Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



 News # 20896 temporairement permanente 

Nous sommes en Octobre : merci à ceux qui le peuvent de supporter le site en faisant un don [ici] ().

Par avance, un grand merci !

Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

70 News

Dimanche 13 Octobre 2019 - News # 21238 

Table ronde de l'Université d'Automne 2019 : Le monde est-il au bord d’une crise économique et financière majeure ?

Les intervenants :

Vincent BROUSSEAU
Diplômé de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud et titulaire de deux doctorats, l’un en mathématiques de Panthéon-Sorbonne et l’autre en économie de Paris-Dauphine.  Après avoir travaillé dans une grande banque d’affaires française, il a travaillé pendant 15 ans à la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort, et notamment pendant six ans au service de la politique monétaire. Ayant peu à peu réalisé l’erreur historique et l’impasse technique que constitue la monnaie européenne, il a adhéré à l’UPR puis s’est résolu à démissionner de la BCE pour mettre ses actes en conformité avec ses pensées.  Tête de liste UPR (circonscription Massif Central-Centre) aux élections européennes de mai 2014, il est actuellement responsable national de l’UPR en charge de l’euro et des questions monétaires.

Philippe BÉCHADE
Analyste financier français, analyste technique et arbitragiste de formation, rédacteur en chef à la chronique Agora, chroniqueur économique sur BFM depuis 1996, rédacteur de la lettre économique Pitbull. Il a une formation en droit à l’université Paris Ouest Nanterre. Il a été responsable produits dérivés à Fidinvest de 1989 à 1993.  Il a créé avec Jacques Meaudre le fil d’actualités économiques commentées cerclefinance.com. Il fut l’un des tout premiers « traders » en France (il fut parmi les 40 premiers traders à avoir un agrément sur les marchés dérivés). Il est également formateur de spécialistes des marchés à terme. Il est considéré comme un analyste « hétérodoxe », comme Olivier Delamarche dont les analyses sont assez proches, bien que Philippe Béchade soit plus proche d’une tendance social-démocrate (opposition aux paradis fiscaux, critique de l’ultralibéralisme américain, exigence d’un meilleur équilibre entre capital et travail).  En juin 2014, il a été nommé président du think tank Les Econoclastes.

Charles SANNAT
Diplômé de l’Ecole supérieure du commerce extérieur (ESCE) et du Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS). Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis « manager » au sein du Groupe Altran – Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance).  Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d’affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d’AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son blog personnel « contrarien » disponible à l’adresse https://insolentiae.com. Il enseigne l’économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l’actualité économique.

Charles GAVE
Né le 14 septembre 1943, à Alep (Syrie), Charles Gave est le fils de Pierre Gave, rallié à la France Libre en août 1941 après les combats en Syrie, et condamné à mort par contumace par le régime de Vichy.  Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Toulouse (promotion 1967), il obtient une bourse de l’université de Binghamton aux États-Unis, dont il sort avec un MBA de finance et gestion.  Essayiste, financier et entrepreneur, il a consacré sa carrière à la recherche économique, dont il a fait son métier en créant Gavekal, une société de conseil en allocation d’actifs aux gérants de fonds.  Il est l’auteur de plusieurs essais économiques, où il partage la synthèse de sa recherche économique et de son expérience de financier. Dans ses écrits, Charles Gave annonce notamment la fin du modèle de l’État-providence et la faillite de l’euro.  Rencontrant du succès sur Internet, Charles Gave se décrit comme un libéral-conservateur.

L’animation et la modération du débat sont effectuées par Jacques CHEVALLIER, qui a fait toute sa carrière comme banquier, et notamment banquier d’affaires.  Aujourd’hui jeune retraité et libre de ses propos, fidèle adhérent de l’UPR depuis 2014, il est actuellement adjoint de délégation de l’UPR pour la 6e circonscription des Yvelines.

J'en ai visionné à ce jour 50% et c'est passionnant.

Mais quel système de merde que le système financier... Et ce n'est qu'un tout petit aspect. Quelle complexité... Et tout ça juste pour spéculer. Ahurissant.

En complément sur Vincent Brousseau :

En complément sur Philippe Béchade :

En complément sur Charles Sannat :

En complément sur Charles Gave :

En complément sur crise :


Dimanche 13 Octobre 2019 - News # 21224 

Table ronde de l'Université d'automne 2019 de l'UPR avec François Asselineau : Où en est le Brexit, 26 jours avant la date fatidique ?

Les intervenants

Lucy HARRIS 
s’est engagée pour la première fois en politique lors du référendum de 2016, en militant ardemment pour le Brexit, expliquant que l’Union européenne était une structure corrompue et non démocratique. Elle a fondé « Leavers of London », une association permettant de fédérer les supporters du Brexit à Londres sans cesse vilipendés pour leurs opinions. Au vu du succès rencontré, elle a ensuite fondé « Leavers of Britain » pour en étendre l’action au Royaume-Uni. Lucy Harris a été candidate du Parti du Brexit lors des élections européennes de 2019, en tant que deuxième de liste, juste après Nigel Farage lui-même, et a été élue députée européenne.

John LAUGHLAND 
est un universitaire et un écrivain conservateur eurosceptique britannique qui écrit sur les affaires internationales et la philosophie politique. Docteur en philosophie de l’Université d’Oxford, John Laughland a étudié à l’Université de Munich et a été maître de conférences à la Sorbonne et à l’Institut d’études politiques de Paris. Il est également titulaire du diplôme français de post-doctorat « Habilitation » pour ses travaux sur la souveraineté dans les relations internationales. Il a publié des articles dans The Guardian, The Mail on Sunday, The Sunday Telegraph, The Spectator, Brussels Journal, The Wall Street Journal, Revue nationale, The American Conservative et Antiwar. Il était jusqu’en 2008 directeur européen de la Fondation européenne, un groupe de réflexion eurosceptique présidé par le député Bill Cash. De 2008 à 2018, il a été directeur des études à l’Institut de la démocratie et de la coopération de Paris, dirigé par Natalia Narochnitskaya, historienne russe et ancienne députée de la Douma d’État. En 1997, il a publié un ouvrage (The Rotten sources) sur les origines non démocratiques de l’idée européenne, critique dans laquelle il affirme que l’Union européenne partage une affinité idéologique avec le fascisme, le nazisme et le communisme, notamment son rejet de l’État-nation.

Charles GAVE 
Né le 14 septembre 1943, à Alep (Syrie), Charles Gave est le fils de Pierre Gave, rallié à la France Libre en août 1941 après les combats en Syrie, et condamné à mort par contumace par le régime de Vichy. Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Toulouse (promotion 1967), il obtient une bourse de l’université de Binghamton aux États-Unis, dont il sort avec un MBA de finance et gestion. Essayiste, financier et entrepreneur, il a consacré sa carrière à la recherche économique, dont il a fait son métier en créant Gavekal, une société de conseil en allocation d’actifs aux gérants de fonds. Il est l’auteur de plusieurs essais économiques, où il partage la synthèse de sa recherche économique et de son expérience de financier. Dans ses écrits, Charles Gave annonce notamment la fin du modèle de l’État-providence et la faillite de l’euro. Rencontrant du succès sur Internet, Charles Gave se décrit comme un libéral-conservateur.

Owen PATERSON 
Né le 24 juin 1956, Owen Paterson est un responsable politique du parti conservateur britannique. Élu pour la première fois en tant que député du North Shropshire aux élections générales de 1997, il a été nommé au cabinet fantôme de David Cameron en 2007 en tant que secrétaire d’État fantôme pour l’Irlande du Nord. Lors de la formation du gouvernement de David Cameron en 2010, il est nommé secrétaire d’État pour l’Irlande du Nord, poste qu’il occupe jusqu’à sa nomination comme secrétaire d’État à l’Environnement, à l’Alimentation et aux Affaires rurales de 2012 à 2014, toujours dans le gouvernement Cameron. Depuis lors, il est plus connu comme l’un des principaux partisans du Brexit et l’un des critiques les plus fermes de l’Union européenne. En 2014, il a créé et est devenu président de « UK 2020 », un groupe de réflexion de droite basé à Westminster. En 2016, Owen Paterson est devenu membre du conseil consultatif politique de l’association « Leave Means Leave », qui veut faire respecter le vote des Britanniques lors du référendum de juin 2016.

Non évalué.

En complément sur Brexit :

       

Jeudi 26 Septembre 2019 - News # 20749 

Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, prévoit des faillites en série. Voir [ici] ().

Noooon, c'est pas possible ?

Et moi qui croyait que tout allait bien, que la croissance était repartie, que le chômage avait été résorbé, et que les Français reprenaient des couleurs... 

En complément sur Joseph Stiglitz :

En complément sur faillite :

     

Lundi 23 Septembre 2019 - News # 20620 

Pierre Jovanovic : Un TSUNAMI de fausse monnaie ! - Politique et Éco n°229 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic  et Olivier Pichon explorent les conséquences destructrices de l’assouplissement monétaire par les banques centrales (BCE - FED)

1) Le modèle économique des banques de dépôt en voie de destruction accélérée
- Paradoxe explicable, le déversement de liquidités ne suffit plus à pallier la perte de liquidité interbancaire.
- La FED a déversé plus de 100 milliards en urgence au profit des banques en panne de liquidités.
- Europe, non seulement les clients payent des impôts, mais en plus la banque va les taxer sur leurs dépôts, un impôt déguisé de la BCE qu'on pourrait appeler la taxe "planche à billets".
- Les riches vont pleurer, la BCE lance la planche à billets : 20 milliards d'euros !
- Les emprunts à 100 ans !
- Mario Draghi, gouverneur de la BCE, juste avant de rendre son tablier, a donné une conférence la semaine passée et expliqué à quel point il est fier de son action depuis presque 10 ans à la tête du monstre de Francfort. La presse allemande ne l'a pas épargné, l'appelant le vampire Dracula des économies des Allemands.
- HSBC ne tient plus en Europe à cause des taux négatifs et a décidé de vendre ses 250 agences pendant qu'il est encore temps de trouver un pigeon. 
- Dans une nouvelle série de messages publiés sur Twitter, Donald Trump a souligné que "des taux négatifs permettraient de réduire le coût de la dette pour l'Etat fédéral".
- La Banque Postale, en panne de cash, bloque les paiements pendant une journée.
- De notre lecteur Norman:"Aujourd'hui, je vais à la Banque Postale et les opérations comptables ou commerciales sont bloquées, personne derrière les guichets et ma paye à près d'une semaine de retard".
- A propos de la dette sur PIB par pays : la Russie n'a plus de dette.
- Du 17 au 20 septembre 2019 : Notre lecteur a eu raison de nous faire ce rappel :"Dette publique de la Russie : 13,5 % du PIB. Je dis bien : 13,5 % du PIB (Trading Ecomics).
Dette : voici la liste des autres pays :
Dette publique de l'Espagne : 97,1 % du PIB 
Dette publique de la France : 98,4 % du PIB
Dette publique de la Belgique : 102 % du PIB
Dette publique de Chypre : 102,5 % du PIB
Dette publique des États-Unis : 106,1 % du PIB
Dette publique du Portugal : 121,5 % du PIB
Dette publique de l'Italie : 132,2 % du PIB
Dette publique de la Grèce : 181,1 % du PIB
Dette publique du Japon : 238,2 % du PIB
- Un risque de banque run ?
- Absurdité totale d’une situation bancaire où les banques ne veulent plus des dépôts et font payer leurs clients qui déposent.

2) Déclinaison fatale des taux d’intérêts négatifs
- Témoignages de professionnels et de lecteurs et téléspectateurs.
- Privatisation de la sécurité SNCF !!!!
- De notre lecteur Guillaume venu au Salon (Nancy) :"Nous sommes 3 000 agents de la police ferroviaire, un corps qui existe depuis longtemps. Eh bien ils veulent nous privatiser dès l'année prochaine".
- Assurance vie, cash, virements, bientôt impossibles.
- Rappel du livre 777 de Pierre Jovanovic.
- Du veau d’or aux toilettes en or volées au musée.
- Inflation ou déflation, sainte colère de Pierre Jovanovic!
- Monnaies numériques publiques, pensées par la Commission Européenne, nouveau désaccord de Pierre Jovanovic !
- Même les obligations des firmes sont menacées comme celles des États.
- Les valeurs refuge : Immobilier, block chain.
- Tracfin se transforme en Gestapo moderne pour le compte des banques en faillite.
Tracfin est en train de devenir une nouvelle entité d'espionnage, en plus de la DGSE, de la DCRI et d'autres entités militaires... tout retrait supérieur à 1 000 euros déclenche automatiquement un signalement chez eux! 

Non évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur dette :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

 

Lundi 23 Septembre 2019 - News # 20608 

Thomas Cook, le plus ancien voyagiste du monde fait faillite : des milliers de vacanciers forcés de rentrer en masse. Voir [ici] ().


Jeudi 19 Septembre 2019 - News # 20514 

Firefly Aerospace - De la faillite à la Lune - LDDE :

Encore un joli épisode, merci.

En complément sur Lune :

En complément sur LDDE :

     

Mercredi 18 Septembre 2019 - News # 20462 

Charles Sannat : « Non les banques ne vont pas faire faillite. Voilà pourquoi ! ». Voir [ici] ().

Moi je pense que certaines vont faire faillite quand même.

Oui, les pourris aux commandes de la BCE et des banques vont tout faire pour les sauver, en nous rackettant et en créant des tombereaux de pognon, mais vu les montant des dettes et des pertes, ça ne sera suffisant.

En complément sur faillite :

En complément sur Charles Sannat :

     

Dimanche 15 Septembre 2019 - News # 20374 

Pierre Jovanovic au Livre sur la Place : "Les banques sont en faillite totale" :

SYNOPSIS :

Pas de répit pour Pierre Jovanovic, journaliste spécialisé dans l’économie, auteur de best-sellers et d’une chaîne à succès sur YouTube cumulant plus de 4 millions de vues, l’écrivain fait actuellement la promotion de sa dernière publication un dossier de présentation « Le scandale de Litra ». Un ouvrage qui apporte des précisions et un éclairage documenté sur l’une des plus grandes escroqueries du XXe siècle à l’origine du vol d’environ 100 millions d’euros. 

Une escroquerie développée et analysée par Pierre Jovanovic qui affirme que « ce scandale financier ne fait qu’annoncer la façon dont le monde bancaire du XXIe siècle qui pourrait causer la ruine des Français ». 

En période d’incertitude et de crise, l’écrivain dénonce un système financier au bord de la rupture et affirme que les banques sont en faillite cachée. Un discours ferme comme un avertissement pour les acteurs du secteur économique et financier. « L’affaire de Litra c’est exactement le reflet  de ce qui s’est passé dans les années 70 et aujourd’hui on vit ça à l’échelle nationale, c’est-à-dire que les banques sont en faillite totale ». 

Une descente aux enfers pour les systèmes financiers qui seraient accélérées par l’introduction des taux d’intérêt négatifs visant à inciter les banques européennes à prêter davantage et à stimuler l’économie. Une théorie qui enflamme l’auteur :  « Les taux négatifs sont en train de détruire la totalité des banques, chaque mois nous assistons à la destruction de l’épargne »...

Pierre Jovanovic sera présent au Livre sur la Place avec de nombreux ouvrages dont son best-seller : "Enquête sur l'existence des anges gardiens"

Une analyse de plus que la situation est vraiment catastrophique, dans le silence assourdissant des médias, préfigurant des catastrophes en chaînes terribles.

À voir !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

   

Jeudi 12 Septembre 2019 - News # 20284 

Taux négatifs : La Deutsche Bank prédit l’effondrement financier de l’Europe. Voir [ici] ().

Normal, ils sont eux-mêmes déjà en faillite. 

En complément sur taux négatif :

En complément sur Deutsche Bank :

En complément sur effondrement :

   

Samedi 24 Août 2019 - News # 19747 

Jean-Pierre Petit vient de sortir un troisième épisode sur la faillite de la MHD française :

La série complète est [là] ().

Passionnant !

Merci beaucoup Jean-Pierre.

Une belle vie d'aventurier vous avez eu !

Peu d'hommes ont le courage et la chance d'avoir fait tout ce que vous avez fait.

Respect !

En complément sur Jean-Pierre Petit :

En complément sur MHD :

     

Samedi 24 Août 2019 - News # 19737 

Harry Markopolos, le lanceur d’alerte qui a révélé l’affaire Madoff, annonce la faillite imminente de General Electric, l’entreprise qui a racheté Alstom avec l’aide d’Emmanuel Macron. Voir [ici] ().

En complément sur General Electri :

En complément sur faillite :

     

Mercredi 14 Août 2019 - News # 19541 

Recherche et technologie : la faillite de la MHD française - Par Jean-Pierre Petit :

 

SYNOPSIS :

Partie 1 :
En 1975 les idées révolutionnaires de MHD que j'avais apportées avait mis la France en avance même sur les maîtres en la matière : les Russes. Mais des aveugles n'ont rien vu, des imbéciles incompétents ont tout gâché. Quarante quatre ans plus tard le retard de notre pays dans cette discipline est irrattrapable.

Partie 2 :
Deux exemples de la façon avec laquelle, en France, on passe superbement à côté des démarches en avance sur l'époque. Henri Coanda, trente ans en avance sur son époque

Soutenez JP PETIT !
https://www.paypal.me/JeanPierrePETIT ()

 

La première partie pose les fondements de la MHD, et est parfois un peu technique (cela peut rebuter nombre de gens), et c'est passionnant, et très consternant : la recherche française est dirigée par des cons, c'est navrantissime. 

 

La deuxième partie est une super vidéo ! (et regardable par tous).

 

Bravo Jean-Pierre pour votre courage, et avoir su rester vous-mêmes dans cet océan de conformisme minable !

Passionnant, et très révélateur de la clique des nabots incompétents qui nous dirigent.

À voir absolument !

En complément sur Jean-Pierre Petit :

En complément sur MHD :

     

Lundi 29 Juillet 2019 - News # 19184 

Politique & Eco N° 225 : Anticiper l'effondrement monétaire avec Charles Sannat :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Charles Sannat, animateur du Blog : insolentiae.com ()

1) L’économie mondiale en soin palliatifs monétaires
- Les crédits des particuliers seront-ils dus en cas de faillite de la banque ?
- Ces dettes sont des actifs susceptibles d’être rachetés et donc dus
- La Deutsche Bank en question, Bad Bank pour les actifs pourris
- Socialisation des pertes, privatisations des gains, une très vieille histoire
- Genèse de la dette mondiale, un phénomène observable au japon en Europe et aux Etats-Unis
- La planche à billets pour soutenir la croissance
- Un problème de ressources énergétiques, la recherche effrénée de l’énergie peu chère
- Non pas un problème de ressources mais un problème d’avidité
- 2030 : l’Arabie Saoudite n’a plus de pétrole
- Les banques centrales,  le QE pour masquer la non croissance
- Les systèmes de retraite et les taux zéro
- La monnaie n’est plus que de la dette sans l’étalon or
- Les USA examinent de près les chiffres de la croissance et de l’emploi
- Financer la guerre : Irak 5 000 Milliards de dollars, analogie avec le Vietnam

2) Géopolitique de la crise monétaire
- Hausse et baisse des taux de la FED aux USA
- Petits mensonges statistiques
- La pauvreté aux USA les Food Stamps : 36 millions de bénéficiaires de bons alimentaires (+ de 11% des Américains)
- Une illusion de croissance : deux points de croissance pour trois de dette. L’expérience courte d’octobre 2018 sur la remontée des taux vite abandonnée
- Le prix du pétrole trop bas, les types de pétrole et de sites pétroliers
- Après l’Irak, la  Libye, l’Iran, le Venezuela ?
- Guerre pour la démocratie ou la ressource énergétique ?

3) Pourquoi il n’y pas (encore) effondrement ?
- Séquençage de la crise à venir : phase d’accélération
- Deux explications au non effondrement : la planche à billet et le vol de l’énergie à ceux qui la détiennent
- Les contradictions du discours officiel
- La fabrique du méchant
- Une fenêtre de tir dans le détroit d’Ormuz ?
- La Turquie  fait bande à part dans l’Otan
- Poutine : Iran versus Ukraine
- Chine : une croissance stationnaire
- La dédolarisation en question ?
- Privilèges d’extraterritorialité du dollar
- Europe : Lagarde va continuer à faire des bulles (monétaires)
- Les cryptomonnaies, le bitcoin : peu de choses
- Levée de boucliers contre LIBRA (Facebook), vers les cryptomonnaies publiques ?
- Vers un changement de paradigme monétaire et économique

Non évalué.

En complément sur Charles Sannat :

En complément sur effondrement :

     

Vendredi 19 Juillet 2019 - News # 18958 

Finance et spéculation : Échec de génies en 5 épisodes - Wall Street Stories #4 - Heureka :

La problématique de la série :

La première vidéo explique certains concepts importants (arbitrage, effet de levier,  Value at Risk). Les 4 épisodes qui suivent racontent l'histoire, tirée du livre de Roger Lowenstein "When Genius Failed", du Hedge Fund américain LTCM.

Les mathématiques financières probabilistes reposent encore aujourd'hui sur un modèle développé dans les années 70s par R. Merton, M. Scholes et F. Black. Selon ce modèle les performances boursières de tous les produits financiers suivent une distribution normale, une gaussienne. Il en résulte qu'une fois la moyenne et la volatilité (= écart type) des performances connues, il est possible de calculer avec plus ou moins de certitude la probabilité d'occurrence d'une performance particulière.

Concrètement, vous prenez toutes performances passées d'un produit financier quelconque afin d'en calculer la moyenne et l'écart type. Cela vous permet d'en déduire la loi normale associée. Puis vous pouvez affirmer la chose suivante : "il y a X% de chance que la prochaine performance du produit financier en question soit de Y%". A vous de choisir les X et les Y qui vous intéresses. Pour un X donné il y aura un Y associé et inversement. Ce modèle permet de calculer, selon un certain degré de certitude, les risques de pertes associés à un ou plusieurs produits financiers. C'est ce qu'on nomme la "Value at Risk". Le problème, c'est que tous ces calculs probabilistes ont beau sentir bon les mathématiques rigoureuses qui ne peuvent pas se tromper, les marchés financiers n'en demeurent pas moins une bête qu’aucun modèle n'a jamais réussi à dompter. L'histoire de LTCM est un des nombreux exemple qui nous rappelle que si les modèles mathématiques sont un outil extrêmement puissant au service de la compréhension du monde, le monde n'a aucune raison de se comporter comme les modèles...

Comment fonctionne le modèle de Black, Merton et Scholes ?
Comment est-il connecté à la théorie économique dite orthodoxe ?
Quel est le rôle de la volatilité ?
Qu'est-ce que l'arbitrage ?
Qu'est-ce qu'un Hedge Fund ?
Qu'est-ce que l'effet de levier ?
Qu'est-ce que la VaR ?

Une fois de plus, on peut se rendre compte que la bourse est une saloperie totalement inutile et préjudiciable à l'Humanité qui drainent des cerveaux et des capitaux de manière inconsidérée.

C'est ahurissant... 

La cupidité fait faire aux hommes n'importe quoi.

À un moment, Heureka ose dire "Les marchés financiers auraient tendance à devenir de plus en plus efficients, et donc à supprimer les risques" : ben voyons... LOUFOQUE ! RIDICULE ! Un sommet dans le déni de réalité. 

Tout le passé de la bourse avec ses nombreux krachs et faillites prouvent le contraire. Et le pire est à venir... De la propagande boursière.

Il faut fermer la bourse, et créer une "bourse bleue", c'est-à-dire un nouveau système qui interdit la spéculation par construction, et qui sert uniquement l'économie.

À voir !

En complément sur finance :

En complément sur bourse :

En complément sur spéculation :

En complément sur Wall Street :

En complément sur Heureka :


Jeudi 18 Juillet 2019 - News # 18934 

Les clients institutionnels retirent 1 milliard de dollars par jour de la Deutsche Bank. Voir [ici] ().

Lorsque les particuliers vont apprendre ça, le véritable bank run va commencer, et là Game over pour la banque !

Une affaire d'importance à suivre car la faillite de la Deutsche Bank va avoir de lourdes conséquences.

Et impossible pour l'État allemand de la sauver.

Avec des milliers de milliards de produits dérivés qu'elle possède, ça va être la catastrophe, notamment avec les CDS dont les banques sont friandes, et qu'elles accumulent avec des effets de cascade. Cela signifie que les banques se tiennent par la barbichette avec les innombrables croisements récurrents de CDS. Conclusion : des CDS ne vont pas être honorés, et d'autres banques et institutions financières vont être impactées gravement. Ça pourrait être le début d'un krach financier majeur.

En complément sur Deutsche Bank :

En complément sur bank run :

     

Mardi 16 Juillet 2019 - News # 18890 

Faillite de LSK : DSK mis en cause dans une vaste affaire d'escroquerie. Voir [ici] ().

En fait, son nom et sa réputation d'ancien Directeur du FMI ont servi a attirer des gogos fortunés.

Il donc est complice.

C'est tout sauf un con.

En complément sur DSK :

En complément sur escroquerie :

     

Lundi 15 Juillet 2019 - News # 18851 

Politique-Eco n°223 avec Pierre Jovanovic : Deutsch Bank, agonie avant liquidation

SYNOPSIS :

Pour Pierre Jovanovic, la Deutsche Bank, qui s'apprête à licencier 18 000 personnes, est dans la même situation que la Lehman Brothers au moment de sa chute. Invité de "Politique-Eco" pour sa célèbre revue de presse, le journaliste économique estime que l'établissement a été détruit par les CDS de l'Américaine Blythe Masters, les taux négatifs et bien sûr par la folie de la planche à billets. Une future faillite qui fait trembler l'Allemagne...

Non évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur Deutsch Bank :

     

Jeudi 27 Juin 2019 - News # 18433 

Banques européennes : un système en quasi faillite ? avec Olivier Delamarche :

SYNOPSIS :

On le sait le secteur bancaire européen est en très grande difficulté cela ne date pas d’aujourd’hui... de nombreuses banques dans la zone euro ne gagnent pas leurs coûts du capital. Des banques en faillite, maintenues en vie grâce aux liquidités offertes par la BCE. La BCE peut-elle maintenir pendant des années un système bancaire en quasi faillite ?

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

En complément sur Olivier Delamarche :

   

Vendredi 21 Juin 2019 - News # 18298 

Mise au point de l'UPR sur les mini-bots : la dislocation de l'euro commencerait-elle en Italie ?

SYNOPSIS :

Le 11 novembre 2018, Vincent Brousseau, qui a travaillé 15 ans à la Banque centrale européenne, prévenait que la première action de la dislocation de l'Euro pourrait commencer par le retour à la lire italienne par l'intermédiaire de la mise en place des minibots.

Les minibots sont ce que l'on pourrait appeler des chèques impôts. Ils sont acceptés par le fisc italien pour payer les impôts.

L'air de rien, ces minibots permettent à l'Italie de contrôler une monnaie nationale (sur sa valeur comme sur sa quantité), Chose qu'elle ne pouvait plus faire avec l'euro.

C'est un premier pas pour l'Italie vers le retour à une monnaie nationale et donc la dislocation de l'euro.

Ce sujet n'est pas à prendre à la légère, en cas de sortie de l'Italie de la zone euro (seulement possible en quittant l'UE), l'Italie pourrait bien laisser une dette, du fait des soldes Targets, de prêt de 600 milliards d'euros qui serait repartie entre les pays restant dans l'euro. Cela pourrait coûter environ 125 milliards à la France, qui aurait du mal à éviter la faillite.

Pour en savoir plus sur ce sujet, retrouvez les vidéos Vincent Brousseau [ici] ().

Bravo à Vincent Brousseau pour ses prédictions pertinentes et fondées.

À voir !

En complément sur mini-bots :

En complément sur Italie :

En complément sur Vincent Brousseau :

   

Jeudi 20 Juin 2019 - News # 18269 

Faillite en vue : L'économiste allemand Marc Friedrich sur l'état de la Deutsche Bank : «La banqueroute de Lehman Brothers paraîtra une simple gaminerie». Voir [ici] ().

En complément sur Deutsche Bank :

En complément sur faillite :

En complément sur banqueroute :

En complément sur ruine :

 

Lundi 27 Mai 2019 - News # 17705 

Olivier Delamarche : la croissance par la dette prépare un cataclysme - Poléco n°217 :

SYNOPSIS :

1) Un modèle économique basé sur la dette
- La socialisation des dettes, un processus sans fin depuis 2008
- La reprise des facilités monétaires, la FED comme la BCE, depuis octobre 78
- Obama, destructeur de la classe moyenne américaine
- Les Chinois n’achètent plus les bons du trésor américains
- Stopper à tout prix la hausse des taux
- Faut-il se moquer de la dette ?
- La dette est partout jusque dans vos retraites, vos livrets A, vos produits d’épargne
- Séparer banques de dépôts et banques d’affaires ?
- L’imposture des stress-tests, non les banques ne vont pas bien
- Après avoir fait payer les contribuables (2008), au tour des épargnants

2) Planche à billets à vie !
- Risque de faillites de banques en chaîne
- Nous sommes en récession, un risque de 30% du PIB
- L’examen de la croissance américaine, un chiffre sujet à caution
- Pour produire 1 $ de PIB, il faut 7 $ dollars de dette
- Pourquoi n’y a-t-il pas de croissance hors dette ?
- Les banques centrales vers 100% du PIB rachètent le capital des entreprises, ce n’est pas leur job
- La France attractive pour les capitaux ?
- Inflation probable, monnaie de singe en vue
- Pourquoi met-on en prison les faux monnayeurs et pas M. Draghi qui fait la même chose ?
- Le Cave se rebiffe : élections européennes
- L’euro : une chimère ?
- L’espace euro : une course de handicap, les mules courent avec les purs sangs
- La richesse du sud siphonnée par le nord
- Les pertes de pouvoir d’achat de la France et de l’Italie, Gilets Jaunes et votes italiens

3) Le jour où l’Italie partira
- Un récit édité chez Feltrinelli
- France, Italie, Espagne, victimes annoncées de l’euro
- L’Italie ne fera pas comme la Grèce, Salvini n’est pas Tsipras
- L’Italie prépare son coup. Faire porter la responsabilité de son départ à la Commission européenne
- La vérité nous oblige à dire que la sortie de l’euro ne sera pas un long fleuve tranquille
- La France devrait suivre ?
- Retour en France, la cinquième économie du monde et sept mois de révoltes populaires
- Un président autiste
- Crise de la dette, plus récession, un mélange explosif !
- La baisse des impôts selon Darmanin, un enfumage, la dette et l’Europe l’empêchent
- Les GAFA, la vraie question : pourquoi des firmes multinationales payent 5 à 6 % d’impôt sur les sociétés quand les PME en France en sont à 33% ?
- Les paradis fiscaux sont partout
- Ultime réflexion sur l’aveuglement de nos supposées élites

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur croissance :

En complément sur dette :

   

Mercredi 15 Mai 2019 - News # 17389 

Agriculteurs menacés : acheter des abricots directement au producteur pourrait devenir impossible. Voir [ici] ().

De la connerie ahurissante de bureaucrates !

Sans compter le lobbying derrière ces normes à la con, dont le but est clairement de mettre hors circuit les producteurs français pour se fournir à moindre coup à l'extérieur. En effet, si les producteurs ne peuvent plus vendre directement, alors ils font faillite, et donc plus d'abricots français sur le marché : les consommateurs sont alors tributaires des voyous de la grande distribution qui achèteront à très bas prix des abricots venant d'autres pays, avec pour conséquence une marge maximum pour ces grandes surfaces.

Un dossier tout à fait emblématique de la dégradation de notre pays, de nos revenus, et de notre qualité de vie, par des connards de technocrates et des voyous de lobbies divers.

Révoltant ! 

En complément sur agriculture :

En complément sur menace :

     

Mercredi 8 Mai 2019 - News # 17191 

Économie : 19 faits aux États-Unis montrant que ce pays est déjà en sévère début de récession :

# 1 En avril, les ventes d'automobiles aux États-Unis ont diminué de 6,1% . Ce fut la pire baisse en 8 ans.

# 2 Le nombre de demandes de prêt hypothécaire a diminué pendant quatre semaines consécutives.

# 3 Nous venons d'assister au plus important crash immobilier de luxe en neuf ans environ.

# 4 Les ventes immobilières existantes sont en baisse depuis 13 mois.

# 5 En mars, les dépenses totales en construction résidentielle ont diminué de 8,4% par rapport à il y a un an.

# 6 La production manufacturière aux États-Unis a diminué de 1,1% au premier trimestre de cette année.

# 7 Les revenus agricoles baissent au rythme le plus rapide depuis 2016.

# 8 Les producteurs laitiers du Wisconsin font faillite "en nombre record".

# 9 Les ventes d'iPhone d'Apple baissent à un "rythme record".

# 10 Les bénéfices de Facebook ont ​​diminué pour la première fois depuis 2015.

# 11 Nous venons d'apprendre que CVS fermera 46 magasins.

# 12 Office Depot a annoncé la fermeture de 50 sites.

# 13 Dans l'ensemble, les détaillants américains ont annoncé plus de 6 000 fermetures de magasins jusqu'à présent en 2019, ce qui signifie que nous avons déjà dépassé le total pour l'année dernière.

# 14 Une nouvelle étude choquante a révélé que 137 millions d'Américains ont connu des difficultés financières dans le domaine médical au cours de la dernière année.

#15 Le débit des cartes de crédit dans les banques américaines a atteint son plus haut niveau en près de 7 ans.

# 16 Les impayés sur cartes de crédit ont atteint leur plus haut niveau en presque 8 ans.

# 17 Plus d'un demi-million d'Américains sont actuellement sans abri.

# 18 Le sans-abrisme à New York est le pire qu’il n’ait jamais été.

# 19 Près de 102 millions d'Américains n'ont pas d'emploi actuellement. Ce chiffre est pire qu’il ne l’a été à aucun moment de la dernière récession.

Source
 ().

En complément sur économie :

En complément sur récession :

     

Mercredi 7 Novembre 2018 - News # 12465 

Spéculation, finance, et produits dérivés : "Faut VRAIMENT que vous compreniez #2 : L'oligarchie en faillite" :

Hormis des vannes pas drôles, et un humour qui n'en est pas, une bonne petite vidéo pour comprendre ce qui se passe.

En complément sur spéculation :

En complément sur finance :

En complément sur produit dérivé :

En complément sur faillite :

En complément sur oligarchioe :


Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12259 

Politique & éco n°189 de TV Libertés avec Eloïse Benhammou : La grande saignée du régime bancaire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Eloïse Benhammou, comptable, auteur du livre “Kleptocratie française” (Editions Le Jardin des Livres).
Comment les cotisations sociales des Français sont volées par les banques avec la complicité des pouvoirs publics !

1) L’affaire Kerviel : l’arbre qui cachait la forêt
– Les banques ne sont pas ce que l’opinion s’imagine
– L’utilisation de filiales et de participations croisées : opacité garantie
– Des chaînes de responsabilités délictuelles qui demeurent inconnues
– Les déficits chroniques des régimes sociaux, une aubaine pour le système bancaire
– Les comptes du RSI non validés par les commissaires aux comptes
– L’ancien directeur du RSI nommé membre de la Cour des comptes
– Vol en bande organisée ?
– Le calcul des cotisations du RSI non légal
– La CADES (CSG, RDS) 155 milliards aux banques dont 52 milliards d’intérêts !
– Un véritable système d’aspiration des ressources sociales
– A—on vu un banquier en prison ?
– Manipulations sur le Libor, la SG en cause une fois encore
– Libor, Euribor condamnés à disparaître en 2020, lourdes incertitudes sur le marché interbancaire
– CADES vers la fin de la dette annoncée comme soldée en 2024 ?

2) Le système ne change pas, il s’aggrave !
– Macron élu bancaire, l’aboutissement d’une logique
– Les partis politiques sans projets réels sur les questions bancaires et financières
– La justice désarmée sur la délinquance financière
– De nouvelles fraudes à la SG et BNP via Dubaï pour créer des crédits d’impôts depuis 10 ans !
– Le système bancaire et financier administre de fait les Etats en faillite
– La dynamique de la dette broie littéralement le système politique
– S’il existe bel et bien une Europe, c’est celle des banques
– Les rigueurs de la loi s’appliquent aux lampistes et aux classes moyennes, pas aux fraudeurs institutionnels
– Mais fragilité du système bancaire et financier, un risque de nouveau Krach, problèmes de liquidité interbancaire
– Le blanchiment des 1 100 milliards du marché noir du médicament

3) Les Français bons payeurs, bien notés par le “rating” international (AAA)
– Un document de l’ACOS qui gère la trésorerie des régimes généraux et autres, rédigé en anglais
– Destination : filiale anglaise de l’UBS Ubs limited : 40 milliards d’euros placés à Londres !
– La City ou l’opacité garantie
– Et pendant ce temps à Paris, procès de l’UBS
– Que fait la représentation nationale ? Aucun ne débat sur le sujet alors que c’est son cœur de “métier”
– Le travail de Stéphanie Gibaud lanceur d’alerte
– Les exilés fiscaux Cahuzac mais aussi Aznavour, Johnny…
– La société Cahuzac Conseil, toujours en fonction
– Qui dénonce ce système ? Presque personne ! La raison, le caractère répressif du système d’extorsion, le rôle perverti des huissiers de justice
– Quelle solution des agences gouvernementales, l’exemple peu éloquent de l’AMF et autres organismes publics ?
– La Commission sénatoriale et la séparation bancaire

Conclusion : de nouvelles exactions du système sont à venir !

Non évalué.

En complément sur Eloïse Benhammou :

En complément sur TV Libertés :

     

Samedi 27 Octobre 2018 - News # 12181 

Faillite de la France et budget à bout de soufre : Gendarmerie : les réservistes ne seront pas payés avant 2019. Voir [ici] ().

C'est triste...

Voilà où nous conduisent nos traîtres de politiciens et tous ceux qui abusent du système. Sans compter tous ceux, entreprises et particuliers, qui fraudent le fisc ou font de l'évasion fiscale : 320 milliards d'euros de manque à gagner pour l'État, vous vous rendez compte ?

Des criminels !

En complément sur faillite :

En complément sur ruine :

En complément sur budget :

En complément sur Gendarmerie :

 

Mardi 16 Octobre 2018 - News # 11932 

Politique Eco n°187 de TL Libertés avec Pierre Jovanovic : Europe, faux monnayage et vol en bande organisée :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste économique Pierre Jovanovic pour évoquer la menace de faillite sur les banques européennes et le cas de la France et de l'Italie bientôt au régime grec.

Non évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

       

Mercredi 3 Octobre 2018 - News # 11631 

6500 milliards d'euros : le vrai montant de la dette française. Voir [ici] ().

La faillite de l'État et la ruine du peuple sont au bout du chemin pour les Français.

La politique du "Après moi le déluge" a été l'option récurrente de nos traîtres de politiciens.

En complément sur dette :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

   

Mercredi 3 Octobre 2018 - News # 11614 

- Qu'est-ce qui est mieux que "Trop gros pour faire faillite" ?
- Trop gros pour aller en prison !

 

Les crimes impunis de la haute finance. Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] ().

En complément sur crime :

En complément sur impuni :

En complément sur Liliane Held-Khawam :

   

Lundi 17 Septembre 2018 - News # 11228 

Lanceurs d'alerte : Le cauchemar Lehman Brothers raconté par ceux qui y ont travaillé :

SYNOPSIS :

Dix ans après la faillite de la banque Lehman Brothers, Jennifer Deschamps enquête sur les mécanismes de sa chute et dresse le portrait de ceux et celles qui ont lancé l'alerte.

Non évalué.

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur Lehman Brothers :

     

___  NEWS EN COURS DE RÉDACTION...  ___


Vendredi 10 Août 2018 - News # 10416 

"Histoire de la monnaie des origines au Bitcoin" par Simone Wapler :

SOMMAIRES DES ÉPISODES :

ÉPISODE 1
- De la nuit des temps à 1 750 avant JC
- Au commencement était le troc et le crédit (la dette)
- 3 000 ans avant Jésus Christ, Sumer
- 1 750 avant Jésus Christ, Babylone

ÉPISODE 2
- 1440 avant JC, le jubilé naît chez les hébreux
- De 1 750 avant JC à 560 avant JC
- La monnaie d’Etat et les premières escroqueries
- 560 avant Jésus Christ, Lydie : première monnaie d’État
- 560 avant JC : le jubilé naît chez les Hébreux

ÉPISODE 3
- De 560 à 200 avant JC
- Platon et Aristote : deux vues sur la monnaie
- Monnaie, crédit, fiscalité : un triangle indissociable
- La monnaie selon Platon repose sur un mythe
- La monnaie selon Aristote doit être une marchandise
- Les monnaies marchandises en concurrence
- Monnaie-crédit ou monnaie-marchandise : une différence essentielle

ÉPISODE 4
- De 200 avant JC à 337
- L’avilissement de la monnaie métallique
- L’inflation due à la cupidité ?
- L’inflation est due à la perte de confiance dans l’Etat et sa monnaie

ÉPISODE 5
- 1ère monnaie de papier
-Faillite d'une banque centrale.

Source : La Chronique Agora ().

Une série intéressante et didactique.

À voir.

En complément sur Simone Wapler :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

En complément sur histoire :

 

Mardi 15 Mai 2018 - News # 8419 

Épargne : et si votre banque faisait faillite ? Avec Charles Gave :

En complément sur épargne :

En complément sur faillite :

En complément sur banque :

En complément sur Charles Gave :

 

Lundi 14 Mai 2018 - News # 8398 

Politique & Eco n°170 - Pierre Jovanovic : Retraités, banques, faillite : Macron, Hollande en pire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste financier Pierre Jovanovic pour évoquer la politique d’Emmanuel Macron sur les retraites et les banques.

Source : TV Libertés.

À vomir ! 

Prenez le temps de regarder cette vidéo pour prendre la température : c'est à vomir !

Le gouvernement, les politiciens, les banquiers, et les spéculateurs, sont à pendre en place publique...

Un exemple : la banque allemande Deutsche Bank, annonce des pertes de 3 milliards d'Euros, et le lendemain annonce qu'elle a octroyé pour 2,8 milliards d'Euros de bonus à ses banquiers...  Les mecs, ça les dérange pas... La cupidité et le cynisme jusqu'au bout du bout.

Et pendant ce temps, on écrase un peu plus les pauvres, les retraités, et la classe moyenne, par de nouveaux impôts, taxes, et amendes injustes en tous genre..

Putain, c'est inique, et ça devient démentiel ! 

Jusqu'à quand va-t'on devoir supporter toutes ces injustices et toutes ces souffrances ???

Traîtres de politiciens, vous ne méritez que la mort ! 

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur retraite :

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

 

Mardi 10 Avril 2018 - News # 7616 

Économie et finance : la France émet 10% de sa dette en titres indexés sur l’inflation : si les prix dérapent, c’est la ruine assurée. Voir [ici] ().

C'est rassurant... 

En complément sur économie :

En complément sur dette :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

 

Mardi 3 Avril 2018 - News # 7430 

L'économie mondiale pourrait s'effondrer à tout moment selon la Saxo Bank, une banque danoise. Voir [ici] ().

En complément sur économie :

En complément sur effondrement :

En complément sur faillite :

En complément sur ruine :

 

Dimanche 1er Avril 2018 - News # 7381 

La faillite du nucléaire français - Par Vox Plebeia :

En complément sur Vox Plebeia :

En complément sur faillite :

En complément sur nucléaire :

   

Vendredi 30 Mars 2018 - News # 7354 

Un gestionnaire de fonds américain prédit la faillite de Tesla dans quelques mois. Voir [ici] ().


Vendredi 16 Mars 2018 - News # 7089 

Banques et faillite : « La Société Générale dans la tourmente : 2,3 milliards de provisions !! » L’édito de Charles Sannat. Voir [ici] ().

En complément sur Charles Sannat :

En complément sur Société Générale :

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

 

Jeudi 15 Mars 2018 - News # 7077 

Économie et faillites : la grande chaîne de magasins de jouets Toys 'R' Us va fermer tous ses magasins aux États-Unis :

La situation est grave.

Le commerce en ligne va détruire beaucoup de magasins et d'emplois.

À un moment, on ne pourra presque plus voir les produits : on ne pourra les acheter qu'en ligne.

Plus de conseils, plus d'aide : il faudra se démerder tout seul.

Le tout numérique est en train de construire une société de merde, totalement inhumaine.

En complément sur économie :

En complément sur faillite :

En complément sur ruine :

En complément sur jouet :

 

Jeudi 8 Mars 2018 - News # 7029 

Économie : "La faillite des banques européenne est-elle inévitable ?" par Charles Gave :

Pas des bonnes nouvelles...

Cela dit, on s'en doutait.

En complément sur économie :

En complément sur Charles Gave :

En complément sur faillite :

En complément sur ruine :

En complément sur banque :


Dimanche 25 Février 2018 - News # 6947 

Capitalisme outrancier et criminels en col blanc : comment des escrocs reprennent des entreprises en faillite pour les piller et ruiner toute une population de salariés :

Putain, c’est révoltant !

On devrait pendre ces faux repreneurs en place publique devant le peuple.

C’est innommable ce qu’ils ont fait !

Et nos traîtres de politiciens qui ne font rien pour lutter contre ces escrocs…

Ultra lamentable !

En complément sur capitalisme :

En complément sur criminel :

En complément sur entreprise :

En complément sur pillage :

En complément sur salarié :


Vendredi 9 Février 2018 - News # 6683 

Économie, entreprises, et autogestion : "La démocratie comme patron" - #DATAGUEULE 79 : 

SYNOPSIS :

Voici un premier avant-goût in-situ du documentaire que nous préparons sur la démocratie, "La démocratie n'est pas un rendez-vous". Rdv courant avril pour découvrir le film !

hessalonique, Grèce, septembre 2011 : l’usine VioMe est frappée par la crise. La maison-mère Filkeram&Johnson fait faillite, la production est arrêtée. Les ouvriers de Viome décident de continuer le travail. Ils réquisitionnent l’usine, lancent une procédure judiciaire et, quelques mois plus tard, redémarrent la production. Au coeur de leur modèle, deux maîtres-mots : la démocratie et la solidarité.
Fin février, cela fera 5 ans que l’usine tourne en autogestion.

Une expérience intéressante.

Cela dit, je pense que l'autogestion a ses limites, notamment sur les aspects créatifs, de recherche, d'innovation, et sur l'art : il faut être un leader, un "cerveau", avoir une mentalité volontariste et osée pour créer le nouveau. Ces caractéristiques sont incompatibles avec un cerveau collectif parce-que dans un groupe le nombre d'aveugles et d'englués est toujours plus grand que le nombre de ceux qui voient, comprennent, osent, ont la foi, et se lancent.

Ce qu'il faut comprendre également, c'est qu'une chose n'est bonne que lorsqu'elle est à sa place : dans une maison, le feu est bon dans la cheminée, sur les bougies, mais c'est un désastre ailleurs. Pareillement, l'autogestion ne peut donc être appliquée partout.

Rendez-vous en Avril pour le documentaire complet.

En complément sur économie :

En complément sur entreprise :

En complément sur démocratie :

   

Lundi 5 Février 2018 - News # 6605 

L'Actu au Scalpel #17 par LLP : "De la propagande néocons sioniste !" :

SYNOPSIS :

Voici le numéro 17 de l'Actu au Scalpel, traitant de la question du complot et faisant suite à la réalisation du documentaire financé par France Télévisions et diffusé sur France 3, intitulé Complotisme : les alibis de la terreur, qui n'est rien d'autre qu'un outil de propagande conçu et réalisé par Messieurs Georges Benayoun et Rudy Reichstadt. Il s'agit via ce documentaire assez médiocre de criminaliser tout questionnement au sujet des versions officielles. Les amalgames réalisés sont d'une grande vulgarité puisque l'on passe très vite à la question de la Shoah alors que l'on ne voit pas du tout un quelconque rapport avec le sujet. Mais il est vrai que c'est une technique très utile pour terroriser tout le monde et empêcher tout débat. L'excuse mise en avant par ces propagandistes est bien sûr de protéger les enfants, ainsi ils pourront proposer des textes de loi liberticides qui empêcheront toute réflexion.

De grands débats légitimes seront absents de ce documentaire comme le complot économique des banksters, les massacres de masse de Big Pharma qui jouit d'une impunité extraordinaire, on a également omis de parler de Big Tobacco et son génocide annuel de 5,5 millions de morts... De tous ces dysfonctionnements, ces meurtres, ces massacres, ces empoisonnements, ces vols... avec la complicité d'un État fantôme et passif, pas le moindre mot dans ce documentaire. Nous citons et montrons dans cette vidéo des ouvrages importants qui démontrent le complot : "La Françafrique" de M. François-Xavier Verschave, "La République des mallettes" de M. Pierre Péan, "Enquête sur le patronat" de Monsieur Guillaume Delacroix, "Kinsey corrupteur" de Susan Brinkmann, "Dassault Système" de Ghibaudo et Philippin, "Témoins de Jéhovah, les missionnaires de Satan" de Robin de Ruiter, "56, l'État français complice des groupes criminels" tome 1 et tome 2 qui vient juste de paraître de l'excellent Jean-Louis Izambert sans oublier "La faillite du monde moderne" de M. Salim Laïbi...

La technique est connue depuis longtemps, on vous reprochera pour vous décrédibiliser des propos que vous n'avez jamais tenus et par contre on ne répondra jamais aux questions légitimes que vous posez. Sans oublier que les véritables complotistes sont bien ces sionistes pathologiques pyromanes qui veulent faire exploser la société française en créant un danger qui n'existe pas et en montant les communautés les unes contre les autres. Rappelons que ce sont bien les partisans de l'entité sioniste scélérate qui ont diffusé le concept d'Eurabia et de dhimmitude en Occident. L'Eurabia serait selon Bat Yeor (Gisèle Littman-Orebi), une essayiste juive britannique née en Égypte, un complot des arabes qui auraient corrompu les dirigeants européens afin d'arabiser le continent contre quelques barils de pétrole ! N'est-ce pas comique ? Cette thèse est extrêmement populaire dans les milieux identitaires dont le représentant médiatique est bien Monsieur Éric Zemmour.

Nous démontrons à la fin de la vidéo que toute cette propagande anti-musulmane qui consiste à faire croire, comme l'a répété Oriana Fallaci que 2 millions de musulmans en France sont 2 millions de potentiels terroristes, est de la pure propagande, de la diffusion de fausses nouvelles, de la fake news. Les textes historiques sont nombreux, nous en avons cité quelques-uns qui démontrent que la propagation de l'islam à ses débuts et pendant de nombreux siècles a été extrêmement respectueuse des autres cultes, qu'ils soient chrétiens ou juifs...

À diffuser au plus grand nombre.

Pour nous aider, vous pouvez faire un don à l'association ADSL.

Source : Salim Laibi (LLP).

Non encore évalué.

En complément sur LLP :

En complément sur propagande :

En complément sur sionisme :

   

Lundi 5 Février 2018 - News # 6604 

Politique & éco n° 157 : Pierre Jovanovic : La France, une république bancaire :

SOMMAIRE :

1. Les dessous de l’économie avec Natasha Königsberg

2. La France une république bancaire.
Olivier Pichon reçoit Pierre Jovanovic journaliste économique.

A. Des nouvelles de nos amis banquiers.
- Retraités : le coup de massue de Macron.
- Quand Bernard Arnault parle de l’irrationalité des marchés et de la folie mondiale.
- Hommage de Pierre Jovanovic à Jean-Christophe Mounicq.
- Les intérêts négatifs sur les bons du trésor à 10 ans.
- Le cancer des taux négatifs s’étend sauf pour les USA où ils restent positifs.
- Quand les banques payent pour éviter les procès, c’est en France : JP Morgan, BNP.
- Manipulation des taux de changes et association de malfaiteurs.
- Fake news les vraies : manipulation des comptes et faux bilans.
- Bruno Lemaire et la suppression des la garantie d’état sur les assurances vies.
- La conspiration des Enarques.
- Les comptes de la CGT révélés par le Cri du Contribuable, les banques, gros annonceurs du journal l’humanité.
- Les Saoudiens ont-ils financé la BCE en décembre 2017 pour lui permettre de boucler son bilan ?
- Qui paye commande. Le Katar exempté d’impôts en France.
- Faux bilans, fausses nouvelles, fausse monnaie... fausse blonde !

B. Inquiétudes sur l’économie mondiale, les Français à la peine.
- Da Gong agence de notation chinoise (source Reuters) dégrade la note américaine.
- Baisse du dollar conséquence de la dette US.
- Remontée consécutive de l’Euro, d’où baisse des prix  à l’importation, pas d’inflation possible bien que recherchée par la politique de la planche à Billet.
- Le pétrole de même, les français ne bénéficieront pas de la baisse.
- Quant la presse régionale se révolte contre  «  la voix de son maître ».le cas de La voix du Nord.
- Europe 1 en déclin mais que fait P. Cohen ? RTL résiste grâce à Gerra et Zemmour.
- Rencontres avec les lecteurs et les téléspectateurs, l’exemple des signatures à Soisson.
- Difficultés sociales en chaîne, les retraites payées en retard, les pensions de réversion de même.
- Prisons les véritables raisons de la crise ne sont pas évoquées, les droits de l’homme et l’islamisme. La ministre à la retraite !
- Embellie sur l’emploi VS liste des licenciements établie par P. Jovanovic.
- Discussion sur le cas Nutella, signe de pauvreté et /ou d’ensauvagement de la société ?
- Mesquineries d’état sur les cartes d’identité.
- Même les funérariums sont en faillite !

Une note funèbre pour conclure mais pour Pierre Jovanovic il y a une vie après la mort.

Source : TV Libertés.

En cours d'évaluation...

C'est pire que tout ce qu'on peut imaginer !

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Samedi 3 Février 2018 - News # 6568 

Faillite prochaine de la zone Euro en raison des soldes Target2 : réponse de Vincent Brouseau (Responsable national de l’UPR pour les questions monétaires et le rétablissement du franc) au journaliste Jean-Michel Lamy du « Nouvel Économiste.fr » sur son article concernant les analyses de l’UPR sur l’avenir de l’euro. Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur Vincent Brouseau :

     

Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6432 

Un exemple ahurissant et typique de désinformation et de propagande néolibérale mensongère par l'un des tenants de l'establishment éducatif : "Pourquoi réformer le Smic ?" par Gilbert Cette, Professeur d'économie associé à l'Université d'Aix-Marseille :

Cette vidéo est une rare occasion de bien voir comment le système d'essence néolibéral est entretenu, et maintient l'opinion publique sous hypnose collective, lui faisant croire qu'il n'y a pas d'autres alternative que le capitalisme, le libre-marché, la dérégulation, bla, bla, bla :

combiné à

Car enfin, puisque le sujet est le SMIC, le monter ne serais-ce que de 250 euros bruts, ce n'est rien du tout ! Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons ! Si une entreprise n'est pas capable de donner 250 euros bruts (plus les cotisations patronales) pour un salarié au SMIC, alors c'est qu'elle est au bord de la faillite. Regardez les bénéfices des entreprises : ils sont immenses, c'est ahurissant ! Tout récemment encore, on apprenait qu'en 2017 82% de la richesse du monde a été accaparée par les riches ! Alors que ce professeur, menteur patenté, affirme que cela va nuire aux entreprises et faire monter le chômage est du foutage de gueule ! À fortiori parce-que des salaires plus hauts signifient plus d'achats, et donc plus de ventes pour les entreprises (et accessoirement plus de cotisations sociales pour les régimes, et plus de taxes et d'impôts pour l'État).

Il faut absolument sortir les gens de la pauvreté, et relancer l'économie par la consommation. Tout a augmenté sauf les salaires. Total : les gens ont de moins en moins d'argent, ils sont de plus en plus pauvres, la classe moyenne fond comme neige au soleil, et même les produits alimentaires de grande consommation sont vendus dans des sous-formats, mais au même prix : voilà un signe objectif de cette paupérisation !

Il est amusant de remarquer que ce professeur au mental ténébreux porte bien son nom : Cette ! (Chez les égyptiens, le Dieu Seth est le frère et l'antithèse du Dieu Horus, le Christ).

L'un des drames de ce monde, c'est qu'il est dirigé par des intellectuels (des gens à la conscience endormie, embouteillée dans les théories, complètement aveugles du coeur, et qui passent leur temps à raisonner toute la journée, et toute leur vie). Ces gens parviennent, grâce au mental, à justifier les pires choses. Ils trouvent toujours un moyen, une rhétorique, pour justifier l'injustifiable ou les dessins partisans et/ou lucratifs qu'ils poursuivent. Et ce satané professeur, en bon chien de garde du système capitaliste, ne déroge pas à la règle : il sort tout un tas de raison débiles, mais bien sournoises et savantes pour tromper son monde, dans le but de justifier qu'on augmente surtout pas le SMIC, et même qu'on le baisse, usant même d'une novlangue typique et navrante qui achève de le trahir : "Un SMIC un peu moins dynamique"... Quel foutage de gueule !

Un monument de désinformation.

À voir absolument !

En complément sur exemple :

En complément sur ahurissant :

En complément sur libéralisme :

En complément sur capitalisme :

En complément sur propagande :


Mardi 5 Décembre 2017 - News # 5725 

Acculé à la faillite par les États-Unis, le Venezuela veut lancer le «Petro» une crypto-monnaie basée sur le pétrole :

En complément sur Venezuela :

En complément sur crypto-monnaie :

     

Lundi 13 Novembre 2017 - News # 5524 

Pierre Jovanovic sur TV Libertés ce 13 novembre : Politique & éco n°148 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic est l’invité d’Olivier Pichon. 90 minutes de « politiquement et économiquement incorrect » .

1 La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres.
- A la FED un petit nouveau : James Powell venu de Bankers trust.À
-  Sa politique : surtout ne rien faire, la hausse des taux n’est pas  à l’ordre du jour.
- Blythe Masters et la banque des cow-boys. (Bankers Trust)
-Quand la fortune des clients intéresse la Bankers Trust, aux USA, en France c’est la Société Générale qui capte les fortunes en déshérence.
-CIA et banques des accointances fortes.
-Quand la Belgique emprunte à trois mois.
-Mondialisation de la planche à billets.
-Les effets de la facilité monétaire : les boutiques vides, les rues des centres villes désertées, les maisons invendables.- Censure sur Facebook et Twitter : le poison mortel de l’économie mondiale ne doit pas être révélé.
-Les grands mythes sur la monnaie, Faust, Goethe, Dante et...Jacques Rueff.
 -Draghi et la BCE condamnés à continuer les facilités monétaires, prisonniers de la drogue dénommée QE.
-Une politique criminelle, Dante met en enfer un roi fabricant de fausse monnaie.
-Les intérêts de la dette payés par les Français vont aux banques étrangères.
-Les Français vont devoir faire comme les Grecs se défendre pied à pied !

2. La Fausse monnaie une maladie contagieuse.
-Et maintenant l’Arabie Saoudite et l’Algérie !
-Précédents yougoslave, vénézuélien, zimbabwéen.
-214 milliards de Riyals saoudiens injectés dans l’économie saoudienne et à l’extérieur(les dames de Marbella en savent quelque chose !) .
-«  Sans la planche à billet vos traitements ne seront pas payés » le chef du gouvernement algérien aux fonctionnaires.
-La baisse du prix du pétrole en question  plus les dettes algériennes au FMI.
-Risque de révolution consécutif en Algérie., la planche à billet conduit aux révolutions et à la dictature.À
- De quelques analogies avec la révolution française, la faillite de 1797, le redressement bonapartiste et son ministre des finances Martin Gaudin.
- Quelques exemples des villes de provinces visitées les effets délétères de la dépression économique : Besançon. Les vitrines « Potemkine ».
- L’opinion connaît désormais la responsabilité des banquiers !

3. Qui va payer, sanctions judiciaires ou sanctions par le marché ?
-La plus vieille banque italienne en faillite !
- Carrige, ancien mont de piété, fermetures et licenciements.
- Le Crédit Agricole rachète trois autres banques italiennes pour une bouchée de pain.
- Produits toxiques dans les comptes de banques.
- Quelle probabilité de hausse des taux?
- En 10 ans 25% des banques européennes ont fait faillite, source BCE !
- Le mythe de la reprise économique, la bourse dopée par la fausse monnaie.À
- Les retards de paiement se multiplient entre les entreprises, un signe inquiétant.
- Le modèle suisse menacé ,la BNS contrainte d’acheter des actions Apple au lieu de financer l’économie nationale.
- Et pour finir : « Picsou magazine » la liste des condamnations des banques pour malversations, délits d’initiés et autres turpitudes.
À- « Mort au pauvres ! » selon un rapport c’est sur les frais d’incident de compte des petits comptes que les banques gagnent le plus !
-Et « Paradise papers »  une arnaque pour faire mousser la presse ! 

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Jeudi 6 Juillet 2017 - News # 5070 

Charles Sannat : « Énorme ! Selon l’agence Fitch, les banques devraient être en faillite !! ». Voir [ici] ().

En complément sur Charles Sannat :

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

En complément sur ruine :

 

Mardi 4 Juillet 2017 - News # 5041 

Pierre Jovanovic reçoit pour sa revue de presse de Juillet-Août 2017 Laurent Fendt pour commenter les principales actualités politiques, économiques et financières : élection d’Emmanuel Macron, faillites bancaires, stress tests... :

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur Laurent Fendt :

En complément sur actualité :

   

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Samedi 17 Juin 2017 - News # 4757 

Québec : elle a le même frigo depuis 1953 ! :

On pourrait croire que c'est insolite, mais pas du tout !

En réalité, c'est normal.

Ce n'est que parce-que les industriels sont des voyous et que nos politiciens sont des traîtres complices de ces voyous que nous avons des produits qui ne durent pas, et même qui sont conçus pour casser par une obsolescence programmée. Un comble !

À cela, il faut ajouter que nous sommes conditionnés par la publicité omni-présente à constamment désirer le nouveau.

L'envie est le moteur secret de nombre de gens désormais. Ils veulent un nouvelle voiture, un nouveau smartphone, non parce-que ceux ne fonctionnent plus, mais juste parce-qu'il sont taraudés par le défaut, par le parasite du Moi pluralisé de l'envie qui les fait ardemment désirer, en les attaquant au niveau du plexus solaire et dans le mental.

Cette faillite psychologique combinée à la trahison politique nous mènent à la faillite de l'Humanité et de toute la planète. Avec la cupidité sans fin des uns et l'envie inextinguible des autres, deux ou trois Terre n'y suffiront pas.

Conclusion : nous sommes plus jamais devant le dilemme de la philosophie : être ou pas être.

Le XXIème ou le XXIIèmes siècles seront spirituels et vertueux ou ne seront pas.

En complément sur obsolescence :

       

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4663 

"Politique & éco n° 134 avec Pierre Jovanovic : Faillite, monnaie de singe et fraudes bancaires" :

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur faillite :

En complément sur ruine :

En complément sur monnaie :

En complément sur fraude :


Mardi 30 Mai 2017 - News # 4393 

Inquiétant : de plus en plus de boulangeries font faillite sous la pression de la concurrence déloyale des boulangeries industrielles et de la grande distribution :

Nous sommes devant un choix de société : le local, le convivial, l'humain, la qualité de produits sains, ou bien la merde chimique de l'industrie et le capitalisme inhumains...

À chacun de nous de choisir par la nature des achats qu'il fait.

Soutenons les artisans et les produits locaux !

En complément sur inquiétant :

En complément sur le pain :

En complément sur la grande distribution :

   

Lundi 29 Mai 2017 - News # 4374 

Faillite progressive de la France : le RSA n’est plus payé pour 411.000 citoyens... Voir [ici] ().

Le marché va tuer la France sociale, et le France tout court...

En complément sur RSA :

En complément sur faillite :

     

Lundi 13 Mars 2017 - News # 2682 

Le journal Libération en mode panique : les médias alternatifs font jeu égal avec les médias de masse sur les réseaux sociaux. Voir [ici] (). Et le pire est à venir pour les médias mainstream. Il faut dire qu'ils se sont tellement décrédibilisés par leurs mensonges et leur propagande...
Boycottons cette presse déloyale et infâme en ne lui souscrivant plus aucun abonnement, papier ou Internet, et en n'achetant plus aucun de ses journaux.
Plus aucune vente, plus aucune publicité = plus aucun argent = faillite assurée. COULONS LES !
Pour une fois, nous avons le pouvoir de changer les choses, alors passons à l'action : ne les achetons plus ! COULONS LES !


Vendredi 10 Mars 2017 - News # 2639 

Très inquiétant : pour avoir fait un très large tour d'horizon des articles de la presse mainstream accessibles sur Internet, parlant de l'UPR et de François Asselineau suite à son obtention de 500 parrainages, la très très grande majorité d'entre eux, et toujours par les plus grands journaux et hebdomadaires du pays, sont des torrents de partialité et de mauvaise foi, quand ils ne sont pas purement et simplement des mensonges et/ou des diffamations. Ça devient dément...
Je pense qu'il est temps de boycotter cette presse déloyale et infâme en ne lui souscrivant plus aucun abonnement, papier ou Internet, et en n'achetant plus aucun de ses journaux.
Plus aucune ventes, plus aucune publicité = plus aucun argent = faillite assurée. COULONS LES !
Pour une fois, vous avez le pouvoir de changer les choses, alors passez à l'action : ne les achetez plus ! COULONS LES !


Mercredi 22 Février 2017 - News # 2370 

Simone Wapler : "Un pas important vers la faillite de la France vient d’être franchi". Voir [ici] ().


Mardi 8 Novembre 2016 - News # 1583 

Un lanceur d'alerte de la NSA affirme que les piratages du DNC ne proviennent pas de la Russie mais des agences de renseignement US. Voir [ici] (). RIEN n'arrêtera les malveillants cyniques aux commandes du complexe militaro-induistriel américain. Seule peut-être une faillite économique et financière phénoménale de ce pays pourrait les stopper, et encore, temporairement... La création d'agences de renseignement et de services secrets gigantesques aux moyens colossaux a jeté sur notre monde une ombre quasi-définitive. Le Mal, la perversité, le déni du droit, sont l'essence même de ces services, il faut en prendre conscience


Lundi 15 Août 2016 - News # 1440 

La Deutsche Bank a un déficit de capital plus large que sa capitalisation actuelle. Quand à la Société Générale et BNP Paribas, elles sont au bord de la faillite... Voir [ici] (). Toujours la spéculation et son cortège de misères... Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'une banque ne peut se trouver que dans une pareille situation que parce-qu'elle a spéculé. Elle ne peut en aucun cas avoir des pertes aussi colossales en faisant des activitésliées aux dépôts, aux transactions, et en faisant du crédit aux entreprises et aux ménages. Ces positions alarmantes ne sont que les conséquences de spéculations effrénées à fort effet de levier qui ont mal tourné. La spéculation, c'est de une merde infâme qui détruit la société pour les profits gigantesques de quelques uns. Pour en savoir, plus voyez ces vidéos sur la [spéculation] (), le [trading] (), et les [traders] ().


Jeudi 14 Janvier 2016 - News # 1238 

Signe annonciateur d'une faillite prochaine de l'État français : l’Essonne est le premier 1er département français à couper dans l’aide sociale. Voir [ici] ().


Mercredi 20 Août 2014 - News # 949 

L'armée française serait-elle en faillite ? Un petit fournisseur d'instruments de musique pour les fanfares de l'armée n'a pas été payé depuis 2 ans et attend toujours pour plus de 300.000 euros de factures... Voir cette [vidéo] ().


Mardi 8 Avril 2014 - News # 782 

Signe des temps : maintenant pour retirer un billet de 500 euros en Espagne, il faut laisser son identité (et ce sera bientôt la même chose pour les billets de 200 euros). Voir [ici] (). Il est clair qu'avec la crise tous les États vont faire le maximum pour dissuader les gens de retirer de l'argent du circuit bancaire, et pour cause : de nombreuses banques sont techniquement en faillite, alors il faut tout faire pour les déposants ne se précipitent pas pour retirer aux banques le peu de liquidité qui leur reste, ce qui viderait la mer et dévoilerait les banquiers qui nagent à poil.


Mardi 18 Février 2014 - News # 719 

L'Union Européenne impose à ses pays membres de prendre en compte désormais le trafic de drogue et la prostitution dans le calcul de leur PIB respectifs. Voir [ici] (). Vous savez ce que cela signifie ? Et bien, que prochainement, les PIB des pays européens vont augmenter à cause des chiffres d'affaires importants de ces activités illicites, et qu'alors les hommes au pouvoir diront : "Ah, vous voyez, on vous l'avez bien dit : la reprise est là, la crise est finie, la preuve, le PIB est en augmentation !". Aucune limite. Aucune règle qui ne soit remise en question ou violée. Sachez-le : nos oligarques dévoyés et corrompus sont prêts à tout pour durer le plus longtemps possible, jouir de leurs privilèges, et repousser l'inéluctable : le big krach qui entrainera la faillite des banques et nous amènera finalement à la ruine universelle, et au chaos.


Vendredi 16 Novembre 2012 - News # 277 

Les contrats d'assurance-vie bientôt saisissables par le fisc ? Voir [ici] (). Le gouvernement français parle d’évasion fiscale pour justifier sa mesure... Bref du foutage de gueule, un écran de fumée. Cette information n'est pas à prendre à la légère : l'assurance-vie des français va être spoliée par l'État en déficit chronique et étranglé par une dette gigantesque. Il faut que quelqu'un paye, et ce sera vous, nous tous, ne rêvez pas ! Que ce soit la faillite des banques, ou par le détournement de ces fonds privés, comme je ne cesse de le dire, les détenteurs d'assurance-vie vont se faire tondre vite fait, bien fait. Sortez toutes vos possessions financières au plus vite des banques et des institutions financières, achetez des biens tangibles (or, argent, maison, ferme, terre, bois et forêts, etc.), sinon on vous tondra et/ou vous perdrez quasiment tout, d'une manière ou d'une autre : par le fisc, par l'inflation, par la faillite de ces acteurs financiers, etc.


Lundi 15 Octobre 2012 - News # 247 

La situation économique est gravissime, même les patrons français n'y croient plus ! "Certains patrons sont en état de quasi-panique. Nous sommes passés d’un avis de tempête à un avis d’ouragan. D’un côté, le rythme des faillites s’est accéléré durant l’été et aucun secteur d’activités n’affiche de prévisions autres que pessimistes jusqu’à la fin de l’année. Et par ailleurs nous assistons à une défiance généralisée des investisseurs, résidents comme non résidents" a déclaré la présidente du MEDEF, Laurence Parisot. Voir [ici] ().


Samedi 13 Octobre 2012 - News # 243 

Le gouvernement français a tout fait pour étouffer "l'état de faillite aggravée de la France" annoncé par son porte-parole Najat Vallaud-Belkacem. À faire connaître au plus grand nombre donc ! Voir [ici] (). La déclaration originale est consultable [ici] ().


Mercredi 2 Mai 2012 - News # 174 

Belgique : l'économie repart, la crise est finie : nombre record de faillites pour un mois Avril. "Une crisounette" selon Alain Minc... Voir [ici] ().


Mercredi 9 Novembre 2011 - News # 31 

La banque Barclays annonce que l'Italie est en faillite mathématique. Voir [ici] ().
Vous pouvez suivre l'évolution du taux d'intérêts des bons du trésor italien à deux ans [là]. Édifiant...


Samedi 8 Octobre 2011 - News # 14 

ÉNORME ! : le FMI prévient d'une faillite bancaire généralisée en Europe d'ici 2 à 3 semaines : voir [ici] () et [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .