Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

23 News

Lundi 13 Mai 2019 - News # 17335 

Monsieur Frexit dézingue Emmanuel Macron ! - Poleco 215 avec François Asselineau (UPR) :

SYNOPSIS :

Garder la France et détruire l’UE ou détruire la France et garder l’UE ? Le vrai dilemme avec François Asselineau, tête de liste de l’UPR aux élections européennes, interrogé par Pierre Bergerault et Olivier Pichon.

1) Après la conférence de presse : Macron fake président ?
- L’incendie de Notre-Dame, l’allégorie d’un pays qui se défait
- La réaction de Macron, la pire !
- Rappel de la convention de Venise signée par la France, reconstruction à l’identique
- La diarrhée verbale de la conférence de presse
- Jupiter, un Narcisse qui passe son temps à insulter les Français
- Pas de RIC, pas de vote blanc
- ENA ? CESE, plus ça change, plus c’est la même chose !
- Comités Théodule et autres observatoires
- Le pouvoir de décision est à Bruxelles, Francfort et Washington

2) Le Frexit dans la campagne des européennes
- Pourquoi l’UPR est-il absent des gros médias ?
- Asselineau remplit les salles, Loiseau peine à le faire
- Rencontre au MEDEF
- Le cas Philippot
- La question migratoire ne peut être résolue à l’intérieur de l’UE
- Le problème de l’unanimité des 28 Etats
- La montée des petits Etats mafieux : Malte, Slovaquie, Bulgarie
- Les Etats d’ores et déjà liés à la route de la soie : Portugal, Grèce, Italie
- Bellamy : refonder l’Europe, Sarkozy 2007 !

3) Du Brexit au Frexit
- Ce que les Français ne veulent pas s’avouer, le déclin de leur pays et son encerclement par l’UE
- Le jeu de go européen
- Objectif : la destruction de l’unité nationale
- 29 mars, l’UPR à Londres : rencontre avec des ministres et des députés
- Tout était prêt pour que la Grande-Bretagne sorte, les élus contre le peuple !
- France, en marche vers une dictature sournoise
- Nos relations futures avec les autres pays en cas de Frexit
- La tutelle américaine par l’OTAN, que dirions-nous si des troupes russes stationnaient au Luxembourg ou en Andorre, mais la France est à 250 Km de saint Pétersbourg
- Le cas des finances européennes en cas de Frexit, le problème de la PAC
- Sécurité sociale et retraites : comment les financer avec la nouvelle donne du Frexit ?
- La fin des travailleurs détachés, la France n’a pas à alimenter les régimes sociaux bulgares ou roumains en faisant plus de chômeurs en France
- La question de la fiscalité des grands groupes : un scandale !
- Depuis 40 ans, les partis souverainistes n’ont rien changé à l’UE. Pourquoi le feraient-ils maintenant ?
- L’UPR : une voix pour dire la vérité, une gifle à Macron

Non évalué.

En complément sur François Asselineau :

       

Jeudi 9 Mai 2019 - News # 17238 

Chroniques des chances pour la France : les Algériens et les Marocains en tête des fraudeurs sociaux. Voir [ici] ().

1,8 million de numéros de Sécurité sociale seraient attribués avec de faux documents !!!

Mais c'est démentiel !

Comment l'administation française a-t'elle pu mettre en France un système qui permet la fraude sur une pareille échelle ?!!!

Ahurissant !

Bilan de la fraude : 14 milliards d’euro par an !!! 

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur fraude :

En complément sur Sécurité sociale :

En complément sur Chroniques des chances pour la France :

   

Mercredi 20 Février 2019 - News # 15200 

Étienne Chouard - Paul Molac - Cédric André : "La Bretagne veut le RIC" (Référendum d'Initiative Citoyenne) :

SYNOPSIS :

Conférence débat à La Chapelle-Caro ( Morbihan ). Février 2019 avec Étienne Chouard (professeur d'économie et de droit) Paul Molac (député de la majorité et conseiller régional) et Cédric André (Membre de citoyens ca nous regarde).

C’est rarissime, de pouvoir interpeller longuement un élu de cette manière, ici notamment sur l’assassinat programmé de la Sécurité sociale .

Merci à Paul d’avoir accepté de présenter ensemble cette passionnante et très utile controverse.

Et merci à Cédric et toute l’équipe d’avoir tout organisé parfaitement.

Étienne.

Non évalué.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Référendum d'Initiative :

     

Mercredi 9 Janvier 2019 - News # 14092 

Ambroise Croizat, le héros de la Sécurité Sociale :

Un grand bonhomme, véritablement humaniste.

C'est autre chose que les glands, les incompétents, et les traîtres de politiciens que nous avons depuis lors...

En complément sur sécurité Sociale :

En complément sur Ambroise Croizat :

     

Mercredi 19 Décembre 2018 - News # 13652 

2 millions de faux numéros de sécurité sociale pour 14 milliards d’euros de fraude ! Voir [ici] ().

Les gens qui fraude la sécurité sociale, il faut la leur retirer à vie, et leur extorquer toutes les sommes dont ils ont bénéficié.

Comment pouvons-nous faire société si des millions de gens nous arnaquent ?

Ahurissant cette affaire.

En complément sur fraude :

En complément sur arnaque :

En complément sur sécurité sociale :

   

Dimanche 18 Novembre 2018 - News # 12744 

UBS : France, un sénateur découvre la fonction de primary dealers auprès de la Sécurité sociale. Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] ().

Des voleurs, des escrocs, des parasites, des vampires, des banksters : voilà ce que sont les banquiers et les banques aujourd'hui.

En complément sur Sécurité sociale :

En complément sur UBS :

En complément sur banquier :

En complément sur bankster :

En complément sur Liliane Held-Khawam :


Jeudi 15 Novembre 2018 - News # 12645 

LOBBYING ET MÉGAPROFITS : tout ce que les labos pharmaceutiques voudraient vous cacher. Voir [ici] ().

Influence, opacité, prix exorbitants de certains médicaments, liaisons dangereuses avec les députés et les médecins…
À travers des données inédites, des enquêtes et des reportages, les « Pharma Papers » mettent en lumière tout ce que les labos pharmaceutiques préféreraient que les patients et les citoyens ne sachent pas : les immenses profits qu'ils amassent chaque année aux dépens de la sécurité sociale et des budgets publics en instrumentalisant médecins et décideurs.

Les « Pharma Papers » seront publiés par volets successifs au cours des mois de novembre et de décembre 2018.

En complément sur lobbie :

En complément sur pharmaceutique :

     

Lundi 17 Septembre 2018 - News # 11218 

Le gouvernement se sert de la Sécurité sociale comme d’une vache à lait. Voir [ici] ().

En complément sur Sécurité sociale :

       

Samedi 1er Septembre 2018 - News # 10869 

Chroniques de la dégénérescence et drogues : Anne Souyris, adjointe d'Anne Hidlago, veut tester un bus itinérant pour les fumeurs de crack. Voir [ici] ().

Oui, bien sûr... : après les salles de shoot c'est tout à fait logique.

À quand la légalisation du cannabis et son remboursement par la sécurité sociale ?

Bande de dégénérés, intoxiqués au droit-de-l'hommisme et au boboïsme !

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur drogues :

     

Mercredi 29 Août 2018 - News # 10797 

Des Belges proposent d'inscrire la sécurité sociale au patrimoine mondial de l'UNESCO :

Une très bonne idée.

En complément sur sécurité sociale :

En complément sur UNESCO :

     

Mercredi 8 Août 2018 - News # 10378 

 

Maurice Caillet, un ancien franc-maçon dénonce l'infiltration profonde, les magouilles, les conflits d'intérêts, et la domination de la Sécurité Sociale et du syndicat Force Ouvrière par un réseau maçonnique :

Franchement, c'est objectivement très grave, et cela correspond exactement à tout ce que je ne cesse de dénoncer à propos de la franc-maçonnerie tombée : cette société semi-occulte est un piratage inique de la démocratie, de la bonne marche normale républicaine et démocratique de nos institutions.

Il faut dissoudre et interdire ces obédiences de trafic d'influence et de passes-droit, c'est vital pour l'équité et la démocratie.

À voir absolument ! 

À fortiori par tous ceux qui douteraient ou qui penseraient que j'exagère. Ben non, hélas..., ce témoigne vous en convaincra.

En complément sur franc-maçon :

En complément sur réseau :

En complément sur trafic d'influence :

   

Mercredi 25 Juillet 2018 - News # 10047 

PMA : LREM favorable au remboursement intégral par la Sécurité Sociale. Voir [ici] ().

Honteux !

Comment peut-on rembourser intégralement un acte de désir personnel qui n'est pas une maladie ? 

Une fois de plus, on marche sur la tête en raison de considérations erronées d'ordre idéologique liées au droit-de-l'hommisme. 

Pire : les LGBT vont le demander (et qui vont sûrement l'obtenir avec un taré comme Macron), et ce sont tous les français qui payeront pour ça ! 

Inique et fou !

En complément sur PMA :

En complément sur LREM :

En complément sur remboursement :

En complément sur Sécurité Sociale :

En complément sur LGBT :


Dimanche 15 Juillet 2018 - News # 9790 

Football : "Qu’est devenue la voix du peuple ?" - Par Vox Plebiea :

Un remarquable commentaire de Klaan XY :

On croirait rêver oui, mais en fait non, plus le temps passe et plus j'ai l'impression qu'on se dirige réellement vers une idiocratie en béton, les beaufs sont partout, ils sont payés un salaire de misère et pourtant ils klaxonnent dans les rues, s'endettent et ils sont joyeux de la victoire de leur équipe nationale en finale... le meilleur des mondes, un monde effrayant dans lequel tout tourne autour du foot, des médias, de la communication, du marketing, du spectacle, de l'artificiel, un bien triste monde.

Je crois que nous avons échoués, les faibles d'esprit se sont reproduits en masses et maintenant nous sommes une minorité, la baisse du QI n'est certainement pas un hasard pour que ces gens profitent d'un bonheur éphémère, superficiel et vide de sens, le foot n'a rien d'intelligent, c'est juste une balle et des singes tapant dedans, un sport de primitif, d'animaux se battant pour obtenir une victoire...bref je ne reconnais aucun soupçons d'humanité là-dedans, ce monde commence à me faire perdre patience, beaucoup de peine, j'ai longtemps résister mais il semblerait qu'il soit trop tard, il est trop tard pour réveiller ces gens qui de toutes manières préféreront "se vider le cerveau", car ils ont "une pensée trop complexe" et qu'ils "en ont rien à faire du reste", je pense qu'il n'y a rien à ajouté, ces gens sont des lobotomisés du bulbe, ils ne pensent plus par eux-même, la violence de la société les obligent à s'évader, à se soumettre au dicdact de la sainte croissance, au dicdact du marché et de la sainte
productivité infinie, ils ne réfléchissent plus, en fait ils ne prennent plus le temps de le faire.

En conclusion il faut continuer de se battre via l'information, la révélation  des scandales, l'éveil des consciences, mais en fait quand on y réfléchit un peu on s'aperçoit qu'il est quand même bien plus simple de se soumettre au système et d'éteindre son cerveau, alors est-ce une cause perdue ? est-ce que l'humanité court à sa perte ? 

La réponse est qu'il y a de grande chance que nous sombrions dans la plus profonde des stupidités, la plupart des grands chercheurs, scientifiques, politiciens, ingénieurs et génies du siècle passé disparaissent ou vont disparaître , que nous reste-il de ce que nous avions construit ? La société de la connaissance, du savoir et de l'intelligence s'effondre pour laisser place à une barbarie, une sauvagerie de l'ignorance, de l’illettrisme, de la stupidité aveugle.

Avons-une ne serait-ce qu'une chance d'inverser la tendance de cette courbe ? Je l'ignore, mais de nos jours les polymathes se font rares, qui lit encore 100 livres par mois ? QUI n'en lit ne serait-ce 1 seul par mois ???

C'est une catastrophe, tous les domaines sont vérolés par l'incompétence et la débilité profonde, c'est un désastre et on nous vend du pain et des jeux pour masquer la décadence et la violence ambiante, triste époque que la notre.

 

Rarement, il m'a été donné de voir quelqu'un qui a encore une certaine lucidité sur notre monde contemporain.

Le seul point positif de cette coupe gagnée, c'est que l'espace d'un très court instant, des gens d'horizons différents et d'opinions différentes, ont su faire fi de leurs différences pour s'unir de manière indifférenciée en tant que Nation. Et qu'ils ont eu le sentiment d'être heureux.

Mais il est plus que regrettable, il est navrant, que pour des causes autrement plus importantes, tous ces gens ne sachent pas s'unir. S'il sont "unis" ici, c'est seulement hélas pour des raisons passionnelles et émotionnelles, ce qui montre l'état psychologique d'aliénation de la population française. Ce sont des enfants. Pour le football oui, mais pour sauver leur sécurité sociale, leurs services publics, le droit du travail, et la France même, non.

Nous sommes en train d'involuer, c'est à dire le contraire de l'évolution. Il y a un micro-éveil d'une minorité d'individus, notamment grâce à Internet, mais la cybertronique et l'instruction contemporaine pitoyable sont en train de faire régresser la jeunesse, d'anéantir psychiquement les nouvelles générations.

Comme vous l'avez dit si justement, "les faibles d'esprit se sont reproduits en masses et maintenant nous sommes une minorité".

Nous allons vers le pire. Nous allons descendre de plus en plus. Et à chaque fois que nous penserons avoir touché le fond, nous découvrirons avec horreur ensuite qu'il n'y en a pas : il n'y a aucune limite aux forces dégénératives du Mal et de la perversité, si ce n'est celle du Ciel de mettre un terme à cette civilisation de vipères.

Je ne dis pas qu'il n'y aura pas encore des jours heureux, mais que ceux-ci sont comptés, et que l'inexorable pire arrive. Et il va être multiforme, effroyable, et épouvantable.

En complément sur Football :

En complément sur Vox Plebiea :

En complément sur peuple :

   

Dimanche 15 Juillet 2018 - News # 9785 

Football :

On a gné gné, ♫

On a gné gné, ♫

On a, On a, On a gné gné ! ♫  

Un veau d'or, adulé par des veaux...

Les seuls gagnants dans cette histoire sont ceux qui en tirent des fortunes, à commencer par la FIFA.

Et vous savez quoi ? Ceux qui crient "On a gné gné !" sont ceux qui en réalité payent et permettent ces fortunes... Ils sont donc des perdants, tout en étant convaincus d'être des gagnants. 

Le seul point positif de cette histoire, c'est que l'espace d'un très court instant, des gens d'horizons différents et d'opinions différentes, ont su faire fi de leurs différences pour s'unir de manière indifférenciée en tant que Nation. Et qu'ils ont eu le sentiment d'être heureux.

Il est plus que regrettable, il est navrant, que pour des causes autrement plus importantes, tous ces gens ne sachent pas s'unir. S'il sont "unis" ici, c'est seulement hélas pour des raisons passionnelles et émotionnelles, ce qui montre l'état psychologique d'aliénation de la population française. Ce sont des enfants. Pour le football oui, mais pour sauver leur sécurité sociale, leurs services publics, le droit du travail, et la France même, non.

En complément sur football :

       

Dimanche 8 Juillet 2018 - News # 9651 

Turquie : à la veille de sa prestation de serment, Recep Tayyip Erdogan limoge 18 000 fonctionnaires. Voir [ici] ().

Lui, il ne rigole pas... Et ces gens perdent leurs droits à la retraite et à la sécurité sociale... 

En complément sur Turquie :

En complément sur Erdogan :

     

Mercredi 4 Juillet 2018 - News # 9548 

La République en marche (LREM) veut-elle remettre en cause la sécurité sociale en France ? Voir [ici] ().

C'est grave.

L'offensive contre la sécurité sociale a commencé, et elle va se faire par la méthode des petits pas pour rester la plus discrète possible.

En complément sur LREM :

En complément sur sécurité sociale :

     

Vendredi 1er Juin 2018 - News # 8822 

Des médecins corrompus fournissent à des migrants clandestins de faux certificats médicaux dans le but de faire un maximum de pognon et de leur permettre d'obtenir frauduleusement un titre de séjour en France :

Une escroquerie qui coûte des millions d'euros pour l'État Français...

"Plus de 80.000 consultations bidons à son actif" dit le reportage. On devrait objectivement pendre cette médecin en place publique...

Scandaleux.

Quand à la statistique de fin disant que deux tiers des demandes de soins de personnes étrangères sont acceptées, cela rend cette affaire doublement scandaleuse : il y a des français qui dorment et meurent dans la rue, il est donc inconcevable de dépenser de l'argent pour soigner des étrangers pour venir en France (ou pas), à fortiori quand les comptes de la sécurité sociale sont exsangues. On marche sur la tête...

En complément sur escroquerie :

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

En complément sur migrants :

En complément sur scandale :


Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8483 

Spoliation des citoyens au profit d'intérêts privés : Engie et ses très chers actionnaires : depuis 2009, Engie a versé 27,55 milliards d’euros de dividendes. Voir [ici] ().

Pour mémoire, Engie est anciennement GDF Suez...

En clair : les français sont rackettés par Engie qui distribue cette manne aux actionnaires.

Vous vous rendez comte des sommes ?

Elles pourraient servir à la collectivité : par exemple supprimer l'impôt sur le revenu des plus pauvres et de la classe moyenne. Pour mémoire, le total du produit de l'impôt sur le revenu est de 41 milliards d'Euros. Et chose ironique, le service de la dette est aussi de 41 milliards d'Euros. Et après, il y a encore des cons qui pensent que l'on paie des impôts pour construire des routes et des hôpitaux...

Bref, comme vous pouvez le constater, il existe des solutions relativement faciles à mettre en oeuvre pour sortir le peuple de sa misère, et assurer à tous une existence décente. En plus, cela vivifiera considérablement l'économie, apportera du chiffre d'affaire aux entreprises, fera baisser le chômage, augmentera le volume des cotisations ce qui réduira le déficits de la sécurité sociale, augmentera le volume de TVA collectée ce qui réduira le déficit budgétaire de l'État, etc, etc., etc...

Enculés de traîtres et d'incapables de politiciens de merde !

En complément sur spoliation :

En complément sur dividende :

En complément sur actionnaire :

   

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5056 

Comment la gauche déforme la réalité : le cas Simone Veil, l'avortement, et la manif pour tous :

SYNOPSIS :

La gauche ne soutient pas la véritable Simone Veil. Elle a érigé une FIGURE de Simone Veil sur laquelle elle projette son idéologie progressiste de telle sorte que l’opinion publique CONFONDE les deux. A-t-on interrogé Simone Veil, récemment, sur la politique mise en place pour l'IVG ? Surtout pas ! La gauche garde ses propos de 1974, tronqués et déformés, accolés à une photo à l’Assemblée : l’histoire est écrite. Les propos réels de Simone Veil ne correspondent pas à la pratique actuelle de l'IVG. Même technique de la part des média pour couvrir un acte gênant de Simone Veil : sa participation à La Manif Pour Tous, afin de défendre la famille traditionnelle. Afin de conserver intacte la Simone idéologique, brandie comme un étendard pour porter sa bonne parole, la gauche prétend alors qu’elle n’avait plus toutes ses facultés mentales et qu’elle a été forcée de défiler par son mari… Mise en lumière d’un procédé de manipulation et de falsification du réel utilisé de manière récurrente par le système.

ABSTRACTION SIMONE VEIL : COMMENT LA GAUCHE A FALSIFIÉ SA PENSÉE RÉELLE :

Lors du débat précédant son adoption, la loi Veil (promulguée le 17 janvier 1975) se voulait provisoire, le temps de trouver une autre solution. Elle interdisait « l'incitation à l'avortement par quelque moyen que ce soit car cette incitation reste inadmissible ». Simone Veil souhaitait sa légalisation afin de le contrôler mais elle demeurait dans l’optique de toujours en « dissuader la femme ». Que l’on soit d’accord ou non avec Simone Veil relève d’un autre sujet. Ce qu’il convient ici de démontrer est le processus de falsification de sa pensée originelle. La gauche a érigé un véritable “mythe Simone Veil.

Que de changements, depuis ! L’avortement a été « modernisé » en 2001 : il est devenu un « droit ». En 2014, la « condition de détresse de la femme enceinte » a été supprimé. Le 17 février 2017, le Parlement adopte le « délit d’entrave numérique à l’IVG » : est désormais puni par la loi le fait d’informer les femmes afin de leur proposer une autre solution et les dissuader d’avorter. 225 000 avortements sont pratiqués chaque année. Quel progrès ! Que dirait Simone Veil ? Malheureusement, ses propos n’ont pas été recueillis. Elle est morte aujourd’hui, vendredi 30 juin 2017. Et l’IVG –le terme « novlangue » qui dissimule mieux la réalité sous le paravent médical- est désormais anonyme, gratuit, libre et remboursé par la Sécurité Sociale. Quel progrès ?...

Il s’agit même d’un « Droit fondamental », soit un Droit de l’Homme, la catégorie de Droit la plus sacrée pour la République des Lumières. En jargon juridique, il s’agit d’un Droit garantit par l’Etat dit Etat de Droit, car pour protéger les citoyens du pouvoir arbitraire, il se soumet également à ces règles de droit. Parmi les lois, certaines ont une valeur supérieure à d’autres : les lois constitutionnelles. Depuis 1958, les Droits fondamentaux sont inclus dans le bloc de Constitutionnalité (Préambule de 1946, DDCH, etc.) ce qui leur donne une place privilégiée par rapport aux lois ordinaires. La Constitution, qui comprend ce bloc, prévaut désormais sur les lois. Mais elle intègre aussi des normes adoptées lors de la ratification de Conventions européennes ou internationales, qui sont transposées dans le droit national. L’Etat est donc soumis à ces Droits fondamentaux et aux autres Conventions internationales ratifiées par la France.

Il faut savoir que l’article 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne remet aucunement en cause le “droit à l’avortement” :

Art. 2 – Le droit à la vie : « Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, [sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Les dispositions de cet article s’entendent dans un « sens étroit ». Seul « le droit de toute personne à la vie » est protégé par la loi. Or, la loi ne considère pas le fœtus comme une « personne ». Pour avoir des droits, il faut posséder une personnalité juridique : elle apparaît dès l’instant où l’être humain naît « viable et vivant ». La vie du fœtus n’a donc pratiquement aucune protection juridique, même à 8 mois de grossesse. Dans son arrêt rendu le 10 avril 2007, la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclare donc sans surprise que « l’Art. 2 de la Conv. EDH qui protège le droit à la vie ne protège pas l’embryon ».

Hisser l’avortement au rang de « droit fondamental » revient à interdire toute remise en question de la pratique, parce que l’on touche ici à un principe sacré pour l’idéologie de gauche, en ce qu’il constitue le fondement de la société régénérée.

Non seulement l’acte d’amour est dissocié de la mise au monde d’un enfant –je préfère ces termes aux froids et mécaniques mots de « sexe » et de « procréation »- mais l’enfant, fruit d’un amour entre un homme et une femme (cette réalité, vous le savez, est remise en question !), se voit chosifié. Le citoyen a donc le « droit fondamental » (c’est-à-dire que personne ne peut s’y opposer, pas même l’Etat) de s’en débarrasser. Pour rappel, la liberté, pour la gauche, consiste à obéir à l’idéologie sacrée (République) tout en se croyant libre d’accomplir sa propre volonté, parce que le citoyen (créature) a reçu l’éducation nécessaire pour vouloir la volonté de la République (le seul bien possible). A ce seul prix, il est libre de jouir conformément aux pratiques de la société nouvelle, et de s’exprimer, parce qu’il ne remettra jamais cette idéologie en cause. Il ne pourra pas transgresser ses « valeurs » (morales) sous peine de péché mortel (voir mon précédant article).

Ce « droit fondamental » consacre en réalité le divorce entre le matériel et le spirituel : les voici présentées comme deux sphères étrangères l’une à l’autre, n’ayant aucun lien, aucun rapport. L’âme du fœtus est niée en ce qu’il devient une simple matière en formation. Or, « un corps et une âme », deux éléments indissociables avant la mort, caractérisent précisément la nature de l’être humain créé par Dieu. Cette négation de la nature humaine à la fois ancrée dans le matériel (dans sa chair, sans la Terre) et le spirituel (par son âme, son essence), qui en faisait ainsi un « homme complet » pour reprendre le mot de Marcel De Corte, s’avère nécessaire pour mettre en place le règne de « l’Homme nouveau » (Jacobin). Il fabrique ou interrompt lui-même la vie. L’Homme-Dieu se retourne contre Dieu, de la même manière que Satan se rebelle contre son créateur pour ériger une partie de lui-même en dieu ainsi que l’explique Marcel De Corte. Toutes les limites biologiques, qui rattachaient l’homme à sa nature, doivent être abolies. Cela vous explique la raison de l’anti-Catholicisme de la République dite française. C’est le « progrès » ! Ou plus justement, le progressisme de la gauche (terme adéquat et idéologique, le nom de « progrès » étant en réalité novlangue car il recouvre une réalité autre que son sens original). Corollaire de l’anthropocentrisme, le progressisme vise en réalité à abolir toute limite biologique, tout ordre naturel, toute attache au spirituel (à Dieu). Plus l’Homme nouveau (dit moderne) est coupé de Dieu, plus il devient esclave de l’homme...

L’exemple de l’IVG corrobore ainsi l’infinie radicalisation de la gauche : pour un homme du Moyen Âge, le sans-culotte paraitrait très « moderne », mais il semblerait complètement « rétrograde » en comparaison d’un homme né au XXIème siècle. De la même manière, Simone Veil fut « révolutionnaire » en son temps. Presque quarante ans après, elle passerait sans doute comme « conservatrice » ou périmée. Qu’importe, la pensée de gauche a une mémoire sélective. Elle vit dans une dimension abstraire et imaginaire, peuplée de fantômes. Elle brandit toujours le nom de l’abstraction Simone Veil comme un étendard dès qu’il est question d’IVG. Qu’importe la pensée réelle de cette militante. La gauche est spécialiste de la falsification du réel. Elle le déforme, elle reprend à son compte tout ce qui peut servir son idéologie. Elle a besoin, ainsi, de falsifier constamment les évènements, d’opérer un tri sélection, et de manipuler les esprits... parce que le naturel reviendrait au galop.

Virginie Vota.

L’idéologie, c’est toujours de la merde, une prison pour le mental, de la manipulation de l’opinion publique, du mensonge patenté et officialisé.

À fortiori pour l’idéologie de gôche..., qui s’avère encore plus dangereuse parce-que drapée dans un soi-disant "progressisme" alors que, bien souvent, il s’agit d’une régression, et même parfois d’une dégénérescence, d’une involution, comme tout ce qui touche aux "droits" LGBT.

L’idéologie empêche les gens de penser par eux-mêmes, et contient les germes du négationnisme et du révisionnisme  : nier les faits pour réécrire l’histoire dans un but manipulation des foules.

Le cas Simone Veil en est un exemple, de même que le cas Jean-Luc Mélenchon (Voir cette [vidéo] ()), un chantre du négationnisme et du révisionnisme.

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur gauche :

   

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4925 

 Attention danger pour les peuples ! :


L’accord top secret qui doit dépecer les services publics :
 

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS - NDR : ou TISA en anglais) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/ ()

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger.

Source : le journal l'Humanité ().

Le but final est de détruire les États, de les rendre impuissants face au marché. Ce sont, en fin de compte, les sociétés privées et les multinationales qui vont faire leur loi. Les peuples ne pourront plus rien faire car la puissance publique sera rendue impuissante, paralysée, sans aucun recours légal contre elles.

C'est très très grave !

Nos politiciens sont des traîtres, je l'ai toujours dit...

En complément sur service public :

En complément sur danger :

En complément sur grave :

   

Lundi 29 Mai 2017 - News # 4371 

Quand Marlène Schiappa, secrétaire d’État du gouvernement Macron d'Edouard Philippe, expliquait comment frauder la sécurité sociale : dans son ouvrage "Maman travaille", elle explique comment obtenir des congés pathologiques après une maternité :

C'est la même conne qui nous expliquait récemment que "La France se porterait mieux en interdisant la messe à la télé"... On remplace la messe par une émission LGBT Marlène ?

Une femme lamentable, dont on se demande comment elle a pu être nommée dans un gouvernement.

En complément sur Marlène Schiappa :

En complément sur Macron :

En complément sur Edouard Philippe :

En complément sur la fraude :

 

 


Dimanche 28 Mai 2017 - News # 4366 

Néolibéralisme : quand la santé devient un marché, les patients se transforment en consommateurs et les médecins en prestataires :

Un extrait tout à fait édifiant de l'excellent documentaire « La Sociale », visible dans son intégralité, [ici] ().

En complément sur sécurité sociale :

En complément sur médecine :

En complément sur le libéralisme :

   

Dimanche 6 Décembre 2015 - News # 1166 

État d'urgence : le gouvernement socialiste s'enfonce un peu plus dans le fascisme : les services du ministère de l'Intérieur envisagent de nombreuses mesures pour renforcer une nouvelle fois la sécurité au détriment des libertés, comme notamment :
- Coupure obligatoire de tout réseau Wi-Fi ouvert,
- Blocage des réseaux d'anonymisation comme Tor,
- Fourniture des clés de chiffrement des messageries.
Voir [ici] (). Ils sont devenus fous ! À un moment, je me suis demandé (c'est un peu dément je le conçois, mais cette idée m'est venue de façon étrange) si que ce qui se passe en France n'est pas une expérience sociale préparatoire du Nouvel Ordre Mondial pour instaurer progressivement la dictature en Europe,. comme ils ont fait aux États-Unis après les attentas du 11 Septembre 2001. Parce-que là, c'est en train de devenir dingue, et on prend clairement le chemin d'un État totalitaire et fasciste... Ça devient de plus en plus inquiétant.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .