Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

143 News

Mardi 17 Septembre 2019 - News # 20453 

Caisses automatiques : dix à quinze mille emplois de caissières supprimés en dix an. Voir [ici] ().

Qui est responsable de cela ? Les clients, c'est-à-dire VOUS !

Si, lorsque vous faites vos courses dans une grande surface, vous payez à des caisses automatiques, VOUS détruisez les emplois de caissières ! OUI, VOUS !

Si personne ne passe aux caisses automatiques, les voyous de la grande distribution seront obligés de maintenir les emplois de caissières.

 SOYEZ CONSCIENTS DE VOS ACTES et de leurs CONSÉQUENCES ! 

En complément sur grande distribution :

En complément sur emploi :

     

Jeudi 12 Septembre 2019 - News # 20283 

Abus bancaire : Walmart propose un prêt à 36% aux personnes qu'elle emploie, et Uber pourrait l'imiter. Voir [ici] ().

36% d'intérêts !!! 

Ce n'est plus de l'usure mais de l'assassinat !

Et, en plus, à leurs propres employés. Vous imaginez les conditions de travail et d'esclave ?! On vous fait faire n'importe quoi, parce-que sinon dehors, et là vous êtes morts pour rembourser.

Traîtres de politiciens, vous n'avez rien fait pour interdire ces prêts à taux de voleurs !

Il faut interdire que les taux d'intérêt dépassent les 5,5 % tout compris ! Au delà, c'est de l'usure !

En complément sur Walmart :

En complément sur usure :

En complément sur Uber :

En complément sur prêt :

 

Lundi 2 Septembre 2019 - News # 19960 

Henri Sterdyniak : « L'objectif du gouvernement, c'est baisser les retraites de 20 à 25% d’ici 2050 » :

SYNOPSIS :

Après la publication du rapport Delevoye, le gouvernement lance une consultation nationale en vue de sa future réforme des retraites. Pour en parler, Henri Sterdyniak, économiste, est l'invité de la Midinale.

http://www.regards.fr ()

Sur le fait que rien ne serait encore arbitré sur la réforme des retraites
« Le point essentiel de la réforme, c’est de passer à un système à points, un système où la valeur du point est décidée par le gouvernement, de façon à équilibrer le système sans augmenter les taux de cotisation. Et ça, de toute évidence, ce n’est pas négociable. »
« L’objectif initial, c’est de réduire le poids des retraites publiques dans le PIB. »

Sur la consultation nationale 
« Il y a un principe, celui de la démocratie sociale qui est quand même que les retraites comme le chômage sont des salaires différés et socialisés qui donnent une légitimité aux syndicats et au patronat pour les gérer. »
« Ce que fait Macron, ce qu’il a fait pour l’assurance chômage, c’est d’étatiser le système, c’est-à-dire que le système sera décidé par le gouvernement et les cabinets financiers et non dans le cadre d’une négociation avec le patronat et les syndicats. »
« La consultation nationale restera purement fictive. »

Sur l’âge effectif de départ à la retraite 
« Au final, on travaillera plus longtemps. »
« Comme beaucoup de jeunes en moyenne commencent à cotiser à 23 ans, ça veut dire que 23+43 = 66 ans donc la plupart des gens partiront à la retraite à 66 ans. »
« L’idée de la réforme préconisée par Delevoye, c’est de brutalement passer à 44 annuités et progressivement arriver à 66 ans. »
« Depuis 2003, la CFDT est persuadée que la durée de cotisation, c’est mieux que l’âge. »

Sur la retraite par points
« Dans le système actuel, un euro cotisé donne plus de droit à un bas salaire qu’à un haut salaire. »
« Le fait qu’un euro cotisé doit donner les mêmes droits pour tous est contradictoire avec le principe de l’assurance sociale qui est redistributif. »
« La retraite par points ne tient pas compte de l’espérance de vie selon la profession : un ouvrier à une espérance de vie plus faible qu’un cadre, de 6,5 années actuellement. »
« Le risque, c’est de ne pas tenir compte de l’espérance de vie et des capacités à se maintenir dans l’emploi. »
« Cette réforme a pour premier axe de ne pas augmenter le poids des retraites : ça veut dire qu’il faut baisser le niveau des retraites de chacun. Et nos classes dirigeantes sont indifférentes à la situation des classes populaires… »

Sur le système de retraite à points proposé par le gouvernement
« Un système social bien fait, c’est un système dans lequel on dit aux gens qu’ils auront un certain taux de remplacement qui garantit que, pendant la retraite, ils auront à peu près le même niveau de vie que les personnes en activité. »
« Le système [proposé par le gouvernement] est complètement incompréhensible : des points dont le prix d’achat et la valeur sont fixés par le gouvernement sans aucune garantie avec, dans le rapport Delevoye, des formulations extrêmement vagues : à aucun moment, il n’est écrit que le pouvoir d’achat des retraites suivra celui des salaires, que le taux de remplacement sera maintenu à un certain niveau ou que le prix d’achat des points suivra le salaire. »
« L’objectif [de la réforme], c’est imposer aux gens de travailler plus longtemps (et tant pis pour ceux qui n’y arrivent pas, ils auront une retraite plus faible) et assurer que les retraites baisseront bien de 20 à 25% d’ici 2050. »

Que faut-il faire avec nos retraites ?
« Il faut accepter une certaine hausse des taux de cotisation. »
« On vit plus longtemps et certaines personnes voudront travailler plus longtemps et c’est tant mieux mais pour la masse des salariés, il faut garantir un taux de remplacement satisfaisant (85% au niveau du SMIC, 75% pour les salaires au niveau du salaire médian) et garantir que l’âge de la retraite sera satisfaisant en tenant compte de la profession. »
« Il faut dire aux jeunes : vous cotisez un peu plus mais en contrepartie, votre retraite est garantie à un niveau satisfaisant. »
« Il faut un loi organique disant que le système [de retraite] est stable et garanti. »
« Un grande partie des gens qui partent à la retraite plus tôt, ce sont des gens qui n’ont pas le choix. »
« L’objectif, ce doit être d’étendre les régimes spéciaux aux branches. »

En complément sur Henri Sterdyniak :

En complément sur retraite :

     

Dimanche 25 Août 2019 - News # 19766 

Angers : Clients chahutés, bugs… Un dimanche mouvementé dans l’hypermarché Casino sans caissier. Voir [ici] ().

Ne JAMAIS passer par ces caisses !

Cela contribue à détruire les emplois.

Les voyous de la grande distribution ne pensent qu'au pognon. Il faut que ces caisses sans caissier restent vides.

En complément sur grande distribution :

       

Samedi 24 Août 2019 - News # 19751 

Arnaques, escroqueries, travail au noir : la France qui fraude :

SYNOPSIS :

Depuis la crise économique de 2008, la fraude explose en France : travail au noir, arnaques aux allocations familiales, mais aussi à la TVA et escroqueries à la sécurité sociale…

Partout, les magouilleurs rivalisent d’ingéniosité pour abuser les organismes de contrôle. Le manque à gagner pour l’État atteindrait 60 milliards d’euros par an. Qui sont ces fraudeurs ? Comment trichent-ils ? Et quels sont les moyens d’enrayer cette délinquance à grande échelle ? Nous avons suivi une opération exceptionnelle de lutte contre le travail au noir menée par 200 policiers et gendarmes dans toute la France. Leur cible ? Un groupe de restauration qui employait des cuisiniers asiatiques clandestins. Une fraude à l’Urssaf et au fisc estimée à 3 millions d’euros.À Paris, il n’y a que dix inspecteurs de l’Urssaf pour contrôler 350 000 entreprises. Un travail de titan ! De plus en plus d’entrepreneurs malhonnêtes cassent les prix en ne déclarant pas leurs employés, notamment dans le BTP et la sécurité. Chaque année en France, le travail au noir représente un manque à gagner de 15 milliards d’euros. Les caisses d’allocations familiales ne sont pas épargnées par les fraudeurs : 800 millions d’euros s’évaporent ainsi chaque année. Nous avons remonté la filière d’une fraude organisée dans un hôtel du Val d’Oise qui servirait de résidence fictive à des personnes vivant à l’étranger pour qu’ils continuent à toucher des allocations. La fraude gangrène aussi la Sécurité Sociale, qui se retrouve amputée de 3 milliards d’euros chaque année. Les faux actes médicaux facturés à l’assurance maladie par des professionnels de santé explosent. Exemple avec cette infirmière du Sud de la France, qui a déclaré 300 000 euros d’actes fictifs en 2 ans ! Nous avons suivi les policiers de la BRDA, brigade de répression de la délinquance astucieuse, créée à Paris il y a 3 ans pour lutter contre ce fléau.Enfin, nous avons enquêté sur un filon méconnu : la fraude à la TVA. Un manque à gagner de 15 milliards d’euros par an pour les finances publiques. Parfums, matériel informatique, téléphones mobiles, mais aussi voitures d’occasion… des petits malins achètent ces produits hors taxe à l’étranger pour les revendre en France sans payer la TVA,

Ces infirmières et professionnels de santé qui surfacturent et qui font de fausses facturations doivent être interdits d'exercer. Il y a suffisamment de gens honnêtes pour se passer de ces quelques centaines de connards malfaisants. Le laxisme toujours et encore.

10 contrôleurs URSSAF pour contrôler 350.000 entreprises... : c'est à ce genre de fait que l'on comprend qu'il y a une volonté politique de favoriser la fraude. Et cela, parce-que certaines entreprises ont y ont intérêt.

Quand aux patrons qui emploient des gens au noir, on devrait fermer leur entreprise. Cela assainirait le marché, et préserverait les entreprises honnêtes. Le laxisme toujours et encore.

Un documentaire tout à fait édifiant.

À voir !

En complément sur fraude :

En complément sur travail au noir :

En complément sur escroquerie :

   

Samedi 17 Août 2019 - News # 19593 

Les vrais chiffres du chômage : 1 400 emplois supprimés chaque jour ! Voir [ici] ().

En complément sur chômage :

       

Dimanche 11 Août 2019 - News # 19461 

Migrants : les jolies affiches d'Action Emploi Réfugiés :

 

"Jacques" ? Vraiment ? Mais il se foutent en plus de notre gueule ces connards immigrationnistes !

 

Action Emploi Réfugiés : des collabos du capitalisme qui font la promotion du dumping social par l'emploi d'esclaves. C'est honteux !

Merci à OS pour le lien.

En complément sur migrants :

En complément sur réfugié :

En complément sur dumping social :

En complément sur esclavage :

 

Mercredi 31 Juillet 2019 - News # 19237 

PDG, DRH, marketing, & cie : les véritables parasites de la société - Par Nicolas Framont :

SYNOPSIS :

"Une chômeuse qui cultive son jardin est plus utile à notre salut commun qu’un “chargé de ressources humaines” ou qu’un directeur marketing. Car elle fait venir des abeilles et permet aux insectes de vivre tandis que les seconds ne font que nourrir de gros parasites au prix de notre santé et de notre environnement."

Un fonctionnaire aurait été pris à ne rien faire, et l’ensemble de nos médias s’emparent de ce cas pour cracher leur habituel venin sur le secteur qui emploie le plus de gens en France. Décryptage.

Excellent.

À voir !

En complément sur parasite :

En complément sur Nicolas Framont :

     

Lundi 29 Juillet 2019 - News # 19184 

Politique & Eco N° 225 : Anticiper l'effondrement monétaire avec Charles Sannat :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Charles Sannat, animateur du Blog : insolentiae.com ()

1) L’économie mondiale en soin palliatifs monétaires
- Les crédits des particuliers seront-ils dus en cas de faillite de la banque ?
- Ces dettes sont des actifs susceptibles d’être rachetés et donc dus
- La Deutsche Bank en question, Bad Bank pour les actifs pourris
- Socialisation des pertes, privatisations des gains, une très vieille histoire
- Genèse de la dette mondiale, un phénomène observable au japon en Europe et aux Etats-Unis
- La planche à billets pour soutenir la croissance
- Un problème de ressources énergétiques, la recherche effrénée de l’énergie peu chère
- Non pas un problème de ressources mais un problème d’avidité
- 2030 : l’Arabie Saoudite n’a plus de pétrole
- Les banques centrales,  le QE pour masquer la non croissance
- Les systèmes de retraite et les taux zéro
- La monnaie n’est plus que de la dette sans l’étalon or
- Les USA examinent de près les chiffres de la croissance et de l’emploi
- Financer la guerre : Irak 5 000 Milliards de dollars, analogie avec le Vietnam

2) Géopolitique de la crise monétaire
- Hausse et baisse des taux de la FED aux USA
- Petits mensonges statistiques
- La pauvreté aux USA les Food Stamps : 36 millions de bénéficiaires de bons alimentaires (+ de 11% des Américains)
- Une illusion de croissance : deux points de croissance pour trois de dette. L’expérience courte d’octobre 2018 sur la remontée des taux vite abandonnée
- Le prix du pétrole trop bas, les types de pétrole et de sites pétroliers
- Après l’Irak, la  Libye, l’Iran, le Venezuela ?
- Guerre pour la démocratie ou la ressource énergétique ?

3) Pourquoi il n’y pas (encore) effondrement ?
- Séquençage de la crise à venir : phase d’accélération
- Deux explications au non effondrement : la planche à billet et le vol de l’énergie à ceux qui la détiennent
- Les contradictions du discours officiel
- La fabrique du méchant
- Une fenêtre de tir dans le détroit d’Ormuz ?
- La Turquie  fait bande à part dans l’Otan
- Poutine : Iran versus Ukraine
- Chine : une croissance stationnaire
- La dédolarisation en question ?
- Privilèges d’extraterritorialité du dollar
- Europe : Lagarde va continuer à faire des bulles (monétaires)
- Les cryptomonnaies, le bitcoin : peu de choses
- Levée de boucliers contre LIBRA (Facebook), vers les cryptomonnaies publiques ?
- Vers un changement de paradigme monétaire et économique

Non évalué.

En complément sur Charles Sannat :

En complément sur effondrement :

     

Dimanche 21 Juillet 2019 - News # 18990 

Détroit d'Ormuz : les Européens exhortent l'Iran à libérer le tanker britannique. Voir [ici] ().

«Cela ne fait que montrer ce que je dis de l'Iran : des problèmes, rien que des problèmes», selon Donald Trump.

C'est à cela que l'on peut voir et comprendre que l'Iran a déjà perdu : tout est biaisé.

Les américains ont tous les droits, même celui de commettre sans cesse des actes iniques (comme les Israéliens d'ailleurs). Mais en revanche, si l'Iran arraisonne un navire pour violation du Droit maritime international (ce qui est légal, le Panama ayant même condamné le pétrolier Riah pour «activités illégales», et lui ayant même retiré son pavillon. Voir [ici] ()), alors dans ce cas c'est considéré comme une faute, et donc comme un problème qui justifie une intervention. Vous voyez le processus pervers de ce deux poids deux mesures ?

Tout défenseur de la Vérité et du Bien est attaqué par les partisans du Mal, avec déloyauté systématique récurrente. Par définition, les partisans du Mal sont injustes, et emploient toutes les méthodes, mêmes les plus iniques et déloyales pour parvenir à leurs fins.

Cet épisode démontre aussi que les Iraniens sont naïfs et bébêtes : ils n'ont pas compris que leur stratégie se retourne contre eux, et qu'on les pousse à la "faute" pour justifier une intervention contre eux.

En complément sur Ormuz :

En complément sur Iran :

     

Mardi 16 Juillet 2019 - News # 18874 

Macron donne la Légion d'honneur à Corinne de Bilbao, l'ex-directrice de General Electric France... qui supprime 1.000 emplois à Belfort. Voir [ici] ().

Les dépeceurs et les traîtres au peuple récompensés...

En complément sur Légion d'honneur :

       

Mardi 9 Juillet 2019 - News # 18726 

Licenciements : La Deutsche Bank annonce la suppression de 18 000 emplois... :

SYNOPSIS :

En Allemagne, la Deutsche Bank, première banque du pays, a annoncé la suppression de 18 000 des 91 500 emplois d'ici 2022. Ce plan de restructuration de 7,4 milliards d'euros est le plan de la dernière chance pour l'ancien fleuron bancaire allemand. Plus de détails en images.

Décidément...

Et il faut comprendre que s'il en sont à virer autant de gens, c'est que cela va vraiment mal...

En complément sur Deutsche Bank :

En complément sur licenciement :

En complément sur emploi :

   

Vendredi 5 Juillet 2019 - News # 18647 

Chômage : Michel Beaugas, secrétaire confédéral Force ouvrière : «Le gouvernement veut contraindre les demandeurs d'emploi à prendre n'importe quel travail» :

En complément sur chômage :

       

Mercredi 3 Juillet 2019 - News # 18574 

Israël prévient que l'Iran sera durement touché en cas de guerre. Voir [ici] ().

Si on lit bien les déclarations du ministre israélien, on en conclut que la guerre entre les deux pays est inévitable, et pour une raison simple : l'État hébreu ne permettra «pas à l'Iran de se procurer des armes nucléaires», même s'il devait «agir seul» dans ce domaine.

Il ne s'agit donc plus de déterminer si une guerre vas avoir lieu, mais quand. Et les Iraniens ont intérêt à se préparer sérieusement...

Le problème, c'est qu'Israël possède des armes nucléaires, et les emploiera si sa survie est menacée. Ils sont même capables de réaliser un tir tactique pour stopper la guerre.

Bref, tout cela est inquiétant.

En complément sur Israël :

En complément sur Iran :

     

Jeudi 20 Juin 2019 - News # 18276 

Archéologie égyptienne et pyramide de Khéops : le robot Djedi, et ses curieux "graffitis" - Par Le Moment Curieux :

Belle découverte du Moment Curieux, encore une fois, bravo !

Ce ne sont pas des hiéroglyphes égyptiens.

On nous cache des choses. Notamment Zahi Hawass, qui supervise toutes les découvertes et recherches, en sait beaucoup, mais il ne dit rien et même s'emploie à cacher toute découverte qui remet en cause la thèse officielle. Il ne faut pas que le monde sache, mais seulement une "élite" triée sur le volet.

On avance encore un peu.

À voir absolument !

En complément sur Le Moment Curieux :

En complément sur archéologie :

En complément sur Égypte :

En complément sur pyramide :

 

Jeudi 6 Juin 2019 - News # 17954 

Un million de Français ayant un emploi vivent en dessous du seuil de pauvreté. Voir [ici] ().

En complément sur pauvreté :

En complément sur misère :

En complément sur emploi :

   

Mardi 4 Juin 2019 - News # 17916 

Emplois et licenciements : Les plans sociaux se multiplient dans l'industrie française :

Annoncés après les élections européennes bien évidemment... Fallait surtout pas faire d'ombre à Macron.

La manipulation de l'opinion publique continue de battre son plein. Comme d'habitude quoi...

En complément sur emploi :

En complément sur licenciement :

En complément sur plan social :

En complément sur industrie :

 

Mercredi 29 Mai 2019 - News # 17763 

Licenciements : Macron aurait fait pression sur General Electric pour décaler les annonces de suppression d'emplois à après les européennes. Voir [ici] ().

Ce type est un traître à la nation, un vendu au​​​​​x banques et aux multinationales, c'est très grave.

En complément sur General Electric :

En complément sur licenciements :

En complément sur européennes :

   

Mercredi 29 Mai 2019 - News # 17757 

Corruption : Emplois fictifs, caisse noire, complots, blanchiment d'argent : le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde balance sur François Bayrou dans un enregistrement. Voir [ici] ().

Ça sent le sapin pour Bayrou... 

En complément sur François Bayrou :

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

   

Lundi 20 Mai 2019 - News # 17533 

C'EST CASH ! Avec Olivier Delamarche - Réforme de la fonction publique : la fin de l'emploi à vie ? :

SYNOPSIS :

Depuis le 13 mai, les députés débattent de la réforme voulue par Emmanuel Macron. 5,5 millions d’agents publics sont concernés. De leur côté, les syndicats, très mobilisés sur cette question, craignent une «précarisation» du secteur public.

 Comment réformer la fonction publique ? La France compte-t-elle trop de fonctionnaires ? Cette réforme va-t-elle mettre fin à l’emploi à vie ?

Pour aller plus loin sur ces questions, Estelle Farge et Olivier Delamarche reçoivent Liêm Hoang-Ngoc, économiste et maître de conférence à Paris 1.

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur fonctionnaire :

En complément sur emploi :

   

Mardi 14 Mai 2019 - News # 17354 

Monnaie, chômage et capitalisme avec Des économistes et des Hommes Heureka #31 :

SYNOPSIS :

Dans cet épisode, nous nous posons la question du rôle de la monnaie dans une économie capitaliste. Pour cela, nous comparons le fonctionnement de deux économies en apparence identique, à ceci près que la première fonctionne sans monnaie, comme une économie de troc, et la seconde est monétaire. Nous nous apercevons alors que le caractère monétaire ou non d’une économie modifie radicalement ses propriétés. La détermination des profits sera ainsi très différente dans ces deux économies, les relations de causalité entre dépôts et crédits, épargne et investissement s’inversent, une crise de surproduction est possible dans un cas mais pas dans l’autre, et le chômage peut également avoir des origines très différentes, et même opposées, selon que l’on considère une économie monétaire ou non.

Les propriétés de l’économie de troc recouvrent celles de la théorie économique standard (théorie néoclassique) qui s’est historiquement construite sans prendre en considération la monnaie, celle-ci étant considérée comme neutre sur l’économie. Les propriétés de l’économie monétaire rappellent quant à elles celles des modèles postkeynésiens, bien moins connus, et qui trouvent leurs origines dans les travaux et écrits de Keynes, qui affirmait dans son ouvrage le plus célèbre (la théorie générale de l’emploi de l’intérêt et de la monnaie) que « lorsqu’on s’attaque à la recherche des facteurs qui déterminent les volumes globaux de la production et de l’emploi, la Théorie complète d’une Economie Monétaire devient indispensable » (1936, p. 297).

Non évalué.

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

En complément sur capitalisme :

En complément sur Heureka :

 

Mercredi 8 Mai 2019 - News # 17199 

Élections européennes : la tête de liste du RN, Jordan Bardella, soupçonnée d’emploi fictif au Parlement européen. Voir [ici] ().

Je trouve que cela devient de plus en plus malsain : à chaque élection, les traîtres de médias alignés nous sortent la même rengaine.

C'est de la manipulation grossière insupportable.

Il devrait y avoir une loi interdisant pendant 6 mois avant les élections les nouvelles sur tous les candidats aux élections.

En complément sur européennes :

En complément sur Jordan Bardella :

     

Mercredi 8 Mai 2019 - News # 17191 

Économie : 19 faits aux États-Unis montrant que ce pays est déjà en sévère début de récession :

# 1 En avril, les ventes d'automobiles aux États-Unis ont diminué de 6,1% . Ce fut la pire baisse en 8 ans.

# 2 Le nombre de demandes de prêt hypothécaire a diminué pendant quatre semaines consécutives.

# 3 Nous venons d'assister au plus important crash immobilier de luxe en neuf ans environ.

# 4 Les ventes immobilières existantes sont en baisse depuis 13 mois.

# 5 En mars, les dépenses totales en construction résidentielle ont diminué de 8,4% par rapport à il y a un an.

# 6 La production manufacturière aux États-Unis a diminué de 1,1% au premier trimestre de cette année.

# 7 Les revenus agricoles baissent au rythme le plus rapide depuis 2016.

# 8 Les producteurs laitiers du Wisconsin font faillite "en nombre record".

# 9 Les ventes d'iPhone d'Apple baissent à un "rythme record".

# 10 Les bénéfices de Facebook ont ​​diminué pour la première fois depuis 2015.

# 11 Nous venons d'apprendre que CVS fermera 46 magasins.

# 12 Office Depot a annoncé la fermeture de 50 sites.

# 13 Dans l'ensemble, les détaillants américains ont annoncé plus de 6 000 fermetures de magasins jusqu'à présent en 2019, ce qui signifie que nous avons déjà dépassé le total pour l'année dernière.

# 14 Une nouvelle étude choquante a révélé que 137 millions d'Américains ont connu des difficultés financières dans le domaine médical au cours de la dernière année.

#15 Le débit des cartes de crédit dans les banques américaines a atteint son plus haut niveau en près de 7 ans.

# 16 Les impayés sur cartes de crédit ont atteint leur plus haut niveau en presque 8 ans.

# 17 Plus d'un demi-million d'Américains sont actuellement sans abri.

# 18 Le sans-abrisme à New York est le pire qu’il n’ait jamais été.

# 19 Près de 102 millions d'Américains n'ont pas d'emploi actuellement. Ce chiffre est pire qu’il ne l’a été à aucun moment de la dernière récession.

Source
 ().

En complément sur économie :

En complément sur récession :

     

Lundi 29 Avril 2019 - News # 16962 

Mise au point - Européennes : mode d'emploi - Par l'UPR :

SYNOPSIS :

Les élections européennes auront lieu le 26 mai 2019, c'est une bonne occasion pour faire une mise au point sur cette échéance électorale.

Non évalué.

En complément sur Européennes :

En complément sur UPR :

     

Lundi 29 Avril 2019 - News # 16961 

C’EST CASH ! Avec Olivier Delamarche : Intelligence artificielle, technologie : vers une quatrième révolution industrielle ?

SYNOPSIS :

Cette semaine C’est Cash s’attaque au sujet de l’intelligence artificielle, des technologies, de plus en plus avancées, et leurs impacts présents et futurs sur notre économie.

Serons-nous un jour tous remplacés par des robots ? L’IA menace-t-elle l’emploi ? Se dirige-t-on vers une 4ème révolution industrielle ?

Pour aller plus loin sur ces questions, Olivier Delamarche et Estelle Farge reçoivent Pascal de Lima, économiste et auteur de «Capitalisme et Technologies : les liaisons dangereuses».

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur Intelligence artificielle :

En complément sur technologie :

   

Lundi 15 Avril 2019 - News # 16599 

Incendie de Notre-Dame de Paris : je viens de retrouver une prophétie de Marie-Julkie Jahenny, tout à fait troublante  :

« Tous les ouvriers, dont l’emploi fournissait chaque jour une occupation qui les empêchait de se livrer au mal. Les desseins de ceux qui dirigent la France ont résolu d’enlever à l’ouvrier tout travail, tout emploi. »

« Mes enfants, il ne va plus y avoir de repos. Nuit et jour, les coureurs [NDR : probablement des agitateurs ainsi que de jeunes voyous comme on en voit dans les manifestions où il y a des casseurs] se livrent au mal : l’incendie, l’affreux assassinat. Ils vont user de la poudre violente qui réduit en lambeaux les murs les plus solides bâtis sur la terre. » 23 Novembre 1882.

Étonnant.

Pour en savoir plus, Voir cette [vidéo] ().

En complément sur Notre-Dame de Paris :

En complément sur incendie :

En complément sur prophétie :

   

Mercredi 10 Avril 2019 - News # 16452 

Migrants et dumping social : Les entreprises néerlandaises vont créer 3 500 emplois pour les réfugiés. Voir [ici] ().

Lisez bien les justifications des négriers, ce sont des perles. Exemple : "C’est un programme moral de la part des grandes entreprises, sans lien avec la politique", explique Paul Polman, ancien directeur général d’Unilever...

Cette "jolie" news est une preuve de plus, si cela était encore nécessaire à tous les crétins pro-immigration, que le rôle premier de celle-ci est le dumping social, la baisse des salaires, et la formation d'esclaves, l'outil majeur préféré des capitalistes et de tous les exploiteurs du monde entier.

Il serait temps de comprendre cette évidence...

Mais certains sont tellement idiots et aveugles, ou enkystés dans leurs idéologies, que même après ces explications pourtant simples et claires, ils sont encore pour l'immigration. Indécrottables... Et pire : certains se disent anticapitalistes... Des recordmen du monde...

En complément sur migrants :

En complément sur dumping social :

     

Jeudi 4 Avril 2019 - News # 16245 

Grande distribution : le projet surdimensionné du Leclerc de Meyzieu (69) retoqué par la CNAC :

SYNOPSIS :

Nous réclamons depuis 2009, la transposition complète de la Directive Européenne services de 2006 par l'Etat Français pour le respect de l'environnement la loi ELAN, 10 ans plus tard, prend en compte le respect de l'environnement, la redynamisation des centres villes, l'arrêt de l'artificialisation des terres. la CNAC a refusé le projet, attendons les motifs !

Source : Association En Toute Franchise.

La grande distribution est devenue une plaie, une machine à fric industrielle infernale, qui détruit tout : l'environnement, les commerces de proximité, et les emplois.

En complément sur grande distribution :

En complément sur Leclerc :

     

Mercredi 3 Avril 2019 - News # 16199 

Soupçons d'emplois fictifs : le domicile d'un proche de François Bayrou perquisitionné. Voir [ici] ().

Une mafia de profiteurs...

En complément sur emplois fictif :

En complément sur François Bayrou :

     

Vendredi 15 Mars 2019 - News # 15728 

Archéologie : MURS CYCLOPÉENS : la preuve du réemploi par les Incas - Par Le Moment Curieux :

Message à Le Moment Curieux :

Je ne comprends pas : quel intérêt de mouler des pierres fondues sur une base aussi grosse ?

Ça donne l'impression d'un pavement décoratif en pierres fondues...

Ou alors : c'est un moule géant qui permet la réplication d'un ensemble de pierres fondues prêtes à l'emploi, pour ensuite les emmener ailleurs. Ce qui signifie qu'on devrait trouver des MURS IDENTIQUES à des endroits différents si mon hypothèse est correcte.

Tu as levé quelque chose là : il faut creuser (sans mauvais jeu de mots). Il y a des choses à trouver ici. Prends ton temps, enquête sérieusement comme pour tes autres vidéos : on va pouvoir encore avancer je pense.

Merci pour ta vidéo que je relaie.

En complément sur archéologie :

En complément sur MURS CYCLOPÉENS :

En complément sur Incas :

En complément sur Le Moment Curieux :

 

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15524 

Soissons : Sylvie Heyvaerts quitte la France insoumise pour l’UPR. Voir [ici] ().

Chers Amis Insoumis,

J’ai décidé de quitter la France Insoumise.
Non parce que je serai en désaccord avec le programme l’Avenir en Commun, mais parce que je ne parviens plus à trouver dans le discours de FI la cohérence qui me permettrait de m’engager dans la bataille des Européennes.
« L’Europe on la change où on la quitte », résumait de façon simple le positionnement de FI sur l’Europe. La menace de départ de la France devant permettre d’instaurer un rapport de force pour renégocier un certain nombre de points fondamentaux dans les traités européens. Au fur et à mesure, la perspective d’une sortie unilatérale de l’ UE s’est évaporée et le plan B est devenu bien flou. 
Je voudrai reprendre ici plus précisément la stratégie développée par FI, pour expliquer en quoi elle ne me convainc plus. 
La FI nous explique que « La désobéissance » est légale. Elle consiste à prendre une option de retrait. C’est-à-dire qu’un pays peut se désolidariser d’un aspect des traités européens. 
Donc si nous voulons mettre en œuvre notre programme, il va falloir prendre une option de retrait sur un nombre important de points. 
- Sur L’article 168 et 169 du TFUE qui donne la priorité au profit sur la santé
- Sur les articles 32 et 33 qui organisent la libre circulation des capitaux, des marchandises et des services.
- Sur l’article 106 qui prévoit l’ouverture à la concurrence de tous les services publics
- Sur l’article 21 qui impose la diminution de la protection sociale et le démantèlement du droit du travail.
- Sur les articles 38 et 39 qui placent les agriculteurs dans une concurrence sans merci avec des pays à très bas couts de salaire, et les entraine dans une course éperdue à la productivité.

Autant dire que c’est une remise en question totale de la logique qui gouverne l’Union Européenne depuis le début, et dont une grande partie a déjà été transposé dans les droits nationaux.

Une telle remise en cause constitue en fait une refondation totale de l’UE sur des bases humanistes et eco-sociales.
Alors pouvons-nous réécrire entièrement la constitution de l’UE en y impulsant un changement de paradigme aussi total ? La modification des traités doit être voté à l’unanimité ce qui rend toute modification quasi impossible. On pourrait alors réécrire un autre traité qui écraserait tous les autres. Examinons des lors quel nouveau compromis pourrait naître de l’alliance de 28 pays aux intérêts contradictoires.
Harmonisation fiscale ? Le Luxembourg et les pays bas seront contre.
Harmonisation sociale ? Comment s’y prend -on pour les harmoniser les législations sociales de 28 pays lorsque concernant le « SMIG » les écarts vont de 200€ mensuel à 2000€ ? et que c’est précisément cet avantage social qui assure la compétitivité de ces pays de l’Est et conditionne à l’heure actuelle leur équilibre économique ?
Par quel miracle arriverions nous à un accord qui serait autre chose qu’un accord tronqué sur un moins disant social, environnemental, fiscal ?

N’est il pas temps de se rendre compte que cette alliance à 28 a précisément pour objectif d’aboutir à cette impuissance qui sert les intérêts de l’oligarchie ?

De plus à l’heure où la population demande le RIC, il me parait tout à fait déraisonnable de recréer une structure plurinationale (même plus réduite) , impliquant des délégations importantes de souveraineté. Nous avons un besoin urgent de démocratie et l’échelon national avec son organisation en départements et en communes héritée de la révolution française garantit la proximité nécessaire à l’exercice d’un réel pouvoir citoyen. 
Donc j’en arrive à la conclusion qu’il ne saurait y avoir de démocratie en Europe, ni en refondant les traités, ni en restant bloqué avec 28 pays aux intérêts divergents dans une structure englobante.

Si l’on veut bien concevoir les objectifs d’un autre point de vue une stratégie bien plus directe et bien moins aléatoire se dessine.

Notre projet est de faire bifurquer tout notre système de production vers un fonctionnement basé sur la règle verte et la solidarité. Ajoutons à cela que nous devons le faire vite, car la dégradation sociale et environnementale a atteint des sommets.

C’est pourquoi nous devons sortir de l’Union Européenne. Dès le lendemain du Frexit nous pourrons.

1. Défendre sérieusement l’environnement en sortant du dogme de la mondialisation et du libre-échange, qui amènent à faire fabriquer à 15000 km de chez soi des produits qui pourraient être produits localement. 
2. Empêcher les délocalisations des industries et les privatisations de notre patrimoine national.
3. Engager une transition énergétique d’envergure créatrice de millions d’emplois
4. Reconstruire des services publics dignes de ce nom, et empêcher la privatisation de ces secteurs .
5. Renationaliser les entreprises stratégiques : SNCF, Autoroutes, Orange, TF1, Gestion de l’eau, EDF GDF, Poste, etc…
6. Préserver la pêche artisanale et l’agriculture familiale. Soutenir la conversion vers le Bio, autoriser les semences libres, trouver des alternatives au glyphosate.
7. Augmenter le SMIG et les minimas retraite tout en allégeant les charges des petites entreprises.
8. Préserver l’unité nationale en stoppant les réformes des euro-régions menées dans le dos des français, sans leur consentement, qui passe par le regroupement forcé de communes et l’assèchement des finances des dites communes et des départements.
9. Redonner puissance à notre démocratie en instaurant le RIC. 
10. Ouvrir la France sur le reste du monde notamment sur la francophonie, sortir de l’OTAN et cesser de soutenir les guerres criminelles des USA , œuvrer pour la paix.

Et pendant les deux années qui s’écoulent entre la décision de quitter l’Europe et la sortie effective ( avec ou sans accord) rien ne nous empêchera de prendre des options de retraits unilatéral. 
Cette question n’est pas une dissertation théorique. Elle revêt une urgence absolue. Tous les jours des pans entiers de notre richesse nationale est cédée à des intérêts privés, les structures juridiques qui ont organisées la solidarité sont méthodiquement fracassées, l’indivisibilité même de la nation est remise en cause par des traités signés derrière le dos des français. C’est trop ! Nous devons avoir une réaction à la hauteur du danger !
Si la France reprend de manière claire sa souveraineté en sortant de l’UE, elle offrira un point d’appui ferme pour les peuples qui souhaitent mener une politique qui mette fin au pillage des richesses, au saccage de l’environnement, et au mépris de l’être humain. 
Nous pourrons alors monter conjointement de beaux projets, sans pour autant qu’il soit nécessaire de recréer une entité supra-étatique. 
Nous pourrions par exemple élaborer un plan de dépollution de la Mer Méditerranée avec les pays riverains. Nous pourrions renforcer les dispositifs conjoints de lutte contre les incendies, nous pourrions nous entendre sur une politique de sauvetage des migrants et d’accueil. Etc…

À cela s’ajoute un bénéfice financier non négligeable : Sortir de l’UE c’est récupérer immédiatement au minimum 34 milliards d’euros par an
9 milliards qui résulte de la différence entre ce que nous donnons à L’UE et ce qui nous est reversé. (La France verse 23 milliards et en récupère 14)
5 milliards d’euros liées à des dépenses hors budgets (Cofinancement et sanctions financières)
20 milliards récupérables rapidement sur la fraude et l’évasion fiscale en rétablissant le contrôle sur les mouvements de capitaux.
Sans compter les économies colossales découlant de l’allégement des réglementations issues de l’UE dont les coûts de gestion pesant sur les administrations, les entreprises publiques et privées, les artisans etc, qui sont estimées à 35 milliards annuels.

Le Frexit en ce qu’il est une réponse ferme et déterminé aux exactions de la caste des oligarques est nécessairement une mesure « de gauche ». Ce sujet ne doit plus être tabou. 
Un grand parti populiste comme l’est la France Insoumise, pourrait d’autant plus facilement assumer cette approche que la construction de l’Europe est frappée d’illégitimité depuis 2005 puisque le peuple français l’a refusé. 
Il est urgent que cette blessure démocratique soit soignée et qu’une nouvelle occasion de se prononcer soit donné au peuple. On ne peut pas demander aux citoyens d’aller voter, et ensuite bafouer leur vote. 
Comme le dit Frederic Lordon « La gauche ne peut plus couler un désir internationaliste dans les pires propositions du néoliberalisme ».

Eu égard à ses réflexions j’ai décidé de soutenir la campagne de Francois Asselineau, qui est aujourd’hui le seul a porter la revendication du Frexit dans l’espace public.
A ceux qui crient au loup parce que Francois Asselineau a été proche de Charles Pasqua et membre du RPF, je renvoie sur les explications très détaillées qu’il a lui-même données, et qui me semblent suffisamment convaincantes. M. Asselineau est depuis le début un fervent gaulliste et adversaire de la construction européenne néolibérale et il a pensé trouver dans le RPF un vrai parti souverainiste, avant de s’apercevoir qu’il s’était trompé.
Je n’ai personnellement jamais vu ou entendu chez lui aucun propos raciste, antisémite, identitaire, etc.. qui permettrait de l’identifier à l’extrême droite. Au contraire j’y trouve une culture universaliste, laïque, et républicaine absolument évidente. Je regrette que des débats sur le fond n’est jamais eu lieu entre les responsables de FI et l’UPR. Mais c’est vrai qu’ Asselineau avec ses 0,98% des voix est quantité négligeable ! Au moins ne pourrais-je pas être taxée d’opportunisme !!
Je reste bien évidemment solidaire de tous les autres combats de la France Insoumise.

Bravo Madame !

Et bienvenue dans le parti qui réunit les Français de tous les horizons !

En complément sur UPR :

En complément sur Sylvie Heyvaerts :

     

Samedi 23 Février 2019 - News # 15250 

Liquidation judiciaire de l’usine Arjowiggins : l’UPR demande sa nationalisation – Reportage :

SYNOPSIS :

François Asselineau s’est rendu le 19 février 2019 sur le site de l’usine #Arjowiggins, à Jouy-sur-Morin, actuellement en liquidation judiciaire, et où les salariés ont reçu leur lettre de licenciement ce 21 février.

Presque tous les salariés pourraient perdre leurs emplois. Il a rappelé devant une partie des salariés et le maire notamment, rassemblés autour de lui, le rôle fondamental de l’Union européenne qui interdit à la France d’interdire la libre circulation des mouvements de capitaux avec les pays du reste du monde (article 63 TFUE).

Il a rappelé que racheter l’usine, et ainsi sauver les emplois et les familles qui pourraient se retrouver sinistrées, ne coûterait rien proportionnellement sur le budget de l’Etat. Il a proposé publiquement la #nationalisation de l’usine pour la rattacher par exemple à la Banque de France. Dans le cas contraire, la France pourrait devenir à terme dépendante de l’étranger pour la fabrication sécurisée de ses propres billets de banque.

Non évalué.

En complément sur UPR :

En complément sur nationalisation :

     

Vendredi 22 Février 2019 - News # 15234 

Emmanuel Macron sur les Gilets Jaunes : «Ils me tueront peut-être d'une balle, mais jamais d'autre chose».Voir [ici] ().

Il a oublié que Marcel et Lucien ont une guillotine, bien entretenue et huilée, prête à l'emploi, et qu'ils viennent de ressortir... ^^

La Place de la Concorde n'attend que vous Monsieur Macron... Et Marcel et Lucien se chargent du reste : il s'y entraînent d'ailleurs activement :


Mardi 12 Février 2019 - News # 14963 

Un message de Pierre-Yves Rougeyron :

Chers amis,

L'heure est grave. Nous apprenons que l'Express, ce pesant de papier hygiénique disponible en kiosque et pourtant d'une qualité douteuse, nous révèle que le jeune et brillant avocat Juan Branco (avocat d'Assange et ennemi personnel de Macron) notait la beauté des jeunes femmes sur 20 quand il avait 15 ans. Devant le caractère imparable de l'argument et l'imminence de la chasse aux soutiens des GJ, je tiens à faire un acte de contrition avant que les terribles limiers de monsieur Barbier, l'Homme d'après les Hommes, ne vous révèlent mes ténébreux secrets. Aussi voilà :

- A 7 ans je voulais faire parti de l'IRA 
- A 8 ans je voulais créer une organisation de sauvegarde de la nature avec une prédilection pour la défense des éléphants. 
- A 15 ans j'étais gothique 
- A 16 contrairement au culte macroniste je n'ai pas sauté ma prof 
- J'étais un sale gosse (2 conseils de discipline ajournés) 
- Et.... je le reconnais.... j'ai déjà rigolé à une vanne de Debbouze (mais une seule fois) 

Enfin je ne pense pas avoir de perversions sexuelles graves, je n'ai jamais supporté une seule ligne de Christine Angot.

C'est vrai que ça devient pathétique et inquiétant.

Le système et ses kapos ne savent plus quoi faire et dire de pertinent et légitime contre les vrais démocrates, et dès lors, emploient toute sortes de rhétoriques spécieuses voire débiles pour tenter de les contrer.

Pitoyable...

En complément sur Pierre-Yves Rougeyron :

En complément sur Juan Branco :

     

Vendredi 8 Février 2019 - News # 14874 

Revenu de base en Finlande : le revenu universel sans effet sur l’emploi un an après sa mise en place, mais un "mieux-être au quotidien". Voir [ici] ().

Alors qu'est-ce qu'on attend pour le mettre en place ??!!!

Gilets Jaunes, demandez un revenu de base pour tous ! (financé par la fraude et l'évasion fiscale qui se montent à 300 milliards d'euros par an !)

En complément sur revenu de base :

       

Dimanche 3 Février 2019 - News # 14717 

Je publie ici une lettre ouverte que l'un de mes amis Facebook m'a envoyée, et que je trouve particulièrement réussie :

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT Emmanuel MACRON.

Monsieur Macron nous savons déjà que vous êtes fabriquant et vendeur de gilets jaunes par l'intermédiaire de vos amis multimilliardaires qui sont à l'initiative de tous les projets d'instauration du chaos pour pouvoir réprimer et installer votre nouvel ordre mondial, qui n'est pas le notre, que le peuple et les personnes libres physiquement et moralement n'accepteront jamais;

vous n'êtes absolument pas gilet jaune dans votre cœur sinon vous vous seriez déjà joint à la population, vêtu de ce gilet jaune et vous seriez au premier rang face aux CRS;

vous dites que la population n'est pas du côté des gilets jaunes, vous vous trompez, même ceux qui n'aiment pas la couleur jaune ou qui ne sont pas d'accord sur tous les sujets soutiennent avec force et conviction ce noble mouvement qui réunit et rassemble l'ensemble des français, à l'exception bien sur de vos homologues (2000 à 3000 personnes), de vos supérieurs (quelques dizaines ou centaines de personnes), de vos servants dociles et fidèles (quelques milliers de personnes qui commencent d'ailleurs déjà à vous lâcher), ceux de votre parti le LERM associé aux foulards rouges haineux et débiles et les incontrôlables de blocs marginaux de tous bords infiltrés parmi les gilets jaunes pour tenter de les discréditer (quelques milliers), une partie des forces de l'ordre (quelques dizaines de milliers qui n'ont pas compris qu'ils allaient être sacrifiés);

voilà monsieur le président je vais être très large en votre faveur en disant que vous pouvez encore à ce jour rassembler 90.000 personnes (surtout des policiers et gendarmes qui se croient obligés d’obéir et qui commencent à craquer et à se poser les bonnes questions) sur les 67 millions d'habitants de ce pays, soit même pas 0,2% ...le soutien dont vous disposez n'est donc pas français, il est étranger, il est celui des grandes familles de la caste mondialiste, des multinationales, des lobbies, du FMI et du système mondial de la finance, des gestionnaires cooptés de l'union européenne, des fabricants d'armes, des industries pharmaceutiques, agroalimentaires, aéronautiques, technologiques;

soyons clairs, en France vous ne disposez pratiquement que du soutien armé de la police, du soutien judiciaire puisque la justice n'est plus libre et indépendante, et du soutien des médias officiels;

vous ne vous êtes maintenu au pouvoir que par la force des armes, quelques habiles manœuvres de diversion, quelques primes et revalorisations ciblées;

votre entêtement a déjà provoqué la mort de plusieurs personnes, d'abominables mutilations par dizaines, des blessés par milliers, des arrestations pour rien par milliers, des emprisonnements par centaines;

rendez vous à l'évidence monsieur le président, le peuple veut votre départ au plus vite, il ne veut pas de votre politique, de la perte des libertés, de la répression, il ne veut plus du système de gouvernance actuel, des parlementaires et hauts fonctionnaires qui se gavent au détriment de tous, le peuple veut aussi le départ de ces gens, il veut mettre en place le RIC, des assemblées citoyennes, il veut le Frexit (la sortie de cette fausse union européenne), il veut l'annulation de la dette, la nationalisation des grandes banques, une gestion plus humaine de l'État et des administrations, des emplois pour tous, de meilleurs salaires, de plus belles conditions de vie, de l'espoir pour leur famille, pour les générations à venir, le peuple veut la paix pas les guerres incessantes dans le monde, pas une guerre civile;

le peuple est juste, il est éveillé, il partage, il fraternise, il est libre et préfère mourir que perdre sa liberté et son honneur, il apprend vite et comprend les choses, il dénonce les mensonges, les manipulations, il n'est pas dupe ni naïf, il est capable d'exercer directement le pouvoir pour le bien de la nation et c'est ce qu'il demande;

il peut faire preuve de compréhension et de clémence et il saura vous pardonner si vous savez reconnaître vos erreur et tomber dans ses bras en lui donnant tout votre amour, en sortant véritablement de cette spirale infernale que vous avez enclenchée;

je pense que vous avez encore la possibilité de faire quelque chose de bien, de faire le bon choix, de revenir vers votre peuple ou de lui laisser la place, vous pouvez refuser les directives que les puissants vous donnent, oui, je sais, c'est difficile mais vous en avez encore le pouvoir, ce pouvoir est en vous tout comme il est dans le peuple;

écoutez le cri de ce peuple qui réclame justice, équité, liberté, et un peu de bonheur, avant qu'il ne soit trop tard;

personne ne peut étouffer un peuple à moins de l'exterminer totalement;

je n'ose croire que c'est ce à quoi vous aspirez, alors laissez le vivre, mettez fin à son supplice;

il y va de votre honneur en tant qu'être humain, de la valeur de votre statut en tant que président;

soyez un homme, un vrai, prenez la bonne décision!

Alain Mask.

Une belle lettre, bien inspirée, à relayer !

En complément sur lettre ouverte :

En complément sur Macron :

En complément sur gilet jaune :

   

Vendredi 1er Février 2019 - News # 14653 

Brexit : le chômage en Grande-Bretagne atteint son plus bas niveau depuis 40 ans. Voir [ici] ().

Une preuve de plus que les européistes, avec leur "Project Fear" de supposée apocalypse si Brexit il y avait, ont une fois de plus menti et trompé la population : le Brexit est bénéfique au Royaume-Uni.

C'est aussi une nouvelle occasion de voir et de comprendre que l'immigration est le premier facteur qui est déterminant pour le Capital pour contrôler et imposer les salaires à la baisse : c'est l'outil par excellence du dumping social.

En effet, le nombre de travailleurs originaires d'autres pays de l'Union européenne est en baisse, ce qui a pour effet de rendre plus favorable aux salariés le rapport si crucial [1 emploi offert / N demandeurs], d'où une augmentation des salaires.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'importance vitale de ce rapport, ou bien qui seraient encore hypnotisés par leurs émotions et l'idéologie immigrationniste, voir cette News () qui explique cette importante problématique.

En complément sur Brexit :

En complément sur chômage :

En complément sur Royaume-Uni :

   

Vendredi 25 Janvier 2019 - News # 14510 

Brexit : Tom Enders is warning you : Airbus menace 110 000 emplois au Royaume-Uni par message vidéo. Voir [ici] ().

Tom Enders est un fasciste !

Il n'a rien à foutre à la tête d'Airbus !

NOUS EXIGEONS LA MISE À LA PORTE D'UN FASCISTE QUI USE DE MENACES ET DE CHANTAGE CONTRE 100.000 personnes !

En complément sur Tom Enders :

En complément sur menace :

En complément sur Airbus :

En complément sur fascisme :

En complément sur Brexit :


Jeudi 24 Janvier 2019 - News # 14495 

Emploi, chômage, et employeurs : 7.000 personnes postulent une banque qui propose 50 postes : tout le drame du décisif rapport "1 emploi offert / N demandeurs"... Voir [ici] ().

Pour ceux qui ne comprendraient pas, voir les explications essentielles de ce rapport fondamental dans cette News ().

En complément sur emploi :

En complément sur chômage :

     

Lundi 21 Janvier 2019 - News # 14427 

Chômage : En France, 40% des jeunes sans emploi sont issus de l'immigration. Voir [ici] ().

En complément sur chômage :

En complément sur migrants :

     

Mardi 15 Janvier 2019 - News # 14272 

« Cela va vraiment être très violent » : des agents de Pôle emploi réagissent aux sanctions contre les chômeurs. Voir [ici] ().

Oh putain, ça va faire encore plus de malheureux, et on s'achemine vers la révolte populaire car de plus en plus de gens n'auront plus rien à perdre.

Super inquiétant !

En complément sur chômage :

En complément sur Pôle emploi :

     

Lundi 14 Janvier 2019 - News # 14237 

Starbucks embauche 2.500 migrants clandestins dans ses cafés en France et en Europe. Voir [ici] ().

Ben oui : ça coûte moins cher que de payer des européens.

Starbucks fait déjà la même chose aux États-Unis depuis quelques années.

L'un des buts de l'immigration, il faut le savoir, c'est le dumping social : faire baisser les salaires de tout un peuple en augmentant N dans le rapport décisif "1 emploi offert / N demandeurs".

Et ces gens sont des hors-la-loi en plus... 

Criminel !

Maintenant, il y aura toujours des crétins qui veulent faire venir des migrants chez nous (et même de manière illégale comme le pervers Cédric Herrou) pour des raisons idéologiques, sans comprendre qu'ils font le jeu de mafias, de passeurs, et de négriers d'entrepreneurs comme Starbuckls.

Conclusion : BOYCOTTONS Starbucks !

En complément sur Starbucks :

En complément sur clandestin :

En complément sur migrants :

   

Vendredi 4 Janvier 2019 - News # 13974 

Glyphosate : la justice limite le recours aux preuves contre Monsanto. Voir [ici] ().

Restreindre l'emploi de certaines preuves... Et puis quoi encore ??

Tout montre que les juges contemporains, que ce soit en France ou aux États-Un is sont de plus en plus fous.

Ce n'est plus la justice mais l'injustice.

En complément sur justice :

En complément sur Glyphosate :

En complément sur Monsanto :

   

Mercredi 2 Janvier 2019 - News # 13925 

Sondage : 65% des chefs d’entreprise soutiennent les Gilets Jaunes. Voir [ici] ().

Une preuve de plus que ce sont les grandes entreprises, les grands groupes, et les multinationales, qui se gavent et distribuent des milliards à leurs actionnaires, tout en ne payant presque pas d'impôts.

Les PME / PMI, elles, sont créatrices d'emploi, alors découpons les grands groupes ! Cassons ces machines à extorquer de la valeur ajoutée aux salariés !

En complément sur sondage :

En complément sur gilet jaune :

     

Mardi 18 Décembre 2018 - News # 13626 

Lutte contre les voyous de la grande distribution : "Stop a la précarité des commerçants-artisans !" - Par la gilet jaune Martine Donnette de l'association "En toute franchise" :

SYNOPSIS :

Combien de Commerçants-artisans sont au dessous du seuil du SMIC alors que le Ministre du Budget ne recherche pas la concurrence déloyale des surfaces illicites des grandes surfaces !

C'est plus de 418 milliards d'euros d'infractions non perçus par l'Etat qui pourraient faire baisser les charges des petites entreprises, recréer des emplois qualifiés et diversifiés dans les centres-villes.

 

Pour en savoir plus sur l'association "En toute franchise" :

En complément sur Martine Donnette :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur grande distribution :

 

 

Dimanche 9 Décembre 2018 - News # 13371 

Le gouvernement, par la voix de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, ne fera pas de "coup de pouce" au SMIC car "cela détruit des emplois". Voir [ici] ().

Qui c'est qui va être content ? Les gilets jaunes...

Qui détruit des emplois ? À vérifier, car la hausse du SMIC ne va pas dans le grand casino de la bourse, mais dans l'économie réelle, et vivifie nombre de commerces et d'entreprises Madame Pénicaud !

En complément sur Muriel Pénicaud :

En complément sur SMIC :

     

Samedi 1er Décembre 2018 - News # 13125 

Dossier à faire circuler en masse – DESTITUTION DE MACRON, MODE D’EMPLOI (faites connaître aux députés et sénateurs tous les arguments de notre dossier irréfutable !) Voir [ici] ().

Réponses des Députés et des Sénateurs concernant l'article 68 :

   

En complément sur destitution Macron :

       

Lundi 26 Novembre 2018 - News # 12984 

Conditions de travail et emplois précaires : "Bullshit jobs" (emplois à la con) de David Graeber, une note de lecture de Michel Drac sur un ouvrage consacré par un anthropologue américain à la question des boulots inutiles qui prolifèrent dans notre économie tertiarisée :

SOMMAIRE :

L'ouvrage : 00:15
L'auteur : 00:30
La démarche: 02:00
Constat : 05:15
Typologie et mise en perspective : 13:15
Vision du monde et interprétation : 28:45
Aperçu historique  : 43:45
Quelle solution ? : 54:0
Annonce prochaine vidéo: 59:00

Une vidéo sur un sujet atypique et tout à fait intéressant.

Notre société est décidément, de plus en plus malade, c'est consternant.

À voir !

En complément sur conditions de travail :

En complément sur travail :

En complément sur emploi :

En complément sur David Graeber :

En complément sur Michel Drac :


Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12707 

La Turquie publie des photos de la caméra de surveillance qui a filmé le découpage du corps du journaliste Jamal Khashoggi au sein de l'ambassade d'Arabie Saoudite à Istanbul pour le mettre dans une destinée à l'exportation :

Une affaire absolument sordide, sur laquelle on ne sait pas encore tout. Mais ça va venir.

L'Arabie Saoudite, c'est un Daesh qui a réussit. La preuve : ce sont des barbares qui emploient les mêmes horribles méthodes.

En complément sur Khashoggi :

En complément sur Arabie Saoudite :

     

Samedi 10 Novembre 2018 - News # 12540 

"Routiers : la peur au ventre" :

SYNOPSIS :

Entre les migrants de Calais et la concurrence (déloyale) des pays de l'est, la vie des routiers s'est considérablement durcie ces 15 dernières années.

Un documentaire emblématique de notre monde contemporain : la destruction des emplois et des hommes par :

Tant que la France restera prisonnière de l'Union Européenne, et qu'elle ne sera donc pas redevenue souveraine, aucun des problèmes présentés dans ce documentaire ne pourront être réglés. Un Frexit s'impose de toute urgence !

À voir !


Vendredi 9 Novembre 2018 - News # 12517 

L'ordre est d'instiller la peur chez les Palestiniens. De leur donner le sentiment qu'ils sont chassés, que Tsahal peut être partout, tout le temps.

 

Israël : Un ancien sniper de Tsahal de 2005 à 2008 : « Notre but n'est pas la sécurité d'Israël, mais de contrôler les Palestiniens ». Voir [ici] ().

Un article majeur pour comprendre que les Israéliens emploient des méthodes de nazis.

Les persécuté sont devenus les persécuteurs, qui se cachent systématiquement derrière la Shoah, la victimisation, et l'antisémitisme.

En complément sur Israël :

En complément sur Tsahal :

En complément sur Palestine :

En complément sur Gaza :

En complément sur contrôle :


Jeudi 1er Novembre 2018 - News # 12344 

45 ANS d'échecs : Suppression des CDAC et CNAC sur l'Ensemble du territoire - Par Martine Donnette de l'association "En toute franchise" :

Bonjour à tous,


Cela fait 24 ans, que nous luttons contre :

A/ des projets qui ne respectent pas :
1.       les droits fondamentaux des commerçants artisans,
2.       les règles des PLU – Plan Local d’Urbanisme, des SCOT  Schéma de Cohérence Territoriale, des PPRI Plan de Prévention des Risques Inondation,

B/ la concurrence déloyale (surfaces illicites) les abus de position dominante. 
C/ la destruction des centres-villes avec la disparaître des milliers de commerçants….

Les Gouvernements successifs, en refusant de transposer dans le droit français la Directive Européenne Services avec les raisons impérieuses d’intérêt général, ont permis, au fur et à mesure, aux législateurs de modifier les lois pour ne pas lutter contre cette concurrence déloyale et ces abus de position dominante, en laissant mourir les centres villes et les commerçants-artisans.

Comme nous, vous l’avez constaté, depuis 2008 avec Loi LME  de SARKOZY-ATALI, si nous réussissons à retarder les projets en obtenant des annulations de décisions, les élus modifient les documents d’urbanisme, les C.N.A.C. et les Cours Administratives d’Appel finissent en 2ème ou 3ème passage par ne plus prendre en compte nos arguments et régularisent les infractions en toute impunité en refusant de vérifier l’origine des autorisations en cas d’extension.

Perte de temps pour tout le monde, coût important des frais de procédures, épuisement des requérants moral et financier.

Nous sommes aujourd’hui sur un point de non-retour, cela devient catastrophique puisque même les associations de l’environnement sont rejetées.

Après 10 ans de loi LME de 2008, 10 ans de procédures, plus aucune solution ne peut nous sortir de ce cercle infernal, la situation est totalement bloquée, les commissions de CDAC-CNAC ont été transformées en véritables huis-clos (élus-grandes enseignes).

Le seul moyen restant pour échapper à cette situation est de demander de supprimer toutes les C.D.A.C. et C.N.A.C. avec pour objectif de revenir sur de l’urbanisme général.

La loi ELAN ayant déjà supprimer les autorisations dans les centres-villes, il faut demander la suppression des C.D.A.C.-C.N.A.C. sur tout le territoire national avec l’obligation, pour les porteurs de projet, dans le cadre de l’unique autorisation du permis de construire, de réaliser une étude d’impact soumise à enquête publique sur toute la zone de chalandise pour le respect de :

1.       l’environnement, (terre, air, eau)

2.       l’environnement urbain (animation des centres-villes) - circulation

3.       le respect des emplois existants dans la concurrence

Vous trouverez ci-dessous nos interventions auprès des Députés, Sénateurs et Président de la République.

Restant à votre disposition pour tout complément d’information que vous pouvez également récupérer sur notre site,

Bien cordialement

Martine DONNETTE
Fédération E.T.F.

 

SUPPRESSION DES C.D.A.C. et C.N.A.C.
SUITE A LA NON-TRANSPOSITION COMPLETE DE LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SERVICES

Monsieur le Député,

45 ans d’autorisations de grandes surfaces par les C.D.A.C. et C.N.A.C. ont porté de graves préjudices sur l’environnement, l’environnement  urbain et l’animation commerciale-artisanale des centres-villes.

Il est urgent d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour respecter les raisons impérieuses d’intérêts générales définies dans la Directive Européenne Services 2006-123 du 12 décembre 2006.

1.       Supprimer  toutes ces commissions qui n’ont pas permis, depuis 45 ans, de préserver l’animation commerciale et artisanale des centres-villes, respecter l’environnement, l’environnement  urbain, poursuivre la concurrence déloyale et les abus de position dominante des grandes surfaces, supprimer l’élimination des autres.
2.       Faire un moratoire pour connaître la situation des équipements commerciaux,  les véritables besoin des consommateurs, recréer des emplois durables et qualifiés, pour établir un véritable programme prioritaire de revitalisation commerciale des centres-villes dans les Schémas de Cohérence territorial soumis à concertations publiques, enquêtes auprès des citoyens, respect des droits de recours.
3.       Mettre en place des contrôles rigoureux et efficaces pour lutter contre la discrimination faite envers le commerce de proximité diversifié.

Vous trouverez ci-joint :

1.       Notre dernière demande auprès du Président MACRON du 30 octobre 2018 : suppression des Commissions « Départementale et Nationale » d’Aménagement Commercial.
2.       Notre demande du 23 août 2017 auprès du Président MACRON  de transposition de la Directive Européenne Services
3.       Réponse du 9 octobre 2017 du cabinet du Président : TRANSMISSION de notre demande à Monsieur Bruno LEMAIRE
4.       Régularisation des surfaces illicites de Carrefour Châteauneuf les Martigues sans sanctions par la Commission Nationale
5.       Notre pétition sur les 418 milliards d’euros d’infractions non perçus par l’État

Dans l’attente de votre réponse nous informant des suites que vous réserverez à notre demande,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Député, en l’expression de notre considération distinguée.

(merci de m’accuser réception de ce mail)

Soutenir nos actions, cliquez ici

Martine DONNETTE
Fédération EN TOUTE FRANCHISE
1 rue François Boucher
13700 Marignane
04 42 09 68 40  06 09 78 09 53
www.en-toutefranchise.com

LIBERTE EGALITE FRATERNITE

Ça devient grave, et urgent...

Les voyous de la grande distribution sont en train de gagner définitivement la bataille, et cette iniquité est rendue possible par la complicité de nos traîtres de politiciens et certains fonctionnaires véreux.

Pour en savoir plus sur l'association "En toute franchise" :

En complément sur grande distribution :

En complément sur Martine Donnette :

En complément sur Association En Toute Franchise :

   

Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12298 

41% des Français accepteraient un tournant autoritaire. Voir [ici] ().

Il est certain que toutes les trahisons à répétitions de nos traîtres de politiciens, et l'incompétence crasse et les mesures de LREM ont fortement irrité nombre de Français.

Et c'est pas fini : il est question de remettre en question l'emploi à vie des fonctionnaires.

LREM n'a pas fini de faire des erreurs gravissimes qui détruisent le pays, et appauvrissent les Français.

Et le résultat en retour ne va pas se faire attendre...


Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12296 

Ça y est : Jean-Luc Mélenchon copie François Asselineau, et dénonce les traités européens en citant des articles du TFUE :

C'était hier, le 30 Octobre, à Lille : le manipulateur Mélenchon a copié les analyses de l'UPR, mais sans toutefois en tirer les conclusions qui s'imposent logiquement,  et notamment appeler à un Brexit... : c'est un faux-cul, un Tartuffe, qui non seulement imite François Asselineau, mais qui trompe en plus son public, les Insoumis : ne pas proposer la sortie de l'Union Européenne alors qu'il vient d'en dénoncer certains travers fatals pour l'emploi en Europe et toute l'économie, c'est être vraiment un hypocrite.

Comme d'habitude quoi...

Décidément, Jean-Luc Mélenchon, n'est vraiment pas un bon vin : il ne se bonifie pas avec le temps, bien au contraire.

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur François Asselineau :

     

Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12273 

Désinformation et propagande : Jean Messiha dénonce les Fake News des médias sur Jair Bolsonaro et Donald Trump :

Il a raison : les médias mainstream se foutent de la gueule du monde, sont partiaux, et déloyaux, c'est ahurissant. Les journalistes mainstream n'ont aucun discernement, aucun recul, ce sont des perroquets.

Attendons de voir ce qu'il va faire concrètement avant de juger.

Et puis, ceux qui sont vraiment fascistes, c'est-à-dire qui emploient la violence contre leurs opposants politiques, ce sont surtout les gens d'extrême gauche, qui vont foutre un vrai bordel à mon avis, et l'État brésilien va être obligé de sévir.

En complément sur Jean Messiha :

En complément sur Bolsonaro :

En complément sur Brésil :

En complément sur désinformation :

En complément sur propagande :


Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12254 

 Gérald Darmanin annonce la fin de l’emploi à vie dans la fonction publique. Voir [ici] ().

Ben voilà..., on y est ! Voilà le but recherché final de ce gouvernement de merde de traîtres : la casse du statut de fonctionnaire.

Quelle trahison ! C'est hallucinant !

Gérald Darmanin est un crétin qui passe son temps à faire de la propagande mensongère et à enfumer les gens, son interview est hallucinante de ce point de vue.

Je me demande si là, Macron ne va pas engendrer une réaction violente du peuple qui pourrait menacer même la fin de son quinquennat.

Là, ces connards vont trop loin : c'est l'erreur de trop qui sera la cause de leur chute. Avec la crise du prix du carburant, c'est la goutte d'eau qui va faire déborder le vase, et ça risque être le chaos dans la pays !

En complément sur Gérald Darmanin :

En complément sur fonctionnaire :

     

Mercredi 24 Octobre 2018 - News # 12105 

 

L’invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie - Par Yasha Levine. Voir [ici] ().

Un article majeur pour bien comprend certaines racines du capitalisme, volontairement occultées par le système.

Les libéraux se justifient toujours par liberté, et nous enivrent même avec elle, mais la réalité est toute autre : c'est la mise en esclavage salarié de gens libres et autosuffisants dans le but de les exploiter, afin de pouvoir en extraire de la valeur ajoutée, une plus-value créée par leur travail.

Notez bien que le dumping social, par la mise au travail des femmes, puis de la politique délibérée de l'immigration de masse par les capitalistes (relayée par les idiots utiles que sont les bobos, les gauchistes, et les bien-pensants), va exactement dans le même sens : faire en sorte que les gens ne soient plus autosuffisants, et donc exploitables à merci, en les contraignants à avoir des salaires le plus bas possible en augmentant n par tous les moyens dans la relation :

1 emploi proposé - n demandeurs

De nos jours, tout dépend de cette relation et des valeurs de n :

Le capitalisme n'est donc pas, comme ses propagandistes nous le rabâchent à loisir, un progrès par la liberté économique, mais un asservissement par la contrainte économique, la ruse, et la Loi.

À lire absolument pour comprendre le monde d'aujourd'hui par une meilleure connaissance du monde d'hier.

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur pauvreté :

En complément sur esclavagisme :

 

Lundi 22 Octobre 2018 - News # 12054 

Précarité versus emploi digne : "De vrais emplois pour les Assia !" par François Ruffin :

Bon, toujours un peu trop de cinéma, et de manipulation par les émotions, mais sur le fond il a raison.

François, il faut que vous deveniez mature, et que vous cessiez de vous comporter comme une cocker triste, et de manipuler les gens par les émotions : dites la même chose, mais droitement. Vous y gagnerez en crédibilité !

Vous savez, les gens ne sont pas cons : il sentent quand on les manipule, et alors vous apparaissez comme un faux-cul. Pensez- y !

Soyez droit et sincère ! Ça manque tellement à notre monde...

En complément sur François Ruffin :

En complément sur précarité :

En complément sur emploi :

   

Lundi 22 Octobre 2018 - News # 12050 

Racisme : Trois lycéens lycéens attaquent l'État après un contrôle au faciès :

Autant je suis pour un politique de sévère répression contre les racailles, autant ici rien de tout cela : ce sont de simples lycéens en voyage avec leur classe et leur professeur.

Ces policiers sont des cons, il faut être un minimum honnête : c'est totalement anormal ce qu'ils ont fait.

Et puis, c'est lâche en plus : c'est plus facile de s'en prendre à des lycéens que d'aller dans les zones de non-droit botter le cul des racailles.

À mon avis, la justice va leur donner raison, et avec raison.

Un exemple type, totalement contre-productif, de mauvais emploi de la police.

Il faut mieux former aussi les policiers, leur apprendre le discernement, à reconnaître les comportements anormaux des voyous versus les situations anodines comme celle-ci. Former, former, former.

Conclusion : les policiers sont mal formés ou on laisse rentrer n'importe qui dans la police.

En complément sur racisme :

En complément sur police :

En complément sur contrôle :

   

Mercredi 17 Octobre 2018 - News # 11961 

L'informatique et Microsoft Windows : Imagine t-on nos logiciels administratifs mis à jour de Moscou tous les trois mois ? :

SYNOPSIS :

Campagnol 471 L'irruption régulière de l'intendance Microsoft dans l'emploi du temps des préfectures et des mairies soumises à la mise à jour automatique de Windows oblige à se demander si nous consentirions la même intrusion à une société commerciale russe. Non, assurément.

En complément sur informatique :

En complément sur Windows :

En complément sur Campagnol :

   

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11822 

Soupçon d'emplois fictifs : les juges convoquent Marine Le Pen et aggravent l'accusation. Voir [ici] ().

En complément sur Marine Le Pen :

       

Lundi 8 Octobre 2018 - News # 11733 

Chroniques des chances pour la France et violence : lorsqu'un migrant sénégalais se rebelle et attaque la police dans le métro :

Inadmissible de la part du jeune : on n'attaque pas les forces de l'ordre, on se soumet au contrôle, et alors tout se passe gentiment.

J'aurais été le policier, dès que j'aurais vu que la personne emploie de la violence contre moi, j'aurais immédiatement tazé le gars, il serait tombé au sol, et je l'aurais menotté : direct en garde à vue pour attaque et violence contre un policier.

Nous vivons une période chaotique où le respect de l'autorité de l'État et des forces de l'ordre sont en train de disparaître. C'est gravissime, car cela débouche sur une période encore plus chaotique et avec encore plus d'insécurité et de violences en tous genres pour tout le monde.

En complément sur Chroniques des chances pour la France :

En complément sur migrants :

En complément sur violence :

   

Samedi 6 Octobre 2018 - News # 11694 

Inégalités : La remontée de la pauvreté en France :

Transcription :

« Faire plus pour ceux qui ont moins », c'est avec ce slogan qu'Emmanuel Macron a présenté son plan anti-pauvreté. Mais que signifie précisément « être pauvre » en France aujourd'hui ? Quel est le niveau de la pauvreté, son intensité ? Pour mesurer le phénomène de pauvreté, il faut d'abord cerner le problème.

La pauvreté monétaire, une convention statistique

L'INSEE, s'est calé depuis 2008 sur la définition européenne de la pauvreté monétaire en situant son commencement à 60% du revenu médian, le revenu qui sépare la population en deux. C'est une définition plus large de celle retenue jusqu'alors en France où le seuil arrêté était de 50%. Aucun seuil n'est plus objectif que l'autre, il s'agit d'une convention statistique. Mais ce choix n'est pas neutre, car ce saut change tout. Dans un cas, pour une personne seule, être pauvre s'est disposé de 1 026 euros de revenu mensuel. Selon la composition du foyer le seuil de pauvreté varie ensuite et passe pour les familles monoparentales avec un enfant de moins de 14 ans à 1 334 euros jusqu'à 2 155 euros pour un couple avec deux enfants. Cela concerne près de 9 millions de personnes en France métropolitaine soit plus de 14% de la population. Toutefois à ces niveaux de vie on perçoit environ le double du RSA. On est donc très loin de la pauvreté ou du public contraint d'avoir recours aux associations caritatives comme les Restos du Cœur. Il y a donc là un amalgame entre population pauvre et catégories modestes. En resserrant, la définition au seuil de 50%, les balises monétaires passent de 855 euros pour une personne seule à 1 796 euros pour un couple avec deux enfants. Cela concerne quand même 5 millions de personnes, soit 8% de la population.

En tout état de cause en conservant la même définition dans la durée, cela permet de détecter les évolutions et les points d'inflexion. La tendance ne souffre d'aucune contestation. Avec la grande récession, la pauvreté a augmenté : au premier seuil de 50% de 628 000 personnes, au second de 60% de 824 000. La situation actuelle montre, ô combien, nous sommes en rupture avec la tendance historique.

L'intensité de la pauvreté s'élève

Bien entendu, il y a une composante démographique car la population française augmente. Il faut donc passer au taux de pauvreté pour mieux appréhender la tendance, c'est-à-dire rapporter le nombre de personnes pauvres à la population totale. La pauvreté a fortement reculé des années 70 jusqu'au début des années 90. La crise du début des années 90 qui commence avec la guerre du Golfe et dont l'épicentre se situe en 1993 en France marque une première rupture. Mais le mouvement reprend sa trajectoire naturelle et le taux de pauvreté descend à son plancher historique en 2002 (6,9%) et reste très bas jusqu'en 2004. Une seconde rupture intervient alors en 2005 et se consolide par la suite avec une nette accélération à partir de 2009.

Nous sommes bien là à un tournant de l'histoire sociale de la France. Augmentation de la pauvreté mais pas seulement. L'intensité de la pauvreté, qui permet d'apprécier à quel point le niveau de vie médian de la population pauvre est éloigné du seuil de pauvreté a eu tendance à s'élever depuis le début des années 2000 : la moitié des personnes pauvres à un niveau de vie inférieur à 707 euros, soit un écart de 17,3% au seuil de pauvreté. En 2002, date ou le taux de pauvreté touche sont plancher, l'intensité de la pauvreté était de 14,4%. Une pauvreté qui touche plutôt les jeunes : parmi les 5 millions de pauvres plus des 30% ont moins de 18 ans. Leur pauvreté est d'abord celle de leurs parents. C'est une caractéristique forte, la pauvreté se vit en famille : trois-quarts des pauvres vivent en famille avec ou sans enfants. Les femmes sont également plus frappées par la pauvreté, mais l'écart reste limité avec les hommes compte tenu de leurs poids dans l'ensemble de la population. Parmi les facteurs discriminants, l'emploi : 68% des pauvres de plus de 18 ans sont soit inactifs soit chômeurs. Enfin, en prenant les 25% des départements où le taux de pauvreté est le plus élevé une fracture très nette apparait : une partie se concentre au Nord, une autre en Ile de France (dont Paris) ce qui montre l'étendue des inégalités au sein de la capitale et de la région parisienne, et dans le Sud-Est.

Dans un pays comme la France dont la richesse s'élève à nouveau avec la reprise, la pauvreté ne cède aucun terrain, signe s'il en fallait de la montée des inégalités.

Source : Xerfi Canal.

Une évidence qui se fait jour de plus en plus crûment.

En complément sur inégalités :

En complément sur pauvreté :

     

Lundi 1er Octobre 2018 - News # 11567 

Migrants : Muriel Pénicaud va proposer 15 millions d'euros pour aider les réfugiés à trouver un emploi. Voir [ici] ().

Et si tu consacrait plutôt cet argent, NOTRE ARGENT, à trouver un emploi aux SDF et aux pauvres connasse traîtresse ?

Ahurissant.

En complément sur Muriel Pénicaud :

En complément sur migrants :

     

Mardi 25 Septembre 2018 - News # 11428 

Humour et emploi :

En complément sur humour :

En complément sur emploi :

     

Dimanche 23 Septembre 2018 - News # 11357 

Humour : Alexandre Benalla, champion de l'emploi :

D'après les enquêtes qui ont été menées, Alexandre Benalla a donc été :

Pourrait-on savoir quelle rue il a traversé pour obtenir tous ces postes ?

En complément sur humour :

En complément sur Alexandre Benalla :

     

Jeudi 20 Septembre 2018 - News # 11290 

Il ne suffit plus de « traverser la rue » pour trouver un emploi… Comme le Portugal, la France incite désormais officiellement les Français à émigrer (vers un pays qui a refusé l’euro !). Voir [ici] ().

En complément sur emploi :

       

Mercredi 19 Septembre 2018 - News # 11277 

Le sort difficile des seniors sans emploi ni pension de retraite : près d’un tiers des seniors n’ayant ni emploi ni retraite vivaient en dessous du seuil de pauvreté en 2015. Voir [ici] ().

En complément sur pauvreté :

       

Mardi 18 Septembre 2018 - News # 11258 

Humour : le nouveau logo de pôle emploi :

En complément sur humour :

En complément sur emploi :

     

Lundi 17 Septembre 2018 - News # 11211 

Une pétition pour le chauffeur de bus RATP qui a giflé un jeune récolte 82 000 signatures. Voir [ici] ().

Encore un dégât du droit-de-l'hommisme...

Ce jeune méritait sa baffe.

Le le chauffeur de bus n'a pas à perdre son emploi parce-qu'un demeuré ne sait toujours pas utiliser les passages piétons.

En complément sur pétition :

En complément sur droit-de-l'hommisme :

     

Jeudi 6 Septembre 2018 - News # 10966 

 

Sionisme : Alain Gresh : «Il n'y a pas de lobby plus puissant aux États-Unis que le lobby israélien». Voir [ici] () :

SYNOPSIS :

Dans un article paru dans Le Monde Diplomatique de septembre, le journaliste Alain Gresh relate le contenu d'un documentaire interdit sur le lobby pro-israélien aux Etats-Unis. La chaîne qatarie al-Jazeera, propriété du Qatar qui l'avait réalisée a finalement décidé de l'interdire pour ne pas s'aliéner le soutien du lobby pro-israélien dans la politique américaine au Moyen-Orient et notamment dans le conflit qui oppose le Qatar à l'Arabie saoudite.

Une interview passionnante.

Le système de liste et de chantage à l'emploi est une preuve de plus des méthodes déloyales et iniques des sionistes.

À voir !

En complément sur lobby israélien :

En complément sur lobby juif :

En complément sur sionisme :

En complément sur AIPAC :

 

Lundi 3 Septembre 2018 - News # 10901 

Chômage, travail, cupidité et spéculation, et société du mensonge : 50% de fausses offres d'emploi sur Pôle emploi : «On est dans une situation qui est catastrophique» :

Scandaleux.

Les chômeurs sont encore les perdants.

Laisser rentrer le privé dans les services publics est un non-sens, une absurdité totale.

Le privé n'est pas là pour aider les services publics mais pour faire du pognon grâce aux services publics. Nuance d'importance !

Complément :

Robert Crémieux, membre du Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP) : "Le MEDEF et le gouvernement tiennent exactement le même langage" :

En complément sur travail :

En complément sur Pôle emploi :

En complément sur cupidité :

En complément sur spéculation :

En complément sur chômage :


Jeudi 30 Août 2018 - News # 10835 

 

Rabotage des retraites par Macron : le coup de gueule de Philippe Bouvard :

Mais on a enfin réussi à identifier les odieux profiteurs suspectés de maintenir à peu près leur niveau de vie en période de crise. On les appelle des retraités. En fait, ce sont des paresseux qui, après 42 années d'activité, donnent un mauvais exemple aux jeunes sans emploi en jouant aux boules ou en réchauffant leurs rhumatismes au soleil. Il était donc grand temps d'imposer davantage leurs pensions.

Ce rabotage de niche fiscale est d'autant plus urgent que, grâce au progrès de la médecine et de la chirurgie, ces séniors prétendent vivre de plus en plus longtemps sans se préoccuper de la santé de leurs caisses de retraites. Et puis, au moins est-on certain que, contrairement à d'autres contribuables plus valides et plus fortunés, ils ne battront pas en retraite pour fuir un pays où les technocrates de Bercy seront un jour les derniers actifs !

C'est vrai que la rumeur enfle de toute part : Ces salauds de retraités qui ont travaillé pendant les trente glorieuses, voilà de nouveaux bons boucs émissaires pour cracher au bassinet. Voilà une belle réforme pour la « France juste » que les guignols au pouvoir nous concoctent !... Bien fait pour leur pomme, d'avoir travaillé, cotisé et payé des impôts toute leur vie !

Diminuer leur "soi-disant" train de vie servira au moins à payer tous ces pauvres gens venus de l'extérieur pour faire valoir leurs "soi-disant" droits au pays des "droits de l'homme" ! Quel bonheur de vivre en France...

En complément sur retraite :

En complément sur coup de gueule :

En complément sur Philippe Bouvard :

   

Jeudi 30 Août 2018 - News # 10825 

 

Un joli coup de gueule, bien motivé et pertinent, de Gérard Lanvin dans une lettre ouverte sur nos traîtres de politiciens :

Quand on vit de la naissance à la mort avec de l’argent public, comme M. Hollande, Ayrault, Sapin et quelques millions d’autres, que l’on ne paie pas ou peu de cotisations sociales, qu’on bénéficie d’un système de retraite réservé à sa seule catégorie, d’un système de placement financier défiscalisé, et qu’on n’a jamais investi un euro dans une entreprise mais tout placé dans des résidences secondaires, on doit a minima avoir l’honnêteté de ne jamais prononcer le mot Égalité, ni d’exiger des autres fussent-ils devenus riches, plus de solidarité qu’on ne s’en impose à soi-même.

• 38 ministres et ministres délégués qui se goinfrent (le mot est faible) à nos frais, n’est-ce pas cela qui est VRAIMENT minable ?
• Demander aux contribuables de payer plus d’impôts pour financer 4 personnes au service de la concubine de Hollande,n’est-ce pas minable ?
• Duflot et Filippetti qui bradent des Légions d’Honneur à tous leurs copains, n’est-ce pas minable ?
• Un premier ministre qui veut un nouvel aéroport plus grand, à sa gloire, alors que personne ne prend l’avion à Nantes grâce au TGV.
• Des ministres sans aucune exemplarité dont certains ont été condamnés ou devraient l’être…, un gouvernement incompétent et non coordonné qui gesticule au gré du vent, n’est-ce pas minable ?
• Insulter un homme qui a choisi de s’expatrier, alors que nous sommes censés être libres de nos mouvements dans ce pays, n’est-ce pas minable ?…, sachant que Depardieu a rapporté à la France des centaines de millions d’euros, directement et indirectement !
• Combien coûtent ces donneurs de leçon du gouvernement et du PS, qui passent leur temps à nous culpabiliser mais ne veulent surtout pas réduire leur train de dépenses, alors qu’ils détruisent la France, ses emplois et ses valeurs ? N’est-ce pas minable ?

Comment osent-ils parler de patriotisme alors qu’ils ne rêvent que de brader la nationalité française en la donnant contre un bulletin de vote…

Ce "président" et ses "ministres" sont la honte de la France. Ce pays qu’ils sont en train de détruire est devenu la risée du monde entier. 

Gérard Lanvin.

En complément sur coup de gueule :

En complément sur traître de politicien :

En complément sur Gérard Lanvin :

   

Mardi 21 Août 2018 - News # 10645 

Corruption et emploi fictif : l'ex-sénateur PS Roland Povinelli bientôt jugé. Voir [ici] ().

Les politiciens corrompus au trou !

Et qu'ils soient interdit à vie de tout mandat social !

Y'en a marre !

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

En complément sur emploi fictif :

   

Vendredi 17 Août 2018 - News # 10567 

Brexit : les salaires augmentent au Royaume-Uni pour compenser une immigration en baisse. Voir [ici] ().

Une News d'importance, qui confirme :

  1. Que le Brexit n'est pas la tragédie-catastrophe annoncée puisque les salariés voient au contraire leurs salaires augmenter.
  2. Que l'un des buts de l'immigration de masse est bien de faire du dumping social : tenir les salaires très bas en maintenant volontairement un sur-nombre de demandeurs d'emploi et de gens peu regardant sur les salaires puisque provenant de pays pauvres.

Une News perle rare, parce-que très révélatrice.,

Une leçon de chose sur la propagande mensongère et les méthodes du capitalisme !

En complément sur Brexit :

En complément sur Royaume-Uni :

En complément sur salaire :

En complément sur immigration :

En complément sur capitalisme :


Samedi 11 Août 2018 - News # 10429 

Économie : Comment le Portugal se dirige vers le plein emploi... en faisant l'inverse de ce qu'exige l'Union Européenne. Voir [ici] ().

Mort de rire...

En complément sur économie :

En complément sur Portugal :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur emploi :

 

Vendredi 3 Août 2018 - News # 10280 

Prison : vers la création de bureaux de vote pour les détenus. Voir [ici] ().

Et pourquoi pas un bureau d'aide sociale, un bureau Pôle Emploi, un terrain de tennis, une piscine, et un golf pendant qu'on y est ?

En complément sur prison :

En complément sur détenu :

     

Vendredi 3 Août 2018 - News # 10275 

 

Capitalisme : La nouvelle campagne de communication de l'école HEC fait réagir Twitter. Voir [ici] ().

Et me fait aussi réagir... : de la propagande néolibérale, de l'enfumage : sous couvert d'aider les pauvres, ces deux ahuries bâtissent leur business model sur les pauvres. En clair, elles gagnent de l'argent grâce à la misère de chômeurs.

Et puis la formule de l'école : "une start-up qui aide les personnes éloignées de l’emploi à trouver un travail et construire leur avenir" : mais qu'est-ce c'est que ce verbiage sauce novlangue ? Ce sont des chômeurs, et pas n'importe lesquels : des chômeurs qui n'arrivent vraiment pas à trouver du travail.

Ahurissant.

Quand on est jeune, on est con :
on est rempli d'illusions, de certitudes erronées,
et on a aucune expérience de la vie.
Un exemple parfait.

Aurélie Lavaud lave, blanchit, le capitalisme,
et permet ainsi à Irène Soulages
de soulager les pauvres de leur maigre argent.

Merci le Ciel de nous montrer qui sont les gens.

Vous êtes chômeur ?
BimBamJob va vous mettre un Bim puis un Bam dans la tronche
grâce à ces deux délurées du capitalisme.

En complément sur propagande :

En complément sur libéralisme :

En complément sur capital :

   

Mardi 10 Juillet 2018 - News # 9691 

 

Fake News et désinformation : BFM Business s'illustre une nouvelle fois : "Aux États-Unis, le chômage est tellement bas que les stagiaires sont augmentés. [...] Outre-Atlantique il est passé sous les 4% cette année". Voir [ici] ().

Alors, au 31 mai 2017, près de 102 MILLIONS d’américains étaient toujours sans emploi... Voir [ici] ().

Si l'on rapporte ces 102 millions à la population active américaine (qui était de 162,846 millions en 2016 : voir [ici] ()), on obtient un taux de chômage de 62.6 % !!!

Et donc, pas du tout de "moins de 4%" comme ces crétins de BFM Business l'affirment !!!

Ahurissant !

 

Et c'est pas fini : parce-qu'il y a d'autres faits montrant qu'il est impossible que le chômage aux États-Unis soit aussi bas. Il faut savoir qu'il y a 49,5 millions d'américains qui mangent grâce à des tickets alimentaires. Oui, vous avez bien lu : ces gens ne peuvent survivre que parce-qu'ils reçoivent des food stamps. Bien évidemment, ils sont au chômage. Alors, calculons ce que représente leur proportion dans la population active :

49.500.000 / 162.846.000 = 30,39 %

Donc, dans ces conditions, comment BFM Business peut affirmer que le chômage est à moins de 4% aux États-Unis ???!

 

Mais comment peut-on tolérer en France qu'une chaîne de télévision ayant pignon sur rue diffuse de pareils mensonges ???

Et le CSA de reprendre Russia Today pour des broutilles...

Mais ouvrez les yeux sur BMF Business et BMF TV Messieurs du CSA !

C'est dingue...

Nous vivons vraiment dans la civilisation du mensonge et de la tromperie.

En complément sur fake news :

En complément sur désinformation :

En complément sur tromperie:

En complément sur mensonge :

En complément sur BFM Business :


Vendredi 15 Juin 2018 - News # 9080 

Paris : la Cour des Comptes épingle la gestion des agents municipaux. Voir [ici] ().

63 corps et 23 statuts d'emplois... : un merdier fait pour noyer le poisson sur le dos des contribuables, et qui montre aussi l'incompétence crasse de nso traîtres de politiciens.

En complément sur Cour des Comptes :

       

Mercredi 6 Juin 2018 - News # 8934 

Chroniques de l'injustice ordinaire de la grande distribution : Carrefour : des milliers d'emplois supprimés et un ex-PDG qui s'enrichit. Voir [ici] ().

Rien ne change...

Pour le moment...

À un moment, ça va chier sévère...

En complément sur Carrefour :

En complément sur injustice :

En complément sur grande distribution :

   

Samedi 2 Juin 2018 - News # 8832 

Union Européenne versus souveraineté et dictature européenne versus démocratie : "L'alliance anti système en Italie pourrait elle arriver en France ?" - Débat orgaqnisé par Frédéric Taddeï sur Europe 1 :

Avec :

- Pierre Lévy Rédacteur en chef du mensuel Ruptures.
- Guillaume Klossa Directeur de l'Union européenne de radio-télévision (UER) et fondateur du think tank EuropaNova.
- Hervé Juvin Économiste. Auteur de France, le moment politique: Manifeste écologique et social (Editions du Rocher, 2018).
- Pierre Jacquemain Rédacteur en chef de la revue Regards.

Une émission tout à fait intéressante et révélatrice sur qui est qui, qui est un faux cul et qui est vraiment démocrate.

De même, Hervé Juin a tout à fait raison :

Chaque fois que le mot populisme est prononcé, le remplacer par démocratie. Ils verront ça marche très bien. Ceux qui emploient à tout moment le mot populisme, en général, c'est tout simplement parce-qu'ils souhaitent que les peuples ne votent plus.

Au final :

À voir !

En complément sur Italie :

En complément sur souveraineté :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur populisme :

 

Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8494 

Étonnant : les États-Unis emploient en Afghanistan une arme jusque-là inconnue, capable de faire demi-tour pour foncer sur sa cible :

Regardez bien à partir de 0:35.

Ou alors, ce sont deux engins distincts...

En complément sur arme :

En complément sur étonnant :

En complément sur surprenant :

En complément sur États-Unis :

 

Mardi 15 Mai 2018 - News # 8413 

 

La réalité des attaques chimiques par gazage en Syrie - Par Trouble Fait :

[1/5] – Des preuves "irréfutables" :

[2/5] : Des ONG "habituellement fiables" (Casques Blancs, SAMS, UOSSM) :

[3/5] – Une attaque chimique réelle ou fabriquée ? :

[4/5] – L’intervention héroïque de la Coalition :

[5/5] – A quoi a servi tout ce bordel ?

Une petite série bien pertinente.

Seul bémol : on regrettera parfois l'emploi un peu trop abusif d'humour, un travers tout récent de l'auteur, qui hélas amoindrit les arguments et décrédibilise le sérieux des recherches et l'importance du sujet.

À voir !

En complément sur Syrie :

En complément sur chimique :

En complément sur Trouble Fait :

En complément sur Macron :

 

Lundi 7 Mai 2018 - News # 8258 

 

CONFÉRENCE NEXUS : Grande distribution, corruption, disparition de l'État de droit : Le scandale des 418 000 000 000 d'Euros :

SYNOPSIS :

- Le scandale des 418 000 000 000 € d'infractions non perçus par l'Etat (Martine DONNETTE)
- le mensonge sur les emplois (Jacqueline LORTHIOIS)
- le pillage des terres fertiles (Robert LEVESQUE)
- la corruption (Philippe PASCOT)
- le droit (Étienne CHOUARD)
- expérience sur le terrain (Bertrand VEAU, Maire de Tournus)

Claude Diot et Martine Donnet de l'association "En toute franchise".
Chapeau bas pour leur immense travail et leur dures luttes !

À voir absolument !

C'est terrible : la loi est constamment bafouée, les élus sont complices, les préfets aussi, les commissions départementales du commerce ne font pas leur travail, et au bout du compte le peuple est méprisé et écarté, et les petits commerçants sont ruinés. ULTRA-INIQUE.

Cette affaire des surfaces illégales de la grande distribution est une occasion unique de voir combien tout le système politique est pourri, que l'État de droit a réellement disparu en France, que la corruption règne en maître, que le business a tous les droits, même celui de violer la loi, et que le peuple a été presque définitivement écarté. Ahurissant ! C'est très grave !

Même le gouvernement actuel est impliqué : le cas de Benjamin Griveaux est édifiant : il s'est opposé au moratoire destiné à geler les autorisations de grandes surfaces ! Ça dépasse tout ce que j'ai pu voir cette affaire, et croyez moi en plus de 10 de ce site, j'en ai vu des choses...

En cours d'évaluation, mais déjà ultra super intéressant et MAJEUR !

Pour en savoir plus sur l'association "En toute franchise" :

Une vidéo à faire circuler pour dénoncer les voyous de la grande distribution !

En complément sur Grande distribution :

En complément sur Martine Donnette :

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Philippe Pascot :

En complément sur scandale :


Samedi 5 Mai 2018 - News # 8242 

Protectionnisme : la Côte d'Ivoire donne une leçon magistrale d'économie à nos connards et traîtres de politiciens et d'économistes : elle crée des emplois en taxant le poulet importé :

Conclusion : il suffit de faire la même chose en France, sauf que... c'est impossible en raison de l'appartenance de la France à l'Union Européenne, cette dernière interdisant le protectionnisme et obligeant la libre circulation entre pays membres mais, tenez-vous bien, aussi avec les pays-tiers, c'est-à-dire avec tout le monde. Game Over.

Bien évidemment, c'est une législation instituée par les multinationales et les oligarques néolibéraux qui veulent pouvoir spéculer sur les différences tarifaires dûes aux coûts salariaux, fiscaux, et environnementaux, totalement différents suivants les pays du monde.

Conclusion de la conclusion : il nous faut impérativement sortir de la saloperie de smart-dictature néolibérale de l'Union Européenne pour retrouver notre souveraineté et mettre en place un protectionnisme intelligent. CQFD.

Frexit !

En complément sur protectionnisme :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Frexit :

En complément sur UPR :

 

Jeudi 19 Avril 2018 - News # 7893 

 

Santé, bonheur, et longévité heureuse : les conseils de vie du médecin japonais Shigeaki Hinohara, 104 ans :

1. Prenez les escaliers et portez toujours vos affaires
Le docteur Hinohara monte toujours les escaliers par deux et aussi souvent que possible.

2. Ne croyez pas tout ce que votre médecin recommande ou dit
Explorez, lisez et éduquez-vous. Vous n’avez pas à croire en tout ce que votre médecin dit.

3. Partagez ce que vous savez
Le Dr. Hinohara donne 150 conférences sur une base annuelle dans les écoles, les communautés d’affaires etc. Il partage souvent des leçons sur la guerre et la paix.

4.Vous n’êtes pas obligé de prendre votre retraite
Si vous aimez le travail que vous faites, vous n’êtes pas obligé de prendre votre retraite.

5. Planifiez à l’avance
Si vous voulez mieux profiter de votre vie, vous devez avoir un emploi du temps rempli de rendez-vous différents, de conférences, de travail, etc. Le Dr. Hinohara prévoit d’assister aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

6. Ne soyez pas en surpoids
Le Dr. Hinohara consomme une cuillère à soupe d’huile d’olive, un jus d’orange et un café pour le petit déjeuner. Des biscuits et du lait pour le déjeuner et du riz, du poisson et des légumes pour le dîner. Il
consomme 100g de viande maigre deux fois par semaine.

7. L’énergie ne vient pas de dormir beaucoup ou de bien manger, elle vient de se sentir bien
Vous serez plus heureux et plus énergique si vous éliminez les règles strictes du temps, soyez comme les enfants : amusez-vous jusqu’à ce que vous ayez sommeil ou faim.

8. C’est merveilleux de vivre longtemps
Il continue de servir la société, il fait du bénévolat, travaille 18h par jour, 7 jours par semaine et il apprécie aussi l’énergie unique de sa vie.

9. Cherchez un modèle
Le médecin se demande généralement ce que son père ferait lorsqu’il est confronté à un problème.

10. Ne vous inquiétez pas trop, la vie est imprévisible et pleine d’incidents
Le docteur a été pris en otage par l’armée rouge communiste quand il avait 59 ans. Il a passé 4 jours sous 40 degrés et a été menotté à son siège. Il est également étonné que son corps ait ralenti pour s’adapter à la privation.

11. La science seule ne peut pas aider ou guérir les gens
Le docteur pense que chaque maladie peut être guérie avec des arts libéraux et visuels. Il croit également en l’unicité de chaque individu.

12. Ne soyez pas fou d’argent
Le médecin est conscient qu’il ne pourra rien prendre quand il partira.

13. La douleur est mystérieuse
Vous devez faire quelque chose d’amusant si vous voulez oublier la douleur. Le docteur a découvert que la musique et les animaux peuvent vraiment vous aider à vous débarrasser et à gérer votre douleur.

14. Soyez inspiré
Vous devez trouver l’inspiration dans le monde pour vous motiver. Par exemple: il trouve la motivation dans le poème « Abt Vogler » de Robert Browning.

Source : Facebook ().

En complément sur santé :

En complément sur bonheur :

     

Mercredi 18 Avril 2018 - News # 7847 

Humour : Macron sur l'emploi d'armes chimiques en Syrie par l'armée de Bachar el-Assad : des carabistouilles ! Par Khaled Freak :

En complément sur humour :

En complément sur Khaled Freak :

En complément sur Macron :

En complément sur chimique :

En complément sur Syrie :


Dimanche 15 Avril 2018 - News # 7759 

Frappes en Syrie : la réaction de l'inénarrable BHL :

Franchement, je me demande jusqu'à quand nous devrons supporter ce connard vaniteux et ultra-nuisible...

En complément sur Syrie :

En complément sur frappe :

En complément sur BHL :

   

Mercredi 28 Mars 2018 - News # 7309 

Travail, emploi, salariés, valeur économique, capitalisme, et révolution sociale : "Une autre approche du salariat", une conférence de Bernard Friot - 2018 :

SYNOPSIS :

Bernard Friot est sociologue et économiste, membre de l'Institut Européen du Salariat et de l'association d'éducation populaire Réseau Salariat, qui promeut l'idée d'un « salaire à vie » pour tous, inconditionnel, dès 18 ans, une proposition alternative au revenu de base, que Friot dénonce comme étant « la roue de secours du capitalisme ”. Ses recherches portent sur la sociologie du salariat et la comparaison des divers systèmes de protection sociale en Europe. Ses travaux ont également porté sur les systèmes de retraites, allant à l'encontre des réformes proposées par le gouvernement en 2010.

Derniers livres de B.Friot :
- “Émanciper le travail (2014)”
- “Vaincre Macron (2017)”.

Dans son dernier livre, B. Friot propose des alternatives. Suite à la succession des différentes Lois Travail, on ne peut plus être seulement “contre” , mais “pour” une conception du salariat émancipatrice…

Le temps est venu de donner un contenu économique concret à l’audace démocratique de l’article premier de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 : les humains naissent et demeurent libres et égaux en droits. Toute personne majeure résidant sur le territoire national doit être dotée de trois droits inaliénables : la propriété d’usage de l’outil de travail afin de faire les choix majeurs dans l’entreprise ; la participation à la délibération des caisses chargées de subventionner l’investissement à la place du crédit bancaire et des groupes capitalistes ; le salaire à vie afin que, assurés de notre reconnaissance sociale, nous décidions au travail en toute liberté.En prenant en main l’investissement et les entreprises, nous vaincrons Macron, et nous sortirons la production de la folie écologique, anthropologique et territoriale du capitalisme.

Source : Réseau Salariat.

Une conférence remarquable, claire, précise, didactique, la meilleure de Bernard Friot qu'il m'ait été donné de voir.

Un must.

À voir absolument !

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

En complément sur emploi :

   

Jeudi 15 Mars 2018 - News # 7077 

Économie et faillites : la grande chaîne de magasins de jouets Toys 'R' Us va fermer tous ses magasins aux États-Unis :

La situation est grave.

Le commerce en ligne va détruire beaucoup de magasins et d'emplois.

À un moment, on ne pourra presque plus voir les produits : on ne pourra les acheter qu'en ligne.

Plus de conseils, plus d'aide : il faudra se démerder tout seul.

Le tout numérique est en train de construire une société de merde, totalement inhumaine.

En complément sur économie :

En complément sur faillite :

En complément sur ruine :

En complément sur jouet :

 

Jeudi 8 Mars 2018 - News # 7023 

Agriculture : comment éliminer les pesticides grâce à l'eau chaude :

SYNOPSIS :

Dans l'agriculture ou les jardins, il est possible de se passer des pesticides. En Bretagne, un chef d'entreprise a inventé un système à l'eau chaude pour éliminer les mauvaises herbes. Il croule sous les commandes.

La désherbeuse à eau chaude est la nouvelle terreur des mauvaises herbes : 120 degrés au bout de la lance. Vendue de 15 000 à 100 000 euros aux collectivités, cette machine est fabriquée à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine), dans la banlieue de Rennes, par l'entreprise Oeliatec. Florissante, cette PME emploie trente personnes et son chiffre d'affaires a triplé en 2017.

L'invention s'exporte
Pourtant, il y a dix ans, Jean-Pierre Barre, le gérant de la société, vendait des pesticides aux collectivités. Après leur interdiction, il met la clé sous la porte. Il se retranche alors dans son garage et met au point une désherbeuse écologique. En 2017, les clients affluent, il recrute 25 personnes en quelques mois. Cette invention s'exporte, notamment en Allemagne. Jean-Pierre Barre est même sur le point de s'associer avec la marque Kärcher.

Une initiative originale et une obstination qui paye, bravo !

En complément sur agriculture :

En complément sur pesticide :

En complément sur l'eau :

   

Mercredi 7 Mars 2018 - News # 7022 

Étonnant : Consommation : quand la déchetterie devient un supermarché :

SYNOPSIS :

Un nouveau type de structure vient de voir le jour en Gironde : une déchetterie où les habitants peuvent venir déposer ce dont ils ne veulent plus et en même temps, se servir gratuitement. Explications.

Dans cette déchetterie nouvelle génération, Nelly Fontaine, demandeuse d'emploi, remplit son caddie de trouvailles. Ici, on peut récupérer des objets de toute sorte pour leur donner un nouveau souffle. Elle est à la recherche de belles surprises et cherche à dénicher et restaurer ce qu'elle ne peut offrir à sa famille, faute de moyen. "Le vélo, au prix que ça coûte, pourquoi ne pas lui donner une seconde vie ?", s'interroge-t-elle.

Un supermarché inversé
Dans sa remorque, Philippe a beaucoup d'objets à jeter. Une maison familiale, récemment mise en vente, doit être complètement vidée. Le site, de 5000 mètres carrés, est en quelque sorte un supermarché inversé. On n'y achète rien : chacun vient déposer ses vieilles reliques au lieu de les jeter. Ensuite, tout peut être récupéré gratuitement. Bricolage, livres, cuisine... il existe même des rayons.

Une initiative heureuse et intelligente, bravo !

En complément sur déchet :

En complément sur consommation :

En complément sur étonnant :

En complément sur surprenant :

 

Mercredi 7 Février 2018 - News # 6643 

Emploi : travailleurs détachés : +46% en 2017, la barre du demi-million dépassée en France. Voir [ici] ().

Vive l'Union Européenne aux mains de capitalistes et de négriers !

Un demi-million de travailleurs détachés en France : non mais c'est du délire... Normal que nombre de français ne trouvent pas de travail...

Le libre échange est une escroquerie : cela permet toutes les formes de concurrence déloyale dont le dumping social.

En complément sur emploi :

En complément sur travail :

En complément sur travailleur détaché :

En complément sur capitalisme :

En complément sur dumping :


Lundi 5 Février 2018 - News # 6604 

Politique & éco n° 157 : Pierre Jovanovic : La France, une république bancaire :

SOMMAIRE :

1. Les dessous de l’économie avec Natasha Königsberg

2. La France une république bancaire.
Olivier Pichon reçoit Pierre Jovanovic journaliste économique.

A. Des nouvelles de nos amis banquiers.
- Retraités : le coup de massue de Macron.
- Quand Bernard Arnault parle de l’irrationalité des marchés et de la folie mondiale.
- Hommage de Pierre Jovanovic à Jean-Christophe Mounicq.
- Les intérêts négatifs sur les bons du trésor à 10 ans.
- Le cancer des taux négatifs s’étend sauf pour les USA où ils restent positifs.
- Quand les banques payent pour éviter les procès, c’est en France : JP Morgan, BNP.
- Manipulation des taux de changes et association de malfaiteurs.
- Fake news les vraies : manipulation des comptes et faux bilans.
- Bruno Lemaire et la suppression des la garantie d’état sur les assurances vies.
- La conspiration des Enarques.
- Les comptes de la CGT révélés par le Cri du Contribuable, les banques, gros annonceurs du journal l’humanité.
- Les Saoudiens ont-ils financé la BCE en décembre 2017 pour lui permettre de boucler son bilan ?
- Qui paye commande. Le Katar exempté d’impôts en France.
- Faux bilans, fausses nouvelles, fausse monnaie... fausse blonde !

B. Inquiétudes sur l’économie mondiale, les Français à la peine.
- Da Gong agence de notation chinoise (source Reuters) dégrade la note américaine.
- Baisse du dollar conséquence de la dette US.
- Remontée consécutive de l’Euro, d’où baisse des prix  à l’importation, pas d’inflation possible bien que recherchée par la politique de la planche à Billet.
- Le pétrole de même, les français ne bénéficieront pas de la baisse.
- Quant la presse régionale se révolte contre  «  la voix de son maître ».le cas de La voix du Nord.
- Europe 1 en déclin mais que fait P. Cohen ? RTL résiste grâce à Gerra et Zemmour.
- Rencontres avec les lecteurs et les téléspectateurs, l’exemple des signatures à Soisson.
- Difficultés sociales en chaîne, les retraites payées en retard, les pensions de réversion de même.
- Prisons les véritables raisons de la crise ne sont pas évoquées, les droits de l’homme et l’islamisme. La ministre à la retraite !
- Embellie sur l’emploi VS liste des licenciements établie par P. Jovanovic.
- Discussion sur le cas Nutella, signe de pauvreté et /ou d’ensauvagement de la société ?
- Mesquineries d’état sur les cartes d’identité.
- Même les funérariums sont en faillite !

Une note funèbre pour conclure mais pour Pierre Jovanovic il y a une vie après la mort.

Source : TV Libertés.

En cours d'évaluation...

C'est pire que tout ce qu'on peut imaginer !

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Lundi 5 Février 2018 - News # 6598 

Grande distribution, argent public, et salariés : Carrefour a reçu 2 milliards d'Euros de subventions, pour défendre l'emploi mais supprime 10.000 postes et verse 2 milliards d'Euros aux actionnaires... :

Enculés !

En complément sur grande distribution :

En complément sur Carrefour :

En complément sur subventions :

   

Vendredi 2 Février 2018 - News # 6536 

 

Agriculture, consommation intelligente et circuits courts pour contrer la saloperie de grande distribution : l'exemple des magasins de producteurs :

SYNOPSIS :

Du producteur dans le Lot-et-Garonne au consommateur en région bordelaise, aucun intermédiaire. Avec la Compagnie Fermière, beaucoup d'agriculteurs cherchent à couper le cordon avec la grande distribution. Dans ce magasin, ils vendent leurs produits en direct et fixent eux-mêmes leurs prix. À l'origine, sept familles d'agriculteurs créent en 2012 le premier dépôt-vente à Gradignan (Gironde). Aujourd'hui, le concept rassemble 92 producteurs autour d'une même philosophie. Le dialogue s'ouvre sur le rapport qualité-prix de la pomme.

Une bouffée d'oxygène pour les producteurs
Ici, c'est moins cher : 1,6 euro le kilo. Il faut enlever 30% pour le fonctionnement du magasin, mais au final, ce prix reste deux à trois fois plus rémunérateur qu'en grande surface. Les ventes en circuit court constituent donc une bouffée d'oxygène. 500 emplois induits dans les deux magasins de la Compagnie Fermière et dans les exploitations. Cet éleveur a même pu augmenter ses marges de 30%. La clientèle adhère à ce nouveau modèle économique, car l'an dernier, 250 000 personnes ont fait des achats dans les magasins de la compagnie fermière. Au-delà de l'encadrement des promotions, le gouvernement veut permettre aux producteurs de fixer leurs prix eux-mêmes et non plus à la grande distribution. C'est déjà le cas dans certains magasins alternatifs.

Voilà un business model humain et efficace ! C'est durable, sain, et utile pour toute la communauté.

La grande distribution est une saloperie qui se gave sur le dos des producteurs et de salariés payés au lance-pierre, en plus de favoriser une alimentation chimique produite en polluant la Terre.

Mort à la grande distribution motivée seulement par la cupidité et le toujours plus de profits !

Vive les circuits courts !

Nota Bene : la Compagnie Fermière possède :

En complément sur consommation :

En complément sur circuit court :

En complément sur grande distribution :

En complément sur aliment :

En complément sur agri :


Jeudi 1er Février 2018 - News # 6518 

Une très étrange affaire : le gouvernement américain aurait fait fabriquer en Chine 30.000 guillotines qui auraient été ensuite livrées à l'armée américaine puis réparties dans certains camps de la FEMA...

Je n'ai aucune preuve absolue de cette information, mais seulement quelques articles étranges et des lois suspectes incompréhensibles :

Maintenant, voilà les faits que j'ai pu déterminer avec certitude :

En complément, voyez cette vidéo :

Tout cela pue...

Je veux dire que, pour être un observateur attentif de ce qui se passe aux États-Unis, je n'ai cessé de voir une montée en puissance de la surveillance et du contrôle étatique, de la disparition des libertés, et de l'instauration d'un régime de terreur dans ce pays. Depuis des années, les fascistes qui sont au pouvoir là-bas se préparent à faire face au chaos social et politique que leur incompétence, leur cupidité extrême, et leur cynisme, sont en train d'engendrer. Tous les moyens de l'État, militaires et civils, sont orientés significativement depuis le 11 Septembre 2001 (qui n'est qu'un prétexte) par une oligarchie de fascistes et de ploutocrates pour dominer totalement la population et assurer la survie de leur gouvernement antidémocratique et inique QUOI QU'IL ARRIVE.

Si vous arrivez à trouver des informations complémentaires, merci de me contacter () : je mettrais à jour cette News.

En complément sur FEMA :

       

Lundi 29 Janvier 2018 - News # 6486 

Documentaire : "Qui a tué François Fillon ? L'enquête" -  29 Janvier 2018 :

SYNOPSIS :

D'affaire en affaire, de coup de théâtre en coup de théâtre, les espoirs de la droite et de son candidat à la présidentielle, François Fillon, se sont évaporés pendant la campagne. Un mystère demeure: quelqu'un voulait-il la peau de François Fillon? C'est la question que s'est posée une équipe de BFMTV dans un documentaire exceptionnel diffusé ce lundi soir à 22h40 sur notre antenne. 
La campagne présidentielle s'est éloignée depuis longtemps et, avec elle, ses illusions perdues, mais François et Penelope Fillon sont toujours mis en examen pour détournement de fonds publics. L'enquête doit être bouclée au cours de cette année 2018.

"Pas de Dark Vador" 
S'ils sont sous le coup de cette procédure judiciaire, c'est en raison d'une affaire qui a éclaté au grand jour il y a un an: les soupçons d'emplois fictifs visant Penelope Fillon, l'épouse de celui qui était le candidat de la droite au scrutin suprême. Tout au long de la campagne, les affaires ont contribué à envoyer par le fond les chances de succès de l'ancien Premier ministre. Ces révélations poursuivaient-elles un calcul politique ou personnel? Qui a tué François Fillon? Voilà les questions posées par une équipe de BFMTV dans un documentaire exceptionnel diffusé ce lundi soir sur notre antenne.

À la croisée des regards, les journalistes du Canard enchaîné, bien sûr, qui ont dévoilé peu à peu les vicissitudes présumées du clan Fillon. Devant nos caméras, Hervé Liffran et Isabelle Barré l'assurent: leur travail ne doit rien à une "taupe" à droite, ni à une quelconque aide extérieure. C'est naturellement qu'après le premier tour de la primaire, ils se sont penchés sur les déclarations de patrimoine et de revenus du couple, puis ont découvert, intrigués, que Penelope Fillon avait travaillé pour La Revue des deux mondes, mais aussi et surtout comme collaboratrice parlementaire de son mari et du suppléant de celui-ci pendant huit ans, dans la plus grande discrétion. Naturellement que les montants perçus pour une activité peu évidente (100.000 euros brut entre mai 2012 et décembre 2013 pour la revue et 500.000 euros brut perçus auprès du Palais-Bourbon) les ont intéressés. "Pas de Dark Vador, pas de force obscure", sourit aujourd'hui Isabelle Barré.

Des fiches de paie accessibles à 95 personnes 
Pourtant le 24 janvier à 18 heures, lorsque le compte Twitter du Canard enchaîné jette son pavé dans la mare, les principales figures de la droite, alors réunies autour d'une galette des rois dans les locaux de campagne de leur candidat, sont persuadées qu'il s'agit là d'un acte de malveillance, peut-être venu de l'intérieur. Parmi les figures entretenant une inimitié notoire avec François Fillon, les noms de Jean-François Copé et Rachida Dati courent sur les lèvres. Tous deux écartent toujours ces allégations. "Si on devait mettre en cause tous ceux à qui François Fillon a fait du mal, la liste serait longue", ajoute l'ancien ministre du Budget.

La piste d'un "cabinet noir" élyséen, lancée par François Fillon lui-même, ne mènera pas plus loin. De toute façon, les revenus des Fillon ne sont pas un secret pour tout le monde: à l'Assemblée nationale, 95 personnes ont accès aux fiches de paie des collaborateurs dans le cadre de leur travail. 

Qui veut débrancher la candidature de François Fillon ? 
S'il est difficile de savoir d'où sont partis les premiers coups, nombreux sont ceux à avoir cherché à achever François Fillon. Dès fin janvier, c'est François Bayrou qui cherche un "plan B" à la droite et au centre. Début février, le président du Sénat, Gérard Larcher, veut mettre un terme à l'équipée, après avoir appris que les enfants de François Fillon avaient aussi été rémunérés par la Haute assemblée durant le mandat sénatorial de leur père.

Peu à peu, les leaders de la droite prennent leurs distances. François Fillon lui-même ne se rend pas service, en affirmant à la télévision qu'il renoncera s'il venait à être mis en examen. Or, quand cette mise en examen lui est notifiée le 28 février par une convocation judiciaire que lui annonce Patrick Stefanini, son directeur de campagne, François Fillon ne renonce pas à faire campagne. Et le meeting du Trocadéro, lors de la matinée pluvieuse du 5 mars à Paris, lui servira de tremplin vers le mur du premier tour du 23 avril.

Pendant toute cette période, Nicolas Sarkozy, vaincu à la primaire, joue un jeu trouble. Comme nous le raconte Rachida Dati, tout le monde ne cesse de l'appeler: Xavier Bertrand, François Bertrand, Laurent Wauquiez. Tous veulent qu'il pousse François Fillon à l'abandon. "A la faveur de chacun d'entre eux... Tout le monde voulait y aller!" s'amuse l'ancienne Garde des Sceaux. Alain Juppé l'appelle aussi, mais tombe sur le répondeur de l'ancien président de la République, à ce moment-là tranquillement installé au parc des Princes devant un match du Paris-Saint-Germain. Devant le peu de cohésion de son camp, et l'obstination de François Fillon, le maire de Bordeaux jette lui aussi l'éponge.

Le coup de grâce
Ce n'est donc pas de ses confrères politiques, que viendra le coup de grâce. Mais d'un avocat franco-libanais de 72 ans, Robert Bourgi, vexé en particulier par l'ingratitude d'un candidat auquel il avait pourtant offert trois costumes très onéreux de la boutique Arnys. Il jure alors devant son ami Nicolas Sarkozy: "Je vais le niquer, il ne s'en remettra pas".

Le 20 février, Robert Bourgi paie les costume par chèque, laissant ainsi une trace de son nom, puis file ce tuyau à la presse. Lorsque cette ultime affaire sort à la mi-mars, elle finit de consterner les fidèles du camp de François Fillon, qui cessent dès lors d'y croire. Dans son bureau, ce dernier lâche à Jean de Boishue, un ami de quarante ans, qu'il s'est "fait piéger". Peu importe, la coupe est pleine pour l'opinion.

Jean de Boishue est désormais brouillé avec François Fillon. A la question de savoir qui a tué celui-ci, il répond à présent: "C'est François Fillon. Il est mort un peu de son caractère, de faiblesses qu'il n'a pas corrigées. Si je ne lui pardonne pas, c'est parce que je pense que l'intelligence sert à maîtriser ses défauts..." Pour cet ancien proche, plus qu'un travail journalistique, ou un assassinat politique, l'échec de François Fillon est avant tout un suicide déguisé.

Source : BFMTV.

Un documentaire qui confirme que le monde politique est un monde de merde, sans aucun rapport avec la démocratie et la recherche du bien commun et de l'intérêt général.

Trahisons en tous genres, cynisme, coups bas, cupidité, convoitise de pouvoir et de postes, jalousies, fourberies, luttes intestines et fratricides,... : un vrai panier de crabes...

À voir !

En complément sur François Fillon :

       

Samedi 27 Janvier 2018 - News # 6441 

Stéphanie Gibaud, auteur du livre « La traque des lanceurs d'alerte », est interviewée sur RT France :

SYNOPSIS :

Dans LA GRANDE INTERVIEW, Stéphanie de Muru reçoit Stéphanie Gibaud auteur du livre «La traque des lanceurs d’alerte».  En dénonçant les malversations orchestrées par la banque UBS qui l’employait, cette lanceuse d’alerte a permis à la France de récupérer 12 milliards d’euros et de mettre la main sur 38 000 comptes offshore. Aujourd’hui Stéphanie Gibaud n’a plus d’emploi et vit avec le RSA.

Le site officiel de Stéphanie Gibaud est : https://stephaniegibaud.org ().

La page Facebook de Stéphanie : https://www.facebook.com/stephaniegibaudofficiel ().

Pour commander ses livres, voir [ici] ().

Une femme vraiment courageuse ! 

Tenez bon Stéphanie, le peuple est avec vous !

Suggestion : pensez à acheter son livre pour la soutenir financièrement ! 

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur Stéphanie Gibaud :

En complément sur Julian Assange :

En complément sur UBS :

 

Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6411 

Royaume-Uni : l’emploi à un niveau record. Voir [ici] ().

L’apocalypse post-Brexit que les médias mainstream et nos traîtres de politiciens antidémocratiques n'ont cessé de nous prédire n’aura pas lieu !

En complément sur Royaume-Uni :

En complément sur Brexit :

     

Jeudi 25 Janvier 2018 - News # 6392 

Censure internet et lutte contre les fake news : l'Allemagne a demandé à Facebook de mettre hors la loi nombre de mots dont Nibiru... :

Les utilisateurs allemands de Facebook, fascinés par les phénomènes de Nibiru, auront bientôt besoin d'obtenir leur dose quotidienne de nouvelles sur la Planète X à travers des serveurs proxy ou d'autres coins obscurs d'Internet. Cette année, l'Allemagne a adopté un programme de censure draconien criminalisant la propagation de ce qu'elle considère être un discours de haine, de soi-disant fausses nouvelles et des sujets conspirateurs sans fondement scientifique ou politique.

Notre source, un "Modérateur de contenu" Facebook récemment embauché vivant en Allemagne, fournit des informations choquantes qui illustrent le désir d'Angela Merkel, et par association de Facebook, de gommer des médias sociaux toute nouvelle défiant le récit dominant de la nation.

Selon notre source, les législateurs allemands ont fourni à Facebook une longue liste de mots, d'expressions et de sujets pour cette police de la pensée. En tout, la loi controversée censure 25 000 mots spécifiques, 12 000 phrases et soixante-trois sujets que le gouvernement allemand ne veut pas faire circuler parmi la population.

Selon nos sources, les nouvelles pro-Trump non approuvées et les commentaires désobligeants sur Barrack Hussein Obama seront purgés des serveurs de Facebook, et les récidivistes qui continuent d'afficher un contenu "offensant" après un avertissement risquent d'être suspendus ou interdits. La liste est si englobante que les utilisateurs seront incapables d'avoir une conversation informelle sans déclencher par inadvertance la censure d'un mot. Et le mot Nibiru est sur un addendum en attente d'inclusion plus tard cette année.

"Je ne sais pas comment ni pourquoi Nibiru est sur la liste des mots interdits, mais il est là. Ironiquement, des mots-clés similaires comme Planet X, Wormwood et Nemesis ne s'y trouvent pas, du moins pas encore. Mais il est évident qu'un politicien et probablement Merkel elle-même ne veut pas que nous discutions de Nibiru sur un forum public. J'ai un travail à faire, je le fais. Cela ne signifie pas que je suis d'accord avec la politique."

Pour faire face à une augmentation de la censure, Facebook a embauché 1200 personnes pour doter son département de gestion de contenu en Allemagne. En revanche, Facebook emploie seulement 6300 censeurs pour tous les autres pays réunis. Bien que le géant des médias sociaux soit complice, le fardeau de la culpabilité incombe aux législateurs; Facebook risque jusqu'à 60 millions de dollars d'amendes et de dommages-intérêts s'il ne supprime pas le contenu illégal. Pire encore, la portée de la loi oblige Facebook à informer les autorités de la violation du contenu, lorsque cela est justifié.

"Les surveillants sont habilités à le faire subjectivement", a déclaré notre source. "Donc, vous pourriez simplement parler de Nibiru avec votre ami pour trouver la police qui frappe à votre porte. Je crois vraiment que l'Allemagne devient la Corée du Nord, et Angela Merkel est la nouvelle Kim Jung-un. Ils ont adopté cette loi sous prétexte de contrecarrer la violence et le discours de haine, mais ce n'est que la surface."

La loi affecte également d'autres géants des médias sociaux tels que YouTube et Twitter, mais la façon dont ces plateformes interprètent la guerre de l'Allemagne sur la liberté d'expression reste à déterminer.

Source : SomeoneBones () - Traduction amateur par BlueMan.

Je n'ai pas réussi à recouper cette information, donc il faut la prendre avec précaution.

Mais je relaie cet article car il va dans le sens général de la censure et de la dictature de la pensée qui se met en place un peu partout.

Quand on y réfléchit, les fake news ne sont pas de fausses nouvelles mais bien de la désinformation, ou de vraies informations que le pouvoir en place ne veut pas voir diffusées (et donc qu'ils qualifie de fausses pour les discréditer). Donc tout ceci n'est pas nouveau. Alors pourquoi ce nouveau terme ?

Et bien le but est de légitimer de NOUVELLES mesures liberticides en les justifiant par le raisonnement trompeur suivant : "Ah, voyez : il y a désormais un nouveau ph.énomène, les fake news, alors il faut lutter contre elles, et prendre les mesures qui s'imposent". C'est juste un prétexte pour nous censurer un peu plus, pour nous empêcher d'accéder à certaines informations essentielles, car les fake news existent depuis toujours. Il n'y qu'à regarder comment à chaque guerre on abreuve les peuples de fake news pour légitimer ces attaques iniques. Rappelez vous les fameuses armes de destruction massive soit-disant détenues par Saddam Hussein. Si ça c'est pas de la fake news, alors qu'est-ce que c'est ?

En résumé, l'oligarchie et la ploutocratie planétaire a décidé de museler Internet, car ils ont compris que la liberté que permet Internet, c'est-à-dire où chacun peut écrire et diffuser tout ce qu'il veut, et peut accéder à des informations alternatives, à des points de vue différents de ceux assénés en boucle par les médias mainstream, est un suprême danger pour leur suprématie à diffuser leurs mensonges et leur propagande. À cause d'internet, ils peuvent de moins en moins manipuler les opinions publiques, alors ils vont tenter de le contrôler, de faire en sorte de pouvoir supprimer les informations gênantes, de faire taire toute forme de dissidence, et de limiter autant que faire ce peu l'éveil politique des peuples. Et c'est bien parti...

Mais ce n'est pas encore perdu pour nous : il appartient à chacun de se convertir en un "gentil virus", c'est-à-dire en un acteur contaminant positivement les autres par des idées et des informations permettant la prise de conscience d'éléments essentiels à la démocratie, et donc de permettre l'éveil politique de chacun. En avant, en avant, an avant !

En complément sur censur :

En complément sur Internet :

En complément sur Facebook :

En complément sur Nibiru :

En complément sur fake news :


Vendredi 19 Janvier 2018 - News # 6262 

Natacha Polony : «Un emploi créé dans la grande distribution détruit trois emplois en centre-ville» :

En complément sur Natacha Polony :

En complément sur grande distribution :

En complément sur emploi :

   

Mercredi 17 Janvier 2018 - News # 6227 

Euthanasie des pauvres et des chômeurs au Royaume-Uni : stériliser les «gaspilleurs sans emploi» par une vasectomie aux hommes sans emploi percevant des aides familiales ? Un député britannique du parti conservateur s'excuse pour ses étranges propos. Voir [ici] ().

Un fait divers qui n'est pas du tout anodin : il révèle la psychologie réelle de nos traîtres de politiciens... Et certains sont de vrais fascistes.

Ce sont nos ennemis, il faut en prendre conscience.

Ne vous laissez pas séduire par ces sirènes très entraînées à nous tromper par des promesses et des propagandes mensongères.

En complément sur euthanasie :

En complément sur député :

En complément sur pauvre :

En complément sur chômage :

En complément sur Royaume-Uni :


Lundi 15 Janvier 2018 - News # 6174 

Bernard Friot : Séminaire S01E04 // Salaire à la personne ou revenu différé ?

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 8 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

En complément sur revenu de base :

   

Jeudi 4 Janvier 2018 - News # 6004 

Séminaire S01E03 // Salaire à la personne ou revenu différé ? Par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

Cette vidéo traite de 20171204_Séminaire_S01E03

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Non évalué.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

     

Lundi 1er Janvier 2018 - News # 5954 

Travail : les droits économiques de la personne (S01E02) par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.

Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.

Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

La première partie est [ici] ().

Quel gâchis ! :
- Aucun exemple.
- Aucune définition claire de la valeur.
Cette conférence aurait pu être super, mais est complètement intellectuelle et ratée pour les raisons évoquées.
Les participants à ce séminaire ont du se faire chier et s'arracher les cheveux pour comprendre de quoi il parle...

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

     

Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5938 

Vrais chiffres du chômage : 11 MILLIONS de demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels en France... Voir [ici] ().

En complément sur chômage :

       

Vendredi 1er Décembre 2017 - News # 5681 

Humour : Chômage : "Pour retrouver du travail, écoutez vos coach emploi" - Groland :

En complément sur humour :

En complément sur Groland :

En complément sur chômage :

   

Dimanche 29 Octobre 2017 - News # 5433 

Communisme contre capitalisme : "Révolution et contre-révolution dans l'institution du travail - Les droits économiques de la personne" par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.
Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.
Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

La suite dès que disponible.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

En complément sur capitalisme :

En complément sur communisme :

 

Mercredi 25 Octobre 2017 - News # 5406 

Capital publie "les preuves qu’Anne Hidalgo avait un emploi fictif". La "socialiste" dénonce une "atteinte grave à son honneur". Voir [ici] ().

En complément sur Anne Hidalgo :

       

Lundi 9 Octobre 2017 - News # 5323 

Archéologie : "Grande Pyramide de Gizeh - Top 3 des Mystères" : 

Les débiles de l'archéologie officielle, alors que la grande pyramide ne contient aucun hiéroglyphes, l'attribue néanmoins aux égyptiens... Des nabots... Des nains de la conscience.

Quand on sait, en plus, qu'on a retrouvé aux deux tiers de la pyramide des coquilles incrustés, on comprend immédiatement que celle-ci a été construite donc avant le déluge.

Mais ces idiots d'archéologues l'attribuent tout de même aux égyptiens...

Il est évident qu'il s'agit, pour les égyptiens, d'un monument de remploiement, construit par les Atlantes.

En complément sur pyramide:

En complément sur archéologie :

     

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5061 

"L'Actu au Scalpel #14" par LLP : actualité et analyse des premières semaines de Macron au pouvoir :

SYNOPSIS :

Avant de traiter du sujet principal de cette vidéo, c'est-à-dire du résultat des élections présidentielles et législatives, nous allons commencer par commenter quelques points d'actualité.

- Actualités :
Voir la dernière vidéo d'entretien avec le Pr Pierre Dortiguier concernant justement les élections.
1- Mort de Simone Veil : Académie française + Panthéon + IVG (Chirac et VGDE) + LMPT + Stéphane Blet et son livre sur la franc-maçonnerie...
2- Islamophobie : attaques de la mosquée de Créteil, de Finsbury Park et les assassinats de Jeremy Christian aux USA !
Terrorisme : assaillant des Champs-Élysées fiché S, et ses 8700 cartouches ! Thor sur le parvis de Notre-Dame ! Fausses revendications récentes de Daesh !
3- Corruption : un an de prison ferme pour le sénateur Philippe Kaltenbach !!!
4- Marine Le Pen : mise en examen emplois fictifs européens.
5- PMA : stérilité générale (perturbateurs endocriniens reprotoxiques) + choix de société sans enfants + eugénisme + travaux du Pr Urs Scherrer...
Le CNE ou Comité National d'Éthique vire à gauche sous Hollande ! Euthanasie et dons de sang des homosexuels au programme.
Mariage gay validé en Allemagne et en force !
6- Géopolitique et complot sioniste :
Selon un rapport des Nations unies, israhell soutient les groupes jihadistes en Syrie !
israhell bombarde à nouveau la Syrie !
Affaire du Qatar : bannissement mais ventes d'armes US pour 12 Mds $ au Qatar et pour 300 Mds $ pour la Saoudie maudite !
7- Banksters :
Italie : 17 milliards pour les banksters !
Barclays poursuivie pour Fraude.
Filiale de BNP Paribas a ruiné 4500 de ses clients !
8- Edmond de Rothschild (Europe) : enquête pour financement du terrorisme dans l'affaire 1MDB.
9- Vaccins : liens forts et scandaleux entre la ministre Buzyn & Big Pharma ! Cour du Luxembourg confirme le lien directe entre la sclérose en plaque et la vaccination !
10 – Marseille/Crif/Musulmans : Salah Bariki/Gaudin/Sénat + Vassal et marché de l'eau + Samu Social (Giancarli) !

- Présidentielle 2017 :
1- Américanisation encore plus assumée de cette élection : Laurence Haïm, Première Dame ! Jupiter ! (Incompétence : Le Maire confond Hermès et Mercure...).
2- Disparition du parti socialiste (Cambadélis démissionne le dimanche et Hamon quitte...).
3- Quasi disparition de LR avec le groupe dit des... « constructifs ». Estrosi qui soutient Macron etc.
4- FN disloqué, affaibli : affaires, Philippot. Voir Félonie Nationale 3 !!! JMLP interdit d'entrer, demande la démission de sa fille le jour de son anniversaire.
5- Primaires : ridicules, parjure de Valls et de Rugy, la mascarade Fillon.
6- Ségolène Royale recasée par Macron. Le parure De Rugy au perchoir ! Le parjure M. Valls récupéré par le groupe parlementaire LREM.
7- Mélenchon et sa France soumise (GODF) ! Condamné pour détournement d'argent : rappel à la loi ! Ses liens malsains avec Dassault...
8- Début de mandat macronien : Affaire Ferrand + Affaire Bayrou/Modem + Affaire Las Vegas...
9- Macron refuse de commenter les chiffres du chômage comme le veut la tradition...

- Législatives 2017 :
1- Abstention : 60 % - Députés élus avec 15% des voix des Français.
2- Petit plaisir local : Tonton Jibou dégage enfin ! En national vont dégager : Malik Boutih, NVB, El Khomri, Touraine, Cambadélis, Urvoas,...
3- Affaire Valls : Dassault appelle à voter Valls !!! La mascarade Dieudonné qui fera gagner Valls avec ses clowneries !
4- Fraîcheur des nouvelles têtes : les députés LREM ne savent pas parler . Ah bon, avez-vous déjà entendu J.-N. Guérini ou H. Jibrayel parler !
5- Fronde pour bientôt ! Fraîcheur à double tranchant !

Les derniers livres

Paul-Éric Blanrue : Le livre noir des manipulations historiques.
Pierre-Yves Lenoble (Tradition) :
- Le chemin vertical - Voyages mythiques et quêtes initiatiques,
- Diablerie de foule,
- À paraître : Vie et mort des civilisations.
Réédition de Les ennemis de l'humanité, de Lotfi Hadjiat, augmenté et corrigé.

À diffuser au plus grand nombre.

Source : LLP.

En complément sur LLP :

En complément sur L'Actu au Scalpel :

     

Vendredi 30 Juin 2017 - News # 5001 

Désobéissance civile : "Des obéissances civiles ?" - #DATA GUEULE 73 :

SYNOPSIS :

Des agents du Pôle Emploi refusant d'appliquer une circulaire visant les étrangers, des salariés de supermarchés distribuant des produits encore consommables contredisant leurs instructions ou encore des citoyen.ne.s occupant un terrain pour empêcher un projet d'oléoduc : autant d'actes de désobéissance civile. Au nom de valeurs vécues comme supérieures (l'égalité, la justice, la préservation de l'environnement...), ces femmes et ces hommes choisissent de passer outre les lois par des actions non-violentes. Pour certains, cette désobéissance devrait être durement réprimée mais si l'on prenait quelques minutes pour y réfléchir ? Et si la désobéissance civile était l'une de des respirations de la démocratie ? Rencontre avec Manuel Cervera-Marzal, sociologue, philosophe et auteur de l’ouvrage « Les Nouveaux Désobéissants ».

Source : DATA GUEULE.

En complément sur DATA GUEULE :

En complément sur obéissance :

     

Vendredi 30 Juin 2017 - News # 4993 

"Asselineau en quelques mots", le premier livre sur le président de l'UPR, François Asselineau, écrit par Jean Humbert. Voir [ici] ().

PRÉSENTATION DE L'ÉDITEUR :

Pourquoi un livre sur François Asselineau ? N’étant pas politologue, ni journaliste ni chroniqueur on peut se demander pour quelles raisons j’écris ce livre. Election présidentielle oblige, j’ai suivi ce candidat atypique, singulier, sympathique et bienveillant qui force l’admiration. Car chez Asselineau, ce qui sidère et laisse de marbre, c’est la connaissance précise de ses sujets de discussion. Non seulement il sait, mais encore il veut transmettre son savoir, le partager, échanger et débattre. Non pas pour imposer, mais juste pour faire prendre conscience qu’une autre analyse existe et qu’elle mérite d’être entendue, pour le moins écoutée. Je prends la plume pour retranscrire les citations, proverbes et autres expressions utilisés par Asselineau. J’ai été surpris par leur nombre et leur opportunité lors des débats, pour soutenir, résumer et mettre en exergue ses analyses. Il les emploie avec passion souvent, avec ironie parfois. Mais c’est sans aucun doute un trait caractéristique de sa personnalité, une marque de fabrique. A elles seules, elles résument l’homme et ses analysent et c’est pour cette raison que j’ai voulu retranscrire les plus récurrentes. D’aucuns lui reprochent d’être prolixe, de ne pas aller à l’essentiel, de ne pas marketer ses idées comme le font tous ses concurrents. C’est son choix et il l’assume. Il faut reconnaître qu’il est difficile d’en appeler à l’intelligence des français sur des sujets complexes et vouloir résumer sa pensée par un slogan, comme on le fait pour vanter les mérites d’une marque de lessive. J’espère que cet ouvrage le fera mieux connaître.

DONNÉES TECHNIQUES :

"ASSELINEAU en quelques mots" Broché – 31 mai 2017, de Jean Humbert (Auteur)

Broché: 153 pages
Editeur : Independently published (31 mai 2017)
Langue : Français
ISBN-10: 1521409625
ISBN-13: 978-1521409626
Dimensions du produit: 15,2 x 1 x 22,9 cm

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

     

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Mardi 20 Juin 2017 - News # 4822 

Affaire des emplois présumés fictifs du MoDem : la ministre des Armées Sylvie Goulard démissionne. Voir [ici] ().

Ah, enfin une bonne nouvelle émanant du gouvernement Macron !

Cette femme anti-France n'avait rien à faire à ce poste. Ni au gouvernement d'ailleurs...

En complément sur Sylvie Goulard :

       

Lundi 19 Juin 2017 - News # 4820 

La construction dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée a grimpé de 70% en un an, selon les données du bureau central des statistiques en Israël publiées lundi. Voir [ici] ().

Rien n'arrête les Israéliens. Ni le Droit international, ni les vies humaines des autres peuples qu'ils brisent ou détruisent.

La seule chose que comprennent les sionistes c'est la force. Voilà pourquoi pour vaincre l'État israélien, il faut le boycotter économiquement : cesser radicalement toute transaction commerciale et financière avec lui, interdire tous les vols de passagers ou de fret vers ou provenant de ce pays. etc. Bref, il faut le mettre à genoux économiquement : c'est la seule manière, sans lui faire la guerre, de le faire plier.

Et je vais être encore plus clair : si des pays raisonnables et démocratiques n'emploient pas cette méthode (et en conjuguant leur efforts en ce sens, ce qui va considérablement amplifier l'efficacité de cette méthode et dès lors asphyxier littéralement cet État voyou), rien, je dit bien RIEN ne fera infléchir la politique d'Israël. Vous êtes prévenus.

En complément sur Israël :

En complément sur colonies :

     

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Dimanche 11 Juin 2017 - News # 4641 

Travail, emploi, et qualification : le trafic de faux diplômes prospère sur Internet. Voir [ici] ().

La société du spectacle et du mensonge...

En complément sur faux :

En complément sur faussaire :

En complément sur mensonge :

En complément sur mentir :

En complément sur travail :


Samedi 10 Juin 2017 - News # 4637 

Travail, emploi, et intelligence artificielle : un site web vous indique quelles sont les chances qu’un robot vous remplace un jour. Voir [ici] () (en ANGLAIS).

Bon ça va pour le moment : j'ai seulement 3,5% de chance d'être remplacé par une saloperie de machine.

En complément sur travail :

En complément sur emploi :

En complément sur intelligence artificielle :

En complément sur robot :

 

Vendredi 2 Juin 2017 - News # 4480 

États-Unis : au 31 Mai 2017, près de 102 millions d’américains sont toujours sans emploi. Voir [ici] ().

Avec, en plus, un peu plus de 48,5 millions de personnes obligées d'avoir des tickets de nourriture (les fameux foodstamps) pour pouvoir manger...

C'est terrible quand on y pense.

Ah, il beau le capitalisme... Une honte, oui !

Et c'est encore pire que ce que l'on croit : si l'on rapporte ces 102 millions à la population active américaine (qui était de 162,846 millions en 2016 : voir [ici] ()), on obtient un taux de chômage de 62.6 % !!! Non mais vous vous rendez compte ?!

C'est démentiel !

Et les médias de continuer à nous dire que le taux de chômage aux États-Unis serait de 4,3 % !!! Voir [ici] () et [là] () par exemple.

Comment on peut mentir et désinformer les gens à ce point ?!

Je suis un simple citoyen et pourtant à partir de 2 chiffres j'arrive à calculer le taux de chômage aux États-Unis et à démasquer les mensonges des médias. Mais que foutent nos prétendus journalistes ?!! Ils mentent, voilà à quoi ils occupent leur temps... C'est indigne et lamentable !

En complément sur États-Unis :

En complément sur le chômage :

En complément sur l'emploi :

   

Mardi 23 Mai 2017 - News # 4276 

Élimination en série d’informateurs de la CIA : en matière d’espionnage, la Chine emploie la manière forte. Voir [ici] () et [là] ().

Ils ont raison les chinois : l'espionnage est une saloperie, et on ne doit pas le tolérer.

Ils envoient ainsi un message clair à ces cons d'américains : "Vous venez nous espionner, alors vous mourrez !". C'est clair, net, et précis.

En complément sur la CIA :

En complément sur l'espionnage :

En complément sur la Chine :

   

Lundi 22 Mai 2017 - News # 4265 

Nicolas Grégoire : "J'ai occupé deux emplois fictifs pour François Bayrou" :

Intéressant.

Cela dit, on se doutait que François Bayrou était un corrompu...

Au final, ce que fait ce monsieur porte un nom : de la trahison. Il ne vat donc pas mieux que son faux ex-employeur...

En complément sur bayrou :

       

Dimanche 14 Mai 2017 - News # 4082 

La gravité du déclin de l'industrie française par Frédéric Parrat :

PRÉSENTATION DU LIVRE :
À quelques mois des élections présidentielles, Frédéric Parrat dresse un constat décapant sur l’état de l’industrie française et propose une solution innovante, celle de réformes conjointes et simultanées. La France ne pourra se redresser que si ces mesures identifiées par l’auteur sont menées de front.
Au programme de ce manifeste pour une France régénérée :
- un État stratège et visionnaire
- un marché de l’emploi dynamisé
- une industrie forte et garante de la protection sociale
- une Éducation nationale à l’écoute des entreprises
- une fiscalité qui ne rebute pas les initiatives
- des traités européens rediscutés et, finalement, une France forte, résolument tournée vers le futur.
Cet ouvrage volontaire et optimiste démontre d’une façon claire que la France peut s’en sortir si l’on ose la réformer…

Terrible...

Et cela ne va pas s'arranger avec Macron, le spécialiste de la vente et de la casse de l'indstrustrie française.

Cela dit, si le constat est pertinent, les solutions proposées par ce monsieur sont grand-guignolesques et tout à fait typiques du néolibéralisme. Quand à l'Union Européenne, il ne parle même pas du problème de la libre circulation des capitaux à l'origine des délocalisations.


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4000 

Élection d'Emmanuel Macron à la présidentielle 2017 : "Les Français ont veauté !"

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de se plaindre dans les cinq ans à venir.
  • Je dénie aux profs qui ont voté Macron — obéissant scrupuleusement aux consignes de la FSU, du SGEN et du SU-UNSA — le droit de manifester quand le recrutement sera délégué aux établissements en fonction d’un « projet » défini par les plus pédagos du coin, et qu’ils seront notés par une commission tripartite réunissant administration locale, parents et élèves. Les bonnes notes, dorénavant, vous les mettrez en espérant être à votre tour bien notés.

  • Je dénie aux jeunes qui ont voté Macron le droit de protester quand ils n’auront plus le choix qu’entre un CDD à temps partiel et la file d’attente de Pôle Emploi.

  • Je dénie à tous les travailleurs qui ont voté Macron le droit de rouspéter quand le tarif horaire français rejoindra celui des Polonais — au nom de la directive Bolkenstein.

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de vilipender les extrémistes religieux de l’UOIF qui pourront désormais faire acquérir la nationalité française à Tariq Ramadan — après tout, son frère Hani, l’homme qui justifie la charia en général et la lapidation en particulier, a appelé lu aussi à voter pour le candidat de l’entente cordiale des intérêts bien compris. Ce n’est pas demain qu’il y aura moins de voiles islamiques dans les rues en général et dans les facs en particulier. Sûr que la laïcité y gagnera.

  • Je dénie à tous les gens de gauche qui ont voté Macron le droit de lui reprocher de faire une politique de droite. Ils l’ont voulu, ils l’ont eu. Comment dit Dorine déjà, dans Tartuffe ? « Vous serez, ma foi, macronisés » — ou à peu près.

Jean-Paul Brighelli. Voir [ici] ().

Vendredi 5 Mai 2017 - News # 3893 

En dénonçant Bayrou, je voulais changer la politique.
Censuré, espionné, cambriolé, j’ai découvert que je ne pouvais pas gagner.

Nicolas Grégoire, lanceur d’alerte, muselé par tous les journalistes du pays : "Bayrou, soutien de Macron, accusé d’emplois fictifs et autres turpitudes, et pourtant… SILENCE TOTAL de « La Pravda des milliardaires »". Voir [ici] () et [là] ().

C'est grave...

Et ça en dit long sur le climat terrible qui règne dans notre prétendue démocratie...

En complément sur Macron :

En complément sur Bayrou :

     

Vendredi 28 Avril 2017 - News # 3687 

Bas les masques : Emmanuel Macron aux salariés de Whirpool : "Je ne suis pas venu vous dire que je pouvais sauver vos emplois [..] je défends les entreprises de manière juste" . Voir [ici] ().

Tout est dit...


En complément sur Macron :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Mardi 18 Avril 2017 - News # 3383 

L'Australie (aussi) instaure la préférence nationale pour l'emploi. Voir [ici] ().

Ben voilà...

C'est évident que c'est ce qu'il faut faire.


Lundi 17 Avril 2017 - News # 3359 

Capitalisme, finance, libéralisme, profits et dividendes, et cupidité : "Quand les actionnaires s'en prennent à nos emplois - Cash investigation". Voir cette [vidéo] ().

Des riches encore plus riches détruisant des pauvres encore plus pauvres...


Jeudi 6 Avril 2017 - News # 3086 

Saviez-vous qu’un parlementaire sur huit emploie un membre de sa famille comme collaborateur ?

Saviez-vous également qu’ancienneté parlementaire ne rime pas avec présentéisme ?

Peut-on s’attendre à de nouveaux scandales sur nos députés ? 

Quatre férus de statistiques ont réalisé une data visualisation afin de mieux comprendre l’activité parlementaire et trouver les réponses aux questions que nombre de personnes se posent. Voir [ici] ().


Vendredi 31 Mars 2017 - News # 2981 

 

Protectionnisme intelligent : l'exemple de la Suisse. Voir cette [vidéo] ().

Un courte séquence démontrant comment on peut préserver nos entreprises et nos emplois.

Un exemple à suivre !


Mardi 28 Mars 2017 - News # 2922 


Ce qui fait 50.000 € bruts / an. Moi aussi je veux un emploi fictif à ce tarif !

Emplois fictifs : Penelope Fillon mise en examen pour recel de détournement de fonds publics et recel d'escroquerie aggravée. Voir [ici] ().


Mardi 28 Février 2017 - News # 2450 

Et hop, encore une jolie News sur Macron et sa fine équipe : le journal Marianne révèle que le fondateur des Jeunes avec Macron travaille à mi-temps pour un député macroniste, alors que la loi interdit de cumuler emploi parlementaire et activité militante. Voir [ici] ().


Mercredi 22 Février 2017 - News # 2357 

Emploi : l'Autriche va appliquer la préférence nationale. Voir cette [vidéo] ().


Mardi 21 Février 2017 - News # 2345 

Mort de rire : lorsqu'en 1999, François Fillon prônait "l'exclusion" du parti pour un emploi fictif. Voir cette [vidéo] (). Il se fout vraiment de la gueule du monde...


Lundi 30 Janvier 2017 - News # 2111 

De pire en pire : plus de 900 000 euros perçus par l'épouse du candidat de droite Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs. Voir [ici] ().


Dimanche 22 Janvier 2017 - News # 2010 

Poutine avertit d'un coup « de type Maidan » pour tenter de délégitimer Trump. Il ne croit pas que Trump est fait appel à des prostitués à Moscou. Voir [ici] (). Il faut dire que George Soros s'y emploie...


Mercredi 4 Janvier 2017 - News # 1907 

Égypte : découverte de mystérieuses « boites noires ». Voir [ici] (). J'ai été cherché pas mal d'images sur le sujet, et c'est clair et définitif : ce ne sont pas des œuvres réalisées par les égyptiens antiques mais des monuments de réemploi sur lesquels des égyptiens ont gravé en surface des traits, des hiéroglyphes, des cartouches, dont la légèreté est sans commune mesure avec la profondeur des véritables pétroglyphes égyptiens. Qui plus est, la précision de ces "coffres" défie l'entendement. Enfin leur poids (de 70 à 100 tonnes) et leur emplacement invitent à se demander comment ces blocs ont pu se retrouver ici. Un joli mystère à élucider, d'autant plus qu'on ne voit pas à quoi ces coffres servaient : l'un d'entre eux à été ouvert à l'explosif, et ne contenait rien. ^^ À moins qu'il ait été ouvert "normalement" par quelqu'un d'autre avant, ce qui est une possibilité. Affaire à suivre...


Vendredi 5 Août 2016 - News # 1425 

Révoltant : chez Auchan, une femme a été licenciée pour 0,85 centimes. Voir [ici] () et [là] (). Hallucinant... Quelle bande d'enfoirés ! Boycottez cette enseigne qui accumule les forfaitures. Ces gens emploient des esclaves sous-payés, se gavent sur le dos des petits producteurs et de leurs clients, et se foutent éperdument que leurs employés et les agriculteurs vivent dans la misère. Révoltant putain ! Si vous vous avoir une idée de ce qu'est véritablement la grande distribution, voyez ces édifiantes [vidéos] (). À gerber ! Des esclavagistes et des escrocs ! Le magazine "Capital" vient de faire paraître le classement des 100 français les plus riches en 2016 dans lequel la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan, apparaît en tête avec plus de 40 MILLIARDS d'Euros ! Voir [ici] (). Vous pouvez soutenir cette caissière en signant cette [pétition] ().


Vendredi 30 Novembre 2012 - News # 303 

Zone euro : nouveau record pour les chiffres du chômage en Octobre 2012. Voir cette [vidéo] ().
Dix huit millions sept cent mille personnes étaient en demande d'emplois au mois d'octobre dans la zone euro, soit un taux de 11,7% de la population active contre 11,6% un mois plus tôt. L'augmentation sur un mois se monte à 173.000. Sur un an la dégradation du marché du travail est très impressionnante puisque 2 millions et presque deux cent mille personnes sont venues s'ajouter à la horde des sans emplois depuis fin octobre 2011.
Les plus gros contributeurs restent l'Espagne avec un taux de 26,2%, selon Eurostat; la Grèce : 25,4%, le Portugal : 16,3% et l'Italie avec 11,1% : la France n'est pas loin avec un taux de 10,7% de la population active. La Grèce et l'Espagne, toujours selon Eurostat, enregistrent les plus fortes progressions observées sur un an avec le Portugal.
Dans l'Union européenne à 27, la situation s'est également dégradée avec un taux de chômage en hausse à 10,7% contre 10,6% en septembre. On remarquera sur ce graphique qu'au 31 octobre 2010 le taux de chômage dans la zone euro se montait à 10,1%. Il est aujourd'hui à 11,7%.
Les jeunes restent particulièrement touchés par le chômage dans la zone euro puisqu'il représente 23,9% de la tranche des 16-25 ans. Les chiffres ne sont pas plus rassurants dans l'Union européenne puisque le chômage atteint 23,4% des jeunes.
La Grèce, avec 57% et l'Espagne avec 56% de sans emploi chez les 16-25 ans occupent encore la tête des situations les plus dramatiques. Et on ne vous parle pas des seniors ni des chômeurs de longue durée. Source : Euronews.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .