Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



 News # 20896 temporairement permanente 

Nous sommes en Octobre : merci à ceux qui le peuvent de supporter le site en faisant un don [ici] ().

Par avance, un grand merci !

Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

24 News

Lundi 23 Septembre 2019 - News # 20620 

Pierre Jovanovic : Un TSUNAMI de fausse monnaie ! - Politique et Éco n°229 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic  et Olivier Pichon explorent les conséquences destructrices de l’assouplissement monétaire par les banques centrales (BCE - FED)

1) Le modèle économique des banques de dépôt en voie de destruction accélérée
- Paradoxe explicable, le déversement de liquidités ne suffit plus à pallier la perte de liquidité interbancaire.
- La FED a déversé plus de 100 milliards en urgence au profit des banques en panne de liquidités.
- Europe, non seulement les clients payent des impôts, mais en plus la banque va les taxer sur leurs dépôts, un impôt déguisé de la BCE qu'on pourrait appeler la taxe "planche à billets".
- Les riches vont pleurer, la BCE lance la planche à billets : 20 milliards d'euros !
- Les emprunts à 100 ans !
- Mario Draghi, gouverneur de la BCE, juste avant de rendre son tablier, a donné une conférence la semaine passée et expliqué à quel point il est fier de son action depuis presque 10 ans à la tête du monstre de Francfort. La presse allemande ne l'a pas épargné, l'appelant le vampire Dracula des économies des Allemands.
- HSBC ne tient plus en Europe à cause des taux négatifs et a décidé de vendre ses 250 agences pendant qu'il est encore temps de trouver un pigeon. 
- Dans une nouvelle série de messages publiés sur Twitter, Donald Trump a souligné que "des taux négatifs permettraient de réduire le coût de la dette pour l'Etat fédéral".
- La Banque Postale, en panne de cash, bloque les paiements pendant une journée.
- De notre lecteur Norman:"Aujourd'hui, je vais à la Banque Postale et les opérations comptables ou commerciales sont bloquées, personne derrière les guichets et ma paye à près d'une semaine de retard".
- A propos de la dette sur PIB par pays : la Russie n'a plus de dette.
- Du 17 au 20 septembre 2019 : Notre lecteur a eu raison de nous faire ce rappel :"Dette publique de la Russie : 13,5 % du PIB. Je dis bien : 13,5 % du PIB (Trading Ecomics).
Dette : voici la liste des autres pays :
Dette publique de l'Espagne : 97,1 % du PIB 
Dette publique de la France : 98,4 % du PIB
Dette publique de la Belgique : 102 % du PIB
Dette publique de Chypre : 102,5 % du PIB
Dette publique des États-Unis : 106,1 % du PIB
Dette publique du Portugal : 121,5 % du PIB
Dette publique de l'Italie : 132,2 % du PIB
Dette publique de la Grèce : 181,1 % du PIB
Dette publique du Japon : 238,2 % du PIB
- Un risque de banque run ?
- Absurdité totale d’une situation bancaire où les banques ne veulent plus des dépôts et font payer leurs clients qui déposent.

2) Déclinaison fatale des taux d’intérêts négatifs
- Témoignages de professionnels et de lecteurs et téléspectateurs.
- Privatisation de la sécurité SNCF !!!!
- De notre lecteur Guillaume venu au Salon (Nancy) :"Nous sommes 3 000 agents de la police ferroviaire, un corps qui existe depuis longtemps. Eh bien ils veulent nous privatiser dès l'année prochaine".
- Assurance vie, cash, virements, bientôt impossibles.
- Rappel du livre 777 de Pierre Jovanovic.
- Du veau d’or aux toilettes en or volées au musée.
- Inflation ou déflation, sainte colère de Pierre Jovanovic!
- Monnaies numériques publiques, pensées par la Commission Européenne, nouveau désaccord de Pierre Jovanovic !
- Même les obligations des firmes sont menacées comme celles des États.
- Les valeurs refuge : Immobilier, block chain.
- Tracfin se transforme en Gestapo moderne pour le compte des banques en faillite.
Tracfin est en train de devenir une nouvelle entité d'espionnage, en plus de la DGSE, de la DCRI et d'autres entités militaires... tout retrait supérieur à 1 000 euros déclenche automatiquement un signalement chez eux! 

Non évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur dette :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

 

Lundi 16 Septembre 2019 - News # 20395 

Un «tsunami de dette» : les entreprises américaines empruntent à un rythme record. Voir [ici] ().

Je trouve qu'on a de plus en plus de signes montrant qu'on approche du dénouement.

En complément sur dette :

       

Dimanche 11 Août 2019 - News # 19468 

Folie des taux négatifs : Une banque danoise paie désormais ses clients pour qu'ils empruntent. Voir [ici] ().

En complément sur taux négatif :

       

Lundi 24 Juin 2019 - News # 18348 

En Allemagne, les particuliers empruntent à des taux négatifs... :

Une société qui devient de plus en plus folle.

Il faut comprendre que les taux négatifs sont une aberration économique. Dans cette vidéo, c'est une promotion pour attirer des clients, mais dans le système banmcaire c'est une aberration.


Dimanche 17 Février 2019 - News # 15105 

Olivier Delamarche sur les Gilets Jaunes et la situation catastrophique de la population : “Aujourd’hui, les gens ne peuvent plus boucler leurs fins de mois. A votre avis ? Que se passera-t-il quand les pays auront des déficits budgétaires de 7 % ?” :

Déjà aujourd’hui, on le voit bien avec les gilets jaunes, les gens n’en peuvent plus. Ils ne peuvent plus boucler leurs fins de mois ! Ce qui a été à l’origine du mouvement et qui n’était qu’un prétexte, c’était cette fameuse taxe sur l’essence. Mais qu’est ce que vous croyez qui va se passer quand tous les pays vont être avec des déficits budgétaires de 7% etc…Qu’est-ce qu’ils vont faire les politiques ? Eh bien ils vont faire ce qu’ils font d’habitude et ne croyez pas qu’ils vont réduire leur train de vie, et donc qu’est-ce qu’ils vont faire ? Eh bien, ils vont mettre des taxes, des impôts. Quand un pays s’endette, c’est quoi de la dette ? C’est ce que vous ne pouvez pas payer tout de suite, donc ça veut dire que vous reportez mais au final, vous payez. Et vous payez comment ? Par le seul truc que connaissent les politiques, l’impôt ! L’impôt, la Taxe, peu importe le nom qu’on lui donne, on s’en fiche, c’est la même chose.[…] Imaginez que vous allez acheter à manger en empruntant à 10 ans à la banque. Enfin, y a un truc qui ne va pas. Et c’est ce qu’on fait aujourd’hui. Avec une récession vous aurez en plus des contraintes économiques qui font que ça va peser encore davantage sur la population et la population qui en a déjà marre, là du coup elle en aura vraiment marre !

Olivier Delamarche.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur Gilet Jaune :

     

Mardi 12 Février 2019 - News # 14958 

Viktor Orban supprime l’impôt à vie aux femmes ayant quatre enfants ou plus. Voir [ici] ().

Ahhhh, voilà une belle mesure en faveur de la natalité et des familles !

C'est quand même autre chose que les mesures immigrationnistes de merde des bobos, des gauchistes, et des Cédric Herrou qui font entrer illégalement des clandestins sur le territoire français.

Vive le populisme, la démocratie véritable !

À bas toutes les idéologies et l'abus des droits de l'homme qu'est le droit-de-l'hommisme !

Maintenant, l'idéal serait de supprimer l'impôt sur le revenu de tous les gens qui sont en dessous d'un certain plancher : cela permettrait aux gens de vivre décemment, et cela relancerait la consommation et vivifierait toute l'économie, 70% du PIB étant constitué par la dépense des ménages.

Et il y a largement tout l'argent qu'il faut pour le faire : 300 milliards d'euros et de fraude fiscale par an + 41 milliards de frais de la dette par an qui sont payés inutilement, si ce n'est pour engraisser des banques et des fonds spéculatifs, si les États pouvaient emprunter directement aux banques centrales à taux zéro et non au banques commerciales.

Comme quoi, il existe des solutions...

En complément sur Viktor Orban :

En complément sur impôt :

En complément sur taxes :

   

Dimanche 13 Janvier 2019 - News # 14200 

 

Argent public : Cadeaux, courses, remboursement d'emprunts... Quand certains parlementaires abusent de leurs frais de mandat. Voir [ici] ().

Anne-Christine Lang, députée "En marche", amie de Macron tape direct dans la caisse de l'État !!
Voici les dépenses qu'elle a effectué avec la CB de l'assemblée nationale :
- 5 paiements à des médecins dont 1 000 € à un stomatologue et 680 € à 1 autre spécialiste
- 11 règlements dans des pharmacies 
- 22 règlements en carte bleue de députée dans des supermarchés, dont 15 dans celui qui se trouve juste à côté de son domicile, pour un total de 1 539 €. 
- 7 CB dans des magasins de jouets ou de puériculture
- 24000 € de retraits en liquide (2000 par mois)
- un retrait de 250 livres sterling, en août 2016, en Angleterre, alors qu’elle y passait des vacances
- prêt à usage personnel de l’Assemblée pour un montant de 18 000 € remboursé en frais.
C'est juste à vomir de se faire voler nos impôts par un élu du président Macron qui nous fait la leçon et nous insulte régulièrement !
Source : YAM.

On n'en peut plus de ce genre de personnage qui trahit le peuple en se gavant sur son dos.

C'est de la haute trahison.

En complément sur abus :

En complément sur député :

En complément sur argent public :

   

Lundi 5 Novembre 2018 - News # 12443 

 

« Le mystère Clovis » de Philippe de Villiers : « La colonisation de l’Europe » ? :

SYNOPSIS :

Avec Jeanne Smits et Armel Joubert des Ouches au Puy du Fou.

« Le mystère Clovis » est le titre du dernier ouvrage de Philippe de Villiers, paru chez Albin Michel. Le très prolifique auteur, ancien homme politique, créateur du Puy du Fou démontre une fois encore la passion qui est la sienne pour l’histoire de France en s’intéressant cette fois à Clovis, premier roi des Francs, converti au christianisme après son mariage avec Clotilde, la catholique. 

RITV chez Philippe de Villiers pour son ouvrage « Le mystère de Clovis »

C’est la troisième fois que Philippe de Villiers reçoit la rédaction de RITV sur ses terres vendéennes. Dans cet entretien de seize minutes, si l’auteur de « Le temps est venu de dire ce que j’ai vu » (revoir nos entretiens dans leurs versions courtes ou intégrales) évoque largement la mission divine dont fut investi Clovis, c’est pour mieux dresser le bilan particulièrement sombre de la France d’aujourd’hui, terre chrétienne qui, au fil des siècles, a fini par rejeter et son histoire et sa vocation spirituelle millénaire. Un rejet qui provoque un effondrement moral, social, culturel, politique et économique du pays.
 
Le militantisme « animalitaire » 

« Je ne veux pas faire de dessin sur le chemin qu’on est en train d’emprunter, explique Philippe de Villiers, mais c’est monstrueux ! » Devant les caméras de RITV, Philippe de Villiers a souhaité revenir sur la visite de Brigitte Macron au Zoo de Beauval dans le Loir- et-Cher, le 4 décembre 2017 :
« Les pandas du zoo de Beauval on le sait, sont menacés. Et ils ont la visite de Madame Macron et qui les prend dans ses bras. Quiconque toucherait aux pandas de Beauval ou à un embryon de panda de Beauval serait  accusé de crime. Et pendant ce temps-là, le petit embryon humain, quand il voit arriver une blouse blanche, il sait que c’est pour le déchiqueter… Et lui, il n’a pas la visite de Madame Macron. Il y a là une injustice spectaculaire qu’il convient de relever pour la dénoncer ».

Colonisation de l’Europe par l’islam ? Même l’Eglise catholique est coupable

« Les hiérarchies culturelles et spirituelles contribuent à cet amollissement général. On ne veut pas voir. Et il y a quelque chose de nouveau : la hiérarchie de l’Eglise catholique avec le pape François a décidé d’imposer la société multiculturelle à toute l’Europe » explique Philippe de Villiers à Jeanne Smits. « Donc c’est l’anti-Lépante ! Les musulmans avancent et ils sont soutenus, au nom de Nostra Aetate ». Nostra Aetate, sans doute le document le plus révolutionnaire de l’Eglise parce qu’il s’oppose à la doctrine bi-millénaire de l’Eglise catholique. Il s’agit de la déclaration du concile Vatican II sur les relations de l’Eglise catholique avec les religions non chrétiennes. Selon Philippe de Villiers, « Les musulmans sont soutenus par ceux qui devraient mettre en garde les chrétiens. La colonisation de l’Europe par l’islam est soutenue par toutes les hiérarchies. Toutes, sans exception. Il faut donc appeler les uns et les autres à la résistance intellectuelle. Avant de se battre il faut comprendre ce qui se passe. Comprendre que nous sommes face au grand concours des plus belles lâchetés ».

« Notre civilisation est en péril » 

« En effet, notre civilisation est en péril à cause de l’hédonisme et à cause de l’islamisme. La désaffiliation, l’homme nomade et la colonisation de l’Europe ». 

Dans un entretien qu’il avait accordé à RITV en décembre 2016 (La France une terre d’islam ?), Philippe de Villiers expliquait en détail le projet de l’islam pour l’Europe. Il voit un lien direct entre ce plan imposé aux peuples et le rejet par l’Europe de ses racines. « Un peuple ne se lève et ne réagit que lorsqu’il est dans une impasse. Le jour où le mondialisme hédoniste aura face à lui le mondialisme islamiste, peut-être que de cet affrontement naitra une prise de conscience. » Pour l’instant, Philippe de Villiers estime qu’hédonistes et islamistes s’entraident mutuellement. Et il ajoute, « En fait, ils se détestent dans un face à face où ils se nourrissent l’un de l’autre ». 

Et Philippe de Villiers de conclure : « Il n’y a que sorte de gens. Il y a les élites qui sont translucides. Et le peuple qui bien souvent reste lucide. Entre les lucides et les translucides, c’est toujours les plus lucides qui gagnent à terme. Les translucides, à terme, sont liquidés ».

Source : reinformation.tv

Le mot de l'éditeur

Dans une évocation gorgée de couleurs fortes et de furieuses sonorités, Philippe de Villiers fait revivre Clovis et lui donne la parole. Le roi fondateur dévoile les épisodes les plus intimes, les plus secrets, de ses enfances, de ses amours, de ses chevauchées.

Ce livre éclaire d'un jour nouveau le mystère de sa conversion, rétablit la vérité sur la date de son baptême et renouvelle ainsi la perspective symbolique de tout notre passé, de notre destin. Au fil d'un récit haletant, affleurent parfois des correspondances troublantes entre les tribulations du monde de Clovis et les commotions de notre temps : le va-et-vient des peuples en errance, les barbares, les invasions, les fiertés évanescentes, les civilisations qui s'affaissent... Une restitution spectaculaire, passionnante, inattendue, qui nous fait revivre comme jamais les temps mérovingiens et les origines de la France.

Et bien je trouve que c'est inquiétant : je n'ai jamais vu Philippe de Villiers dans cet état de démoralisation. "Il est déjà bien tard" : comme s'il se rendait compte que suite aux trahisons récurrentes de toutes les hiérarchies, de tous nos traîtres de politiciens, la situation était désespérée.

Je pense qu'il va falloir hélas plus de souffrances et de douleurs au peuple français pour qu'il se réveille enfin. Cela dit, l'affaire du prix des carburants montre que le ras-le-bol est atteint, que les français sont prêts à s'unir. Encore un peu d'humiliations et de souffrances, et le peuple pourrait enfin reprendre le pouvoir. Enfin !

En complément sur Philippe de Villiers :

       

Dimanche 7 Octobre 2018 - News # 11723 

"Lettre à Manu sur le doigté et son fondement", la deuxième lettre ouverte à Emmanuel Macron par Michel Onfray :

Le texte :

Votre Altesse,

Votre Excellence,

Votre Sérénité,

Mon cher Manu,

Mon Roy,


   La presse a rapporté il y a peu que tu avais nommé un gueux pour représenter la nation à Los Angeles. Il aurait pour seul titre de noblesse diplomatique, disent les mauvaises langues, les jaloux et les envieux, un livre hagiographique sur ta campagne présidentielle. En dehors de ce fait d’arme si peu notoire que personne n’en connaît le titre, pas plus d’ailleurs que celui des autres ouvrages du susdit, la plume est bien de celles qui se trouvent dans les parties les moins nobles de la profession : le croupion, car c’est celle que découvre le plus souvent la position de soumission inhérente à la fonction des gendelettres - la prosternation. De Sartre à BHL chez Sarko (après Mao), d’Aragon à André Glucskmann chez le même Sarko (après Mao lui aussi), de Drieu la Rochelle à Sollers chez Balladur (après Mao également), de Brasillach à Kristeva chez le Bulgare Jivkov (après Mao elle aussi), les cent dernières années n’ont pas manqué d’écrivains doués… pour l’agenouillement politique!

    Philippe Besson entre dans cette vieille catégorie du valet de plume, mais on sait désormais de quelle plumasserie ce jeune homme comme il faut relève. Ce genre de plume n’est pas celui des plus talentueux, mais c’est celui des plus vendus - je parle de l’homme, pas de l’auteur.

   Manu, on comprend que, toi qui aimes tant les lettres, tu aies envie de câlins venus des écrivains les plus à même de marquer le siècle et d’entrer dans la Pléiade quand tu seras redevenu banquier. Mais si ce siècle doit être marqué par toi, il n’y a pas grand dommage à ce qu’il le soit aussi par Besson le petit (à ne pas confondre avec Besson le grand, l’écrivain Patrick, ni avec Besson la championne d'athlétisme, Colette, ou bien encore avec Eric, le traître passé de Ségolène à Sarkozy en pleine campagne présidentielle, ou bien encore avec le Minimoy, Luc).  

   Avant d’être flagorneur, Besson-le-Petit a été directeur des ressources humaines auprès de Laurence Parisot, dame du MEDEF, mais aussi auteur de scénario de téléfilms, donc chevalier des Arts et Lettres. Convenons-en, tout ceci légitime l’affirmation d’Arlette Chabot, qui faisait déjà de l’éditorialisme politique à la télévision quand elle était en noir et blanc, la télévision, et n’avait qu’une seule chaîne. Courageuse, audacieuse, résistante, rebelle, insoumise, l’Arlette n’a en effet pas craint d’affirmer sur l’un des médias qui l’appointent que tout ceci était habituel: Napoléon n’avait-il pas nommé Chateaubriand en son temps et de Gaulle Romain Gary? En effet, en effet… Arlette, chère Arlette, vous qui avez déjà les grades de chevalier puis d’officier de la Légion d’honneur, je vous promets le grade supérieur pour bientôt! Si ce n’est déjà fait, car vous méritez d’y avoir votre rond de serviette, vous serez aussi bientôt invitée à la table de notre grand Mamamouchi en compagnie du vérandaliste Stéphane Bern et des frères Bogdanov, les éminents membres correspondants de la NASA française.  

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il a tout de même fallu, pour que cette affectation de copinage ait lieu, que tu prennes la décision d’un décret modifiant les règles de la nomination des diplomates afin que ce ne soit plus le Quai d’Orsay qui ait la main mais le gouvernement, c’est à dire, toi tout seul, chacun le sait. C’est ce que les langues vipérines qualifient de fait du prince… Le décret te permet désormais de récompenser des non-fonctionnaires, pourvu qu’ils aient été serviles. Bern ambassadeur chez l’impératrice Sissi ou les Bogdanov nommés pour la même fonction sur Mars, grâce à toi, c’est désormais devenu possible… La France redevient "great again"!

   J’ai appris qu’en même temps, tu avais rendu possible cet autre fait du prince: madame Agnès Saal a été nommée par un arrêté paru au Journal officiel "haut-fonctionnaire à l’égalité, à la diversité et à la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la culture". En voilà un beau poste, et si moral en plus! Un beau jouet emblématique du politiquement correct de notre époque.

   Rappelons un peu le CV de l’heureuse élue que tu gratifies à son tour. Cette dame s’était fait connaître par des notes de taxi dispendieuses, plus de 40.000 euros tout de même, et ce en grande partie au profit de ses enfants, quand elle était directrice générale du centre Pompidou et présidente de l’INA, un institut que tu connais très très bien, n’est-ce pas? Pour ces malversations, elle avait été condamnée à six mois de suspension sans solde (probablement selon les principes de ce que l’on peut désormais nommer la jurisprudence Benalla…), puis à trois mois de prison avec sursis et une double amende. Elle avait été réintégrée en douce au ministère de la culture à l’été 2016 (il faut faire gaffe aux nominations d’été...) comme chargée de mission auprès du secrétariat général en vue de la finalisation de labellisation AFNOR sur l’égalité professionnelle et la diversité.  

   Précisons aussi ceci: selon Mediapart, la même madame Saal, décidément très récompensée - on se demande pourquoi - figurerait également "dans la liste très restreinte des hauts fonctionnaires, qui, par un arrêté du 3 août 2018 signé par le Premier ministre, ont été inscrits à compter du premier janvier 2018, donc rétroactivement, au "tableau d’avancement à l’échelon spécial du grade d’administrateur général". Ce qui, en d’autres termes, veut dire que, pendant les vacances du Roy à Brégançon, cette procédure qui ne relève pas du traditionnel avancement mais d’une volonté politique expresse, a permis à ladite dame de profiter d’une hausse de son traitement allant jusqu’à 6.138 euros par an, indemnité de résidence à Paris comprise, soit au total près de 74.000 euros de traitement annuel. S’y ajoute un supplément sous forme d’indemnité qui augmente sa retraite des fonctionnaires d’environ 10%. Quand tu aimes, mon cher Manu, ça n’est pas pour rien et ça se voit!

   Françoise Nyssen, rappelons-le pour les millions de Français qui l’ignorent encore, est ministre de la culture. C’est elle qui a mis en musique la mélodie sifflée à son oreille par le président. Face au déchaînement que cette nomination a légitimement suscité, elle fait savoir ceci sur les réseaux sociaux: "J’ai nommé Mme Agnès Saal (j’épèle : S . A . A . L,  car on pourrait mal orthographier…) haute fonctionnaire à l’égalité et à la diversité. J’ai fait de cette cause une priorité dès mon arrivée au ministère de la culture. La qualité de son engagement et de son travail au service de ces valeurs fondamentales devrait guider les commentaires aujourd’hui". On ignore quelle est la "cause" en question: madame Saal, ou les fameuses valeurs ici prises en ôtage?

   Mais Françoise Nyssen, c’est également l’éditrice qui a sciemment fraudé deux fois le fisc en ne déclarant pas de considérables agrandissements d’espace, une fois en Arles, au siège de sa maison d’édition, une autre fois à Paris. Le Canard enchaîné, qui a levé le lièvre, a chiffré la fortune économisée par ce double forfait! Ca en fait des APL pour les étudiants désargentés, je te jure!

  Qui se ressemble s’assemble. Dès lors, il était normal que, sous ton autorité, sous tes ordres, selon ton désir, selon ton souhait, selon ta volonté, selon tes vœux, mon Prince, mon Roy, mon grand Mamamouchi, le vice récompense le vice. En un peu plus d’un an, de Richard Ferrand à Alexandre Benalla, via cette dame Saal, tu nous y as déjà tellement habitués!

   Sais-tu, mon cher Manu, que des caissières qui ont utilisé à leur petit profit des bons de réduction de deux ou trois euros qui trainaient sur la caisse, ou que des employés de grand magasin qui ont mangé un fruit prélevé dans les rayonnages, ont été sèchement licenciés, eux, sans indemnités, sans planques payées par les contribuables et sans possibilité de retrouver du travail fort bien payé avec les avantages de la fonction à la clé? Probablement une nouvelle belle et grosse voiture avec chauffeur…

   J’ai appris aussi que ton si bon ami Benalla s’était rendu coupable de charmants forfaits depuis ceux que l’on a bien connus l’été dernier. Mais l’incendie a été joliment éteint - sûrement pas avec l’eau de la piscine que tu t’es fait construire à Brégançon, pas pour toi, oh non, bien sûr, mais par altruisme, pour les enfants du personnel de la résidence royale plus sûrement. 

   En garde à vue, la police a souhaité perquisitionner le domicile de ton si cher ami Benalla. Elle voulait notamment accéder à son coffre-fort. Tenus par la loi à ne pas entrer dans l’appartement avant l’heure légale, les policiers ont posé des scellés le soir et attendu le lendemain. Mais le coffre-fort a été vidé dans la nuit! On a le bras long chez les Benalla puisque du commissariat on peut atteindre un coffre-fort chez soi en pleine nuit. Les quatre armes qui devaient s’y trouver n’y étaient plus - soit tout de même trois pistolets et un fusil, pour un homme qui n’a que deux mains, ça fait tout de même beaucoup… Sa femme avait les clés, il avait dit qu'elle était à l’étranger : elle se cachait en fait dans le seizième arrondissement de Paris. Il est vrai que pour de nombreux français cet arrondissement de nantis équivaut bien à un pays étranger.  

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il me semble tout de même qu’il vaut mieux faire partie de ta cour que d’être un senior amputé de sa retraite, être un plumitif courbé plutôt qu’un écrivain debout, être une énarque de gauche qui tape dans la caisse de l’Etat pour financer les transports de sa progéniture, plutôt qu’un étudiant à qui tu voles dans sa poche cinq euros d’APL, être un cogneur de manifestants avec un brassard de la police et une accréditation de l’Elysée qu’un syndicaliste défendant le droit du travail.   

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, j’aimerais que tu m’aimes et ce pour trois raisons. La première: pour être nommé sans compétence consul des provinces et des régions françaises dans le sixième arrondissement de Paris, voire le seizième – tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la deuxième: pour permettre à ma vieille mère qui n’a pas son permis de conduire et qui a quatre-vingt-quatre ans, de pouvoir disposer d’un taxi gratuit à n’importe quelle heure du jour et de la nuit pour aller faire ses visites médicales à une demi-heure de chez elle, le tout payé avec l’argent du contribuable  tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la troisième:  pour avoir chez moi des armes à feu en quantité, mais aussi et surtout, pour pouvoir tabasser les gens qui me déplaisent en portant un casque sur la tête, en distribuant des coups de matraque et en disposant de CRS ou de la police comme couverture à mes descentes de petite-frappe - tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles.

   S’il te plait, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu: veuille-le. Je te promets pour ce faire de me prosterner moi aussi, de montrer les plumes de mon cul aux passants, de dire du bien de toi avec des articles, des conférences et des livres, je te jure, j’irai sur les chaînes et les radios du service public pour certifier, comme Arlette Chabot, qu’entre Napoléon, de Gaulle et toi, il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de cigarette, Joffrin ne me reconnaîtra pas, il m’aimera peut-être lui aussi comme il a aimé jadis Bernard Tapie et Philippe de Villiers. Je pourrai écrire aussi une biographie de Stéphane Bern avec une préface de Brigitte ex-Trogneux, passer une thèse de physique quantique avec tes amis les frères Bogdanov comme directeurs de travaux. Je pourrais même consacrer un séminaire de littérature comparée à l’œuvre de Philippe Besson que je mettrai en perspective avec celle de James Joyce. S’il te plaît, tu le peux, tu es mon Roy. J’habite place de la Résistance à Caen, fais-moi signe.

   Veuillez, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, mon chéri, recevoir l’expression de ma considération la plus courtisane. Vive la République, vive la France, mais surtout: Vive Toi !

Michel Onfray


Post-scriptum : des bises à la Reine.

Post-scriptum 2: j’apprends à cette heure que tu as fait du jet-ski à fond les ballons avec Brigitte quand tu étais à Brégançon et ce dans une zone interdite à la navigation et au mouillage - tu y as pourtant grandement navigué et vraiment mouillé. Cette réserve marine protégée ne doit être troublée par aucun véhicule à moteur. Il y eut pourtant tes deux jets-ski et ton gros bateau avec un moteur de 150 chevaux - qui sait, peut être empruntés à Nicolas Hulot, car on sait que, comme toi, il est un écologiste qui collectionne les engins motorisés. Protéger l’environnement marin et préserver la biodiversité dans les eaux du parc national de Port-Cros, pour toi qui fumes du glyphosate chaque matin au petit déjeuner, ça compte pour rien, n’est-ce pas? 
 

Une lettre très réussie.

À voir !

Complément : Michel Onfray déprogrammé de France 5 après un texte à charge contre Macron. Voir [ici] (). Comme quoi, le président n'a pas du tout aimé. 

En complément sur Michel Onfray :

En complément sur Macron :

     

Samedi 22 Septembre 2018 - News # 11338 

Surréaliste : ce que vous allez voir n'est pas un conseil municipal musulman ordinaire dans un État islamique, mais une réunion du conseil de la ville britannique de Luton la semaine dernière, où un Imam ouvre la séance par une prière à Allah :

La séance au complet où le conseil de Luton a décidé d’emprunter 300 millions de livres sterling pour l’aéroport, dont elle est propriétaire au nom des résidents :

Comment une telle dérive est-elle possible au Royaume-Uni ?? 

Ahurissant.

Une violation flagrante de laïcité pour le coup.

Encore quelques décades comme ça, et le Royaume-Unis sera un état islamique.

Merci à OS pour m'avoir signalé cette affaire. 

En complément sur Islam :

En complément sur laïcité :

En complément sur surréaliste :

En complément sur Royaume-Uni :

 

 


Jeudi 8 Février 2018 - News # 6671 

Montée en puissance de Big Brother aux États-Unis : l'administration Trump autorise les douanes américaines à tester un programme biométrique pour scanner les visages des conducteurs et des passagers dans les véhicules passant les frontières :

La US Customs and Border Protection se prépare à lancer un programme pilote pour scanner les visages des conducteurs et des passagers au port d'Anzalduas, près de McAllen, au Texas.

Jeudi, le US Customs and Border Protection a annoncé des plans pour un nouveau programme pilote qui testera la technologie de reconnaissance faciale biométrique dans le cadre d'un effort visant à identifier les fugitifs ou les terroristes présumés. L'homme d'État Austin-American a rapporté sur l'annonce:

Grâce à des progrès considérables dans la technologie de reconnaissance faciale, en particulier au cours de la dernière année, l'avenir arrive plus tôt que la plupart des Américains le réalisent. Dès cet été, la CBP mettra en place un programme pilote pour numériser numériquement les visages des conducteurs et des passagers - alors qu'ils sont dans des véhicules en mouvement - au port d'entrée d'Anzalduas, près de McAllen, a annoncé l'agence jeudi.

La frontière entre le Texas et le Mexique est utilisée comme terrain d'essai pour la technologie. Les résultats du programme pilote serviront à déployer un programme national le long des frontières du sud et du nord. The Statesman note que le ministère de l'Énergie a embauché des chercheurs au Oak Ridge National Laboratory du Tennessee pour aider à surmonter les difficultés de l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale sur les véhicules en mouvement. Les chercheurs ont mis au point une méthode de lutte contre la teinture des vitres et l'éblouissement du soleil qui peut rendre les fenêtres d'un véhicule impénétrables aux caméras. La technologie de reconnaissance faciale développée pour le programme pilote permettra d'identifier le conducteur, les passagers avant et les passagers à l'arrière.

Le CBP exploite actuellement des programmes de sortie de reconnaissance faciale dans près d'une douzaine d'aéroports internationaux aux États-Unis. Colleen Manaher, directrice exécutive de la planification, de l'analyse des programmes et de l'évaluation du CBP, a déclaré au Statesman que les voyageurs ont accepté la technologie et a noté que «nous pouvons remercier les pommes et les googles pour cela».

Bien que les revendications du CBP mettant en œuvre la technologie de reconnaissance faciale pourraient éventuellement éliminer le besoin de passeports, cartes d'embarquement et autres documents de voyage, la technologie est sans aucun doute une atteinte à la vie privée. L'Electronic Frontier Foundation et le Centre on Privacy and Technology de l'Université de Georgetown ont tous deux demandé une enquête plus approfondie sur les dangers potentiels d'un appareil massif de reconnaissance faciale. Aux États-Unis, seuls le Texas et l'Illinois ont des lois interdisant l'utilisation de données biométriques à des fins commerciales.

Le nouveau programme pilote du Texas n'est que le dernier effort du gouvernement fédéral pour mettre en œuvre une vaste gamme de programmes biométriques et de surveillance aux États-Unis.

En août 2017, Activist Post a annoncé le lancement d'un programme national de balayage des visages de tous les passagers aériens aux États-Unis. Customs and Border Protection a lancé un "Traveler Verification Service" (TVS) qui prévoit d'utiliser la reconnaissance faciale sur tous les passagers aériens. y compris les citoyens américains, les vols d'embarquement sortant des États-Unis. Ce même mois, il a été signalé que trente et un shérifs le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique ont voté à l'unanimité pour adopter des outils qui permettront la collecte et le stockage des scans d'iris.

De plus, Activist Post a rapporté la semaine dernière que l'agence américaine ICE (Immigration and Customs Enforcement) a maintenant accès à une base de données nationale de reconnaissance des plaques d'immatriculation après avoir conclu un contrat avec la meilleure société de collecte de données de plaques d'immatriculation. Cette base de données permet à ICE d'effectuer des recherches sur la localisation d'un véhicule au cours des cinq dernières années, ainsi que de développer des «listes d'accès à chaud» permettant de suivre indéfiniment certains véhicules.

Le Service de l'immigration et des douanes des États-Unis fait actuellement l'objet d'une poursuite pour avoir omis de divulguer des documents liés à l'utilisation de dispositifs par l'agence pour recueillir des données biométriques auprès des immigrants. Mijente et le National Immigration Guild de la National Lawyers Guild demandent à un tribunal fédéral de forcer ICE et le Department of Homeland Security à divulguer des informations relatives à l'utilisation d'appareils portatifs utilisés pour recueillir des données biométriques auprès des immigrants lors des raids.

Ces programmes rappellent les systèmes de surveillance de masse mis en place en Russie et en Chine. La vérité est que les trois nations empruntent des chemins différents vers le même objectif: contrôle et surveillance de leur population et suppression de la pensée critique ou de l'opposition. La seule façon de s'opposer à cela est de refuser de financer les programmes à chaque tour et de partager l'information. Il pourrait être trop tard pour arrêter la mise en place de ces programmes, mais les gens pourraient potentiellement former suffisamment de résistance pour établir des communautés et des quartiers libres où ces technologies invasives sont rejetées.

Source : Activipost () - Traduction Google non relue.

Putain, ça fait peur...

La surveillance intégrale se déploie de plus en plus, et partout. Et toujours sous des motifs sécuritaires... On se demande bien comment l'Humanité a fait pendant des milliers d'années sans les caméras, Internet, et toute cette technologie de merde...

Rien n'arrête les fascistes du Nouvel Ordre Mondial.

En complément sur États-Unis :

En complément sur Big Brother :

En complément sur reconnaissance faciale :

En complément sur surveillance :

En complément sur fascisme :


Mercredi 24 Janvier 2018 - News # 6375 

Dette, crédit, emprunt, banques, taux d'usure, et surrendettement : "Morts à crédit" :

SYNOPSIS :

Dans une société d'abondance où la tentation et la frustration sont omniprésentes, les techniques sont toujours plus subtiles pour attirer les consommateurs dans le piège des emprunts faciles.

Avec la crise financière de 2008, le surendettement a de nouveau augmenté en Europe.

Des victimes de la spirale du surendettement témoignent : 

Des associations comme Crésus en France viennent en aide aux personnes surendettées, souvent isolées et aux vies brisées. 

En Espagne, des citoyens mènent des actions collectives pour combattre les expulsions massives de familles, harcelées par leurs créanciers.

Cette enquête sur la spirale infernale du crédit est aussi instructive qu'inquiétante. Elle repose sur des témoignages forts de victimes de surendettement en France, en Allemagne et en Espagne. Jean-Louis Kiehl, président de l'association de lutte contre le surendettement Crésus, ainsi que des économistes et des sociologues allemands analysent bien le phénomène.

"Notre intérêt en tant que prêteur n'est pas d'endetter les gens parce-que à ce moment la l'argent qu'on prête on le retrouvera pas et on aura une perte au bout" dixit Vincent Mourix, Directeur Crédit France du Crédit agricole. Encore faudrait-il pour prêter que vous possédiez cet argent... On ne peut pas prêter quelque chose qu'on a pas Escroc ! Ce ne sont pas des prêts mais des crédits : vous créez l'argent ex-nihilo, c'est juste une écriture comptable, et vous terrassez des familles en leur imposant de rembourser quelque chose qui n'a pas d'existence propre. C'est inique !

Des prêts à 1223,6 % de taux d'intérêt annuel !!!

Et cela existe vraiment...

Pour 100 euros de crédit,
vous devez rembourser 1223 Euros au bout d'un an !


Ahurissant !

Quand aux sociétés qui font de l'usure, il faut les fermer, purement et simplement. Mais comme toujours, nos traîtres de politiciens ne font rien...
 

Tout montre qu'au niveau bancaire, les citoyens doivent reprendre le contrôle absolu. Le monde de la finance doit être entièrement revu et encadré strictement. Quand à la création monétaire, elle doit devenir une exclusivité des banques nationales placées sous la supervision des peuples.

Un documentaire de premier ordre, parce-que bien clair, didactique et profondément humain.

Un petit must.

À voir absolument !

En complément sur dette :

En complément sur crédit :

En complément sur emprunt :

En complément sur banque :

 

Lundi 22 Janvier 2018 - News # 6336 

Dettes, emprunts, et crédits : en s’organisant collectivement, les personnes endettées peuvent exercer un rapport de forces contre les créanciers. Voir [ici] ().

En complément sur dette :

En complément sur emprunt :

En complément sur crédit :

   

Mardi 9 Janvier 2018 - News # 6086 

Conférence sur les dettes illégitimes à Belgrade par Éric Toussaint à la faculté de philosophie de l'université de Belgrade (Serbie), le 6 octobre 2017 :

Une mini-conférence de synthèse tout à faire remarquable, car très simple et bien didactique.

À voir absolument pour s'initier aux concepts de dettes illégales, illégitimes, odieuses, et insoutenables !

En complément sur dette :

En complément sur emprunt :

En complément sur crédit :

En complément sur FMI :

En complément sur Banque Mondiale :


Lundi 13 Novembre 2017 - News # 5524 

Pierre Jovanovic sur TV Libertés ce 13 novembre : Politique & éco n°148 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic est l’invité d’Olivier Pichon. 90 minutes de « politiquement et économiquement incorrect » .

1 La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres.
- A la FED un petit nouveau : James Powell venu de Bankers trust.À
-  Sa politique : surtout ne rien faire, la hausse des taux n’est pas  à l’ordre du jour.
- Blythe Masters et la banque des cow-boys. (Bankers Trust)
-Quand la fortune des clients intéresse la Bankers Trust, aux USA, en France c’est la Société Générale qui capte les fortunes en déshérence.
-CIA et banques des accointances fortes.
-Quand la Belgique emprunte à trois mois.
-Mondialisation de la planche à billets.
-Les effets de la facilité monétaire : les boutiques vides, les rues des centres villes désertées, les maisons invendables.- Censure sur Facebook et Twitter : le poison mortel de l’économie mondiale ne doit pas être révélé.
-Les grands mythes sur la monnaie, Faust, Goethe, Dante et...Jacques Rueff.
 -Draghi et la BCE condamnés à continuer les facilités monétaires, prisonniers de la drogue dénommée QE.
-Une politique criminelle, Dante met en enfer un roi fabricant de fausse monnaie.
-Les intérêts de la dette payés par les Français vont aux banques étrangères.
-Les Français vont devoir faire comme les Grecs se défendre pied à pied !

2. La Fausse monnaie une maladie contagieuse.
-Et maintenant l’Arabie Saoudite et l’Algérie !
-Précédents yougoslave, vénézuélien, zimbabwéen.
-214 milliards de Riyals saoudiens injectés dans l’économie saoudienne et à l’extérieur(les dames de Marbella en savent quelque chose !) .
-«  Sans la planche à billet vos traitements ne seront pas payés » le chef du gouvernement algérien aux fonctionnaires.
-La baisse du prix du pétrole en question  plus les dettes algériennes au FMI.
-Risque de révolution consécutif en Algérie., la planche à billet conduit aux révolutions et à la dictature.À
- De quelques analogies avec la révolution française, la faillite de 1797, le redressement bonapartiste et son ministre des finances Martin Gaudin.
- Quelques exemples des villes de provinces visitées les effets délétères de la dépression économique : Besançon. Les vitrines « Potemkine ».
- L’opinion connaît désormais la responsabilité des banquiers !

3. Qui va payer, sanctions judiciaires ou sanctions par le marché ?
-La plus vieille banque italienne en faillite !
- Carrige, ancien mont de piété, fermetures et licenciements.
- Le Crédit Agricole rachète trois autres banques italiennes pour une bouchée de pain.
- Produits toxiques dans les comptes de banques.
- Quelle probabilité de hausse des taux?
- En 10 ans 25% des banques européennes ont fait faillite, source BCE !
- Le mythe de la reprise économique, la bourse dopée par la fausse monnaie.À
- Les retards de paiement se multiplient entre les entreprises, un signe inquiétant.
- Le modèle suisse menacé ,la BNS contrainte d’acheter des actions Apple au lieu de financer l’économie nationale.
- Et pour finir : « Picsou magazine » la liste des condamnations des banques pour malversations, délits d’initiés et autres turpitudes.
À- « Mort au pauvres ! » selon un rapport c’est sur les frais d’incident de compte des petits comptes que les banques gagnent le plus !
-Et « Paradise papers »  une arnaque pour faire mousser la presse ! 

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Samedi 17 Juin 2017 - News # 4755 

Prêts toxiques d'une filiale de la banque française BNP : neuf ans après, la dette de milliers d'emprunteurs explose : près de 5.000 particuliers endettés à vie. Voir [ici] ().

En complément sur BNP :

En complément sur banque :

En complément sur prêt :

En complément sur emprunt :

En complément sur toxique :


Jeudi 11 Mai 2017 - News # 4034 

Immobilier, emprunt, dette, banque, spéculation, et cupidité : "Les Subprimes - Heureka #21" : la partie 2 est disponible. Voir cette [vidéo] ().


Jeudi 27 Avril 2017 - News # 3658 

Immobilier, emprunt, dette, banque, spéculation, et cupidité : "Les Subprimes - Heureka #21". Voir cette [vidéo] ().

Un travail de pédagogie et une réalisation remarquables.


Mardi 28 Mars 2017 - News # 2931 

François Asselineau est interviewé par le site Herodote.net, spécialisé en Histoire, sur les sujet suivants :


Mercredi 13 Août 2014 - News # 939 

Une femme pense avoir la solution contre les crises bancaires. Et Wall Street tremble... Voir [ici] (). Soyons clairs : les banques empruntent aux banques centrales au maximum à 1% et spéculent avec ces tombereaux de fric, majoritairement grâce aux produits dérivés de tous types qui ont atteint en 2014 la somme hallucinante de 2 millions de milliards de dollars ! Pour mémoire, le PNB mondial n'est que de 65.000 milliards de dollars. L'argent en sert pas à spéculer mais à être prêté aux particuliers et aux entreprises. La mesure de cette femme est donc excellente, et nécessiterait même d'être amplifiée : que les banques aient l'obligation d'augmenter d’au moins 50% leurs financements sous forme de fonds propres. La spéculation, l'argent facile, l'économie de casino, sont en train de ruiner le monde, et ont créée une économie parallèle grandement virtuelle et hypertrophiée qui menace l'économie réelle et l'ensemble des citoyens de la planète. Qu'on se le dise !


Vendredi 11 Octobre 2013 - News # 616 

Le gouvernement Hollande a le projet d'imposer les "loyers fictifs" que n'ont pas à payer les propriétaires d'appartements et de maisons... "L’idée de soumettre à l’impôt sur le revenu les «revenus fictifs», que constitue l’absence de loyer pour les millions de propriétaires ayant remboursé leur emprunt, rapporterait 5,5 milliards par an." Ça devient dément... 2014 et 2015 seront un enfer fiscal. Voir [ici] ().


Mercredi 17 Avril 2013 - News # 482 

Du jamais vu ! : la BCE de Draghi donnerait pouvoir à la France de battre monnaie !!! Voir [ici] (). Incroyable... Et ben, si cela est vrai, et que cela se met en place, attention les yeux : 1) Le gouvernement Hollande va faire tourner la planche à billet à fond afin de durer le plus longtemps possible. 2) L'Euro français va se dévaluer progressivement. 3) Cela va accélérer la fuite des capitaux français vers l'Allemagne ou les pays en dehors de la CEE. 4) Le taux d'intérêt d'emprunt de la France sur les marchés vont monter. Bref, tout cela ça sent la fin de partie, sifflée par de gens qui veulent mettre à genoux la France et l'Europe. Une news ahurissante, totalement inattendue, avec des implications colossales si cela est acté. Mon conseil : étant les cours actuels de l'or et de l'argent très bas, foncez acheter des pièces et des lingotins d'investissement. Et tout ce que vous pouvez, quitte à vendre vos placements, votre assurance vie, vos objets, etc. Attention à l'hyperinflation qui se profile ! En résumé, la ploutocratie a décidé de faire payer tous les citoyens de manière "invisible". La méthode hussarde "à la chypriote" ayant engendré un tollé international général, les oligarques ont donc opté pour une méthode masquée : tous les citoyens de France et d'Europe vont payer par une perte progressive du pouvoir d'achat. C'est l'Allemagne qui va faire la gueule, elle qui privilégie la rente de sa population vieillissante. Ils ne vont pas accepter qu'on saborde la valeur de l'Euro les Allemands, et ils  pourraient être tenter d'en sortir et revenir au Mark. La réaction des dirigeants allemands à cette décision de la BCE risque d'être cinglante... Affaire à suivre !


Mardi 1er Novembre 2011 - News # 24 

Le taux à un an de la Grèce vient d'augmenter de 28% suite à l'annonce par le premier ministre grec Georges Papandréou d'un référendum populaire début 2012 sur le plan de "sauvetage" de l'Europe. Résultat immédiat des marchés : les grecs doivent maintenant emprunter à 203% par an !!! Vous pouvez suivre la progression de ce taux dément [ici] (). Quand au président français, Sarkozy, il n'est vraiment pas content de ce référendum. Voir son allocution [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .