Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : insolite - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : humour noir - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

28 News

Dimanche 20 Octobre 2019 - News # 21409 

Cosmologie et informatique : Des algorithmes d’apprentissage automatique sont maintenant à la recherche de la matière noire. Voir [ici] ().

Et bien je pense qu'il vont faire chou blanc : il ne vont pas la trouver, puisque celle-ci est en réalité l'ensemble des trous noirs sous estimés quant à leur nombre et à leur masse.

En complément sur cosmologie :

En complément sur informatique :

En complément sur algorithme :

En complément sur matière noire :

 

Samedi 19 Octobre 2019 - News # 21393 

Emploi, travail, et salaire : Cash investigation - "Au secours, mon patron est un algorithme" :

Le teaser : Travailler pour 30 cents de l'heure :

Horrible, inadmissible, consternant !

 

L'Intégrale :

SYNOPSIS :

Un repas livré en un clic, des amis à portée d’écran, des robots au service de l’homme : Google, Facebook, Uber... ont révolutionné notre vie. Mais ce monde merveilleux de la tech cache une réalité beaucoup moins reluisante.
Avec Elise Lucet et l’équipe de Cash Investigation, vous découvrirez que pour faire tourner leurs applications, ces géants de l’économie numérique emploient une armée de petites mains invisibles. Des travailleurs jetables, sous-payés, sans contrat de travail et sans protection sociale.
Sandrine Rigaud est partie à la rencontre de ces forçats du clic, qui partout dans le monde, pour quelques cents la tâche, nourrissent les systèmes d’intelligence artificielle.
Nous avons pédalé aux ordres de ces algorithmes pour livrer pizzas et burgers. Chemin faisant, nous vous raconterons comment les rois de la foodtech poussent leurs livreurs à bosser toujours plus vite. Des jobs où le risque n’a rien de virtuel.
Enfin, nous vous raconterons dans quelles conditions travaillent les nettoyeurs du net, ceux qu’on appelle les modérateurs de contenu.
Avec cette enquête de Cash Investigation, vous ne regarderez plus vos applications de la même façon.

Présenté par Elise Lucet.

Non évalué.

En complément sur emploi :

En complément sur travail :

En complément sur salaire :

En complément sur algorithme :

En complément sur Cash investigation :


Jeudi 3 Octobre 2019 - News # 20914 

Débat : La reconnaissance faciale en France : un danger pour les libertés individuelles ?

SYNOPSIS :

Thomas Fauré, PDG de Whaller et Etienne Papin, avocat spécialisé en nouvelles technologies, débattent pour RT France de la question de la reconnaissance faciale et de la compatibilité de cette option sécuritaire avec les libertés individuelles.

Pour débattre autour du thème de la reconnaissance faciale en France, Stéphanie de Muru a reçu le 2 octobre sur le plateau de RT France Thomas Fauré, fondateur et PDG de Whaller, start-up qui crée des réseaux sociaux privatifs pour les entreprises, et Etienne Papin, avocat spécialisé en nouvelles technologies.

Thomas Fauré craint que cette technologie soit calquée sur le modèle chinois, qui utilise «la surveillance de masse» pour «attribuer des points, des crédits de bonne conduite – des crédits de mauvaise conduite en réalité – à l'ensemble de leurs citoyens.» «Ce ne sont pas nos valeurs», relève néanmoins Thomas Fauré.

Etienne Papin remarque pour sa part que la «boîte de Pandore» a été ouverte avec des expérimentations dans des villes comme Nice, où «les caméras [de surveillance] ont été couplées avec des algorithmes de reconnaissance faciale [sur la base] du volontariat». Il assure que beaucoup de municipalités demandent désormais «un cadre juridique beaucoup plus ouvert pour permettre cette utilisation de la reconnaissance faciale de manière massive et, évidemment, sans demander l'autorisation des habitants de la commune». 

Non évalué.

En complément sur reconnaissance faciale :

En complément sur danger :

En complément sur liberté individuelle :

   

Samedi 21 Septembre 2019 - News # 20578 

Ces financiers qui dirigent le monde - BlackRock, le monstre de Wall Street :

SYNOPSIS :

En dehors de Wall Street, qui connaît BlackRock, le plus puissant gestionnaire d’actifs de la planète ? Enquête sur un acteur discret mais influent de la vie économique et politique mondiale.

Si l’argent ne fait pas le bonheur, il ouvre sans nul doute les portes du pouvoir. Une maxime que le groupe de gestion d'actifs BlackRock, avec ses 6 000 milliards de dollars américains passés, soit plus de deux fois le PIB de la France, connaît bien. Sociétés, gouvernements et banques centrales : l'entreprise tentaculaire ne cesse d'étendre son influence dans toutes les directions, depuis sa création, en 1988, par Larry Fink. La force de ce géant américain de la gestion réside dans les milliards de dollars que lui confient ses clients, pour la plupart des gros poissons de la finance : multinationales, institutions financières et fonds d’investissement ou de pension. Grâce à cette manne financière, le groupe a mis le grappin sur de nombreuses multinationales. Actuellement, BlackRock est entre autres présent dans le capital d’Apple, de Microsoft, de Facebook, de McDonald’s, de Siemens, ainsi que de nombreuses entreprises du CAC 40. Non content d’investir dans les entreprises les mieux cotées du monde, le gestionnaire d'actifs est aussi dans les petits papiers de gouverneurs de banques centrales, de ministres des finances et même de chefs d’État, à qui il prodigue de précieux conseils. Et pour cause : il dispose non seulement des meilleurs experts financiers, mais aussi d’un algorithme de prévision conjoncturel sans égal, Aladdin. Lors de la crise financière de 2008, de nombreux gouvernements proches du naufrage avaient fait appel au groupe de Larry Fink, ce qui lui a permis de renforcer son emprise sur l’économie mondiale et de présenter à tous le visage d'une entreprise providentielle…

Documentaire complet de Tom Ockers (Allemagne, 2019, 1h30mn)

Déjà, et pour commencer, rien que le nom de "pierre noire" fait référence dans l'Islam à la pierre noire du péché, la Kaaba, ce qui n'est vraiment pas bon signe, puisque c'est la pierre blanche devenue noire, mauvaise, satanique.

Un documentaire majeur vu l'importance de BlackRock dans le monde de la finance.

Franchement, ça fait peur.

Concernant le concept de muraille de Chine, c'est évidemment une pantalonnade ! Bien sûr que BlackRock utilise pour spéculer les données sensibles que lui donne la BCE. C'est complètement dingue. Soit le directeur général de la BCE est un naïf crédule (ce que je crois) soit il est complice.

La dernière partie sur les liens de la multinationale avec nombre de traîtres de politiciens mexicains donne la nausée. Comment, dans ces conditions de compromission généralisée le bien commun et l'intérêt général peuvent être poursuivis ? Impossible !

Enfin, toute forme de pantouflage doit être interdite : cela ne crée que des conflits d'intérêts contraires, une fois encore, à la défense du bien commun et de l'intérêt général.

Un documentaire de plus montrant qu'il faut impérativement, et de manière urgente, en finir avec le capitalisme et les bourses telles que nous les connaissons. Oui à la libre entreprise, mais le concept d'action que l'on peut revendre et s'échanger, et tout ce qui s'en suit mécaniquement sous l'impulsion de la cupidité, est la source principale de tous nos maux économiques et de toute cette folie financière démentielle.

Faire de l'argent avec de l'argent sans apporter un quelconque service ou produit physique est une action de parasite, de vampire, de nuisible à la société. Il faut l'interdire sous toutes ses formes.

Un excellent documentaire.

Un must.

À voir absolument !

Attention : vidéo disponible jusqu’au 16 décembre 2019.

En complément sur Wall Street :

En complément sur finance :

En complément sur BlackRock :

En complément sur spéculation :

En complément sur capitalisme :


Mercredi 18 Septembre 2019 - News # 20465 

Des dirigeants de la JP Morgan accusés d’avoir manipulé le marché des métaux précieux : manipulation des marchés de l'or, de l'argent, du platine et du palladium, entre 2008 et 2016. Voir [ici] ().

Rien de nouveau sous le Soleil, les banquiers sont des truands, mais cette histoire du spoofing est édifiante. À lire donc.

Ces pratiques illégales, il en existe des centaines de variantes, et elles sont utilisées dans les algorithmes de trading à haute fréquence ou des millions d'ordre sont donnés chaque seconde par des ordinateurs, avec des presque autant d'annulations. Un non sens. Aux États-Unis, le trading à haute fréquence représente plus de 50 % des transactions...

Il faut en finir avec les bourses telles qu'on les connaît aujourd'hui. C'est une question de survie de l'économie réelle.

En complément sur l'or :

En complément sur métaux précieux :

En complément sur manipulation :

En complément sur JP Morgan :

 

Lundi 16 Septembre 2019 - News # 20402 

Edward Snowden : "Je pouvais voir tout ce que vous faisiez" :

SYNOPSIS :

Extrait tiré de "Le Grand entretien France Inter" du 16 septembre 2019.

Terrifiant.

Les États-Unis sont devenus véritablement une saloperie.

Et franchement, je pense que non seulement rien n'a changé, mais que les choses ont encore empiré. Edward Snowden se trompe : ses révélations n'ont rien changé aux méthodes des services de renseignements. C'est dingue qu'il soit aussi naïf après tout ce qu'il a vécu.

Ils continuent leurs mêmes conneries, développent de nouveaux algorithmes plus performants, utilisent même de l'intelligence artificielle, posent de nouvelles boites noires ici ou là, de nouveaux systèmes d'écoutes divers, font voter de nouvelles lois liberticides, etc., bref cette pieuvre infâme étend de nouvelles tentacules sur le monde, et plus profondément encore, il faut en être bien conscient. Avec nos traîtres de politiciens qui ne font toujours rien pour nous protéger mais seulement les volontés du complexe militaro-industriel et de l'État profond. Game Over.

Une interview à voir absolument !

En complément sur Edward Snowden :

       

Mercredi 3 Juillet 2019 - News # 18591 

Internet et réseaux : "0110 vers 110 une 0010 censure algorithmique ? 0001000001100100 ft. Cédric O" - Par François Ruffin :

En complément sur François Ruffin :

En complément sur censure :

En complément sur Internet :

En complément sur réseau sociaux :

En complément sur Cédric O :


Mardi 4 Juin 2019 - News # 17918 

Surveillance numérique de masse et profilage : Darknet, le grand malentendu ? | Jean-Philippe Rennard | TEDxParis :

SYNOPSIS :

Et si on vous disait qu'Internet vous connait mieux que vos proches. Jean-Philippe Rennard, docteur en économie, nous entraîne dans un voyage dans le Web, les données et la cybersecurité. Doit-on vraiment craindre le Darknet ? Jean-Philippe Rennard est docteur en économie et professeur à Grenoble Ecole de Management où il a été doyen du corps professoral de 2009 à 2016. Auteur de l’un des premiers ouvrages de référence en France sur la vie artificielle, il a longtemps travaillé aux applications des algorithmes biomimétiques à l’économie et à la gestion. Plus récemment, il s’est intéressé aux impacts du développement d’Internet sur les corps sociaux et a notamment publié « Darknet. Mythes et réalités » aux éditions Ellipses, livre primé au Forum international de la cybersécurité 2017.

À voir !

Attention cependant, car ce personnage a un côté magicien noir.

En complément sur surveillance :

En complément sur profilage :

En complément sur Darknet :

   

Dimanche 10 Mars 2019 - News # 15583 

Mathématiques, ordinateur, et informatique : "Le monde étrange des algorithmes" :

SYNOPSIS :

Nos vies sont touchées par des algorithmes tous les jours, mais la plupart d'entre nous ne sommes pas conscients de leur impact extraordinaire sur la vie quotidienne. Les algorithmes peuvent guider une main de chirurgien, construire des oeuvres d'art, ils contrôlent ce que nous lisons et les produits que nous achetons. Dans ce documentaire, le professeur Marcus du Sautoy lève le voile sur le monde étrange des algorithmes.

Un documentaire idéal, grand public, clair, didactique, et divertissant pour s'initier à la notion d'algorithme.

En complément sur mathématique :

En complément sur informatique :

En complément sur ordinateur :

En complément sur algorithme :

 

Vendredi 11 Janvier 2019 - News # 14158 

Facebook : Bon, c'est définitif : il y a des malfaisants qui me bloquent à répétition. 

Or, avec l'expérience, je me suis rendu compte que Facebook ne vérifie pas les signalements : Facebook bloque les gens AUTOMATIQUEMENT, sans même examiner si un signalement est légitime ou pas.

C'est au moins la 7ème fois que cela m'arrive. Et pourtant, si vous examinez mes posts, il n'y a dedans objectivement rien de répréhensible.

Facebook a mis en place un système de signalement complètement aberrant, puisque les "plaintes" ne sont pas examinées ni vérifiées : c'est automatique, algorithmique.

Je ne peux désormais, et pour une semaine, poster que sur ma propre page... 

En complément sur Facebook :

       

Jeudi 3 Janvier 2019 - News # 13945 

Informatique, ordinateurs, et cryptographie : "Un algorithme peut-il détruire le Bitcoin ? - CRYPTO #09" - Par String Theory :

La vidéo complémentaire recommandée : "Comment devenir milliardaire en calculant - CRYPTO #08 - String Theory" :

Court, simple, et intéressant.

À voir !

En complément sur informatique :

En complément sur ordinateur :

En complément sur cryptographie :

En complément sur algorithme :

En complément sur Bitcoin :


Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12321 

Interdit d'interdire : La directive européenne sur le droit d'auteur va-t-elle changer internet ? :

SYNOPSIS :

Frédéric Taddeï reçoit Benjamin Bayart, militant pour les libertés fondamentales dans la société de l'information, Greg Tabibian, vidéaste et humoriste et Jérôme Déchesne, membre de l'Union Syndicale de la Production Audiovisuelle (USPA) et président de la confédération européenne des producteurs indépendants (CEPI)

Une émission sur un sujet contemporain majeur.

J'ai fait l'expérience de Content ID de YouTube et des méthodes des ayants droit : c'est une saloperie. Vous mettez dans un documentaire personnel de deux heures 30 secondes d'un journal télévisé, et votre vidéo est bloquée par l'algorithme. Vous faites une réclamation. L'ayant droit, ici l'INA, vous répond non : il n'en a rien à foutre que vous preniez 30 secondes ou 2 minutes : il vous bloque par principe, et rien ne peut l'en empêcher. Terminé. Votre vidéo est bloquée à vie. Voilà pourquoi, et je ne sais pas si vous l'avez remarqué, de plus en plus de youtubeurs inversent horizontalement dans leurs montages les images prises ailleurs : c'est pour ne pas se faire détecter par Content ID. Mais cela ne durera qu'un temps : YouTube va perfectionner son algorithme, et ce sera terminé. Il faudra alors inverser et zoomer pour ne plus se faire détecter, etc. C'est le même problème sans fin du boulet et de la cuirasse. Grotesque.

Dans cette question, tous les emmerdes viennent du fait que nos traîtres de politiciens ne font rien, comme toujours. Si, par exemple, une loi permettait d'utiliser deux ou trois minutes au maximum d'une oeuvre, et que les ayants droit et les plateformes étaient sanctionnés pour censure abusive, de nombreuses vidéos intéressantes ne seraient pas supprimées de manière éhontée, et ces courtes utilisations ne nuiraient pas aux ayants droit.

De même, il est anormal que YouTube fasse des milliards en permettant à des millions de gens de mettre en ligne des clips vidéos, des films, ou des documentaires, dont ils ne possèdent pas les droits. En fait, YouTube fait des milliards sur des millions d'oeuvres piratées, et ne retirent celles-ci qu'à posteriori, et lorsqu'il y a une plainte (ou que des ayants droit ont déposé un content ID au préalable). Il font de l'argent AVANT, sur du piratage donc, une montagne de fric, en espérant que les vidéos soient le moins retirées possibles. C'est du vol, du piratage à grande échelle, à une échelle mondiale, et aucun gouvernent ne leur tombe dessus. Pourquoi ? Parce-que nos traîtres de politiciens sont des nuls, des incompétents, et qu'ils ne font RIEN.

Tous ces sujets doivent être traités de manière simple, au plus haut sommet, c'est-à-dire par la loi, et jamais de manière épisodique et contractuelle. L'encadrement par la loi, voilà la solution la plus simple, la plus efficace, et la plus juste. Cette histoire des éditeurs qui versent entre 2% et 15%, des droits aux auteurs, et qui refusent l'encadrement de ces rémunérations par la loi est une honte. La loi doit toujours dominer et s'imposer aux lobbies, dans un soucis de justice, de bien commun, et d'intérêt général.

Une excellente émission qui pose les bonnes questions.

À voir !

En complément sur Interdit d'interdire :

En complément sur droit d'auteur :

En complément sur copyright :

En complément sur Internet :

En complément sur Benjamin Bayart :


Mercredi 17 Octobre 2018 - News # 11962 

 Pour en finir avec les tromperies et la propagande 
 des chercheurs en IA (Intelligence Artificielle), des transhumanistes,
 ou autres scientifiques et intellectuels allumés, 
 fascinés par le scientisme et la technologie. 

 

Pourquoi une machine de réseaux de neurones, et par extension toute machine, ne pourra jamais engendrer une conscience, un être, une séité (un "Je suis" autoconscient, c'est-à-dire un être conscient de lui-même), doté de libre-arbitre.

 

Suite à la parution sur YouTube d'une vidéo sur l'intelligence artificielle évoquant soit-disant l'émergence d'une "conscience artificielle", j'ai posté une série de commentaires, très disjoints et éclatés, que je synthétise clairement ici en un seul article, et qui démontre de manière définitive que :

JAMAIS une conscience n'émergera d'une machine, aussi compliquée soit-elle.

 

Introduction à la démonstration :

Prenons un bout de métal, un bloc d'acier par exemple. Ce métal est inerte. Il n'y a aucune conscience dedans. À partir de ce métal, construisons un neurone mécanique, c'est-à-dire un petit dispositif avec de petits engrenages, des pièces mobiles, etc., qui reproduisent exactement le fonctionnement d'un neurone conceptuel (ayant les mêmes caractéristiques qu'un neurone informatique calqué sur ceux du cerveau).

Peut-être, pour une personne ordinaire, cela paraîtra compliqué à réaliser, mais pas pour un expert en mécanique ou un expert en haute-horlogerie par exemple (il y a des merveilles dans le domaine des montres mécaniques dites "à complications").
Ça y est : le neurone est construit et il marche parfaitement.
Aucune conscience : c'est mécanique à 100%. C'est du métal, des petits engrenages, des roues, etc.

Et bien croire qu'en assemblant 1.000, 10.000, 100.000, ou un million, de ces petits mécanismes de métal inconscient, de la conscience va jaillir, je dois dire qu'il faut être sacrément optimiste, pour ne pas dire quelqu'un à la conscience endormie.

Et le fait de construire le même système grâce à un ordinateur et à un logiciel, aussi complexe soit-il, ne change pas la donne et la conclusion : ça restera une machine, certes électronique au lieu d'être mécanique, mais TOUT AUSSI INCONSCIENTE. Des engrenages électroniques, si vous voulez.

 

Reformulation par une démonstration plus rigoureuse :

C'est une "démonstration par l'absurde grâce à une expérience de pensée", une méthode de démonstration très usitée en science physique.

Hypothèse : on peut parvenir à faire émerger une conscience (un être, une séité (un "Je suis" autoconscient)) à partir d'un réseau de neurones.

1) On fabrique un dispositif entièrement mécanique (métal, engrenages, roues, poulies, etc.) ayant les propriétés d'un neurone.
2) On interconnecte ensuite des milliers, voire des millions, de ces neurones mécaniques pour former un grand réseau multicouches usuel de neurones.
3) On a donc au final devant nous une très grosse machine de métal, constituée d'un très grand nombre d'engrenages, de poulies, etc.

Est-ce qu'une conscience va jaillir de ce très gros fatras de métal ? La réponse est évidement NON, c'est totalement absurde, car c'est un calcul mécanique et obligé : aucune conscience, aucune séité libre et autoconsciente, n'apparaîtra jamais d'un monceau de ferraille qui réalise mécaniquement un calcul obligé déterministe.

Donc, nous arrivons à une conclusion qui est contradictoire avec l'hypothèse. Cela signifie donc que l'hypothèse de départ est fausse, et donc que c'est ici
son opposée qui est vraie, à savoir :

Conclusion #1 : On NE PEUT PAS parvenir à faire émerger une conscience (un être, une séité (un "Je suis" autoconscient)) à partir d'un réseau de neurones.

C'est clair, c'est net, c'est définitif, et ce raisonnement ne souffre aucune discussion.

Exit donc la possibilité d'une machine constituée de neurones, faisant jaillir un être conscient de lui-même, et doué d'un libre-arbitre.

 

Complément pour les informaticiens :

Cette problématique est exactement la même que celle de la génération algorithmique de nombres aléatoires : il est radicalement impossible de générer une suite de nombres réellement aléatoires, imprévisible comme la conscience, à partir d'un algorithme, un procédé déterministe à 100% : c'est une fonction ! : y = f(x).

Certes, on dispose quand même dans la plupart des langages informatiques de fonctions générant des nombres pseudo-aléatoires (comme la fonction mt_rand() en PHP par exemple), mais en aucun cas ces fonctions ne peuvent générer des suites de nombres véritablement aléatoires passant avec succès les tests statistiques de distribution aléatoire, et pour cause : les suites générées sont reproductibles, car il suffit que connaître la valeur des graines utilisées par la fonction (ou seeds en anglais), au moment où elle a été appelée, pour reproduire exactement la même suite de nombres. Rien donc d'aléatoire dans cette génération de nombres !

C'est tellement vrai que tous les experts en cryptographie un peu sérieux vous diront qu'il ne faut surtout pas utiliser les fonctions aléatoires algorithmiques proposées par les langages informatiques pour chiffrer un message avec une clé aléatoire, mais seulement des dispositifs non algorithmiques, qui ne sont donc pas des fonctions, utilisant des procédés physiques, hardware, comme le bruit thermique, l'effet photoélectrique, ou la radioactivité, qui seuls sont fiables statistiquement, car capables de délivrer des suites aléatoires absolument non reproductibles et imprévisibles.

Même les gouvernements imposent des règles strictes d'utilisation de dispositifs physiques pour les jeux de hasard (le Loto par exemple, dont le tirage s'effectue grâce à une sphère transparente qu'on remplit de boules, et non via un ordinateur), c'est dire combien les séries de nombres aléatoires déterminées par le procédé y = f(x) sont prohibées, parce-que précisément non aléatoires et prévisibles, mécaniques.

Conclusion :

y = f(x) => y est 100% déterministe, mécanique et obligé.

 

Compléments pour les fonctionnalistes en philosophie de l'esprit :

Il est totalement ridicule de croire que y = f(x) va devenir conscient, et ce, même si y a des composantes multiples (comme une matrice par exemple), x également, et même si f a aussi des réglages multiples initiaux r(i).

Il est aussi absurde de croire que y serait un être conscient, que de croire que d'une machine de métal, d'une machine électronique, ou de toute autre machine composée de matériaux divers, il va émerger mécaniquement un y qui soit une séité, un "Je suis", une conscience.
C'est aussi absurde, et je prend volontairement un exemple fort pour marquer les esprits, que de croire comme certains fonctionnalistes le font, qu'à partir d'une poubelle de rue en plastique, dont on a réarrangé ses molécules de plastique d'une manière spéciale qui réponde à certaines conditions qui programment et assument une fonction f bien précise, aussi compliquée soit-elle, un "Je suis" va jaillir. C'est un non-sens.

y est juste le résultat mécanique et obligé d'un calcul mécanique et obligé : tout est entièrement mécanique et obligé, et donc, n'ayant rien à voir avec une séité, avec un "Je suis" ayant un libre-arbitre et une autoconscience. C'est totalement contradictoire.

Si y est mécanique et obligé, alors y ne peut être libre de choisir quoi que ce soit. Point final.


Une autre démonstration prouvant pourquoi complexifier f n'engendrera JAMAIS un être conscient :

Étudions la question grâce à la petite expérience suivante : nous avons une fonction f qui est composée d'un système la calculant grâce à n=2 engrenages, ou neurones mécaniques si vous préférez. On a alors :

Si on rajoute UN engrenage ou UN neurone, alors on a une nouvelle fonction f mais au rang n+1 cette fois (donc de rang 3 à partir de notre exemple précédent).

Est-ce que f au rang n+1 est devenue consciente, non mécanique, et non déterminée ? Non : f au rang n+1 est aussi mécanique et déterminée que f l'était au rang n...

J'espère que vous voyez où je veux en venir... ^^

Par un raisonnement par récurrence, je viens de prouver que quel que soit n, f sera TOUJOURS INCONSCIENTE, MÉCANIQUE, ET DÉTERMINÉE !

Rajouter un engrenage ou un neurone, ou bien n engrenages ou n neurones, NE CHANGE RIEN du point de vue de la mécanicité, de l'inconscience, et du déterminisme fonctionnel absolu, de la machine.

 

Jusqu'au bout du bout de la mécanicité et du déterminisme fonctionnel :

y est mécanique et obligé, 100% déterministe, on l'a vu.

x lui est inconscient : c'est juste une donnée ou un ensemble de données, d'informations, sans conscience donc lui aussi.

Mais il en est de même aussi pour f : f est en effet un algorithme, quelque chose de 100% mécanique, une procédure obligée, et donc 100% déterministe. Aucune conscience non plus donc dans f : ce sont des "engrenages" qui procèdent inconsciemment aux calculs inconscients déterminés et déterministes, de manière obligée.

Au final, nous avons une séquence de mécanicité absolue : TOUT EST MÉCANIQUE, TOUT EST INCONSCIENT, TOUT EST DÉTERMINISTE :

y = f(x) est un déterminisme absolu dont chaque élément x, f, et y sont inertes, ne sont pas des êtres, et sans conscience aucune.

Dans ces conditions, comment prétendre encore qu'une machine, aussi complexe soit-elle, qui est la matérialisation de y = f(x), peut-elle être, de quelque manière que ce soit, une conscience, un "Je suis", une séité, un être autoconscient ? Impossible ! Ou alors il faut être aveugle et/ou fou !

 

Fonctionnalistes, scientistes,
laissez toute espérance de construire un être conscient, une séi (un "Je suis" autoconscient),
vous qui entrez dans le domaine de l'informatique et de "l'Intelligence Artificielle".

 

Corollaires de la 1ère démonstration :

Là où ça devient vraiment amusant, c'est qu'il y a des corollaires inattendus, surtout pour les ignorants instruits, les matérialistes, les athées, et tous ceux qui n'ont aucune expérience de la conscience hors du corps, comme le voyage astral par exemple, car ils réfutent absolument la nature transcendantale de la conscience, et sont même certains (mais c'est une croyance de leur part) que le cerveau engendre mécaniquement la conscience par ses processus biochimiques. Les voici :

Conclusion #2 : Puisqu'un réseau de neurones ne peut pas faire jaillir la conscience, alors le cerveau qui est aussi un réseau de neurones ne peut pas non plus faire jaillir la conscience. ^^

Il faut être logique à 100%. ^^
On ne peut pas avoir une logique à deux vitesses : on ne pas être logique dans certains cas, et pas dans d'autres : on doit impérativement le demeurer tout le temps, au moins par droiture et honnêteté intellectuelle.

Le cerveau est aussi une machine, certes organique, mais constituée de neurones interconnectés, ayant exactement les mêmes fonctions et propriétés (seules les connections sont différentes d'un cerveau à l'autre, mais cela ne change rien) que notre fatras de métal, et ne peut donc pas produire la conscience.

Conclusion #3 : la conscience est transcendantale, elle existe en dehors, indépendamment, du cerveau puisque ce dernier est incapable de la faire jaillir. ^^

C'est implacable et 100% logique à partir de la conclusion #1 démontrée, à savoir que : un réseau de neurones ne peut pas engendrer une conscience.

 

Pour résumer :

Ainsi, nous sommes parvenus à démontrer :

  1. Qu'aucun procédé mécanique impliquant des neurones, et par extension qu'aucune machine quelle que soit sa complexité (par l'absurdité de y = f(x) qui serait conscient), ne produiront jamais une conscience, un être, une séité, un "Je suis" autoconscient, c'est-à-dire un être conscient de lui-même.
  2. Que le cerveau en tant que machine biologique est incapable d'engendrer une conscience.
  3. Que la nature de la conscience est donc transcendantale.

 

Et on peut même déduire tout aussi logiquement de tout cela une nouvelle conclusion : le cerveau a, de manière certaine, au moins une fonction d'interface bidirectionnelle entre le corps physique et ses cinq sens, et la conscience, puisqu'il ne l'engendre pas. Il doit donc impérativement communiquer avec elle afin qu'elle ressente et s'exprime via le corps.

 

La cause des théories erronées prétendant qu'une conscience apparaîtrait par émergence dans une machine :

Il est aussi important de comprendre que la cause des raisonnements erronés de certains sur la conscience est la CROYANCE TOTALEMENT INFONDÉE que la conscience serait un phénomène émergeant d'un système mécanique complexe. Si un processus "émergeant" se faisait jour dans f, alors il apparaîtrait OBLIGATOIREMENT et de manière mécanique, forcée, obligée, déterministe, et il serait LUI-MÊME mécanique, forcé, obligé, et déterministe, bref en CONTRADICTION TOTALE avec la notion même de conscience, d'auto-conscience, et de libre arbitre ! Donc, encore une fois, exit la conscience, même pour un phénomène dit émergeant.

De plus, croire que la conscience serait un phénomène émergeant d'un système mécanique complexe est une croyance scientiste, qui provient de l'ignorance de ce qu'est la conscience même.

La conscience n'a rien à voir avec la dynamique des systèmes, des flux d'informations dans une machine, de la notion d'émergence, ou de tout autre principe physique connu : une simple sortie astrale le prouvera, le démontrera de manière définitive à quiconque.

 

Les expériences qui valident la transcendance de la conscience :

Et oui... : si une théorie est correcte, alors les expériences doivent absolument corroborer cette théorie, la valider impérativement. Les expériences doivent toujours être en accord avec les théories, sinon ces dernières ne sont pas valides. C'est un principe scientifique de base.

Et bien, nous avons au moins deux expériences qui corroborent le fait que la conscience est transcendantale et n'est pas engendrée par le cerveau :

Deux types d'expériences, notez-le bien, radicalement incompatibles avec la théorie erronée d'une conscience émergeant d'une machine : parce-que JAMAIS une machine ne fera une sortie astrale ou une expérience de mort imminente pour la simple raison qu'elle n'a pas de corps astral ni de conscience.

Cette précision pour bien faire comprendre à tous que les théories d'une conscience émergeant d'une machine sont complètement farfelues, puisque les faits expérimentaux sont en totale opposition avec ces dernières.

 

Pour en savoir plus sur la sortie astrale, voyez les liens ci-dessous, et surtout pour en faire directement l'expérience, je vous recommande plus que fortement le livre "La projection du corps astral" de Hereward Carrington et Sylvan Muldoon (Voir par exemple [ici] ()) : vous y apprendrez comment l’expérimenter.

Une bonne petite sortie astrale, ça va calmer sévère les gens intellectuels pétris de théories, ça va même les vacciner à vie contre tout leur fatras de théories sur l'émergence de la conscience à partir de systèmes mécaniques, croyez-moi.

 

Pour ce qui est des expériences de mort imminente, il faut surtout s'intéresser aux expériences scientifiques menées dans les services d'urgences et de réanimation de certains hôpitaux où des patients témoignent d'une sortie de leur corps lors d'un arrêt cardiaque, d'un AVC, ou d'une opération. Pour vérifier si cette sortie du corps est bien réelle, ou alors simplement un produit imaginatif, une illusion créée par le cerveau, des écrans d'ordinateurs orientés vers le plafond, et affichant une image aléatoire (parmi plusieurs possibles donc) pendant un moment, ont été installés sur les toits d'armoires ou d'étagères de ces salles de soins afin que ces images ne soient pas visibles du personnel soignant, mais seulement d'une personne qui "flotterait au plafond". Personne parmi le personnel ne connaît ces images. Seul l'expérimentateur qui les a introduites dans l'ordinateur pilotant les écrans les connaît, et ce dernier ne participe pas aux soins.

Voilà les résultats : la décorporation est réelle : les gens voient l'image aléatoire affichée sur les écrans lors de leur décorporation, puis reviennent ensuite, sous les actions de l'équipe soignante, à leur corps et témoignent de ce qu'ils ont vu : les infirmières et les docteurs s'affairant autour d'eux avec divers appareils et instruments, mais aussi des images affichées sur les fameux écrans. Et ce qu'ils disent avoir vu correspond exactement aux images affichées.

 

Conclusion 1 : la conscience existe hors du corps et du cerveau, et possède la capacité de voir des endroits qui sont inaccessibles aux cinq sens d'un corps inconscient allongé sur une table d'opération ou de réanimation.

Conclusion 2 : les expériences corroborent l'affirmation : "la conscience est transcendantale, elle existe en dehors du cerveau puisque ce dernier est incapable de la faire jaillir". Exit la conscience soit-disant produite par le cerveau et ses neurones, et à fortiori par un tas de ferraille ordonné : la conscience est transcendantale, point final.

 

Les faits sont les faits, et devant les faits nous devons nous incliner.

Tout est dit !

 

PS : La prochaine fois que quelqu'un vous dit que la conscience va apparaître dans une machine, faites lui connaître mon explication. Il faut arrêter de propager des inepties et de tromper les gens, fut-ce au nom de la science. ^^

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur transhumanisme :

En complément sur astral :

En complément sur expérience de mort imminente :

 

Mardi 9 Octobre 2018 - News # 11755 

Big Data, informatique, et algorithmes : "Prédire les crimes" :

Le teaser :

Le documentaire :

SYNOPSIS :

Des programmes informatiques sont aujourd'hui capables d'anticiper la survenue d'actes criminels. Une aide précieuse pour la justice ou un risque réel
pour nos libertés ?

En 1956, dans sa nouvelle Minority Report, portée à l'écran par Steven Spielberg, Philip K. Dick l'imaginait déjà. Soixante-dix ans plus tard, un logiciel
capable de prédire le lieu et l’instant où un individu s’apprêtera à commettre un délit ne relève plus de la science-fiction. Dans certaines villes comme
Chicago, Londres ou Munich, ces programmes sont en effet devenus réalité. Accompagnant l'évolution des sociétés modernes vers le tout-sécuritaire, la
police expérimente de plus en plus ces nouveaux outils technologiques. Grâce à un algorithme capable d'analyser l’énorme masse de données personnelles que
nous produisons et laissons en permanence sur le numérique, ces logiciels spécialisés peuvent en effet établir des listes d’individus susceptibles d’être
mêlés à des actes répréhensibles.

Fascinant et glaçant
Mais l'utilisation des nouvelles technologies à des fins prédictives pose un grand nombre de questions éthiques et morales. Sommes-nous prêts à abandonner
notre liberté au nom de la sécurité ? Peut-on réellement faire confiance à un algorithme pour trier les individus et déterminer aujourd'hui qu'ils
deviendront des criminels demain ? Fascinant et glaçant, ce documentaire part à la rencontre de professionnels qui utilisent déjà ces méthodes, mais donne
également la parole à des victimes de ces logiciels, citoyens sans histoires que les ordinateurs ont identifiés un jour comme de potentiels criminels.

Source : Arte.

Non évalué.

En complément sur big data :

En complément sur informatique :

En complément sur algorithme :

En complément sur prédiction :

En complément sur crimes :


Lundi 3 Septembre 2018 - News # 10894 

Hacker l'Intelligence Artificielle 39 avec El Mahdi El Mhamdi :

SYNOPSIS :

Dans cette vidéo, on voit en quoi une IA bien programmée à 99,99% est en fait potentiellement extrêmement dangereuse. Oui, parce qu'en interagissant avec des milliards d'utilisateurs et d'autres algorithmes, elle risque fort d'être hackée de tout va. On parle notamment d'attaques par évasion, par empoisonnement et de tolérances aux fautes.

Un grand merci à El Mahdi El Mhamdi pour sa participation.

Une vidéo présentant des notions intéressantes, et montrant que les Intelligences artificielles ne sont pas fiables, et même un danger public si elles sont utilisées partout, et notamment dans des taches critiques.

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur hack ing:

     

Mardi 26 Juin 2018 - News # 9356 

Informatique : Yoshua Bengio, l'un des pères de l'intelligence artificielle, met en garde contre les dérives de sa création. Voir [ici] ().

Au delà de la dangerosité de certains humains qui vont indubitablement programmer des IA de manière négative et très dangereuse, le véritable danger de l'IA réside à mon avis dans la problématique des FONCTIONS D'ÉVALUATION.

Une fonction d'évaluation en IA est généralement programmée par un humain pour désigner un objectif à atteindre avec des critères spécifiques à optimiser. Exemple : un petit robot à chenilles partant d'un point A doit toucher un poteau, situé aléatoirement en un point B, sur un plan comportant des obstacles placés aléatoirement, avec comme critères d'accomplissement la précision (combien le centre avant du robot est centré sur le centre du poteau, ou distance la plus courte entre ces deux repères) et la rapidité (le temps mis pour atteindre l'objectif défini).

Tant que les fonctions d'évaluation sont définies par des humains, "tout va bien", mais le jour où ce sont les IA qui les définissent, et où celles-ci sont définies en cascade, alors là surviennent de suprêmes dangers : l'IA n'ayant aucune conscience (c'est un processus 100% mécanique qui jamais n'aura conscience d'elle-même), la notion de morale n'a aucun sens : seule la satisfaction numérique des fonctions d'évaluation et d'optimisation de leur critères d'accomplissement jouent. Ainsi, une IA peut faire apparaître (par un système d'algorithmes génétiques par exemple) et décider d'utiliser une fonction d'évaluation qui décime des êtres humains pour optimiser l'un de ses critères d'accomplissement, critères que l'on pourrait génériquement appeler "EFFICACITÉ". Il est là le risque. Et il est immense...

Et contrôler ce risque est très difficile : cela revient à évaluer, d'un point de vue de la dangerosité, chaque fonction d'évaluation, une tâche ultra-ardue, et qui devient quasiment impossible lorsqu'il y a des fonctions d'évaluation en cascade, qui prises isolément, ne semblent pas opérer une fonction dangereuse, mais qui ensemble font en réalité un véritable carnage. Sans vouloir gagner un point Godwin, c'est le même problème que la division de la responsabilité dans l'holocauste des juifs : une armée de fonctionnaires appliqués et sérieux, ne faisant chacun qu'une petite tâche inoffensive (hormis ceux qui sont en bout de la chaîne) qui conduisent in fine à la catastrophe. Fabriquer une voie ferrée, construire un camp de prisonniers, conduire un train, etc, ne sont pas des tâches intrinsèquement malfaisantes et dangereuses, mais concourent à un but global ici désastreux.

Le danger en IA est donc un risque systémique lié aux fonctions d'évaluation en cascade décidées par la machine,
qui deviennent incontrôlables d'un point de vue moral, éthique, ou de dangerosité.

En complément sur intelligence artificielle :

En complément sur informatique :

En complément sur danger :

   

Jeudi 31 Mai 2018 - News # 8790 

 

Alerte majeure de censure

À partir du 1er Juin 2018, des milliers de chaînes YouTube pourraient disparaître avec toutes leurs vidéos... :

Purée, c'est grave...

Une méga purge !

Des milliers de chaînes vont disparaître avec, pour certaines, leurs centaines, voire leur milliers de vidéos, dont beaucoup en plus sont intégrées sur des milliers de site du monde entier...

C'est la catastrophe !  À la fois pour les youtubeurs, et pour tous les utilisateurs du monde...

Corollaire : de nombreuses vidéos référencées sur mon site, aussi bien dans la page des News que sur la page des Vidéos Remarquables, risquent de disparaître... 

J'ai personnellement connu cette situation sur YouTube il y a quelques années : j'ai reçu 3 strikes de personnes idiotes et/ou malveillantes et YouTube a fermé mon compte : total, toutes mes vidéos (plusieurs centaines) ont été perdues... Et tous les sites qui les présentaient affichent désormais des lecteurs avec de la neige. Des années de travail qui s'envolent en un instant.

J'ai ensuite connu le même problème avec ma chaîne UBest1, mais pour une autre raison : le site fermait. Mais j'ai perdu plus de 5.000 vidéos... 

Croyez-moi : quand ça vous arrive, c'est vraiment la merde...  C'est un tel travail... Inimaginable pour l'internaute moyen....

C'est pourquoi, à la suite de ces deux incident majeurs et douloureux, j'ai commencé à stocker les vidéos sur mon site même. Le problème, c'est que cela prend un serveur plus gros, et que cela coûte de l'argent... Et quand on est pauvre comme moi, ben ça coûte un bras. Parce-qu'il faut bien se rendre compte qu'héberger des vidéos cela demande 3 choses spéciales comparé à un site "normal" :

1) Une grande capacité de stockage du disque dur (pour pouvoir mettre plein de vidéos en plus des fichiers systèmes et du serveur). Et encore : moi là je sature... Je ne met plus que de courtes ou moyenne séquences que je considère comme d'importance ou risquant d'être censurées de par leur nature. Quand ce sont des documentaires, je met juste désormais le lecteur YouTube (avec le risque de perdre les vidéos mais je n'ai plus guerre de place sur mon serveur).

2) Une machine puissante pour servir simultanément des fichiers lourds.

3) Une grande capacité de bande passante de débit et de bande passante de consommation : servir des vidéos demande plus d'octets à transmettre qu'une simple page de texte avec quelques images : c'est sans commune mesure. Il faut donc à la fois un "tuyau de gros diamètre" (la bande passante de débit) mais aussi une bande passante de consommation illimitée (pas de "compteur d'eau") : les fichiers vidéos pesant entre 5 Mo et 1,53 Go, il est bien évident que si la bande passante de consommation est limitée, alors avec quelques utilisateurs demandant des vidéos, elle est tout de suite atteinte, et le serveur ne peut alors plus rien envoyer. Alors imaginez sur un mois... Pour vous donner une idée, mon site sert entre 530 Go et 3,72 To par mois... C'est pas avec un forfait limité à 10 Go par mois qu'on peut monter un pareil serveur de vidéos...

Donc, au final, cela demande un hébergement "non conventionnel" qui coûte bien plus cher qu'un serveur destiné à héberger un simple blog ou un même un petit site marchand.

Pour terminer, il faut savoir que pour contrer la censure automatisée, certains youtubeurs ont commencé depuis plusieurs mois à réaliser des montages avec des images à l'envers (vous pouvez le voir grâce aux mentions écrites retournées) : il retournent horizontalement les images crées par d'autres (notamment par des chaînes de télévision) pour les intégrer dans leurs vidéos et, de cette manière, l'algorithme de YouTube ne détecte pas l'utilisation de ces séquences protégées. Enfin pour le moment...

Conclusion : durant ce mois de juin, il va y avoir des pleurs, et on risque d'avoir de très mauvaises surprises...

Affaire à suivre....

En complément sur censure :

En complément sur YouTube :

En complément sur vidéo :

En complément sur disparition :

En complément sur disparu :


Lundi 2 Avril 2018 - News # 7393 

Informatique : des chercheurs ont créé une Intelligence Artificielle qui se réplique toute seule en s’inspirant de Darwin. Voir [ici] ().

Ce genre de chose va conduire à des IA de plus en plus performantes, mai dangereuses si des barrières éthiques NON MODIFIABLES n'ont pas été incorporées dans les algorithmes.

En complément sur recherche :

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur Darwin :

En complément sur informatique :

 

Vendredi 23 Février 2018 - News # 6921 

 

Internet et vie privée : "Faire des recherches sur internet sans être tracé, c'est possible ?" par Éric Léandri, le PDG de Qwant :

Qwant est un moteur de recherche français, créé le 16 février 2013, puis lancé en version définitive le 4 juillet 2013. Il annonce ne pas tracer ses utilisateurs afin de garantir la vie privée et se veut neutre dans l'affichage des résultats.

Après un lancement critiqué, à cause de ses résultats très proches de Bing et Wikipédia, une nouvelle version du moteur est publiée, en avril 2015, accompagnée des encouragements du gouvernement, via Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, déclarant qu'un « Google français est en marche ». En mars 2017, après une levée de fonds avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations (et après le refus de financement par Bpifrance), de nouveaux articles de presse évoquent l'usage par Qwant de plusieurs technologies, algorithmes et régie publicitaire, fournies par Microsoft.


Confidentialité :
Qwant n'installe pas de cookies traceurs et ne piste pas ses utilisateurs, le seul cookie présent n'existe que durant la session et est supprimé immédiatement après. Les résultats affichés sont neutres et ne sont pas personnalisés d'après un historique de recherche comme pour Google, Qwant n'en possédant pas, mais dépendent uniquement des tendances du moment, en partie d'après les réseaux sociaux.


Ce moteur de recherche est accessible ici : https://www.qwant.com ().

Source : Wikipédia.

Seul bémol : son couplet pro-européen à la fin.

C'est de la propagande, en plus d'être faux, mensonger, et naïf : l'Union Européenne est une smart-dictature néolibérale totalement inféodée aux lobbies, aux multinationales, et au capitalisme.

En complément sur Internet :

En complément sur vie privée :

     

Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6419 

Informatique et santé : aux États-Unis, la FDA a approuvé un algorithme qui prédit la mort. Voir [ici] ().

En complément sur États-Unis :

En complément sur FDA :

En complément sur mort :

En complément sur prédiction :

En complément sur santé :


Vendredi 29 Septembre 2017 - News # 5280 

Intelligence artificielle : un algorithme a gagné un tournoi de poker… Les conséquences pour l’humanité sont colossales… Voir [ici] ().

En complément sur Intelligence artificielle :

       

Jeudi 15 Juin 2017 - News # 4723 

Informatique, ordinateurs, et et algorithmes : une Intelligence Artificielle de Microsoft réalise le score parfait à Ms Pac-Man :

Microsoft vient d'accomplir un bel exploit.

Une équipe de chercheurs spécialisée dans l'IA a réalisé ce qu'aucun homme n'a jamais pu faire : atteindre les 999,990 points sur Ms Pac-Man grâce à un système de réseaux neuronaux.

Source : Numérama.

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur Microsoft :

En complément sur informatique :

En complément sur ordinateur :

En complément sur algorithme :


Lundi 22 Mai 2017 - News # 4260 

Informatique, ordinateurs, et futur : 3 vidéos édifiantes de Laurent Alexandre sur l'Intelligence Artificielle et les technologies NBIC :

Des interviews et conférences très intéressantes sauf que JAMAIS une IA n'aura la conscience d'elle-même pour la simple raison qu'en elle tout est mécanique et inconscient : aussi bien son support (le hardware) que les algorithmes (le software).

Jamais la conscience ne peut jaillir d’éléments inconscients. Il faut un minimum de conscience pour qu'elle se manifeste et puisse grandir. Ici, aucune conscience nulle part. De rien, on ne tire rien...

En complément sur Laurent Alexandre :

En complément sur l'intelligence artificielle :

En complément sur l'informatique :

En complément sur les ordinateurs :

 

Lundi 15 Mai 2017 - News # 4110 

 Attaque massive mondiale de rançongiciels : Fabrice Epelboin explique la gravité de la situation en raison de la nature des algorithmes, des techniques professionnelles, et des failles de sécurité spéciales, de la NSA :

 

Une vraie saloperie ces rançongiciels...

- Protégez vous : installez impérativement un antivirus PAYANT comme BitDefender par exemple.

- Mettez à jour votre système d'exploitation Windows : voir cette liste () des différents patches suivant les versions de Windows.

Et d'une manière générale :

En complément sur les rançongiciels :

En complément sur NSA :

     

Mardi 9 Mai 2017 - News # 3973 

Vous avez aimé le Décodex ? Vous allez adorer les algorithmes de la censure. Voir [ici] ().

En complément sur Décodex :

En complément sur la censure :

     

Mardi 2 Mai 2017 - News # 3794 

Informatique et logciels : après une minute d’écoute, cet algorithme peut imiter une voix. Voir [ici] ().


Jeudi 30 Octobre 2014 - News # 1017 

Demande d'aide pour développer un lecteur vidéo spécial en Flash : si vous connaissez bien ce produit, je cherche un développeur bénévole capable de développer un lecteur en Flash pouvant lire :
- Les .FLV
- Des .FLV cryptés selon un algorithme simple et des spécifications que je préciserais.
Si vous vous en sentez capables et que vous souhaitez réaliser ce lecteur, vous pouvez me contacter [ici] (). Merci à tous.


Vendredi 10 Août 2012 - News # 232 

Un chercheur portugais de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) découvre un redoutable algorithme "pisteur". Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .