Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



 News # 7531 temporairement permanente 

Si vous appréciez ces News, ou ce site, merci à ceux qui le peuvent de m'aider financièrement à supporter les frais d'hébergement du site en faisant un don [ici] ().

C'est un gros travail !

 J'ai vraiment besoin de votre support concret !

Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

28 News

Jeudi 9 Mai 2019 - News # 17231 

Allemagne : L’AfD forcée de mettre fin à sa campagne électorale à Brême après des menaces de mort de la part de l’extrême gauche. Voir [ici] ().

Voilà un fait de plus, un fait de vérité, montrant qui sont les vrais fascistes : l'extrême gauche.

User de violence et/ ou menacer de mort un adversaire politique est un marqueur objectif et définitif du fascisme. Ici du fascisme rouge.

Et nous avons les mêmes cons en France, notamment les Antifas et les Black Blocs.

l'AfD a eu tord de céder au chantage, et aurait du déposer plainte, pour qu'on identifie les auteurs précis de cette menaces, et qu'ils soient jugés et jetés en prison.

On ne peut pas tolérer dans nos sociétés ce genre de comportement odieux.

En complément sur AFD :

En complément sur extrême gauche :

     

Mercredi 1er Mai 2019 - News # 17025 

Mais regardez moi ces sourires satisfaits de parasites profiteurs
qui n'en ont rien à foutre de la souffrance du peuple.

 

1er Mai : Pendant ce temps, Emmanuel Macron reçoit les métiers de bouche et de fleurs pour la remise du muguet... Voir [ici] ().

Dans un quartier de l'Élysée bouclé par crainte de black blocs, Emmanuel Macron a invité ce mercredi 400 professionnels des métiers de bouche et des fleurs pour la traditionnelle remise du muguet, autour d'un somptueux buffet.

La Trogneux et son demeuré de mari immature et vaniteux : des aristocrates contemporains, complètement à coté de leurs pompes...

Ces gens sont des ennemis du peuple.

En complément sur Macron :

En complément sur Trogneux :

     

Mercredi 1er Mai 2019 - News # 17013 

Black blocs et actions directes - Par Ana Minski. Voir [ici] ().

Très instructif.

Cela dit, l'article est orienté : il les caresse dans le sens du poil, et occulte manque des éléments essentiels,. notamment que beaucoup sont de jeunes connards sans discernement, qui sont hyper-violents et fous. Ce sont des fascistes rouges, comme les Antifas.

En complément sur Black blocs :

       

Mercredi 1er Mai 2019 - News # 17005 

Premiers heurts entre police et black blocs avant la manifestation du 1er mai à Paris. Voir [ici] ().

Mais qu'est-ce que la police attend pour arrêter ces crétins fauteurs de troubles de manière récurrente ?

En complément sur black blocs :

       

Lundi 15 Avril 2019 - News # 16582 

Les black blocs français promettent de faire de Paris la «capitale de l’émeute» le 1er mai. Voir [ici] ().

Ça promet...

Une saloperie de fascistes rouges ces black blocs.

En complément sur black blocs :

       

Mardi 26 Mars 2019 - News # 16012 

France : les black blocs veulent «détruire la nouvelle doctrine de maintien de l'ordre». Voir [ici] ().

Une saloperie ces Black Blocs.

Ces gens doivent être arrêtés, et leurs mouvements dissous.

Ce sont les idiots utiles du gouvernement. Ils ne se demandent même pas pourquoi ils ne sont pas arrêtés... Alors même que les forces de l'ordre connaissent leurs noms ? C'est simple : c'est parce-ce qu'ils foutent la merde, qu'ils cassent, et que cela permet au gouvernement de montrer via les médias complices des images en disant : "Voyez les Gilets Jaunes, ce sont des casseurs". Mais ils sont trop cons pour comprendre le rôle que le pouvoir leur fait jouer.

D'autre part, en s'opposant à la police, ils empêchent la réunion indispensable Forces-de-l'ordre-peuple. Le succès d'un révolution dépend en effet de cette condition sine qua none ! À chaque fois que la force armée est du côté du peuple, alors la révolution triomphe, mais elle échoue à chaque fois lorsque la force armée et le peuple s'opposent.

Ainsi, au final, ces jeunes écervelés, font le jeu du pouvoir capitaliste pour les deux raisons suivantes :
1) En cassant, ils servent le pouvoir en décrédibilisant le mouvement des Gilet Jaunes.
2) En s'opposant à la police, ils empêchent la réunion indispensable Forces-de-l'ordre-peuple.

Voila pourquoi les Black Blocs sont les chiens de garde du capitalisme. Et ils se disent anticapitalistes... Des demeurés qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

En complément sur black blocs :

       

Samedi 23 Mars 2019 - News # 15939 

«Nous serons sans merci avec les casseurs» : Nicole Belloubet reçoit une volée sur le Net. Voir [ici] ().

Ben voyons... Avec les Gilets Jaunes, vous serez impitoyables, mais avec les vrais casseurs comme les Black Blocs, non.

À un moment, il fauta arrêter de prendre les gens pour des cons.

En complément sur Nicole Belloubet :

En complément sur casseur :

     

Mardi 19 Mars 2019 - News # 15853 

Christophe Castaner sur l'Acte 18 et la destruction du Fouquet's : "Éric Drouet et Maxime Nicolle devront assumer financièrement la casse" :

Il est taré ce type ! Ce ne sont pas Éric Drouet et Maxime Nicolle qui sont responsables mais les casseurs eux-mêmes, notamment les Black Blocs que la police connaît et pourtant qu'elle n'arrête pas.

En complément sur Christophe Castaner :

En complément sur Acte 18 :

En complément sur Fouquet's :

En complément sur Éric Drouet :

En complément sur Maxime Nicolle :


Lundi 18 Mars 2019 - News # 15807 

Conséquences de l'acte 18 : Édouard Philippe confirme que le gouvernement va serrer la vis :

La répression s'intensifie.

Mais rien contre les Black Blocs : ce sont eux qui foutent la merde.

Des yeux crevés et de nombreuses injustices sont à prévoir hélas...

En complément sur acte 18 :

En complément sur Édouard Philippe :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur répression :

 

Dimanche 17 Mars 2019 - News # 15758 

Acte 18 : Les Black Blocs se vantent d'avoir tout saccagé à Paris. Voir [ici] ().

Les Black Blocs, l'État les laisse faire, et s'en sert pour décrédibiliser les manifestations.

En complément sur Acte 18 :

En complément sur Black Blocs :

     

Jeudi 21 Février 2019 - News # 15219 

Gilets Jaunes Acte 14 : Chassé par les Antifas - Les Reportages de Vincent Lapierre :

Une preuve de plus que la police laisse faire les Blacks Blocs et les Antifas, ces fascistes rouges chiens de garde du système (à la fin, Vincent et son équipe sont obligés de courir sinon ils se feraient lyncher par des gens violents qui se disent anti-fascistes, quelle hypocrisie...).

En complément sur Acte 14 :

En complément sur Black Blocs :

En complément sur Antifas :

   

Lundi 18 Février 2019 - News # 15137 

 

Un témoin privilégié, le journaliste Ferenc Almássy, témoigne de la montée en épingle de l'affaire Alain Finkielkraut et de sa maipulation par le gouvernement, la presse, et les politiciens :

Sur l'affaire Finkielkraut ; j'étais sur place au moment des faits, où j'ai réalisé cette photo.

Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette histoire, pourtant relativisée par le principal intéressé. Mais l'occasion était trop belle pour tirer sur le mouvement des Gilets jaunes, en remettant une couche sur l'antisémitisme, et en cherchant à jeter l'opprobre sur un mouvement populaire, quitte à inventer des insultes ("sale Juif") comme l'a fait le porte-parole du gouvernement. La façon dont le système - comme on l'appelle communément, par aisance - monte en épingle cette très brève et légère altercation est terrifiante. Être témoin en direct de la création d'une telle manipulation à grande échelle est toutefois passionnant et instructif.

Que s'est-il passé ?

Dans la foule hétéroclite des Gilets jaunes, une poignée de personnes ont reconnu le philosophe qui semble-t-il passait par-là - il habite le quartier. Comme il l'a rapporté lui-même, certains ont des mots aimables pour lui, un autre lui propose de les rejoindre. Mais quelques autres l'insultent - on reste dans un registre très neutre et pas très douloureux en ce qui concerne les insultes à proprement parler ; "grosse merde", bon, ça n'a jamais tué personne.

Puis vient le fameux épisode avec l'homme au keffieh, et son "la France est à nous". Puis, des cris de "Palestine", de "sionistes", de "facho" et des moqueries pas bien méchantes faisant référence à quelques unes de ses sorties très médiatisées où il s'était emporté.

Finkielkraut, visiblement interloqué, passe sans agitation ni empressement derrière la ligne de police mobile, observant la scène, l'air à la fois étonné et consterné. Fin de l'événement.

Quelques manifestants, avec et sans gilet jaune, s'éloignent. "Je sais même pas qui c'était, mais j'ai entendu "facho" ça m'a suffit on lui a mis la pression, haha !", explique un trentenaire vêtu tout de "jean" à son acolyte, la bière à la main. Un autre, en "live" avec son téléphone portable, s'amuse d'avoir fait partir Luc Ferry...

De quoi s'agit-il ?

Certainement pas d'un drame digne d'un tel ramdam national. C'est une brève agression verbale d'un philosophe controversé par quelques excités en marge d'une manifestation de colère sociale. Un peu plus tôt, Vincent Lapierre a lui été chahuté par les antifas, et la police l'a exfiltré de force et empêché de revenir dans le cortège. Il y a quelques semaines à Toulouse, il a même été frappé. D'autres journalistes, indépendants comme "mainstream" ont été frappés, insultés ou expulsés par des Gilets jaunes - ou autres.

L'événement en fait est révélateur d'une chose : le conflit israélo-palestinien s'invite même dans ce mouvement social français. Parmi les manifestants, notamment, quelques drapeaux de la Palestine. Cette importation du conflit israélo-palestinien, Alain Finkielkraut en est un des artisans, objectivement. Sans parler du fait que certains des immigrés ou fils d'immigrés qui le détestent et le font savoir avec tant de véhémence sont peut-être en France grâce à lui, indirectement, de par son grand travail sur "l'antiracisme", outil de soumission politique au profit du dogme immigrationniste et cosmopolite.

Considérer que les insultes (sans rien qui je trouve ne puisse être qualifié stricto sensu d'antisémite sans faire de procès d'intention !) criées à un philosophe controversé par une poignée de personnes soient plus graves que les yeux crevés, les mains arrachées, les actions illégales du pouvoir et des autorités, les journalistes tabassés et éjectés par des nervis extrémistes, les casseurs identifiés et filés mais laissés libres d'agir, mais aussi la dérive autoritaire et bananière de la République, les détournements et la destruction du service public, l'immigration massive, le détricotage du droit du travail et la précarisation généralisée, le bradage de la souveraineté et du patrimoine national, l'américanisation, la mort des campagnes, l'agonie de la France périphérique... c'est absurde, dangereux et choquant.

L'exploitation médiatique et politique de ce non-événement montre bien la volonté du pouvoir en place : continuer à discréditer ce mouvement par tous les moyens, y compris par les amalgames les plus abjects. Et ceci en revanche a un effet terrible : c'est de l'huile jetée sur le feu et cela contribue à creuser la fracture déjà béante entre les quasi-insurgés que sont les Gilets jaunes et une caste incapable - selon son propre aveu - de comprendre ce qui se passe. Pas de réconciliation possible en vue pour des humanistes ou des gens ne s'étant jamais intéressé aux Juifs avec un pouvoir qui les oppresse financièrement et les traite d'antisémites - certainement la plus grave des condamnations morales dans nos sociétés occidentales d’après la Seconde Guerre mondiale.

Heureusement, Alain Finkielkraut n'a rien. Nul ne peut souhaiter un lynchage. Une société civilisée ne peut tolérer l'esprit de meute, en particulier tournée contre un homme seul. Je passe ici sur le fait que cela arrive quotidiennement en France depuis des années à de nombreux Français. Dans notre affaire, Alain Finkielkraut n'a pas été vu comme un Juif, mais comme un représentant d'une élite responsable des maux actuels. Cet anti-élitisme, M. Finkielkraut l'a remarqué avec justesse. Et dans ce contexte, je pense sincèrement que la motivation première des quelques personnes ayant interpellé le philosophe avec agressivité n'était rien d'autre que de faire passer le message de cette colère envers et à destination du "système", de "ces gens connus", et de ces "élites qui nous tuent à petit feu", comme me l'ont expliqué volontiers des Gilets jaunes calmes et pacifistes plus loin dans le cortège.

Cette colère est celle qui permet de se faire enfin entendre, au prix de cris et de fureur. C'est une colère de personnes sans pouvoir, ne se sentant ni représentées ni écoutées, ni respectées ni défendues. Malgré déjà quatorze semaines continues de mobilisation inédite. Nombreux sont parmi les Gilets jaunes ceux qui se sentent trahis, car ils y ont cru, à Macron, aux philosophes volontiers moralisateurs, à la nécessité de se serrer la ceinture. Il y a là une certaine colère de cocu qui s'exprime – le jaune n'est-il pas d'ailleurs la couleur des cocus. Mais comme le disait un ami, "le cocu est toujours un brave type". Un brave type qu'on a poussé presque à bout. Car pour l'instant, le brave type se retient, condamne la violence, les propos indignes et déclare ses manifs. Mais jusqu’à quand ?

Ferenc Almássy, journaliste.

Un témoignage de premier ordre mettant en perspective cet incident, somme toute mineur, mais utilisé par le pouvoir, les bien pensants, et les tenants du système pour tenter de décrédibiliser les Gilets Jaunes.

Tous les idiots utiles du système, notamment les associations antiracistes, la gauche du Capital, et l'extrême gauche du capital que sont les Antifas, les Blacks Blocs, vont béatement sauter sur l'occasion, ne se rendant pas du tout compte du rôle délétère que leur font jouer les divers pouvoirs.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur insulte :

En complément sur antisémitisme :

En complément sur manipulation :

 

Jeudi 14 Février 2019 - News # 15027 

Gilets Jaunes : la menace Antifas, acte 13 – Les reportages de Vincent Lapierre :

SYNOPSIS :

Vincent Lapierre et l'équipe du Média Pour Tous étaient à Paris ce samedi 9 février 2019 pour couvrir l'acte XIII des Gilets Jaunes. L'occasion de constater l'incrustation de plus en plus visible de groupes d'antifas violents, que les forces de police n'arrêtent pas...

Une fois de plus, on peut bien voir que les Antifas et les Black Blocs sont protégés par la police et sont les idiots utiles, les chiens de garde, du système.

À un moment, on les voit défiler en tête de cortège avec des bras levés, tels des fanatiques et des fascistes (qu'ils sont), c'est ahurissant ! Et la police ne fait rien : elle a des ordres...

À voir !

En complément sur Antifas :

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur menace :

 

Mardi 5 Février 2019 - News # 14760 

Acte 13 : Hervé Ryssen dénonce la récupération des Gilets jaunes par l’extrême gauche :

Je pense que c'est à la fois vrai et faux : ce n'est qu'une petite tentative.

Les Gilets Jaunes sont bien plus nombreux que les Antifas et les Black Blocs, et bien plus diversifiés dans leurs alignements politiques.

Il faut éviter de se diviser à tout prix.

Également, il ne faut pas politiser le mouvement par des partisaneries mal placées qui vont finir sinon par détruire le mouvement.

Son idée faire un défilé des forces d'extrême droite est une folie ! Un non sens ! Le début de destruction de mouvement.

Hervé Ryssen, vous êtes l'un des fossoyeurs du mouvement des Gilets Jaunes en faisant un tel appel irresponsable. Et puis, imaginez la réaction des gens de gauche et d'ultra-gauche : ça va être la foire d'empoigne avec votre groupe, et la division consommée des Gilets Jaunes.

Une erreur magistrale votre appel !

Vous devriez vous retirer, et laisser faire le peuple !

En complément sur Hervé Ryssen :

En complément sur Antifas :

En complément sur Black Blocs :

   

Samedi 2 Février 2019 - News # 14686 

Les meneurs Gilets Jaunes Jérôme Rodriguez et Éric Drouet auraient été violemment agressés par des Antifas. Voir [ici] ().

Si l'information est vérifiée, c'est grave : cela signifie que l'État a décidé d'activer ses chiens de gardes fascistes d'extrême gauche : les Antifas.

Ce qui pourrait faire dégénérer les choses en semant la guérilla parmi les Gilets Jaunes, et donc en divisant le mouvement en gauche et droite.

Une affaire très sérieuse à suivre de près.

[MAJ] : en fait, il s'agirait de Black Blocs, une mouvance particulière d'antifas d'extrême gauche :

En complément sur Antifas :

En complément sur Jérôme Rodriguez :

En complément sur Éric Drouet :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur black blocs :


Samedi 19 Janvier 2019 - News # 14393 

Forces de l'ordre et violences policières  : Pourquoi les Gilets Jaunes se font massacrer, alors que les manifestations de Mai 2018 avec de nombreux de casseurs et de Black Blocs n'ont suscité aucun tir de flash-ball, ni de matraquages, et n'ont fait aucun blessé ou de personnes mutilées :

Un triste et navrant constat : les forces de l'ordre ne protège pas les citoyens mais le système basé sur les nantis, les iniques, et le capitalisme, voilà la vérité.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur système :

En complément sur Forces de l'ordre :

En complément sur violence policière :

 

Vendredi 18 Janvier 2019 - News # 14355 

Christophe Castaner rétorque au Défenseur des droits: «Le LBD est seulement un moyen de défense». Voir [ici] ().

Ben voyons...

Les policiers tirent alors qu'ils ne sont pas menacés.

Et lors des manifestations de Mai 2018 où des Blacks Blocs ont attaqué la police, aucun flash-ball n'a été employé contre eux alors qu'ils menaçaient la police ! C'est bien la preuve que vous Christophe Castaner vous voulez blesser les Gilets Jaunes. D'ailleurs, les forces de l'ordre le disent :

Si l’on vise la tête, c’est que l’on a des ordres !

Enculé de fasciste, le peuple aura ta peau !

En complément sur Christophe Castaner :

En complément sur flash-ball :

     

Mercredi 2 Janvier 2019 - News # 13902 

Des "gilets jaunes" de Mayenne veulent porter plainte contre Emmanuel Macron : Ils dénoncent un "usage intempestif de la force publique". Voir [ici] ().

Bien sûr que c'est un usage intempestif de la force publique : ne pas sortir les flash-ball et les grenades contre les manifestations de casseurs et de Black Blocs, et puis les sortir contre des manifestants politiques au point de faire autant de blessés, de crever des yeux, et d'arracher des mains, c'est inique, illégitime, et montre le deux poids deux mesures de cette saloperie de gouvernement et de Christophe Castaner.

En complément sur gilet jaune :

       

Dimanche 30 Décembre 2018 - News # 13865 

Voilà ce que vous tirent les CRS en pleine tête : c'est le projectile d'un flash-ball :

Les CRS sont de vrais tarés de tirer ça !

Pire : lorsqu'il y a eu il y quelques mois des casseurs et des Blacks Blocs, ils ne les ont pas utilisés les flash-ball, mais lorsqu'il s'agit du peuple, des Gilets Jaunes, là oui.

C'est dégueulasse !

Christophe Castaner est un ennemi du peuple qui devra être arrêté et jugé, une fois qu'il ne sera plus en poste. Et ceux qui ont donné l'ordre d'utiliser ces saloperies contre des citoyens ordinaires aussi !

Rappelons que des gens ont perdu un oeil avec cette saloperie de flash-ball.

En complément sur flash-ball :

En complément sur gilet jaune :

     

Mardi 11 Décembre 2018 - News # 13434 

Gilets jaunes, mauvais traitement et répression : «On nous a par le passé interdit les flash-balls et parfois même face aux Black-blocs». Voir [ici] ().

Pour les voyous de l'ultra-gauche des black blocs pas de flash-ball, mais contre le bon peuple oui... 

Traîtres de politiciens, le peuple va s'en souvenir.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur mauvais traitement :

En complément sur répression :

En complément sur flash-ball :

 

Samedi 24 Novembre 2018 - News # 12927 

Gilets jaunes : une syndicaliste de la police explique que des casseurs d'extrême-gauche (les black blocs) infiltre les manifestations populaires pour semer le chaos et discréditer le peuple qui proteste :

C'est incompréhensible : un officier de police a le droit de les arrêter.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Black Blocs :

     

Jeudi 22 Novembre 2018 - News # 12874 

Gilets jaunes, Black blocs, police en alerte: un 24 novembre sous haute tension à Paris. Voir [ici] ().

Ce que ne comprennent pas nos traîtres de politiciens, ni les bien-pensants, les médias, et la caste, c'est que le peuple français en a ras le cul, toutes tendances politiques confondues.

Ce n'est plus un problème de gauche, de centre, ou d'ailleurs, mais une question de justice sociale et de démocratie qui est constamment bafouée.

Les Français ne veulent plus de ce système inique qui donne toujours plus aux riches en leur prenant à eux, ni de ces politiciens traîtres qui se servent, servent leur caste, au détriment de servir les citoyens.

Y'en a marre !

Si vous ne comprenez toujours pas, ça va vous arriver en pleine gueule !

Et vous, traîtres de journalistes et de médias médias traîtres, attendez vous à un sévère retour de bâton également, car c'est vous qui trompez et désinformez le peuple, et qui permettez à cette caste illégitime de se maintenir au pouvoir au détriment du peuple.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Black Blocs :

     

Mercredi 24 Octobre 2018 - News # 12112 

Manifestations : Le Sénat adopte une proposition de loi anti-Black blocs. Voir [ici] ().

En complément sur Sénat :

En complément sur Manifestation :

En complément sur Black blocs :

   

Jeudi 28 Juin 2018 - News # 9395 

L'affaire des terroristes d'extrême droite semble plus compliquée et mois franchement claire que les médias ne nous le disent : "La DGSI, incapable d'arrêter les attentats en France, fait écrouer une dizaine de survivalistes pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Voir [ici] ().

Je trouve que cette affaire ressemble, d'une certain façon, à l'affaire de Tarnac.

Affaire à suivre avant de porter un jugement définitif sur la question.

Je trouve navrant, consternant, et indigne, que les médias se soient autant précipités. Dès qu'il s'agit de l'extrême droite, je les trouve bien prompts à foncer tête baissée pour porter des accusations à charge. Il ne sont pas aussi prompts à le faire lorsqu'il s'agit de l'extrême gauche, et même quand elle est impliquée dans des violences comme on a pu le voir récemment avec les Blacks Blocs, les médias trouvent le moyen d'accuser encore l'extrême droite... Ça montre le niveau de partialité de nos médias de merde.

Si en lisant commentaire, vous avez pensé que j'étais d'extrême droite et que je la défendais, cela accuse en vous l'existence d'un tropisme vous indiquant que vous êtes sous la dépendance affective de la pensée unique et de la terrible psychopathologie des étiquettes. Il faut apprendre à voir et penser le réel EN DEHORS DE TOUTE IDÉOLOGIE, et EN DEHORS DE TOUT INTÉRÊT PERSONNEL, juste pour l'amour de la Vérité, de la compréhension et du Bien.

Si quelque chose est vrai alors il faut pouvoir le dire. Et le dire ne signifie pas qu'on est pour, ou qu'on est contre : on décrit seulement ce qui est observé. Ce que l'on voit, il faut le dire, et le dire droitement. Et ce que l'on entend, il faut aussi l'entendre droitement, c'est-à-dire sans projeter ses propres aliénations, affects, inclinaisons, tropismes, croyances, à priori, etc.

Parler droit, entendre droit, penser droit, font partie des éléments importants pour éveiller la conscience (il y en a d'autres encore plus essentiels mais ils sont d'ordre ésotériques). Bannir le mensonge sous toutes des formes est indispensable pour pouvoir obtenir une conscience libre, qui voit le réel tel qu'il est, et non au travers de lunettes et de prismes déformants.

C'est un long apprentissage, ce qui signifie qu'il faut travailler sur soi chaque jour, il faut s'entraîner, se perfectionner jour après jour. Ce n'est pas une question de temps (comme si le temps pouvait perfectionner les choses alors qu'au contraire il les fait dégénérer), ou d'âge, mais essentiellement d'efforts continus. C'est comme pour l'apprentissage du piano : il faut de longues années d'efforts répétés, obstinés, pour parvenir à terme à déchiffrer et jouer correctement n'importe quel morceau. Ici, c'est pareil : soit on ne fait rien et alors on reste dans son misérable état psychologique, et même on dégénére peu à peu subrepticement, ou bien on produit de petits efforts chaque jour qui, au bout de plusieurs années produisent un résultat visible, bien tangible, et remarquable. C'est une question de volonté personnelle et d'attitude devant la vie. À chacun de choisir... Mais ne rien faire nous emmène là où nous ne voulons pas aller, et nous transforme en ce que nous ne souhaitons pas être.

Alors au travail sur soi, pour changer radicalement, et devenir meilleur pour soi et le monde !

À méditer...

En complément sur extrême droite :

En complément sur Tarnac :

     

Dimanche 27 Mai 2018 - News # 8660 

L'étonnante déclaration de Gérard Collomb sur les Black blocs. Voir [ici] ().

Sur le principe, c'est aux forces de l'ordre de maintenir l'ordre, pas aux manifestants.

Maintenant, on pourrait imposer de par la loi un service d'ordre des organisateurs lors des manifestations, ce qui limiterait la casse...

En complément sur Gérard Collomb :

En complément sur Black Blocs :

En complément sur étonnant :

   

Mercredi 9 Mai 2018 - News # 8317 

Violences des Blacks Blocs de l'extrême gauche à la manifestation du 1er Mai 2018 : comment les médias nous prennent pour des cons :

En complément sur média :

En complément sur violence :

En complément sur Black Blocs :

   

Jeudi 3 Mai 2018 - News # 8190 

Violences lors des manifestations du 1er Mai : "C'est qui les black blocs ?" :

Inadmissible.

En complément sur manifestation :

En complément sur violence :

     

Mercredi 2 Mai 2018 - News # 8185 

1er mai : les autorités au courant de la présence des Black blocs. Voir [ici] ().

"1.000 à 1.500 personnes issues des communautés étrangères"... : c'est grave.

Ça signifie que l'étranger sème le chaos en France.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .