Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

46 News

Mercredi 17 Juillet 2019 - News # 18900 

Dictature macronienne : le 14 juillet, les figures des Gilets Jaunes arrêtés pour "participation à une manifestation interdite" et les t-shirts et ballons jaunes étaient aussi interdits. Voir [ici] ().

Non mais c'est du délire !

En complément sur dictature :

       

Vendredi 14 Juin 2019 - News # 18125 

Arnaud Montebourg : «La riposte au macronisme, c'est le retour de la nation». Voir [ici] ().

Qu'est-ce qu'il attend pour rejoindre l'UPR ?!

En complément sur Arnaud Montebourg :

En complément sur macronie :

     

Samedi 4 Mai 2019 - News # 17111 

Népotisme macronien : En excès de vitesse, le chauffeur de Macron force un contrôle de police, est poursuivi par la justice, et l'Élysée le réaffecte à un autre poste au palais présidentiel.... Voir [ici] ().

Quelle justice est-ce là ?!

Un deux poids deux mesures insupportable !

En complément sur justice :

En complément sur népotisme :

     

Jeudi 2 Mai 2019 - News # 17039 

Manipulation : l'attaque de l'hôpital Pitié Salpêtrière​​​​​​, une nouvelle fake news de la macronie. Voir [ici] ().

En complément sur manipulation :

En complément sur fake news :

En complément sur macronie :

   

Dimanche 21 Avril 2019 - News # 16768 

Privatisations : un sénateur dénonce le capitalisme de connivence de la Macronie :

À voir absolument.

En complément sur privatisation :

En complément sur Macronie :

En complément sur capital :

   

Mercredi 3 Avril 2019 - News # 16225 

Répression politique de la dictature macronienne contre les anti-immigration : Le gouvernement étudie la possibilité de «dissoudre» Génération identitaire. Voir [ici] ().

Inique et ahurissant.

Ça devient de plus en plus inquiétant, et ça ne peut que déboucher que sur plus de violence.

Quand on empêche la libre expression d'un peuple, c'est comme mettre un couvercle sur une cocote minute de plus en plus chaude : ça fini par exploser.

On a le droit d'être contre l'immigration de masse : ce n'est pas un crime.

Et il aussi normal et légitime d'empêcher des hors-la-loi que sont les clandestins de pénétrer sur le territoire français. Quand on voit qu'un délinquant comme Cédric Herrou est acquitté apr la justice alors que ceux qui défendent la loi sont persécutés, on se dit qu'on marche sur la tête et que toutes les valeurs sont inversées. C'est démentiel et dégueulasse.

En complément sur répression :

En complément sur migrants :

     

Vendredi 15 Mars 2019 - News # 15737 

Injustice fiscale et sociale, le deuxième nom de la Macronie :

Inique !

Il n'y en a que pour les riches et les très riches.

En complément sur riche :

En complément sur Macronie :

     

Vendredi 15 Mars 2019 - News # 15724 

Aurore Bergé, Aurélien Taché, etc. : une sacrée claque d'Alain Duhmamel et d'Éric Zemmour à la Macronie... :

En complément sur Aurore Bergé :

En complément sur Aurélien Taché :

En complément sur Éric Zemmour :

En complément sur Alain Duhmanel :

En complément sur Macronie :


Jeudi 14 Mars 2019 - News # 15682 

Algérie : BHL demande aux Algériens de descendre dans la rue et de "renverser le pouvoir". Voir [ici] ().

C'est bon pour Israël, c'est ça BHL ?

Pitoyable ce type !

Et quelle hypocrisie : pour les Gilets Jaunes, il faut les réprimer et sauvegarder absolument l'inique Macronie, mais lorsque c'est le peuple algérien, là il faut renverser le pouvoir... Un faux cul de première

Une plaie ce type !!

En complément sur Algérie :

En complément sur BHL :

     

Mardi 12 Mars 2019 - News # 15630 

Désinformation, propagande mensongère, fake news, et manipulation et fabrique de l'opinion publique pour salir les Gilets Jaunes : la Macronie de plus en plus fautive.

En complément sur manipulation :

En complément sur désinformation :

En complément sur propagande :

En complément sur fake news :

En complément sur Gilet Jaune :


Samedi 9 Mars 2019 - News # 15556 

Racisme anti-asiatique ? Benjamin Griveaux et la macronie s'acharnent sur le député LFI François Ruffin. Voir [ici] ().

François Ruffin dérange. Alors on accuse François Ruffin d'être raciste.

Comme Étienne Chouard qualifié récemment d'antisémite par BHL.

Les faux culs et les crypto-fascistes du système ne vont pas les lâcher. Nos défenseurs du bien commun et de l'intérêt général ont intérêt à surveillez leur langage, car les ennemis de la démocratie et du peuple vont constamment appliquer l'une des devises du Cardinal de Richelieu :

Qu’on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme, j’y trouverai de quoi le faire pendre.

En complément sur François Ruffin :

En complément sur Benjamin Griveaux :

En complément sur racisme :

   

Mercredi 27 Février 2019 - News # 15323 

Oligarchie et riches : Monique Pinçon-Charlot : « Les gilets jaunes sont en train de nous rendre le service du siècle » :

SYNOPSIS :

Dans leur dernier ouvrage, Le président des ultra-riches, publié aux Éditions La Découverte, les Pinçon-Charlot ont encore frappé, décrypté et pointé le pouvoir des dominants, celui des ultra-riches de la Macronie. Un point de non retour qui n’est pas sans lien avec l’éclosion du mouvement des gilets jaunes. Monique Pinçon-Charlot est l’invitée de LaMidinale.

Source : Regards.

À voir !

En complément sur Monique Pinçon-Charlot :

En complément sur oligarchie :

En complément sur riche :

   

Dimanche 17 Février 2019 - News # 15103 

Sous les huées, Ingrid Levavasseur est exfiltrée du cortège des Gilets jaunes à Paris. Voir [ici] ().

Excellent !

Qu'elle se retire cette traîtresse macronienne, et qu'on ne la revoit plus !

En complément sur Ingrid Levavasseur :

       

Vendredi 15 Février 2019 - News # 15055 

Dictature macronienne et liberté de la presse : LREM refuse d'accréditer Russia Today France et Sputnik pour couvrir sa campagne des européennes.Voir [ici] ().

La notion même d'accréditation est contraire à la démocratie et à l'État de droit à partir du moment où les gens ont une carte de presse ou sont un média reconnu et autorisé par le CSA.

Encore une mesure dictatoriale issue de personnes à la mentalité de petits chefs rabougris, iniques et malfaisants.

Décidément, LREM s'illustre par son incompétence, son idiotie, et sa partialité récurrentes.

Quand à Russia Today, je dois dire que pour suivre tous les jours leurs actualités sur leur site depuis plusieurs années, ils font un travail remarquable, et délivrent une information bien plus neutre et équilibrée que la majorité des médias français. Un modèle du genre...

En complément sur liberté de la presse :

En complément sur LREM :

En complément sur Russia Today :

En complément sur Sputnik :

 

Vendredi 15 Février 2019 - News # 15051 

Violences policières en Macronie : "Violence vs Gilets Jaunes : jusqu'où ira Macron ?" Par Le fil d'Actu :

Des informations factuelles graves.

Christophe Castaner est un criminel. Ce crypto-fasciste sera poursuivi et jugé en temps et en heure : c'est juste une question de temps.

Une excellente synthèse.

Un must à voir absolument !

En complément sur violence policière :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Le fil d'Actu :

   

Vendredi 15 Février 2019 - News # 15048 

Dictature rampante du nouveau régime macronien de Vichy : Un jeune homme de 20 ans a été interpellé pour avoir diffusé sur Facebook des manifestations de Gilets jaunes non-déclarées. Voir [ici] ().

Ça devient complètement ahurissant et démentiel. 

Ils ont pété un câble au gouvernement, ou alors ce sont des crypto-fascistes. Je penche franchement en faveur de la deuxième hypothèse..., Christophe Castaner et Laurent Nuñez en étant deux beaux spécimens...

Et bientôt l'usage de la torture dès que le coup d'État et des morts auront eu lieu (et ce n'est pas une blague).

En complément sur dictature :

En complément sur Vichy :

En complément sur Facebook :

   

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14809 

"Perquisition à Mediapart, Gilets Jaunes : la macronie disjoncte" par Osons Causer :

SYNOPSIS :

Un procureur imposé par Macron en septembre contre l'avis des magistrats et en rupture des conventions républicaines qui cherche à perquisitionner Mediapart pour une raison bidon, un pseudo "viol de la vie privée" de Benalla et Crase, on nage en plein délire ! Même Sarkozy n'avait pas osé faire ça, et pourtant c'est pas comme si Mediapart avait été tendre avec ses magouilles à lui. Une dérive gravissime, toujours pour sauver le soldat Benalla. Et "en même temps", les députés En Marche votent une loi anti casseurs dont même des jursites proches de Macron disent qu'elle est anti manifestants et extrêmement dangereuse. Et "en même temps" rien n'est fait vraiment pour arrêter les violences policières que les grands médias ont tues aussi longtemps qu'ils ont pu, comme l'a montré Arrêt sur Images. Et "en même temps" des gilets jaunes ont été poursuivis et condamnées pour des broutilles, la palme revenant sans doute au gars qui a pris 6 mois de ferme pour un avoir partagé sur facebook un appel à manifester pour bloquer une raffinerie. Où sont les titres sur le rapprochement Macron Le Pen ? Sur le rapprochement avec les méthodes de l'extrême droite, les heures les plus sombres de notre histoire, etc. ? Rien, ou presque...

À voir !

En complément sur Perquisition Mediapart :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur macronie :

En complément sur Osons Causer :

 

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14803 

La rencontre entre des Gilets jaunes et Luigi Di Maio est une «provocation inacceptable» pour Paris. Voir [ici] ().

J'aime bien cette Italie rebelle qui fait chier la macronie vichyste...

En complément sur Italie :

En complément sur Gilet Jaune :

     

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14798 

François Ruffin dénonce la "langue pourrie" de la macronie :

La société du mensonge, de la langue de bois, et de l'inversion de toutes les valeurs, est une conséquence de la dégénérescence psychique de l'Humanité. Et le pire est à venir...

Il pourra y avoir certes des éclaircies si la démocratie réelle s'instaure, mais ne vous faites aucune illusion : l'Humanité dégénère de plus en plus car elle fornique de plus en plus, développant à son insu en chacun la terrible méduse psychologique, le Moi pluralisé, les ténèbres des anciens dans l'homme, le Mal.

Dans l'Univers tout naît et meurt par le sexe, même les civilisations.

En complément sur François Ruffin :

En complément sur langue de bois :

En complément sur dégénérescence :

   

Vendredi 1er Février 2019 - News # 14660 

Fin de l'anonymat sur Internet : Trois députés LREM se prononcent pour la pièce d'identité sur Twitter... Voir [ici] ().

Voilà où l'on en arrive dans ce nouveau régime de Vichy sauce macronienne...

Décidément, les députés LREM sont des flèches...

En complément sur LREM :

En complément sur Twitter :

En complément sur anonymat :

   

Samedi 19 Janvier 2019 - News # 14383 

 

Manipulation macronienne : Un maire balance sur le grand débat national : "Il s'agit d'une campagne électorale pour Macron". Voir [ici] ().

Ce Macron est une petite ordure qui ne pense qu'à fait de la propagande pour conserver le pouvoir. Et il a fait la même chose pour y accéder.

Français, en vous faites plus tromper par ce petit empereur romain vaniteux et méprisant qui n'a que faire de vous !

En complément sur maire :

En complément sur grand débat :

En complément sur manipulation :

   

Vendredi 11 Janvier 2019 - News # 14162 

La dictature macronienne en marche... :

En complément sur dictature :

       

Mardi 8 Janvier 2019 - News # 14040 

Dictature macronienne : une loi qui interdit de manifester - Par Serge Faubert :

Une loi inique dangereuse et liberticide...

En complément sur manifestation :

En complément sur dictature :

     

Lundi 7 Janvier 2019 - News # 14031 

Communiqué de presse de l'UPR : risque de dictature macronienne par l'Article 16. Voir [ici] ().


Dimanche 30 Décembre 2018 - News # 13861 

Népotisme macronien versus Gilets Jaunes : le deux poids deux mesures :

En complément sur népotisme :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur deux poids deux mesures :

   

Mercredi 26 Décembre 2018 - News # 13794 

Répression des Gilets Jaunes : le Canard Enchaîné révèle que le Ministère de l'intérieur a soumis un appel d'offre pour 450 flash-ball à répétition. Voir [ici] ().

C'est maintenant une certitude : le gouvernement va entrer en 2019 dans une phase de répression dure et multi-aspects contre les Gilets Jaunes, les dissidents, et les Français en général.

Comme je l'ai pronostiqué, 2019 va être l'année de tous les dangers : l'instauration de la dictature macronienne ou la libération de la France. Mais il va y avoir des bleesés et des morts... Ces crétins d'oligarques crypto-fascistes ne vont pas lâcher le pouvoir sans combattre.

En complément sur répression :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur flash-ball :

   

Dimanche 2 Décembre 2018 - News # 13146 

Gilets jaunes : lorsque le peuple prend conscience de la force de son nombre, et fout une raclée aux forces de l'ordre défendant l'inique Macronie :

En complément sur gilet jaune :

       

Lundi 29 Octobre 2018 - News # 12246 

Lobbies et influence de l'industrie pharmaceutique : François Ruffin : "Sanofi fusionne avec la Macronie" :

;

Encore un beau discours, très pertinent de ce garçon, qui pointe la dangereuse dérive corporatocratique de la Macronie, au point où l'on peut légitiment se demander ce qui va rester de la République. Ne parlons pas de l'intérêt général et du bien commun qui sont passés par pertes et profits...

Quel gâchis que la France Insoumise soit dirigée par Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbières... : ils neutralisent complètement les chances de succès de ce parti.

En ce qui me concerne, si ces deux zozos dégageaient, et qu'enfin la France Insoumise se décidait à sortir de l'Union Européenne, je serais France Insoumise (hormis leur position sur l'avortement et l'immigration de masse). Je considère que 90% de leur programme est valable et judicieux, mais que les 2 têtes mentionnées sont dévoyées, illégitimes, nuisibles, et contre-productives à ce mouvement.

En complément sur François Ruffin :

En complément sur Sanofi :

En complément sur lobbies :

En complément sur pharmaceutique :

 

Mercredi 5 Septembre 2018 - News # 10961 

Sionisme et laïcité Macronienne à deux vitesses : Emmanuel Macron a assisté aux voeux à la communauté juive pour le Nouvel an. Voir [ici] ().

Lamentable.

Et, en plus, toujours le même refrain : "en présence des responsables de la communauté, qui ont fait part de leur inquiétude d’une hausse de l’antisémitisme". Les experts de la pleurniche, les seuls à avoir un mur des lamentations... Pitoyable.

On a pas fini d'en chier avec les sionistes.

Seule solution : interdire le sionisme et toute forme de communautarisme en France.

En complément sur Macron :

En complément sur sionisme :

En complément sur laïcité :

   

Mardi 4 Septembre 2018 - News # 10934 

Corruption : Un an en Macronie : trois mises en examen, six enquêtes en cours et deux affaires classées sans suite. Voir [ici] ().

Soit treize flèches...

Des traîtres de politiciens, toujours et encore.

En complément sur corruption :

       

Samedi 1er Septembre 2018 - News # 10871 

 

Népotisme macronien : Une autre promotion avantageuse pour Agnès Saal. Voir [ici] ().

Apportez moi vite un sac, j'ai envie de vomir... 

Un parasite du système, une ennemie du peuple.

Un cas qui me révulse !

Cette femme est emblématique de la république corrompue de profiteurs dans laquelle nous vivons.

Si nous étions sous la révolution elle aurait fini guillotinée sur la Place de la Concorde.

En complément sur Agnès Saal :

En complément sur népotisme :

     

Jeudi 16 Août 2018 - News # 10535 

Le fichage des opposants politiques : une dérive totalitaire de plus des européistes et du gouverneur de la zone France Macron :

SYNOPSIS :

Interview de Philippe Conte par Jacques CHARPENTIER à ce sujet le 12 août 2018 puisqu'il fait partie de ces opposants fichés suite à l'affaire Alexandre Benalla.

Philippe Conte alias "Homère d'Allore" sur twitter (matricule 2520),

Lien sur l'article du blog "Les crises" détaillant l'EU Disinfolab : voir [ici] ().

Ficher les opposants politiques : des méthodes qui nous rappellent "les heures les plus sombres de notre histoire", comme notamment les fichiers Hollerith nazis de 1933 réalisés grâce au tabulateur D11 de Dehomag à cartes perforées, surnommé la machine Hollerith, et fabriqué par la firme américaine IBM.

Et bien la Macronie utilise les mêmes méthodes...

Des voyous, des crypto-fascistes, déguisés en bobos.

En complément sur fichage :

En complément sur Disinfolab :

En complément sur Alexandre Benalla :

En complément sur totalitarisme :

En complément sur européisme :


Jeudi 26 Juillet 2018 - News # 10075 

Affaire Alexandre Benalla : Guillaume Larrivé, député inflexible devenu procureur de la macronie. Voir [ici] ().

Et il dénonce clairement les efforts de l'Élysée de torpiller la commission d'enquête...

Trafic d'influence, pressions, propagande et mensonges : la France est devenue une république décadente et crépusculaire.

En complément sur Alexandre Benalla :

       

Dimanche 22 Juillet 2018 - News # 9949 

Affaire Alexandre Benalla : La députée LREM Sonia Krimi se dit «abasourdie». Voir [ici] ().

Et ouais : une autre qui se réveille, trompée par les illusions macroniennes...

En complément sur Alexandre Benalla :

       

Mercredi 6 Juin 2018 - News # 8930 

Humour, et politique macronienne :

En complément sur humour :

En complément sur Macron :

     

Jeudi 31 Mai 2018 - News # 8786 

Capitalisme : tout va très bien en Macronie... pour les riches... :

19.4 milliards d'Euros supplémentaires pour deux personnes déjà richissimes... Est-ce que vous vous rendez compte de la somme ? C'est dément...

Mais combien de temps va-t'on encore supporter cette injustice ?

Il faut un plafond à l'accumulation.

Ces gugusses sont des criminels, des ennemis du peuple, et de l'Humanité : ils s'engraissent INUTILEMENT sur le dos de millions de gens à qui cet argent manque cruellement. Criminel je vous dis.

En complément sur riche :

En complément sur milliardaire :

En complément sur Bernard Arnault :

En complément sur capital :

 

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Dimanche 22 Avril 2018 - News # 7966 

Humour macronien... : le jeunes et les vieux :

En complément sur humour :

En complément sur Macron :

En complément sur jeune :

En complément sur vieux :

 

Dimanche 18 Mars 2018 - News # 7130 

Cynisme effarant des politiciens : "Le mépris macronien" par Vox Plebeia :

Vidéo de synthèse bien factuelle, révélant l'incompétence, le cynisme, et le manque effarant de discernement de nos traîtres de politiciens. Certains ont presque des têtes de démons (et je ne plaisante pas).

Maintenant, "Mépris MACRONIEN" non, car chez les Républicains ou les Socialistes, ce sont les mêmes cons nuisibles, les mêmes traîtres, il faut en être bien conscient. La cécité intellectuelle, la bêtise, et le mépris, ne sont pas l'apanage exclusif des politiciens de LREM...

À voir !

En complément sur mépris :

En complément sur Macron :

En complément sur Vox Plebeia :

En complément sur cynisme :

En complément sur effarant :


Jeudi 18 Janvier 2018 - News # 6248 

Conflits d’intérêt, salaires astronomiques, petits arrangements scandaleux, privilèges, ... : «Les Intouchables d’État - Bienvenue en Macronie» de Vincent Jauvert : le livre choc sur les fonctionnaires d'élite. Voir [ici] (), [là] (), ici] (), et [là] ().

 

La France est-elle une république d'énarques pistonnés et intouchables ? :

Le mot de l'Éditeur :

Incarnée par Emmanuel Macron et Édouard Philippe, une nouvelle noblesse d'État dirige la France. Une « caste » de hauts fonctionnaires plus que jamais minée par l'entre-soi et les conflits d'intérêts.
 
Ils exploitent leurs carnets d'adresses pour faire fortune comme banquiers d'affaires, consultants ou lobbyistes. Ils bénéficient du démembrement de l'État qu'ils ont eux-mêmes organisé. Ils se répartissent des postes très lucratifs en multipliant les établissements publics inutiles. Et parviennent à masquer leurs échecs, même les plus graves. Par quel miracle ?

Grâce à une centaine de témoignages et à des documents inédits, cette enquête révèle les secrets inavouables de ces intouchables d'État si nombreux au sein de la Macronie : des hauts cadres de Bercy rémunérés plus de 200 000 euros par an, puis recrutés par de grands groupes pour leur révéler les fragilités des règles fiscales... qu'ils ont eux-mêmes édictées ; des conseillers d'État qui monnayent dans le privé leur connaissance intime de l'appareil administratif... avant de revenir dans la fonction publique profiter à vie de leur statut ; des inspecteurs des Finances dont les erreurs de gestion coûtent des millions d'euros aux contribuables, qui sont rarement sanctionnés... et souvent promus.

Après deux ans d'enquête, Vincent Jauvert dévoile la face cachée de cette haute fonction publique qu'il est urgent de moraliser.

Source : Robert Laffond.

En complément sur conflits d’intérêt :

En complément sur salaire :

En complément sur privilège :

En complément sur Macron :

 

Mardi 9 Janvier 2018 - News # 6065 

"Bienvenue en Macronie !" par Michel Drac - ERTV Anjou - 16 décembre 2017 :

SYNOPSIS :

L’équipe d’E&R Anjou à reçu Michel Drac le samedi 16 décembre 2017 sur Angers pour une conférence intitulée « Bienvenue en Macronie ! ». Lors de cette conférence Michel Drac passe en revue les six premiers mois du mandat Macron et en dresse un bilan.

Non évalué.

En complément sur Michel Drac :

En complément sur Macron :

     

Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5936 

Macron : entretien avec Michel Drac suite à sa conférence "Bienvenue en Macronie !" donnée sur Angers le 16 décembre 2017 - ERTV Anjou :

En complément sur Macron :

En complément sur Michel Drac :

En complément sur ERTV :

   

Lundi 20 Novembre 2017 - News # 5566 

Antisémitisme supposé : Jacques Attali va porter plainte contre Gérard Filoche pour "incitation à la haine raciale". Voir [ici] () et [là] ().

Mort de rire...

La réalité commence à sortir au grand jour et les sionistes se défendent bec et ongles en se lançant dans des procès absurde, appuyés par tous les chiens de garde du système c'est navrant.

Gérard Filoche se fait taper sur les doigts après son tweet sur Macron :

Victime des «macroniens du PS» ? Filoche s'explique sur RT France après son tweet jugé antisémite. Voir [ici] ().

En complément sur Jacques Attali :

En complément sur Gérard Filoche :

En complément sur antisémitisme :

En complément sur sionisme :

 

Mardi 17 Octobre 2017 - News # 5359 

CENSURE MACRONIENNE : LE BLOG DE JACQUES SAPIR BLOQUÉ :

En complément sur Macron :

En complément sur Jacques Sapir :

En complément sur censure :

   

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5061 

"L'Actu au Scalpel #14" par LLP : actualité et analyse des premières semaines de Macron au pouvoir :

SYNOPSIS :

Avant de traiter du sujet principal de cette vidéo, c'est-à-dire du résultat des élections présidentielles et législatives, nous allons commencer par commenter quelques points d'actualité.

- Actualités :
Voir la dernière vidéo d'entretien avec le Pr Pierre Dortiguier concernant justement les élections.
1- Mort de Simone Veil : Académie française + Panthéon + IVG (Chirac et VGDE) + LMPT + Stéphane Blet et son livre sur la franc-maçonnerie...
2- Islamophobie : attaques de la mosquée de Créteil, de Finsbury Park et les assassinats de Jeremy Christian aux USA !
Terrorisme : assaillant des Champs-Élysées fiché S, et ses 8700 cartouches ! Thor sur le parvis de Notre-Dame ! Fausses revendications récentes de Daesh !
3- Corruption : un an de prison ferme pour le sénateur Philippe Kaltenbach !!!
4- Marine Le Pen : mise en examen emplois fictifs européens.
5- PMA : stérilité générale (perturbateurs endocriniens reprotoxiques) + choix de société sans enfants + eugénisme + travaux du Pr Urs Scherrer...
Le CNE ou Comité National d'Éthique vire à gauche sous Hollande ! Euthanasie et dons de sang des homosexuels au programme.
Mariage gay validé en Allemagne et en force !
6- Géopolitique et complot sioniste :
Selon un rapport des Nations unies, israhell soutient les groupes jihadistes en Syrie !
israhell bombarde à nouveau la Syrie !
Affaire du Qatar : bannissement mais ventes d'armes US pour 12 Mds $ au Qatar et pour 300 Mds $ pour la Saoudie maudite !
7- Banksters :
Italie : 17 milliards pour les banksters !
Barclays poursuivie pour Fraude.
Filiale de BNP Paribas a ruiné 4500 de ses clients !
8- Edmond de Rothschild (Europe) : enquête pour financement du terrorisme dans l'affaire 1MDB.
9- Vaccins : liens forts et scandaleux entre la ministre Buzyn & Big Pharma ! Cour du Luxembourg confirme le lien directe entre la sclérose en plaque et la vaccination !
10 – Marseille/Crif/Musulmans : Salah Bariki/Gaudin/Sénat + Vassal et marché de l'eau + Samu Social (Giancarli) !

- Présidentielle 2017 :
1- Américanisation encore plus assumée de cette élection : Laurence Haïm, Première Dame ! Jupiter ! (Incompétence : Le Maire confond Hermès et Mercure...).
2- Disparition du parti socialiste (Cambadélis démissionne le dimanche et Hamon quitte...).
3- Quasi disparition de LR avec le groupe dit des... « constructifs ». Estrosi qui soutient Macron etc.
4- FN disloqué, affaibli : affaires, Philippot. Voir Félonie Nationale 3 !!! JMLP interdit d'entrer, demande la démission de sa fille le jour de son anniversaire.
5- Primaires : ridicules, parjure de Valls et de Rugy, la mascarade Fillon.
6- Ségolène Royale recasée par Macron. Le parure De Rugy au perchoir ! Le parjure M. Valls récupéré par le groupe parlementaire LREM.
7- Mélenchon et sa France soumise (GODF) ! Condamné pour détournement d'argent : rappel à la loi ! Ses liens malsains avec Dassault...
8- Début de mandat macronien : Affaire Ferrand + Affaire Bayrou/Modem + Affaire Las Vegas...
9- Macron refuse de commenter les chiffres du chômage comme le veut la tradition...

- Législatives 2017 :
1- Abstention : 60 % - Députés élus avec 15% des voix des Français.
2- Petit plaisir local : Tonton Jibou dégage enfin ! En national vont dégager : Malik Boutih, NVB, El Khomri, Touraine, Cambadélis, Urvoas,...
3- Affaire Valls : Dassault appelle à voter Valls !!! La mascarade Dieudonné qui fera gagner Valls avec ses clowneries !
4- Fraîcheur des nouvelles têtes : les députés LREM ne savent pas parler . Ah bon, avez-vous déjà entendu J.-N. Guérini ou H. Jibrayel parler !
5- Fronde pour bientôt ! Fraîcheur à double tranchant !

Les derniers livres

Paul-Éric Blanrue : Le livre noir des manipulations historiques.
Pierre-Yves Lenoble (Tradition) :
- Le chemin vertical - Voyages mythiques et quêtes initiatiques,
- Diablerie de foule,
- À paraître : Vie et mort des civilisations.
Réédition de Les ennemis de l'humanité, de Lotfi Hadjiat, augmenté et corrigé.

À diffuser au plus grand nombre.

Source : LLP.

En complément sur LLP :

En complément sur L'Actu au Scalpel :

     

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .