Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

48 News

Mercredi 2 Octobre 2019 - News # 20903 

Entretien d'actualité #84 de François Asselineau de l'UPR : Catastrophe Lubrizol Rouen - Convention de droite - Sarkozy - La Fed - ISF :


Mercredi 2 Octobre 2019 - News # 20899 

Fiscalité : Évaluation de l’ISF : la réforme a surtout profité aux 5% les plus riches. Voir [ici] ().

L’impôt acquitté a été divisé par trois et demi... 

En complément sur ISF :

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

En complément sur fiscalité :

En complément sur riche :


Lundi 2 Septembre 2019 - News # 19960 

Henri Sterdyniak : « L'objectif du gouvernement, c'est baisser les retraites de 20 à 25% d’ici 2050 » :

SYNOPSIS :

Après la publication du rapport Delevoye, le gouvernement lance une consultation nationale en vue de sa future réforme des retraites. Pour en parler, Henri Sterdyniak, économiste, est l'invité de la Midinale.

http://www.regards.fr ()

Sur le fait que rien ne serait encore arbitré sur la réforme des retraites
« Le point essentiel de la réforme, c’est de passer à un système à points, un système où la valeur du point est décidée par le gouvernement, de façon à équilibrer le système sans augmenter les taux de cotisation. Et ça, de toute évidence, ce n’est pas négociable. »
« L’objectif initial, c’est de réduire le poids des retraites publiques dans le PIB. »

Sur la consultation nationale 
« Il y a un principe, celui de la démocratie sociale qui est quand même que les retraites comme le chômage sont des salaires différés et socialisés qui donnent une légitimité aux syndicats et au patronat pour les gérer. »
« Ce que fait Macron, ce qu’il a fait pour l’assurance chômage, c’est d’étatiser le système, c’est-à-dire que le système sera décidé par le gouvernement et les cabinets financiers et non dans le cadre d’une négociation avec le patronat et les syndicats. »
« La consultation nationale restera purement fictive. »

Sur l’âge effectif de départ à la retraite 
« Au final, on travaillera plus longtemps. »
« Comme beaucoup de jeunes en moyenne commencent à cotiser à 23 ans, ça veut dire que 23+43 = 66 ans donc la plupart des gens partiront à la retraite à 66 ans. »
« L’idée de la réforme préconisée par Delevoye, c’est de brutalement passer à 44 annuités et progressivement arriver à 66 ans. »
« Depuis 2003, la CFDT est persuadée que la durée de cotisation, c’est mieux que l’âge. »

Sur la retraite par points
« Dans le système actuel, un euro cotisé donne plus de droit à un bas salaire qu’à un haut salaire. »
« Le fait qu’un euro cotisé doit donner les mêmes droits pour tous est contradictoire avec le principe de l’assurance sociale qui est redistributif. »
« La retraite par points ne tient pas compte de l’espérance de vie selon la profession : un ouvrier à une espérance de vie plus faible qu’un cadre, de 6,5 années actuellement. »
« Le risque, c’est de ne pas tenir compte de l’espérance de vie et des capacités à se maintenir dans l’emploi. »
« Cette réforme a pour premier axe de ne pas augmenter le poids des retraites : ça veut dire qu’il faut baisser le niveau des retraites de chacun. Et nos classes dirigeantes sont indifférentes à la situation des classes populaires… »

Sur le système de retraite à points proposé par le gouvernement
« Un système social bien fait, c’est un système dans lequel on dit aux gens qu’ils auront un certain taux de remplacement qui garantit que, pendant la retraite, ils auront à peu près le même niveau de vie que les personnes en activité. »
« Le système [proposé par le gouvernement] est complètement incompréhensible : des points dont le prix d’achat et la valeur sont fixés par le gouvernement sans aucune garantie avec, dans le rapport Delevoye, des formulations extrêmement vagues : à aucun moment, il n’est écrit que le pouvoir d’achat des retraites suivra celui des salaires, que le taux de remplacement sera maintenu à un certain niveau ou que le prix d’achat des points suivra le salaire. »
« L’objectif [de la réforme], c’est imposer aux gens de travailler plus longtemps (et tant pis pour ceux qui n’y arrivent pas, ils auront une retraite plus faible) et assurer que les retraites baisseront bien de 20 à 25% d’ici 2050. »

Que faut-il faire avec nos retraites ?
« Il faut accepter une certaine hausse des taux de cotisation. »
« On vit plus longtemps et certaines personnes voudront travailler plus longtemps et c’est tant mieux mais pour la masse des salariés, il faut garantir un taux de remplacement satisfaisant (85% au niveau du SMIC, 75% pour les salaires au niveau du salaire médian) et garantir que l’âge de la retraite sera satisfaisant en tenant compte de la profession. »
« Il faut dire aux jeunes : vous cotisez un peu plus mais en contrepartie, votre retraite est garantie à un niveau satisfaisant. »
« Il faut un loi organique disant que le système [de retraite] est stable et garanti. »
« Un grande partie des gens qui partent à la retraite plus tôt, ce sont des gens qui n’ont pas le choix. »
« L’objectif, ce doit être d’étendre les régimes spéciaux aux branches. »

En complément sur Henri Sterdyniak :

En complément sur retraite :

     

Samedi 17 Août 2019 - News # 19587 

L'autopsie confirme le suicide par pendaison de Jeffrey Epstein, ses avocats «pas satisfaits». Voir [ici] ().

Il a été tué, c'est certain, mais on veut dissimuler l'assassinat qui montrerais un peu plus le pouvoir immense du réseau pédophile d'oligarques en cause.

En complément sur Jeffrey Epstein :

       

Jeudi 8 Août 2019 - News # 19412 

Alexandre Langlois : «L'IGPN ne satisfait que la haute hiérarchie de la police, qui essaye de se couvrir» :

 

SYNOPSIS :

Entretien du 5/8/2019 avec Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat Vigi. Il analyse pour RT France la colère et les soupçons de partialité auxquels doit faire face l'IGPN après avoir rendu les conclusions sur la mort de Steve Maia Caniço à Nantes dans la nuit du 21 au 22 juin.

En complément sur Alexandre Langlois :

En complément sur IGPN :

     

Mercredi 19 Juin 2019 - News # 18245 

Chroniques de la dégénérescence, de la perversité, viol et assassinat : elle tue sa "meilleure amie" pour 9 millions de dollars promis par un inconnu. Voir [ici] ().

Une news terrible...

Ça en dit long sur le lavage de cerveau que le système [télévision + cinéma + réseaux sociaux] fait subir aux jeunes.

Des vies brisées, parce-que la société n'a pas su prendre soin de ses jeunes et a laissé les producteurs de séries malsaines de merde et les réseaux sociaux, tous appâtés par le fric, remplir leur tête de fausses valeurs et de programmes pervers et malfaisants.

C'est consternant.

Il n'y a AUCUNE ÉDUCATION PSYCHOLOGIQUE des jeunes : ils sont livrés à eux-mêmes, abandonnés à la rue, aux médias, et à l'Internet qui regorge de toutes les abjections possibles et inimaginables.

Devenir un homme ou une femme, dans le sens le plus complet du mot, cela s'apprend, cela requiert un long apprentissage, un cursus spécial, un voyage psychologique et initiatique, des efforts, des échecs et des victoires, du dépassement de soi, les luttes, etc.. Au lieu de cela, on les transforme en légumes, en robots passifs assujettis à leurs écrans et leur smartphone.

Les illusions et le mensonge comme valeurs, comme outils de formation. Il ne faut pas s'étonner ensuite du résultat...

Nous sommes en train de fabriquer des générations d'abrutis, d'êtres minables, et pour certains malfaisants, qui vont devenir de plus en plus pervers, insatisfaits, malheureux, incompétents, et nuisibles à leurs semblables. Un cauchemar... : voilà le futur de cette Humanité déchue.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur perversité :

En complément sur assassinat :

   

Mercredi 1er Mai 2019 - News # 17025 

Mais regardez moi ces sourires satisfaits de parasites profiteurs
qui n'en ont rien à foutre de la souffrance du peuple.

 

1er Mai : Pendant ce temps, Emmanuel Macron reçoit les métiers de bouche et de fleurs pour la remise du muguet... Voir [ici] ().

Dans un quartier de l'Élysée bouclé par crainte de black blocs, Emmanuel Macron a invité ce mercredi 400 professionnels des métiers de bouche et des fleurs pour la traditionnelle remise du muguet, autour d'un somptueux buffet.

La Trogneux et son demeuré de mari immature et vaniteux : des aristocrates contemporains, complètement à coté de leurs pompes...

Ces gens sont des ennemis du peuple.

En complément sur Macron :

En complément sur Trogneux :

     

Dimanche 21 Avril 2019 - News # 16778 

Sondage : La satisfaction des Français envers l’action d’Emmanuel Macron au plus bas. Voir [ici] ().

Ah bon ? C'est pas possible... 

En complément sur sondage :

En complément sur Macron :

     

Dimanche 21 Avril 2019 - News # 16762 

Hauts fonctionnaires : l'ISF pourrait remplacer l'ENA... Voir [ici] ().

C'est du foutage de gueule appelé mépris de classe à ce niveau de cynisme...

En complément sur l'ENA :

En complément sur haut fonctionnariat :

     

Samedi 6 Avril 2019 - News # 16339 

 

Monique Pinçon-Charlot - Le président des ultra-riches - Librairie Mollat - 2 Avril 2019 :

SYNOPSIS :

Monique Pinçon-Charlot vous présente son ouvrage "Le président des ultra-riches : chronique du mépris de classe dans la politique d'Emmanuel Macron" aux éditions Zones.

RÉSUMÉ :

Huit ans après "Le président des riches : enquête sur l'oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy", les sociologues poursuivent leur enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Documentant la réalité d'un projet inégalitaire, ils montrent que loin d'être un candidat hors système, E. Macron est adoubé par les puissants et mène une politique en faveur des plus riches.

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

« Macron, c’est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d’enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », ils documentent la réalité d’un projet politique profondément inégalitaire. Loin d’avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l’ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l’exit tax, pérennisation du crédit d’impôt pour les entreprises… Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique. Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l’entourage, ce livre fait la chronique édifiante d’une guerre de classe menée depuis le cœur de ce qui s’apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle.

FICHE TECHNIQUE :

Paru le : 31/01/2019
Auteur(s) : Auteur : Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot
Éditeur(s) : Zones
ISBN : 2-35522-128-6
EAN13 : 9782355221286
Reliure : Broché
Pages : 168
Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm 
Épaisseur : 1,5 cm 
Poids : 224 g

Des informations majeures et des clés de lecture essentielles et pertinentes, qui recoupent les déclarations de Juan Branco.

À voir absolument !

En complément sur Monique Pinçon-Charlot :

En complément sur riche :

     

Vendredi 8 Mars 2019 - News # 15534 

Bistro Libertés avec Michel Drac :

 

SYNOPSIS :

Élections algériennes : quelles conséquences pour la France ? La contestation des algériens contre le président-candidat Abdelaziz Bouteflika peut dorénavant aboutir à l’embrasement de cette région stratégique du Maghreb . Devant une telle situation, quelles peuvent être les conséquences économiques, politiques, diplomatiques et sécuritaires pour la France. Comment agir ou réagir ?

À l’issue du débat national, quelle marge de manoeuvre pour Macron ? Même si les chiffres de participation au débat national sont apparemment satisfaisants, il n’en reste pas moins que les Français n’attendent plus de bavardages. Ils veulent que l’on passe à l’action et aux décisions. Alors, pour que l’exercice du débat ne soit pas vain, il faut que le président Macron présente des solutions et change de cap. Quelle est réellement sa volonté et sa marge de manoeuvre ?

Non évalué.

En complément sur Michel Drac :

En complément sur Bistro Libertés :

     

Dimanche 24 Février 2019 - News # 15262 

Macron, la marionnette du CRIF ou le triomphe (temporaire) du sionisme sur la France :

Et outre la main de Francis Kalifat qui empoigne avec force vigoureuse et déterminée le bras de Macron, remarquez le visage défait de Macron et le visage satisfait du président du CRIF. Il a gagné : il tient en son pouvoir le président de la république français, et Macron grimace, plein de rage contenue, face à cette humiliation publique. Tout un symbole cette scène...

Un scandale démocratique ahurissant qui en dit long sur les jeux de pouvoirs, les trafics d'influence, et la manipulation des citoyens, par des lobbies :

Le CRIF, selon ses propres chiffres, ne représente que 6% des juifs de France, cette communauté ne faisant elle-même que 1% de tous les Français. Donc, le CRIF représente 6% de 1% soit 0,06% des Français. Expliquez moi comment une organisation communautaire, et fortement liée à un pays étranger (Israël), représentant seulement 0,06% des Français, peut avoir une influence et un pouvoir aussi considérables sur la politique de la France au point que le président de la République et le gouvernement viennent défiler en rang d'oignons à un dîner organisé par cette organisation ? Réponse : le bourrage de crâne de la religion de la Shoah pour faire culpabiliser continûment les citoyens français (alors même que les pauvres ne sont pour rien pour ce qui s'est passé durant la deuxième guerre mondiale, un comble !), le chantage permanent à l'antisémitisme, et la logique de réseau, ici le réseau sioniste.

En complément sur CRIF :

En complément sur Francis Kalifat :

En complément sur sionisme :

   

Lundi 21 Janvier 2019 - News # 14418 

Riches : Interdit d'interdire : Faut-il rétablir l'ISF ? :

SYNOPSIS :

Frédéric Taddeï reçoit François Boulo, gilet jaune, Jean-Marc Daniel, économiste, Guillaume Duval, journaliste et Virginie Pradel, fiscaliste.

Non évalué.

En complément sur riche :

En complément sur ISF :

En complément sur Interdit d'interdire :

   

Lundi 7 Janvier 2019 - News # 14032 

Bruno Le Maire jette déjà le masque : pas question que le « grand débat national » touche à l’ISF, ni à l’IS, ni à quoi que ce soit d’important ! Voir [ici] ().

Encore un joli démocrate...

En complément sur Bruno Le Maire :

En complément sur grand débat :

     

Lundi 7 Janvier 2019 - News # 14020 

Pierre Jovanovic et les Gilets jaunes : nous sommes proches d'une guerre civile - 7 Janvier 2019 :

SYNOPSIS :

Que faut-il penser du sursaut de mobilisation des Gilets jaunes samedi 5 janvier 2019 ? L’écrivain et économiste Pierre Jovanovic estime que cette révolte des Français est légitime et il en analyse les raisons. Cependant, on observe qu’une grande partie de la population en a aussi ras-le-bol et qu’elle attend des mesures fermes de la part du gouvernement pour empêcher les blocages et le ralentissement de l’activité économique. Un entretien sans concession sur les Gilets jaunes et leurs revendications, notamment l’ISF.

Pierre Jovanovic est convaincu que nous sommes proches d’une guerre civile et que la tension va monter au cours des prochains mois. Pierre Jovanovic était l’invité de Yannick Urrien lundi 7 Janvier 2019 en direct sur la radio Kernews.

Non évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur gilet jaune :

     

Mercredi 26 Décembre 2018 - News # 13784 

ISF et milliardaires, comme Bernard Arnault : encore une preuve de la collusion de Macron avec les riches :

Les Français, Macron n'en a rien à foutre. Il admire les riches et les très riches, et veut être comme eux.

En complément sur ISF :

En complément sur riche :

     

Dimanche 16 Décembre 2018 - News # 13578 

Après les Gilets jaunes, les "GyrosBleus" ? Des policiers en colère veulent se faire entendre sur les Champs-Élysées. Voir [ici] ().

Ce serait bien mieux, et moins personnel, de se joindre aux Gilets Jaunes.

Là, vous profitez des Gilets Jaunes pour faire valoir auprès du gouvernement vos revendications personnelles, et ensuite vous vous désolidariserez dun peuple : une fois satisfaits, vous nous oublierez et viendrez en plus nous foutre sur la gueule. Inique !

Une erreur majeure pour la cause de la révolution cette manifestation hors Gilets Jaunes !

En complément sur policiers :

       

Lundi 10 Décembre 2018 - News # 13409 

Le décryptage de l'allocution de Macron du 10 Décembre 2018 avec Étienne Chouard et Alexandre Devecchio en direct sur Russia Today France :

SYNOPSIS :

Le président de la République Emmanuel Macron a tenu un discours attendu sur la crise des Gilets Jaunes. Il en a profité pour annoncer certaines mesures. RT France vous propose un décryptage en présence d'Étienne Chouard et Alexandre Devecchio.

Sur le plateau de RT France, Stéphanie de Muru reçoit Étienne Chouard et Alexandre Devecchio pour décrypter l'adresse à la nation d'Emmanuel Macron ce 10 décembre. D'autres invités interviennent également pour réagir aux annonces du président de la République.

Pour tenter de désamorcer la crise des Gilets jaunes, le chef de l'Etat a annoncé différentes mesures, comme la hausse du SMIC de 100 euros bruts par mois dès 2019. La hausse de la CSG est annulée en 2019 pour les retraités touchant moins de 2 000 euros par mois. Il a en outre annoncé que les heures supplémentaires seraient versées «sans impôts ni charges dès 2019».

Emmanuel Macron a en revanche fait savoir que l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ne serait pas rétabli.

Source : RT France.

En cours d'évaluation... Étienne commence super fort !!!! Génial !

En complément sur allocution Macron :

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur décryptage :

   

Mercredi 21 Novembre 2018 - News # 12824 

Le gouvernement finance-t-il la fin de l'ISF avec la taxe sur les carburants ? Voir [ici] ().

Inique !

Dégueulasse !

On engraisse les riches en tondant les pauvres !

En complément sur ISF :

En complément sur carburant :

     

Mardi 21 Août 2018 - News # 10649 

Pauvreté, prostitution, chômage, dette… l’Union Européenne qui rit, la Grèce qui pleure. Voir [ici] ().

Et toujours ce crétin de commissaire européen Pierre Moscovici qui est satisfait...

Ce type est un ennemi des peuples.

En complément sur Grèce :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Pierre Moscovici :

   

Mardi 26 Juin 2018 - News # 9356 

Informatique : Yoshua Bengio, l'un des pères de l'intelligence artificielle, met en garde contre les dérives de sa création. Voir [ici] ().

Au delà de la dangerosité de certains humains qui vont indubitablement programmer des IA de manière négative et très dangereuse, le véritable danger de l'IA réside à mon avis dans la problématique des FONCTIONS D'ÉVALUATION.

Une fonction d'évaluation en IA est généralement programmée par un humain pour désigner un objectif à atteindre avec des critères spécifiques à optimiser. Exemple : un petit robot à chenilles partant d'un point A doit toucher un poteau, situé aléatoirement en un point B, sur un plan comportant des obstacles placés aléatoirement, avec comme critères d'accomplissement la précision (combien le centre avant du robot est centré sur le centre du poteau, ou distance la plus courte entre ces deux repères) et la rapidité (le temps mis pour atteindre l'objectif défini).

Tant que les fonctions d'évaluation sont définies par des humains, "tout va bien", mais le jour où ce sont les IA qui les définissent, et où celles-ci sont définies en cascade, alors là surviennent de suprêmes dangers : l'IA n'ayant aucune conscience (c'est un processus 100% mécanique qui jamais n'aura conscience d'elle-même), la notion de morale n'a aucun sens : seule la satisfaction numérique des fonctions d'évaluation et d'optimisation de leur critères d'accomplissement jouent. Ainsi, une IA peut faire apparaître (par un système d'algorithmes génétiques par exemple) et décider d'utiliser une fonction d'évaluation qui décime des êtres humains pour optimiser l'un de ses critères d'accomplissement, critères que l'on pourrait génériquement appeler "EFFICACITÉ". Il est là le risque. Et il est immense...

Et contrôler ce risque est très difficile : cela revient à évaluer, d'un point de vue de la dangerosité, chaque fonction d'évaluation, une tâche ultra-ardue, et qui devient quasiment impossible lorsqu'il y a des fonctions d'évaluation en cascade, qui prises isolément, ne semblent pas opérer une fonction dangereuse, mais qui ensemble font en réalité un véritable carnage. Sans vouloir gagner un point Godwin, c'est le même problème que la division de la responsabilité dans l'holocauste des juifs : une armée de fonctionnaires appliqués et sérieux, ne faisant chacun qu'une petite tâche inoffensive (hormis ceux qui sont en bout de la chaîne) qui conduisent in fine à la catastrophe. Fabriquer une voie ferrée, construire un camp de prisonniers, conduire un train, etc, ne sont pas des tâches intrinsèquement malfaisantes et dangereuses, mais concourent à un but global ici désastreux.

Le danger en IA est donc un risque systémique lié aux fonctions d'évaluation en cascade décidées par la machine,
qui deviennent incontrôlables d'un point de vue moral, éthique, ou de dangerosité.

En complément sur intelligence artificielle :

En complément sur informatique :

En complément sur danger :

   

Lundi 25 Juin 2018 - News # 9348 

 

Arnaque, escroquerie, et obsolescence programmée : "Imprimantes, le coût de la panne !" ou comment Epson trompe ses clients - Envoyé Spécial :

SYNOPSIS :

Les imprimantes sont-elles conçues pour tomber en panne ? Pour la première fois en France, une enquête préliminaire a été ouverte pour obsolescence programmée et tromperie contre le géant japonais Epson..

"L’imprimante est en panne !" Qui n’a pas un jour juré contre son imprimante ? Tapé dessus pour qu’elle redémarre ? Pesté contre ces cartouches hors de prix ? Derrière cet objet encore indispensable, il y a un marché mondial gigantesque, près de 100 millions d’exemplaires vendus en 2017. Et un soupçon : l’obsolescence programmée. Pour la première fois en France, une enquête préliminaire a été ouverte pour obsolescence programmée et tromperie contre le géant japonais Epson.

Un monde qui fait couler beaucoup d'encre.

Les imprimantes sont-elles conçues pour tomber en panne ? Les cartouches sont-elles vraiment vides quand la machine nous demande de les changer ? Quelle est la stratégie des constructeurs pour nous en faire acheter davantage, à l’heure du tout-numérique ? Clients excédés, réparateurs clandestins : "Envoyé spécial" a découvert un monde qui fait couler beaucoup d’encre…

Enquête d’Anne-Charlotte Hinet et Swanny Thiébaut.

Source : France 2.

Une enquête révoltante.

Epson arnaque odieusement ses clients dans le monde entier.

Comment est-ce possible me direz-vous ? C'est tout simple : NOS PUTAINS DE TRAÎTRES DE POLITICIENS NE FONT RIEN !!!

Une loi, et Epson et les autres industriels escrocs sont morts.

Il suffit d'imposer par exemple une loi :

On laisse à ces connards d'industriels un an pour se préparer, et ensuite on matraque tous les contrevenants.

Ne resteront que les constructeurs sérieux et honnêtes pour le plus grand bien de tous.

C'est juste une question de volonté politique. AUCUNE DIFFICULTÉ.

Si moi, qui ne suit qu'un simple citoyen, je vois ce qu'il faut faire, pourquoi une horde de députés de font-il rien ? Parce-qu'ils s'en foutent et que ce sont des traîtres au peuple !

En complément sur arnaque:

En complément sur escroquerie :

En complément sur obsolescence programmée :

En complément sur tromperie :

En complément sur imprimante :


Dimanche 24 Juin 2018 - News # 9306 


Spotify : une enseigne vendue aux LGBT,
ne respectant ni ses clients, ni le simple principe de neutralité...
Scandaleux !

 

Incroyable et SCANDALEUX : Spotify fait de la propagande LGBT en première page de son application de musique en ligne !!! : dès qu'on lance Spotify, on tombe sur ceci :

Voilà l'écran qui apparaît dès qu'on lance Spotify le Dimanche 24 Juin 2018 depuis le Québec, au Canada...
Que des titres pour les homosexuels qui ventent la GAY PRIDE de Toronto sous le titre provocateur "Turn it up for pride".
Une honte ! Une offense pour tous les clients non homos !
Et il faut être bien clair et factuel :
la très très grande majorité des gens ne sont pas des homosexuels.
C'est donc une offense, de la propagande pour tenter de légitimer le vice et la perversité,
c'est de la provocation.

 

Et ce n'est pas fini : si l'on clique sur la flèche de droite, ça continue :

Et encore :

Indigne !

Spotify fait de la propagande homosexuelle pour la GAY PRIDE maintenant ?

Les gens payent un abonnement, ce n'est pas pour se faire agresser par des propositions de musiques GAY pour la GAY PRIDE !!!

Honteux ! 

Scandaleux !

Ils sont devenus fous chez Spotify ou quoi ?

Ils ne respectent plus leurs clients ??? À moins que le lobby LGBT ait infiltré Spotify ?

Ahurissant !

Non mais ça devient dingue !

Et puis où est la neutralité ? Le respect des gens ? Pourquoi pas de la musique pour la communauté sado-maso aussi ? Ou pour les zoophiles ? Il n'y en a pas. Alors pourquoi il y en a pour la communauté LGBT ? La politique s'invite sur Spotify ? Non mais c'est complètement ahurissant !

Étant client, j'ai écrit pour me plaindre !

Que vous soyez client ou pas, je vous invite aussi à le faire en cliquant sur "Formulaire de contact" sur cette page : https://www.spotify.com/fr/about-us/contact ().

Pour ma part, j'ai décidé, de surcroît, de punir Spotify : JE NE FAIS PLUS DE PUBLICITÉ POUR CE SERVICE dans mes news musicales. Qu'ils aillent se faire foutre ces ténébreux iniques qui ne respectent pas leur clients et la plus simple et évidente neutralité.

Et je vais même déconseiller Spotify à tous !

Il est temps de sévir contre tous ceux qui font la propagande honteuse de l'homosexualité (qui n'a pas raison d'être quel que soit l'endroit).

 

  Le venin ténébreux de la propagande LGBT infiltre tout, et partout ! 

 

Une affaire GRAVISSIME qui révèle toute l'horreur de la guerre idéologique qui se déroule en arrière plan, et qui surgit ça et là, de manière inattendue.

Ça devient très très préoccupant ! 

Une ultra-minorité complote contre le peuple, contre la famille, notamment en intoxiquant les masses avec leur propagande empoisonnée. Il faut que ça cesse !

Il faut que ces ténébreux cessent car tout abus contre le peuple se paye un jour, revient certes plus tard, mais avec une force immense. Vous êtes prévenus.

 


Si vous aussi, vous pensez que cette affaire est scandaleuse, merci d'agir :

en diffusant cette information,
- et en écrivant à Spotify.

Plus nous serons nombreux à écrire, plus Spotify ne pourra plus recommencer ce genre d'offense inadmissible à l'avenir.

Nous sommes les plus nombreux ! : alors, faisons entendre notre voix !

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.

 

 PARTICIPEZ AU SONDAGE ! 

 

[MAJ du 25 Juin 2018] : je viens de recevoir une réponse hallucinante de Spotify :

Bonjour,
Merci d'avoir pris contact avec nous et désolé d'apprendre que vous n’êtes pas satisfait du catalogue Spotify.
Spotify donne la priorité à la diversité. Pour nous, la musique est un trésor accessible à tous. Elle ne peut faire l'objet de discriminations ou se limiter à un groupe en particulier. Nous pensons également
que la musique a pour vertu d'élargir les horizons. Elle est le reflet de notre société moderne. Elle est le porte-voix de nos choix. Et elle brise tous les clichés. 
La fierté est la meilleure attitude à adopter face à la discrimination et la violence envers les communautés lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre. Nous sommes fiers de supporter le mouvement Pride, qui
apporte aide et inspiration à des millions de citoyens du monde.
Nous nous toutefois excusons pour la gêne occasionnée et nous vous prions votre compréhension. 
N'hésite pas à nous contacter si vous avez besoin d'autre chose.
Cordialement,
Zhana
Spotify Customer Support

Mais quelle réponse convenue de connards bobos !

Des intoxiqués au LGBTisme.

Des assertions uniquement de propagande... Ahurissant !

Conclusion : Spotify est bien infiltré par la communauté LGBT, qui se sert de ce service en ligne pour diffuser son venin ténébreux et tenter d'influencer les esprits de leurs clients : "La fierté est la meilleure attitude à adopter face à la discrimination et la violence envers les communautés lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre" : est-ce que vous vous rendez compte ?

C'est scandaleux, et inadmissible !

Aucun respect des gens, aucun respect de la neutralité : on profite de ce service de musique en ligne pour intoxiquer l'Humanité. C'est révoltant !

Une fois de plus, j'avais vu juste.

En complément sur scandale :

En complément sur honteux :

En complément sur LGBT :

En complément sur homosexualité :

En complément sur propagande :


Lundi 28 Mai 2018 - News # 8694 

"De l'IA à la superintelligence" - Intelligence Artificielle 25 - Par  Science4All :

Intéressant, mais l'auteur personnalise trop cette intelligence : elle n'est ni une personne et n'a pas de conscience, et ne fait que satisfaire sa ou ses fonctions d'évaluation (qui définissent les buts à atteindre et qui mesurent si ils sont atteints). Or celles-ci sont définies par les humains. Et une IA ne peut se faire évoluer que si l'humain lui en donne la possibilité.

Bref, il ne faut pas trop psychoter, et on est pas prêts de se faire exterminer par une IA qui nous échapperait. Je pense le danger de se faire exterminer par une IA programmée volontairement par des humains est BEAUCOUP PLUS GRAND ! Sans commune mesure même... ;)

À voir !

En complément sur Intelligence Artificielle :

       

Jeudi 24 Mai 2018 - News # 8625 

Jean-Luc Reitzer : "Nous ne sommes pas des truands" : le coup de gueule d'un député LR à l'Assemblée. Voir [ici] ().

Quand l'hôpital se fout de la charité...

Ahurissant !

Et bien, puisque tu n'es pas content de ton sort de député de la Nation, démissionne bouffon !

Il y a plein de français qui seront super contents et satisfait, eux, de gagner ce que tu gagne, traître de politicien !

Rappel : ce trou du cul oublie de vous dire qu'il touche par mois :

Source : Droit-Finances ().

Et avec tout ça dans sa poche, Monsieur vient encore se plaindre et gémir alors même que le salaire médian des français est seulement de 1.732 euros nets / mois !!!

Non, mais on croit rêver !

Nos politiciens sont décidément des traîtres, je l'ai toujours dit !

En complément sur député :

En complément sur ahurissant :

     

Samedi 19 Mai 2018 - News # 8514 

Françaises, Français, regardez bien :
depuis le festival de Cannes.,
le criminel Cédric Herrou, entouré de migrants clandestins,
qu'il a aidés à faire entrer dans notre pays illégalement,
 vous dit d'aller vous faire enculer !
Mais que fait la Police ???

 

Scandaleux ! : Après avoir aidé des migrants à rester clandestinement sur le sol français, Cédric Herrou a lancé un doigt d’honneur sur le tapis rouge de Cannes :

Nicolas Dupont-Aignan a 100% raison : c'est inadmissible ! Intolérable ! 

Il faut quand même rappeler que ce gauchiste pervers est un hors-la-loi, c'est un criminel selon la définition de la loi de la république : il a été condamné en Août 2017 à quatre mois de prison avec sursis par la cour d'appel d'Aix-en-Provence pour avoir fait passer la frontière à environ 200 migrants.

Il a fait l'objet d'un documentaire, signé Michel Toesca, sélectionné en « séance spéciale » au Festival de Cannes, qui raconte la façon dont le militant s'est organisé pour accueillir des migrants de plus en plus nombreux.

Ce type est un traître à la Nation française : il doit donc être arrêté puis déféré devant un tribunal une deuxième fois pour y être jugé pour haute-trahison du peuple français, et non pas se pavaner à Cannes entouré d'autres criminels que sont les migrants clandestins.

Non mais regardez moi ce pervers narcissique :
il n'a pas les yeux droits, et il est satisfait et imbus de lui-même...
Nous vivons l'inversion de toutes les valeurs :
les criminels et toutes les sortes de pervers sont portés de nos jours au pinacle,
pendant que le bon peuple est lui cloué au pilori
dès qu'il ose défendre son pays, revendiquer sa souveraineté,
demander une augmentsation du SMIC,
demander à sortir de l'Union Européenne par un Frexit,
ou demander l'arrêt de l'immigration de masse et clandestine...

 

Ce fait divers ahurissant n'est pas anodin : il montre la perversité immense où est rendue notre société malade : les voyous et les criminels sont aux commandes de l'appareil d'État et des multinationales, ou se pavanent à Cannes..., alors que le peuple lui est méprisé et racketté continûment pour faire vivre ces vipères, ces traîtres, ces pervers. C'est complètement dingue...

Cette situation inique ne va pas durer éternellement : le bon peuple va à un moment se révolter et ce sera le bain de sang pour tous ces traîtres de politiciens et ce genre de gugusse...

En attendant, ça fait vraiment mal au sein...

Dégueulasse ! 

Révolution !

En complément sur migrants :

En complément sur clandestin :

En complément sur Nicolas Dupont-Aignan :

En complément sur ahurissant :

En complément sur dément :


Mardi 1er Mai 2018 - News # 8165 

Droit de animaux et cruauté : deux singes blancs tuent deux singes... :

Et il paraît que ces singes blancs auraient un cerveau et un coeur... On peut objectivement en douter...

Quelle bande de connards... Et regardez moi ce sourire satisfait. Des demeurés à foutre en prison, des inconscients total...

En complément sur animaux :

En complément sur cruauté :

     

Vendredi 13 Avril 2018 - News # 7702 

Pièces à conviction : "Bernard Arnault, l'art de payer moins d'impôts" ou "Une histoire d'amour : Bernard Arnault et les paradis fiscaux": 

SYNOPSIS :

Première fortune de France, quatrième fortune mondiale selon le classement Forbes 2018, Bernard Arnault doit l’exceptionnelle réussite de son groupe LVMH à son appétit de conquête. Dior, Vuitton, Guerlain, Moët Hennessy…, son savoir-faire pour racheter des entreprises et les restructurer est bien connu. Mais s’il est aujourd’hui à la tête d’un patrimoine estimé à près de 58 milliards d’euros, il le doit aussi à son talent pour l’optimisation fiscale.

Plus de 200 filiales dans des paradis fiscaux

Selon une ONG, en 2014, le groupe LVMH comptait 202 filiales dans des paradis fiscaux. Bernard Arnault et LVMH multiplient les montages sophistiqués pour minimiser leurs impôts. Et la plus grosse part du patrimoine de la famille Arnault est placée dans une fondation en Belgique, un paradis fiscal qui ne dit pas son nom.

En 2016, son yacht le Symphony, un des plus grands du monde, est propriété d’une société maltaise et bat pavillon des îles Caïmans. Résultat, ce bateau au prix faramineux de 130 millions d’euros n’entre pas dans le calcul de l’ISF du milliardaire.

Le mécénat : une belle vitrine et une excellente opération financière

À Paris, le patron de LVMH a créé et financé la fondation d’art contemporain Louis Vuitton, une splendide vitrine pour Bernard Arnault le mécène, et une excellente opération pour LVMH… qui peut déduire de ses impôts 60% de l’argent investi dans la fondation.

L’enquête de "Pièces à conviction" lève le voile sur les pratiques des plus fortunés qui, comme Bernard Arnault, tentent de payer le moins d’impôts possible, voire d’y échapper. Les outils pour y arriver sont nombreux : montages financiers opaques, succession organisée hors de France, mécénat… Mais il peut aussi y avoir des accrocs. L’enquête révèle notamment que Bernard Arnault a récemment été l’objet d’un gros redressement de la part du fisc français.

À l'issue de l'enquête, Virna Sacchi recevra Manon Aubry, responsable plaidoyer Justice fiscale et inégalités pour l'ONG Oxfam France, et Stenka Quillet, journaliste d'investigation et auteur du documentaire.

Une vidéo démontrant combien ce type est malin, optimise tout, et que notre "démocratie" est hackée par des milliardaires grâces au travail de lobbying et à la bêtise et la complicité de nos traîtres de politiciens.

À voir !

En complément sur Bernard Arnault :

En complément sur LVMH :

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

En complément sur évasion fiscale :


Jeudi 12 Avril 2018 - News # 7669 

Migrants clandestins et chaos : "Mayotte un département abandonné ?" par Trouble Fait :

Une autre vidéo de première qualité de Trouble Fait qui montre que nos traîtres de politiciens ont abandonné l'île et ses citoyens à leur triste sort.

Il est manifeste que la cause de tous les problèmes dénoncés par la vidéo provient des clandestins.

Les clandestins, c'est une forme de peste, un cancer, qui détruit lentement et sournoisement la société, cette île en étant un exemple criant de vérité.

Les clandestins sont des hors-la-loi , il faut appeler un chat un chat : c'est pourquoi, étant dans l'illégalité la plus complète, il faut les foutre dehors immédiatement, dès qu'ils arrivent ou que la police en trouve un qui n'as pas de papiers.

Il n'y a aucun avenir stable pour un île ou un pays si ses frontières sont ouvertes aux quatre vents. C'est comme si un habitant d'une maison ou d'un appartement laissait ouvertes ses portes et ses fenêtres : ça deviendrait invivable.

Voici une clé de lecture que j'ai découverte et qui sert dans de nombreuses situations :

Dès qu'au niveau national on agit de manière différente du niveau local ou individuel,
cela est erroné et accuse un disfonctionement majeur de l'État ou de la collectivité.

Jamais personne de sincère et d'honnête intellectuellement n'accepterait que des individus pénètrent illégalement dans sa propre maison. Alors pourquoi le tolérons-nous au nouveau national, ou comme ici au niveau de l'île ? CQFD.

De même, une personne peut choisir d'accueillir quelques personnes chez elle selon des critères spécifiques qu'elle choisit. Et bien il faut procéder identiquement au nouveau national,. CQFD 2ème service.

Une excellente vidéo.

À voir !

En complément sur Trouble Fait :

En complément sur migrants :

En complément sur clandestin :

En complément sur chaos :

 

Lundi 19 Février 2018 - News # 6838 

Gary Wilson : The Great Porn Experiment (la Grande Expérience du Porno) - Pensez à activer les sous-titres :

SYNOPSIS :

Gary Wilson est un professeur de biologie à la Southern Oregon University qui a contribué à ouvrir le débat sur le sujet. Il a mis à la portée du grand public une somme de recherche scientifique et expérimentale permettant de comprendre les mécanismes neuropsychologiques associés à la consommation régulière de pornographie Internet. À commencer par l’addiction, qui touchait déjà en 2014 un tiers des Américains entre 18 et 30 ans, avec son corollaire, l’accoutumance qui entraîne le consommateur vers des pornographies de plus en plus violentes et perverses. Pour une grande partie de ces jeunes et moins jeunes, l’addiction pornographique entraîne des « troubles érectiles » (erectile dysfunctionED), c’est-à-dire une incapacité physique d’avoir une érection satisfaisante avec un partenaire réel. Ce symptôme affecterait aujourd’hui un tiers des 18-25 ans. Enfin, des milliers d’hommes parvenant à se libérer de cette addiction prennent soudain conscience qu’elle était aussi la cause de leur dépression ou de leur anxiété sociale, et non pas un symptôme comme le leur affirmait leur psychiatre. C’est l’une des bonnes nouvelles partagées par Gary Wilson, dont la mini-conférence TEDx totalise plus de 9 millions de vues sur Youtube.

Qu’est devenu le vert paradis des amours enfantines, cet état de grâce où les garçons se découvrent une âme ? La pornographie sur Internet a farci leur esprit de lubricité, pour en faire des masturbateurs précoces et compulsifs.

Près de 70 % des garçons de 13 ans ont déjà été exposés à la pornographie internet ; ils n’étaient que 15 % en 2008. La première exposition a lieu à 12 ans en moyenne, soit à l’âge où le cerveau est dans un état de plasticité maximale. Pour près de 30 %, les premières scènes sexuelles sont vues avant 11 ans. Près de 40 % des garçons entre 14 et 17 ans disent regarder régulièrement de la pornographie en se masturbant (combien ne le disent pas ?). Beaucoup s’y adonnent plusieurs fois par jour. Loin d’être une habitude passagère, c’est pour la plupart d’entre eux le début d’une addiction durable qui aura des conséquences néfastes sur leurs capacités et leur orientation sexuelles, sur leur équilibre psychologique et sur leur vie affective.

En effet, dix ans après l’apparition de la vidéo porno en accès libre sur Internet, son impact devient mesurable chez les jeunes de plus de 20 ans. En 2014, une étude montrait chez les consommateurs endurcis de pornographie internet une quantité moindre de matière grise : y aurait-il un lien avec la baisse du QI constatée par d’autres études ? Le porno et la menace sur la virilité, titre un article du magazine Time, qui consacrait son numéro du 11 avril 2016 à l’émergence d’une prise de conscience chez des centaines de milliers de jeunes et de moins jeunes en souffrance, qui mettent leurs témoignages en commun sur des forums et élaborent des stratégies de guérison, en marge d’une profession psychiatrique qui a prouvé, une fois de plus, qu’elle faisait partie du problème et non de la solution. Une belle illustration de l’ambivalence d’Internet : moyen de conditionnement et d’émancipation à la fois

Soyons clairs : lorsque l’on parle de « regarder de la pornographie sur Internet », c’est par euphémisme. La pratique dont il est question consiste à se masturber en visionnant des vidéos sur des sites porno, le conso-mateur type zappant compulsivement d’une vidéo à une autre. Les sites comme Pornhub (qui en 2015 déclarait 2,4 millions de visiteurs par heure, et un total de 4 392 486 580 heures de vidéo visionnées) sont comme des buffets all-you-can-eat offrant 24h/24 une infinité de plats plus exotiques les uns que les autres, servis gratuitement, instantanément et anonymement. Et contrairement à la nourriture, aucune limite n’existe à la quantité d’images pornographiques ingurgitable.

Dans ces conditions, la consommation de pornographie est tout autre chose que la consultation d’un magazine, ou même d’un film loué. La génération actuelle des 20-30 ans est celle qui a appris à se masturber de la main gauche, ironise Gary Wilson, créateur du site yourbrainonporn.com, et auteur du livre Your Brain on Porn : Internet Pornography and the Emerging Science of Addiction.

Source : AgoraVox.TV

En complément sur porno :

En complément sur masturbation :

     

Jeudi 15 Février 2018 - News # 6794 

Travail : un terrible constat :

Alors pourquoi ?

Et bien c'est relativement simple de le comprendre désormais, car nous avons du recul.

Bilan : le nombre de travailleurs a fortement augmenté et donc, mécaniquement, les salaires ont fortement baissé. On appelle ça le dumping social. Au final, un seul salaire ne permet plus de faire vivre une famille à lui seul.

Un coût du travail qui baisse fortement, et aussi davantage de gens qui travaillent ce qui engendre encore plus de taxes et d'impôts : le capital et les oligarchies gouvernementales sont satisfaits. Et c'est le peuple qui trinque, comme toujours.

Conclusion : les féministes, les antiracistes, les pro-migrants, etc., sont les idiots utiles du capitalisme. Et ils croient bien faire, c'est ça le pire...

En complément sur travail :

En complément sur George Soros :

En complément sur oligarchie :

   

Jeudi 1er Février 2018 - News # 6523 

Une fois de plus François Asselineau de l'UPR avait raison avant l'heure : ce sont bien les États-Unis qui dirigent l'Union Européenne, et qui même forcent la main à tous les pays-membres pour qu'ils posent des actions contraires à leurs intérêts propres dans le seule but de satisfaire les intérêts géopolitiques américains :

Et vous savez quoi ? Il y a encore  des millions de crétins qui n'ont toujours pas compris cela...

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur États-Unis :

 

Mardi 9 Janvier 2018 - News # 6077 

Les promesses non tenues d'Emmanuel Macron :

Une belle brochette de mensonges : Ministère des droits de la femme, réduction du nucléaire avant 2025, l'impossibilité d'être élu avec un casier juduciaire, l'aide aux sans-abri... autant d'engagements non-tenus. Dans le même temps nous avons eu le droit à la suppression de l'ISF, à la hausse de la CSG, à l'assouplissement du code du travail, à la baisse de l'APL.

En complément sur Macron :

En complément sur mensonge :

     

Vendredi 29 Décembre 2017 - News # 5875 

Corruption et impunité : la démocratie abusée - #DATA GUEULE 78 :

SYNOPSIS :

Si historiquement le droit a su se satisfaire d’un équilibre entre crime et légalité au sein de nos institutions, le déséquilibre semble aujourd’hui à l’ordre du jour. Alors que l’ampleur croissante des pouvoirs économiques menace la souveraineté de nos pouvoirs politiques, l’impact de notre « culture de l’impunité » commence à dessiner une ombre bien large. Et la démocratie est en ligne de mire.

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

En complément sur démocratie :

En complément sur abus :

En complément sur DATA GUEULE :


Mercredi 13 Décembre 2017 - News # 5835 

Dégénérescence de l'Humanité : la "digisexualité", une nouvelle perversion sexuelle. Voir [ici] ().

J'avais déjà publié il y a 5 ans la vidéo d'un dégénéré pratiquant la digisexualité. Voir cette [vidéo] ().

Franchement c'est grave... Certains manifestement sont devenus des aveugles au point de confondre le désir sexuel avec l'amour, et à ne considérer dès lors que la satisfaction sexuelle et le plaisir. Exit l'amour, la relation, l'échange, et tout ce qui fait un couple.

Notre société ne marche pas vers l'Abîme, elle y court...

Il faut dire que, d'un point de vue externe (c'est-à-dire du point de vue de ce qui se passe juste dans le monde physique), la pornographie est la grande responsable de toutes les dérives sexuelles contemporaines. Les pornographes portent donc une responsabilité écrasante devant l'HUmanité.

En complément sur dégénérescence :

En complément sur perversité :

En complément sur sex :

En complément sur porno :

 

Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5788 

Fiscalité et impôts : "Comment Macron, le président des riches, nous entube : ISF, Flate Taxe, APL…" Par Trouble Fait :

Excellent !

Encore un beau boulot de recherche et d'analyse de Trouble fait.

Un petit must !

À voir !

En complément sur Macron :

En complément sur Trouble Fait :

En complément sur riche :

En complément sur taxe :

En complément sur impôt :


Vendredi 27 Octobre 2017 - News # 5421 

Humour, fiscalité, et riches : "Adieu l'ISF"

En complément sur humour :

En complément sur fisc :

En complément sur impôt :

En complément sur taxes :

En complément sur riche :


Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Vendredi 2 Juin 2017 - News # 4471 

Attentats terroristes : l’État islamique (Daesh) promet une vague de « voitures et de camions piégés » si la France ne satisfait pas à ses 8 exigences... Voir [ici] ().

En complément sur attentat :

En complément sur terrorisme :

En complément sur Daesh :

   

Mercredi 17 Mai 2017 - News # 4161 

Ça va saigner… : fin des 35 heures, de l’ISF, etc. : ce que veut le MEDEF ! Voir [ici] ().

En complément sur le MEDEF :


Dimanche 7 Mai 2017 - News # 3933 

 

Le criminel, c'est l'électeur !

C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, - par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, - par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. Tu te plains de tout ! Mais n’est-ce pas toi l’auteur des mille plaies qui te dévorent ?

Tu te plains de la police, de l’armée, de la justice, des casernes, des prisons, des administrations, des lois, des ministres, du gouvernement, des financiers, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des prêtres, des proprios, des salaires, des chômages, du parlement, des impôts, des gabelous, des rentiers, de la cherté des vivres, des fermages et des loyers, des longues journées d’atelier et d’usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales.

Tu te plains ; mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. C’est toi qui produis tout, qui laboures et sèmes, qui forges et tisses, qui pétris et transformes, qui construis et fabriques, qui alimentes et fécondes !

Pourquoi donc ne consommes-tu pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? Oui, pourquoi le sans pain, le sans souliers, le sans demeure ? Pourquoi n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’offensé, le serviteur, l’esclave ?

Tu élabores tout et tu ne possèdes rien ? Tout est par toi et tu n’es rien.

Je me trompe. Tu es l’électeur, le votard, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin de vote, sanctionne toutes ses misères ; celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes.

Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet, rampant devant la poigne du maître. Tu es le sergot, le geôlier et le mouchard. Tu es le bon soldat, le portier modèle, le locataire bénévole. Tu es l’employé fidèle, le serviteur dévoué, le paysan sobre, l’ouvrier résigné de ton propre esclavage. Tu es toi-même ton bourreau. De quoi te plains-tu ?

Tu es un danger pour nous, hommes libres, pour nous, anarchistes [sic]. Tu es un danger à l’égal des tyrans, des maîtres que tu te donnes, que tu nommes, que tu soutiens, que tu nourris, que tu protèges de tes baïonnettes, que tu défends de ta force de brute, que tu exaltes de ton ignorance, que tu légalises par tes bulletins de vote, - et que tu nous imposes par ton imbécillité.

C’est bien toi le Souverain, que l’on flagorne et que l’on dupe. Les discours t’encensent. Les affiches te raccrochent ; tu aimes les âneries et les courtisaneries : sois satisfait, en attendant d’être fusillé aux colonies, d’être massacré aux frontières, à l’ombre de ton drapeau.

Si des langues intéressées pourlèchent ta fiente royale, ô Souverain ! Si des candidats affamés de commandements et bourrés de platitudes, brossent l’échine et la croupe de ton autocratie de papier ; Si tu te grises de l’encens et des promesses que te déversent ceux qui t’ont toujours trahi, te trompent et te vendront demain : c’est que toi-même tu leur ressembles. C’est que tu ne vaux pas mieux que la horde de tes faméliques adulateurs. C’est que n’ayant pu t’élever à la conscience de ton individualité et de ton indépendance, tu es incapable de t’affranchir par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne peux être libre.

Allons, vote bien ! Aies confiance en tes mandataires, crois en tes élus.

Mais cesse de te plaindre. Les jougs que tu subis, c’est toi-même qui te les imposes. Les crimes dont tu souffres, c’est toi qui les commets. C’est toi le maître, c’est toi le criminel, et, ironie, c’est toi l’esclave, c’est toi la victime.

Nous autres, las de l’oppression des maîtres que tu nous donnes, las de supporter leur arrogance, las de supporter ta passivité, nous venons t’appeler à la réflexion, à l’action [sic].

Allons, un bon mouvement : quitte l’habit étroit de la législation, lave ton corps rudement, afin que crèvent les parasites et la vermine qui te dévorent. Alors seulement du pourras vivre pleinement.

LE CRIMINEL, c’est l’Electeur !

Albert Libertad.


Placard d'une version écourtée.

Dit plus simplement :

Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes.

Jacques-Bénigne Bossuet.

Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Vendredi 24 Mars 2017 - News # 2828 

Patrimoine des candidats : « Si Poutou vend sa bagnole il est plus riche que Macron ! ». Voir [ici] (). Franchement, ces chiffres sont encore de la désinformation. Comment Emmanuel Macron peut-il avoir un aussi faible patrimoine avec tout ce qu'il a gagné chez Rothschild et les ventes de son livre ? Pour mémoire, il a payé de l'ISF en 2016... : voir [ici] (). Voir aussi cet [article] () du site Les Crises d'Olivier Berruyer.


Dimanche 12 Mars 2017 - News # 2679 

Coup de théâtre : Emmanuel Macron, qui considère qu’il n’est pas redevable de l’ISF, trouve des prêteurs pour… 8 millions d’euros ! Voir [ici] ().


Dimanche 26 Février 2017 - News # 2407 

 DÉ-MEN-TIEL !  : un mail récent de Bill Ivey, l’éminence grise de Bill Clinton à la culture, adressé à John Podesta, ex-chef de cabinet du même Bill Clinton, révèle l’idée totalement cynique que l’élite Démocrate se fait de l’éducation des masses :
"Et comme je l’ai dit, nous avons tous été assez satisfaits de dégrader le gouvernement, de laisser tomber le civisme et en général de conspirer à produire des citoyens ignares et obéissants. L’ignorance demeure forte, mais l’obéissance, manifestement, se perd rapidement. Ce problème requiert un peu de réflexion sérieuse, et pas seulement de la messagerie guidée par les sondages et inspirée par la démographie". Voir [ici] (). Rappelons que, curieusement, John Podesta est aussi impliqué dans l'étrange affaire du PizzaGate (un réseau pédophile impliquant des élites).


Jeudi 2 Février 2017 - News # 2126 

Chez Rothschild Emmanuel Macron gagnait 1 million d'€/an... Pour éviter l'ISF, il a sous-déclaré ses biens au point qu'il a été redressé sur 3 années. Voir [ici] (). Encore un escroc politique accroc au fric, qui prétend régenter la France en nous donnant des leçons de probité...


Dimanche 18 Décembre 2016 - News # 1776 

Inconscience grandissante de la jeunesse : «1984» ne fait plus peur aux jeunes. Voir [ici] (). Tant que les gens peuvent avoir un job, consommer, se divertir, et forniquer sous toutes les formes possibles, ils sont satisfaits... Même si les libertés individuelles et collectives leur sont peu à peu retirées et qu'ils sont de plus en plus surveillés et contraints par le système. On est vraiment dans «1984»...


Vendredi 11 Décembre 2015 - News # 1178 

VTTandSRT, un nouveau petit de conversion de fichiers de sous-titres : ayant eu à faire face au nouveau format HTML5 de sous-titres WebVTT, et n'ayant pas trouvé sur le Net un outil satisfaisant de conversion, j'ai décidé d'en programmer un moi-même avec mon outil de développement fétiche : Delphi. Il permet de convertir des fichiers .vtt en .srt et inversement, et il est gratuit, c'est un donationware. Amusez-vous bien avec ! Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .