Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

184 News

Mercredi 24 Avril 2019 - News # 16840 

Européennes : "Tombé à 7%, il se rappelle à une gauche qu’il jugeait infréquentable ?" : les partis de gauche dubitatifs après l'appel de Jean-Luc Mélenchon. Voir [ici] ().

Le fait que Jean-Luc Mélenchon soit tombé à 7% montre que plus en plus de Français commence à comprendre que LFI leur a menti sur l'Union Européenne, le plan A, le plan B, etc. D'ailleurs Jean-Luc Mélenchon a avoué avoir laissé tomber ces plans et renoncer à sortir de l'Union Européenne.

Cette analyse de la baisse des intentions de vote pour LFI se ressent aussi par le fait que l'UPR enregistre de plus en plus d'inscription de gens venant de LFI, du RN, et d'autres tendances : les gens en ont assez qu'on leur mente, et ils souhaitent s'unir, comme le font les Gilets Jaunes, pour retrouver leur démocratie par la souveraineté d'abord.

Allez les Français !

Alles l'UPR !

En complément sur Européennes :

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

     

Lundi 8 Avril 2019 - News # 16380 

Entretien de François Asselineau avec Quentin Bourgeois, un ex du Front National ayant rejoint l'UPR :

SYNOPSIS :

= Comme le Conseil national de la Résistance de 1943-44, l'UPR accueille les Français de tous bords pour sauver la France en péril de mort ! =
MON ENTRETIEN AVEC QUENTIN BOURGEOIS, ANCIEN RESPONSABLE DU FRONT NATIONAL / RASSEMBLEMENT NATIONAL QUI VIENT DE REJOINDRE L'UPR. 

À quelques jours d’intervalle, Sylvie Heyvaerts, ancienne responsable de la France insoumise (FI) dans la région de Soissons (Aisne) et ex-candidate de ce parti aux élections législatives de 2017, et Quentin Bourgeois, conseiller municipal d’opposition à Saint-Omer (Pas-de-Calais) et ancien responsable local du FN/RN ont annoncé leur ralliement à l’Union populaire républicaine (UPR).

J'ai déjà présenté Sylvie Heyvaerts à nos adhérents et sympathisants, au cours d’un entretien diffusé sur notre chaîne YouTube le 14 mars 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=FlBIrBo00sM

Aujourd'hui, je présente à son tour Quentin Bourgeois à nos adhérents et sympathisants.

--------------------

L’UPR se félicite de rassembler ainsi des personnes issues d’univers politiques aussi différents et a priori irréconciliables. Elles nous rejoignent toutes sur la base intangible de notre Charte fondatrice ( https://www.upr.fr/charte-fondatrice-...) adoptée le jour de la fondation de l'UPR le 25 mars 2007, il y a 12 ans.

Ce véritable tour de force – que seule l’UPR est capable de réaliser – rappelle exactement l’esprit de rassemblement et d’union nationale du Conseil national de la résistance de 1943, CNR qui accueillait en son sein des communistes, des socialistes, des chrétiens-sociaux, des gaullistes, des « patrons et des ouvriers », et aussi des membres de la Cagoule.

Ces ralliements confirment la capacité de l’UPR à transcender le clivage droite – gauche et à mettre provisoirement de côté les divergences qui existent entre les Français, pour se concentrer sur l’essentiel : le rétablissement de l’indépendance nationale et la restauration de la démocratie, par la sortie de l’UE et de l’euro (Frexit) que nous proposons sans jamais faillir ni nous contredire depuis 12 ans.

Comme le comprennent de plus en plus de Français, cet objectif primordial pour notre avenir et celui de nos enfants passe par une hiérarchisation des priorités : rien n’est possible – et en particulier aucune des demandes des « gilets jaunes » en matière sociale et démocratique ne peut être exaucée – sans, d’abord, quitter l’Union européenne, l’euro et l’OTAN.

Les ralliements de Sylvie Heyvaerts et de Quentin Bourgeois à l’UPR ne sont que la partie la plus visible du phénomène en cours. Notre mouvement constate actuellement une formidable poussée du nombre d'adhésions quotidiennes, qui proviennent de tous les horizons politiques, et en particulier d’anciens électeurs de FI et du FN/RN.

Cette évolution témoigne que les masques de FI et du RN commencent à tomber : ces partis politiques, qui protestent sur tout mais qui refusent bec et ongles le « Frexit », jouent en réalité un rôle de faux opposants, qui stérilise le vote des Français et qui conduit à conforter l’oligarchie qui a mis notre pays en coupe réglée depuis trente ans.

C’est un constat à la fois très réjouissant et très important politiquement de voir de plus en plus de Français comprendre cette mystification politique et se décider à rallier l’UPR par dizaines chaque jour.

Une fois de plus l'UPR montre son ouverture d'esprit, et son alignement dans les faits concrets dans l'esprit du Conseil National de la Résistance.

Bravo !

Allez les Français ! Vous êtes tous les bienvenus pour se rassembler à l'UPR !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Quentin Bourgeois :

     

Jeudi 28 Mars 2019 - News # 16071 

Antifas : Son école vandalisée par des "milices d'extrême gauche violentes", Marion Maréchal "attend une réponse forte et prompte de l’État". Voir [ici] ().

 

Une fois de plus, les Antifas prouvent qu'ils sont des fascistes...

Et l'État ne fait rien pour les traquer et dissoudre leurs groupes...

En complément sur vandalisme :

En complément sur Marion Maréchal :

En complément sur antifa :

   

Mardi 26 Mars 2019 - News # 16033 

Arnaud Viviant : « La bourgeoisie, de droite ou de gauche, est idiote car elle est en train de faire le jeu des plus riches qui vont ensuite la dépouiller ! » :


Lundi 18 Mars 2019 - News # 15799 

Zoom - François Boulo : l'avocat des Gilets Jaunes sans filtre sur TVL :

SYNOPSIS :

Porte-parole des Gilets Jaunes de Rouen, le très médiatique avocat François Boulo fait le point sur la révolte des Gilets Jaunes. Il reprend, sans filtre, sur le débat national, les manifestations sur le climat, les violences policières, les pillages de l'extrême-gauche. Un entretien important alors que l'on annonce la fin de la révolte des Gilets jaunes.

Très bien ce François Bouleau.

Il nous faut des gens compétents et raisonnables comme lui.

Il devrait voter UPR... Mais il ne peut rien dire dans sa position.

En complément sur François Boulo :

En complément sur Gilet Jaune :

     

Vendredi 15 Mars 2019 - News # 15721 

 49 morts et 25 blessés : Attentat Nouvelle-Zélande : le tireur est “un terroriste extrémiste de droite”. Voir [ici] ().

Ce n'est hélas que le début...

C'est une conséquence de l'immigration de masse qui a été promue par les mondialistes, les européistes, les médias, les bobos, et l'extrême gauche du capital, et nos traître de politiciens.

Dit autrement : ce genre de choses n'arriverait pas si l'immigration de masse n'avait pas eu lieu, et continue d'avoir lieu.

En complément sur attentat :

       

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15524 

Soissons : Sylvie Heyvaerts quitte la France insoumise pour l’UPR. Voir [ici] ().

Chers Amis Insoumis,

J’ai décidé de quitter la France Insoumise.
Non parce que je serai en désaccord avec le programme l’Avenir en Commun, mais parce que je ne parviens plus à trouver dans le discours de FI la cohérence qui me permettrait de m’engager dans la bataille des Européennes.
« L’Europe on la change où on la quitte », résumait de façon simple le positionnement de FI sur l’Europe. La menace de départ de la France devant permettre d’instaurer un rapport de force pour renégocier un certain nombre de points fondamentaux dans les traités européens. Au fur et à mesure, la perspective d’une sortie unilatérale de l’ UE s’est évaporée et le plan B est devenu bien flou. 
Je voudrai reprendre ici plus précisément la stratégie développée par FI, pour expliquer en quoi elle ne me convainc plus. 
La FI nous explique que « La désobéissance » est légale. Elle consiste à prendre une option de retrait. C’est-à-dire qu’un pays peut se désolidariser d’un aspect des traités européens. 
Donc si nous voulons mettre en œuvre notre programme, il va falloir prendre une option de retrait sur un nombre important de points. 
- Sur L’article 168 et 169 du TFUE qui donne la priorité au profit sur la santé
- Sur les articles 32 et 33 qui organisent la libre circulation des capitaux, des marchandises et des services.
- Sur l’article 106 qui prévoit l’ouverture à la concurrence de tous les services publics
- Sur l’article 21 qui impose la diminution de la protection sociale et le démantèlement du droit du travail.
- Sur les articles 38 et 39 qui placent les agriculteurs dans une concurrence sans merci avec des pays à très bas couts de salaire, et les entraine dans une course éperdue à la productivité.

Autant dire que c’est une remise en question totale de la logique qui gouverne l’Union Européenne depuis le début, et dont une grande partie a déjà été transposé dans les droits nationaux.

Une telle remise en cause constitue en fait une refondation totale de l’UE sur des bases humanistes et eco-sociales.
Alors pouvons-nous réécrire entièrement la constitution de l’UE en y impulsant un changement de paradigme aussi total ? La modification des traités doit être voté à l’unanimité ce qui rend toute modification quasi impossible. On pourrait alors réécrire un autre traité qui écraserait tous les autres. Examinons des lors quel nouveau compromis pourrait naître de l’alliance de 28 pays aux intérêts contradictoires.
Harmonisation fiscale ? Le Luxembourg et les pays bas seront contre.
Harmonisation sociale ? Comment s’y prend -on pour les harmoniser les législations sociales de 28 pays lorsque concernant le « SMIG » les écarts vont de 200€ mensuel à 2000€ ? et que c’est précisément cet avantage social qui assure la compétitivité de ces pays de l’Est et conditionne à l’heure actuelle leur équilibre économique ?
Par quel miracle arriverions nous à un accord qui serait autre chose qu’un accord tronqué sur un moins disant social, environnemental, fiscal ?

N’est il pas temps de se rendre compte que cette alliance à 28 a précisément pour objectif d’aboutir à cette impuissance qui sert les intérêts de l’oligarchie ?

De plus à l’heure où la population demande le RIC, il me parait tout à fait déraisonnable de recréer une structure plurinationale (même plus réduite) , impliquant des délégations importantes de souveraineté. Nous avons un besoin urgent de démocratie et l’échelon national avec son organisation en départements et en communes héritée de la révolution française garantit la proximité nécessaire à l’exercice d’un réel pouvoir citoyen. 
Donc j’en arrive à la conclusion qu’il ne saurait y avoir de démocratie en Europe, ni en refondant les traités, ni en restant bloqué avec 28 pays aux intérêts divergents dans une structure englobante.

Si l’on veut bien concevoir les objectifs d’un autre point de vue une stratégie bien plus directe et bien moins aléatoire se dessine.

Notre projet est de faire bifurquer tout notre système de production vers un fonctionnement basé sur la règle verte et la solidarité. Ajoutons à cela que nous devons le faire vite, car la dégradation sociale et environnementale a atteint des sommets.

C’est pourquoi nous devons sortir de l’Union Européenne. Dès le lendemain du Frexit nous pourrons.

1. Défendre sérieusement l’environnement en sortant du dogme de la mondialisation et du libre-échange, qui amènent à faire fabriquer à 15000 km de chez soi des produits qui pourraient être produits localement. 
2. Empêcher les délocalisations des industries et les privatisations de notre patrimoine national.
3. Engager une transition énergétique d’envergure créatrice de millions d’emplois
4. Reconstruire des services publics dignes de ce nom, et empêcher la privatisation de ces secteurs .
5. Renationaliser les entreprises stratégiques : SNCF, Autoroutes, Orange, TF1, Gestion de l’eau, EDF GDF, Poste, etc…
6. Préserver la pêche artisanale et l’agriculture familiale. Soutenir la conversion vers le Bio, autoriser les semences libres, trouver des alternatives au glyphosate.
7. Augmenter le SMIG et les minimas retraite tout en allégeant les charges des petites entreprises.
8. Préserver l’unité nationale en stoppant les réformes des euro-régions menées dans le dos des français, sans leur consentement, qui passe par le regroupement forcé de communes et l’assèchement des finances des dites communes et des départements.
9. Redonner puissance à notre démocratie en instaurant le RIC. 
10. Ouvrir la France sur le reste du monde notamment sur la francophonie, sortir de l’OTAN et cesser de soutenir les guerres criminelles des USA , œuvrer pour la paix.

Et pendant les deux années qui s’écoulent entre la décision de quitter l’Europe et la sortie effective ( avec ou sans accord) rien ne nous empêchera de prendre des options de retraits unilatéral. 
Cette question n’est pas une dissertation théorique. Elle revêt une urgence absolue. Tous les jours des pans entiers de notre richesse nationale est cédée à des intérêts privés, les structures juridiques qui ont organisées la solidarité sont méthodiquement fracassées, l’indivisibilité même de la nation est remise en cause par des traités signés derrière le dos des français. C’est trop ! Nous devons avoir une réaction à la hauteur du danger !
Si la France reprend de manière claire sa souveraineté en sortant de l’UE, elle offrira un point d’appui ferme pour les peuples qui souhaitent mener une politique qui mette fin au pillage des richesses, au saccage de l’environnement, et au mépris de l’être humain. 
Nous pourrons alors monter conjointement de beaux projets, sans pour autant qu’il soit nécessaire de recréer une entité supra-étatique. 
Nous pourrions par exemple élaborer un plan de dépollution de la Mer Méditerranée avec les pays riverains. Nous pourrions renforcer les dispositifs conjoints de lutte contre les incendies, nous pourrions nous entendre sur une politique de sauvetage des migrants et d’accueil. Etc…

À cela s’ajoute un bénéfice financier non négligeable : Sortir de l’UE c’est récupérer immédiatement au minimum 34 milliards d’euros par an
9 milliards qui résulte de la différence entre ce que nous donnons à L’UE et ce qui nous est reversé. (La France verse 23 milliards et en récupère 14)
5 milliards d’euros liées à des dépenses hors budgets (Cofinancement et sanctions financières)
20 milliards récupérables rapidement sur la fraude et l’évasion fiscale en rétablissant le contrôle sur les mouvements de capitaux.
Sans compter les économies colossales découlant de l’allégement des réglementations issues de l’UE dont les coûts de gestion pesant sur les administrations, les entreprises publiques et privées, les artisans etc, qui sont estimées à 35 milliards annuels.

Le Frexit en ce qu’il est une réponse ferme et déterminé aux exactions de la caste des oligarques est nécessairement une mesure « de gauche ». Ce sujet ne doit plus être tabou. 
Un grand parti populiste comme l’est la France Insoumise, pourrait d’autant plus facilement assumer cette approche que la construction de l’Europe est frappée d’illégitimité depuis 2005 puisque le peuple français l’a refusé. 
Il est urgent que cette blessure démocratique soit soignée et qu’une nouvelle occasion de se prononcer soit donné au peuple. On ne peut pas demander aux citoyens d’aller voter, et ensuite bafouer leur vote. 
Comme le dit Frederic Lordon « La gauche ne peut plus couler un désir internationaliste dans les pires propositions du néoliberalisme ».

Eu égard à ses réflexions j’ai décidé de soutenir la campagne de Francois Asselineau, qui est aujourd’hui le seul a porter la revendication du Frexit dans l’espace public.
A ceux qui crient au loup parce que Francois Asselineau a été proche de Charles Pasqua et membre du RPF, je renvoie sur les explications très détaillées qu’il a lui-même données, et qui me semblent suffisamment convaincantes. M. Asselineau est depuis le début un fervent gaulliste et adversaire de la construction européenne néolibérale et il a pensé trouver dans le RPF un vrai parti souverainiste, avant de s’apercevoir qu’il s’était trompé.
Je n’ai personnellement jamais vu ou entendu chez lui aucun propos raciste, antisémite, identitaire, etc.. qui permettrait de l’identifier à l’extrême droite. Au contraire j’y trouve une culture universaliste, laïque, et républicaine absolument évidente. Je regrette que des débats sur le fond n’est jamais eu lieu entre les responsables de FI et l’UPR. Mais c’est vrai qu’ Asselineau avec ses 0,98% des voix est quantité négligeable ! Au moins ne pourrais-je pas être taxée d’opportunisme !!
Je reste bien évidemment solidaire de tous les autres combats de la France Insoumise.

Bravo Madame !

Et bienvenue dans le parti qui réunit les Français de tous les horizons !

En complément sur UPR :

En complément sur Sylvie Heyvaerts :

     

Vendredi 22 Février 2019 - News # 15243 

Bistro Libertés avec Philippe Pascot responsable des Gilets Jaunes :

SYNOPSIS :

Martial Bild et les sociétaires reçoivent l'une des principales figures des Gilets Jaunes, Philippe Pascot. Homme de gauche et pourfendeur de la corruption, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont "Pilleurs d'Etat" et le dernier "Pilleurs de vie". Ils débattent de la dernière enquête de l'IFOP sur le conspirationnisme en France et de l'état de léthargie générale, 100 jours avant les élections européennes.

Vraiment sympa et très réussie cette émission !

Intéressant ou léger, mais très divertissant.

Une bonne formule.

En complément sur Philippe Pascot :

       

Lundi 18 Février 2019 - News # 15137 

 

Un témoin privilégié, le journaliste Ferenc Almássy, témoigne de la montée en épingle de l'affaire Alain Finkielkraut et de sa maipulation par le gouvernement, la presse, et les politiciens :

Sur l'affaire Finkielkraut ; j'étais sur place au moment des faits, où j'ai réalisé cette photo.

Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette histoire, pourtant relativisée par le principal intéressé. Mais l'occasion était trop belle pour tirer sur le mouvement des Gilets jaunes, en remettant une couche sur l'antisémitisme, et en cherchant à jeter l'opprobre sur un mouvement populaire, quitte à inventer des insultes ("sale Juif") comme l'a fait le porte-parole du gouvernement. La façon dont le système - comme on l'appelle communément, par aisance - monte en épingle cette très brève et légère altercation est terrifiante. Être témoin en direct de la création d'une telle manipulation à grande échelle est toutefois passionnant et instructif.

Que s'est-il passé ?

Dans la foule hétéroclite des Gilets jaunes, une poignée de personnes ont reconnu le philosophe qui semble-t-il passait par-là - il habite le quartier. Comme il l'a rapporté lui-même, certains ont des mots aimables pour lui, un autre lui propose de les rejoindre. Mais quelques autres l'insultent - on reste dans un registre très neutre et pas très douloureux en ce qui concerne les insultes à proprement parler ; "grosse merde", bon, ça n'a jamais tué personne.

Puis vient le fameux épisode avec l'homme au keffieh, et son "la France est à nous". Puis, des cris de "Palestine", de "sionistes", de "facho" et des moqueries pas bien méchantes faisant référence à quelques unes de ses sorties très médiatisées où il s'était emporté.

Finkielkraut, visiblement interloqué, passe sans agitation ni empressement derrière la ligne de police mobile, observant la scène, l'air à la fois étonné et consterné. Fin de l'événement.

Quelques manifestants, avec et sans gilet jaune, s'éloignent. "Je sais même pas qui c'était, mais j'ai entendu "facho" ça m'a suffit on lui a mis la pression, haha !", explique un trentenaire vêtu tout de "jean" à son acolyte, la bière à la main. Un autre, en "live" avec son téléphone portable, s'amuse d'avoir fait partir Luc Ferry...

De quoi s'agit-il ?

Certainement pas d'un drame digne d'un tel ramdam national. C'est une brève agression verbale d'un philosophe controversé par quelques excités en marge d'une manifestation de colère sociale. Un peu plus tôt, Vincent Lapierre a lui été chahuté par les antifas, et la police l'a exfiltré de force et empêché de revenir dans le cortège. Il y a quelques semaines à Toulouse, il a même été frappé. D'autres journalistes, indépendants comme "mainstream" ont été frappés, insultés ou expulsés par des Gilets jaunes - ou autres.

L'événement en fait est révélateur d'une chose : le conflit israélo-palestinien s'invite même dans ce mouvement social français. Parmi les manifestants, notamment, quelques drapeaux de la Palestine. Cette importation du conflit israélo-palestinien, Alain Finkielkraut en est un des artisans, objectivement. Sans parler du fait que certains des immigrés ou fils d'immigrés qui le détestent et le font savoir avec tant de véhémence sont peut-être en France grâce à lui, indirectement, de par son grand travail sur "l'antiracisme", outil de soumission politique au profit du dogme immigrationniste et cosmopolite.

Considérer que les insultes (sans rien qui je trouve ne puisse être qualifié stricto sensu d'antisémite sans faire de procès d'intention !) criées à un philosophe controversé par une poignée de personnes soient plus graves que les yeux crevés, les mains arrachées, les actions illégales du pouvoir et des autorités, les journalistes tabassés et éjectés par des nervis extrémistes, les casseurs identifiés et filés mais laissés libres d'agir, mais aussi la dérive autoritaire et bananière de la République, les détournements et la destruction du service public, l'immigration massive, le détricotage du droit du travail et la précarisation généralisée, le bradage de la souveraineté et du patrimoine national, l'américanisation, la mort des campagnes, l'agonie de la France périphérique... c'est absurde, dangereux et choquant.

L'exploitation médiatique et politique de ce non-événement montre bien la volonté du pouvoir en place : continuer à discréditer ce mouvement par tous les moyens, y compris par les amalgames les plus abjects. Et ceci en revanche a un effet terrible : c'est de l'huile jetée sur le feu et cela contribue à creuser la fracture déjà béante entre les quasi-insurgés que sont les Gilets jaunes et une caste incapable - selon son propre aveu - de comprendre ce qui se passe. Pas de réconciliation possible en vue pour des humanistes ou des gens ne s'étant jamais intéressé aux Juifs avec un pouvoir qui les oppresse financièrement et les traite d'antisémites - certainement la plus grave des condamnations morales dans nos sociétés occidentales d’après la Seconde Guerre mondiale.

Heureusement, Alain Finkielkraut n'a rien. Nul ne peut souhaiter un lynchage. Une société civilisée ne peut tolérer l'esprit de meute, en particulier tournée contre un homme seul. Je passe ici sur le fait que cela arrive quotidiennement en France depuis des années à de nombreux Français. Dans notre affaire, Alain Finkielkraut n'a pas été vu comme un Juif, mais comme un représentant d'une élite responsable des maux actuels. Cet anti-élitisme, M. Finkielkraut l'a remarqué avec justesse. Et dans ce contexte, je pense sincèrement que la motivation première des quelques personnes ayant interpellé le philosophe avec agressivité n'était rien d'autre que de faire passer le message de cette colère envers et à destination du "système", de "ces gens connus", et de ces "élites qui nous tuent à petit feu", comme me l'ont expliqué volontiers des Gilets jaunes calmes et pacifistes plus loin dans le cortège.

Cette colère est celle qui permet de se faire enfin entendre, au prix de cris et de fureur. C'est une colère de personnes sans pouvoir, ne se sentant ni représentées ni écoutées, ni respectées ni défendues. Malgré déjà quatorze semaines continues de mobilisation inédite. Nombreux sont parmi les Gilets jaunes ceux qui se sentent trahis, car ils y ont cru, à Macron, aux philosophes volontiers moralisateurs, à la nécessité de se serrer la ceinture. Il y a là une certaine colère de cocu qui s'exprime – le jaune n'est-il pas d'ailleurs la couleur des cocus. Mais comme le disait un ami, "le cocu est toujours un brave type". Un brave type qu'on a poussé presque à bout. Car pour l'instant, le brave type se retient, condamne la violence, les propos indignes et déclare ses manifs. Mais jusqu’à quand ?

Ferenc Almássy, journaliste.

Un témoignage de premier ordre mettant en perspective cet incident, somme toute mineur, mais utilisé par le pouvoir, les bien pensants, et les tenants du système pour tenter de décrédibiliser les Gilets Jaunes.

Tous les idiots utiles du système, notamment les associations antiracistes, la gauche du Capital, et l'extrême gauche du capital que sont les Antifas, les Blacks Blocs, vont béatement sauter sur l'occasion, ne se rendant pas du tout compte du rôle délétère que leur font jouer les divers pouvoirs.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur insulte :

En complément sur antisémitisme :

En complément sur manipulation :

 

Lundi 11 Février 2019 - News # 14945 

Viktor Orban : « L’internationale communiste est à Bruxelles et son arme est l’immigration ». Voir [ici] ().

La vraie gauche et l'extrême gauche ont toujours été les idiots utiles du capitalisme en faisant la promotion l'immigration. L'antiracisme est l'une de armes idéologiques les plus puissantes et sournoise du capitalisme. Voilà pourquoi George Soros l'utilise systématiquement. C'est une justification parfaite à l'immigration pour tromper tous les demeurés hypnotisés pas leur émotions.

L’immigration est une saloperie qui va détruire nos nations, notre identité, et notre pouvoir d'achat par le dumping social.

Il faut la stopper. Et 80% des Français le souhaite.

En complément sur Viktor Orban :

       

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14799 

Tout comme les Antifas en France, le fascisme rouge sévit aussi en Allemagne, mais à un degré supérieur : des sympathisants de la gauche radicale (d'extrême gauche) ont mis en ligne un guide expliquant comment commettre des assassinats, dans lequel les membres de l'AfD, l'extrême droite allemande, sont directement visés :

C'est terrible, mais la réaction des soit-disant partis "démocratiques" ne dénonçant pas cette ignominie, et la justifiant même, fait froid dans le dos... 

Il y a des crypto-fascistes partout !

Rappel à tous les demeurés hypnotisés par leur raisonnements mentaux :

Est fasciste celui qui utilise la violence, et à fortiori l'assassinat, contre des opposants politiques.

Les faits sont les faits, et ça n'est pas mental : nous sommes NOS ACTES, quelles que soient les arguties développées pour les justifier.

NOUS SOMMES NOS ACTES.

Un homme est ce qu'est sa vie.

Tout le reste, c'est de l'enfumage intellectuel pour dissimuler et/ou travestir et/ou embellir cette vérité.

En complément sur Antifa :

En complément sur fascisme :

En complément sur extrême gauche :

En complément sur assassinat :

En complément sur Afd :


Mardi 5 Février 2019 - News # 14774 

«Dégagez ! Dégagez !» : des antifas expulsés par des Gilets jaunes lors de l'acte 12. Voir [ici] ().

Bravo les Gilets Jaunes, vous ne vous êtes pas fait avoir par ces fascistes d'extrême gauche d'Antifas  !

C'est une réaction saine, très positive, qui montre un degré certain de conscience politique des Gilets Jaunes.

Très encourageant pour la suite.

En complément sur Antifas :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur Acte 12 :

   

Mardi 5 Février 2019 - News # 14760 

Acte 13 : Hervé Ryssen dénonce la récupération des Gilets jaunes par l’extrême gauche :

Je pense que c'est à la fois vrai et faux : ce n'est qu'une petite tentative.

Les Gilets Jaunes sont bien plus nombreux que les Antifas et les Black Blocs, et bien plus diversifiés dans leurs alignements politiques.

Il faut éviter de se diviser à tout prix.

Également, il ne faut pas politiser le mouvement par des partisaneries mal placées qui vont finir sinon par détruire le mouvement.

Son idée faire un défilé des forces d'extrême droite est une folie ! Un non sens ! Le début de destruction de mouvement.

Hervé Ryssen, vous êtes l'un des fossoyeurs du mouvement des Gilets Jaunes en faisant un tel appel irresponsable. Et puis, imaginez la réaction des gens de gauche et d'ultra-gauche : ça va être la foire d'empoigne avec votre groupe, et la division consommée des Gilets Jaunes.

Une erreur magistrale votre appel !

Vous devriez vous retirer, et laisser faire le peuple !

En complément sur Hervé Ryssen :

En complément sur Antifas :

En complément sur Black Blocs :

   

Lundi 4 Février 2019 - News # 14729 

Vincent Lapierre agressé par des Antifas :

Une fois de plus, on peut tristement constater que les Antifas SONT des fascistes : ils agressent physiquement et usent de violence contre autrui, un marqueur objectif du fascisme.

Ces groupes doivent être dissous, et les agresseurs poursuivis et condamnés.

Et le comble, c'est que Vincent Lapierre est un admirateur d'Hugo Chavez et de la révolution bolivarienne (dont il est l'un des meilleurs spécialistes francophones), une mouvance profondément sociale et de gauche... Ça montre le niveau de débilité des Antifas qui, une fois de plus, se comportent en chiens de garde, en idiots utiles, du système de domination capitaliste.

En complément sur Antifas :

En complément sur Vincent Lapierre :

En complément sur agression :

   

Samedi 2 Février 2019 - News # 14686 

Les meneurs Gilets Jaunes Jérôme Rodriguez et Éric Drouet auraient été violemment agressés par des Antifas. Voir [ici] ().

Si l'information est vérifiée, c'est grave : cela signifie que l'État a décidé d'activer ses chiens de gardes fascistes d'extrême gauche : les Antifas.

Ce qui pourrait faire dégénérer les choses en semant la guérilla parmi les Gilets Jaunes, et donc en divisant le mouvement en gauche et droite.

Une affaire très sérieuse à suivre de près.

[MAJ] : en fait, il s'agirait de Black Blocs, une mouvance particulière d'antifas d'extrême gauche :

En complément sur Antifas :

En complément sur Jérôme Rodriguez :

En complément sur Éric Drouet :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur black blocs :


Vendredi 1er Février 2019 - News # 14661 

Allemagne : l'AfD placée sous surveillance par le renseignement. Voir [ici] ().

Des menaces contre « l’ordre constitutionnel libéral-démocratique »... Rien que ça.

Comme quoi, une fois de plus, les fascistes ne sont pas où le système nous dit qu'ils sont : c'est les tenants du système les vrais fascistes (+ à l'extrême gauche les Antifas)

Et puis la notion "d'ordre libéral-démocratique" est une escroquerie : il n'y a de libéral que la doctrine économique (et encore...). Quand à l'aspect démocratique, on le cherche encore...

En complément sur Allemagne :

En complément sur AfD :

En complément sur fascisme :

   

Jeudi 24 Janvier 2019 - News # 14496 

Chroniques de la dégénérescence : à Hannovre, en Allemagne, la mairie de gauche veut proscrire les termes « Monsieur » et « Madame » et modifier toute la documentation de la ville. Voir [ici] ().

Encore un exemple type des conséquences ubuesques et désastreuses de la théorie et de l'idéologie du genre...

Sans compter le travail et l'argent que cette plaisanterie de mauvais goût va coûter...

Car enfin, si on baisse les culottes, il n'y a objectivement que des hommes et des femmes.

Le déni de la réalité et la perversité : deux attributs pour reconnaître à coup sûr les fous de notre époque caduque et dégénérée.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur théorie du genre :

En complément sur déni de la réalité :

En complément sur perversité :

 

Mardi 15 Janvier 2019 - News # 14268 

Manche : Le bâtiment souhaite recruter des jeunes et des migrants. Voir [ici] ().

Les NÉGRIERS ! Des Bouygues bis !

Ils préfèrent sous-payer des migrants que de payer des Français ! Des TRAÎTRES !

Encore une preuve que les migrants servent avant tout à créer du dumping social, une précision importante pour les débiles d'extrême gauche et les autres qui n'ont toujours pas compris, hypnotisés par leurs idéologies à la con.

Bouygues en son temps, faisant la promotion du regroupement familial ! :

Ces négriers sont prêts à vendre père et mère, et tous les Français avec, pour faire du profit. Des étrangers sous-payés à la place des Français, et qu'on fait venir en France exprès, et à qui on offre même le regroupement familial. Tout ça JUSTE POUR DU POGNON ! Gauchistes à la con, vous vous faites manipuler par vos émotions ! Et vous vous dites anticapitalistes ? Mon cul !

En complément sur migrants :

En complément sur dumping social :

     

Mardi 8 Janvier 2019 - News # 14052 

 

Allemagne : le chef de l'AfD à Brême grièvement blessé lors d'une agression. Voir [ici] ().

User de violence contre un opposant politique est l'un des marqueurs objectifs du fascisme.

C'est à ce genre de drame que l'on voit où sont les VRAIS FASCISTES : à l’extrême gauche, et parmi les Antifas... Quelle ironie n'est-ce pas ? : les Antifas (donc sensés combattre le fascisme) sont en réalité des fascistes. En s'apposant eux-mêmes l'étiquette d'antifascites, ils se disculpent à priori erronément d'être des fascistes, mais leurs actes trahissent qui ils sont vraiment : des fascistes ! "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits" Le Christ.

Les fascistes de demain s'appelleront eux-mêmes antifascistes" Winston Churchill.

Tout est dit !

En complément sur fascisme :

En complément sur AFD :

     

Jeudi 20 Décembre 2018 - News # 13695 

Macron est terne” : une prof convoquée pour avoir critiqué le président. Voir [ici] ().

La dictature en marche.

Le délit d'opinion.

L'interdiction de la liberté d'expression.

Le système regorge de crypto-fascistes qui se prétendent démocrates ou de gauche, qui censurent toute forme d'opposition à la pensée unique médiatique et bobo.

En complément sur censure :

En complément sur liberté d'expression :

     

Jeudi 20 Décembre 2018 - News # 13682 

Je demande un droit de réponse loyal à ceux qui me calomnient.

Étienne Chouard.

 

Étienne Chouard demande un droit de réponse aux médias, notamment aux éditocrates serviles du système comme Jean-Michel Aphatie, Laurent Joffrin, etc., qui le calomnient :

[RIC POUR LES GILETS JAUNES (et les autres)] Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018, avec les vrais opposants, c’est 2 qui tiennent et 3 qui cognent… et un bâillon pour qu’il se taise… Je demande le droit de nous défendre loyalement : en direct et en face à face

Je me fais une très haute idée de la fonction de journaliste. J’ai été très marqué par l’imaginaire de l’époque de la Révolution française, où les journalistes étaient considérés comme « les sentinelles du peuple ». Déjà, à Athènes, il y a 2500 ans, les citoyens, pour pouvoir tous jouer le rôle de « sentinelles de la démocratie », tenaient plus que tout à l’iségoria (droit de parole pour tous, à tout moment et à tout propos) car ce droit de parole permettait à chaque citoyen de chercher et surtout de dénoncer tous les éventuels complots contre la démocratie, pour la protéger. Grâce à l’iségoria, la démocratie était plus forte, la démocratie avait les moyens de se défendre contre les intrigants, contre les comploteurs.

Aujourd’hui, le croiriez-vous, les « journalistes » (ou en tout cas un grand nombre d’entre eux) traquent les lanceurs d’alertes comme des malfaiteurs, qu’ils appellent des « complotistes »… c’est-à-dire que les « journalistes », au lieu de protéger les citoyens vigilants (et d’en faire partie eux-mêmes !), les martyrisent ! On marche sur la tête.

#LeTermeComplotisteEstUneInsulteÀLintelligenceCritique

Et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre le lien direct entre cette profonde perversion (mise à l’envers) de la fonction de journalisme et l’appropriation de tous les journaux par les plus riches (9 milliardaires ont acheté, comme on achète des bagnoles ou des baraques, TOUS les journaux du pays ; c’est une catastrophe, l’opinion n’est plus éclairée mais intoxiquée).

Par ailleurs, je constate à mon sujet que les mœurs des « journalistes », avec les opposants au système de domination parlementaire (à mon avis frauduleusement nommé «Gouvernement représentatif»), deviennent d’une brutalité et d’une déloyauté crasses : car enfin, depuis deux ou trois jours, tous les éditocrates de mon pays publient des « portraits » de moi comme si j’étais l’ennemi public n°1, fourbe, dangereux, complotant dans l’ombre, « trouble » (sic), « sulfureux » (resic), tissant sa toile (reresic)… (sans s’en rendre compte, mes accusateurs sont d’ailleurs précisément ce qu’ils dénoncent : « complotistes »…), mais sans m’avoir jamais appelé avant pour connaître ma version (les seuls à m’avoir appelé avant sont les journalistes de France Info, qui ont d’ailleurs écrit sur moi un article moins mensonger que les autres), sans m’avoir prévenu, et surtout sans me laisser la moindre chance de me défendre, sans me permettre d’expliquer la sottise et la fausseté de toutes ces accusations invraisemblables, et surtout sans jamais confronter nos arguments de fond.

J’ai demandé, sur Twitter, aux premiers de ces éditorialistes calomniateurs un débat à la loyale, en direct, face à face et sur le fond (des problématiques de la souveraineté, de la représentation, de l’initiative des peuples dans les lois auxquels ils consentent à obéir, de choses sérieuses, quoi), plutôt que sur des ragots extravagants qui tournent en boucle dans le milieu fermé des prétendus « antifas », dont tout laisse à croire que leur mission réelle est d’entretenir à gauche une profonde zizanie, à l’aide d’une redoutable police de la pensée ; zizanie qui coupe le peuple en morceaux et qui le condamne éternellement à l’impuissance (électorale).

Chacun commence à comprendre que de débat loyal sur le fond, ils n’en veulent pas. Serait-ce parce que tous ces éditorialistes n’auraient pas d’argument solide (et avouable) contre le RIC ? et qu’ils sont donc réduits à s’en prendre lâchement au messager, dans son dos et sans lui permettre de se défendre ?

Mais leur problème principal , c’est que, quoi qu’ils décident à propos de mon droit de réponse, en l’occurrence tuer le messager ne suffira plus, car il y a désormais dans le pays DES CENTAINES d’autres messagers tout aussi compétents et bons orateurs (c’est-à-dire respectueux des autres) pour prendre ma place : ce qui est né en France, avec les Gilets jaunes et le RIC comme première marche intellectuelle vers une aspiration populaire à un processus constituant populaire (débarrassé des professionnels de la politique), c’est une prise de conscience contagieuse, à la base de la société, que le niveau constituant est le meilleur pour engager les luttes sociales : le niveau législatif est mauvais pour nous émanciper car 1) il nous enferme dans une impuissance politique qui est verrouillée à un niveau supérieur, inaccessible, et 2) il nous empêche de fraterniser contre l’oppression des riches du moment par des disputes sans fin sur des sujets secondaires.

Le niveau législatif, celui où l’on décide quelles sont les lois qu’il nous faut aujourd’hui, thème par thème, est celui des disputes sans fin, alors que le niveau constituant, celui où l’on décide comment l’on va mettre au point les lois, qui va nous représenter, avec quel mandat, sous quels contrôles et avec quelles possibilités de révocation, ce niveau constituant est celui de la concorde facile car la plupart de nos aspirations y convergent, que nous soyons de droite, de gauche ou d’autre chose : tout le monde comprend à toute vitesse que NOTRE CAUSE COMMUNE, la cause commune des 99% partout sur terre, c’est : « NOUS VOULONS INSTITUER NOUS-MÊMES NOTRE PROPRE PUISSANCE ».

Il me semble que ce pourrait être la devise des Gilets Jaunes du monde entier.

Cette mutation universellement contagieuse va tout changer : les électeurs enfants sont en train d’aspirer à devenir citoyens constituants, et ils n’auront pas à le demander à leurs maîtres : il leur suffira de le vouloir vraiment, ensemble. Étienne de la Boétie l’avait excellemment prédit : soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres.

Je peux me tromper, bien sûr, et je passe mon temps à chercher des contradicteurs pour trouver mes erreurs et progresser, mais il est extravagant de me faire passer pour un tyran qui avancerait masqué. Extravagant.

Je vais reproduire à la fin de ce billet un message important que j’avais rédigé en novembre 2014 (il y a 4 ans déjà), où je faisais le point sur les accusations à propos de Soral. Vous jugerez. Je souligne simplement que, personnellement, je ne parle JAMAIS de Soral, absolument jamais, et que, par contre, tous ceux qui m’accusent de le fréquenter (ce qui n’est pas vrai), eux, en parlent tout le temps… comme si c’était ces imprécateurs eux-mêmes qui étaient chargés de la promotion quotidienne du personnage qu’ils prétendent combattre.

Bref, devant ce torrent de haine recuite, tournant en boucle et auto-entretenue, de la part des « grands » éditorialistes du pays, je me dis que, finalement, être ainsi craint par ces gens-là, c’est un peu comme une Légion d’honneur, une marque de vraie résistance : il semble donc que je ne sois pas, moi, une opposition contrôlée (Cf. 1984 d’Orwell : une opposition dont le pouvoir n’a rien à craindre).

Finalement, il est assez logique que je sois détesté par cette bande de détestables : je rappelle que tous ces « journalistes » (ce sont les mêmes propagandistes qui défendaient tous le Oui pour le référendum contre l’anticonstitution européenne en 2005 et qui étiquetaient déjà « extrême droite » tous leurs adversaires défenseurs du Non, pour ne pas avoir à leur répondre sur le fond), tous ces « journalistes » qui me traitent de « facho », donc, défendent ardemment, depuis 40 ans (depuis le début des années 1980), à la fois le fléau du néo-libéralisme et celui du libre-échange, la catastrophe absolue qu’est la libre circulation des capitaux et donc l’évasion fiscale, les délocalisations et la désindustrialisation du pays, la dérégulation financière et la dépossession des États du pouvoir de création monétaire, le transfert scandaleux de la souveraineté nationale (qui ne leur appartenait pourtant pas) à des institutions supranationales tyranniques hors contrôle et corrompues jusqu’à la moelle, la flexibilité et l’austérité, la désindexation des salaires et des retraites, la rigueur et les coups de ceinture pour les pauvres, les cadeaux somptueux et obscènes pour les plus riches, insatiables pompes à fric, véritables siphons à pognon privant la société des signes monétaires nécessaires à la prospérité, l’asphyxie financière des services publics pour en faire à terme des centres de profit privé, la vente à vil prix des biens publics rentables (autoroutes, péages, aéroports, barrages, industries stratégiques…) aux parrains maffieux qui les ont mis en place à leurs micros, et j’en passe… Il est assez logique que ces défenseurs du capitalisme déchaîné ne nous aiment pas et qu’ils nous craignent, moi et les Gilets jaunes devenant constituants.

Mille mercis à tous ceux qui me défendent comme ils peuvent, sur les réseaux sociaux et dans les conversations, il est facile de comprendre combien pour moi c’est émouvant.

Et notamment merci à ceux qu’on appelle les gentils virus démocratiques, dont j’observe tous les jours le dévouement au bien commun et à la démocratie qui vient.

Merci aussi à RT, Russia Today, la chaîne de télé russe qui assume désormais quasiment seule en France le service public de Résistance à l’oppression, en donnant la parole à tout le monde et en permettant de bons débats de fond sur des sujets importants. J’ai rencontré leurs équipes et j’ai été frappé par leur professionnalisme et leur rigueur. Probablement parce qu’ils n’ont aucun droit à l’erreur (le gouvernement et ses complices « journalistes » les traquent depuis leur création), et aussi peut-être parce qu’ils ne suivent pas, eux, un idéal lié au profit ou à la domination.

Merci aussi à François Ruffin, pour son courage. Ce qu’il a fait ne m’étonne pas de lui : il est profondément honnête. C’est sans doute l’homme politique que j’admire le plus dans mon pays (malgré quelques profonds désaccords, notamment sur la très nécessaire sortie de l’UE). J’espère que ses amis (qui sont aussi les miens, dans ma tête en tout cas) ne le martyriseront pas pour ce qu’il a dit de moi (qui n’est quand même pas si grave).

Bon, les Gilets jaunes, on continue d’apprendre à constituer, sur les péages et les ronds-points ? On se fout de ces voleurs de pouvoir, on ne leur demandera pas la permission pour s’émanciper de leur domination. Il faut par contre qu’on s’entraîne, hein ? Allez, à tout à l’heure ! 
(ce soir jeudi à Bordeaux, vendredi à Périgueux, samedi dans le Lot, dimanche à Brignoles, ou à Toulon je ne sais plus 🙂 )

Amitiés à tous (vraiment à tous).

Étienne.

#GiletsJaunesConstituant

#CeNestPasAuxHommesAuPouvoirDÉcrireLesRèglesDuPouvoir

#PasDeDémocratieSansCitoyensConstituants


Quand le message est trop fort, attaquer le messager…

Bravo Étienne, beau discours !

Allez Étienne !

Le PEUPLE est avec toi !

À bas les faux démocrates et les kapos médiatiques de ce système politique injuste !

Amitiés !

PS : il y a une faute d'orthographe dans le nom de Jean-Michel Aphatie dans ton image jaune.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Jean-Michel Aphatie :

En complément sur Laurent Joffrin :

En complément sur médias :

En complément sur référendum d'initiative :


Mercredi 19 Décembre 2018 - News # 13666 

FRANCE = DEMOCRATIE ? Étienne Chouard sur BTLV :

SYNOPSIS :

Après le succès de l’émission (en accès libre) sur les gilets jaunes avec Etienne Chouard, Philippe Pascot et Jean Lassalle, on vous propose de revoir l’entretien avec Étienne Chouard accordé à Bob Bellanca.

Inutile d’avoir fait l’ENA ou Polytechnique pour s’apercevoir que le monde va mal, que notre navire France est en perte de vitesse. Depuis 1973 et le fameux choc pétrolier, aucun gouvernement n’a depuis enrayé la courbe du chômage qui ne cesse d’augmenter tout comme le nombre de nouveaux pauvres sur notre territoire. Alors si les hommes de droites et de gauches il est important de signaler que les extrêmes ne sont pas les solutions pour sortir du gouffre abyssal dans lequel nous nous trouvons. Il existe une autre façon d’envisager la vie de la cité, c’est dans tous les cas ce que propose notre invité « Étienne Chouard ». Enseignant français de lycée il se fit connaître en 2005 en faisant campagne pour le « non » à l’occasion du référendum sur le traité établissant une constitution pour l’Europe, grâce à un texte publié sur son blog. Une action qui lui fera accéder au statut d’icônes pour une population ne voulant de l’establishment politique tel qu’il nous est imposé. Proposant de façon Socratique des assemblées constituantes dans lesquels tout le monde a le droit de s’exprimer, il prône le tirage au sort de nos dirigeants. Une émission très intéressante sur une autre façon d’envisager le monde…

Non évalué.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur démocratie :

     

Mardi 18 Décembre 2018 - News # 13638 

Francis Lalanne en représentant des Gilet Jaunes aux élections européenne : un « Vote connard ! » par Michel Onfray :

Voilà que Francis Lalanne a décidé, pour les gilets-jaunes, qu’il leur faudrait entrer au Parlement européen et que, pour ce faire, ils devaient constituer une liste. Il a trouvé de l’argent, beaucoup d’argent, on parle de 800.000 euros, il a l’imprimeur des affiches et des tracts, il a le nom possible, les « Gilets jaunes citoyens », on se doute bien qu’il devrait aussi disposer de celui de la tête de liste… J’ai cru comprendre que c’était également le souhait d’Alexandre Jardin qui a commencé les dernières présidentielles en girondin revendiqué avant de les finir en Robespierre décapitant son association [1] – avant Berezina…

Une liste « Gilets jaunes » aux prochaines échéances européennes : Emmanuel Macron en rêve ! Car cette liste, si elle devait exister, ne prendrait aucune voix à celle de Macron, aucune. En revanche elle siphonnerait celles de Dupont-Aignan, Le Pen et Mélenchon : ce trio couturé c’est tout gagnant pour le Président puisque le danger pour lui, ce sont eux ! De sorte qu’une liste « Gilets jaunes » serait un plébiscite pour Macron !

Les gilets-jaunes ne veulent plus du libéralisme forcené qui les opprime dans leur vie quotidienne depuis des années. Debout la France, le Rassemblement national et La France insoumise, sinon l’extrême-gauche, sont sur les mêmes positions, en même temps que des millions de Français qui, comme moi, ne se reconnaissent dans aucun de ces trois partis.

Or, Macron incarne le giscardisme, comme tous les Présidents depuis 1983, y compris ceux qui se sont dits de gauche. Qu’est-ce le giscardisme ? Moins de France, plus d’Europe; moins de République, plus de libéralisme ; moins de protection sociale, plus de marché ; moins de droit du travail, plus de conventions négociées ; moins de culture, plus de divertissements rentables ; moins de grandeur, plus de people ; moins d’écrivains, plus de banquiers ; moins de gaullisme, plus de nanisme ; moins de grande Histoire, plus de petites histoires ; moins de Racine ou de Corneille, plus de Danièle Gilbert ou de Marlène Jobert – réactualisons : plus de frères Bogdanoff et de Stéphane Bern.

Une liste aux européennes : pour quoi faire ? De la figuration à quoi obligerait même un bon score et rien que de la figuration dans l’opposition. Pendant ce temps, les giscardiens comme je viens de les définir gouverneront puisqu’ils seront majoritaires et d’autant plus majoritaires qu’avec leur liste « Gilets jaunes » auront affaibli ceux qui, sans en avoir l’air, jouent tout de même le jeu de l’Europe, mais à leur façon : bien au chaud dans l’opposition, confortablement rémunérés.

Ceux qui disent aux gilets-jaunes ce qu’ils devraient faire en estimant, pour Lalanne, qu’ils devraient souscrire aux jeux du vieux monde dont ils ne veulent plus ou, comme Jardin, qu’il leur faudrait remettre leurs doléances entre les mains des présidents de région encartés, qui sont tous gens du vieux monde que les gilets-jaunes veulent écarter, montrent qu’ils n’ont rien compris à ce que souhaitent les gilets-jaunes: ils ne veulent plus du vieux monde, de leurs gens, de leurs porteurs d’eau, de leurs jeux, de leurs règles du jeu, de leurs habitudes, de leurs coups tordus, de leurs magouilles, de leurs arrangements, de leurs combines, mais aussi de leurs intellectuels, de leurs penseurs, de leurs éditocrates, de leurs journalistes, de leurs acteurs, de leurs comédiens, de leurs chanteurs, de leurs comiques – de leurs philosophes… Ils veulent juste la démocratie, rien que la démocratie, toute la démocratie, autrement dit : la République, rien que la République, toute la République qui est chose publique et gestion de la chose publique par les citoyens. Laissez-les faire.


Michel Onfray (), le 18 décembre 2018.

Francis Lalanne, le blaireau mythomane, qui n'a rien compris, et qui fait le jeu de l'ennemi.

En complément sur Francis Lalanne :

En complément sur Michel Onfray :

En complément sur gilet jaune :

   

Jeudi 13 Décembre 2018 - News # 13500 

Gilets jaunes : échec de la motion de censure de la gauche soutenue par le Rassemblement National. Voir [ici] ().

Au moins, certains députés ont fait un effort.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur motion de censure :

     

Jeudi 13 Décembre 2018 - News # 13496 

Gilets Jaunes : "Le choc après un tir de flash-ball (ou de grenade) en pleine tête" - Par independenza web.tv :

SYNOPSIS :

Durant le mouvement des Gilets jaunes, on dénombre énormément de blessés (dont Fiorina qui a perdu son œil gauche) avec ces tirs de flash ball et grenades sans que ça ne fasse la Une des médias officiels, ils préfèrent vous parler de la perte de chiffre d'affaires des commerçants. En mai 2016, j'étais très actif pour couvrir les manifestations anti-loi Travail à Paris, mais lors de celle du 17 mai, j'ai été stoppé net par un tir de la police en pleine tête. Heureusement qu'une équipe de Street Medic m'avait mis un bandage 2 minutes plus tard, car mon sang ne cessait de couler. Par la suite, j'avais eu des maux de tête pendant 6 mois, ce qui témoigne de l'extrême violence d'un tir pareil. Si la matraque c'est la dictature, le flash ball c'est quoi ? 
independenza webtv

Source :  independenza web.tv

Il faut interdire le flash-ball, c'est une vraie saloperie qui trop de blessés et d'aveugles.

En complément sur flash-ball :

En complément sur grenade :

En complément sur gilet jaune :

   

Mardi 11 Décembre 2018 - News # 13434 

Gilets jaunes, mauvais traitement et répression : «On nous a par le passé interdit les flash-balls et parfois même face aux Black-blocs». Voir [ici] ().

Pour les voyous de l'ultra-gauche des black blocs pas de flash-ball, mais contre le bon peuple oui... 

Traîtres de politiciens, le peuple va s'en souvenir.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur mauvais traitement :

En complément sur répression :

En complément sur flash-ball :

 

Dimanche 9 Décembre 2018 - News # 13342 

 

Accident : Un gilet jaune a eu la main arrachée à Tours pendant la manifestation des gilets jaunes. Personne sensibles, s'abstenir :

Horrible ! 

Conclusion : ne ramassez jamais une grenade pour la relancer !

 

Dans le même genre : une jeune fille se prend le Samedi 8 Décembre 2018 une flash ball dans l'oeil et saigne abondamment...

Personne sensibles, s'abstenir ! 

Aussi horrible !

[MAJ] : On vient d'apprendre qu'elle a 20 ans, et qu'elle a perdu son oeil gauche... Voir [ici] (). Abominable...

Conclusion #2 : si vous participez à ces manifestations, protégez vous le visage !!!

Conclusion #3 : Certains policiers font n'importe quoi ! C'est révoltant ! Pourquoi tirer sur une gamine ??? Et au visage en plus ??? 

En complément sur accident :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur grenade :

En complément sur horrible :

 

Jeudi 6 Décembre 2018 - News # 13279 

Zoom - Enquête avec Francis Cousin : La vérité sur l'État profond aux États-Unis ? :

SYNOPSIS :

Francis Cousin, docteur en philosophie, rend public un rapport anonyme sur l'Etat profond aux États-Unis. Document authentique ou provocation pamphlétaire, Francis Cousin s'empare d'un sujet qu'il connait bien : l'ordre américain de la marchandise. Un propos peu entendu mais qui reprend la célèbre citation de François Mitterrand :"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique !"

Magistral !

Il mouche et démonte Martial Bild, c'est magnifique (et je n'ai rien contre ce dernier).

Francis Cousin est incontestablement le plus grand intellectuel à gauche.

Je ne cesse de le dire, et Francis Cousin l'affirme et le démontre ici : les États-Unis sont notre pire ennemi.

À ne pas manquer !

En complément sur Francis Cousin :

En complément sur État profond :

     

Jeudi 6 Décembre 2018 - News # 13274 

Les gilets jaunes ACTE III – Les Reportages de Vincent Lapierre :

SYNOPSIS :

Le samedi 1er décembre est une date à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de France. Les "Gilets Jaunes", c'est à dire le peuple de France ayant brisé le vieux carcan gauche-droite, s'est soulevé et a investi, entre autre, l'arc de Triomphe à Paris. Il s'agit bien ici d'une révolte jaune - pacifique mais qui ne se laisse pas malmener par la police - à laquelle vous convie Vincent Lapierre et l'équipe du Média pour Tous, présents ce jour là au cœur des événements.

Non évalué.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Vincent Lapierre :

     

Dimanche 2 Décembre 2018 - News # 13157 

Coluche, la droite, la gauche, et les gilets jaunes :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur coluche :

     

Lundi 26 Novembre 2018 - News # 12969 

Gilets jaunes : les personnes interpellées ne seraient pas d'«ultra-droite», mais d'«ultra-gauche». Voir [ici] ().

Comme d'habitude...

Et ces politiciens et médias de merde d'accuser l'«ultra-droite»... Des jean-foutres...

En complément sur gilet jaune :

       

Dimanche 25 Novembre 2018 - News # 12953 

Champs-Élysées : des casseurs de l'ultragauche et des banlieues, pas des gilets jaunes. Voir [ici] ().

Rien d'étonnant... : toujours les mêmes.

En complément sur gilet jaune :

       

Dimanche 25 Novembre 2018 - News # 12951 

Candidat à Barcelone, Manuel Valls ne connaît pas le prix d'un ticket de bus. Voir [ici] ().

Le Jean-François Copé de la fausse gauche...

En complément sur Manuel Valls :

       

Samedi 24 Novembre 2018 - News # 12927 

Gilets jaunes : une syndicaliste de la police explique que des casseurs d'extrême-gauche (les black blocs) infiltre les manifestations populaires pour semer le chaos et discréditer le peuple qui proteste :

C'est incompréhensible : un officier de police a le droit de les arrêter.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Black Blocs :

     

Jeudi 22 Novembre 2018 - News # 12874 

Gilets jaunes, Black blocs, police en alerte: un 24 novembre sous haute tension à Paris. Voir [ici] ().

Ce que ne comprennent pas nos traîtres de politiciens, ni les bien-pensants, les médias, et la caste, c'est que le peuple français en a ras le cul, toutes tendances politiques confondues.

Ce n'est plus un problème de gauche, de centre, ou d'ailleurs, mais une question de justice sociale et de démocratie qui est constamment bafouée.

Les Français ne veulent plus de ce système inique qui donne toujours plus aux riches en leur prenant à eux, ni de ces politiciens traîtres qui se servent, servent leur caste, au détriment de servir les citoyens.

Y'en a marre !

Si vous ne comprenez toujours pas, ça va vous arriver en pleine gueule !

Et vous, traîtres de journalistes et de médias médias traîtres, attendez vous à un sévère retour de bâton également, car c'est vous qui trompez et désinformez le peuple, et qui permettez à cette caste illégitime de se maintenir au pouvoir au détriment du peuple.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Black Blocs :

     

Mardi 20 Novembre 2018 - News # 12809 

Face à la désintégration européenne : Entretien avec Raoul Hedebouw, leader de la gauche radicale belge :

SYNOPSIS :

Débat autour de la santé des gauches en Europe, avec Raoul Hedebouw, porte-parole du Parti du travail de Belgique (PTB), rejoint par David Cormand, secrétaire national d'Europe-Écologie-Les Verts.

Un type droit et sincère qui se bat réellement pour des progrès sociaux.

Il est triste de voir la lâcheté et la trahison du parti socialiste belge, c'est effarant. Des vendus.

À voir !


Mardi 20 Novembre 2018 - News # 12788 

"Le message clair des Gilets jaunes à BHL" - Par Michel Onfray :

À l’heure où la France pauvre et modeste des Gilets jaunes fait savoir ses difficultés à se nourrir, à se loger, à se vêtir et son impossibilité d’offrir des sorties, des loisirs ou des vacances à ses enfants, Carlos Ghosn, grand patron français (mais aussi brésilien et libanais, il a la triple nationalité), se fait arrêter au Japon parce qu’il fraude le fisc… Pauvre chéri : il ne gagnait que 16 millions d’euros par an ! Il lui fallait bien mettre un peu d’argent de côté s’il voulait survivre un peu…

J’y vois un symbole de la paupérisation induite par ce libéralisme que Mitterrand fait entrer dans la bergerie française en 1983 avec les intellectuels médiatiques du moment, Nouveaux Philosophes en tête. Des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, puis des riches de plus en plus riches et de moins en moins nombreux: voilà ce qu’est la paupérisation. L’Empire maastrichtien est la créature des clones de Carlos Ghosn qui paupérisent à tour de bras. Macron est l’un d’entre eux.

Les journalistes des médias dominants clament partout que le message des Gilets jaunes est confus, invisible, illisible, divers, diffus, multiple, contradictoire: non, il ne l’est pas. Il est même très clair : ce que dénoncent les Gilets jaunes, c’est tout simplement cela : la paupérisation.

On le voit dans les reportages, ce peuple-là n’est pas doué pour la rhétorique et la sophistique, la dialectique et la parole. Il dit simplement et clairement des choses simples et claires que les diplômés des écoles de journalisme, de Science Po, de l’ENA ou de Normale Sup ne comprennent pas parce que ça dépasse leur entendement. Ils sont pauvres et l’engeance qui tient le pouvoir, politique, médiatique et économique,  ne sait pas ce que signifie faire manger une famille avec 5 euros par repas. Ils ne le savent pas…

Il est facile de salir ces gens modestes comme le font Libération et Le Monde, L’Obs (avec un article dégoûtant d’un nommé Courage, probablement un pseudonyme…), voire l’inénarrable BHL. « Ces pauvres qui disent qu’ils le sont et qu’ils n’en peuvent plus de l’être, quelle beaufitude, quelle grossièreté, quel manque de manière ! ». Et ces journaux seraient des journaux de gauche ? Qui peut encore le croire ?

« Salauds de pauvres ! » disent Quatremer & Joffrin, Courage & Askolovitch (qui m’inonde de textos insultants en me disant que tout le monde « se fout » de ce que j’écris, sauf lui apparemment…), Xavier Gorce, dessinateur au quotidien du soir & BHL. Car tous souscrivent comme un seul homme à cette saillie qu’on entend dans la bouche de Gabin dans La Traversée de Paris, un film de Claude Autant-Lara, un ancien du Front national version Jean-Marie Le Pen : « Salauds de pauvres ! » Le rideau se déchire enfin!

BHL écrit : « Poujadisme des Gilets jaunes. Échec d’un mouvement qu’on nous annonçait massif. Irresponsabilité des chaînes d’info qui attisent et dramatisent. Soutien à Macron, à son combat contre les populismes et à la fiscalité écolo » (17 novembre 2018). Passons sur la rhétorique du personnage, il y a bien longtemps qu’il ne pense plus et qu’il ne fonctionne qu’aux anathèmes –peste brune, rouges-bruns, poujadistes, fascistes, nazis, staliniens, pétainistes, vichystes, maurrassiens sont ses arguties préférées pour clouer au pilori quiconque ne pense pas comme lui. BHL a le record mondial du point Godwin ! Chez lui l’insulte a depuis longtemps remplacé toute argumentation digne de ce nom. Dans le registre des insultes, on l’a oublié, il y avait aussi: « saddamite »…

C’est le néologisme créé par lui pour insulter Jean-Pierre Chevènement lors de la guerre du Golfe. A cette époque, BHL ne s’est pas fait traiter d’homophobe ! Il est vrai que ses amis dans la presse sont nombreux et qu’il dispose d’un efficace pool qui nettoie le net de ses bêtises en les renvoyant dans les pages invisibles du net –vérifiez en tapant « BHL saddamite Chevènement » sur le net, plus rien, nettoyé… Étonnant! Car dans Bloc-Notes. Questions de principe cinq, page 141 de l’édition du Livre de poche, on peut encore y lire : « Chevènement saddamite et philoserbe ». J’attends que, des Inrocks à Libération, du Monde à France-Inter, on dénonce cette homophobie qu’on m’a prêtée il y a peu parce que, moi, je ne souscrivais pas au doigt d’honneur antillais qui semblait ravir le président de la République, et que je l’ai fait savoir sur le mode ironique. Il est vrai que BHL et l’humour, ça fait deux…

BHL qui fait tant pour qu’on parle de ses livres à chacune de ses parutions voudrait qu’on ne parle pas des Gilets jaunes dans les médias ! Comme si c’étaient les journalistes qui créaient l’actualité…

La pauvreté existe parce qu’on la montre.

Ne la montrons pas,

De cette manière elle n’existera plus.

C’est ainsi qu’on apprend à penser à l’Ecole normale supérieure ! Censurons ces Gilets jaunes à la télévision, demandons à France-Culture comment on s’y prend pour interdire de parole sur les radios du service public, et faisons taire cette racaille populiste, crypto-fasciste, lepeniste, vichyste, pétainiste, nazie –ne nous interdisons rien ! Car quiconque demande du pain pour ses enfants est une ordure populiste bien sûr…

Que BHL soutienne Macron, il n’y a rien là que de très normal. Avec Stéphane Bern et les Bogdanoff, Line Renaud et Philippe Besson, ce qui se faisait de mieux chacun dans son domaine a offert ses courbettes au Prince. Il y en eut de plus malins qui vinrent manger la soupe payée par le contribuable à Bercy, qui servait à préparer la présidentielle. On n’y mangeait pas des repas à cinq euros…  

Enfin, que BHL soutienne « la fiscalité écolo », comme son ami Cohn-Bendit, n’est pas non plus étonnant: il reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. La revue Que choisir l’a récemment montré dans l’un de ses articles [1].

Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. C’est faux. C’est Carlos Ghosn qui refuse de payer ses impôts, ainsi que les riches qui ont placé leur argent dans les paradis fiscaux avec l’assentiment de l’Etat français, pas les Gilets jaunes qui, eux, veulent bien payer des impôts directs et indirects, mais s’insurgent que ces impôts, qui doivent servir à payer le salaire des fonctionnaires, à faire fonctionner les écoles, les hôpitaux, les commissariats, les gendarmeries, soient accompagnés en province de suppressions de fonctionnaires et de fermetures d’écoles, d’hôpitaux, de commissariats, de gendarmeries.

Revenons à BHL : s’il est tellement soucieux de l’état de la planète qu’il estime que l’Etat maastrichtien doive faire payer les pauvres avec leurs voitures de travail afin que les riches puissent polluer en se déplaçant en avion, alors qu’il cesse de passer son temps entre deux aéroports lui qui disait sans vergogne qu’il avait trop de maisons…

On peut lire en effet dans L’Obs (5 juillet 2017): « J’ai trop de maisons dans le monde »: Bernard-Henri Lévy se résout à vendre une de ses villas pour 6 millions d’euros. Lisons cet article: « Trop d’argent, pas assez de temps. Bernard-Henri Lévy a confié à Bloomberg dans un article publié ce lundi qu’il était contraint de vendre une de ses villas au Maroc, à Tanger, faute de pouvoir en profiter suffisamment: « Je partage mon temps entre Paris, New York et Marrakech. J’ai trop de maisons dans le monde et hélas, l’année ne dure que 52 semaines ». Prix de la demeure sacrifiée : 6 millions d’euros, en vente sur le site de Christie’s International Real Estate, pour 600 mètres carrés situés « au sommet d’une falaise, face à Gibraltar, au point précis où se côtoient l’Atlantique et la Méditerranée », affirme BHL, bon vendeur. Bonjour la trace carbone du philosophe !

On comprend que cet homme-là ignore quelle misère signifie un trou de cinquante euros dans le budget d’une famille vivant avec moins de mille euros par mois… « Salauds de pauvres! », en effet.

Michel Onfray.
________________________________

[1]: https://www.quechoisir.org/billet-du-president-fiscalite-ecologique-le-matraquage-fiscal-se-colore-de-vert-n59997/

En complément sur gilet jaune :

En complément sur BHL :

En complément sur Michel Onfray :

   

Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12700 

Gilets jaunes : Marlène Schiappa dénonce l'affiche de Robert Ménard. Voir [ici] ().

Toujours cette sorcière...

Maintenant, c'est un erreur de Robert Ménard (et de tout homme politique) de tenter de récupérer ce mouvement. Pour qu'il fonctionne, il faut le dépolitiser, et plus précisément le protéger de tout parti politique.

Il serait temps que les Français comprennent que la grande majorité des partis politiques sont là pour les diviser artificiellement, pour les empêcher de s'unir.

Aux dernières présidentielles, si les électeurs de la France Insoumise s'étaient rassemblés avec les électeurs du Front National, Macron ne serait pas au pouvoir, mais de les Français qui y seraient.

Français, arrêtez de vous diviser, et faites l'union sacrée comme en son temps le CNR : le Conseil National de la Résistance qui rassemblait des gens patriotes depuis l'extrême gauche jusqu'à l'extrême droite.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Marlène Schiappa :

En complément sur Robert Ménard :

   

Samedi 10 Novembre 2018 - News # 12538 

Tout dirigeant de gauche qui ne dit pas explicitement comment il va s'y prendre pour ne pas faire comme Tsipras ne mérite pas le moindre crédit et la moindre attention politique.

Stathis Kouvelakis, ex membre du comité central de Syriza.

 

Européisme, folie, et aveuglement idéologique : "L'angélisme criminel de la gauche eurobéate" :

En complément sur européisme :

       

Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12273 

Désinformation et propagande : Jean Messiha dénonce les Fake News des médias sur Jair Bolsonaro et Donald Trump :

Il a raison : les médias mainstream se foutent de la gueule du monde, sont partiaux, et déloyaux, c'est ahurissant. Les journalistes mainstream n'ont aucun discernement, aucun recul, ce sont des perroquets.

Attendons de voir ce qu'il va faire concrètement avant de juger.

Et puis, ceux qui sont vraiment fascistes, c'est-à-dire qui emploient la violence contre leurs opposants politiques, ce sont surtout les gens d'extrême gauche, qui vont foutre un vrai bordel à mon avis, et l'État brésilien va être obligé de sévir.

En complément sur Jean Messiha :

En complément sur Bolsonaro :

En complément sur Brésil :

En complément sur désinformation :

En complément sur propagande :


Lundi 29 Octobre 2018 - News # 12243 

Alexandre del Valle : «Bolsonaro n’est pas quelqu’un que l’on peut qualifier d’extrême droite» :

Une interview montrant la désinformation et la propagande des médias de merde occidentaux, que cela en devient super inquiétant.

Quand à l'extrême gauche, le temps et les faits ont prouvé qu'ils abritent des fascistes, les antifas en étant l'exemple le plus criant.

En complément sur Bolsonaro :

En complément sur extrême droite :

     

Lundi 29 Octobre 2018 - News # 12228 

Quand la gauche était vriament la gauche..., ou lorsque Georges Marchais défendait avec vaillance le patriotisme, l'indépendance, et la souveraineté de la France contre le projet d'Union Européenne - Champigny - 9 décembre 1978 :

C'est quand autre chose que ces traîtres de François Hollande, de Jean-Luc Mélenchon, d'Olivier Besancenot, de Philippe Poutou, et consort...

Aujourd'hui, ce sont les social-traîtres qui hélas dominent. Aucun respect de la France et des Français, aucune vision. Des traîtres et des nuls.

En complément sur Georges Marchais :

       

Samedi 27 Octobre 2018 - News # 12174 

Budget retoqué par l'Union Européenne : Jean-Luc Mélenchon soutient l'Italie au nom de la «souveraineté populaire». Voir [ici] ().

Décidément, ce type change d'avis comme de chemise, il retourne sa veste constamment. 

Hier, il dénonçait le montée des "fachos", et maintenant il encense le gouvernement italien.

D'ailleurs l'ex-premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis s'est indigné : «C’est la première fois qu’un mouvement de gauche soutient un gouvernement d'extrême-droite, c'est un tournant majeur. Je ne sais pas où on va».

Jean-Luc Mélenchon a certes raison sur le fond de la souveraineté versus la dictature de l'Union Européenne, mais ce n'est pas un type du tout fiable : il est profondément clientéliste et intéressé.

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur budget :

En complément sur Italie :

En complément sur souveraineté :

 

Jeudi 25 Octobre 2018 - News # 12151 

 

Hypocrisie et immigration : Le chef du Parti Socialiste Olivier Faure évoque «une colonisation à l'envers» en France. Voir [ici] ().

Quel foutage de gueule !

Alors que le parti socialiste n'a cessé de promouvoir l'immigration, d'en faire l'un des centres moteurs de son action politique sur les recommandations mêmes de son propre club de réflexion Terra Nova, voilà maintenant que les socialistes retournent leur veste, parlant même d'identité ? Mais qui va vous croire bande de faux-culs ?

Après Jean-Luc Mélenchon, refusant de signer une pétition pour l’accueil des migrants (Voir [ici] ()), voilà maintenant les socialistes qui s'y mettent.

Tous ces gens n'ont aucune dignité, ce sont des clientélistes qui ont senti le vent tourner chez le peuple.

Ils n'ont aucune conviction propre, aucun courage, ce sont des lâches et des hypocrites n'ayant que des visées électoralistes.

Une honte cette affaire...

Ah, décidément, elle est belle la gauche...

Il ne va rester de décent sur ce bord que certains communistes, quelques Insoumis, ou des gens comme le merveilleux Francis Cousin.

Les socialistes sont morts : ils viennent de s'enterrer vivants.

En complément sur migrants :

En complément sur socialiste :

En complément sur hypocrisie :

En complément sur faux-cul :

 

Lundi 22 Octobre 2018 - News # 12057 

Enseignante braquée à Créteil :  Jean-Michel Blanquer, le Ministre de l'Éducation nationale, accuse “les images violentes” d'être à l'origine des dérives. Voir [ici] ().

Ben voyons...

C'est jamais de la faute des délinquants et des criminels...

Toujours l'excuse sociale chère au bobos et à la gauche bien pensante...

Voilà où on en est rendu...

Ce jeune voyou été cherché une arme factice (elle ne lui est pas apparu soudainement dans la main), puis il l'a volontairement emportée avec lui à l'école, et enfin, il l'a sortie et utilisée pour menacer son professeur. À un moment, il faut arrêter de déconner monsieur Blanquer, sinon on va finir par croire que vous avez de la banquette de veau à la place du cerveau,

En complément sur Jean-Michel Blanquer :

       

Mardi 16 Octobre 2018 - News # 11908 

Censure politique : Purge des médias de gauche par Facebook : un assaut direct sur la liberté d’expression. Voir [ici] ().

C'est très inquiétant.

Je trouve que tout se resserre, que les libertés se réduisent sans cesse comme une peau de chagrin.

Et cela arrive, c'est qu'il y a des gens qui y travaillent : ce n'est pas le fruit du hasard, un "accident", mais bien le résultat d'une volonté d'une oligarchie. Il y a donc un plan, et donc un complot selon la définition même du dictionnaire : "Projet plus ou moins répréhensible d'une action menée en commun et secrètement" selon le Larousse ().

En complément sur censure politique :

En complément sur censure :

En complément sur purge :

En complément sur Facebook :

En complément sur liberté d’expression :


Dimanche 14 Octobre 2018 - News # 11857 

Marseille : pas de place Arnaud Beltramepour ne pas provoquer”. Voir [ici] ().

« Collaborer avec l’ennemi », une « tradition de la gauche » : c'est tout à fait ça.

La gauche aurait, selon ses mots, avancé « le prétexte fallacieux que cette place n’était pas assez prestigieuse, pour enfin avouer la vérité » : la population locale de ce quartier populaire prendrait cela pour « une provocation ».

Ces politiciens sont décidément des traîtres à la patrie, et ils n'ont en plus aucun courage.

La Nation doit-elle respecter et honorer un héros de la gendarmerie ou bien les terrorises qui l'ont assassiné ? Ahurissant !

En complément sur Arnaud Beltrame :

       

Dimanche 7 Octobre 2018 - News # 11723 

"Lettre à Manu sur le doigté et son fondement", la deuxième lettre ouverte à Emmanuel Macron par Michel Onfray :

Le texte :

Votre Altesse,

Votre Excellence,

Votre Sérénité,

Mon cher Manu,

Mon Roy,


   La presse a rapporté il y a peu que tu avais nommé un gueux pour représenter la nation à Los Angeles. Il aurait pour seul titre de noblesse diplomatique, disent les mauvaises langues, les jaloux et les envieux, un livre hagiographique sur ta campagne présidentielle. En dehors de ce fait d’arme si peu notoire que personne n’en connaît le titre, pas plus d’ailleurs que celui des autres ouvrages du susdit, la plume est bien de celles qui se trouvent dans les parties les moins nobles de la profession : le croupion, car c’est celle que découvre le plus souvent la position de soumission inhérente à la fonction des gendelettres - la prosternation. De Sartre à BHL chez Sarko (après Mao), d’Aragon à André Glucskmann chez le même Sarko (après Mao lui aussi), de Drieu la Rochelle à Sollers chez Balladur (après Mao également), de Brasillach à Kristeva chez le Bulgare Jivkov (après Mao elle aussi), les cent dernières années n’ont pas manqué d’écrivains doués… pour l’agenouillement politique!

    Philippe Besson entre dans cette vieille catégorie du valet de plume, mais on sait désormais de quelle plumasserie ce jeune homme comme il faut relève. Ce genre de plume n’est pas celui des plus talentueux, mais c’est celui des plus vendus - je parle de l’homme, pas de l’auteur.

   Manu, on comprend que, toi qui aimes tant les lettres, tu aies envie de câlins venus des écrivains les plus à même de marquer le siècle et d’entrer dans la Pléiade quand tu seras redevenu banquier. Mais si ce siècle doit être marqué par toi, il n’y a pas grand dommage à ce qu’il le soit aussi par Besson le petit (à ne pas confondre avec Besson le grand, l’écrivain Patrick, ni avec Besson la championne d'athlétisme, Colette, ou bien encore avec Eric, le traître passé de Ségolène à Sarkozy en pleine campagne présidentielle, ou bien encore avec le Minimoy, Luc).  

   Avant d’être flagorneur, Besson-le-Petit a été directeur des ressources humaines auprès de Laurence Parisot, dame du MEDEF, mais aussi auteur de scénario de téléfilms, donc chevalier des Arts et Lettres. Convenons-en, tout ceci légitime l’affirmation d’Arlette Chabot, qui faisait déjà de l’éditorialisme politique à la télévision quand elle était en noir et blanc, la télévision, et n’avait qu’une seule chaîne. Courageuse, audacieuse, résistante, rebelle, insoumise, l’Arlette n’a en effet pas craint d’affirmer sur l’un des médias qui l’appointent que tout ceci était habituel: Napoléon n’avait-il pas nommé Chateaubriand en son temps et de Gaulle Romain Gary? En effet, en effet… Arlette, chère Arlette, vous qui avez déjà les grades de chevalier puis d’officier de la Légion d’honneur, je vous promets le grade supérieur pour bientôt! Si ce n’est déjà fait, car vous méritez d’y avoir votre rond de serviette, vous serez aussi bientôt invitée à la table de notre grand Mamamouchi en compagnie du vérandaliste Stéphane Bern et des frères Bogdanov, les éminents membres correspondants de la NASA française.  

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il a tout de même fallu, pour que cette affectation de copinage ait lieu, que tu prennes la décision d’un décret modifiant les règles de la nomination des diplomates afin que ce ne soit plus le Quai d’Orsay qui ait la main mais le gouvernement, c’est à dire, toi tout seul, chacun le sait. C’est ce que les langues vipérines qualifient de fait du prince… Le décret te permet désormais de récompenser des non-fonctionnaires, pourvu qu’ils aient été serviles. Bern ambassadeur chez l’impératrice Sissi ou les Bogdanov nommés pour la même fonction sur Mars, grâce à toi, c’est désormais devenu possible… La France redevient "great again"!

   J’ai appris qu’en même temps, tu avais rendu possible cet autre fait du prince: madame Agnès Saal a été nommée par un arrêté paru au Journal officiel "haut-fonctionnaire à l’égalité, à la diversité et à la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la culture". En voilà un beau poste, et si moral en plus! Un beau jouet emblématique du politiquement correct de notre époque.

   Rappelons un peu le CV de l’heureuse élue que tu gratifies à son tour. Cette dame s’était fait connaître par des notes de taxi dispendieuses, plus de 40.000 euros tout de même, et ce en grande partie au profit de ses enfants, quand elle était directrice générale du centre Pompidou et présidente de l’INA, un institut que tu connais très très bien, n’est-ce pas? Pour ces malversations, elle avait été condamnée à six mois de suspension sans solde (probablement selon les principes de ce que l’on peut désormais nommer la jurisprudence Benalla…), puis à trois mois de prison avec sursis et une double amende. Elle avait été réintégrée en douce au ministère de la culture à l’été 2016 (il faut faire gaffe aux nominations d’été...) comme chargée de mission auprès du secrétariat général en vue de la finalisation de labellisation AFNOR sur l’égalité professionnelle et la diversité.  

   Précisons aussi ceci: selon Mediapart, la même madame Saal, décidément très récompensée - on se demande pourquoi - figurerait également "dans la liste très restreinte des hauts fonctionnaires, qui, par un arrêté du 3 août 2018 signé par le Premier ministre, ont été inscrits à compter du premier janvier 2018, donc rétroactivement, au "tableau d’avancement à l’échelon spécial du grade d’administrateur général". Ce qui, en d’autres termes, veut dire que, pendant les vacances du Roy à Brégançon, cette procédure qui ne relève pas du traditionnel avancement mais d’une volonté politique expresse, a permis à ladite dame de profiter d’une hausse de son traitement allant jusqu’à 6.138 euros par an, indemnité de résidence à Paris comprise, soit au total près de 74.000 euros de traitement annuel. S’y ajoute un supplément sous forme d’indemnité qui augmente sa retraite des fonctionnaires d’environ 10%. Quand tu aimes, mon cher Manu, ça n’est pas pour rien et ça se voit!

   Françoise Nyssen, rappelons-le pour les millions de Français qui l’ignorent encore, est ministre de la culture. C’est elle qui a mis en musique la mélodie sifflée à son oreille par le président. Face au déchaînement que cette nomination a légitimement suscité, elle fait savoir ceci sur les réseaux sociaux: "J’ai nommé Mme Agnès Saal (j’épèle : S . A . A . L,  car on pourrait mal orthographier…) haute fonctionnaire à l’égalité et à la diversité. J’ai fait de cette cause une priorité dès mon arrivée au ministère de la culture. La qualité de son engagement et de son travail au service de ces valeurs fondamentales devrait guider les commentaires aujourd’hui". On ignore quelle est la "cause" en question: madame Saal, ou les fameuses valeurs ici prises en ôtage?

   Mais Françoise Nyssen, c’est également l’éditrice qui a sciemment fraudé deux fois le fisc en ne déclarant pas de considérables agrandissements d’espace, une fois en Arles, au siège de sa maison d’édition, une autre fois à Paris. Le Canard enchaîné, qui a levé le lièvre, a chiffré la fortune économisée par ce double forfait! Ca en fait des APL pour les étudiants désargentés, je te jure!

  Qui se ressemble s’assemble. Dès lors, il était normal que, sous ton autorité, sous tes ordres, selon ton désir, selon ton souhait, selon ta volonté, selon tes vœux, mon Prince, mon Roy, mon grand Mamamouchi, le vice récompense le vice. En un peu plus d’un an, de Richard Ferrand à Alexandre Benalla, via cette dame Saal, tu nous y as déjà tellement habitués!

   Sais-tu, mon cher Manu, que des caissières qui ont utilisé à leur petit profit des bons de réduction de deux ou trois euros qui trainaient sur la caisse, ou que des employés de grand magasin qui ont mangé un fruit prélevé dans les rayonnages, ont été sèchement licenciés, eux, sans indemnités, sans planques payées par les contribuables et sans possibilité de retrouver du travail fort bien payé avec les avantages de la fonction à la clé? Probablement une nouvelle belle et grosse voiture avec chauffeur…

   J’ai appris aussi que ton si bon ami Benalla s’était rendu coupable de charmants forfaits depuis ceux que l’on a bien connus l’été dernier. Mais l’incendie a été joliment éteint - sûrement pas avec l’eau de la piscine que tu t’es fait construire à Brégançon, pas pour toi, oh non, bien sûr, mais par altruisme, pour les enfants du personnel de la résidence royale plus sûrement. 

   En garde à vue, la police a souhaité perquisitionner le domicile de ton si cher ami Benalla. Elle voulait notamment accéder à son coffre-fort. Tenus par la loi à ne pas entrer dans l’appartement avant l’heure légale, les policiers ont posé des scellés le soir et attendu le lendemain. Mais le coffre-fort a été vidé dans la nuit! On a le bras long chez les Benalla puisque du commissariat on peut atteindre un coffre-fort chez soi en pleine nuit. Les quatre armes qui devaient s’y trouver n’y étaient plus - soit tout de même trois pistolets et un fusil, pour un homme qui n’a que deux mains, ça fait tout de même beaucoup… Sa femme avait les clés, il avait dit qu'elle était à l’étranger : elle se cachait en fait dans le seizième arrondissement de Paris. Il est vrai que pour de nombreux français cet arrondissement de nantis équivaut bien à un pays étranger.  

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il me semble tout de même qu’il vaut mieux faire partie de ta cour que d’être un senior amputé de sa retraite, être un plumitif courbé plutôt qu’un écrivain debout, être une énarque de gauche qui tape dans la caisse de l’Etat pour financer les transports de sa progéniture, plutôt qu’un étudiant à qui tu voles dans sa poche cinq euros d’APL, être un cogneur de manifestants avec un brassard de la police et une accréditation de l’Elysée qu’un syndicaliste défendant le droit du travail.   

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, j’aimerais que tu m’aimes et ce pour trois raisons. La première: pour être nommé sans compétence consul des provinces et des régions françaises dans le sixième arrondissement de Paris, voire le seizième – tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la deuxième: pour permettre à ma vieille mère qui n’a pas son permis de conduire et qui a quatre-vingt-quatre ans, de pouvoir disposer d’un taxi gratuit à n’importe quelle heure du jour et de la nuit pour aller faire ses visites médicales à une demi-heure de chez elle, le tout payé avec l’argent du contribuable  tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la troisième:  pour avoir chez moi des armes à feu en quantité, mais aussi et surtout, pour pouvoir tabasser les gens qui me déplaisent en portant un casque sur la tête, en distribuant des coups de matraque et en disposant de CRS ou de la police comme couverture à mes descentes de petite-frappe - tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles.

   S’il te plait, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu: veuille-le. Je te promets pour ce faire de me prosterner moi aussi, de montrer les plumes de mon cul aux passants, de dire du bien de toi avec des articles, des conférences et des livres, je te jure, j’irai sur les chaînes et les radios du service public pour certifier, comme Arlette Chabot, qu’entre Napoléon, de Gaulle et toi, il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de cigarette, Joffrin ne me reconnaîtra pas, il m’aimera peut-être lui aussi comme il a aimé jadis Bernard Tapie et Philippe de Villiers. Je pourrai écrire aussi une biographie de Stéphane Bern avec une préface de Brigitte ex-Trogneux, passer une thèse de physique quantique avec tes amis les frères Bogdanov comme directeurs de travaux. Je pourrais même consacrer un séminaire de littérature comparée à l’œuvre de Philippe Besson que je mettrai en perspective avec celle de James Joyce. S’il te plaît, tu le peux, tu es mon Roy. J’habite place de la Résistance à Caen, fais-moi signe.

   Veuillez, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, mon chéri, recevoir l’expression de ma considération la plus courtisane. Vive la République, vive la France, mais surtout: Vive Toi !

Michel Onfray


Post-scriptum : des bises à la Reine.

Post-scriptum 2: j’apprends à cette heure que tu as fait du jet-ski à fond les ballons avec Brigitte quand tu étais à Brégançon et ce dans une zone interdite à la navigation et au mouillage - tu y as pourtant grandement navigué et vraiment mouillé. Cette réserve marine protégée ne doit être troublée par aucun véhicule à moteur. Il y eut pourtant tes deux jets-ski et ton gros bateau avec un moteur de 150 chevaux - qui sait, peut être empruntés à Nicolas Hulot, car on sait que, comme toi, il est un écologiste qui collectionne les engins motorisés. Protéger l’environnement marin et préserver la biodiversité dans les eaux du parc national de Port-Cros, pour toi qui fumes du glyphosate chaque matin au petit déjeuner, ça compte pour rien, n’est-ce pas? 
 

Une lettre très réussie.

À voir !

Complément : Michel Onfray déprogrammé de France 5 après un texte à charge contre Macron. Voir [ici] (). Comme quoi, le président n'a pas du tout aimé. 

En complément sur Michel Onfray :

En complément sur Macron :

     

Jeudi 4 Octobre 2018 - News # 11648 

Alain Soral a (presque toujours) raison - Épisode 6 en accès libre :

SYNOPSIS :

Suite aux blocages définitifs des comptes PayPal et Stripe d’E&R () et en attendant la mise en place d’une alternative concernant le paiement par carte bleue, ERTV vous propose cet épisode en accès libre.

Pour aider Alain Soral et faire un bras d’honneur à PayPal, rendez-vous sur notre page de soutien () !

Au sommaire de cet épisode :

- 04’04 – L’arnaque du national-sionisme 
- 09’14 – Les trois temps du national-sionisme 
- 14’38 – L’alliance gauche/droite ou l’aventure italienne 
- 22’00 – France : en marche arrière toute vers le bipartisme 
- 30’45 – Zemmour ou la nouvelle Idéologie française 
- 40’40 – Travaux pratiques : la Nouvelle Librairie 
- 49’55 – Que manque-t-il à la droite pour la reconquête ? Des livres ou des couilles ? 
- 52’04 – Colonisation - Décolonisation - Déportation 
- 01h04’06 – Trump / Poutine : multipolarité ou Troisième Guerre mondiale ? 
- 01h12’31 – Facebook, YouTube, PayPal : la prise de l’Internet par l’Empire 
- 01h14’57 – Justice bafouée : mon avocat sur le banc des accusés

Des choses intéressantes mais aussi des erreurs manifestes, comme notamment les dix commandements qui ne seraient pas universels. Ils le sont, et le Christ lui-même les a confirmés. Ils viennent en fait des mondes internes, des 22 commandements (un pour chaque arcane majeur), et sont donc véritablement universels puisque au delà de la temporalité du monde physique. Un conseil : ne les violez pas. Ou alors, vous serez châtiés, et pour certains assez rudement.

En complément sur Alain Soral :

       

Mardi 2 Octobre 2018 - News # 11594 

Insoumis, Jean-Luc Mélenchon vient de vous la mettre bien profond.
Voyez sa duplicité : ses actes sont en totale opposition avec ses paroles sur l'immigration.
Il vous trompe !

MÉLENCHON = qui MÉLANGE, qui TROMPE, les gens.

 

Incroyable mais vrai : à rebours d'une partie de la gauche, Jean-Luc Mélenchon refuse de signer un appel pour l’accueil des migrants. Voir [ici] ().

Il n'a pas arrêté de nous bassiner avec l'accueil des migrants, la France des Lumières, les droits de l'homme, bla bla bla, de défendre et de faire la promotion de l'immigration, et maintenant il retourne sa veste ? Vous ne trouvez pas ça bizarre ? C'est pourtant une anomalie remarquable, pas vrai ?

Et bien je vais vous dire pourquoi il fait ça : c'est un opportuniste qui a enfumé les Insoumis pendant des années, car il sait que désormais 75% des Français ne veulent plus de l'immigration de masse, alors il change son fusil d'épaule, il se renie, il renie ses soit-disant convictions, ses principes, et tout le tralala qu'il débite dans ses meeting. Ce type est décidément pitoyable...

Ses valeurs, ses positions, n'ont en réalité, et ce fait le prouve de façon définitive, qu'une visée électoraliste. C'est minable. C'est un minable.

Vous commencez à voir qui il est ? Je l'espère pour vous...

___  NEWS EN COURS DE RÉDACTION...  ___


Dimanche 30 Septembre 2018 - News # 11554 

Petite énigme : ce problème de mathématique pour des écoliers chinois «paralyse» la Toile :

Essayez de résoudre le problème avant de lancer la vidéo : il est clairement indiqué sur l'image fixe de la vidéo : "Quelle est la taille de la table ?".

En complément sur énigme :

En complément sur mathématique :

     

Dimanche 30 Septembre 2018 - News # 11552 

 

Main basse sur l'État par l'ENA : "La caste : Enquête sur cette haute fonction publique qui a pris le pouvoir" : entretien avec Laurent Mauduit :

SYNOPSIS :

Dans l'Entretien Libre, Aude Lancelin a reçu le journaliste Laurent Mauduit pour échanger à propos de son livre : « La Caste - Enquête sur cette haute fonction publique qui a pris le pouvoir »

LA QUATRIÈME DE COUVERTURE :

En vingt ans s'est constituée en France une véritable oligarchie vertébrée notamment par l'Inspection des finances. Fonctionnant comme une caste, cette oligarchie capitaliste s'est installée pour durer, en occupant les postes clés de l'État, pour imposer ses vues et ses réformes néolibérales. Quelle est la vraie nature de ce pouvoir dont Emmanuel Macron est l'étendard ? Histoire de la trahison des élites publiques françaises.

L'accession au pouvoir d'Emmanuel Macron n'est pas seulement la conséquence d'un séisme historique, qui a vu l'implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C'est aussi l'aboutissement de l'histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l'intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts.

Pour comprendre cette sécession des élites publiques et décrypter les débuts du nouveau quinquennat, il faut savoir comment la caste a d'abord réalisé, grâce aux privatisations, un hold-up à son profit sur une bonne partie du CAC 40 ; puis comment, par le jeu des pantouflages ou de rétropantouflages, elle est parvenue à privatiser quelques-uns des postes clés de la République jusqu'à porter l'un des siens au sommet de l'État.

C'est cette enquête que La Caste s'applique à mener, en dressant l'état des lieux du système oligarchique français ; en se plongeant dans les combats engagés par les défenseurs de la République – en 1848, en 1936 ou encore en 1945 –, pour que celle-ci dispose enfin d'une haute fonction publique conforme à ses valeurs.

RÉSUMÉ :

La victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle n'est pas seulement la conséquence accidentelle d'un séisme historique qui a vu l'implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C'est aussi et surtout l'aboutissement d'une histoire longue, celle de la haute fonction publique française, notamment l'Inspection des finances, qui a progressivement cessé de défendre l'intérêt général au profit de ses seuls intérêts, ceux de l'oligarchie de Bercy. Pour comprendre cette trahison des élites publiques et décrypter les débuts de ce quinquennat qui en résulte, il faut se plonger dans l'histoire de cette caste.

Dans les années 1980, d'abord, lorsqu'elle réalise grâce aux privatisations un hold-up sur une bonne partie du CAC 40 et de la vie française des affaires. Puis peu à peu s'installe, par le biais de pantouflages ou de rétro-pantouflages de plus en plus fréquents, en consanguinité constante avec le monde de la finance pour lequel elle privatise quelques-uns des postes-clés de la République.
En servant alternativement la gauche et la droite, mais en défendant perpétuellement les mêmes politiques néolibérales, elle est finalement parvenue à installer une tyrannie de la pensée unique, ruinant la notion d'alternance démocratique.

C'est cette enquête que cet essai sur la caste s'applique à mener : en dressant un méticuleux état des lieux du système oligarchique français ; en se replongeant dans les innombrables combats menés par les défenseurs de la République - en 1848, en 1936 ou encore en 1945 - afin que celle-ci dispose d'une haute fonction publique conforme à ses valeurs. L'élection de Macron atteste que ce combat démocratique, si souvent perdu, est plus urgent que jamais.

L'AUTEUR :

Laurent Mauduit commence sa carrière de journaliste en 1979 au Quotidien de Paris.
Chef du service économique de Libération jusqu’en 1994, il entre au Monde pour une quinzaine d’années.
Cofondateur de Mediapart, Laurent Mauduit a déjà publié une quinzaine d’ouvrages, principalement des essais sur la gauche française et des livres d’enquête, dont le récent Main basse sur l’information (Don Quichotte, 2016).

C'est gravissime.

Une vidéo qu'on peut largement mettre dans les Chroniques de la dégénérescence, et qui permet de comprendre pourquoi et comment tous les États dégénèrent : à cause des hommes qui perdent peu à peu leur éthique, et qui ne voient plus que leurs intérêts, par la corruption des esprits et des moeurs. Game Over.

Après la trahison des politiciens, la trahison des hauts fonctionnaires et des "élites".

À voir absolument !

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur élite :

En complément sur l'ENA :

En complément sur Laurent Mauduit :

 

Dimanche 30 Septembre 2018 - News # 11551 

Emmanuel Macron est un petit empereur vaniteux immature et dégénéré, et de surcroît un psychopathe. En voici la preuve :

Le jeune de gauche fait un doigt,
et a le pantalon baissé, on voit son caleçon au dessus de sa ceinture. 
Hallucinant.
Celui de droite fait un cornuto, symbole des cornes du diable.

 

Mais regardez ce type, son visage. C'est un demeuré, un attardé mental, un adulte adolescent qui n'a pas su grandir et évoluer. Cela éclaire d'autant plus pourquoi il a épousé son professeur. Ahurissant. Un vrai psychopathe...

Et ce type est Président de la République ? 

Démentiel.

Complément : Les désastreuses photos de Macron qui ruinent la fonction présidentielle. Voir [ici] (). Un malade ! Il a perdu le sens de réalités.

En complément sur Macron :

En complément sur psychopathe  :

En complément sur dément :

En complément sur dégénéré :

 

Jeudi 13 Septembre 2018 - News # 11150 

Pierre Moscovici s'inquiète de l'existence de «petits Mussolini», Matteo Salvini l'invite à «se laver la bouche». Voir [ici] ().

Quelle honte !

Décidément, ce Moscovici est un voyou.

Remarquez les jolis démocrate des gauches : ce sont des fascistes, et il accusent les autres de fascisme. Ils calomnient et injurient des opposants politiques élus par le peuple démocratiquement, et ce serait des humanistes et des démocrates ? Que neni !

"Vous les reconnaîtrez à leur fruits" nous dit le Christ.

De ce point de vue, Pierre Moscovici est objectivement un ennemi de la démocratie et des peuples.

En complément sur Pierre Moscovici :

En complément sur Matteo Salvini :

     

Mardi 11 Septembre 2018 - News # 11093 

Éducation nationale perverse : L'arabe à l'école, une idée soutenue par des ministres de gauche comme de droite. Voir [ici] ().

De la haute trahison.

Et, en plus, alors même que les enfants ne maîtrisent déjà pas le Français. 

Des traîtres de politiciens qui fomentent la division du peuple.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur éducation nationale :

En complément sur école :

En complément sur arabe :

   

Samedi 8 Septembre 2018 - News # 11025 

La gauche allemande anti-migrants saluée par un proche de Jean-Luc Mélenchon. Voir [ici] ().

Il va y avoir une scission à la France Insoumise bientôt...

Ou bien des gens vont s'en aller. Et pour deux raisons majeures :

  1. La position définitivement absolument européiste de Jean-Luc Mélenchon (Pas de plan B, et il veut rester dans l'Union Européenne).
  2. La position pro-migrants inconditionnelle de Jean-Luc Mélenchon.

Dans ces conditions, il va finit bien seul à un moment, quand sa base va enfin comprendre les enjeux et se désolidariser de ces deux alignements aberrant qui nous conduisent tous, et tout le pays avec, dans le mur.

En complément sur migrants :

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

     

Mardi 4 Septembre 2018 - News # 10937 

"Debout", le nouveau parti allemand à gauche anti-immigration :

Presque partout en Europe, et de plus en plus, les citoyens sont contre l'immigration de masse.

Il n'y a qu'en France où nous avons encore des attardés mentaux que sont les bobos, les bien pensants, et et les gauchistes pro-migrants.

En complément sur migrants :

       

Mardi 4 Septembre 2018 - News # 10929 

La nomination de François de Rugy à l'Écologie laisse un arrière-goût de glyphosate dans la bouche de la gauche. Voir [ici] ().

Il n'y a pas grand chose à attendre de lui, à mon humble avis.

En complément sur François de Rugy :

En complément sur écologie :

     

Lundi 20 Août 2018 - News # 10617 

Italie : l’extrême-gauche revendique l'explosion de la bombe devant un bureau de la Ligue. Voir [ici] ().

Ben voilà : au moins c'est bien clair désormais : on sait où sont les fascistes.

Rappel : l'un des marqueurs des fascistes, c'est d'utiliser la violence contre leurs opposants politiques.

Bravo l'extrême-gauche : vous êtes des fascistes rouges !

En complément sur Italie :

En complément sur fascisme :

     

Lundi 20 Août 2018 - News # 10610 

Sahra Wagenknecht, la «Jean-Luc Mélenchon allemande» va lancer un mouvement de gauche opposé à l'immigration. Voir [ici] ().

Mort de rire ! 

Les gauchistes prennent conscience qu'ils sont contraints de changer leur fusil d'épaule concernant l'immigration, ou bien ils vont disparaître.

Une petit fait divers qui pèse son pesant de cacahuète, et qui nous renseigne sur le climat mental qui opère dans leurs cerveaux : ils sont effrayés par le populisme et par la très grande majorité des gens qui ne veulent plus de l'immigration de masse (plus de 75% en France), au point de SE RENIER ! Vous vous rendez compte ?

Des girouettes, des faux-culs, ces gauchistes, je ne cesse de le dénoncer.

Quelle trahison à leurs principes et à leurs idées... Ahurissant.

L'art de retourner sa veste pour rester dans la course des élections.

Pitoyable.

En complément sur migrants :

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur gauchisme :

En complément sur faux cul :

 

Vendredi 27 Juillet 2018 - News # 10111 

Affaire Alexandre Benalla : la gauche unie autour d'une motion de censure commune. Voir [ici] ().

En complément sur Alexandre Benalla :

       

Dimanche 8 Juillet 2018 - News # 9632 

Pauvre petite...
Ah vraiment, on la plaint...
Et elle a réclamé en plus 4 millions d'euros à Canal+ !!!
Et ben, c'est pas la vanité et un culot éhonté qui l'étouffent elle...

 

84 167 euros bruts / mois : Le salaire scandaleux des animateurs journalistes de Canal+ qui passent leur temps à nous faire la leçon, à nous accuser d'être des racistes, et à diffuser le venin de la propagande de la pensée unique en bons chiens de garde du système :

Vous vous êtes demandé pourquoi tous les animateurs télé vous encouragent à voter pour Hollande, Macron et prendre des migrants chez vous ????

Et vous vous êtes dit, logiquement, "ben ils sont tous de gauche". Sauf qu'il manque un détail... et de poids : leur salaire. Grâce à un procès au Prudhommes fait par une présentatrice, Maitena Biraben, du Grand Journal de Canal+, on sait désormais à quoi s'en tenir :

"Pauvre Maïtena, femme sans défense victime du sexisme et de la violence capitalistique de Vincent Bolloré, mais on découvre que pour le procès à venir, et selon L’Express, l’avocate de la Suissesse a dû balancer les émoluments de sa cliente. Une erreur stratégique majeure, puisque ce faisant, le statut de victime est pulvérisé en un instant.

« C’est un CDI écrit. Le salaire annuel est de 650.000 euros, 50.000 euros sur 13 mois. S’y ajoute une prime de présence de 360.000 euros brut, ce qui fait une moyenne mensuelle de 84.167 euros brut. »

Ah, va dire ça aux 10 millions de Français pauvres dont la majorité sont des téléspectateurs assidus (télé = loisir du pauvre) !" Bon vous avez compris: pour 85.000 euros par mois, les présentateurs de télévision sont prêts à nous vendre migrants, macrons et gauche caviar.

Je ne sais pas pourquoi, mais maintenant je comprends mieux la situation. Lire ici () l'article d'ER ou ici () l'Express pour le croire.

Source : Pierre Jovanovic ().

Une affaire qui montre l'hubris des gens dès qu'ils accèdent à une position privilégiée : ils perdent tout sens des réalités, et de la mesure.

Et pour les salaires indécents qu'ils reçoivent, ils sont prêts à tout, même à nous intoxiquer mentalement par leur propagande mensongère télévisuelle et à servir ce système inique qui nous opprime.

Des chiens de garde ultra-bien payés du système français de domination, voilà la réalité de nos "élites" médiatiques.

Révolution !

En complément sur Canal+ :

En complément sur salaire :

En complément sur scandale :

En complément sur hubris :

En complément sur Pierre Jovanovic :


Jeudi 28 Juin 2018 - News # 9395 

L'affaire des terroristes d'extrême droite semble plus compliquée et mois franchement claire que les médias ne nous le disent : "La DGSI, incapable d'arrêter les attentats en France, fait écrouer une dizaine de survivalistes pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Voir [ici] ().

Je trouve que cette affaire ressemble, d'une certain façon, à l'affaire de Tarnac.

Affaire à suivre avant de porter un jugement définitif sur la question.

Je trouve navrant, consternant, et indigne, que les médias se soient autant précipités. Dès qu'il s'agit de l'extrême droite, je les trouve bien prompts à foncer tête baissée pour porter des accusations à charge. Il ne sont pas aussi prompts à le faire lorsqu'il s'agit de l'extrême gauche, et même quand elle est impliquée dans des violences comme on a pu le voir récemment avec les Blacks Blocs, les médias trouvent le moyen d'accuser encore l'extrême droite... Ça montre le niveau de partialité de nos médias de merde.

Si en lisant commentaire, vous avez pensé que j'étais d'extrême droite et que je la défendais, cela accuse en vous l'existence d'un tropisme vous indiquant que vous êtes sous la dépendance affective de la pensée unique et de la terrible psychopathologie des étiquettes. Il faut apprendre à voir et penser le réel EN DEHORS DE TOUTE IDÉOLOGIE, et EN DEHORS DE TOUT INTÉRÊT PERSONNEL, juste pour l'amour de la Vérité, de la compréhension et du Bien.

Si quelque chose est vrai alors il faut pouvoir le dire. Et le dire ne signifie pas qu'on est pour, ou qu'on est contre : on décrit seulement ce qui est observé. Ce que l'on voit, il faut le dire, et le dire droitement. Et ce que l'on entend, il faut aussi l'entendre droitement, c'est-à-dire sans projeter ses propres aliénations, affects, inclinaisons, tropismes, croyances, à priori, etc.

Parler droit, entendre droit, penser droit, font partie des éléments importants pour éveiller la conscience (il y en a d'autres encore plus essentiels mais ils sont d'ordre ésotériques). Bannir le mensonge sous toutes des formes est indispensable pour pouvoir obtenir une conscience libre, qui voit le réel tel qu'il est, et non au travers de lunettes et de prismes déformants.

C'est un long apprentissage, ce qui signifie qu'il faut travailler sur soi chaque jour, il faut s'entraîner, se perfectionner jour après jour. Ce n'est pas une question de temps (comme si le temps pouvait perfectionner les choses alors qu'au contraire il les fait dégénérer), ou d'âge, mais essentiellement d'efforts continus. C'est comme pour l'apprentissage du piano : il faut de longues années d'efforts répétés, obstinés, pour parvenir à terme à déchiffrer et jouer correctement n'importe quel morceau. Ici, c'est pareil : soit on ne fait rien et alors on reste dans son misérable état psychologique, et même on dégénére peu à peu subrepticement, ou bien on produit de petits efforts chaque jour qui, au bout de plusieurs années produisent un résultat visible, bien tangible, et remarquable. C'est une question de volonté personnelle et d'attitude devant la vie. À chacun de choisir... Mais ne rien faire nous emmène là où nous ne voulons pas aller, et nous transforme en ce que nous ne souhaitons pas être.

Alors au travail sur soi, pour changer radicalement, et devenir meilleur pour soi et le monde !

À méditer...

En complément sur extrême droite :

En complément sur Tarnac :

     

Vendredi 22 Juin 2018 - News # 9261 

e

 

Les centristes sont les plus hostiles à la démocratie, pas les extrémistes. Voir [ici] ().

Les centristes sont des mous, des experts du compromis, du "en même temps", ils n'on aucune radicalité, ils sont dans leur mental, ils ne voient pas les faits, et donc ils ne comprennent rien et justifient tout par le mental, par des raisonnements spécieux.

Ce sont souvent des girouettes, qui une fois appuient la gauche, et le coup d'après la droite.

Regardez François Bayrou : une belle girouette, complètement vendu, sans aucune conviction réelle. Mais il sait parler, embobiner, justifier..., et retourner sa veste avec classe... D'ailleurs, lors de l'élection présidentielle, il nous a fait un vrai festival de ses possibilités en la matière et de ses belles vertus... 

En complément sur démocratie :

       

Mercredi 20 Juin 2018 - News # 9222 

La gauche danoise tourne le dos à l'immigration. Voir [ici] ().

Et ouais, même la gauche s'y met tellement la situation est grave et que de plus en plus de citoyens s'en rendent compte et ne veulent plus de l'immigration de masse.

Y'a qu'en France où la chape de plomb de la pensée unique demeure, mais elle est en train de se fissurer...

En complément sur migrants :

       

Mardi 5 Juin 2018 - News # 8895 

Diplomatie : La gauche allemande réclame l’expulsion de l’ambassadeur américain suite à ses propos. Voir [ici] ().

Les États-Unis se croient tout permis. Il ont perdu le sens du discernement et de la mesure.

Ce qu'a fait cet ambassadeur est effectivement sans précédent. Jamais un diplomate en poste dans un pays ne juge publiquement de ce qui ce passe dans le pays où il officie. Il a un devoir de neutralité et de réserve.

En complément sur diplomatie :

En complément sur États-Unis :

     

Vendredi 1er Juin 2018 - News # 8793 

Hommage au Colonel Arnaud Beltrame à Montfermeil : le terme «islamiste» irrite le Front de gauche. Voir [ici] ().

Une preuve de plus que les idéologies sont des prisons mentales.

Le complet déni de réalité.

Décidément, le Front de gauche est composé d'un fort ramassis de connards...

On allait quand même pas mettre la mention "Victime du terrorisme  hindouiste"...

Ahurissant.

Et ne mettre aucune mention, cela aurait été faire de la dissimulation. Or la dissimulation est un crime puisque c'est une tromperie délibérée.

En complément sur Arnaud Beltrame :

En complément sur islam :

     

Lundi 28 Mai 2018 - News # 8690 

"L'économie française a besoin de 10 millions d'immigrés d'ici à 2040". Voir [ici] ().

Avec 6 592 100 chômeurs en 2018, officiellement (voir [ici] ()) ! On peut donc légitimement penser qu'il y  en a plus.

Le capitalisme ne se maintient que grâce au dumping social et à son armée d'idiots utiles de tous bords : libéraux, néolibéraux, faux socialistes, extrême-gauche.

Consternant.

Il faut que chaque citoyen comprenne impérativement que l'importation de hordes de migrants est la première cause du dumping social, et détruit en plus l'identité de la France. La destruction de l'identité de la France permet l'élaboration progressive d'un magma de personnes déracinées, isolées, et fragilisées, plus aptes à être contrôlées et tondues : la Nation disparaît au profit d'une foule d'esclaves seulement mus par la survie économique, chosifiés. Game over.

Le capital veut l'immigration de masse !

Les européistes veulent l'immigration de masse !

Les mondialistes veulent l'immigration de masse !

Vous pensez pas qu'il y a un problème dans ce cas ?

Car tous ces gens sont les ennemis du peuple et de l'État-Nation. ^^

Pensez-y...

En complément sur migrants :

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur dumping social :

 

Jeudi 24 Mai 2018 - News # 8631 

 

Allemagne : les antifas publient un guide du «touriste émeutier» avant une réunion de l'AfD. Voir [ici] ().

Ce qui m'amuse toujours avec ce genre de New, c'est que les Antifas sont toujours d'insondables crétins : ils se prétendent antifasciste alors même que ce sont eux les fascistes, les actes qu'ils posent à chaque fois des marqueurs objectifs des méthodes fascistes.

Des crétins de premier ordre ! Et les idiots utiles du capitalisme et du système puisqu'ils réussissent le tour de force de diviser les souverainistes de droite de ceux de gauche.

Quelle belle réussite !

En complément sur antifas :

En complément sur fasciste :

     

Lundi 21 Mai 2018 - News # 8553 

Italie : la Ligue et le Mouvement 5 étoiles s'allient pour gouverner avec un programme ambitieux anti-Union Européenne et anti-migrants :

SYNOPSIS :

Le  parti anti-système du Mouvement 5 étoiles et le rassemblement anti-immigration de la Ligue ont rendez-vous lundi 21 mai avec le président Sergio Mattarella. Objectif : définir qui sera le chef de la future coalition gouvernementale.

Selon la presse transalpine, le juriste de 54 ans Giuseppe Conte, inconnu du grand public, est pressenti pour diriger le pays.

Source : RT.

Espérons qu'ils vont réussir.

Je dis cela parce-que les scélérats antidémocratiques et les crypto-fascistes, tous européistes, vont sortir du bois, et faire feu de tout bois contre cette belle alliance populaire, comme on a pu déjà le voir à l'occasion du Brexit, ou lors de l'entre deux tours de la présidentielle en France entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen (je pense notamment à des faux culs de première, des recteurs d'université ayant appelé à faire barrage à Marine Le Pen, une opération scandaleuse qui a révélé qui sont véritablement les fascistes...).

Il faut comprendre une fois pour toutes que seule l'union sacrée du peuple, notamment l'union majoritairement des vrais gens de gauche (la gauche du travail, pas les sociaux-traîtres supposément socialistes ni les trotskistes qui sont la gauche du Capital) avec les gens ayant des valeurs traditionnelles de droite (ce qui exclut totalement les capitalistes et les néolibéraux) permet la reprise du pouvoir et de toutes les commandes d'un pays dans le but de l'érection d'une véritable démocratie basée sur la souveraineté populaire, complètement à l'opposé de notre pseudo-démocratie de gouvernement représentatif, non représentatif en réalité, et vendue à tous les lobbies économiques, financiers, et sociétaux.

Une expérience politique à suivre de prés, à la fois pour voir l'issue du combat entre les vrais démocrates et les crypto-fascistes, mais aussi pour l'aspect économique : cette affaire pourrait donner le coup de grâce à la fois à la zone Euro et à l'Union Européenne.

En complément sur Italie :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur européisme :

En complément sur migrants :

 

Mercredi 9 Mai 2018 - News # 8317 

Violences des Blacks Blocs de l'extrême gauche à la manifestation du 1er Mai 2018 : comment les médias nous prennent pour des cons :

En complément sur média :

En complément sur violence :

En complément sur Black Blocs :

   

Samedi 5 Mai 2018 - News # 8241 

 

Complètement dingue : Un nourrisson avorté a survécu dans les déchets d'un hôpital - Après 36 ans, elle a rencontré sa mère biologique. Voir [ici] ().

Mais quelle abomination que l'avortement !

Je dois dire que cette histoire effarante est une occasion de saisir une fois pour toute l'ignominie et le crime que constitue l'avortement.

Et dire qu'à gauche il y a des gens qui soutiennent cette horreur ?!! Je croyais que c'était l'humain d'abord ?!!! Ahurissant !

Une contradiction de plus de la pensée dégénérée de la fausse gauche et des gauchistes.

En complément sur avortement :

En complément sur abomination :

En complément sur ahurissant :

En complément sur effarant :

 

Samedi 5 Mai 2018 - News # 8239 

Venu participer à un débat, Robert Ménard le maire de Béziers a été violemment pris à partie par des manifestants. Il a été projeté au sol, alors que des jets d'urine ont visé les participants à la conférence. Il va déposer plainte. Voir [ici] ().

Quelle violence !

Ça devient dingue !

Il a raison de déposer plainte.

Comme quoi, le fascisme de gauche est au moins aussi dangereux que celui de droite... Je dis aus moins, parce-qu'à gauche on se méfie moins, mais c'est une grave erreur.

C'est une erreur de vouloir utiliser le mental pour déterminer ce qui serait fasciste ou pas, car par le mental on peut tout justifier. En particulier ici, on peut justifier un acte fasciste en le présentant comme étant non fasciste (et l'inverse est possible aussi bien sûr).

Alors, comment reconnaître le fascisme ? Par les actes. Par les actes OBSERVABLES.

Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.

Le Christ.

En complément sur Robert Ménard :

En complément sur violence :

En complément sur fascisme :

   

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8227 

"Violences du 1er-Mai : centralien, fils de chercheur au CNRS... des prévenus aux profils étonnants". Voir [ici] ().

Pas étonnant du tout : nombre de jeunes cons de l'extrême gauche sont des fils à Papa...

Ce sont de jeunes écervelés, totalement inconscients donc, qui crachent dans la soupe. Ils ne se rendent même plus compte de la chance qu'ils ont eu dans la vie de naître dans ces milieux. Ils devraient aller visiter la pauvreté de l'Inde, ça leur ouvrirait les yeux. Les voyages forment la jeunesse...

En complément sur violence :

       

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8221 

François Asselineau : ENTRETIEN N°61 - Manif 1er mai - Zone euro - Les deux Corées - Macron - Siège UPR - Reçus Fiscaux :

Sommaire :

00:08 Quel bilan tirez-vous des manifestations du 1er mai ?
19:51 Comment se porte l'économie dans l'Union européenne ?
22:55 Que pensez-vous de la rencontre des deux dirigeants coréens ?
38:33 Que devient Emmanuel Macron ?
56:45 Auriez-vous un mot pour conclure ?
1:07:40 Reçus Fiscaux

L'affaire de l'AFP ne relayant pas la manifestation de l'UPR qui a rassemblé 3.500 personnes alors que celle de la gauche unitaire en ayant rassemblé 200 pose un grave problème.

Je savais que l'AFP était noyautée (notamment sur tout ce qui concerne l'Union Européenne et Israël), mais là on atteint des sommets dans la désinformation et la manipulation. Et c'est d'autant plus grave que c'est une organisation à vocation de service public.

Une fois de plus, voici donc un exemple criant montrant que, d'une part, la France n'est plus une démocratie et que, d'autre part, l'UPR de François Asselineau est boycottée, blacklistée, par les médias. Inique et scandaleux !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur AFP :

En complément sur scandale :

 

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Jeudi 3 Mai 2018 - News # 8208 

Coluche, Bérégovoy, Boulin, Merah, Beltrame : Marc Granié, un CRS, fait des révélations et accuse l’État de complot - CNT :

De prime abord, ce type a l'air un peu étrange, mais en faisant des recherches sur le Net, je me suis aperçu que cet homme est un pilote expert de moto, et a une longue carrière dans la police.

De part les postes qu'il a occupé, il est clair qu'il a eu accès à nombre d'informations que ni le public ni les médias ne peuvent obtenir.

Je pense que c'est un homme simple, mais loyal et sincère.

Des révélations qui manquent de précision, mais qui pourraient être précisées dans le futur.

Maintenant, cette histoire du 5 Mai 2018 (une sorte de coup d'État ?) est proche : on va vite être fixés (Ça sent le coup foireux). Cela dit, sans armes, que peuvent-ils faire ? Et puis, je trouve curieux qu'une pareille opération soit annoncée par ce type qui semble être quand même assez naïf. En comparaison le type de gauche est lucide, mais froid et presque cynique, au point d'être inquiétant.

En complément sur révélation :

En complément sur complot :

En complément sur Coluche :

En complément sur Beltrame :

En complément sur CNT :


Mercredi 2 Mai 2018 - News # 8178 

Premier mai : une association de policiers alerte sur la militarisation de l'ultragauche. Voir [ici] ().


Mercredi 2 Mai 2018 - News # 8174 

"Le gauchisme, cette maladie mentale..." :

C'est pas faux...

Rappel : le gauchisme est courant politique d'extrême gauche.


Dimanche 22 Avril 2018 - News # 7953 

Les NoBorders italiens font passer une colonne de migrants en forçant un barrage de la gendarmerie française. Voir [ici] () et [là] ().

Inique ! Mais ça ne m'étonne pas : dans la gauche radicale et l'extrême-gauche, il y a beaucoup de connards qui se croient au dessus des lois... Ce sont des vaniteux dont la motivation secrète principale est d'avoir une bonne auto-image, c'est-à-dire une bonne image d'eux-mêmes. Alors pour cela, ils sont prêts à violer les lois, et c'est ce qu'ils font de manière récurrente. Ce sont des gens dangereux car ils violent la loi à répétition et détruisent la société, des asociaux incapables de s'intégrer dans la société. Ils ne savent que contester, et détruire, passant la plupart de leur temps à poser des actions illégales en les justifiant toujours par une rhétorique spécieuse. Quand c'est illégal et interdit, c'est illégal et interdit. Point final.

En complément sur migrants :

       

Mardi 10 Avril 2018 - News # 7593 

 

La LICRA lors du procès contreNicolas Dupont-Aignan : « Peu importe s’il dit la vérité, ce n’est pas une défense valable ! » :

LICRA : « Monsieur Dupont-Aignan n’est pas raciste, ce n’est pas le sujet. Le problème n’et pas ce que dit Monsieur Dupont-Aignan mais la façon dont il le dit. Peu importe s’il dit la vérité, ce n’est pas une défense valable ! ».

RÉQUISITOIRE : « Il faut interpréter le tweet en se mettant au niveau, à la portée du Français et de l’électeur moyen. 48% des Français sont racistes, j’en suis désolé. M. Dupont-Aignan parle d’invasion barbare et veut faire une France d’hommes blancs catholiques ».

Même un militant politique d’extrême gauche ne parle plus comme le procureur a parlé ! Je devais payer comme personnalité politique le fait de dire la vérité. La @_LICRA_ () a d’ailleurs bien précisé que mes propos n’étaient pas racistes. @tvlofficiel () pic.twitter.com/oR4StBpWzW () — N. Dupont-Aignan (@dupontaignan) 7 avril 2018.

Ahurissant !

Bouffons de la LICRA : la Justice se fonde précisément sur la Vérité, bande de connards !

On ne peut plus continuer comme ça ! : il faut impérativement des caméras dans les tribunaux et que les procès soient systématiquement relayés sur Internet puisque la justice est rendue au nom du peuple français. C'est la seule manière de rendre loyale et droite la justice, et de démasquer tous ceux qui sont des nuisibles, des pervers, des sournois, des vicieux, etc., combattant la Justice.

En complément sur LICRA :

En complément sur Dupont-Aignan :

En complément sur ahurissant :

En complément sur hallucinant :

En complément sur Vérité :


Lundi 9 Avril 2018 - News # 7584 

Hongrie : une nation contre le mondialisme. Voir [ici] ().

En un mot : le clivage gauche-droite va s'estomper au profit d’un affrontement entre partisans du Mondialisme (les politiciens traîtres et les idiots) et les citoyens lucides soucieux de l’État Nation.

En complément sur mondialisme :

       

Lundi 9 Avril 2018 - News # 7570 

Droit des animaux :

La grosse bête de gauche : c'est celle-là qu'il fallait tuer.
Et cette conne est contente... C'est pitoyable, et révoltant !

En complément sur animaux :

       

Vendredi 6 Avril 2018 - News # 7509 

«Tu n'es qu'une mécréante, je vais te tuer» : un migrant menace la directrice d'un centre d'accueil. Voir [ici] ().

Pourquoi on accueille ces cons ?

Le peuple n'en veut pas et n'y a objectivement aucun intérêt : augmentation des impôts et dumping social. Alors pourquoi ?

Parce-que le capitalisme le veut, y a intérêt, lui, et à trouvé des relais dans nombre de politiciens de gauche et dans les gens de l'ultra-gauche, ces derniers étant complètement hypnotisés par le droit-de-l'hommiste. Ce sont objectivement les idiots utiles du capitalisme.

En complément sur migrants :

En complément sur capitalisme :

     

Lundi 2 Avril 2018 - News # 7411 

Du wing suit de proximité au dessus de la neige avec Marshall Miller en 360º VR :

Pensez à mettre le lecteur en plein écran, puis lancez la vidéo, et cliquez en haut à gauche sur les 4 boutons pour modifier l'angle de vue.

Une étonnante technologie, même si ça n'est pas encore parfait. Mais ça vient.

En complément sur wing suit :

En complément sur étonnant :

     

Samedi 24 Mars 2018 - News # 7232 

Attentat du supermarché de Trèbes : suite à la mort héroïque du gendarme Arnaud Beltrame, les Insoumis condamnent les tweets «abjects» de leur ex-candidat Stéphane Poussier. Il a été « Exclu immédiatement » du Parti de Gauche. Voir [ici] ().

Il y aura toujours des cons. Les cons sont éternels... ^^

En complément sur attentat Trèbes :

       

Jeudi 22 Mars 2018 - News # 7202 

Incroyable : Philippe Martinez interdit à l'UPR de faire grève au coté de la CGT... :

L'UPR serait un parti d'extrême-droite ? Et puis quoi encore Monsieur Martinez ? Rappel : il y à l'UPR des gens venant d'extrême-gauche, des communistes, et aussi des CGTistes !

Comme quoi, la tête de la CGT fait partie du système...

[MAJ] : Message d'un adhérant UPR (syndiqué CGT) aux dirigeants CGT :

En complément sur incroyable :

En complément sur UPR :

En complément sur CGT :

   

Lundi 19 Mars 2018 - News # 7144 

 

Musique classique française impressionniste : "Concerto pour la main gauche" de Maurice Ravel par le pianiste Jean-Efflam Bavouzet et l'Orchestre Symphonique de la BBC :

Une autre version par l'Orchestre de l'Université de musique Franz Liszt de Weimar :

Vraiment original, inventif, et superbe.

J'ai le SACD de la version avec Jean-Efflam Bavouzet, et c'est magique.

En fait, il s'agit d'un SACD hybride : il a deux couches : une couche CD normale et une couche DSD. Comme le disque est hybride, un lecteur de CD normal peut le lire mais en qualité CD seulement (44100 Hz sur 16 bits).

Le SACD (Super Audio Compact Disc) avec son format DSD est beaucoup plus ouvert que le CD : c'est incomparable, on respire enfin, et la musique est naturelle.

En fait, je n'ai pas de chaîne Hi-Fi (je n'en ai pas actuellement les moyens), mais j'ai découvert que mon modeste lecteur de Blu-ray lisait les SACD et décodait le format DSD. Incroyable !

Pour en savoir plus sur le DSD (Direct Stream Digital : de 2,8Mhz à 5,6Mhz sur 1 bit), voir [ici] (), [là] (), et [ici] ()).

En complément sur musique :

En complément sur impressionnisme :

En complément sur Maurice Ravel :

   

Lundi 19 Février 2018 - News # 6838 

Gary Wilson : The Great Porn Experiment (la Grande Expérience du Porno) - Pensez à activer les sous-titres :

SYNOPSIS :

Gary Wilson est un professeur de biologie à la Southern Oregon University qui a contribué à ouvrir le débat sur le sujet. Il a mis à la portée du grand public une somme de recherche scientifique et expérimentale permettant de comprendre les mécanismes neuropsychologiques associés à la consommation régulière de pornographie Internet. À commencer par l’addiction, qui touchait déjà en 2014 un tiers des Américains entre 18 et 30 ans, avec son corollaire, l’accoutumance qui entraîne le consommateur vers des pornographies de plus en plus violentes et perverses. Pour une grande partie de ces jeunes et moins jeunes, l’addiction pornographique entraîne des « troubles érectiles » (erectile dysfunctionED), c’est-à-dire une incapacité physique d’avoir une érection satisfaisante avec un partenaire réel. Ce symptôme affecterait aujourd’hui un tiers des 18-25 ans. Enfin, des milliers d’hommes parvenant à se libérer de cette addiction prennent soudain conscience qu’elle était aussi la cause de leur dépression ou de leur anxiété sociale, et non pas un symptôme comme le leur affirmait leur psychiatre. C’est l’une des bonnes nouvelles partagées par Gary Wilson, dont la mini-conférence TEDx totalise plus de 9 millions de vues sur Youtube.

Qu’est devenu le vert paradis des amours enfantines, cet état de grâce où les garçons se découvrent une âme ? La pornographie sur Internet a farci leur esprit de lubricité, pour en faire des masturbateurs précoces et compulsifs.

Près de 70 % des garçons de 13 ans ont déjà été exposés à la pornographie internet ; ils n’étaient que 15 % en 2008. La première exposition a lieu à 12 ans en moyenne, soit à l’âge où le cerveau est dans un état de plasticité maximale. Pour près de 30 %, les premières scènes sexuelles sont vues avant 11 ans. Près de 40 % des garçons entre 14 et 17 ans disent regarder régulièrement de la pornographie en se masturbant (combien ne le disent pas ?). Beaucoup s’y adonnent plusieurs fois par jour. Loin d’être une habitude passagère, c’est pour la plupart d’entre eux le début d’une addiction durable qui aura des conséquences néfastes sur leurs capacités et leur orientation sexuelles, sur leur équilibre psychologique et sur leur vie affective.

En effet, dix ans après l’apparition de la vidéo porno en accès libre sur Internet, son impact devient mesurable chez les jeunes de plus de 20 ans. En 2014, une étude montrait chez les consommateurs endurcis de pornographie internet une quantité moindre de matière grise : y aurait-il un lien avec la baisse du QI constatée par d’autres études ? Le porno et la menace sur la virilité, titre un article du magazine Time, qui consacrait son numéro du 11 avril 2016 à l’émergence d’une prise de conscience chez des centaines de milliers de jeunes et de moins jeunes en souffrance, qui mettent leurs témoignages en commun sur des forums et élaborent des stratégies de guérison, en marge d’une profession psychiatrique qui a prouvé, une fois de plus, qu’elle faisait partie du problème et non de la solution. Une belle illustration de l’ambivalence d’Internet : moyen de conditionnement et d’émancipation à la fois

Soyons clairs : lorsque l’on parle de « regarder de la pornographie sur Internet », c’est par euphémisme. La pratique dont il est question consiste à se masturber en visionnant des vidéos sur des sites porno, le conso-mateur type zappant compulsivement d’une vidéo à une autre. Les sites comme Pornhub (qui en 2015 déclarait 2,4 millions de visiteurs par heure, et un total de 4 392 486 580 heures de vidéo visionnées) sont comme des buffets all-you-can-eat offrant 24h/24 une infinité de plats plus exotiques les uns que les autres, servis gratuitement, instantanément et anonymement. Et contrairement à la nourriture, aucune limite n’existe à la quantité d’images pornographiques ingurgitable.

Dans ces conditions, la consommation de pornographie est tout autre chose que la consultation d’un magazine, ou même d’un film loué. La génération actuelle des 20-30 ans est celle qui a appris à se masturber de la main gauche, ironise Gary Wilson, créateur du site yourbrainonporn.com, et auteur du livre Your Brain on Porn : Internet Pornography and the Emerging Science of Addiction.

Source : AgoraVox.TV

En complément sur porno :

En complément sur masturbation :

     

Vendredi 9 Février 2018 - News # 6676 

"Le bois sacré" par le peintre symboliste français
Pierre Puvis de Chavannes (14 décembre 1824 - 24 octobre 1898).

 

Musique française impressionniste : "Concerto pour la main gauche en ré majeur" de Maurice Ravel par l'orchestre de l'Université Franz  Liszt de la musique de Weimar :

Une autre version par le célèbre pianiste français Jean-Efflam Bavouzet et l'orchestre symphonique de la BBC :

Maurice Ravel est un compositeur hors norme. Il ose. Il produit comme Claude Debussy une musique émotionnelle, des états d'âme, de ce que l'on voit, de ce que l'on ressent, véritablement impressionniste, à des années-lumière des autres compositeurs qui globalement produisent des airs, quand ce ne sont pas de simples chansonnettes.

Superbe ! Un must.

En complément sur musique :

En complément sur impressionisme :

En complément sur Maurice Ravel :

   

Jeudi 1er Février 2018 - News # 6526 


Jeune politicien crétin sans expérience de la vie,
jamais sorti de sa sphère feutrée,
ne connaissant rien de la rue et des misères du peuple,
et complètement à côté de ses pompes...

 

Déconnexion totale de nos traîtres de politiciens avec le réel : Julien Denormandie, le secrétaire d’État à la cohésion des territoires, a assuré mardi 30 Janvier 2018 que la région d'Île-de-France ne comptait que 50 SDF... : "C’est à peu près une cinquantaine d’hommes isolés en Ile-de-France [qui dorment dehors], pour être très précis" Voir [ici] ().

Ahurissant !

Ça me rappelle Patrick Balkany affirmant "Il n'y a pas de misère ne France"... Voir cette [vidéo] ().

À gauche comme à droite, ce sont les mêmes connards...

Tiens Ducon : en seulement deux images, j'ai déjà plus de 50 "hommes isolés en Ile-de-France [qui dorment dehors]" ! Et ça, c'est juste à Paris...

Tiens Ducon :

Hallucinant ce type !

Mais que fait un gugusse aussi débile et incompétent au gouvernement ???

En complément sur pauvre :

En complément sur SDF :

En complément sur ahurissant :

   

Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6425 

"Pourquoi y a-t-il des gauchers ?" — Science étonnante #51 :

En complément sur Science étonnante :

       

Vendredi 19 Janvier 2018 - News # 6263 

Bien que formellement nous soyons une démocratie, en réalité les grandes décisions, celles qui affectent la vie des citoyens ordinaires, se prennent dans des salles de conseils par des gens qui n'ont été élus par personne...

Richard Boyd Barett (Député "Alliance de la gauche unie" en Irlande).

La "démocratie" européenne gouvernée par le capitalisme :

En complément sur capital :

En complément sur libéral :

En complément sur démocratie :

En complément sur Europe :

 

Jeudi 11 Janvier 2018 - News # 6110 

Liberté d'expression et censure : Majed Nehmé : "Pourquoi nous avons été mis sur la liste noire des médias français", interviewé par Michel Collon :

SYNOPSIS :

Majed Nehmé a été en prison en Syrie en 1981 et pourtant, il défend la Syrie aujourd’hui contre l’agression de la France et de ses alliés. Du coup, le rédacteur en chef d'Afrique-Asie a été boycotté par les grands médias français et son propre journal a dû mettre la clé sous la porte, harcelé par le gouvernement. Journaliste professionnel, il accuse avec force : « Le Monde, on le dit de gauche mais c’est du néoconservatisme, il n’y a plus de journalisme dans ce quotidien. » Majed Nehmé expose aussi les vrais enjeux de cette guerre, révélant le rôle stratégique de la Syrie au Proche et au Moyen-Orient. « La France ne peut ‘exporter la démocratie’ avec des barbus, des assassins, des égorgeurs d’enfants », c’est se moquer des gens. »

Source : Investig'Action - Michel Collon.

Des informations alternatives de première importance pour comprendre ce qui se passe vraiment.

Ce point de vue et ces explications manquent cruellement à la France. La chape de plomb imposée par nos médias mainstream et nos traîtres de politiciens, rend aveugle le peuple français, dans le but de le manipuler, de le faire adhérer à une vision erronée du monde, et par suite, à une foule d'actions iniques qui se servent en définitive que des intérêts particuliers ou ceux de l'Empire et de ses pays vassaux.

Il nous faut d'urgence un grand média maimstream honnête et droit qui accueille et diffuse tous les points de vue. C'est urgentissime pour la démocratie en France, et pour le monde en général.

À voir !

En complément sur censure :

En complément sur média :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur Syrie :

En complément sur Michel Collon :


Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5795 

Allemagne nazie et français vichystes : "Quand la gauche collaborait, 1939-1945" :

SYNOPSIS :

Quel est le point commun entre Jacques Doriot, Marcel Déat, Charles Spinasse, Jean Luchaire ou Marc Augier ? Avant de faire le grand écart et de choisir la collaboration avec l'Allemagne nazie, ils ont été des figures de la gauche de l'entre-deux-guerres, pacifistes, communistes ou socialistes.

Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, et le travail acharné des chercheurs pour déconstruire la vision caricaturale d’une des périodes les plus troubles et les plus ambiguës de notre histoire. Celle d’une France, sous Vichy, coupée idéologiquement en deux, entre une gauche résistante et une extrême droite collaborationniste.
Une vision sans nuance qui perdura pendant des décennies dans la mémoire collective. « Les sociétés préfèrent percevoir leur passé en termes stables. La notion de ­mutation est inacceptable », explique l’historien Simon Epstein, auteur d’Un paradoxe français et des Dreyfusards sous l’Occupation (Albin Michel), que l’on retrouve, sans surprise, auprès de Pascal Ory et d’Olivier Wieviorka dans le second volet du documentaire de Florent Leone et Christophe Weber consacré, après l’extrême droite entrée en résistance, aux hommes de gauche (socialistes, radicaux, communistes, syndicalistes) qui versèrent dans la collaboration.

Dérive idéologique
Un documentaire classique dans sa forme, qui tient autant, ­sinon plus, aux analyses du trio d’experts qu’aux archives – même si certaines, notamment sonores ou d’actualité, sont ­assez rares. Telle celle sur l’attentat perpé­tré par un résistant le 27 août 1941 contre Pierre Laval et Marcel Déat lors d’un défilé de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF).

A raison, les deux auteurs s’attardent longuement sur la période de l’entre-deux-guerres, tout particulièrement celle des années 1930 où s’effectua le basculement de deux futures figures de la collaboration : Marcel Déat, député socialiste qui rompt en 1933 avec Léon Blum avant d’être exclu de la SFIO – ce qui n’est pas précisé – après avoir formé les « néosocialistes » dont le slogan est : « Autorité, ordre et nation ». Et Jacques Doriot, expulsé du Parti communiste français en 1934 après avoir créé le Comité de défense antifasciste avec des membres de la SFIO et du Parti radical.

Par leur parcours et leur dérive idéologique, qui se matérialisera respectivement par la fondation du Rassemblement national populaire (RNP) et du Parti populaire français (PPF), ces deux hommes incarnent les deux grands courants – pacifisme forcené et anti-bolchévisme – qui forcent les revirements à gauche. Et l’éclatement d’un paysage politique qui finira par être totalement « démantibulé » à la faveur des événements. A commencer par les accords de Munich, en septembre 1938, votés par la gauche (hormis les communistes), qui ouvrent une brèche entre pacifistes convaincus et pacifistes de raison. Et, le 23 août 1939, le pacte germano-soviétique qui déchire le Parti communiste français devenu, de fait, l’allié de l’Allemagne nazie.
Loin de rester attachés aux seuls Déat et Doriot et à leur ­combat acharné et revanchard pour ­conquérir le pouvoir, ou à Jean ­Luchaire, dreyfusard, héritier d’Aristide Briand, devenu ministre de l’information sous Vichy, ou encore le radical-socialiste René Bousquet, grâce auquel Olivier Wieviorka analyse la position des fonctionnaires, Florent Leone et Christophe Weber mettent en lumière d’autres personnalités politiques moins connues. Telle Marc Augier, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire en 1936 puis combattant dans la LVF et la Waffen SS, ou René Belin, dirigeant de la CGT, avant d’être le principal inspirateur de la Charte du travail et le cosignataire du statut des juifs en 1940. A ce titre – et c’est le seul bémol –, on peut regretter que le basculement dans l’antisémitisme de ces hommes de gauche, dreyfusards et philosémites, soit si peu évoqué et analysé.

Source : Le Monde.

Ce documentaire n'a pas encore été évalué.

En complément sur gauche :

En complément sur nazi :

     

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5762 

Hebdo Politique de TV Libertés avec François Asselineau : Vous connaissez l'UPR ?

SYNOPSIS :

Énarque, diplômé d’HEC, et inspecteur général des finances, François Asselineau est surtout président de l’Union Populaire Républicaine. Depuis sa création en 2007, le parti n’a de cesse de prendre de l’importance jusqu’à revendiquer aujourd’hui près de 30 000 adhésions. Officiellement ni de droite ni de gauche puisque classé dans la liste “divers” des partis politiques par le ministère de l’Intérieur, l’UPR a vécu sa première présidentielle en 2017où il a réuni un peu moins de 1 % des suffrages ( plus de 330 000 voix) soit plus que Nathalie Arthaud ou Jacques Cheminade.

François Asselineau prône depuis plus de 10 ans une sortie pure et simple de l’Union Européenne, de l’euro ainsi que de l’Otan.

Dans ce nouveau numéro de l’Hebdo Politique, il revient avec nous sur la campagne présidentielle et ses relations houleuses avec les médias mainstream mais évoque également la progression de son parti… ses divergences avec le Front National, ou Florian Philippot…

Un invité souvent demandé sur TV Libertés… à ne pas manquer.

Source : TV Libertés.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur TV Libertés :

   

Jeudi 27 Juillet 2017 - News # 5143 

"L’Heure la plus sombre" n°86 - Retour de Corée du Nord d'Alain Soral :

Au sommaire :

Introduction
00’41 : Pourquoi se rendre en Corée du Nord ?
02’04 : Voyage et premières impressions
17’44 : L’âme du peuple
34’26 : Les deux Corée
39’34 : Le travail
42’07 : Monarchie socialiste : « Gauche du travail, droite des valeurs »
44’39 : L’économico-social
57’51 : L’affaire du jeune touriste américain
01h00’27 : Télévision et technologie
01h08’01 : Prison et police
01h10’28 : Les échanges internationaux
01h15’19 : La campagne
01h17’43 : Bilan
01h23’08 : Conclusion
01h25’44 : Philippe Guêpe, « Nos Âmes », Album Le Retour du roi, Kontre Kulture Musique

En complément sur Alain Soral :

En complément sur Corée du Nord :

     

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5061 

"L'Actu au Scalpel #14" par LLP : actualité et analyse des premières semaines de Macron au pouvoir :

SYNOPSIS :

Avant de traiter du sujet principal de cette vidéo, c'est-à-dire du résultat des élections présidentielles et législatives, nous allons commencer par commenter quelques points d'actualité.

- Actualités :
Voir la dernière vidéo d'entretien avec le Pr Pierre Dortiguier concernant justement les élections.
1- Mort de Simone Veil : Académie française + Panthéon + IVG (Chirac et VGDE) + LMPT + Stéphane Blet et son livre sur la franc-maçonnerie...
2- Islamophobie : attaques de la mosquée de Créteil, de Finsbury Park et les assassinats de Jeremy Christian aux USA !
Terrorisme : assaillant des Champs-Élysées fiché S, et ses 8700 cartouches ! Thor sur le parvis de Notre-Dame ! Fausses revendications récentes de Daesh !
3- Corruption : un an de prison ferme pour le sénateur Philippe Kaltenbach !!!
4- Marine Le Pen : mise en examen emplois fictifs européens.
5- PMA : stérilité générale (perturbateurs endocriniens reprotoxiques) + choix de société sans enfants + eugénisme + travaux du Pr Urs Scherrer...
Le CNE ou Comité National d'Éthique vire à gauche sous Hollande ! Euthanasie et dons de sang des homosexuels au programme.
Mariage gay validé en Allemagne et en force !
6- Géopolitique et complot sioniste :
Selon un rapport des Nations unies, israhell soutient les groupes jihadistes en Syrie !
israhell bombarde à nouveau la Syrie !
Affaire du Qatar : bannissement mais ventes d'armes US pour 12 Mds $ au Qatar et pour 300 Mds $ pour la Saoudie maudite !
7- Banksters :
Italie : 17 milliards pour les banksters !
Barclays poursuivie pour Fraude.
Filiale de BNP Paribas a ruiné 4500 de ses clients !
8- Edmond de Rothschild (Europe) : enquête pour financement du terrorisme dans l'affaire 1MDB.
9- Vaccins : liens forts et scandaleux entre la ministre Buzyn & Big Pharma ! Cour du Luxembourg confirme le lien directe entre la sclérose en plaque et la vaccination !
10 – Marseille/Crif/Musulmans : Salah Bariki/Gaudin/Sénat + Vassal et marché de l'eau + Samu Social (Giancarli) !

- Présidentielle 2017 :
1- Américanisation encore plus assumée de cette élection : Laurence Haïm, Première Dame ! Jupiter ! (Incompétence : Le Maire confond Hermès et Mercure...).
2- Disparition du parti socialiste (Cambadélis démissionne le dimanche et Hamon quitte...).
3- Quasi disparition de LR avec le groupe dit des... « constructifs ». Estrosi qui soutient Macron etc.
4- FN disloqué, affaibli : affaires, Philippot. Voir Félonie Nationale 3 !!! JMLP interdit d'entrer, demande la démission de sa fille le jour de son anniversaire.
5- Primaires : ridicules, parjure de Valls et de Rugy, la mascarade Fillon.
6- Ségolène Royale recasée par Macron. Le parure De Rugy au perchoir ! Le parjure M. Valls récupéré par le groupe parlementaire LREM.
7- Mélenchon et sa France soumise (GODF) ! Condamné pour détournement d'argent : rappel à la loi ! Ses liens malsains avec Dassault...
8- Début de mandat macronien : Affaire Ferrand + Affaire Bayrou/Modem + Affaire Las Vegas...
9- Macron refuse de commenter les chiffres du chômage comme le veut la tradition...

- Législatives 2017 :
1- Abstention : 60 % - Députés élus avec 15% des voix des Français.
2- Petit plaisir local : Tonton Jibou dégage enfin ! En national vont dégager : Malik Boutih, NVB, El Khomri, Touraine, Cambadélis, Urvoas,...
3- Affaire Valls : Dassault appelle à voter Valls !!! La mascarade Dieudonné qui fera gagner Valls avec ses clowneries !
4- Fraîcheur des nouvelles têtes : les députés LREM ne savent pas parler . Ah bon, avez-vous déjà entendu J.-N. Guérini ou H. Jibrayel parler !
5- Fronde pour bientôt ! Fraîcheur à double tranchant !

Les derniers livres

Paul-Éric Blanrue : Le livre noir des manipulations historiques.
Pierre-Yves Lenoble (Tradition) :
- Le chemin vertical - Voyages mythiques et quêtes initiatiques,
- Diablerie de foule,
- À paraître : Vie et mort des civilisations.
Réédition de Les ennemis de l'humanité, de Lotfi Hadjiat, augmenté et corrigé.

À diffuser au plus grand nombre.

Source : LLP.

En complément sur LLP :

En complément sur L'Actu au Scalpel :

     

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5056 

Comment la gauche déforme la réalité : le cas Simone Veil, l'avortement, et la manif pour tous :

SYNOPSIS :

La gauche ne soutient pas la véritable Simone Veil. Elle a érigé une FIGURE de Simone Veil sur laquelle elle projette son idéologie progressiste de telle sorte que l’opinion publique CONFONDE les deux. A-t-on interrogé Simone Veil, récemment, sur la politique mise en place pour l'IVG ? Surtout pas ! La gauche garde ses propos de 1974, tronqués et déformés, accolés à une photo à l’Assemblée : l’histoire est écrite. Les propos réels de Simone Veil ne correspondent pas à la pratique actuelle de l'IVG. Même technique de la part des média pour couvrir un acte gênant de Simone Veil : sa participation à La Manif Pour Tous, afin de défendre la famille traditionnelle. Afin de conserver intacte la Simone idéologique, brandie comme un étendard pour porter sa bonne parole, la gauche prétend alors qu’elle n’avait plus toutes ses facultés mentales et qu’elle a été forcée de défiler par son mari… Mise en lumière d’un procédé de manipulation et de falsification du réel utilisé de manière récurrente par le système.

ABSTRACTION SIMONE VEIL : COMMENT LA GAUCHE A FALSIFIÉ SA PENSÉE RÉELLE :

Lors du débat précédant son adoption, la loi Veil (promulguée le 17 janvier 1975) se voulait provisoire, le temps de trouver une autre solution. Elle interdisait « l'incitation à l'avortement par quelque moyen que ce soit car cette incitation reste inadmissible ». Simone Veil souhaitait sa légalisation afin de le contrôler mais elle demeurait dans l’optique de toujours en « dissuader la femme ». Que l’on soit d’accord ou non avec Simone Veil relève d’un autre sujet. Ce qu’il convient ici de démontrer est le processus de falsification de sa pensée originelle. La gauche a érigé un véritable “mythe Simone Veil.

Que de changements, depuis ! L’avortement a été « modernisé » en 2001 : il est devenu un « droit ». En 2014, la « condition de détresse de la femme enceinte » a été supprimé. Le 17 février 2017, le Parlement adopte le « délit d’entrave numérique à l’IVG » : est désormais puni par la loi le fait d’informer les femmes afin de leur proposer une autre solution et les dissuader d’avorter. 225 000 avortements sont pratiqués chaque année. Quel progrès ! Que dirait Simone Veil ? Malheureusement, ses propos n’ont pas été recueillis. Elle est morte aujourd’hui, vendredi 30 juin 2017. Et l’IVG –le terme « novlangue » qui dissimule mieux la réalité sous le paravent médical- est désormais anonyme, gratuit, libre et remboursé par la Sécurité Sociale. Quel progrès ?...

Il s’agit même d’un « Droit fondamental », soit un Droit de l’Homme, la catégorie de Droit la plus sacrée pour la République des Lumières. En jargon juridique, il s’agit d’un Droit garantit par l’Etat dit Etat de Droit, car pour protéger les citoyens du pouvoir arbitraire, il se soumet également à ces règles de droit. Parmi les lois, certaines ont une valeur supérieure à d’autres : les lois constitutionnelles. Depuis 1958, les Droits fondamentaux sont inclus dans le bloc de Constitutionnalité (Préambule de 1946, DDCH, etc.) ce qui leur donne une place privilégiée par rapport aux lois ordinaires. La Constitution, qui comprend ce bloc, prévaut désormais sur les lois. Mais elle intègre aussi des normes adoptées lors de la ratification de Conventions européennes ou internationales, qui sont transposées dans le droit national. L’Etat est donc soumis à ces Droits fondamentaux et aux autres Conventions internationales ratifiées par la France.

Il faut savoir que l’article 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne remet aucunement en cause le “droit à l’avortement” :

Art. 2 – Le droit à la vie : « Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, [sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Les dispositions de cet article s’entendent dans un « sens étroit ». Seul « le droit de toute personne à la vie » est protégé par la loi. Or, la loi ne considère pas le fœtus comme une « personne ». Pour avoir des droits, il faut posséder une personnalité juridique : elle apparaît dès l’instant où l’être humain naît « viable et vivant ». La vie du fœtus n’a donc pratiquement aucune protection juridique, même à 8 mois de grossesse. Dans son arrêt rendu le 10 avril 2007, la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclare donc sans surprise que « l’Art. 2 de la Conv. EDH qui protège le droit à la vie ne protège pas l’embryon ».

Hisser l’avortement au rang de « droit fondamental » revient à interdire toute remise en question de la pratique, parce que l’on touche ici à un principe sacré pour l’idéologie de gauche, en ce qu’il constitue le fondement de la société régénérée.

Non seulement l’acte d’amour est dissocié de la mise au monde d’un enfant –je préfère ces termes aux froids et mécaniques mots de « sexe » et de « procréation »- mais l’enfant, fruit d’un amour entre un homme et une femme (cette réalité, vous le savez, est remise en question !), se voit chosifié. Le citoyen a donc le « droit fondamental » (c’est-à-dire que personne ne peut s’y opposer, pas même l’Etat) de s’en débarrasser. Pour rappel, la liberté, pour la gauche, consiste à obéir à l’idéologie sacrée (République) tout en se croyant libre d’accomplir sa propre volonté, parce que le citoyen (créature) a reçu l’éducation nécessaire pour vouloir la volonté de la République (le seul bien possible). A ce seul prix, il est libre de jouir conformément aux pratiques de la société nouvelle, et de s’exprimer, parce qu’il ne remettra jamais cette idéologie en cause. Il ne pourra pas transgresser ses « valeurs » (morales) sous peine de péché mortel (voir mon précédant article).

Ce « droit fondamental » consacre en réalité le divorce entre le matériel et le spirituel : les voici présentées comme deux sphères étrangères l’une à l’autre, n’ayant aucun lien, aucun rapport. L’âme du fœtus est niée en ce qu’il devient une simple matière en formation. Or, « un corps et une âme », deux éléments indissociables avant la mort, caractérisent précisément la nature de l’être humain créé par Dieu. Cette négation de la nature humaine à la fois ancrée dans le matériel (dans sa chair, sans la Terre) et le spirituel (par son âme, son essence), qui en faisait ainsi un « homme complet » pour reprendre le mot de Marcel De Corte, s’avère nécessaire pour mettre en place le règne de « l’Homme nouveau » (Jacobin). Il fabrique ou interrompt lui-même la vie. L’Homme-Dieu se retourne contre Dieu, de la même manière que Satan se rebelle contre son créateur pour ériger une partie de lui-même en dieu ainsi que l’explique Marcel De Corte. Toutes les limites biologiques, qui rattachaient l’homme à sa nature, doivent être abolies. Cela vous explique la raison de l’anti-Catholicisme de la République dite française. C’est le « progrès » ! Ou plus justement, le progressisme de la gauche (terme adéquat et idéologique, le nom de « progrès » étant en réalité novlangue car il recouvre une réalité autre que son sens original). Corollaire de l’anthropocentrisme, le progressisme vise en réalité à abolir toute limite biologique, tout ordre naturel, toute attache au spirituel (à Dieu). Plus l’Homme nouveau (dit moderne) est coupé de Dieu, plus il devient esclave de l’homme...

L’exemple de l’IVG corrobore ainsi l’infinie radicalisation de la gauche : pour un homme du Moyen Âge, le sans-culotte paraitrait très « moderne », mais il semblerait complètement « rétrograde » en comparaison d’un homme né au XXIème siècle. De la même manière, Simone Veil fut « révolutionnaire » en son temps. Presque quarante ans après, elle passerait sans doute comme « conservatrice » ou périmée. Qu’importe, la pensée de gauche a une mémoire sélective. Elle vit dans une dimension abstraire et imaginaire, peuplée de fantômes. Elle brandit toujours le nom de l’abstraction Simone Veil comme un étendard dès qu’il est question d’IVG. Qu’importe la pensée réelle de cette militante. La gauche est spécialiste de la falsification du réel. Elle le déforme, elle reprend à son compte tout ce qui peut servir son idéologie. Elle a besoin, ainsi, de falsifier constamment les évènements, d’opérer un tri sélection, et de manipuler les esprits... parce que le naturel reviendrait au galop.

Virginie Vota.

L’idéologie, c’est toujours de la merde, une prison pour le mental, de la manipulation de l’opinion publique, du mensonge patenté et officialisé.

À fortiori pour l’idéologie de gôche..., qui s’avère encore plus dangereuse parce-que drapée dans un soi-disant "progressisme" alors que, bien souvent, il s’agit d’une régression, et même parfois d’une dégénérescence, d’une involution, comme tout ce qui touche aux "droits" LGBT.

L’idéologie empêche les gens de penser par eux-mêmes, et contient les germes du négationnisme et du révisionnisme  : nier les faits pour réécrire l’histoire dans un but manipulation des foules.

Le cas Simone Veil en est un exemple, de même que le cas Jean-Luc Mélenchon (Voir cette [vidéo] ()), un chantre du négationnisme et du révisionnisme.

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur gauche :

   

Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4904 

La chanteuse bosnienne Kristina Ivanovic, le chœur de femmes Banjalucanke, et le chœur d’hommes Istocnikm interprètent "Zavjet", une jolie chanson, une vidéo de valeurs traditionnelles et saines, bien éloignées des valeurs sataniques des libéraux libertaires (dont le chantre est Daniel Cohn-Bendit), des gens d'extrême-gauche athées, débiles, et fanatiques du matérialisme abject, des pervers LGBT qui détruisent la famille et la société, des européistes qui trahisent et vendent leur propre pays, et des mondialistes qui ne pensent qu'à détruire les Nations pour dominer encore plus l'Humanité et faire encore plus de pognon (comme s'il en avait besoin et n'étaient pas déjà trop riches...)

Pensez à mettre le lecteur en plein écran pour bien en profiter, la vidéo étant en Full HD (1920x1080) :

Le producteur sain est sédentaire, et son travail sert la communauté.

Le spéculateur, le parasite, sont en mouvement, sont cosmopolites, et voient les pays comme des hôtels et des opportunités de prendre de l'argent à la communauté, aux peuples, comme le dit si bien l'oligarque dévoyé non élu Jacques Attali : "La France est un hôtel".

Choisissez vos valeurs et vous aurez le monde qui va avec.

Il faut commencer à devenir conscient de ce que nos valeurs façonnent nos actes et le monde.

Le monde sera ce que nous ferons, c'est-à-dire en dernière analyse la projection vers l'extérieur de nos valeurs internes.

En complément sur européisme :

En complément sur mondialisme :

En complément sur tradition :

En complément sur artisan :

En complément sur métier :


Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Lundi 19 Juin 2017 - News # 4804 

"L’Heure la plus sombre n°82" – Émission du 12 juin 2017. Invités : Alain Soral et Pierre Jovanovic :

SYNOPIS :

Pour ce 82ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent et Xavier recevaient Alain Soral et Pierre Jovanovic afin de mettre en parallèle la situation grecque et la situation française.

Au sommaire :

Introduction 
1’50 : La Grèce s’appauvrit toujours ! 
5’00 : La trahison de Tsípras 
6’25 : Faire taire Aube dorée à tout prix ! 
10’30 : L’Italie « en marche » aussi ! 
11’40 : La question migratoire 
14’00 : Tsípras et Rothschild 
18’15 : L’alliance de la gauche du travail et de la droite des valeurs ? 
22’10 : Démocratie ou homme providentiel ? 
25’05 : De la crise économique 
26’50 : Machination contre Aube dorée 
30’30 : Sur la sortie de l’euro 
35’35 : La soumission au mal... 
40’35 : ...et à la dette ! 
49’40 : Macron « Jupiter » ? 
53’30 : De la double marginalisation 
56’10 : La critique de Spengler par Soral 
58’00 : Inversion maximale des valeurs 
1’02’00 : Pour le retour du tribun populaire 
1’05’00 : Sur la surenchère des yachts 
1’11’44 : Quelques mots de conclusion... 
1’15’20 : Sairen, « Intérieur », Album Iter Animae, Kontre Kulture Musique

Source : ERFM.

Je n'ai pas encore visionné l'émission, mais compte tenu des intervenants ça devrait être intéressant.

En complément sur L’Heure la plus sombre :

En complément sur Alain Soral :

En complément sur Pierre Jovanovic :

   

 


Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Dimanche 11 Juin 2017 - News # 4648 


Un graphique effectivement très inquiétant :
depuis 1993, l'abstention n'a cessé de grimper.

 

Journée historique et tragique : une majorité de français entrent en sécession. Pour la première fois de l'histoire de France le taux d'abstention au 1er tour des élections législatives dépasse la majorité des électeurs inscrits.

Les élections législatives du 11 juin 2017 sont déjà porteuses d'un enseignement d'une très grande importance historique. Pour la première fois de l'histoire de France, une majorité d'électeurs inscrits (50,5 % selon les estimations disponibles à 21h00) ne se sont pas rendus aux urnes pour le premier tour des élections législatives.
J'ai récapitulé, dans le graphique ci-joint, l’évolution de ce taux d'abstention au premier tour des élections législatives tout au long de notre histoire, de 1848 à 2017.
(NOTA : au XIXe siècle, les scrutins furent souvent censitaires ; les scrutins furent par ailleurs toujours réservés aux hommes jusqu’en 1944, lorsque le gouvernement provisoire issu du Conseil National de la Résistance accorda le droit de vote aux femmes)
-----------------------------
Qu'observe-t-on avec ce graphique ?
------------------------------
1°) -- 1ère période -- Au cours du siècle et demi qui s’est étendu de 1848 à 1997, le taux d'abstention au 1er tour des élections législatives n’a dépassé les 35 % qu’à deux reprises : en 1852 (36,7 %) et en 1857 (35,5 %).
Ces records avaient été atteints sous le régime dictatorial de Napoléon III. Un peu plus d'un tiers des inscrits de l’époque n'avaient pas jugé nécessaire de se rendre aux urnes car ils estimaient que les élections ne modifieraient en rien la politique autoritaire du Second Empire.
2°) -- 2e période -- Au cours des 20 ans qui se sont écoulés depuis 1997, l'évolution du taux d'abstention au 1er tour des élections législatives connaît une rupture historique. Il n'a pas cessé de progresser et de battre record sur records :
- en 2002, ce taux d'abstention a atteint 35,6 % ; et a ainsi dépassé le seuil des 35 % pour la première fois depuis 1857,
- en 2007, ce taux d'abstention a atteint 39,6 %, et a ainsi pulvérisé le record historique qui datait de 1852 (36,7 %),
- en 2012, ce taux d'abstention a atteint 42,8 % et a ainsi de nouveau battu un record, en dépassant le seuil des 40,0 % pour la première fois de notre histoire,
- enfin, en ce 11 juin 2017, ce taux d'abstention (estimée à 50,5 % au moment où ces lignes sont écrites) pulvérise une nouvelle fois le dernier record historique. En dépassant le seuil des 50,0 %, il s'établit au-dessus de la moitié des inscrits.
------------------------
Enseignements
--------------------------
Le graphique ci-joint montre que nous vivons une époque sans précédent dans l'histoire de France.
La montée continue du record d’abstention aux élections capitales que sont les élections législatives constitue le symptôme irréfutable d’un pays qui s’enfonce dans la dictature et le désastre.
Cette évolution – qui a démarré en 1997 - est en effet strictement corrélée à l'instauration de la dictature européiste, qui date très précisément de la ratification du traité de Maastricht en 1992.
Même si tout est fait, par les médias et par la classe dirigeante, pour que les Français ne comprennent pas les relations de cause à effet, c'est bel et bien depuis l’instauration de l’Union européenne et de l’euro que les Français ont commencé à s'abstenir de plus en plus massivement aux élections législatives.
Pourquoi ? 
Parce que les Français ont constaté progressivement :
- que les politiques gouvernementales ne changent plus selon que l'on vote à droite ou à gauche,
- que les politiques qui sont ainsi conduites ne sont pas celles qui leur ont été promises lors des campagnes électorales et que leurs résultats sont de plus en plus calamiteux dans tous les domaines,
- que leurs votes leur apparaissent de plus en plus comme ne servant à rien,
- que les responsables politiques de tous les partis leur mentent de façon éhontée sur la situation et que la scène politique française est devenue le lieu du cynisme et de la corruption.
Pour qui connaît l'histoire et raisonne avec la hauteur de vue nécessaire, cette abstention sans précédent du premier tour des élections législatives de 2017 résonne comme un signal d'alarme absolu.
Ce taux signifie qu'une majorité du peuple français est entrée en sécession par rapport à l'ensemble de sa classe dirigeante.
Ce taux signifie aussi que le prétendu « raz-de-marée » dont les médias gratifient Macron est factice. Le nouveau président et son gouvernement bénéficient d’un effet d’optique ; mais ils ne bénéficient absolument pas du soutien de la grande majorité des Français.
D'ailleurs, le nombre des voix obtenues par LREM s'effondre par rapport à celui obtenu par Macron lors de la présidentielle. Son succès tout relatif ne vient que du fait qu’il s’effondre moins que le nombre de voix des autres partis politiques.
Notons au passage que la scène politique française est devenue un champ de ruines :
- le PS s’effondre dans des proportions inouïes, passant de 39,9% des suffrages au 1er tour des élections législatives de 2012 à 9 % des suffrages ce 11 juin 2017….
- le FN s'effondre, passant de 21% à la présidentielle 2017 à 13% aux législatives,
- France Insoumise s'effondre, passant de 19% à la présidentielle à 11% aux législatives,
- DLF s'effondre, passant de 4,7% à la présidentielle à 1,1% aux législatives,
- etc.
NOTA : je commenterai les résultats de l'UPR lorsque nous les connaîtrons dans leur totalité, sans doute pas avant une heure avancée de la nuit.
------------------------
Conclusion
------------------------
La France est devenue un bateau ivre. Notre démocratie n'est plus qu'une démocratie de façade. La dictature s'est installée par la domestication complète des grands médias du pays et l’anéantissement médiatique et institutionnel des vrais opposants. Cette campagne législative a été marquée par l’absence de toute campagne, de tout débat, et par des « erreurs » innombrables quant à l’acheminement des professions de foi et des bulletins de vote.
Face à cet effondrement collectif, une grande masse des Français – dégoûtés et privés de compréhension du fond du décor – ont décidé de se soustraire à l'action collective et de se réfugier dans l’abstention.
La situation en ce 11 juin 2017 est donc particulièrement grave et sombre. Tous les ingrédients sont réunis pour achever de plonger notre patrie dans un désastre historique.

François ASSELINEAU,
11 juin 2017,
22h00.
Source : UPR. Voir [ici] ().

En complément sur législatives 2017 :

En complément sur UPR :

En complément sur François Asselineau :

   

Mercredi 7 Juin 2017 - News # 4573 

 Domination de l'Union Européenne par les sionistes : le Parlement européen criminalise le délit d'opinion !

Devant l'importance de ce qui vient de se passer, je relaie l'article original :

Ce 1er juin le Parlement européen a voté, à une très large majorité, une nouvelle résolution sur l’antisémitisme qui criminalise une fois de plus le délit d'opinion, sous la pression des lobbies hyperactifs pro-israéliens. Il y a maintenant 50 ans, le 5 juin 1967, Israël lançait une offensive militaire de conquête aux conséquences dramatiques pour la paix mondiale ..... mais exige le silence !

Ils l'ont fait ! La seule instance démocratique européenne, le Parlement, vient de criminaliser le délit d'opinion. De la social-démocratie à l’extrême droite souverainiste et antisémite, tous les groupes ont voté en faveur d'une nouvelle résolution sur l'antisémitisme, à l’exception notable de la Gauche Unitaire Européenne et des Verts.

La résolution, par le biais du paragraphe 2, fait siens les critères proposés par la très sioniste International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA) pour définir l’antisémitisme. Si celle-ci reconnaît que l’antisémitisme, c’est la haine du Juif en tant que juif, le paramètre de la définition ne s’arrête pas là : « Nier au peuple juif (sic) le droit à l’autodétermination, en prétendant par exemple que l’existence de l’État d’Israël est une entreprise raciste » relèverait de l’antisémitisme. « Avoir deux poids deux mesures en demandant de l’Etat d’Israël un comportement que l’on attend ni ne demande de n’importe quelle autre nation démocratique (sic)». Antisémitisme !

Le vote de cette résolution nous rappelle, qu’en France comme en Europe, "le droit à la critique d’Israël fait partie de la liberté d’expression politique en général, un acquis aussi précieux que fragile qu’il nous faut défendre à tout prix". Comme le souligne énergiquement l'UJFP (Union des Juifs Français pour la Paix).

Petit rappel sémantique :
- l'antisémitisme est un délit.
- l'antisionisme est une opinion.

Formulé vers la fin du XIXe l'antisémitisme désignait à l'origine le racisme à l'encontre des peuples sémites mais ne visera en réalité que les Juifs. La création d'un Etat juif (Israël), puis ses exactions permanentes : colonisation, racisme anti-arabe, apartheid, non respect du droit international, massacres, etc ... a amené de nombreuses voix dans le monde à dénoncer cette politique criminelle.

Celle-ci étant totalement indéfendable il fallait trouver comment faire taire ces voix à tout prix. Ce sera l'accusation d'antisémitisme dès lors qu'on osera critiquer le régime d'extrême droite israélien ! 

Ainsi, que ce soit en Israël même, chez les politiciens français ou dans les media, tout démocrate, tout humaniste, risque de se voir désormais traité d'antisémite par un lobby aux dents longues et sa propagande honteuse. 

Cette dérive sémantique est tout à fait symbolique de l'utilisation qui est faite du sens des mots par ceux qui sont au pouvoir et qui tentent là de transformer systématiquement une opinion (critiquer la politique d'Israël) en un délit (l'antisémitisme). Ainsi le "délit d'opinion", propre des dictatures, s'est peu à peu infiltré dans la République. 

Avec des conséquences :
- en parlant d'antisémitisme pour tout et n'importe quoi ils ont fini par en affaiblir le sens, et même le ridiculiser, tout en confortant les vrais antisémites
- le caractère obsessionnel de leur croisade, leurs propos souvent délirants, vont jusqu'à produire de fausses agressions antisémites !
- mais surtout cette chape de plomb prive les Français des informations et des prises de position qui leur permettraient de mieux comprendre la situation : l'horreur en Palestine, la guerre coloniale, le mouvement BDS, les résistants israéliens, la complicité des dirigeants français, leur soutien aux assassins, etc ...

Il semble, hélas, que dans la droite ligne de Valls, Macron et son mouvement En Marche sont décidés à céder eux aussi aux lobbies pro-israéliens. Ainsi deux candidats aux législatives viennent d'en être écartés pour avoir soutenu le mouvement boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) et réclamé la séparation du CRIF et de l'Etat, ou demandé un embargo économique envers Israël.

Justement, ces élections doivent aussi être l'occasion pour les citoyens d'interpeller les candidats. S'engagent-ils à reconnaître enfin les droits des Palestiniens, à exiger le respect du droit international par Israël, à mettre au pas les lobbies et à nous rendre le droit d'exprimer notre opinion ? 

Claire Vérilhac.

Source : Mediapart ().

Bon ben ça y est : nous venons d'entrer sous la dictature du sionisme qui s'est étendue à l'Union Européenne. C'est très grave.

Cet événement est à marquer d'une pierre noire. C'est en effet le point de départ, l'assise fatale, de la domination des peuples européens et de leur contrôle.

La liberté d'expression est presque morte.

Le système vient de passer à la vitesse supérieure, et la dissidence, au sens large et quelle qu'elle puisse être, est menacée de disparaître et de passer à terme dans la clandestinité pour survivre.

Vous pourriez dire que j'exagère, mais pas du tout : c'est une projection, une anticipation, une conséquence logique de cette forfaiture notable contre les peuples.

Le lobby sioniste, Israël, et le CRIF en France, ont réussi ici un tour de force : forcer tous les citoyens européens à se taire et à les empêcher de toute critique envers Israël de par la Loi.

L'affaire est très grave..., et il va être très difficile pour les peuples de revenir en arrière pour restaurer une situation "normale".

Franchement, on est mal barré... Je ne vois pas comment on va pouvoir procéder pour revenir en arrière. Peut-être un groupement fort d'associations qui portent plainte devant la Cour européenne de justice ? Je n'y crois pas, les gens sont trop divisés. Peut-être la chute de l'Euro et par effet de domino l'effondrement de l'Europe de Bruxelles ? Possible...

Quoi qu'il en soit, nous venons de pénétrer dans une ère nouvelle, très inquiétante, où la lutte s'annonce très difficile et terrible pour tous les défenseurs de la liberté d'expression.

En complément sur sionisme :

En complément sur Israël :

En complément sur CRIF :

En complément sur opinion :

En complément sur liberté d'expression :


Dimanche 4 Juin 2017 - News # 4525 

Anomalie incroyable Internet : je viens de découvrir que sous Firefox, par défaut, les vidéos de Facebook incluses dans mes News ne s'affichent pas, laissant un grand espace blanc à la place.

Si vous utilisez ce navigateur, et que vous souhaitez voir mes News normalement, il vous faut aller dans le menu situé tout en haut de Firefox, puis choisir :

C'est complètement dingue que par défaut Firefox n'affiche pas correctement les vidéos de Facebook... 

En complément sur incroyable :

En complément sur anomalie :

En complément sur anormal :

En complément sur Internet :

En complément sur Facebook :


Vendredi 2 Juin 2017 - News # 4479 

Bonne nouvelle pour la démocratie, les sympathisants et les militants de l'UPR : le CSA revoit à la hausse l’exposition médiatique des clips de campagne de l’UPR pour les élections législatives de 2017. En effet, suite de la décision du Conseil constitutionnel du 31 mai 2017, avec 14 minutes, l’UPR aura le droit à davantage d’exposition médiatique que le PCF et que le parti radical de gauche, et à autant que EELV et que DLF. Voir [ici] ().

Enfin un peu de justice républicaine...

En complément sur UPR :

En complément sur CSA :

En complément sur législatives 2017 :

   

Samedi 27 Mai 2017 - News # 4349 

Humour : on sait désormais qui a écrit le programme d'Emmanuel Macron : c'est Pierre Palmade dans un sketch datant de 2011, "Le président" :

Ni de droite, ni de gauche : c'est exactement les paroles de Macron... 

En complément sur humour :

En complément sur Pierre Palmade :

     

Vendredi 19 Mai 2017 - News # 4209 

 

Franchement, soyons honnêtes, Chirac a participé à une conférence Bilderberg, il est devenu président. Manuel Valls a participé à la réunion de 2009, il est devenu premier ministre. Moi on m’avait dit ‘tu obéis à notre vision européiste et on te fera grimper les échelons’ donc j’ai dit banco.

J’ai été sélectionné par le Groupe Bilderberg comme Édouard Philippe. (…) Il n’y a pas de démocratie à proprement parler en France.

Fillon, Juppé, moi, on vient tous du même club donc le résultat aurait été le même ! Gauche / Droite, c’est un système pour manipuler les masses. Le renouveau n’arrive pas croyez-moi. Que tous les immigrés et nouveaux français se réjouissent car je suis leur président, nous sommes leurs chefs et allons les aider à accomplir notre grand dessein.

Emmanuel Macron. Voir [ici] ().

Une affaire gravissime...

En complément sur Bilderberg :

En complément sur Macron :

En complément sur Édouard Philippe :

   

Dimanche 14 Mai 2017 - News # 4085 


"Il [NDR : Dieu] approuve cette entreprise" : "Nouvel ordre des siècles"
sur le revers du grand sceau des États-Unis dessiné en 1782 (à gauche),
lui-même repris sur les billets de 1 dollar depuis 1935 (à droite).

 

Jean-Luc Mélechon : "La pyramide est un symbole monarchique" :

Toute personne un peu informée sait bien que la pyramide est un symbole intimement lié à la Franc-Maçonnerie et au Nouvel Ordre Mondial. D'ailleurs, rappelons que, s'agissant de la pyramide du Louvre, François Mitterand en est le commanditaire. Et même le commanditaire de trois monuments maçonniques, chacun étant le symbole en 3D des 3 figures géométriques de la Franc-Maçonnerie : le carré, le cercle, et le triangle :

Ce symbolisme géométrique est universel, au point qu'on la retrouve partout, même ici au Québec, dans le logo même de la chaîne maçonnique TVA :

Ainsi, qualifier la pyramide du Louvre de "symbole monarchique", c'est purement et simplement du foutage de gueule de sa part. À fortiori parce-que Jean-Luc Mélenchon est lui-même franc-maçon, et qu'il connaît donc parfaitement le symbolisme du carré, du cercle, et du triangle.

Bref, Jean-Luc Mélechon continue de prendre les gens pour des cons, en leur mentant pour les manipuler...

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur Nouvel Ordre Mondial :

En complément sur la franc-maçonnerie :

   

Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4005 

BHL, le pseudo philosophe de mes fesses milliardaire a été entartré en Serbie le Mai 2017 :

En pleine intervention à un festival de film documentaire à Belgrade, le philosophe et cinéaste français Bernard-Henri Lévy a été attaqué... à coups de tarte à la crème.

L'atmosphère intellectuelle au festival du film Beldocs, après la présentation du film « Peshmerga », réalisé par Bernard-Henri Lévy, a été brusquement perturbée par une jeune fille qui a attaqué le réalisateur en lui jetant une tarte au visage. Entre-temps, de jeunes militants de gauche criaient « Assassin, quitte Belgrade » et « Ce salaud a soutenu les bombardements de la Yougoslavie huit ans avant l'intervention de l'Otan ».

Un des jeunes gens arborait une pancarte où on pouvait lire « Lévy soutient les meurtres impérialistes ».

À ce moment, Bernard-Henri Lévy, personnage influent sur la scène internationale, était en train de parler de son œuvre devant le public qui venait de visionner son film. Néanmoins, la crème sur le cou n'a pas empêché le discours du cinéaste entartré, passionné par sa création.

« Je suis fier de défendre devant vous les valeurs de l'antifascisme en Europe », a poursuivi Bernard-Henri Lévy, sans gêne, à la suite de l'incident qu'il a qualifié de « fasciste ».

Son documentaire, sorti en 2016, décrit la résistance des combattants Peshmerga à la frontière irakienne.

Le public a fait sortir les assaillants, membres du parti Alliance de la jeunesse communiste de Yougoslavie, qui criaient de leur côté « Qui êtes-vous pour préconiser les valeurs culturelles à Belgrade ? » à l'assistance. Un des hommes a été interpellé.

Source : Sputnik.

En complément sur BHL :

       

Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4000 

Élection d'Emmanuel Macron à la présidentielle 2017 : "Les Français ont veauté !"

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de se plaindre dans les cinq ans à venir.
  • Je dénie aux profs qui ont voté Macron — obéissant scrupuleusement aux consignes de la FSU, du SGEN et du SU-UNSA — le droit de manifester quand le recrutement sera délégué aux établissements en fonction d’un « projet » défini par les plus pédagos du coin, et qu’ils seront notés par une commission tripartite réunissant administration locale, parents et élèves. Les bonnes notes, dorénavant, vous les mettrez en espérant être à votre tour bien notés.

  • Je dénie aux jeunes qui ont voté Macron le droit de protester quand ils n’auront plus le choix qu’entre un CDD à temps partiel et la file d’attente de Pôle Emploi.

  • Je dénie à tous les travailleurs qui ont voté Macron le droit de rouspéter quand le tarif horaire français rejoindra celui des Polonais — au nom de la directive Bolkenstein.

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de vilipender les extrémistes religieux de l’UOIF qui pourront désormais faire acquérir la nationalité française à Tariq Ramadan — après tout, son frère Hani, l’homme qui justifie la charia en général et la lapidation en particulier, a appelé lu aussi à voter pour le candidat de l’entente cordiale des intérêts bien compris. Ce n’est pas demain qu’il y aura moins de voiles islamiques dans les rues en général et dans les facs en particulier. Sûr que la laïcité y gagnera.

  • Je dénie à tous les gens de gauche qui ont voté Macron le droit de lui reprocher de faire une politique de droite. Ils l’ont voulu, ils l’ont eu. Comment dit Dorine déjà, dans Tartuffe ? « Vous serez, ma foi, macronisés » — ou à peu près.

Jean-Paul Brighelli. Voir [ici] ().

Dimanche 7 Mai 2017 - News # 3947 

La réaction de Jean-Luc Mélenchon à la victoire d'Emmanuel Macron. Voir cette [vidéo] ().

"Les gens" : mais quelle expression de con vaniteux...

Au moyen-âge, un seigneur avait "des gens". À notre époque Mélenchon a "les gens".

Ce type incarne le Front de la gauche dure et de l'extrême gauche : il ne pourra jamais rassembler les Français.

Les Insoumis sont un nouveau terrible leurre destiné à empêcher les Français de se rassembler au delà du clivage droite / gauche sur quelqu'un comme François Asselineau par exemple.

Si le peuple ne comprend pas les stratégies de division déployées par l'oligarchie euro-atlantiste et mondialiste du fric, il ne pourra jamais s'unir et reprendre le pouvoir qu'il s'est fait volé par elle. Game over.

En complément sur Mélenchon :


Samedi 6 Mai 2017 - News # 3916 

Cette gauche donneuse de leçon qui ne cache plus son penchant totalitaire. Voir [ici] ().

Et je rajouterais : et parfois même son penchant fasciste...


Jeudi 4 Mai 2017 - News # 3866 

Gérard Filloche retourne sa veste : il appelle à voter Macron... :

Une déclaration terrible.

Les vrais socialistes retournent à présent leur veste... C'est pathétique ! Comme quoi, même Gérard Filloche était une imposture... C'est triste !

Que reste-t'il de la gauche socialiste ? Rien !

C'est la fin d'une époque : nous sommes en train de basculer dans un bi-partisme, pour le moment virtuel, dont l'essence même se résume à :

En complément sur Gérard Filloche :

En complément sur Macron :

     

Jeudi 4 Mai 2017 - News # 3860 

Petites remarques sur le débat Marine Le Pen / Macron et sur le climat politique général en France :

Nous sommes passés à un octave supérieure mais négative du débat politique, en ce sens que ceux qui mentent, ceux qui désinforment, ceux qui constamment usent de propagande mensongère et n'ont aucun scrupules, qui font appel aux techniques de marketing et de manipulation de l'opinion publique, sont en train de monter en puissance. C'est très inquiétant pour la suite et l'avenir de la démocratie.

Emmanuel Macron est un golem de l'oligarchie, un pur produit du système, propulsé en seulement UN AN au firmament par les puissances d'argent et les "élites". Un an : ce n'est rien, et pourtant, voyez le résultat...

Si les français ne se réveillent pas, s'ils n'ont pas à coeur le bien commun du peuple, et par dessous tout l'amour de la France et de la Vérité, ils sont cuits.

L'amour de la Vérité, c'est le mépris du mensonge, de la manipulation, et de toutes les manoeuvres visant à conquérir le pourvoir contre l'avis et la volonté populaires. Et malheureusement, c'est le camp du mensonge qui est en train de gagner.

Je pense que la France est en train de se radicaliser progressivement : au centre, un nouveau groupe composé des traîtres au peuple de l'UMP et des traîtres au peuple du parti socialiste est en train d'émerger et de se renforcer. Et, de part et d'autre, à droite comme à gauche, un large front de français patriotes et hostiles au système, aux lobbies, aux oligarques et aux "élites" dévoyées.

Cette élection est la mère des batailles entre les citoyens et les oligarchies. Il faut donc ainsi s'attendre à un climat de plus en plus délétère et conflictuel dans les mois et les années qui viennent.

L'essence même de cette guerre se résume finalement entre la lutte entre les citoyens pour la démocratie et les oligarchies et les lobbies pour la suprématie définitive.

C'est terrifiant quand on y pense...


Samedi 29 Avril 2017 - News # 3718 

Communiqué de Presse de l'UPR : "Par leur alliance scellée le 28 avril, M. Dupont-Aignan confirme son ancrage à l’extrême droite et Mme Le Pen confirme son refus du « Frexit »". Voir [ici] ().

Bien qu'étant pro-Asselineau (ça fait plusieus années que je le soutiens, que je l'aide à se faire connaître, et j'ai même voté au premier tour pour lui), je suis totalement en désaccord avec ce communiqué : le bureau national de l'UPR n'a pas compris l'importance de l'enjeu historique qui se joue, et fait le jeu du camp mondialiste et européiste de Macron, pour des raisons de basse politique électoraliste. On en est plus là bordel ! Ouvrez les yeux : la France est en suprême danger de désintégration et d'être vendue au Marché !

Je pense sincèrement qu'il aurait été plus intelligent pour l'UPR de ne pas émettre ce communiqué, et de rester silencieux sur cette affaire...

La France est en suprême danger de désintégration et d'être vendue au Marché, et vous jouez au con...

Je suis déçu !

Je vous soutien toujours, mais je suis déçu : vous n'avez pas de discernement sur ce qui se passe en ce moment !

Que cela soit clair : je suis avant tout un patriote et j'irais voter Marine Le Pen au deuxième tour sans aucune hésitation. L'heure est grave !

J'invite tous les français à se poser à question suivante :

Préférez-vous que la France :

Voilà les enjeux !

À vous de choisir...

[MAJ] : une visiteuse du site m'écrit :

Bonjour à vous,
Je viens de lire vos remarques sur François Asselineau et je vous remercie de votre franchise.
J'ai participer pour la première fois à une conférence d'Asselineau il y a 8 ans à Avignon. Nous étions alors une petite trentaine.
A l'issue de la soirée j'ai adhéré à l'UPR et j'ai passé des heures à le faire connaitre en adressant des liens à tous mes contacts depuis toutes ces années pour faire découvrir ses conférences et l'UPR.
J'ai parlé de lui dans tous mes repas de famille et mes soirées entre amis.
Toutefois, à l'occasion du premier tour de cette présidentielle, j'ai trouvé qu'il était trop critique envers les partis souverainistes. Si je comprends qu'il estime qu'ils ne vont pas assez loin concernant la sortie de l'Europe, de l'euro et de l'OTAN, à quoi sert de forcer si ça donne des voix à Macron? 
Lorsqu'il a eu ce fameux clash avec cette hyène de journaliste de je ne sais plus quel média, j'ai fini par en rire tellement j'ai trouvé Asselineau inexpérimenté. Mais bon, sa colère était sans doute saine.
Néanmoins, s'il n'avait pas passé son temps à saisir les perches des journalopes qui souhaitaient démolir les souverainistes, et en particulier MLP, l'autre journaleux ne se serait pas autant acharné sur lui. 
J'ai milité 20 ans au sein de la CGT(pauvre de moi!), ça m'a appris une chose importante, savoir cibler son adversaire même lorsqu'on est en désaccord avec ses collègues. Sinon, le retour de bâton est systématique. Même l'ennemi, s'il a encore un peu d'humanité, ne supporte pas que l'adversaire trahisse ses collègues. J'ai trouvé ça honnête. Et malgré les signaux envoyés, Asselineau n'a rien vu venir. Je me
demande aujourd'hui s'il ne manque pas de modestie. Peut-être a-il évolué dans un environnement un peu préservé des dures réalités? 
J'ai découvert il y a quelques jours sur le site Les Moutons Enragés, dans les commentaires, des adhérents de l'UPR qui appelaient à inscrire Asselineau ou le nom d'autres candidats qui ne sont pas au 2ème tour, sur un bulletin blanc le 7 mai. ça commence à faire beaucoup je trouve, pour un candidat qui se dit contre la mondialisation à marche forcée. S'il ne veut pas voter ou appeler à voter pour Marine Le Pen, il me semble qu'il pourrait être plus clair afin d'appeler à voter contre Macron. Pour ma part, je voterai MLP car l'enjeu est trop important, et d'ailleurs je trouve son programme assez à gauche, même si je ne suis pas d'accord sur tout. 
Si Macron passe, la France n'est pas fini de souffrir. 
Je me demande si à l'UPR  ils sont inconscients, irresponsables, prétentieux ou tout simplement cons? 
Je continuerais à faire connaitre les conférences d'Asselineau, mais je ne me mouillerais plus pour le soutenir dans des élections car je suis très déçue par son attitude qui ne tient pas suffisamment compte des sensibilités qui composent l'électorat français.
Je profite de ce mot pour vous renouveler mes remerciements pour votre travail. J'utilise les liens que vous poster sur votre site quotidiennement pour informer autour de moi. 
La soixantaine passée, je ne maitrise pas toutes les ressources qu'offrent internet mais je fais mon possible pour partager un maximum d'infos.
Avec le 2ème tour de la présidentielle, j'ai du boulot!
J'en ai marre des conséquences néfastes des nullités politiques sur nos vies au quotidien, et aussi que la France passe pour une merde aux yeux du monde. Si ça ne débouche pas sur un conflit mondial, ce sera un moindre mal.
J'espère qu'il y aura d'autres ralliements à Marine Le Pen.
Bien à vous.
Maya.

Ma réponse :

Bonjour Maya.
Merci de votre long et gentil message.
Je pense comme vous : Asselineau (ou le bureau national) déconne.
Il ne comprend pas que le combat est MOUVANT, parce-qu'après le premier tour les priorités ont changé : l'enjeu immédiat n'est plus la sortie de l'Euro et de l'Europe de Bruxelles (et encore moins de l'OTAN) mais
désormais d'empêcher Macron d'accéder au pouvoir (pour ensuite bien sûr faire ces sorties pas à pas).
Sortir de l'Union Européenne, de l'Euro, et de l'OTAN, je suis 100% pour bien sûr. Encore faut-il accéder au pouvoir... Et ça, il ne le comprend pas.
En plus, il faut se rendre à l'évidence : les Français n'y semblent pas encore prêts dans leur immense majorité, et l'enjeu immédiat est TOUT AUTRE. Mais il ne l'accepte pas, en se disant qu'à force, les Français
vont comprendre, et majoritairement venir à lui.
Le problème, c'est quand ? Ça pourrait durer encore plus d'un septennat cette affaire...
Pour le deuxième tour je voterais Marine Le Pen sans hésitation, en me disant que, si elle échoue, au moins j'aurais tout fait pour empêcher l'oligarchie de détruire la France.
Encore merci de votre message,
Bonne réception, Cordialement,
BlueMan. 


Jeudi 27 Avril 2017 - News # 3657 

Le vote des électeurs de Macron et de Mélenchon en fonction de leur revenu :

Très instructif..., et confirmant qu'il s'agit bien d'un vote de classe, et au bout du compte d'une lutte à mort entre les 99% et les 1%.

Pour ceux qui ne comprendraient pas, ce n'est pas une question de gauche et de droite, mais de revenus et d'identification à une classe économique particulière. Dis autrement, dans leur majorité, les gens défendent leur classe en votant pour celui qu'ils estiment les représenter.

Les gens ne voient ainsi pas plus loin que le bout de leur nez : ils oublient l'intérêt général, le bien commun, la France, et la démocratie... C'est triste.


Dimanche 23 Avril 2017 - News # 3516 

Le président prochain serait un inconnu [...].
Nous apportons le programme, et est en train se surgir un ou plusieurs,
Bruno Lemaire à droite, Emmanuel Macron à gauche.

L'oligarque Jacques Attali.
Voir cette [vidéo] (). 

Donc on résume :

Oh les jolis démocrates...
Oh la jolie démocratie...
Quel foutage de gueule !

Ça y est, vous avez compris la manoeuvre bande de têtes de noeuds qui avez voté pour Macron ?!

Pfff pitoyable ! 2/3 des Français sont des veaux, des moutons sans cervelle. Et bien l'oligarchie et les puissances d'argent vont vous traiter comme tels : ils vont vous tondre ! Et nous avec ! Tous les Français !

À cause de vous, on va se taper 5 ANS de Macron... Putain, 5 ANS

Je ne donne pas un an pour que les veaux émotionnels au cerveau remplacé par du fromage blanc regrettent leur vote... "Ah zut, on s'est fait encore avoir..." Les directives européennes, vous connaissez ? Non, manifestement ! Et les GOPÉ ? Pas davantage ! Et bien, vous allez en bouffer pendant 5 ans ! 80% des lois françaises sont des retranscriptions en droit français de lois européennes... Donc non décidées par les représentants du peuple français. Ouvrez les yeux bordel !

Pour savoir à quelle sauce nous allons être mangés, voir [ici] () puis [là] () pour le pdf du texte original, et enfin [là] () pour des commentaires sur les GOPÉ.


En complément sur Attali :


En complément sur Macron :


Dimanche 23 Avril 2017 - News # 3514 

Présidentielle française 2017

Une petite réflexion :

Je pense que la vraie gauche a été 100% idiote : si Hamon, Poutou, et Arthaud s'étaient alliés à Mélenchon, ils étaient au deuxième tour, et gagnaient au final l'élection. ^^

Mélenchon 19,6
Hamon 6,1
Phillipe Poutou 1,1
Arthaud 0,6

Total = 27,4 !!! CQFD

De vrais cons !

On va se taper 5 ans de Macron à cause de ces cons... 

Une deuxième petite réflexion :

Le Front National est un marche-pied pour conquérir la présidence. Le Front National, à moins d'un terrible chaos en France (ce qui n'est pas souhaitable) n'a aucune chance de gagner (ou alors il lui faut les voix des Insoumis, mais la probabilité est très très faible). Ainsi, on peut objectivement dire tout parti qui se retrouve face à lui au deuxième tour est garanti de gagner. CQFD : le Front National est bien donc un marche-pied pour conquérir la présidence.

Voilà pourquoi le Front National est entretenu. C'est un moyen ultra-pratique, mis en place d'ailleurs par François Mitterand qui était un fin tacticien politique.

Corrolaire : les électeurs du FN auraient intérêt à fonder un nouveau parti non situé à l'extrême-droite qui serait susceptible de rassembler les patriotes de la droite, du centre, et de la gauche. Et là, ce parti aurait une chance de gagner.


Samedi 22 Avril 2017 - News # 3496 


L'oligarchie française manipule, trompe, et détruit la France.

 

Les vérités subversives d’Alain Soral sur les fondements de la politique française. Voir cette [vidéo] ().

Une interview extrêmement intéressante, réalisée en Mars 2017 par Daria Douguine pour le site geopolitica.ru.

À voir !

Emmanuel Macron a aidé absolument à dépecer les bijoux de la couronne française, et s'il est est élu, ça sera pour achever la destruction de la France et la soumission totale de la France au Nouvel Ordre Mondial.

100% d'accord !

Votez pour qui voulez, mais de grâce, pas pour Macron !

Et je partage aussi son analyse sur les bâtons dans les roues innombrables qui seront mis dans les jambes de Marine Le Pen si elle est élue. Les ennemis de la Nation, et leurs idiots utiles que sont l'extrême-gauche, les antifas, les bobos, les libéraux-libertaires, les médias, la sphère du show business, le Capital et le MEDEF, feront tout pour qu'elle échoue, rendant la France quasi-ingouvernable. Cela va être une période apocalyptique, tant du point de vue des troubles sociaux que du point de vue étymologique du mot : la révélation. La révélation, la sortie du bois, de tous les antidémocrates et de tous les crypto-fascites que compte le pays, tant du point de vue oligarchique que des simples citoyens.

Il faut comprendre qu'en France il y a un grand nombre de faux-démocrates, de démocrates à géométrie variable. Non seulement dans les médias, même publics (il n'y a qu'à voir comment le candidat François Asselineau a été traité par ceux-ci : censure et décrédibilsiation systématiques), mais aussi chez nombre de citoyens "ordinaires". Aucune éthique, aucun respect du Droit, aucun respect des principes et règles démocratiques de la part de ces gens. Ce sont des personnes avec une double éthique (et donc un double langage) : la démocratie ils sont pour, elle leur convient, tant que les résultats correspondent à leur attentes, mais dès que ce n'est plus le cas, ils se révèlent alors dans toute leur "splendeur" d'antidémocrates, usant de tous les procédés déloyaux et iniques pour renverser ceux qui défendent et/ou mettent en oeuvre des idées opposées aux leurs. Apocalyptique, retenez bien ce mot.


En complément sur Soral :


En complément sur Macron :


Dimanche 16 Avril 2017 - News # 3344 

Yannick Jadot, candidat d'Europe Écologie Les Verts (EELV) à l'élection présidentielle de 2017 (qui s'est retiré au profit de Benoît Hamon), qualifie de "barges" François Asselineau et Jacques Cheminade... Voir cette [vidéo] ().

Encore un joli démocrate...

Je trouve qu'à gauche, il y a pas mal de cons, d'antidémocrates, et de crypto-fascistes...


Mercredi 12 Avril 2017 - News # 3231 

La vérité dérange : 80% des collabos de la Seconde Guerre mondiale venaient de la gauche. Voir [ici] ().


Mardi 11 Avril 2017 - News # 3204 

Frédéric Lordon et le Capital : "Gauche désigne le nom de tous ceux qui se présentent pour s'opposer à ce projet". Voir cette [vidéo] ().


Lundi 10 Avril 2017 - News # 3184 

Ni de droite ni de gauche est un nuage de fumée pour s'adonner à une politique de droite.
Emmanuel Macron est le candidat mensonger et toxique par excellence.

Frédéric Lordon.

Voir cette [vidéo] ().


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3035 

 

Vu de Grande-Bretagne : « Macron, candidat fabriqué, chéri de l’élite parisienne, marié à une grand-mère, et sans un seul ami ». Voir [ici] ().

Ils sont bien ces Anglais : ils voient clair !

Et, en plus, ils ont osé rependre leur souveraineté en votant le Brexit. 

SAUVEGARDE DE L'ARTICLE SUR LES CONSEILS DE Dreuz.info :

3 avril, 15h05 : Avertissement. si vous lisez cet article, faites en une sauvegarde, il se peut que nous devions le supprimer à la demande de son auteur.

Ben Judah du Times britannique a accompagné Emmanuel Macron dans sa campagne électorale. Ce qu’il en dit, vu de Grande-Bretagne, est rafraîchissant, ce n’est certainement pas l’idolâtrie béate de BFMTV.

Extraits.

On est assis en seconde classe pour la seconde fois de sa campagne, et le politicien de 39 ans me serre la main. Son regard bleu perçant qui vous fixe avec persistance, au bout d’un moment, est dérangeant et donne envie de regarder ailleurs.

L’élection survient dans un climat de sentiment anti-européen croissant, de chômage massif, de terrorisme et de tensions ethniques latentes partout en France.

Une série d’attaques a répandu la peur des enclaves islamistes et des banlieues de non-droit. Parmi les sites internet politiques les plus fréquentés, 7 sont islamophobes ou antisémites. Pourtant, tandis que sa rivale parle d’écroulement social, Macron tente de vendre une vision optimiste.

Macron veut que la France soit de nouveau jeune et confiante. Imaginez Steve Jobs parlant de l’économie française. Et il répète sans cesse son mantra : la gauche et la droite sont épuisées, dépassées, usées. Nous avons besoin d’une rupture, d’innover, oser — ou risquer de nous écrouler complètement. Avec En Marche !, il a fait ce que beaucoup d’anciens proches de Tony Blair, de gauchistes démocrates et ce qui reste de Tories ont fantasmé : créer un nouveau parti qui soit devant dans les sondages.

Les pensées de Macron sont pour la France des banlieues, les pneus qu’on brûle et Charlie Hebdo. « Je ne veux pas tomber dans la guerre civile. » « L’argument de la droite et de l’extrême droite vise l’islam et mêle l’islam au terrorisme, c’est une erreur. C’est tomber dans le piège des jihadistes. Ca nous emmène vers la guerre civile. Vers le point où l’on doit dire que ces 4,5 millions de citoyens français musulmans sont le problème. »

Nous nous rendons à un meeting En Marche ! à Bordeaux. Assise près de lui, ressemblant à une Jane Fonda française, se trouve la femme qui est toujours à ses côtés : Brigitte Macron, 63 ans. C’est sa femme, pas sa mère — 24 ans son aînée. Parfum de scandale, elle était sa professeur d’art dramatique à l’école ; ils ont développé une relation intime quand il n’avait que 17 ans, et il avait le même âge que l’un de ses enfants [En France, l’âge limite pour une relation sexuelle délictuelle avec un mineur est relevé à la majorité civile (18 ans) dans le cas de relations entre un mineur et une personne ayant autorité par sa fonction. Il s’agit alors d’une circonstance aggravante et la peine de prison est relevée de deux à cinq ans]

« Emmanuel est très bon acteur, » dit-elle en plaisantant. « Il était dans ma classe. »

Ils ont l’air bizarres ensemble avec leur alliance identique en argent. Pourtant, plus vous les regardez, comment ils se touchent, échangent des regards et plaisantent ensemble, plus vous voyez leur amour l’un pour l’autre — et c’est une connexion qu’on ne peut pas feindre.

Macron prépare déjà son premier coup de téléphone à la Maison-Blanche [jusqu’à aujourd’hui, le président américain a refusé de prendre François Hollande au téléphone et de le rencontrer – alors qu’il a parlé et invité des dirigeants de pays bien moins importants sur la scène internationale comme l’Espagne]. « Trump a été élu par le peuple américain, » dit-il en souriant [et cette phrase est totalement creuse]. « J’attends de voir ce qu’il va confirmer en matière de stratégie. Par-dessus tout, j’attends de voir s’il clarifie sa stratégie concernant les relations internationales, car je n’ai pas l’impression que c’est totalement clair aujourd’hui. [Pourtant la stratégie du Président Trump est très claire au contraire : l’Amérique d’abord. Toute action doit passer par le test suivant : est-ce que cela peut bénéficier au peuple américain.]

Les plus déjantés pensent que Macron a une double vie en tant que franc-maçon — et, apparemment parce qu’il a travaillé à la banque Rothschild, qu’il est un agent de la conspiration juive pour dominer le monde, bien qu’il soit allé dans une école catholique. Tapez “Macron est-il…” dans Google et le premier résultat sera “juif” — Et juif, il ne l’est pas.

Macron est sans aucun doute l’une des personnes les plus fermées que j’ai rencontrées, et tellement lisse qu’il pourrait glisser d’une paire de menottes. La plupart des proches de Macron, des amis d’école et beaucoup de ses supporters n’arrivent pas non plus à mettre le doigt sur qui il est vraiment.

J’ai approché certains de ses amis qui le connaissent le mieux. De nos conversations, trois choses m’ont frappé.

Arnaud Dartevelle, un ami d’école à Amiens et maintenant professeur d’histoire dit de lui :

“Il garde une partie de lui secrète”. “Il a ce don de se faire facilement des relations depuis son plus jeune âge, sans jamais révéler toute sa personnalité, et en gardant ses distances.” 

“On parlait politique tous les jours depuis qu’on était très jeunes”. “Je ne suis pas surpris de le voir en politicien… Il a toujours aimé être le centre d’attention.”

“Il était littéralement philosophique, avec une voix douce et des cheveux longs,” se souvient son ancien copain de classe Antoine Joannes, qui travaille maintenant à la télévision. “Et un jour, j’écarquille les yeux et je le vois à la télé, complètement coincé, avec une cravate serrée, parlant d’économie comme conseiller du Président Hollande.”

Au lycée jésuite d’Amiens La Providence, Macron, Dartevelle et Joannes étaient dans le groupe de théâtre de Madame Brigitte Auzière. La relation d’amour interdite entre Emmanuel et son professeur commença lors d’une pièce de théâtre au sujet d’un politicien rendu fou par un dramaturge. Il avait 17 ans.

 Macron se disait “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac” 

Ceux qui ne sont pas envoûtés par son magnétisme, comme Dartevelle, voient en Macron quelque chose comme l’anti héros de Balzac Eugène de Rastignac, l’intrigant provincial que rien n’arrêtera pour séduire les femmes et réussir à Paris.

“C’est un séducteur très doué,” dit de lui Christian Monjou, son ancien professeur d’Anglais à Henri-IV.

Macron a commencé à travailler comme assistant pour le philosophe Paul Ricœur, lequel le poussa à entrer à Sciences Po. Là, il enterra ses ambitions littéraires et arrêta d’écrire de la poésie pour la politique. Ses dissertations étaient sur Machiavel, et il écrit dans un manifeste qu’il était “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac”.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En parlant avec Macron dans le train, une chose répétitive devenait claire. Il est évasif quand il s’agit de politique, transformant tout en questions philosophiques, abstraites, ou en bottant en touche avec une avalanche de données.

Quand on parle d’Histoire de France, il contrôle la situation, et me regarde dans les yeux, mais en politique étrangère, j’ai l’impression qu’il récite un discours. Je m’en suis encore rendu compte durant son premier débat télévisé avec les cinq principaux candidats. Le Pen lui a lancé : “Vous avez un talent fou. Vous avez parlé pendant sept minutes, et vous n’avez rien dit.” Des proches de Macron ont avoué qu’elle avait fait mouche.

Bien qu’il fait campagne contre le système, Macron est en réalité son plus parfait produit. Et je réalise à quel point la fusion du technocrate et du banquier sera efficace pour les négociations de Brexit.

Assis avec Macron, il est impossible de ne pas voir le jeune Tony Blair, qui n’avait que 43 ans lorsqu’il est entré à Downing Street. “J’ai beaucoup de respect pour ce qu’a fait Tony Blair,” dit Macron.

Inquiet, Jacques Attali qui l’a présenté à François Hollande fait remarquer que malgré les slogans, il n’y a rien de moins révolutionnaire que les employeurs de Macron, ses réformes structurelles libérales, et les modestes réparations qu’il veut apporter au système. “Soit maintenant, soit dans cinq ans, une de ces deux choses va se produire — soit on fait les réformes nécessaires, ou nous élisons le Front National et nous quittons l’Union européenne et l’euro, et on doit tout recommencer.”

En arrivant à Bordeaux pour le meeting, je me glisse au premier rang, regardant Brigitte regarder Emmanuel. Ils se regardent constamment pendant qu’il parle. Le prof d’art dramatique l’évalue continuellement en hochant de la tête.

Les yeux d’Emmanuel lui disent qu’il fait du mieux qu’il peut.

Avec l’air des mauvais jours de Barack Obama, il change subitement de rythme. Il affronte Le Pen : “il ne faut rien céder au parti de la haine.” Quelque chose rempli ses yeux, Brigitte tombe en pleurs, et comme la foule (la salle est moins que pleine) chante “Macron président !” — on peut voir qu’ils sont terrifiés de ce qui les attend à l’automne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduit et adapté de l’anglais par Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : thetimes.co.uk ()


Dimanche 2 Avril 2017 - News # 3024 

 

Quand Emmanuel Macron plagie François Hollande... Voir cette [vidéo] ().

C'est dire la vacuité de Macron, l'absence de tout discernement, de toute analyse, de toute réflexion, et de toute capacité d'initiative... 0/20. Du vent... Normal pour une girouette : socialiste, non socialiste, à gauche, mais pas à gauche, ni de droite ni de gauche, et "Je n'ai pas dis cela".


Dimanche 2 Avril 2017 - News # 3022 


Seuls les vrais communistes dénoncent la réalité de la candidature oligarchique de Macron,
les autres n'étant que des opportunistes
avant tout soucieux de leur carrière politique et de leurs rémunérations très avantageuses
au détriment de leur idéal politique et des Français qui les ont élus.
Franchement, être communiste et soutenir Emmanuel Macron,
c'est le suprême reniement, un retournement de veste majeur

 

Emmanuel Macron, symbole du renouveau ? Bullshit ! : on dénombre déjà au moins 565 élus socialistes avec Macron + 9 communistes + 14 écologistes :

J'ai récupéré cette édifiante liste depuis le site officiel http://www.socialistesavecmacron.fr/liste.html ().

Et ceux qui ont créé ce site ont le culot d'avoir inscrit en haut de leur page :

 Le changement — de visage — c'est maintenant ! 


Mercredi 29 Mars 2017 - News # 2937 

 

Nouvelle terrible trahison : Manuel Valls votera Emmanuel Macron ; les socialistes déchirés... Voir [ici] ().

Français, de grâce, ouvrez les yeux : c'est indigne, c'est inacceptable :

  1. Manuel Valls a violé les règles pourtant claires des primaires de la gauche.
  2. Manuel Valls a trahi son engagement formel au soir du deuxième tour des primaires de la gauche de soutenir Benoît Hamon.

S'il trahit ses propres frères d'armes, s'il renie ses promesses envers les membres de son propre parti, pourquoi croyez-vous qu'il tiendra ses promesses envers vous ? Aucune chance !

Rappel en vidéo :

Tout est dit !

La seule chose qu'on puisse attendre d'un traître,
c'est une trahison encore plus grande.


Lundi 27 Mars 2017 - News # 2887 

Benoît Hamon dénonce le ralliement de cadres du PS à Emmanuel Macron : « Je ne suis pas dupe du ralliement de ces vieux caciques qui ont gouverné à gauche et à droite qui se retrouvent pour gouverner ensemble, comme une ultime convulsion d'une élite qui ne veut pas lâcher le pouvoir ». Voir [ici] (). Bien dit !


Lundi 27 Mars 2017 - News # 2884 

Jean-Luc Mélenchon « insoumis » et « hors-système » mais… millionnaire et franc-maçon ! Voir [ici] ().

Jean-Luc Mélenchon, cette imposture de gauche qui a été 10 ans sénateur, et secrétaire du Sénat (Sénateur de l'Essonne du 2 octobre 1986 au 27 avril 2000, puis du 26 septembre 2004 au 7 janvier 2010. Secrétaire du Sénat de 2004 à 2008), prétend défendre les ouvriers et les pauvres... Il se moque des gens, mais il sait parler, alors il les trompe. C'est lamentable.


Samedi 25 Mars 2017 - News # 2843 

Pas «acceptable», «moche», le soutien de Le Drian à Macron suscite un tollé à droite comme à gauche. Voir [ici] (). Encore un traître de plus, et qui trahit ici par intérêt personnel : conserver son poste de Ministre de la Défense. Pitoyable.


Mercredi 15 Mars 2017 - News # 2715 

"Qu'est-ce que je pense de l'UPR ?" : suite à la candidature de François Asselineau à la présidentielle de 2017, une féministe de gauche, étudiante en informatique, découvre l’UPR sur le Net et donne son avis sur Youtube. Voir cette [vidéo] ().


Mardi 14 Mars 2017 - News # 2699 

Le bal des faux-culs et des traîtres continue à gauche : Manuel Valls va appeler à soutenir Emmanuel Macron dès le premier tour des élections présidentielles. Voir [ici] (). Heureusement que le gagnant des primaires de la gauche est Benoît Hamon... C'est dément ! Rendez-vous compte : ces indignes ont promis, ils se sont engagés formellement devant tous les Français, lors des débats télévisés des primaires, à soutenir le vainqueur de la primaire, quel qu'il soit. Et voilà maintenant qu'il trahissent leur promesse. Si ces gens sont capables de trahir par intérêt politique ou personnel leurs propres amis, leurs propres frères d'armes dans le combat politique, il n'y a donc rien à attendre d'eux car ils n'auront aucun scrupule à fortiori à trahir les Français.
Ne faites jamais confiance aux traîtres, car la seule chose que l'on puisse attendre des traîtres, c'est une trahison encore plus grande.


Jeudi 9 Mars 2017 - News # 2608 

Quand une jeune bobo décervelée (selon son compte tweeter, c'est une "étudiante libre et indépendante actuellement formée à Science Po Paris sur le campus euro-américain de Reims, touche-à-tout et passionnée, je veux devenir journaliste depuis toute petite. Mes domaines de prédilection : la politique, la culture et la philo.") fait de la propagande pseudo-artisitique bas de gamme anti-FN. Voir cette [vidéo] (). Et elle prétend que ses domaines de prédilection sont la politique et la philosophie... C'est pathétique, ça fait presque peur...  ^^ Quand au Zaïre, il n'existe plus depuis 1997 mademoiselle : apprenez que ce pays porte aujourd'hui le nom de République démocratique du Congo. Manifestement, à Sciences-Po, on fait plus de slam moisi que de géographie... Et elle veut devenir journaliste en plus... Non, pitié mademoiselle la demeurée, tout sauf ça ! Ce qui est terrible également dans cette vidéo, c'est que que chacun des griefs qu'elle déclame est faux : elle a subit un tel lavage de cerveau qu'elle est convaincue de toutes ses assertions. C'est ahurissant. Ah, les médias, la gauche bien pensante, et Science Po, ont fait un remarquable travail de programmation neuronale, c'est impressionnant. Fort heureusement, Internet est là, et peu à peu les citoyens vont s'éveiller politiquement et comprendre comment fonctionne le monde. Resteront un poignée d'idiots irréductibles, ou de gens qui ne réfléchissent pas.


Jeudi 9 Mars 2017 - News # 2603 

Une manifestation pour la liberté d’expression perturbée par les fascistes du Canada. Voir [ici] (). Et devinez quoi ? Ce sont aussi au Canada des antifas d'extrême gauche... Comme disait Winston Churchill : "Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes".


Mercredi 8 Mars 2017 - News # 2588 

Bertrand Delanoë, ancien maire socialiste de Paris, annonce son soutien à Macron. Voir [ici] (). Rien d'étonnant... Encore un traître du PS (il ne respecte pas le résultat des primaires de la gauche)..., et de surcroit un faux homme de gauche, préférant le candidat des puissances d'argent à la vraie gauche de Benoît Hamon. Sur cet infâme dandy vaniteux sachant manier le verbe avec subtilité et perfidie, voyez ces quelques [vidéos] ()


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2573 

François Asselineau : l'énorme surprise de la Présidentielle sur BFM TV. Voir cette [vidéo] (). Brunet désinforme honteusement les téléspectateurs : François Asselineau et l'UPR ne sont pas de droite, la meilleure preuve étant que le Ministère de Intérieur lui-même a classé ce parti en "DIVERS" et non en "Divers droite" ou "Divers gauche". Ce n'est pas normal qu'on autorise ce genre de mensonges éhontés sur les médias. BRUNET = incompétent et/ou menteur propagandiste (rayez les mentions inutiles).


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2569 

Ahurissant : Patrick Braouezec, président (Front de gauche) de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis), ancien maire communiste de Saint-Denis de 1991 à 2004 : « Je voterai pour Emmanuel Macron ». Voir [ici] (). Un exemple typique de comportement aberrant, paradoxal et antipatriote. Rendez vous compte : ce type est en réalité 1000 fois plus proche de Marine Le Pen que de Macron, et néanmoins, il va voter pour ce dernier qui est l'antithèse absolue de tout ce pour quoi il a lutté durant toute sa vie : un dandy sorti de la Banque Rothschild, ayant engrangé plusieurs millions d'Euros, vendu aux milliardaires, à la finance internationale, à l'OTAN, suppôt de l'européisme et du mondialisme, des délocalisations, du dumping social, un ennemi des travailleurs instigateur de la loi qui porte son nom, liquidateur  d'entreprises françaises, et responsable de la vente d'Alstom aux américains, etc. Et bien non, cela ne fait rien, tout cela ne compte pas, Patrick Braouezec votera quand même pour la girouette endimanchée de la finance. ^^ Les idéologies font des ravages..., et rendent les hommes aveugles.


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2553 

La Ve République «épuisée», le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, n'exclut pas de voter Macron pour contrer Le Pen. Voir [ici] (). Ça ne m'étonne pas venant d'un franc-maçon anti-peuple qui profite avec bonheur du parlementarisme de l'entre-soi. Ce type, juste pour conserver son poste ou faire gagner sa caste et ses intérêts, trahit son propre parti et l'engagement normal et loyal de soutenir celui qui arrive pourtant gagnant aux primaires de la gauche. Voilà la mentalité concrète déplorable de certains politiques et oligarques... Lamentable. Surveillez bien dans les partis ceux qui trahissent cet engagement, et vous saurez véritablement à qui vous avez affaire : des opportunistes, des arrivistes, des gens déloyaux et sans honneur, qui n'hésitent pas à retourner leur veste.


Lundi 6 Mars 2017 - News # 2541 

Si elle est élue, Marine Le Pen dissoudra les «groupuscules d'extrême gauche dits "antifas. Voir [ici] (). Il serait temps... On ne peut plus tolérer dans un État de droit supposément démocratique des groupuscules fascistes, qu'ils soient de droite, de gauche, ou d'ailleurs. Pour en savoir plus sur les antifas, voyez cette édifiantes [vidéos] ().


Samedi 4 Mars 2017 - News # 2512 

Mort de rire : un assistant d’Emmanuel Macron, candidat de la gauche et dirigeant du mouvement En Marche!, a de nouveau accusé Sputnik et la chaîne de télévision RT d’essayer d’influer sur la campagne électorale en France. Voir [ici] (). Bande de nazes macronistes, vous vous décrédibilisez bien suffisamment tous seuls, jour après jour, avec vos frasques, vos manipulations, et votre candidat du vide vendu aux puissances d'argent. Ce sont Internet et les internautes qui font le reste.


Samedi 4 Mars 2017 - News # 2511 

Disparition progressive de la démocratie en France sous l'impulsion du parti néofasciste libéral-socialiste : Anne Hidalgo, maire socialiste de Paris, a estimé que le rassemblement de Fillon au Trocadéro demain Dimanche «ne devrait pas avoir droit de cité à Paris»... Voir [ici] (). C'est de plus en plus dément. Même la liberté d'expression d'un candidat à la présidentielle est remise en question. C'est à genre d'incident, de petite phrase, que l'on peut véritablement percevoir le caractère antidémocratique et néofasciste d'un certain nombre de pontes du PS. C'est consternant. Et ils trouvent toujours une justification ces cons, notamment souvent l'invocation des droits de l'homme, de la liberté, ou autre leurre émotionnel à bobos du même genre. Les gouvernements fascistes de droite arrivent le plus souvent au pouvoir via l'armée, ceux de gauche par les socialistes.


Mercredi 1er Mars 2017 - News # 2469 

Déni de réalité et propagande LGBT infâme de socialistes pervertis et traîtres en Espagne : un bus faisant la promotion d'un fait biologique objectif a fait scandale à Madrid parce-que considéré comme transphobe. Voir [ici] (). Franchement, comment une ultra-ultra-minorité arrive à imposer sa tyranie perverse à une ultra-écrasante majorité ? Et bien c'est simple : des politiciens dévoyés, soi-disant de gauche, ne servant plus que le Capital et ayant même renié leur héritage historique de la lutte sociale dans le RÉEL, pour demeurer soi-disant "progressistes" ont basculé dans la lutte SYMBOLIQUE des enjeux sociétaux désirés par des minorités (mariage gay, théorie du genre, reconnaissance des transsexuels, etc). C'est purement une opération de cosmétique à visée électoraliste. Ils ne vont pas tarder à se prendre les sévères retours de bâton du peuple...


Mercredi 1er Mars 2017 - News # 2467 

Fascisme récurrent d'extrême-gauche : des activistes s'opposent à la venue d'Alain Finkielkraut à Sciences Po par des «Pas pour les fachos !». Voir [ici] (). À la fois risible et ironique parce que des fascistes dans leurs actes (empêcher l'expression politique d'autrui) crient au fascisme chez autrui, et triste également parce-que ces gens sont profondément des antidémocrates intolérants qui s'ignorent, et créent un climat nauséabond, radicalement incompatible avec la démocratie et la liberté d'expression.


Mardi 28 Février 2017 - News # 2436 

Le Congrès US préparerait un «blocus économique» de la Russie, selon Moscou. Voir [ici] (). Je trouve que notre époque est de plus en plus inquiétante : il n'y a plus de respect de la démocratie et des institutions. De plus en plus de gens, et surtout à gauche, n'acceptent ni que leurs opposants politiques se réunissent ni que que s'ils sont portés au  pouvoir par le peuple, ils puissent normalement et librement mener la politique pour laquelle ils ont été pourtant élus. Cette intolérance et ce déni de démocratie croissant n'augurent rien de bon...


Lundi 27 Février 2017 - News # 2423 

Un militant d'extrême-gauche passé au Front National renvoie dans les cordes un BHL au visage inquiet. Voir cette [vidéo] (). Magnifique !


Dimanche 26 Février 2017 - News # 2411 

2 tenants de la gauche dévoyée et traître rejoignent Macron : l'ancien eurodéputé écologiste et dangereux libéral libertaire Daniel Cohn-Bendit et le député PS (de droite) Christophe Caresche. Voir [ici] (). Pour en savoir plus sur ces 2 gugusses, voyez ces vidéos sur [Daniel Cohn-Bendit ] () et sur [Christophe Caresche] ().


Dimanche 26 Février 2017 - News # 2405 

Poursuite des violences antidémocratiques émanant de l'extrême-gauche et de fascistes rouges :  les bus de partisans de Marine Le Pen ont été attaqués. Voir [ici] (). Il faut que la puissance publique, garante des libertés politiques et de la sécurité des biens et des personnes fassent son travail. On ne doit plus tolérer ce genre d'actions, à fortiori émanant de fascistes.


Samedi 25 Février 2017 - News # 2402 

Déni de démocratie : bombes incendiaires, mortier et lacrymogène : la manifestation anti-FN de Nantes dégénère . Voir [ici] (). Une preuve de plus, s'il en fallait, que nombre de gens dits de gauche ne sont pas des démocrates. Empêcher les autres de tenir réunion, sous prétexte qu'on est pas d'accord avec leurs idées, est un marqueur franc d'une mentalité fasciste. Il faut d'urgence une loi pour sanctionner le délit d'attentat à l'expression démocratique, permettant l'arrêt et la comparution immédiate des meneurs. On ne peut pas tolérer davantage dans un État de droit dit démocratique ce genre d'actes antidémocratiques. Et ce n'est pas une histoire ici du droit de manifester : une manifestation, ça se déroule selon un cadre strict prévu par la loi : dépôt en préfecture de l'objet de la manifestation, des horaires de celle-ci, et de l'itinéraire du cortège. Dans l'affaire présente, il s'agit d'une manifestation spontanée et illégale visant à empêcher la tenue d'une réunion d'opposants politiques. C'est grave. En France, les divers gouvernements qui se sont succédés au pouvoir sont lâches, permissifs, et laxistes. En voilà l'un des tristes résultats... On ne peut pas continuer comme ça.


Vendredi 24 Février 2017 - News # 2388 

Pourquoi la Commission européenne se fiche que les Français votent à droite ou à gauche. Voir cette [vidéo] ().


Mercredi 22 Février 2017 - News # 2372 

 De pire en pire  : Terra Nova, le think tank sournois du Parti socialisteveut remplacer Pâques et la Pentecôte par des jours fériés juif et musulman. Voir [ici] (). Seuls des gens remplis de haine pour l'Église catholique, ainsi que pour le peuple français et ses 15 siècles de christianisme peuvent imaginer une pareille mesure... La haine, le déni de réalité, et le mépris de tous les français qui sont chrétiens, voilà monsieur Mélenchon où conduisent vos paroles négationnistes et révisionnistes concernant les racines chrétiennes de la France, selon l'éternelle règle de l'Univers : "La nature a horreur du vide". Voir cette édifiante [vidéo] () qui non seulement vous permettra de comprendre comment peut advenir cette proposition folle, mais aussi de voir combien j'avais raison. Maintenant, je trouve curieux que cette idée déraisonnable, qui ne peut que jeter de l'huile sur le feu, sorte deux mois avant les présidentielles... On voudrait faire monter le FN qu'on ne s'y prendrait pas autrement... Alors pourquoi cette proposition émane-t'elle d'une officine socialiste me direz-vous ? Et bien c'est simple : il s'agit de s'assurer qu'au deuxième tour, il n'y ait que les deux candidats suivants : Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Il se disent ces dangereux manipulateurs de Terra Nova qu'il faut que le FN soit impérativement au deuxième tour afin que les voix des verts et de la vraie gauche (Hamon, Mélenchon, et l'extrême gauche) plus celles de la droite modérée puissent mécaniquement, par rejet du FN, se reporter sur Macron, apportant ainsi à ce dernier la victoire finale. Possible, probable, mais pas du tout sûr à 100%... Car, de plus ne plus de gens, lassés et/ou révoltés par toutes ces années de magouilles et de trahisons politiques pourraient être tentés de voter Marine Le Pen juste pour faire chier tout le système et foutre en l'air cette classe de politiciens dévoyés, déloyaux, et traîtres (Notez que cette derniers l'ont bien mérité). Terra Nova, des pervers sournois, prêts à tout. Affaire à suivre...


Mercredi 22 Février 2017 - News # 2354 

Nigel Farage : "La nouvelle génération de la gauche libérale criant à ceux qui ne sont pas d'accord avec eux qu'ils sont des fascistes, sont devenus des fascistes eux-mêmes." Voir cette très courte [vidéo] () en anglais. Une analyse toute à fait pertinente des bobos et des jeunes socialistes.


Jeudi 16 Février 2017 - News # 2304 

Le risque Macron : "Emmanuel Macron : méfiez vous des apparences". Voir [ici] (). Il faut comprendre qu'il y a un réel danger de le voir élu président, à cause du report mécanique obligé des voix sur lui de toute la gauche (dans le but de faire obstruction à Marine Le Pen). La seule solution pour éviter sa victoire : faire en sorte qu'il ne parvienne pas au deuxième tour, et cela n'est possible que si la blogosphère se mobilise massivement pour dénoncer ses turpides, sa vacuité, et pour qui il roule vraiment.


Mardi 7 Février 2017 - News # 2199 

Jean-Christophe Cambadélis assure que les élus PS qui soutiendront Macron seront exclus. Voir [ici] (). Normal. Faut pas se foutre de la gueule du monde... Le soir de la victoire de Benoît Hamon, j'avais été surpris et choqué que déjà des députés et des ténors du PS signifient qu'ils ne l'appuieraient pas et iraient soutenir Macron. Je trouve qu'à gauche, et notamment au PS, il y a beaucoup de traîtres et de gens déloyaux, de gens qui ne sont intéressés que par le pouvoir, et qui sont prêts à tout, même à trahir leur propre parti, leurs propres "frères d'armes", pour demeurer dans le camp qui a selon eux le plus de chance de l'emporter. C'est véritablement consternant. La seule chose possible, c'est de démissionner, et ainsi de redevenir un homme libre. Mais demeurer au PS et aller soutenir Macron est inacceptable. Et franchement, au soir d'une victoire d'un ténor du parti, dire qu'on ne se soumettra pas au résultat, c'est vraiment être un antidémocrate, un faux-cul de première, un traitre. Ce genre de personnes sont dangereuses, et il ne faut leur accorder aucune confiance.


Jeudi 2 Février 2017 - News # 2137 

Primaire de la gauche - Voyages de Theresa May - Attentat au Québec : l'analyse de François Asselineau au 1er Févier 2017. Voir cette [vidéo] ().


Mercredi 1er Février 2017 - News # 2124 

Dieudonné : "Adios Manuel Valls aka el Blancos !" sur les primaires de la gauche, l'escroquerie des banques avec leur TEG erroné, l'Afrique. Voir cette [vidéo] ().


Mercredi 1er Février 2017 - News # 2122 

Les manifestants anti-Trump : «payés par George Soros» et «hystériques comme jamais vu». Voir [ici] (). Ce que je constate systématiquement depuis environ 3 ans, c'est que ceux qui se déclarent comme des démocrates, des défenseurs des libertés, les défenseurs des droits de l'homme, sont en réalité par leurs déclarations et leurs actes des antidémocrates, voire pour certains des crypto-fascistes, qui dès qu'un vote n'est pas en leur faveur ou ne va pas dans le sens qu'ils souhaitent, pestent et manifestent, alors même que le vote a pourtant été démocratique et que la majorité s'est exprimée clairement. Ce sont des faux culs, des hypocrites, des Tartuffes et force est de le constater, très majoritairement de gauche. C'est à cause de ces gens qu'un indicible chaos arrive, vous êtes prévenus.  Il n'y a pas de démocratie ni de société apaisée si une forte minorité ne respecte pas les résultats des urnes.


Dimanche 29 Janvier 2017 - News # 2105 

"Pourquoi votre gauche n’est pas la nôtre", un bel article lucide. Voir [ici] ().


Dimanche 29 Janvier 2017 - News # 2104 

Incroyable mais vrai : la journaliste de BuzzFeed a de nouveau voté plusieurs fois à la primaire de la gauche ! Voir [ici] (). Franchement, c'est ça la démocratie ? Pfffff, décidément les socialistes sont de plus en plus lamentables, et indignes de confiance.


Dimanche 29 Janvier 2017 - News # 2103 

Yoohoooooo ! Nous avons dégagé Manuel Valls ! L'opération "Valls dégage !" de la dissidence a fonctionné superbement ! Voir [ici] (). Comme quoi Internet le dernier espace de liberté réelle, devient de plus en plus incontournable, et les médias mainstream de moins en moins influents sur les foules, décrédibilisés par tant d'années de tromperies, de désinformation, et de propagande. Adieu El Blancos antisocial et sioniste ! Oh la claque ! Oh la quenelle gigantesque ! Magnifique ! Je me félicite d'avoir participé (modestement, à mon humble niveau) à l'éviction de Valls, en relayant partout l'appel à voter Benoît Hamon pour faire barrage à Manuel Valls. Encore quelques mois à supporter ce fasciste de gauche et ensuite adieu ! Quelle victoire du peuple sur les "élites" et la nomenklatura des médias ! Historique ! Vive Internet ! Vive le peuple ! Yoohoooooo ! Cela dit, ayant vu la déclaration de défaite d'un Manuel Valls au bord des larmes et la haine parfois visible dans ses yeux, je pense qu'il faut s'attendre à des retours de bâton de sa part contre les dissidents durant les quelques mois qui lui restent, selon l'adage "Après moi le déluge". Attention donc ! Il pourrait encore nous surprendre ! Allez, ne boudons pas notre plaisir, avec cette vidéo [Adios Manuel] () !


Vendredi 27 Janvier 2017 - News # 2082 

Interviewé aujourd'hui par l'inénarrable Frédéric Haziza (Voyez impérativement ces [vidéos] () pour vous faire une idée du caractère odieux et malfaisant du personnage) sur Radio J (une station de radio communautaire juive émettant à Paris), Manuel Valls a déclaré : "Il faut mettre à terre Alain Soral". Voir [ici] (). Je pense que les sionistes commencent à flipper, et qu'ils se rendent compte que de jour en jour leur poulain servile a de moins a de moins de chance de gagner la primaire de la gauche. Alors ils tentent de contre-attaquer. Sauf que.., en faisant cela, ils participent à la diffusion du message d'appel à voter Benoît Hamon au deuxième tour de la primaire de la gauche ;) Tant mieux, comme cela on aura moins de chance de se farcir Manuel Valls en tant que Président, parce-que dans le cas contraire, ce serait véritablement dramatique car cela donnerait encore plus des ailes et d'arrogance aux sionistes en France. Affaire à suivre et résultat au soir du Dimanche 29 Janvier 2017. Alors votons tous Benoît Hamon au deuxième tour des primaires de la gauche et croisons les doigts !


Mercredi 25 Janvier 2017 - News # 2049 

 IMPORTANT !  : Opération Virons les ennemis du peuple et les sionistes du gouvernement en dégageant le crypto-fasciste antisocial Manuel Valls "éternellement lié à Israël !" : au deuxième tour des primaires de la gauche, le Dimanche 29 janvier 2017, votez tous « Benoît Hamon » !!! Voir [ici] (). Ne manquez pas cette occasion unique d'en finir avec Valls !
Nous avons là le pouvoir de le foutre dehors ! Il faut impérativement en profiter !
Mettons lui une énorme quenelle pour tout ce qu'il nous a fait !
Relayez cette initiative partout où vous le pouvez ! En avant, en avant, en avant !


Mardi 24 Janvier 2017 - News # 2048 

De mieux en mieux : après le bidouillage des scores aux primaire de la gauche, voilà maintenant qu'on apprend que des internautes auraient été payés pour augmenter le nombre de clics sur le site de la primaire de la gauche. Voir [ici] () et [là](). Le parti socialiste est devenu un repère de malfaisants prêts à tout... L'éviction de la primaire de Gérard Filoche était déjà un indicateur très inquiétant. Ces gens n'ont aucune éthique et trompent leurs électeurs, c'est lamentable. Je pense que le PS est en train de creuser sa propre tombe...


Lundi 23 Janvier 2017 - News # 2043 

Magouilles lamentables et scandaleuses à la primaire de la gauche : le parti socialiste a trompé ses électeurs et les médias en manipulant les résultats finaux obtenus par les 7 candidats. Voir cette [vidéo] ().


Dimanche 22 Janvier 2017 - News # 2009 

Réunion de Coblence: les patriotes européens veulent de bonnes relations avec Moscou. Voir [ici] (). Il faut dire que la politique étrangère des socialistes vis à vis de Moscou est ahurissante et russophobe. On l'a bien vu lors des débats de la primaire de la gauche.


Dimanche 22 Janvier 2017 - News # 2008 

Mort de rire : les internautes sur la primaire de gauche : "Plutôt donner 1 EUR aux SDF qu’aller voter !" Voir [ici] ().


Mardi 17 Janvier 2017 - News # 2002 

L’establishment cherche à voler à Trump la présidence, avec l’appui de la gauche libérale. Voir [ici] ().


Vendredi 30 Décembre 2016 - News # 1862 

Primaires de la gauche : revers pour Gérard Filoche, condamné à payer 3000 euros au Parti Socialiste. Voir [ici] (). Pauvre Gérard Filoche...


Lundi 26 Décembre 2016 - News # 1829 

Son recours rejeté par la haute autorité de la primaire de la gauche, Gérard Filoche joue sa dernière carte au tribunal. Voir [ici] (). Pauvre Gérard Filoche... Au moins, avec cette affaire, il va pouvoir toucher du doigt la véritable nature de ses amis soi-disant socialistes, qui s'avèrent en dernière analyse plus des antidémocrates et des fascistes, méprisant la démocratie, la justice, l'équité, et le peuple.


Mercredi 21 Décembre 2016 - News # 1800 

Déliquescence de la démocratie : après le 49-3, Manuel Valls veut supprimer la Cour de justice de la République, une juridiction destinée à juger les crimes et délits des ministres. Voir [ici] (). Après avoir supprimé le crime de haute trahison et celui d'atteinte à la sureté de l'État de la Constitution, voilà maintenant que nos traîtres de politiciens se couvrent encore davantage. C'est bien la preuve qu'ils ont commis de graves forfaitures... Manuel Valls s'avère au fil du temps un fasciste faussement de gauche, un type assurément d'extrême-droite. Enfin, c'est véritablement le deux poids deux meures : Christine Lagarde, la directrice du FMI vient d'être reconnue coupable mais pas condamnée dans l'affaire de l'arbitrage Tapie. Voir [ici] (). Le préjudice porte sur 400 millions d'Euros, qui ont été payés par tous les français ! Quand vous volez un sac de pâtes et de riz, parce-que vous n'avez pas d'argent pour manger, on vous fout en prison (voir cette édifiante [vidéo] ()), mais lorsque vous volez des centaines de millions ou des milliards, vous en ressortez indemne... Après le "Too big to fail !", nous sommes entrés dans l'ère du "Too big to jail !". La plouto-corporatocratie gagne du terrain : les riches,les multinationales, et leurs serviteurs zélés, sont en train de devenir des intouchables, une classe à part, au dessus des lois.


Lundi 19 Décembre 2016 - News # 1779 

Viol de la démocratie au parti socialiste : Gérard Filoche est jeté comme un malpropre par la fenêtre : il a été exclu des primaires de "la gauche". Voir [ici] (). L'excellent commentaire de Pierre Jovanovic sur cette affaire tout à fait révélatrice de la mentalité dévoyée et inique des pontes du parti socialiste : "Le plus dangereux de tous les candidats déclarés pour la primaire du PS était Gérard Filoche, l'empêcheur de magouiller en rond. Dans un flagrant déni de démocratie, les pontes du PS l'ont empêché d'avoir ses "parrainages" qui lui auraient permis d'être présent au 1er tour. Si cela n'avait tenu qu'aux membre de base, il serait passé haut la main. Mais voilà, les petits chefs et Hollande ont passé assez de coups de fils pour l'empêcher d'avoir ses parrainages. Et du coup, il est désormais hors de course.
En effet, vous remarquerez que Vincent Peillon, le ponte du Grand Orient qui n'a qu'un seul ennemi, les crèches de Noël, lui, les a eus en 2 jours... et Hamon aussi, lui qui veut le vote des étrangers aux élections locales (afin de permettre au PS de remporter toutes les grandes villes, vous voyez les gros sabots ?).
Sans parler de cet inconnu qui, lui, a réussi à obtenir tous les parrains "A la surprise générale, il est parvenu à réunir assez de parrainages pour pouvoir se présenter à la primaire de la gauche et attend désormais une validation définitive de la Haute autorité. Secrétaire national du PS et conseiller ministériel, Fabien Verdier, 35 ans, est le grand inconnu de cette élection" écrit le JDD.
C'est curieux... rien que le terme "Parrain" me rappelle quelque chose.
Pas vous ?
Le Parti Socialiste n'est plus un parti politique, c'est juste une mafia, un ramassis de petits élus qui ne se distinguent que par une seule qualité, la bassesse de leur médiocrité. Sans Gérard Filoche, leur soi-disante "primaire" n'est plus qu'une vaste mascarade, digne des fausses élections de l'ex-URSS. Le prix qu'ils vont payer aux prochaine élections va être for-mi-dable !
" (Revue de Presse () par Pierre Jovanovic)


Lundi 12 Décembre 2016 - News # 1727 

Chute de Hollande - Montebourg menteur - Primaire de la gauche - L’analyse de François Asselineau du 7 Décembre 2016. Voir cette [video] (). L'affaire de Montebourg voulant violer les traité est tout à fait significative : Montebourg est un clown vaniteux, totalement incompétent, et un menteur de surcroît. Il trompe les gens.


Vendredi 7 Octobre 2016 - News # 1530 

Royaume-Uni : la premier ministre Theresa May durcit le ton sur l'immigration veut instaurer la préférence nationale sur les embauches. Voir [ici] (). Une politique impossible à réaliser en France, et ce pour deux raisons de taille : 1) L'Europe de Bruxelles interdit ce genre d'action. 2) La gauche bobo et sa pensée unique basée sur la religion droit-de-l'hommiste (à ne aps confondre avec la déclaration les droits de l'homme et du citoyen).


Samedi 27 Août 2016 - News # 1465 

Rien ne change, tout continue comme avant : la société d’investissement Hendersen Global Investorssalue salue la forte hausse des dividendes pour les actionnaires... Merci les patrons ! Voir [ici] (). Lamentable. Alors que de plus en plus de gens n'arrivent pas à finir leur fin de mois, se demandant comment ils vont faire pour payer leurs factures de base, et que la classe moyenne fond comme neige au Soleil, une ultra-minorité se gave de plus en plus en dérobant la valeur ajoutée engendrée par le dur travail quotidien de tous salariés. Il faut que chacun sache que la part de la valeur ajoutée consacrée aux dividendes a doublé en quinze ans et  que le capital a été favorisé dans le partage de la valeur ajoutée depuis 30 ans ! Inique, dégueulasse, revolant ! Les salariés, eux, voient leur salaires ne pas augmenter et même leur pouvoir d'achat baisser devant le coût de la vie et la vraie hausse de l'inflation qu'on leur cache (mais les français ne sont pas des cons : ils voient bien que tous augmente et qu'ils ont de plus en plus de mal à payer leur nécessaire). Quand est-ce que tout cela va changer ? Jamais, tant qu'aucun homme politique sérieux, responsable, compétent et courageux, soucieux de servir l'intérêt général et le bien commun, ne sera au pouvoir... Et ce n'est pas pour demain compte tenu des profiteurs, des traitres, et des incompétents, que nous avons comme politiciens... Et ce n'est pas une question de parti, de gauche ou de droite : le PS comme les Républicains sont les mêmes enfoirés qui sont là pour faire carrière, se servir, s'en mettre plein les poches en cumulant les mandats ou en étant corrompu (exemple : Alain Juppé, Julien Drey, Patrick Balkany, etc.) et mener une politique libérale désastreuse pour la population mais oh combien profitable pour les multinationales, les banques, les actionnaires, et les ploutocrates.


Mercredi 6 Juillet 2016 - News # 1415 

Les raisons de la démission de Nigel Farage de la tête du Ukip commence à sortir : il vient de révéler à des initiés de son parti que les menaces de mort sur lui et sa famille s'étaient intensifiées, notamment entre autres de la part de voyous de gauche (mais à mon avis, il ne nous dit pas tout). Voir [ici] (). Il doit se dire qu'il y a peu de chance de sortir vivant de son futur 3ème accident suspect... Tout ceci sent très mauvais, et trahit un climat exécrable d'effroi et de terreur dans la sphère de la haute politique dès que les enjeux deviennent un peu sérieux. Et c'est sans compter les énormes pressions et dangers venant des États-Unis, de l'OTAN, etc, qui sont tout à fait opposés au Brexit et à ceux qui l'ont mené. (Merci à LordKane pour le lien ).


Mardi 19 Avril 2016 - News # 1355 

Les journalistes de RT France reçoivent des menaces à Paris : les antifascistes français diffusent en ligne des photos de journalistes de l'édition en ligne RT France appelant les militants de gauche à les tabasser. Voir [ici] (). Décidément...


Mercredi 20 Janvier 2016 - News # 1248 

De pire en pire : deux députés socialistes ont trouvé un moyen pour empêcher les masses de s’informer : ils proposent un amendement de la loi pour la confiance dans l'économie numérique pour interdire par défaut la plupart des liens hypertextes (sauf autorisation des ayants droit des contenus vers lesquels ils pointent). Voir [ici] (). Plus aucun liens hypertextes = plus aucune information... Cette rubrique de News, par exemple, n'est constituée que de liens hypertextes. Décidemment, les socialistes contemporains sont de véritables néofacistes, des gens d'extrême-droite n'ayant plus rien à voir avec la gauche et ses valeurs. Cela dit, je pense que c'est une mesure inapplicable qui suscitera un tel tollé dans la population que je vois mal comment elle pourrait être adoptée. Affaire à suivre en tout cas, et qui nous révèle, une fois de plus, la véritable nature du gouvernent socialiste et de ses députés.


Mardi 29 Décembre 2015 - News # 1208 

Le Parti Socialiste en actes ou un bilan absolument désastreux. Voir [ici] (). Et il y a encore après un tel déluge d'iniquités de renoncements et de trahisons des gens pour croire encore que c'est un parti de gauche... Ahurissant, vous verrez.


Dimanche 31 Août 2014 - News # 959 

Ian Brossat, élu communiste déclare : "Pour Emmanuel Macron, qui a gagné 900.000 euros en 4 mois, les Français ont trop gagné en salaire ; c'est lunaire, mais on est où, on vit où ?!" Voir cette [vidéo] (). Emmanuel Macron, un exemple de la gauche caviar dans toute sa "splendeur"...


Mardi 26 Août 2014 - News # 953 

Incroyable : l'article Wikipédia portant sur Pierre Jovanovic, qui a pourtant été en ligne pendant 12 ans, a été supprimé ! Voir [ici] (). Quand je vous disais que certains administrateurs font leur loi sur Wikipédia... Il est clair que certains n'aiment pas Pierre, alors ils virent l'article sur lui. Du fascisme numérique, de l'arbitraire dégueulasse ! Pour qu'un article sur quelqu'un ayant été en ligne pendant 12 ans soit subitement supprimé prouve de manière crue et définitive que Wikipédia est noyauté par un groupe d'individus malfaisants, n'ayant aucun sens du bien commun, et utilisant Wikipédia pour façonner l'encyclopédie "libre" selon leurs propres philosophies, idéologies, et intérêts. Lamentable ! Inique ! C'est fini : Wikipédia n'est désormais plus une "encyclopédie libre", mais un repère de nuisibles travaillant contre l'Humanité, le bien commun, et la Vérité, et pour leurs propres intérêts, en faisant de la propagande, en supprimant les informations qui les gênent, et en façonnant l'opinion publique. Le monde devient de plus en plus épouvantable, et le pire, c'est que le pire du pire est encore devant nous, vous êtes prévenus.
De même, l'article sur François Asselineau, pourtant président fondateur de l'UPR, un parti ayant plus de 5.750 adhérents (donc bien plus que le NPA, qui comptait 2.500 adhérents en 2013, et qui est lui pourtant très médiatisé, ayant même une page Wikipédia [ici] () et une autre sur Olivier Besancenot [là] ()), a été supprimé par des kapots du système libéral-socialisto-fasciste alors même qu'il existe un article sur lui dans plus de 100 langues ! Oui, vous avez bien lu (j'ai même compté les langues affichées dans un éditeur de texte : 101 exactement à ce jour : 100 + l'anglais = 101). Ainsi, l'article existe dans 101 langues mais pas en français ! Démentiel ! Pourquoi ? Pour que les français qui cherchent de l'information sur François Asselineau, ses idées novatrices pour la France basées sur le programme du CNR de la résistance unifiée, et son parti politique, ne puissent y accéder, c'est évident. Pour le vérifier, allez voir la partie verticale à gauche de l'article affichant les langages disponibles de l'article anglais sur lui, [ici] ()). Ahurissant ! Ils contrôlent l'information de plus en plus ! Il ne reste que les blogs et les sites personnels (des entités incontrôlables pour le moment par les différents pouvoirs) qui délivrent encore un tant soit peu des informations honnêtement. Enfin, pour avoir une meilleure idée de ce qu'est réellement Wikipédia, voyez impérativement ces [vidéos] ().


Vendredi 21 Juin 2013 - News # 536 

La liberté d'expression en France se rétrécie encore... : le groupe socialiste de l'Assemblée nationale refuse de se plier à la demande de François Hollande de transparence sur le patrimoine des élus, qui pourra être consulté mais pas publié, et assorti d'un an de prison et 45.000 euros d'amende en cas de publication... Voir [ici] () et [là] (). Cet épisode n'est pas anodin : il prouve que dans le groupe socialiste, il y a des députés possédant un patrimoine incompatible avec leur étiquette "socialiste", et que ces derniers ne veulent pas que le peuple le sache. Il est bien évident que si l'électorat de gauche connaissait la vraie nature des élus socialistes les plus importants, les plus en vue, ils ne voteraient plus jamais pour ces traîtres à leur cause. Dissimulation, restrictions de la liberté d'expression, déni de transparence et de démocratie... Cette affaire est petite mais à gerber, et surtout très révélatrice. Ah, elle est belle la gôoooche française, une vraie gauche caviar et traître à ses électeurs ! Pitoyable...


Jeudi 11 Avril 2013 - News # 472 

Une nouvelle preuve que les Antifas sont eux-mêmes en réalité les fascistes à combattre : à Lille, grâce à ces derniers, Martine Aubry a réussi à censurer un débat sur la Syrie. Et tenez-vous bien, celui-ci était pourtant organisé par le parti communiste français et le Front de gauche... Voir [ici] (). Il n'y a pas de pires fascistes que ceux arborant une étiquette "Antifa". Comme dit si bien le Christ, il est facile de reconnaître les gens, et particulièrement ici les véritables fascistes : "Vous les reconnaitrez à leurs fruits". LES ACTES DES GENS nous permettent de savoir objectivement qui ils sont, au delà de tout discours, de toute propagande, de toute image, ou de toute étiquette, etc.


Jeudi 7 Février 2013 - News # 390 

Jean d'Ormesson : "Je suis pleinement favorable au mariage gay, mais seulement entre politiciens de gauche. Tout ce qui peut contribuer à leur non-reproduction est un bienfait pour tous !"


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .