Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

155 News

Dimanche 21 Avril 2019 - News # 16762 

Hauts fonctionnaires : l'ISF pourrait remplacer l'ENA... Voir [ici] ().

C'est du foutage de gueule appelé mépris de classe à ce niveau de cynisme...

En complément sur l'ENA :

En complément sur haut fonctionnariat :

     

Mardi 9 Avril 2019 - News # 16391 

L'Iran va classer les troupes américaines dans la région sur sa liste des organisations terroristes. Voir [ici] ().

Bien joué les iraniens !

En complément sur Iran :

       

Dimanche 7 Avril 2019 - News # 16361 

Capitalisme et aviation civile : afin de maximiser les profits des compagnies aériennes, une société de merde a conçu des sièges où l'on est assis debout... :

Mais regardez mois ce crétin...
Et il est fier de lui en plus...
Faire 8 heures d'avion dans ces conditions... Honteux !
Déjà que les sièges en classe économique sont indignes et inappropriés pour les gens comme moi...
Scandaleux !

En complément sur capital :

En complément sur aviation civile :

     

Samedi 6 Avril 2019 - News # 16339 

 

Monique Pinçon-Charlot - Le président des ultra-riches - Librairie Mollat - 2 Avril 2019 :

SYNOPSIS :

Monique Pinçon-Charlot vous présente son ouvrage "Le président des ultra-riches : chronique du mépris de classe dans la politique d'Emmanuel Macron" aux éditions Zones.

RÉSUMÉ :

Huit ans après "Le président des riches : enquête sur l'oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy", les sociologues poursuivent leur enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Documentant la réalité d'un projet inégalitaire, ils montrent que loin d'être un candidat hors système, E. Macron est adoubé par les puissants et mène une politique en faveur des plus riches.

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

« Macron, c’est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d’enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », ils documentent la réalité d’un projet politique profondément inégalitaire. Loin d’avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l’ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l’exit tax, pérennisation du crédit d’impôt pour les entreprises… Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique. Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l’entourage, ce livre fait la chronique édifiante d’une guerre de classe menée depuis le cœur de ce qui s’apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle.

FICHE TECHNIQUE :

Paru le : 31/01/2019
Auteur(s) : Auteur : Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot
Éditeur(s) : Zones
ISBN : 2-35522-128-6
EAN13 : 9782355221286
Reliure : Broché
Pages : 168
Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm 
Épaisseur : 1,5 cm 
Poids : 224 g

Des informations majeures et des clés de lecture essentielles et pertinentes, qui recoupent les déclarations de Juan Branco.

À voir absolument !

En complément sur Monique Pinçon-Charlot :

En complément sur riche :

     

Jeudi 4 Avril 2019 - News # 16253 

Francis Cousin : "L'objectivité réelle de l'histoire, c'est la lutte des classes" :

 

SYNOPSIS :

L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes.

Homme libre et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, maître de jurande et compagnon, en un mot oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une guerre ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée, une guerre qui finissait toujours soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la destruction des deux classes en lutte.

Dans les premières époques historiques, nous constatons presque partout une organisation complète de la société en classes distinctes, une échelle graduée de conditions sociales. Dans la Rome antique, nous trouvons des patriciens, des chevaliers, des plébéiens, des esclaves; au moyen âge, des seigneurs, des vassaux, des maîtres de corporation, des compagnons, des serfs et, de plus, dans chacune de ces classes, une hiérarchie particulière.

La société bourgeoise moderne, élevée sur les ruines de la société féodale, n'a pas aboli les antagonismes de classes Elle n'a fait que substituer de nouvelles classes, de nouvelles conditions d'oppression, de nouvelles formes de lutte à celles d'autrefois.

Karl Marx - Friedrich Engels - Manifeste Communiste - 1847.

Toujours au top ce Francis Cousin.

Je ne suis pas à 100% d'accord sur tout, mais globalement, il voit vraiment juste.

À voir !

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur lutte de classe :

     

Samedi 23 Mars 2019 - News # 15940 

Manifestations interdites : le gouvernement s’embrouille sur les amendes : les contrevenants risquent seulement amende de première classe de 11 euros, ont relevé vendredi 22 mars plusieurs juristes. Voir [ici] ().

En complément sur manifestation :

En complément sur amende :

     

Jeudi 14 Mars 2019 - News # 15711 

Le mépris de classe de l'éditorialiste politique Bernard Schalscha : "Les Gilets Jaunes sont des analphabètes politiques" :

 

Les Trotskistes ont toujours été des sournois malveillants, de vrais nuisibles.

Une saloperie ce mec, sauf qu'il a partiellement raison sur un point : regardez le titre de la vidéo : "analphabets". Franchement, quelle coquille inopportune !!!

En complément sur mépris de classe :

En complément sur mépris :

En complément sur Bernard Schalscha :

   

Mercredi 6 Mars 2019 - News # 15467 

Classement Forbes : la fortune des ultra-riches français a bondi de 14,5% en 2018. Voir [ici] ().

Et pendant ce temps, le peuple se meurt, les services publics aussi, etc...

En complément sur riche :

       

Lundi 25 Février 2019 - News # 15273 

Pierre Jovanovic est l'invité de Politique & Eco n° 204 : Récession en vue, genre tsunami :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Pierre Jovanovic pour sa revue de presse économique et financière.

1. Mauvaise santé des banques européennes
- Les commissaires européens : « les banques vont bien ! »
- Monte Paschi, Landesbank, Deutsche Bank, Commerzbank, Société Générale
- Un banquier a-t-il le droit de vous demander l’usage de vos retraits en liquide ?
- Le cash en France et en Allemagne comparaison
- L’inflation dissimulée
- L’INSEE et ses mensonges statistiques
- Qui peut désormais s’étonner des révoltes populaires ?

2. Le chômage, un génocide à bas bruit
- Le suicide des chômeurs, un chiffre jamais communiqué
- 100 000 chômeurs ont mis fin à leurs jours, comparaison avec les accidents de la route
- Un chômage mondial et structurel, automation et grand remplacement
- Licenciements dans l’industrie automobile, Audi WW, Ford Général Motors...
- L’antisémitisme comme diversion ?
- Les  « enterrements de pauvreté », un signe économique et social fort

3. Nos voisins européens font-ils mieux ?
- Les banques françaises très exposées sur le risque Italien
- La Société Générale continue à se défaire de ses succursales étrangères
- Salvini : si la BCI (Banque centrale Italienne) et l’autorité des marchés financiers italiens n’ont pas fait leur travail,  la prison pour leurs dirigeants !
- Chantage des banquiers sur les politiques, les épargnants en otage
- Retour sur le suicide à la Monte Paschi
- La Standard Chartered et Goldman Sachs, truanderie sur les devises
- Qui parle de la dette ?
- Paradoxe : les bons du trésor italiens ont trouvé preneurs !

4. Retour en France, la classe politique et les Gilets Jaunes
- Hollande financé par PIMCO, plus gros hedge found mondial... « mon ennemi c’est la finance ! »
- Conférences de M. Hollande à l’Hôtel Le Meurice : 200 000 euros
- Condescendance de la classe politicienne
- Les Gilets Jaunes : une tâche (de sang) sur le quinquennat
- BCE : le bilan gonflé  de rachat d’obligations
- Reprise des « facilités monétaires » des deux côtés de l’Atlantique
- La loi du 3 janvier 73 en question
- L‘adresse à M. Villeroy de Galhau à venir sur le plateau de Politique & Eco pour s’en expliquer
- Le service de la dette est égal à la moitié de la DGF aux collectivités locales, voilà l’explication aux fermetures de tribunaux, de maternité et de commissariats.

Conclusion : les Gilets Jaunes une répétition générale

Une excellente revue de presse montrant la déliquescence du pouvoir, et des "élites" de toutes sortes.

La réponse de la Banque de France est épique, et emblématique de la société du mensonge et de la tromperie dans laquelle nous sommes désormais. C'est consternant de voir de pariels traîtres..., et payés avec notre argent en plus.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur récession :

     

Jeudi 21 Février 2019 - News # 15211 

L'affaire Alain Finkielkraut est bien un coup monté. Voir [ici] ().

C'est une évidence.

Et le cimetière juif en Alsace probablement aussi.

Et tout cela, à quelques jours seulement du dîner annuel du CRIF...

Une belle opération qui a fonctionné à merveille.

Agiter le peuple avant de s'en servir, sage maxime.

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.

 

Le pire, c'est que presque personne dans les médias et la classe politique n'a dénoncé le stratagème. Et oui : ils ont trop peur chacun pour leur carrière.

Le chantage à l'accusation d'antisémitisme est du terrorisme intellectuel, un piège absolument diabolique, mais qui a terme se retournera contre leurs auteurs, et d'une manière ultra-violente j'en suis convaincu. À force, de mettre une chape de plomb, la pression ne cesse de monter, et la cocote-minute finit par exploser.

En complément sur Alain Finkielkraut :

       

Mardi 19 Février 2019 - News # 15143 

Ils ont le droit de manifester, même s'ils sont cons malheureusement

Gaspard Gantzer.

Comment un type ayant une pareille tête de mongole ose-t'il ?
Les cons, ça ose tout...

Mépris de classe : Pas grand monde chez les Gilets jaunes «si on faisait des tests de QI à l'entrée», selon Gaspard Gantzer. Voir [ici] ().

Ça devient dément..., et très révélateur de la haute considération des "élites" envers le peuple français.

Le divorce est en train d'être consommé.

Vive la Révolution des Gilets Jaunes !

Vive la nouvelle démocratie véritable qui s'annonce !

À bas tous les oligarques, les partis, les syndicats, les politiciens, les lobbies !

Une démocratie directe pour le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.

En complément sur mépris :

En complément sur Gaspard Gantzer :

     

Lundi 18 Février 2019 - News # 15118 

Injures contre Alain Finkielkraut : des députés veulent faire «punir» l'antisionisme par la justice. Voir [ici] ().

Là c'est grave...

Et comme par hasard, le discours de Macron au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a lieu le 20 Février 2019...

Cette affaire d'insultes envers Alain Finkielkraut prend une toute autre tournure désormais : c'est une opération visant à provoquer un incident spécifique prévisible dans le but de faire pression sur le président et la classe politique pour criminaliser l'antisionisme.

Si ce projet dément devait passer, la France basculerait dans une dictature où le lobby sioniste aurait encore plus les mains libres. La république est objectivement en danger, et passerait sous une influence israélienne encore plus prégnante.

Rappelons que l'antisionisme ne doit pas être confondu avec l'antisémitisme : l'antisionisme n'a aucun caractère raciste, puisqu'il combat le sionisme, ce dernier étant une idéologie politique nationaliste d'extrême droite (avec même des courants fascistes) dont chacun a pu apprécier le terrible aspect délétère et inhumain au Moyen-Orient.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur sionisme :

En complément sur CRIF :

   

Mercredi 13 Février 2019 - News # 14992 

Mépris de classe, et haine des pauvres et des SDF : Gilles Legrendre s'illustre à nouveau par son incommensurable bêtise et sa vanité puante :

Connard idiot et malfaisant, tout le monde mérite d'avoir un toit et de vivre décemment !

Il faudrait contraindre cet enfoiré à vivre trois mois dans la rue durant l'hiver : ça lui fera voir le réel directement, et lui tannera le cuir.

En complément sur Gilles Legrendre :

En complément sur SDF :

En complément sur pauvre :

En complément sur mépris de classe :

 

Mardi 12 Février 2019 - News # 14951 

Bourrage de crâne et propagande politicienne étatique inique : L'Assemblée prévoit l'obligation des drapeaux européen et français dans les classes. Voir [ici] ().

Ou comment éduquer et forcer les esprits au concept d'Union Européenne qui irait de soi...

Plus aucun respect de la liberté de pensée.

C'est grave.

En complément sur bourrage de crâne :

En complément sur propagande :

     

Lundi 11 Février 2019 - News # 14944 

Une réflexion de Noam Chomsky sur la crise financière et nos classes dirigeantes :

En complément sur Noam Chomsky :

       

Lundi 11 Février 2019 - News # 14939 

 

À l'occasion d'une conférenbce sur l'Intelligence Artificielle, Laurent Alexandre confirme son statut d'inhumain ennemi du peuple et de l'Humanité, vendu au capitalisme, et au transhumanisme : « Les gilets jaunes sont des êtres substituables » :

SYNOPSIS :

DÉMONSTRATION DE MÉPRIS DE CLASSE À DESTINATION DES GRANDES ÉCOLES

QUAND LES ÉLITES AFFIRMENT QUE "LES GILETS JAUNES SONT DES ÊTRES SUBSTITUABLES"

Une lectrice de Grozeille a fait l’heureuse rencontre de Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo, transhumaniste convaincu, chroniqueur dans Le Monde, L'Express et influent soutien politique du gouvernement depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Lors d’une conférence destinée aux étudiants VIP de Polytechnique, ce dernier affirme carrément que LES GILETS JAUNES, qu’il appelle « LES INUTILES », sont des êtres intellectuellement inférieurs, incapables de comprendre les enjeux du monde actuel tandis qu’heureusement, les élèves des grandes écoles, « LES DIEUX », sont là pour diriger les masses et les guider vers la raison.

Le type est manifestement taré. Cela est d’autant plus inquiétant qu’il dispose d’une influence certaine dans les sphères politique, éducative et médiatique… Malheureusement, ce n'est pas un cas isolé. De tels discours reflètent la déconnexion totale des « élites », leur mépris de classe et leur paternalisme maladifs. On se doute bien que Macron souscrirait presque...

Source : Groseille.
 

À voir absolument pour comprendre la mentalité épouvantable, perverse, et malveillante, de nos "élites" dégénérées, arrogantes, vaniteuses, et cyniques au plus haut point.

En complément sur Laurent Alexandre :

En complément sur perversité :

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur cynisme :

 

Lundi 4 Février 2019 - News # 14738 

«Dérive autoritaire du monarque Macron» : La classe politique dénonce la perquisition de Mediapart. Voir [ici] ().

Ce petit vaniteux immature est un nouveau Pétain !

En complément sur Mediapart :

En complément sur perquisition :

     

Mardi 29 Janvier 2019 - News # 14558 

Venezuela : Juan Guaido annonce sa prise de contrôle des actifs vénézuéliens à l'étranger. Voir [ici] ().

Ben voyons...

Le type il s'autoproclame président et ça ne choque personne dans le monde...

Pas un pays pour dénoncer ce coup d'État.

On vit une époque charnière terrible, où se cristallise la lutte de classe entre les peuples et les nantis, entre les citoyens et les pouvoirs financiers et économiques. Cette lutte a toujours existé, mais aujourd'hui plus que jamais.

En complément sur Venezuela :

En complément sur Juan Guaido :

     

Lundi 28 Janvier 2019 - News # 14537 

Haine de classe : les foulards rouges ou cette toute petite minorité prout prout de gens aisés complètement à côté de leurs pompes... :

SYNOPSIS :

Si je devais nommer cette video je l'appelerais "la haine de classe".

Au programme de la video :
- les 2 champions du debut qui haissent les pauvres.
- des soi-disant manifestants contre la violence qui m'agressent pendant que je filme
- une femme avec une pancarte sur le respect qui traite les gilets jaunes d'"assistés"
- des mocassins, des cachemires et des foulards
- un mec qui explique que c'est une manif de soixantuitards, en fait.
- "gilets jaunes au boulot!"

Les gilets jaunes, vous m'avez manqué.

Source : Anonymous France.

En complément sur foulard rouge :

En complément sur classe :

     

Mercredi 23 Janvier 2019 - News # 14470 

Collectif GDC / Francis Cousin - Crise du capital, luttes de classes et conscience radicale :

SYNOPSIS :

Discussion avec Francis Cousin à propos des gilets jaunes, de la crise, des luttes de classes et de la conscience du prolétariat.

Collectif Guerre de Classe 20/01/19

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur classe :

En complément sur capital :

En complément sur radical :

 

Lundi 21 Janvier 2019 - News # 14428 

Macron ou l'orgie des ultra-riches - Avec Monique Pinçon-Charlot :

SYNOPSIS :

L’enquête des Pinçon-Charlot, « Le Président des riches », paru en 2010 est sans doute un des coups symboliques les plus rudes qui aient été porté à la présidence de Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui le célèbre couple de sociologues publie « Le Président des ultra-riches », un livre qui ne contribuera pas à réconcilier les Français avec Emmanuel Macron, en pleine crise des Gilets jaunes. « Chronique du mépris de classe sans la politique d’Emmanuel Macron », est-il sous-titré. Ils y détaillent le parcours du « leader des marchés libres » comme l’avait surnommé le magazine Forbes, et les renvois d’ascenseurs constants en direction des plus nantis de ce Président choisi par la caste pour servir la caste. La démonstration est féroce, implacable. Bonjour Monique Pinçon-Charlot, et merci d’être avec nous au Média aujourd’hui.

Par Aude Lancelin.

Non évalué.

En complément sur Monique Pinçon-Charlot :

En complément sur riche :

     

Vendredi 11 Janvier 2019 - News # 14152 

Le rejet de la classe politique par les Français a atteint un niveau historique. Voir [ici] () et [là] ().

Et c'est bien mérité !

Traîtres de politiciens !

En complément sur politicien :

       

Jeudi 10 Janvier 2019 - News # 14149 

 

« Avec les Gilets jaunes, on est dans la lutte des classes », analyse la sociologue Monique Pinçon-Charlot. Voir [ici] ().

En complément sur Monique Pinçon-Charlot :

En complément sur gilet jaune :

     

Mercredi 9 Janvier 2019 - News # 14103 

L'Italie chute dans un classement des démocraties, la France se maintient au 29e rang. Voir [ici] ().

La France serait DEVANT l'Italie... Avec tout ce qui se passe depuis 2 mois...

Foutage de gueule intégral !

Un deux poids deux mesures !

En complément sur démocratie :

En complément sur Italie :

     

Lundi 7 Janvier 2019 - News # 14030 

Taxer les classes moyennes plutôt que les « riches » : le honteux rétropédalage du pouvoir sur la taxe d’habitation. Voir [ici] ().

Lamentable et inique !

En complément sur taxes :

En complément sur impôt :

En complément sur honteux :

   

Dimanche 30 Décembre 2018 - News # 13864 

Le journaliste de Libération, Jean Quatremer traite de “crétins” les électeurs de Matteo Salvini, et Gilets Jaunes de « mouvement de beaufs ». Voir [ici] ().

Ça s'appelle du mépris de classe.

C'est une forme de racisme.

En complément sur Jean Quatremer :

En complément sur Matteo Salvini :

En complément sur mépris :

   

Jeudi 27 Décembre 2018 - News # 13828 

Ce que pensent les riches de Macron : interviewé sur Europe1, Xavier Niel le patron de Free trouve que l’on a un « super président », il est en train de faire des lois « fantastiques » :

Une belle enflure capitaliste...

C'est sûr, pour les riches et les très riches, tout va très bien Madame la Marquise...

Et les miséreux ?

Et les pauvres ?

Et la classe moyenne Ducon ?

Ahurissant...

T'as déjà essayé de vivre avec une retraite de 800 euros par mois ou un SMIC ? Non jamais !

Le type, il ne voit pas plus loin que le bout de son salon feutré et de son entreprise. La situation des Français, il ne la connaît pas : il vit dans sa bulle de riche. Il est hors sol.

En complément sur Xavier Niel :

       

Mercredi 19 Décembre 2018 - News # 13659 

Francis Cousin : "Gilets Jaunes, mensonges du capital et impostures citoyennes" : Entretien du 18 décembre 2018 à propos de l'évolution du mouvement des gilets jaunes :

Francis Cousin va jusqu'au bout de la radicalité dans cette vidéo.

Bien que je comprenne ce qu'il explique, je milite néanmoins pour une démocratie directe, mais d'une forme inconnue : une démocratie directe participative neutre (un concept qu'il faudra que je développe et explique mais je n'en ai pas le courage pour le moment, le site me prend beaucoup de force).

Je ne croie pas à la vie dans l'esprit communal dans l'état actuel psychologique de l'Humanité, c'est impossible : la raison en est l'Ego, c'est-à-dire la méduse psychologique, ces bêtes formant le Moi pluralisé, et Francis Cousin ne connaît pas cet aspect du monde pourtant essentiel, et bien plus important que les nécessités historiques ou la lutte de classes.

Je pense que la démocratie directe participative neutre est intéressante, car c'est un progrès pour l'Humanité, et non une régression. Il y a même dans ce processus une conscientisation par le peuple de nombre de choses. C'est donc une étape positive, qui permet en plus, plus de justice sociale et de bien être pour tous.

Ce que je regrette, c'est qu'à aucun moment, Francis Cousin ne donne de solution concrète : "Ou la lutte s'étend sur une base radicale qui refuse de négocier la survie, qui avance, qui avance, comme une vague d'émancipation humaine pour retrouver le sens de l'humain ou alors on arrête la vague". C'est bien gentil ça Francis, mais concrètement ? C'est quoi les actions concrètes ? "Qui avance, qui avance" : en faisant quoi ?

Une bonne vidéo, mais qui semblera difficile à comprendre à tous ceux qui n'ont pas l'habitude des concepts de radicalité.

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur gilet jaune :

     

Mercredi 12 Décembre 2018 - News # 13454 

Économie, justice fiscale, et bonnes idées : Un chercheur franco-suisse a trouvé comment supprimer la TVA. Voir [ici] () et [là] ().

La TVA est un impôt injuste à double titre :

  1. C'est un impôt d'impôt : onm paye un impôt sur de l'argent qui a déjà été imposé, taxé, cotisé, etc.
  2. Il n'est pas progressif : il est le même pour tous que l'on soit pauvre, de la classe moyenne, riche, ou très riche.

Il faut donc la supprimer.

Merci à Compagnon pour les liens. 

En complément sur économie :

En complément sur TVA :

En complément sur fisc :

   

Jeudi 6 Décembre 2018 - News # 13282 

Pacte des migrations de l'ONU de Marrakech : le gouvernement belge risque de tomber. Voir [ici] ().

Oh oui, oui, oui !!! 

Surtout que le gouvernement belge et la majorité de la classe politique de ce pays est un panier de crabes, iun ramassis de connard antidémocratiques.

En complément sur migrants :

En complément sur Pacte migrations l'ONU :

En complément sur Belgique :

   

Lundi 3 Décembre 2018 - News # 13182 

L'inénarrable Christophe Barbier, chroniqueur sur BFM TV, ose déclarer à propos des gilets jaunes : "Moi je pense qu'il y aurait quelque chose de très populaire à faire, c'est de supprimer la redevance télé, et ça beaucoup de Gilets jaunes sont des gens qui regardent la télé, parce qu'ils n'ont pas beaucoup d'autres distractions dans la vie." :

 

Quel mépris de classe !

Quel mépris du peuple !

Il nous prend pour des cons, parce-qu'il s'estime supérieur à nous : c'est un vaniteux méprisant qui se croie au dessus du peuple, comme beaucoup de personnes en vue appartenant à la caste médiatique.

Ce type va mal finir...

En complément sur Christophe Barbier :

       

Lundi 26 Novembre 2018 - News # 12971 

Francis Cousin : Gilets jaunes, mystifications étatiques et luttes de classes radicales :

SYNOPSIS :

Entretien d'actualité du 25/11/2018 dans le cadre des manifestations des gilets jaunes.

Une interview vraiment intéressante, avec un point d'orgue sur Robert Faurisson.

À voir !

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur gilet jaune :

     

Mercredi 21 Novembre 2018 - News # 12853 

Avec les futures hausses de taxes sur les carburants, le plein de gazole pourrait frôler 100 euros. Voir [ici] ().

Français de la classe moyenne, perdez toute espérance : vous allez devenir pauvres.

Français de la classe des pauvres, perdez toute espérance : vous allez devenir des miséreux.

Merci qui ? Merci Macron et nos traîtres de politiciens !

En complément sur carburant :

       

Mercredi 21 Novembre 2018 - News # 12834 

Hi-Fi et électronique : "Tout sur les amplificateurs audio" : Classe A, classe B, et classe D :

En complément sur Hi-Fi :

En complément sur électronique :

     

Dimanche 18 Novembre 2018 - News # 12747 

Carburant : Nicolas Dupont-Aignan accuse Emmanuel Macron d'être déconnecté et le compare à Marie-Antoinette. Voir [ici] ().

Ce qui est surtout dingue, ce sont les sommes folles allouées à des projets non prioritaires, et en plus au détriment des Français pauvres et de la classe moyenne qui est ex-sangue.

De la trahison.

En complément sur carburant :

En complément sur Nicolas Dupont-Aignan :

En complément sur Macron :

   

Mardi 13 Novembre 2018 - News # 12607 

Situation gravissime pour Julian Assange : l’appel de détresse de sa mère. Voir [ici] ().

Et aucun État décent dans le monde pour l'accueillir ? Putain, ça craint...

France, où son tes droits de l'homme sensés protéger les citoyens de la tyrannie des États ?

Les droits de l'homme ne sont pas le droit-de-l'hommisme, destinés à ouvrir erronément de supposés droits pour des minorités !

Traîtres de politiciens, faites votre devoir : protégez et accueillez Julian Assange !

Pour accueillir des centaines de milliers de migrants, vous êtes là, et vous paradez même sur les plateaux de télévision pour vous faire bien voir des tenants de la pensée unique des médias et des l'oligarchie, mais pour agir concrètement contre un opprimé politique de classe mondiale, il n'y a plus personne !

Quelle honte !

Quel reniement !

Quelle trahison !

En complément sur Julian Assange :

       

Dimanche 11 Novembre 2018 - News # 12559 

 

Justice, deux poids deux mesures, et évasion fiscale : Monique Pinçon-Charlot : Les riches au tribunal :

RÉSUMÉ DU LIVRE :

En suivant le procès Cahuzac, les fameux « sociologues des riches » s’associent à Étienne Lécroart pour démonter les mécanismes de l’évasion fiscale, et montrer comment, chez les classes dirigeantes, la fraude se gère en famille.

« Les yeux dans les yeux », Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget, avait assuré ne pas avoir de comptes en Suisse… Monique et Michel Pinçon-Charlot, sociologues, sont spécialistes de la classe dominante. À la faveur du procès Cahuzac, ils décrivent comment la classe au pouvoir, sans distinction de couleur politique, se mobilise pour défendre l’un des leurs et le système organisé de la fraude fiscale.  

Complément : Monique Pinçon-Charlot invitée de France 24 pour sa nouvelle BD "Les riches au tribunal" :

La justice contemporaine est par essence une justice pour les riches. On peut bien le voir avec ces milliardaires qui chargent leur cabinet d'avocats de lancer procès sur procès contre tous les gens qui les dérangent ou qu'ils n'aiment pas : ils ont les moyens de lancer toutes les actions en justice qu'ils veulent alors que le pauvre n'a pas les moyens de se payer un avocat compétent pour se défendre, à moins de ruiner ses économies (s'il en a) ou de s'endetter. C'est ça la justice, il faut bien en avoir conscience. Sans compter les divers lobbies sociétaux qui font pression sur les juges, mais c'est une autre histoire.

Les gens se croient en démocratie, alors qu'ils n'y sont pas.

Les gens croient qu'il existe une justice, alors qu'il n'y en a pas.

Etc.

Tout est à revoir, par l'érection d'une démocratie réelle de citoyens tirés au sort (ou un roi de droit divin sage et omnipotent).

En complément sur Monique Pinçon-Charlot :

En complément sur justice :

En complément sur riche :

En complément sur deux poids deux mesures :

En complément sur évasion fiscale :


Jeudi 8 Novembre 2018 - News # 12511 

 

Démocratie de marchés : "Comment acheter un électeur ?" par Julia Cagé :

SYNOPSIS :

Une personne, une voix : la démocratie repose sur une promesse d'égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l'argent. Financement des campagnes électorales, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias : le jeu démocratique est-il capturé par les intérêts privés. et, si oui, peut-on vraiment "acheter des électeurs" ?

Le mot de l'éditeur :

Fondé sur une étude historique inédite des financements privés et publics de la démocratie dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, ce livre passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux et démontre l’ampleur du malaise. Il propose aussi des pistes pour repenser de fond en comble la politique.

Une personne, une voix  : la démocratie repose sur une promesse d’égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l’argent. Financement des campagnes, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias  : depuis des décennies, le jeu démocratique est de plus en plus capturé par les intérêts privés.

Se fondant sur une étude inédite des financements politiques privés et publics dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, Julia Cagé passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux, et fait le récit des tentatives –  souvent infructueuses, mais toujours instructives  – de régulation des relations entre argent et politique.

Aux États-Unis, où toute la régulation de la démocratie a été balayée par idéologie, le personnel politique ne répond plus qu’aux préférences des plus favorisés. En France, l’État a mis en place un système de réductions fiscales permettant aux plus riches de se voir rembourser la plus grande partie de leurs dons aux partis politiques, alors que les plus pauvres, eux, paient plein pot.

Ces dérives ne viennent pas d’un complot savamment orchestré mais de notre manque collectif d’implication. La question du financement de la démocratie n’a jamais véritablement été posée  ; celle de la représentation des classes populaires doit l’être sur un mode plus radical. Pour sortir de l’impasse, voici des propositions qui révolutionnent la façon de penser la politique, des réformes innovantes pour une démocratie retrouvée.
  
Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Université Harvard, Julia Cagé est professeure d’économie à Sciences Po Paris. Elle a publié Sauver les médias. Capitalisme, financement participatif et démocratie (Le Seuil, 2015).

Ah la jolie démocratie complètement corrompue...

Il faut réduire les montants drastiquement : 2 à 3 millions tout au plus. Au-delà, c'est indécent et on achète les électeurs. Et plus on accède à de l'argent, plus on a de chance de gagner.

Il vaut mieux plus de débats que de meetings.

En complément sur démocratie :

En complément sur Julia Cagé :

     

Mercredi 7 Novembre 2018 - News # 12466 

Mathilde Panot de la France Insoumise sur le favoritisme du gouvernement envers les riches au détriment des pauvres et de la classe moyenne : «Carburants: plutôt que nous faire les poches, faites payer ceux qui doivent» :

Que des remarques factuelles et de bon sens.

En complément sur carburant :

En complément sur riche :

En complément sur pauvre :

En complément sur classe moyenne :

 

Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12259 

Politique & éco n°189 de TV Libertés avec Eloïse Benhammou : La grande saignée du régime bancaire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Eloïse Benhammou, comptable, auteur du livre “Kleptocratie française” (Editions Le Jardin des Livres).
Comment les cotisations sociales des Français sont volées par les banques avec la complicité des pouvoirs publics !

1) L’affaire Kerviel : l’arbre qui cachait la forêt
– Les banques ne sont pas ce que l’opinion s’imagine
– L’utilisation de filiales et de participations croisées : opacité garantie
– Des chaînes de responsabilités délictuelles qui demeurent inconnues
– Les déficits chroniques des régimes sociaux, une aubaine pour le système bancaire
– Les comptes du RSI non validés par les commissaires aux comptes
– L’ancien directeur du RSI nommé membre de la Cour des comptes
– Vol en bande organisée ?
– Le calcul des cotisations du RSI non légal
– La CADES (CSG, RDS) 155 milliards aux banques dont 52 milliards d’intérêts !
– Un véritable système d’aspiration des ressources sociales
– A—on vu un banquier en prison ?
– Manipulations sur le Libor, la SG en cause une fois encore
– Libor, Euribor condamnés à disparaître en 2020, lourdes incertitudes sur le marché interbancaire
– CADES vers la fin de la dette annoncée comme soldée en 2024 ?

2) Le système ne change pas, il s’aggrave !
– Macron élu bancaire, l’aboutissement d’une logique
– Les partis politiques sans projets réels sur les questions bancaires et financières
– La justice désarmée sur la délinquance financière
– De nouvelles fraudes à la SG et BNP via Dubaï pour créer des crédits d’impôts depuis 10 ans !
– Le système bancaire et financier administre de fait les Etats en faillite
– La dynamique de la dette broie littéralement le système politique
– S’il existe bel et bien une Europe, c’est celle des banques
– Les rigueurs de la loi s’appliquent aux lampistes et aux classes moyennes, pas aux fraudeurs institutionnels
– Mais fragilité du système bancaire et financier, un risque de nouveau Krach, problèmes de liquidité interbancaire
– Le blanchiment des 1 100 milliards du marché noir du médicament

3) Les Français bons payeurs, bien notés par le “rating” international (AAA)
– Un document de l’ACOS qui gère la trésorerie des régimes généraux et autres, rédigé en anglais
– Destination : filiale anglaise de l’UBS Ubs limited : 40 milliards d’euros placés à Londres !
– La City ou l’opacité garantie
– Et pendant ce temps à Paris, procès de l’UBS
– Que fait la représentation nationale ? Aucun ne débat sur le sujet alors que c’est son cœur de “métier”
– Le travail de Stéphanie Gibaud lanceur d’alerte
– Les exilés fiscaux Cahuzac mais aussi Aznavour, Johnny…
– La société Cahuzac Conseil, toujours en fonction
– Qui dénonce ce système ? Presque personne ! La raison, le caractère répressif du système d’extorsion, le rôle perverti des huissiers de justice
– Quelle solution des agences gouvernementales, l’exemple peu éloquent de l’AMF et autres organismes publics ?
– La Commission sénatoriale et la séparation bancaire

Conclusion : de nouvelles exactions du système sont à venir !

Non évalué.

En complément sur Eloïse Benhammou :

En complément sur TV Libertés :

     

Vendredi 26 Octobre 2018 - News # 12158 

Mondialisme : "Le bal du diable... En l'An 68" : le triomphe de la révolution mondiale libérale-libertaire - Par Jean-Michel Vernochet :

SYNOPSIS :

Mai 68 fut une véritable Révolution et non un chahut d’étudiants. Une révolution mondiale qui à l’opposé de 1917 a pleinement réussi et vu le triomphe posthume de Trotsky. À savoir l’échec du marxisme-léninisme qui avait érigé la classe ouvrière en idole messianique. Le joli mois de Mai consacra lui, les théories freudo-marxistes d’Herbert Marcuse et ultra libérales de Milton Friedman, les Écoles de Francfort et de Chicago s’étant combinées pour former un mélange détonnant et changer la face du monde.

Les minorités agissantes devinrent les forces subversives porteuses de l’assomption eschatologique. Le messianisme révolutionnaire n’a en vérité jamais visé l’émancipation des hommes, mais uniquement la destruction de l’ordre existant. Le prolétariat russe n’aura été ainsi entre les mains des bolchéviques qu’un instrument… La Terreur rouge de 1918 le récompensera de sa crédulité à coups d’exécutions massives, de famine et de goulag. Au demeurant la révolution ultra libérale-libertaire conduit tout aussi inéluctablement à l’élimination des classes laborieuses par le déclassement et le chômage de masse.

Cinquante ans après, les protagonistes de l’émeute soixante-huitarde, trotskistes et maoïstes, sont devenus les grands passeurs de l’hédonisme californien, se faisant les agents les plus actifs de l’américanisation du Vieux continent et au-delà, de sa tiers-mondisation. Ils furent aussi généralement d’ardents promoteurs idéologiques des guerres destinées, au nom de la Démocratie et des Droits de l’Homme, à diffuser le monothéisme du marché, nouvelle religion annonciatrice d’une Gouvernance mondiale en progestation assistée.

Tous ou presque occupent aujourd’hui des postes de contrôle politiques, culturels, universitaires, médiatiques d’où ils ont avec succès engagé la grande mutation du paradigme sociétal et culturel du monde occidental. Soit la négation absolue de toutes les références métaphysiques ayant servi jusqu’à ce jour de base à la civilisation.

À noter que Jean-Michel Vernochet donnera une conférence de présentation de son ouvrage, le samedi 17 novembre 2018 à 15h à Aix-les-Bains :

En complément sur Jean-Michel Vernochet :

En complément sur libéral libertaire :

En complément sur mondialisme :

   

Jeudi 25 Octobre 2018 - News # 12128 

Pauvreté : "La santé, un droit ? Vivre sans assurance maladie" :

SYNOPSIS :

En Allemagne, des dizaines de milliers de personnes (dont une part croissante issue de la classe moyenne) vivent sans assurance maladie. Parmi elles, des entrepreneurs ou professionnels libéraux qui ont été radiés car ils ont pris du retard dans le règlement de leurs cotisations. Avec parfois de lourdes conséquences...

Ainsi, Lorenz Eberhardt, autrefois à la tête de sa propre affaire, doit désormais 27 000 euros à l’hôpital qui l’a opéré en urgence suite à un arrêt cardiaque. ARTE Regards présente plusieurs initiatives visant à aider bénévolement ce type de patients.

Non évalué.

En complément sur santé :

En complément sur assurance :

En complément sur maladie :

En complément sur pauvreté :

 

Mardi 23 Octobre 2018 - News # 12079 

Nouvel Ordre Mondial, contrôle, dictature et tyrannie : Comment les mondialistes prévoient d’utiliser la technologie et la pauvreté pour asservir les masses. Voir [ici] ().

Un article majeur, car il nous aide à conscientiser le fait que l'appauvrissement des citoyens, de la classe moyenne notamment, n'est pas seulement le résultat mécanique de la dégradation d'un système économique, mais la conclusion d'une politique délibérée. Sans argent, le citoyen ne peut plus rien faire contre l'État.

Regardez les milliardaires : ils peuvent mener des actions effarantes, ce sont de petits États, de petits seigneurs, dans l'État. Exemple le plus criant : George Soros. Il est même reçu en grande pompe par le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker, alors même que c'est un simple citoyen comme tout le monde : il n'a été élu par personne et n'occupe aucun poste officiel politique, institutionnel, ou administratif. Des faits montrant que l'argent est donc déterminant : il ouvre les portes, donne le pouvoir indûment, et autorise des actions d'envergure et d'influence considérable.

Dans ces conditions, la meilleure façon de fermer les portes et de rendre le pouvoir inaccessible aux citoyens, c'est de les rendre pauvres. Et puis, ils seront tellement occupés à trouver les moyens de leur survie, écrasés par leur pauvreté et les multiples taxes et impôts qu'on ne manquera pas de mettre sur leur dos, qu'ils seront bien trop fatigués et faibles pour se lancer enm plus dans des luttes à l'issue incertaine de résistance à l'ordre établi. Game Over !

En complément sur Nouvel Ordre Mondial :

En complément sur mondialisme :

En complément sur contrôle :

En complément sur dictature :

En complément sur pauvreté :


Lundi 22 Octobre 2018 - News # 12050 

Racisme : Trois lycéens lycéens attaquent l'État après un contrôle au faciès :

Autant je suis pour un politique de sévère répression contre les racailles, autant ici rien de tout cela : ce sont de simples lycéens en voyage avec leur classe et leur professeur.

Ces policiers sont des cons, il faut être un minimum honnête : c'est totalement anormal ce qu'ils ont fait.

Et puis, c'est lâche en plus : c'est plus facile de s'en prendre à des lycéens que d'aller dans les zones de non-droit botter le cul des racailles.

À mon avis, la justice va leur donner raison, et avec raison.

Un exemple type, totalement contre-productif, de mauvais emploi de la police.

Il faut mieux former aussi les policiers, leur apprendre le discernement, à reconnaître les comportements anormaux des voyous versus les situations anodines comme celle-ci. Former, former, former.

Conclusion : les policiers sont mal formés ou on laisse rentrer n'importe qui dans la police.

En complément sur racisme :

En complément sur police :

En complément sur contrôle :

   

Samedi 20 Octobre 2018 - News # 12006 

 

Banque centrales, spoliation des épargnants, de la classe moyenne et des pauvres : "Un graphique qui fait froid, bientôt vous allez grelotter…" Par Bruno Bertez. Voir [ici] ().

Un article majeur pour mieux comprendre la politique délétère de la FED et de la BCE.

En complément sur Bruno Bertez :

En complément sur spoliation :

En complément sur épargne :

En complément sur banque centrale :

En complément sur FED :


Vendredi 19 Octobre 2018 - News # 12001 

Une petite réflexion sur les riches, les pauvres, la classe moyenne, et nos traîtres de politiciens et de décideurs :

Rien n'a changé...

En complément sur réflexion :

En complément sur riche :

En complément sur pauvre :

En complément sur classe moyenne :

En complément sur politicien :


Vendredi 28 Septembre 2018 - News # 11500 

"Ne mettez pas un terme à votre générosité" : le cri d'alarme des associations face à la baisse des dons en raison des réformes fiscales de Macron. Voir [ici] ().

Décidément, ce président est une plaie pour la classe moyenne, les pauvres, et les miséreux : il n'y en a que pour les riches.


Mardi 25 Septembre 2018 - News # 11434 

"La logique de Hegel au regard de la lutte des classes" par Francis Cousin :

Non évalué.

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur lutte de classe :

     

Vendredi 21 Septembre 2018 - News # 11316 

Pierre Jovanovic reçoit Laurent Fendt pour la revue de presse de Septembre 2018 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic reçoit Laurent Fendt pour commenter les principales actualités politiques, économiques et financières : impact des taux négatifs sur l'économie mondiale, hausse des taxes en France, rentrée politique du gouvernement Macron, hyperinflation vénézuélienne, problèmes bancaires, etc.

Une revue de presse hallucinante montrant comment l'État et les banques sont en train d'escroquer la population.

Il est incontestable que la classe moyenne et les pauvres sont en train de s'appauvrir.

Quand des enseignes de la grande distribution en sont réduites à faire le genre de publicité suivante, c'est que la situation économique des Français commence à se dégrader sérieusement :

À voir absolument.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur Laurent Fendt :

     

Dimanche 16 Septembre 2018 - News # 11205 

 

"Insupportable", "mépris de caste", "glaçant" : la classe politique réagit après les propos de Macron face à un jeune chômeur. Voir [ici] ().

En complément sur Macron :

En complément sur mépris :

     

Samedi 8 Septembre 2018 - News # 11012 

Francis Cousin : Antifascisme, Antiracisme et Immigration au regard de la lutte des classes :

Passionnant !

Francis Cousin confirme, une fois de plus, sa position d'intellectuel radical de premier ordre.

À ne rater sous aucun prétexte.

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur antifascisme :

En complément sur antiracisme :

En complément sur migrants :

En complément sur lutte de classe :


Mardi 28 Août 2018 - News # 10783 

Pour Aurore Berger (LREM),"les Français sont schizophrènes et les retraités peuvent faire un effort" .Voir [ici] ().

Ben voyons...

Nombre de petits retraités sont exsangues, en voie de paupérisation, et Madame prétend qu'ils peuvent faire un effort...

Aurore Berger, c'est la député qui milite pour des chats à l'Assemblée Nationale... 

Une débile hors sol, qui plane à 15 miles, complètement déconnectée de la réalité.

Cette femme est un danger public.

3 classes d'individus menacent l'humanité :

Rayez les mentions inutiles...

En complément sur Aurore Berger :

En complément sur retraités :

     

Lundi 27 Août 2018 - News # 10754 

Chroniques de la dégénérescence : une image qui résume tout :

L'homme, la classe, versus la folle, l'homosexuel...

Il est intéressant de noter :

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur homosexualité :

     

Dimanche 19 Août 2018 - News # 10595 

Nigel Farage est de retour pour un «vrai Brexit» et veut «donner une leçon» à la classe politique. Voir [ici] ().

Ahhhhh !

Bravo Nigel !

En complément sur Brexit :

En complément sur Nigel Farage :

     

Vendredi 17 Août 2018 - News # 10553 

La balade de Brigitte Trogneux  Macron en vélo «de luxe» à 4.500 Europ secoue les contribuables. Voir [ici] ().

Ou comment la classe dirigeante profite des impôts payés par les Français.

En complément sur Brigitte Trogneux :

       

Samedi 11 Août 2018 - News # 10443 

"C’est un trouillard de première classe" : Brigitte Bardot demande la tête de Nicolas Hulot. Voir [ici] ().

En complément sur Brigitte Bardot :

En complément sur Nicolas Hulot :

     

Lundi 6 Août 2018 - News # 10341 

Santé et arnaque de l'industrie pharmaceutique : La vérité sur le cholestérol – Par le Professeur Philippe Even :

Franchement, ça fait peur...

Quel tromperie... 

Monumental.

 

Complément : la conférence avec le docteur Michel de Lorgeril :

La définition des statines :

Les statines (ou inhibiteurs de l'enzyme HMG-CoA réductase) forment une classe d'hypolipémiants, utilisés comme médicaments pour baisser la cholestérolémie, notamment en maladie cardiovasculaire à cause de leur hypercholestérolémie.

Consommées « par 220 millions de patients à travers le monde », les statines sont parmi les médicaments les plus vendus au monde.

Leur efficacité et leur innocuité font l'objet de controverses.

Source : Wikipédia ().

 

En complément sur arnaque :

En complément sur Santé :

En complément sur industrie pharmaceutique :

En complément sur Philippe Even :

 

Dimanche 5 Août 2018 - News # 10316 

22 millions de Français ne partent pas en vacances. Voir [ici] ().

La pauvreté...

La classe moyenne font comme neige au soleil, de plus en plus de français s'enfoncent dans la pauvreté, voire la misère ou deviennent des SDF... 

Pendant ce temps les capitalistes se gavent avec la complicité de nos traîtres de politiciens, qui eux aussi profitent du système.

En complément sur vacances :

En complément sur Français :

En complément sur pauvreté :

   

Mardi 24 Juillet 2018 - News # 10013 

Impôts : Hausse de la CSG et suppression de la taxe d'habitation : encore la moitié de retraités perdants en 2020. Voir [ici] ().

Le quinquennat Macron : la descente aux Enfers des pauvres et de la classe moyenne, et des retraités.

En complément sur impôt :

En complément sur taxes :

En complément sur retraités :

   

Mercredi 18 Juillet 2018 - News # 9855 

Mondialisation et fracture sociale de classe : "Le crépuscule de la France d'en haut" par Christophe Guilluy :

Une note de lecture de Michel Drac sur ce livre :

En complément sur Christophe Guilluy :

En complément sur Michel Drac :

En complément sur fracture :

En complément sur mondialisation :

En complément sur mondialisme :


Lundi 2 Juillet 2018 - News # 9497 

Le gouvernement italien s’apprête à modifier la loi sur l'obligation vaccinale. Voir [ici] ().

Enfin un gouvernement qui tient ses promesses à répétition, et qui agit pour le peuple !

Le renouveau démocratique est arrivé en Europe via l'Italie. Qui l'aurait cru ?

Quand je pense qu'en France il y a des crétins parmi les médias et la classe politique qui traitent les italiens de fascistes... Les gens deviennent vraiment fous, c'est incroyable... Les italiens ont voté pour un programme, et celui-ci est enfin appliqué. C'est la démocratie. Rien à voir avec ce qui se passe chez nous où les citoyens sont systématiquement trahis d'élection en élection.

Espérons que le gouvernement italien va continuer à tenir ses promesses, car à sa tête il y a Giuseppe Conte, et je ne le sens pas du tout : je trouve qu'il a une tête de traître (mais peut-être que je me trompe).

Affaire à suivre.

En complément sur Italie :

En complément sur vaccin :

     

Vendredi 22 Juin 2018 - News # 9261 

e

 

Les centristes sont les plus hostiles à la démocratie, pas les extrémistes. Voir [ici] ().

Les centristes sont des mous, des experts du compromis, du "en même temps", ils n'on aucune radicalité, ils sont dans leur mental, ils ne voient pas les faits, et donc ils ne comprennent rien et justifient tout par le mental, par des raisonnements spécieux.

Ce sont souvent des girouettes, qui une fois appuient la gauche, et le coup d'après la droite.

Regardez François Bayrou : une belle girouette, complètement vendu, sans aucune conviction réelle. Mais il sait parler, embobiner, justifier..., et retourner sa veste avec classe... D'ailleurs, lors de l'élection présidentielle, il nous a fait un vrai festival de ses possibilités en la matière et de ses belles vertus... 

En complément sur démocratie :

       

Samedi 9 Juin 2018 - News # 8978 

Vincent Lapierre dénonce "la liberté d’informer" en danger :

Une vidéo coup de poing dénonçant une situation de plus en plus grave et préoccupante.

Ce n'est pas pour rien que RSF a classé le France 33ème... : voir [ici] (). La patrie des droits de l'homme et du citoyen, classée seulement 33ème... Est-ce que vous vous rendez compte de la situation ?

La Namibie, le Surinam, et le Costa Rica, sont mieux classés que nous ! 

Il y a un problème ! Et grave !

Et je vous l'annonce : ça va aller de mal en pis, et nous allons encore dégringoler dans le classement.

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur dénonciation :

En complément sur liberté d'information :

En complément sur danger :

 

Mardi 5 Juin 2018 - News # 8905 

Politique & éco n°173 : "Une monnaie libre alternative à la monnaie des banques" :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Benoît Lavenier ingénieur informatique patron d’une PME de logiciels pour la recherche scientifique. Membre organisateur de la communauté du Sou Mayennais.

1. Pourquoi changer  de monnaie ?
- Le monopole bancaire au bénéfice de l’hyper classe mondialisée.
- Quelle valeur pour cette monnaie ?
- la crise n’est pas pour tout le monde
- les classes défavorisées et la classe moyenne pénalisées par le système.
- un objectif qui est aussi de justice sociale.

2. Comment agir ?
- Qui peut porter dans la société le combat pour une monnaie juste ?
- Qu’est ce qu’une crypto monnaie ? La question du bitcoin.
- Block Chain et ordinateurs, les limites du bitcoin.
- Comment peut s’organiser le combat  décentralisé ?
- synthèse de la technologie du Block Chain et aspirations sociales conformes au principe chrétien de subsidiarité.

3. Qu’est-ce que la monnaie libre ? La G1.
- L’humain au cœur de l’économie.
- une monnaie qui respecte chacun et qui est légale.
- G 1 prononcer JUNE
- Stéphane Laborde  son livre : «  la théorie relative de la Monnaie » 2010 Stéphane Laborde est ingénieur.
- S. Laborde pose les bases de la monnaie libre et démontre la formule du calcul du Dividende Universel Le DU ,juste répartition de la monnaie entre les membres.
- Comment rejoindre les membres de cette communauté : "Le Sou Mayennais" : contact@-le-sou.org  - Site web : www.le-sou.org ().

Source : TV Libertés.

Simple, didactique, et passionnant.

À voir absolument !

En complément sur monnaie libre :

En complément sur crypto-monnaie :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

 

Mercredi 30 Mai 2018 - News # 8747 

 

Les fonds européens financent un projet d’olives martiennes. Voir [ici] ().

Et pourquoi pas des fraises de Vénus pendant qu'on y est ?

Quelle bande de nazes !

Alors que la classe moyenne souffre et fond comme neige au Soleil et que les pauvres sont en train de crever un peu partout en Europe, c'est ce projet débile qui est prioritaire pour ces connards...

Décidément cette Union Européenne est lamentable, et ses décideurs et technocrates incompétents et complètement à côté de la plaque...

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Mars :

     

Mardi 29 Mai 2018 - News # 8714 

Pesticides de Monsanto : L’interdiction du glyphosate ne sera pas inscrite dans la loi, la classe politique s'indigne. Voir [ici] ().

En complément sur Monsanto :

En complément sur pesticide :

En complément sur glyphosate :

   

Mercredi 23 Mai 2018 - News # 8600 

Armement : Le tir réussi de 4 missiles russes Boulava d'affilée a été effectué depuis le sous-marin Iouri Dolgorouki, positionné en mer Blanche, sur le polygone de Koura au Kamtchatka (Pensez à mettre le lecteur en plein écran) :

Le missile Boulava (en russe Р-30 3М30 Булава, du nom d'une arme russe de type masse d'arme), code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) est un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) de 4e génération qui a été développé jusqu'en 2010. Il pourrait devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Il s'agit d'un missile à trois étages à propergol solide, d'une portée supérieure à 8 000 km1. Il peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante. La production en série a débuté en 20082 dans une usine de Votkinsk pour équiper les SNLE classe Boreï de la marine de guerre russe.

Source : Wikipédia.

Impressionnant.

En complément sur arme :

En complément sur missile :

En complément sur sous-marin :

En complément sur impressionnant :

 

Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8483 

Spoliation des citoyens au profit d'intérêts privés : Engie et ses très chers actionnaires : depuis 2009, Engie a versé 27,55 milliards d’euros de dividendes. Voir [ici] ().

Pour mémoire, Engie est anciennement GDF Suez...

En clair : les français sont rackettés par Engie qui distribue cette manne aux actionnaires.

Vous vous rendez comte des sommes ?

Elles pourraient servir à la collectivité : par exemple supprimer l'impôt sur le revenu des plus pauvres et de la classe moyenne. Pour mémoire, le total du produit de l'impôt sur le revenu est de 41 milliards d'Euros. Et chose ironique, le service de la dette est aussi de 41 milliards d'Euros. Et après, il y a encore des cons qui pensent que l'on paie des impôts pour construire des routes et des hôpitaux...

Bref, comme vous pouvez le constater, il existe des solutions relativement faciles à mettre en oeuvre pour sortir le peuple de sa misère, et assurer à tous une existence décente. En plus, cela vivifiera considérablement l'économie, apportera du chiffre d'affaire aux entreprises, fera baisser le chômage, augmentera le volume des cotisations ce qui réduira le déficits de la sécurité sociale, augmentera le volume de TVA collectée ce qui réduira le déficit budgétaire de l'État, etc, etc., etc...

Enculés de traîtres et d'incapables de politiciens de merde !

En complément sur spoliation :

En complément sur dividende :

En complément sur actionnaire :

   

Mardi 15 Mai 2018 - News # 8414 

Triomphe du capitalisme et du mépris de classe : «Dividendes record du CAC 40» : le rapport d'Oxfam enflamme les réseaux sociaux. Voir [ici] ().

En complément sur capitalisme :

En complément sur Oxfam :

En complément sur CAC 40 :

   

Lundi 14 Mai 2018 - News # 8398 

Politique & Eco n°170 - Pierre Jovanovic : Retraités, banques, faillite : Macron, Hollande en pire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste financier Pierre Jovanovic pour évoquer la politique d’Emmanuel Macron sur les retraites et les banques.

Source : TV Libertés.

À vomir ! 

Prenez le temps de regarder cette vidéo pour prendre la température : c'est à vomir !

Le gouvernement, les politiciens, les banquiers, et les spéculateurs, sont à pendre en place publique...

Un exemple : la banque allemande Deutsche Bank, annonce des pertes de 3 milliards d'Euros, et le lendemain annonce qu'elle a octroyé pour 2,8 milliards d'Euros de bonus à ses banquiers...  Les mecs, ça les dérange pas... La cupidité et le cynisme jusqu'au bout du bout.

Et pendant ce temps, on écrase un peu plus les pauvres, les retraités, et la classe moyenne, par de nouveaux impôts, taxes, et amendes injustes en tous genre..

Putain, c'est inique, et ça devient démentiel ! 

Jusqu'à quand va-t'on devoir supporter toutes ces injustices et toutes ces souffrances ???

Traîtres de politiciens, vous ne méritez que la mort ! 

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur retraite :

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

 

Dimanche 13 Mai 2018 - News # 8391 

Dictature numérique inattendue : les restaurateurs inquiets des avis sur internet :

C'est inquiétant pour plusieurs raisons :

En complément sur Internet :

En complément sur rerstauration :

En complément sur manipulation :

En complément sur dictature :

En complément sur inattendu :


Dimanche 13 Mai 2018 - News # 8385 

Interview par Le Fil d'Actu de Philippe Pascot sur les magouilles politiques et la corruption :

SYNOPSIS :

Nous avons pu interroger Philippe Pascot sur la désaffection des citoyens pour leurs « représentants », en abordant notamment les affaires qui ont animé la campagne présidentielle de 2017 ou la volonté affichée par Emmanuel Macron de renouveler la classe politique et de moraliser ses pratiques notamment. Ses réponses devraient vous intéresser.

Il s'agit de la dernière vidéo de notre série d'interviews, réalisées en décembre dernier à l'occasion du Salon des lanceurs d'alerte. On espère que ça vous a plu et qu'on pourra renouveler l'expérience. :-)

Source : Le Fil d'Actu.

Non encore évalué.

En complément sur Philippe Pascot :

En complément sur Le Fil d'Actu :

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

En complément sur magouille :


Samedi 12 Mai 2018 - News # 8381 

Victoire de l'idéologie malsaine, perverse, et ténébreuse, des LGBT : Le Pakistan adopte une loi de protection des personnes transgenres. Voir [ici] ().

Si même un pays comme le Pakistan adopte une pareille loi, ça révèle l'état de décrépitude et de dégénérescence de l'Humanité, et notamment de la classe politique dont les membres sont devenus des prostituées du mental, tout ça pour conserver leur fauteuils, et leur privilèges...

C'est pathétique, et très inquiétant pour la suite.

En complément sur Pakistan :

En complément sur LGBT :

En complément sur perversité :

   

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Mardi 24 Avril 2018 - News # 8015 

Riches, classes moyennes, et pauvres : une petite réflexion :

En complément sur riche :

En complément sur classe moyenne :

En complément sur pauvre :

En complément sur réflexion :

 

Vendredi 20 Avril 2018 - News # 7902 

 

Lutte des mondialistes contre les peuples et la démocratie : Michel Geoffroy, énarque : "Le monde est en train d'échapper à la super classe mondiale" :

SYNOPSIS :

Enarque et contributeur de la Fondation Polémia, Michel Geoffroy publie un réquisitoire contre la Super Classe Mondiale dont le représentant en France est bel et bien Emmanuel Macron. L’oligarchie veut imposer le chaos, notamment migratoire, mais l’auteur prévient :”Contre toute attente, l’oligarchie va échouer”.

Revigorant !

Source :  TVLibertés.

Quatrième de couverture :

En Occident on ne vit plus en démocratie mais en post-démocratie : les gouvernements ne gouvernent plus mais obéissent aux marchés et aux banques, les puissances d’argent dirigent les médias et les peuples perdent leur souveraineté et leurs libertés.

Pourquoi ? Parce que depuis la chute de l’URSS le pouvoir économique et financier s’affranchit du cadre national et veut gouverner à la place des États. Parce que la fin du communisme nous a libérés de la Guerre froide, et lui a succédé la prétention obstinée du messianisme anglo-saxon à imposer partout sa conception du monde, y compris par la force.

Ce double mouvement s’incarne dans une nouvelle classe qui règne partout en Occident à la place des gouvernements : la super classe mondiale.

Une classe dont l’épicentre se trouve aux États-Unis mais qui se ramifie dans tous les pays occidentaux et notamment en Europe. Une classe qui défend les intérêts des super riches et des grandes firmes mondialisées, sous couvert de son idéologie : le libéralisme libertaire et cosmopolite. Une classe qui veut aussi imposer son projet : la mise en place d’un utopique gouvernement mondial, c’est-à-dire la mise en servitude de toute l’humanité et la marchandisation du monde. Une classe qui manipule les autres pour parvenir à ses fins, sans s’exposer elle-même directement.

Avec La Superclasse mondiale contre les peuples, Michel Geoffroy dresse un portrait détaillé, argumenté et sans concession de la superclasse mondiale autour de cinq questions : que recouvre l’expression superclasse mondiale ? Que veut-elle ? Comment agit-elle ? Va-t-elle échouer dans son projet de domination ? Quelle alternative lui opposer ?

Un ouvrage de référence pour comprendre les enjeux de notre temps.

Michel Geoffroy est énarque, essayiste, contributeur régulier à la Fondation Polémia ; il a publié en collaboration avec Jean-Yves Le Gallou différentes éditions du Dictionnaire de Novlangue, dont la dernière aux éditions Via Romana en 2015.

Non encore évalué.

En complément sur mondialisme :

En complément sur peuple :

En complément sur démocratie :

En complément sur lutte :

 

Mardi 17 Avril 2018 - News # 7830 

== REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE de l'UPR == Semaine du 9 au 15 avril 2018. Voir [ici] ().

Le cas de Sibyle Veil, une camarade de promo d’Emmanuel Macron, nommée à la tête de Radio France, est grave et traduit la mentalité dévoyée et corrompue de la classe politique contemporaine. Et en plus, est elle est mariée à Sébastien Veil, autre camarade de promo, membre des Young Leaders de la French-American Foundation (2009), et conseiller d’Emmanuel Macron sur les questions de politique culturelle et de communication... Ahurissant !

En complément sur UPR :

       

Vendredi 13 Avril 2018 - News # 7702 

Pièces à conviction : "Bernard Arnault, l'art de payer moins d'impôts" ou "Une histoire d'amour : Bernard Arnault et les paradis fiscaux": 

SYNOPSIS :

Première fortune de France, quatrième fortune mondiale selon le classement Forbes 2018, Bernard Arnault doit l’exceptionnelle réussite de son groupe LVMH à son appétit de conquête. Dior, Vuitton, Guerlain, Moët Hennessy…, son savoir-faire pour racheter des entreprises et les restructurer est bien connu. Mais s’il est aujourd’hui à la tête d’un patrimoine estimé à près de 58 milliards d’euros, il le doit aussi à son talent pour l’optimisation fiscale.

Plus de 200 filiales dans des paradis fiscaux

Selon une ONG, en 2014, le groupe LVMH comptait 202 filiales dans des paradis fiscaux. Bernard Arnault et LVMH multiplient les montages sophistiqués pour minimiser leurs impôts. Et la plus grosse part du patrimoine de la famille Arnault est placée dans une fondation en Belgique, un paradis fiscal qui ne dit pas son nom.

En 2016, son yacht le Symphony, un des plus grands du monde, est propriété d’une société maltaise et bat pavillon des îles Caïmans. Résultat, ce bateau au prix faramineux de 130 millions d’euros n’entre pas dans le calcul de l’ISF du milliardaire.

Le mécénat : une belle vitrine et une excellente opération financière

À Paris, le patron de LVMH a créé et financé la fondation d’art contemporain Louis Vuitton, une splendide vitrine pour Bernard Arnault le mécène, et une excellente opération pour LVMH… qui peut déduire de ses impôts 60% de l’argent investi dans la fondation.

L’enquête de "Pièces à conviction" lève le voile sur les pratiques des plus fortunés qui, comme Bernard Arnault, tentent de payer le moins d’impôts possible, voire d’y échapper. Les outils pour y arriver sont nombreux : montages financiers opaques, succession organisée hors de France, mécénat… Mais il peut aussi y avoir des accrocs. L’enquête révèle notamment que Bernard Arnault a récemment été l’objet d’un gros redressement de la part du fisc français.

À l'issue de l'enquête, Virna Sacchi recevra Manon Aubry, responsable plaidoyer Justice fiscale et inégalités pour l'ONG Oxfam France, et Stenka Quillet, journaliste d'investigation et auteur du documentaire.

Une vidéo démontrant combien ce type est malin, optimise tout, et que notre "démocratie" est hackée par des milliardaires grâces au travail de lobbying et à la bêtise et la complicité de nos traîtres de politiciens.

À voir !

En complément sur Bernard Arnault :

En complément sur LVMH :

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

En complément sur évasion fiscale :


Mardi 3 Avril 2018 - News # 7418 

Des sénateurs veulent inscrire l'avortement dans la constitution. Voir [ici] ().

Ignoble !

Ahurissant !

Alors pour ceux qui ne comprendraient pas la manoeuvre, les traîtres de politiciens qui sont à l'origine de ce ténébreux projet ont peur du peuple : ils ont peur que le peuple ne fasse marche arrière, qui conscient de l'abomination de l'avortement, ne décide alors un jour de retirer la loi l'autorisant.

"L'avortement un « principe fondamental de notre république »" : et puis quoi encore ? Ces communistes ne sont plus dans la lutte de classe, mais dans la lutte pour des droits sociétaux. Ils sont en passe de devenir comme feu les socialistes : des sociaux-traîtres qui ont démissionné de la lutte pour la libération des salariés contre le capital. Alors ils se rabattent sur les combats d'arrière-garde, des enjeux sociétaux totalement secondaires ou tertiaires. Pitoyable...

 

Pour mémoire : l'avortement est un assassinat, c'est-à-dire un meurtre prémédité.

 

"Il en va de la liberté des femmes à disposer de leur corps" : mais ce droit se trouve restreint dès lors qu'elles portent un autre être au dedans d'elles-mêmes Ducon ! :

Article 3 de La Déclaration universelle des droits de l'homme (Voir [ici] ()) :
 
Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

 

Et c'est pas fini :

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
[donc interdiction absolue de torturer et de tuer un enfant qui est dans le ventre d'une femme]

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.
[donc dans le ventre d'une femme aussi !]

 

Conclusion : l'avortement est un crime, tant du point de vue de la conscience, que du coeur, que de la plus haute juridiction terrestre. Point final.

En complément sur avortement :

En complément sur ignoble :

En complément sur ahurissant :

En complément sur constitution :

En complément sur sénateur :


Lundi 2 Avril 2018 - News # 7402 

Très inquiétant pour le futur proche : l'armée française est en train d'être détruite par un communautarisme répugnant qui devient même dangereux pour les troupes :

Un témoignage super inquiétant sur un phénomène croissant qui débouchera inévitablement sur des luttes fratricides, puis des blessés et des morts, et au sein de l'armée française.

Une autre "belle conséquence" du droit-de-l'hommisme forcené imposé comme idéologie suprémaciste par notre classe politique dévoyée et traître.

En complément sur armée :

En complément sur communautarisme :

En complément sur droit-de-l'hommisme :

En complément sur dangereux :

En complément sur inquiétant :


Jeudi 29 Mars 2018 - News # 7322 

Séminaire « Révolution et contre-révolution dans l’institution du travail » S01E05 // Les droits à ressources sont-ils des droits économiques ? Par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

Saison 2017-2018 : les droits économiques de la personne.

Séance 5 : « Les droits à ressources que met en place la ‘‘réforme’’ sont-ils des droits économiques de la personne ? », par Bernard Friot, sociologue et économiste, professeur émérite à l’université de Nanterre.

Lors de la quatrième séance du séminaire, la mise en évidence de l’enjeu de classes des deux types de régimes de pension de retraite en répartition nous a conduit à prendre conscience que c’est la pratique de la valeur (et donc du travail) qui est l’objet de la lutte de classes.

Nous allons maintenant analyser les droits à ressources que promeuvent les « réformateurs » depuis plus de vingt-cinq ans.

Source : Réseau Salariat.

Non évalué.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

     

Dimanche 18 Mars 2018 - News # 7123 

 

Médias, désinformation, fake news, mensonges, et propagande : Yann Moix est le grand gagnant de la Cérémonie des Bobards d’Or 2018 :

La cérémonie (parodique) des Bobards d’Or distingue, chaque printemps, les « meilleurs des journalistes », ceux qui n’hésitent pas à mentir délibérément pour servir le politiquement correct. Elle est organisée depuis 2010 par la Fondation Polemia.

Sommaire :

00:00 : Intro 
06:29 : Entrée du jury 
12:15 : Les 9 Bobards non-sélectionnés par les votes en ligne 
17:00 : Les scores des votes en ligne et les 5 bobards retenus 
19:01 : Bobard matraquage – L’affaire Théo 
28:25 : Bobard Protéine 
40:50 : Vidéo pédagogique sur le terme Clandestins/migrants/exilés 
46:45 : Bobard Yann Mhoax 
56:33 : Bobard double dépêches lors de la Marche pour la Vie 
1:07:10 : Les Bobards d’Or ont traversé l’Atlantique !
1:20:10 : Bobard Point de vue – Le bain de foule bidon de Macron 
1:27:48 : Vote 
1:35:17 : Applaudimètre 
1:36:18 : Classement final – Victoire de Yann Mhoax 
1:37:36 : Le Grand prix du Jury pour l’AFP 
1:40:00 : Mise en évidence des chasseurs de bobards 
1:43:37 : Observatoire du journalisme 
1:50:29 : Le Salon Beige
1:57:44 : Breizh-Info
2:06:09 : Conclusion de Jean-Yves Le Gallou

Le vote du public :

En complément sur Yann Moix :

En complément sur média :

En complément sur fake news :

En complément sur désinformation :

En complément sur propagande :


Lundi 19 Février 2018 - News # 6848 

 

Cannibalisme démentiel en France : en banlieue parisienne, à Clichy-sous-Bois, trois africains ont commencé à dévorer un homme en pleine rue... Voir [ici] ().

Complètement dingue !

Mais ces gens qu'on les foute dehors, ils n'ont rien à faire en France !

Ils ne font qu'apporter le chaos à un pays qui n'a vraiment pas besoin de ça. Et il faudrait venir en aide financièrement à ces migrants en plus ? Non mais on marche sur la tête ! Ahurissant !

Il faut impérativement que le peuple français reprene le contrôle du pays et des flux migratoires en chassant la classe politique actuelle complètement dévoyée, sinon nous allons à l'autodestruction.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur dément :

En complément sur dingue :

En complément sur ahurissant :

En complément sur migrants :

En complément sur cannibalisme :


Mardi 13 Février 2018 - News # 6750 

"La police au service du marché ?" Interview de Mathieu Rigouste, sociologue et essayiste, par Thinkerview :

Mathieu Rigouste est un type plutôt jeune, qui est vif, remarquablement intelligent, et très bien renseigné, ce qui est plutôt rare.

Il dit plein de choses très intéressantes.

Cela dit, il a une vision orientée, réductrice. Il ne voit, avec brio, que l'aspect capitalistique et brutal de la police, sans voir que de nombreuses personnes s'engagent dans la police ou la gendarmerie par idéal, et défendent concrètement la population contre nombre de voyous. Il est beaucoup trop centré sur la lutte de classes.

À voir !

En complément sur police :

En complément sur marché :

En complément sur capitalisme :

   

Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6432 

Un exemple ahurissant et typique de désinformation et de propagande néolibérale mensongère par l'un des tenants de l'establishment éducatif : "Pourquoi réformer le Smic ?" par Gilbert Cette, Professeur d'économie associé à l'Université d'Aix-Marseille :

Cette vidéo est une rare occasion de bien voir comment le système d'essence néolibéral est entretenu, et maintient l'opinion publique sous hypnose collective, lui faisant croire qu'il n'y a pas d'autres alternative que le capitalisme, le libre-marché, la dérégulation, bla, bla, bla :

combiné à

Car enfin, puisque le sujet est le SMIC, le monter ne serais-ce que de 250 euros bruts, ce n'est rien du tout ! Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons ! Si une entreprise n'est pas capable de donner 250 euros bruts (plus les cotisations patronales) pour un salarié au SMIC, alors c'est qu'elle est au bord de la faillite. Regardez les bénéfices des entreprises : ils sont immenses, c'est ahurissant ! Tout récemment encore, on apprenait qu'en 2017 82% de la richesse du monde a été accaparée par les riches ! Alors que ce professeur, menteur patenté, affirme que cela va nuire aux entreprises et faire monter le chômage est du foutage de gueule ! À fortiori parce-que des salaires plus hauts signifient plus d'achats, et donc plus de ventes pour les entreprises (et accessoirement plus de cotisations sociales pour les régimes, et plus de taxes et d'impôts pour l'État).

Il faut absolument sortir les gens de la pauvreté, et relancer l'économie par la consommation. Tout a augmenté sauf les salaires. Total : les gens ont de moins en moins d'argent, ils sont de plus en plus pauvres, la classe moyenne fond comme neige au soleil, et même les produits alimentaires de grande consommation sont vendus dans des sous-formats, mais au même prix : voilà un signe objectif de cette paupérisation !

Il est amusant de remarquer que ce professeur au mental ténébreux porte bien son nom : Cette ! (Chez les égyptiens, le Dieu Seth est le frère et l'antithèse du Dieu Horus, le Christ).

L'un des drames de ce monde, c'est qu'il est dirigé par des intellectuels (des gens à la conscience endormie, embouteillée dans les théories, complètement aveugles du coeur, et qui passent leur temps à raisonner toute la journée, et toute leur vie). Ces gens parviennent, grâce au mental, à justifier les pires choses. Ils trouvent toujours un moyen, une rhétorique, pour justifier l'injustifiable ou les dessins partisans et/ou lucratifs qu'ils poursuivent. Et ce satané professeur, en bon chien de garde du système capitaliste, ne déroge pas à la règle : il sort tout un tas de raison débiles, mais bien sournoises et savantes pour tromper son monde, dans le but de justifier qu'on augmente surtout pas le SMIC, et même qu'on le baisse, usant même d'une novlangue typique et navrante qui achève de le trahir : "Un SMIC un peu moins dynamique"... Quel foutage de gueule !

Un monument de désinformation.

À voir absolument !

En complément sur exemple :

En complément sur ahurissant :

En complément sur libéralisme :

En complément sur capitalisme :

En complément sur propagande :


Lundi 22 Janvier 2018 - News # 6333 

Médias : effondrement de l'audience de la radio privée commerciale Europe 1 :

Amusant, partout où passe Patrick Cohen les audiences s'effondrent.... Europe 1, à fond pour le pouvoir en place, a perdu 800.000 auditeurs quotidiens et n’en compte plus en moyenne que 3,5 millions, et passe derrière France Bleu (3,8 millions d’auditeurs).

Ben au moins c'est logique, le logo d'Europe 1 est bleu, et passe derrière France Bleu.

Mais l'arrivée de Mr Cohen n'a pas sauvé la situation, et bientôt la radio d'Arnaud Lagardère va trouver du pétrole...

Ce qui me surprend plus c'est le score officiel de France Culture, un record parait-il, 2,5% de parts de marché avec 1,3 million d’auditeurs !!!! Pourtant quand on regarde le score des émissions rediffusées sur YouTube, c'est à peine si cela dépasse les 200 ou 400 vues !!!!

Bref, comme d'habitude ce classement ressemble beaucoup au hit-parade des personnalités soi-disant préférées des Français du Journal du Dimanche.

Source : La revue de presse de Pierre Jovanovic, [ici] ().

En voila une bonne nouvelle !

Encore quelques années, et cette radio de merde fermera ses portes !

Il faut dire que Patrick Cohen et Jean-Michel Aphatie ont largement contribué à cette descente aux enfers bien méritée...

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur média :

En complément sur effondrement :

En complément sur Patrick Cohen :

 

Lundi 22 Janvier 2018 - News # 6319 


"En cas de lutte des classes, brisez la vitre"

 

Pauvres et riches : l'Oxfam révèle que les 1% les plus riches ont capturé 82% de la richesse créée en 2017 alors que la moitié la plus pauvre du monde n'a rien obtenu. Voir [ici] ().

C'est dément...

Et tout cet argent pour quoi faire ? Rien. Juste pour spéculer encore plus et gagner encore plus d'argent qui ne le servira à rien mais qui manquera à tellement d'hommes...

En complément sur pauvre :

En complément sur riche :

En complément sur dément :

   

Dimanche 21 Janvier 2018 - News # 6304 


Portrait de Jean-Philippe Rameau par Joseph Aved (1728).

 

Musique classique française : "Tristes apprêts" tiré de l'opéra "Castor et Pollux" de Jean-Philippe Rameau, par la sublime soprano colorature Sabine Devieilhe :

Tristes apprêts, pâles flambeaux,
Jour, plus affreux que les ténèbres,
Astres lugubres des tombeaux,
Non, je ne verrai plus que vos clartés funèbres.

Toi, qui vois mon cœur éperdu,
Père du jour, ô soleil, ô mon père !
Je ne veux plus d'un bien, que Castor a perdu,
Et je renonce à ta lumière.

Tristes apprêts, pâles flambeaux,
Jour, plus affreux que les ténèbres,
Astres lugubres des tombeaux,
Non, je ne verrai plus que vos clartés funèbres.

Vraiment joli et ravissant ! Et somptueux. La grande classe...

En complément sur musique :

En complément sur joli :

     

Lundi 15 Janvier 2018 - News # 6174 

Bernard Friot : Séminaire S01E04 // Salaire à la personne ou revenu différé ?

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 8 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

En complément sur revenu de base :

   

Vendredi 12 Janvier 2018 - News # 6127 

Tout est faux, tout est faussé. Il n'y a plus de respect, plus de parole donnée.

Alain Delon.

Alain Delon "vomit" cette époque et "quittera ce monde sans regrets". Voir [ici] ().

Bien sûr que cette époque est à vomir...

Regardez notre classe politique...

Regardez les médias...

C'est à gerber !


Jeudi 11 Janvier 2018 - News # 6123 

Informatique : l’Union européenne met le cap sur les superordinateurs de « classe mondiale ». Voir [ici] ().

En complément sur informatique :

En complément sur ordinateur :

En complément sur Union européenne :

   

Jeudi 4 Janvier 2018 - News # 6004 

Séminaire S01E03 // Salaire à la personne ou revenu différé ? Par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

Cette vidéo traite de 20171204_Séminaire_S01E03

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Non évalué.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

     

Lundi 1er Janvier 2018 - News # 5954 

Travail : les droits économiques de la personne (S01E02) par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.

Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.

Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

La première partie est [ici] ().

Quel gâchis ! :
- Aucun exemple.
- Aucune définition claire de la valeur.
Cette conférence aurait pu être super, mais est complètement intellectuelle et ratée pour les raisons évoquées.
Les participants à ce séminaire ont du se faire chier et s'arracher les cheveux pour comprendre de quoi il parle...

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

     

Jeudi 14 Décembre 2017 - News # 5849 

Construction européenne pilotée par les États-Unis avec la complicité de traîtres français : "Cet étrange Monsieur Monnet" par Bruno Riondel, ou le projet Monnet de gouvernance globale et les moyens mis en place pour l’imposer :

SYNOPSIS :

Où l'on apprend que Jean Monnet n'était pas un internationaliste collectiviste, mais un internationaliste du capitalisme, dont la mission était de développer le pouvoir technocratique au détriment de la souveraineté populaire, et détruire à terme la classe moyenne jugée trop dangereuse pour l'oligarchie ...

Professeur d’histoire dans un lycée parisien, Bruno Riondel était l’invité du Cercle Aristote de Pierre-Yves Rougeyron, pour la présentation de son ouvrage “Cet étrange Monsieur Monnet”. Dans cette biographie, l’auteur revient sur les racines du projet Monnet de gouvernance globale et sur les moyens mis en place pour l’imposer.

Source : AgoraVox.TV

Une fois de plus, François Asselineau, président-fondateur de l'UPR, avait raison...


Mardi 12 Décembre 2017 - News # 5816 

Alimentation et santé : Périco Légasse déclare « On empoisonne les classes défavorisées avec des produits bas de gamme imposés à des producteurs qui sont obligés de faire de la merde ! » et dénonce le rôle de la grande distribution. Voir [ici] ().

En complément sur aliment :

En complément sur poison :

En complément sur grande distribution :

En complément sur Périco Légasse :

 

Dimanche 29 Octobre 2017 - News # 5433 

Communisme contre capitalisme : "Révolution et contre-révolution dans l'institution du travail - Les droits économiques de la personne" par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.
Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.
Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

La suite dès que disponible.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

En complément sur capitalisme :

En complément sur communisme :

 

Mardi 4 Juillet 2017 - News # 5050 

Scandaleux : Simone Veil avait signé un accord de dons d’organes entre la France et Israël. Voir [ici] ().

De plus en plus lamentable...

Décidément cette femme est une arme de destruction massive...

Et notre classe politique d'encenser cette sorcière, cette intellectuelle ténébreuse au service du Mal...

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur organe :

En complément sur Israël :

 

Vendredi 30 Juin 2017 - News # 4990 

Incroyable : alors que Simone Veil vient de décéder, toute la classe politique et médiatique lui rend hommage... comme un seul homme. Voir [ici] ().

Cette femme est quand même, rappelons-le, la mère perverse de l'avortement en France...

Elle porte donc une responsabilité écrasante, terrible : elle a permis, légalisé, la mort de millions d'enfants.

Sa destinée est toute tracée : l'Abîme, les Enfers.

Adieu Madame Veil, et ne revenez jamais ! Vous avez fait assez de mal comme cela à l'Humanité !

Simone = prénom feminin de Simon, de Simon le magicien = magicienne noire.
Simone = nom d'un des parasites majeurs de la Légion du Moi pluralisé, du Mal habitant dans l'homme.

Veil = le voile de la mort.

Cette femme était un ponte des Ténèbres, et elle a fini Académicienne... Dans ce monde dominé par Satan, le crime est récompensé... (temporairement)

Notre monde est rempli de douleurs, parce-qu'il et gourverné par des intellectuels. Par le mental, on peut tout justifier. Les idéologies, les théories, sont autant de justifications qui permettent toutes horreurs. L'intellectuel ne voit plus le Réel mais seulement ses propres projections mentales qu'il prend pour le Réel. Exit les facultés du coeur et de la conscience, et ouverture des portes en grand aux Ténèbres de l'Ego qui ont leur tanière dans le mental.

Notre société dégénérée a complètement inversé toutes les valeurs : le Mal est appelé le Bien, et le Bien qualifié de Mal...

Cette civilisation de vipères va bientôt disparaître, remplacée par une nouvelle civilisation où ce sont ceux qui auront la conscience et le coeur évéillés qui conduiront sagement et avec amour leurs frères humains. Exit les intellectuels, exit les dégénérés du mental, exit tous les pervers. Mais avant cela, que de grandes douleurs... épouvantables, inénarrables... Le Karma de l'Humanité est colossal, d'ampleur astronomique, absolument terrible...

En complément sur avortement :

En complément sur incroyable :

En complément sur karma :

   

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4922 

Nouveau scandale : Sylvie Goulard a quitté le gouvernement par peur de nouvelles révélations : avant de devenir ministre des armées, elle s’était fait payer, pendant plus de 2 ans, 10 000 dollars par mois par un « think tank » américain :

Scandale dans le scandale : le JDD du 25 juin 2017 révèle que Sylvie Goulard a quitté le gouvernement par peur de nouvelles révélations : avant de devenir ministre des armées, elle s’était fait payer – pendant plus de 2 ans – 10 000 dollars par mois par un « think tank » américain (en plus de sa rémunération de députée européenne)…

Sylvie Goulard a avoué au Journal du Dimanche (JDD) paru ce dimanche 25 juin 2017 – par crainte des fuites qui allaient sortir dans le Canard Enchaîné – qu’elle avait occupé un poste de « conseiller spécial » pendant plus de 2 ans auprès de l' »Institut Berggruen » pour des revenus « supérieurs à 10.000 dollars mensuels ». (de l’ordre de 9 500 euros par mois).

Créé et financé par Nicolas Berggruen, fils du richissime marchand d’art Heinz Berggruen, « l’institut Berggruen », dont le siège est en Californie, est une organisation américaine à but non lucratif chargée de « réfléchir aux systèmes de gouvernance ».

Sylvie Goulard était ainsi devenue ministre des armées alors qu’elle avait été grassement payée par un organisme germano-américain, pendant plus de deux ans pour près de 300.000 dollars, pour « faire la promotion de l’Union européenne » selon les dires mêmes de Mme Goulard.

Source : http://www.lejdd.fr/politique/mais-pourquoi-sylvie-goulard-a-t-elle-quitte-le-gouvernement-3371234 ()

----------------------------------------------------------
COMMENTAIRES : 4 enseignements édifiants 
----------------------------------------------------------

Ce nouveau scandale nous apprend 4 choses très importantes qui en disent long sur la "compétence" de Macron ainsi que sur "l'éthique" et le "patriotisme" de l'ancienne "ministre des armées" :

-----------------

1) L'incompétence et l'imprudence de Macron

Sylvie Goulard a démissionné du gouvernement par peur des fuites à venir du Canard Enchaîné et non pas sur demande de Macron. Lequel Macron aurait été furieux d'apprendre cette démission qui venait jeter un premier discrédit sur son gouvernement.
L'information en elle-même - selon laquelle Mme Goulard a bénéficié pendant plusieurs années de financements personnels venus d'outre-Atlantique - ne semble pas avoir été perçue par Macron comme un obstacle à la nomination de cette dame comme ministre des armées françaises !
Macron ne semble donc pas avoir été machiavélique dans cette affaire, mais "simplement" et totalement incompétent et imprudent.

----------------

2) Sylvie Goulard, agent de l'étranger financé par un think tank américain.

La "centriste et "européenne" Sylvie Goulard a donc accepté de dépendre financièrement de façon très importante (9 500 euros par mois pendant 30 mois) d'un organisme de lobbying atlantiste germano-américain, et cela juste avant de devenir ministre des armées du gouvernement français.

En bon français - du moins du temps de la France souveraine de de Gaulle - un tel comportement signe ce que l'on appelle un agent de l'étranger.

D'ailleurs, que n'aurait-on pas dit si un autre ministre français de la défense avait reçu 9 500 euros par mois, pendant plusieurs années avant sa nomination, versés par un organisme russe ?!!!

------------------

3) L'hypocrisie, l'inconscience et le mépris de classe des euro-atlantistes

Au passage, notons que Mme Goulard recevait ces appointements EN PLUS de son salaire de députée européen, de l'ordre de 12 000 euros par mois net d'impôts...

Mme Goulard recevait donc quelque 21 500 euros par mois, dont une grande partie nette d'impôts, pour appeler les Français... à approuver les Grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) fixées par la Commission européenne, consistant notamment à supprimer le SMIC, détruire nos acquis sociaux, appauvrir les classes moyennes et plonger dans la misère les plus pauvres !

A-t-on déjà vu pire hypocrisie, pire inconscience, pire mépris de classe, et pire noirceur d'âme et indifférence à la souffrance des pauvres gens ?

------------------

4) énième confirmation du rôle de Washington dans la prétendue "construction-européenne-destinée-à-faire contrepoids-aux-États-Unis"

Le fait que l'ultra-européiste Goulard était payée grassement - depuis plusieurs années - par un think-tank basé en Californie confirme une fois de plus que la prétendue "construction européenne" n'est qu'une grandiose opération de vassalisation américaine du continent européen, comme l'avait dénoncé Charles de Gaulle dans sa conférence de presse du 15 mai 1962.

En réalité, si l'on étudie le pedigree des parcours professionnels et des sources de financement des principaux dirigeants européistes - en France et dans les autres pays de l'UE -, on finit presque toujours par retrouver, à un moment ou à un autre, la ficelle des États-Unis.

Mes analyses et celles de l'UPR sont une nouvelle fois confirmées, de la façon la plus éclatante qui soit, à l'occasion de ce énième scandale.

François Asselineau
25/06/2017.

Source : UPR ()

Maintenant, on comprend mieux son alignement anti-France...

Et cette femme était ministre des armées... 

Cette femme est une honte et une traîtresse : on devrait la poursuivre, et même la pendre en place publique pour haute trahison et intelligence avec une puissance étrangère.

Les gens n'ont plus aucune éthique, c'est ahurissant...

Seuls comptent le pognon et le triomphe de leurs idéologies de merde.

En complément sur Sylvie Goulard :

En complément sur traître :

En complément sur scandale :

En complément sur honte :

En complément sur François Asselineau :


Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4905 

 

 

Médias : un nouveau scandale :

=== De plus en plus grave : le verrouillage médiatique au profit de Macron est désormais dénoncé par des journalistes eux-mêmes ===
 
LE SNJ-CGT DÉNONCE PUBLIQUEMENT LA FAÇON DONT L'AFP A ÉTOUFFÉ LES AFFAIRES FERRAND ET BAYROU PENDANT L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AFIN DE NE PAS NUIRE À MACRON.
--------------------------------------------------
Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) est le syndicat des journalistes affilié à la Confédération générale du travail, par ailleurs membre de la Fédération européenne des journalistes et de la Fédération internationale des journalistes.

Avec d'autres syndicats de l'Agence France-Presse, il considère que, depuis 2000, plusieurs actions politiques visent à remettre en cause l'indépendance de l'AFP. À cet égard, il soutient la pétition "SOS AFP" qui publie régulièrement des informations alarmantes sur l'évolution de l'AFP : http://www.sos-afp.org/fr

On notera en particulier que le SNJ-CGT, avec 3 autres syndicats, a dénoncé, en février 2015, comment les prétendues "mesures utiles" exigées par l'Union européenne et transposées en France par nos parlementaires revenaient à casser le statut protecteur de l'indépendance de l'AFP qui datait de 1957  : http://www.sos-afp.org/fr/2015_mesures_utiles

Le 20 juin 2017, le SNJ-CGT a publié un communiqué - actualisé le 22 juin - dans lequel il proteste contre le traitement partial dont l'Agence-France-Presse a fait silence sur l'affaire Ferrand pendant la campagne présidentielle.

Voici ce communiqué :
-----------------------------------

COMMUNIQUÉ DU SNJ-CGT DE L’AFP

Quand l'AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir
-----
L'affaire Richard Ferrand, sortie par le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l'AFP. Des journalistes de l'Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n'a pas jugé le sujet digne d'intérêt.

Qu'un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d'informations quand elles se présentent. Pas à l'AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Faute d'avoir pu donner l'affaire Ferrand en premier, ces mêmes journalistes de l'AFP ont eu la possibilité de sortir un nouveau scoop deux jours après l'article du Canard : le témoignage exclusif de l'avocat qui était au cœur de la vente de l'immeuble litigieux des Mutuelles de Bretagne en 2010-11.

Mais avant même qu'une dépêche ait été écrite, la rédaction en chef France a refusé le sujet. C'était pourtant la première fois qu'une source impliquée dans le dossier confirmait les informations du Canard et pointait la possibilité d'une infraction pénale de M. Ferrand.

L'AFP se contentera, quelques jours plus tard, de mentionner d'une phrase le témoignage de l'avocat interviewé par Le Parisien. Ce même témoignage qui conduira à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Brest...

INTÉRÊT "TROP LIMITÉ"
Ce n'est pas tout : avant l'affaire Ferrand, le 17 mai, juste après la nomination du nouveau gouvernement, une dépêche annonce que François Bayrou, nouveau garde des Sceaux, devra lui-même faire face à des juges, dès le 19 mai, après son renvoi en correctionnelle pour diffamation. Mais la dépêche n'a pas été diffusée, la rédaction en chef France trouvant son intérêt "trop limité".

Deux jours plus tard, l'info sera en bonne place dans les médias nationaux. L'AFP décidera alors de la reprendre !

Interrogée jeudi par les syndicats lors de la réunion mensuelle des délégués du personnel, la direction de l'information de l'AFP s'est montrée incapable de justifier de manière argumentée les choix de sa rédaction en chef.

Tout cela fait beaucoup d'infos sensibles étouffées en quelques jours. Pour ceux qui ont travaillé sur le dossier, il y a de quoi être écœuré et découragé. L'Agence France Presse, l'une des trois grandes agences d'informations mondiales, dont le statut rappelle l'indépendance, a-t-elle peur de diffuser des 
informations sensibles quand celles-ci risquent de nuire au nouveau pouvoir politique élu ?

Le SNJ-CGT appelle la direction et la rédaction en chef de l'AFP à s'expliquer sur le traitement incompréhensible de l'affaire Ferrand.

Le SNJ-CGT rappelle que l'AFP est et doit rester indépendante, que ses journalistes doivent pouvoir enquêter librement et publier toute information même si elle est gênante pour tout type de pouvoir, en particulier le pouvoir politique.

Le SNJ-CGT, 
Paris le 20 juin 2017

Source : https://snjcgt.fr/…/quand-lafp-etouffe-des-informations-ge…/

-------------------------
COMMENTAIRES
-------------------------
Ce communiqué du SNJ-CGT confirme ce que ne cesse de dénoncer (parmi d'autres) l'UPR depuis des années, à savoir que les grands médias français ne respectent plus la Charte de Munich de l'éthique du journalisme et se sont transformés en instruments de propagande euro-atlantiste, aux mains de milliardaires ou d'un appareil d’État partial.

Ce constat concerne au premier chef l'Agence-France-Presse, dont je rappelle qu'elle n'a jamais consacré la moindre dépêche à l'UPR pendant 10 ans, et cela malgré nos innombrables communiqués et malgré notre participation aux élections européennes de 2014 (où nous avons rassemblé plus de suffrages que le NPA), et aux élections régionales de 2015.

La situation de la liberté de la presse en France ne cesse de s'aggraver, comme le souligne le classement annuel de Reporters sans frontières.

Ainsi, en avril 2016, le classement de RSF sur la liberté de la presse dans le monde avait rétrogradé la France de 7 places, en la plaçant au honteux 45e rang mondial.

RSF avait accompagné ce classement en déplorant notamment qu' « une poignée d'hommes d'affaires ayant des intérêts extérieurs au champ des médias finissent par posséder la grande majorité des médias privés à vocation nationale » .
Source : http://www.francesoir.fr/…/liberte-de-la-presse-un-bilan-20…

Dans son classement sur l'année 2016 (publié en avril 2017), RSF avait fait remonter la France au 39e rang mondial (on se demande bien pourquoi d'ailleurs). On attend avec intérêt ce que sera le classement 2017 publié en avril 2018..

-------------------------
CONCLUSION 
-------------------------
Je rappelle que le programme de l'UPR - que j'ai présenté en décembre 2011 - prévoit précisément de rendre à l'AFP - et à la presse plus généralement - la liberté et l'indépendance que leur avait garanti le Conseil national de la Résistance en 1944.

S'agissant spécifiquement de l'AFP, notre programme précise ainsi :

"Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance.
Un financement correct de l’AFP doit être assuré par l’État afin de diffuser une vision française et impartiale des événements planétaires."
Source : Programme, page 21 :
https://www.upr.fr/…/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%…

Il y a urgence à ce que les Français se mobilisent en nombre de plus en plus important pour rétablir la liberté et l'indépendance de l'AFP et de tous les grands médias. Il ne suffit pas de s'indigner derrière son ordinateur. Il faut s'engager politiquement.

François Asselineau
23 juin 2017
----------------------------
NOTA

Emmanuel Vire, responsable du SNJ-CGT, a cosigné une tribune pour voter Macron contre Le Pen lors de l'élection présidentielle ; mais, sauf erreur, ce n'était pas le SNJ-CGT en tant que tel qui avait lancé cet appel.

Il est plus que probable que des adhérents de ce syndicat n'étaient d'ailleurs pas d'accord avec cette position de M. Vire.

Quoi qu'il en soit, le SNJ-CGT est le 2e syndicat de journalistes en France par le nombre d'adhérents. Ce communiqué est donc intéressant en soi, même si ce syndicat est "pour-une-autre-Europe" comme la quasi-totalité des syndicats français.

Source de cet article : Facebook de l'UPR ().

Une triste affaire de plus montrant que les médias ne sont plus le quatrième pouvoir qu'ils devraient être.

Les limogeages récents de Natacha Polony de la chaîne Paris Première et de la radio Europe 1 en sont d'autre exemples pathétiques et inquiétants.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que les agences de presse sont désormais toutes infiltrées et noyautées : qu'il s'agisse de l'AFP (l'Agence France Presse), de l'AP (l'Associated Press américaine), ou de Reuters (britannique), ces entités ne rapportent plus de manière objectives les informations : elles présentent les faits sous l'aspect qui arrangent leur maîtres, en modifient certaines, en dissimulent d'autres, etc. On ne peut plus du tout s'y fier. Et c'est encore plus pervers que cela : elles mêlent de vraies informations avec des informations fausses ou modifiées, ce qui rend plus difficile le tri et donne, en plus, l'illusion au peuple que toutes sont vraies. Terrible...

Et pire, c'est que ces agences abreuvent de leurs nouvelles toutes les télévisions, radios, et journaux, du monde occidental... Vous voyez le tableau ? C'est épouvantable...

Assurément, nous sommes entrés dans l'ère de la post-vérité.

Pour ceux qui pensent encore que ces agences ne jouent qu'un rôle mineur, ou que la diversité de l'information existe du fait des très nombreuses chaînes de télévision et de radios disponibles, voyez cette édifiante [vidéo] ().

En complément sur média :

En complément sur scandale :

En complément sur AFP :

En complément sur manipul :

En complément sur désinform :


Mardi 20 Juin 2017 - News # 4826 

Législatives 2017 : certains députés ont perdu les élections, mais ils ont gagné une retraite en or !

L'hémycicle se renouvelle et envoie de très nombreux professionnels de la politique toucher leurs retraites... Un régime particulier qui rapporte gros !

Cambadélis, Valls, Hamon, Duflot… Tous ces professionnels de la politique qui n’ont toujours vécu que grâce à l’argent public, se retrouvent, à devoir chercher un boulot, ou bien à partir à la retraite.

Finis pour eux les indemnités mensuelles de 7 209,74 euros, les voyages en 1ère classe, les frais de mandat tout flous de 5 840 euros, les chauffeurs et autres taxis gratuits (plafond de 2 750 euros), la carte Navigo gratuite, les 92 trajets en avions offerts, la bourse annuelle informatique de 15 500 euros, le forfait téléphonique de 4 200 euros (7 670 euros Outre-mer), les 12 000 euros alloués à leur courrier, les frais d’hôtel tout doux… Et que dire de la réserve parlementaire et ses 130 000 euros annuels !

Heureusement, une consolante retraite les attend à la sortie ! Cette retraite est alimentée par une cotisation prélevée sur l’indemnité parlementaire et par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée.

L’âge d’ouverture du droit à la pension est de 62 ans. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, sans minimum de durée de mandat et dans la limite d’un plafond fixé à 41,50 annuités. La pension moyenne des députés ayant fait liquider leur pension en 2016 est de 2 675 € net par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de 64 ans.

De plus, les députés issus de privé pourront toucher une allocation très confortable : 100% de leurs revenus pendant 6 mois. Cette indemnité spécifique dure 3 ans et est dégressive. Selon le Figaro, les députés sortants peuvent continuer à bénéficier des « services de l’Assemblée », comme le restaurant et la bibliothèque. Pour avoir une retraite à taux plein il leur suffit de cotiser 31 ans. Pour rappel, c’est plus de 40 ans pour un simple salarié.

Lorsqu’un citoyen cotise 1 euro, il touchera une retraite de 1,5 euro s’il est salarié et une pension d’environ 2 euros s’il est fonctionnaire. Lorsqu’un parlementaire verse une cotisation de 1 euro, sa retraite s’élève à 6,1 euros.

En définitive, laissons le mot de la fin à l’incomparable Audiard : « La politique, messieurs, devrait être une vocation. Je suis sûr qu’elle l’est pour certain d’entre vous. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier.» 

En décembre 2016, Contribuables Associés avait interrogé le député Alain Chrétien, auteur d’un rapport exigeant la fin du régime de retraite spécifique des parlementaires. Selon son rapport, «en 2015, le régime des députés s’élevait à 63 millions d’euros et distribuait une pension moyenne de 2 700 euros nets par mois à 1 121 anciens élus et 714 ayants-droits.»

Source : Contribuables Associés ().

Des privilèges injustes et exorbitants !

En complément sur député :

En complément sur retraite :

En complément sur privilège :

En complément sur injust :

 

Samedi 17 Juin 2017 - News # 4769 

Politiciens, homosexualité, et dépravation : une trans dominatrice adepte du sado-maso avoue avoir eu comme client un membre du gouvernement Macron :

De pire en pire...

Ah elle est belle notre classe politique.

Des dégénérés.

Des dépravés.

Encore quelques années comme ça et nous serons comme au temps de la décadence romaine, mais en bien pire...

Le peuple, la grande majorité des citoyens qui sont encore relativement sains, ne veut pas de cela.

C'est seulement quand le peuple aura repris le pouvoir qu'il pourra interdire toutes ces abominations.

Ce n'est que parce-que nous ne sommes précisémment pas en démocratie que le lobby LGBT peut être aussi puissant en pratiquant le trafic d'influence aux plus hauts sommets de l'État. Mais cela ne durera pas éternellement...

 

En complément sur homosex :

En complément sur politicien :

En complément sur gouvernement :

En complément sur dépravation :

En complément sur Macron :

 


Mercredi 14 Juin 2017 - News # 4698 

Démocratie, république, et citoyens : "Régime représentatif, mais de quoi ? - #DATAGUEULE 72" :

SYNOPSIS :

Dans un gouvernement représentatif, l’idéal, c’est que les élus représentent les citoyens. Or aujourd’hui, on en est encore loin. Forte abstention, faible représentation des classes ouvrières, parité loin d’être atteinte, etc. Et au centre de la crise : le système de vote. Alors, n’est-ce pas le moment d’imaginer de nouveaux fonctionnements pour remettre en marche notre démocratie ?

Source : DATA GUEULE.

Bien sûr que notre régime représentatif est une imposture... Je ne cesse de le dénoncer : "Un système représentatif, non représentatif".

Il faut comprendre que ce n'est pas un hasard : cela a été programmé à la base même, à l'origine, à la conception de notre "démocratie" par les pervers pères eux-mêmes de notre système :

« Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

L'abbé Sieyes dans son discours du 7 septembre 1789, intitulé « Dire de l’abbé Sieyes, sur la question du veto royal : à la séance du 7 septembre 1789 ».

Le système était vicié à la base, mais la grande majorité des citoyens ne le savait pas...

Et il faut ajouter à cela la perfidie de nos traîtres de politiciens qui ont soigneusement, année après année, mandature après mandature, écorné un peu plus encore ce système déjà imparfait, en le verrouillant par l'institutions de règles de plus en plus contraignantes pour accéder au pouvoir par les urnes.

Bref, ces traîtres n'ont cessé de manoeuvrer de manière à se garantir entre eux, la conservation du pouvoir.

Exit les citoyens et les nouveaux partis...

Exit la démocratie...

En complément sur démocrat :

En complément sur représentant :

En complément sur république :

En complément sur vote :

 

Mardi 13 Juin 2017 - News # 4682 

Malek Boutih, l'exemple type de l'opportuniste du Parti Socialiste qui dit une chose et son contraire, et qui retourne sa veste en faveur de Macron :

Voilà la jolie classe politique de merde à laquelle nous avons droit...

Français, réveillez vous : ne votez jamais pour ce genre de tartuffe !

En complément sur Parti Socialiste :

En complément sur tartuffe :

     

 


Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Dimanche 11 Juin 2017 - News # 4648 


Un graphique effectivement très inquiétant :
depuis 1993, l'abstention n'a cessé de grimper.

 

Journée historique et tragique : une majorité de français entrent en sécession. Pour la première fois de l'histoire de France le taux d'abstention au 1er tour des élections législatives dépasse la majorité des électeurs inscrits.

Les élections législatives du 11 juin 2017 sont déjà porteuses d'un enseignement d'une très grande importance historique. Pour la première fois de l'histoire de France, une majorité d'électeurs inscrits (50,5 % selon les estimations disponibles à 21h00) ne se sont pas rendus aux urnes pour le premier tour des élections législatives.
J'ai récapitulé, dans le graphique ci-joint, l’évolution de ce taux d'abstention au premier tour des élections législatives tout au long de notre histoire, de 1848 à 2017.
(NOTA : au XIXe siècle, les scrutins furent souvent censitaires ; les scrutins furent par ailleurs toujours réservés aux hommes jusqu’en 1944, lorsque le gouvernement provisoire issu du Conseil National de la Résistance accorda le droit de vote aux femmes)
-----------------------------
Qu'observe-t-on avec ce graphique ?
------------------------------
1°) -- 1ère période -- Au cours du siècle et demi qui s’est étendu de 1848 à 1997, le taux d'abstention au 1er tour des élections législatives n’a dépassé les 35 % qu’à deux reprises : en 1852 (36,7 %) et en 1857 (35,5 %).
Ces records avaient été atteints sous le régime dictatorial de Napoléon III. Un peu plus d'un tiers des inscrits de l’époque n'avaient pas jugé nécessaire de se rendre aux urnes car ils estimaient que les élections ne modifieraient en rien la politique autoritaire du Second Empire.
2°) -- 2e période -- Au cours des 20 ans qui se sont écoulés depuis 1997, l'évolution du taux d'abstention au 1er tour des élections législatives connaît une rupture historique. Il n'a pas cessé de progresser et de battre record sur records :
- en 2002, ce taux d'abstention a atteint 35,6 % ; et a ainsi dépassé le seuil des 35 % pour la première fois depuis 1857,
- en 2007, ce taux d'abstention a atteint 39,6 %, et a ainsi pulvérisé le record historique qui datait de 1852 (36,7 %),
- en 2012, ce taux d'abstention a atteint 42,8 % et a ainsi de nouveau battu un record, en dépassant le seuil des 40,0 % pour la première fois de notre histoire,
- enfin, en ce 11 juin 2017, ce taux d'abstention (estimée à 50,5 % au moment où ces lignes sont écrites) pulvérise une nouvelle fois le dernier record historique. En dépassant le seuil des 50,0 %, il s'établit au-dessus de la moitié des inscrits.
------------------------
Enseignements
--------------------------
Le graphique ci-joint montre que nous vivons une époque sans précédent dans l'histoire de France.
La montée continue du record d’abstention aux élections capitales que sont les élections législatives constitue le symptôme irréfutable d’un pays qui s’enfonce dans la dictature et le désastre.
Cette évolution – qui a démarré en 1997 - est en effet strictement corrélée à l'instauration de la dictature européiste, qui date très précisément de la ratification du traité de Maastricht en 1992.
Même si tout est fait, par les médias et par la classe dirigeante, pour que les Français ne comprennent pas les relations de cause à effet, c'est bel et bien depuis l’instauration de l’Union européenne et de l’euro que les Français ont commencé à s'abstenir de plus en plus massivement aux élections législatives.
Pourquoi ? 
Parce que les Français ont constaté progressivement :
- que les politiques gouvernementales ne changent plus selon que l'on vote à droite ou à gauche,
- que les politiques qui sont ainsi conduites ne sont pas celles qui leur ont été promises lors des campagnes électorales et que leurs résultats sont de plus en plus calamiteux dans tous les domaines,
- que leurs votes leur apparaissent de plus en plus comme ne servant à rien,
- que les responsables politiques de tous les partis leur mentent de façon éhontée sur la situation et que la scène politique française est devenue le lieu du cynisme et de la corruption.
Pour qui connaît l'histoire et raisonne avec la hauteur de vue nécessaire, cette abstention sans précédent du premier tour des élections législatives de 2017 résonne comme un signal d'alarme absolu.
Ce taux signifie qu'une majorité du peuple français est entrée en sécession par rapport à l'ensemble de sa classe dirigeante.
Ce taux signifie aussi que le prétendu « raz-de-marée » dont les médias gratifient Macron est factice. Le nouveau président et son gouvernement bénéficient d’un effet d’optique ; mais ils ne bénéficient absolument pas du soutien de la grande majorité des Français.
D'ailleurs, le nombre des voix obtenues par LREM s'effondre par rapport à celui obtenu par Macron lors de la présidentielle. Son succès tout relatif ne vient que du fait qu’il s’effondre moins que le nombre de voix des autres partis politiques.
Notons au passage que la scène politique française est devenue un champ de ruines :
- le PS s’effondre dans des proportions inouïes, passant de 39,9% des suffrages au 1er tour des élections législatives de 2012 à 9 % des suffrages ce 11 juin 2017….
- le FN s'effondre, passant de 21% à la présidentielle 2017 à 13% aux législatives,
- France Insoumise s'effondre, passant de 19% à la présidentielle à 11% aux législatives,
- DLF s'effondre, passant de 4,7% à la présidentielle à 1,1% aux législatives,
- etc.
NOTA : je commenterai les résultats de l'UPR lorsque nous les connaîtrons dans leur totalité, sans doute pas avant une heure avancée de la nuit.
------------------------
Conclusion
------------------------
La France est devenue un bateau ivre. Notre démocratie n'est plus qu'une démocratie de façade. La dictature s'est installée par la domestication complète des grands médias du pays et l’anéantissement médiatique et institutionnel des vrais opposants. Cette campagne législative a été marquée par l’absence de toute campagne, de tout débat, et par des « erreurs » innombrables quant à l’acheminement des professions de foi et des bulletins de vote.
Face à cet effondrement collectif, une grande masse des Français – dégoûtés et privés de compréhension du fond du décor – ont décidé de se soustraire à l'action collective et de se réfugier dans l’abstention.
La situation en ce 11 juin 2017 est donc particulièrement grave et sombre. Tous les ingrédients sont réunis pour achever de plonger notre patrie dans un désastre historique.

François ASSELINEAU,
11 juin 2017,
22h00.
Source : UPR. Voir [ici] ().

En complément sur législatives 2017 :

En complément sur UPR :

En complément sur François Asselineau :

   

Jeudi 11 Mai 2017 - News # 4017 

Allemagne : dans la Ruhr, le désespoir des travailleurs pauvres allemands.

Les 17,8 millions d'habitants du land de Rhénanie du Nord Westfalie, connu pour son bassin industriel de la Ruhr, voteront ce week-end pour renouveler leur Parlement régional. Dans cet Etat comme dans le reste de l'Allemagne, des milliers de travailleurs pauvres se battent pour boucler leurs fins de mois et redoutent la retraite.

Source : 20 Minutes.

 

Voilà une vidéo résumant parfaitement la problématique centrale de notre époque de 2 mondes qui s'ignorent :

La société se paupérise, et on va au clash si une redistribution des richesses n'est pas rapidement opérée.

Quand les gens n'auront plus rien à perdre, et que leur frigo sera vide, alors tremblez bandes d'enfoirés, vous qui vous gavez pendant que des millions d'autres galèrent.

En complément sur pauvre :

       

Samedi 6 Mai 2017 - News # 3921 

Roland Hureaux : "Alerte rouge pour les classes moyennes : Macron veut leur mort". Voir [ici] ().

En complément sur Roland Hureaux :


Samedi 29 Avril 2017 - News # 3729 

Petite réflexion sur l'esprit du temps en France :

Je trouve que les choses sont en train de se radicaliser.

Je trouve que le pays est en train de se diviser de plus en plus.

Peut-être que les Français ont besoin de souffrir plus, c'est-à-dire d'avoir Macron au pouvoir pour enfin se rendre compte ?

La classe politique UMPS fait tout pour que le peuple ne puisse pas reprendre le pouvoir, que ce soit via le FN ou les Insoumis. Ils utilisent tous les procédés, tous les mensonges, toutes les manipulations et propagandes iniques possibles. Le chiffon rouge du soi-disant arc républicain est un leurre terrible que beaucoup de Français ne comprennent pas du tout.

Les collabos ne sont pas au Front National, ni à Debout la France, mais au sein de l'UMPS : ils ont objectivement trahi les Français, trahi la constitution en abandonnant de manière illégale la souveraineté de la France à l'Union Européenne, et tout le social aux puissances d'argent, aux lobbies, et au marché. Ce sont eux les collabos.

Car enfin, l'essence même du gaullisme, c'est la libération du pays, c'est l'indépendance et la souveraineté de la France, pas sa soumission à toutes les féodalités de l'époque. Certains l'ont manifestement oublié...

Si les Français prennent 5 ans avec Macron, l'unique chance qu'il restera au peuple c'est de l'empêcher de gouverner en ne lui donnant pas de majorité à l'Assemblée Nationale. Malheureusement pour nous tous, Macron gouvernera par ordonnances... Et contre ça, on ne peut rien faire. La rentrée d'automne risque d'être très très chaude...

Peut-être qu'effectivement, le peuple français a besoin de souffrir plus, de se prendre le mur davantage dans la gueule pour qu'enfin il réagisse. C'est triste, mais comme on dit : à tout malheur est bon.

Affaire à suivre... (Mais les choses vont s'intensifier, les réactions incroyables et antidémocratiques, suite au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, ne présagent rien de bon...)


Vendredi 28 Avril 2017 - News # 3708 

Politologue, un site super-original pour suivre en temps réel le classement Facebook et  Twitter des femmes et des hommes politiques ainsi que celui des différents partis politiques Francais. Voir [ici] ().


Jeudi 27 Avril 2017 - News # 3657 

Le vote des électeurs de Macron et de Mélenchon en fonction de leur revenu :

Très instructif..., et confirmant qu'il s'agit bien d'un vote de classe, et au bout du compte d'une lutte à mort entre les 99% et les 1%.

Pour ceux qui ne comprendraient pas, ce n'est pas une question de gauche et de droite, mais de revenus et d'identification à une classe économique particulière. Dis autrement, dans leur majorité, les gens défendent leur classe en votant pour celui qu'ils estiment les représenter.

Les gens ne voient ainsi pas plus loin que le bout de leur nez : ils oublient l'intérêt général, le bien commun, la France, et la démocratie... C'est triste.


Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3629 

François Baroin est prêt à être premier le ministre d'Emmanuel Macron. Voir [ici] ().

Ben voilà : tout à fait dans la logique de ce qu'il a récemment déclaré (Voir cette [News] ()). Tout s'explique...

Quel spectacle lamentable donne notre classe politique... Que des gens intéressés. Il ne sont là que pour se servir, et non pour nus servir (à part quelques très rares personnes intègres et droites comme François Asselineau par exemple). C'est lamentable.

En complément sur François Baroin :


Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3628 

Jean-Marie Cavada, vice-président de la Commission des Affaires Juridiques, travaille activement à faire lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen :

Les tenants du système sont terrorisés à l'idée que Marine Le Pen puisse accèdet à la présidence...

Des oligarques de tous poils sortent déjà du bois. Alors même que Marine Le Pen n'est pas élue (et que pour le moment on peut raisonnablement penser qu'Emmanuel Macron va l'être sauf si le peuple se ressaisit), ils ont commencé à être si effrayés qu'ils ne se cachent même plus, montrant leur vrai visage d'oligarques antidémocratiques, utilisant l'appareil d'État pour faire barrage à un candidat.

Je vous avais prédit plusieurs fois que l'élection de Marine Le Pen serait un événement apocalyptique dans le sens étymologique du terme, c'est-à-dire de révélation, révélateur. Et bien cela a déjà commencé, et Jean-Marie Cavada n'est pas le seul puisque Alain Jakubowicz vient se comporter, et pour les mêmes raisons, de manière totalement hystérique sur CNews (Voir cette [News] ()).

Il est vraiment intéressant d'observer tout ce qui se passe actuellement. Que ces gens ont peur... Que ces cens ont peur du peuple... Que ces gens sont terrifiés de perdre le contrôle de notre pseudo-démocratie... C'est ahurissant.

Nous pensions avoir une classe politique et oligarchique démocratique, et bien cette période est une rare occasion de prendre conscience combien nous étions dans l'erreur la plus totale : c'est un ramassis de gens petits, déloyaux, manipulateurs, menteurs, qui sont de faux démocrates, des guignols, et même pour certains des crypto-fascistes. Ahurissant !


Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3620 

L'humoriste Pierre-Emmanuel Barré a-t-il été censuré sur France Inter ? L'humoriste, Pierre-Emmanuel Barré, qui officie d'habitude le mercredi matin sur France Inter avec sa "Drôle d"humeur", où il éreinte la classe politique, n'aurait pas été autorisé ce 26 avril à présenter son billet :

À écouter la vidéo, il est clair qu'il a été censuré. Ah, elle est belle la démocratie française...

Et que dire d'une radio de service public comme France Inter payée par tous les français et qui fait parielle censure ? Qu'elle est remplie d'antidémocrates et de crypto-fascistes. Les faits sont les faits.

[MAJ] : S’estimant «censuré», l’humoriste Pierre-Emmanuel Barré démissionne de France Inter. Voir [ici] ().


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3588 

Mort de rire : Jean-Luc Mélenchon, le petit père français du peuple, fait sa campagne en jet privé... Voir [ici] ().

Et celle-là, elle est pas belle ? : "Jean-Luc Mélenchon n'aime que la classe affaires !". Voir [ici] ().


En complément sur Jean-Luc Mélenchon :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3538 

La France d'en haut s'apprête à confisquer aux classes populaires l'élection présidentielle.

Duel Emmanuel Macron / Marine Le Pen : Mathieu Slama voit dans le résultat du premier tour du scrutin présidentiel la preuve que la politique ne peut pas exister en dehors de la lutte des classes. Voir [ici] ().


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3525 

Le dangereux programme du candidat Emmanuel Macron. Voir [ici] ().

S’il est appliqué, les classes moyennes seront laminées.


En complément sur Macron :


Jeudi 20 Avril 2017 - News # 3449 

La fin du système des partis ou comment la candidature d’Emmanuel Macron ne vise pas à constituer un nouveau parti, mais de créer un mouvementisme sans objet qui permette de préserver les intérêts de la classe dirigeante par une dissolution de la République française dans la globalisation consumériste. Voir [ici] ().


En complément sur Macron :


Jeudi 20 Avril 2017 - News # 3435 

Les Pinçon-Charlot analysent le cas Emmanuel Macron. Voir cette [vidéo] ().

Le couple de sociologues de la grande bourgeoisie analyse pour Politis la trajectoire d’Emmanuel Macron, « mandaté par la classe dominante pour donner un grand coup de balai sur les divisions politiques, qui paralysent les intérêts de l’oligarchie ». Il dénonce également la « corruption de classe » que révèlent les « affaires » récentes.

En complément sur les Pinçon-Charlot :


En complément sur Macron :


Mercredi 19 Avril 2017 - News # 3418 

Alerte rouge pour les classes moyennes : Emmanuel Macron veut leur mort. Voir [ici] ().


En complément sur Macron :


Dimanche 16 Avril 2017 - News # 3336 

De la Fondation Saint-Simon à Emmanuel Macron : la subite apparition d’un nouveau parti politique, "En Marche !", sur la scène électorale française, et la candidature de son président, Emmanuel Macron, à la présidence de la République ne doivent rien au hasard. Les partisans de l’alliance entre la classe dirigeante française et les États-Unis n’en sont pas à leur coup d’essai. Par Thierry Meyssan. Voir [ici] ().

Édifiant. Ça fait peur...


En complément sur Thierry Meyssan :


En complément sur Macron :


Samedi 15 Avril 2017 - News # 3322 

Avec Emmanuel Macron, les classes moyennes et populaires seront plus faibles dans cinq ans qu’elles ne le sont aujourd’hui.

Benoît Hamon ejecté dit enfin quelques vérités : la vérité sort de la bouche des perdants. Voir [ici] ().


En complément sur Macron :


Dimanche 9 Avril 2017 - News # 3168 

Emmanuel Macron annonce qu'il réformera le code du travail par ordonnances. Bonjour la démocratie... Une sorte de Manuel valls, mais en plus jeune... Voir [ici] ().

Ce type, s'il est élu va détruire la France, la classe moyenne, rendre les pauvres encore plus pauvres, et notre situation à tous sera pire au bout de ses 5 années de présidence.

Français réveillez vous !


Vendredi 7 Avril 2017 - News # 3126 

"Allez (presque tous) vous faire ..." (Pilleurs d'État Tome II), le nouveau livre de révélations chocs sur nos élus par Philippe Pascot.

Voir cette [vidéo] () et cette [vidéo] ().

Résumé du livre :

Plus tu es truand en politique, plus c'est facile d'être réélu.

Les politiques se comportent en propriétaires, alors qu'ils ne sont que nos locataires.

Une grosse minorité des élu(e)s est pourrie mais une grosse majorité laisse faire.


Philippe Pascot milite pour une transparence totale de l'exercice politique et tente de débusquer l'opacité organisée du fonctionnement d'une minorité dominante (tous partis confondus) qui ternit l'ensemble de la classe politique.Une de ses premières victoires est la loi votée à l'unanimité à l'Assemblée nationale le 1er février 2017. Cette loi, obtenue de haute lutte grâce à une pétition ayant réuni 150 000 signataires et un lobbying intense, oblige les politiques à posséder un casier vierge pour se présenter à une élection.

Après le succès de Pilleurs d'État (100 000 exemplaires vendus), Philippe Pascot propose dans ce tome 2, des solutions simples et de bon sens qu'il faudra bien imposer de gré ou de force à nos élus si l'on veut que notre république reste une démocratie. Adjoint au maire d'Évry Manuel Valls, Philippe Pascot a été conseiller municipal, conseiller régional, président de la commission formation professionnelle et apprentissage d' Île-de-France. Il est chevalier des Arts et des Lettres.

Pour en savoir plus sur les comportements honteux de nos élus, voyez impérativement ces [vidéos] () de Philippe Pascot.


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3035 

 

Vu de Grande-Bretagne : « Macron, candidat fabriqué, chéri de l’élite parisienne, marié à une grand-mère, et sans un seul ami ». Voir [ici] ().

Ils sont bien ces Anglais : ils voient clair !

Et, en plus, ils ont osé rependre leur souveraineté en votant le Brexit. 

SAUVEGARDE DE L'ARTICLE SUR LES CONSEILS DE Dreuz.info :

3 avril, 15h05 : Avertissement. si vous lisez cet article, faites en une sauvegarde, il se peut que nous devions le supprimer à la demande de son auteur.

Ben Judah du Times britannique a accompagné Emmanuel Macron dans sa campagne électorale. Ce qu’il en dit, vu de Grande-Bretagne, est rafraîchissant, ce n’est certainement pas l’idolâtrie béate de BFMTV.

Extraits.

On est assis en seconde classe pour la seconde fois de sa campagne, et le politicien de 39 ans me serre la main. Son regard bleu perçant qui vous fixe avec persistance, au bout d’un moment, est dérangeant et donne envie de regarder ailleurs.

L’élection survient dans un climat de sentiment anti-européen croissant, de chômage massif, de terrorisme et de tensions ethniques latentes partout en France.

Une série d’attaques a répandu la peur des enclaves islamistes et des banlieues de non-droit. Parmi les sites internet politiques les plus fréquentés, 7 sont islamophobes ou antisémites. Pourtant, tandis que sa rivale parle d’écroulement social, Macron tente de vendre une vision optimiste.

Macron veut que la France soit de nouveau jeune et confiante. Imaginez Steve Jobs parlant de l’économie française. Et il répète sans cesse son mantra : la gauche et la droite sont épuisées, dépassées, usées. Nous avons besoin d’une rupture, d’innover, oser — ou risquer de nous écrouler complètement. Avec En Marche !, il a fait ce que beaucoup d’anciens proches de Tony Blair, de gauchistes démocrates et ce qui reste de Tories ont fantasmé : créer un nouveau parti qui soit devant dans les sondages.

Les pensées de Macron sont pour la France des banlieues, les pneus qu’on brûle et Charlie Hebdo. « Je ne veux pas tomber dans la guerre civile. » « L’argument de la droite et de l’extrême droite vise l’islam et mêle l’islam au terrorisme, c’est une erreur. C’est tomber dans le piège des jihadistes. Ca nous emmène vers la guerre civile. Vers le point où l’on doit dire que ces 4,5 millions de citoyens français musulmans sont le problème. »

Nous nous rendons à un meeting En Marche ! à Bordeaux. Assise près de lui, ressemblant à une Jane Fonda française, se trouve la femme qui est toujours à ses côtés : Brigitte Macron, 63 ans. C’est sa femme, pas sa mère — 24 ans son aînée. Parfum de scandale, elle était sa professeur d’art dramatique à l’école ; ils ont développé une relation intime quand il n’avait que 17 ans, et il avait le même âge que l’un de ses enfants [En France, l’âge limite pour une relation sexuelle délictuelle avec un mineur est relevé à la majorité civile (18 ans) dans le cas de relations entre un mineur et une personne ayant autorité par sa fonction. Il s’agit alors d’une circonstance aggravante et la peine de prison est relevée de deux à cinq ans]

« Emmanuel est très bon acteur, » dit-elle en plaisantant. « Il était dans ma classe. »

Ils ont l’air bizarres ensemble avec leur alliance identique en argent. Pourtant, plus vous les regardez, comment ils se touchent, échangent des regards et plaisantent ensemble, plus vous voyez leur amour l’un pour l’autre — et c’est une connexion qu’on ne peut pas feindre.

Macron prépare déjà son premier coup de téléphone à la Maison-Blanche [jusqu’à aujourd’hui, le président américain a refusé de prendre François Hollande au téléphone et de le rencontrer – alors qu’il a parlé et invité des dirigeants de pays bien moins importants sur la scène internationale comme l’Espagne]. « Trump a été élu par le peuple américain, » dit-il en souriant [et cette phrase est totalement creuse]. « J’attends de voir ce qu’il va confirmer en matière de stratégie. Par-dessus tout, j’attends de voir s’il clarifie sa stratégie concernant les relations internationales, car je n’ai pas l’impression que c’est totalement clair aujourd’hui. [Pourtant la stratégie du Président Trump est très claire au contraire : l’Amérique d’abord. Toute action doit passer par le test suivant : est-ce que cela peut bénéficier au peuple américain.]

Les plus déjantés pensent que Macron a une double vie en tant que franc-maçon — et, apparemment parce qu’il a travaillé à la banque Rothschild, qu’il est un agent de la conspiration juive pour dominer le monde, bien qu’il soit allé dans une école catholique. Tapez “Macron est-il…” dans Google et le premier résultat sera “juif” — Et juif, il ne l’est pas.

Macron est sans aucun doute l’une des personnes les plus fermées que j’ai rencontrées, et tellement lisse qu’il pourrait glisser d’une paire de menottes. La plupart des proches de Macron, des amis d’école et beaucoup de ses supporters n’arrivent pas non plus à mettre le doigt sur qui il est vraiment.

J’ai approché certains de ses amis qui le connaissent le mieux. De nos conversations, trois choses m’ont frappé.

Arnaud Dartevelle, un ami d’école à Amiens et maintenant professeur d’histoire dit de lui :

“Il garde une partie de lui secrète”. “Il a ce don de se faire facilement des relations depuis son plus jeune âge, sans jamais révéler toute sa personnalité, et en gardant ses distances.” 

“On parlait politique tous les jours depuis qu’on était très jeunes”. “Je ne suis pas surpris de le voir en politicien… Il a toujours aimé être le centre d’attention.”

“Il était littéralement philosophique, avec une voix douce et des cheveux longs,” se souvient son ancien copain de classe Antoine Joannes, qui travaille maintenant à la télévision. “Et un jour, j’écarquille les yeux et je le vois à la télé, complètement coincé, avec une cravate serrée, parlant d’économie comme conseiller du Président Hollande.”

Au lycée jésuite d’Amiens La Providence, Macron, Dartevelle et Joannes étaient dans le groupe de théâtre de Madame Brigitte Auzière. La relation d’amour interdite entre Emmanuel et son professeur commença lors d’une pièce de théâtre au sujet d’un politicien rendu fou par un dramaturge. Il avait 17 ans.

 Macron se disait “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac” 

Ceux qui ne sont pas envoûtés par son magnétisme, comme Dartevelle, voient en Macron quelque chose comme l’anti héros de Balzac Eugène de Rastignac, l’intrigant provincial que rien n’arrêtera pour séduire les femmes et réussir à Paris.

“C’est un séducteur très doué,” dit de lui Christian Monjou, son ancien professeur d’Anglais à Henri-IV.

Macron a commencé à travailler comme assistant pour le philosophe Paul Ricœur, lequel le poussa à entrer à Sciences Po. Là, il enterra ses ambitions littéraires et arrêta d’écrire de la poésie pour la politique. Ses dissertations étaient sur Machiavel, et il écrit dans un manifeste qu’il était “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac”.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En parlant avec Macron dans le train, une chose répétitive devenait claire. Il est évasif quand il s’agit de politique, transformant tout en questions philosophiques, abstraites, ou en bottant en touche avec une avalanche de données.

Quand on parle d’Histoire de France, il contrôle la situation, et me regarde dans les yeux, mais en politique étrangère, j’ai l’impression qu’il récite un discours. Je m’en suis encore rendu compte durant son premier débat télévisé avec les cinq principaux candidats. Le Pen lui a lancé : “Vous avez un talent fou. Vous avez parlé pendant sept minutes, et vous n’avez rien dit.” Des proches de Macron ont avoué qu’elle avait fait mouche.

Bien qu’il fait campagne contre le système, Macron est en réalité son plus parfait produit. Et je réalise à quel point la fusion du technocrate et du banquier sera efficace pour les négociations de Brexit.

Assis avec Macron, il est impossible de ne pas voir le jeune Tony Blair, qui n’avait que 43 ans lorsqu’il est entré à Downing Street. “J’ai beaucoup de respect pour ce qu’a fait Tony Blair,” dit Macron.

Inquiet, Jacques Attali qui l’a présenté à François Hollande fait remarquer que malgré les slogans, il n’y a rien de moins révolutionnaire que les employeurs de Macron, ses réformes structurelles libérales, et les modestes réparations qu’il veut apporter au système. “Soit maintenant, soit dans cinq ans, une de ces deux choses va se produire — soit on fait les réformes nécessaires, ou nous élisons le Front National et nous quittons l’Union européenne et l’euro, et on doit tout recommencer.”

En arrivant à Bordeaux pour le meeting, je me glisse au premier rang, regardant Brigitte regarder Emmanuel. Ils se regardent constamment pendant qu’il parle. Le prof d’art dramatique l’évalue continuellement en hochant de la tête.

Les yeux d’Emmanuel lui disent qu’il fait du mieux qu’il peut.

Avec l’air des mauvais jours de Barack Obama, il change subitement de rythme. Il affronte Le Pen : “il ne faut rien céder au parti de la haine.” Quelque chose rempli ses yeux, Brigitte tombe en pleurs, et comme la foule (la salle est moins que pleine) chante “Macron président !” — on peut voir qu’ils sont terrifiés de ce qui les attend à l’automne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduit et adapté de l’anglais par Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : thetimes.co.uk ()


Vendredi 31 Mars 2017 - News # 2988 

Quand Bernie Sanders critique le Parti démocrate, « c’était le parti de la classe ouvrière, il est devenu le parti des élites ». Voir [ici] ().


Lundi 27 Mars 2017 - News # 2890 

"La Conspiration qui vient…" : François Asselineau est l’invité de la Librairie des Tropiques du Parti Communiste Français à Paris.

"Nous avons validé avec de jeunes camarades , intellectuels habitués de la librairie et militants de l’UPR, le principe de la venue de François Asselineau, le jeudi 23 mars à 19h30, pour une soirée de débat sur le thème :

"Pourquoi tant de haine médiatique?" : Pourquoi François Asselineau, du simple fait qu'il se "présente" (au sens phénoménologique du terme) suscite-t-il cette haine... (de la part des médiateurs appointés par la classe dirigeante ) et plus que tout autre ?'

Partie 1 : [vidéo] ().
Partie 2 : [vidéo] ().

Bravo les communistes patriotes !

Comme quoi, l'UPR de François Asselineau est bien LE parti rassembleur de tous les Français selon l'idéal patriotique et républicain du CNR (Conseil National de la Résistance) pour libérer la France du joug des puissances financières, des lobbies, et des technocrates antidémocratiques de Bruxelles.

Une vidéo MAJEURE !!! Très riches d'enseignements !


Dimanche 26 Mars 2017 - News # 2870 

États-Unis : augmentation spectaculaire des "décès du désespoir" ou comment les Américains blancs de classe ouvrière meurent maintenant à des taux plus rapides que les groupes minoritaires. Voir [ici] ().

Il faut dire que ces gens sont tellement méprisés et délaissés par leurs élus que leur paupérisation a entraîné une baisse énorme de leur qualité de vie, notamment de l'accès aux soins. Il se passe, de ce point de vue, exactement le même phénomène que celui qu'on observe en Grèce depuis quelques années.


Jeudi 16 Mars 2017 - News # 2719 

Dieudonné s05e19 : "Stop à l'antisémitisme !" - Yann Moix, Estrosi, Nice, Asselineau, Nolan. Voir cette [vidéo] (). Yann Moix commence à déconner grave... et ment à répétition, tout en léchant le cul des sionistes consciencieusement. Il va vraiment très loin... Une vraie prostituée. "Des rires quasiment préenregistrés". Et puis quoi encore ? Le pompon : "Il est clair que les attentats terroristes, même quand ils ne visent pas spécifiquement les juifs, ont comme grille de lecture, comme paradigme, comme postulat, la haine des juifs". Une déclaration 100% fausse, et 100% pute, surtout lorsqu'on déclare une pareille ineptie à la tribune d'une conférence du CRIF. Et aussi : "Il y a l'humour juif d'un côté, et l'humour anti-juif de l'autre". Et l'humour de Raymond Devos, de Coluche, de Jean-Marie Bigard, etc., tu les classe où dans ta schizophrénie démentielle ducon ? Hallucinant ! Yann Moix atteint des sommets dans la soumission et la prostitution aux sionistes.


Lundi 13 Mars 2017 - News # 2694 

Corruption immonde de la classe politique française : une édifiante note de lecture en vidéo par Michel Drac de "French Corruption", un ouvrage des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, autour des confidences de Didier Schuller. Voir cette [vidéo] (). Franchement, c'est à gerber... À voir absolument !


Samedi 4 Mars 2017 - News # 2514 

« IMPUNITÉS, une justice à deux vitesses » : Vincent Le Coq nous explique en détail (preuves à l’appui) comment les politiciens les plus influents maîtrisent les magistrats (!) en maîtrisant leur carrière. Voir [ici] (). Décidément, ces classe politique est à mettre dans les chiottes, et puis tirer la chasse...


Lundi 27 Février 2017 - News # 2419 

Comportement abject et consternant des médias : un exemple type de mépris de classe et d'impasse télévisuelle (Philippe Poutou V.S Vanessa Burggraf - On n'est pas couché). Voir cette [vidéo] (). Consternant...


Mercredi 22 Février 2017 - News # 2372 

 De pire en pire  : Terra Nova, le think tank sournois du Parti socialisteveut remplacer Pâques et la Pentecôte par des jours fériés juif et musulman. Voir [ici] (). Seuls des gens remplis de haine pour l'Église catholique, ainsi que pour le peuple français et ses 15 siècles de christianisme peuvent imaginer une pareille mesure... La haine, le déni de réalité, et le mépris de tous les français qui sont chrétiens, voilà monsieur Mélenchon où conduisent vos paroles négationnistes et révisionnistes concernant les racines chrétiennes de la France, selon l'éternelle règle de l'Univers : "La nature a horreur du vide". Voir cette édifiante [vidéo] () qui non seulement vous permettra de comprendre comment peut advenir cette proposition folle, mais aussi de voir combien j'avais raison. Maintenant, je trouve curieux que cette idée déraisonnable, qui ne peut que jeter de l'huile sur le feu, sorte deux mois avant les présidentielles... On voudrait faire monter le FN qu'on ne s'y prendrait pas autrement... Alors pourquoi cette proposition émane-t'elle d'une officine socialiste me direz-vous ? Et bien c'est simple : il s'agit de s'assurer qu'au deuxième tour, il n'y ait que les deux candidats suivants : Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Il se disent ces dangereux manipulateurs de Terra Nova qu'il faut que le FN soit impérativement au deuxième tour afin que les voix des verts et de la vraie gauche (Hamon, Mélenchon, et l'extrême gauche) plus celles de la droite modérée puissent mécaniquement, par rejet du FN, se reporter sur Macron, apportant ainsi à ce dernier la victoire finale. Possible, probable, mais pas du tout sûr à 100%... Car, de plus ne plus de gens, lassés et/ou révoltés par toutes ces années de magouilles et de trahisons politiques pourraient être tentés de voter Marine Le Pen juste pour faire chier tout le système et foutre en l'air cette classe de politiciens dévoyés, déloyaux, et traîtres (Notez que cette derniers l'ont bien mérité). Terra Nova, des pervers sournois, prêts à tout. Affaire à suivre...


Mardi 21 Février 2017 - News # 2346 

«Tu vas te faire casser la gueule !» : quand Thomas Fabius menace un employé de la fourrière venu pour emporter sa sa Porsche. Voir [ici] (). Une news, à priori sans grand intérêt, mais qui traduit bien la mentalité déplorable et arrogante de certains enfants d'oligarques : ils se croient tout permis, et n'ont aucun respect pour les gens qui n'appartiennent pas à leur caste. C'est de la haine de classe, du mépris des simples gens.


Jeudi 16 Février 2017 - News # 2287 

Game over : Enquête Fillon : le parquet n'envisage pas «en l'état» de classement sans suite. Voir [ici] ().


Vendredi 10 Février 2017 - News # 2236 

Le tout petit monde oligarchique : l'avocat Antonin Lévy, en première ligne pour défendre son client, François Fillon, est le fils de BHL ! Voir [ici] (). Une information démontrant que François Fillon n'est pas un simple candidat "rural", mais intimement lié à l'oligarchie et aux ploutocrates. Rappelons qu'il est aussi membre du Club Bilderberg... (Pour en savoir plus sur ce club mondialiste, voyez ces [vidéos] ()) Ce type trompe les français avec son air calme et débonnaire, leur faisant croire qu'il est de leur classe. Il en plus également très lié aux puissances d'argent (notamment Axa).


Vendredi 3 Février 2017 - News # 2156 

La destruction de la classe politique dirigeante a commencé. Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] (). Et c'est tant mieux, car on en peut plus de tous ces arrivistes et/ou profiteurs et/ou corrompus et/ou dévoyés et/ou antidémocrates (barrez les mentions inutiles).


Samedi 24 Décembre 2016 - News # 1813 

Israël ne se conformera pas à la résolution réclamant l'arrêt de la colonisation adoptée vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU, a indiqué vendredi le bureau du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Voir [ici] () et cette [vidéo] (). Ceux qui dirigent Israël sont des voyous, des criminels. Non seulement ils volent les terres des autres mais en plus, ils violentent, tuent, et se moquent du Droit international. Et ce n'est pas la première fois : Israël est le pays champion du monde pour non respect de résolutions de l'ONU, le dernier de la classe. La seule chose à faire : le boycotter sur tous les aspects, à commencer par l'aspect économique. C'est le moyen non violent le plus puissant pour mettre à genou ce pays malfaisant pour la région.

 


Mercredi 21 Décembre 2016 - News # 1800 

Déliquescence de la démocratie : après le 49-3, Manuel Valls veut supprimer la Cour de justice de la République, une juridiction destinée à juger les crimes et délits des ministres. Voir [ici] (). Après avoir supprimé le crime de haute trahison et celui d'atteinte à la sureté de l'État de la Constitution, voilà maintenant que nos traîtres de politiciens se couvrent encore davantage. C'est bien la preuve qu'ils ont commis de graves forfaitures... Manuel Valls s'avère au fil du temps un fasciste faussement de gauche, un type assurément d'extrême-droite. Enfin, c'est véritablement le deux poids deux meures : Christine Lagarde, la directrice du FMI vient d'être reconnue coupable mais pas condamnée dans l'affaire de l'arbitrage Tapie. Voir [ici] (). Le préjudice porte sur 400 millions d'Euros, qui ont été payés par tous les français ! Quand vous volez un sac de pâtes et de riz, parce-que vous n'avez pas d'argent pour manger, on vous fout en prison (voir cette édifiante [vidéo] ()), mais lorsque vous volez des centaines de millions ou des milliards, vous en ressortez indemne... Après le "Too big to fail !", nous sommes entrés dans l'ère du "Too big to jail !". La plouto-corporatocratie gagne du terrain : les riches,les multinationales, et leurs serviteurs zélés, sont en train de devenir des intouchables, une classe à part, au dessus des lois.


Lundi 19 Décembre 2016 - News # 1781 

Mépris de classe des médias envers les métiers, les artisans, et les travailleurs : un exemple navrant, tout à fait révélateur de la mentalité dévoyée et indigne des médias. Voir cette [vidéo] ().


Dimanche 13 Novembre 2016 - News # 1607 

La victoire de Trump secoue la classe politique française. Voir [ici] (). Hahaha ! Pas étonnant ça... Que des faux culs, des pseudo-démocrates qui sont en réalité des crypto-fascistes.


Jeudi 20 Octobre 2016 - News # 1551 

7 américains sur 10 ont moins de 1 000 dollars ! Voir [ici] (). Comme je ne cesse de le dire, la classe moyenne fond comme neige au Soleil, partout, pendant que les 1% se gavent de plus en plus,. Ça ne va pas durer éternellement.


Jeudi 6 Octobre 2016 - News # 1496 

Dans sa classe, ses enfants sont épanouis et savent lire dès 3 ans : Trop efficace, l'Éducation Nationale n'en veut pas... Voir [ici] (). Dément..., et tout à fait symptomatique de nos société malade, dirigé par des incapables, jaloux, et malfaisants.


Samedi 27 Août 2016 - News # 1465 

Rien ne change, tout continue comme avant : la société d’investissement Hendersen Global Investorssalue salue la forte hausse des dividendes pour les actionnaires... Merci les patrons ! Voir [ici] (). Lamentable. Alors que de plus en plus de gens n'arrivent pas à finir leur fin de mois, se demandant comment ils vont faire pour payer leurs factures de base, et que la classe moyenne fond comme neige au Soleil, une ultra-minorité se gave de plus en plus en dérobant la valeur ajoutée engendrée par le dur travail quotidien de tous salariés. Il faut que chacun sache que la part de la valeur ajoutée consacrée aux dividendes a doublé en quinze ans et  que le capital a été favorisé dans le partage de la valeur ajoutée depuis 30 ans ! Inique, dégueulasse, revolant ! Les salariés, eux, voient leur salaires ne pas augmenter et même leur pouvoir d'achat baisser devant le coût de la vie et la vraie hausse de l'inflation qu'on leur cache (mais les français ne sont pas des cons : ils voient bien que tous augmente et qu'ils ont de plus en plus de mal à payer leur nécessaire). Quand est-ce que tout cela va changer ? Jamais, tant qu'aucun homme politique sérieux, responsable, compétent et courageux, soucieux de servir l'intérêt général et le bien commun, ne sera au pouvoir... Et ce n'est pas pour demain compte tenu des profiteurs, des traitres, et des incompétents, que nous avons comme politiciens... Et ce n'est pas une question de parti, de gauche ou de droite : le PS comme les Républicains sont les mêmes enfoirés qui sont là pour faire carrière, se servir, s'en mettre plein les poches en cumulant les mandats ou en étant corrompu (exemple : Alain Juppé, Julien Drey, Patrick Balkany, etc.) et mener une politique libérale désastreuse pour la population mais oh combien profitable pour les multinationales, les banques, les actionnaires, et les ploutocrates.


Vendredi 5 Août 2016 - News # 1425 

Révoltant : chez Auchan, une femme a été licenciée pour 0,85 centimes. Voir [ici] () et [là] (). Hallucinant... Quelle bande d'enfoirés ! Boycottez cette enseigne qui accumule les forfaitures. Ces gens emploient des esclaves sous-payés, se gavent sur le dos des petits producteurs et de leurs clients, et se foutent éperdument que leurs employés et les agriculteurs vivent dans la misère. Révoltant putain ! Si vous vous avoir une idée de ce qu'est véritablement la grande distribution, voyez ces édifiantes [vidéos] (). À gerber ! Des esclavagistes et des escrocs ! Le magazine "Capital" vient de faire paraître le classement des 100 français les plus riches en 2016 dans lequel la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan, apparaît en tête avec plus de 40 MILLIARDS d'Euros ! Voir [ici] (). Vous pouvez soutenir cette caissière en signant cette [pétition] ().


Dimanche 3 Juillet 2016 - News # 1406 

Selon Phillip Blond, le «Michéa anglo-saxon», la victoire du Brexit est l'expression du divorce entre les bobos et les classes populaires à l'œuvre dans l'ensemble du monde occidental. Voir [ici] (). Une analyse qui rejoint exactement celle de Paul Watson dans cette jolie diatribe qu'il vient de nous livrer en vidéo, [ici] ().


Mercredi 23 Mars 2016 - News # 1314 

Police de la pensée en France : on reproche à un professeur d'histoire en langue bretonne d'avoir évoqué Poutine en classe. Voir [ici] (). Non mais c'est du délire...


Jeudi 10 Décembre 2015 - News # 1177 

De mieux en mieux : La “patrie des droits de l’homme” envisage de se doter d’un Guantanamo... Le gouvernement français a demandé au Conseil d’État de se prononcer sur la possibilité d’interner de manière préventive dans un centre dédié des personnes fichées “S” par la DGSI. Voir [ici] (). Interner de manière préventive... C'est du délire ! Cela veut dire que la présomption d'innocence disparaît. ^^ Normalement, on ne peut être incarcéré qu'après avoir commis un délit ou un crime, puis avoir été jugé, mais là non... : vous n'avez rien fait, et vous partez quand même dans un camp... Ahurissant ! Et si on y regarde de plus près, il suffit qu'un gugusse de la DGSI vous classe "S" et vous êtes fait. ^^ Et vous voyez, comme je l'ai annoncé, les choses empirent. Et vous savez quoi ? C'est très loin d'être fini, vous verrez...


Lundi 13 Octobre 2014 - News # 1001 

USA : alerte à la censure : les médias alternatifs harcelés par la NSA ! Voir [ici] (). Je m'étais déjà rendu compte en surfant du classement abusif par Google de certains sites alternatifs comme hébergeant des malwares. Si vous avez un bon anti-virus, vous ne risques rien à poursuivre pour voir le contenu des ces sites. Les sites vraiment dangereux sont les sites de hackers, de warez, et de downloads illégaux.


Dimanche 3 Août 2014 - News # 926 

Le fascisme d’hier est devenu le capitalisme néolibéral d’aujourd’hui : Carl Friedrich von Weizsäcker a prédit dans son dernier livre "La paix en voie de disparition", datant de 1989 (ça fait déjà quand même 25 ans), l'évolution totalitaire du monde sous la férule d'une hyper-classe fasciste richissime. Voir [ici] (). Très inquiétant d'autant que certaines de ses prévisions sont en voie de se réaliser. Un article qui fait froid dans le dos.


Vendredi 11 Juillet 2014 - News # 883 

Des membres du congrès américain révèlent qu'Obama utilise la stratégie du chaos Cloward-Piven pour faire planter le Système. Voir [ici] (). Un article montrant qu'il y a bien une volonté délibérée de détruire la classe moyenne américaine pour arriver à une société dictatoriale à deux vitesses : une hyper-classe très riche ayant tous les pouvoirs et tous les droits, et une masse d'esclaves pauvres et soumis. Ça va devenir de plus en plus cauchemardesque aux États-Unis.


Dimanche 9 Février 2014 - News # 709 

Lundi 10 Février 2014 : journée mensuelle de retrait des enfants des écoles françaises pour dire non à la théorie du genre enseignée dans les petites classes. Voir cette [vidéo] de LLP ().


Mercredi 28 Novembre 2012 - News # 299 

Un trou noir absolument hors norme a été découvert dans une galaxie lointaine : 11 fois la taille de l'orbite de Neptune pour une masse totale de 17 milliards de masses solaires !!! Un super monstre qui définit une nouvelle classe de trous noirs : les trous noirs galactiques. Voir [ici] () et aussi cet excellent article plus complet, et bien illustré, [là] ().


Jeudi 2 Février 2012 - News # 102 

3 indices baltiques majeurs indiquent de manière définitive que le commerce international est en chute libre : la valeur des échanges des différentes classes de bateaux selon leur tonnage ne cesse de diminuer depuis Juin 2010. Et malgré ces chiffres objectifs très inquiétants, il y a toujours pourtant des présentateurs de chaînes économiques ou des politiques pour nous dire que l'économie repart... Ben voyons... Voir [ici] ().
Pour avoir un résumé de cette situation catastrophique, vous pouvez aussi consulter un autre indice important : le Baltic Dry Index, [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .