Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

38 News

Mardi 25 Juin 2019 - News # 18384 

Les 5 actus de la semaine #21 : Austérité - Concurrence - Société - Union Européenne - Écologie - UPRTV :


Jeudi 20 Juin 2019 - News # 18277 

L'industrie française sacrifiée - Par Henri Sterdyniak :

SYNOPSIS :

L'industrie française va mal, c'est le dur constat que fait Henri Sterdyniak dans une nouvelle Chronique Éco. Il revient sur le manque de volonté de l'actuel gouvernement face à la concurrence internationale.

En complément sur industrie :

En complément sur Henri Sterdyniak :

     

Mardi 11 Juin 2019 - News # 18029 

Le Sénat publie un rapport catastrophiste sur l’état des exportations agricoles françaises. Voir [ici] ().

Merci l'Union Européenne !

Saloperie néolibérale qui livre notre pays à la concurrence déloyale.

En complément sur Sénat :

En complément sur agriculture :

     

Jeudi 6 Juin 2019 - News # 17958 

EDF : L'incroyable arnaque de la hausse du prix de l'électricité - Par Henri Sterdyniak :

SYNOPSIS :

La Commission Européenne impose la mise en concurrence d'EDF... qui doit donc augmenter les tarifs de son électricité, pour que ses concurrents puissent être compétitifs ! Dans la chronique éco, Henri Sterdyniak dévoile les dessous d'une hausse injustifiable qui va coûter 600 millions d'euros aux français.

Une fois de plus si cela était encore nécessaire à certains (je pense notamment aux européistes), voici un autre exemple de la dictature de l'Union Européenne : la Commission européenne nous impose des mesures contraires à nos intérêts : contraires aux intérêts des citoyens, et contraires aux intérêts de la France.

Enfin, rappelons que la Commission européenne est composée de gens non élus. En plus. Une dictature qui ne dit pas son nom cette Union Européenne.

Frexit !

En complément sur EDF :

En complément sur électricité :

En complément sur Henri Sterdyniak :

En complément sur arnaque :

 

Dimanche 2 Juin 2019 - News # 17864 

Chroniques de la dégénérescence : un homme s'identifiant femme (un transgenre) écrase la concurrence aux Championnats universitaires féminin. Voir [ici] ().

On marche sur la tête.

Bien évidemment, c'est de la triche puisqu'il a un corps d'homme, avec un squelette, une musculature, etc., d'homme.

La vérité, c'est que les organisateurs n'ont pas eu la fermeté et le courage de refuser cette inscription délirante. La pression iniques des LGBT est un véritable terrorisme intellectuel auquel beaucoup cèdent. Alors même que la grande majorité des citoyens sont contre cette perversité et cette tyrannie des minorités.

La démocratie directe vite !

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur transgenre :

En complément sur transsexuel :

En complément sur LGBT :

 

Vendredi 31 Mai 2019 - News # 17806 

«Concurrence déloyale» : Roscosmos fustige l'interdiction du Pentagone d'utiliser les lanceurs russes. Voir [ici] ().

Les américains sont décidément, encore et toujours, des sales cons : antidémocratiques et pas libéraux économiquement puisqu'ils ne sont plus pour "la concurrence libre et non faussée" dès que cela ne les arrange plus. Hypocrites en plus, donc.

En complément sur concurrence :

En complément sur Pentagone :

     

Samedi 25 Mai 2019 - News # 17660 

Agriculture et loi du marché du capitalisme : Dans le Morbihan, un agriculteur contraint de vendre son veau pour 4,22 € pousse un coup de gueule. Voir [ici] ().

C'est révoltant putain, aussi bien pour l'agriculteur qui est humilié par un prix indécent, que le vivant qui réfié, et à un prix ridicule en plus. 

L'Humanité à perdu presque toutes ses valeurs, et va à terme le payer très cher.

Mais ce genre de choses est possible parce-que nos traîtres de politiciens ne font rien et permettent que de la viande étrangère soit importée. C'est une concurrence déloyale puisque les éleveurs étrangers n'ont pas les mêmes coûts ni les mêmes obligations sanitaires et réglementaires.

En complément sur agriculture :

En complément sur capitalisme :

     

Mercredi 8 Mai 2019 - News # 17192 

Hauts-de-France : La SNCF va devoir livrer tous ses secrets pour l’ouverture à la concurrence. Voir [ici] ().

La destruction des services publics...

En complément sur SNCF :

En complément sur concurrence :

     

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15524 

Soissons : Sylvie Heyvaerts quitte la France insoumise pour l’UPR. Voir [ici] ().

Chers Amis Insoumis,

J’ai décidé de quitter la France Insoumise.
Non parce que je serai en désaccord avec le programme l’Avenir en Commun, mais parce que je ne parviens plus à trouver dans le discours de FI la cohérence qui me permettrait de m’engager dans la bataille des Européennes.
« L’Europe on la change où on la quitte », résumait de façon simple le positionnement de FI sur l’Europe. La menace de départ de la France devant permettre d’instaurer un rapport de force pour renégocier un certain nombre de points fondamentaux dans les traités européens. Au fur et à mesure, la perspective d’une sortie unilatérale de l’ UE s’est évaporée et le plan B est devenu bien flou. 
Je voudrai reprendre ici plus précisément la stratégie développée par FI, pour expliquer en quoi elle ne me convainc plus. 
La FI nous explique que « La désobéissance » est légale. Elle consiste à prendre une option de retrait. C’est-à-dire qu’un pays peut se désolidariser d’un aspect des traités européens. 
Donc si nous voulons mettre en œuvre notre programme, il va falloir prendre une option de retrait sur un nombre important de points. 
- Sur L’article 168 et 169 du TFUE qui donne la priorité au profit sur la santé
- Sur les articles 32 et 33 qui organisent la libre circulation des capitaux, des marchandises et des services.
- Sur l’article 106 qui prévoit l’ouverture à la concurrence de tous les services publics
- Sur l’article 21 qui impose la diminution de la protection sociale et le démantèlement du droit du travail.
- Sur les articles 38 et 39 qui placent les agriculteurs dans une concurrence sans merci avec des pays à très bas couts de salaire, et les entraine dans une course éperdue à la productivité.

Autant dire que c’est une remise en question totale de la logique qui gouverne l’Union Européenne depuis le début, et dont une grande partie a déjà été transposé dans les droits nationaux.

Une telle remise en cause constitue en fait une refondation totale de l’UE sur des bases humanistes et eco-sociales.
Alors pouvons-nous réécrire entièrement la constitution de l’UE en y impulsant un changement de paradigme aussi total ? La modification des traités doit être voté à l’unanimité ce qui rend toute modification quasi impossible. On pourrait alors réécrire un autre traité qui écraserait tous les autres. Examinons des lors quel nouveau compromis pourrait naître de l’alliance de 28 pays aux intérêts contradictoires.
Harmonisation fiscale ? Le Luxembourg et les pays bas seront contre.
Harmonisation sociale ? Comment s’y prend -on pour les harmoniser les législations sociales de 28 pays lorsque concernant le « SMIG » les écarts vont de 200€ mensuel à 2000€ ? et que c’est précisément cet avantage social qui assure la compétitivité de ces pays de l’Est et conditionne à l’heure actuelle leur équilibre économique ?
Par quel miracle arriverions nous à un accord qui serait autre chose qu’un accord tronqué sur un moins disant social, environnemental, fiscal ?

N’est il pas temps de se rendre compte que cette alliance à 28 a précisément pour objectif d’aboutir à cette impuissance qui sert les intérêts de l’oligarchie ?

De plus à l’heure où la population demande le RIC, il me parait tout à fait déraisonnable de recréer une structure plurinationale (même plus réduite) , impliquant des délégations importantes de souveraineté. Nous avons un besoin urgent de démocratie et l’échelon national avec son organisation en départements et en communes héritée de la révolution française garantit la proximité nécessaire à l’exercice d’un réel pouvoir citoyen. 
Donc j’en arrive à la conclusion qu’il ne saurait y avoir de démocratie en Europe, ni en refondant les traités, ni en restant bloqué avec 28 pays aux intérêts divergents dans une structure englobante.

Si l’on veut bien concevoir les objectifs d’un autre point de vue une stratégie bien plus directe et bien moins aléatoire se dessine.

Notre projet est de faire bifurquer tout notre système de production vers un fonctionnement basé sur la règle verte et la solidarité. Ajoutons à cela que nous devons le faire vite, car la dégradation sociale et environnementale a atteint des sommets.

C’est pourquoi nous devons sortir de l’Union Européenne. Dès le lendemain du Frexit nous pourrons.

1. Défendre sérieusement l’environnement en sortant du dogme de la mondialisation et du libre-échange, qui amènent à faire fabriquer à 15000 km de chez soi des produits qui pourraient être produits localement. 
2. Empêcher les délocalisations des industries et les privatisations de notre patrimoine national.
3. Engager une transition énergétique d’envergure créatrice de millions d’emplois
4. Reconstruire des services publics dignes de ce nom, et empêcher la privatisation de ces secteurs .
5. Renationaliser les entreprises stratégiques : SNCF, Autoroutes, Orange, TF1, Gestion de l’eau, EDF GDF, Poste, etc…
6. Préserver la pêche artisanale et l’agriculture familiale. Soutenir la conversion vers le Bio, autoriser les semences libres, trouver des alternatives au glyphosate.
7. Augmenter le SMIG et les minimas retraite tout en allégeant les charges des petites entreprises.
8. Préserver l’unité nationale en stoppant les réformes des euro-régions menées dans le dos des français, sans leur consentement, qui passe par le regroupement forcé de communes et l’assèchement des finances des dites communes et des départements.
9. Redonner puissance à notre démocratie en instaurant le RIC. 
10. Ouvrir la France sur le reste du monde notamment sur la francophonie, sortir de l’OTAN et cesser de soutenir les guerres criminelles des USA , œuvrer pour la paix.

Et pendant les deux années qui s’écoulent entre la décision de quitter l’Europe et la sortie effective ( avec ou sans accord) rien ne nous empêchera de prendre des options de retraits unilatéral. 
Cette question n’est pas une dissertation théorique. Elle revêt une urgence absolue. Tous les jours des pans entiers de notre richesse nationale est cédée à des intérêts privés, les structures juridiques qui ont organisées la solidarité sont méthodiquement fracassées, l’indivisibilité même de la nation est remise en cause par des traités signés derrière le dos des français. C’est trop ! Nous devons avoir une réaction à la hauteur du danger !
Si la France reprend de manière claire sa souveraineté en sortant de l’UE, elle offrira un point d’appui ferme pour les peuples qui souhaitent mener une politique qui mette fin au pillage des richesses, au saccage de l’environnement, et au mépris de l’être humain. 
Nous pourrons alors monter conjointement de beaux projets, sans pour autant qu’il soit nécessaire de recréer une entité supra-étatique. 
Nous pourrions par exemple élaborer un plan de dépollution de la Mer Méditerranée avec les pays riverains. Nous pourrions renforcer les dispositifs conjoints de lutte contre les incendies, nous pourrions nous entendre sur une politique de sauvetage des migrants et d’accueil. Etc…

À cela s’ajoute un bénéfice financier non négligeable : Sortir de l’UE c’est récupérer immédiatement au minimum 34 milliards d’euros par an
9 milliards qui résulte de la différence entre ce que nous donnons à L’UE et ce qui nous est reversé. (La France verse 23 milliards et en récupère 14)
5 milliards d’euros liées à des dépenses hors budgets (Cofinancement et sanctions financières)
20 milliards récupérables rapidement sur la fraude et l’évasion fiscale en rétablissant le contrôle sur les mouvements de capitaux.
Sans compter les économies colossales découlant de l’allégement des réglementations issues de l’UE dont les coûts de gestion pesant sur les administrations, les entreprises publiques et privées, les artisans etc, qui sont estimées à 35 milliards annuels.

Le Frexit en ce qu’il est une réponse ferme et déterminé aux exactions de la caste des oligarques est nécessairement une mesure « de gauche ». Ce sujet ne doit plus être tabou. 
Un grand parti populiste comme l’est la France Insoumise, pourrait d’autant plus facilement assumer cette approche que la construction de l’Europe est frappée d’illégitimité depuis 2005 puisque le peuple français l’a refusé. 
Il est urgent que cette blessure démocratique soit soignée et qu’une nouvelle occasion de se prononcer soit donné au peuple. On ne peut pas demander aux citoyens d’aller voter, et ensuite bafouer leur vote. 
Comme le dit Frederic Lordon « La gauche ne peut plus couler un désir internationaliste dans les pires propositions du néoliberalisme ».

Eu égard à ses réflexions j’ai décidé de soutenir la campagne de Francois Asselineau, qui est aujourd’hui le seul a porter la revendication du Frexit dans l’espace public.
A ceux qui crient au loup parce que Francois Asselineau a été proche de Charles Pasqua et membre du RPF, je renvoie sur les explications très détaillées qu’il a lui-même données, et qui me semblent suffisamment convaincantes. M. Asselineau est depuis le début un fervent gaulliste et adversaire de la construction européenne néolibérale et il a pensé trouver dans le RPF un vrai parti souverainiste, avant de s’apercevoir qu’il s’était trompé.
Je n’ai personnellement jamais vu ou entendu chez lui aucun propos raciste, antisémite, identitaire, etc.. qui permettrait de l’identifier à l’extrême droite. Au contraire j’y trouve une culture universaliste, laïque, et républicaine absolument évidente. Je regrette que des débats sur le fond n’est jamais eu lieu entre les responsables de FI et l’UPR. Mais c’est vrai qu’ Asselineau avec ses 0,98% des voix est quantité négligeable ! Au moins ne pourrais-je pas être taxée d’opportunisme !!
Je reste bien évidemment solidaire de tous les autres combats de la France Insoumise.

Bravo Madame !

Et bienvenue dans le parti qui réunit les Français de tous les horizons !

En complément sur UPR :

En complément sur Sylvie Heyvaerts :

     

Mardi 12 Février 2019 - News # 14967 

Arnaque aux TukTuk à Paris :

SYNOPSIS :

Installé un peu partout dans la capitale, ces véhicules non homologués transporte des touristes à leurs risques et périls car ces engins ne sont pas assurés...

Mais pourquoi la police ne saisit pas ces véhicules alors même que ces chauffeurs sont en violation multiple des lois ?

Ahurissant !

Que fait la ville de Paris ?

Saloperie d'Anne Hidalgo réveilles toi !

On vit vraiment une époque de merde où on laisse faire ce qu'ils veulent tous les pervers et les criminels.

Sans compter le concurrence déloyale faite aux taxis...

En complément sur arnaque :

       

Dimanche 3 Février 2019 - News # 14719 

Les voyous de la grande distribution et les mendiants et les SDF qui fouillent leur poubelles : le cas de Georges Plassat, président du Groupe Carrefour de 2012 au 18 juillet 2017:

Encore un bel enfoiré.

Ils ne sont là que pour le pognon, la preuve : selon Wikipédia :

La rémunération de Georges Plassat à la tête du Groupe Carrefour se compose de :

Sa rémunération globale s’élève à près de 10 millions d'euros en 2016. L'écart entre sa dernière rémunération (2017) et ses conditions de retraite d'une part et la situation dégradée dans laquelle il laisse le groupe a l'issue de son mandat d'autre part donne lieu a une polémique a l'occasion de l'Assemblée Générale de Juin 2018. La polémique est unanimement relayée et appuyée par la presse économique, la presse internationale, le Haut Comite de Gouvernement d'Entreprise, le Ministre Français de l'Économie et des Finances et une partie des organisations syndicales. Malgré un vote en Assemblée Générale approuvant a hauteur de 68% sa rémunération 2017 et ses conditions de départ, Georges Plassat renonce au paiement d'un montant compensatoire d'une clause de non-concurrence a hauteur de 3,9 millions d'Euros.

En complément sur grande distribution :

En complément sur Carrefour :

En complément sur Georges Plassat :

En complément sur SDF :

En complément sur mendiant :


Mardi 18 Décembre 2018 - News # 13626 

Lutte contre les voyous de la grande distribution : "Stop a la précarité des commerçants-artisans !" - Par la gilet jaune Martine Donnette de l'association "En toute franchise" :

SYNOPSIS :

Combien de Commerçants-artisans sont au dessous du seuil du SMIC alors que le Ministre du Budget ne recherche pas la concurrence déloyale des surfaces illicites des grandes surfaces !

C'est plus de 418 milliards d'euros d'infractions non perçus par l'Etat qui pourraient faire baisser les charges des petites entreprises, recréer des emplois qualifiés et diversifiés dans les centres-villes.

 

Pour en savoir plus sur l'association "En toute franchise" :

En complément sur Martine Donnette :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur grande distribution :

 

 

Vendredi 14 Décembre 2018 - News # 13528 

La Confédération paysanne appelle à rejoindre les Gilets jaunes :

Laurent Pinatel porte-parole, de la Confédération paysanne.

Dans une lettre ouverte, que nous publions ci-dessous, la Confédération paysanne appelle à la "convergence" des agriculteurs et des Gilets jaunes.

"Lettre ouverte à nos concitoyen-ne-s, avec ou sans gilet jaune"

Nous paysannes et paysans de la Confédération paysanne défendons, dans le respect profond de la diversité de nos territoires et productions, l’urgence d’une justice sociale et environnementale au travers du projet d’agriculture paysanne. Et ce, au-delà des réflexes corporatistes. Certaines des revendications portées par le mouvement social des gilets jaunes trouvent un écho particulier pour les ruraux et les citoyens que nous sommes.

Nous partageons pleinement les revendications sur le pouvoir d’achat et une juste répartition des richesses qui s’expriment partout dans le pays. Au quotidien, nous subissons l’inégal partage de la valeur produite dans les filières, confisquée par l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution. Le revenu des paysans reste donc dramatiquement bas et les écarts se creusent encore. La Confédération paysanne combat depuis toujours la mise en concurrence effrénée portée par les différents accords de libre-échange qui ruinent les solidarités collectives, entravent la transformation de notre modèle agricole et environnemental et empêchent le déploiement d’une alimentation de qualité accessible à toutes et tous.

"Précarisation des petites communes rurales"
L’accès à une alimentation de qualité n’est pas le seul sujet de convergence avec les préoccupations exprimées dans la rue depuis trois semaines. Les paysannes et paysans que nous sommes, vivons aussi, au quotidien, la désertification rurale et le désengagement orchestré des services publics : maternités, écoles, transports en commun, hôpitaux, agences postales... Désengagements qui rendent dépendant du « tout voiture ». La précarisation des petites communes rurales où nous vivons va à rebours des nécessités environnementales que le gouvernement prétend porter en signant des accords internationaux, qu’il s’empresse ensuite de mettre sous le tapis. La COP 24 en est le triste reflet ! Ce double discours, les paysannes et paysans qui s’engagent ou souhaitent s’engager dans la transition de leur système de production en sont aussi victimes.

"Urgence sociale et climatique"
Aujourd’hui, le mépris du gouvernement génère de la violence et le rejet des acteurs de la démocratie représentative. Cela nous inquiète. Nous avons toujours défendu des politiques publiques fortes, pour accompagner la transition agricole et environnementale qu’exige l’urgence sociale et climatique. Jamais nous n’avons cru aux mesures coercitives qui stigmatisent, sans aucune assise structurante.

Depuis sa création, la Confédération paysanne s’inscrit résolument dans la société. Pour nous, il ne peut donc y avoir de solutions dans le repli sur soi mais dans la solidarité. Des Confédérations paysannes départementales ont rejoint ou vont rejoindre "e mouvement des gilets jaunes. Ces points de convergence ne demandent qu’à grandir, au gré des rencontres et des débats sur nos territoires.

Le Secrétariat national de la Confédération paysanne.

Source : Ouest France ().

Une excellente chose, qui va renforcer le mouvement des gilets jaunes et accentuer encore la pression sur ce gouvernement illégitime, de menteurs, et d'ennemis du peuple.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur agriculteurs :

     

Samedi 10 Novembre 2018 - News # 12540 

"Routiers : la peur au ventre" :

SYNOPSIS :

Entre les migrants de Calais et la concurrence (déloyale) des pays de l'est, la vie des routiers s'est considérablement durcie ces 15 dernières années.

Un documentaire emblématique de notre monde contemporain : la destruction des emplois et des hommes par :

Tant que la France restera prisonnière de l'Union Européenne, et qu'elle ne sera donc pas redevenue souveraine, aucun des problèmes présentés dans ce documentaire ne pourront être réglés. Un Frexit s'impose de toute urgence !

À voir !


Jeudi 1er Novembre 2018 - News # 12344 

45 ANS d'échecs : Suppression des CDAC et CNAC sur l'Ensemble du territoire - Par Martine Donnette de l'association "En toute franchise" :

Bonjour à tous,


Cela fait 24 ans, que nous luttons contre :

A/ des projets qui ne respectent pas :
1.       les droits fondamentaux des commerçants artisans,
2.       les règles des PLU – Plan Local d’Urbanisme, des SCOT  Schéma de Cohérence Territoriale, des PPRI Plan de Prévention des Risques Inondation,

B/ la concurrence déloyale (surfaces illicites) les abus de position dominante. 
C/ la destruction des centres-villes avec la disparaître des milliers de commerçants….

Les Gouvernements successifs, en refusant de transposer dans le droit français la Directive Européenne Services avec les raisons impérieuses d’intérêt général, ont permis, au fur et à mesure, aux législateurs de modifier les lois pour ne pas lutter contre cette concurrence déloyale et ces abus de position dominante, en laissant mourir les centres villes et les commerçants-artisans.

Comme nous, vous l’avez constaté, depuis 2008 avec Loi LME  de SARKOZY-ATALI, si nous réussissons à retarder les projets en obtenant des annulations de décisions, les élus modifient les documents d’urbanisme, les C.N.A.C. et les Cours Administratives d’Appel finissent en 2ème ou 3ème passage par ne plus prendre en compte nos arguments et régularisent les infractions en toute impunité en refusant de vérifier l’origine des autorisations en cas d’extension.

Perte de temps pour tout le monde, coût important des frais de procédures, épuisement des requérants moral et financier.

Nous sommes aujourd’hui sur un point de non-retour, cela devient catastrophique puisque même les associations de l’environnement sont rejetées.

Après 10 ans de loi LME de 2008, 10 ans de procédures, plus aucune solution ne peut nous sortir de ce cercle infernal, la situation est totalement bloquée, les commissions de CDAC-CNAC ont été transformées en véritables huis-clos (élus-grandes enseignes).

Le seul moyen restant pour échapper à cette situation est de demander de supprimer toutes les C.D.A.C. et C.N.A.C. avec pour objectif de revenir sur de l’urbanisme général.

La loi ELAN ayant déjà supprimer les autorisations dans les centres-villes, il faut demander la suppression des C.D.A.C.-C.N.A.C. sur tout le territoire national avec l’obligation, pour les porteurs de projet, dans le cadre de l’unique autorisation du permis de construire, de réaliser une étude d’impact soumise à enquête publique sur toute la zone de chalandise pour le respect de :

1.       l’environnement, (terre, air, eau)

2.       l’environnement urbain (animation des centres-villes) - circulation

3.       le respect des emplois existants dans la concurrence

Vous trouverez ci-dessous nos interventions auprès des Députés, Sénateurs et Président de la République.

Restant à votre disposition pour tout complément d’information que vous pouvez également récupérer sur notre site,

Bien cordialement

Martine DONNETTE
Fédération E.T.F.

 

SUPPRESSION DES C.D.A.C. et C.N.A.C.
SUITE A LA NON-TRANSPOSITION COMPLETE DE LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SERVICES

Monsieur le Député,

45 ans d’autorisations de grandes surfaces par les C.D.A.C. et C.N.A.C. ont porté de graves préjudices sur l’environnement, l’environnement  urbain et l’animation commerciale-artisanale des centres-villes.

Il est urgent d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour respecter les raisons impérieuses d’intérêts générales définies dans la Directive Européenne Services 2006-123 du 12 décembre 2006.

1.       Supprimer  toutes ces commissions qui n’ont pas permis, depuis 45 ans, de préserver l’animation commerciale et artisanale des centres-villes, respecter l’environnement, l’environnement  urbain, poursuivre la concurrence déloyale et les abus de position dominante des grandes surfaces, supprimer l’élimination des autres.
2.       Faire un moratoire pour connaître la situation des équipements commerciaux,  les véritables besoin des consommateurs, recréer des emplois durables et qualifiés, pour établir un véritable programme prioritaire de revitalisation commerciale des centres-villes dans les Schémas de Cohérence territorial soumis à concertations publiques, enquêtes auprès des citoyens, respect des droits de recours.
3.       Mettre en place des contrôles rigoureux et efficaces pour lutter contre la discrimination faite envers le commerce de proximité diversifié.

Vous trouverez ci-joint :

1.       Notre dernière demande auprès du Président MACRON du 30 octobre 2018 : suppression des Commissions « Départementale et Nationale » d’Aménagement Commercial.
2.       Notre demande du 23 août 2017 auprès du Président MACRON  de transposition de la Directive Européenne Services
3.       Réponse du 9 octobre 2017 du cabinet du Président : TRANSMISSION de notre demande à Monsieur Bruno LEMAIRE
4.       Régularisation des surfaces illicites de Carrefour Châteauneuf les Martigues sans sanctions par la Commission Nationale
5.       Notre pétition sur les 418 milliards d’euros d’infractions non perçus par l’État

Dans l’attente de votre réponse nous informant des suites que vous réserverez à notre demande,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Député, en l’expression de notre considération distinguée.

(merci de m’accuser réception de ce mail)

Soutenir nos actions, cliquez ici

Martine DONNETTE
Fédération EN TOUTE FRANCHISE
1 rue François Boucher
13700 Marignane
04 42 09 68 40  06 09 78 09 53
www.en-toutefranchise.com

LIBERTE EGALITE FRATERNITE

Ça devient grave, et urgent...

Les voyous de la grande distribution sont en train de gagner définitivement la bataille, et cette iniquité est rendue possible par la complicité de nos traîtres de politiciens et certains fonctionnaires véreux.

Pour en savoir plus sur l'association "En toute franchise" :

En complément sur grande distribution :

En complément sur Martine Donnette :

En complément sur Association En Toute Franchise :

   

Mercredi 26 Septembre 2018 - News # 11449 

Santé et médecine naturelle : menace sur les huiles essentielles, ces molécules naturelles pourraient être interdites à la vente libre. Voir [ici] ().

Il est évident que l'industrie pharmaceutique fait tout, va tout faire, pour faire interdire par des prétextes fallacieux, toutes les bonnes substances naturelles médicinales qui leur font grandement concurrence puisqu'elle sont efficaces et bien moins chères que leurs saloperie chimiques.

En complément sur santé :

En complément sur médecine naturelle :

En complément sur huile essentielle :

En complément sur menace :

 

Mardi 21 Août 2018 - News # 10634 

Pierre Moscovici et les privatisations : On peut très bien avoir des services publics qui sont gérés par des entreprises privées !” :

Pierre Moscovici, un perle de politicien, un exemple emblématique de social-traître.

Ahurissant !

C'est pas l'Union Européenne qui conduit aux privatisations.

Ben voyons... Menteur !

Et les GOPÉ bougre de traître ? Les Grandes Orientations de Politique Économiques réclament l'ouverture des services publics à la concurrence, donc leur disparition à terme au profit d'entreprises privées.

Ce type est une buse, un super-traître au peuple, un faux socialiste.

À ostraciser d'urgence de la vie politique !

En complément sur Pierre Moscovici :

En complément sur service public :

En complément sur privatisation :

En complément sur GOPÉ :

 

Vendredi 10 Août 2018 - News # 10416 

"Histoire de la monnaie des origines au Bitcoin" par Simone Wapler :

SOMMAIRES DES ÉPISODES :

ÉPISODE 1
- De la nuit des temps à 1 750 avant JC
- Au commencement était le troc et le crédit (la dette)
- 3 000 ans avant Jésus Christ, Sumer
- 1 750 avant Jésus Christ, Babylone

ÉPISODE 2
- 1440 avant JC, le jubilé naît chez les hébreux
- De 1 750 avant JC à 560 avant JC
- La monnaie d’Etat et les premières escroqueries
- 560 avant Jésus Christ, Lydie : première monnaie d’État
- 560 avant JC : le jubilé naît chez les Hébreux

ÉPISODE 3
- De 560 à 200 avant JC
- Platon et Aristote : deux vues sur la monnaie
- Monnaie, crédit, fiscalité : un triangle indissociable
- La monnaie selon Platon repose sur un mythe
- La monnaie selon Aristote doit être une marchandise
- Les monnaies marchandises en concurrence
- Monnaie-crédit ou monnaie-marchandise : une différence essentielle

ÉPISODE 4
- De 200 avant JC à 337
- L’avilissement de la monnaie métallique
- L’inflation due à la cupidité ?
- L’inflation est due à la perte de confiance dans l’Etat et sa monnaie

ÉPISODE 5
- 1ère monnaie de papier
-Faillite d'une banque centrale.

Source : La Chronique Agora ().

Une série intéressante et didactique.

À voir.

En complément sur Simone Wapler :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

En complément sur histoire :

 

Mardi 17 Juillet 2018 - News # 9828 

Extrême pauvreté : Les marchés de la misère : "Marché aux puces : l'envers du décor"

SYNOPSIS :

La crise économique dynamise tout un petit commerce qui attire aujourd'hui bien des convoitises : celui des brocantes et des marchés aux puces.

Avec ses 3500 stands, celui de Paris est le plus grand de France, un étonnant royaume du bric à brac, des vêtements branchés aux meubles anciens en passant par des bazars en tout genre qui ne connaissent qu'une seule loi : celle de la négociation. Avec le pouvoir d'achat en berne, il attire des milliers de consommateurs alléchés par les petits prix mais aussi des revendeurs d'occasion qui tentent de gagner un peu d'argent au noir en bradant tout ce dont ils n'ont plus besoin.

Mais l'ambiance est parfois électrique entre les trafiquants de contrefaçons et les vendeurs officiels, entre les « biffins », ces chiffonniers qui vivent de la récupération et la police qui veut « nettoyer » le quartier, entre les antiquaires et un mystérieux lord anglais qui a racheté pour 50 millions d'euros une bonne partie de leurs boutiques. Nombreux sont ceux qui veulent faire main basse sur les marchés aux puces en plein développement.

Alors qui sont les gagnants et les perdants de cette bataille sans merci ?

Auteur : Stéphane Rodriguez - Sophie Romillat.

Un documentaire poignant : d'un côté des vendeurs à la sauvette qui emmerdent tout le monde en vendant des produits contrefaits, et qui font de la concurrence déloyale aux commerçants qui eux payent leurs charges, et de l'autre de pauvres bougres qui n'ont que les poubelles pour vivre en vendant des saloperies, et qui sont chassés par la police. Quelle tristesse, et quel désespoir...

Et malgré ce destin terrible, quelques uns luttent avec dignité : notamment le Monsieur qui fouille les poubelles du XVIème, si chaleureux et créatif (une perle ce type) et la retraitée qui ne veut pas sombrer dans le désespoir qui la mènera au suicide. 

Un documentaire sur la pauvreté et la misère, sur la débrouillardise, et sur des gens qui luttent chaque jour avec dignité pour survivre.

Quel monde cruel ! 

Capitalistes, libéraux, et néolibéraux, vous êtes des ennemis du genre humain ! Vous prenez infiniment plus que ce dont vous avez besoin, et ce surplus inutile manque cruellement à des milliards d'hommes et de femmes. Vous êtes des criminels en col blanc.

À voir absolument !

En complément sur misère :

En complément sur pauvreté :

     

Dimanche 13 Mai 2018 - News # 8391 

Dictature numérique inattendue : les restaurateurs inquiets des avis sur internet :

C'est inquiétant pour plusieurs raisons :

En complément sur Internet :

En complément sur rerstauration :

En complément sur manipulation :

En complément sur dictature :

En complément sur inattendu :


Dimanche 29 Avril 2018 - News # 8105 

Automobile : le nouveau contrôle technique, une mesure totalitaire contre la voiture :

SYNOPSIS :

Reportage d’Armel Joubert des Ouches.

Cela va concerner 38 millions d’automobilistes ! Le 20 mai prochain, les Français vont devoir subir un nouveau contrôle technique. Bien plus rigoureux que le précédent, le « cru » 2018  va imposer des règles particulièrement contraignantes pour les centres de contrôle : la vérification obligatoire de 132 éléments de votre véhicule. Mais ce n’est pas tout ! En plus des points de contrôle, sur 606 anomalies potentielles, près de 500  pourront déboucher sur une contre-visite.

« C’est vraiment n’importe quoi ! »

Pour des raisons faciles à comprendre, beaucoup de garagistes n’ont pas voulu s’exprimer devant la caméra mais en « off », ils n’hésitent pas à se lâcher : « Ces nouvelles règles qu’on impose ? C’est vraiment n’importe quoi », explique un garagiste de la région Ile de France. Ailleurs, la tonalité est pratiquement la même. Pour Florian, agent commercial près de Rennes « Ce n’est pas justifié. En toute honnêteté, je pense que le contrôle d’aujourd’hui est assez complet, tous les éléments de sécurité y sont. Pour en avoir parlé avec certains contrôleurs techniques, ils ne voient pas non plus l’intérêt ».

Voyants airbag, ABS, commandes rétroviseurs…  même le lave-glace !

Fabien, qu’Armel Joubert des Ouches a rencontré à Cesson-Sévigné près de Rennes, et qui dirige un centre de contrôle technique est aussi de cet avis. « Il y a beaucoup de points ‟mineursˮ qui passent en ‟majeursˮ et de ‟majeursˮ qui passent en ‟critiquesˮ. Tout ce qui est voyants airbag, ABS, commandes rétroviseurs qui ne fonctionnent pas, même le lave-glace sera sujet à une contre-visite. Avant, on savait qu’il y avait un défaut, mais maintenant, ça ne pourra plus rouler… ». Il vous sera en effet interdit d’utiliser votre voiture si un défaut « critique » est identifié. Pour faire transporter votre véhicule vers un garage, vous serez alors obligé de faire appel à une dépanneuse. Vous aurez ensuite deux mois pour faire réparer. Si vous utilisez votre voiture non réparée, il pourrait vous en coûter 135 euro d’amende ! 

Un projet mondialiste pour faire baisser la croissance !

Les vendeurs de véhicules feront partis des nombreuses victimes de cette nouvelle contrainte. Pour Sixte Renoul, agent commercial près de Rennes en Bretagne, « Cela va poser de très gros problèmes. Il y aura un tel flux de véhicules qu’on ne pourra pas faire jouer la concurrence pour les réparations. Cela signifie qu’on devra se rendre au plus près et donc au plus cher. Pour nous professionnels qui passons une vingtaine de véhicules par mois au contrôle technique, on va avoir de gros frais ! Si nous passons beaucoup de temps à gérer les problèmes techniques, nous ne pourrons pas vendre plus de voitures, c’est évident ! ». Ce nouveau contrôle technique est particulièrement discriminatoire pour les conducteurs bénéficiant de petits moyens financiers. Pour Philippe Gaumont, garagiste près de Redon en Bretagne, « Il est évident que certaines voitures ne pourront pas être réparées. Des clients vont se retrouver sans moyen de locomotion car ils n’auront pas les moyens de faire réparer ce qui leur est demandé ». 

Sous prétexte de sécurité, il s’agit en fait, pour les mondialistes, de diminuer l’utilisation de la voiture pour de faire baisser la croissance tout en privant chaque jour les citoyens d’un peu plus de liberté…

Source : Reinformation.tv

Non encore évalué.

En complément sur automobile :

En complément sur voiture :

En complément sur totalitarisme :

   

Mardi 27 Mars 2018 - News # 7269 

La police britannique menace une femme chasseuse de pédophiles. Voir [ici] ().

Soit la police britannique a peur de la concurrence (et cette femme semble être douée pour traquer les pédophiles), soit ce corps comporte dans sa hiérarchie des pédophiles.

En complément sur pédophilie :

       

Jeudi 22 Mars 2018 - News # 7206 

"Ne nous trompons pas de combat, la mise en concurrence et la destruction de la SNCF sont la conséquence directe de notre appartenance à l’Union européenne". Voir [ici] ().

Complément : François Asselineau - "SNCF : Macron est-il soumis a Bruxelles ?" :

En complément sur UPR :

En complément sur Union européenne :

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Macron :

 

Samedi 17 Mars 2018 - News # 7110 

Bon j'ai récupéré ma machine, mais j'ai perdu mon raid de type 1... 

Ça fait peur... Même avec des disques durs professionnels montés en miroir, on est pas assuré de garder ses données et ses applications car le raid peut devenir défaillant et être non récupérable... (on ne peut plus reconstruire le raid même en changeant l'un des disques par un disque neuf)

Voilà un "beau résultat" de l'informatique de marchés et de la libre-concurrence : même les systèmes prévus pour être les plus sûrs pour conserver des données en informatique sont devenus caduques.

Et nous nous engageons vers une société du tout numérique, où tout est dématérialisé... Des catastrophes immenses nous attendent...

Quand j'ai découvert l'informatique, c'était encore une science pure, mathématique, exacte, sûre. Même la mémoire était contrôlée en temps réel par un bit supplémentaire de parité. Quelques décennies plus tard, l'informatique est devenue un cloaque hyper-complexe, constitué d'innombrables couches, de services, le tout d'une effrayante fragilité, et piraté de toute part par la publicité, les trackers, les cupides, et bien sûr les services secrets. Et le monde est en train de tout bâtir sur ce sable pervers et vicié... C'est de la folie...

Pour le moment, je continue tant que mon disque dur unique tient. Je jour où il tombe en rade, game over.

Cette histoire m'a démoralisé, même si j'ai retrouvé une demi-machine. C'est le troisième disque dur que je perd en 10 ans. Plus les milliers de vidéos hébergées sur Dailymotion, YouTube, Et UBest1. Ça commence à faire beaucoup...

Et ouais, le site a 10 ans. Je l'ai commencé le 4 Janvier 2008. C'est un immense travail. Et j'ai oublié d'en fêter l'anniversaire en Janvier dernier...

J'espère que vous en avez bien profité, car il ne durera pas éternellement. À la fois pour les raisons techniques que je viens d'évoquer, et aussi parce-que je vieillis, que je suis fatigué, et que cela me coûte de plus en plus de mettre à jour le site.

Pour le moment je continue, modestement.

Je ne met pratiquement plus de vidéos en ligne sur la page des Vidéos Remarquables : ça me coûte trop. Aussi, je ne fait l'effort que pour des vidéos ou des musiques qui en valent le coup (de mon modeste point de vue).

Alors je vous met des infos et des vidéos ici, sur la page des News, grâce à un outil WYSIWYG () très pratique que j'ai développé à partir de CKEditor (), et qui me permet de saisir du texte, d'appliquer des styles, des effets divers, d'insérer des images, et des vidéos, facilement, comme avec un traitement de texte :

Voilà, c'était BlueMan, en direct du Site de BlueMan, pour un petit compte rendu sur mon moral au plus bas, et l'état technique déplorable de mon informatique, et du monde.

[MAJ du 19 Mars 2018] : L'un de mes chers visiteurs, HEMERIC, m'a laissé le message suivant sur le Tchat () du site :

Bonjour,

J’ai été très touché par votre témoignage « news#7110 ».

Je suis votre site depuis 2012 qui reste pour ma part la première source d’information fiable qui touche un spectre aussi large dans tous les domaines.

Nous vivons une époque de transition qui fait remonter une forme de noirceur nécessaire à sa libération.

Les nouvelles sont alarmantes et pourtant elles ne sont pas l’unique reflet de ce qui se construit lentement et sûrement et qui devient beaucoup plus équilibré.

La noirceur exerce une forte attractivité qui nous fait souvent oublier toutes les démarches positives et bonnes nouvelles aussi.

L’époque est complexe et difficile c’est vrai. Elle nous demande de prendre soin de nous encore plus et de croire au changement ! .

Vous êtes dans mon regard un éclaireur de conscience et je salue votre travail de fond et votre engagement pendant toutes ces années pour nous venir nous toucher nous réveiller et nous distraire :

Je vous souhaite une belle fête d’anniversaire !! 

Je vous remercie du fond du cœur pour tout votre travail de collecte et espère pouvoir vous lire encore et encore ! .

Belle journée à vous 

Hervé.

 

Merci Hervé.

Je relaie votre gentil message sur la News.

Le monde court à sa perte, et cela est certain à 100%.

Certes, il y a des initiatives heureuses mais tout se complexifie en raison de la méduse psychologique qui grandit dans l'homme, et qui développe de nouveaux aspects pervers en chacun de nous, alors même que cette chose monstrueuse et individuelle (Chacun a la sienne) vit dans la psyché de chaque être humain sans être connue de l'Humanité. C'est terrible, c'est épouvantable, et c'est plié. Même l'Assemblée des Dieux a déjà réglé notre cas, c'est dire si c'est plié.

Il ne reste que quelques Dieux Saints et quelques Maîtres de compassion qui luttent intensément sous l'égide du Christ, du Fils cosmique, pour nous venir en aide et sauver ce qui peut l'être encore.

Mais pour la majorité d'entre nous, c'est fini de chez fini : game over.
Avec l'abîme au bout : une terrible et douloureuse involution jusqu'aux affres de la seconde mort.

Encore merci de votre message et de votre gentillesse ! Merci vraiment !

Très cordialement,

BlueMan.


Mercredi 7 Février 2018 - News # 6643 

Emploi : travailleurs détachés : +46% en 2017, la barre du demi-million dépassée en France. Voir [ici] ().

Vive l'Union Européenne aux mains de capitalistes et de négriers !

Un demi-million de travailleurs détachés en France : non mais c'est du délire... Normal que nombre de français ne trouvent pas de travail...

Le libre échange est une escroquerie : cela permet toutes les formes de concurrence déloyale dont le dumping social.

En complément sur emploi :

En complément sur travail :

En complément sur travailleur détaché :

En complément sur capitalisme :

En complément sur dumping :


Mercredi 31 Janvier 2018 - News # 6515 

Agriculture, élevage, et recherches perverses : le milliardaire Bill Gates, patron de Microsoft, investit 32 millions d'euros pour créer une super-vache. Voir [ici] ().

Ahurissant !

Ça me fait penser à ces crétins vaniteux de l'Institut National de la Recherche Agricole qui posent des fistules sur des vaches pour étudier leur rumination et prétendre ainsi leur fournir la meilleure alimentation possible. Voir cette édifiante [vidéo] ().

Messieurs les pervers,
la Nature n'a pas attendu votre connerie et votre insignifiance de ver de terre arrogant et stupide
pour optimiser les vaches !
La preuve : des centaines de variétés nous sont bien parfaitement parvenues sans vous
 !

Par contre, votre orgueil démesuré lui va les faire disparaître...
Et c'est bien parti, vous détruisez tout
 ! Que ce soit des espèces animales ou végétales !

Démentiel !

Le pognon, le pognon, le pognon, c'est tout ce qui intéresse ces traîtres et ennemis de l'Humanité et de la Nature.

Et puis vous imaginez si ces ténébreux parviennent à créer une telle vache ? Tous les producteurs laitiers du monde seront ruinés, ils disparaîtront ! Comment un producteur normal pourra-t'il supporter la concurrence déloyale d'un éleveur ayant des vaches produisant 4 fois plus ? C'est impossible !

Et c'est pas fini : cela invitera en plus les éleveurs qui restent à ne plus faire se reproduire les vaches naturelles, puisqu'elles seront "décotées" de par leur faible production en comparaison des super-vaches. Conséquence : des espèces de vaches naturelles et saines vont peu à peu disparaître...

Des fous !

Des criminels ces gens là !

En complément sur ahurissant :

En complément sur dément :

En complément sur Bill Gates :

En complément sur perversité :

En complément sur élevage :


Lundi 15 Janvier 2018 - News # 6183 

Frais bancaires : toujours plus chers ! :

SYNOPSIS :

Les frais bancaires ont augmenté de 9 % depuis 2013, soit trois fois plus vite que l'inflation, et sont encore en hausse de 2,2 % en 2018 atteignant 211 euros en moyenne, déplore l’UFC-Que Choisir dans une étude dévoilée cette semaine.L’association de consommateurs estime que les clients pourraient réaliser d'importantes économies en faisant davantage jouer la concurrence entre banques. Nous en parlons avec Cédric MUSSO, directeur de l'action politique à l'UFC-Que Choisir.

Source : C à dire.

Honteux !

Tout ceci n'est possible que par suite de la démission de la puissance publique, de l'État, et donc de nos traîtres de politiciens, au profit de ces voleurs de banquiers !

En complément sur frais bancaires :

       

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4925 

 Attention danger pour les peuples ! :


L’accord top secret qui doit dépecer les services publics :
 

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS - NDR : ou TISA en anglais) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/ ()

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger.

Source : le journal l'Humanité ().

Le but final est de détruire les États, de les rendre impuissants face au marché. Ce sont, en fin de compte, les sociétés privées et les multinationales qui vont faire leur loi. Les peuples ne pourront plus rien faire car la puissance publique sera rendue impuissante, paralysée, sans aucun recours légal contre elles.

C'est très très grave !

Nos politiciens sont des traîtres, je l'ai toujours dit...

En complément sur service public :

En complément sur danger :

En complément sur grave :

   

Jeudi 22 Juin 2017 - News # 4890 

Commerce et concurrence : Costco, le géant américain de la grande distribution débarque en France. Voir [ici] ().

Petits commerçants, comptez vos abattis...

Je vous dis cela car ici au Québec, Costco existe et les prix sont très très compétitifs pour les grandes quantités : imbattables même, dans le sens où c'est même moins cher que les prix de la grande distribution classique (pour les moyennes et grandes quantités).

Seul bémol ici : il faut payer annuellement une carte Costco de 50 $CA pour pouvoir accéder au magasin.

Une solution qui ne s'avérera vraiment intéressante financièrement que si vous êtes une famille (4 personnes et plus). Pour un couple, ça ne vaut pas le coup. Il est alors préférable dans ce dernier cas de demander à une connaissance de vous prêter sa carte.

En complément sur grande distribution :

En complément sur commerce :

En complément sur concurrence :

   

Lundi 19 Juin 2017 - News # 4815 

La destruction programmée des services publics se cristallise : La Poste ferme des bureaux de poste à Paris, donc certains sont remplacés par... des Franprix. Voir [ici] ().

POUR LA COM DE LA POSTE, ON NE FERME PAS LES BUREAUX, ON LES «TRANSFORME EN RELAIS». SYLVIE BAYLE, POSTIÈRE ET DÉLÉGUÉE SYNDICALE, RACONTE COMMENT LA DIRECTION A DÉCIDÉ D'AUTOMATISER ET DE SOUS-TRAITER SES SERVICES DE COURRIER AUX SUPÉRETTES.

Depuis plus d’une dizaine d’années, La Poste opère de la même façon que la SNCF ou les entreprises du secteurs de l’énergie : elle démantèle petit à petit son réseau d’agences, restreint l’activité syndicale, met en concurrence ses agents et réduit leurs compétences. Son objectif : pousser l’automatisation des services de la banque et du courrier, de façon à réduire les coûts au maximum pour augmenter ses marges. À coup de management radical, elle met en œuvre la casse du service public.

Le processus n’est pas inéluctable, mais seule la mobilisation des usagers et des postiers pourra l’arrêter.

Supprimer un tiers des bureaux de poste

La Poste a un maillage d’agences encore important en ville. Il y avait 181 bureaux à Paris en 2014. On en compte 159 aujourd’hui. Il devrait en rester 110 en 2020, si la direction atteint ses objectifs : la suppression d’un tiers de ses bureaux.

Streetvox recense sur cette carte les 30 bureaux parisiens fermés depuis août 2014, et les 13 autres qui pourraient bientôt disparaître, selon la CGT des Postaux de Paris.

Source : StreetPressVox ().

Le marché, la rentabilité, et le pognon.

Toujours le marché, la rentabilité, et le pognon...

En complément sur service public :

En complément sur destruction :

En complément sur détrui :

   

Mercredi 31 Mai 2017 - News # 4431 

Voici le témoignage poignant d'une famille brisée par le suicide du père agriculteur qui ne pouvait plus s'en sortir : 

La France est passé de 4 millions d'agriculteurs en 1980 à 400.000 aujourd'hui. Cela démontre définitivement qu'il y a un problème très sérieux.
À qui la faute ? C'est pourtant simple : ce sont nos traîtres de politiciens les grands responsables. Ils ont ouvert par l'Union Européenne le marché à des concurrences déloyales insupportables en plus de laisser la grande distribution faire ce qu'elle veut, et notamment acheter systématiquement les produits les moins chers dans des pays étrangers. Voilà les raisons objectives principales.

Regardez la Suisse : les agriculteurs se portent bien parce-qu'ils ne sont pas dans l'Union Européenne, et dès lors peuvent imposer des droits de douanes aux produits concurrents qui ont été produits dans des pays où les coûts salariaux et environnementaux sont plus bas.

En complément sur le suicide :

En complément sur l'agriculture :

En complément sur grande distribution :

   

Mardi 30 Mai 2017 - News # 4393 

Inquiétant : de plus en plus de boulangeries font faillite sous la pression de la concurrence déloyale des boulangeries industrielles et de la grande distribution :

Nous sommes devant un choix de société : le local, le convivial, l'humain, la qualité de produits sains, ou bien la merde chimique de l'industrie et le capitalisme inhumains...

À chacun de nous de choisir par la nature des achats qu'il fait.

Soutenons les artisans et les produits locaux !

En complément sur inquiétant :

En complément sur le pain :

En complément sur la grande distribution :

   

Jeudi 25 Mai 2017 - News # 4312 

Voici quelques vidéos tout à fait originales, pertinentes, et très instructives, sur l'économie et le travail humain.

Je vous livre ci-dessous mes remarques et réflexions que je vous invite à ne lire qu'après avoir regardé les dites vidéos.


L'immense travail humain pour produire les biens et les services ne plaide pas en faveur du capitalisme, bien au contraire :

Contrairement à ce qu'affirme Adam Smith, et même si son histoire de fabrication d'une veste de laine est tout à fait exacte, étonnante, et très didactique, les conclusions qu'il en tire en faveur du libéralisme sont complètement erronées pour une simple raison :

Les biens et les services sont produits par d'innombrables travailleurs, par un somme incalculable de travail et de gens, et dès lors prouvent que ceux qui gagnent de l'argent avec de l'argent (les marchands spéculateurs, les spéculateurs, et les capitalistes) sont des inutiles, des parasites, des vampires. Ces derniers ne produisent en effet RIEN, et ne contribuent pas dès lors à la création de richesses tangibles, utiles au bien commun.

Ainsi, alors qu'Adam Smith croyait asseoir la légitimité du libéralisme, il s'est en réalité tiré sans le savoir une formidable balle dans le pied...

 

L'égoïsme serait le moteur de l'économie selon Adam Smith et l'auteur de la vidéo :

"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité,  mais à leur égoïsme ; et ce n'est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c'est toujours de leur avantage." Adam Smith.

Cette phrase est fausse, car Adam Smith oublie que la majorité des personnes ont l'amour de leur travail, et du travail bien fait, et ne le font pas pour des raisons égoïstes mais parce-qu'ils aiment leur métier, et veulent bien faire les choses, même si plus le temps passe, le nombre de gens seulement intéressés par l'argent ne cesse de croître sans qu'ils se soucient de la qualité du travail ou des biens qu'ils produisent. Vendre est désormais leur unique objectif, et le reste ils s'en foutent... Mais il faut comprendre que cela n'a pas toujours été ainsi, l'Histoire le démontrant à satiété.

Il y a eu une dérive des mentalités sous l'impulsion du libéralisme puis encore plus par le néolibéralisme. Par exemple, du temps de mes parents, le banquier était un vrai conseiller : il orientait les choix d'investissement de ses clients avec sagesse, en fonction de leurs besoins, "en bon père de famille" selon les termes de la Loi. Aujourd'hui, les conseillers bancaires sont devenus des commerciaux, quand ce ne sont pas des putes qui se prostituent pour gagner quelques dizaines d'euros de commission en vendant un produit financier dont ils ignorent tout, en plus. Ces derniers ne sont plus intéressés que par l'argent immédiat et facile, et se foutent éperdument des intérêts et du devenir financier de leurs clients. Mais cette tendance perverse est finalement assez récente dans l'histoire de l'Humanité, et c'est un effet produit par la combinaison des divers facteurs "modernes" suivants :

D'autre part, dire que seuls les égoïsmes individuels seraient à même de produire la richesse, et que construire une société basée sur l'altruisme est impossible, est une absurdité totale. Il n'y a qu'à regarder l'histoire de la médecine, des hôpitaux, des maisons de santé, etc. pour se rendre compte que c'est précisément l'altruisme et la charité qui ont permis l'émergence de ces établissements, et non l'égoïsme et la cupidité. Pour mémoire, rappelons nous l'hospice des Quinze-Vingts, fondé en 1260 par Saint-Louis : l'hospice comprenait trois cents lits, et son but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient fort en détresse. Il était entièrement financé par le Roi..., qui n'avait pourtant pas un intérêt personnel immédiat de le faire ou de cupidité, d'avidité, etc.

Et combien d'hôpitaux et de maisons de santé fondés par des soeurs ? Ils sont innombrables..., et c'est là que la médecine à grande échelle a vraiment démarré...

Enfin, l'assistance publique est un projet collectif et mutualiste, opposé en son essence à l'égoïsme et à la cupidité. Ce n'est que sous l'impulsion des néolibéraux et de la malfaisante Union Européenne que le statut de la médecine publique est remis systématiquement en cause, et attaqué par une libéralisation et une mise en concurrence de tous les établissements publics avec le secteur privé pour être livrés en pâture au marché.

Ainsi, Messieurs Adam Smith, Milton Friedman, et Phi (l'auteur de ces vidéos), vous êtes complètement dans l'erreur et vous faites de la propagande pour le système capitalisme, alors que tout montre que ce sont les travailleurs qui produisent les vraies richesses, le bien être et le confort de toute l'Humanité. L'Humanité a besoin des travailleurs, pas des parasites capitalistes. Les capitalistes ont besoin de nous parce-qu'ils nous vampirisent, mais nous le peuple nous n'avons pas besoin d'eux car c'est nous qui créons toutes les richesses de ce monde. Souvenons-nous en !

Pire, la rhétorique capitaliste et libérale veut nous faire croire que les transactions et le libre-échange seraient toujours des contrats gagnant-gagnant. Or cela est faux. Cela est faux car lorsque la grande distribution achète ses produits, elle contraint ses fournisseurs, agriculteurs ou entreprises, à leur céder leurs produits à des tarifs qui ne leur permettent pas de vivre, mais tout juste de survivre. Cela est faux car les multinationales pillent les ressources de nombreux pays tout en exploitant leurs peuples dans des conditions indignes, payant les gens avec un lance-pierre, l'Afrique et la Chine en étant des exemples criants et désespérants.

 

Conclusion :

Des vidéos très intéressantes, parce-que permettant de mieux prendre conscience du rôle et de la valeur du travail humain et de la nuisance colossale du capitalisme, de l'économie de marchés, qui nous conduisent collectivement à l'autodestruction et à la dévastation de la planète.

De petits must dans leur genre très spécifique.

À voir absolument !


Lundi 22 Mai 2017 - News # 4259 

Les nouvelles GOPÉ (Grandes Orientations de Politique Économique) imposées par l'Union Européenne : c'est parti ! Voir ce [PDF] ().

J'ai lu ce rapport, et je vous en ai fait une synthèse. Voici donc ce que la France doit veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile :

Comme vous pouvez le voir, le néolibéralisme à fond est au programme des GOPÉ. et la chienlit arrive pour tous les travailleurs, et toutes les prédictions et avertissements de François Asselineau s'avèrent totalement exacts, une fois de plus.

Merci à monsieur Macron et à tous les cons qui ont voté pour ce joli programme anti-social et anti-France !

50% des Français sont vraiment des veaux... Et bien vous allez aller à l'abattoir. Logique.

[MAJ du 23 Mai 2017] : Charles Gallois de l'UPR vient de sortir une analyse sur ces GOPÉ. Voir [ici] ().

En complément sur GOPÉ :

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Union Européenne :

   

Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4004 

Le scandale européen passé inaperçu : comment la Commission européenne étouffe Airbus et Ariane. Voir [ici] ().

La Commission de Bruxelles continue à étouffer nos industries au nom d'un dogme fou de la « concurrence libre et non faussée ».

Une affaire ahurissante, montrant une fois de plus, que l'Union Européenne n'est pas là pour défendre les États-nations et leurs entreprises, mais les buts inavoués de grandes multinationales du monde.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Bruxelles :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur concurrence :

En complément sur scandale :


Dimanche 25 Décembre 2016 - News # 1824 

Charles Miller, le conseiller que Donald Trump vient de nommer à la NASA veut transformer la Lune en exploitation minière. Voir [ici] (). Une information plus importante qu'il n'y paraît pour au moins 2 raisons : 1) Cela ouvre une nouvelle ère de concurrence terrible entre pays les plus avancés technologiquement du monde pour la conquête des ressources la Lune. 2) Il existe des prophéties indiquant que la conquête minière de la Lune sera l'un des signes annonçant des évènements majeurs pour l'Humanité (hélas, je ne me rappelle plus exactement lesquels).


Dimanche 26 Juin 2016 - News # 1396 

De pire en pire, conformément à ma prédiction : Peter Sutherland, le président de Goldman Sachs, ancien Commissaire européen à la concurrence, ancien directeur général de l’OMC, annonce qu’il va falloir annuler le Brexit « d’une façon ou d’une autre ». Voir [ici] (). Tout se passe comme je l'ai annoncé... ^^ Je pense en plus que nous nous approchons rapidement du moment crucial de la première confrontation, de la première bataille, entre le Bien et le Mal : le camp des gens simples, démocrates, et loyaux, contre celui des menteurs, des propagandistes, des crypto-fascistes, et des iniques. Ça pourrait fortement tourner au vinaigre, et chier sévère. Une période cruciale très intéressante en tout cas.


Lundi 9 Avril 2012 - News # 144 

Les banques américaines déposent un projet de loi pour contrer les Unions Credit qui leur "prennent" des contrats de prêts aux entreprises. La libre concurrence ? Tu parles ! Tous les moyens sont bons ! Voilà la vraie nature du capitalisme : obtenir des contrats et des exclusivités par tous les moyens ! La concurrence libre et non faussée est un mythe, de la propagande.  Pensez-y ! Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .