Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : insolite - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : humour noir - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

41 News

Jeudi 14 Novembre 2019 - News # 22257 

«Violez les femmes» : Alain Finkielkraut ironise face à Caroline de Haas et crée la polémique. Voir [ici] ().

C'est évidemment du second degré, mais quand même... Et puis, tout le monde ne peut pas se permettre de dire cela, ce qui montre que certains sont presque "intouchables".

Et puis, certains crétins vont prendre cet appel au premier degré, et s'en servir comme une justification pour effectivement violer des femmes.

Une très mauvaise idée en somme, mais qui a le mérite de révéler que vous ne sommes pas tous égaux dans la liberté d'expression et devant la loi.

Si l'État de droit était réellement en vigueur, ce type serait poursuivi et condamné pour appel au viol des femmes.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur Caroline de Haas :

     

Samedi 9 Novembre 2019 - News # 22094 

 

La théorie du ruissellement économique appliquée au QE (Quantitative Easing). Voir [ici] ().

La théorie du ruissellement c'est une escroquerie intellectuelle.

Et La théorie du ruissellement appliqué au QE aussi...

Voici la vérité sur la théorie du ruissellement :

 

Démenti de l'existence d'une théorie du ruissellement :

Certains économistes considèrent que la théorie du ruissellement n'est en fait défendue par personne et qu'elle est employée uniquement de manière péjorative ou comme épouvantail (à la manière du néolibéralisme). Les économistes Steven Horwitz (en) et Thomas Sowell affirment qu'aucun économiste n'a jamais défini le ruissellement et que le terme est employé presque exclusivement pour critiquer des politiques en fait connues sous d'autres noms. Sowell a défié quiconque de citer un économiste qui ait défendu une théorie du ruissellement. Des contradicteurs lui ont objecté les commentaires de David Stockman (en) à William Greider (en) Sowell, dans une chronique, a rejeté cette objection, car Stockman n'avait évoqué la théorie du ruissellement qu'en tant que fait préalablement établi, ce qui laisse entière la question de son origine. Stockman avait employé le terme pour critiquer les Reaganomics en qualifiant l'économie de l'offre dans son ensemble de « ruissellement ». Sowell conclut que « pas un de ceux qui se sont avancés n'a été capable de fournir une seule citation de quiconque qui ait défendu une “théorie du ruissellement”. »

Pour Jean-Marc Vittori également, la théorie économique du ruissellement n'existe pas, il s'agit d'une proposition politique.

Si l'existence d'une théorie économique du ruissellement est démentie en ce qui concerne les revenus, le terme de "ruissellement" est en revanche employé par au moins un économiste pour désigner la diffusion large des bienfaits économiques de l'innovation. Selon l'économiste Arthur Okun, les bienfaits de l'innovation ne reviennent pas entièrement aux "grands entrepreneurs et inventeurs", mais "ruissellent" vers les masses. Plus précisément, le prix Nobel d'économie William Nordhaus estime que les innovateurs ne sont en mesure de capter qu'une part extrêmement réduite, soit 2,2%, du surplus total de l'innovation. Or l'innovation affecte la distribution des revenus, puisque le surplus de l'innovation prend notamment la forme d'augmentations des salaires réels, qui se diffusent dans toute l'économie, selon le prix Nobel d'économie Paul Romer. En particulier, l'économiste William Baumol remarque que "l'augmentation générale sans précédent du niveau de vie du monde développé depuis la Révolution industrielle n'aurait pu avoir lieu, pour sa plus grande part, sans les innovations de cette révolution".

Critique
Le sociologue altermondialiste Jean Ziegler argue que la théorie du ruissellement est erronée dans la mesure où celle-ci est basée sur l'idée que l'accumulation de l'argent par les individus les plus riches se fait dans l'objectif d'être utilisé pour répondre à des besoins matériels, alors que, selon lui, passé un certain niveau de revenus, l'argent ne serait plus injecté dans l'économie réelle : en France par exemple, un homme gagnant 1 500 € net par mois en consacrera environ 20 % (soit 300 €) pour son alimentation alors que s'il en gagne 150 000 €, il est peu probable qu’il y consacre toujours 20 % (soit 30 000 €) car il ne mangera vraisemblablement pas 100 fois plus pour autant ; cet exemple montre qu’il n’y a pas forcément de progression linéaire entre le revenu d’un individu et ses dépenses. En conséquence, dans les ménages à revenu important, une partie de l'argent n'est pas dépensé, et réinjecté dans l'économie, mais épargné ou investi et ce d'autant plus que le revenu est important. Ces épargnes et investissements augmenteraient le « poids » financier de ces individus et donc leur influence. À noter que ce point de vue ne met pas en défaut la théorie du ruissellement, il souligne juste que la thésaurisation et l'enrichissement personnel semblent être la règle et que le phénomène de ruissellement serait donc une exception.

Pour Richard Sennett, la théorie du ruissellement agit comme un fantasme promettant une vie meilleure aux pauvres, analogue à la promesse du paradis de la Bible.

Pour les critiques de la théorie du ruissellement, dont Ziegler, cet argument a été utilisé pour justifier les politiques libérales prônées notamment par Ronald Reagan et Margaret Thatcher dans la décennie 1980, caractérisée par une diminution radicale de l'impôt, notamment pour les revenus les plus élevés. Selon ces critiques, cette politique a entraîné une déréglementation de l'économie, assortie de déficits budgétaires abyssaux ou de démantèlement des services publics qui ont été à la source de la paupérisation croissante des couches inférieures des sociétés occidentales.

Un article de The Atlantic paru en décembre 1981 cite les propos de David Stockman (en), alors ministre du Budget de Ronald Reagan à propos de la théorie du ruissellement :

« On a décidé que pour rendre cela politiquement acceptable, il allait falloir réduire toutes les tranches. Kemp Roth [la recommandation d'une baisse générale des impôts de 30 %] a toujours été un cheval de Troie destiné à permettre de baisser le taux le plus élevé. »

L'écrivain et journaliste Serge Halimi, directeur du Monde diplomatique, relève ironiquement dans son essai politique Le Grand Bond en arrière (2004) que « les néo-libéraux répétaient, après John Kennedy, qu'une “marée montante soulève tous les bateaux”. Mais c'est davantage aux yachts qu'aux barques de pêche qu'ils destinaient la montée des flots. » D'après Serge Halimi, ces confessions de David Stockman faillirent lui coûter son poste au gouvernement, et mirent un terme à sa carrière politique.

Selon deux études, l'une de l'OCDE (2014) et l'autre du FMI (2015), les inégalités de revenus réduisent la croissance économique.

Source : Wikipédia ().

La théorie du ruissellement, c'est de la propagande libérale destinée à intoxiquer les peuples dans le but de leur faire croire qu'ils recevront une part des dividendes des exploitateurs capitalistes s'ils se soumettent à l'ordre marchand de la dictature du Capital. Une tromperie.

En complément sur théorie du ruissellement :

       

Lundi 21 Octobre 2019 - News # 21445 

Ahmed Hilali, fiché S, ex-imam de la mosquée fréquentée par Mickaël Harpon (l'auteur de l'attaque de la préfecture) se plaint de menaces de mort. Voir [ici] ().

Mickaël Harpon : quand on y pense, il porte bien son nom... 

Quelle ironie du Destin.

En complément sur attaque préfecture :

       

Vendredi 4 Octobre 2019 - News # 20971 

Affaire Éric Zemmour : mes conlusions :

 

Après avoir entendu les uns et les autres, et réfléchi à la question, je pense que le discours d'Éric Zemmour à la Convention de la droite était incisif et pertinent, à ceci près qu'il a commis selon moi deux erreurs :

1) Une erreur majeure consistant à amalgamer les français musulmans aux islamistes :

Islam et islamisme sont deux choses différentes.

Il y a des français qui respectent les lois et les usages de la république (dont la laïcité) et qui sont de foi musulmane dans la sphère privée. Ce sont des gens paisibles qui n'imposent rien à personne et ne font de tord à personne. Et il y a des islamistes, c'est-à-dire des gens qui vivent selon l'islamisme, et qui cherchent à imposer leur mode de vie à la majorité des Français. Ce n'est pas du tout la même chose.

L'islamisme n'est pas une religion : c'est un système théocratique reposant sur :
- Une interprétation intégriste de la religion musulmane.
- Un système politique.
- Un système juridique appelé Charia.
- Le recours à la violence pour l'islamisme radical et à la guerre et à la barbarie pour le djihad.

En ne précisant pas cela, et en parlant seulement d'Islam, Éric Zemmour assimile les Français de confession musulmane aux islamistes.

Des français républicains, travaillant, payant leurs impôts, intégrés et même assimilés, respectant les valeurs de la République, sont désignés injustement comme un danger pour la France. Ce n'est pas républicain et très fraternel : c'est même un peu inique.

Qu'il faille en finir avec l'islamisme et l'islamisme radical et le djihad, c'est certain. On ne peut pas tolérer que certains quartiers de France deviennent des zones de non-droit, des foyers d'islamisme où les femmes sont interdites dans les cafés, et où elles se font insulter si leur jupe est un peu courte. On ne peut pas non plus accepter que des femmes portent une burqa ou viennent dans des piscines en burkini au mépris de la loi. On ne peut pas non plus tolérer qu'il existe des mosquées où des prêches anti-français et anti-républicains ont lieu. De ces points de vue (et de bien d'autres), l'islamisme doit être combattu avec toute la fermeté nécessaire, les mosquées radicales fermées, les mosquées salafistes aussi, et leurs imams renvoyés dans leur pays. Et l'immigration jugulée.


2) Une erreur de jugement consistant à citer des auteurs comparant l'Islam au nazisme :

Les années 30 étant une référence pour les bien-pensants, il a voulu ironiquement utiliser cette période pour dire en substance : "vous voyez, vous qui ne cessez de faire référence à ces années, nombre d'auteurs considéraient l'Islam comme plus dangereux que le nazisme".

Une rhétorique que la plupart des gens n'ont pas comprise et interprétée, volontairement ou non, au premier degré.

Il aurait mieux valu qu'il s'abstienne de cette référence qui s'avère au final tout à fait contre-productive.


Maintenant, que de nombreux bien-pensants, des gauchistes, certains médias, etc., lui tombent sur le dos, et demandent (et obtiennent parfois) son licenciement est inique. Et antidémocratique.

Si on est pas d'accord avec une idée, un discours, une position, etc., alors on n'a pas à recourir à la violence : on débat, on argumente, on combat l'idée en la démontant point par point, etc.

Pour finir, je pense qu'Éric Zemmour va devoir préciser sa pensée (ou pas), à savoir :

Toute la question se résume à celle-ci : les français musulmans sont-ils un danger pour la nation comme le sont les islamistes et les islamistes radicaux ? Je ne le pense pas : ce sont des français "normaux" (mais peut-être que je me trompe. L'avenir le dira).

Cela dit, avec cette affaire particulière, il faut être lucide : nous avons franchi un cap, un tournant. Ça fera date. Il y a un avant, et il y a un après ce discours de Zemmour. Il faut vraiment qu'il précise sa pensée.

Affaire à suivre...

En complément sur Éric Zemmour :

En complément sur Convention de la droite :

     

Mardi 10 Septembre 2019 - News # 20221 

Tariq Ramadan et la sodomie à géométrie variable - Par LLP :

SYNOPSIS :

Nous avons réalisé un petit montage vidéo qui démontre à quel point Monsieur Tariq Ramadan est un hypocrite et un manipulateur concernant la religion musulmane. Il s'agit notamment de sa nouvelle lubie, sa nouvelle fatwa balancée tout de go chez Jean-Jacques Bourdin lors de sa dernière interview sur BFM télé. Il faut dire que ça a choqué pas mal de monde notamment les musulmans puisque Monsieur Tartufe Tamadan a rendu licite la pratique de la "sodomie" dans les rapports sexuels ! Sauf qu'il disait exactement le contraire lors de ses conférences en affirmant que le seul interdit lors des rapports sexuels chez les musulmans est justement la sodomie et ceci est confirmé par toutes les écoles juridiques ! C'est bien lui qui le dit avec sa propre bouche et personne ne l'a forcé à le faire.

Que devons-nous comprendre de cette énième bourde religieuse du Tartuffe "mounafiq" helvète ? En réalité c'est très simple, ce monsieur n'a absolument rien compris de ce qui lui est arrivé dernièrement et de son emprisonnement après une trentaine d'années de vie dissolue et de pratiques sexuelles décadentes, de trahisons et de tromperies. Au lieu de venir faire amende honorable, de s'excuser platement, non, il vient continuer ses mensonges et dénaturer la religion musulmane toujours un peu plus. Nous n'en sommes plus seulement à la pratique de la fornication ou de l'adultère, nous sommes maintenant dans la légalisation du rapport le plus abject chez les musulmans. Il se demande après pourquoi les caricaturistes de Charlie hebdo se moquent de lui et l'humilient encore et encore...

Un petit montage clair, net, et définitif, montrant que Tariq Ramadan est un tartuffe, un menteur, et un manipulateur.

Bravo LLP !

Tariq Ramadan porte bien mal son nom, une ironie du destin : dans ses actes, il démontre qu'il n'est pas un vrai musulman.

Comme je ne cesse de l'expliquer, les intellectuels sont les pires ténébreux car ils ont la capacité de tromper le monde avec le verbe et leur rhétorique spécieuse, justifiant ainsi toutes les horreurs, et toutes les erreurs.

À voir !

En complément sur Tariq Ramadan :

En complément sur tartuffe :

En complément sur menteur :

En complément sur sodomie :

En complément sur LLP :


Vendredi 5 Juillet 2019 - News # 18636 

En Tunisie, le niqab sera interdit dans les institutions publiques. Voir [ici] ().

Quelle ironie du sort...

En complément sur niqab :

En complément sur Tunisie :

     

Mardi 5 Mars 2019 - News # 15460 

Natalité : Antoine Bueno, essayiste et chargé de mission au Sénat : "Instaurons un permis de procréer". Voir [ici] ().

Antoine Bueno ? Le Ciel est bien ironique d'avoir affublé ce type de ce patronyme, car il n'est pas bon du tout, c'est tout au contraire un personnage à la psychologie machiavélique.

Un permis de procréer ? Seul un être dévoyé et pervers peut imaginer une telle abomination.

Des traîtres de politiciens, toujours et encore...

En complément sur natalité :

En complément sur permis :

     

Vendredi 8 Février 2019 - News # 14853 

Élections européennes : LREM lance un comité anti-Rassemblement national. Voir [ici] ().

Décidément, LREM est un ramassis de jolis démocrates...

C'est de pire en pire.

Il est ironique de constater dans les faits que LREM est en réalité un gouvernement proto-fasciste, proche du régime de Vichy, et qu'il prétend lutter contre une supposée extrême droite. Ça devient dément. 

En complément sur LREM :

       

Lundi 4 Février 2019 - News # 14730 

Gilets jaunes : un observateur des violences policières blessé par la police. Voir [ici] ().

Quelle ironie...

En complément sur violence policière :

En complément sur blessé :

En complément sur gilet jaune :

   

Dimanche 20 Janvier 2019 - News # 14403 

Nouveau crime de fascistes : lors de l'Acte 10 des Gilets jaunes, des antifas ont tenté de lyncher un journaliste indépendant ex-FN. Voir [ici] ().

C'est grave.

Rappel : user de violence contre un opposant politique est l'un des marqueurs objectifs du fascisme. À fortiori vouloir le lyncher.

Ce mouvement authentiquement fasciste doit être dissout, et les auteurs de ces violence arrêtés et poursuivis.

Mais comme d'habitude, nos traîtres de politiciens ne font RIEN !

Quelle ironie : il se disent anti-fascistes alors qu'il sont eux-mêmes fascistes...

En complément sur antifa :

En complément sur fascisme :

En complément sur lynchage :

   

Mardi 8 Janvier 2019 - News # 14052 

 

Allemagne : le chef de l'AfD à Brême grièvement blessé lors d'une agression. Voir [ici] ().

User de violence contre un opposant politique est l'un des marqueurs objectifs du fascisme.

C'est à ce genre de drame que l'on voit où sont les VRAIS FASCISTES : à l’extrême gauche, et parmi les Antifas... Quelle ironie n'est-ce pas ? : les Antifas (donc sensés combattre le fascisme) sont en réalité des fascistes. En s'apposant eux-mêmes l'étiquette d'antifascites, ils se disculpent à priori erronément d'être des fascistes, mais leurs actes trahissent qui ils sont vraiment : des fascistes ! "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits" Le Christ.

Les fascistes de demain s'appelleront eux-mêmes antifascistes" Winston Churchill.

Tout est dit !

En complément sur fascisme :

En complément sur AFD :

     

Mardi 20 Novembre 2018 - News # 12788 

"Le message clair des Gilets jaunes à BHL" - Par Michel Onfray :

À l’heure où la France pauvre et modeste des Gilets jaunes fait savoir ses difficultés à se nourrir, à se loger, à se vêtir et son impossibilité d’offrir des sorties, des loisirs ou des vacances à ses enfants, Carlos Ghosn, grand patron français (mais aussi brésilien et libanais, il a la triple nationalité), se fait arrêter au Japon parce qu’il fraude le fisc… Pauvre chéri : il ne gagnait que 16 millions d’euros par an ! Il lui fallait bien mettre un peu d’argent de côté s’il voulait survivre un peu…

J’y vois un symbole de la paupérisation induite par ce libéralisme que Mitterrand fait entrer dans la bergerie française en 1983 avec les intellectuels médiatiques du moment, Nouveaux Philosophes en tête. Des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, puis des riches de plus en plus riches et de moins en moins nombreux: voilà ce qu’est la paupérisation. L’Empire maastrichtien est la créature des clones de Carlos Ghosn qui paupérisent à tour de bras. Macron est l’un d’entre eux.

Les journalistes des médias dominants clament partout que le message des Gilets jaunes est confus, invisible, illisible, divers, diffus, multiple, contradictoire: non, il ne l’est pas. Il est même très clair : ce que dénoncent les Gilets jaunes, c’est tout simplement cela : la paupérisation.

On le voit dans les reportages, ce peuple-là n’est pas doué pour la rhétorique et la sophistique, la dialectique et la parole. Il dit simplement et clairement des choses simples et claires que les diplômés des écoles de journalisme, de Science Po, de l’ENA ou de Normale Sup ne comprennent pas parce que ça dépasse leur entendement. Ils sont pauvres et l’engeance qui tient le pouvoir, politique, médiatique et économique,  ne sait pas ce que signifie faire manger une famille avec 5 euros par repas. Ils ne le savent pas…

Il est facile de salir ces gens modestes comme le font Libération et Le Monde, L’Obs (avec un article dégoûtant d’un nommé Courage, probablement un pseudonyme…), voire l’inénarrable BHL. « Ces pauvres qui disent qu’ils le sont et qu’ils n’en peuvent plus de l’être, quelle beaufitude, quelle grossièreté, quel manque de manière ! ». Et ces journaux seraient des journaux de gauche ? Qui peut encore le croire ?

« Salauds de pauvres ! » disent Quatremer & Joffrin, Courage & Askolovitch (qui m’inonde de textos insultants en me disant que tout le monde « se fout » de ce que j’écris, sauf lui apparemment…), Xavier Gorce, dessinateur au quotidien du soir & BHL. Car tous souscrivent comme un seul homme à cette saillie qu’on entend dans la bouche de Gabin dans La Traversée de Paris, un film de Claude Autant-Lara, un ancien du Front national version Jean-Marie Le Pen : « Salauds de pauvres ! » Le rideau se déchire enfin!

BHL écrit : « Poujadisme des Gilets jaunes. Échec d’un mouvement qu’on nous annonçait massif. Irresponsabilité des chaînes d’info qui attisent et dramatisent. Soutien à Macron, à son combat contre les populismes et à la fiscalité écolo » (17 novembre 2018). Passons sur la rhétorique du personnage, il y a bien longtemps qu’il ne pense plus et qu’il ne fonctionne qu’aux anathèmes –peste brune, rouges-bruns, poujadistes, fascistes, nazis, staliniens, pétainistes, vichystes, maurrassiens sont ses arguties préférées pour clouer au pilori quiconque ne pense pas comme lui. BHL a le record mondial du point Godwin ! Chez lui l’insulte a depuis longtemps remplacé toute argumentation digne de ce nom. Dans le registre des insultes, on l’a oublié, il y avait aussi: « saddamite »…

C’est le néologisme créé par lui pour insulter Jean-Pierre Chevènement lors de la guerre du Golfe. A cette époque, BHL ne s’est pas fait traiter d’homophobe ! Il est vrai que ses amis dans la presse sont nombreux et qu’il dispose d’un efficace pool qui nettoie le net de ses bêtises en les renvoyant dans les pages invisibles du net –vérifiez en tapant « BHL saddamite Chevènement » sur le net, plus rien, nettoyé… Étonnant! Car dans Bloc-Notes. Questions de principe cinq, page 141 de l’édition du Livre de poche, on peut encore y lire : « Chevènement saddamite et philoserbe ». J’attends que, des Inrocks à Libération, du Monde à France-Inter, on dénonce cette homophobie qu’on m’a prêtée il y a peu parce que, moi, je ne souscrivais pas au doigt d’honneur antillais qui semblait ravir le président de la République, et que je l’ai fait savoir sur le mode ironique. Il est vrai que BHL et l’humour, ça fait deux…

BHL qui fait tant pour qu’on parle de ses livres à chacune de ses parutions voudrait qu’on ne parle pas des Gilets jaunes dans les médias ! Comme si c’étaient les journalistes qui créaient l’actualité…

La pauvreté existe parce qu’on la montre.

Ne la montrons pas,

De cette manière elle n’existera plus.

C’est ainsi qu’on apprend à penser à l’Ecole normale supérieure ! Censurons ces Gilets jaunes à la télévision, demandons à France-Culture comment on s’y prend pour interdire de parole sur les radios du service public, et faisons taire cette racaille populiste, crypto-fasciste, lepeniste, vichyste, pétainiste, nazie –ne nous interdisons rien ! Car quiconque demande du pain pour ses enfants est une ordure populiste bien sûr…

Que BHL soutienne Macron, il n’y a rien là que de très normal. Avec Stéphane Bern et les Bogdanoff, Line Renaud et Philippe Besson, ce qui se faisait de mieux chacun dans son domaine a offert ses courbettes au Prince. Il y en eut de plus malins qui vinrent manger la soupe payée par le contribuable à Bercy, qui servait à préparer la présidentielle. On n’y mangeait pas des repas à cinq euros…  

Enfin, que BHL soutienne « la fiscalité écolo », comme son ami Cohn-Bendit, n’est pas non plus étonnant: il reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. La revue Que choisir l’a récemment montré dans l’un de ses articles [1].

Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. C’est faux. C’est Carlos Ghosn qui refuse de payer ses impôts, ainsi que les riches qui ont placé leur argent dans les paradis fiscaux avec l’assentiment de l’Etat français, pas les Gilets jaunes qui, eux, veulent bien payer des impôts directs et indirects, mais s’insurgent que ces impôts, qui doivent servir à payer le salaire des fonctionnaires, à faire fonctionner les écoles, les hôpitaux, les commissariats, les gendarmeries, soient accompagnés en province de suppressions de fonctionnaires et de fermetures d’écoles, d’hôpitaux, de commissariats, de gendarmeries.

Revenons à BHL : s’il est tellement soucieux de l’état de la planète qu’il estime que l’Etat maastrichtien doive faire payer les pauvres avec leurs voitures de travail afin que les riches puissent polluer en se déplaçant en avion, alors qu’il cesse de passer son temps entre deux aéroports lui qui disait sans vergogne qu’il avait trop de maisons…

On peut lire en effet dans L’Obs (5 juillet 2017): « J’ai trop de maisons dans le monde »: Bernard-Henri Lévy se résout à vendre une de ses villas pour 6 millions d’euros. Lisons cet article: « Trop d’argent, pas assez de temps. Bernard-Henri Lévy a confié à Bloomberg dans un article publié ce lundi qu’il était contraint de vendre une de ses villas au Maroc, à Tanger, faute de pouvoir en profiter suffisamment: « Je partage mon temps entre Paris, New York et Marrakech. J’ai trop de maisons dans le monde et hélas, l’année ne dure que 52 semaines ». Prix de la demeure sacrifiée : 6 millions d’euros, en vente sur le site de Christie’s International Real Estate, pour 600 mètres carrés situés « au sommet d’une falaise, face à Gibraltar, au point précis où se côtoient l’Atlantique et la Méditerranée », affirme BHL, bon vendeur. Bonjour la trace carbone du philosophe !

On comprend que cet homme-là ignore quelle misère signifie un trou de cinquante euros dans le budget d’une famille vivant avec moins de mille euros par mois… « Salauds de pauvres! », en effet.

Michel Onfray.
________________________________

[1]: https://www.quechoisir.org/billet-du-president-fiscalite-ecologique-le-matraquage-fiscal-se-colore-de-vert-n59997/

En complément sur gilet jaune :

En complément sur BHL :

En complément sur Michel Onfray :

   

Dimanche 14 Octobre 2018 - News # 11874 

"S'exhiber pour exister - Exhibeo ergo sum ou l'exhibition devenue information" - Par Vox Plebeia :


Tous veulent être reconnus pour ce qu'ils sont, ou ne sont pas.

Tous veulent être aimés et considérés.

C'est à la fois humain, et inhumain (c'est narcissique).

Mais au final, tous ont besoin d'amour, et cette société qui n'en donne pas, et qui de surcroît isole de plus en plus les gens via (c'est ironique) de plus en plus de moyens de communication, engendre des gens de plus en plus malheureux, et névrotiques, qui recherchent par leur mise en scène, leur auto-promotion, les selfies, etc., la considération, la reconnaissance, "l'amour" qu'ils n'ont pas. Et ça ne va pas s'arranger.

En complément sur exhibition :

En complément sur Vox Plebeia :

     

Jeudi 14 Juin 2018 - News # 9067 

Un député israélien du parti au pouvoir d'extrême-droite du Likoud proclame la suprématie de la «race juive». Voir [ici] ().

Si çà, ça n'est pas du racisme, alors qu'est-ce que c'est ?

Le sionisme est une idéologie raciste suprémaciste.

Il est ironique de voir les juifs israéliens se comporter comme en leur temps les nazis qui pensaient être "la race des seigneurs".

Quel clin d'oeil de Dieu !

Quelle leçon !

De ce point de vue, les juifs israéliens ont complètement échoué :

Ah, elle est belle "la race juive [qui] représente le capital humain le plus élevé, le plus intelligent, le plus compréhensif"...

Pitoyable...

En complément sur racisme :

En complément sur Israël :

En complément sur sionisme :

   

Vendredi 18 Mai 2018 - News # 8483 

Spoliation des citoyens au profit d'intérêts privés : Engie et ses très chers actionnaires : depuis 2009, Engie a versé 27,55 milliards d’euros de dividendes. Voir [ici] ().

Pour mémoire, Engie est anciennement GDF Suez...

En clair : les français sont rackettés par Engie qui distribue cette manne aux actionnaires.

Vous vous rendez comte des sommes ?

Elles pourraient servir à la collectivité : par exemple supprimer l'impôt sur le revenu des plus pauvres et de la classe moyenne. Pour mémoire, le total du produit de l'impôt sur le revenu est de 41 milliards d'Euros. Et chose ironique, le service de la dette est aussi de 41 milliards d'Euros. Et après, il y a encore des cons qui pensent que l'on paie des impôts pour construire des routes et des hôpitaux...

Bref, comme vous pouvez le constater, il existe des solutions relativement faciles à mettre en oeuvre pour sortir le peuple de sa misère, et assurer à tous une existence décente. En plus, cela vivifiera considérablement l'économie, apportera du chiffre d'affaire aux entreprises, fera baisser le chômage, augmentera le volume des cotisations ce qui réduira le déficits de la sécurité sociale, augmentera le volume de TVA collectée ce qui réduira le déficit budgétaire de l'État, etc, etc., etc...

Enculés de traîtres et d'incapables de politiciens de merde !

En complément sur spoliation :

En complément sur dividende :

En complément sur actionnaire :

   

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Jeudi 19 Avril 2018 - News # 7896 

Armes chimiques en Syrie : Du chlore allemand et des grenades fumigènes produites au Royaume-Uni à Salisbury découverts à Douma. Voir [ici] ().

Quelle ironie du sort... : les grenades fumigènes trouvées ont été produites à Salisbury, la ville où s'est déroulée l'affaire Skripal !

C'est comme Dieu nous disant : "Regardez, ce sont les britanniques qui ont empoisonné les Skripal". Incroyable !

En complément sur Syrie :

En complément sur chimique :

En complément sur Skripal :

En complément sur incroyable :

 

Vendredi 13 Avril 2018 - News # 7710 

Les médias français sont pitoyables : Le Nouvel Observateur vient de sortir un article : "Syrie : la folle théorie des Russes sur le complot de l'attaque chimique". Voir [ici] ().

Mais ces nabots sont complètement à côté de leur pompes, ou alors ce sont des suppôts de l'OTAN...

Il n'y a ainsi que deux solutions : ce sont des cons, des non-professionnels, des non-journalistes, ou bien des serviteurs de l'Empire.

Consternant !

Pour ma part, je pense dans le cas présent pour le type idiot :

Mais regardez moi ce nabot : le lait lui coule encore du nez...
Ce type est un jeune naze, totalement inapte.
Comment un gugusse pareil a-t'il le droit d'écrire dans un tel journal
et de faire une pareille propagande et de la désinformation ?
C'est ahurissant !
Moi qui ne suit pas journaliste,
je parviens à m'approcher plus près de la Vérité sur ce sujet
que ce débile léger totalement irresponsable,
et qui ose, comble de l'ironie, qualifier de théorie et de folie
les déclaration des Russes.
C'est complètement dingue...

En complément sur Syrie :

En complément sur média :

En complément sur propagande :

En complément sur désinformation :

En complément sur pitoyable :


Lundi 2 Avril 2018 - News # 7399 

 

"C'est extrêmement dangereux pour notre démocratie !" ou un exemple édifiant des conséquences pour la diversité de l'information de la concentration des médias et de leur propagande savamment synchronisée :

Nous sommes entrés véritablement dans une ère orwellienne. Mais à la différence de 1984 où c'est principalement l'État qui domine, ici c'est la corporatocratrie qui dirige (avec l'État profond, mais c'est une autre histoire).

Une occasion rare de voir que ce que nous voyons à la télévision n'est ni spontané ni propre à une chaîne, mais une propagande orchestrée puis diffusée à l'identique sur nombre de canaux.

La pluralité et la multiplication des chaînes
n'est pas synonyme d'une diversité de l'information !

Et l'ironie du sort de cette vidéo, c'est que le texte débité par les présentateurs des différentes chaînes a précisément pour conclusion "C'est extrêmement dangereux pour notre démocratie !", preuve du cynisme absolu des commanditaires de cette propagande. 

Il n'y a qu'une seule chose à faire (en attendant que quelqu'un comme François Asselineau arrive au pouvoir) : éteindre définitivement ou vendre sa télévision.

Ça me rappelle cet exemple flagrant prouvant définitivement que la pluralité et la multiplication des chaînes de télévision ne garantit aucunement la diversité de l'information : voir cette [vidéo] ().

Un must.

À voir absolument !

En complément sur média :

En complément sur fake news :

     

Mercredi 28 Février 2018 - News # 6990 

 

Dénonciation  par l'humour de la pensée unique ambiante des médias et des bobos parisiens : "Le Cinéma réactionnaire ou tout ce que vous ne verrez plus au cinéma" :

La liste des films incriminés :

- "Le Casse" d'Henri Verneuil
- "Cent mille dollars au soleil" d'Henri Verneuil
- "Le Pacha" de Georges Lautner
- "Les Galettes de Pont-Aven" de Joël Seria
- "Laisse aller... c'est une valse" de Georges Lautner
- "L'incorrigible" de Philippe de Broca
- "Le Père Noël est une ordure" de Jean-Marie Poiré
- "Les Valseuses" de Bertrand Blier
- "Et la tendresse ? Bordel !" de Patrick Schulmann
- "L'aventure c'est l'aventure" de Claude Lelouch
- "Papy fait de la résistance" de Jean-Marie Poiré
- "OSS 117 : Rio ne répond plus" de Michel Hazanavicius
- "Un taxi pour Tobrouk" de Denys de La Patellière
- "Astérix & Obélix : Mission Cléopatre" d'Alain Chabat
- "Tenue de soirée" de Bertrand Blier
- "Inspecteur la Bavure" de Claude Zidi
- "Les Enfants du Paradis" de Marcel Carné
- "Banzaï" de Claude Zidi
- "Quai des Orfèvres" d'Henri-Georges Clouzot
- "A bout de souffle" de Jean-Luc Godard
- "L'Auberge rouge" de Claude Autant-Lara
- "Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages" de Michel Audiard
- "La vérité si je mens" de Thomas Gilou
- "Une femme est une femme" de Jean-Luc Godard
- "L'entourloupe" de Gerard Pirès
- "Le Corbeau" d'Henri-Georges Clouzot
- "Calmos" de Bertrand Blier
- "Touchez pas au grisbi" de Jacques Becker
- "Hold-up à la milanaise" de Nanni Loy
- "L'Or de Naples" de Vittorio de Sica
- "Les Barbouzes" de Georges Lautner
- "Hôtel du Nord" de Marcel Carné
- "Quoi ?" de Roman Polanski
- "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone

Adoucie par la musique de "Bananas" de Woody Allen.

Merci à Caroline de Haas pour la pertinence de son intervention.

Très réussi.

Nous vivons une époque terrible de censure intégrale où, comble de l'ironie, notre société est devenue ultra-intolérante sous prétexte de tolérance...

On ne peut plus rien dire.

En complément sur humour :

En complément sur dénonciation :

En complément sur pensée unique :

En complément sur Caroline de Haas :

En complément sur cinéma :


Lundi 19 Février 2018 - News # 6838 

Gary Wilson : The Great Porn Experiment (la Grande Expérience du Porno) - Pensez à activer les sous-titres :

SYNOPSIS :

Gary Wilson est un professeur de biologie à la Southern Oregon University qui a contribué à ouvrir le débat sur le sujet. Il a mis à la portée du grand public une somme de recherche scientifique et expérimentale permettant de comprendre les mécanismes neuropsychologiques associés à la consommation régulière de pornographie Internet. À commencer par l’addiction, qui touchait déjà en 2014 un tiers des Américains entre 18 et 30 ans, avec son corollaire, l’accoutumance qui entraîne le consommateur vers des pornographies de plus en plus violentes et perverses. Pour une grande partie de ces jeunes et moins jeunes, l’addiction pornographique entraîne des « troubles érectiles » (erectile dysfunctionED), c’est-à-dire une incapacité physique d’avoir une érection satisfaisante avec un partenaire réel. Ce symptôme affecterait aujourd’hui un tiers des 18-25 ans. Enfin, des milliers d’hommes parvenant à se libérer de cette addiction prennent soudain conscience qu’elle était aussi la cause de leur dépression ou de leur anxiété sociale, et non pas un symptôme comme le leur affirmait leur psychiatre. C’est l’une des bonnes nouvelles partagées par Gary Wilson, dont la mini-conférence TEDx totalise plus de 9 millions de vues sur Youtube.

Qu’est devenu le vert paradis des amours enfantines, cet état de grâce où les garçons se découvrent une âme ? La pornographie sur Internet a farci leur esprit de lubricité, pour en faire des masturbateurs précoces et compulsifs.

Près de 70 % des garçons de 13 ans ont déjà été exposés à la pornographie internet ; ils n’étaient que 15 % en 2008. La première exposition a lieu à 12 ans en moyenne, soit à l’âge où le cerveau est dans un état de plasticité maximale. Pour près de 30 %, les premières scènes sexuelles sont vues avant 11 ans. Près de 40 % des garçons entre 14 et 17 ans disent regarder régulièrement de la pornographie en se masturbant (combien ne le disent pas ?). Beaucoup s’y adonnent plusieurs fois par jour. Loin d’être une habitude passagère, c’est pour la plupart d’entre eux le début d’une addiction durable qui aura des conséquences néfastes sur leurs capacités et leur orientation sexuelles, sur leur équilibre psychologique et sur leur vie affective.

En effet, dix ans après l’apparition de la vidéo porno en accès libre sur Internet, son impact devient mesurable chez les jeunes de plus de 20 ans. En 2014, une étude montrait chez les consommateurs endurcis de pornographie internet une quantité moindre de matière grise : y aurait-il un lien avec la baisse du QI constatée par d’autres études ? Le porno et la menace sur la virilité, titre un article du magazine Time, qui consacrait son numéro du 11 avril 2016 à l’émergence d’une prise de conscience chez des centaines de milliers de jeunes et de moins jeunes en souffrance, qui mettent leurs témoignages en commun sur des forums et élaborent des stratégies de guérison, en marge d’une profession psychiatrique qui a prouvé, une fois de plus, qu’elle faisait partie du problème et non de la solution. Une belle illustration de l’ambivalence d’Internet : moyen de conditionnement et d’émancipation à la fois

Soyons clairs : lorsque l’on parle de « regarder de la pornographie sur Internet », c’est par euphémisme. La pratique dont il est question consiste à se masturber en visionnant des vidéos sur des sites porno, le conso-mateur type zappant compulsivement d’une vidéo à une autre. Les sites comme Pornhub (qui en 2015 déclarait 2,4 millions de visiteurs par heure, et un total de 4 392 486 580 heures de vidéo visionnées) sont comme des buffets all-you-can-eat offrant 24h/24 une infinité de plats plus exotiques les uns que les autres, servis gratuitement, instantanément et anonymement. Et contrairement à la nourriture, aucune limite n’existe à la quantité d’images pornographiques ingurgitable.

Dans ces conditions, la consommation de pornographie est tout autre chose que la consultation d’un magazine, ou même d’un film loué. La génération actuelle des 20-30 ans est celle qui a appris à se masturber de la main gauche, ironise Gary Wilson, créateur du site yourbrainonporn.com, et auteur du livre Your Brain on Porn : Internet Pornography and the Emerging Science of Addiction.

Source : AgoraVox.TV

En complément sur porno :

En complément sur masturbation :

     

Jeudi 8 Février 2018 - News # 6661 

Incroyable ironie de l'histoire : l'Afrique du Sud redevient un pays raciste et un apartheid, mais pour les blancs cette fois... :

Une loi pour embaucher en priorité les personnes de couleurs... Vous imaginez une loi en France qui stipulerait d'embaucher en priorité les blancs ?

Comme quoi, les hommes qu'ils soient blancs, noirs, jaunes, rouges, ou verts, sont tous des racistes... 

Merci à OS pour m'avoir signalé cette information. 

En complément sur incroyable :

En complément sur ironie :

En complément sur racisme :

   

Jeudi 25 Janvier 2018 - News # 6392 

Censure internet et lutte contre les fake news : l'Allemagne a demandé à Facebook de mettre hors la loi nombre de mots dont Nibiru... :

Les utilisateurs allemands de Facebook, fascinés par les phénomènes de Nibiru, auront bientôt besoin d'obtenir leur dose quotidienne de nouvelles sur la Planète X à travers des serveurs proxy ou d'autres coins obscurs d'Internet. Cette année, l'Allemagne a adopté un programme de censure draconien criminalisant la propagation de ce qu'elle considère être un discours de haine, de soi-disant fausses nouvelles et des sujets conspirateurs sans fondement scientifique ou politique.

Notre source, un "Modérateur de contenu" Facebook récemment embauché vivant en Allemagne, fournit des informations choquantes qui illustrent le désir d'Angela Merkel, et par association de Facebook, de gommer des médias sociaux toute nouvelle défiant le récit dominant de la nation.

Selon notre source, les législateurs allemands ont fourni à Facebook une longue liste de mots, d'expressions et de sujets pour cette police de la pensée. En tout, la loi controversée censure 25 000 mots spécifiques, 12 000 phrases et soixante-trois sujets que le gouvernement allemand ne veut pas faire circuler parmi la population.

Selon nos sources, les nouvelles pro-Trump non approuvées et les commentaires désobligeants sur Barrack Hussein Obama seront purgés des serveurs de Facebook, et les récidivistes qui continuent d'afficher un contenu "offensant" après un avertissement risquent d'être suspendus ou interdits. La liste est si englobante que les utilisateurs seront incapables d'avoir une conversation informelle sans déclencher par inadvertance la censure d'un mot. Et le mot Nibiru est sur un addendum en attente d'inclusion plus tard cette année.

"Je ne sais pas comment ni pourquoi Nibiru est sur la liste des mots interdits, mais il est là. Ironiquement, des mots-clés similaires comme Planet X, Wormwood et Nemesis ne s'y trouvent pas, du moins pas encore. Mais il est évident qu'un politicien et probablement Merkel elle-même ne veut pas que nous discutions de Nibiru sur un forum public. J'ai un travail à faire, je le fais. Cela ne signifie pas que je suis d'accord avec la politique."

Pour faire face à une augmentation de la censure, Facebook a embauché 1200 personnes pour doter son département de gestion de contenu en Allemagne. En revanche, Facebook emploie seulement 6300 censeurs pour tous les autres pays réunis. Bien que le géant des médias sociaux soit complice, le fardeau de la culpabilité incombe aux législateurs; Facebook risque jusqu'à 60 millions de dollars d'amendes et de dommages-intérêts s'il ne supprime pas le contenu illégal. Pire encore, la portée de la loi oblige Facebook à informer les autorités de la violation du contenu, lorsque cela est justifié.

"Les surveillants sont habilités à le faire subjectivement", a déclaré notre source. "Donc, vous pourriez simplement parler de Nibiru avec votre ami pour trouver la police qui frappe à votre porte. Je crois vraiment que l'Allemagne devient la Corée du Nord, et Angela Merkel est la nouvelle Kim Jung-un. Ils ont adopté cette loi sous prétexte de contrecarrer la violence et le discours de haine, mais ce n'est que la surface."

La loi affecte également d'autres géants des médias sociaux tels que YouTube et Twitter, mais la façon dont ces plateformes interprètent la guerre de l'Allemagne sur la liberté d'expression reste à déterminer.

Source : SomeoneBones () - Traduction amateur par BlueMan.

Je n'ai pas réussi à recouper cette information, donc il faut la prendre avec précaution.

Mais je relaie cet article car il va dans le sens général de la censure et de la dictature de la pensée qui se met en place un peu partout.

Quand on y réfléchit, les fake news ne sont pas de fausses nouvelles mais bien de la désinformation, ou de vraies informations que le pouvoir en place ne veut pas voir diffusées (et donc qu'ils qualifie de fausses pour les discréditer). Donc tout ceci n'est pas nouveau. Alors pourquoi ce nouveau terme ?

Et bien le but est de légitimer de NOUVELLES mesures liberticides en les justifiant par le raisonnement trompeur suivant : "Ah, voyez : il y a désormais un nouveau ph.énomène, les fake news, alors il faut lutter contre elles, et prendre les mesures qui s'imposent". C'est juste un prétexte pour nous censurer un peu plus, pour nous empêcher d'accéder à certaines informations essentielles, car les fake news existent depuis toujours. Il n'y qu'à regarder comment à chaque guerre on abreuve les peuples de fake news pour légitimer ces attaques iniques. Rappelez vous les fameuses armes de destruction massive soit-disant détenues par Saddam Hussein. Si ça c'est pas de la fake news, alors qu'est-ce que c'est ?

En résumé, l'oligarchie et la ploutocratie planétaire a décidé de museler Internet, car ils ont compris que la liberté que permet Internet, c'est-à-dire où chacun peut écrire et diffuser tout ce qu'il veut, et peut accéder à des informations alternatives, à des points de vue différents de ceux assénés en boucle par les médias mainstream, est un suprême danger pour leur suprématie à diffuser leurs mensonges et leur propagande. À cause d'internet, ils peuvent de moins en moins manipuler les opinions publiques, alors ils vont tenter de le contrôler, de faire en sorte de pouvoir supprimer les informations gênantes, de faire taire toute forme de dissidence, et de limiter autant que faire ce peu l'éveil politique des peuples. Et c'est bien parti...

Mais ce n'est pas encore perdu pour nous : il appartient à chacun de se convertir en un "gentil virus", c'est-à-dire en un acteur contaminant positivement les autres par des idées et des informations permettant la prise de conscience d'éléments essentiels à la démocratie, et donc de permettre l'éveil politique de chacun. En avant, en avant, an avant !

En complément sur censur :

En complément sur Internet :

En complément sur Facebook :

En complément sur Nibiru :

En complément sur fake news :


Mercredi 17 Janvier 2018 - News # 6233 

Le hérisson en chocolat n'était pas raciste. La justice a estimé qu'une pâtisserie évoquant l'imagerie coloniale n'était pas discriminatoire. L'organisation qui l'a saisie se prend un retour de manivelle. Voir [ici] ().

Le CRAN compte au moins un con borné : son secrétaire général. Franchement, il faut avoir l'esprit étriqué pour porter une telle plainte.

Maintenant, l'affaire est plus grave et révélatrice qu'il n'y paraît : l'ethnicisation de tout engendre une société intolérante. Paradoxalement, à force de tout voir sous le prisme du racisme, on favorise le racisme.

Le CRAN, SOS racisme, etc., défendent donc en réalité, et pour cette raison spécifique, le racisme.

Il est m^me ironique que SOS racisme défende le racisme : c'est indiqué dans ele nom même, de la même façon que SOS baleines défend les baleines...

En complément sur racisme :

En complément sur justice :

     

Samedi 13 Janvier 2018 - News # 6147 

Coups d'États, révolutions colorées, déstabilisations diverses antidémocratiques : comment les États-Unis, via la CIA et maintenant la NED, renversent des gouvernements. Voir [ici] ().


Ironie du sort, mais en réalité, ce n'est pas un hasard,
la NED est cette organisation dont le slogan est "Supporter la liberté tout autour du monde"
mais dont le but réel est de détruire la démocratie partout autour du monde...
Il s'agit d'interdire aux peuples de diriger légitimement leur État (ce qui est la véritable démocratie),
en rendant leur pays totalement dépendants et esclaves des États-Unis,
principalement via le FMI, la Banque Mondiale, des banques, et des multinationales.
Le but de la NED ? Permettre que les États-Unis contrôlent des États et pillent les ressources des pays
et que jamais les peuples n'arrivent dans leur propre pays au pouvoir.
Vachement démocratique et en faveur de la liberté la NED...
Des fascistes sournois ces enculés d'américains,
voilà la triste réalité, la triste leçon, d'un siècle d'histoire de l'Empire américain !

Vous noterez que dans la même veine mensongère, la fondation "Open Society" de l'infâme George Soros
vise à promouvoir aussi la démocratie, alors même qu'il s'agit, là encore,
de renverser et/ou de contrôler des États qui ne se plient pas aux volontés des fascistes américains.
Le concept de "société ouverte" est précisément celui qui permet aux fascistes, aux oligarques, et aux ploutocrates de tous poils,
de prendre le contrôle des pays.
Il s'agit d'ouvrir la société à tous les vents, que celle-ci soient infiltrable, noyautable, par tous les lobbies possibles et imaginables,
et que le bon peuple n'ait plus du tout son mot à dire. Exit donc la démocratie...

Voilà comment fonctionne le monde occidental...
Et on appelle ces régimes du beau nom de démocraties...
Quel foutage de gueule !

En complément sur CIA :

En complément sur États-Unis :

En complément sur Coup d'État :

En complément sur révolution colorée :

En complément sur George Soros :


Mercredi 6 Décembre 2017 - News # 5733 

Méga-censure en vue : YouTube va employer 10 000 modérateurs pour supprimer les contenus abusifs. Voir [ici] ().

Il faut comprendre que le point focal de cette New, c'est le nombre de gens dédiés à cette tache et la définition très vague (et ouvrant ironiquement à tous les abus de censure) de ce qu'est un contenu abusif...

En complément sur censure :

En complément sur YouTube :

     

Vendredi 30 Juin 2017 - News # 4993 

"Asselineau en quelques mots", le premier livre sur le président de l'UPR, François Asselineau, écrit par Jean Humbert. Voir [ici] ().

PRÉSENTATION DE L'ÉDITEUR :

Pourquoi un livre sur François Asselineau ? N’étant pas politologue, ni journaliste ni chroniqueur on peut se demander pour quelles raisons j’écris ce livre. Election présidentielle oblige, j’ai suivi ce candidat atypique, singulier, sympathique et bienveillant qui force l’admiration. Car chez Asselineau, ce qui sidère et laisse de marbre, c’est la connaissance précise de ses sujets de discussion. Non seulement il sait, mais encore il veut transmettre son savoir, le partager, échanger et débattre. Non pas pour imposer, mais juste pour faire prendre conscience qu’une autre analyse existe et qu’elle mérite d’être entendue, pour le moins écoutée. Je prends la plume pour retranscrire les citations, proverbes et autres expressions utilisés par Asselineau. J’ai été surpris par leur nombre et leur opportunité lors des débats, pour soutenir, résumer et mettre en exergue ses analyses. Il les emploie avec passion souvent, avec ironie parfois. Mais c’est sans aucun doute un trait caractéristique de sa personnalité, une marque de fabrique. A elles seules, elles résument l’homme et ses analysent et c’est pour cette raison que j’ai voulu retranscrire les plus récurrentes. D’aucuns lui reprochent d’être prolixe, de ne pas aller à l’essentiel, de ne pas marketer ses idées comme le font tous ses concurrents. C’est son choix et il l’assume. Il faut reconnaître qu’il est difficile d’en appeler à l’intelligence des français sur des sujets complexes et vouloir résumer sa pensée par un slogan, comme on le fait pour vanter les mérites d’une marque de lessive. J’espère que cet ouvrage le fera mieux connaître.

DONNÉES TECHNIQUES :

"ASSELINEAU en quelques mots" Broché – 31 mai 2017, de Jean Humbert (Auteur)

Broché: 153 pages
Editeur : Independently published (31 mai 2017)
Langue : Français
ISBN-10: 1521409625
ISBN-13: 978-1521409626
Dimensions du produit: 15,2 x 1 x 22,9 cm

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

     

Mercredi 14 Juin 2017 - News # 4709 

Civilisation contre démocratie de marché et d'opinion : Laboratores, Bellatores, et Oratores ou l'organisation tripartite de toute société traditionnelle viable et pérenne dans le temps. Par Alain Soral :

Cette vidéo est une séquence que j'ai extraite de la vidéo "Soral répond ! Hiver 2016" -partie 1- où Alain Soral nous explique ce qui distingue les sociétés traditionnelles, qui ont vécu des milliers d'années, de notre démocratie de marché et d'opinion où, dans ces dernières, les humains parasites sont devenus les maîtres du monde en vivant au crochet de tous les autres.

Des notions, basées sur le réel et le survenu, à connaître et à méditer.

Aujourd'hui, la société se fonde sur une toute autre division :

Cette nouvelle société va bientôt arriver à son terme : nous sommes entrés dans la crise terminale du Capital, mais ça va prendre encore du temps, et les Parasitores ont hélas encore quelques beaux jours devant eux...

Nous les Laboratores, il nous faut établir d'urgence une Démocratie Directe Participative Neutre, sinon cette phase terminale du Capital va durer plus longtemps, et les Parasitores, aidés de leurs suppôts les Enfumatores, vont se gaver de plus en plus sur notre dos, nous appauvrissant encore davantage, en plus de détruire tous nos acquis sociaux, et nos États-nations providence et protecteurs du bien commun et de l'intérêt général.

En complément sur Alain Soral :

En complément sur civilisation :

     

Dimanche 7 Mai 2017 - News # 3933 

 

Le criminel, c'est l'électeur !

C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, - par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, - par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. Tu te plains de tout ! Mais n’est-ce pas toi l’auteur des mille plaies qui te dévorent ?

Tu te plains de la police, de l’armée, de la justice, des casernes, des prisons, des administrations, des lois, des ministres, du gouvernement, des financiers, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des prêtres, des proprios, des salaires, des chômages, du parlement, des impôts, des gabelous, des rentiers, de la cherté des vivres, des fermages et des loyers, des longues journées d’atelier et d’usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales.

Tu te plains ; mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. C’est toi qui produis tout, qui laboures et sèmes, qui forges et tisses, qui pétris et transformes, qui construis et fabriques, qui alimentes et fécondes !

Pourquoi donc ne consommes-tu pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? Oui, pourquoi le sans pain, le sans souliers, le sans demeure ? Pourquoi n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’offensé, le serviteur, l’esclave ?

Tu élabores tout et tu ne possèdes rien ? Tout est par toi et tu n’es rien.

Je me trompe. Tu es l’électeur, le votard, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin de vote, sanctionne toutes ses misères ; celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes.

Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet, rampant devant la poigne du maître. Tu es le sergot, le geôlier et le mouchard. Tu es le bon soldat, le portier modèle, le locataire bénévole. Tu es l’employé fidèle, le serviteur dévoué, le paysan sobre, l’ouvrier résigné de ton propre esclavage. Tu es toi-même ton bourreau. De quoi te plains-tu ?

Tu es un danger pour nous, hommes libres, pour nous, anarchistes [sic]. Tu es un danger à l’égal des tyrans, des maîtres que tu te donnes, que tu nommes, que tu soutiens, que tu nourris, que tu protèges de tes baïonnettes, que tu défends de ta force de brute, que tu exaltes de ton ignorance, que tu légalises par tes bulletins de vote, - et que tu nous imposes par ton imbécillité.

C’est bien toi le Souverain, que l’on flagorne et que l’on dupe. Les discours t’encensent. Les affiches te raccrochent ; tu aimes les âneries et les courtisaneries : sois satisfait, en attendant d’être fusillé aux colonies, d’être massacré aux frontières, à l’ombre de ton drapeau.

Si des langues intéressées pourlèchent ta fiente royale, ô Souverain ! Si des candidats affamés de commandements et bourrés de platitudes, brossent l’échine et la croupe de ton autocratie de papier ; Si tu te grises de l’encens et des promesses que te déversent ceux qui t’ont toujours trahi, te trompent et te vendront demain : c’est que toi-même tu leur ressembles. C’est que tu ne vaux pas mieux que la horde de tes faméliques adulateurs. C’est que n’ayant pu t’élever à la conscience de ton individualité et de ton indépendance, tu es incapable de t’affranchir par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne peux être libre.

Allons, vote bien ! Aies confiance en tes mandataires, crois en tes élus.

Mais cesse de te plaindre. Les jougs que tu subis, c’est toi-même qui te les imposes. Les crimes dont tu souffres, c’est toi qui les commets. C’est toi le maître, c’est toi le criminel, et, ironie, c’est toi l’esclave, c’est toi la victime.

Nous autres, las de l’oppression des maîtres que tu nous donnes, las de supporter leur arrogance, las de supporter ta passivité, nous venons t’appeler à la réflexion, à l’action [sic].

Allons, un bon mouvement : quitte l’habit étroit de la législation, lave ton corps rudement, afin que crèvent les parasites et la vermine qui te dévorent. Alors seulement du pourras vivre pleinement.

LE CRIMINEL, c’est l’Electeur !

Albert Libertad.


Placard d'une version écourtée.

Dit plus simplement :

Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes.

Jacques-Bénigne Bossuet.

Mardi 25 Avril 2017 - News # 3599 

Punition divine, karma, ironique : des bêtes tués par des bêtes... : trois djihadistes de Daesh auraient été éliminés... par des sangliers sauvages. Voir [ici] ().


En complément sur karma :


En complément sur Daesh :


Mercredi 5 Avril 2017 - News # 3066 

Nicolas Dupont-Aignan remet à sa place le journaliste dévoyé et partial Patrick Cohen qui le traite de complotisme pour soutenir le Professeur Henri Joyeux. Voir cette [vidéo] ().

Le candidat de Debout la France était l'invité de Patrick Cohen dans la matinale de France Inter le 27 mars 2017. Interrogé sur son soutien au professeur Henri Joyeux, cancérologue qui remet en cause l'innocuité de certains vaccins, et dont la radiation de l'Ordre des médecins a été suspendue (), Nicolas Dupont-Aignan explique :

« Le Professeur Joyeux dit que l'industrie pharmaceutique avec la complicité du ministère de la Santé a cessé la production d'un vaccin obligatoire, qu'il faut administrer à nos enfants Diphtérie-Tétanos-Polio. Comme par hasard ce vaccin à 7€, disparu des pharmacies et remplacé par un vaccin à 42€ qui oblige à vacciner avec 6 vaccins notamment l'hépatite B qui n'est pas nécessaire. »

Un vaccin qui, selon le candidat à la présidentielle, présente des risques médicaux - les analyses infirmant ces risques venant d'après Nicolas Dupont Aignan des « laboratoires pharmaceutiques ».

Patrick Cohen, face à cette dénonciation des lobbies, n'a pas manqué d'ironiser : "Les complots sont partout..." L'intervention de Nicolas Dupont-Aignan a d'ailleurs été épinglée par Rudy Reichstadt sur Conspiracy Watch (), qui rappelle au passage que "Nicolas Dupont-Aignan est le seul candidat à l'élection présidentielle à soutenir Henri Joyeux".


Source : AgoraVox.TV ().

À voir !


Dimanche 2 Avril 2017 - News # 3022 


Seuls les vrais communistes dénoncent la réalité de la candidature oligarchique de Macron,
les autres n'étant que des opportunistes
avant tout soucieux de leur carrière politique et de leurs rémunérations très avantageuses
au détriment de leur idéal politique et des Français qui les ont élus.
Franchement, être communiste et soutenir Emmanuel Macron,
c'est le suprême reniement, un retournement de veste majeur

 

Emmanuel Macron, symbole du renouveau ? Bullshit ! : on dénombre déjà au moins 565 élus socialistes avec Macron + 9 communistes + 14 écologistes :

J'ai récupéré cette édifiante liste depuis le site officiel http://www.socialistesavecmacron.fr/liste.html ().

Et ceux qui ont créé ce site ont le culot d'avoir inscrit en haut de leur page :

 Le changement — de visage — c'est maintenant ! 


Mercredi 1er Mars 2017 - News # 2467 

Fascisme récurrent d'extrême-gauche : des activistes s'opposent à la venue d'Alain Finkielkraut à Sciences Po par des «Pas pour les fachos !». Voir [ici] (). À la fois risible et ironique parce que des fascistes dans leurs actes (empêcher l'expression politique d'autrui) crient au fascisme chez autrui, et triste également parce-que ces gens sont profondément des antidémocrates intolérants qui s'ignorent, et créent un climat nauséabond, radicalement incompatible avec la démocratie et la liberté d'expression.


Samedi 4 Février 2017 - News # 2167 

"1984 : The Economist : Obama a fait régresser la démocratie américaine, selon l’index 2016 et comble d’ironie appelle les Américains à la révolte !" : voir [ici] ().


Samedi 4 Février 2017 - News # 2164 

"Pourquoi Macron n’a pas encore fondé son parti : François Fillon aurait employé François Hollande comme Président de la République depuis 2012 !" : voir [ici] (). Ne vous fiez pas au titre ironique : l'article aborde le problème des soutiens de Macron.


Mercredi 4 Janvier 2017 - News # 1905 

Suppression d'échanges compromettants : les courriels d’Hillary Clinton ont disparu comme «par hasard» des archives de la National Archives and Records Administration (NARA). Le disque dur les contenant aurait été volé... Pratique... Voir [ici] (). Bien évidemment, si ces 2 Terra-octets d'emails ont disparus, c'est qu'Hilary Clinton a des choses à se reprocher, des choses illégales qui pourraient l'incriminer et l'envoyer en prison, Et chose ironique, WikiLeaks promet 20.000$ de récompense à quiconque ayant des informations capitales sur la personne qui a pu commettre ce crime.


Dimanche 13 Novembre 2016 - News # 1611 

WikiLeaks dévoile qu'une organisation financée par l'infâme George Soros appelle à manifester contre Donald Trump. Voir [ici] (). Et que voit-on actuellement dans certaines rues de États-Unis ? : de manifestations contre Trump... C'est assez ironique, et très révélateur en plus, que ceux qui se disent démocrates ne respectent pas le résultat des urnes. À l'occasion du Brexit et de l'élection de Donald Trump, beaucoup de crypto-fascistes, qu'ils appartiennent à la population, aux médias, ou à la clase politique, se démasquent naturellement par leurs actes et leurs paroles iniques. Des bénédictions ce Brexit et cette élection de Trump !


Mardi 22 Juillet 2014 - News # 892 

De plus en plus immonde ! : Ayelet Shaked, parlementaire israélienne, appelle au meurtre de mères palestiniennes. Voir [ici] (). Ça dépasse l'entendement. Israël est devenu, 70 ans après l'holocauste, le nouveau régime nazi contemporain. Quelle ironie du sort... Quelle leçon nous donnent les Dieux, l'Univers, et l'histoire ! Effarant.


Jeudi 22 Mai 2014 - News # 839 

La justice suisse autorise le salut nazi : selon le Tribunal fédéral siégeant à Lausanne, le salut « Sieg Heil » exécuté dans un lieu public ne constitue pas toujours un délit. Ainsi, si quelqu'un déclare tout simplement ses convictions personnelles et ne veut pas les imposer aux autres, cela ne doit pas entraîner des poursuites judiciaires. Voir cette [vidéo] (). Franchement, c'est du foutage de gueule. Comment un juge peut-il autoriser un pareil salut après les millions de morts que la nazisme à fait ??! Et ironie du sort, remarquez l'inversion des valeurs : en France, faire le geste de la quenelle vous fait condamner, alors qu'en Suisse faire le salut nazi est correct et autorisé ?!??!? Le monde marche sur la tête !


Dimanche 30 Mars 2014 - News # 771 

Réseaux et trafic d'influence : le Grand Orient de France appelle tous ses frères à voter contre le Front National au deuxième tour des municipales françaises. Voir [ici] (). Quand je vous disais que la franc-maçonnerie tombée est un contre-pouvoir inique, un obstacle sournois et pervers à la démocratie, en voici encore une preuve éclatante. La franc-maçonnerie tombée, par apposition à la franc-maçonnerie authentique (qui ne s'occupe, elle, que de perfectionnement de soi, d'ésotérisme, et de recherche des Mystères et du Divin) est l'une des plaies majeures de notre monde moderne, un réseau servant des intérêts politiques et/ou économiques, quand elle n'est pas carrément un repère de mafieux dans certaines obédiences. Selon la constitution française, la République est une et indivisible : il ne doit exister aucun corps ou groupe intermédiaire entre l'État et le peuple, mais la franc-maçonnerie tombée, laïcarde, est une organisation antirépublicaine qui viole ce principe, et se substitue constamment à la volonté populaire, au suffrage des citoyens, en faisant pression sur les élus, et comme on peut le voir ici, sur même sur les candidatures et les élections. Lamentable et intolérable. Et l'ironie, c'est que ces gens se croient "supérieurs", plus civilisés, plus sages, et plus savants que les autres citoyens... Des hypocrites malfaisants, voilà les hommes et les femmes appartenant à la franc-maçonnerie tombée. Si vous souhaitez vous faire une idée assez complète de ce qu'est vraiment la  franc-maçonnerie tombée et de leurs viles actions, vous trouverez dans cette [liste de vidéos] () des documentaires et des témoignages tout à fait édifiants qui vous convaincront de manière définitive.


Mardi 17 Avril 2012 - News # 149 

Sergey Brin de Google met en garde le monde face à la plus grande menace jamais intentée contre la liberté du Web, ou les larges menaces des gouvernements qui tentent de contrôler les citoyens face à la montée de Facebook et des «walled gardens» du style Apple. Voir [ici] (). Même si cette annonce est motivée et sérieuse, il est un peu ironique que cela vienne d'un monsieur appartenant à une compagnie qui viole la vie privée et participe à l'ascension et à la domination du Nouvel Ordre Mondial. Pour ceux qui en douteraient, voyez le long commentaire de cette [vidéo] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .