trouverez dans cette [liste de vidéos] () des documentaires et des témoignages tout à fait édifiants qui vous convaincront de manière définitive.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .