Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

51 News

Mercredi 19 Juin 2019 - News # 18252 

Jean Laherrére, Nicolas Meilhan : Croissance, énergie, le point de non-retour - Thinkerview :

Non évalué.

En complément sur croissance :

En complément sur énergie :

En complément sur Thinkerview :

En complément sur Nicolas Meilhan :

En complément sur Jean Laherrére :


Mardi 4 Juin 2019 - News # 17902 

Le FMI recommande à la France plus de rigueur budgétaire et de favoriser la croissance. Voir [ici] ().

Ce qui est tout à fait contradictoire...

Pour que la croissance redémarre, il faut que les ménages consomment plus. Mais pour que les ménages consomment plus, il est nécessaire qu'ils aient plus d'argent.

Et c'est pas fini : le FMI "propose aussi de réduire les dépenses de santé tout en «protégeant la qualité des services de santé publique". Ben voyons... Encore une contradiction.

En un mot, les figures de style du FMI cachent une politique drastique d'austérité. La croissance n'est donc pas prête de revenir, et la récession pointe même à l'horizon...

En complément sur FMI :

En complément sur budget :

En complément sur croissance :

   

Lundi 27 Mai 2019 - News # 17705 

Olivier Delamarche : la croissance par la dette prépare un cataclysme - Poléco n°217 :

SYNOPSIS :

1) Un modèle économique basé sur la dette
- La socialisation des dettes, un processus sans fin depuis 2008
- La reprise des facilités monétaires, la FED comme la BCE, depuis octobre 78
- Obama, destructeur de la classe moyenne américaine
- Les Chinois n’achètent plus les bons du trésor américains
- Stopper à tout prix la hausse des taux
- Faut-il se moquer de la dette ?
- La dette est partout jusque dans vos retraites, vos livrets A, vos produits d’épargne
- Séparer banques de dépôts et banques d’affaires ?
- L’imposture des stress-tests, non les banques ne vont pas bien
- Après avoir fait payer les contribuables (2008), au tour des épargnants

2) Planche à billets à vie !
- Risque de faillites de banques en chaîne
- Nous sommes en récession, un risque de 30% du PIB
- L’examen de la croissance américaine, un chiffre sujet à caution
- Pour produire 1 $ de PIB, il faut 7 $ dollars de dette
- Pourquoi n’y a-t-il pas de croissance hors dette ?
- Les banques centrales vers 100% du PIB rachètent le capital des entreprises, ce n’est pas leur job
- La France attractive pour les capitaux ?
- Inflation probable, monnaie de singe en vue
- Pourquoi met-on en prison les faux monnayeurs et pas M. Draghi qui fait la même chose ?
- Le Cave se rebiffe : élections européennes
- L’euro : une chimère ?
- L’espace euro : une course de handicap, les mules courent avec les purs sangs
- La richesse du sud siphonnée par le nord
- Les pertes de pouvoir d’achat de la France et de l’Italie, Gilets Jaunes et votes italiens

3) Le jour où l’Italie partira
- Un récit édité chez Feltrinelli
- France, Italie, Espagne, victimes annoncées de l’euro
- L’Italie ne fera pas comme la Grèce, Salvini n’est pas Tsipras
- L’Italie prépare son coup. Faire porter la responsabilité de son départ à la Commission européenne
- La vérité nous oblige à dire que la sortie de l’euro ne sera pas un long fleuve tranquille
- La France devrait suivre ?
- Retour en France, la cinquième économie du monde et sept mois de révoltes populaires
- Un président autiste
- Crise de la dette, plus récession, un mélange explosif !
- La baisse des impôts selon Darmanin, un enfumage, la dette et l’Europe l’empêchent
- Les GAFA, la vraie question : pourquoi des firmes multinationales payent 5 à 6 % d’impôt sur les sociétés quand les PME en France en sont à 33% ?
- Les paradis fiscaux sont partout
- Ultime réflexion sur l’aveuglement de nos supposées élites

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

En complément sur dette :

   

Mercredi 22 Mai 2019 - News # 17580 

La vraie actu (S02E15 - Élections européennes : la France en soins palliatifs) par Michel Drac :

SYNOPSIS :

Parcourons ensemble les 32 professions de foi électroniques déposées pour cette élection-gag...
Sommaire :
France Insoumise : 0:38
Alliance Royale : 4:13
La Ligne Claire : 6 millions (euh, non, pardon, 6:00)
Parti Pirate : 10:41
En Marche : 15:18
Démocratie Représentative : 29:48
Philippot & co. : 31:09
Parti des Citoyens Européens : 34:20
Urgence Ecologie : 34:52
Vauclin & co. : 36:38
Les Européens : 45:40
Envie d'Europe : 46:30
Parti Fédéraliste Européen : 47:11
Mouvement pour l'initiative citoyenne : 47:36
NDA & co. : 47:55
La décroissance : 50:39
Lutte ouvrière : 52:31
Parti Communiste : 53:10
Vous connaissez l'UPR ? : 54:59
L'Empereur de la Louse : 56:16
A voix égale : 56:59
Le Pen & co. : 57:17
Neutre et actif : 1:00:38
Esperanto : 1:00:59
Evolution citoyenne : 1:01:17
Les Républicains : 1:03:03
Liste Europe Ecologie : 1:06:54
Parti Animaliste : 1:08:22
Les oubliés de l'Europe : 1:09:14
Union des Démocrates Musulmans Français : 1:10:07
Conclusion : 1:11:27

Non évalué.

En complément sur Michel Drac :

En complément sur européennes :

     

Lundi 22 Avril 2019 - News # 16787 

C’EST CASH ! Avec Olivier Delamarche - Annonces manquées du Grand Débat et premier bilan de Macron après 2 ans de quinquennat :

SYNOPSIS :

Cette semaine dans C’est Cash, Olivier Delamarche et Thomas Bonnet se penchent sur le contenu de l'allocution repoussée d'Emmanuel Macron.

Le 15 avril dernier, Emmanuel Macron devait enfin livrer ses annonces suite au Grand Débat.

L’incendie de Notre-Dame a finalement contraint le président de la République à repousser son allocution mais le contenu de son discours a fuité dans la presse.

Olivier Delamarche et Thomas Bonnet décryptent ces fameuses mesures dans C’est Cash. Sont-elles applicables ? Sont-elles suffisantes pour mettre un terme à la crise que traverse le pays ?

Avec Jean-Marc Daniel, économiste, C’est Cash dresse également le premier bilan économique de la politique du chef de l’Etat. Chômage, croissance, déficit : quels résultats après 2 ans de présidence Macron ?

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur Grand Débat :

     

Vendredi 19 Avril 2019 - News # 16720 

Débat ETHIC – Européennes 2019 :

SYNOPSIS :

Note :
Vidéo réalisée à l'improviste sur un téléphone.
2 coupures ponctuelles pour cause d'appel externe. 
Il manque la dernière minute du débat, pour cause de problème de batterie.

LES DÉBATS D'ETHIC :
L’organisation patronale ETHIC (Entreprises à taille humaine, indépendantes et de croissance) a organisé - ce 19 avril 2019 au Cercle Interallié- un petit-déjeuner-débat avec les têtes de listes (ou leurs représentants) pour les élections européennes.

➡️ Étaient présents (par ordre alphabétique) :
- François Asselineau (UPR), 
- Jean-François Barnaba (Jaunes et citoyens), 
- François-Xavier Bellamy (LR), 
- Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), 
- Yannick Jadot (EELV), 
- Louis Giscard d'Estaing (UDI), 
- Pierre Larrouturou (PS - Place publique), 
- Marine Le Pen (RN), 
- Younous Omarjee (LFI), 
- Florian Philippot (Les Patriotes), 
- Eric Pliez (Génération.s), 
- Marie-Pierre Vedrenne (LREM) .

En complément sur Européennes :

En complément sur François Asselineau :

     

Mercredi 10 Avril 2019 - News # 16445 

MATCH ! Laurent Alexandre vs Étienne Klein :

SYNOPSIS :

Allons droit au but. Le cyborg est-il l’avenir de l’homme ? Les prévisions à 2050 : n’est-ce pas jouer à Mme Irma ? La décroissance, c’est donc une lubie ? L’intelligence artificielle est-elle vraiment intelligente ?

Laurent Alexandre, non seulement prône la poursuite de la croissance, mais il ose en plus déclarer à propos des humains : "Nous avons une conscience artificielle"... Indécrottable. Il ne comprend rien, et malgré cela, beaucoup le considère comme un pape des NBIC...

Quand à Étienne Klein, il s'avère bien plus humain et raisonnable.

En complément sur Laurent Alexandre :

En complément sur Étienne Klein :

En complément sur cyborg :

En complément sur transhumanisme :

En complément sur intelligence artificielle :


Mardi 12 Mars 2019 - News # 15622 

Économie et banque centrale américaines : "Comme par hasard, mesurés en or et non en dollars nominaux, le marché boursier américain et le PIB américain sont au même niveau qu'en 1961. Pas de croissance en termes d'argent réel" :

En clair : la FED a tellement imprimé d'argent (notamment par ses quantitative easings) que le dollar s'est dévalué au point d'annuler 60 ans de croissance ! 

C'est démentiel.

Ou dit autrement : comment les tombereaux de fausse monnaie de la FED ont détruit l'économie américaine. Les seuls gagnants : les banquiers et les grands spéculateurs (milliardaires, edge funs, fonds vautours, banques dites "d'affaire", etc.).

Merci à Compagnon pour le lien. 

En complément sur économie :

En complément sur fausse monnaie :

En complément sur FED :

   

Lundi 11 Mars 2019 - News # 15602 

Les vrais chiffres de la croissance - Avec Olivier Delamarche :

Une description lucide de ce monde de fous où le mensonge est roi.

À voir absolument !

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

     

Lundi 4 Mars 2019 - News # 15437 

C'EST CASH ! Avec Olivier Delamarche - Chiffres de la croissance, agences de notation : peut-on s'y fier ? :

Un épisode important pour comprendre que tous ces chiffres économiques sont trafiqués pour n'être au final que des outils mensongers de marketing au service de politiciens, du monde financier, et même d'idéologies comme le néolibéralisme.

Nous vivons dans la civilisation du mensonge.

Tant qu'il n'y aura pas de lois punissant sévèrement la divulgation de faux chiffres, soyez sûr que cette situation ubuesque va aller en empirant.

À voir !

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

En complément sur agence de notation :

   

Dimanche 10 Février 2019 - News # 14910 

L’impôt, le peuple et le truand - #DATA GUEULE 86 :

SYNOPSIS :

L’économie s'étouffe, la croissance s’étrangle, la richesse s’enfuit et le peuple gronde ? C’est, paraît-il, encore et toujours la faute de... L’impôt ! Il est l’une des cibles favorites de nos gouvernants, alors que son versement concrétise le consentement collectif à faire société. Un jeu dangereux puisque c’est grâce à lui que les États s'élèvent et se protègent, quand son délitement précipite invariablement leur chute. Surtout que de l’antiquité jusqu’à la France contemporaine, ce n’est pas l’idée de participer au pot commun qui attise vraiment la colère populaire, mais bien le manque de transparence et de justice fiscale...

Non encore évalué.

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

En complément sur DATA GUEULE :

   

Dimanche 3 Février 2019 - News # 14699 

Archéologie : "Ollantaytambo - Au Royaume de la Pierre Fondue - Murs Cyclopéens du Pérou" - Par Révélations & Aventures Web :

 

SYNOPSIS :

Bienvenu à Ollantaytambo, ou plus précisément dans la parc archéologique d’Ollantaytambo. Nous sommes ici à 80km de Cusco. 
En haut des immenses terraces à Ollantaytambo, se trouve le graal : les murs cyclopéens d’Ollantaytambo. Rapprochons nous de ces murs cyclopéens, de leurs excroissances pour mieux
comprendre Ollantaytambo. 

En complément sur archéologie :

En complément sur Ollantaytambo :

En complément sur mur cyclopéen :

En complément sur Pérou :

En complément sur Révélations & Aventures Web :


Vendredi 4 Janvier 2019 - News # 13966 

Plantes : Des scientifiques corrigent un problème critique de la photosynthèse, stimulant ainsi la croissance des cultures de 40%. Voir [ici] ().

"Corrige" : MDR...

Ces nazes pensent mieux savoir que la Nature elle-même... ^^

Si la Nature a limité la photosynthèse, c'est qu'il y a une raison.

Je ne la connais pas, mais ça pourrait être pour empêcher le foisonnement extrême et l'asphyxie de certaines espèces ? Ou toute autre raison inconnue.

C'est de l'arrogance et de la stupidité que de croire qu'on va améliorer la Nature qui a mis des centaines de millions d'années pour affiner des espèces et les faire vivre ensemble en harmonie.

En complément sur plante :

En complément sur culture :

En complément sur photosynthèse :

   

Dimanche 18 Novembre 2018 - News # 12733 

Archéologie : À quoi servaient les excroissances du Coricancha à Cusco ? Par Révélations & Aventures Web :

Je trouve que le travail de certaines pierres est plus étonnant et impressionnant que les excroissances : il y a des rainurages, des évidages complexes, comme pour créer des emboîtements comme un Lego compliqué, et ainsi faire des constructions très solide anti-sismique.

En complément sur archéologie :

En complément sur Cusco :

En complément sur Révélations & Aventures Web :

   

Jeudi 15 Novembre 2018 - News # 12671 

Écronomie : "Croissance & énergie : l'erreur des économistes ?" - Heureka #28 :

En résumé, les économistes sont des gens mental, complètement à côté de leurs pompes, qui bâtissent des théorie aberrantes, déconnectés de la réalité, et donc inutiles.

Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste.

Kenneth E. Boulding.

En complément sur économie :

En complément sur croissance :

En complément sur énergie :

En complément sur erreur :

 

Dimanche 28 Octobre 2018 - News # 12197 

"George Soros, le visage du mondialisme" :

SYNOPSIS :

George Soros est l'un des hommes les plus riche au monde, il finance à travers son organisation, l'Open Society Foundations, toutes sortes d’œuvres de "bienfaisances".

Quand j’ai fait cette vidéo, je n’avais pas accès aux images de l’interview complète de CBS, la vidéo est sortie entre temps.
https://www.youtube.com/watch?v=SUdosc33eSE ()

La grande question est pourquoi Soros fait ce qu’il fait. Dans une interview de l’économiste Charles Gave celui-ci révèle que Soros est l’un de ses clients et qu’il le connait un peu. «Soros c’est un paquebot avec un moteur de deux chevaux. Chez les juifs il y a une hiérarchie entre l’artisan, le marchand et l’intellectuel donc le rabbin qui est tout en haut. Soros c’est un marchand qui se prend pour un intellectuel ». Si connait le parcours et la vie de Soros on peut croire qu’il pense réellement que la mondialisation est quelque chose de positif. Soros veux dire successeur en hongrois et fera mal en esperanto. Son père avait choisi ce nom à cause de sa double signification en hongrois et en esperanto.  L’attachement de George Soros à l’esperanto est connu celui-ci assiste régulièrement à des conférences de locuteurs. L’esperanto est une langue artificielle crée dans le but de devenir la langue universelle de l’espèce humaine. Le projet fut un échec.

George Soros est peut-être un opportuniste sur les marchés financier mais il est probable que ses convictions politiques soient sincères. Il pense réellement que briser les peuples et les nations permettra l’avènement d’une planète unifiée.

Source : Croissance économique.

George Soros, le milliardaire malfaisant, ennemi des peuples et des nations.

Et en plus c'est un hypocrite de première : il fait tout pour tenter de dissoudre les nations européennes par l’immigration, mais remarquez bien le paradoxe qui le trahit : il prône la disparition de toutes les nations sauf une : Israël.

Quand il s'agit d'Israël, George Soros ne veut pas d'immigration.

Quand il s'agit d'Israël, George Soros veut absolument des frontières.

Quand il s'agit d'Israël, George Soros fait l'éloge de la nation...

Ça y est vous avez compris qui est cet enfoiré de faux-cul de malfaisant ? Un ennemi de l'Humanité !

En complément sur George Soros :

En complément sur mondialisme :

     

Mardi 2 Octobre 2018 - News # 11599 

Olivier Delamarche sur TV Libertés : « Il faut se débancariser » :

SYNOPSIS :

Le célèbre économiste, Olivier Delamarche, suspendu de la chaîne BFM TV à cause de sa liberté de ton, est l'invité de Pierre Bergerault dans "Politique-Eco". Ensemble, ils évoquent les troubles qui secouent la France, l'Europe et le monde : croissance, démographie, retraites, chômage, dette, crise de l'UE et de l'Euro... Un débat passionnant et à contre-courant !

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur économie :

En complément sur TV Libertés :

   

Vendredi 28 Septembre 2018 - News # 11512 

François Ruffin sur l'écologie : "Les fous c’est vous...nous ne voulons plus de votre croissance...c’est du bidon" :

En complément sur François Ruffin :

En complément sur écologie :

En complément sur croissance :

   

Mardi 25 Septembre 2018 - News # 11424 

Nous sommes gouvernés par une technocratie - Avec Charles Gave :

SYNOPSIS :

Vu de France, il n’était jusqu’ici qu’un clown criblé de scandales divers. Mais une petite musique commence à s’installer : "On dira ce qu’on voudra de Donald Trump, l’économie américaine se porte à merveille"... Avec la politique de "l’Amérique d’abord", une promesse martelée durant sa campagne, le pays affiche un taux de chômage en baisse et une croissance économique à 4,1% au deuxième trimestre. Comment expliquez-vous les succès actuels de l'économie américaine ?

Comment envisager la suite pour les Etats-Unis ? La contexte actuel peut-il perdurer ?

La croissance américaine à 4.1% pour le deuxième trimestre 2018, tandis que les chiffres trimestriels de la zone euro atteignent 0.4% sur la même période. Comment comprendre un tel différentiel entre les deux zones économiques ?

En complément sur Charles Gave :

En complément sur technocratie :

     

Vendredi 31 Août 2018 - News # 10857 

Endettement et monnaie : L’informatique prouve que les économistes sont fous. Voir [ici] ().

Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste.

Kenneth E. Boulding.

 

 

En complément sur informatique :

En complément sur dette :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

 

Mardi 31 Juillet 2018 - News # 10222 

Économie : Le gouvernement renonce à son objectif de 2% de croissance, annonce Bruno Le Maire. Voir [ici] ().

Non, c'est pas possible ? 

Ah, qu'est-ce que je suis déçu... Mais alors déçu de chez déçu... 

Chaque année, ils nous font le même coup : en début d'année, les gouvernements et les banques centrales nous annoncent des taux de croissances avantageux, et quelques mois après ils annoncent à chaque fois des chiffres inférieurs. Et les médias de relayer sans vergogne leurs mensonges...

On nous prend pour des cons, voilà la conclusion.

Quand à Bruno Le Maire, il a fait normale sup LETTRES : qu'est-ce qu'il y connaît en économie ? RIEN ! C'est un crétin qui est idiot, qui ne sait même pas faire une règle de trois ! Il a récemment déclaré que lorsqu'on avait un avoir qui perd 1/3 de sa valeur, alors on perdait 3 fois son capital !  Et ce type est propulsé par Macron Ministre de l'économie ?? Le règne des incompétents, des aveugles, des inconscients, et des immatures. On va droit dans le mur...

En complément sur économie :

En complément sur croissance :

En complément sur Bruno Le Maire :

   

Dimanche 15 Juillet 2018 - News # 9790 

Football : "Qu’est devenue la voix du peuple ?" - Par Vox Plebiea :

Un remarquable commentaire de Klaan XY :

On croirait rêver oui, mais en fait non, plus le temps passe et plus j'ai l'impression qu'on se dirige réellement vers une idiocratie en béton, les beaufs sont partout, ils sont payés un salaire de misère et pourtant ils klaxonnent dans les rues, s'endettent et ils sont joyeux de la victoire de leur équipe nationale en finale... le meilleur des mondes, un monde effrayant dans lequel tout tourne autour du foot, des médias, de la communication, du marketing, du spectacle, de l'artificiel, un bien triste monde.

Je crois que nous avons échoués, les faibles d'esprit se sont reproduits en masses et maintenant nous sommes une minorité, la baisse du QI n'est certainement pas un hasard pour que ces gens profitent d'un bonheur éphémère, superficiel et vide de sens, le foot n'a rien d'intelligent, c'est juste une balle et des singes tapant dedans, un sport de primitif, d'animaux se battant pour obtenir une victoire...bref je ne reconnais aucun soupçons d'humanité là-dedans, ce monde commence à me faire perdre patience, beaucoup de peine, j'ai longtemps résister mais il semblerait qu'il soit trop tard, il est trop tard pour réveiller ces gens qui de toutes manières préféreront "se vider le cerveau", car ils ont "une pensée trop complexe" et qu'ils "en ont rien à faire du reste", je pense qu'il n'y a rien à ajouté, ces gens sont des lobotomisés du bulbe, ils ne pensent plus par eux-même, la violence de la société les obligent à s'évader, à se soumettre au dicdact de la sainte croissance, au dicdact du marché et de la sainte
productivité infinie, ils ne réfléchissent plus, en fait ils ne prennent plus le temps de le faire.

En conclusion il faut continuer de se battre via l'information, la révélation  des scandales, l'éveil des consciences, mais en fait quand on y réfléchit un peu on s'aperçoit qu'il est quand même bien plus simple de se soumettre au système et d'éteindre son cerveau, alors est-ce une cause perdue ? est-ce que l'humanité court à sa perte ? 

La réponse est qu'il y a de grande chance que nous sombrions dans la plus profonde des stupidités, la plupart des grands chercheurs, scientifiques, politiciens, ingénieurs et génies du siècle passé disparaissent ou vont disparaître , que nous reste-il de ce que nous avions construit ? La société de la connaissance, du savoir et de l'intelligence s'effondre pour laisser place à une barbarie, une sauvagerie de l'ignorance, de l’illettrisme, de la stupidité aveugle.

Avons-une ne serait-ce qu'une chance d'inverser la tendance de cette courbe ? Je l'ignore, mais de nos jours les polymathes se font rares, qui lit encore 100 livres par mois ? QUI n'en lit ne serait-ce 1 seul par mois ???

C'est une catastrophe, tous les domaines sont vérolés par l'incompétence et la débilité profonde, c'est un désastre et on nous vend du pain et des jeux pour masquer la décadence et la violence ambiante, triste époque que la notre.

 

Rarement, il m'a été donné de voir quelqu'un qui a encore une certaine lucidité sur notre monde contemporain.

Le seul point positif de cette coupe gagnée, c'est que l'espace d'un très court instant, des gens d'horizons différents et d'opinions différentes, ont su faire fi de leurs différences pour s'unir de manière indifférenciée en tant que Nation. Et qu'ils ont eu le sentiment d'être heureux.

Mais il est plus que regrettable, il est navrant, que pour des causes autrement plus importantes, tous ces gens ne sachent pas s'unir. S'il sont "unis" ici, c'est seulement hélas pour des raisons passionnelles et émotionnelles, ce qui montre l'état psychologique d'aliénation de la population française. Ce sont des enfants. Pour le football oui, mais pour sauver leur sécurité sociale, leurs services publics, le droit du travail, et la France même, non.

Nous sommes en train d'involuer, c'est à dire le contraire de l'évolution. Il y a un micro-éveil d'une minorité d'individus, notamment grâce à Internet, mais la cybertronique et l'instruction contemporaine pitoyable sont en train de faire régresser la jeunesse, d'anéantir psychiquement les nouvelles générations.

Comme vous l'avez dit si justement, "les faibles d'esprit se sont reproduits en masses et maintenant nous sommes une minorité".

Nous allons vers le pire. Nous allons descendre de plus en plus. Et à chaque fois que nous penserons avoir touché le fond, nous découvrirons avec horreur ensuite qu'il n'y en a pas : il n'y a aucune limite aux forces dégénératives du Mal et de la perversité, si ce n'est celle du Ciel de mettre un terme à cette civilisation de vipères.

Je ne dis pas qu'il n'y aura pas encore des jours heureux, mais que ceux-ci sont comptés, et que l'inexorable pire arrive. Et il va être multiforme, effroyable, et épouvantable.

En complément sur Football :

En complément sur Vox Plebiea :

En complément sur peuple :

   

Jeudi 12 Juillet 2018 - News # 9742 

Économie : pour la Zone euro, l'Union Européenne abaisse sa prévision de croissance à cause des tensions commerciales avec les États-Unis. Voir [ici] ().

"À cause des tensions commerciales avec les États-Unis" : Ben voyons..., c'est plus facile de rejeter la faute sur les autres...

Notez bien que ces traîtres de politiciens nous font à chaque fois le coup : ils annoncent des prévisions de croissance qui sont bonnes, puis quelque mois après, ils les revoient à la baisse.

Ou comment faire croire à l'opinion publique que la reprise est là quand elle n'est pas là.

La civilisation du mensonge, de la désinformation, de la tromperie, et de la manipulation : nous sommes en plein dedans.

En complément sur économie :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur prévision :

En complément sur croissance :

En complément sur manipulation :


Mercredi 4 Juillet 2018 - News # 9536 

 

Olivier Delamarche : “Parallèle entre l’économie mondiale et le Titanic !” :

SYNOPSIS :

Agora Culture à reçu Olivier Delamarche le mardi 13 mars 2018 à Nantes pour une conférence intitulée « Parallèle entre l'économie mondiale et le Titanic ».

Source : Agora Culture.

Partie 1 : La conférence (sans images) :

Partie 2 : Les questions/réponses :

Une bonne conférence de synthèse.

Seul bémol : Olivier Delamarche prend trop les financiers de haut niveaux, les banquiers, et ceux qui travaillent dans les banques centrales pour des cons. Jamais il n'aborde le fait que leurs politiques absurdes, en apparence, n'ont en réalité qu'un seul but : leur permettre, ainsi qu"à leurs amis, de continuer à spéculer et donc à se faire des montagnes de pognon sur le dos des petits porteurs et des travailleurs de l'économie réelle.

Il ne s'agit donc pas pour ces gens, qui sont pour la plupart bien plus malins qu'Olivier Delamarche soyons sérieux deux minutes, de sauver l'économie, ou de relancer la croissance, ou je ne sais quoi, mais SEULEMENT de maintenir une système dont ils profitent heure après heure et qui leur rapporte des fortunes sur le dos du reste de l'Humanité.

Or curieusement, jamais Olivier Delamarche n'en parle.

Olivier Delamarche est un bon vulgarisateur, et sait décoder intelligemment certains faits, mais il se croit trop "arrivé", et ne fait plus l'effort de poursuivre ses investigations, ses recherches, et de comprendre les choses plus profondément. Dommage...

Une bonne conférence à voir.

En complément sur Olivier Delamarche :

       

Mardi 3 Juillet 2018 - News # 9506 

Dette : Une Bombe à Retardement ? Avec Charles Gave :

Une vidéo à ne pas rater, ne serait-ce que pour la question de la consommation générée par les investisseurs locaux de la dette française qui n'existent pas : un point rarement abordé dans les vidéos d'économie.

La où je ne suis pas d'accord avec Charles gave, c'est lorsqu'il dit qu'il faut, pou relancer la croissance, une politique favorable aux entrepreneurs. Non ! : il faut une politique favorable aux consommateurs, parce-que ce sont eux qui font la croissance. 70% du PIB d'une nation, c'est la consommation des ménages. CQFD. Il faut donc se concentrer sur toutes les mesures qui permettent une augmentation des salaires, et une baisse des taxes et des impôts pour les particuliers (hormis pour els riches et les très riches). C'est du bon sens, mais nos traîtres et incompétents de politiciens ne comprennent même pas cette notion basique. De même, supprimer l'impôt sur le revenu (hormis pour els riches et les très riches) est une nécessité vitale, à la fois pour relancer la croissance, mais aussi bien sûr pour permettre à chacun de vivre décemment, de faire vivre correctement tous les membres de son foyer. Et supprimer l'impôt sur le revenu n'est possible qu'en faisant une chasse implacable à l'évasion et à la fraude fiscale qui représente 300 milliards d'euros par an de manque à gagner pour l'État Français !!!

À voir !

En complément sur dette :

En complément sur Charles Gave :

En complément sur fraude fiscale :

   

Jeudi 28 Juin 2018 - News # 9396 

Séminaire sur les Droits Économiques - S01EP06 // Le projet de revenu de base, une impuissance politique - par Denis Bayon :

SYNOPSIS :

Dans le prolongement de la présentation que j’ai faite dans la séance de février de la construction du revenu de base depuis les années 1980, c’est Denis Bayon qui animera la prochaine séance du séminaire. Économiste membre de Réseau salariat, il réfléchit dans l’optique de la décroissance. Il vient de rédiger le manuscrit d’un ouvrage très intéressant qui critique le revenu de base du point de vue de la décroissance, alors qu’en général les décroissants sont favorables au revenu de base. Il montrera dans le séminaire en quoi le revenu de base est incapable d’assumer un projet de décroissance.

Denis Bayon tient une rubrique économique dans le bimestriel « La décroissance » et a publié en particulier, à La Découverte, « La décroissance, dix questions pour comprendre et débattre » avec Fabrice Flipo et François Schneider (2012).

Source : Réseau Salariat.

Non évalué.

En complément sur Droits Économiques :

En complément sur revenu de base :

En complément sur impuissance politique :

   

Lundi 4 Juin 2018 - News # 8876 

François Asselineau revient sur l'actualité de ces derniers jours : Babtchenko - Alsace - L214 - Croissance - OMC - EA63 Partie 2 :

SYNOPSIS :

Retrouvez dans cette seconde partie de l'entretien d'actualité 63, les analyses de Françaois Asselineau (au 31/05/2018) sur les sujets suivants :

00:05 La croissance française et européenne
09:46 L'affaire Babtchenko
27:42 Emmanuel Macron veut réformer l'OMC
36:03 Projet de collectivité en Alsace
42:55 Un mot sur l'association L214 (Protection animale)
50:06 Point UPR suite à l'inauguration du nouveau siège

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur Babtchenko :

En complément sur Macron :

 

Mercredi 30 Mai 2018 - News # 8748 

 

Drogues : L'INSEE intégrera désormais le trafic de stupéfiants dans le calcul du produit intérieur brut (PIB). Voir [ici] ().

De pire en pire...

Il n'y a tellement pas de croissance que pour le masquer nos traîtres de politiciens en sont réduit à ordonner à l'INSEE ce genre d'artifices comptables.

Pitoyable ! Scandaleux !

Des traîtres ! Je l'ai toujours dit !

À quand les putes intégrées au PIB ?

Aujourd'hui, tous les indicateurs doivent être faux : croissance, crimes et délits, chômage, immigration, inflation, etc. TOUT EST FAUX !

La civilisation du mensonge et de la propagande. Ça devient dingue !

Ahurissant.

Et pour finir, cette décision  fait suite à une décision de l'Union Européenne de 2014... Si si ! : voir [ici] ().

Merci Bruxelles ! Bande de tarés manipulateurs et menteurs !

En complément sur INSEE :

En complément sur PIB :

En complément sur croissance :

En complément sur drogue :

En complément sur scandale :


Jeudi 10 Mai 2018 - News # 8334 

"Les guerres et le capitalisme ou la stratégie du chaos" par Michel Collon :

C'est pas vrai... : en moins de 2 heures, cette vidéo a déjà disparu...

Mais j'ai finalement réussi à vous en retrouver une version ! 

SYNOPSIS :

Conférence de Michel COLLON à Montpellier le 3 mai 2018 sur Le capitalisme et les guerres ou la stratégie du chaos.

Dans la guerre de l'information, les media -mensonges sur les faits réels entretiennent la peur de la guerre froide permettant la continuation des prédations des multinationales et la croissance de leurs profits.

Le collectif Investig'Actions lutte par des contre-informations sur la propagande et le bourrage de crânes notamment sur les guerres impérialistes au Moyen-Orient, la dernière guerre coloniale en Palestine et en général les relations Nord-Sud (www.investigaction.net ()).

Film réalisé par Serge Tostain. Mai 2018

Une alternance de choses soporifiques et intéressantes.

En complément sur Michel Collon :

En complément sur capitalisme :

En complément sur chaos :

En complément sur guerre :

 

Jeudi 3 Mai 2018 - News # 8202 

Économie : Grave ralentissement de la croissance en zone euro. Par Charles Sannat. Voir [ici] ().

En complément sur économie :

En complément sur Charles Sannat :

     

Lundi 30 Avril 2018 - News # 8142 

L’autre croissance qui n’intéresse pas l’Union Européenne : celle du nombre de sans-abri (ou SDF). Voir [ici] ().

En complément sur SDF :

En complément sur Union Européenne :

     

Dimanche 29 Avril 2018 - News # 8105 

Automobile : le nouveau contrôle technique, une mesure totalitaire contre la voiture :

SYNOPSIS :

Reportage d’Armel Joubert des Ouches.

Cela va concerner 38 millions d’automobilistes ! Le 20 mai prochain, les Français vont devoir subir un nouveau contrôle technique. Bien plus rigoureux que le précédent, le « cru » 2018  va imposer des règles particulièrement contraignantes pour les centres de contrôle : la vérification obligatoire de 132 éléments de votre véhicule. Mais ce n’est pas tout ! En plus des points de contrôle, sur 606 anomalies potentielles, près de 500  pourront déboucher sur une contre-visite.

« C’est vraiment n’importe quoi ! »

Pour des raisons faciles à comprendre, beaucoup de garagistes n’ont pas voulu s’exprimer devant la caméra mais en « off », ils n’hésitent pas à se lâcher : « Ces nouvelles règles qu’on impose ? C’est vraiment n’importe quoi », explique un garagiste de la région Ile de France. Ailleurs, la tonalité est pratiquement la même. Pour Florian, agent commercial près de Rennes « Ce n’est pas justifié. En toute honnêteté, je pense que le contrôle d’aujourd’hui est assez complet, tous les éléments de sécurité y sont. Pour en avoir parlé avec certains contrôleurs techniques, ils ne voient pas non plus l’intérêt ».

Voyants airbag, ABS, commandes rétroviseurs…  même le lave-glace !

Fabien, qu’Armel Joubert des Ouches a rencontré à Cesson-Sévigné près de Rennes, et qui dirige un centre de contrôle technique est aussi de cet avis. « Il y a beaucoup de points ‟mineursˮ qui passent en ‟majeursˮ et de ‟majeursˮ qui passent en ‟critiquesˮ. Tout ce qui est voyants airbag, ABS, commandes rétroviseurs qui ne fonctionnent pas, même le lave-glace sera sujet à une contre-visite. Avant, on savait qu’il y avait un défaut, mais maintenant, ça ne pourra plus rouler… ». Il vous sera en effet interdit d’utiliser votre voiture si un défaut « critique » est identifié. Pour faire transporter votre véhicule vers un garage, vous serez alors obligé de faire appel à une dépanneuse. Vous aurez ensuite deux mois pour faire réparer. Si vous utilisez votre voiture non réparée, il pourrait vous en coûter 135 euro d’amende ! 

Un projet mondialiste pour faire baisser la croissance !

Les vendeurs de véhicules feront partis des nombreuses victimes de cette nouvelle contrainte. Pour Sixte Renoul, agent commercial près de Rennes en Bretagne, « Cela va poser de très gros problèmes. Il y aura un tel flux de véhicules qu’on ne pourra pas faire jouer la concurrence pour les réparations. Cela signifie qu’on devra se rendre au plus près et donc au plus cher. Pour nous professionnels qui passons une vingtaine de véhicules par mois au contrôle technique, on va avoir de gros frais ! Si nous passons beaucoup de temps à gérer les problèmes techniques, nous ne pourrons pas vendre plus de voitures, c’est évident ! ». Ce nouveau contrôle technique est particulièrement discriminatoire pour les conducteurs bénéficiant de petits moyens financiers. Pour Philippe Gaumont, garagiste près de Redon en Bretagne, « Il est évident que certaines voitures ne pourront pas être réparées. Des clients vont se retrouver sans moyen de locomotion car ils n’auront pas les moyens de faire réparer ce qui leur est demandé ». 

Sous prétexte de sécurité, il s’agit en fait, pour les mondialistes, de diminuer l’utilisation de la voiture pour de faire baisser la croissance tout en privant chaque jour les citoyens d’un peu plus de liberté…

Source : Reinformation.tv

Non encore évalué.

En complément sur automobile :

En complément sur voiture :

En complément sur totalitarisme :

   

Vendredi 30 Mars 2018 - News # 7355 

Facebook : une fuite dévoile une croissance sans scrupule. Voir [ici] ().

En un mot : on n'en a rien à foutre des gens pourvu qu'on fasse du pognon.

La cupidité et le cynisme quoi...

En complément sur Facebook :

       

Mardi 27 Février 2018 - News # 6976 

 Krach en approche : la 3e prédiction du Président Powell :

Cela fait plusieurs années que je dénonce la FED et sa politique démentielle. Elle n'a qu'un seul but, et cette vidéo et ses révélations le démontrent : permettre à une ultra-minorité de ploutocrates de continuer à spéculer sur les marchés et à s'enrichir encore plus.

Seuls les idiots pensent que le but des QE (Quantitative Easing) est de soutenir l'économie. La planche à billet n'a jamais pu faire redémarrer la croissance, on le sait, les japonais en étant le meilleur exemple.

Ce monde est dominé par des grands banquiers, point final.

Et ils se foutent pas mal de l'humanité. Ils sont prêts à sacrifier des milliards de gens, pour s'assurer des fortunes inimaginables.

Ils sont prêt à créer des bulles gigantesques, et de ruiner des millions de gens, si cela peut leur profiter. Et cela leur profite, ne vous faites aucune illusion...

Il faut intégrer le cynisme de ces gens pour comprendre le véritablement le monde, et ce à quoi nous sommes confrontés.

Le pire est devant nous.

En complément sur krach :

En complément sur spéculation :

En complément sur FED :

   

Lundi 26 Février 2018 - News # 6969 

Yves Cochet et l'effondrement :

SYNOPSIS :

Yves Cochet aborde sa vision de l'effondrement systémique et le projet politique qui pourrait l'accompagner. 
Il y évoque notamment les concepts de l’Anthropocène, d'effondrement, des points de rupture du système, de la décroissance et la transition etc...
Cet entretien a été réalisé en novembre 2013.

Je trouve que tout s'accélère, et que la prise de conscience d'un effondrement prochaine se fait de plus en plus jour dans les consciences.

Yves Cochet est de surcroît tout sauf un fanatique : c'est un mathématicien à la tête froide, et d'humeur égale et raisonnable. Aussi, il faut écouter avec attention ce qu'il raconte.

À voir !

En complément sur Yves Cochet :

En complément sur effondrement :

     

Dimanche 4 Février 2018 - News # 6585 

Olivier Delamarche : les vilains arrangements de la croissance "retrouvée" ou comment l'INSEE gonfle artificiellement la croissance du PIB français avec l'argent de la drogue... :

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

En complément sur drogue :

   

Dimanche 4 Février 2018 - News # 6573 

François Asselineau : ENTRETIEN N°57 - Législatives - Actions juridiques - Croissance - Volkswagen - Réunion du BN :

SYNOPSIS :

Le président de l'UPR François Asselineau analyse l'actualité récente au 31 janvier 2018.

Sommaire :
00:23 Quels enseignements tirez-vous des élections législatives partielles ?
05:15 Que pourrait-on améliorer pour les prochaines élections législatives ?
10:28 Est-ce que d'autres résultats ont retenu votre attention lors de ces législatives ?
13:45 Que fait l'UPR pour défendre ses droits sur le plan juridique ?
19:35 L'INSEE a annoncé que la croissance française s'élèverait à 1,9% en 2017. Qu'en pensez-vous ?
24:26 Actualités internationales : Liste du Kremlin
27:25 Actualités internationales : Affaire Catalogne-Puigdemont
29:17 Actualités internationales : Scandale Volkswagen
31:53 Autre sujet : Fermeture de la "documentation française" du quai voltaire.
34:08 Point sur l'UPR : Situation du parti, réunion du bureau national et élections à venir.

En complément sur François Asselineau :

       

Jeudi 11 Janvier 2018 - News # 6121 

Philippe Bihouix : Le mensonge de la croissance verte ? Interview de Philippe Bihouix, ingénieur centralien, membre de l'Institut Momentum et auteur de "L'Âge des low tech : vers une civilisation techniquement soutenable" par Thinkerview :

Non évalué.

En complément sur mensonge :

En complément sur mentir :

En complément sur croissance :

   

Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5914 

Interview par LLP de Pierre-Yves Lenoble qui nous présente son dernier livre, "Vie et mort des civilisations" :

SYNOPSIS :

Voici un entretien avec Monsieur Pierre-Yves Lenoble, auteur du livre Vie et mort des civilisations aux éditions Fiat Lux, paru en septembre 2017 (100 pages, 10 €). Ce livre est un essai de morphologie historique qui tente d'expliquer comment les civilisations humaines quelles qu'elles soient, dans le temps et l'espace, naissent et disparaissent, en passant immuablement par les étapes successives de naissance, croissance, apogée, chute et enfin disparition. Il sera question dans les trois chapitres de ce livre de retour sur les concepts de cité de Dieu, cité de l'homme et enfin des traces laissées par les anciens concernant cette problématique. Ce livre s'inscrit dans la conception traditionaliste du monde, éminemment guénonien mais pas seulement, il revient sur le concept de temps cyclique.

Source : LLP.

Non évalué.

En complément sur LLP :

En complément sur interview :

En complément sur civilisation :

   

Vendredi 6 Octobre 2017 - News # 5316 

Qu’est-ce que la croissance ? :

En complément sur croissance :

       

Dimanche 3 Septembre 2017 - News # 5179 

Olivier Delamarche chez Frédéric Taddeï : La reprise de la croissance, une imposture ? :

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur imposture :

     

Vendredi 4 Août 2017 - News # 5147 

LE CHARLATAN DE L’ÉLYSÉE : Macron ose vanter le « modèle suédois » dont la croissance explose, mais il « oublie » de rappeler que la Suède… a refusé l’euro ! Voir [ici] ().

En complément sur Macron :

       

Mardi 4 Juillet 2017 - News # 5053 

Le PIB et la croissance ne sont pas des indicateurs de bien-être.

Jean Gadrey.

En complément sur PIB :

En complément sur croissance :

     

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Mardi 16 Mai 2017 - News # 4149 

En 2002, l’Argentine dit « non » au FMI, sa croissance est hallucinante. Le FMI revient et c’est l’austérité ! Voir [ici] ().

En complément sur le FMI :

En complément sur l'austérité :

     

Mardi 16 Mai 2017 - News # 4140 

La croissance grecque s’effondre sous le coup de l’austérité. Voir [ici] ().


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Mercredi 12 Avril 2017 - News # 3240 

Personnellement je crois que la France aurait intérêt à sortir, parce-que ça lui rendrait la maîtrise de sa politique monétaire et la maîtrise de son taux de change, la performance que nous avons eu dans les 8 ou 10 dernières années n'est pas bonne du tout, donc si nous avions une monnaie indépendante avec un taux de change indépendant, je pense que nous aurions une croissance nettement plus forte.

L’économiste Jean-Jacques Rosa recommande le FREXIT sur la Cinq, dans l’émission "C dans l’air". Voir cette [vidéo] ().


Lundi 10 Avril 2017 - News # 3189 


Merci Messieurs les politiciens incompétents !
Et Fillon qui ose se représenter, l'enfoiré... 600 Milliards de plus à lui seul !

40 ans de croissance de la dette française en 2 graphiques. Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] ().


Lundi 10 Avril 2017 - News # 3180 

L’édito de Charles Sannat : « Officiel, l’UE admet qu’il n’y a plus de croissance ! » . Voir [ici] ().


Vendredi 23 Mai 2014 - News # 841 

Les revenus du trafic de drogue, de la prostitution, de la contrebande de tabac et d'alcool, seront intégrés en 2015 dans le calcul de la croissance en Italie. Ils sont estimés à 11% du PIB. Voir [ici] (). En clair, le gouvernement italien va annoncer l'année prochaine que la reprise est arrivée : "La preuve, notre PIB a augmenté de 11%". Une tromperie organisée par des escrocs.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .