Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

31 News

Mardi 8 Octobre 2019 - News # 21088 

«Pénuries de main d'œuvre» : des députés LREM appellent à intégrer les migrants dans le marché. Voir [ici] ().

Ben voyons...

Bande de crétins, il n'y pas de pénurie de main d'oeuvre mais seulement des salaires d'esclaves que seuls des migrants désargentés et des clandestins acceptent.

Vous avez laissé le travail au noir se multiplier, vous avez laissé des entreprises se comporter comme des négriers, vous n'avez rien fait contre la directive "travailleurs détachés" de l'Union européenne qui détruit nos petites entreprises, alors il ne faut pas s'étonner que les gens refusent de travailler PÉNIBLEMENT (ça c'est pour Macron) pour un salaire de misère.

Décidément les députés LREM sont des buses ; ils ne comprennent rien à rien.

En complément sur travail :

En complément sur migrants :

En complément sur député LREM :

   

Vendredi 4 Octobre 2019 - News # 20974 

Fraude fiscale, optimisation fiscale, et paradis fiscaux : "Orgie fiscale des multinationales : mode d'emploi" - Par Henri Sterdyniak :

SYNOPSIS :

Ces pratiques d’optimisation fiscale font perdre chaque année 13 milliards de ressources au budget français, soit de quoi doubler le RSA et d’embaucher 100 000 soignantes dans les EPHAD.

Comment lutter contre ces pratiques ? Chacun doit éviter, dans la mesure du possible, de faire des achats à des entreprises qui ne paient pas correctement leurs impôts en France, éviter Starbucks ou Amazon.

Ça va de mal en pis.

Et nos traîtres de politiciens qui ne font toujours RIEN !

Une solution simple pour commencer : interdire les filiales à l'étranger, et donner aux entreprises un an pour rapatrier leur capitaux. Fini les sociétés écran.

Seul problème : les capitalistes ont inscrit dans le TFUE l'interdiction de limiter les échanges de capitaux entre pays membres de l'Union européenne et même avec les pays tiers. Conclusion : il faut sortir impérativement de l'Union Européenne ! Tant que nous sommes dedans jamais nous ne pourrons résoudre pour notre pays les problèmes d'évasion fiscale.

À voir absolument !

En complément sur Henri Sterdyniak :

En complément sur fraude fiscale :

En complément sur optimisation fiscale :

En complément sur paradis fiscaux :

En complément sur multinationale :


Mardi 20 Août 2019 - News # 19638 

Capitalisme : À la veille d’un G7 de crise, des ONG dénoncent un nouveau record de dividendes boursiers, avec notamment la France qui est championne européenne des versements de dividendes. Voir [ici] () et [là] ().

Les actionnaires... Saloperies !

Des parasites qui vampirisent les entreprises et volent aux travailleurs la plus value qu'ils créent.

L'actionnaire ne crée rien ! Il pompe les fruits du travail des autres. Il faut en finir avec ce système.

Ni capitalisme, ni communisme : la troisième voie, celle des hommes libres et de l'entreprenariat non capitalistique.

Et finie la bourse ! On crée une "bourse bleue" où la spéculation est impossible par construction même.

En complément sur capital :

En complément sur dividende :

En complément sur actionnaire :

   

Jeudi 11 Juillet 2019 - News # 18764 

Philippe Murer sur la taxe française sur les GAFA : «Les multinationales deviennent tellement puissantes qu'elles sont un danger pour les États» :

SYNOPSIS :

Entretien du 11/7/2019 avec Philippe Murer, économiste souverainiste. Il revient sur le sujet de la taxation des GAFA dans l'Union Européenne, il explique notamment qu'en raison de la règle de l'unanimité au sein de l'UE sur les questions de fiscalité, les Etats sont dans l'impossibilité de faire payer les géants du net. La puissance de ces derniers inquiète même selon lui outre-Atlantique où Trump serait enclin à démanteler ces entreprises qui lorgnent sur les compétences régaliennes des administrations publiques.

En complément sur Philippe Murer :

En complément sur GAFA :

En complément sur multinationale :

   

Lundi 27 Mai 2019 - News # 17705 

Olivier Delamarche : la croissance par la dette prépare un cataclysme - Poléco n°217 :

SYNOPSIS :

1) Un modèle économique basé sur la dette
- La socialisation des dettes, un processus sans fin depuis 2008
- La reprise des facilités monétaires, la FED comme la BCE, depuis octobre 78
- Obama, destructeur de la classe moyenne américaine
- Les Chinois n’achètent plus les bons du trésor américains
- Stopper à tout prix la hausse des taux
- Faut-il se moquer de la dette ?
- La dette est partout jusque dans vos retraites, vos livrets A, vos produits d’épargne
- Séparer banques de dépôts et banques d’affaires ?
- L’imposture des stress-tests, non les banques ne vont pas bien
- Après avoir fait payer les contribuables (2008), au tour des épargnants

2) Planche à billets à vie !
- Risque de faillites de banques en chaîne
- Nous sommes en récession, un risque de 30% du PIB
- L’examen de la croissance américaine, un chiffre sujet à caution
- Pour produire 1 $ de PIB, il faut 7 $ dollars de dette
- Pourquoi n’y a-t-il pas de croissance hors dette ?
- Les banques centrales vers 100% du PIB rachètent le capital des entreprises, ce n’est pas leur job
- La France attractive pour les capitaux ?
- Inflation probable, monnaie de singe en vue
- Pourquoi met-on en prison les faux monnayeurs et pas M. Draghi qui fait la même chose ?
- Le Cave se rebiffe : élections européennes
- L’euro : une chimère ?
- L’espace euro : une course de handicap, les mules courent avec les purs sangs
- La richesse du sud siphonnée par le nord
- Les pertes de pouvoir d’achat de la France et de l’Italie, Gilets Jaunes et votes italiens

3) Le jour où l’Italie partira
- Un récit édité chez Feltrinelli
- France, Italie, Espagne, victimes annoncées de l’euro
- L’Italie ne fera pas comme la Grèce, Salvini n’est pas Tsipras
- L’Italie prépare son coup. Faire porter la responsabilité de son départ à la Commission européenne
- La vérité nous oblige à dire que la sortie de l’euro ne sera pas un long fleuve tranquille
- La France devrait suivre ?
- Retour en France, la cinquième économie du monde et sept mois de révoltes populaires
- Un président autiste
- Crise de la dette, plus récession, un mélange explosif !
- La baisse des impôts selon Darmanin, un enfumage, la dette et l’Europe l’empêchent
- Les GAFA, la vraie question : pourquoi des firmes multinationales payent 5 à 6 % d’impôt sur les sociétés quand les PME en France en sont à 33% ?
- Les paradis fiscaux sont partout
- Ultime réflexion sur l’aveuglement de nos supposées élites

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

En complément sur dette :

   

Mardi 7 Mai 2019 - News # 17174 

Putains de camions - Les dégâts du transport routier :

SYNOPSIS :

[Disponible jusqu'au 13/05/2019]

En Europe, 80 % des marchandises sont transportées par voie routière. Mais à quel prix ? Enquête sur la folie des poids lourds.

Cela n’aura pas échappé aux automobilistes : les autoroutes européennes sont encombrées par des files de poids lourds toujours plus interminables. Alors que près de 80 % des marchandises transitent par voie routière, le nombre de camions en circulation devrait augmenter de 40 % dans cinq ans. Pourquoi ce choix de la route au détriment du rail ou du transport maritime, qui présentent pourtant de nombreux avantages, notamment écologiques ? Pour quelle raison les camions sont-ils aussi nombreux – un tiers d’entre eux, selon les estimations – à rouler à vide ? Diesel bon marché, dumping sur les salaires des chauffeurs, explosion des commandes sur Internet, production et livraison à flux tendu : cette folie des poids lourds, qui résulte d’une série de décisions politiques, notamment un investissement massif dans les autoroutes, sert des intérêts économiques. Si les entreprises privées profitent de ce système, les citoyens en subissent les conséquences : embouteillages, pollution, risques sanitaires et usure précoce des infrastructures publiques. À l’échelle du continent, la Suisse offre pourtant un modèle plus vertueux : le pays a su s’affranchir du lobby automobile pour miser sur le transport ferroviaire.

Un documentaire tout à fait remarquable, très didactique et pertinent.

À voir !

En complément sur camion :

En complément sur transport :

En complément sur route :

   

Vendredi 19 Avril 2019 - News # 16720 

Débat ETHIC – Européennes 2019 :

SYNOPSIS :

Note :
Vidéo réalisée à l'improviste sur un téléphone.
2 coupures ponctuelles pour cause d'appel externe. 
Il manque la dernière minute du débat, pour cause de problème de batterie.

LES DÉBATS D'ETHIC :
L’organisation patronale ETHIC (Entreprises à taille humaine, indépendantes et de croissance) a organisé - ce 19 avril 2019 au Cercle Interallié- un petit-déjeuner-débat avec les têtes de listes (ou leurs représentants) pour les élections européennes.

➡️ Étaient présents (par ordre alphabétique) :
- François Asselineau (UPR), 
- Jean-François Barnaba (Jaunes et citoyens), 
- François-Xavier Bellamy (LR), 
- Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), 
- Yannick Jadot (EELV), 
- Louis Giscard d'Estaing (UDI), 
- Pierre Larrouturou (PS - Place publique), 
- Marine Le Pen (RN), 
- Younous Omarjee (LFI), 
- Florian Philippot (Les Patriotes), 
- Eric Pliez (Génération.s), 
- Marie-Pierre Vedrenne (LREM) .

En complément sur Européennes :

En complément sur François Asselineau :

     

Mercredi 17 Avril 2019 - News # 16640 

Les États-Unis va autoriser les plaintes contre les entreprises commerçant à Cuba, l'Union Européenne monte au créneau. Voir [ici] ().

Décidément, les américains sont vraiment des sales cons.

En complément sur Cuba :

       

Lundi 18 Mars 2019 - News # 15808 

C'EST CASH ! Avec Olivier Delamarche - Comment réussir à taxer les GAFA ? :

SYNOPSIS :

Proposée début mars en conseil des ministres par Bruno Lemaire, cette taxe prélèverait 3% sur le chiffre d’affaires français des grandes entreprises du numérique.

Cela fait des mois que l’Union Européenne n’arrive pas à se mettre d’accord sur une taxe européenne. Le ministre de l’économie prend donc les devants, mais sa taxe est-elle adaptée ? Est-elle la bonne solution ? Est-il réellement possible de taxer les GAFA ?

L’invité de cette semaine est Benoit Thieulin, entrepreneur et ancien président du Conseil National du Numérique.

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur GAFA :

En complément sur taxe :

   

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15524 

Soissons : Sylvie Heyvaerts quitte la France insoumise pour l’UPR. Voir [ici] ().

Chers Amis Insoumis,

J’ai décidé de quitter la France Insoumise.
Non parce que je serai en désaccord avec le programme l’Avenir en Commun, mais parce que je ne parviens plus à trouver dans le discours de FI la cohérence qui me permettrait de m’engager dans la bataille des Européennes.
« L’Europe on la change où on la quitte », résumait de façon simple le positionnement de FI sur l’Europe. La menace de départ de la France devant permettre d’instaurer un rapport de force pour renégocier un certain nombre de points fondamentaux dans les traités européens. Au fur et à mesure, la perspective d’une sortie unilatérale de l’ UE s’est évaporée et le plan B est devenu bien flou. 
Je voudrai reprendre ici plus précisément la stratégie développée par FI, pour expliquer en quoi elle ne me convainc plus. 
La FI nous explique que « La désobéissance » est légale. Elle consiste à prendre une option de retrait. C’est-à-dire qu’un pays peut se désolidariser d’un aspect des traités européens. 
Donc si nous voulons mettre en œuvre notre programme, il va falloir prendre une option de retrait sur un nombre important de points. 
- Sur L’article 168 et 169 du TFUE qui donne la priorité au profit sur la santé
- Sur les articles 32 et 33 qui organisent la libre circulation des capitaux, des marchandises et des services.
- Sur l’article 106 qui prévoit l’ouverture à la concurrence de tous les services publics
- Sur l’article 21 qui impose la diminution de la protection sociale et le démantèlement du droit du travail.
- Sur les articles 38 et 39 qui placent les agriculteurs dans une concurrence sans merci avec des pays à très bas couts de salaire, et les entraine dans une course éperdue à la productivité.

Autant dire que c’est une remise en question totale de la logique qui gouverne l’Union Européenne depuis le début, et dont une grande partie a déjà été transposé dans les droits nationaux.

Une telle remise en cause constitue en fait une refondation totale de l’UE sur des bases humanistes et eco-sociales.
Alors pouvons-nous réécrire entièrement la constitution de l’UE en y impulsant un changement de paradigme aussi total ? La modification des traités doit être voté à l’unanimité ce qui rend toute modification quasi impossible. On pourrait alors réécrire un autre traité qui écraserait tous les autres. Examinons des lors quel nouveau compromis pourrait naître de l’alliance de 28 pays aux intérêts contradictoires.
Harmonisation fiscale ? Le Luxembourg et les pays bas seront contre.
Harmonisation sociale ? Comment s’y prend -on pour les harmoniser les législations sociales de 28 pays lorsque concernant le « SMIG » les écarts vont de 200€ mensuel à 2000€ ? et que c’est précisément cet avantage social qui assure la compétitivité de ces pays de l’Est et conditionne à l’heure actuelle leur équilibre économique ?
Par quel miracle arriverions nous à un accord qui serait autre chose qu’un accord tronqué sur un moins disant social, environnemental, fiscal ?

N’est il pas temps de se rendre compte que cette alliance à 28 a précisément pour objectif d’aboutir à cette impuissance qui sert les intérêts de l’oligarchie ?

De plus à l’heure où la population demande le RIC, il me parait tout à fait déraisonnable de recréer une structure plurinationale (même plus réduite) , impliquant des délégations importantes de souveraineté. Nous avons un besoin urgent de démocratie et l’échelon national avec son organisation en départements et en communes héritée de la révolution française garantit la proximité nécessaire à l’exercice d’un réel pouvoir citoyen. 
Donc j’en arrive à la conclusion qu’il ne saurait y avoir de démocratie en Europe, ni en refondant les traités, ni en restant bloqué avec 28 pays aux intérêts divergents dans une structure englobante.

Si l’on veut bien concevoir les objectifs d’un autre point de vue une stratégie bien plus directe et bien moins aléatoire se dessine.

Notre projet est de faire bifurquer tout notre système de production vers un fonctionnement basé sur la règle verte et la solidarité. Ajoutons à cela que nous devons le faire vite, car la dégradation sociale et environnementale a atteint des sommets.

C’est pourquoi nous devons sortir de l’Union Européenne. Dès le lendemain du Frexit nous pourrons.

1. Défendre sérieusement l’environnement en sortant du dogme de la mondialisation et du libre-échange, qui amènent à faire fabriquer à 15000 km de chez soi des produits qui pourraient être produits localement. 
2. Empêcher les délocalisations des industries et les privatisations de notre patrimoine national.
3. Engager une transition énergétique d’envergure créatrice de millions d’emplois
4. Reconstruire des services publics dignes de ce nom, et empêcher la privatisation de ces secteurs .
5. Renationaliser les entreprises stratégiques : SNCF, Autoroutes, Orange, TF1, Gestion de l’eau, EDF GDF, Poste, etc…
6. Préserver la pêche artisanale et l’agriculture familiale. Soutenir la conversion vers le Bio, autoriser les semences libres, trouver des alternatives au glyphosate.
7. Augmenter le SMIG et les minimas retraite tout en allégeant les charges des petites entreprises.
8. Préserver l’unité nationale en stoppant les réformes des euro-régions menées dans le dos des français, sans leur consentement, qui passe par le regroupement forcé de communes et l’assèchement des finances des dites communes et des départements.
9. Redonner puissance à notre démocratie en instaurant le RIC. 
10. Ouvrir la France sur le reste du monde notamment sur la francophonie, sortir de l’OTAN et cesser de soutenir les guerres criminelles des USA , œuvrer pour la paix.

Et pendant les deux années qui s’écoulent entre la décision de quitter l’Europe et la sortie effective ( avec ou sans accord) rien ne nous empêchera de prendre des options de retraits unilatéral. 
Cette question n’est pas une dissertation théorique. Elle revêt une urgence absolue. Tous les jours des pans entiers de notre richesse nationale est cédée à des intérêts privés, les structures juridiques qui ont organisées la solidarité sont méthodiquement fracassées, l’indivisibilité même de la nation est remise en cause par des traités signés derrière le dos des français. C’est trop ! Nous devons avoir une réaction à la hauteur du danger !
Si la France reprend de manière claire sa souveraineté en sortant de l’UE, elle offrira un point d’appui ferme pour les peuples qui souhaitent mener une politique qui mette fin au pillage des richesses, au saccage de l’environnement, et au mépris de l’être humain. 
Nous pourrons alors monter conjointement de beaux projets, sans pour autant qu’il soit nécessaire de recréer une entité supra-étatique. 
Nous pourrions par exemple élaborer un plan de dépollution de la Mer Méditerranée avec les pays riverains. Nous pourrions renforcer les dispositifs conjoints de lutte contre les incendies, nous pourrions nous entendre sur une politique de sauvetage des migrants et d’accueil. Etc…

À cela s’ajoute un bénéfice financier non négligeable : Sortir de l’UE c’est récupérer immédiatement au minimum 34 milliards d’euros par an
9 milliards qui résulte de la différence entre ce que nous donnons à L’UE et ce qui nous est reversé. (La France verse 23 milliards et en récupère 14)
5 milliards d’euros liées à des dépenses hors budgets (Cofinancement et sanctions financières)
20 milliards récupérables rapidement sur la fraude et l’évasion fiscale en rétablissant le contrôle sur les mouvements de capitaux.
Sans compter les économies colossales découlant de l’allégement des réglementations issues de l’UE dont les coûts de gestion pesant sur les administrations, les entreprises publiques et privées, les artisans etc, qui sont estimées à 35 milliards annuels.

Le Frexit en ce qu’il est une réponse ferme et déterminé aux exactions de la caste des oligarques est nécessairement une mesure « de gauche ». Ce sujet ne doit plus être tabou. 
Un grand parti populiste comme l’est la France Insoumise, pourrait d’autant plus facilement assumer cette approche que la construction de l’Europe est frappée d’illégitimité depuis 2005 puisque le peuple français l’a refusé. 
Il est urgent que cette blessure démocratique soit soignée et qu’une nouvelle occasion de se prononcer soit donné au peuple. On ne peut pas demander aux citoyens d’aller voter, et ensuite bafouer leur vote. 
Comme le dit Frederic Lordon « La gauche ne peut plus couler un désir internationaliste dans les pires propositions du néoliberalisme ».

Eu égard à ses réflexions j’ai décidé de soutenir la campagne de Francois Asselineau, qui est aujourd’hui le seul a porter la revendication du Frexit dans l’espace public.
A ceux qui crient au loup parce que Francois Asselineau a été proche de Charles Pasqua et membre du RPF, je renvoie sur les explications très détaillées qu’il a lui-même données, et qui me semblent suffisamment convaincantes. M. Asselineau est depuis le début un fervent gaulliste et adversaire de la construction européenne néolibérale et il a pensé trouver dans le RPF un vrai parti souverainiste, avant de s’apercevoir qu’il s’était trompé.
Je n’ai personnellement jamais vu ou entendu chez lui aucun propos raciste, antisémite, identitaire, etc.. qui permettrait de l’identifier à l’extrême droite. Au contraire j’y trouve une culture universaliste, laïque, et républicaine absolument évidente. Je regrette que des débats sur le fond n’est jamais eu lieu entre les responsables de FI et l’UPR. Mais c’est vrai qu’ Asselineau avec ses 0,98% des voix est quantité négligeable ! Au moins ne pourrais-je pas être taxée d’opportunisme !!
Je reste bien évidemment solidaire de tous les autres combats de la France Insoumise.

Bravo Madame !

Et bienvenue dans le parti qui réunit les Français de tous les horizons !

En complément sur UPR :

En complément sur Sylvie Heyvaerts :

     

Vendredi 8 Février 2019 - News # 14877 

"La fusion Alstom-Siemens ou l'échec de l'Union Européenne" - Allocution de François Asselineau :

SYNOPSIS :

François Asselineau revient sur l'échec de la fusion entre Alstom et Siemens qui prouve une nouvelle fois que l'UE n'est pas faites pour faire le poids dans un contexte de mondialisation en créant des champions européens.

Non seulement nos politiciens sont des traîtres, mais nos industriels sont de vrais idiots, des nabots qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez : le transfert de technologie est un arrêt de mort, du suicide programmé.

Une fois de plus on peut constater crûment la bêtise et l'incompétence de nos soit-disant "élites". Vivement la démocratie !

Seul bémol : François Asselineau se trompe sur l'équivalence technologie allemande / technologie chinoise : il y a objectivement un problème de sécurité. Si un conflit devait avoir lieu avec la Chine, le fait d'avoir de la technologie chinoise dans toutes les infrastructures du rail nous mettrait sérieusement à risque. C'est tellement vrai que les États-Unis, concernant les technologies Internet, ont formellement interdit à toutes leurs entreprises d'utiliser des routeurs, des hubs, des serveurs, etc., chinois : ils sont découvert des backdoors et des dispositifs d'espionnage et de surveillance dans ces matériels.

En complément sur Alstom :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur François Asselineau :

   

Jeudi 1er Novembre 2018 - News # 12338 

Les aides que vous verse votre CE (Comité d'Entreprise) pourraient bientôt être taxées. Voir [ici] ().

Plus aucune limite au racket.

Bientôt,. il faudra payer pour pisser et respirer.

Ce genre de mesure montre que le système est complètement aux abois. C'est un signal faible montrant que nos traîtres de politiciens ne savent plus quoi faire...

Des traîtres, des nuls, des incompétents.

Moi, je sais ce qu'il faut faire :

Avouez : j'ai plein de bonnes idées. Alors comment ce fait-il que les milliers de politiciens en poste ne font rien que de nous taxer, et de nous appauvrir ?!! Réponse : parce-que ce sont des traîtres et des lâches.

En complément sur taxes :

En complément sur impôts :

     

Jeudi 4 Octobre 2018 - News # 11651 

Deux poids deux mesures : Une retraitée belge écope de 414 euros d'amende pour avoir acheté de l'eau en France. Voir [ici] ().

Inique et ahurissant...

L'un des principes de l'Union Européenne est "La libre circulation des personnes et des biens" : mes fesses ! Et l'État Belge est une enflure !

C'est seulement valable pour les capitalistes et les grosses entreprises, mais pour le petit peuple non. 

À bas l'Union Européenne !

En complément sur inique :

En complément sur deux poids deux mesures :

     

Mardi 21 Août 2018 - News # 10634 

Pierre Moscovici et les privatisations : On peut très bien avoir des services publics qui sont gérés par des entreprises privées !” :

Pierre Moscovici, un perle de politicien, un exemple emblématique de social-traître.

Ahurissant !

C'est pas l'Union Européenne qui conduit aux privatisations.

Ben voyons... Menteur !

Et les GOPÉ bougre de traître ? Les Grandes Orientations de Politique Économiques réclament l'ouverture des services publics à la concurrence, donc leur disparition à terme au profit d'entreprises privées.

Ce type est une buse, un super-traître au peuple, un faux socialiste.

À ostraciser d'urgence de la vie politique !

En complément sur Pierre Moscovici :

En complément sur service public :

En complément sur privatisation :

En complément sur GOPÉ :

 

Jeudi 19 Juillet 2018 - News # 9881 

Donald Trump fou furieux après l’amende de 4,3 milliards d’euros infligée par l'Union Européenne à Google. Voir [ici] ().

Ben oui Donald, à force de faire chier les entreprises européennes, de les interdire en Iran, etc., et bien les européens se vengent. Normal...

En complément sur Donald Trump :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Google :

   

Mardi 3 Juillet 2018 - News # 9508 

Un exemple flagrant et didactique de manipulation et de tromperie des internautes par les lobbies : "Vers un ContentID à l’échelle d’Internet ?" - Par Trouble Fait :

SYNOPSIS :

"La Commission européenne et le Conseil (où siègent les États de L’Union Européenne) vont détruire l'Internet tel que nous le connaissons. Ils veulent que les grandes entreprises du net contrôlent ce que nous voyons et faisons en ligne. Si l'article 13 de la proposition de directive sur le droit d'auteur est adopté, il imposera une censure généralisée de tous les contenus que vous partagez en ligne. Le Parlement européen est seul à pouvoir intervenir et sauver “votre” Internet."
- Issou

Une vidéo remarquable où le démontage des intérêts est présenté intelligemment avec didactique. Du grand Trouble Fait comme on aime.

Une vidéo à ne pas rater pour voir comment les lobbies nous manipulent.

Un must à voir absolument !

En complément sur Trouble Fait :

En complément sur Internet :

En complément sur manipulation :

En complément sur lobbies :

En complément sur tromperie :


Jeudi 7 Juin 2018 - News # 8941 

 

 Alerte majeure de censure forte déguisée : Internet, tel que nous le connaissons est en danger !

Oubliez le RGPD, la nouvelle proposition de l'Union Européenne sur le droit d'auteur sera un désastre complet et total pour Internet :

Aujourd'hui, c'est le jour du RGPD, et beaucoup de gens se réveillent dans un monde où la réglementation de l'UE a un impact généralisé (et pas toujours positif) sur le fonctionnement d'Internet. Comme nous l'avons détaillé au cours des dernières années, bien qu'il y ait beaucoup de bonnes idées dans le RGPD, il y en a aussi beaucoup de ridiculement mauvaises, combinées à une rédaction mal conçue, et nous en voyons déjà quelques-unes. Mais croyez-le ou non, la menace de l'UE est encore plus grande et elle a reçu peu d'attention: la nouvelle proposition de réforme du droit d'auteur de l'UE devrait être votée le mois prochain et elle sera vraiment désastreuse pour Internet. Tel qu'il est actuellement, Julia Reda, membre du Parlement européen, donne l'alerte et demande aux gens de s'exprimer. Comme elle le fait remarquer, beaucoup de gens qui se foutent maintenant du RGPD souhaitent qu'ils se soient impliqués il y a plus de deux ans lors de son débat. Et si vous êtes préoccupé par la problématique de cette nouvelle réforme du droit d'auteur pour Internet, il est temps de parler (oui, même si vous n'êtes pas dans l'UE):

En matière de droit d'auteur, vous avez maintenant la chance d'avoir une influence - une chance qui sera perdue depuis deux ans, quand nous serons tous «soudainement» confrontés au défi de devoir implémenter des filtres de téléchargement et le «lien» impôt » - ou courir dans de nouvelles limites sur ce que nous pouvons faire en utilisant les services Web sur lesquels nous comptons.

À l'opposé du RGPD, les experts s'accordent presque à dire que la loi sur la réforme du droit d'auteur, telle qu'elle est actuellement, est vraiment mauvaise . Alors que dans le cas du RGPD, les institutions de l'UE ont apporté de nombreux changements contre les efforts concertés de lobbying des grands groupes, dans la réforme du droit d'auteur, ils sont sur le point de leur donner exactement ce qu'ils veulent.

Le Parlement et le Conseil disposent de plus d'un an et demi pour corriger les vives lacunes de la proposition de la Commission - mais malgré leur complexité croissante , les dernières versions des deux institutions ne respectent pas les normes de base en matière de maniabilité et de proportionnalité

La publication de Reda détaille les nombreux problèmes de la proposition de copyright actuelle - dans laquelle un simple lien vers un site d'actualités peut nécessiter de payer de l'argent et où les inquiétudes sur la manière dont cela pourrait avoir un impact négatif sur Internet sont ignorées. Peut-être même pire est l'idée de filtrage obligatoire. Les grandes maisons de disques et studios de cinéma ont, bien sûr, poussé ce genre de chose pendant des années pour revenir à Google (principalement) et Facebook (un peu). Mais, voici la chose: à la fois Google et Facebook ont ​​déjà ces filtres (et dépensé des dizaines de millions de dollars sur eux). Ce genre de loi se fout de tout le monde .

Et, en fait, c'est même pire qu'une règle de filtrage obligatoire - parce que l'UE s'est rendu compte qu'une telle règle violerait d'autres lois de l'UE. Donc, au lieu de cela, il a décidé de réduire les protections de responsabilité intermédiaire pour rendre le filtrage obligatoire nécessaire:

Rendre les plates-formes directement responsables de toutes les violations de droits d'auteur par leurs utilisateurs, et leur proposer d'éviter cette responsabilité déraisonnable s'ils peuvent montrer qu'ils ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour empêcher le contenu protégé d'apparaître en ligne . 13, paragraphe 4 ). Ce qui reste totalement optionnel, bien sûr!

Tragiquement, le seul point de désaccord qui subsiste au Conseil est de savoir si cette proposition est assez mauvaise ou devrait être aggravée .

Nous avons déjà passé des années à expliquer comment cela conduirait à une censure généralisée en ligne, mais ce serait aussi un désastre pour la plupart des plates-formes non-Google / Facebook. Des entreprises de taille moyenne telles que Github ont déjà parlé de la façon dont cela pourrait effectivement détruire sa capacité d'exploitation , et beaucoup d'autres sites seraient également touchés. Tout type de site forum serait en danger sérieux. Reddit, Pinterest, Twitch, Imgur, Wordpress, Moyen, Vimeo. Cela créerait une responsabilité massive pour tous ces sites, rendant presque impossible pour beaucoup d'entre eux de fonctionner dans l'UE.

Reda note qu'un nouveau projet pourrait aggraver cette situation en notant que même avoir des filtres ne sera pas suffisant pour éviter la responsabilité:

La dernière version de M. Voss élargit le champ d'application de la proposition de censure à toutes les plateformes Web (a) dont l'objectif est de "donner accès au contenu protégé par les utilisateurs" et "d'optimiser" ce contenu. Qu'est-ce qui compte comme optimisation? Parmi une longue liste d'actions, nous trouvons que "afficher" les téléchargements rend déjà les plateformes juridiquement responsables de toute violation du droit d'auteur qu'elles pourraient inclure ( Considérant 37a ).

Et dans sa version, les services Web ne peuvent même pas éviter la responsabilité en mettant en œuvre des filtres de téléchargement . Pour se protéger d'une poursuite, ils devraient obtenir des licences de tous les détenteurs de droits existant sur la planète avant de permettre aux utilisateurs d'être mis en ligne, au cas où le téléchargement contiendrait (une partie de) leurs œuvres.

Il affirme également que la vérification de chaque téléchargement d'un utilisateur pour savoir s'il inclut l'une des centaines ou des milliers d'œuvres protégées ne constitue pas une "surveillance générale" ( considérant 39 ) , ce qui serait interdit.

Comme Reda le souligne également, la plupart des États membres de l'UE semblent soutenir ces idées horribles (ou même pousser à l'aggraver). Ce qui se dresse aujourd'hui entre cette horrible loi qui gâche Internet, c'est justement le Parlement de l'UE qui doit actuellement voter à ce sujet fin juin (probablement le 20 ou le 21). Si vous êtes dans l'UE, il est temps de prendre la parole . Si vous êtes en dehors de l'UE, cela aiderait aussi à prendre la parole et à faire savoir au Parlement européen que c'est une idée horrible qui aura des problèmes importants pour l'internet, la liberté d'expression et l'innovation.

Source : TechDirt () - Traduction amateur par BlueMan.

En clair : sous couvert d'invocation du droit d'auteur, du copyright, Internet va subir une transformation majeure par la censure, le filtrage, et les procédures judiciaires tout azimut pour violation de copyright. Le fair use (même avec un lien de renvoi vers l'article original) va disparaître si cette loi scélérate est votée...

Une fois de plus, on constate avec dépitement que nos politiciens et l'Union Européenne sont des traîtres...

Il faut comprendre que devoir payer pour un lien est démentiel et que cela a immédiatement une conséquence : cela empêche la libre diffusion de l'information...

Le seul point positif, si cette loi devait entrer en vigueur, c'est que cela va booster les sites alternatifs d'informations créant du contenu, et pousser ces sites et des millions de blogs à passer dans un mode collaboratif en mettant sur chacun de leurs articles ou vidéos une mention du genre Creative  Commons () de manière à échapper à ce problème législatif relié au droit d'auteur et au copyright :

Si cette loi est votée, je pense qu'Internet va se diviser en deux sphères :

Cette affaire va obliger chaque personne physique et moral à se positionner, à se définir : pour le profit ou pour l'Humanité.

Intéressant comme exercice, et comme période...

Affaire à suivre !

En complément sur Internet :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur copyright :

En complément sur alerte :

En complément sur censure :


Mardi 15 Mai 2018 - News # 8427 

Le Pr Pierre Dortiguier est interviewé par LLP sur la situation entre les États-Unis, l'Iran, et la Syrie :

SYNOPSIS :

Entretien vidéo avec le Pr Pierre Dortiguier, géopolitologue, à propos de la Syrie et des derniers événements, notamment le retrait unilatéral de Donald Trump de l’accord international sur le nucléaire iranien qui a pour conséquence, non seulement la mise en place d’une guerre économique contre les intérêts des entreprises européennes, mais également de profiter aux intérêts bellicistes de l’entité sioniste scélérate et ceci encore une fois avec un mépris affolant des décisions de l’ONU ou tout simplement du droit international.

Nous assistons, médusés, à l’installation petit à petit d’une forme de barbarie, d’une sauvagerie américaine qui impose son chaos au monde entier.

Source : LLP.

En complément sur LLP :

En complément sur Syrie :

En complément sur Iran :

En complément sur États-Unis :

En complément sur Pierre Dortiguier :


Lundi 14 Mai 2018 - News # 8395 

Iran : les États-Unis annoncent de possibles sanctions à l'encontre des entreprises européennes. Voir [ici] ().

Ils manquent pas d'air ces enculés d'américains.

Mais je pense que cette fois-ci, le berger va répondre à la bergère, et ça va leur faire drôle...

En complément sur Isran :

En complément sur États-Unis :

En complément sur sanction :

En complément sur entreprises européenne :

 

Mercredi 18 Avril 2018 - News # 7845 

 

Censure grave de la liberté d'expression, des journalistes, des lanceurs d'alerte, et de tous les citoyens : le gouvernement de Macron s'apprête à voter en urgence la loi sur le secret des affaires :

"Le secret des affaires est une transposition d'une directive européenne du 14 Avril 2016" : une fois de plus, François Asselineau avait raison... La France n'est plus maître chez elle, et nos traîtres de politiciens sont tenus en otages par la Commission européenne, c'est très grave !

Et le gouvernement passe ce projet de loi en procédure accélérée (ou procédure d'urgence) en plus ! Comme si il y avait une urgence à passer ce genre de texte liberticide ultra-dangereux pour la liberté d'expression et la lutte contre la corruption.

Ce projet de loi est inique, c'est une loi scélérate qui va permettre à nombre d'entreprises, et surtout de multinationales, de frauder, de violer la loi, de protéger leur corrompus, en attaquant directement toute personne les dénonçant. Comment ? Tout simplement en invoquant le secret des affaires...

Comme si, avant cette loi inique on ne pouvait défendre les secrets industriels... C'est du foutage de gueule ! Comment faisaient les entreprises avant 2018 ??! On voit bien que cet argument de vouloir soit-disant protéger les secrets industriels ne tient pas.

Décidément, Macron et son premier sinistre Édouard Philippe sont des suppôts du capitalisme, du monde des affaires, et du business-corruption. Exit le peuple et les journalistes qui ne pourront bientôt plus dénoncer les malveillances et les turpitudes insensées et iniques du merveilleux monde des affaires.

Dégueulasse !

Inique !

Ça me révolte !

Regardez moi ce faciès de Raphaël Gauvain : il suinte l'intéressement et la trahison...
(C'est encore plus visible dans la vidéo. Il n'est là que pour se gaver et enfumer les gens)
Ce type n'est pas au service du peuple, mais seulement au service de lui-même,
de ses amis et relations, et du monde des affaires.

 

Quand à Raphaël Gauvain, député et co-rapporteur de la loi, c'est le type même du type intéressé et du traître aux citoyens : non seulement, dans cette vidéo ses arguments sont débiles et mensongers (Non Ducon cette loi scélérate ne protège pas les journalistes comme tu le prétends indûment, mais seulement les malversations des entreprises. De plus, tu avoue toi-même que les entreprises sont déjà protégées contre le vol de secrets industriels puisque tu dis toi-même qu'une jurisprudence existe ! Menteur-manipulateur !), mais déjà en Mai 2017 il soutenait la loi travail... C'est tout dire... Un traître au peuple je vous dit.

Ce type me débecte ! 

 

Nota Bene : une pétition contre ce projet dément, ayant rassemblé plus de 360.000 signatures, est disponible [ici] ().

 

[MAJ] : Pour le SNJ (Syndicat National des Journalistes), le texte sur le secret des affaires est «assassin de toutes les libertés fondamentales» :

SYNOPSIS :

Secrétaire générale du Syndicat national des journalistes, Dominique Pradalié estime que le projet de loi sur le secret des affaires, en discussion au Sénat, remet en cause la «liberté d'informer, d'être informé et la liberté d'expression».

C'est une évidence !

En complément sur secret des affaires :

En complément sur Macron :

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur corruption :


Jeudi 22 Mars 2018 - News # 7195 

Les États-Unis menace de sanctionner les entreprises européennes qui participent au projet Russe-Allemand de gazoduc Nord Stream 2. Voir [ici] ().

Ben voilà : au moins, là c'est bien clair...

 


Vendredi 12 Janvier 2018 - News # 6138 

François Asselineau : la propagande européiste de nouveau ridiculisée : le Royaume-Uni vient d'être classé "Meilleur pays pour les entreprises" selon le célèbre magazine économique Forbes...

Quand on songe à tous les mensonges récurrents débités par les médias mainstream sur le Brexit, ça laisse pantois...

Bien sûr, tous ces mensonges insupportables font partie du "project fear" (le projet peur) qui vise à susciter la peur du Brexit, du Frexit, etc., chez les citoyens pour les dissuader de sortir de l'Union Européenne. Oh la jolie démocratie de mes fesses !

En complément sur propgande :

En complément sur européisme :

En complément sur Royaume-Uni :

En complément sur Brexit :

En complément sur François Asselineau :


Lundi 13 Novembre 2017 - News # 5524 

Pierre Jovanovic sur TV Libertés ce 13 novembre : Politique & éco n°148 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic est l’invité d’Olivier Pichon. 90 minutes de « politiquement et économiquement incorrect » .

1 La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres.
- A la FED un petit nouveau : James Powell venu de Bankers trust.À
-  Sa politique : surtout ne rien faire, la hausse des taux n’est pas  à l’ordre du jour.
- Blythe Masters et la banque des cow-boys. (Bankers Trust)
-Quand la fortune des clients intéresse la Bankers Trust, aux USA, en France c’est la Société Générale qui capte les fortunes en déshérence.
-CIA et banques des accointances fortes.
-Quand la Belgique emprunte à trois mois.
-Mondialisation de la planche à billets.
-Les effets de la facilité monétaire : les boutiques vides, les rues des centres villes désertées, les maisons invendables.- Censure sur Facebook et Twitter : le poison mortel de l’économie mondiale ne doit pas être révélé.
-Les grands mythes sur la monnaie, Faust, Goethe, Dante et...Jacques Rueff.
 -Draghi et la BCE condamnés à continuer les facilités monétaires, prisonniers de la drogue dénommée QE.
-Une politique criminelle, Dante met en enfer un roi fabricant de fausse monnaie.
-Les intérêts de la dette payés par les Français vont aux banques étrangères.
-Les Français vont devoir faire comme les Grecs se défendre pied à pied !

2. La Fausse monnaie une maladie contagieuse.
-Et maintenant l’Arabie Saoudite et l’Algérie !
-Précédents yougoslave, vénézuélien, zimbabwéen.
-214 milliards de Riyals saoudiens injectés dans l’économie saoudienne et à l’extérieur(les dames de Marbella en savent quelque chose !) .
-«  Sans la planche à billet vos traitements ne seront pas payés » le chef du gouvernement algérien aux fonctionnaires.
-La baisse du prix du pétrole en question  plus les dettes algériennes au FMI.
-Risque de révolution consécutif en Algérie., la planche à billet conduit aux révolutions et à la dictature.À
- De quelques analogies avec la révolution française, la faillite de 1797, le redressement bonapartiste et son ministre des finances Martin Gaudin.
- Quelques exemples des villes de provinces visitées les effets délétères de la dépression économique : Besançon. Les vitrines « Potemkine ».
- L’opinion connaît désormais la responsabilité des banquiers !

3. Qui va payer, sanctions judiciaires ou sanctions par le marché ?
-La plus vieille banque italienne en faillite !
- Carrige, ancien mont de piété, fermetures et licenciements.
- Le Crédit Agricole rachète trois autres banques italiennes pour une bouchée de pain.
- Produits toxiques dans les comptes de banques.
- Quelle probabilité de hausse des taux?
- En 10 ans 25% des banques européennes ont fait faillite, source BCE !
- Le mythe de la reprise économique, la bourse dopée par la fausse monnaie.À
- Les retards de paiement se multiplient entre les entreprises, un signe inquiétant.
- Le modèle suisse menacé ,la BNS contrainte d’acheter des actions Apple au lieu de financer l’économie nationale.
- Et pour finir : « Picsou magazine » la liste des condamnations des banques pour malversations, délits d’initiés et autres turpitudes.
À- « Mort au pauvres ! » selon un rapport c’est sur les frais d’incident de compte des petits comptes que les banques gagnent le plus !
-Et « Paradise papers »  une arnaque pour faire mousser la presse ! 

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Dimanche 11 Juin 2017 - News # 4645 

Finance, médias, manipulation, et propagande libérale et néolibérale : Henri Sterdyniak dénonce les conflits d'intérêts des économistes médiatisés travaillant pour les banques et les entreprises qui influencent l'opinion publique et la politique :

Henri Sterdyniak est économiste. Il a publié de nombreux articles en macroéconomie, politique économique, économie monétaire et internationale, économie européenne, questions sociales, fiscales et budgétaires.

"Les Économistes Atterrés" est un collectif de chercheurs, universitaires et experts en économie, regroupés, avec d'autres citoyens non économistes, en une association créée le 22 février 2011 dont l'action consiste à impulser la réflexion collective et l'expression publique des économistes qui ne se résignent pas à la domination de l'orthodoxie néo-libérale.

Source : Les Économistes Atterrés.

Des explications claires permettant de comprendre pourquoi les idées neuves économiques et les progressismes ont du mal à percer dans notre société, constamment matraquée par une propagande systématiquement orientée dans le sens du capitalisme et du libéralisme.

L'un des meilleurs exposés sur le sujet.

Un petit must.

À voir !

En complément sur média :

En complément sur influence :

En complément sur libéral :

En complément sur capital :

En complément sur économie :


Jeudi 25 Mai 2017 - News # 4312 

Voici quelques vidéos tout à fait originales, pertinentes, et très instructives, sur l'économie et le travail humain.

Je vous livre ci-dessous mes remarques et réflexions que je vous invite à ne lire qu'après avoir regardé les dites vidéos.


L'immense travail humain pour produire les biens et les services ne plaide pas en faveur du capitalisme, bien au contraire :

Contrairement à ce qu'affirme Adam Smith, et même si son histoire de fabrication d'une veste de laine est tout à fait exacte, étonnante, et très didactique, les conclusions qu'il en tire en faveur du libéralisme sont complètement erronées pour une simple raison :

Les biens et les services sont produits par d'innombrables travailleurs, par un somme incalculable de travail et de gens, et dès lors prouvent que ceux qui gagnent de l'argent avec de l'argent (les marchands spéculateurs, les spéculateurs, et les capitalistes) sont des inutiles, des parasites, des vampires. Ces derniers ne produisent en effet RIEN, et ne contribuent pas dès lors à la création de richesses tangibles, utiles au bien commun.

Ainsi, alors qu'Adam Smith croyait asseoir la légitimité du libéralisme, il s'est en réalité tiré sans le savoir une formidable balle dans le pied...

 

L'égoïsme serait le moteur de l'économie selon Adam Smith et l'auteur de la vidéo :

"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité,  mais à leur égoïsme ; et ce n'est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c'est toujours de leur avantage." Adam Smith.

Cette phrase est fausse, car Adam Smith oublie que la majorité des personnes ont l'amour de leur travail, et du travail bien fait, et ne le font pas pour des raisons égoïstes mais parce-qu'ils aiment leur métier, et veulent bien faire les choses, même si plus le temps passe, le nombre de gens seulement intéressés par l'argent ne cesse de croître sans qu'ils se soucient de la qualité du travail ou des biens qu'ils produisent. Vendre est désormais leur unique objectif, et le reste ils s'en foutent... Mais il faut comprendre que cela n'a pas toujours été ainsi, l'Histoire le démontrant à satiété.

Il y a eu une dérive des mentalités sous l'impulsion du libéralisme puis encore plus par le néolibéralisme. Par exemple, du temps de mes parents, le banquier était un vrai conseiller : il orientait les choix d'investissement de ses clients avec sagesse, en fonction de leurs besoins, "en bon père de famille" selon les termes de la Loi. Aujourd'hui, les conseillers bancaires sont devenus des commerciaux, quand ce ne sont pas des putes qui se prostituent pour gagner quelques dizaines d'euros de commission en vendant un produit financier dont ils ignorent tout, en plus. Ces derniers ne sont plus intéressés que par l'argent immédiat et facile, et se foutent éperdument des intérêts et du devenir financier de leurs clients. Mais cette tendance perverse est finalement assez récente dans l'histoire de l'Humanité, et c'est un effet produit par la combinaison des divers facteurs "modernes" suivants :

D'autre part, dire que seuls les égoïsmes individuels seraient à même de produire la richesse, et que construire une société basée sur l'altruisme est impossible, est une absurdité totale. Il n'y a qu'à regarder l'histoire de la médecine, des hôpitaux, des maisons de santé, etc. pour se rendre compte que c'est précisément l'altruisme et la charité qui ont permis l'émergence de ces établissements, et non l'égoïsme et la cupidité. Pour mémoire, rappelons nous l'hospice des Quinze-Vingts, fondé en 1260 par Saint-Louis : l'hospice comprenait trois cents lits, et son but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient fort en détresse. Il était entièrement financé par le Roi..., qui n'avait pourtant pas un intérêt personnel immédiat de le faire ou de cupidité, d'avidité, etc.

Et combien d'hôpitaux et de maisons de santé fondés par des soeurs ? Ils sont innombrables..., et c'est là que la médecine à grande échelle a vraiment démarré...

Enfin, l'assistance publique est un projet collectif et mutualiste, opposé en son essence à l'égoïsme et à la cupidité. Ce n'est que sous l'impulsion des néolibéraux et de la malfaisante Union Européenne que le statut de la médecine publique est remis systématiquement en cause, et attaqué par une libéralisation et une mise en concurrence de tous les établissements publics avec le secteur privé pour être livrés en pâture au marché.

Ainsi, Messieurs Adam Smith, Milton Friedman, et Phi (l'auteur de ces vidéos), vous êtes complètement dans l'erreur et vous faites de la propagande pour le système capitalisme, alors que tout montre que ce sont les travailleurs qui produisent les vraies richesses, le bien être et le confort de toute l'Humanité. L'Humanité a besoin des travailleurs, pas des parasites capitalistes. Les capitalistes ont besoin de nous parce-qu'ils nous vampirisent, mais nous le peuple nous n'avons pas besoin d'eux car c'est nous qui créons toutes les richesses de ce monde. Souvenons-nous en !

Pire, la rhétorique capitaliste et libérale veut nous faire croire que les transactions et le libre-échange seraient toujours des contrats gagnant-gagnant. Or cela est faux. Cela est faux car lorsque la grande distribution achète ses produits, elle contraint ses fournisseurs, agriculteurs ou entreprises, à leur céder leurs produits à des tarifs qui ne leur permettent pas de vivre, mais tout juste de survivre. Cela est faux car les multinationales pillent les ressources de nombreux pays tout en exploitant leurs peuples dans des conditions indignes, payant les gens avec un lance-pierre, l'Afrique et la Chine en étant des exemples criants et désespérants.

 

Conclusion :

Des vidéos très intéressantes, parce-que permettant de mieux prendre conscience du rôle et de la valeur du travail humain et de la nuisance colossale du capitalisme, de l'économie de marchés, qui nous conduisent collectivement à l'autodestruction et à la dévastation de la planète.

De petits must dans leur genre très spécifique.

À voir absolument !


Mardi 23 Mai 2017 - News # 4273 

Fraude au travail détaché et dumping social : la Cour de justice de l’Union Européenne et Ryanair contre la France. Voir [ici] ().

Encore un cas typique montrant que :

C'est bien évidemment inique et proprement scandaleux.

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Cour de justice :

En complément sur le dumping :

En complément sur la fraude :

En complément sur le travail :


Lundi 22 Mai 2017 - News # 4259 

Les nouvelles GOPÉ (Grandes Orientations de Politique Économique) imposées par l'Union Européenne : c'est parti ! Voir ce [PDF] ().

J'ai lu ce rapport, et je vous en ai fait une synthèse. Voici donc ce que la France doit veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile :

Comme vous pouvez le voir, le néolibéralisme à fond est au programme des GOPÉ. et la chienlit arrive pour tous les travailleurs, et toutes les prédictions et avertissements de François Asselineau s'avèrent totalement exacts, une fois de plus.

Merci à monsieur Macron et à tous les cons qui ont voté pour ce joli programme anti-social et anti-France !

50% des Français sont vraiment des veaux... Et bien vous allez aller à l'abattoir. Logique.

[MAJ du 23 Mai 2017] : Charles Gallois de l'UPR vient de sortir une analyse sur ces GOPÉ. Voir [ici] ().

En complément sur GOPÉ :

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Union Européenne :

   

Jeudi 18 Mai 2017 - News # 4188 

Ploutocratie de l'Union Européenne : la justice européenne invalide la taxe française sur les dividendes des grandes entreprises. Voir [ici] ().

Une fois de plus, les multinationales, l'AFEP, et le MEDEF, ont gagné...

Et une fois de plus, tous les citoyens peuvent voir clairement que l'Union Européenne est une techno-structure au service du néolibéralisme, des plus riches, et des puissances d'argent.

En complément sur multinationale :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur la ploutocratie :

En complément sur MEDEF :

 

Dimanche 14 Mai 2017 - News # 4082 

La gravité du déclin de l'industrie française par Frédéric Parrat :

PRÉSENTATION DU LIVRE :
À quelques mois des élections présidentielles, Frédéric Parrat dresse un constat décapant sur l’état de l’industrie française et propose une solution innovante, celle de réformes conjointes et simultanées. La France ne pourra se redresser que si ces mesures identifiées par l’auteur sont menées de front.
Au programme de ce manifeste pour une France régénérée :
- un État stratège et visionnaire
- un marché de l’emploi dynamisé
- une industrie forte et garante de la protection sociale
- une Éducation nationale à l’écoute des entreprises
- une fiscalité qui ne rebute pas les initiatives
- des traités européens rediscutés et, finalement, une France forte, résolument tournée vers le futur.
Cet ouvrage volontaire et optimiste démontre d’une façon claire que la France peut s’en sortir si l’on ose la réformer…

Terrible...

Et cela ne va pas s'arranger avec Macron, le spécialiste de la vente et de la casse de l'indstrustrie française.

Cela dit, si le constat est pertinent, les solutions proposées par ce monsieur sont grand-guignolesques et tout à fait typiques du néolibéralisme. Quand à l'Union Européenne, il ne parle même pas du problème de la libre circulation des capitaux à l'origine des délocalisations.


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4004 

Le scandale européen passé inaperçu : comment la Commission européenne étouffe Airbus et Ariane. Voir [ici] ().

La Commission de Bruxelles continue à étouffer nos industries au nom d'un dogme fou de la « concurrence libre et non faussée ».

Une affaire ahurissante, montrant une fois de plus, que l'Union Européenne n'est pas là pour défendre les États-nations et leurs entreprises, mais les buts inavoués de grandes multinationales du monde.

En complément sur Commission européenne :

En complément sur Bruxelles :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur concurrence :

En complément sur scandale :


Lundi 11 Juillet 2016 - News # 1421 

Manuel Barroso, ancien président de la Commission Européenne vient d'être embauché chez Goldman Sachs. Ben voyons... Voir [ici] () et  [là] (). Et il y a encore des gens dans la population et les "élites" qui sont férocement européistes... C'est dément. Des aveugles ces gens là. Ils ne comprennent rien à rien alors même que voici une nouvelle preuve flagrante de la nature exacte de l'Union Européenne : une superstructure technocratique antidémocratique néolibérale au service des multinationales, des banques, et de lobbies de tous types. Un joli renvoi d'ascenseur de Goldman Sachs offert à Manuel Barroso... Le peuple, les citoyens des divers pays d'Europe, ces oligarques et ces multinationales richissimes n'en n'ont rien à foutre, même s'ils prétendent le contraire de manière récurrente dans les médias mainstream à qui veut l'entendre, ouvrez les yeux ! Cette décision pourra sembler à certains un faux pas de Goldman Sachs et de l'opportuniste Manuel Barroso, mais pas du tout : ces gens sont tellement sûrs d'eux-mêmes, ils sont si arrogants, ils sont si sûrs de contrôler les décisions politiques, les gouvernements, et les lois, et de dominer les peuples, qu'ils ne se cachent même pas, et se foutent comme de l'an 40 de ce que les citoyens peuvent penser ou dire puisque ces derniers sont totalement impuissants politiquement et ne peuvent actuellement rien changer ou faire pour s'opposer à cette Europe antidémocratique au service des riches et des intérêts privés. Cette nomination est un fait tout à fait révélateur de comment fonctionnent véritablement les choses dans les hautes sphères du pouvoir. C'est aussi une occasion supplémentaire de prendre conscience du système des revolving doors, ces portes tournantes, où les oligarques qui ont bien servi des lobbies passent du public au privé et inversement, en fonction de leurs propres intérêts et de celui des entreprises privées, et non de l'intérêt général et du bien commun. Voilà le monde réel dans lequel nous vivons, et qu'on nous a pourtant vendu de nombreuses fois au nom de la démocratie, du développement économique pour tous, et du progrès social. Quelles trahisons ! Bonus : je vous ai trouvé 3 vidéos sur le sujet, [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .