Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

29 News

Dimanche 13 Octobre 2019 - News # 21238 

Table ronde de l'Université d'Automne 2019 : Le monde est-il au bord d’une crise économique et financière majeure ?

Les intervenants :

Vincent BROUSSEAU
Diplômé de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud et titulaire de deux doctorats, l’un en mathématiques de Panthéon-Sorbonne et l’autre en économie de Paris-Dauphine.  Après avoir travaillé dans une grande banque d’affaires française, il a travaillé pendant 15 ans à la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort, et notamment pendant six ans au service de la politique monétaire. Ayant peu à peu réalisé l’erreur historique et l’impasse technique que constitue la monnaie européenne, il a adhéré à l’UPR puis s’est résolu à démissionner de la BCE pour mettre ses actes en conformité avec ses pensées.  Tête de liste UPR (circonscription Massif Central-Centre) aux élections européennes de mai 2014, il est actuellement responsable national de l’UPR en charge de l’euro et des questions monétaires.

Philippe BÉCHADE
Analyste financier français, analyste technique et arbitragiste de formation, rédacteur en chef à la chronique Agora, chroniqueur économique sur BFM depuis 1996, rédacteur de la lettre économique Pitbull. Il a une formation en droit à l’université Paris Ouest Nanterre. Il a été responsable produits dérivés à Fidinvest de 1989 à 1993.  Il a créé avec Jacques Meaudre le fil d’actualités économiques commentées cerclefinance.com. Il fut l’un des tout premiers « traders » en France (il fut parmi les 40 premiers traders à avoir un agrément sur les marchés dérivés). Il est également formateur de spécialistes des marchés à terme. Il est considéré comme un analyste « hétérodoxe », comme Olivier Delamarche dont les analyses sont assez proches, bien que Philippe Béchade soit plus proche d’une tendance social-démocrate (opposition aux paradis fiscaux, critique de l’ultralibéralisme américain, exigence d’un meilleur équilibre entre capital et travail).  En juin 2014, il a été nommé président du think tank Les Econoclastes.

Charles SANNAT
Diplômé de l’Ecole supérieure du commerce extérieur (ESCE) et du Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS). Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis « manager » au sein du Groupe Altran – Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance).  Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d’affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d’AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son blog personnel « contrarien » disponible à l’adresse https://insolentiae.com. Il enseigne l’économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l’actualité économique.

Charles GAVE
Né le 14 septembre 1943, à Alep (Syrie), Charles Gave est le fils de Pierre Gave, rallié à la France Libre en août 1941 après les combats en Syrie, et condamné à mort par contumace par le régime de Vichy.  Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Toulouse (promotion 1967), il obtient une bourse de l’université de Binghamton aux États-Unis, dont il sort avec un MBA de finance et gestion.  Essayiste, financier et entrepreneur, il a consacré sa carrière à la recherche économique, dont il a fait son métier en créant Gavekal, une société de conseil en allocation d’actifs aux gérants de fonds.  Il est l’auteur de plusieurs essais économiques, où il partage la synthèse de sa recherche économique et de son expérience de financier. Dans ses écrits, Charles Gave annonce notamment la fin du modèle de l’État-providence et la faillite de l’euro.  Rencontrant du succès sur Internet, Charles Gave se décrit comme un libéral-conservateur.

L’animation et la modération du débat sont effectuées par Jacques CHEVALLIER, qui a fait toute sa carrière comme banquier, et notamment banquier d’affaires.  Aujourd’hui jeune retraité et libre de ses propos, fidèle adhérent de l’UPR depuis 2014, il est actuellement adjoint de délégation de l’UPR pour la 6e circonscription des Yvelines.

J'en ai visionné à ce jour 50% et c'est passionnant.

Mais quel système de merde que le système financier... Et ce n'est qu'un tout petit aspect. Quelle complexité... Et tout ça juste pour spéculer. Ahurissant.

En complément sur Vincent Brousseau :

En complément sur Philippe Béchade :

En complément sur Charles Sannat :

En complément sur Charles Gave :

En complément sur crise :


Dimanche 13 Octobre 2019 - News # 21224 

Table ronde de l'Université d'automne 2019 de l'UPR avec François Asselineau : Où en est le Brexit, 26 jours avant la date fatidique ?

Les intervenants

Lucy HARRIS 
s’est engagée pour la première fois en politique lors du référendum de 2016, en militant ardemment pour le Brexit, expliquant que l’Union européenne était une structure corrompue et non démocratique. Elle a fondé « Leavers of London », une association permettant de fédérer les supporters du Brexit à Londres sans cesse vilipendés pour leurs opinions. Au vu du succès rencontré, elle a ensuite fondé « Leavers of Britain » pour en étendre l’action au Royaume-Uni. Lucy Harris a été candidate du Parti du Brexit lors des élections européennes de 2019, en tant que deuxième de liste, juste après Nigel Farage lui-même, et a été élue députée européenne.

John LAUGHLAND 
est un universitaire et un écrivain conservateur eurosceptique britannique qui écrit sur les affaires internationales et la philosophie politique. Docteur en philosophie de l’Université d’Oxford, John Laughland a étudié à l’Université de Munich et a été maître de conférences à la Sorbonne et à l’Institut d’études politiques de Paris. Il est également titulaire du diplôme français de post-doctorat « Habilitation » pour ses travaux sur la souveraineté dans les relations internationales. Il a publié des articles dans The Guardian, The Mail on Sunday, The Sunday Telegraph, The Spectator, Brussels Journal, The Wall Street Journal, Revue nationale, The American Conservative et Antiwar. Il était jusqu’en 2008 directeur européen de la Fondation européenne, un groupe de réflexion eurosceptique présidé par le député Bill Cash. De 2008 à 2018, il a été directeur des études à l’Institut de la démocratie et de la coopération de Paris, dirigé par Natalia Narochnitskaya, historienne russe et ancienne députée de la Douma d’État. En 1997, il a publié un ouvrage (The Rotten sources) sur les origines non démocratiques de l’idée européenne, critique dans laquelle il affirme que l’Union européenne partage une affinité idéologique avec le fascisme, le nazisme et le communisme, notamment son rejet de l’État-nation.

Charles GAVE 
Né le 14 septembre 1943, à Alep (Syrie), Charles Gave est le fils de Pierre Gave, rallié à la France Libre en août 1941 après les combats en Syrie, et condamné à mort par contumace par le régime de Vichy. Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Toulouse (promotion 1967), il obtient une bourse de l’université de Binghamton aux États-Unis, dont il sort avec un MBA de finance et gestion. Essayiste, financier et entrepreneur, il a consacré sa carrière à la recherche économique, dont il a fait son métier en créant Gavekal, une société de conseil en allocation d’actifs aux gérants de fonds. Il est l’auteur de plusieurs essais économiques, où il partage la synthèse de sa recherche économique et de son expérience de financier. Dans ses écrits, Charles Gave annonce notamment la fin du modèle de l’État-providence et la faillite de l’euro. Rencontrant du succès sur Internet, Charles Gave se décrit comme un libéral-conservateur.

Owen PATERSON 
Né le 24 juin 1956, Owen Paterson est un responsable politique du parti conservateur britannique. Élu pour la première fois en tant que député du North Shropshire aux élections générales de 1997, il a été nommé au cabinet fantôme de David Cameron en 2007 en tant que secrétaire d’État fantôme pour l’Irlande du Nord. Lors de la formation du gouvernement de David Cameron en 2010, il est nommé secrétaire d’État pour l’Irlande du Nord, poste qu’il occupe jusqu’à sa nomination comme secrétaire d’État à l’Environnement, à l’Alimentation et aux Affaires rurales de 2012 à 2014, toujours dans le gouvernement Cameron. Depuis lors, il est plus connu comme l’un des principaux partisans du Brexit et l’un des critiques les plus fermes de l’Union européenne. En 2014, il a créé et est devenu président de « UK 2020 », un groupe de réflexion de droite basé à Westminster. En 2016, Owen Paterson est devenu membre du conseil consultatif politique de l’association « Leave Means Leave », qui veut faire respecter le vote des Britanniques lors du référendum de juin 2016.

Non évalué.

En complément sur Brexit :

       

Samedi 4 Mai 2019 - News # 17118 

Répression des Gilets jaunes : un manifestant condamné après avoir crié «CRS SS». Voir [ici] ().

Un rengaine en vigueur depuis Mai 68.

Pas de quoi en faire un plat.

C'est donc du n'importe quoi.

La France glisse lentement vers Vichy comme je l'ai annoncé. Et le pire est à venir. D'autres choses, d'autres problèmes arrivent... ^^

En complément sur répression :

En complément sur CRS :

     

Jeudi 25 Avril 2019 - News # 16846 

Violence policière : Un policier menace Jérôme Rodrigues de crever l'oeil qui lui reste. Voir [ici] ().

Il y a vraiment des abrutis malveillants dans la police française, c'est consternant.

Cette période est idéale pour comprendre comment Vichy a été possible.

En fait, on en est jamais sorti, mais c'était très fortement atténué et, dès lors, presqu'imperceptible.

La France a toujours eu un relent sécuritaire vichyste rampant, mais les conditions extérieures ne permettaient pas ses diverses expressions au grand jour. Plus on s'écarte des conditions "normales", plus cette tendance de fond s'exprime.

Et je vous fait une prédiction : si la situation continue à se dégrader, bientôt on assistera en France à des mauvais traitements et même à de la torture. Et hélas non, je n'exagère pas : rappelez vous ce qui s'est passé en Algérie.

Tout dépend du contexte : le contexte fait jaillir les travers psychologiques cachés. Lorsque la situation économique et sociétale est bonne, la société nous apparaît "démocratique" et agréable. Lorsque des tensions apparaissent, le vrai visage du pays commence à émerger progressivement, dévoilant toute sa laideur. Et bien, nous entrons dans des temps vraiment laids si collectivement nous ne parvenons pas à construire une transition douce (avec quelqu'un comme François Asselineau ou un système démocratique à la Étienne Chouard).

Ainsi, tous ceux qui empêchent l'instauration d'une transition douce participent activement à la manifestation inévitable de la violence, et par réaction, au retour de Vichy.

En complément sur violence policière :

En complément sur Jérôme Rodrigues :

     

Vendredi 15 Février 2019 - News # 15065 

 

Gilets Jaunes, une super-idée pour niquer les policiers et le gouvernement : la kippa !

Et oui, vous imaginez : "Les forces de l'ordre tirent sur des juifs !" ou "Antisémitisme d'État et régime de Vichy ça recommence ! : des policiers arrêtent des juifs !"

Et, en plus, personne ne vous accusera d'être antisémite : vous êtes juifs ! 

Une marée humaine de Gilets Jaunes avec une kippa sur la tête : quel spectacle ! Une astuce IMPARABLE ! 

Bon moi, en attendant, je pars me monter un business de vente de kippas : y'a une masse de blé à se faire avec les Gilets Jaunes ! 

[MAJ du 20 Février 2019]

  1. L'image ci-dessus est une photographie d'un certain Pascal Olivier Chiron, que j'ai trouvée sur Facebook. Je précise cela, car il y a des personnes qui ont cru que c'était moi...
  2. Aux demeurés qui ont perdu le sens du discernement, il s'agit d'un post humoristique. Il est quand même assez triste que je sois obligé de le mentionner, alors même que tout le post est clairement une suite de vannes.
    Conclusion : il y a, dans notre société, plus de Madame et Monsieur premier degré qu'on croit... C'est quand même assez inquiétant. ^^

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur kippa :

En complément sur astuce :

En complément sur idée :

 

Vendredi 15 Février 2019 - News # 15061 

La France devient-elle fascisante ? Allocution de François Asselineau - 15 Février 2019 :

Une petite synthèse de quelques dérives totalitaires, dictatoriales, et fascistes, du nouveau régime de Vichy de la Macronnie.

À voir !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur fascisme :

     

Vendredi 15 Février 2019 - News # 15048 

Dictature rampante du nouveau régime macronien de Vichy : Un jeune homme de 20 ans a été interpellé pour avoir diffusé sur Facebook des manifestations de Gilets jaunes non-déclarées. Voir [ici] ().

Ça devient complètement ahurissant et démentiel. 

Ils ont pété un câble au gouvernement, ou alors ce sont des crypto-fascistes. Je penche franchement en faveur de la deuxième hypothèse..., Christophe Castaner et Laurent Nuñez en étant deux beaux spécimens...

Et bientôt l'usage de la torture dès que le coup d'État et des morts auront eu lieu (et ce n'est pas une blague).

En complément sur dictature :

En complément sur Vichy :

En complément sur Facebook :

   

Vendredi 15 Février 2019 - News # 15044 

Coup d'État militaire en France : Un Gilet jaune controversé évoque «des paramilitaires prêts à faire tomber le gouvernement». Voir [ici] () et [là] ().

Personnellement, s'ils passent à l'action, et nous débarrassent de ces connards vichystes malfaisants, pour redonner la démocratie au peuple, je ne suis pas contre... 

J'ai hâte de voir ça...

En complément sur coup d'État :

       

Mercredi 13 Février 2019 - News # 15004 

Menace sur la liberté d'expression : «Jean-Michel Blanquer veut imposer un délit d’opinion»: le cri d’alarme d’un enseignant.  Voir [ici] ().

Il a raison.

C'est une dérive totalitaire insupportable, une restriction des droits des gens à s'exprimer librement. Aucune tête ne doit dépasser, aucune critique n'est autorisée.

Le régime de Vichy : on y vient lentement mais sûrement.

En complément sur Jean-Michel Blanquer :

       

Dimanche 10 Février 2019 - News # 14924 

Macron l'enfumeur a niqué le peuple français, et bâti un nouveau régime de Vichy :

Il suffit qu'on change une ou deux choses, et la majorité des êtres humains ne voient plus la nature des choses.

Le fait, par exemple, d'une fête de la musique à l'Élysée où des travestis dansent sur le perron du palais présidentiel est certes un signe de dégénérescence, mais masque le caractère dictatorial et répressif du régime.

Comme le décrit si bien George Orwell dans "1984", la plèbe pourra consommer de la pornographie et du sexe autant qu'elle le souhaite..., ce qui ne l'empèche pas d'être écrasée par un régime dictatorial qui pratique une répression féroce.

Le fascisme évolue, il est mutant, c'est un fascisme 2.0 qui a su évoluer, un smart fascisme libéral libertaire, et économiquement profondément néolibéaral. Rien à voir avec les images historiques, d'un fascisme fantasmé aujourd'hui qui ne se reproduira, il faut le comprendre, que sous une forme différente, mutée, intelligente, plus sournoise et dangereuse encore.

Regardez les députés LREM : ce sont de petits soldats, bien idiots et disciplinés, complètement hypnotisés, qui votent comme un seul homme. Ce n'est plus le débat démocratique, la manifestation de la conscience en chaque député, mais une armée aux ordres qui sert de chambre d'enregistrement aux ordres du Prince, et de son gouvernement tyrannique dont Christophe Castaner et Laurent Nuñez sont les kapos malfaisants.


Samedi 9 Février 2019 - News # 14887 

Le petit dictateur Emmanuel Macron : « Moi je ne veux plus de l’anonymat sur les plateformes internet ». Voir [ici] ().

Franchement, ça devient inquiétant, au point que ce gouvernement ressemble de plus en plus à un nouveau régime de Vichy...

En complément sur anonymat :

En complément sur Internet :

En complément sur Macron :

   

Vendredi 8 Février 2019 - News # 14853 

Élections européennes : LREM lance un comité anti-Rassemblement national. Voir [ici] ().

Décidément, LREM est un ramassis de jolis démocrates...

C'est de pire en pire.

Il est ironique de constater dans les faits que LREM est en réalité un gouvernement proto-fasciste, proche du régime de Vichy, et qu'il prétend lutter contre une supposée extrême droite. Ça devient dément. 

En complément sur LREM :

       

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14805 

Pneus crevés et voitures vandalisées : la préfet de l'Ardèche Françoise Souliman prise à partie par des "gilets jaunes" à Aubenas. Voir [ici] ().

Pour le moment, c'est bon enfant, mais la situation devait se durcir au point où il y ait plus de blessés, de mutilés, et d'injustices, la vie de certains sera directement menacée.

Il faut dire que Macron, Christophe Castarner, et Laurent Nuñez, déconnent grave sur les droits des gens et les libertés, et que nous sommes proche d'un nouveau régime de Vichy.

Qui smème le vent récolte la tempête...

En complément sur gilet jaune :

En complément sur préfet :

En complément sur vandalisme :

   

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14803 

La rencontre entre des Gilets jaunes et Luigi Di Maio est une «provocation inacceptable» pour Paris. Voir [ici] ().

J'aime bien cette Italie rebelle qui fait chier la macronie vichyste...

En complément sur Italie :

En complément sur Gilet Jaune :

     

Lundi 4 Février 2019 - News # 14723 

La France reconnaît Juan Guaido comme «président en charge» du Venezuela. Voir [ici] ().

Pour un régime vichyste, ça se comprend de reconnaître un type qui s'autoproclame président...

Ahurissant !

En complément sur Venezuela :

En complément sur Juan Guaido :

     

Samedi 2 Février 2019 - News # 14680 

Gilets Jaunes : Une très bonne intervention de Gilbert Collard : «La loi anti-casseurs est une loi fasciste» - LCI, 31 Janvier 2019 :

Au point que Gérard Miller le regarde, défait, sans ne savoir quoi lui répondre... 

Effectivement, les vrais fascistes en France sont les Antifas et une partie de ce gouvernement qui prend de plus en plus des tournures du régime de Vichy.

En complément sur Gilbert Collard :

En complément sur casseur :

En complément sur fascisme :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Vichy :


Samedi 2 Février 2019 - News # 14673 

 

Macron déclare que la démocratie suisse « n’est pas du tout un exemple ». Voir [ici] ().

En clair, Macron dit aux Gilets Jaunes et aux Français : "Allez vous faire foutre avec votre Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), je ne l'instaurerais pas, ni aucun système plus démocratique".

La guerre est donc déclarée entre le peuple et ce fasciste et son nouveau régime de Vichy !

En complément sur Macron :

En complément sur démocratie :

En complément sur Référendum d’Initiative :

En complément sur Vichy :

En complément sur Suisse :


Vendredi 1er Février 2019 - News # 14660 

Fin de l'anonymat sur Internet : Trois députés LREM se prononcent pour la pièce d'identité sur Twitter... Voir [ici] ().

Voilà où l'on en arrive dans ce nouveau régime de Vichy sauce macronienne...

Décidément, les députés LREM sont des flèches...

En complément sur LREM :

En complément sur Twitter :

En complément sur anonymat :

   

Jeudi 31 Janvier 2019 - News # 14647 

Gilets Jaunes : Yves Calvi, l'un des kapos imbéciles et aveugle du nouveau régime de Vichy :

SYNOPSIS :

Il ne décolère pas, Yves Calvi. Semaine après semaine, le présentateur de L'info du Vrai (Canal+) multiplie les sorties au vitriol contre le mouvement des Gilets jaunes. De plateau en plateau, ces dernières  semaines, l'intervieweur s'est emporté tour à tour contre un mouvement où "des pères de familles ultraviolents foutent des pavés sur la gueule des flics", "où l'on coche vraiment toutes les cases : l'homophobie, le racisme, l'antisémitisme, le rejet de l'autre", "avec des fake news et des mensonges sur lesquelles on bâtit de la haine". Ci-dessus, en vidéo, un petit florilège de ses interventions. Quand il ne s'indigne pas du blocage des ronds-points, "entrave à la liberté fondamentale" de circulation, l'intervieweur, entouré de ses indéboulonnables "calvinologues", s'alarme de "l'incroyable procès que l’on fait à nos forces de l'ordre, taxées d'ultraviolence."

Calvi le répète d'un plateau à l'autre, le mouvement des Gilets jaunes "ne serait-il pas une escroquerie intellectuelle ?" Et l'intervieweur d'agiter, au passage,  le spectre d'un financement étranger du mouvement : "Il peut y avoir des mains cachées qui orientent".  A l'appui ? " Moi j'en sais rien je ne vous donne pas une info...", explique Calvi qui répète depuis début janvier que le soutien des Français au mouvement est pour lui "un mystère". 

Source : Arrêt sur images.

Ahurissant.

Ce type est une buse... ^^

Il a RIEN compris !

Franchement, ça fait peur..., et cela montre combien les éditorialistes vivent dans une bulle complètement artificielle, bien au chaud, complètement déconnectés de la réalité. En fait, ce type ne voit des Gilets Jaunes que ce que ses confrères lui montrent : il ne va pas voir par lui-même sur Internet les divers blogs et pages des Gilets Jaunes pour voir les photographies et les témoignages du RÉEL.

Vraiment inquiétant...

En complément sur Yves Calvi :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur kapo :

En complément sur aveugle :

 

Jeudi 31 Janvier 2019 - News # 14631 

Fascisme : nous sommes bien dans un nouveau régime de Vichy : le journal Le Canard enchaîné vient de mettre en lumière les ordres incroyables envoyés par le gouvernement de Macron à des magistrats du Parquet pour contrer les Gilets Jaunes :

___  NEWS EN COURS DE RÉDACTION...  ___


Jeudi 31 Janvier 2019 - News # 14623 

Dérive sécuritaire ? Un député dénonce un «retour sous le régime de Vichy» avec la loi anticasseurs. Voir [ici] ().

En complément sur casseur :

       

Dimanche 13 Janvier 2019 - News # 14226 

Humour et politique : Marlène Schiappa, ma sorcière hystérique Vichyste mal aimée... :

En complément sur humour :

En complément sur Marlène Schiappa :

     

Jeudi 10 Janvier 2019 - News # 14123 

 

Gilets jaunes : la sorcière chiennasse Vichyste (crypto-fasciste) Marlène Schiappa prétend que des « puissances étrangères » aurait « financé les casseurs » :

Une hystérique ultra-dangereuse pour la démocratie !

En complément sur Marlène Schiappa :

       

Dimanche 25 Novembre 2018 - News # 12948 

Gilets jaunes : pour Gérald Darmanin, «c’est la peste brune qui a manifesté sur les Champs-Élysées». Voir [ici] () et [là] ().

Décidément, ce type est une buse...

C'est le propre des faibles et des lâches, notez le bien, de systématiquement invoquer le fascisme, ou Vichy, ou les nazis. C'est de terrorisme intellectuel, un chantage émotionnel qui empêche tout débat. Seuls les minables l'utilisent.

En complément sur Gérald Darmanin :

En complément sur gilet jaune :

     

Mardi 20 Novembre 2018 - News # 12788 

"Le message clair des Gilets jaunes à BHL" - Par Michel Onfray :

À l’heure où la France pauvre et modeste des Gilets jaunes fait savoir ses difficultés à se nourrir, à se loger, à se vêtir et son impossibilité d’offrir des sorties, des loisirs ou des vacances à ses enfants, Carlos Ghosn, grand patron français (mais aussi brésilien et libanais, il a la triple nationalité), se fait arrêter au Japon parce qu’il fraude le fisc… Pauvre chéri : il ne gagnait que 16 millions d’euros par an ! Il lui fallait bien mettre un peu d’argent de côté s’il voulait survivre un peu…

J’y vois un symbole de la paupérisation induite par ce libéralisme que Mitterrand fait entrer dans la bergerie française en 1983 avec les intellectuels médiatiques du moment, Nouveaux Philosophes en tête. Des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, puis des riches de plus en plus riches et de moins en moins nombreux: voilà ce qu’est la paupérisation. L’Empire maastrichtien est la créature des clones de Carlos Ghosn qui paupérisent à tour de bras. Macron est l’un d’entre eux.

Les journalistes des médias dominants clament partout que le message des Gilets jaunes est confus, invisible, illisible, divers, diffus, multiple, contradictoire: non, il ne l’est pas. Il est même très clair : ce que dénoncent les Gilets jaunes, c’est tout simplement cela : la paupérisation.

On le voit dans les reportages, ce peuple-là n’est pas doué pour la rhétorique et la sophistique, la dialectique et la parole. Il dit simplement et clairement des choses simples et claires que les diplômés des écoles de journalisme, de Science Po, de l’ENA ou de Normale Sup ne comprennent pas parce que ça dépasse leur entendement. Ils sont pauvres et l’engeance qui tient le pouvoir, politique, médiatique et économique,  ne sait pas ce que signifie faire manger une famille avec 5 euros par repas. Ils ne le savent pas…

Il est facile de salir ces gens modestes comme le font Libération et Le Monde, L’Obs (avec un article dégoûtant d’un nommé Courage, probablement un pseudonyme…), voire l’inénarrable BHL. « Ces pauvres qui disent qu’ils le sont et qu’ils n’en peuvent plus de l’être, quelle beaufitude, quelle grossièreté, quel manque de manière ! ». Et ces journaux seraient des journaux de gauche ? Qui peut encore le croire ?

« Salauds de pauvres ! » disent Quatremer & Joffrin, Courage & Askolovitch (qui m’inonde de textos insultants en me disant que tout le monde « se fout » de ce que j’écris, sauf lui apparemment…), Xavier Gorce, dessinateur au quotidien du soir & BHL. Car tous souscrivent comme un seul homme à cette saillie qu’on entend dans la bouche de Gabin dans La Traversée de Paris, un film de Claude Autant-Lara, un ancien du Front national version Jean-Marie Le Pen : « Salauds de pauvres ! » Le rideau se déchire enfin!

BHL écrit : « Poujadisme des Gilets jaunes. Échec d’un mouvement qu’on nous annonçait massif. Irresponsabilité des chaînes d’info qui attisent et dramatisent. Soutien à Macron, à son combat contre les populismes et à la fiscalité écolo » (17 novembre 2018). Passons sur la rhétorique du personnage, il y a bien longtemps qu’il ne pense plus et qu’il ne fonctionne qu’aux anathèmes –peste brune, rouges-bruns, poujadistes, fascistes, nazis, staliniens, pétainistes, vichystes, maurrassiens sont ses arguties préférées pour clouer au pilori quiconque ne pense pas comme lui. BHL a le record mondial du point Godwin ! Chez lui l’insulte a depuis longtemps remplacé toute argumentation digne de ce nom. Dans le registre des insultes, on l’a oublié, il y avait aussi: « saddamite »…

C’est le néologisme créé par lui pour insulter Jean-Pierre Chevènement lors de la guerre du Golfe. A cette époque, BHL ne s’est pas fait traiter d’homophobe ! Il est vrai que ses amis dans la presse sont nombreux et qu’il dispose d’un efficace pool qui nettoie le net de ses bêtises en les renvoyant dans les pages invisibles du net –vérifiez en tapant « BHL saddamite Chevènement » sur le net, plus rien, nettoyé… Étonnant! Car dans Bloc-Notes. Questions de principe cinq, page 141 de l’édition du Livre de poche, on peut encore y lire : « Chevènement saddamite et philoserbe ». J’attends que, des Inrocks à Libération, du Monde à France-Inter, on dénonce cette homophobie qu’on m’a prêtée il y a peu parce que, moi, je ne souscrivais pas au doigt d’honneur antillais qui semblait ravir le président de la République, et que je l’ai fait savoir sur le mode ironique. Il est vrai que BHL et l’humour, ça fait deux…

BHL qui fait tant pour qu’on parle de ses livres à chacune de ses parutions voudrait qu’on ne parle pas des Gilets jaunes dans les médias ! Comme si c’étaient les journalistes qui créaient l’actualité…

La pauvreté existe parce qu’on la montre.

Ne la montrons pas,

De cette manière elle n’existera plus.

C’est ainsi qu’on apprend à penser à l’Ecole normale supérieure ! Censurons ces Gilets jaunes à la télévision, demandons à France-Culture comment on s’y prend pour interdire de parole sur les radios du service public, et faisons taire cette racaille populiste, crypto-fasciste, lepeniste, vichyste, pétainiste, nazie –ne nous interdisons rien ! Car quiconque demande du pain pour ses enfants est une ordure populiste bien sûr…

Que BHL soutienne Macron, il n’y a rien là que de très normal. Avec Stéphane Bern et les Bogdanoff, Line Renaud et Philippe Besson, ce qui se faisait de mieux chacun dans son domaine a offert ses courbettes au Prince. Il y en eut de plus malins qui vinrent manger la soupe payée par le contribuable à Bercy, qui servait à préparer la présidentielle. On n’y mangeait pas des repas à cinq euros…  

Enfin, que BHL soutienne « la fiscalité écolo », comme son ami Cohn-Bendit, n’est pas non plus étonnant: il reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. La revue Que choisir l’a récemment montré dans l’un de ses articles [1].

Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. C’est faux. C’est Carlos Ghosn qui refuse de payer ses impôts, ainsi que les riches qui ont placé leur argent dans les paradis fiscaux avec l’assentiment de l’Etat français, pas les Gilets jaunes qui, eux, veulent bien payer des impôts directs et indirects, mais s’insurgent que ces impôts, qui doivent servir à payer le salaire des fonctionnaires, à faire fonctionner les écoles, les hôpitaux, les commissariats, les gendarmeries, soient accompagnés en province de suppressions de fonctionnaires et de fermetures d’écoles, d’hôpitaux, de commissariats, de gendarmeries.

Revenons à BHL : s’il est tellement soucieux de l’état de la planète qu’il estime que l’Etat maastrichtien doive faire payer les pauvres avec leurs voitures de travail afin que les riches puissent polluer en se déplaçant en avion, alors qu’il cesse de passer son temps entre deux aéroports lui qui disait sans vergogne qu’il avait trop de maisons…

On peut lire en effet dans L’Obs (5 juillet 2017): « J’ai trop de maisons dans le monde »: Bernard-Henri Lévy se résout à vendre une de ses villas pour 6 millions d’euros. Lisons cet article: « Trop d’argent, pas assez de temps. Bernard-Henri Lévy a confié à Bloomberg dans un article publié ce lundi qu’il était contraint de vendre une de ses villas au Maroc, à Tanger, faute de pouvoir en profiter suffisamment: « Je partage mon temps entre Paris, New York et Marrakech. J’ai trop de maisons dans le monde et hélas, l’année ne dure que 52 semaines ». Prix de la demeure sacrifiée : 6 millions d’euros, en vente sur le site de Christie’s International Real Estate, pour 600 mètres carrés situés « au sommet d’une falaise, face à Gibraltar, au point précis où se côtoient l’Atlantique et la Méditerranée », affirme BHL, bon vendeur. Bonjour la trace carbone du philosophe !

On comprend que cet homme-là ignore quelle misère signifie un trou de cinquante euros dans le budget d’une famille vivant avec moins de mille euros par mois… « Salauds de pauvres! », en effet.

Michel Onfray.
________________________________

[1]: https://www.quechoisir.org/billet-du-president-fiscalite-ecologique-le-matraquage-fiscal-se-colore-de-vert-n59997/

En complément sur gilet jaune :

En complément sur BHL :

En complément sur Michel Onfray :

   

Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5795 

Allemagne nazie et français vichystes : "Quand la gauche collaborait, 1939-1945" :

SYNOPSIS :

Quel est le point commun entre Jacques Doriot, Marcel Déat, Charles Spinasse, Jean Luchaire ou Marc Augier ? Avant de faire le grand écart et de choisir la collaboration avec l'Allemagne nazie, ils ont été des figures de la gauche de l'entre-deux-guerres, pacifistes, communistes ou socialistes.

Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, et le travail acharné des chercheurs pour déconstruire la vision caricaturale d’une des périodes les plus troubles et les plus ambiguës de notre histoire. Celle d’une France, sous Vichy, coupée idéologiquement en deux, entre une gauche résistante et une extrême droite collaborationniste.
Une vision sans nuance qui perdura pendant des décennies dans la mémoire collective. « Les sociétés préfèrent percevoir leur passé en termes stables. La notion de ­mutation est inacceptable », explique l’historien Simon Epstein, auteur d’Un paradoxe français et des Dreyfusards sous l’Occupation (Albin Michel), que l’on retrouve, sans surprise, auprès de Pascal Ory et d’Olivier Wieviorka dans le second volet du documentaire de Florent Leone et Christophe Weber consacré, après l’extrême droite entrée en résistance, aux hommes de gauche (socialistes, radicaux, communistes, syndicalistes) qui versèrent dans la collaboration.

Dérive idéologique
Un documentaire classique dans sa forme, qui tient autant, ­sinon plus, aux analyses du trio d’experts qu’aux archives – même si certaines, notamment sonores ou d’actualité, sont ­assez rares. Telle celle sur l’attentat perpé­tré par un résistant le 27 août 1941 contre Pierre Laval et Marcel Déat lors d’un défilé de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF).

A raison, les deux auteurs s’attardent longuement sur la période de l’entre-deux-guerres, tout particulièrement celle des années 1930 où s’effectua le basculement de deux futures figures de la collaboration : Marcel Déat, député socialiste qui rompt en 1933 avec Léon Blum avant d’être exclu de la SFIO – ce qui n’est pas précisé – après avoir formé les « néosocialistes » dont le slogan est : « Autorité, ordre et nation ». Et Jacques Doriot, expulsé du Parti communiste français en 1934 après avoir créé le Comité de défense antifasciste avec des membres de la SFIO et du Parti radical.

Par leur parcours et leur dérive idéologique, qui se matérialisera respectivement par la fondation du Rassemblement national populaire (RNP) et du Parti populaire français (PPF), ces deux hommes incarnent les deux grands courants – pacifisme forcené et anti-bolchévisme – qui forcent les revirements à gauche. Et l’éclatement d’un paysage politique qui finira par être totalement « démantibulé » à la faveur des événements. A commencer par les accords de Munich, en septembre 1938, votés par la gauche (hormis les communistes), qui ouvrent une brèche entre pacifistes convaincus et pacifistes de raison. Et, le 23 août 1939, le pacte germano-soviétique qui déchire le Parti communiste français devenu, de fait, l’allié de l’Allemagne nazie.
Loin de rester attachés aux seuls Déat et Doriot et à leur ­combat acharné et revanchard pour ­conquérir le pouvoir, ou à Jean ­Luchaire, dreyfusard, héritier d’Aristide Briand, devenu ministre de l’information sous Vichy, ou encore le radical-socialiste René Bousquet, grâce auquel Olivier Wieviorka analyse la position des fonctionnaires, Florent Leone et Christophe Weber mettent en lumière d’autres personnalités politiques moins connues. Telle Marc Augier, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire en 1936 puis combattant dans la LVF et la Waffen SS, ou René Belin, dirigeant de la CGT, avant d’être le principal inspirateur de la Charte du travail et le cosignataire du statut des juifs en 1940. A ce titre – et c’est le seul bémol –, on peut regretter que le basculement dans l’antisémitisme de ces hommes de gauche, dreyfusards et philosémites, soit si peu évoqué et analysé.

Source : Le Monde.

Ce documentaire n'a pas encore été évalué.

En complément sur gauche :

En complément sur nazi :

     

Mercredi 3 Mai 2017 - News # 3833 

La « France en Marche » c’était le régime du travail sous Vichy, ressuscitée avec Emmanuel Macron. Voir [ici] ().

Mort de rire : les socialistes collabos sont une fois de plus démasqués : ils sont l'anti-France pétainiste contemporaine...

Et avec le fascisme financier de Macron, le tableau est complet...

Hélas, le peuple qui est devant sa télévision n'entendra jamais parler de tout cela..., et votera comme un seul homme pour cet attardé immature et inconsistant qui se tape des petites vieilles...


Dimanche 16 Avril 2017 - News # 3347 

Intervention de Michel Drac sur la rafle du Vel' d'Hiv de juillet 1942 et la responsabilité de la France. Voir cette [vidéo] ().

Je pense que Michel n'a pas été complètement loyal concernant François Asselineau car il ne retient dans cette vidéo qu'une partie de ce qu'il a dit. Certes, François Asselineau ne s'est pas beaucoup mouillé, mais il a rappelé néanmoins les deux positions : celle de De Gaulle et celle Chirac. À partir du moment où un fait historique a eu lieu (ici la position de Chirac), on est bien obligé, si l'on est un minium honnête, d'en tenir compte, même si on peut préférer la première position adoptée par De Gaulle et reprise par Mitterand.

Maintenant, mon opinion personnelle c'est que dès que la légitimité ou la loi (ici la Constitution) sont violées, la position est erronée. Cela signifie que seule la position de De Gaulle est correcte : la France, c'est-à-dire la République Française en tant qu'État-Nation représentative du peuple souverain tel que défini par la Constitution n'est pas responsable de ce crime. C'est le régime de Vichy, un état scélérat qui en est responsable. Un état qui n'est ni légitime (la légitimité est à Londres avec De Gaulle et en France avec la résistance) ni constitutionnel n'est pas la République Française.


En complément sur Michel Drac :


Vendredi 27 Décembre 2013 - News # 687 

Le ministère de l’Intérieur Manuel Valls veut interdire les spectacles de Dieudonné, et le président du CRIF s'en réjouit... Voir [ici] (). Voir aussi cette [vidéo] () de l'un des avocats de Dieudonné sur cette triste et lamentable affaire ainsi que l'intervention hallucinante de Christophe Barbier, le journaliste vichyste, indiquant à Manuel Valls comment interdire les spectacles de Dieudonné, [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .