Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

84 News

Mardi 8 Octobre 2019 - News # 21088 

«Pénuries de main d'œuvre» : des députés LREM appellent à intégrer les migrants dans le marché. Voir [ici] ().

Ben voyons...

Bande de crétins, il n'y pas de pénurie de main d'oeuvre mais seulement des salaires d'esclaves que seuls des migrants désargentés et des clandestins acceptent.

Vous avez laissé le travail au noir se multiplier, vous avez laissé des entreprises se comporter comme des négriers, vous n'avez rien fait contre la directive "travailleurs détachés" de l'Union européenne qui détruit nos petites entreprises, alors il ne faut pas s'étonner que les gens refusent de travailler PÉNIBLEMENT (ça c'est pour Macron) pour un salaire de misère.

Décidément les députés LREM sont des buses ; ils ne comprennent rien à rien.

En complément sur travail :

En complément sur migrants :

En complément sur député LREM :

   

Lundi 23 Septembre 2019 - News # 20618 

Esclavagisme : Démantèlement d'un réseau franco-bulgare de traite d'êtres humains dans le Beaujolais. Voir [ici] ().

Pfff, consternant.

Des négriers en France en 2019.

Mais qu'on les pende en place publique ces gens : ce sont des ennemis du genre humain.

En complément sur eclavagisme :

       

Jeudi 12 Septembre 2019 - News # 20283 

Abus bancaire : Walmart propose un prêt à 36% aux personnes qu'elle emploie, et Uber pourrait l'imiter. Voir [ici] ().

36% d'intérêts !!! 

Ce n'est plus de l'usure mais de l'assassinat !

Et, en plus, à leurs propres employés. Vous imaginez les conditions de travail et d'esclave ?! On vous fait faire n'importe quoi, parce-que sinon dehors, et là vous êtes morts pour rembourser.

Traîtres de politiciens, vous n'avez rien fait pour interdire ces prêts à taux de voleurs !

Il faut interdire que les taux d'intérêt dépassent les 5,5 % tout compris ! Au delà, c'est de l'usure !

En complément sur Walmart :

En complément sur usure :

En complément sur Uber :

En complément sur prêt :

 

Jeudi 29 Août 2019 - News # 19865 

Barbarie et cruauté coloniale : l'incroyable histoire des esclaves abandonnés sur l'île de Tromelin :

Une histoire dingue !!!

Quel karma ! 

À voir absolument.

En complément sur colonialisme :

En complément sur barbarie :

En complément sur cruauté :

En complément sur dingue :

En complément sur incroyable :


Jeudi 29 Août 2019 - News # 19863 

Démographie : Elon Musk met en garde contre le problème le plus grave pour l’humanité dans 20 ans : la décroissance démographique. Voir [ici] ().

Décidément, ce type est un fou dangereux qui n'a pas les yeux en face des trous.

Un commentaire de Guillaume Bonnard :

Il est grave ce mec ! La qualité de vie en Chine est déplorable, vivre dans des building dortoirs asphyxiés par les usines et les voitures, il faut bien le dire c'est affreux ! Les plages sont pour le coup noyés de monde, où les baigneurs s'entassent les uns sur les autres. La désertification qui progresse suite à cette grosse pollution. La Chine doit faire comme le Japon est une déplétion douce de leur population respective, et une fois qu'ils auront suffisament baissés, ils pourront redresser le taux de natalité à 2,1.... La Chine pourrait beaucoup mieux respirer à 400 millions d'habitants tout au plus...

Mais la vérité ce que veut vraiment Elon Musk, ce sont des légions d'esclaves payés 1 dollar les 12 heures de travail !

100% d'accord ! Ce type est un allumé dangereux.

Ce type n'a aucune limite à ses ambitions et à ses lubies. "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." Michel Audiard.

Et bien lui il est con, fou, et dangereux : on appelle cela l'hubris. Son pognon lui est monté à la tête, et il se prend maintenant pour un démiurge. Un danger ce type !

Déjà son projet d'envoyer 12.000 satellites pour faire de l'internet et de la 5G montre que c'est un connard.

En complément sur Elon Musk :

En complément sur démographie :

     

Mercredi 21 Août 2019 - News # 19653 

Chroniques de la dégénérescence, perversité, et pédophilie : Trois Françaises mineures auraient été offertes à Jeffrey Epstein par Jean-Luc Brunel en «cadeau d'anniversaire». Voir [ici] ().

Nous revoilà revenu au temps des esclaves... 

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur perversité :

En complément sur pédophilie :

En complément sur Jeffrey Epstein :

 

Dimanche 11 Août 2019 - News # 19461 

Migrants : les jolies affiches d'Action Emploi Réfugiés :

 

"Jacques" ? Vraiment ? Mais il se foutent en plus de notre gueule ces connards immigrationnistes !

 

Action Emploi Réfugiés : des collabos du capitalisme qui font la promotion du dumping social par l'emploi d'esclaves. C'est honteux !

Merci à OS pour le lien.

En complément sur migrants :

En complément sur réfugié :

En complément sur dumping social :

En complément sur esclavage :

 

Mercredi 7 Août 2019 - News # 19392 

Uberisation de la société et précarité : Les livreurs Deliveroo demandent aux consommateurs de boycotter la plate-forme. Voir [ici] ().

4,70 euros pour une course... : un travail d'esclave, c'est indigne.

Comment voulez-vous gagner votre vie avec un pareil tarif de misère ?!

Traître de politiciens, faites votre devoir et légiférez pour établir un salaire minium pour ce genre de profession.

Il ne faut pas laisser "le marché" décider : c'est au peuple de décider ce qui doit être établi, possible, et impossible.

En complément sur uberisation :

En complément sur boycott :

En complément sur précarité :

   

Mercredi 24 Juillet 2019 - News # 19054 

Impôts et taxes : Souriez, vous venez de travailler 203 jours pour l’État !

SYNOPSIS :

Hier, 23 juillet, était le jour de libération fiscale, le jour où vous cessez symboliquement de travailler pour l’Etat et que vous récoltez enfin le fruit de votre labeur. 

Traîtres de politiciens vous nous avez réduit à l'esclavage à un point tel que nous sommes plus pressurés que les serfs du Moyen-Âge.

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

     

Mardi 23 Juillet 2019 - News # 19044 

L’Américain moderne travaille plus longtemps avec moins de vacances que les paysans au Moyen Âge. Voir [ici] ().

Une conséquence du capitalisme qui a engendré un esclavage moderne parce-que nos traîtres de politiciens n'ont rien fait, et continuent de ne rien faire.

En complément sur capitalisme :

       

Lundi 20 Mai 2019 - News # 17523 

L'inérarrable Raphaël Glucksmann s’inquiète d’un Frexit, menant à un statut d’«esclave» des grandes puissances. Voir [ici] ().

C'est sûr qu'en étant enchaînés dans l'Union Européenne, construction des États-Unis, et enchaînés dans l'OTAN, bras armé des États-Unis, on est vachement libres et souverains...

Ce type est décidément une buse, un idiot utile des européistes atlantistes, un ennemi de la France qui "se sent plus chez lui culturellement à New-York ou à Berlin, que quand il se rend en Picardie".

En complément sur Raphaël Glucksmann :

En complément sur Frexit :

     

Mercredi 10 Avril 2019 - News # 16452 

Migrants et dumping social : Les entreprises néerlandaises vont créer 3 500 emplois pour les réfugiés. Voir [ici] ().

Lisez bien les justifications des négriers, ce sont des perles. Exemple : "C’est un programme moral de la part des grandes entreprises, sans lien avec la politique", explique Paul Polman, ancien directeur général d’Unilever...

Cette "jolie" news est une preuve de plus, si cela était encore nécessaire à tous les crétins pro-immigration, que le rôle premier de celle-ci est le dumping social, la baisse des salaires, et la formation d'esclaves, l'outil majeur préféré des capitalistes et de tous les exploiteurs du monde entier.

Il serait temps de comprendre cette évidence...

Mais certains sont tellement idiots et aveugles, ou enkystés dans leurs idéologies, que même après ces explications pourtant simples et claires, ils sont encore pour l'immigration. Indécrottables... Et pire : certains se disent anticapitalistes... Des recordmen du monde...

En complément sur migrants :

En complément sur dumping social :

     

Jeudi 4 Avril 2019 - News # 16253 

Francis Cousin : "L'objectivité réelle de l'histoire, c'est la lutte des classes" :

 

SYNOPSIS :

L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes.

Homme libre et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, maître de jurande et compagnon, en un mot oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une guerre ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée, une guerre qui finissait toujours soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la destruction des deux classes en lutte.

Dans les premières époques historiques, nous constatons presque partout une organisation complète de la société en classes distinctes, une échelle graduée de conditions sociales. Dans la Rome antique, nous trouvons des patriciens, des chevaliers, des plébéiens, des esclaves; au moyen âge, des seigneurs, des vassaux, des maîtres de corporation, des compagnons, des serfs et, de plus, dans chacune de ces classes, une hiérarchie particulière.

La société bourgeoise moderne, élevée sur les ruines de la société féodale, n'a pas aboli les antagonismes de classes Elle n'a fait que substituer de nouvelles classes, de nouvelles conditions d'oppression, de nouvelles formes de lutte à celles d'autrefois.

Karl Marx - Friedrich Engels - Manifeste Communiste - 1847.

Toujours au top ce Francis Cousin.

Je ne suis pas à 100% d'accord sur tout, mais globalement, il voit vraiment juste.

À voir !

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur lutte de classe :

     

Jeudi 4 Avril 2019 - News # 16248 

Chroniques de la dégénérescence, du masochisme, de la domination, et de la perversité : un homme-esclave à quatre pattes dans un espace public :

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur masochisme :

En complément sur domination :

En complément sur perversité :

En complément sur esclavagisme :


Mercredi 3 Avril 2019 - News # 16218 

Chroniques de la dégénérescence et perversité : homosexualité, drogues, sadisme, pédophilie, interview de Fabrice Thomas, amant de Pierre Bergé / Yves Saint Laurent, par LLP :

SYNOPSIS :

Cette interview de Monsieur Fabrice Thomas, auteur du livre Saint Laurent et moi : une histoire intime, paru début octobre 2017 aux éditions Hugo Doc, est véritablement exclusive tant la chape de plomb des médias mainstream concernant son livre choc est lourde et efficace1. Actuellement, alors que tous les médias - papier, télévision et radio - ne cessent de parler des accusations d'agressions sexuelles contre Harvey Weinstein ou Monsieur Tariq Ramadan, pas la moindre ligne n'est consacrée au livre de Monsieur Fabrice Thomas, aucune interview n'a été réalisée. On imagine que cette censure a pour cause trois points importants : on ne touche pas à Pierre Bergé qui est devenu ces dernières décennies le pape infaillible de la république ; deuxièmement, Monsieur Yves Saint Laurent fait partie du patrimoine culturel français ; enfin, il est assez suicidaire pour ces médias de s'attaquer à Yves Saint Laurent Beauté - propriété de L'Oréal - qui représente une manne financière publicitaire très importante. À l'instar de Bernard Arnault qui n'a pas apprécié que l'on parle de ses finances dans l'enquête des "Paradise Papers" et qui a sanctionné le journal Le Monde en retirant les pages de publicité de tout le groupe LVMH dont il est le président.

Monsieur Fabrice Thomas a été l'amant aussi bien de Pierre Bergé que de Monsieur Yves Saint Laurent, il a fréquenté ce couple près d'une dizaine d'années. Il nous explique dans cette interview, mais également dans son livre, que la condition sine qua non pour travailler au service de Pierre Bergé -- condition n'apparaissant pas, bien entendu, dans le contrat de travail -- était de coucher avec lui, ce qu'il appelle "le petit manège". L'auteur décrit Pierre Bergé comme un personnage maléfique adepte du sadisme le plus cruel et le plus pervers. Il décrit dans son livre des séances de "dressage" sadomasochiste dans lesquelles, il finissait par uriner sur ses esclaves (On a vu d'ailleurs un retweet de Monsieur Pierre Bergé concernant une photo de "Golden Shower" (cf. photo de droite)). Nous apprenons également dans ce témoignage que Monsieur Pierre Bergé était un occultiste, adepte de magie sexuelle, ayant comme livre de chevet Magia Sexualis de Pascal Bewerly Randolph !Il sera également question dans ces révélations des comportements à risque du couple Bergé-Saint Laurent qui cumulait frénétiquement les amants sans jamais se protéger avec des préservatifs (Monsieur Yves Saint Laurent étant un consommateur des backrooms les plus sordides de la capitale) ! Ce qui n'a pas empêché Monsieur Pierre Bergé d'être l'ambassadeur français du Sidaction et de « prodiguer » sur le plateau de Paul Amar dans l'émission Revue et Corrigé de France 5, des leçons de morale à un prêtre camerounais sur la nécessité du port du préservatif !...

Source : LLP.

Non évalué.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur Fabrice Thomas :

En complément sur Pierre Bergé :

En complément sur homosexualité :

En complément sur perversité :


Jeudi 21 Mars 2019 - News # 15904 

Démentiel ! : Un quart des Européens souhaitent être gouvernés par une intelligence artificielle. Voir [ici] ().

Ahurissant...

En somme, 25% des Européens sont prêts à devenir les esclaves de machines.

Ça dépasse tout ce qu'on pouvait imaginer... 

En complément sur intelligence artificielle :

En complément sur machine :

En complément sur esclavagisme :

En complément sur dément :

 

Jeudi 7 Février 2019 - News # 14821 

Le pape admet que des religieuses sont tenues en esclaves sexuelles par le clergé. Voir [ici] ().

Donc, on peut objectivement dire que l'église catholique est un beau bordel... 

Quelle honte !

On est à l'antithèse des enseignements du Christ...

Cette église est devenue même par endroit carrément satanique.

En complément sur catholicisme :

En complément sur esclavagisme :

     

Lundi 21 Janvier 2019 - News # 14419 

Gilets Jaunes : Macron et la Mise en Esclavage des Français - Par Pierre Jovanovic :

Non évalué complètement mais déjà très bien.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur esclavagisme :

   

Vendredi 4 Janvier 2019 - News # 13977 

Prélèvement fiscaux des impôts et des taxes : une édifiante comparaison entre la monarchie et la République :

Ce qui ne veut pas dire militer pour revenir à un système monarchique, mais bien comprendre que les marchands et les financiers trompent le peuple depuis plus de 200 ans, en l'ayant réduit à l'esclavage.

À bas le système de gouvernement représentatif (non représentatif en réalité) et vivement la démocratie directe véritable instituée par les Gilets Jaunes et tout le peuple français !

En complément sur comparaison :

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

En complément sur fisc :

 

Mercredi 24 Octobre 2018 - News # 12105 

 

L’invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie - Par Yasha Levine. Voir [ici] ().

Un article majeur pour bien comprend certaines racines du capitalisme, volontairement occultées par le système.

Les libéraux se justifient toujours par liberté, et nous enivrent même avec elle, mais la réalité est toute autre : c'est la mise en esclavage salarié de gens libres et autosuffisants dans le but de les exploiter, afin de pouvoir en extraire de la valeur ajoutée, une plus-value créée par leur travail.

Notez bien que le dumping social, par la mise au travail des femmes, puis de la politique délibérée de l'immigration de masse par les capitalistes (relayée par les idiots utiles que sont les bobos, les gauchistes, et les bien-pensants), va exactement dans le même sens : faire en sorte que les gens ne soient plus autosuffisants, et donc exploitables à merci, en les contraignants à avoir des salaires le plus bas possible en augmentant n par tous les moyens dans la relation :

1 emploi proposé - n demandeurs

De nos jours, tout dépend de cette relation et des valeurs de n :

Le capitalisme n'est donc pas, comme ses propagandistes nous le rabâchent à loisir, un progrès par la liberté économique, mais un asservissement par la contrainte économique, la ruse, et la Loi.

À lire absolument pour comprendre le monde d'aujourd'hui par une meilleure connaissance du monde d'hier.

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur pauvreté :

En complément sur esclavagisme :

 

Samedi 13 Octobre 2018 - News # 11843 

Passeurs de migrants : les esclavagistes des temps modernes. Voir [ici] ().

En complément sur passeur :

En complément sur migrants :

En complément sur esclavagisme :

   

Mardi 9 Octobre 2018 - News # 11769 

Travail, esclavage moderne, et évasion fiscale : Les patrons sans foi ni loi adorent les intérimaires qui payent leurs charges eux-mêmes - Par Campagnol :

À voir !

En complément sur travail :

En complément sur esclavagisme :

En complément sur évasion fiscale :

En complément sur patron :

En complément sur Campagnol :


Jeudi 4 Octobre 2018 - News # 11644 

Chroniques de la dégénérescence : Le phénomène des enfants désadoptés : aux États-Unis, on peut "désadopter" son enfant facilement... Et la réadoption est un vrai business :

SYNOPSIS :

Des enfants qui défilent pour trouver de nouveaux parents : Aux États-Unis, 1 enfant adopté sur 4 est « désadopté ». Un mot qui n’existe pas dans la langue française, une réalité au pays où tout s’achète et tout se vend.

Défiler comme un esclave pour se vendre à une famille potentielle d'adoption... 

Quelle société de merde, inhumaine...

Pfff, c'est consternant.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

       

Lundi 3 Septembre 2018 - News # 10904 

 

Liliane Held-Khawam sort un nouveau livre "Dépossession". Voir [ici] ().

La quatrième de couverture :

Le marché global de la dette représente aujourd’hui 230 000 milliards de dollars. Autrement dit, le triple du PIB mondial.

À côté de cette dette inconcevable, plus d’un quadrillion de produits dérivés, véritable arme de destruction massive du système financier global, alimentent les circuits de la haute finance internationale.

Plus personne ne peut rembourser une telle dette. Plus personne ne contrôle l’émission d’argent scriptural par les institutions financières privées. Les États et le secteur public sont dépassés. En clair: ils n’existent plus, sinon lorsqu’il s’agit d’éponger les opérations aventureuses du « casino » planétaire.

Illustrant par de nombreux exemples ce constat apocalyptique, DÉPOSSESSION nous plonge dans les mécanismes et les manœuvres de la puissance techno-financière globale. Cette enquête d’une précision inédite nous montre que la dématérialisation, l’abolition des frontières et la démission des institutions politiques ne sont que les multiples noms de l’esclavage de demain.

Un ouvrage de choc et d’éveil à lire et à méditer avant qu’il ne soit trop tard.

ISBN: 978-2-9701262-0-1
EAN 13 : 9782970126201

Un livre qui s'annonce super-intéressant, et que j'ai de voir disponible au Canada ! 

En complément sur Liliane Held-Khawam :

       

Dimanche 19 Août 2018 - News # 10594 

Le patron de Superdry, une entreprise qui a réalisé ses profits par le travail d'esclaves indiens», donne 1 million d'euros pour un nouveau référendum sur le Brexit. Voir [ici] ().

Et voilà, une preuve de plus pour les bobos et les gauchistes, que l'immigration de masse n'est favorable aux capitalistes.

 Les gauchistes et les bobos doivent comprendre une chose : 
 Ils peuvent importer tout le surplus démographique d'Afrique, 
 ça ne fera qu'augmenter les bénéfices des entreprises et des patron du CAC40
 mais l'ensemble des travailleurs pauvres verront leurs salaires baisser en raison du dumping social, 
 et les retraités devront partager leur maigre retraite avec les migrants. 

En complément sur Brexit :

En complément sur migrants :

En complément sur dumping social :

En complément sur capitalisme :

 

Jeudi 9 Août 2018 - News # 10403 

Chroniques de la dégénérescence et de la perversité : comment un homosexuel s'arrange pour boire l'urine de passants dans la rue :

Boire la pisse des autres... Il faut vraiment être atteint, pas vrai ? 

Cet homosexuel porte en lui un aspect pervers supplémentaire : il porte un collier ressemblant à celui d'un chien, ce qui signifie qu'il se comporte comme un chien soumis en laisse. Il est homosexuel et soumis. C'est ce qu'on appelle "une chienne", c'est-à-dire un homosexuel passif se comportant comme une chienne lubrique, un état de dégénérescence fortement avancé.

Et ça n'est pas fini, puisqu'il boit en plus la pisse des autres. Cela signifie qu'il porte un troisième fort aspect pervers liè au "pissing" ou à la "golden shower". Cet aspect peut aller jusqu'à se couvrir de merde, et même à en manger. Feu Pierre Bergé faisait manger à certains de ses amants soumis esclaves leurs propres excréments, c'est dire l'ignominie ultra-perverse de cet aspect ténébreux.

Cette vidéo est une preuve supplémentaire, si cela était encore nécessaire à certains, que la sphère LGBT est véritablement composée des pervers et de tarés, qui vont devenir de plus en plus fous et dangereux au fur et à mesure de leurs fornications diverses. Le problème, ce sont les petits derniers, les nouveaux adeptes de cette passion sexuelle mortifère : ils semblent "encore sains", alors qu'en vérité ils ont déjà un pied dans la tombe et dans l'engrenage fatal de la perversité et du vice. Et je vous le dis : les choses ne vont pas s'arranger : elles vont même empirer, parce-qu'intrinséquement, les parasites de la Légion du Moi pluralisé ne peuvent que grossir et se développer, et donc cristalliser dans le monde physique à travers leur hôte de plus en plus d'actions malignes et perverses.

Prédiction que je ne cesse de répéter depuis des années, notez le bien, cette vidéo en étant un nouvel exemple démonstratif, criant de vérité, et pathétique. Mais comme je dis toujours : le pire est encore à venir, hélas...

L'éveil pour le Mal (la perversité) n'a pas fini de faire descendre l'Humanité, si bien qu'à un moment donné, la seule issue pour les Dieux va être le feu nucléaire pour tout détruire, pour tout purifier. Les hommes ont malheureusement oublié les leçons de Sodome et Gomorrhe...

Une leçon de chose cette vidéo : à méditer très sérieusement, et à retenir !

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur homosexuel :

En complément sur LGBT :

En complément sur perversité :

 

Jeudi 9 Août 2018 - News # 10392 

Récolte de la tomate en Italie : un système esclavagiste et mafieux s'est installé au mépris de la loi :

Des négriers ces agriculteurs et propriétaires terriens, c'est lamentable.

Et tout ça pour gagner quelques euros de plus par caisse de 300 kg de tomates...

Une honte.

Espérons que le nouveau gouvernement italien va résoudre cette question.

Ce qui permet ce genre de chose, et même qui aggrave la situation, c'est la présence de migrants clandestins. Il faut les foudre dehors : c'est une condition sine qua none pour normaliser, protéger, et aider, les migrants en règle.

Faire le jeu de l'immigration clandestine, c'est faire le jeu des passeurs, des exploiteurs, des négriers, et du capitalisme. Mais les gauchistes et les bobos ne le comprennent pas, complètement intoxiqués et aveuglés par le droit-de-l'hommisme.

En complément sur Italie :

En complément sur esclavagisme :

     

Jeudi 9 Août 2018 - News # 10389 

Surveillance : Amazon veut vraiment se la jouer Big Brother. Voir [ici] ().

Le contrôle total des esclaves... : c'est pour bientôt.

En complément sur Amazon :

En complément sur Big Brother :

En complément sur surveillance :

En complément sur contrôle :

En complément sur esclavagisme :


Mercredi 8 Août 2018 - News # 10368 

Passeurs aux méthodes d'esclavagistes : Un vaste trafic de revente de migrants clandestins démantelé. Voir [ici] ().

Des négriers...

En complément sur migrants :

En complément sur clandestin :

En complément sur passeur :

En complément sur trafic :

En complément sur esclavagisme :


Jeudi 2 Août 2018 - News # 10269 

"J'ai vu l'esclavage moderne à Hong Kong" - Par HugoDécrypte :

Une honte.

Le gouvernement est le grand responsable de cette situation scandaleuse : il ne légifère pas. Pourquoi ? Parce-que les décideurs et les notables de ce tgerritoire sont des négriers qui ont des employés de maisons qu'ils traitent comme s'ils étaient de petits seigneurs féodaux traitant des esclaves, voilà la vérité.

Une loi, bien faite, et toute cette misère humaine scandaleuse disparaît.

En complément sur esclavagisme :

En complément sur Hong Kong :

En complément sur HugoDécrypte :

   

Samedi 28 Juillet 2018 - News # 10122 

 

Démocratie : "Quand le politique primait sur l’expert" :

SYNOPSIS :

Avec son ouvrage stimulant, La Démocratie contre les experts.

Les esclaves publics en Grèce ancienne, l’historien Paulin Ismard fait revivre un monde où le politique refusait de déléguer son pouvoir à des spécialistes de la gouvernance, et avait inventé pour cela une conception de l’État où des esclaves, soumis à l’autorité des citoyens, se chargeaient d’une partie de l’administration de la Cité.

Source : Mediapart.

Le mot de l'éditeur :

La Démocratie contre les experts 
Les esclaves publics en Grèce ancienne
Paulin Ismard

Supposons un instant que le dirigeant de la Banque de France, le directeur de la police et celui des Archives nationales soient des esclaves, propriétés à titre collectif du peuple français. Imaginons, en somme, une République dans laquelle certains des plus grands serviteurs de l’État seraient des esclaves.

Ils étaient archivistes, policiers ou vérificateurs de la monnaie : tous esclaves, quoique jouissant d’une condition privilégiée, ils furent les premiers fonctionnaires des cités grecques. En confiant à des esclaves de telles fonctions, qui requéraient une expertise dont les citoyens étaient bien souvent dénués, il s’agissait pour la cité de placer hors du champ politique un certain nombre de savoirs spécialisés, dont la maîtrise ne devait légitimer la détention d’aucun pouvoir. Surtout, la démocratie directe, telle que la concevaient les Grecs, impliquait que l’ensemble des prérogatives politiques soit entre les mains des citoyens. Le recours aux esclaves assurait ainsi que nul appareil administratif ne pouvait faire obstacle à la volonté du peuple. En rendant invisibles ceux qui avaient la charge de son administration, la cité conjurait l’apparition d’un État qui puisse se constituer en instance autonome et, le cas échéant, se retourner contre elle.

Que la démocratie se soit construite en son origine contre la figure de l’expert gouvernant, mais aussi selon une conception de l’État qui nous est radicalement étrangère, voilà qui devrait nous intriguer.

Paulin Ismard est maître de conférences en histoire grecque à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a récemment publié L’Événement Socrate (Flammarion, 2013, prix du livre d’histoire du Sénat 2014).

Très intéressant, sauf que je me demande si l'aspect de l'esclavage, si prégnant et au coeur de cet ouvrage que je n'ai pas lu, n'est pas contre productif à la diffusion même des idées de la démocratie issue du tirage au sort et des conventions de citoyens.

Seul point qui m'est apparu sensé et extrêmement pertinent dans cette interview :

Cette idée selon laquelle un groupe de citoyens ordinaires, qu'on qualifierait d'incompétents, sont capables collectivement de construire une compétence qui puisse être supérieure à celle d'un individu particulièrement savant ou d'un expert, c'est quelque chose d'infiniment évocateur pour aujourd'hui.

Ça, c'est une déclaration très encourageante comme constat pour la suite, car cela rejoint exactement les mêmes conclusions auxquelles est parvenu Jacques Testart avec ses conventions de citoyens : des gens qui ne connaissaient rien à un sujet sont rapidement devenus, par un processus et une méthodologie adéquate, capables d'apprendre et d'avoir une vision globale sérieuse sur le sujet, égale voire même supérieure à celle d'experts déclarés comme tels. Cela nous montre le chemin. 

En complément sur démocratie :

En complément sur expert :

En complément sur esclave :

   

Jeudi 26 Juillet 2018 - News # 10069 

 

Les Koweitiens sont des négriers :

Une mentalité d'esclavagistes...

C'est révoltant.

Et la France se couche devant des gens comme ça ?

Scandaleux !

En complément sur Koweit :

En complément sur négrier :

En complément sur esclavagisme :

En complément sur révoltant :

En complément sur scandaleux :


Mercredi 11 Juillet 2018 - News # 9734 

Le football et les veaux...

Le capitalisme, les lobbies, et les profiteurs de ce système aliénant inique, ont encore de beaux jours devant eux...

Si l'équipe de France devait gagner la finale, vous verrez des milliers de gens dire "on a gagné !" alors qu'en réalité, non seulement ils n'ont rien gagné du tout, mais en plus ils ont même perdu : ils ont perdu la raison, et la capacité de lutter contre des politiciens et des syndicats traîtres qui les maintiennent esclaves du capital et de tous les lobbies. Soit on a un cerveau dans le crâne, soit un ballon...

En complément sur football :

       

Lundi 9 Juillet 2018 - News # 9658 

 

Le ministre italien de l’intérieur Matteo Salvini : "George Soros veut remplir l’Europe de migrants parce qu’il aime les esclaves". Voir [ici] ().

Et qu'il veut détruire les Nations...

Saloperie de Soros !

Un ennemi de l'Humanité à dézinguer.

En complément sur Matteo Salvini :

En complément sur George Soros :

En complément sur migrants :

   

Dimanche 8 Juillet 2018 - News # 9646 

Chroniques de la dégénérescence et de la folie douce : lorsque mon voisin se travesti en cheval lors d'un "festival fétichiste du poney" :

Plus fort que le hobby-horsing (voir [ici] ()), on passe à la vitesse supérieure en introduisant les rapports de maître et d'esclave avec un soupçon de sado-masochisme, parfois lubrique.

Le problème est d'ordre psychologique : ces gens n'ont pas une psychologie développée comme vous et moi : ils commencent à être atteints. Ce que je veux dire, c'est qu'un homme ou une femme normaux ne se comportent pas comme cela. S'ils se comportent de manière aussi aberrante, c'est parce-qu'ils sont dominés par des passions perverses, par des parasites spéciaux de la Légion du Moi pluralisé que la majorité des êtres humains n'ont pas (ou qui sont très peu développés).

On continue donc à descendre, "Et ça continue encore et encore, ce n’est que le début d’accord d’accord" comme la chanson de Francis Cabrel le dit si bien.

Et vous êtes pas au bout de vos surprises... Le meilleur dans le Mal arrive... Et ça va être quelque chose... Un vrai et long festival d'ignominies perverses et parfois abjectes...

En complément sur voisin :

trravesti

En complément sur voisin :

En complément sur cheval :

En complément sur folie :

En complément sur perversité :


Vendredi 29 Juin 2018 - News # 9429 

Françaises, Français, voilà une preuve supplémentaire de la forfaiture de nos traîtres de politiciens.
L'Assemblée Nationale n'est plus le palais de la majorité, mais celui d'une minorité, et perverse en plus.
Quelle trahison de nos politiciens !
Quelle trahison des idéaux républicains !
Quel trahison de la démocratie même !

FRANCE, TU ES EN TRAIN DE PERDRE TON ÂME !

 

Ahurissant : Le drapeau arc-en-ciel va flotter pour la première fois sur l'Assemblée à l'occasion de la Marche des fiertés (gay pride). Voir [ici] () et [là] ().

Ou le triomphe inique (et temporaire) du lobby LGBT sur la démocratie et la République, devenue une Raie Publique...

Et nos traîtres de politiciens, à commencer par le président de l'Assemble Nationale lui-même, trouvent ça très bien...  Quels lâches ! Quels traîtres !

Et quel symbole... Après certains passages piétons gay rendus permanents dans Paris par la traîtresse ténébreuse Anne Hidalgo, maintenant le drapeau gay trône sur l'Assemblée. Deux signes du triomphe et de la domination de la perversité et des Ténèbres sur la France. C'est très grave ! C'est très mauvais signe pour la suite. Paris va subir un châtiment exemplaire...

Et quel renoncement des politiciens ! Et quelle trahison !

Mais le bon peuple ne s'en laisse pas compter, et réagit, résiste à la perversité de ce lobby et à ces trahisons des élus : en effet, l'article indique que "le dernier rapport de SOS Homophobie, les actes anti-LGBT non seulement persistent mais augmentent en France (+4,8% en 2017 par rapport à 2016) et particulièrement en milieu scolaire (+38%)". Si ça ce n'est pas une preuve objective de rejet de la population... Comme quoi, la démocratie n'existe vraiment pas en France, la grande majorité du peuple étant méprisée et ignorée, puisque sa volonté n'est pas prise en compte mais plutôt celle d'un lobby ultra-minoritaire. Inique !

Si la démocratie véritable était en vigueur en France, la sphère homosexuelle serait totalement interdite dans l'espace public : plus aucun club gay ou lesbien, plus aucun restaurant du même genre, plus aucun journal ou magazine homo, plus le droit de s'embrasser en public pour les LGBT, etc. plus rien. Il ne resterait à ces gens que leur pratiques perverses dans l'intimité.

Le combat ne fait que commencer, et il va falloir choisir entre la démocratie véritable et le droit-de-l'hommisme marchand.

J'ai choisi depuis longtemps la démocratie véritable selon les idées générales étudiées et diffusées par Étienne Chouard : des citoyens ayant l'initiative, le débat, et le vote des lois auxquelles ils consentent à se soumettre, oeuvrant collectivement pour le bien commun et l'intérêt général, et ayant repoussé définitivement tous les lobbies qu'ils soient d'ordre économique, financier, communautaire, ou comme ici sociétaux.

Plus le temps passe, plus on peut se rendre compte que la déclaration des droits de l'homme est un cheval de troie de la Franc-Maçonnerie destiné à torpiller la famille, la religion, et la société patriarcale créatrice de civilisation, dans le but de transformer notre société de cellules familiales en une foule d'individus isolés, esclavagisés, soumis à leur passions, à leur désir de consommation multiformes, et donc à la marchandisation d'un capitalisme de plus en plus outrancier.

Voilà pourquoi j'ai signalé plusieurs fois sur ce site qu'il va falloir choisir entre la démocratie véritable et le droit-de-l'hommisme marchand.

À méditer...

Merci à OS pour l'information. 

 

 PARTICIPEZ AU SONDAGE ! 

 

En complément sur LGBT :

En complément sur homosexualité :

En complément sur perversité :

En complément sur démocratie :

En complément sur ahurissant :


Mardi 19 Juin 2018 - News # 9190 

Folie de la théorie du genre et transgenres : En Australie, les moins de 16 ans pourront décider de leur sexe. Voir [ici] ().

Décider de son sexe ou le déni de réalité

J'ai un phallus mais je me considère comme une femme. J'ai un vagin mais je suis un homme. Le mental complètement allumé, la conscience complètement endormie et hypnotisée par des parasites pervers de la Légion du Moi pluralisé. Les ténèbres aux commandes de robots inconscients. Ahurissant.

Il faut savoir que l'Australie est un laboratoire du Nouvel Ordre Mondial où des crypto-fascistes associés au capitalisme outrancier règnent en maître. Leur objectif : la domination totale des électeurs sans retour possible à la démocratie, en transformant tous les citoyens en CONsommateurs exclusivement, sans droits politiques réels.

Que les gens s'enculent ou changent de sexe leur convient parfaitement puisqu'ils se déshumanisent et se transformant en consommateurs de sexe en plus de produits, les réduisant un peu plus exclusivement à des êtres de pulsions et de désirs et non de raison.

Des esclaves des passions dominés par un système totalitaire versus des hommes libres citoyens d'une démocratie, voilà rien de moins que l'enjeu.

En complément sur Australie :

En complément sur théorie du genre :

En complément sur transgenre :

En complément sur sexe :

En complément sur LGBT :


Dimanche 17 Juin 2018 - News # 9136 

 

Le statut d'esclave vient d'être avalisé en France : Un bénéficiaire du RSA peut se voir demander du travail bénévole, tranche le Conseil d'État. Voir [ici] ().

Tout d'abord, remarquez bien la formulation bien dans l'air du temps de la novlangue : "Du travail bénévole". Non, non : du travail gratuit comme on le demande à un esclave, voilà la réalité.

Donc il faut bien comprendre qu'avec cette décision, à terme, un citoyen pourra se voir refuser le RSA s'il ne donne pas de son temps et sa force de travail gratuitement.

C'est dément !

Et comme l'esclave qui est contraint de travailler gratuitement sous peine d'être châtié, pareillement le citoyen au RSA sera aussi sanctionné : plus de RSA.

Quelle régression infâme intolérable...

En complément sur travail :

En complément sur RSA :

En complément sur esclavagisme :

En complément sur Conseil d'État :

 

Jeudi 14 Juin 2018 - News # 9049 

Pédophilie : Des enfants d’Haïti de 4 à 10 ans vendus comme esclaves sexuels… et l'ONU ne dit rien ! Voir [ici] ().

Immonde.

Je trouve qu'il y a de plus en plus de dérives sexuelles et d'affaires de pédophilie, c'est très inquiétant.

Mais le pire est à venir...

En complément sur pédophilie :

       

Mercredi 30 Mai 2018 - News # 8755 

"Des féministes suédoises qualifient le nationalisme (et non l’islam) de menace majeure pour les droits des femmes en Europe". Voir [ici] ().

Un article très spécial, à ne pas rater, montrant que nous allons vers des temps très difficiles.

Le droit-de-l'hommisme a complètement intoxiqué nombre de gens qui vont se transformer en ennemis objectifs de la Nation, et même devenir complètement aveugles au point de ne pas voir leur vrais ennemis.

Pour ne serait-ce que reprendre l'exemple de ces féministes, ces dernières ne mesurent pas la chape de plomb et les dangers de l'Islam radical pour elles. Elles devraient aller faire un petit tour en Arabie Saoudite, cela les sortirait de la torpeur hypnotique que l'idéologie dominante aliénatoire a provoquée en elles.

Le lavage de cerveau du droit-de-l'hommisme et de la mentalité égoïste paroxystique libéral-libertaire, dont Daniel Cohn-Bendit est l'indigne représentant, ont détruit nombre d'individus qui ne jurent que par une liberté exacerbée absolue au nom de moi, moi, moi, mes droits, contre toute autre considération, même lorsqu'il s'agit de la vie d'autrui (dans l'avortement notamment).

Il va falloir choisir : le capitalisme débridé d'individus isolés, pervertis, complètement esclavagisés, et politiquement impuissants face aux forces exécutives de l'argent et de la guerre, ou la Nation réellement démocratique et salvatrice.

Nous arrivons à la croisée des chemins...

En complément sur féminisme :

En complément sur nationalisme :

En complément sur Daniel Cohn-Bendit :

En complément sur libéral libertaire :

 

Lundi 28 Mai 2018 - News # 8690 

"L'économie française a besoin de 10 millions d'immigrés d'ici à 2040". Voir [ici] ().

Avec 6 592 100 chômeurs en 2018, officiellement (voir [ici] ()) ! On peut donc légitimement penser qu'il y  en a plus.

Le capitalisme ne se maintient que grâce au dumping social et à son armée d'idiots utiles de tous bords : libéraux, néolibéraux, faux socialistes, extrême-gauche.

Consternant.

Il faut que chaque citoyen comprenne impérativement que l'importation de hordes de migrants est la première cause du dumping social, et détruit en plus l'identité de la France. La destruction de l'identité de la France permet l'élaboration progressive d'un magma de personnes déracinées, isolées, et fragilisées, plus aptes à être contrôlées et tondues : la Nation disparaît au profit d'une foule d'esclaves seulement mus par la survie économique, chosifiés. Game over.

Le capital veut l'immigration de masse !

Les européistes veulent l'immigration de masse !

Les mondialistes veulent l'immigration de masse !

Vous pensez pas qu'il y a un problème dans ce cas ?

Car tous ces gens sont les ennemis du peuple et de l'État-Nation. ^^

Pensez-y...

En complément sur migrants :

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur dumping social :

 

Dimanche 27 Mai 2018 - News # 8679 

 

Mise en esclavage des États et des peuples : "Le Système dette", une conférence d'Éric Toussaint :

SYNOPSIS :

etika, ATTAC Luxembourg, l’ASTM et les Amis du Monde Diplomatique Luxembourg avec le soutien de neimënster ont le plaisir de vous présenter la conférence :

Le Système dette, jeudi 3 mai 2018 à 18h30 en présence de Éric Toussaint.

De l’Amérique latine à la Chine en passant par la Grèce, la Tunisie et l’Égypte, la dette a été utilisée comme une arme de domination et de spoliation.

Le recours à l’endettement extérieur et l’adoption du libre-échange constituent à partir du XIXe siècle un facteur fondamental de la mise sous tutelle d’économies entières par les puissances capitalistes.

La Grèce des années 2010 est un exemple supplémentaire d’un pays et d’un peuple privés de liberté sous le prétexte de rembourser une dette illégitime.

Cette dictature de la dette n’est pas inéluctable. En deux siècles, plusieurs États ont annulé leurs dettes avec succès. L’auteur analyse les répudiations réalisées par le Mexique, les États-Unis, Cuba, le Costa Rica et la Russie des soviets. Il met en lumière et actualise la doctrine de la dette odieuse.

Ce récit captivant donne les clés indispensables pour comprendre la mécanique implacable de la dette et l’évolution du monde capitaliste au cours des deux derniers siècles.

Présentation de l’orateur : 

Éric Toussaint, historien et docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris 8, est porte-parole du CADTM international(Comité pour l’abolition des dettes illégitimes) et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.

Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont Bancocratie (Éditions Aden).

Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.

Son dernier ouvrage "Le système dette" a été salué par la presse :

- Éric Toussaint revient sur l’histoire de l’endettement des pays dits « naissants » et explique le lien de subordination qui en découle au détriment des peuples. Politis.

- Accessible au grand public, cet ouvrage éclaire l’histoire des pays de la périphérie à la lumière de l’exploitation de leurs dettes extérieures par les puissances occidentales alliées au capitalisme financier. L’Humanité

- Enrichi par des documents d’archives et des comptes rendus officiels des échanges entre responsables politiques de tous bords et de tous pays, Le Système dette est une plongée historique qui montre que la lutte contre les « dettes odieuses », illégitimes, illégales et insoutenables n’est pas un combat naissant. Libération.

Une conférence de premier ordre, qui nous apprend beaucoup de choses nouvelles sur la mise en place des dettes souveraines par des stratagèmes iniques de banquiers et d'États occidentaux déloyaux, et leur possibles répudiations en tant que "dette odieuses".

Éric Toussaint a une expérience et une connaissance historique immenses en matière de dette, cette conférence vous en convaincra : il est super sérieux et crédible, et il est vraiment passionnant à écouter.

Un must incontournable, à ne surtout pas rater, et à voir entièrement !

En complément sur Éric Toussaint :

En complément sur dette :

En complément sur capitalisme :

En complément sur esclavage :

 

Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8484 

Le capitalisme doit être éliminé, détruit.

Jean Ziegler.

 

À l'occasion de la sortie de son livre "Le capitalisme expliqué à ma petite-fille", Jean Ziegler, ex-rapporteur de l’ONU sur le droit à l’alimentation, nous explique pourquoi une révolution est nécessaire :

Il a raison : y'en a marre !

Ce qui ne signifie pas l'interdiction de la libre entreprise entrepreneuriale et non capitaliste.

Présentation du livre :

Le capitalisme domine désormais la planète. Les sociétés transcontinentales défient les États et les institutions internationales, piétinent le bien commun, délocalisent leur production où bon leur semble pour maximiser leurs profits, n'hésitant pas à tirer avantage du travail des enfants esclaves dans les pays du tiers-monde. Résultat : sous l'empire de ce capitalisme mondialisé, plus d'un milliard d'êtres humains voient leur vie broyée par la misère, les inégalités s'accroissent comme jamais, la planète s'épuise, la déprime s'empare des populations, les replis identitaires s'aggravent sous l'effet de la dictature du marché. Et c'est avec ce système et l'ordre cannibale qu'il impose au monde que Jean Ziegler propose de rompre, au terme d'un dialogue subtil et engagé avec sa petite-fille. Rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation (2000-2008), Jean Ziegler est actuellement vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Il a notamment publié, dans la même collection, La faim dans le monde expliquée à mon fils.

Données techniques :

EAN13 : 9782021397222
ISBN : 978-2-02-139722-2
Éditeur : Le Seuil
Date de publication : 05/2018
Collection : EXPLIQUE A...
Nombre de pages : 128
Dimensions : 19 x 11 x 1 cm
Poids : 119 g

En complément sur Jean Ziegler :

En complément sur capitalisme :

     

Jeudi 19 Avril 2018 - News # 7887 

 

Damas rend la légion d'honneur de Bachar el-Assad à la France, "esclave" de Washington. Voir [ici] ().

Nos dirigeants sont vraiment au dessous de tout...

Quelle honte pour notre pays !

On invite Bachar el-Assad sur les Champs-Élysées, on l'honore d'une légion d'honneur, et après on attaque son pays en fournissant des armes à des terroristes (merci François Hollande et Laurent Fabius), puis on l'accuse à répétition de crimes chimiques qu'il n'a pas commis, et pour terminer on bombarde son pays.

Au dessous de tout !

Nos politiciens sont non seulement des traîtres, mais en plus des aveugles et des nabots malfaisants !

En complément sur Bachar el-Assad :

En complément sur légion d'honneur :

     

Dimanche 15 Avril 2018 - News # 7753 

François Ruffin et une syndicaliste : Un témoignage accablant contre la grande distribution (Carrefour) et le capitalisme :

La vidéo complète de François Ruffin invité de l'émission "On n'est pas couché 14" du Avril 2018 :

Le capitalisme crée une société de merde où les gens sont transformés quasiment en sous-hommes pires que des esclaves, puisqu'ils doivent en plus de travailler pour un salaire de misère payer leur nourriture, leur logis, etc.

Innommable !

À mort le capitalisme !

À mort l'actionnariat !

À mort les spéculateurs !

À mort la bourse !

À mort la finance de marchés !

Il nous faut une nouvelle société, basée sur une économie mixte où personne ne peut vivre de ses rentes payées par d'autres personnes qui eux travaillent.

« Dans l'ère du Verseau, le capital sera décapité », « les États-Unis seront châtiés »
V.M. Samaël Aun Weor, Avatar du Verseau.

En complément sur témoignage :

En complément sur François Ruffin :

En complément sur grande distribution :

En complément sur Carrefour :

En complément sur capitalisme :


Lundi 2 Avril 2018 - News # 7398 

Le chef d’une secte liée à Clinton a été arrêté par le FBI pour avoir organisé un réseau d’esclavage sexuel. Voir [ici] ().

Pffff... ça devient dingue.

On a droit dans le mur.

En complément sur esclavage :

En complément sur sexe :

     

Dimanche 25 Mars 2018 - News # 7253 

Dans un contexte de paupérisation croissante des conditions de travail, la Confédération espagnole des entreprises (CEOE) a eu le culot de proposer que les contrats de formation et d’apprentissage ne soient plus rémunérés (autrement dit, que les stagiaires travaillent gratuitement), qu’ils puissent concerner du travail posté ou de nuit (autrement dit, que les stagiaires travaillent gratuitement avec des horaires difficiles ou changeants) et que puissent également en bénéficier les plus de 45 ans ne percevant plus les allocations de chômage (autrement dit, que des stagiaires à vie puissent être aussi chômeurs de longue durée).

Juan Manuel de Prada.

 

"Travail gratuit" ou l'esclavage moderne induit par le capitalisme. Voir [ici] ().

Et quand on y réflechit, c'est même pire que de l'esclavage, car l'esclave lui est nourri, logé, et blanchi. 

Une honte !

Un scandale !

Une seule solution : ne pas accepter ces "stages de formation". Il n'y a aucune autre solution parce-que nos traîtres de politiciens ne votent pas les lois qui interdisent de tels abus.

En complément sur travail :

En complément sur esclavage :

En complément sur capitalisme :

En complément sur scandale :

 

Dimanche 18 Février 2018 - News # 6832 

 

Internet, objets connectés, et État profond  : quelques uns des signes nombreux et très inquiétants de la montée en puissance d'une effroyable dictature numérique aux États-Unis :

 

Cette vidéo est une compilation réalisée par Anonymous montrant diverses séquences tirées de chaînes américaines sur la conjonction de trois processus qui sont en train de permettre l'érection sans ce pays de l'une des plus effroyable dictature que le monde ait connu :

Nous sommes trahis continûment par les gens opérant les deux derniers processus : par ceux qui veulent nous vendre quelque chose et font des profits fabuleux en échange de nos libertés, et par ceux qui appartiennent à la sphère étatique, que ces derniers soient de réels oligarques, des politiciens, des techniciens et des ingénieurs qui acceptent de développer ces systèmes, ou des valets serviles très dangereux et bien payés comme dans cette vidéo le président de la MTA, Joe Lhota, un exemple type, un cas d'école, de traître aux citoyens. Il affirme qu'il ne peux pas en dire plus sur les énigmatiques tours métalliques qui ont fleuri à New York alors même qu'il est sensé servir la population de cette ville, et que son salaire même provient des taxes et des divers paiements des newyorkais qu'il est sensé servir. On touche là le coeur même de la trahison : il préfère trahir la population que de dénoncer les fascistes qui lui ont demandé de ne rien révélé de ces tours aux citoyens et aux médias. Il existe ainsi de vrais salauds qui, pour leur confort personnel (argent et notoriété) sont prêt à nous trahir. C'est vraiment grave, et il faut les dégager ces gens là.

Je vais être très clair : il est possible d'enrayer cet épouvantable système seulement, et seulement si, chaque citoyen remplit scrupuleusement les deux conditions suivantes :

  1. Ne plus acheter d'appareils connectés du tout.
  2. Ne voter que pour des politiciens qui ont pour l'une de leurs priorité absolue de défendre les libertés publiques,  la vie privée, et la démocratie véritable (celle du tirage au sort, prônée par Étienne Chouard).

Tout écart dans cette conduite signifie à terme l'esclavage pour nous tous. L'humanité arrive à la croisée des chemins...

En préparant cet article, j'ai découvert qu'il existe un livre qui fait globalement la même analyse, et qui dénonce pareillement l'urgence à agir : "L'homme nu. La dictature invisible du numérique" de Marc Dugain et Christophe Labbé :

La quatrième de couverture :

1984 d’Orwell parlait d’une dictature violente. Le monde des Big Datas à l’horizon de la moitié de ce siècle sera celui d’une hégémonie à la fois douce et totalitaire. La fin de la pensée grecque est en marche et avec elle une époque de l’humanité est bientôt révolue.

On les appelle les Big Datas. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique, qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés, des milliards de données sur nos vies.
Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l’ampleur, on découvre qu’il existe un pacte secret scellé par les Big Datas avec l’appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique, est en train d’enfanter une entité d’un genre nouveau. Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l’Humanité.
La prise de contrôle de nos existences s’opère au profit d’une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les Big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C’est une nouvelle dictature qui nous menace. Une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother.
Si nous laissons faire nous serons demain des « hommes nus », sans mémoire, programmés, sous surveillance. Il est temps d’agir.

Source : Lisez ! ().

Une vidéo essentielle de plus pour nous aider à comprendre qu'il devient urgentissime pour chacun de nous de réfléchir sur ces choses, de choisir ce qui est le plus important pour nous, et ensuite d'agir en conséquence.

Un must à voir absolument !

En complément sur Internet :

En complément sur dictature :

En complément sur NSA :

En complément sur CIA :

En complément sur surveillance:


Samedi 3 Février 2018 - News # 6557 

"Homme ou esclave ?" : Amazon dépose le brevet d'un bracelet électronique pour espionner ses salariés. Voir [ici] () et [là] ().

En complément sur esclavage :

En complément sur espionnage :

   

Dimanche 28 Janvier 2018 - News # 6460 

Esclavage en Libye : c'est le business... - Par Vox Plebeia :

Terrible...

En complément sur esclavage :

En complément sur Libye :

En complément sur Vox Plebeia :

   

Samedi 13 Janvier 2018 - News # 6147 

Coups d'États, révolutions colorées, déstabilisations diverses antidémocratiques : comment les États-Unis, via la CIA et maintenant la NED, renversent des gouvernements. Voir [ici] ().


Ironie du sort, mais en réalité, ce n'est pas un hasard,
la NED est cette organisation dont le slogan est "Supporter la liberté tout autour du monde"
mais dont le but réel est de détruire la démocratie partout autour du monde...
Il s'agit d'interdire aux peuples de diriger légitimement leur État (ce qui est la véritable démocratie),
en rendant leur pays totalement dépendants et esclaves des États-Unis,
principalement via le FMI, la Banque Mondiale, des banques, et des multinationales.
Le but de la NED ? Permettre que les États-Unis contrôlent des États et pillent les ressources des pays
et que jamais les peuples n'arrivent dans leur propre pays au pouvoir.
Vachement démocratique et en faveur de la liberté la NED...
Des fascistes sournois ces enculés d'américains,
voilà la triste réalité, la triste leçon, d'un siècle d'histoire de l'Empire américain !

Vous noterez que dans la même veine mensongère, la fondation "Open Society" de l'infâme George Soros
vise à promouvoir aussi la démocratie, alors même qu'il s'agit, là encore,
de renverser et/ou de contrôler des États qui ne se plient pas aux volontés des fascistes américains.
Le concept de "société ouverte" est précisément celui qui permet aux fascistes, aux oligarques, et aux ploutocrates de tous poils,
de prendre le contrôle des pays.
Il s'agit d'ouvrir la société à tous les vents, que celle-ci soient infiltrable, noyautable, par tous les lobbies possibles et imaginables,
et que le bon peuple n'ait plus du tout son mot à dire. Exit donc la démocratie...

Voilà comment fonctionne le monde occidental...
Et on appelle ces régimes du beau nom de démocraties...
Quel foutage de gueule !

En complément sur CIA :

En complément sur États-Unis :

En complément sur Coup d'État :

En complément sur révolution colorée :

En complément sur George Soros :


Jeudi 11 Janvier 2018 - News # 6117 

Vous aurez remarqué, je pense, qu'il n'y actuellement plus aucune publicité sur le site.

Et plus aucune publicité = plus aucun revenu pour BlueMan afin de lui permettre de payer l'hébergement...

Cela signifie que je sors tout de ma pauvre poche.

Aussi, si vous êtes aisé, riche, ou très riche, merci de m'aider en faisant un don au site, [ici] ().

Dieu vous le rendra ! Et je ne plaisante pas.

"Il faut toujours être généreux." Dieu.

Il me revient à la mémoire, un récit saisissant du plus grand Maître authentique du XXe siècle à propos de l'importance du don, et de la générosité en général :

Ils [NDR : les sages de la Société Akaldanâ, une haute société initiatique atlante] quittèrent l'Atlantide avant que ce continent ne soit ébranlé par les tremblements de terre et les raz-de-marée. Ils partirent à temps, car ils savaient très bien que la fin approchait. Et il est clair que lorsque la révolution des axes de la Terre eut lieu, lorsque les Pôles se convertirent en Équateur et que l'Équateur se convertit en Pôles, lorsque les mers se déplacèrent et que l'Atlantide se fendit pour s'immerger au fond du ténébreux océan, les Atlantes, indiscutablement, avaient déjà été avertis.

C'est alors que les multitudes, splendidement vêtues, se sont réunies dans les Temples (l'un d'eux était le TEMPLE DE RA-MU). Les femmes parées de bijoux et les hommes splendidement vêtus, criaient en disant :

- « Ra-Mu sauve-nous ! »

Finalement, Ra-Mu apparut à l'Autel. Les foules pleuraient en lui demandant :

- « Sauve-nous ! »…

Ra-Mu leur répondit :

- « Vous périrez avec vos femmes et vos enfants, avec vos biens et vos esclaves ; je vous avais avertis. A quoi sert cette supplique ? Et de la même manière que vous mourrez tous, viendra aussi une nouvelle civilisation qui se lèvera sur de nouvelles terres (se référant à notre RACE ARYENNE), et s'ils agissent comme vous avez agi, ils périront aussi… Il est nécessaire de savoir qu'il est plus indispensable de donner que de recevoir, et de savoir donner ce que l'on reçoit »…

Eh bien, les paroles de Ra-Mu ne servirent à rien. On raconte que la fumée et les flammes étouffèrent ses dernières paroles ; l'Atlantide s'enfonça avec ses millions d'habitants.

Source : Conférence "La Véritable Origine de l'Homme" de Samaël Aun Weor, Vénérable Maître des Mystères Majeurs, Avatar de l'Ère du Verseau.

En complément sur publicité :

En complément sur BlueMan :

     

 


Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5902 

Capitalisme : « L'esclavage moderne par la dette » par Bernard Maris, économiste :

Lisez «Asservir par la dette» : voir [ici] ().

En complément sur capital :

En complément sur dette :

En complément sur esclavagisme :

   

Mercredi 13 Décembre 2017 - News # 5828 

Torture et esclavage de migrants en Libye : Amnesty International accuse l'Union Européenne de «complicité». Voir [ici] ().

Merci BHL, et vous politiciens traîtres de L'Union Européenne !

En complément sur torture :

En complément sur esclavage :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Amnesty International :

 

Lundi 23 Octobre 2017 - News # 5389 

 L'esclavage n'a pas été aboli :

En complément sur esclavage :

       

Mardi 17 Octobre 2017 - News # 5362 

Esclavage moderne au Royaume-Uni : les cuisiniers royaux fuient la reine britannique, selon les médias. Voir [ici] ().


Mercredi 27 Septembre 2017 - News # 5269 

"Travail, ton univers impitoyable - Cash investigation" (intégrale)

SYNOPSIS :

Les chiffres sont alarmants : un quart des salariés va travailler avec la boule au ventre, plus d'un tiers affirme avoir fait un burn-out et 43 % ressentent des douleurs à cause de leur métier.

Derrière le succès de certaines grandes entreprises se cachent parfois des méthodes de management ravageuses. Lidl, enseigne majeure de la grande distribution, est sortie du hard-discount en bouleversant le fonctionnement des magasins comme des entrepôts. À quel prix ?

Enquête chez Free, auprès des salariés employés dans les centres d'appels, les «ouvriers du XXIe siècle», selon Xavier Niel, son dirigeant.

Présenté par Elise Lucet.

Une fois de plus, l'univers de la grande distribution s'avère un milieu de voyous et de criminels. Leurs salariés sont devenus des esclaves.

Quand à Free, ce n'est pas mieux. Leur dirigeants sont des psychopathes cyniques.

Ce qui ressort aussi comme une constante, c'est la propagande et les mensonges récurrents des responsables, c'est lamentable. Ils nient, ils mentent, ils ne cessent de noyer le poisson. De vrais enculés et des négriers.

En complément sur Travail :

En complément sur Cash investigation :

     

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5056 

Comment la gauche déforme la réalité : le cas Simone Veil, l'avortement, et la manif pour tous :

SYNOPSIS :

La gauche ne soutient pas la véritable Simone Veil. Elle a érigé une FIGURE de Simone Veil sur laquelle elle projette son idéologie progressiste de telle sorte que l’opinion publique CONFONDE les deux. A-t-on interrogé Simone Veil, récemment, sur la politique mise en place pour l'IVG ? Surtout pas ! La gauche garde ses propos de 1974, tronqués et déformés, accolés à une photo à l’Assemblée : l’histoire est écrite. Les propos réels de Simone Veil ne correspondent pas à la pratique actuelle de l'IVG. Même technique de la part des média pour couvrir un acte gênant de Simone Veil : sa participation à La Manif Pour Tous, afin de défendre la famille traditionnelle. Afin de conserver intacte la Simone idéologique, brandie comme un étendard pour porter sa bonne parole, la gauche prétend alors qu’elle n’avait plus toutes ses facultés mentales et qu’elle a été forcée de défiler par son mari… Mise en lumière d’un procédé de manipulation et de falsification du réel utilisé de manière récurrente par le système.

ABSTRACTION SIMONE VEIL : COMMENT LA GAUCHE A FALSIFIÉ SA PENSÉE RÉELLE :

Lors du débat précédant son adoption, la loi Veil (promulguée le 17 janvier 1975) se voulait provisoire, le temps de trouver une autre solution. Elle interdisait « l'incitation à l'avortement par quelque moyen que ce soit car cette incitation reste inadmissible ». Simone Veil souhaitait sa légalisation afin de le contrôler mais elle demeurait dans l’optique de toujours en « dissuader la femme ». Que l’on soit d’accord ou non avec Simone Veil relève d’un autre sujet. Ce qu’il convient ici de démontrer est le processus de falsification de sa pensée originelle. La gauche a érigé un véritable “mythe Simone Veil.

Que de changements, depuis ! L’avortement a été « modernisé » en 2001 : il est devenu un « droit ». En 2014, la « condition de détresse de la femme enceinte » a été supprimé. Le 17 février 2017, le Parlement adopte le « délit d’entrave numérique à l’IVG » : est désormais puni par la loi le fait d’informer les femmes afin de leur proposer une autre solution et les dissuader d’avorter. 225 000 avortements sont pratiqués chaque année. Quel progrès ! Que dirait Simone Veil ? Malheureusement, ses propos n’ont pas été recueillis. Elle est morte aujourd’hui, vendredi 30 juin 2017. Et l’IVG –le terme « novlangue » qui dissimule mieux la réalité sous le paravent médical- est désormais anonyme, gratuit, libre et remboursé par la Sécurité Sociale. Quel progrès ?...

Il s’agit même d’un « Droit fondamental », soit un Droit de l’Homme, la catégorie de Droit la plus sacrée pour la République des Lumières. En jargon juridique, il s’agit d’un Droit garantit par l’Etat dit Etat de Droit, car pour protéger les citoyens du pouvoir arbitraire, il se soumet également à ces règles de droit. Parmi les lois, certaines ont une valeur supérieure à d’autres : les lois constitutionnelles. Depuis 1958, les Droits fondamentaux sont inclus dans le bloc de Constitutionnalité (Préambule de 1946, DDCH, etc.) ce qui leur donne une place privilégiée par rapport aux lois ordinaires. La Constitution, qui comprend ce bloc, prévaut désormais sur les lois. Mais elle intègre aussi des normes adoptées lors de la ratification de Conventions européennes ou internationales, qui sont transposées dans le droit national. L’Etat est donc soumis à ces Droits fondamentaux et aux autres Conventions internationales ratifiées par la France.

Il faut savoir que l’article 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne remet aucunement en cause le “droit à l’avortement” :

Art. 2 – Le droit à la vie : « Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, [sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Les dispositions de cet article s’entendent dans un « sens étroit ». Seul « le droit de toute personne à la vie » est protégé par la loi. Or, la loi ne considère pas le fœtus comme une « personne ». Pour avoir des droits, il faut posséder une personnalité juridique : elle apparaît dès l’instant où l’être humain naît « viable et vivant ». La vie du fœtus n’a donc pratiquement aucune protection juridique, même à 8 mois de grossesse. Dans son arrêt rendu le 10 avril 2007, la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclare donc sans surprise que « l’Art. 2 de la Conv. EDH qui protège le droit à la vie ne protège pas l’embryon ».

Hisser l’avortement au rang de « droit fondamental » revient à interdire toute remise en question de la pratique, parce que l’on touche ici à un principe sacré pour l’idéologie de gauche, en ce qu’il constitue le fondement de la société régénérée.

Non seulement l’acte d’amour est dissocié de la mise au monde d’un enfant –je préfère ces termes aux froids et mécaniques mots de « sexe » et de « procréation »- mais l’enfant, fruit d’un amour entre un homme et une femme (cette réalité, vous le savez, est remise en question !), se voit chosifié. Le citoyen a donc le « droit fondamental » (c’est-à-dire que personne ne peut s’y opposer, pas même l’Etat) de s’en débarrasser. Pour rappel, la liberté, pour la gauche, consiste à obéir à l’idéologie sacrée (République) tout en se croyant libre d’accomplir sa propre volonté, parce que le citoyen (créature) a reçu l’éducation nécessaire pour vouloir la volonté de la République (le seul bien possible). A ce seul prix, il est libre de jouir conformément aux pratiques de la société nouvelle, et de s’exprimer, parce qu’il ne remettra jamais cette idéologie en cause. Il ne pourra pas transgresser ses « valeurs » (morales) sous peine de péché mortel (voir mon précédant article).

Ce « droit fondamental » consacre en réalité le divorce entre le matériel et le spirituel : les voici présentées comme deux sphères étrangères l’une à l’autre, n’ayant aucun lien, aucun rapport. L’âme du fœtus est niée en ce qu’il devient une simple matière en formation. Or, « un corps et une âme », deux éléments indissociables avant la mort, caractérisent précisément la nature de l’être humain créé par Dieu. Cette négation de la nature humaine à la fois ancrée dans le matériel (dans sa chair, sans la Terre) et le spirituel (par son âme, son essence), qui en faisait ainsi un « homme complet » pour reprendre le mot de Marcel De Corte, s’avère nécessaire pour mettre en place le règne de « l’Homme nouveau » (Jacobin). Il fabrique ou interrompt lui-même la vie. L’Homme-Dieu se retourne contre Dieu, de la même manière que Satan se rebelle contre son créateur pour ériger une partie de lui-même en dieu ainsi que l’explique Marcel De Corte. Toutes les limites biologiques, qui rattachaient l’homme à sa nature, doivent être abolies. Cela vous explique la raison de l’anti-Catholicisme de la République dite française. C’est le « progrès » ! Ou plus justement, le progressisme de la gauche (terme adéquat et idéologique, le nom de « progrès » étant en réalité novlangue car il recouvre une réalité autre que son sens original). Corollaire de l’anthropocentrisme, le progressisme vise en réalité à abolir toute limite biologique, tout ordre naturel, toute attache au spirituel (à Dieu). Plus l’Homme nouveau (dit moderne) est coupé de Dieu, plus il devient esclave de l’homme...

L’exemple de l’IVG corrobore ainsi l’infinie radicalisation de la gauche : pour un homme du Moyen Âge, le sans-culotte paraitrait très « moderne », mais il semblerait complètement « rétrograde » en comparaison d’un homme né au XXIème siècle. De la même manière, Simone Veil fut « révolutionnaire » en son temps. Presque quarante ans après, elle passerait sans doute comme « conservatrice » ou périmée. Qu’importe, la pensée de gauche a une mémoire sélective. Elle vit dans une dimension abstraire et imaginaire, peuplée de fantômes. Elle brandit toujours le nom de l’abstraction Simone Veil comme un étendard dès qu’il est question d’IVG. Qu’importe la pensée réelle de cette militante. La gauche est spécialiste de la falsification du réel. Elle le déforme, elle reprend à son compte tout ce qui peut servir son idéologie. Elle a besoin, ainsi, de falsifier constamment les évènements, d’opérer un tri sélection, et de manipuler les esprits... parce que le naturel reviendrait au galop.

Virginie Vota.

L’idéologie, c’est toujours de la merde, une prison pour le mental, de la manipulation de l’opinion publique, du mensonge patenté et officialisé.

À fortiori pour l’idéologie de gôche..., qui s’avère encore plus dangereuse parce-que drapée dans un soi-disant "progressisme" alors que, bien souvent, il s’agit d’une régression, et même parfois d’une dégénérescence, d’une involution, comme tout ce qui touche aux "droits" LGBT.

L’idéologie empêche les gens de penser par eux-mêmes, et contient les germes du négationnisme et du révisionnisme  : nier les faits pour réécrire l’histoire dans un but manipulation des foules.

Le cas Simone Veil en est un exemple, de même que le cas Jean-Luc Mélenchon (Voir cette [vidéo] ()), un chantre du négationnisme et du révisionnisme.

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur gauche :

   

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4864 

Conditions de travail et informatique : une entreprise a créé une Intelligence Artificielle qui détecte l’esclavage moderne :

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur informatique :

En complément sur ordinateur :

En complément sur travail :

En complément sur esclavage :


Jeudi 15 Juin 2017 - News # 4739 

 Moi, à 340 € les 1 000 litres de lait, je ne m’en sors pas ! 

Un producteur de lait français.

Mercredi 7 juin 2017, le président de Sodiaal a annoncé une hausse du prix du lait pour juillet-août portant le prix du litre à 0,33 €. Même si on arrive presque à ce que demandent les responsables de la FDSEA 22 qui avaient très certainement déjà connaissance de la faible hausse prévue, nous sommes loin d’un prix décent ! Baisse de production, augmentation des cours mondiaux : les signaux annoncent une hausse qui devrait être plus importante !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes
L’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) estime le coût de production comptable moyen de lait de vache dans les exploitations spécialisées en 2016, à 364 € pour 1 000 litres avant rémunération des éleveurs.

Pour l’Organisation des producteurs de lait de la Coordination Rurale, il est donc légitime de demander un prix supérieur à cette somme, et il est digne et juste qu’il soit à 450 €, surtout quand l’OFPM l’annonce comme étant le prix à atteindre pour rémunérer les producteurs.

Pourquoi l’OFPM estimerait-il normale une rémunération minimale à hauteur de 1,5 Smic, et pas les producteurs ou ceux qui prétendent les représenter en se vantant de négocier un prix de 340 € ?

Les chiffres 2015 des centres de gestion d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan montrent que seules 30 % des exploitations laitières pourraient vivre avec un prix inférieur à 350 €. Que faisons-nous des 70 % qui restent ?

L’exaspération légitime des producteurs
« En comptant l’aide dont je bénéficie pour ma première année de conversion en agriculture biologique, je suis payé 340 € la tonne de lait. Je suis jeune installé et j’ai dû racheter la ferme, je ne pense pas avoir des charges démesurées mais cela ne couvre même pas mes coûts de productions ! Demander 340 € pour 1 000 litres, c’est accepter d’être payé en dessous de nos coûts de productions. C’est refuser de se battre pour un prix décent. C’est donner un signal déculpabilisant aux industriels. C’est cautionner la confiscation des marges ! », s’indigne Jérôme Daniel, producteur laitier dans le Finistère. « A ce prix-là, je cotise pour une retraite de misère à 500 € par mois. »

Source : Agriculteurs Responsables ()

Alors nous avons là une information ultra-intéressante pour comprendre comment fonctionne le monde de l'agroalimentaire, la grande distribution, exploitant le monde paysan :

340 €pour 1000 litres de lait, cela fait le prix d'un litre de lait à 340/1000 = 0,34 €.

0,34 € pour un litre de lait ??? Mais un litre de lait est vendu hors taxes environ 1 €...

Conclusion : l'industrie agroalimentaire et la grande distribution se gavent sur le dos des producteurs en les pressurant au point où ils ne peuvent plus vivre et sont convertis en esclaves sous-payés.

Voilà l'un des conséquences du capitalisme... Il serait temps, amis agriculteurs et producteurs de lait, de :

Tout cela pour dire qu'il existe des solutions, mais il va falloir vous organiser sérieusement et aussi demander l'appui des populations, des citoyens, pour combattre ce fléau inique.

En complément, voyez "Le cri de détresse d’une épouse d’éleveur laitier", [ici] ().

Et cette vidéo :

En complément sur lait :

En complément sur grande distribution :

En complément sur agroalimentaire :

En complément sur aliment :

En complément sur agri :


Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4660 

Le World Economic Forum, organe mondialiste et anti-démocratique par excellence, affirme que : "Les États-nations, c’est du passé. L’avenir est aux villes organisées en réseaux internationaux" :

Les États-nations apparaissent comme étant de plus en plus démodés et même dangereux. Certains sont carrément belliqueux et menacent de déclencher des guerres catastrophiques. Alors que certains États-nations montrent des tendances néo-impériales, le pouvoir et l’influence de la plupart sont en déclin. La construction des nations, une expérience de 369 ans, est en train d’échouer, la plupart des États-nations ne parvenant pas à faire face aux grands défis mondiaux de notre époque, notamment les changements climatiques, les migrations forcées, le terrorisme, les pandémies et d’autres encore.

Ce sont les villes, et non les États-nations, qui vont décider de notre survie. Pourquoi ? Pour commencer, la moitié de l’humanité y vit actuellement, ce qui constitue un contraste frappant avec la plus grande partie de l’histoire humaine lorsque moins de 1% de la population mondiale se rassemblait dans des agglomérations. Et l’urbanisation se poursuivra : les deux tiers de la population mondiale seront des citadins d’ici 2030. Aujourd’hui, les villes disposent des deux tiers du PIB mondial : elles sont des merveilles d’innovation et les moteurs de la prospérité. Les villes sont ouvertes, plurielles et cosmopolites, tandis que les États-nations sont fermés, hostiles à l’immigration et étroits d’esprit.


Des villes d'esclaves, entassés dans des grottes de béton inhumaines qu'on leur fait payer à prix d'or,
voilà le modèle de ville souhaité par les maîtres du monde pour le genre humain.

La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses villes sont en train de monter en puissance au moment où les États-nations décrochent. Il y a déjà plus de 200 réseaux interurbains dans le monde qui font campagne pour de nouveaux programmes en faveur des villes. L’un des plus éminents, Villes Unies et gouvernement local, cherche à promouvoir la connectivité entre les villes et à agir en leur nom. Une nouvelle coalition appelée le Parlement mondial des maires exhorte également les villes à profiter partout de la révolution de la décentralisation. Après tout, les villes n’ont plus besoin d’attendre et de demander la permission pour exercer leur souveraineté urbaine.

[…]

Traduction : Fdesouche ().

Quelle idéologie de merde... Ultra-dangereux.

La Nation est le dernier rempart des peuples contre le mondialisme.

À mort le mondialisme !

La Nation, le local, le bio intégral, les circuits courts, l'humanitude, et la démocratie directe participative neutre :
voilà ce dont nous avons collectivement besoin pour créer une société juste, harmonieuse, et heureuse.

En complément sur mondialisme :

En complément sur ville :

     

Vendredi 2 Juin 2017 - News # 4483 

Les politiques au plus haut niveau de l'État ont décidé de fricoter avec les lobbys, les multinationales et ceux qui dirigent la presse.

Isabelle Attard, Députée.

À un moment, le présentateur lui rétorque "On a le droit de déjeuner" et elle lui répond erronément "Tout à fait". Nous sommes là au coeur du problème : le trafic d'influence, la compromission, le lobbying, la logique des réseaux, ne peuvent se passer de déjeuners et de réunions publiques ou privées. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'un ministre, un secrétaire d'État, un haut fonctionnaire, un représentant de l'État, etc., n'a pas à déjeuner avec un capitaine d'industrie, un PDG de multinationale, le patron d'une banque privée, ou le représentant d'un lobby, même sociétal. Il est là le problème. Hélas, depuis au moins 40 ans, les mentalités sont tellement dévoyées, les gens ont tellement perdu le sens de l'éthique, qu'ils ne voient même plus la contradiction, pourtant flagrante, entre leur mandat social et toutes les formes intérêts privés.

Ce que j'essaye d'expliquer ici, c'est que dans une démocratie digne de ce nom, un mandataire social est au service exclusif des citoyens. Il ne peut donc rencontrer des représentants d'intérêts privés qui ne représentent qu'eux-mêmes. Pour être parfaitement clair, et pour reprendre l'exemple décrit dans la vidéo, le Ministre de la culture ne peut pas déjeuner avec Vincent Bolloré, pour la simple raison que Vincent Bolloré est un patron de presse, qui ne représente que lui-même, et qu'il n'est qu'une personne parmi des dizaines de millions. En déjeunant avec Vincent Bolloré, le Ministre de la culture donne plus de poids à une personne en particulier qu'aux 67 millions de Français qu'il est sensé servir... Où est la démocratie, même représentative, dans cette gabegie ?!

Seule une loi interdisant formellement, sous peine de révocation immédiate du mandat et de sanctions pénales, toute réunion, déjeuner, etc., publique ou privée, entre un mandataire social et une personne représentant des intérêts privés, est susceptible de casser définitivement ce régime dévoyé d'incessantes compromissions qui ne font le jeux, en dernière analyse, que des intérêts privés et de multiples lobbies.

Il est là le coeur du dévoiement de notre "démocratie" : d'incessantes et inopportunes collusions entre mandataires sociaux et lobbies de toutes sortes.

Et cela va même plus loin, c'est même beaucoup plus grave et problématique, puisqu'aujourd'hui l'on sait que le marché a infiltré le gouvernement en plaçant certains de ses pions à des postes stratégiques de la machine étatique. L'un des exemples les plus connu est l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui décide de l'autorisation de mise sur le marché (AMM), un accord donné à un titulaire des droits d’exploitation d’un médicament fabriqué industriellement pour qu’il puisse le commercialiser. Il est bien évident que pour l'industrie pharmaceutique contrôler les AMM est un atout énorme...

Ces dérives sont terribles et se multiplient depuis des années partout dans le monde, les États-Unis étant sans conteste les champions de l'interpénétration des sphères économiques privées avec les diverses administrations et organismes d'État, et le revolving doors (le pantouflage) étant devenu en plus un sport national des élites américaines.

Il faut comprendre que, si rien n'est fait, la situation va empirer, et nous allons finir par nous retrouver dans "Globalia" de Jean-Christophe Rufin : les hyper-riches et leurs multinationales auront pris définitivement le pouvoir, et la société se résumera à une foule d'esclaves globalement mal payés, et n'ayant plus que le droit de consommer.

Pouvoir des citoyens contre pourvoir des lobbies : voilà l'enjeu réel.

Soit la démocratie prend enfin forme et évacue définitivement tous les lobbies, soit ces derniers gagneront.

Il n'y a pas dans cette problématique de juste milieu, pour la simple raison que du coté des lobbies, nous sommes confrontés à une cupidité sans fin, ou à un désir sans fin, et donc à des soifs inextinguibles de pouvoir. L'équilibre n'est donc pas possible ici.

Il nous faut donc éradiquer complément les lobbies pour pouvoir construire une véritable démocratie. En ce sens, seule une démocratie directe participative neutre peut nous garantir le résultat (Je publierais ultérieurement un article sur ce concept novateur que j'ai inventé lorsque j'en aurais le courage : il u a en effet beaucoup de travail pour l'exploser clairement).

En complément sur le lobbying :

En complément sur la compromission :

En complément sur les multinationales :

En complément sur la corruption :

 

Mardi 30 Mai 2017 - News # 4411 

Puisque nous sommes humains, nous nous entraidons.
Ici, nous disons qu’avec les cadeaux on fait des esclaves, et qu’avec les fouets on fait des chiens.

Un inuit.

Une courte vidéo, mais oh combien remplie d'enseignements et de sagesse.

Un précieux enseignement tiré du livre de David Graeber, dans « Dette, 5000 ans d’histoire ». 

Merci Étienne de nous l'avoir rappelé.

En complément sur Étienne Chouard :

       

Dimanche 21 Mai 2017 - News # 4247 

Le vrai coût de fabrication de nos smartphones : pollution, esclavage, conflits armés. Voir [ici] ().


Dimanche 7 Mai 2017 - News # 3933 

 

Le criminel, c'est l'électeur !

C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, - par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, - par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. Tu te plains de tout ! Mais n’est-ce pas toi l’auteur des mille plaies qui te dévorent ?

Tu te plains de la police, de l’armée, de la justice, des casernes, des prisons, des administrations, des lois, des ministres, du gouvernement, des financiers, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des prêtres, des proprios, des salaires, des chômages, du parlement, des impôts, des gabelous, des rentiers, de la cherté des vivres, des fermages et des loyers, des longues journées d’atelier et d’usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales.

Tu te plains ; mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. C’est toi qui produis tout, qui laboures et sèmes, qui forges et tisses, qui pétris et transformes, qui construis et fabriques, qui alimentes et fécondes !

Pourquoi donc ne consommes-tu pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? Oui, pourquoi le sans pain, le sans souliers, le sans demeure ? Pourquoi n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’offensé, le serviteur, l’esclave ?

Tu élabores tout et tu ne possèdes rien ? Tout est par toi et tu n’es rien.

Je me trompe. Tu es l’électeur, le votard, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin de vote, sanctionne toutes ses misères ; celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes.

Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet, rampant devant la poigne du maître. Tu es le sergot, le geôlier et le mouchard. Tu es le bon soldat, le portier modèle, le locataire bénévole. Tu es l’employé fidèle, le serviteur dévoué, le paysan sobre, l’ouvrier résigné de ton propre esclavage. Tu es toi-même ton bourreau. De quoi te plains-tu ?

Tu es un danger pour nous, hommes libres, pour nous, anarchistes [sic]. Tu es un danger à l’égal des tyrans, des maîtres que tu te donnes, que tu nommes, que tu soutiens, que tu nourris, que tu protèges de tes baïonnettes, que tu défends de ta force de brute, que tu exaltes de ton ignorance, que tu légalises par tes bulletins de vote, - et que tu nous imposes par ton imbécillité.

C’est bien toi le Souverain, que l’on flagorne et que l’on dupe. Les discours t’encensent. Les affiches te raccrochent ; tu aimes les âneries et les courtisaneries : sois satisfait, en attendant d’être fusillé aux colonies, d’être massacré aux frontières, à l’ombre de ton drapeau.

Si des langues intéressées pourlèchent ta fiente royale, ô Souverain ! Si des candidats affamés de commandements et bourrés de platitudes, brossent l’échine et la croupe de ton autocratie de papier ; Si tu te grises de l’encens et des promesses que te déversent ceux qui t’ont toujours trahi, te trompent et te vendront demain : c’est que toi-même tu leur ressembles. C’est que tu ne vaux pas mieux que la horde de tes faméliques adulateurs. C’est que n’ayant pu t’élever à la conscience de ton individualité et de ton indépendance, tu es incapable de t’affranchir par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne peux être libre.

Allons, vote bien ! Aies confiance en tes mandataires, crois en tes élus.

Mais cesse de te plaindre. Les jougs que tu subis, c’est toi-même qui te les imposes. Les crimes dont tu souffres, c’est toi qui les commets. C’est toi le maître, c’est toi le criminel, et, ironie, c’est toi l’esclave, c’est toi la victime.

Nous autres, las de l’oppression des maîtres que tu nous donnes, las de supporter leur arrogance, las de supporter ta passivité, nous venons t’appeler à la réflexion, à l’action [sic].

Allons, un bon mouvement : quitte l’habit étroit de la législation, lave ton corps rudement, afin que crèvent les parasites et la vermine qui te dévorent. Alors seulement du pourras vivre pleinement.

LE CRIMINEL, c’est l’Electeur !

Albert Libertad.


Placard d'une version écourtée.

Dit plus simplement :

Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes.

Jacques-Bénigne Bossuet.

Vendredi 5 Mai 2017 - News # 3888 

Vous n’avez que la France pour vous défendre, la France n’a que vous pour la défendre.

Marine Le Pen.


Une magnifique déclaration... Si pertinente et vraie, si essentielle et vitale !


Défendons la France pour qu'elle nous défende !


Comprenez ceci : les européistes et les mondialistes ont un plan précis machiavélique : dissoudre les États-nations.

Lorsque ceux-ci auront été détuits, nous ne serons alors plus chacun qu'un habitant d'une province sans souveraineté, complètement mise en esclavage par des lois et des règlements décidés par des gens non-élus, par des technocrates, par des oligarques, par des lobbies de tous types. Nous ne pourrons alors plus rien faire pour nous opposer à leur volonté de domination et de pouvoir.

game over

Seule la Nation peut nous défendre.

Seule la Nation peut garantir notre souveraineté.

Seule la Nation peut garantir notre indépendance.

Seule la Nation peut nous apporter la démocratie.

Seule la Nation peut nous apporter la Liberté.

Pensez-y...


Vendredi 5 Mai 2017 - News # 3879 

Éducation : Emmanuel Macron entérine et prolonge toutes les dispositions de Najat Vallaud-Belkacem. Voir [ici] ().

La destruction de l'Éducation Nationale va donc se poursuivre pendant 5 ans...

Que va-t'il rester de l'école républicaine sensée apporter le savoir permettant à tous de devenir des hommes et des femmes libres capables de comprendre le monde, de se construire une carrière, et d'affronter les difficultés de la vie ? Rien (ou presque).

L'Éducation Nationale va se transformer en une usine à produire des moutons, des veaux, des idiots incapables de réfléchir par eux-mêmes et d'exercer un esprit critique, uniquement mûs par leurs émotions et leurs passions. Des esclaves endormis et fascinés, manipulables, corvéables et rackettables à merci, en somme..., un peuple de moutons que des oligarques et des élites cyniques vont contrôler et tondre avec délectation, pour vivre eux grassement sans presque ne rien faire.

Merci madame Najat Vallaud-Belkacem et monsieur Macron ! 

En complément sur Macron :

En complément sur Najat Vallaud-Belkacem :

     

Vendredi 14 Avril 2017 - News # 3289 

L’esclavage, marque de fabrique de la globalisation. Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] ().


Vendredi 31 Mars 2017 - News # 2982 

 

La maire socialiste Anne Hidalgo s'illustre encore : Paris a décidé de démolir son phare breton... Voir [ici] ().

Lamentable... Aucun respect du patrimoine, de l'identité française : tout doit être détruit, oublié, pour fabriquer une société déshumanisée sans racine, une armée d'esclaves.

Décidément les socialistes sont les fossoyeurs de la France...


Dimanche 29 Janvier 2017 - News # 2102 

George Soros piraté : comment il influence Paris et tente de contrôler Moscou. «Le modèle de Vladimir Poutine est soutenu par un pilier idéologique : la défense des valeurs familiales», lit-on dans le rapport. George Soros propose d’offrir plus de 500 000 dollars (447 600 euros) pour qu’un groupe de journalistes mène une enquête en profondeur afin de trouver les méthodes potentielles pour «faire face» à la défense des valeurs traditionnelles soutenues par la politique russe. Voir [ici] (). Gravissime, et prouvant comme les anti-mondialistes l'avait analysé que Soros, comme d'autres malfaisants mondialistes, cherchent bel et bien à détruire la famille pour faire des individus des personnes déracinées, seules, isolées, individualistes, et donc faibles, contrôlables, et devenues des esclaves-consommateurs ne pouvant s'opposer à un Nouvel Ordre Mondial totalitaire, dictatorial, et inhumain, pour le plus grand profit des multinationales, des ploutocrates, et des marchés.


Dimanche 4 Décembre 2016 - News # 1704 

Vers une société sans argent liquide : la Corée du Sud supprime les pièces de monnaie. Voir [ici] (). Le jour où l'argent liquide disparaît, adieu la liberté et la démocratie. Game Over ! Et il faut être bien conscient que la plouto-corporatocrarie qui dirige le monde a pour l'un de ses buts précis de faire disparaître toute les formes d'argent liquide afin d'imposer sa domination sur tous les êtres humains de cette planète. Et chose incroyable mais vraie, cette disparition de l'argent et l'avènement de l'argent dématérialisé intégral a été prévu il y a 2000 ans : la Bible en parle expressément : "Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom" (Apocalypse 16:13).


Vendredi 5 Août 2016 - News # 1425 

Révoltant : chez Auchan, une femme a été licenciée pour 0,85 centimes. Voir [ici] () et [là] (). Hallucinant... Quelle bande d'enfoirés ! Boycottez cette enseigne qui accumule les forfaitures. Ces gens emploient des esclaves sous-payés, se gavent sur le dos des petits producteurs et de leurs clients, et se foutent éperdument que leurs employés et les agriculteurs vivent dans la misère. Révoltant putain ! Si vous vous avoir une idée de ce qu'est véritablement la grande distribution, voyez ces édifiantes [vidéos] (). À gerber ! Des esclavagistes et des escrocs ! Le magazine "Capital" vient de faire paraître le classement des 100 français les plus riches en 2016 dans lequel la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan, apparaît en tête avec plus de 40 MILLIARDS d'Euros ! Voir [ici] (). Vous pouvez soutenir cette caissière en signant cette [pétition] ().


Vendredi 24 Juin 2016 - News # 1385 

Historique ! Le Royaume-Uni choisit la liberté et sonne le début de l’effondrement de la construction européenne. Voir [ici] (). Putain, quelle victoire magnifique du peuple sur toute cette oligarchie européiste antidémocratique... Une vraie claque cinglante qui, je l'espère, va faire tâche d'huile et détruire cette Europe technocratique d'inspiration fortement néolibérale qui méprise autant la souveraineté des peuples et les désidératas pourtant fondés et légitimes de tous les citoyens européens, En avant, en avant, en avant ! contre l'oligarchie européiste et mondialiste qui veut dissoudre les nations pour construire un gouvernement mondial et tous nous esclavagiser.


Lundi 30 Novembre 2015 - News # 1153 

Les ONG étrangères Open Society et Assistance, des fondations créées par le milliardaire américain George Soros, sont "indésirables en Russie" selon la justice russe. Voir [ici] (). En Russie, et contrairement à la France, ils savent prendre les bonnes décisions pour leur pays. Toutes ces fondations à la con ne sont que des organisations paravents, prétextant toujours défendre les droits de l'homme ou la démocratie, etc., pour cacher le fait que ce sont en réalité des officines pour déstabiliser les pays, fomenter des révolutions colorées et des coups d'État dans le but de renverser les régimes en place, et de les remplacer par des États "compatibles", qui soient des esclaves dociles et soumis, complètement à la solde des États-Unis, et des forces exécutives des multinationales et des ploutocrates américains. Pour ceux qui douteraient des actions maléfiques du perfide George Soros, voyez ces édifiants articles, [ici] () et [là] ().

En complément sur George Soros :


Jeudi 12 Novembre 2015 - News # 1085 

L'infâme milliardaire mondialiste George Soros reconnaît qu'il joue un rôle important dans la crise des migrants. Voir [ici] ().
"Ce triste sire joue avec la livre, avec l'euro, contraint l'Angleterre à sortir du SME et en tire un joli magot, nous pousse à la crise pour pouvoir nous prêter des l'argent à prix d'or ; bref le quidam se fait des fortunes sur le dos de tous ceux qui travaillent et il prétend en plus nous imposer les "réfugiés" et parvenir à son grand but, la disparition des États-nations. On rappellera qu'il finance les Femen, Avaaz aux pétitions bien ciblées, le CCIF qui veut nous imposer l'islam (35000 euros en 2012) et qu'il se mêle carrément de ce qui se passe en France, finançant des études sur les contrôles au facies, les discriminations etc.".
Peu à peu, grâce à Internet, et la la fabuleuse possibilité qu'il donne à chacun d'écrire, de diffuser, et de se renseigner par soi-même, l'opinion publique prend de plus en plus conscience. C'est à chacun d'agir pour relayer ces informations, de se transformer en "gentil virus" et d'aider ses semblables à voir, discerner, ces "élites" corrompues qui nous
manipulent et dont l'unique objectif est de nous soumettre de manière absolue, totalement surveillés et contrôlés, tels de simples esclaves sans avenir ni liberté politique, à un gouvernement mondial ayant dissous les États-nations, dirigé par des ploutocrates et des fascistes de la pire espèce. En avant, en avant, en avant, contre les européistes, les mondialistes (genre George Soros, Jacques Attali, etc.), et le Nouvel Ordre Mondial !

En complément sur George Soros :

 


Vendredi 11 Juillet 2014 - News # 883 

Des membres du congrès américain révèlent qu'Obama utilise la stratégie du chaos Cloward-Piven pour faire planter le Système. Voir [ici] (). Un article montrant qu'il y a bien une volonté délibérée de détruire la classe moyenne américaine pour arriver à une société dictatoriale à deux vitesses : une hyper-classe très riche ayant tous les pouvoirs et tous les droits, et une masse d'esclaves pauvres et soumis. Ça va devenir de plus en plus cauchemardesque aux États-Unis.


Lundi 28 Avril 2014 - News # 807 

La Grande-Bretagne va forcer les chômeurs de longue durée à pointer tous les jours à moins qu’ils n’acceptent à faire du bénévolat durant plusieurs mois, et cela 30 heures par semaine ! Voir [ici] (). Pas de pointage = pas d'allocations. Le début de la mise en esclavage des britanniques... C'est inhumain et lamentable.


Lundi 10 Février 2014 - News # 710 

Fascisme fiscal : les Belges vont être taxés sur les kilomètres qu'ils parcourent en voiture ! Démentiel ! Voir [ici] (). Baptisé du doux nom novlandesque de "glissement d'impôt", ce projet que seuls des psychopathes ont pu élaborer dans leur cerveau malade, est emblématique de notre époque actuelle : les politiciens n'ont cure des citoyens, transformés en esclaves vaches-à-lait, et tous les moyens sont bons. Un projet semblable dans son esprit à la taxation au Royaume-Uni des maisons ayant une fenêtre donnant sur un jardin. Fou ! Plus aucune limites, et dans tous les domaines, vous êtes prévenus.


Lundi 30 Septembre 2013 - News # 605 

Le ténébreux milliardaire esclavagiste Pierre Bergé veut "supprimer intégralement toutes les fêtes chrétiennes". Voir cette [vidéo] (). Pour s'opposer au projet pervers de ce sodomite mondain haineux, signez la pétition "Pas touche à mes fêtes chrétiennes !", [ici] ().


Mardi 20 Août 2013 - News # 583 

L'Allemagne reconnaît la monnaie virtuelle Bitcoin, pour mieux la taxer. Voir [ici] (). Ben voyons..., c'est tellement facile de prendre à autrui. Nous vivons vraiment dans des sociétés de rackets organisés. Tout est fait pour nous ponctionner, que ce soit par des abonnements divers (genre électricité) que par les marchés captifs (l'essence chère qu'on nous impose alors qu'il y a longtemps qu'on pourrait tous rouler gratuitement à l'énergie libre), l'inique TVA, et les impôts et les taxes. Ceux qui gèrent les pays ne savent que les vampiriser, vivre à nos crochets, ils ne créent rien, ils n'apportent rien si ce n'est plus de lois, plus de règlements, plus de contrôles. Ce sont de vils parasites dont les 1% doivent impérativement se défaire sous peine de finir en esclaves, ce que nous commençons à être d'ailleurs chacun un peu plus chaque jour.


Mardi 25 Juin 2013 - News # 540 

Le premier Salon du mariage gay tourne au fiasco. Voir [ici] (). Et le pire, c'est que l'organisatrice met en cause les «homophobes». Hallucinant... Un fait qui prouve que le mariage homo ne concerne qu'une ultra-méga-super toute petite minorité, qui ne justifiait en rien toutes les gabegies auxquelles nous avons assisté, et qui ont divisé dangereusement les français. Ce petit fait divers met aussi en lumière toute l'iniquité, la perfidie, et le pouvoir exorbitant du lobby LGBT sponsorisé par le ténébreux et dangereux Pierre Bergé. Enfin, on peut se demander si le mariage gay ne fait pas partie d'un plan d'ensemble du mondialisme visant à détruire la famille, cellule de base du bonheur et de la civilisation, dans le but d'isoler encore un peu plus les individus, en les réduisant à des consommateurs névrosés et politiquement complètement impuissants, bref à des esclaves d'un nouveau type, totalement dégénérés, et mus par leurs impulsions animales et leurs envies d'avoir.


Mercredi 19 Juin 2013 - News # 534 

La JP Morgan, cette banque américaine spéculative ultra-nuisible au monde, réclame des régimes autoritaires en Europe qui prendront les mesures nécessaires pour imposer l’austérité aux peuples européens dans le but d’effacer les créances douteuses des banques et leur permettre de redémarrer une nouvelle série de spéculations. Monstrueux ! Voir [ici] (). Quand on vous disait qu'il fallait arrêter au plus vite tous les banksters, détruire la finance, la spéculation, et la financiarisation de l'économie, et reprendre le contrôle de toutes les banques et de la monnaie... Cette affaire est une preuve définitive que nous sommes entrés dans une guerre à mort entre les peuples et la finance, que c'est désormais véritablement eux ou nous. L'heure est grave, car les peuples commencent à se rendre compte de la réalité de leur esclavage, et donc les 1% sont en train d'accélérer tous leurs mesures et plans iniques pour dominer totalement l'Humanité. Si les peuples ne se révoltent pas globalement contre ces gens et leur système, c'est foutu : nous serons à jamais les esclaves tondus sans fin d'une dictature mondiale dont l'un des relais phares est l'Europe antidémocratique actuelle.


Lundi 9 Janvier 2012 - News # 69 

Big Brother avance : certains travailleurs ont été transformés en esclaves-robots... Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .