Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

68 News

Lundi 29 Avril 2019 - News # 16953 

Les plaintes contre Monsanto font dévisser Bayer en bourse. Voir [ici] ().

-40% : Excellent !

Qu'ils coulent ces empoisonneurs publics !

En complément sur Bayer :

En complément sur Monsanto :

     

Samedi 13 Avril 2019 - News # 16544 

2000 migrants vont avoir les bourses de vos enfants et leurs places dans les logements étudiants. Voir [ici] ().

De la haute trahison.

Et, en plus, ce sont des clandestins... 

Plus le temps passe, plus les choses s'empirent.

En complément sur migrants :

En complément sur clandestins :

     

Mercredi 10 Avril 2019 - News # 16450 

Corruption : François Cuillandre, le maire de Brest, a été placé en garde à vue dans une affaire de détournement de fonds publics. Voir [ici] ().

Si les faits sont avérés, en plus de rembourser toutes les sommes qu'il a détournées, de payer une forte amende, et aussi de faire de la prison, il doit aussi devenir inéligible à vie.

Il faut arrêter de déconner !

Y'en a marre ! 

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

En complément sur détournement de fonds publics :

En complément sur François Cuillandre :

 

Mardi 26 Mars 2019 - News # 16011 

Georges Ugeux, ancien numéro deux de la bourse de New York : «Une crise financière mondiale sans précédent pèse sur le monde avant la fin 2020». Voir [ici] ().

En complément sur crise financière :

       

Dimanche 17 Mars 2019 - News # 15763 

Gaspillage d'argent public : Eau de Paris : l'incroyable gaspillage à 30 millions d'euros. Voir [ici] ().

Des piles non remplaçables...

Veolia et Suez : des escrocs.

On devrait les poursuivre et exiger le remboursement de ces compteurs au nom de tous les parisiens.

Quelle corporatocratie de merde !

Où est le bien commun et l'intérêt général dans cette gabegie ?

En complément sur gaspillage :

En complément sur argent public :

     

Samedi 16 Mars 2019 - News # 15744 

"Fin du grand débat, début du grand débarras !" : intervention de Juan Branco (avocat de Julian Assange et de Maxime Nicolle) - Bourse du Travail de Paris - 14 mars 2019 :

 

Un jeune vraiment intelligent et mature, comme il y en a peu.

En complément sur Juan Branco :

En complément sur grand débat :

     

Vendredi 15 Mars 2019 - News # 15722 

Frédéric Lordon répond avec brio à l'invitation d'Emmanuel Macron à participer au grand débat - Bourse du travail - 14 Mars 2019 :

Bravo !

[MAJ] : la version longue :

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur grand débat :

En complément sur bravo :

   

Jeudi 14 Mars 2019 - News # 15681 

Abus d'argent public : Ici au Québec, on a les même profiteurs : exemple : Jacques Chagnon, ex-Président de l'Assemblée nationale... :

Lamentable !

Pourquoi ce type n'est-il pas poursuivi, et qu'on exige de lui le remboursement de ces sommes ?!

Nous vivons dans une pseudo-démocratie, un système de gouvernement représentatif (non représentatif en réalité) qui permet à de nombreux parasites de prospérer sur notre dos.

DÉMOCRATIE DIRECTE !!!

En complément sur abus :

En complément sur argent public :

En complément sur profiteur :

   

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15510 

Dans la série les banques centrales sont complices de leurs amis banquiers : La BCE annonce de nouveaux prêts géants aux banques. Voir [ici] ().

Pour que les banques spéculent encore plus ?

C'est à ce genre de chose que l'on peut voir quelle est la vocation RÉÉLLE des banques centrales : servir leurs petits copains pour qu'ils continuent de jouer au casino mondial de la finance et des diverses bourses et marchés.

La BCE ferait mieux de prêter cet agent à taux zéro aux États, et que ceux-ci suppriment l'impôt sur le revenu (à l'exception des plus riches et avec une ponction progressive), et diminuent les taxes, ce qui permettrait à des millions de gens de mieux vivre, et de relancer l'économie. Rappel important : 70% du PIB des États, c'est la consommation des ménages.

Artisans, commerçants, petites et moyennes entreprises, et les autres, vous voulez du chiffre d'affaire ? Si les gens n'ont pas d'argent, avec quoi voulez-vous qu'ils achètent vos biens et services hum ?

Il nous faut redonner absolument de l'oxygène aux citoyens, ce qui vivifiera toute l'économie, et même les taxes récoltées par l'État. 

En complément sur banque centrale :

En complément sur BCE :

En complément sur banque :

En complément sur banquier :

En complément sur spéculation :


Lundi 18 Février 2019 - News # 15127 

Spéculation, de surcroît non régulée : Le shadow banking (ou finance de l’ombre) explose : «On patine sur une couche de glace très mince». Voir [ici] ().

On court à la catastrophe.

La spéculation est une activité de parasites, considérablement nuisible à la société puisqu'elle fait payer à tous la prise de bénéfices des spéculateurs sur le prix des matières premières et des marchandises.

Il faut fermer les bourses, et ouvrir des bourses bleues (un terme inventé), ces bourses où par construction la spéculation est radicalement impossible, ou alors nous allons tous en crever, nous les 99%.

En complément sur spéculation :

En complément sur shadow banking :

     

Dimanche 13 Janvier 2019 - News # 14200 

 

Argent public : Cadeaux, courses, remboursement d'emprunts... Quand certains parlementaires abusent de leurs frais de mandat. Voir [ici] ().

Anne-Christine Lang, députée "En marche", amie de Macron tape direct dans la caisse de l'État !!
Voici les dépenses qu'elle a effectué avec la CB de l'assemblée nationale :
- 5 paiements à des médecins dont 1 000 € à un stomatologue et 680 € à 1 autre spécialiste
- 11 règlements dans des pharmacies 
- 22 règlements en carte bleue de députée dans des supermarchés, dont 15 dans celui qui se trouve juste à côté de son domicile, pour un total de 1 539 €. 
- 7 CB dans des magasins de jouets ou de puériculture
- 24000 € de retraits en liquide (2000 par mois)
- un retrait de 250 livres sterling, en août 2016, en Angleterre, alors qu’elle y passait des vacances
- prêt à usage personnel de l’Assemblée pour un montant de 18 000 € remboursé en frais.
C'est juste à vomir de se faire voler nos impôts par un élu du président Macron qui nous fait la leçon et nous insulte régulièrement !
Source : YAM.

On n'en peut plus de ce genre de personnage qui trahit le peuple en se gavant sur son dos.

C'est de la haute trahison.

En complément sur abus :

En complément sur député :

En complément sur argent public :

   

Lundi 31 Décembre 2018 - News # 13884 

Droit du travail et INJustice en France : des femmes de ménages obligées de rembourser des sommes folles :

Ces crétins de juges sont plus intéressés par la jurisprudence et leurs que par les gens en chair et en os... Et, en plus, les deux premiers jugement ont donné raison à ces femmes ! Incroyable !

Quel système inique de merde dirigés par des fous !

Merci à OS pour le lien Facebook que je n'ai plus ! 

En complément sur travail :

En complément sur justice :

     

Lundi 17 Décembre 2018 - News # 13599 

 

Voilà la liste des sujets que l’oligarchie financière ne veut surtout pas voir soumis au Référendum d’Initiative Citoyen (RIC) :

- arrêt immédiat des guerres au moyen Orient et rapatriement de nos troupes
- fin de la françafrique et du franc CFA
- sortie de l'UE, activation immédiate de l'article 50
- nouvelle constitution écrite par le peuple et modifiable que par RIC
- nationalisation de la banque de France
- création monétaire : suppression des réserves fractionnaires passage monnaie pleine
- création monétaire : criminalisation de l'usure, suppression des intérêts sur les crédits.
- création monétaire : clôture de tous les crédits dont le capital a été remboursé et remboursement des intérêts perçus
- nationalisation de tous les médias télévisuels qui ont plus de 100 000 téléspectateurs d'audience
- nationalisation des instituts de sondages privés avec contrôles inopinés des sondages en cours par des enseignants mathématiciens tirés au hasard
- casier judiciaire vierge pour les politiques
- instauration des écovillages (villages sans facture dépolluants)
- généralisation de la permaculture"

En complément sur Référendum d’Initiative :

       

Dimanche 9 Décembre 2018 - News # 13371 

Le gouvernement, par la voix de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, ne fera pas de "coup de pouce" au SMIC car "cela détruit des emplois". Voir [ici] ().

Qui c'est qui va être content ? Les gilets jaunes...

Qui détruit des emplois ? À vérifier, car la hausse du SMIC ne va pas dans le grand casino de la bourse, mais dans l'économie réelle, et vivifie nombre de commerces et d'entreprises Madame Pénicaud !

En complément sur Muriel Pénicaud :

En complément sur SMIC :

     

Jeudi 8 Novembre 2018 - News # 12511 

 

Démocratie de marchés : "Comment acheter un électeur ?" par Julia Cagé :

SYNOPSIS :

Une personne, une voix : la démocratie repose sur une promesse d'égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l'argent. Financement des campagnes électorales, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias : le jeu démocratique est-il capturé par les intérêts privés. et, si oui, peut-on vraiment "acheter des électeurs" ?

Le mot de l'éditeur :

Fondé sur une étude historique inédite des financements privés et publics de la démocratie dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, ce livre passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux et démontre l’ampleur du malaise. Il propose aussi des pistes pour repenser de fond en comble la politique.

Une personne, une voix  : la démocratie repose sur une promesse d’égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l’argent. Financement des campagnes, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias  : depuis des décennies, le jeu démocratique est de plus en plus capturé par les intérêts privés.

Se fondant sur une étude inédite des financements politiques privés et publics dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, Julia Cagé passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux, et fait le récit des tentatives –  souvent infructueuses, mais toujours instructives  – de régulation des relations entre argent et politique.

Aux États-Unis, où toute la régulation de la démocratie a été balayée par idéologie, le personnel politique ne répond plus qu’aux préférences des plus favorisés. En France, l’État a mis en place un système de réductions fiscales permettant aux plus riches de se voir rembourser la plus grande partie de leurs dons aux partis politiques, alors que les plus pauvres, eux, paient plein pot.

Ces dérives ne viennent pas d’un complot savamment orchestré mais de notre manque collectif d’implication. La question du financement de la démocratie n’a jamais véritablement été posée  ; celle de la représentation des classes populaires doit l’être sur un mode plus radical. Pour sortir de l’impasse, voici des propositions qui révolutionnent la façon de penser la politique, des réformes innovantes pour une démocratie retrouvée.
  
Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Université Harvard, Julia Cagé est professeure d’économie à Sciences Po Paris. Elle a publié Sauver les médias. Capitalisme, financement participatif et démocratie (Le Seuil, 2015).

Ah la jolie démocratie complètement corrompue...

Il faut réduire les montants drastiquement : 2 à 3 millions tout au plus. Au-delà, c'est indécent et on achète les électeurs. Et plus on accède à de l'argent, plus on a de chance de gagner.

Il vaut mieux plus de débats que de meetings.

En complément sur démocratie :

En complément sur Julia Cagé :

     

Jeudi 18 Octobre 2018 - News # 11965 

Fraude fiscale : CumEx Files : comment arnaquer le fisc avec la Bourse :

SYNOPSIS :

« Le Monde » et ses partenaires révèlent un nouveau scandale de la finance autour des dividendes. Pour les empocher sans être taxés par l’Etat, certains actionnaires n’hésitent pas à transférer leurs actions vers l’étranger. C’est ce que l’on appelle, dans le milieu de la finance, le « CumCum », de la locution latine qui veut dire « avec ». Pire, avec la technique du « CumEx », (« avec » et « sans »), des actionnaires peuvent se faire rembourser par l’Etat des taxes qu’ils n’ont en réalité jamais payées.

Ces stratagèmes ont été particulièrement utilisés pendant la crise financière, c’est-à-dire à une époque où l’argent du contribuable servait, déjà, à renflouer les banques. Ils auraient coûté 7,2 milliards d’euros à l’Etat allemand, et continueraient de faire perdre 3 milliards par an au fisc français. Explications en vidéo.

Le monde de la bourse et de la spéculation : à détruire.

Et puis toujours cette propagande mensongère : la bourse finance les entreprises comme l'affirme cette conne : non ! : c'est un casino, c'est tout. Mais un casino monstrueux qui draine des tombereaux de pognon qui manque cruellement à des milliards d'êtres humains.

La propagande libérale... : quelle plaie !

En complément sur fraude fiscale :

En complément sur fisc :

En complément sur bourse :

En complément sur spéculation :

 

Jeudi 11 Octobre 2018 - News # 11792 

Capitalisme, bourse et spéculation : Wall Street dégringole, les bourses mondiales aussi. Voir [ici] ().

Ouais ben c'est rien du tout..., en comparaison de ce qui arrive...

La bourse actuelle, c'est de la merde : juste un casino géant, divorcé de l'économie à 95%, et qui attire des montagnes de capitaux juste pour la spéculation. 99% des gens sur cette planète n'ont pas besoin de telles bourses, et même cela leur nuit gravement (un seul exemple : la spéculation sur les matières premières et agricoles).

Fermons les bourses, et ouvrons des bourses bleues !

En complément sur capitalisme :

En complément sur bourse :

En complément sur spéculation :

En complément sur Wall Street :

 

Jeudi 11 Octobre 2018 - News # 11791 

Spéculation et bourse : Olivier Delamarche : L'Intelligence artificielle et les ETF déresponsabilisent les gestionnaires sur les marchés :

SYNOPSIS :

Les ETF, l'intelligence artificielle permettent d'adopter des stratégies de gestion passives qui prémunissent les gérants de fonds de tous risques par rapport à leurs clients. Quel est ce phénomène qui prend de plus en plus d'importance dans la gestion de portefeuille ?

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur spéculation :

En complément sur bourse :

En complément sur ETF :

En complément sur intelligence artificielle :


Mardi 2 Octobre 2018 - News # 11607 

Dette : vous aller vous faire dépouiller - Par Charles Gave :

SYNOPSIS :

Selon certains économistes, la dette publique n’est pas problématique, car la France possède assez d’actifs pour la rembourser à tout moment. Mais est-ce si simple ? On va essayer de répondre à cette question.

Pour l’économiste Thomas Porcher, la dette française ne serait pas un problème car la France disposerait en face de 1,5 fois la valeur de cette dette en actifs. Il suffirait alors de vendre ces actifs pour payer la dette de la France. Partagez-vous ce point de vue ? La France peut elle fermer les yeux sur sa dette publique ?

En complément sur dette :

En complément sur Charles Gave :

     

Lundi 24 Septembre 2018 - News # 11396 

Fraude aux importations chinoises : l'Union Européenne donne deux mois au Royaume-Uni pour rembourser 2,7 milliards d'euros. Voir [ici] ().

Ils rigolent pas les britanniques... 

Cela dit, ça leur fait un moyen de pression supplémentaire. Excellent.

En complément sur fraude :

En complément sur Royaume-Uni :

En complément sur Union Européenne :

   

Lundi 3 Septembre 2018 - News # 10904 

 

Liliane Held-Khawam sort un nouveau livre "Dépossession". Voir [ici] ().

La quatrième de couverture :

Le marché global de la dette représente aujourd’hui 230 000 milliards de dollars. Autrement dit, le triple du PIB mondial.

À côté de cette dette inconcevable, plus d’un quadrillion de produits dérivés, véritable arme de destruction massive du système financier global, alimentent les circuits de la haute finance internationale.

Plus personne ne peut rembourser une telle dette. Plus personne ne contrôle l’émission d’argent scriptural par les institutions financières privées. Les États et le secteur public sont dépassés. En clair: ils n’existent plus, sinon lorsqu’il s’agit d’éponger les opérations aventureuses du « casino » planétaire.

Illustrant par de nombreux exemples ce constat apocalyptique, DÉPOSSESSION nous plonge dans les mécanismes et les manœuvres de la puissance techno-financière globale. Cette enquête d’une précision inédite nous montre que la dématérialisation, l’abolition des frontières et la démission des institutions politiques ne sont que les multiples noms de l’esclavage de demain.

Un ouvrage de choc et d’éveil à lire et à méditer avant qu’il ne soit trop tard.

ISBN: 978-2-9701262-0-1
EAN 13 : 9782970126201

Un livre qui s'annonce super-intéressant, et que j'ai de voir disponible au Canada ! 

En complément sur Liliane Held-Khawam :

       

Samedi 1er Septembre 2018 - News # 10869 

Chroniques de la dégénérescence et drogues : Anne Souyris, adjointe d'Anne Hidlago, veut tester un bus itinérant pour les fumeurs de crack. Voir [ici] ().

Oui, bien sûr... : après les salles de shoot c'est tout à fait logique.

À quand la légalisation du cannabis et son remboursement par la sécurité sociale ?

Bande de dégénérés, intoxiqués au droit-de-l'hommisme et au boboïsme !

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur drogues :

     

Jeudi 30 Août 2018 - News # 10824 

Tête à claque corrompue.
Maintenant, on sait pourquoi l'INA fait payer les vidéos
que NOUS AVONS DÉJÀ PAYÉES par nos redevances :
c'est pour payer les notes de taxis de cette trou du cul !
== ENNEMIE DU PEUPLE ===

 

Scandaleux : Agnès Saal a été nommée haut fonctionnaire au ministère de la Culture. Voir [ici] ().

Rapellons que Madame Joe le taxi, a été condamnée pour avoir dépensé 40.000 euros de frais de taxi quand elle présidait l'INA et 38.000 euros de notes de frais quand elle dirigeait le Centre Georges-Pompidou. Voir [ici] ().

Manifestement pour certains, le crime paie.

Alors c'est simple : les gens qui sont corrompus doivent :

Une petite loi et c'est terminé !

Traîtres de politiciens, c'est pourtant simple !

En complément sur Agnès Saal :

En complément sur scandale :

     

Mardi 14 Août 2018 - News # 10489 

Quelqu’un monopolise le marché de l’argent-métal pour causer une pénurie [1/2]. Voir [ici] ().

Les marchés de l'or et de l'argent sont manipulés par l'État américain à travers les primary dealers et des sociétés financières spécialement crées et détenues par la CIA.

Les prix de ces métaux sont très sous-estimés, et plus particulièrement celui de l'or : l'État américain s'arrange pour qu'on ne voit pas que le dollar ne vaut plus rien, en maintenant ces cours le plus bas possible. Comme le disait un ex-président de la FED, Alan Greenspan, "L'or, c'est le canari dans la mine". Si les gens voient que le cours de l'or monte semaine après semaine, ils sauront que le système est sur le point de s'écrouler, et n'investiront plus en bourse. Or les riches et les banques ont besoin d'une bourse pour continuer à spéculer et à tondre le monde. Il faut donc que les gens pensent que tout est normal. Et cela passe par la manipulation des cours des métaux précieux.

Le marché des EFT (l'or et l'argent papiers) couplé au règlement à terme permettent des effets de lévrier tels que quelques banques peuvent faire ce qu'elles veulent de ces cours.

Mais à un moment, le roi ne plus cacher qu'il est nu : ce jour là les prix de ces métaux vont exploser.

En complément sur argent métal :

En complément sur spéculation :

En complément sur manipulation :

   

Jeudi 26 Juillet 2018 - News # 10074 

Facebook perd plus de 100 milliards en Bourse, du jamais vu. Voir [ici] ().

La bourse, c'est de la merde : c'est un casino géant qui draine des tombereaux de pognon pour tenter d'en gagner encore plus.

Et comme c'est un jeu à somme nulle, ce que gagnent les uns aujourd'hui est ce que perdront d'autres demain.

Il faut créer un type de bourse complètement différent : une bourse où la spéculation est impossible. Et créer une telle bourse est non seulement possible, mais facile, et même très utile pour l'économie.

En complément sur Facebook :

En complément sur bourse :

En complément sur spéculation :

   

Mercredi 25 Juillet 2018 - News # 10047 

PMA : LREM favorable au remboursement intégral par la Sécurité Sociale. Voir [ici] ().

Honteux !

Comment peut-on rembourser intégralement un acte de désir personnel qui n'est pas une maladie ? 

Une fois de plus, on marche sur la tête en raison de considérations erronées d'ordre idéologique liées au droit-de-l'hommisme. 

Pire : les LGBT vont le demander (et qui vont sûrement l'obtenir avec un taré comme Macron), et ce sont tous les français qui payeront pour ça ! 

Inique et fou !

En complément sur PMA :

En complément sur LREM :

En complément sur remboursement :

En complément sur Sécurité Sociale :

En complément sur LGBT :


Dimanche 24 Juin 2018 - News # 9284 

Spéculation : Le pari à 6,6 milliards de dollars d'un trader français expose les défaillances du marché. Voir [ici] ().

Une histoire complètement dingue, montrant qu'on vit dans un monde dominé absolument par le capitalisme et la bourse.

Il est totalement aberrant de pouvoir avoir des positions en milliards avec seulement 20.000 euros sur son compte.

Si cela est possible, c'est que des gens très riches et de grandes banques ont fait pression sur le législateur pour pouvoir autoriser de "jouer" avec de l'argent qu'on a pas. Un scandale.

La reprise du contrôle de la bourse, et même des règles de son fonctionnement, est une priorité absolue pour les peuples pour pouvoir en finir avec le capitalisme. Je pense même qu'il faut ensuite supprimer la bourse telle que nous la connaissons et la rembourser par une bourse bleue où toute spéculation sur les cours est structurellement impossible.

En complément sur spéculation :

En complément sur bourse :

En complément sur dingue :

   

Samedi 23 Juin 2018 - News # 9269 

"La guerre des métaux" par Guillaume Pitron :

SYNOPSIS :

S’il est acquis que notre civilisation occidentale basée sur l’exploitation d’énergies fossiles à bon marché doit être abandonnée, qu’en est il de la transition énergétique qui fait le pari sur les énergies renouvelables ? 

En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux et terres rares. Tantale cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares… ces ressources sont devenues indispensables à notre nouvelle société écologique (voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires) et numérique (elles se nichent dans nos smartphones, nos ordinateurs, tablettes et autre objets connectés de notre quotidien). 

Or les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole.

Dès lors, c’est une contre-histoire de la transition énergétique que ce livre raconte – le récit clandestin d’une odyssée technologique qui a tant promis, et les coulisses d’une quête généreuse, ambitieuse, qui a jusqu’à maintenant charrié des périls aussi colossaux que ceux qu’elle s’était donné pour mission de résoudre.

Présentation de l’orateur :

Guillaume Pitron, 37 ans, est journaliste et réalisateur. Il travaille pour Le Monde Diplomatique, Géo ou National Geographic.

Guillaume est lauréat du prix Erik Izraelewicz de l’enquête économique 2017, de la Bourse des talents de la Fondation Lagardère, du Prix Robert Guillain des Jeunes Reporters au Japon, de la bourse Brouillon d’un rêve Littéraire de la SCAM et colauréat de la « Cross Border Grant » du European Journalism Fund.

La géopolitique des matières premières est un axe majeur de son travail. Il intervient régulièrement auprès du parlement français et de la Commission européenne sur le sujet des métaux rares.

A ce jour, Guillaume est l’auteur d’une centaine de reportages, enquêtes et documentaires, réalisés dans une quarantaine de pays.

Il est diplômé d’un DEA de droit des universités de Paris et d’un Master de droit international à l’université de Georgetown (USA).

A travers des enquêtes de terrain pour des revues écrites et des documentaires pour les principales chaînes françaises, Guillaume décrypte les tendances symptomatiques d’un monde globalisé.

Son dernier ouvrage « La guerre des métaux rares – La face cachée de la transition énergétique et numérique » a été salué par la presse :

- Ce livre arrive au bon moment. Beaucoup de gens gagneraient à le lire à commencer par les décideurs politiques quelque soit leur niveau de responsabilité.
L’Humanité.
- Un livre passionnant. Alternatives économiques
- Un livre édifiant Le Monde.

Non évalué.

En complément sur métaux :

En complément sur terres rares :

     

Samedi 16 Juin 2018 - News # 9101 

 

Signez la pétition demandant l'annulation et le remboursement des 500 000 euros d'assiettes par les époux Macron, [ici] () !

En complément sur pétition :

En complément sur Macron :

     

Dimanche 27 Mai 2018 - News # 8679 

 

Mise en esclavage des États et des peuples : "Le Système dette", une conférence d'Éric Toussaint :

SYNOPSIS :

etika, ATTAC Luxembourg, l’ASTM et les Amis du Monde Diplomatique Luxembourg avec le soutien de neimënster ont le plaisir de vous présenter la conférence :

Le Système dette, jeudi 3 mai 2018 à 18h30 en présence de Éric Toussaint.

De l’Amérique latine à la Chine en passant par la Grèce, la Tunisie et l’Égypte, la dette a été utilisée comme une arme de domination et de spoliation.

Le recours à l’endettement extérieur et l’adoption du libre-échange constituent à partir du XIXe siècle un facteur fondamental de la mise sous tutelle d’économies entières par les puissances capitalistes.

La Grèce des années 2010 est un exemple supplémentaire d’un pays et d’un peuple privés de liberté sous le prétexte de rembourser une dette illégitime.

Cette dictature de la dette n’est pas inéluctable. En deux siècles, plusieurs États ont annulé leurs dettes avec succès. L’auteur analyse les répudiations réalisées par le Mexique, les États-Unis, Cuba, le Costa Rica et la Russie des soviets. Il met en lumière et actualise la doctrine de la dette odieuse.

Ce récit captivant donne les clés indispensables pour comprendre la mécanique implacable de la dette et l’évolution du monde capitaliste au cours des deux derniers siècles.

Présentation de l’orateur : 

Éric Toussaint, historien et docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris 8, est porte-parole du CADTM international(Comité pour l’abolition des dettes illégitimes) et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.

Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont Bancocratie (Éditions Aden).

Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.

Son dernier ouvrage "Le système dette" a été salué par la presse :

- Éric Toussaint revient sur l’histoire de l’endettement des pays dits « naissants » et explique le lien de subordination qui en découle au détriment des peuples. Politis.

- Accessible au grand public, cet ouvrage éclaire l’histoire des pays de la périphérie à la lumière de l’exploitation de leurs dettes extérieures par les puissances occidentales alliées au capitalisme financier. L’Humanité

- Enrichi par des documents d’archives et des comptes rendus officiels des échanges entre responsables politiques de tous bords et de tous pays, Le Système dette est une plongée historique qui montre que la lutte contre les « dettes odieuses », illégitimes, illégales et insoutenables n’est pas un combat naissant. Libération.

Une conférence de premier ordre, qui nous apprend beaucoup de choses nouvelles sur la mise en place des dettes souveraines par des stratagèmes iniques de banquiers et d'États occidentaux déloyaux, et leur possibles répudiations en tant que "dette odieuses".

Éric Toussaint a une expérience et une connaissance historique immenses en matière de dette, cette conférence vous en convaincra : il est super sérieux et crédible, et il est vraiment passionnant à écouter.

Un must incontournable, à ne surtout pas rater, et à voir entièrement !

En complément sur Éric Toussaint :

En complément sur dette :

En complément sur capitalisme :

En complément sur esclavage :

 

Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8479 

La crise est finiiiiiiiiiiiiiie !

Enfin, par pour nous les pauvres, mais seulement pour les spéculateurs qui jouent sur le CAC40 qui bat un record :

En complément sur CAC 40 :

En complément sur spéculation :

En complément sur bourse :

   

Lundi 7 Mai 2018 - News # 8269 

"Dettes : nos enfants paieront ?" avec Jacques Sapir :

Mais Jacques, bougre d'idiot, après toutes tes études et analyses tu n'as toujours pas compris que ces 40 milliards il ne faut pas les dépenser via l'État dans les divers ministères, mais les remettre directement au peuple en supprimant l'impôt sur le revenu de 90% des gens ?

Pas d'argent = pas d'achat, pas de dépenses = pauvreté = économie anémiée. Tout le monde est perdant.

Argent dans les poches des français = achats et dépenses = abondance pour tous = carnets de commandes des entreprises et commerces remplis = plus de chiffre d'affaire = plus de taxes + embauches  + plus de cotisations + plus de profits. Tous le monde est gagnant.

Et, en plus, la vitesse de circulation de la monnaie augmente.

La solution est pourtant simple bordel.

Le problème ensuite, c'est l'attraction-accumulation et la fuite des capitaux en dehors du système réel : il faut prendre des dispositions fiscales pour ne pas permettre aux profits de sortir de l'économie réelle et aller se placer dans le casino de la bourse.

Si, au final, on a : suppression de l'IR + bonne vitesse de circulation de la monnaie + pas de fuite, alors on a un système vertueux, une économie florissante où chacun peut vivre décemment.

Pense y !

En complément sur dette :

En complément sur Jacques Sapir :

     

Mercredi 2 Mai 2018 - News # 8170 

Facebook se lance dans les sites de rencontres. Voir [ici] ().

Comme si ils n'avaient pas assez de pognon comme ça...

Un exemple type du capitalisme : toujours plus, alors même qu'ils n'en ont pas besoin.

À quoi ça sert, à part faire chier d'autres entreprises ? À rien !

Le capitalisme dévore tout, sans aucune utilité, sans aucun avantage pour la société, et juste pour un seul but totalement vain et stérile : gagner toujours plus !

Et ce surplus inutile et préjudiciable pour la société, le capitalisme va s'en resservir pour gagner encore plus, en spéculant en bourse par exemple, etc. Un non-sens, et des conséquences néfaste pour tous les citoyens et la planète.

En complément sur Facebook :

En complément sur capitalisme :

     

Dimanche 15 Avril 2018 - News # 7753 

François Ruffin et une syndicaliste : Un témoignage accablant contre la grande distribution (Carrefour) et le capitalisme :

La vidéo complète de François Ruffin invité de l'émission "On n'est pas couché 14" du Avril 2018 :

Le capitalisme crée une société de merde où les gens sont transformés quasiment en sous-hommes pires que des esclaves, puisqu'ils doivent en plus de travailler pour un salaire de misère payer leur nourriture, leur logis, etc.

Innommable !

À mort le capitalisme !

À mort l'actionnariat !

À mort les spéculateurs !

À mort la bourse !

À mort la finance de marchés !

Il nous faut une nouvelle société, basée sur une économie mixte où personne ne peut vivre de ses rentes payées par d'autres personnes qui eux travaillent.

« Dans l'ère du Verseau, le capital sera décapité », « les États-Unis seront châtiés »
V.M. Samaël Aun Weor, Avatar du Verseau.

En complément sur témoignage :

En complément sur François Ruffin :

En complément sur grande distribution :

En complément sur Carrefour :

En complément sur capitalisme :


Mardi 10 Avril 2018 - News # 7594 

La bourse de Moscou perd plus de 7%. Voir [ici] ().

Merci à OS pour l'info. 


Jeudi 5 Avril 2018 - News # 7485 

Frédéric Lordon : "Nous voulons le débordement général !" - Rassemblement organisé à la Bourse du Travail le 4 Avril 2018 sur l'initiative entre autres du journal Fakir :

En complément sur Frédéric Lordon :

       

Mardi 6 Février 2018 - News # 6623 

Bourses à l’agonie : le Bitcoin chute à moins de 6000 $ en une seule journée... Voir [ici] ().

En complément sur Bitcoin :

       

Mardi 30 Janvier 2018 - News # 6496 

Sommet de Davos : Frédéric Fromet rend hommage aux puissants qui s'occupent si bien de nous avec sa chanson "Saga le fric là, ambiance de la bourse" :

Trés réussi ! 

En complément sur humour :

En complément sur Davos :

En complément sur bourse :

En complément sur spéculation :

En complément sur riche :


Lundi 29 Janvier 2018 - News # 6480 

Fisc : un mail peut suffire pour annuler son impôt, avoir un remboursement de sa taxe d'habitation ou sa taxe foncière - Remise fiscale avec l'article L247. Voir [ici] ().

C'est bon à connaître ! (Quand on réside en France)

En complément sur impôt :

En complément sur tax :

En complément sur fisc :

   

Mercredi 24 Janvier 2018 - News # 6375 

Dette, crédit, emprunt, banques, taux d'usure, et surrendettement : "Morts à crédit" :

SYNOPSIS :

Dans une société d'abondance où la tentation et la frustration sont omniprésentes, les techniques sont toujours plus subtiles pour attirer les consommateurs dans le piège des emprunts faciles.

Avec la crise financière de 2008, le surendettement a de nouveau augmenté en Europe.

Des victimes de la spirale du surendettement témoignent : 

Des associations comme Crésus en France viennent en aide aux personnes surendettées, souvent isolées et aux vies brisées. 

En Espagne, des citoyens mènent des actions collectives pour combattre les expulsions massives de familles, harcelées par leurs créanciers.

Cette enquête sur la spirale infernale du crédit est aussi instructive qu'inquiétante. Elle repose sur des témoignages forts de victimes de surendettement en France, en Allemagne et en Espagne. Jean-Louis Kiehl, président de l'association de lutte contre le surendettement Crésus, ainsi que des économistes et des sociologues allemands analysent bien le phénomène.

"Notre intérêt en tant que prêteur n'est pas d'endetter les gens parce-que à ce moment la l'argent qu'on prête on le retrouvera pas et on aura une perte au bout" dixit Vincent Mourix, Directeur Crédit France du Crédit agricole. Encore faudrait-il pour prêter que vous possédiez cet argent... On ne peut pas prêter quelque chose qu'on a pas Escroc ! Ce ne sont pas des prêts mais des crédits : vous créez l'argent ex-nihilo, c'est juste une écriture comptable, et vous terrassez des familles en leur imposant de rembourser quelque chose qui n'a pas d'existence propre. C'est inique !

Des prêts à 1223,6 % de taux d'intérêt annuel !!!

Et cela existe vraiment...

Pour 100 euros de crédit,
vous devez rembourser 1223 Euros au bout d'un an !


Ahurissant !

Quand aux sociétés qui font de l'usure, il faut les fermer, purement et simplement. Mais comme toujours, nos traîtres de politiciens ne font rien...
 

Tout montre qu'au niveau bancaire, les citoyens doivent reprendre le contrôle absolu. Le monde de la finance doit être entièrement revu et encadré strictement. Quand à la création monétaire, elle doit devenir une exclusivité des banques nationales placées sous la supervision des peuples.

Un documentaire de premier ordre, parce-que bien clair, didactique et profondément humain.

Un petit must.

À voir absolument !

En complément sur dette :

En complément sur crédit :

En complément sur emprunt :

En complément sur banque :

 

Mercredi 13 Décembre 2017 - News # 5839 

Spéculation : "Bitcoin : en route vers les 100.000 $ ?" avec Olivier Berruyer :

SYNOPSIS :

Le Bitcoin a fait son entrée à la bourse de Chicago dimanche, via des instruments permettant de parier sur son évolution future. Avec la forte demande des professionnels des marchés, faut-il s'attendre à une nouvelle vague haussière ? Le point de vue d'Olivier Berruyer, auteur du blog les-crises.fr.

Ecorama du 12 décembre présenté par David Jacquot sur boursorama.com

En complément sur bitcoin :

En complément sur spéculation :

En complément sur Olivier Berruyer :

   

Mercredi 13 Décembre 2017 - News # 5829 

Privilèges et abus de fonds publics : en 2018, les députés devraient bénéficier d'un remboursement de 1 200 euros de leur loyer à Paris. Voir [ici] ().

Lamentable ! Honteux ! Scandaleux ! Inique !

En complément sur député :

En complément sur privilège :

En complément sur abus :

   

Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5797 

Le bitcoin fait ses premiers pas en Bourse avec succès. Voir [ici] ().

17.110,41 dollars... Les gens deviennent fous sous l'impulsion du parasite de la cupidité.

En complément sur bitcoin :

En complément sur bourse :

     

Jeudi 23 Novembre 2017 - News # 5601 

Altice s'effondre en bourse. Patrice Drahi en grosse difficulté :

Bien fait pour sa gueule !

En complément sur Patrice Drahi :

       

Lundi 13 Novembre 2017 - News # 5524 

Pierre Jovanovic sur TV Libertés ce 13 novembre : Politique & éco n°148 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic est l’invité d’Olivier Pichon. 90 minutes de « politiquement et économiquement incorrect » .

1 La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres.
- A la FED un petit nouveau : James Powell venu de Bankers trust.À
-  Sa politique : surtout ne rien faire, la hausse des taux n’est pas  à l’ordre du jour.
- Blythe Masters et la banque des cow-boys. (Bankers Trust)
-Quand la fortune des clients intéresse la Bankers Trust, aux USA, en France c’est la Société Générale qui capte les fortunes en déshérence.
-CIA et banques des accointances fortes.
-Quand la Belgique emprunte à trois mois.
-Mondialisation de la planche à billets.
-Les effets de la facilité monétaire : les boutiques vides, les rues des centres villes désertées, les maisons invendables.- Censure sur Facebook et Twitter : le poison mortel de l’économie mondiale ne doit pas être révélé.
-Les grands mythes sur la monnaie, Faust, Goethe, Dante et...Jacques Rueff.
 -Draghi et la BCE condamnés à continuer les facilités monétaires, prisonniers de la drogue dénommée QE.
-Une politique criminelle, Dante met en enfer un roi fabricant de fausse monnaie.
-Les intérêts de la dette payés par les Français vont aux banques étrangères.
-Les Français vont devoir faire comme les Grecs se défendre pied à pied !

2. La Fausse monnaie une maladie contagieuse.
-Et maintenant l’Arabie Saoudite et l’Algérie !
-Précédents yougoslave, vénézuélien, zimbabwéen.
-214 milliards de Riyals saoudiens injectés dans l’économie saoudienne et à l’extérieur(les dames de Marbella en savent quelque chose !) .
-«  Sans la planche à billet vos traitements ne seront pas payés » le chef du gouvernement algérien aux fonctionnaires.
-La baisse du prix du pétrole en question  plus les dettes algériennes au FMI.
-Risque de révolution consécutif en Algérie., la planche à billet conduit aux révolutions et à la dictature.À
- De quelques analogies avec la révolution française, la faillite de 1797, le redressement bonapartiste et son ministre des finances Martin Gaudin.
- Quelques exemples des villes de provinces visitées les effets délétères de la dépression économique : Besançon. Les vitrines « Potemkine ».
- L’opinion connaît désormais la responsabilité des banquiers !

3. Qui va payer, sanctions judiciaires ou sanctions par le marché ?
-La plus vieille banque italienne en faillite !
- Carrige, ancien mont de piété, fermetures et licenciements.
- Le Crédit Agricole rachète trois autres banques italiennes pour une bouchée de pain.
- Produits toxiques dans les comptes de banques.
- Quelle probabilité de hausse des taux?
- En 10 ans 25% des banques européennes ont fait faillite, source BCE !
- Le mythe de la reprise économique, la bourse dopée par la fausse monnaie.À
- Les retards de paiement se multiplient entre les entreprises, un signe inquiétant.
- Le modèle suisse menacé ,la BNS contrainte d’acheter des actions Apple au lieu de financer l’économie nationale.
- Et pour finir : « Picsou magazine » la liste des condamnations des banques pour malversations, délits d’initiés et autres turpitudes.
À- « Mort au pauvres ! » selon un rapport c’est sur les frais d’incident de compte des petits comptes que les banques gagnent le plus !
-Et « Paradise papers »  une arnaque pour faire mousser la presse ! 

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Jeudi 9 Novembre 2017 - News # 5504 

Électricité et abus tarifaires : RECOURS COLLECTIF CONTRE HYDRO-QUÉBEC : REMBOURSER 1,2 MILLIARD de dollars AUX QUÉBÉCOIS. Voir [ici] ().

Si vous habitez au Québec, signez cette pétition, participez au recours collectif, et faites passer l'information !

En complément sur électricité :

En complément sur abus :

En complément sur tarif :

   

Dimanche 22 Octobre 2017 - News # 5385 

ZONE EURO : LA DIVERGENCE DES SOLDES TARGET S’ACCROÎT INEXORABLEMENT ENTRE L’ALLEMAGNE ET L’ITALIE. Reprenant les analyses de l’UPR, le site Business Bourse s’affole. Voir [ici] ().


Vendredi 13 Octobre 2017 - News # 5348 

Des «experts» de France Stratégie préconisent que l'Etat devienne copropriétaire de tous «les terrains construits résidentiels» afin de solvabiliser la dette publique... Voir [ici] ().

En bref, il s'agit de nous voler notre maison, notre appartement, etc., pour rembourser la dette.

Dément...


Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4921 

Jeux de spéculation virtuelle sur Internet ou réelle mais déguisée : sur Twitch, un ingénieur laisse les internautes jouer ses économies en Bourse :

L'ingénieur qui a lancé ce jeux est un malin...

Comme les décisions s'effectuent par vote, il ne prend pas trop de risque, mais comme il voit tous les votes, il peut repérer ceux qui ont le plus de talent en déterminant à postériori ceux qui voient le plus juste. Et donc en tirer profit.

Un jeu, mais pas si innocent que cela...

En complément sur spéculation :

En complément sur bourse :

En complément sur marché :

En complément sur Internet :

En complément sur jeu :


Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Mardi 20 Juin 2017 - News # 4826 

Législatives 2017 : certains députés ont perdu les élections, mais ils ont gagné une retraite en or !

L'hémycicle se renouvelle et envoie de très nombreux professionnels de la politique toucher leurs retraites... Un régime particulier qui rapporte gros !

Cambadélis, Valls, Hamon, Duflot… Tous ces professionnels de la politique qui n’ont toujours vécu que grâce à l’argent public, se retrouvent, à devoir chercher un boulot, ou bien à partir à la retraite.

Finis pour eux les indemnités mensuelles de 7 209,74 euros, les voyages en 1ère classe, les frais de mandat tout flous de 5 840 euros, les chauffeurs et autres taxis gratuits (plafond de 2 750 euros), la carte Navigo gratuite, les 92 trajets en avions offerts, la bourse annuelle informatique de 15 500 euros, le forfait téléphonique de 4 200 euros (7 670 euros Outre-mer), les 12 000 euros alloués à leur courrier, les frais d’hôtel tout doux… Et que dire de la réserve parlementaire et ses 130 000 euros annuels !

Heureusement, une consolante retraite les attend à la sortie ! Cette retraite est alimentée par une cotisation prélevée sur l’indemnité parlementaire et par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée.

L’âge d’ouverture du droit à la pension est de 62 ans. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, sans minimum de durée de mandat et dans la limite d’un plafond fixé à 41,50 annuités. La pension moyenne des députés ayant fait liquider leur pension en 2016 est de 2 675 € net par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de 64 ans.

De plus, les députés issus de privé pourront toucher une allocation très confortable : 100% de leurs revenus pendant 6 mois. Cette indemnité spécifique dure 3 ans et est dégressive. Selon le Figaro, les députés sortants peuvent continuer à bénéficier des « services de l’Assemblée », comme le restaurant et la bibliothèque. Pour avoir une retraite à taux plein il leur suffit de cotiser 31 ans. Pour rappel, c’est plus de 40 ans pour un simple salarié.

Lorsqu’un citoyen cotise 1 euro, il touchera une retraite de 1,5 euro s’il est salarié et une pension d’environ 2 euros s’il est fonctionnaire. Lorsqu’un parlementaire verse une cotisation de 1 euro, sa retraite s’élève à 6,1 euros.

En définitive, laissons le mot de la fin à l’incomparable Audiard : « La politique, messieurs, devrait être une vocation. Je suis sûr qu’elle l’est pour certain d’entre vous. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier.» 

En décembre 2016, Contribuables Associés avait interrogé le député Alain Chrétien, auteur d’un rapport exigeant la fin du régime de retraite spécifique des parlementaires. Selon son rapport, «en 2015, le régime des députés s’élevait à 63 millions d’euros et distribuait une pension moyenne de 2 700 euros nets par mois à 1 121 anciens élus et 714 ayants-droits.»

Source : Contribuables Associés ().

Des privilèges injustes et exorbitants !

En complément sur député :

En complément sur retraite :

En complément sur privilège :

En complément sur injust :

 

Dimanche 18 Juin 2017 - News # 4777 

Lobbying, logique de réseaux, trafic d'influence, et pantouflage, à tous les étages de l'Union Européenne : "Le visage des institutions européennes... et ses dessous ! - Ruptures, le zapping n°4" :

Quand on prononce le mot « Europe », le visage de certains devient soudain rayonnant. Ils pensent : avenir radieux, grande aventure, bonheur commun à l’horizon. Bon, ceux-là, on va les laisser rêver, après tout, c’est bien leur droit. A vrai dire, au grand désespoir des élites dirigeantes, ces euro-enthousiastes sont de moins en moins nombreux.

Et puis il y a ceux qui estiment plutôt : l’Europe, une belle idée, dommage qu’elle soit détournée, caricaturée, dévoyée par l’ultralibéralisme. Hélas, hélas… L’Union européenne n’est pas dévoyée : ses apparents « défauts » sont en réalité sa raison d’être.

Prenons le « lobbying ». Certes, le phénomène n’est pas réservé exclusivement à Bruxelles. Mais – comme on peut le voir dans cette vidéo – il fait partie de l’essence même de l’europarlement. Il a ça en quelque sorte dans les gènes. Et pour cause : à la différence des véritables parlements, l’Assemblée qui siège à Strasbourg (et à Bruxelles) ne représente aucun peuple… puisqu’il n’y pas de peuple européen. En réalité, elle est une pièce importante d’une machinerie qui édicte des actes législatifs pour répondre aux souhaits et exigences des intérêts et catégories particulières – les grands groupes industriels et financiers, en priorité.

Cette nature particulière de l’intégration européenne – un processus décidé d’en haut sans les peuples et contre les peuples – explique que, tout naturellement, les intérêts privés tiennent le haut du pavé : les élites eurocratiques mêlent de manière indissociable les fonctions publiques et privées. D’où la fréquence des « pantouflages », autrement dit, des carrières commencées dans l’appareil européen, et brillamment poursuivies chez Goldmann Sachs ou Uber…

Enfin, il est fréquent, pour les dirigeants européens de tonner contre l’évasion fiscale. L’exemple le plus connu est celui de l’actuel président de la Commission, Jean-Claude Juncker, qui a décidé de faire de la transparence et de l’éthique la marque de fabrique de son exécutif, après avoir, comme premier ministre luxembourgeois, multiplié les rescrits fiscaux, autrement dit les accords entre fisc et grands groupes multinationaux.

Mais pourquoi s’en offusquer ? Tout cela n’est que très logique, puisque la libre circulation (des marchandises, des services, de la main d’œuvre et des capitaux) est à la base même de l’Union européenne, et figurait déjà dans le traité fondateur de la CEE (1957). Bref, fermer une usine ici, délocaliser une autre là-bas, faire transiter ses profits d’un système fiscal à un autre, voilà bien ce qui constitue la nature de l’UE. Et même ses « valeurs ». Au sens de la Bourse du même nom…

Découvrez le contenu original des extraits utilisés pour le zapping, grâce à la liste des vidéos sources :

Cash-for-laws: Pablo Zalba Bidegain (Parlorama)
Europe: la manipulation des hommes politiques par les lobbys (Investig Info)
Des lobbies au cœur de l’Europe (4OpenWorld)
Mais qui contrôle vraiment l’Union Européenne ? (Lapierre Tube)
Uber & Salesforce hire ex-EU politician Neelie Kroes (PondWalden)
Uber débauche l’ex numéro 2 de la commission européenne (EuroNews)
Evasion fiscale : Juncker, ce loup dans la bergerie (Arte)
Le lobbying à Bruxelles en une minute (Jean sauve l’Europe)
Pouvoir des lobbies en Europe : l’entretien avec CEO pour tout comprendre (Osons Causer)
10 faits qui montrent comment les multinationales achètent la politique européenne (Osons causer)
Lobbies: Qui gouverne vraiment l’Europe? (TV5 Monde)
Enquête RMC – Comment les lobbies infiltrent l’Union Européenne – 20/05 (RMC)
Le Parlement européen de Strasbourg, tout un monde (Documentaire CH-5)
Comment APPLE fraude le fisc en Europe ? (Le fil d’actu)
Volez, volez petits capitaux ! – #DATAGUEULE 19 (Data Gueule)
Cinq raisons de rester dans l’Union européenne (Jordanix)

Source : Ruptures.

En complément sur lobbying :

En complément sur influence :

En complément sur Union Européenne :

   

Samedi 17 Juin 2017 - News # 4759 

Achat d'une voiture d'occasion

chez le concessionnaire Honda Chambly :

une très décevante et amère expérience...


Certains des vendeurs de ce concessionaire sont à la limite de la malhonnêteté et de l'escroquerie (et, le pire, en accord avec le patron du magasin) : ils vous font croire qu'ils vous accordent une remise, en trafiquant les prix toutes taxes incluses qu'ils vous présentent sur des bouts de papier informels (qu'ils gardent ensuite) pour vous faire croire qu'ils vous accordent une remise.

Voilà comment ils procèdent : à partir du prix hors taxe de l’annonce d’une voiture d’occasion, le vendeur vous présente un premier prix de la voiture toutes taxes comprises, puis suite à votre demande d’avoir une remise, il vous dit qu'il va voir son patron pour la lui demander. Il revient quelques minutes plus tard en vous présentant un deuxième prix toutes taxes incluses PLUS BAS que le premier prix. Le problème, c'est que le premier prix communiqué est erroné : il a été gonflé et ne correspond pas du tout au prix hors taxe initial de l’annonce plus les taxes. Lorsqu'il revient et vous présente le soi-disant nouveau prix remisé toutes taxes incluses, comme celui-ci est plus bas que le premier (qui lui est faux), vous avez alors l'impression qu'une remise substantielle vous a été accordé (de l'ordre de 1200$ dans notre cas), mais c’est une tromperie, un leurre.

UN EXEMPLE POUR MIEUX COMPRENDRE L'ARNAQUE:

Supposons que le prix initial hors taxe de la voiture affiché dans l’annonce soit de 17.592,00 $

Prix
toutes taxes incluses proposé par le vendeur : 21.462,24 $

Vous demandez une remise au vendeur, alors il va voir son patron, et revient vous proposer :

Prix "Remisé" toutes taxes incluses : 20.226,40 $

Vous avez l'impression d'avoir bénéficié d'une remise de 21.462,24 - 20.226,40 soit 1.235,84 $.

Cette "remise" de 1.235,84 $ est en réalité un leurre total puisque le prix final payé "remisé" est de 20.226,40 $, ce qui correspond exactement au prix initial hors taxe de 17.592,00 $ plus les taxes en vigueur au Canada et au Québec. Donc, en réalité, la remise est de zéro !

Le premier prix annoncé de 21.462,24 $ toutes taxes incluses est faux : il a été gonflé, et ne correspond pas au prix initial de 17.592,00 $ + les taxes en vigueur.

C'est ensuite seulement sur l'offre d'achat que vous pouvez vous apercevoir de la supercherie... Mais, ayant fait confiance au vendeur, ni moi ni mon épouse nous ne nous sommes rendu compte de ce subterfuge à la signature de l'offre d'achat : le prix toutes taxes incluses était bien celui proposé : nous n'avons pas vérifié le prix hors taxe qui était exactement le prix initial proposé sur l'annonce (et dons SANS REMISE AUCUNE).

Je n’ai pris conscience de "l'arnaque" que lorsque j'ai appelé ma compagnie d'assurance pour assurer cette voiture que j'allais acheter, et que la téléphoniste m'a demandé le prix hors taxe que j'allais payer chez le concessionnaire : je me suis alors rendu compte que sur l’offre d’achat c'était le prix hors taxes initial de l’annonce SANS AUCUNE REMISE ! : le vendeur nous avait induit en erreur et trompé sciemment.

J'ai alors téléphoné au vendeur qui n'a pas voulu reconnaître la manipulation (au début, nous avons pensé à une erreur de sa part, mais non), me parlant même alors de frais de lavage (200$), de divers frais de préparation, qui avaient été ajoutés. Des frais dont IL N’A JAMAIS PARLÉS lorsque mon épouse et moi nous sommes venus par deux fois au magasin. Je lui ai alors signifié que je ne voulais plus acheter la voiture dans ces conditions, et il a accepté de me rembourser l'acompte destiné à réserver la voiture (ce qui prouve une fois de plus qu'il y avait anguille sous roche, et que ce concessionnaire a l'habitude de tenter de tromper de cette manière ses clients. S’il a procédé à ce remboursement, c’est pour une seule raison : pour éviter que les gens floués comme moi ne portent plainte au Service des fraudes de la Sureté du Québec, ce qui coûterait très cher à ce concessionnaire).

Le lendemain, j'ai dû aller au magasin une troisième fois pour me faire rembourser mon acompte, et cela s’est passé gentiment, la réceptionniste était au courant, et tout s’est bien passé : j’ai récupéré mon acompte sans problèmes.

Nous pensions avoir trouvé la voiture d’occasion qu’il nous fallait et qui nous plaisait, et avoir bénéficié d’une remise, nous étions contents, et en fait, nous nous sommes faits roulés dans la farine par des gens malveillants qui abusent sciemment leurs clients. Une honte ! Une journée amère…

La leçon de cette histoire, c'est que :

Je n'irais plus jamais chez ce concessionnaire.

Maintenant, vous faites comme vous voulez, mais vous ne pourrez pas dire que personne ne vous a prévenu le concernant.


Complément : "Comment éviter les escroqueries lors de l’achat ou de la vente d’un véhicule" : voir [ici] ().

En complément sur arnaque :

En complément sur escro :

En complément sur voiture :

En complément sur automobile :

 

Vendredi 9 Juin 2017 - News # 4630 

Un agent de la CIA se confesse sur son lit de mort : « Je faisais partie de l’équipe chargée d’assassiner John F. Kennedy ». Voir [ici] ().

Il n'y a que les idiots pour avoir cru que c'était Lee Harvey Oswald qui avait assassiné Kennedy...

Dommage que cet informateur de dernière minute ne confirme pas la raison de l'assassinat. Pour moi, il s'agit d'un complot ayant pour origine la Réserve Fédérale (la FED) en liaison avec le vice-président Lyndon B. Johnson qui a assuré ce cartel de banquiers criminels que leur institution de voleurs ne serait pas dissoute ou étatisée s'il devenait président.

Il faut savoir que John F. Kennedy avait compris que la FED était une arnaque visant à vampiriser les américains par le mécanisme de la dette, financée en bout de ligne par un impôt sur le revenu des citoyens. Fait remarquable mais oh combien logique, la création du Bureau de l'IRS (Internal Revenue Service) date de Décembre 1913, la même année que la création de la FED, conformément au seizième amendement à la Constitution américaine qui a été ratifié cette année là autorisant le Congrès à imposer une taxe sur le revenu. Ben oui, il fallait bien que quelqu'un rembourse et paye les intérêts de la dette... Enfin, il faut savoir qu'avant Décembre 1913, il n'y avait pas d'impôt sur le revenu aux États-Unis. Une sacrée d'histoire dont il faut tirer les édifiantes leçons...

Mais, malgré les avertissements de son père ("Si tu fais ça, il vont te tuer"), John F. Kennedy persista dans sa volonté de mettre en oeuvre ce projet. On connaît la suite...

En complément sur Kennedy :

En complément sur assassin :

En complément sur CIA :

En complément sur FED :

 

Samedi 3 Juin 2017 - News # 4496 

Alimentation moderne : Incroyable et terrifiant : une pomme de 1950 équivaut à 100 pommes d’aujourd’hui... Voir [ici] ().

La cause ? Les grands semenciers qui ont imposé leurs merdes de semences hybrides F1 et la grande distribution qui veut des produits pas chers et parfaitement calibrés selon ses normes.

Il faut de toute urgence bannir par la Loi les semences hybrides, les F1, supprimer le catalogue officiel qui autorise celles qui peuvent être vendues ou non, réorienter les objectifs de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique), le tout vers un seul type de graines : les variétés anciennes, 100% élaborées par la Nature à travers les millions d'années.

C'est un enjeux essentiel pour l'Humanité et les agriculteurs.

Le choix est simple : la  bourse ou la Vie...

En complément sur aliment :

En complément sur les semences :

En complément sur la grande distribution :

En complément sur incroyable :

En complément sur terrifiant :


Samedi 20 Mai 2017 - News # 4213 

Affaire du Crédit Lyonnais : Bernard Tapie devra rembourser 404 millions d'euros :

Les vrais emmerdements commencent pour Tapie...

Ça va pas être une partie de plaisir...


Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3615 

Jacques Cheminade sur la présidentielle 2017 : "C'est la victoire de la bourses et des méga-banques". Voir cette [vidéo] ().


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3530 

Macron au deuxième tour : la bourse qui fait un bond de 4 à 5%, les cours des banques s’envolent de 10%...

Cette explosion de joie de la bourse confirme qu'Emmanuel Macron va accompagner la régression grâce à la flexibilité. Voir [ici] ().


En complément sur Macron :


Mardi 8 Décembre 2015 - News # 1172 

Que sont devenus les 1100 milliards d’euros injectés dans la zone euro en 2014 ? Voir [ici] (). Franchement, on se moque des citoyens. C'est une somme colossale, qui ne va que dans la poche des banquiers et des spéculateurs qui peuvent ainsi continuer à jouer au grand casino planétaire des bourses, sur des marchés dont les cours sont soutenus au cric grâce à tout cet argent. 1100 milliards d’euros, juste pour 2014... Rendez-vous compte... Mieux aurait valu donner cet argent aux citoyens, sous la forme d'un Revenu de Base. Cela aurait permis aux gens de vivre, et en dépensant cet argent, toute l'économie en aurait été fortement stimulée. Mais non, ces nabots pervers et cyniques préfèrent spéculer pour se faire des fortunes, et laisser la très grande majorité des gens dans la pauvreté, l'inconfort, et la survie. Démentiel...


Vendredi 30 Mai 2014 - News # 849 

Le chantre de la gouvernance mondiale, Jacques Attali, prévoit une crise majeure en 2015 avec la spoliation de l'épargne des ménages, à la chypriote, pour rembourser les dettes souveraines devenues inremboursables par les États. Voir [ici] ().


Mercredi 19 Février 2014 - News # 721 

Le milliardaire George Soros a parié 1,3 milliards de dollars US sur le krach boursier à venir. Voir [ici] (). Selon lui, les bourses américaines connaîtront une forte correction en 2014. Et il n'est pas le seul à le penser : Olivier Delamarche ne cesse de le répéter, sans être cru, sur BFM TV depuis plus d'un an.


Samedi 18 Mai 2013 - News # 500 

Le GEAB N°75 est disponible : "Crise systémique 2013 : sous les records des bourses l’imminente plongée en récession de la planète." Voir [ici] ().


Mardi 2 Avril 2013 - News # 460 

"Il faut que le mouton se tienne tranquille, cela permet de mieux le tondre", une chronique où Olivier Delamarche est particulièrement remonté face au Guillaume de service toujours aussi niais et fasciné par la bourse. Voir cette [vidéo] ().


Lundi 19 Novembre 2012 - News # 281 

Pour plusieurs gourous de la bourse, une guerre se prépare... Voir [ici] ().


Mardi 26 Juin 2012 - News # 217 

Alerte en Italie : coupure d'urgence de 40 cotations boursières à la Bourse de Milan. Comme quoi, la dégradation s'accélère... Voir [ici] ().


Jeudi 17 Mai 2012 - News # 184 

GEAB N°65 : Crise systémique globale / 2e semestre 2012 : Convergence de quatre facteurs explosifs : Banques-Bourses-Retraites-Dettes. Voir [ici] ().


Samedi 3 Mars 2012 - News # 119 

Le taux d'intérêt à un an des bons du trésor grec vient de dépasser les 900 % !!! Voir [ici] (). Le 20 Mars, soit ils remboursent soit c'est la fin.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .