Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

95 News

Jeudi 27 Juin 2019 - News # 18450 

Colère du député Meyer Habib : “Le parti de Macron essaye d’enterrer la proposition de résolution contre l’antisémitisme”. Voir [ici] ().

Tant mieux.

Mais l'affaire demeure néanmoins très inquiétante : il y a un travail permanent des sionistes pour faire criminaliser l'antisionisme et tout boycott d'Israël.

Et l'affaire n'est pas finie : ils vont continuer sans relâche d'attaquer la République et le peuple français, et de vouloir leur imposer sans fin des lois en faveur d'Israël sous prétexte de lutte contre l'antisémitisme.

Le sionisme est l'une des idéologie les plus négatives et dangereuses de notre monde contemporain, c'est terrible.

En complément sur sionisme :

En complément sur Meyer Habib :

En complément sur Israël :

   

Samedi 15 Juin 2019 - News # 18147 

Chroniques des chances pour la France et migrants : en Italie, un "Finlandais" arrêté pour agression sexuelle sur une policière est immédiatement libéré par le juge, colère de Matteo Salvini. Voir [ici] ().

Avec une tête pareille, sacré Finlandais...

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur Chroniques des chances pour la France :

En complément sur migrants :

     

Mardi 4 Juin 2019 - News # 17906 

CONSommation : Scène d'émeute en France chez Lidl pour la sortie du nouveau robot Monsieur Cuisine Connect... :

Le parasite de l'envie est très puissant, et fait faire n'importe quoi aux gens. Les passions humaines se déchaînent alors, avec les défauts de la colère, de la convoitise, de la haine, etc., qui entrent alors en plus en scène.

[MAJ] : Spéculation : des gens revendent leur robot Monsieur Cuisine Connect trois fois plus cher sur le site Leboncoin, et Lidl a fait une annonce. Voir [ici] ().

En complément sur consommation :

En complément sur Lidl :

     

Vendredi 31 Mai 2019 - News # 17826 

Grand schisme en préparation chez Les Républicains ? Voir [ici] ().

Franchement, je ne vois pas comment ils vont s'en sortir, et ils ne devraient pas survivre. Et pour au moins deux raisons :

  1. Macron a instauré un clivage "Avec moi ou c'est le Rassemblement National" qui a fonctionné, la preuve a en été donnée aux dernières Européennes.
  2. La réalité de terrain, c'est que la classe moyenne a fondu comme neige au soleil, et même la classe moyenne supérieure qui se croyait à l'abri est aussi impactée par le mondialisme, l'Euro trop fort, et les GOPÉ imposées par Bruxelles. La fête est finie, hormis pour les très riches et les hyper-riches. Et les choses ne vont pas s'arranger, sauf pour les amis de LREM à qui Macron brade le pays, certains hauts fonctionnaires qui pantouflent à loisir, et les multinationales.

Une lutte à mort s'est engagée entre les peuples épris de démocratie et de justice sociale et l'oligarchie européiste, atlantiste, et mondialiste. Et pour le moment, c'est cette dernière qui en train de gagner.

Il va falloir que le peuple français dans son ensemble connaisse les affres de la pauvreté, et même pour certains de la misère, pour qu'un grand nombre de citoyens trouvent enfin dans leur désespoir et leur colère la nécessaire motivation de passer l'affaire des Gilets Jaunes à une toute autre octave. Sinon, c'est foutu.


Dimanche 12 Mai 2019 - News # 17307 

Mort de deux soldats d’élite français pour sauver deux touristes français irresponsables : la colère monte. Voir [ici] ().

Deux connards de professeurs, complètement inconscients... : des vaniteux ahuris, qui font prendre des risques à tout le monde.

S'il existait une justice, ces deux connards devraient être poursuivis.

L'auteur de l'article a 100% raison : "Non, les corps d’élite de l’armée française ne sont pas là pour “sauver des vies” de vacanciers, mais pour défendre le territoire national et protéger les intérêts économiques et géostratégiques de la France dans le monde".

[MAJ] : "J'étais prête à l'absence, mais pas à le perdre": l'émotion de la compagne du soldat Cédric de Pierrepont. Voir [ici] ().


Vendredi 10 Mai 2019 - News # 17255 

Déjà son nom est inquiétant symboliquement,
mais avec en plus les retours de politiciens décris dans cet article,
ce type commence à me faire peur...
Il devrait faire des choses terribles.

 

Colère et autoritarisme : Didier Lallement, le nouveau préfet de police de Paris, va-t-il embarrasser Christophe Castaner ? Voir [ici] ().

En complément sur Didier Lallement :

       

Samedi 4 Mai 2019 - News # 17116 

Migrants : Un Belge sur 2 approuve le renvoi des réfugiés vers des pays dictatoriaux. Voir [ici] ().

"Normal" : les gens sont ulcérés qu'on ne tienne pas compte de leur avis, ils sont trahis sans cesse par leurs traîtres de politiciens, alors ils se radicalisent.

Et plus on fera la sourde oreille aux demandes des peuples d'en finir avec l'immigration de masse, plus les gens seront en colère et radicalisés, il faut en être conscient.

La démocratie véritable (ou un roi omnipotent sage et éveillé), est la seule solution à de nombreux problèmes économiques, financiers, et sociétaux.

Tant que nous serons dans des régimes ouverts aux quatre vents (le concept d'Open Society si cher à l'infâme George Soros), alors la tyrannie des lobbies et des minorités s'imposeront, et nous les simples citoyens, le peuple, nous seront impuissants politiquement dans tous les domaines.

Et sur l'immigration, en plus de nos traîtres de politiciens, les bien-pensants, la gauche radicale, portent une responsabilité écrasante.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

       

Mercredi 1er Mai 2019 - News # 17011 

Chroniques de la dégénérescence et perversité. : Une haltérophile transgenre bat des records et suscite la colère d’olympiennes. Voir [ici] ().

Comment un homme relooké en femme a-t'il pu participer à des épreuves féminines ?!!

On marche sur la tête ! 

Encore une dérive, un abus pervers du droit-de-l'hommisme.

Et il est normal que les athlètes féminines se plaignent.

On devrait retirer ses titres à ce transgenre et les donner aux vraies femmes qui sont arrivées deuxièmes derrière lui.

Ça devient dément...

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur perversité :

En complément sur transgenre :

   

Dimanche 28 Avril 2019 - News # 16925 

Humour : l'ENA se révolte :

SYNOPSIS :

Le président a décrété la suppression de l’Ena, école dont il est lui même issu. Quel affront. S’en est trop!
La promo Jean Philippe Smet, en deuil après cette annonce, se révolte et exprime sa colère devant Sciences Po, berceau de l’Ena. 
Va y avoir du grabuge. Si vous rencontrez un de ces hauts fonctionnaires dans la rue, changez de trottoir, ils sont colère. 

Très réussi.

En complément sur humour :

En complément sur l'ENA :

     

Jeudi 25 Avril 2019 - News # 16854 

Psychologie : un exemple de vie de couple infernal :

Démentiel...

Ce n'est pas une femme, mais une mégère démoniaque constamment en colère, insupportable. 

Comment ce type a-t'il pu vivre 15 ans avec cet immondice humain ?

Ahurissant. 

En complément sur psychologie :

En complément sur colère :

     

Samedi 6 Avril 2019 - News # 16314 

Gilets Jaunes et grand débat : Philippe Pascot en colère, pousse un joli coup de gueule : «Emmanuel Macron n'a écouté personne» :

Bravo Philippe !

En complément sur Philippe Pascot :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur grand débat :

   

Jeudi 4 Avril 2019 - News # 16263 

Union Européenne et manipulation des euroéistes : Recette pour neutraliser la colère des Français : la promesse de l’Autre Europe depuis un tiers de siècle. Voir [ici] ().

Quelle chaque à tous les partis !

Magnifique article !

En complément sur Union Européenne :

En complément sur européisme :

En complément sur manipulation :

   

Lundi 4 Mars 2019 - News # 15413 

Mépris et diffamation : Roselyne Febvre, chef du service politique de France 24 : "Des Gilets jaunes, il ne persiste dans le fond qu'une colère brute parfois irrationnelle, d'où a [émergé] un goût pour la violence, l'antisémitisme, le racisme, le complotisme, bref tout ce qu'il y a de pire chez l'homme" :

Et après les présentateurs et journalistes des médias mainstream s'étonnent et se plaignent d'être détestés...

Qui sème le vent récolte la tempête.

En complément sur média :

En complément sur mépris :

En complément sur diffamation :

   

Vendredi 1er Mars 2019 - News # 15360 

Destruction d’un radar sur la route d’Espère. Le préfet du Lot en colère. Voir [ici] ().

Quand l'État prend le peuple pour des cons et des vaches à lait, celui-ci se fâche...

En complément sur radar :

       

Lundi 18 Février 2019 - News # 15137 

 

Un témoin privilégié, le journaliste Ferenc Almássy, témoigne de la montée en épingle de l'affaire Alain Finkielkraut et de sa maipulation par le gouvernement, la presse, et les politiciens :

Sur l'affaire Finkielkraut ; j'étais sur place au moment des faits, où j'ai réalisé cette photo.

Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette histoire, pourtant relativisée par le principal intéressé. Mais l'occasion était trop belle pour tirer sur le mouvement des Gilets jaunes, en remettant une couche sur l'antisémitisme, et en cherchant à jeter l'opprobre sur un mouvement populaire, quitte à inventer des insultes ("sale Juif") comme l'a fait le porte-parole du gouvernement. La façon dont le système - comme on l'appelle communément, par aisance - monte en épingle cette très brève et légère altercation est terrifiante. Être témoin en direct de la création d'une telle manipulation à grande échelle est toutefois passionnant et instructif.

Que s'est-il passé ?

Dans la foule hétéroclite des Gilets jaunes, une poignée de personnes ont reconnu le philosophe qui semble-t-il passait par-là - il habite le quartier. Comme il l'a rapporté lui-même, certains ont des mots aimables pour lui, un autre lui propose de les rejoindre. Mais quelques autres l'insultent - on reste dans un registre très neutre et pas très douloureux en ce qui concerne les insultes à proprement parler ; "grosse merde", bon, ça n'a jamais tué personne.

Puis vient le fameux épisode avec l'homme au keffieh, et son "la France est à nous". Puis, des cris de "Palestine", de "sionistes", de "facho" et des moqueries pas bien méchantes faisant référence à quelques unes de ses sorties très médiatisées où il s'était emporté.

Finkielkraut, visiblement interloqué, passe sans agitation ni empressement derrière la ligne de police mobile, observant la scène, l'air à la fois étonné et consterné. Fin de l'événement.

Quelques manifestants, avec et sans gilet jaune, s'éloignent. "Je sais même pas qui c'était, mais j'ai entendu "facho" ça m'a suffit on lui a mis la pression, haha !", explique un trentenaire vêtu tout de "jean" à son acolyte, la bière à la main. Un autre, en "live" avec son téléphone portable, s'amuse d'avoir fait partir Luc Ferry...

De quoi s'agit-il ?

Certainement pas d'un drame digne d'un tel ramdam national. C'est une brève agression verbale d'un philosophe controversé par quelques excités en marge d'une manifestation de colère sociale. Un peu plus tôt, Vincent Lapierre a lui été chahuté par les antifas, et la police l'a exfiltré de force et empêché de revenir dans le cortège. Il y a quelques semaines à Toulouse, il a même été frappé. D'autres journalistes, indépendants comme "mainstream" ont été frappés, insultés ou expulsés par des Gilets jaunes - ou autres.

L'événement en fait est révélateur d'une chose : le conflit israélo-palestinien s'invite même dans ce mouvement social français. Parmi les manifestants, notamment, quelques drapeaux de la Palestine. Cette importation du conflit israélo-palestinien, Alain Finkielkraut en est un des artisans, objectivement. Sans parler du fait que certains des immigrés ou fils d'immigrés qui le détestent et le font savoir avec tant de véhémence sont peut-être en France grâce à lui, indirectement, de par son grand travail sur "l'antiracisme", outil de soumission politique au profit du dogme immigrationniste et cosmopolite.

Considérer que les insultes (sans rien qui je trouve ne puisse être qualifié stricto sensu d'antisémite sans faire de procès d'intention !) criées à un philosophe controversé par une poignée de personnes soient plus graves que les yeux crevés, les mains arrachées, les actions illégales du pouvoir et des autorités, les journalistes tabassés et éjectés par des nervis extrémistes, les casseurs identifiés et filés mais laissés libres d'agir, mais aussi la dérive autoritaire et bananière de la République, les détournements et la destruction du service public, l'immigration massive, le détricotage du droit du travail et la précarisation généralisée, le bradage de la souveraineté et du patrimoine national, l'américanisation, la mort des campagnes, l'agonie de la France périphérique... c'est absurde, dangereux et choquant.

L'exploitation médiatique et politique de ce non-événement montre bien la volonté du pouvoir en place : continuer à discréditer ce mouvement par tous les moyens, y compris par les amalgames les plus abjects. Et ceci en revanche a un effet terrible : c'est de l'huile jetée sur le feu et cela contribue à creuser la fracture déjà béante entre les quasi-insurgés que sont les Gilets jaunes et une caste incapable - selon son propre aveu - de comprendre ce qui se passe. Pas de réconciliation possible en vue pour des humanistes ou des gens ne s'étant jamais intéressé aux Juifs avec un pouvoir qui les oppresse financièrement et les traite d'antisémites - certainement la plus grave des condamnations morales dans nos sociétés occidentales d’après la Seconde Guerre mondiale.

Heureusement, Alain Finkielkraut n'a rien. Nul ne peut souhaiter un lynchage. Une société civilisée ne peut tolérer l'esprit de meute, en particulier tournée contre un homme seul. Je passe ici sur le fait que cela arrive quotidiennement en France depuis des années à de nombreux Français. Dans notre affaire, Alain Finkielkraut n'a pas été vu comme un Juif, mais comme un représentant d'une élite responsable des maux actuels. Cet anti-élitisme, M. Finkielkraut l'a remarqué avec justesse. Et dans ce contexte, je pense sincèrement que la motivation première des quelques personnes ayant interpellé le philosophe avec agressivité n'était rien d'autre que de faire passer le message de cette colère envers et à destination du "système", de "ces gens connus", et de ces "élites qui nous tuent à petit feu", comme me l'ont expliqué volontiers des Gilets jaunes calmes et pacifistes plus loin dans le cortège.

Cette colère est celle qui permet de se faire enfin entendre, au prix de cris et de fureur. C'est une colère de personnes sans pouvoir, ne se sentant ni représentées ni écoutées, ni respectées ni défendues. Malgré déjà quatorze semaines continues de mobilisation inédite. Nombreux sont parmi les Gilets jaunes ceux qui se sentent trahis, car ils y ont cru, à Macron, aux philosophes volontiers moralisateurs, à la nécessité de se serrer la ceinture. Il y a là une certaine colère de cocu qui s'exprime – le jaune n'est-il pas d'ailleurs la couleur des cocus. Mais comme le disait un ami, "le cocu est toujours un brave type". Un brave type qu'on a poussé presque à bout. Car pour l'instant, le brave type se retient, condamne la violence, les propos indignes et déclare ses manifs. Mais jusqu’à quand ?

Ferenc Almássy, journaliste.

Un témoignage de premier ordre mettant en perspective cet incident, somme toute mineur, mais utilisé par le pouvoir, les bien pensants, et les tenants du système pour tenter de décrédibiliser les Gilets Jaunes.

Tous les idiots utiles du système, notamment les associations antiracistes, la gauche du Capital, et l'extrême gauche du capital que sont les Antifas, les Blacks Blocs, vont béatement sauter sur l'occasion, ne se rendant pas du tout compte du rôle délétère que leur font jouer les divers pouvoirs.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur insulte :

En complément sur antisémitisme :

En complément sur manipulation :

 

Dimanche 17 Février 2019 - News # 15102 

Estimation de la participation à l’acte 14 des Gilets jaunes à 15h30 : 230.000 manifestants à travers toute la France d’après le décompte du syndicat France Police – Policiers en colère. Voir [ici] ().

En complément sur Acte 14 :

       

Dimanche 10 Février 2019 - News # 14910 

L’impôt, le peuple et le truand - #DATA GUEULE 86 :

SYNOPSIS :

L’économie s'étouffe, la croissance s’étrangle, la richesse s’enfuit et le peuple gronde ? C’est, paraît-il, encore et toujours la faute de... L’impôt ! Il est l’une des cibles favorites de nos gouvernants, alors que son versement concrétise le consentement collectif à faire société. Un jeu dangereux puisque c’est grâce à lui que les États s'élèvent et se protègent, quand son délitement précipite invariablement leur chute. Surtout que de l’antiquité jusqu’à la France contemporaine, ce n’est pas l’idée de participer au pot commun qui attise vraiment la colère populaire, mais bien le manque de transparence et de justice fiscale...

Non encore évalué.

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

En complément sur DATA GUEULE :

   

Dimanche 10 Février 2019 - News # 14907 

Estimation de la participation à l’acte 13 des Gilets jaunes à 15h30 : 240.000 manifestants à travers toute la France selon les estimations du syndicat France Police – Policiers en colère. Voir [ici] ().

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur acte 13 :

     

Samedi 2 Février 2019 - News # 14691 

Privatisations : "Gilets Jaunes : Les raisons de la colère" - Par Trouble Fait :

SYNOPSIS :

Pour boucler le budget 2019, nos chers députés n’ont pas eu de meilleures idées que de vendre la FDJ, ADP et des parts d’Engie. On sait déjà que ces entreprises vont être bradées à des intérêts privés qui ne pensent qu’aux profits immédiats et se fichent de l’intérêt général. Historiquement, les privatisations ont toujours été une mauvaise nouvelle pour les citoyens et les usagers, qui y sont fortement opposés. Il est temps de mettre un coup d’arrêt à cette politique désastreuse.

Une bonne vidéo de synthèse comme a l'habitude de nous gratifier Trouble Fait.

À voir !

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur privatisation :

     

Jeudi 31 Janvier 2019 - News # 14647 

Gilets Jaunes : Yves Calvi, l'un des kapos imbéciles et aveugle du nouveau régime de Vichy :

SYNOPSIS :

Il ne décolère pas, Yves Calvi. Semaine après semaine, le présentateur de L'info du Vrai (Canal+) multiplie les sorties au vitriol contre le mouvement des Gilets jaunes. De plateau en plateau, ces dernières  semaines, l'intervieweur s'est emporté tour à tour contre un mouvement où "des pères de familles ultraviolents foutent des pavés sur la gueule des flics", "où l'on coche vraiment toutes les cases : l'homophobie, le racisme, l'antisémitisme, le rejet de l'autre", "avec des fake news et des mensonges sur lesquelles on bâtit de la haine". Ci-dessus, en vidéo, un petit florilège de ses interventions. Quand il ne s'indigne pas du blocage des ronds-points, "entrave à la liberté fondamentale" de circulation, l'intervieweur, entouré de ses indéboulonnables "calvinologues", s'alarme de "l'incroyable procès que l’on fait à nos forces de l'ordre, taxées d'ultraviolence."

Calvi le répète d'un plateau à l'autre, le mouvement des Gilets jaunes "ne serait-il pas une escroquerie intellectuelle ?" Et l'intervieweur d'agiter, au passage,  le spectre d'un financement étranger du mouvement : "Il peut y avoir des mains cachées qui orientent".  A l'appui ? " Moi j'en sais rien je ne vous donne pas une info...", explique Calvi qui répète depuis début janvier que le soutien des Français au mouvement est pour lui "un mystère". 

Source : Arrêt sur images.

Ahurissant.

Ce type est une buse... ^^

Il a RIEN compris !

Franchement, ça fait peur..., et cela montre combien les éditorialistes vivent dans une bulle complètement artificielle, bien au chaud, complètement déconnectés de la réalité. En fait, ce type ne voit des Gilets Jaunes que ce que ses confrères lui montrent : il ne va pas voir par lui-même sur Internet les divers blogs et pages des Gilets Jaunes pour voir les photographies et les témoignages du RÉEL.

Vraiment inquiétant...

En complément sur Yves Calvi :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur kapo :

En complément sur aveugle :

 

Jeudi 31 Janvier 2019 - News # 14622 

En colère, la garde rapprochée de Macron souhaite la mort à Brigitte Macron. Voir [ici] ().

C'est ça, que dégage la Trogneux !

En complément sur Trogneux :

       

Mardi 22 Janvier 2019 - News # 14458 

Le témoignage inattendu sur la masturbation et l'homosexualité d'un des visiteurs de mon site, Altator :

Bonjour,

Je souhaite témoigner au sujet de la sexualité contre-nature appelée homosexualité.

J'ai à mon grand malheur est remord pratiqué une fois dans ma vie ce qui s'appelle la sodomie, cela avec un homme, donc de même sexe que moi...

Je souhaite expliquer (sans excuse, ni justification, ni victimisation), ce qui m'y a amené. Ceci avec l'espoir, que celles et ceux qui liront ce témoignage se rendent compte et puissent en tirer quelque chose afin de ne pas tomber dans cette perversité contre-nature abominable.

En premier lieu, j'ai commencé à me masturber vers 13 ans, jusqu'à actuellement assez récemment. 
Le premier pas à été franchi avec l'utilisation de l'alcool.
Dans une soirée, ivre, je me rappelle avoir roulé des pelles à mon meilleur ami afin de provoquer les autres, comme histoire de se dire :"Vous voyez,j'en suis pas un pourtant, j'ose, j'ai le courage de le faire et, on s'en fout, on vous provoque !"

Une autre manifestation de ce vice, toujours lorsque l'alcool était présent, fut un autre soir, lorsque, invité chez un ami, nous nous masturbâmes l'un l'autre devant du porno...

J'avais honte que mon meilleur ami le sache et qu'il me prenne pour un PD...

Puis, les années passèrent, je rencontrais finalement une fille et fis l'amour sans éjaculation avec elle. C'était ma première fois. Lorsque je me retins pendant l'acte, celle-ci pris peur croyant que j'avais mal. Lorsque je revins chez elle, la porte était fermée. Elle était derrière cette porte mais, ne m'ouvrais pas. Je me sentis perdu...
Je ne lui avais pas parlé de ce que mon Être voulait vraiment, à savoir être libre et pratiquer la magie sexuelle sacrée blanche. 

Je tomba en dépression pendant de nombreuses années. 
2 ans plus tard, je rencontra une femme plus âgée (fantasme de la femme mûre...). 
J'ai fait bestialement l'amour avec elle, le plus possible sans éjaculation...
Je ne lui parla pas de la rétention séminale...
Cette femme, malgré-moi (je ne travaillais pas sur moi), m'insultais journalièrement puis commença à me frapper. 
Moi, convaincu que je devais l'aider, l'aimer, etc. me fit un point d'honneur à rester tout de même avec elle.

1 an passa. Puis, du jour au lendemain, notre relation ambiguë (ne sachant si l'on était ami ou amant) se détériora de plus en plus et, elle commença à m'insulter de PD. 
Elle le martela presque quotidiennement lors de ses excès de colère. 

Un soir où je ne su plus supporter sa colère, je décidais alors de sortir de l'appartement et d'aller boire pour me changer les idées. 

Je rencontra un homme dans le bar d'à côté. Nous buvâmes, nous discutâmes. Il m'invita chez lui. 
Nous discutâmes encore et buvâmes... Ne voulant pas rentrer à mon appartement je décidais alors de m'éterniser chez cette personne que je venais de rencontrer. 
Il décida alors de se livrer et d'avouer qu'il était gay. 
J'en discutais alors avec lui sans peur. Toutefois, vint un moment où il me demanda de lui faire l'amour étant donné qu'il était en manque et qu'il était perdu, cela de manière très insistante et très douce, je ressenti de la pitié...

Ma première réaction fut de refuser intelligemment dans mon for intérieur. 
Seulement, le hic c'est que j'étais loin de ma famille, je vivais avec une femme qui me maltraitait, j'étais ivre, sans repère, perdu. 
Puis me vint une idée des plus perverses...

J'entendais souvent autrui dire :"T'es un homosexuel refoulé !" parce que je ne sortais qu'avec très peu de filles (jamais d'hommes) et que j'accordais une importance véritable à ce que l'on appelle l'amour entre un homme et une femme. Je ne tolérais pas la séduction. De plus la femme avec qui je vivais, m'avait incrusté cette idée dans la tête comme quoi j'étais pd, bien que jusqu'à cet instant je n'avais jamais eu de relation sexuelle avec un homme.

Cette idée perverse la voici. SURTOUT, à toutes celles et ceux qui me lisent puissiez vous ne jamais faire la même erreur que la mienne. 
"Si tout le monde dit que je suis un homosexuel refoulé, peut-être que je le suis. Comment savoir si je le suis ? En essayant. Si je ressens quelque chose, alors ça voudra dire que je le suis, sinon ça voudra dire que je ne le suis pas". "De plus, cela me permettrait d'avoir plus d'expérience que les autres si je le faisais..." (avarice, vanité, luxure, etc.)

Et c'est ainsi que je m'exécuta, pensant faire une pierre de coup en croyant rendre service (moi, le gentil moi) à quelqu'un de si triste...

Aujourd'hui, j'ai un terrible remord de conscience, l'impression d'être damné (moins depuis que j'observe mes défauts, etc. Cf : Samaël Aun Weor). Je souhaiterais pouvoir revenir en arrière et me rendre compte et refuser de faire quoi que ce soit avec cet homme ce soir-là.

Cet acte abominable, je l'ai produit par rapport à plusieurs causes :

- Masturbation depuis mes 13 ans (avec et sans porno).
- Expériences entre potes de masturbation devant du porno.
- Alcoolisme.
- Ego gentil qui veut rendre service à tout le monde. 
- Abus intellectuel et peur de l'opinion d'autrui. 
- Les principaux péchés capitaux (notamment luxure, avarice). 
- Masochisme, vengeance sur moi-même.

Je précise ne pas avoir pris mon pied durant cette abomination (étant naturellement attiré par les femmes), le but étant de savoir si j'étais ou non ce qu'ils prétendaient que je sois (ce qui est un paradoxe au vu de mon acte...).
J'espère profondément un jour que cette horreur que j'ai engendré au fond de moi soit décapitée ainsi qu'un bon nombre de mois gentils... 
J'espère un jour ne plus me sentir damné et rejeté de la divinité. 

J'ai juste une exhortation pour tous ceux et celles qui n'ont pas eu d'expérience de type "homosexuel" mais qui un jour, selon les circonstances, se diraient : "Après tout, c'est pas si grave...". Si vous avez une conscience, n'écoutez pas cette horrible mode LGBT !
N'écoutez pas celles et ceux qui vous disent "t'es gay" ! Non, ce n'est pas "fun", c'est l'Enfer. Si vous voulez vous libérer, ne commettez pas cette abomination.

Si vous voulez vous sortir de ce vice, travaillez sur vous-même, auto-observez vous, et pratiquez pour la dissolution des égos.

Courage !

Je dois dire qu'il faut un certain courage pour avouer décrire publiquement de telles expériences de débauche et de déchéance (même si un pseudo est une forme d'anonymat).

Mais il faut encore plus de courage de prendre conscience de la perversité et de vouloir changer, de vouloir en finir avec ces terribles défauts psychologiques, avec la luxure immonde, et encore plus abominable s'agissant de l'homosexualité.

Je vais compléter ce témoignage important par trois impérieux conseils :

1) Ne vous masturbez JAMAIS ! : la masturbation engendre tout un tas de parasites dans l'âme dont ceux responsables de l'homosexualité.
2) Ne touchez en AUCUN CAS à l'homosxualité : vous engendrerez encore plus de parasites pervers, vous vous chargerez de surcroît d'un terrible karma, et vous divorcerez en plus progressivement de votre Être intérieur profond pour incarner la Bête, l'immonde Typhon-Banphomet, et vous vous tranformerez à terme, en une ou plusieurs vies, en shemale, en la grande prostituée.
3) Si possible, ne forniquez pas : lorsque vous vous unissez avec une personne de sexe opposé uniquement, ne perdez pas vos énergies par l'orgasme qui engendre, puis nourrit, et développe, la méduse psychologique. Restez toujours chaste (à ne pas confondre avec l'abstinence qui est le fait de ne pas avoir de rapports sexuels).

Rappelez vous ce que dont Altator nous a témoigné pour l'avoir vécu directement :

être gay, "ce n'est pas fun, c'est l'Enfer".

Réfléchissez sur ces choses.
Maintenant, et plus tard, au calme, en vous-mêmes.
C'est important.
À bon entendeur salut.

En complément sur homosexualité :

En complément sur masturbation :

En complément sur LGBT :

En complément sur témoignage :

 

Dimanche 13 Janvier 2019 - News # 14202 

Estimation de la participation à l’acte 9 des Gilets jaunes à 17h : 360.000 manifestants à travers toute la France selon le syndicat France Police – Policiers en colère. Voir [ici] ().

En complément sur Acte 9 :

En complément sur gilet jaune :

     

Samedi 12 Janvier 2019 - News # 14181 

Gilets Jaunes à Toulon : le commandant Didier Andrieux a bien porté des coups le premier :

SYNOPSIS :

Le 5 janvier, à Toulon, le commandant Didier Andrieux a frappé plusieurs fois des manifestants, au mépris des règles de maintien de l’ordre selon de nouvelles vidéos obtenues par Mediapart. Contrairement à ce qu’avait voulu faire croire son avocat, c’est lui qui se montre violent le premier. Les « gilets jaunes » du Var, qui se mobilisent à nouveau samedi 12 janvier, ne décolèrent pas.

Source : Mediapart.

Quelle haine dans son regard...

Il est là pour castagner, c'est clair. Et il aime ça.

Ce type n'a rien à faire dans la police.

En complément sur Didier Andrieux :

       

Jeudi 10 Janvier 2019 - News # 14117 

Maroc : des centaines de commerçants en colère manifestent en gilet jaune. Voir [ici] ().

Héhéhé...

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Maroc :

     

Mercredi 9 Janvier 2019 - News # 14100 

Sur le plateau de CNEWS, le philosophe Vincent Cespedes déclare comprendre la colère des Gilets Jaunes, provoquant la colère des participants :

 

Un type courageux qui ose parler vrai.

Et la petite caste des bien-pensants qui lui tombe sur le dos est pitoyable. Des chiens de garde du système.

En complément sur Vincent Cespedes :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur chien de garde :

   

Samedi 5 Janvier 2019 - News # 13988 

Désinformation sur la participation à l’acte 8 des Gilets jaunes :

Saloperie de BFMTV, vous allez payer vos mensonges récurrents tôt ou tard...

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Acte 8 :

     

Vendredi 4 Janvier 2019 - News # 13976 

Gilets jaunes, Macron, Union européenne, médias mainstream... L'entretien avec Étienne Chouard :

SYNOPSIS :

Le mouvement des Gilets jaunes a éclaté mi-novembre 2018. Parti à l’origine de la colère contre une taxe écologique supplémentaire sur les carburants, cette mobilisation, totalement inédite et remarquablement déterminée, a très vite associé les exigences sociales et démocratiques.

En haut de la liste des revendications prioritaires des Gilets jaunes, figure en particulier le Référendum d’initiative citoyenne (RIC), une idée qu’Étienne Chouard, professeur d'économie et de droit, a largement contribué à populariser.

Ruptures a rencontré ce blogueur citoyen, qui s’est notamment fait connaître dans la campagne pour le Non au projet de Constitution européenne, en 2005. Il est aujourd’hui considéré comme une référence du mouvement des Gilets jaunes, et fait l’objet d’attaques virulentes de la part de la presse dominante.

Il s’exprime ici sur la mobilisation et ses enjeux, sur l’Europe contre la souveraineté, et sur les perspectives possibles pour 2019. Entre autres sujets abordés lors de l’entretien, Étienne Chouard revient sur le concept de « souveraineté européenne » porté par Emanuel Macron (à partir de 31 min 16 sec).

Sur les péages d’autoroute, sur les ronds-points comme dans les manifestations souvent improvisées, le drapeau tricolore et la Marseillaise ont fait partout leur apparition caractérisant l’état d’esprit des citoyens mobilisés, et largement soutenus, qu’on pourrait résumer par ce slogan « nous sommes le peuple ».

Lors de l’entretien, Étienne Chouard a notamment réagi aux intentions de certains d’inscrire le mouvement des Gilets jaunes aux élections européennes de mars 2019.

SOMMAIRE :

00:01 Vous avez rencontré des Gilets jaunes sur le terrain, que s'est-il passé sur les ronds-points de France ?
14:53 Comment pourrait évoluer le mouvement des Gilets jaunes ?
29:40 Le contexte pourrait-il être amené à se transformer ?
31:16 Promoteur du concept de "souveraineté européenne", le 10 décembre, Macron déclare que sa "seule bataille est pour la France"...
32:47 Que pensez-vous du concept de "souveraineté européenne" ?
34:26 Certains veulent inscrire les Gilets jaunes aux élections européennes ?
37:40 Comment avez-vous vécu les récentes attaques à votre égard, émanant de journalistes ?
43:11 Certains comparent les Gilets jaunes à Nuit debout...
47:46 Certains comparent les Gilets jaunes avec le Conseil national de la Résistance...
48:49 Aujourd'hui, peut-on vraiment parler d'"occupant" ?
49:38 Les Gilets jaunes sont-ils des résistants à l'UE ?

Source : Ruptures.

Non encore évalué.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur médias :

En complément sur Union européenne :

En complément sur gilet jaune :

 

Mercredi 19 Décembre 2018 - News # 13672 

Si vous sanctionnez nos généraux, vous affronterez la colère de l’armée. Voir [ici] ().


Mercredi 19 Décembre 2018 - News # 13664 

Des élus de la Seine-Saint-Denis en colère déversent 350 millions d'euros en faux billets devant l'Assemblée nationale. Voir [ici] ().

En complément sur Seine-Saint-Denis :

       

Mardi 18 Décembre 2018 - News # 13628 

Budget 2019 : l'Assemblée rétablit la taxation du loto du patrimoine, colère de Stéphane Bern. Voir [ici] ().

Ces saloperies de traîtres de politiciens ne savent faire que deux choses : nous chier des taxes, et nous trahir.

En complément sur budget :

En complément sur taxes :

En complément sur impôts :

   

Dimanche 16 Décembre 2018 - News # 13578 

Après les Gilets jaunes, les "GyrosBleus" ? Des policiers en colère veulent se faire entendre sur les Champs-Élysées. Voir [ici] ().

Ce serait bien mieux, et moins personnel, de se joindre aux Gilets Jaunes.

Là, vous profitez des Gilets Jaunes pour faire valoir auprès du gouvernement vos revendications personnelles, et ensuite vous vous désolidariserez dun peuple : une fois satisfaits, vous nous oublierez et viendrez en plus nous foutre sur la gueule. Inique !

Une erreur majeure pour la cause de la révolution cette manifestation hors Gilets Jaunes !

En complément sur policiers :

       

Vendredi 14 Décembre 2018 - News # 13541 

Youssef Hindi sur soulèvement des Gilets jaunes - Nice - 9 décembre 2018 :

SYNOPSIS :

En seconde partie de sa conférence donnée à Nice le 9 décembre 2018 dédiée à son dernier ouvrage "Occident et Islam Tome II" nous avons demandé à Youssef Hindi de consacrer toute la seconde partie de son intervention à décrypter les événements insurrectionnels qui se déroulaient sous nos yeux au lendemain de l'acte IV à Paris et partout en province.

- 00:00 - Introduction
- 01:00 - Cette révolte des “gilets jaunes” est de par genèse sans précédent historique. Vous aviez prédit dès 2016 qu’une “révolte populaire est en train de couver et qu’il faudra se tenir prêt à accompagner ce mouvement”. Pourriez-vous nous détailler cela au regard de l’actualité brulante ?
- 07:06 - En quoi ce soulèvement est si inattendu quand on sait que l’oligarchie au pouvoir pratique l’ingénierie sociale et généralement pilote ce type d’événement ?
- 12:20 - Vous ajoutiez en 2016 que le pouvoir allait tout faire pour dévier cette révolte en guerre ethnique prophétisée par Eric Zemmour qui commentait hier encore cette actualité comme étant “la France Johnny Halliday qui se soulève”. Comment se fait-il que ce choc inter-confessionel n’ai pas eu lieu, et comment expliquer que les banlieues ne se sont pas mêlées au conflit ?
- 18:43 - Que répondez vous à ceux qui s’empressent de remarquer en un coup d’oeil qu’il n’y a pas de musulmans patriotes dans la rue, visant sans aucun doute possible le positionnement de main tendue initié par Egalité et Réconciliation depuis plusieurs années ?
- 21:23 - Dans sa dernière allocution en date, Alain Soral disait “ Voici le temps de la France profonde face à l’état profond” pourriez vous commenter cette affirmation ?
- 23:33 - Il semblerait que la Russie liquide ses dollars pour de l’or, comme lors de crises d’avant guerre. Cette insurrection des gilets jaunes n’est-elle pas une manipulation visant à occulter la ratification du traité de Marrakech ?
- 26:07 - Les gilets jaunes sont un mouvement sans leader, comment peut on prendre “les clés du camions” sans leader ?
- 30:54 - Le mouvement des gilets jaunes n’est-il pas une façon de dévier la colère des français au regard du Pacte de Marrakech ?
- 32:25 - Les manifestants parlent régulièrement aux micros mainstream de 6e république voir même de démocratie participative portée par Etienne Chouard notamment. Or vous écrivez dans un article du 24 janvier 2017 que nous sommes à la fin de la démocratie. Pourriez vous nous détailler cela ?
- 39:25 - Concernant la contagion de ce mouvement aux pays d’Europe de l’ouest voir même à Hébron, vous disiez que la Russie doit y être attentive, pourquoi ?
- 44:00 - Nous avons tous été étonnés de la dernière couverture de Paris Match ou Hervé Ryssen semblait y apparaitre de façon fortuite. Pensez vous que cette couverture est une maladresse ou une volonté de discréditer les gilets jaunes par l’anathème antisémite ?
- 48:22 - Que peut-on dire de Daniel Cohn Bendit, leader de la révolte de 68 ?
- 49:55 - Quid du travail d’Egalité et Réconciliation ou du vôtre ? Vous dites qu’il faut avoir des coups d’avance, mais que peut-on faire à part d’éveiller les consciences ?
- 52:35 - La France était jusqu’à il y a peu encore la fille ainée de l’Eglise. Pensez vous que le peuple français est zombifié si profondément que le retour du Roi est impossible ?
- 55:22 - Qu’est ce qui fait selon vous que les adeptes d’Etienne Chouard et des Assemblée Constituantes n’arrivent pas à comprendre que le meilleur des tirages au sort c’est la Monarchie ?

Source : Culture Populaire.

Des choses intéressantes, notamment sur les jeu pervers du système, de l'Union Européenne, et de l'OTAN.

À voir !

En complément sur Youssef Hindi :

En complément sur gilet jaune :

     

Lundi 10 Décembre 2018 - News # 13412 

Allocution de Macron du 10 Décembre 2018 : nouvelles réactions politiques. Voir [ici] ().

Des réactions de traîtres de politiciens qui ne comprennent rien à rien, et qui ne veulent qu' une chose : que le mouvement des gilets jaunes cesse, pour que tout continue comme avant.

En complément sur Allocution Macron :

       

Lundi 10 Décembre 2018 - News # 13404 

Allocution d'Emmanuel Macron du 10 Décembre 2018 à 20h00 : de l'enfumage. CONSTERNANT :

En clair :

Au final, que du vent, que des promesses creuses !

Aucun changement dans l'exercice du pouvoir et de la "démocratie" !

Ce nabot de petit empereur romain vaniteux n'a toujours rien compris, mais va nous instaurer une dictature.

Quand au gilet jaune invité sur le plateau de BFMTV, c'est un jaune, un crétin soigneusement choisi par la chaîne. Ahurissant.

"Des propositions concrètes" disent les commentateurs de BFMTV : franchement, ces gens vont mal finir, c'est une évidence.

La colère n'est pas prête de baisser.

[MAJ] 2 heures après : Macron vient de faire une erreur majeure qui dévoile sa duplicité, et sa fausseté : il nous promet un débat sur l'immigration alors que le jour même, il envoie le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, à Marrakech signer le Pacte mondial des migrations de l'ONU...

Il n'a pas demandé l'avis des Français, pas même de sa majorité à l'Assemblée Nationale, pour signer ce pacte qui engage le pays pour des années sur un sujet pourtant majeur, mais il ose le signer et, en même temps, nous promettre un débat sur l'immigration.

Ce type est un fourbe, un serpent à la langue fourchue, un hypocrite, un traître, et un vendu aux mondialistes.

Gilets Jaunes, Français, soyez lucides : il n'y a rien à attendre de lui et de ses sbires.

Il n'en a objectivement rien à foutre des Français et de la France.

D'ailleurs, "La culture française, il ne l'a jamais vue". François Couperin, Jean-Baptiste Lully, Camille Saint-Saëns, Maurice Ravel, Claude Debussy, Francis Poulenc, Auguste Renoir, Claude Monet, Émile Zola, Victor Hugo, Honoré de Balzac, Gustave Flaubert, Albert Camus, Guy de Maupassant, Jules Verne, et bien d'autres apprécieront...

Un petit empereur romain vaniteux et immature, qui enfume et trompe les gens, voilà ce qu'il est. Ne vous laissez pas séduire et tromper par ce serpent !

En complément sur allocution Macron :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur enfumage :

En complément sur foutage du gueule :

 

Mardi 4 Décembre 2018 - News # 13228 

«Rejoignons la colère contre Macron» : les étudiants convergent avec les Gilets jaunes. Voir [ici] ().

En complément sur gilet jaune :

En complément sur étudiant :

     

Dimanche 2 Décembre 2018 - News # 13137 

Gilets Jaunes : France Police – Policiers en colère dénonce le risque possible d’une dérive autoritaire à la Pinochet pour museler la voix du peuple en colère et maintenir l’ordre public. Voir [ici] ().

En complément sur gilet jaune :

       

Dimanche 25 Novembre 2018 - News # 12939 

Estimation de la participation des gilets jaunes à 15h ce samedi 24/11 : le syndicat France Police – Policiers en colère, dénombre 750.000 gilets jaunes dans toute la France sur environ 1500 points de blocage. Voir [ici] () et [là] ().

Christophe Castaner doit être viré pour mensonges récurrents et tromperie du peuple français.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Christophe Castaner :

     

Jeudi 22 Novembre 2018 - News # 12880 

L'intellectuel Jean-Claude Michéa défend les gilets jaunes, «la colère de ceux d’en bas». Voir [ici] ().

Bravo !

Ça nous change des bien-pensants du système...

En complément sur Jean-Claude Michéa :

En complément sur gilet jaune :

     

Mercredi 21 Novembre 2018 - News # 12820 

Les Gilets Jaunes et la colère des masses populaires - Par Jacques Sapir. Voir [ici] ().

En complément sur Jacques Sapir :

En complément sur gilet jaune :

     

Lundi 19 Novembre 2018 - News # 12764 

Gilets jaunes : «La colère des citoyens est de plus en plus forte» :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur colère :

     

Lundi 19 Novembre 2018 - News # 12758 

Le symbole du gilet jaune repris par des Allemands en colère. Voir [ici] ().

Excellent : ça fait tâche d'huile !

Les peuples unis contre l'oligarchie !

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Allemagne :

     

Samedi 17 Novembre 2018 - News # 12724 

France Police – Policiers en colère dénombre plus d’un million de manifestants Gilets Jaunes à seize heures partout en France malgré les chiffres très minorés du ministère de l’Intérieur. Voir [ici] ().

Christophe Castaner est décidément un traître et un menteur.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Christophe Castaner :

     

Samedi 17 Novembre 2018 - News # 12722 

«Nous poursuivrons la trajectoire prévue» : François de Rugy impassible face à la colère des «Gilets jaunes». Voir [ici] ().

Traître de politicien, comme toujours. Et désormais ennemi du peuple.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur François de Rugy :

     

Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12690 

 

La colère des gilets jaune s’étend à la Belgique : les "gilets jaunes" s’exportent aussi en Belgique. Voir [ici] ().

Excellent !!!

Une information à relayer PARTOUT pour donner confiance et foi, et amplifier le mouvement !

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Belgique :

     

Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12688 

Des primes pour calmer les chefs militaires (Le Canard enchaîné). Voir [ici] ().

En clair : Macron achète la loyauté des hauts cadres de l'armée en leur distribuant des primes.

S'il fait cela, c'est qu'évidemment il sait que le climat de mécontentement et de colère à son égard se détériore, et il commence à flipper. Alors, il achète l'armée : il a peur d'un coup d'État.

Tout cela est très bon signe : on se rapproche du point de basculement. Seul hic : ça va être violent.

En complément sur Macron :

En complément sur armée :

     

Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12681 

Les ambulanciers ne décolèrent pas : nouvelle manifestation à Paris. Voir [ici] ().

Idéal : plus il y a de gens qui sont en colère et manifestent, plus on peut créer un soulèvement national apartisan.

En complément sur manifestation :

       

Lundi 12 Novembre 2018 - News # 12594 

Maggy Biskupski, figure des "policiers en colère", se tue avec son arme de service dans les Yvelines. Voir [ici] ().

Se tue, c'est vite dit. Je trouve étrange qu'une présidente d'association aussi motivée et en colère se donne la mort. On l'aurait suicidée ?

En complément sur police :

       

Lundi 12 Novembre 2018 - News # 12578 

Psychologie et réflexion sur la dichotomie intellectuelle du système :

C'est ce qu'on appelle se prendre les pieds dans le tapis, ou l'éclatante vérité manifestée de nos propres contradictions.

Elles sont intimes : en nous-mêmes. Ce sont nos propres moi-défauts-parasites, les horribles entités de la Légion du Moi pluralisé qui vivent dans et autour de notre psyché, et qu'on appelle communément le Mal.

C'est la même problématique que celle de croire que des grandes organisations comme l'ONU peuvent résoudre le problème de la guerre. Les gens qui viennent à l'ONU portent le Moi pluralisé à leur insu, et les gens de leur gouvernement respectif aussi. Ce sont les horribles entités de Seth, les 7 familles de péchés capitaux :

Tant que l'humanoïde erronément appelé homme portera une légion de moi-diables au dedans de lui-même, et n'aura pas construit son âme (les corps d'or du Bouddha, le Sahou d'or des anciens Égyptiens, l'habit de noces des chrétiens, les corps solaires, les corps électroniques, la toison d'or, etc., etc., etc.), alors cette infortunée planète non seulement demeurera dans cet état triste et lamentable, mais pire : les choses ne cesseront de dégénérer, d'empirer.

Pauvre Darwin, il s'est complètement planté. ^^

La chose la plus importante pour le monde et nous-mêmes, c'est que chacun travaille dans la Connaissance de Soi pour découvrir, comprendre, et éliminer de soi-même les horribles entités animales du Mal. Tout le reste est secondaire, voire tertiaire et illusoire. À méditer...

En complément sur psychologie :

En complément sur réflexion :

     

Samedi 3 Novembre 2018 - News # 12396 

Chroniques de la dégénérescence et violence : le syndicat "France Police – Policiers en colère" révèle que 14 policiers sont blessés par jour en moyenne, rien qu’en province. Voir [ici] ().

Heu..., c'est quand qu'on abroge la religion du droit-de-l'hommisme, et qu'on fout sur la gueule des voyous ? Non, parce-qu'au train où c'est parti, on s'enligne vers la mort de policiers là.

Traîtres de politiciens, il faut des gens meurent pour que vous réagissiez ?

Hallucinant !

À ce rythme, il est évident, rien que d'un point de vue simplement statistique, que des policiers vont mourir. Il ne s'agit ainsi par de savoir si, mais de savoir quand.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur violence :

En complément sur police :

En complément sur blessé :

 

Jeudi 1er Novembre 2018 - News # 12333 

 

Police : le Collectif National - UPNI se joint au mouvement de protestation nationale du 17 Novembre 2018 :

Parce ce que les policiers sont aussi avant tout des citoyens et des automobilistes.
Parce le 17 novembre prochain sera une journée de manifestation de mécontentement de la population.
Parce qu'à l' UPNI nous sommes solidaires des citoyens.

Nous invitons nos collègues travaillant sur les dispositifs ou non, à remettre aux automobilistes et manifestants un flyer.

LE 17 , CADEAU DU 17 ! Ce flyer montrera notre solidarité face à cette colère citoyenne légitime.
Nous demandons donc au plus grand nombre de nos collègues d'imprimer ce flyer en abondance et de les distribuer sans discontinuer le 17 novembre prochain tout en expliquant à nos concitoyens les particularités et difficultés de notre profession.

Nous encourageons également nos collègues à placer leurs gilets jaunes sur leur tableau de bord en signe de solidarité .


Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12320 

Philosophie : une jolie réflexion venue d'Orient :

On a pu bien l'observer chez des gens qui sont parvenus à avoir, après un immense travail de recherche des faits, une vision bien plus globale et exacte que le citoyen lambda et même que l'intellectuel qui est resté dans ses livres.

Cela vient du fait de leur position privilégiée où ils ont eu accès à nombre d'informations auxquelles les citoyens ordinaires n'ont pas eu accès via les médias dominants auxquels ils s'abreuvent presque exclusivement, et qui les désinforment et les trompent constamment.

Je pense, par exemple, à des gens comme Alex Jones, et ses colères mémorables.

Même moi-même, sans être aussi excessif que lui, je me suis rendu compte que je me révoltais davantage, suite aux milliers de vidéos et de News que j'ai été amené à voir. Dis autrement, je suis davantage au fait de ce qui se passe dans le monde, et je suis plus sensible aux mensonges, à la langue de bois, à la tromperie, à la propagande, etc. que l'homme de la rue.

On finit par "mourir de colère" parce-qu'on se rend compte de la terrible réalité de notre monde, des profondes injustices qui sont partout, et qui à un moment,  par accumulation, finissent par nous révolter, pendant que l'homme moyen, lui, vit toujours dans une certaine illusion (il y a beaucoup encore de gens qui sont certains que la France est une démocratie pare exemple). Cette séquence, tirée du filme "La matrice" résume bien cet état de fait :

Il ne s'agit pas de demeurer ignorant, surtout pas, mais d'accompagner la découverte du monde d'un travail sur soi, pour précisément ne pas finir par mourir de colère.

L'équilibre, le fait de ne pas faire que lire des news est aussi important. Écouter de la musique, faire des activités physiques, aller dans la Nature, dans un jardin, rencontrer les autres, parler avec eux, être courtois avec les gens simples qui nous servent dans les divers magasins que nous fréquentons, avec les gens de notre travail, être attentifs avec nos proches, développer l'amour, la compréhension, avoir un animal de compagnie comme un chat, ne pas rester dans le mental, etc., etc, etc., sont les meilleures antidotes à cette colère qui se fait jour en nous au fur et à mesure que nous découvrons l'Univers. Je dis bien "l'Univers", parce-que le même phénomène de révolte apparaît en nous lorsque nous commençons à le découvrir, c'est-à-dire à pouvoir voir ce qui se cache derrière le miroir des apparences physiques, dans les mondes internes. C'est effrayant, c'est dingue, et c'est vraiment révoltant. Un monde et un Univers cruels, de dingues...

En complément sur réflexion :

En complément sur philosophie :

En complément sur colère :

   

Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12314 

Révolte populaire et colère qui monte : Sur les réseaux sociaux, les pages appelant à «bloquer la France» le 17 novembre se multiplient. Voir [ici] ().

En complément sur révolte :

       

Vendredi 26 Octobre 2018 - News # 12162 

«Privatisation» de la sécurité à Nice ? Les forces de l'ordre niçoises en colère contre les maîtres-chiens embauchés par Christian Estrosi. Voir [ici] ().

Christian Estrosi : encore lui...

Ce type est une plaie, une nuisance pour toute la région (et sioniste en plus).

En complément sur Christian Estrosi :

En complément sur Nice :

En complément sur privatisation :

   

Mardi 23 Octobre 2018 - News # 12081 

"1000 attaques gratuites par jour" en France : "T’as l’impression d’un pays en guerre", confie un proche de François Hollande à Éric Zemmour :

SYNOPSIS :

Le journaliste revient sur ceux qui ne veulent pas l'inviter, parle aussi des croisades, des banlieues, de l'islamisation de la France, de la démission de Collomb, de l'histoire de France, des républicains soumis à l'Allemagne depuis la défaite en 1871, de la destruction de l'histoire de France par les républicains ; il a une petite phrase à l'encontre de Ruquier, revient sur la colère de Mélenchon lors de la perquisition, et rappelle qu'il y a mille agressions par jour en France sans raison apparente.

Sommaire :

4:18 Laurent Ruquier, mépris de la noblesse nouvelle
8:10 La France n'existe pas pour les historiens les républicains
19:50 Les Croisades ont sauvé l'Europe, guerre des historiens
26:30 Discours de Gérard Collomb, guerre civile
30:00 Islamisation de la police, journal Le Monde
32:50 1000 attaques par jour "gratuites"
38:50 Perquisition de Jean-Luc Mélenchon

Tout à fait passionnant !

À ne pas rater !

En complément sur Éric Zemmour :

       

Lundi 22 Octobre 2018 - News # 12059 

Carburants : la colère des automobilistes monte contre la hausse des prix. Voir [ici] ().

À fortiori parce-que la grande partie du prix, c'est des taxes injustes.

En plus, l'essence est un produit de première nécessité, ce n'est pas du caviar.

En complément sur carburant :

En complément sur prix :

En complément sur automobile :

En complément sur voiture :

En complément sur colère :


Mardi 16 Octobre 2018 - News # 11922 

 

Affaire de la perquisition de la France Insoumise : Jean-Luc Mélenchon tente d'entrer dans son local par la force et déclare en colère : "La République, c'est moi !" :

Il fallait oser...

Il se croie au dessus des lois : parlementaire ou pas, la loi est la même pour tous, et il n'a aucune autorité légitime sur la police.

Il pète les plombs !

En complément sur perquisition :

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur colère :

   

Mardi 16 Octobre 2018 - News # 11899 

Perquisition au domicile de Jean-Luc Mélenchon : le chef des Insoumis riposte sur Facebook. Voir [ici] ().

Étrange cette affaire...

C'est quand même inquiétant.

Si, il n'y a aucun délit avéré derrière cette histoire, c'est très grave.

Je ne roule pas pour Jean-Luc Mélenchon, mais pour la vérité, la justice, le bien commun, et l'intérêt général, et cette opération me paraît hautement suspecte.

Affaire à suivre.

Complément : Jean-Luc Mélenchon entre en colère noire, et se rend enfin compte de la réalité des persécutions politiques, comme celles dont ils se réjouissait notamment contre Marine Le Pen :

Tant qu'on n'a pas suivi soi-même l'injustice, on se moque de celle infligée aux autres...

Il faut dénoncer toute forme d'injustice, même si elle est infligée à des personnes ne pensant pas comme nous. Voilà la leçon donnée par la vie à Jean-Luc Mélenchon.

En complément sur perquisition :

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

     

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11828 

 

Grèce : une grande croix chrétienne détruite pour ne pas « offenser les migrants », la population locale en colère. Voir [ici] ().

C'est dingue !

Ces OGN sont des saloperies antidémocratiques, qui se cachent sous de faux airs d'humanisme.

Les habitants ont raison : ils sont chez eux, et pas les miogrants. Donc , soit les migrants acceptent le pays d'accueil tel qu'il est est, soit ils s'en vont ailleurs. Il faut arréter de déconner, et de prendre les gens pour des cons.

On devrait dissoudre ces associations pour haute trahison du peuple et les intérêts bien compris de la Nation .

Hallucinant.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

       

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11812 

10.000 maires en colère menacent de bloquer les résultats des élections européennes :

SYNOPSIS :

Au micro d'Europe 1, Yvan Lubraneski, le président des maires ruraux de l'Essonne, a promis ce jeudi 11 octobre que cette action coup de poing contre l'État ne "nuira pas au citoyen".

Entre le gel des dotations, les économies de fonctionnement exigées et les suppressions de postes imposées, les collectivités locales sont vent debout contre l'exécutif. En juillet dernier, trois grandes associations d'élus - Régions de France, l'Assemblée des départements (ADF) et l'Association des maires de France (AMF) -, ont boycotté la Conférence nationale des territoires (CNT) pour protester contre ce qu'ils considèrent comme "une recentralisation massive" amorcée dès le début du quinquennat.

Les maires ruraux sont également très en colère et prévoient des actions pour protester, prévient ce jeudi 11 octobre Yvan Lubraneski, le président des maires ruraux de l'Essonne, au micro d'Europe 1.

"On s'était un petit peu calmés pendant un an face au rouleau-compresseur de l'État, qui depuis de nombreuses années affaiblit les communes, alors qu'elles sont une vraie richesse pour notre pays... On a tout simplement décidé de passer à l'action", explique ce maire sans étiquette des Molières (2.000 habitants), qui parle également au nom de l'Association des maires ruraux de France.

Pas moins de 10.000 maires de communes rurales ont en effet prévu de ne pas transmettre à la préfecture les résultats des élections européennes de mai 2019. "Normalement, chaque maire prend sa voiture et va à la gendarmerie la plus proche avec son enveloppe. Là, ce sera à l'État de prendre sa voiture", précise M. Lubraneski. Cela ne "nuira pas au citoyen", assure-t-il néanmoins. Les bureaux de vote seront bien tenus, les résultats proclamés, puis affichés, mais pas transmis. Cette action n'est que la première d'une série. "Il y'en aura d'autres", promet l'édile.

Source : Orange.

Ça y est, ça commence : le divorce s'opère entre les élus locaux et le pouvoir central.

En complément sur maire :

En complément sur élections européennes :

En complément sur menace :

   

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11811 

Psychologie et longévité : Ce type de personnalité serait susceptible de vivre plus longtemps. Voir [ici] ().

C'est bien évident. Ce n'est pas en éructant de colère et en déversant sa bile sur els autres tous les jours qu'on va vivre sainement et longtemps.

En complément sur psychologie :

En complément sur longévité :

     

Samedi 6 Octobre 2018 - News # 11689 

En Bosnie, les habitants de Podgora sont tellement en colère qu'ils ont interdit l'accès de leur ville aux hommes politiques en campagne électorale :

Eux, au moins, ils ont compris que les politiciens sont des traîtres. En France, on en est encore très très loin...

En complément sur politicien :

       

Samedi 15 Septembre 2018 - News # 11176 

Chroniques de la dégénérescence : «Pas pipi dans Paris» : un clip financé par la mairie de la capitale récolte colère et moqueries. Voir [ici] ().

Pitoyable...

On descend, on descend, on continue de descendre.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

       

Jeudi 30 Août 2018 - News # 10822 

Les agriculteurs en colère contre l’accaparement des terres par des entreprises étrangères :

Encore des ravages du capitalisme et du libéralisme...

Nos traîtres de politiciens ne font toujours rien. Une loi, et c'est terminé : la terre est réservée aux agriculteurs.

Des traîtres.

En complément sur agriculture :

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

   

Vendredi 24 Août 2018 - News # 10713 

Chroniques des chances pour la France : Quatre jeunes filles agressées par des migrants à Nantes : la colère d’un père déborde. Voir [ici] ().

À travers les News de ces 10 derniers mois, on peut objectivement se rendre compte que les violences dues aux migrants et à certains immigrés de type racaille augmentent progressivement significativement, et que de plus en plus de Français en sont excédés (et avec raison).

Il y a deux issues possibles désormais :

Connaissant un peu les crétins irresponsables de dirigeants que nous avons, ils ne vont rien faire : il vont non seulement laisser la situation se détériorer, mais il vont même encourager la perte d'autorité de l'État et affaiblir les forces de l'ordre pour créer un climat de peur et horizontaliser les luttes. Quand le peuple doit non seulement lutter pour sa survie économique mais en plus pour sa survie physique, il n'a plus le temps de combattre les traîtres de politiciens qui le dirigent et l'oppriment.

Je pense que vous allons vers des jours terribles : le chaos ou le fascisme.

Le seul événement qui pourrait tout changer, c'est l'élection à la tête de l'État de quelqu'un comme François Asselineau. Il est rassembleur, intelligent, compétent, lucide, et capable. Il saura trouver des solutions fermes mais équilibrées et acceptables par tous.

Dans tous les autres cas, les Français seront perdant car ce sera les violences et le chaos grandissants.

En complément sur Chroniques des chances pour la France :

En complément sur migr :

En complément sur colère :

   

Vendredi 3 Août 2018 - News # 10273 

Abandon de l'âge minimal du consentement sexuel : les associations en colère. Voir [ici] ().

Ces associations ont raison, c'est lamentable.

Marlène Schiappa est une malfaisante, une personne très négative.

En complément sur Marlène Schiappa :

       

Mardi 3 Juillet 2018 - News # 9512 

Le CSA saisi après les propos de Jean-Claude Van Damme sur le mariage homosexuel sur France 2. Voir [ici] ().

Nous sommes véritablement entrés dans un nouvelle ère : L'ÉRE DE LA FOLIE ET DE L'INJUSTICE, de la perversité, du tout possible, au nom des droits de l'homme primant désormais sur la démocratie, l'intérêt de la majorité, et le simple bon sens.

Ça va être de pire en pire...

Et notez bien : ça fait des années que je l'annonce, et voyez comment depuis environ un mois ça commence.

Et le pire, c'est qu'on est est juste au tout début... 

Le pire du pire arrive, et il va vous stupéfier au point de vous mettre ensuite en colère, en rage...

En complément sur CSA :

En complément sur homosexualité :

En complément sur LGBT :

En complément sur mariage :

 

Mardi 26 Juin 2018 - News # 9363 

 

Football : En colère après la défaite de son équipe au Mondial, l’entraîneur de la Serbie veut envoyer l’arbitre devant le tribunal pénal international de la Haye.... Voir [ici] ().

Les débiles du football ont encore frappé...

En complément sur football :

En complément sur débile :

     

Jeudi 7 Juin 2018 - News # 8945 

Censure et liberté d'expression politique : À l'Assemblée Nationale, el député Jean Lassalle hurle sa colère contre les «censeurs» lorsque qu'on lui coupe son micro :

"Les députés non-inscrits n'ont plus de droit de parole..."

Le peuple est bâillonné depuis longtemps, mais désormais même les élus du peuple le sont aussi...

Quelle jolie démocratie... Ça devient de pire en pire...

En complément sur censure :

En complément sur Assemblée Nationale :

En complément sur Jean Lassalle :

En complément sur député :

En complément sur liberté d'expression :


Mercredi 23 Mai 2018 - News # 8606 

 

Violences à Marseille : une vidéo choc de Samia Ghali sur CNEWS révèle d'une manière crue la problématique majeure qui s'annonce en France : la racaille est en train de prendre le pouvoir sur la police... :

Une vidéo édifiante qui résume tout.

En France, je vous le dis tout de suite, vous allez en chier... Ça va être la guerre civile.

Les "signaux faibles" s'accumulent. Il y a une prise de conscience dans les quartiers et les cités à la fois de l'impunité relative de notre justice laxiste, mais aussi du cruel manque de moyens de la police, notamment en effectifs. D'autre part, les racailles, les jeunes voyous, s'arment de plus en plus, et certains depuis quelques années avec des armes de guerre venues des pays de l'Est de type AK47, grenades, et lance-roquettes.

À un moment, ça va péter, et ça va faire tâche d'huile : ça va être une sorte de réaction en chaîne où les cités vont faire sécession et sédition les une après les autres.

L'État n'aura d'autre choix que d'envoyer l'armée. Problème : il y aura des défections et des trahisons au sein même de l'armée en raison de la présence de soldats d'origine immigrée et de musulmans qui refuseront de tirer sur leurs "frères". Lorsque ce chaos va embraser un certain nombre de cités et de villes de banlieues et de quartiers de grandes agglomérations, et qu'un certain nombre des forces de l'ordre auront été massacrés, la torture va revenir, je l'ai déjà annoncé plusieurs fois. Une vieille et détestable habitude française quand l'armée française perd pied...

Bref, ça va pas être du gâteau...

Ça vient, certes lentement, mais sûrement, ne vous faites aucune illusion...

Vous trouvez pas bizarre qu'en ce moment même, le gouvernent communique sur la ville ? Sur le problème de l'aide aux banlieues ? Ce n'est pas un hasard : ils  sont conscients de ce qui arrive, et essayent de calmer le jeu. Ça ne marchera pas longtemps : quand les jeunes et les racailles vont voir, qu'UNE FOIS DE PLUS, on s'est foutu de leur gueule, alors leur colère va être immense. Remarquez déjà la marche arrière considérable entre ce que préconisait Jean-Louis Borloo dans son rapport, et ce que vient finalement de déclarer Emmanuel Macron : ce dernier se fout de la gueule du monde. Ça va lui revenir tôt ou tard en pleine face.

Les policiers et les gendarmes ont raison d'être inquiets...

Une affaire majeure, à suivre donc de près...

En complément sur Marseille :

En complément sur violence :

En complément sur racaille :

En complément sur voyou :

En complément sur guerre civile :


Jeudi 3 Mai 2018 - News # 8191 

Déchets et pollution : "District 3 : la décharge monstrueuse" :

SYNOPSIS :

La capitale du Guatemala abrite une décharge géante appelée «la Mine». Une source de revenu pour les uns et la dernière demeure pour les autres, elle attire toujours les gens : certains la comparent à une bête sauvage rusée et imprévisible...

Le quartier le plus dangereux de la capitale du Guatemala est la Zone 3, aussi appelée Basurero, ce qui signifie «la décharge». Il abrite une immense fosse à ordures : les habitants le nomment «la Mine». Chaque jour, des tonnes de déchets y sont déversées, la décharge a même son propre cimetière dont les tombes semblent sur le point de s’effondrer à tout moment. Les vautours volent en cercle au-dessus des montagnes d’ordures, tandis que les éboueurs officieux y fourragent en espérant trouver quelque chose d’un peu de valeur. Ils arrivent parfois à trouver un véritable trésor : des pièces en argent ou des bijoux en or. Pour beaucoup de résidents de Basurero, la mine est la seule source de revenu.

Les eaux usées coulent depuis la ville à travers la décharge et causent des inondations deux fois par an, ce qui déclenche des glissements du terrain et les imprudents y sont souvent enterrés vivants…

Malgré tout cela, des milliers de «mineurs» sont obligés de risquer leur vie chaque jour pour subvenir aux besoins de leurs familles.

Guatemala City est célèbre pour son taux de criminalité élevé, le gang local le plus puissant est appelé Mara Salvatrucha. C’est une organisation criminelle internationale qui a des représentants partout, y compris dans la décharge géante : en plus de tous les autres malheurs, les collecteurs de déchets peuvent susciter la colère des membres de gangs.

Source : RT.

Non encore évalué complètement.

En complément sur déchet :

En complément sur pollution :

     

Mardi 1er Mai 2018 - News # 8158 

Violences en Suède : Les écoles maternelles sont maintenant si dangereuses que certains enfants doivent être enfermés. Voir [ici] ().

L'une des conséquences du développement de la méduse psychologique, de la Légion du Moi pluralisé dans l'homme : lorsqu'on meurt, tous les parasites qu'on a engendrés, nourris, et fortifiés, ne meurent pas : ils reviennent avec leur hôte lors de la vie suivante, et "rentrent" progressivement dans l'âme. Premier caprice,  première désobéissance, première crise de colère, premier mensonge, premier désir sexuel, etc. À partir de 7 ans, le véhicule énergétique de la personne est formé, et dès lors tous les Moi peuvent se manifester dans l'enfant. L'enfant est alors prisonnier de ses défauts psychologiques, d'horribles entités animales si bien décrites par les mythes grecs anciens (qui ne sont bien évidement aps des mythes mais des récits ésotériques initiatiques).

Donc de vie, en vie, la Légion se fortifie peu à peu, inexorablement, faisant dégénérer l'Humanité fatalement. Game Over.

Le but principal de la vie est de découvrir en soi la Légion du Moi pluralisé, et de la détruire,
pour sauver son âme et éveiller la conscience.
Toute vie qui ne tient pas compte de cela est une perte de temps déplorable,
et l'assurance de finir à terme à l'Abîme.
Vous êtes prévenus mes frères humains.

Nota Bene :

En complément sur Suède :

En complément sur école :

En complément sur dangereux :

En complément sur violence :

En complément sur enfant :


Dimanche 29 Avril 2018 - News # 8123 

Allemagne : la vague de viols se poursuit, semant terreur et destruction. Femmes et Enfants sacrifiés sur l'autel du politiquement correct. Voir [ici] ().

La colère monte...

À un moment, il va y avoir soit des meurtres de migrants, soit des meurtres de politiciens (ou les deux).

Non mais vous avez vu la liste ???! C'est démentiel !

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

En complément sur viol :

En complément sur Allemagne :

En complément sur dément :

 

Mardi 24 Avril 2018 - News # 8016 

Les défenseurs des animaux en colère après avoir vu toutes leurs demandes rejetées par la majorité. Voir [ici] ().

Ça ne m'étonne pas : les députés LREM sont soit des crétins, soit des suppôts intéressés du système. Les droits des animaux, ils n'en ont rien à foutre...

En complément sur animaux :

En complément sur LREM :

En complément sur député :

   

Jeudi 19 Avril 2018 - News # 7870 

 

Assemblée nationale : l'incroyable colère de la ministre Jacqueline Gourault :

Franchement, c'est ahurissant...

Regardez moi cette grosse méduse imbue d'elle-même. Et cette grosse vaniteuse est ministre auprès du ministre d'État, ministre de l'Intérieur Gérard Collomb...

Mais pour qui elle se prend ???

Cet incident est très révélateur de la mythomanie grandissante chez nos politiciens.

Madame Gourault se goure et nous goure !

En complément sur incroyable :

En complément sur colère :

En complément sur mythomanie :

En complément sur vanité :

 

Vendredi 16 Mars 2018 - News # 7094 

Cruauté, mauvais traitement, et torture d'animaux : à Lyon, des poulets brûlés vifs pour une expo d’art, l’artiste assure que les volatiles ne souffrent pas, les défenseurs des animaux en colère. Voir [ici] ().

"L’artiste assure que les volatiles ne souffrent pas" : et puis quoi encore ? Depuis quand le feu ne fait-il pas mal aux êtres vivants ?!!!

On vit une époque de dingues !

Je ne cesse de le dire depuis des années : la perversité progresse partout, et le pire est devant nous. Àa va être HORRIBLE !

Merci à OS pour cette info démentielle.

En complément sur mauvais traitement :

En complément sur torture :

En complément sur animaux :

En complément sur dément :

En complément sur dingue :


Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6423 

France : les "silencieux" désormais autorisés pour la chasse, colère des écologistes. Voir [ici] ().

Ils ont raison les écologistes : ça n'est pas normal.

Quand à la chasse, c'est une barbarie. Il n'est pas normal au XXIe siècle de faire de la tuerie d'animaux innocents une activité de loisir.

Quand on pense que les chasseurs ont choisi Saint-Hubert comme patron, ces crétins sont des manipulateurs : Saint-Hubert a précisément arrêté de chasser car Dieu lui a dit de cesser de faire du mal aux animaux innocents et d'apprendre et de vivre l'Amour, pas la tuerie. Se revendiquer donc de Saint-Hubert est inique, et traduit une totale incompréhension et cécité de l'Esprit de ces atardés mentaux de chasseurs.

En complément sur chasse :

       

Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5904 

EPSON/Apple : Obsolescence programmée: la justice ouvre une enquête. Consommateurs en colère :

En complément sur obsolescence :

       

Mardi 28 Novembre 2017 - News # 5646 

Médiamensonges : transformez votre colère en action !“, par Michel Collon dans le cadre du séminaire « Marx au 21ème siècle » (Université Paris-Sorbonne - 25 novembre 2017). Le conférencier a commencé par demander aux gens les questions qu’ils souhaitaient poser sur les médias :

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.

En complément sur Michel Collon :

En complément sur média :

     

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Samedi 3 Juin 2017 - News # 4492 

Crise : un auditeur en colère dénonce sur RMC les banques qui ont été sauvées par l'État à coup de milliards et qui ne financent plus les entreprises :

En complément sur crise :

En complément sur dénonce :

En complément sur colère :

En complément sur banque :

En complément sur banquier :


Mardi 9 Mai 2017 - News # 3975 

La colère des sociologues Monique & Michel Pinçon-Charlot est plus vive que jamais : l'argent est devenu une arme de destruction massive :

En complément sur Pinçon-Charlot :


Dimanche 30 Avril 2017 - News # 3747 

Colère et excuses en Seine-et-Marne : pourquoi on annule les résultats du 1er tour (favorables à Marine Le Pen). Voir [ici] ().

Tous les coups sont permis !

Encore de jolis démocrates...


Samedi 29 Avril 2017 - News # 3718 

Communiqué de Presse de l'UPR : "Par leur alliance scellée le 28 avril, M. Dupont-Aignan confirme son ancrage à l’extrême droite et Mme Le Pen confirme son refus du « Frexit »". Voir [ici] ().

Bien qu'étant pro-Asselineau (ça fait plusieus années que je le soutiens, que je l'aide à se faire connaître, et j'ai même voté au premier tour pour lui), je suis totalement en désaccord avec ce communiqué : le bureau national de l'UPR n'a pas compris l'importance de l'enjeu historique qui se joue, et fait le jeu du camp mondialiste et européiste de Macron, pour des raisons de basse politique électoraliste. On en est plus là bordel ! Ouvrez les yeux : la France est en suprême danger de désintégration et d'être vendue au Marché !

Je pense sincèrement qu'il aurait été plus intelligent pour l'UPR de ne pas émettre ce communiqué, et de rester silencieux sur cette affaire...

La France est en suprême danger de désintégration et d'être vendue au Marché, et vous jouez au con...

Je suis déçu !

Je vous soutien toujours, mais je suis déçu : vous n'avez pas de discernement sur ce qui se passe en ce moment !

Que cela soit clair : je suis avant tout un patriote et j'irais voter Marine Le Pen au deuxième tour sans aucune hésitation. L'heure est grave !

J'invite tous les français à se poser à question suivante :

Préférez-vous que la France :

Voilà les enjeux !

À vous de choisir...

[MAJ] : une visiteuse du site m'écrit :

Bonjour à vous,
Je viens de lire vos remarques sur François Asselineau et je vous remercie de votre franchise.
J'ai participer pour la première fois à une conférence d'Asselineau il y a 8 ans à Avignon. Nous étions alors une petite trentaine.
A l'issue de la soirée j'ai adhéré à l'UPR et j'ai passé des heures à le faire connaitre en adressant des liens à tous mes contacts depuis toutes ces années pour faire découvrir ses conférences et l'UPR.
J'ai parlé de lui dans tous mes repas de famille et mes soirées entre amis.
Toutefois, à l'occasion du premier tour de cette présidentielle, j'ai trouvé qu'il était trop critique envers les partis souverainistes. Si je comprends qu'il estime qu'ils ne vont pas assez loin concernant la sortie de l'Europe, de l'euro et de l'OTAN, à quoi sert de forcer si ça donne des voix à Macron? 
Lorsqu'il a eu ce fameux clash avec cette hyène de journaliste de je ne sais plus quel média, j'ai fini par en rire tellement j'ai trouvé Asselineau inexpérimenté. Mais bon, sa colère était sans doute saine.
Néanmoins, s'il n'avait pas passé son temps à saisir les perches des journalopes qui souhaitaient démolir les souverainistes, et en particulier MLP, l'autre journaleux ne se serait pas autant acharné sur lui. 
J'ai milité 20 ans au sein de la CGT(pauvre de moi!), ça m'a appris une chose importante, savoir cibler son adversaire même lorsqu'on est en désaccord avec ses collègues. Sinon, le retour de bâton est systématique. Même l'ennemi, s'il a encore un peu d'humanité, ne supporte pas que l'adversaire trahisse ses collègues. J'ai trouvé ça honnête. Et malgré les signaux envoyés, Asselineau n'a rien vu venir. Je me
demande aujourd'hui s'il ne manque pas de modestie. Peut-être a-il évolué dans un environnement un peu préservé des dures réalités? 
J'ai découvert il y a quelques jours sur le site Les Moutons Enragés, dans les commentaires, des adhérents de l'UPR qui appelaient à inscrire Asselineau ou le nom d'autres candidats qui ne sont pas au 2ème tour, sur un bulletin blanc le 7 mai. ça commence à faire beaucoup je trouve, pour un candidat qui se dit contre la mondialisation à marche forcée. S'il ne veut pas voter ou appeler à voter pour Marine Le Pen, il me semble qu'il pourrait être plus clair afin d'appeler à voter contre Macron. Pour ma part, je voterai MLP car l'enjeu est trop important, et d'ailleurs je trouve son programme assez à gauche, même si je ne suis pas d'accord sur tout. 
Si Macron passe, la France n'est pas fini de souffrir. 
Je me demande si à l'UPR  ils sont inconscients, irresponsables, prétentieux ou tout simplement cons? 
Je continuerais à faire connaitre les conférences d'Asselineau, mais je ne me mouillerais plus pour le soutenir dans des élections car je suis très déçue par son attitude qui ne tient pas suffisamment compte des sensibilités qui composent l'électorat français.
Je profite de ce mot pour vous renouveler mes remerciements pour votre travail. J'utilise les liens que vous poster sur votre site quotidiennement pour informer autour de moi. 
La soixantaine passée, je ne maitrise pas toutes les ressources qu'offrent internet mais je fais mon possible pour partager un maximum d'infos.
Avec le 2ème tour de la présidentielle, j'ai du boulot!
J'en ai marre des conséquences néfastes des nullités politiques sur nos vies au quotidien, et aussi que la France passe pour une merde aux yeux du monde. Si ça ne débouche pas sur un conflit mondial, ce sera un moindre mal.
J'espère qu'il y aura d'autres ralliements à Marine Le Pen.
Bien à vous.
Maya.

Ma réponse :

Bonjour Maya.
Merci de votre long et gentil message.
Je pense comme vous : Asselineau (ou le bureau national) déconne.
Il ne comprend pas que le combat est MOUVANT, parce-qu'après le premier tour les priorités ont changé : l'enjeu immédiat n'est plus la sortie de l'Euro et de l'Europe de Bruxelles (et encore moins de l'OTAN) mais
désormais d'empêcher Macron d'accéder au pouvoir (pour ensuite bien sûr faire ces sorties pas à pas).
Sortir de l'Union Européenne, de l'Euro, et de l'OTAN, je suis 100% pour bien sûr. Encore faut-il accéder au pouvoir... Et ça, il ne le comprend pas.
En plus, il faut se rendre à l'évidence : les Français n'y semblent pas encore prêts dans leur immense majorité, et l'enjeu immédiat est TOUT AUTRE. Mais il ne l'accepte pas, en se disant qu'à force, les Français
vont comprendre, et majoritairement venir à lui.
Le problème, c'est quand ? Ça pourrait durer encore plus d'un septennat cette affaire...
Pour le deuxième tour je voterais Marine Le Pen sans hésitation, en me disant que, si elle échoue, au moins j'aurais tout fait pour empêcher l'oligarchie de détruire la France.
Encore merci de votre message,
Bonne réception, Cordialement,
BlueMan. 


Samedi 29 Avril 2017 - News # 3712 

Conférence de presse d'alliance entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen (29 Avril 2017, 11h00). Voir cette [vidéo] ().

C'est plutôt positif pour la France, sauf que même si Nicolas Dupont-Aigna est sympathique, je ne trouve pas qu'il a la carrure pour être premier ministre. Peut-être que je me trompe...

Les réactions :

Vous vous rendez compte des déclarations de BHL ? C'est démentiel quand on y pense...

Manuel Valls le traître prétend nous donner des leçons de droiture...  Il ne manque pas de culot celui-la ! Voir cette [News] ().

[MAJ] : Nicolas Dupont-Aignan a décidé de porter plainte :


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3578 

Présidentielles 2017 : des dizaines de milliers d'électeurs radiés des listes électorales à l'origine de frustrations, colères, et de recours en justice. Voir [ici] ().


Jeudi 13 Avril 2017 - News # 3261 

Oh la jolie Europe bien démocratique... : l'Union européenne autorise 19 OGM et met tout le monde en colère. Voir [ici] ().

Une preuve de plus, si cela était nécessaire à certains, que cette techno-structure est vendue aux lobbies, et qu'il faut sortir au plus vite de cette prison des peuples. FREXIT !!!


Vendredi 24 Février 2017 - News # 2392 

Nicolas Dupont-Aignan ne décolère (et avec raison, c'est inique) pas d'avoir été évincé (comme d'autres, notamment François Asselineau de l'UPR) du débat télévisé organisé par TF1 en Mars prochain pour les présidentielles. Voir cette [vidéo] (). Et il appelle à boycotter TF1. Voir cette [vidéo] ().


Lundi 16 Janvier 2017 - News # 1986 

Les Palestiniens se félicitent des décisions de la conférence de Paris, Israël en colère. Voir [ici] ().


Dimanche 15 Janvier 2017 - News # 1978 

De mieux en mieux : la conférence internationale de Paris sur Israël et la Palestine provoque la colère de Netanyahou, pendant que le CRIF (toujours eux !) a organisé une manifestation dans la capitale française. Incroyable ! Voir [ici] (). On a plus même le droit d'organiser les conférences que l'on veut dans son propre pays... Lisez bien cet article de RT très révélateur : on y voit le rôle réel, le but caché inavoué, du CRIF : défendre en France Israël et le sionisme, et imposer sa volonté au gouvernement français en ce sens. Sur le rôle inique du CRIF, voir ces [vidéos] ().


Mercredi 9 Décembre 2015 - News # 1173 

Chroniques des faits divers d'apologie du terrorisme : c'est toujours pas fini... :
- Le Bourget : un voisin de la COP21 interpellé en possession d'un drapeau de l'EI.
Voir [ici] ().
- Mont-de-Marsan : trois personnes arrêtées après l'explosion de deux bombes artisanales. Voir [ici] ().
- Auch : un Bosniaque condamné pour apologie du terrorisme dans un restaurant McDonald's. Voir [ici] ().
- Provins : colère et indignation après des tags pro-Daesh au collège Jules Verne. Voir [ici] ().
- Mont-de-Marsan : « Je veux tuer des Français en leur tirant dessus, comme au Bataclan ». Voir [ici] ().
- Rambouillet : il crie Allah Akbar avant l'ouverture du bureau de vote de Rambouillet. Voir [ici] ().
- Clermont-Ferrant : Jugé le 4 janvier pour apologie d'acte de terrorisme : « Que l’Europe brûle sous les attentats de nos frères djihadistes ». Voir [ici] ().
- Agen : «Je suis djihadiste, j'ai été désigné par le Prophète, je vais faire sauter le train». Voir [ici] ().
- Villars : écroué pour apologie du terrorisme : « Je vais faire péter la tour Eiffel, j’ai la haine contre la France ». Voir [ici] ().
- Montpellier : deux interpellations pour apologie du terrorisme au Polygone. Voir [ici] ().
- Lyon : ivres, ils font l’apologie du terrorisme devant les militaires. Voir [ici] ().
Je trouve que ça commence à faire beaucoup...

 


Mercredi 11 Novembre 2015 - News # 1084 

Israël est en colère : l'Union Européenne impose désormais aux 28 membres l'étiquetage des produits importés des colonies juives. Voir [ici] () et [là] (), ainsi que cette [vidéo] (). Il était temps... On passe tout à cet état voyou, coupable pourtant de crimes de guerre. Il faut que cela cesse, et qu'Israël se plie aux décisions et au droit international. Point final.


Dimanche 3 Août 2014 - News # 921 

Boycottez facilement les produits israéliens avec votre smartphone grâce à l'application Buycott. Voir [ici] (). Et pour récupérer cette application, c'est [ici] (). Faites passer l'information. Plus nous sommes nombreux à boycotter les produits israéliens, plus cet État criminel va manquer d'argent et se casser la gueule économiquement. Enfin, pensez à aller au service clientèle de votre supermarché pour leur dire : "Je vous informe que désormais je n'achèterais plus aucun produit israélien dans votre magasin". Croyez-moi, étant donné notre nombre, les hypermarchés ne vont plus commander de produits israéliens car rappelez-vous : ils sont là pour faire de l'argent, et uniquement pour cela, et ils ne vont plus commander des tonnes de produits qu'ils savent ne pas être achetées par des consommateurs en colère. Plus vous êtes nombreux à aller au service clientèle, plus l'information du boycott va vite remonter à la direction générale des magasins et donc au service des commandes. Faites passer la consigne !


Mercredi 8 Janvier 2014 - News # 692 

Jour de colère : une grande manifestation anti-système et anti-gouvernementale pour le 26 Janvier 2014 de la place de la bastille à l'Opéra. "La politique menée depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande n’est en rien une succession de maladresse mais relève d’une logique machiavélique. Il est donc urgent d’y mettre un terme." Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .