Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

95 News

Dimanche 29 Septembre 2019 - News # 20844 

François Sureau (premier rédacteur des statuts d'En Marche, le parti politique fondé par Emmanuel Macron) : "La liberté a déjà disparu" :

Je ne sens pas ce type. Beaucoup trop intellectuel.

Même s'il dit parfois des choses intéressantes, il les mêlent avec une rhétorique fumeuse ou spécieuse.

Un type bizarre, dont il faut se méfier. Il a notamment une capacité d'élocution au dessus de la moyenne qui lui permet d'enfumer les gens, attention.

Un arrogant distingué, et aimant s'écouter parler.

En complément sur liberté :

En complément sur François Sureau :

     

Mercredi 25 Septembre 2019 - News # 20706 

Refus d'accréditation de médias : des politiques se rebiffent... contre la liberté de la presse ? Voir [ici] ().

Ça devient malsain.

En complément sur liberté de la presse :

       

Mardi 24 Septembre 2019 - News # 20645 

BNP PARIBAS ferme illégalement le compte en banque d’Égalité & Réconciliation ! Voir [ici] ().

Incroyable...

La persécution politique multi-formes.

Cela dit, si c'est illégal, ils vont pouvoir contre-attaquer en justice. Mais cela prend du temps et coûte de l'argent.

On vit vraiment de plus en plus dans une société de merde, où les libertés et le droit reculent.

Et le pire est à venir...


Samedi 27 Juillet 2019 - News # 19146 

Censure et liberté d'expression : Emmanuelle Ménard privée de compte Twitter. Voir [ici] ().

Mais qu'est-ce que les gens sont cons et intolérants, c'est ahurissant...

"Dommage que la fessée soit interdite, elle en mériterait une bonne" est drôle, et pertinent : Greta Thunberg est une petite merdeuse, qui ne sait rien de la vie, et qui est l'instrument de Milliardaires faisant du greenwashing.

Mais non, il faut que des gens haineux et des malfaisants se plaignent auprès de Twitter... 

Comment faire société avec des gens pareils ne supportant pas la moindre vérité un peu dérangeante mais seulement le compromis, le mensonge, et le politiquement correct ?

En complément sur censure :

En complément sur Emmanuelle Ménard :

En complément sur Twitter :

En complément sur liberté d'expression :

 

Samedi 6 Juillet 2019 - News # 18670 

La politique de la ville de Royan en Charente-Maritime :

Pitoyable.

Rappelons que c'est une ville qui occupe la rive droite de l'embouchure de l'estuaire de la Gironde, à proximité immédiate de l'océan Atlantique...

On vit de plus en plus dans une société intolérante de censure intégrale.

Et plus le temps passe, plus il y a de lois et de règlements. Et plus il y a de lois et de règlements et plus tout devient contraignant, mécanique, infernal, et la liberté et la joie du moment disparaissent.

Encore une dé.cision de débile de traîtres de politiciens qui se comportent comme de petits seigneurs tout ça parce-qu'ils ont été élus. Des minables et des malfaisants.


Samedi 6 Juillet 2019 - News # 18663 

François Asselineau (UPR) décrypte le nouveau visage de l’Union Européenne - Le Samedi Politique - TV Libertés :

SYNOPSIS :

Ursula Von der Leyen et Christine Lagarde, principales nouvelles figures de l’Union Européenne.

Six semaines après les élections européennes, les nouveaux grands patrons de l’UE ont été nommés. A la tête de la Commission, pour remplacer l’inénarrable Jean-Claude Juncker, une Allemande proche d’Angela Merkel, Ursula Von der Leyen. Du côté de la BCE, c’est la Française Christine Lagarde qui quitte son poste au FMI.

Malgré les résultats des élections, les nouvelles orientations des instances européennes ne semblent pas prêtes de changer.

Qui sont ces nouveaux dirigeants ? A quoi faut-il s’attendre ? François Asselineau décrypte l’actualité de l’UE.

Une fois de plus, on peut constater que l'Union Européenne n'est pas démocratique : les nouveaux dirigeants sont honnis par le peuple et les élections, et pourtant ce sont eux qui ont désormais el pouvoir... 

Une dictature qui ne dit pas son nom, voilà la réalité de l'Union Européenne.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Union Européenne :

     

Samedi 29 Juin 2019 - News # 18484 

Didier Maïsto de Sud radio : "La censure monte, la démocratie recule" - Le Samedi politique de TV Libertés :

SYNOPSIS :

Depuis le début du quinquennat Macron, une atmosphère de restriction des libertés s’est abattue sur la France. La liberté d’expression est attaquée par des textes de loi qui s’enchaînent. Fake News, anonymat sur internet, tout est prétexte pour avancer à petit pas vers une censure qui ne dit pas son nom.

Omerta sur les violences policières contre les Gilets Jaunes Didier Maïsto, le président de Sud Radio, a été le témoin direct de ces attaques pour avoir voulu suivre avec neutralité le mouvement des Gilets Jaunes. En dénonçant les violences policières ordonnées par le pouvoir, il est devenu une cible privilégiée. Sur TV Libertés, il revient sur cette période où la démocratie semble reculer pas à pas.

Non évalué.

En complément sur Didier Maïsto :

En complément sur censure :

En complément sur démocratie :

   

Jeudi 20 Juin 2019 - News # 18274 

La liberté académique, la censure et le politiquement correct - Par Jean Bricmont :

Non évalué.

En complément sur Jean Bricmont :

En complément sur censure :

     

Dimanche 16 Juin 2019 - News # 18161 

Liberté d'expression et liberté politique : Un technicien s’est-il fait virer après avoir parlé à Christophe Castaner des violences policières ? Voir [ici] ().

«Il y a eu la visite de Castaner dimanche, j’ai pris mon courage à deux mains pour l’interpeller et lui parler, je lui ai dit "une pensée pour nos éborgnés". Suite à cet échange, ses RG personnels ont relevé mon identité, mes intentions et presque toute ma vie...»

Des méthodes de fascistes...

En complément sur Christophe Castane :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur liberté politique :

   

Jeudi 6 Juin 2019 - News # 17950 

"Le populisme ou la mort" par Olivier Maulin : « J'espère que les élites paieront un jour pour certaines trahisons ! » :

SYNOPSIS :

Les Gilets jaunes, un phénomène « miraculeux » ? Oui, selon le journaliste et romancier Olivier Maulin, qui cible durement les élites aujourd'hui au pouvoir dans un brûlot titré « Le populisme ou la mort ». Entretien choc avec le chroniqueur Édouard Chanot (Twitter : @edchanot).
_________________
00:36 : « il y a quelque chose de l'ordre de la fin d'un monde, d'un basculement anthropologique : le fait que Notre-Dame brûle est symboliquement assez terrifiant » ;
02:44 : « Le vrai problème de l'immigration de masse est qu'elle ne veut plus apporter quelque chose mais se substituer... » ;
03:28 : « Toutes les communautés avec une étincelle finissent par se mettre dessus... je ne crois pas du tout en une coexistence pacifique de plein de communautés sur un même territoire » ;
04:08 : « plus on parle de vivre-ensemble, moins les gens vivent ensemble, c'est la novlangue...» ;
04:45 : « Les journalistes ont une responsabilité très très lourde dans le désastre actuel...» ;
06:35 : « oui, le populisme remplace aujourd'hui la liberté. On se dirige vers quelque chose de très grave. De plus en plus de gens évoquent la guerre civile... » ;
07:40 : « Les élites ont trahi...» ;
10:25 : « les gouvernants ne croient plus au peuple. A partir du moment où le peuple n'existe plus, on fait une politique pour tout le monde...» ;
11:30 : « La crainte qu'on pouvait avoir, c'est que le peuple soit mort en effet...» ;
13:45 : « Le diagnostic que fait le peuple sur sa propre situation est extrêmement juste : ça c'est fabuleux ! » ;

Édouard Chanot est, je trouve, l'un des meilleurs interviewer du moment : vif, lucide, droit, impertinent mais sage, et vraiment intelligent.

En revanche, je trouve Olivier Maulin beaucoup trop émotionnel, même s'il dit assurément des vérités gênantes.

À voir.

En complément sur Olivier Maulin :

En complément sur populisme :

En complément sur élite :

En complément sur oligarchie :

 

Mercredi 5 Juin 2019 - News # 17946 

Politique-Éco - Charles Gave et Étienne Chouard : la Disputatio :

SYNOPSIS :

Ce soir, Olivier Pichon et Pierre Bergerault vous donnent rendez-vous pour un numéro spécial de "Politique-Eco".

Ils reçoivent l'économiste Charles Gave et le professeur Étienne Chouard qui confrontent leurs idées pour la première fois. Un entretien exclusif à ne pas rater sur TV Libertés !

Passionnant et d'intérêt général quel que soit votre bord.

À voir !

En complément sur Charles Gave :

En complément sur Étienne Chouard :

     

Samedi 1er Juin 2019 - News # 17842 

Associations gauchistes intolérantes et dictatoriales : Un séminaire de Jean Bricmont sur la physique quantique annulé après la protestation d'associations. Voir [ici] ().

On descend, on descend... : la liberté d'expression et la démocratie reculent encire une fois devant les pressions iniques et illégitimes de certaines associations.

Quand aux dirigeants de l'Université de Nice, ils sont indignes, ce sont des couards pour avoir cédé à des pressions iniques.

La France n'est plus la France, objectivement, et quoi qu'on pense certains : c'est devenu une dictature de la pensée unique où règne la terreur de la religion shoahtique, de l'antiracisme de pacotille, de l'antifascisme fasciste, et le politiquement correct.

Toutes ces dérives vont se payer tôt au tard, et le retour de bâton va être ultra-sévère, car un peuple n'oublie pas quand on l'humilie injustement à répétition.

En complément sur communautarisme :

En complément sur intolérance :

En complément sur bien-pensance :

En complément sur Jean Bricmont :

En complément sur gauchisme :


Vendredi 31 Mai 2019 - News # 17824 

Européennes et islamisme : Ces quartiers de France où le parti des démocrates musulmans enregistre de très hauts scores. Voir [ici] ().

À ce rythme, si on ne stoppe pas l'immigration net, dans 50 ans la France n'est plus la France.

Maintenant, comment dans un pays dit laïc, un parti de nature religieuse a-t'il le droit de se présenter ? La loi de 1905 instaure la séparation des églises et de l'État, alors dans ces conditions, comment se fait-il que ce parti n'est pas été recalé ? À moins qu'il y ait une volonté délibérée du pouvoir en place de laisser faire...

La religion musulmane ok dans la sphère privée, mais l'islamisme NON ! Rappel : l'islamisme est un système politique et législatif (la Charia) qui repose sur la religion musulmane, c'est-à-dire un système qui entend imposer une façon de vivre à tous. Il n'y a pas de liberté et de diversité dans les systèmes islamiques. Voyez l'Arabie Saoudite : il y est interdit de construire une église, un temple, etc., et tous les aspects de la société sont contrôlés et sanctionnés par un pouvoir tyrannique au nom d'une religion. Et c'est ça qu'on veut pour la France ?  

En complément sur Européennes :

       

Vendredi 17 Mai 2019 - News # 17470 

Censure, liberté d'expression, dictature du politiquement correct, et informatique : Une nouvelle version de Microsoft Word interdira les expressions jugées politiquement incorrectes. Voir [ici] ().

En complément sur censure :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur politiquement correct :

En complément sur informatique :

En complément sur Microsoft :


Mercredi 24 Avril 2019 - News # 16833 

Olivier Maulin : « J'espère que les élites paieront un jour pour certaines trahisons ! » :

SYNOPSIS :

Les Gilets jaunes, un phénomène « miraculeux » ? Oui, selon le journaliste et romancier Olivier Maulin, qui cible durement les élites aujourd'hui au pouvoir dans un brûlot titré « Le populisme ou la mort ». Entretien choc avec le chroniqueur Edouard Chanot (Twitter : @edchanot).
_________________
00:36 : « il y a quelque chose de l'ordre de la fin d'un monde, d'un basculement anthropologique : le fait que Notre-Dame brûle est symboliquement assez terrifiant » ;
02:44 : « Le vrai problème de l'immigration de masse est qu'elle ne veut plus apporter quelque chose mais se substituer... » ;
03:28 : « Toutes les communautés avec une étincelle finissent par se mettre dessus... je ne crois pas du tout en une coexistence pacifique de plein de communautés sur un même territoire » ;
04:08 : « plus on parle de vivre-ensemble, moins les gens vivent ensemble, c'est la novlangue...» ;
04:45 : « Les journalistes ont une responsabilité très très lourde dans le désastre actuel...» ;
06:35 : « oui, le populisme remplace aujourd'hui la liberté. On se dirige vers quelque chose de très grave. De plus en plus de gens évoquent la guerre civile... » ;
07:40 : « Les élites ont trahi...» ;
10:25 : « les gouvernants ne croient plus au peuple. A partir du moment où le peuple n'existe plus, on fait une politique pour tout le monde...» ;
11:30 : « La crainte qu'on pouvait avoir, c'est que le peuple soit mort en effet...» ;
13:45 : « Le diagnostic que fait le peuple sur sa propre situation est extrêmement juste : ça c'est fabuleux ! » ;

Non évalué.

En complément sur élite :

En complément sur oligarchie :

En complément sur trahison :

En complément sur populisme :

 

Samedi 20 Avril 2019 - News # 16740 

Censure politique : Facebook supprime la page de Boris Le Lay, figure de la fachosphère. Voir [ici] ().

C'est de la censure. Tout le reste, c'est du baratin.

Soit on est pour la liberté d'expression, soit on est un hypocrite.

Et il faut être lucide : ce n'est pas la dernière page qui sera supprimée.

En revanche, si le site "Démocratie participative" était dirigée par ce monsieur, alors clairement là ce type est un ignoble personnage. Le problème, c'est que l'article parle de soupçon, ce qui est vraiment maigre comte tenu du caractère haineux et ignominieux de ce site. Affaire à suivre...

Mrci à OS pour l'information. 

En complément sur censure politique :

En complément sur Boris Le Lay :

En complément sur fachosphère :

   

Mardi 2 Avril 2019 - News # 16184 

Fictions dystopiques : quand le récit d’anticipation au cinéma et en littérature devient prophétique :

TABLE RONDE

Avec Jonathan Veillette et Jean-Pascal Larin, professeurs de science politique au cégep Édouard-Montpetit, ainsi que Vicky Pelletier, Stéphanie Bellemare-Page et Jacques Rollin, professeurs de littérature et de français au cégep Édouard-Montpetit.

Quand des passionnés de dystopies (1984, Fahrenheit 451, La matrice, Blade Runner, La servante écarlate, Black Mirror…) échangent entre eux et font des liens avec l’actualité politique, on s’aperçoit vite que ce genre littéraire et cinématographique bien particulier peut devenir prophétique, tout particulièrement en matière de liberté de parole.

Table ronde organisée par Frédéric Julien, professeur de littérature et de français au cégep Édouard-Montpetit dans le cadre du printemps de la culture édition 2019

Non évalué.

En complément sur dystopie :

En complément sur 1984 :

En complément sur Orwell :

   

Mardi 12 Mars 2019 - News # 15633 

Antisionisme, liberté d'expression, et droit politique : Notification de Dissolution du Parti Anti Sioniste. Voir [ici] ().

Ce pays devient de plus en plus inquiétant...

La dictature est proche.

En complément sur antisionisme :

En complément sur sionisme :

     

Vendredi 8 Mars 2019 - News # 15534 

Bistro Libertés avec Michel Drac :

 

SYNOPSIS :

Élections algériennes : quelles conséquences pour la France ? La contestation des algériens contre le président-candidat Abdelaziz Bouteflika peut dorénavant aboutir à l’embrasement de cette région stratégique du Maghreb . Devant une telle situation, quelles peuvent être les conséquences économiques, politiques, diplomatiques et sécuritaires pour la France. Comment agir ou réagir ?

À l’issue du débat national, quelle marge de manoeuvre pour Macron ? Même si les chiffres de participation au débat national sont apparemment satisfaisants, il n’en reste pas moins que les Français n’attendent plus de bavardages. Ils veulent que l’on passe à l’action et aux décisions. Alors, pour que l’exercice du débat ne soit pas vain, il faut que le président Macron présente des solutions et change de cap. Quelle est réellement sa volonté et sa marge de manoeuvre ?

Non évalué.

En complément sur Michel Drac :

En complément sur Bistro Libertés :

     

Lundi 11 Février 2019 - News # 14937 

Politique et Économie n° 202 - François Asselineau est interviewé par TV Libertés : "L’Union Européenne n’est pas la solution mais le problème" :

SOMMAIRE :

1) François Asselineau : les impasses du souverainisme
- Qui est François Asselineau ?
- Le constat issu de l’expérience politique, l’UE une accumulation de  mesures  superposées comme un château de cartes
- Naissance de l’UPR le 25 mars 2007 (50 ans jour pour jour après le traité de Rome)

2) La crise Française expliquée par l’UE (Gilets Jaunes)
- La logique Macron : appliquer Maastricht contre la volonté du peuple 
- Le Brexit et la Grande-Bretagne
- Le Brexit et l’Europe

3) La France au risque du Frexit
- Le précédent suédois pour l’entrée refusée dans l’Euro
- Brexit : un coût pour la France
- Perspectives économiques en cas de sortie de l’UE par la France
- L’UPR : un programme complet occulté par les médias mais très suivi sur les réseaux sociaux

François Asselineau est dans cet interview brillant : c'est l'une des ses meilleurs prestations.

Clair, concis, et didactique.

Un must pour s'instruire et comprendre ce que les médias ne nous disent pas.

À voir, quel que soit votre bord politique.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Union Européenne :

     

Dimanche 3 Février 2019 - News # 14717 

Je publie ici une lettre ouverte que l'un de mes amis Facebook m'a envoyée, et que je trouve particulièrement réussie :

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT Emmanuel MACRON.

Monsieur Macron nous savons déjà que vous êtes fabriquant et vendeur de gilets jaunes par l'intermédiaire de vos amis multimilliardaires qui sont à l'initiative de tous les projets d'instauration du chaos pour pouvoir réprimer et installer votre nouvel ordre mondial, qui n'est pas le notre, que le peuple et les personnes libres physiquement et moralement n'accepteront jamais;

vous n'êtes absolument pas gilet jaune dans votre cœur sinon vous vous seriez déjà joint à la population, vêtu de ce gilet jaune et vous seriez au premier rang face aux CRS;

vous dites que la population n'est pas du côté des gilets jaunes, vous vous trompez, même ceux qui n'aiment pas la couleur jaune ou qui ne sont pas d'accord sur tous les sujets soutiennent avec force et conviction ce noble mouvement qui réunit et rassemble l'ensemble des français, à l'exception bien sur de vos homologues (2000 à 3000 personnes), de vos supérieurs (quelques dizaines ou centaines de personnes), de vos servants dociles et fidèles (quelques milliers de personnes qui commencent d'ailleurs déjà à vous lâcher), ceux de votre parti le LERM associé aux foulards rouges haineux et débiles et les incontrôlables de blocs marginaux de tous bords infiltrés parmi les gilets jaunes pour tenter de les discréditer (quelques milliers), une partie des forces de l'ordre (quelques dizaines de milliers qui n'ont pas compris qu'ils allaient être sacrifiés);

voilà monsieur le président je vais être très large en votre faveur en disant que vous pouvez encore à ce jour rassembler 90.000 personnes (surtout des policiers et gendarmes qui se croient obligés d’obéir et qui commencent à craquer et à se poser les bonnes questions) sur les 67 millions d'habitants de ce pays, soit même pas 0,2% ...le soutien dont vous disposez n'est donc pas français, il est étranger, il est celui des grandes familles de la caste mondialiste, des multinationales, des lobbies, du FMI et du système mondial de la finance, des gestionnaires cooptés de l'union européenne, des fabricants d'armes, des industries pharmaceutiques, agroalimentaires, aéronautiques, technologiques;

soyons clairs, en France vous ne disposez pratiquement que du soutien armé de la police, du soutien judiciaire puisque la justice n'est plus libre et indépendante, et du soutien des médias officiels;

vous ne vous êtes maintenu au pouvoir que par la force des armes, quelques habiles manœuvres de diversion, quelques primes et revalorisations ciblées;

votre entêtement a déjà provoqué la mort de plusieurs personnes, d'abominables mutilations par dizaines, des blessés par milliers, des arrestations pour rien par milliers, des emprisonnements par centaines;

rendez vous à l'évidence monsieur le président, le peuple veut votre départ au plus vite, il ne veut pas de votre politique, de la perte des libertés, de la répression, il ne veut plus du système de gouvernance actuel, des parlementaires et hauts fonctionnaires qui se gavent au détriment de tous, le peuple veut aussi le départ de ces gens, il veut mettre en place le RIC, des assemblées citoyennes, il veut le Frexit (la sortie de cette fausse union européenne), il veut l'annulation de la dette, la nationalisation des grandes banques, une gestion plus humaine de l'État et des administrations, des emplois pour tous, de meilleurs salaires, de plus belles conditions de vie, de l'espoir pour leur famille, pour les générations à venir, le peuple veut la paix pas les guerres incessantes dans le monde, pas une guerre civile;

le peuple est juste, il est éveillé, il partage, il fraternise, il est libre et préfère mourir que perdre sa liberté et son honneur, il apprend vite et comprend les choses, il dénonce les mensonges, les manipulations, il n'est pas dupe ni naïf, il est capable d'exercer directement le pouvoir pour le bien de la nation et c'est ce qu'il demande;

il peut faire preuve de compréhension et de clémence et il saura vous pardonner si vous savez reconnaître vos erreur et tomber dans ses bras en lui donnant tout votre amour, en sortant véritablement de cette spirale infernale que vous avez enclenchée;

je pense que vous avez encore la possibilité de faire quelque chose de bien, de faire le bon choix, de revenir vers votre peuple ou de lui laisser la place, vous pouvez refuser les directives que les puissants vous donnent, oui, je sais, c'est difficile mais vous en avez encore le pouvoir, ce pouvoir est en vous tout comme il est dans le peuple;

écoutez le cri de ce peuple qui réclame justice, équité, liberté, et un peu de bonheur, avant qu'il ne soit trop tard;

personne ne peut étouffer un peuple à moins de l'exterminer totalement;

je n'ose croire que c'est ce à quoi vous aspirez, alors laissez le vivre, mettez fin à son supplice;

il y va de votre honneur en tant qu'être humain, de la valeur de votre statut en tant que président;

soyez un homme, un vrai, prenez la bonne décision!

Alain Mask.

Une belle lettre, bien inspirée, à relayer !

En complément sur lettre ouverte :

En complément sur Macron :

En complément sur gilet jaune :

   

Mardi 29 Janvier 2019 - News # 14590 

Le Samedi Politique avec Étienne Chouard. Le RIC (Référendum d'Initiative Citoyenne), l’arme du peuple ? 26 Janvier 2019 :

SYNOPSIS :

Depuis plus de deux mois, les Gilets Jaunes demandent de reprendre leur destin en main. Après avoir enchainé les revendications, ils ont fini par s’accorder sur une demande primordiale, le RIC, le Référendum d’Initiative Citoyenne. Etienne Chouard, professeur de droit et d’économie, milite depuis 2005 pour la mise en place de ce RIC. Avec nous, il revient sur ce système permettant de replacer le peuple au centre des décisions politiques sans avoir à déléguer les pouvoirs à des représentants élus. Comment l’instituer ? Quel serait son fonctionnement ? Qui est ce peuple qui reprendrait le pouvoir ? C’est à toutes ces questions qu’Etienne Chouard apporte ses réponses.

Source : TV Libertés.

Une excellente interview où Étienne brille par la clarté et la pertinence de ses explications.

Quand à Élise, elle pose les bonnes questions, et la vidéo est agréable et intéressante.

À voir !

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Référendum d'Initiative :

     

Samedi 29 Décembre 2018 - News # 13854 

Dictature de la pensée unique, des bien-pensants, et des crypto-fascistes : Chercheur au CNRS, il est mis à pied pour son engagement avec les Gilets jaunes. Voir [ici] ().

C'est grave.

C'est une violation du droit et de la liberté politiques.

Quand à la justification « Un fonctionnaire doit en toutes circonstances faire preuve de dignité, d’impartialité, d’intégrité et de probité », on se croirait en Corée du Nord. Manifester est un droit :

  1. Garanti symboliquement par son inscription dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. L’article 10 souligne : «Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.»
  2. Garanti par l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Je ne sais pas qui au CNRS a pris une telle décision, mais cette personne crypto-fasciste doit être identifiée, arrêtée, et poursuivie pour abus de pouvoir, menaces, et violation du droit et de la liberté politiques, et violation de la liberté de manifester.

Ahurissant.

Et une dernière chose : ce genre d'organisme public de recherche, les université, les facs, etc., sont remplis de crypto-fascistes, comme vous n'avez pas idée. Ils ont horreur de la démocratie et du peuple.

En complément sur dictature :

En complément sur bien pensant :

En complément sur pensée unique :

En complément sur crypto-fasciste :

 

Mercredi 12 Décembre 2018 - News # 13479 

George Soros : « un homme d'État sans État, il ne s'en cache pas ! » :

SYNOPSIS :

George Soros, bouc émissaire ou promoteur de la liberté ? Le pacte de Marrakech fait aujourd’hui débat : le financier est-il à la manœuvre ? Un entretien choc avec Pierre-Antoine Plaquevent, auteur de l'enquête "Soros et la société ouverte, métapolitique du globalisme" (éditions Retour aux sources, 2018).

Source : Sputnik.

Passionnant.

Une vidéo confirmant que George Soros est l'un des ennemis #1 des peuples et des nations.

À voir !

En complément sur George Soros :

       

Vendredi 23 Novembre 2018 - News # 12916 

I-Média n°225 de TV Libertés : Les gilets jaunes face aux médias 23 Novembre 2018 :

SOMMAIRE :

06:27 – Les gilets jaunes face aux médias
Après une mobilisation extrêmement importante, les gilets jaunes annoncent une grande manifestation à Paris ce samedi. Cette France enracinée semble intriguer et même inquiéter de nombreux journalistes. Au point de tenter de diaboliser le mouvement ?

17:27 – Le zapping
Dans un discours politique, Jean-Luc Mélenchon évoque la « nouvelle France », celle de l’immigration. Un aveu de la transformation de la population française auquel François Durpaire apporte un écho singulier en évoquant la chance que la Francophonie soit aujourd’hui portée par l’évolution démographique de l’Afrique.
Pendant ce temps, Jean Lassalle enfile son gilet jaune à l’Assemblée nationale et fait le sourd aux remontrances de Richard Ferrand. Quant à la surdité de Macron face au peuple, elle est saluée sur les ondes de France Inter par Gilles Legendre, président du groupe La République en Marche à l’Assemblée Nationale.

26:02 – Les médias découvrent la France d’avant
Avec les gilets jaunes, les journalistes parisiens découvrent la France périphérique. Cette France blanche, européenne, que certaines autorités médiatiques et politiques voudraient voir en moins grand nombre dans les médias. Mais cette France là fait de la résistance.

33:47 – Les tweets de la semaine
Des gilets jaunes interceptent des clandestins dans un camion avant de se rendre à Paris pour la grande manifestation de samedi 23. Une manifestation qui, selon Laurence Rossignol, fait de l’ombre à un rassemblement contre les violences faites aux femmes !
Moins amusant, une promotion de Saint-Cyr a été débaptisée au nom du politiquement correct.

40:47 – Pacte pour les migrations, débat interdit ?
Politiquement et médiatiquement, le Pacte de l’ONU pour les migrations est âprement discuté dans de nombreux pays d’Europe. En France, le traitement médiatique semble minimal… à l’exact inverse des enjeux civilisationnels.

48:27 – Le coup de chapeau de Jean-Yves Le Gallou

Non évalué.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur TV Libertés :

     

Mercredi 21 Novembre 2018 - News # 12832 

Israël et BDS : un boycott en justice :

Et Meyer Habib est au premier rang bien sûr, en bon sioniste...

Cette loi française duit interdit le boycott est une violation de la liberté d'opinion, de la liberté politique, de la liberté d'expression, et de la démocratie. Il faut l'abroger.

En complément sur BDS :

En complément sur boycott Israël :

En complément sur boycott :

En complément sur Israël :

En complément sur Meyer Habib :


Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12699 

 

Christian Vanneste : "L'identité ou la mort" :

SYNOPSIS :

Le philosophe et ancien député UMP, Christian Vanneste, vient nous présenter son dernier ouvrage intitulé “L’identité ou la mort” chez Apopsix Editions et préfacé par Philippe de Villiers.

 

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

« On parle beaucoup d'identité, mais de quelle identité s'agit-il ? Légitime entre toutes au moment où une immigration sans mesure bouleverse la nation française, cette question est toutefois stigmatisée par le « politiquement correct ». La montée des « identités communautaires » va jusqu'à renverser le rapport entre la majorité et les minorités au sein des démocraties libérales. L'affirmation outrancière et narcissique de sa différence, la supériorité tirée d'une altérité, si possible marquée par un passé victimaire est la vraie menace.

Un voyageur sans bagages ne va pas loin. L'individu qui ne s'approprie pas la culture, l'héritage spirituel, l'histoire de la nation dont il est membre est une page vide qui n'a rien à offrir à l'autre.

Une nation est un fleuve. Des affluents le rejoignent, mais si les eaux se mêlent, le fleuve conserve sa source originelle, et poursuit son cours unique vers un même destin.

Ce livre invite à une réflexion approfondie, lucide et salvatrice autour d'un débat que l'on cherche à interdire.

A propos de l'auteur :

Christian Vanneste est député honoraire après avoir été député du Nord durant trois mandats entre 1993 et 2012. Gaulliste, il a été membre du RPR, puis de L'UMP et préside aujourd'hui le Rassemblement Pour la France (RPF) ainsi que la Droite Libre, un laboratoire d'idées libéral-conservateur.  Il a présidé la Fédération Nationale des Collectivités Territoriales pour la Culture entre 1993 et 1998. Professeur de philosophie et directeur des études dans l'Enseignement Catholique, à Tourcoing où il est né, où il habite et où il a été élu de 1983 à 2008, il a également été Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais entre 1986 et 2002. Enraciné, conservateur, et patriote, il a défendu les valeurs familiales, notamment à la tête de « Famille et Liberté » dont il est Président d'honneur. Cela lui a valu quelques procès : il n'a jamais été condamné, mais a pu obtenir les condamnations de plusieurs de ses diffamateurs et en a tiré une passion pour la liberté d'expression. Désormais son combat est celui des idées avec la conviction que le redressement de la France passe par la réaffirmation d'une identité sans laquelle la créativité disparaît sans retour. »

Beaucoup de remarques de bon sens.

En complément sur Christian Vanneste :

En complément sur identité :

     

Lundi 12 Novembre 2018 - News # 12592 

Philippe de Villiers est interviewé par Martial Bild de TV Libertés sur son livre "Le mystère Clovis" - 12 Novembre 2018 :

SYNOPSIS :

Le nouveau livre de Philippe de Villiers “Le mystère Clovis” est à double lecture : l’histoire du roi fondateur, fierté de notre passé. Et derrière cela, un ouvrage politique où les invasions de l’époque évoquent les arrivées massives d’étrangers extra-européens au cœur d’une civilisation qui s’affaisse.

Non évalué.

En complément sur Philippe de Villiers :

En complément sur Martial Bild :

     

Lundi 5 Novembre 2018 - News # 12450 

Censure et liberté d'expression : Interdit d'interdire : Tous censeurs ? :

SYNOPSIS :

Frédéric Taddeï reçoit Emmanuel Pierrat, avocat et écrivain, Eva Doumbia, metteure en scène et autrice, Denis Ramond, docteur et enseignant en sciences politiques ainsi que Clément Armato, porte-parole de l'UNI.

Non évalué.

En complément sur Interdit d'interdire :

En complément sur censure :

En complément sur liberté d'expression :

   

Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12322 

Zoom – Russie : la stratégie d’un retour :

SYNOPSIS :

Invitée par l’Académie géopolitique de Paris, TV Libertés s’est rendue au Centre spirituel et culturel russe pour suivre un colloque intitulé :”La nouvelle émergence de la Russie”. Parmi les personnes interrogées : Artem Studennikov, ministre conseiller de l’ambassade de Russie en France.

C'est à partir de 3:14 qu'Artem Studennikov est interviewé : un monsieur toujours intéressant à écouter.

C'est quelqu'un de très mesuré, patient, et diplomate, et à la fois aussi au regard très inquiétant.

Sur les principes du respect du droit international, et du rôle clé de l'ONU, il a 100% raison. Le XXI siècle sera le renouveau du droit international ou ne sera pas.

En complément sur Artem Studennikov :

En complément sur l'ONU :

En complément sur Russie :

   

Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12259 

Politique & éco n°189 de TV Libertés avec Eloïse Benhammou : La grande saignée du régime bancaire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Eloïse Benhammou, comptable, auteur du livre “Kleptocratie française” (Editions Le Jardin des Livres).
Comment les cotisations sociales des Français sont volées par les banques avec la complicité des pouvoirs publics !

1) L’affaire Kerviel : l’arbre qui cachait la forêt
– Les banques ne sont pas ce que l’opinion s’imagine
– L’utilisation de filiales et de participations croisées : opacité garantie
– Des chaînes de responsabilités délictuelles qui demeurent inconnues
– Les déficits chroniques des régimes sociaux, une aubaine pour le système bancaire
– Les comptes du RSI non validés par les commissaires aux comptes
– L’ancien directeur du RSI nommé membre de la Cour des comptes
– Vol en bande organisée ?
– Le calcul des cotisations du RSI non légal
– La CADES (CSG, RDS) 155 milliards aux banques dont 52 milliards d’intérêts !
– Un véritable système d’aspiration des ressources sociales
– A—on vu un banquier en prison ?
– Manipulations sur le Libor, la SG en cause une fois encore
– Libor, Euribor condamnés à disparaître en 2020, lourdes incertitudes sur le marché interbancaire
– CADES vers la fin de la dette annoncée comme soldée en 2024 ?

2) Le système ne change pas, il s’aggrave !
– Macron élu bancaire, l’aboutissement d’une logique
– Les partis politiques sans projets réels sur les questions bancaires et financières
– La justice désarmée sur la délinquance financière
– De nouvelles fraudes à la SG et BNP via Dubaï pour créer des crédits d’impôts depuis 10 ans !
– Le système bancaire et financier administre de fait les Etats en faillite
– La dynamique de la dette broie littéralement le système politique
– S’il existe bel et bien une Europe, c’est celle des banques
– Les rigueurs de la loi s’appliquent aux lampistes et aux classes moyennes, pas aux fraudeurs institutionnels
– Mais fragilité du système bancaire et financier, un risque de nouveau Krach, problèmes de liquidité interbancaire
– Le blanchiment des 1 100 milliards du marché noir du médicament

3) Les Français bons payeurs, bien notés par le “rating” international (AAA)
– Un document de l’ACOS qui gère la trésorerie des régimes généraux et autres, rédigé en anglais
– Destination : filiale anglaise de l’UBS Ubs limited : 40 milliards d’euros placés à Londres !
– La City ou l’opacité garantie
– Et pendant ce temps à Paris, procès de l’UBS
– Que fait la représentation nationale ? Aucun ne débat sur le sujet alors que c’est son cœur de “métier”
– Le travail de Stéphanie Gibaud lanceur d’alerte
– Les exilés fiscaux Cahuzac mais aussi Aznavour, Johnny…
– La société Cahuzac Conseil, toujours en fonction
– Qui dénonce ce système ? Presque personne ! La raison, le caractère répressif du système d’extorsion, le rôle perverti des huissiers de justice
– Quelle solution des agences gouvernementales, l’exemple peu éloquent de l’AMF et autres organismes publics ?
– La Commission sénatoriale et la séparation bancaire

Conclusion : de nouvelles exactions du système sont à venir !

Non évalué.

En complément sur Eloïse Benhammou :

En complément sur TV Libertés :

     

Samedi 27 Octobre 2018 - News # 12178 

Cap sur les Européennes avec François Asselineau - Le Samedi Politique S02E08 - TV Libertés - 25 Octobre 2018 :

SYNOPSIS :

Président de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau plaide pour une sortie pure et simple de la France des Traités sur l’Union Européenne. Onze ans après la création de son mouvement, François Asselineau sera à nouveau tête de liste pour les élections européennes de mai prochain. Il nous expliquera ce qui le différencie des autres partis.

Avec lui, nous reviendrons également sur l’actualité européenne : le refus du budget italien par la Commission, mais aussi la mise en œuvre du Brexit pour la Grande-Bretagne.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

     

Mercredi 24 Octobre 2018 - News # 12105 

 

L’invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie - Par Yasha Levine. Voir [ici] ().

Un article majeur pour bien comprend certaines racines du capitalisme, volontairement occultées par le système.

Les libéraux se justifient toujours par liberté, et nous enivrent même avec elle, mais la réalité est toute autre : c'est la mise en esclavage salarié de gens libres et autosuffisants dans le but de les exploiter, afin de pouvoir en extraire de la valeur ajoutée, une plus-value créée par leur travail.

Notez bien que le dumping social, par la mise au travail des femmes, puis de la politique délibérée de l'immigration de masse par les capitalistes (relayée par les idiots utiles que sont les bobos, les gauchistes, et les bien-pensants), va exactement dans le même sens : faire en sorte que les gens ne soient plus autosuffisants, et donc exploitables à merci, en les contraignants à avoir des salaires le plus bas possible en augmentant n par tous les moyens dans la relation :

1 emploi proposé - n demandeurs

De nos jours, tout dépend de cette relation et des valeurs de n :

Le capitalisme n'est donc pas, comme ses propagandistes nous le rabâchent à loisir, un progrès par la liberté économique, mais un asservissement par la contrainte économique, la ruse, et la Loi.

À lire absolument pour comprendre le monde d'aujourd'hui par une meilleure connaissance du monde d'hier.

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur pauvreté :

En complément sur esclavagisme :

 

Samedi 20 Octobre 2018 - News # 12022 

"Ennemi de l’État : Blanrue en liberté [le documentaire]" :

SYNOPSIS :

À l’occasion du livre exceptionnel de Paul-Éric Blanrue, Sécession. L’art de désobéir, aux éditions Fiat lux (300 pages, 23 €, parution 26 octobre 2018), nous sommes allés à sa rencontre dans le sud de la France. Revenant sur toute une vie d’écriture et d’engagement aussi bien politique qu’intellectuel, marchant sur les pas de Nietzsche à Nice et mettant en exergue l’importance vitale de l’indépendance d’esprit et de la liberté de pensée, voici le documentaire sur Paul-Éric Blanrue qui vous parle de liberté, d’état, de sécession, de dissidence, de liberté d’expression, de complot, d’anti-complotisme… Il fait des révélations fracassantes sur Yann Moix et Robert Faurisson…

Source : LLP.

Non évalué

En complément sur Paul-Éric Blanrue :

En complément sur LLP :

     

Mardi 16 Octobre 2018 - News # 11932 

Politique Eco n°187 de TL Libertés avec Pierre Jovanovic : Europe, faux monnayage et vol en bande organisée :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste économique Pierre Jovanovic pour évoquer la menace de faillite sur les banques européennes et le cas de la France et de l'Italie bientôt au régime grec.

Non évalué.

En complément sur Pierre Jovanovic :

       

Mardi 16 Octobre 2018 - News # 11908 

Censure politique : Purge des médias de gauche par Facebook : un assaut direct sur la liberté d’expression. Voir [ici] ().

C'est très inquiétant.

Je trouve que tout se resserre, que les libertés se réduisent sans cesse comme une peau de chagrin.

Et cela arrive, c'est qu'il y a des gens qui y travaillent : ce n'est pas le fruit du hasard, un "accident", mais bien le résultat d'une volonté d'une oligarchie. Il y a donc un plan, et donc un complot selon la définition même du dictionnaire : "Projet plus ou moins répréhensible d'une action menée en commun et secrètement" selon le Larousse ().

En complément sur censure politique :

En complément sur censure :

En complément sur purge :

En complément sur Facebook :

En complément sur liberté d’expression :


Lundi 15 Octobre 2018 - News # 11884 

 

Donald Trump vient d'entrer dans la zone d'assassinat :

Tous les présidents américains assassinés ont partagé quelque chose d'aussi inacceptable que possible, combattre le fléau de la dette de la banque centrale Rothschild : Lincoln, Garfield, McKinley, Kennedy.

Et maintenant, Trump déclare :
- "La Réserve fédérale est une cabale de banquiers centraux non élue qui dirige notre économie vers le sol, et la seule façon de régler nos problèmes économiques et financiers à long terme est de l'abolir."

En ce qui concerne la Fed qui continue à relever ses taux d’intérêt malgré les turbulences récentes du marché, Trump vient de l’accuser de «Going loco»… et de «Ils sont tellement tendus. Je pense que la Fed est devenue folle."

Fou, loco… abolir la Fed … whoa! Une chose que l’histoire garantit: jouez avec le privilège Rothschild et vous êtes mort.

Trump sera-t-il notre cinquième président pour savoir ce que l'histoire a garanti? L'histoire se répète à cause de la cabale qui afflige l'humanité pendant tant de siècles. En fin de compte, notre avenir dépend des personnes qui s’occupent de soulever des objets lourds….

Andrew Jackson aurait été notre premier président à être assassiné pour avoir attaqué ce privilège Rothschild; heureusement, les deux pistolets de l’assassin se sont égarés. Jackson a battu l'assassin avec sa canne jusqu'à ce que la foule prenne la relève…

Jackson était plus coloré en 1835, lorsque la liberté de parole était toujours saine:
- “Vous êtes un repaire de vipères. J'ai l'intention de vous mettre en déroute et par l'Éternel Dieu, je vous mettrai en déroute. Si la population comprenait seulement l'injustice de notre système monétaire et bancaire, il y aurait une révolution avant le matin."

Les États-Unis ont trois banques centrales contrôlées par Rothschild.
• La première banque des États-Unis (1791-1811);
• La deuxième banque des États-Unis (1816-1836);
• "La Réserve Fédérale" (jusqu'à la mort nous séparons)?

Jackson a opposé son veto au renouvellement de la charte de la Deuxième banque des États-Unis plusieurs années plus tôt, le 10 juillet 1832. Peu de temps après sa déclaration du «… repaire des vipères», Jackson a déclaré à son vice-président: «La banque, M. Van Buren, essaie de me tuer."

Chaque fois que l'on lui demandait ce qu'il considérait comme sa plus grande réussite, Jackson répondait toujours: "J'ai tué la banque."

Au lieu de contraindre les citoyens avec les intérêts de 24% à 36% demandés par les banquiers pour financer la guerre civile pour le Nord, Lincoln a proposé des «Greenbacks». 449 338 902 $ de ces billets au Trésor à pleine offre légale ont été imprimés.

Lincoln a expliqué:
- «Le pouvoir de l'argent s'attaque à la nation en temps de paix et conspire contre elle en période d'adversité. C'est plus despotique que la monarchie, plus insolent que l'autocratie, plus égoïste que la bureaucratie. Je vois dans un avenir proche une crise imminente qui me trouble et me fait trembler pour la sécurité de notre pays. Les sociétés ont été intronisées, une ère de corruption suivra et le pouvoir financier du pays s'efforcera de prolonger son règne en travaillant sur les préjugés du peuple, jusqu'à ce que la richesse soit agrégée entre quelques mains et que la république soit détruite.

Voici la réponse éditoriale du London Times concernant les Greenbacks:
- «Si cette politique financière malfaisante, qui trouve son origine dans la République nord-américaine, devenait indurée, alors ce gouvernement fournirait sa propre monnaie sans frais. Il va payer des dettes et être sans dette. Il aura tout l'argent nécessaire pour exercer son commerce. Il deviendra une prospérité sans précédent dans l’histoire des gouvernements civilisés du monde. Les cerveaux et la richesse de tous les pays iront en Amérique du Nord. Ce gouvernement doit être détruit, sinon il détruira toutes les monarchies du monde.»

Voici donc ce que la cabale, avec leurs banques centrales, insiste sur le fait qu'il doit être détruit:
- “Un gouvernement qui fournit son propre argent sans frais” (usure)
- “Un gouvernement qui règle ses dettes sans être endetté
- “Un gouvernement qui dispose de tout l'argent pour mener à bien son commerce, prospère au-delà des précédents dans l'histoire des gouvernements civilisés, attirant cerveaux et richesses de tous les pays

Pourrait-il y avoir une révélation plus claire de l’ennemi le plus profond des peuples?

De loin, les périodes les plus prospères que les États-Unis aient connues se situent entre les fléaux des banques centrales.

Lincoln a été assassiné en 1865.

Le président Garfield a mis en garde contre les dangers pour les États-Unis si ces banquiers centraux européens gagnaient le pouvoir: «Quiconque contrôle l'argent de la nation, contrôle cette nation et est le maître absolu de toute industrie et de tout commerce. Lorsque vous réaliserez que le système tout entier est très facilement contrôlé, d'une manière ou d'une autre, par quelques hommes puissants au sommet, vous n'aurez pas besoin de savoir à quoi ressemblent les périodes d'inflation et de dépression."
Garfield a été assassiné en 1881.

Le président McKinley a commencé son attaque contre les chancres centraux avec le secrétaire d'État John Sherman. Ils ont utilisé la Sherman Antitrust Act contre les Rothschild, l’empire financier de JP Morgan, connu sous le nom de Northern Trust, qui, à la fin du XIXe siècle, possédait la quasi-totalité des chemins de fer américains.
McKinley a été assassiné en 1901.

Le président Kennedy a été le dernier président à créer un système monétaire américain au mépris du privilège Rothschild.
Le 4 juin 1963, Kennedy a signé le décret exécutif 11110 et le Trésor a mis en circulation des billets américains d'une valeur de 4,3 milliards de dollars («certificats d'argent»).
Kennedy a été assassiné en 1963.

Le président Woodrow Wilson a sûrement plongé un orteil dans la zone d'assassinat avec son:
- «Depuis que je suis entré en politique, je me suis surtout fait confier des vues d’hommes. Certains des plus grands hommes aux États-Unis - dans les domaines du commerce et de la fabrication - ont peur de quelqu'un. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si vigilant, si imbriqué, si complet, si omniprésent, qu'il vaut mieux ne pas parler à tue-tête pour le condamner.»
De même que:
- «Un grand pays industriel est contrôlé par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré entre les mains de quelques hommes. Nous sommes devenus l'un des pires gouvernés, l'un des gouvernements les plus complètement contrôlés et dominés au monde - non plus un gouvernement d'opinion libre, plus un gouvernement par conviction et le vote de la majorité, mais un gouvernement par l'opinion et la contrainte de petits groupes d'hommes dominants."

Wilson a survécu en manipulant les États-Unis pendant la Première Guerre mondiale et en nous condamnant en 1913 avec la troisième banque, la «Réserve fédérale», probablement la banque terminale Rothschild, et l'IRS … De l'argent évoqué de toutes pièces. Ce privilège Rothschild.

Argent de rien et votre dette pour de vrai.

Trump fait des choses incroyables concernant l'exposition du mal profond (cabale), naviguant apparemment entre le fait d'aider le peuple et le service de la cabale.
Peut-il réellement contester - même "abolir" le nourri et survivre?

L'histoire s'accumule contre lui.
___
Rand Clifford, spécialisé dans la vérité.

Source : Veterans Today - Traduction amateur par BlueMan.

Un article majeur, factuel, et crédible.

Que va faire réellement Donald Trump ? Va-t'il oser dissoudre la FED ?

Une affaire d'importance à suivre.

En complément sur FED :

En complément sur assassinat :

     

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11834 

Liberté d'expression, liberté. politique, et fascisme rouge: «La nouvelle librairie» menacée par des antifas :

Je ne comprends par pourquoi l'État ne dissout pas ce genre de groupuscule de fascistes.

Menacer des opposants politiques, utiliser la violence, sont des marqueurs objectifs du fascisme.

Intolérable dans un État de droit.

Mais comme toujours, nos traîtres de politiciens ne sont rien.

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur liberté politique :

En complément sur antifas :

En complément sur fascisme :

En complément sur menace :


Samedi 6 Octobre 2018 - News # 11693 

 

Le samedi politique de TV Libertés : Laurent Obertone lève le tabou de l'immigration :

SYNOPSIS :

Richesse, chance, opportunité pour l’avenir, les qualificatifs sont pléthore pour habiller l’immigration en France. Pourtant, les informations objectives, les chiffres, sans parler des statistiques ethniques sont de plus en plus invisibles…
Y aurait-il quelque chose à cacher ?
Avec LA FRANCE INTERDITE (Ed. Ring), Laurent Obertone livre la vérité sur l’immigration.
Bienvenue dans la réalité !

Il est bien évident que l'immigration est un sujet tabou en France. Quelques faits observables :

  1. Les médias occultent les noms des délinquants et des criminels pour qu'on ne se rende pas compte que ce sont très majoritairement des personnes d'origine immigrées.
  2. Dès qu'un migrant commet un acte de violence, il est décrit comme "déséquilibré" : on psychiatrise la personne pour faire croire à un incident commis par un fou, et faire oublier la mentalité de violence de nombre de migrants d'origine extra-européenne.
  3. En France, on n'a pas le droit de faire des statistiques ethniques.
  4. L'extention du dépistage de la drépanocytose à l'ensemble de la population et la non publication de ses résultats vise à cacher que plus de 40% des naissances en France sont d'origine extra-européenne (plus de 75% en Île-de-France). Une statistique épouvantable pour la préservation de l'identité française, alors il faut vite l'occulter. Quand on ne veut pas voir la fièvre, on casse le thermomètre... On marche encore une fois sur la tête pour cacher la vérité au Français, c'est criminel. Et toujours sous l'impulsion d'associations non démocratiques qui brandissent l'antiracisme et le droit-de-l'hommisme.

Rien que ces deux faits prouvent que nombre de journalistes et de médias ont abandonné la Vérité, pour se réfugier dans la bien-pensance et le déni de réalité. C'est de la désinformation et de la manipulation. Inacceptables dans une prétendue démocratie. Il y a donc bien un tabou, un problème, avec le sujet de l'immigration. Point final.

La liberté d'expression touche vite des limites désormais en France... : immigration, Israël et sionisme, souverainisme, euroscepticisme, etc., sont des sujets tabous qui amènent des gens qui les abordent à être rapidement qualifiés par les bobos, les bien-pensants, et les gauchistes, d'extrémistes, voire de fachos. Ah, elle est belle la liberté d'expression... 

En complément sur Laurent Obertone :

En complément sur migrants :

     

Mardi 2 Octobre 2018 - News # 11599 

Olivier Delamarche sur TV Libertés : « Il faut se débancariser » :

SYNOPSIS :

Le célèbre économiste, Olivier Delamarche, suspendu de la chaîne BFM TV à cause de sa liberté de ton, est l'invité de Pierre Bergerault dans "Politique-Eco". Ensemble, ils évoquent les troubles qui secouent la France, l'Europe et le monde : croissance, démographie, retraites, chômage, dette, crise de l'UE et de l'Euro... Un débat passionnant et à contre-courant !

Non évalué.

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur économie :

En complément sur TV Libertés :

   

Mardi 11 Septembre 2018 - News # 11101 

 

Cette image est une rare occasion de voir, de prendre conscience, de l'ampleur des mensonges et des illusions que le système médiatico-politique déploie, et qui hypnotisent les populations au point de leur faire prendre des vessies pour des lanternes.

Nous vivons véritablement une période d'intense inversion des valeurs : le Bien est appelé le Mal, et ici, le Mal est appelé le Bien.

Ces 3 hommes sont des criminels. Ils sont responsables de la mort de millions de personnes, et pourtant, ils vivent dans la liberté, l'aisance, et l'abondance, se pavanent même à la télévision dans des talk-shows ou dans des conférences internationales, et sont mêmes considérés comme des hommes honorables par la majorité des gens. Est-ce que vous vous rendez compte ???

Et pire : Barack Obama a même reçu le prix Nobel de la paix !? 

Arriver à un tel contresens, à une aberration aussi phénoménale donne la mesure des forces hypnotiques et de désinformation qui prévalent aujourd'hui. 

Un cas d'école magistral à conscientiser et à bien retenir.

En complément sur désinformation :

En complément sur manipulation :

En complément sur psychologie :

En complément sur hypnose :

En complément sur médias :


Mercredi 5 Septembre 2018 - News # 10945 

Censure politique et liberté de la presse : Quand un rapport officiel français recommande aux États de «marginaliser» Russia Today France. Voir [ici] ().

Dingue...

Ils deviennent complètement fous au gouvernement, ça devient inquiétant...

Complément :

Ne pas accréditer RT et Sputnik en France ? La Russie évoque sa possible réponse. Voir [ici] ().

En complément sur censure :

En complément sur liberté de la presse :

En complément sur Russia Today France :

   

Lundi 6 Août 2018 - News # 10340 

Pierre Jovanovic : Les arnaques bancaires de l’été - TV Libertés :

SYNOPSIS :

Toujours sur la brèche, même au cœur de l'été, Pierre Jovanovic revient sur TV Libertés pour une revue de presse explosive et intransigeante. Il est l'invité d'Olivier Pichon dans le cadre de l'émission Politique-Eco.

Non encore évaluée.

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur arnaque :

     

Dimanche 29 Juillet 2018 - News # 10150 

Les 2 médias (BFMTV et le journal Le Monde) naguère valets de Macron...le lâchent ! Par Pierre Jovanovic :

Commençons par le plus simple: que s'est il passé pour que BFM (Mr Drahi) et Le Monde (banquier Pigasse) non seulement lâchent ainsi Macron mais le matraquent 24 heures sur 24 via BFM-TV au point que depuis 5 jours plus aucune autre information dans le monde n'est traitée, hormis l'affaire Alexandre Benalla ?

D'abord les dates:

Les faits datent du mois de mai dernier. L'affaire n'est pas sortie à ce moment parce que: 1) les ponts de mai, et, 2) la coupe du monde de football entrait en jeu et prenait de plus en plus d'espace médiatique.

Rappelez-vous: TV-Libertés a été effacé de YouTube le jour du démarrage de la Coupe du Monde. La date a été choisie exprès pour que la censure passe sous le radar.
Donc, une fois la coupe du monde terminée, et célébrée, juste quelques jours plus tard, Le Monde décide de sortir l'affaire, la vidéo circule massivement sur les réseaux sociaux et, surtout, BFM-WC décide de matraquer 24 heures sur 24 sur l'affaire avec la vidéo en boucle.

Point intéressant, C-News qui était resté en retrait (et avait traité l'affaire au début comme un fait divers) a été obligée à son tout de matraquer la vidéo chaque jour par mimétisme.
Du coup l'affaire Benalla a pris la même dimension que les attentats de Charlie ou du Bataclan !!!

La date a été choisie pour un maxmim d'impact et sans que le foot vienne interfèrer.
Alors qu'est-ce qui a pris BFM, premier supporter de Macron, de le "matraquer" médiatiquement ainsi ?

1) Comme la chaîne a été prise en flagrant délit de désinformation à propos des destructions massives qui ont eu lieu à Paris, Lyon, Lille, etc. lors des célébrations de la victoire football, cela lui a permis de se refaire une sorte de virginité à peu de frais sur le dos de l'Elysée.

2) Comme dans le milieu police-gendarmerie, les excès de Benallia étient connus depuis longtemps (voir plus loin). A priori cela ne vient pas d'eux, sinon ils auraient fuité des informations depuis longtemps.

3) Il n'est pas impossible que derrière ce matraquage plus que suspect de BFM, il y ait surtout un véritable "règlement de comptes" pour, par exemple, des promesses ou des engagements de Macron non tenus (c'est le sentiment de la majorité de mes contacts ainsi que des diverses analystes politiques). D'ici fin septembre on sera vraiment fixés à ce sujet, vu que toutes les langues vont se délier (en particulier celle des policiers). Un gendarme me disait "j'ai l'impression qu'ils l'ont abandonné, je me demande même s'ils ne cherchent pas à l'évincer maintenant".

4) il est envisageable aussi, ou à ajouter en plus, que les journalistes politiques en aient eu assez de la pédanterie de Sibeth Ndiaye: tous les journalistes de BFM parlaient de "L'arrogance de l'Elysée". L'un d'eux m'a justement expliqué que les communiquants du "château" se sentent "marcher sur l'eau" et se prennent "pour des cadors" depuis la victoire aux présidentielles et surtout aux législatives. Et que la communication avec "est très difficile depuis le début". 

Dans tous les cas, Emmanuel Macron va être obligé non seulement de remanier son gouvernement (Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, s'est mis aux abonnés absents la semaine dernière :-) mais surtout nettoyer son entourage et plus encore le service de communication de l'Élysée qui s'est distingué ici par la crasse de son incompétence et de ses mensonges).

Source : Pierre Jovanovic ().

En complément sur Alexandre Benalla :

En complément sur Macron :

En complément sur BFMTV :

En complément sur journal Le Monde :

 

Mercredi 18 Juillet 2018 - News # 9846 

Répression des dissidents et de la liberté d'expression : Israël adopte une loi interdisant les opposants dans les écoles. Voir [ici] ().

La censure de toute contestation politique...

Une fois de plus, on peut constater dans les faits qu'Israël est devenu une dictature...

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur dissidence :

En complément sur censure :

En complément sur répression :

En complément sur Israël :


Lundi 18 Juin 2018 - News # 9163 

TV Libertés riposte et annonce 3 nouvelles chaînes :

Sommaire :

01:18 - Chaîne Youtube supprimée : la riposte de TVL
07:16 - Insécurité / Chaîne Youtube supprimée : la riposte de TVL
09:41 - Société / Plainte pour viol : une arme politique ?
12:42 - Industrie / Alstom: des promesses aux oubliettes
15:33 - L’actualité en bref
22:26 - La France de Campagnol

Source : TV Libertés. Leur site : https://www.tvlibertes.com ().

Cette censure est intolérable !

Youtube est manifestement un repère de censeurs et de fascistes. Le prétexte dui droit auteur est évidemment bidon après 4 ans et 5000 vidéos déjà uploadées sur YouTube : il s,agit donc bien d'une insupportable censure politique.

En complément sur censure :

En complément sur YouTube :

     
         

Lundi 18 Juin 2018 - News # 9149 

Politique & Éco n°175 de TV Libertés : Retour sur les crypto-monnaies avec un appel important et urgent au tout début de la vidéoOlivier Pichon reçoit Georges Lanne et Maximilien Lambert pour évoquer les crypto-monnaies et l'emprise des banques.

Non évalué complètement.

En complément sur crypto-monnaie :

En complément sur TV Libertés :

     

Jeudi 7 Juin 2018 - News # 8945 

Censure et liberté d'expression politique : À l'Assemblée Nationale, el député Jean Lassalle hurle sa colère contre les «censeurs» lorsque qu'on lui coupe son micro :

"Les députés non-inscrits n'ont plus de droit de parole..."

Le peuple est bâillonné depuis longtemps, mais désormais même les élus du peuple le sont aussi...

Quelle jolie démocratie... Ça devient de pire en pire...

En complément sur censure :

En complément sur Assemblée Nationale :

En complément sur Jean Lassalle :

En complément sur député :

En complément sur liberté d'expression :


Mardi 5 Juin 2018 - News # 8905 

Politique & éco n°173 : "Une monnaie libre alternative à la monnaie des banques" :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Benoît Lavenier ingénieur informatique patron d’une PME de logiciels pour la recherche scientifique. Membre organisateur de la communauté du Sou Mayennais.

1. Pourquoi changer  de monnaie ?
- Le monopole bancaire au bénéfice de l’hyper classe mondialisée.
- Quelle valeur pour cette monnaie ?
- la crise n’est pas pour tout le monde
- les classes défavorisées et la classe moyenne pénalisées par le système.
- un objectif qui est aussi de justice sociale.

2. Comment agir ?
- Qui peut porter dans la société le combat pour une monnaie juste ?
- Qu’est ce qu’une crypto monnaie ? La question du bitcoin.
- Block Chain et ordinateurs, les limites du bitcoin.
- Comment peut s’organiser le combat  décentralisé ?
- synthèse de la technologie du Block Chain et aspirations sociales conformes au principe chrétien de subsidiarité.

3. Qu’est-ce que la monnaie libre ? La G1.
- L’humain au cœur de l’économie.
- une monnaie qui respecte chacun et qui est légale.
- G 1 prononcer JUNE
- Stéphane Laborde  son livre : «  la théorie relative de la Monnaie » 2010 Stéphane Laborde est ingénieur.
- S. Laborde pose les bases de la monnaie libre et démontre la formule du calcul du Dividende Universel Le DU ,juste répartition de la monnaie entre les membres.
- Comment rejoindre les membres de cette communauté : "Le Sou Mayennais" : contact@-le-sou.org  - Site web : www.le-sou.org ().

Source : TV Libertés.

Simple, didactique, et passionnant.

À voir absolument !

En complément sur monnaie libre :

En complément sur crypto-monnaie :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

 

Mercredi 30 Mai 2018 - News # 8755 

"Des féministes suédoises qualifient le nationalisme (et non l’islam) de menace majeure pour les droits des femmes en Europe". Voir [ici] ().

Un article très spécial, à ne pas rater, montrant que nous allons vers des temps très difficiles.

Le droit-de-l'hommisme a complètement intoxiqué nombre de gens qui vont se transformer en ennemis objectifs de la Nation, et même devenir complètement aveugles au point de ne pas voir leur vrais ennemis.

Pour ne serait-ce que reprendre l'exemple de ces féministes, ces dernières ne mesurent pas la chape de plomb et les dangers de l'Islam radical pour elles. Elles devraient aller faire un petit tour en Arabie Saoudite, cela les sortirait de la torpeur hypnotique que l'idéologie dominante aliénatoire a provoquée en elles.

Le lavage de cerveau du droit-de-l'hommisme et de la mentalité égoïste paroxystique libéral-libertaire, dont Daniel Cohn-Bendit est l'indigne représentant, ont détruit nombre d'individus qui ne jurent que par une liberté exacerbée absolue au nom de moi, moi, moi, mes droits, contre toute autre considération, même lorsqu'il s'agit de la vie d'autrui (dans l'avortement notamment).

Il va falloir choisir : le capitalisme débridé d'individus isolés, pervertis, complètement esclavagisés, et politiquement impuissants face aux forces exécutives de l'argent et de la guerre, ou la Nation réellement démocratique et salvatrice.

Nous arrivons à la croisée des chemins...

En complément sur féminisme :

En complément sur nationalisme :

En complément sur Daniel Cohn-Bendit :

En complément sur libéral libertaire :

 

Lundi 28 Mai 2018 - News # 8698 

Censure et persécution : suite à son livre "La criminalité du lobby LGBTQ", Jean Robin est attaqué par le lobby LGBT :

SYNOPSIS :

Après des mois de censure par le vide, y compris par les libraires qui ne commandent pas le livre et les médias qui n'en parlent pas, le lobby LGBT s'est réveillé et veut maintenant censurer le livre par la justice. D'une censure à l'autre...

Source : Jean Robin ().

PRÉSENTATION DU LIVRE :

Nous vivons un temps où l’inversion des valeurs est reine, la norme devient l’exception et inversement.

La tolérance engendre l’intolérance dès lors qu’elle n’a plus aucune limite, ni aucun tabou. Or le but principal du lobby LGBTQ (pour Lesbien-Gay-Bi-Trans-Queer), comme tous les marxistes et post-marxistes dont ils font partie, est de dynamiter tous les tabous sexuels, qu’il le reconnaisse publiquement ou pas. Cette démarche est donc criminelle à de nombreux égards, à commencer par la perte de repères qu’elle engendre dans la société toute entière. Si l’on peut changer de sexe comme de chemise, si l’on peut louer son ventre comme on loue ses bras, si l’on peut se marier sans pouvoir procréer, pourquoi ne pas se marier avec son chien, coucher avec ses enfants ou manger des fœtus avortés pour espérer rajeunir ?

Le Lobby LGBTQ avance ses pions doucement mais sûrement depuis les années 70, où il est né avec la révolution sexuelle. Moins d’une cinquantaine d’années plus tard, il fait partie de l’idéologie dominante alors que ceux qu’il prétend représenter (sans leur demander leur avis) ne constituent pas plus d’1% de la population. Ce 1% là et leur influence n’est jamais dénoncé, contrairement au 1% les plus riches, il est loué, adoré, et l’on se prosterne devant lui. Car il est devenu si puissant, économiquement, médiatiquement, politiquement et moralement, que cette nouvelle vache sacrée est désormais considérée comme le veau d’or. Il est temps de briser une fois pour toute cette idole de malheur et de restaurer les véritables valeurs, qui sont judéo-chrétiennes, n’en déplaise aux patriarchophobes.

L’auteur :

Jean Robin est l’auteur d’une quarantaine de livres, dont une série de livres noirs sur les idéologies qu’il estime nocives, ainsi que des essais de fond sur le communautarisme, les médias et la démocratie. Récent converti au christianisme, il analyse le lobby LGBTQ du point de vue chrétien et citoyen.

Sommaire :

Introduction : mon rapport aux LGBTQ
Incitation à changer de sexe donc à la mutilation et à la ruine économique
Incitation à l’homosexualité
Incitation à l’homophobie, à la lesbianophobie et à la transphobie
Incitation au totalitarisme du langage (homophobie, pronoms)
Contre la liberté d’expression
Collaboration avec l’islam pourtant homophobe
Incitation à une hypersexualisation dès le plus jeune âge
Inversion des valeurs
Emprise sur l’Ecole, les médias, la politique
La Gay pride
PMA et GPA
Conclusion

Pour lire quelques extraits et commander le livre : Éditions Tatamis ().

Il y a un moment où, devant l'abominable, l'intolérable, l'inique, l'injustice flagrante, et la priorité des enjeux, il faut savoir arrêter de se diviser, et de se chamailler de manière puérile et totalement contre-productive.

Même si je ne partage pas les points de vue de Jean Robin en politique et en économie, en revanche je souscrit à 100% à son combat pour dénoncer la mouvance LGBT qui, depuis quelques décennies, pratique un lobbying anti-démocratique indécent, niant même le droit à la société de refuser l'instauration, la banalisation, et l'érection de ses pratiques perverses, ténébreuses, et délétères, en modèles.

L'homosexualité est contre-nature, et est induite dans l'homme par les parasites de la perversité, de l'homosexualité, et de la Luxure, qui ont été engendrés par la masturbation. C'est un processus ténébreux très sournois qui corrompt de l'intérieur, dans la psyché, les êtres, et par suite, toute la société. C'est une abomination qu'il faut dénoncer et stopper urgentissimement sous peine d'auto-destruction (sans compter l'immense karma que nous nous engendrons collectivement : rappelez-vous les édifiants épisodes bibliques de Sodome et Gomorrhe).

Les citoyens ont le droit de dénoncer l'homosexualité pour ce qu'elle est.
Les citoyens ont le droit d'en parler, de la qualifier, de la combattre, etc., pour la simple raison que chacun a le droit à la liberté d'expression, à la liberté de conscience, et à la liberté de choix.

Le cas du mariage pour tous est tout à fait emblématique : des millions de français sont venus de toute la France pour dire non au mariage gay, mais malgré cela, aucune délégation n'a été reçue par le président François Hollande. En revanche, le lobby LGBT oui. C'est ça la démocratie ? Une démocratie vendue aux lobbies, une république bannanière... Honteux ! Scandaleux ! Et puis, chacun connaît le résultat : le mariage gay a finalement été adopté par le gouvernement de l'époque...

Qu'une minorité (il y a en France 4% d'homosexuels) impose sa vision perverse des choses à une écrasante majorité (96% des français sont normaux) est INIQUE, et ANTI-DÉMOCRATIQUE, et prouve, qu'en plus de son aspect pervers et ténébreux, le lobby LGBT est un repère de crypto-fascistes, d'antidémocrates, d'ennemis de la République.

Les faits sont les faits, et devant les faits nous devons nous incliner (sauf si on est un VANITEUX qui défile à la gay-PRIDE) : pratiquer le lobbying contre la volonté majoritaire du peuple est INDÉFENDABLE !

Bon courage à toi Jean Robin pour la suite !

 PARTICIPEZ AU SONDAGE ! 

En complément sur Jean Robin :

En complément sur censure :

En complément sur LGBT :

En complément sur homosexualité :

En complément sur criminalité :

 


Dimanche 27 Mai 2018 - News # 8679 

 

Mise en esclavage des États et des peuples : "Le Système dette", une conférence d'Éric Toussaint :

SYNOPSIS :

etika, ATTAC Luxembourg, l’ASTM et les Amis du Monde Diplomatique Luxembourg avec le soutien de neimënster ont le plaisir de vous présenter la conférence :

Le Système dette, jeudi 3 mai 2018 à 18h30 en présence de Éric Toussaint.

De l’Amérique latine à la Chine en passant par la Grèce, la Tunisie et l’Égypte, la dette a été utilisée comme une arme de domination et de spoliation.

Le recours à l’endettement extérieur et l’adoption du libre-échange constituent à partir du XIXe siècle un facteur fondamental de la mise sous tutelle d’économies entières par les puissances capitalistes.

La Grèce des années 2010 est un exemple supplémentaire d’un pays et d’un peuple privés de liberté sous le prétexte de rembourser une dette illégitime.

Cette dictature de la dette n’est pas inéluctable. En deux siècles, plusieurs États ont annulé leurs dettes avec succès. L’auteur analyse les répudiations réalisées par le Mexique, les États-Unis, Cuba, le Costa Rica et la Russie des soviets. Il met en lumière et actualise la doctrine de la dette odieuse.

Ce récit captivant donne les clés indispensables pour comprendre la mécanique implacable de la dette et l’évolution du monde capitaliste au cours des deux derniers siècles.

Présentation de l’orateur : 

Éric Toussaint, historien et docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris 8, est porte-parole du CADTM international(Comité pour l’abolition des dettes illégitimes) et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.

Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont Bancocratie (Éditions Aden).

Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.

Son dernier ouvrage "Le système dette" a été salué par la presse :

- Éric Toussaint revient sur l’histoire de l’endettement des pays dits « naissants » et explique le lien de subordination qui en découle au détriment des peuples. Politis.

- Accessible au grand public, cet ouvrage éclaire l’histoire des pays de la périphérie à la lumière de l’exploitation de leurs dettes extérieures par les puissances occidentales alliées au capitalisme financier. L’Humanité

- Enrichi par des documents d’archives et des comptes rendus officiels des échanges entre responsables politiques de tous bords et de tous pays, Le Système dette est une plongée historique qui montre que la lutte contre les « dettes odieuses », illégitimes, illégales et insoutenables n’est pas un combat naissant. Libération.

Une conférence de premier ordre, qui nous apprend beaucoup de choses nouvelles sur la mise en place des dettes souveraines par des stratagèmes iniques de banquiers et d'États occidentaux déloyaux, et leur possibles répudiations en tant que "dette odieuses".

Éric Toussaint a une expérience et une connaissance historique immenses en matière de dette, cette conférence vous en convaincra : il est super sérieux et crédible, et il est vraiment passionnant à écouter.

Un must incontournable, à ne surtout pas rater, et à voir entièrement !

En complément sur Éric Toussaint :

En complément sur dette :

En complément sur capitalisme :

En complément sur esclavage :

 

Mercredi 16 Mai 2018 - News # 8435 

"Lapierre, brut !" – La liberté d’informer, un reportage de Vincent Lapierre :

SYNOPSIS :

Lapierre, brut ! est un nouveau format de reportage où la caméra suit Vincent Lapierre lors d’un événement. Moins de montage, plus d’immersion, plus de réactivité à l’actualité : ici, pas de fake news, du terrain, du vrai !

Le 13 mai 2018 avait lieu la manifestation « Un an de Macron, ça suffit ! » appelant à « l’unité » contre Macron et sa politique de « casse sociale ». Tous les Français étaient ainsi appelés à manifester place de la République à Paris. Tous ? Pas vraiment. Vincent Lapierre et son équipe l’ont constaté à leur dépens...

Source : ERTV.

Tout à fait typique d'humains idiots, ignorants de la Loi, et imbus d'eux-mêmes : c'est le phénomène psychologique du petit chef qui fait SA loi.

En complément sur Vincent Lapierre :

       

Mardi 15 Mai 2018 - News # 8423 

Affaire de la censure des identitaires bloquant des migrants illégaux : Portrait du patron censeur de Facebook Europe du Sud : Laurent Solly :

Un petit kapo du système grassement payé.

Ce type n'a aucune conviction : toute sa vie, il a fait partie de la mafia politique intéressée. C'est le prototype même du jeune politicien arriviste, ennemi du peuple et de la démocratie. Vous pensez bien que la liberté d'expression il n'en a rien à foutre. Ne comptent pour lui que ses postes, ses rémunérations, et ses amis politiques et d'intérêts.

En complément sur Facebook :

En complément sur migrants :

En complément sur censure :

En complément sur liberté d'expression :

 

Lundi 14 Mai 2018 - News # 8398 

Politique & Eco n°170 - Pierre Jovanovic : Retraités, banques, faillite : Macron, Hollande en pire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit le journaliste financier Pierre Jovanovic pour évoquer la politique d’Emmanuel Macron sur les retraites et les banques.

Source : TV Libertés.

À vomir ! 

Prenez le temps de regarder cette vidéo pour prendre la température : c'est à vomir !

Le gouvernement, les politiciens, les banquiers, et les spéculateurs, sont à pendre en place publique...

Un exemple : la banque allemande Deutsche Bank, annonce des pertes de 3 milliards d'Euros, et le lendemain annonce qu'elle a octroyé pour 2,8 milliards d'Euros de bonus à ses banquiers...  Les mecs, ça les dérange pas... La cupidité et le cynisme jusqu'au bout du bout.

Et pendant ce temps, on écrase un peu plus les pauvres, les retraités, et la classe moyenne, par de nouveaux impôts, taxes, et amendes injustes en tous genre..

Putain, c'est inique, et ça devient démentiel ! 

Jusqu'à quand va-t'on devoir supporter toutes ces injustices et toutes ces souffrances ???

Traîtres de politiciens, vous ne méritez que la mort ! 

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur retraite :

En complément sur banque :

En complément sur faillite :

 

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Jeudi 5 Avril 2018 - News # 7474 

 

À propos des vaccins indûment obligatoires :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Recours en annulation du décret du 25 janvier 2018

Télécharger en PDF    

La Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations demande au Conseil d’État
d’annuler du décret du 25 janvier 2018 relatif à la vaccination obligatoire

Le 26 mars 2018, la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations (LNPLV) a saisi le Conseil d’État d’un recours en annulation contre le décret n° 2018-42 du 25 janvier 2018 relatif à la vaccination obligatoire.

Ce décret a été pris pour l’application de l’article 49 de la loi du 30 décembre 2017 qui a porté de 3 à 11 le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er  janvier 2018. Le décret du 25 janvier 2018 fixe ainsi les modalités de mise en œuvre des 11 vaccinations qui doivent être pratiquées sur les nourrissons avant l’âge de 18 mois, sous peine de refus d’admission ou de maintien dans tous les lieux accueillant des collectivités d’enfants (crèches, écoles, centres de loisirs, etc).

Outre les vices affectant la procédure d’adoption des textes opérant cette extension de l’obligation vaccinale, la LNPLV reproche à ce texte de porter une atteinte disproportionnée à certains droits fondamentaux :  

  • Droit au respect de la vie privée et familiale, reconnu par l’article 8§1 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme ;
  • Liberté de conscience, protégée par l’alinéa 1 de l’article 9 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme ;
  • Droit des parents à consentir aux interventions médicales pratiquées sur leurs enfants, inscrit dans la Convention d’Oviedo du 4 avril 1997 ;
  • Droit d’égal accès à l’instruction, pour les enfants nés après le 1er janvier 2018 ;
  • Principe fondamental de la personnalité des peines.

Ces griefs portent ainsi essentiellement sur les conditions de mise en œuvre de la politique vaccinale décidée par Madame la Ministre de la Santé. À cet égard, la LNPLV rappelle que la majorité des États membres de l’Union européenne n’a pas fait le choix de l’obligation vaccinale et que la France est le pays le plus autoritaire des 28 sur ce plan-là. Il s’agit donc d’un choix plus culturel que scientifique.

De plus, la LNPLV rappelle que cette extension de l’obligation vaccinale intervient alors que les trois vaccins antérieurement obligatoires ne sont plus disponibles sur le marché depuis 2008 et que le Conseil d’État, dans une décision du 8 février 2017 (n° 397151), a fait injonction à la Ministre de la Santé de faire en sorte que les seuls vaccins obligatoires soient rendus accessibles ou que les vaccins effectivement disponibles commercialement deviennent obligatoires.

L’extension de l’obligation vaccinale répond avant tout à cette dernière injonction.

La LNPLV, constituée en 1954, n’est pas opposée à la vaccination. Elle s’est donnée pour mission de combattre le caractère obligatoire de celle-ci de manière à rétablir la liberté des personnes de s’en remettre, pour elles-mêmes et pour leurs enfants mineurs, à l’avis circonstancié d’un médecin librement choisi.

Contact Presse :
Jean-Pierre EUDIER, Président de la LNPLV

En complément sur vaccin :

       

Jeudi 29 Mars 2018 - News # 7339 

Humour et politique : Lettre de Vladimir Poutine à Theresa May - Par le général Dominique Delawarde :

Vladimir                                                                                                       Moscou le 19 Mars 2018
Résidence présidentielle du Kremlin
Place Rouge, Moscou
mail: jamesb007@russia.net

Bien chère Thérésa,

Après l’inoubliable soirée électorale que j’ai vécue hier, je tiens à vous remercier du fond du cœur du superbe travail que vous avez accompli pour que ma réélection soit la plus éclatante possible. Je n’imaginais  pas, dans mes rêves les plus fous, atteindre le score de 76,7% des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle 2018 alors que les meilleurs sondages d’avant scrutin, me créditaient de 64%. Le taux de 68% de participation, en hausse par rapport à 2012, montre qu’ Alexeï Navalny, votre chouchou qui prônait l’abstention, n’a pas été suivi malgré les campagnes médiatiques que vous et vos affiliés avaient organisées pour  promouvoir ses idées.

Vous m’avez permis de gagner plus de douze points et 9 millions de voix, le tout en moins de deux semaines, grâce à votre superbe montage «Skripal», et de réaliser ainsi un rassemblement et un niveau de cohésion du peuple russe, autour de ma personne, qui n’auraient pas été possibles sans vous. Le soutien de près de 55 millions d’électeurs me rend évidemment plus fort et plus légitime que jamais pour diriger mon pays, mais il rend également la Russie plus forte, car plus unie, pour affronter les sanctions et les campagnes médiatiques de dénigrement que vous allez très probablement continuer à initier et/ou développer à court et moyen termes. J’ai bien conscience, tout en le déplorant, que l’affaiblissement de la Russie reste pour vous et vos collègues de l’OTAN un objectif prioritaire.

Vous remercierez également vos trois petits camarades, Donald, Angela et le jeune Emmanuel, qui, en joignant leurs discours bellicistes au votre, vous ont considérablement aidée à réaliser ce grand rassemblement du peuple russe et à vous décrédibiliser tous les quatre un peu plus aux yeux d’une part non négligeable de vos propres concitoyens.

En ce lendemain de triomphe électoral, j’ai une pensée émue pour vous quatre qui n’avez pas connu le bonheur d’être aussi bien élus. Vos peuples ne vous ont pas donné les majorités que vous espériez. Peut être ne les méritiez vous pas.

Donald, élu avec 3 millions de voix de moins que sa concurrente, gouverne depuis 14 mois un état en guerre civile larvée, avec une administration qu’il chamboule tous les deux ou trois mois.

Angela ne peut gouverner qu’avec des compromis permanents passés avec une coalition parlementaire fragile, établie à grand peine.

Emmanuel ne représente vraiment, et il le sait, que les 8,6 millions d’électeurs (sur 47,6 millions d’inscrits) qui ont porté leurs voix sur lui au 1er tour de la présidentielle. Je comprends qu’il puisse être frustré que 39 millions de français aient oublié de voter pour lui en avril 2017.

Quant à vous Thérésa, vous avez tristement perdu votre pari des élections anticipées, et perdu la majorité parlementaire que votre parti détenait et vous en êtes réduite, vous aussi, à vous contenter de compromis et d’une coalition parlementaire fragile. Mais vous tentez au moins, vous, de rassembler votre peuple face à un ennemi imaginaire que vous créez de toute pièce avec un fort soutien médiatique : La Russie.

Mais j’allais oublier Bibi, votre prudent complice qui a su, lui, agir en coulisse comme à son ordinaire et laisser aux costauds le soin de tenir des propos excessifs. Dites lui que je ne l’oublie pas et qu’il garde une place très spéciale dans mes pensées.

Pour vous aider à faire des économies et à pouvoir payer votre facture BREXIT, j’ai pris la liberté, en réponse à vos appels du pied, de fermer votre organisation culturelle en Russie, de vous décharger de 23 salaires de diplomates et de retirer l’accord pour une ouverture d’un consulat britannique à Saint Pétersbourg. Cela assainira, à n’en pas douter, vos finances ainsi que l’air de nos grandes villes russes qui en ont bien besoin.

L’interruption de toutes relations et rencontres de haut niveau me permettra de dégager quelques jours de vacances en 2018 et d’assister à quelques matchs de la coupe du monde de foot, si du moins, comme je l’imagine déjà, vous n’organisez pas son boycott.

Les supporters russes attendront leurs camarades britanniques en juin prochain pour des échanges cordiaux ou virils, selon les circonstances, autour de moult verres de vodka. Ils se souviennent de la chaleur des échanges en marge de l’Euro 2016 à Marseille.

Je souhaite, bien sûr, le rétablissement, aussi vite que possible, de relations normales entre nos deux pays.

Bien amicalement : Vladimir.

PS: La Russie est un très grand producteur de gaz, j’en conviens. Mais ce n’est pas pour autant que vous devez persister à voir des «attaques au gaz russe» partout (en Syrie, à Salisbury ou ailleurs)….. Évitez, si possible, à l’avenir,  les montages éculés et maladroits de fausses attaques au gaz par les vilaines autorités légales de Syrie et le vilain Vladimir, qui finissent, par leur fréquence, à lasser l’opinion et à perdre en crédibilité.

Source : Réseau International ().

En complément, voyez aussi "Deuxième lettre de Vladimir à Theresa", [là] ()

En complément sur humour :

En complément sur politique :

En complément sur Skripal :

En complément sur Poutine :

En complément sur Theresa May :


Dimanche 11 Février 2018 - News # 6726 

Dictature à la française : le gouvernement français peut désormais punir d’amende et de séance de rééducation politique les discussions privées jugées déviantes. Voir [ici] ().

Bienvenue dans le monde de la censure et de l'auto-censure !

La fin de la liberté d'expression approche à grand pas...

Merci à OS pour cette information.

En complément sur dictature :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur censure :

   

Lundi 5 Février 2018 - News # 6604 

Politique & éco n° 157 : Pierre Jovanovic : La France, une république bancaire :

SOMMAIRE :

1. Les dessous de l’économie avec Natasha Königsberg

2. La France une république bancaire.
Olivier Pichon reçoit Pierre Jovanovic journaliste économique.

A. Des nouvelles de nos amis banquiers.
- Retraités : le coup de massue de Macron.
- Quand Bernard Arnault parle de l’irrationalité des marchés et de la folie mondiale.
- Hommage de Pierre Jovanovic à Jean-Christophe Mounicq.
- Les intérêts négatifs sur les bons du trésor à 10 ans.
- Le cancer des taux négatifs s’étend sauf pour les USA où ils restent positifs.
- Quand les banques payent pour éviter les procès, c’est en France : JP Morgan, BNP.
- Manipulation des taux de changes et association de malfaiteurs.
- Fake news les vraies : manipulation des comptes et faux bilans.
- Bruno Lemaire et la suppression des la garantie d’état sur les assurances vies.
- La conspiration des Enarques.
- Les comptes de la CGT révélés par le Cri du Contribuable, les banques, gros annonceurs du journal l’humanité.
- Les Saoudiens ont-ils financé la BCE en décembre 2017 pour lui permettre de boucler son bilan ?
- Qui paye commande. Le Katar exempté d’impôts en France.
- Faux bilans, fausses nouvelles, fausse monnaie... fausse blonde !

B. Inquiétudes sur l’économie mondiale, les Français à la peine.
- Da Gong agence de notation chinoise (source Reuters) dégrade la note américaine.
- Baisse du dollar conséquence de la dette US.
- Remontée consécutive de l’Euro, d’où baisse des prix  à l’importation, pas d’inflation possible bien que recherchée par la politique de la planche à Billet.
- Le pétrole de même, les français ne bénéficieront pas de la baisse.
- Quant la presse régionale se révolte contre  «  la voix de son maître ».le cas de La voix du Nord.
- Europe 1 en déclin mais que fait P. Cohen ? RTL résiste grâce à Gerra et Zemmour.
- Rencontres avec les lecteurs et les téléspectateurs, l’exemple des signatures à Soisson.
- Difficultés sociales en chaîne, les retraites payées en retard, les pensions de réversion de même.
- Prisons les véritables raisons de la crise ne sont pas évoquées, les droits de l’homme et l’islamisme. La ministre à la retraite !
- Embellie sur l’emploi VS liste des licenciements établie par P. Jovanovic.
- Discussion sur le cas Nutella, signe de pauvreté et /ou d’ensauvagement de la société ?
- Mesquineries d’état sur les cartes d’identité.
- Même les funérariums sont en faillite !

Une note funèbre pour conclure mais pour Pierre Jovanovic il y a une vie après la mort.

Source : TV Libertés.

En cours d'évaluation...

C'est pire que tout ce qu'on peut imaginer !

À voir absolument !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Jeudi 1er Février 2018 - News # 6518 

Une très étrange affaire : le gouvernement américain aurait fait fabriquer en Chine 30.000 guillotines qui auraient été ensuite livrées à l'armée américaine puis réparties dans certains camps de la FEMA...

Je n'ai aucune preuve absolue de cette information, mais seulement quelques articles étranges et des lois suspectes incompréhensibles :

Maintenant, voilà les faits que j'ai pu déterminer avec certitude :

En complément, voyez cette vidéo :

Tout cela pue...

Je veux dire que, pour être un observateur attentif de ce qui se passe aux États-Unis, je n'ai cessé de voir une montée en puissance de la surveillance et du contrôle étatique, de la disparition des libertés, et de l'instauration d'un régime de terreur dans ce pays. Depuis des années, les fascistes qui sont au pouvoir là-bas se préparent à faire face au chaos social et politique que leur incompétence, leur cupidité extrême, et leur cynisme, sont en train d'engendrer. Tous les moyens de l'État, militaires et civils, sont orientés significativement depuis le 11 Septembre 2001 (qui n'est qu'un prétexte) par une oligarchie de fascistes et de ploutocrates pour dominer totalement la population et assurer la survie de leur gouvernement antidémocratique et inique QUOI QU'IL ARRIVE.

Si vous arrivez à trouver des informations complémentaires, merci de me contacter () : je mettrais à jour cette News.

En complément sur FEMA :

       

Lundi 29 Janvier 2018 - News # 6485 

Médias, pensée unique, politiquement correct, et censure : "Que reste-il de la liberté de penser ?", une soirée-débat avec Natacha Polony et Élisabeth Lévy le mardi 16 janvier 2018 au Théâtre Montansier à Versailles :

Un débat très intéressant pour prendre le pouls des médias au delà de la langue de bois.

Natacha Polony confirme son statut d'intellectuelle intelligente et sensée par des propos clairs, intelligibles, et didactiques, versus une Élisabeth Lévy qui parle  souvent confusément, et pour en rien dire finalement (elle radote presque).

À voir !

En complément sur Natacha Polony :

En complément sur Élisabeth Lévy :

En complément sur média :

En complément sur pensée unique :

En complément sur censure :


Dimanche 28 Janvier 2018 - News # 6459 

Surveillance et sécurité : la technologie de reconnaissance faciale sera utilisée lors des Jeux Olympiques 2020 de Tokyo au Japon. Voir [ici] ().



"Orchestrer un monde plus lumineux",
voilà le slogan de cette technologie de fascistes...
Quel foutage de gueule ! De la vraie novlange...
Un monde de plus en plus ténébreux, inique, et impitoyable, est appelé un monde plus lumineux...
L'inversion des valeurs... Le Mal est appelé le Bien, et le Bien le Mal.

 

La société choisie pour réaliser les reconnaissances faciales n'est pas n'importe laquelle : c'est NEC, qui a développé NeoFace, un logiciel très performant utilisant de l'intelligence artificielle, et permettant une recherche individuelle spécifique. En clair, il peut non seulement surveiller tout le monde, mais aussi chercher où se trouve une personne, et donc la suivre en tant réel. Voir [ici] ().

La mise en place progressive de la surveillance de masse généralisée, de la dictature numérique intégrale...

Parce-que c'est une façon d'habituer le public à se faire surveiller ainsi. C'est très sournois et pervers en fait...

Ça va être pire que Big Brother de 1984... Parce-que non seulement les moyens technologiques vont être de plus en plus nombreux, précis, et efficaces, mais en plus, l'auto-contrôle, l'auto-censure, vont être d'une ampleur insoupçonnée, amenant même les individus à se comporter de manière totalement aberrante, ce qui déjà le cas dans notre société régie par la pensée unique et le politiquement correct : voir cette édifiante [News] (). Alors vous imaginez demain où tout sera filmé ?

La seule solution viable : que les peuples refusent les caméras et se dotent de lois les interdisant ainsi que les logiciels de reconnaissance faciale (on en a objectivement pas besoin, c'est une technologie de fascistes). Il n'y a pas d'autres options pour préserver la liberté et l'anonymat.

En complément sur sécurité :

En complément sur technologie :

En complément sur reconnaissance faciale :

En complément sur surveillance :

En complément sur caméra :


Dimanche 28 Janvier 2018 - News # 6453 

Montée de l'intolérance et disparation de la liberté d'expression :

Le bobo dans la rue qui nous explique que l'extrait de la série Friends est discriminant pour les gros (il n'a même pas le courage de dire "gros" et utilise l'expression politiquement correct de personne de force corpulence...), et celui se plaignant de la blague sur les juifs, sont tout à fait emblématiques de la lâcheté des êtres médiocres de plus en plus nombreux notre société : le premier est un crétin et un peureux (il a peur de discriminer et de dire les choses), et le deuxième est un type qui est si vide et haineux qu'il n'a rien d'autre à faire que de venir à la télévision pour taper sur une artiste. C'est consternant...

L'ambiance est à ce point dégradée et viciée qu'aujourd'hui Coluche ou Les Inconnus sera condamnés pour leur blagues et leurs sketches.

Bientôt, on ne pourra plus rien dire. Ouvrir la bouche sera judiciarisé.

En complément sur intolérance :

En complément sur disparation :

En complément sur liberté d'expression :

   

Samedi 27 Janvier 2018 - News # 6438 

Internet et liberté d'expression : l’Union européenne félicite Twitter pour sa politique de censure. Voir [ici] ().

En complément sur Union européenne :

En complément sur Twitter :

En complément sur Internet :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur censure :


Jeudi 25 Janvier 2018 - News # 6392 

Censure internet et lutte contre les fake news : l'Allemagne a demandé à Facebook de mettre hors la loi nombre de mots dont Nibiru... :

Les utilisateurs allemands de Facebook, fascinés par les phénomènes de Nibiru, auront bientôt besoin d'obtenir leur dose quotidienne de nouvelles sur la Planète X à travers des serveurs proxy ou d'autres coins obscurs d'Internet. Cette année, l'Allemagne a adopté un programme de censure draconien criminalisant la propagation de ce qu'elle considère être un discours de haine, de soi-disant fausses nouvelles et des sujets conspirateurs sans fondement scientifique ou politique.

Notre source, un "Modérateur de contenu" Facebook récemment embauché vivant en Allemagne, fournit des informations choquantes qui illustrent le désir d'Angela Merkel, et par association de Facebook, de gommer des médias sociaux toute nouvelle défiant le récit dominant de la nation.

Selon notre source, les législateurs allemands ont fourni à Facebook une longue liste de mots, d'expressions et de sujets pour cette police de la pensée. En tout, la loi controversée censure 25 000 mots spécifiques, 12 000 phrases et soixante-trois sujets que le gouvernement allemand ne veut pas faire circuler parmi la population.

Selon nos sources, les nouvelles pro-Trump non approuvées et les commentaires désobligeants sur Barrack Hussein Obama seront purgés des serveurs de Facebook, et les récidivistes qui continuent d'afficher un contenu "offensant" après un avertissement risquent d'être suspendus ou interdits. La liste est si englobante que les utilisateurs seront incapables d'avoir une conversation informelle sans déclencher par inadvertance la censure d'un mot. Et le mot Nibiru est sur un addendum en attente d'inclusion plus tard cette année.

"Je ne sais pas comment ni pourquoi Nibiru est sur la liste des mots interdits, mais il est là. Ironiquement, des mots-clés similaires comme Planet X, Wormwood et Nemesis ne s'y trouvent pas, du moins pas encore. Mais il est évident qu'un politicien et probablement Merkel elle-même ne veut pas que nous discutions de Nibiru sur un forum public. J'ai un travail à faire, je le fais. Cela ne signifie pas que je suis d'accord avec la politique."

Pour faire face à une augmentation de la censure, Facebook a embauché 1200 personnes pour doter son département de gestion de contenu en Allemagne. En revanche, Facebook emploie seulement 6300 censeurs pour tous les autres pays réunis. Bien que le géant des médias sociaux soit complice, le fardeau de la culpabilité incombe aux législateurs; Facebook risque jusqu'à 60 millions de dollars d'amendes et de dommages-intérêts s'il ne supprime pas le contenu illégal. Pire encore, la portée de la loi oblige Facebook à informer les autorités de la violation du contenu, lorsque cela est justifié.

"Les surveillants sont habilités à le faire subjectivement", a déclaré notre source. "Donc, vous pourriez simplement parler de Nibiru avec votre ami pour trouver la police qui frappe à votre porte. Je crois vraiment que l'Allemagne devient la Corée du Nord, et Angela Merkel est la nouvelle Kim Jung-un. Ils ont adopté cette loi sous prétexte de contrecarrer la violence et le discours de haine, mais ce n'est que la surface."

La loi affecte également d'autres géants des médias sociaux tels que YouTube et Twitter, mais la façon dont ces plateformes interprètent la guerre de l'Allemagne sur la liberté d'expression reste à déterminer.

Source : SomeoneBones () - Traduction amateur par BlueMan.

Je n'ai pas réussi à recouper cette information, donc il faut la prendre avec précaution.

Mais je relaie cet article car il va dans le sens général de la censure et de la dictature de la pensée qui se met en place un peu partout.

Quand on y réfléchit, les fake news ne sont pas de fausses nouvelles mais bien de la désinformation, ou de vraies informations que le pouvoir en place ne veut pas voir diffusées (et donc qu'ils qualifie de fausses pour les discréditer). Donc tout ceci n'est pas nouveau. Alors pourquoi ce nouveau terme ?

Et bien le but est de légitimer de NOUVELLES mesures liberticides en les justifiant par le raisonnement trompeur suivant : "Ah, voyez : il y a désormais un nouveau ph.énomène, les fake news, alors il faut lutter contre elles, et prendre les mesures qui s'imposent". C'est juste un prétexte pour nous censurer un peu plus, pour nous empêcher d'accéder à certaines informations essentielles, car les fake news existent depuis toujours. Il n'y qu'à regarder comment à chaque guerre on abreuve les peuples de fake news pour légitimer ces attaques iniques. Rappelez vous les fameuses armes de destruction massive soit-disant détenues par Saddam Hussein. Si ça c'est pas de la fake news, alors qu'est-ce que c'est ?

En résumé, l'oligarchie et la ploutocratie planétaire a décidé de museler Internet, car ils ont compris que la liberté que permet Internet, c'est-à-dire où chacun peut écrire et diffuser tout ce qu'il veut, et peut accéder à des informations alternatives, à des points de vue différents de ceux assénés en boucle par les médias mainstream, est un suprême danger pour leur suprématie à diffuser leurs mensonges et leur propagande. À cause d'internet, ils peuvent de moins en moins manipuler les opinions publiques, alors ils vont tenter de le contrôler, de faire en sorte de pouvoir supprimer les informations gênantes, de faire taire toute forme de dissidence, et de limiter autant que faire ce peu l'éveil politique des peuples. Et c'est bien parti...

Mais ce n'est pas encore perdu pour nous : il appartient à chacun de se convertir en un "gentil virus", c'est-à-dire en un acteur contaminant positivement les autres par des idées et des informations permettant la prise de conscience d'éléments essentiels à la démocratie, et donc de permettre l'éveil politique de chacun. En avant, en avant, an avant !

En complément sur censur :

En complément sur Internet :

En complément sur Facebook :

En complément sur Nibiru :

En complément sur fake news :


Vendredi 29 Décembre 2017 - News # 5873 

Zoom - Pierre Hillard : vers la guerre mondiale ? :

SYNOPSIS :

Pierre Hillard, docteur en sciences politiques, présente son dernier ouvrage intitulé “Atlas du mondialisme” aux éditions Le retour aux sources. L’auteur explique les désordres qui secouent la planète en revenant sur des phénomènes politiques, économiques et spirituels variés. Des informations rares compilées avec de nombreuses cartes.

Source  : TV Libertés.

En complément sur Pierre Hillard :

       

Samedi 16 Décembre 2017 - News # 5867 

Hebdo Politique de TV Libertés avec Michel Drac : l'énigme Macron enfin dévoilée :

SYNOPSIS :

Cette semaine, Elise Blaise reçoit l’essayiste Michel Drac, auteur de Voir Macron, pour revenir sur la présidence française. Entre coups de com’, sorties de route et prises de position étonnantes, Emmanuel Macron est difficilement cernable. Parfois enthousiaste, souvent mégalomane, l’ancien banquier surprend avant tout sur la scène internationale. Face à Donald Trump, il s’est illustré comme le tenant d’une diplomatie pragmatique… tant sur le dossier du nucléaire iranien que sur la reconnaissance de Jérusalem.

En complément sur Michel Drac :

En complément sur Macron :

En complément sur TV Libertés :

   

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5762 

Hebdo Politique de TV Libertés avec François Asselineau : Vous connaissez l'UPR ?

SYNOPSIS :

Énarque, diplômé d’HEC, et inspecteur général des finances, François Asselineau est surtout président de l’Union Populaire Républicaine. Depuis sa création en 2007, le parti n’a de cesse de prendre de l’importance jusqu’à revendiquer aujourd’hui près de 30 000 adhésions. Officiellement ni de droite ni de gauche puisque classé dans la liste “divers” des partis politiques par le ministère de l’Intérieur, l’UPR a vécu sa première présidentielle en 2017où il a réuni un peu moins de 1 % des suffrages ( plus de 330 000 voix) soit plus que Nathalie Arthaud ou Jacques Cheminade.

François Asselineau prône depuis plus de 10 ans une sortie pure et simple de l’Union Européenne, de l’euro ainsi que de l’Otan.

Dans ce nouveau numéro de l’Hebdo Politique, il revient avec nous sur la campagne présidentielle et ses relations houleuses avec les médias mainstream mais évoque également la progression de son parti… ses divergences avec le Front National, ou Florian Philippot…

Un invité souvent demandé sur TV Libertés… à ne pas manquer.

Source : TV Libertés.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur TV Libertés :

   

Lundi 13 Novembre 2017 - News # 5524 

Pierre Jovanovic sur TV Libertés ce 13 novembre : Politique & éco n°148 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic est l’invité d’Olivier Pichon. 90 minutes de « politiquement et économiquement incorrect » .

1 La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres.
- A la FED un petit nouveau : James Powell venu de Bankers trust.À
-  Sa politique : surtout ne rien faire, la hausse des taux n’est pas  à l’ordre du jour.
- Blythe Masters et la banque des cow-boys. (Bankers Trust)
-Quand la fortune des clients intéresse la Bankers Trust, aux USA, en France c’est la Société Générale qui capte les fortunes en déshérence.
-CIA et banques des accointances fortes.
-Quand la Belgique emprunte à trois mois.
-Mondialisation de la planche à billets.
-Les effets de la facilité monétaire : les boutiques vides, les rues des centres villes désertées, les maisons invendables.- Censure sur Facebook et Twitter : le poison mortel de l’économie mondiale ne doit pas être révélé.
-Les grands mythes sur la monnaie, Faust, Goethe, Dante et...Jacques Rueff.
 -Draghi et la BCE condamnés à continuer les facilités monétaires, prisonniers de la drogue dénommée QE.
-Une politique criminelle, Dante met en enfer un roi fabricant de fausse monnaie.
-Les intérêts de la dette payés par les Français vont aux banques étrangères.
-Les Français vont devoir faire comme les Grecs se défendre pied à pied !

2. La Fausse monnaie une maladie contagieuse.
-Et maintenant l’Arabie Saoudite et l’Algérie !
-Précédents yougoslave, vénézuélien, zimbabwéen.
-214 milliards de Riyals saoudiens injectés dans l’économie saoudienne et à l’extérieur(les dames de Marbella en savent quelque chose !) .
-«  Sans la planche à billet vos traitements ne seront pas payés » le chef du gouvernement algérien aux fonctionnaires.
-La baisse du prix du pétrole en question  plus les dettes algériennes au FMI.
-Risque de révolution consécutif en Algérie., la planche à billet conduit aux révolutions et à la dictature.À
- De quelques analogies avec la révolution française, la faillite de 1797, le redressement bonapartiste et son ministre des finances Martin Gaudin.
- Quelques exemples des villes de provinces visitées les effets délétères de la dépression économique : Besançon. Les vitrines « Potemkine ».
- L’opinion connaît désormais la responsabilité des banquiers !

3. Qui va payer, sanctions judiciaires ou sanctions par le marché ?
-La plus vieille banque italienne en faillite !
- Carrige, ancien mont de piété, fermetures et licenciements.
- Le Crédit Agricole rachète trois autres banques italiennes pour une bouchée de pain.
- Produits toxiques dans les comptes de banques.
- Quelle probabilité de hausse des taux?
- En 10 ans 25% des banques européennes ont fait faillite, source BCE !
- Le mythe de la reprise économique, la bourse dopée par la fausse monnaie.À
- Les retards de paiement se multiplient entre les entreprises, un signe inquiétant.
- Le modèle suisse menacé ,la BNS contrainte d’acheter des actions Apple au lieu de financer l’économie nationale.
- Et pour finir : « Picsou magazine » la liste des condamnations des banques pour malversations, délits d’initiés et autres turpitudes.
À- « Mort au pauvres ! » selon un rapport c’est sur les frais d’incident de compte des petits comptes que les banques gagnent le plus !
-Et « Paradise papers »  une arnaque pour faire mousser la presse ! 

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Jeudi 9 Novembre 2017 - News # 5503 

Incroyable... : le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme. Voir [ici] ().

Super inquiétant...

Désormais, la lutte légitime contre l'idéologie politique perverse et nauséabonde du sionisme risque d'être pénalement réprimée...

La censure politique progresse, et les libertés politiques reculent, c'est très grave...

Quand au CRIF, il s'agit d'un faux-nez d'Israël dont le but est d'imposer au gouvernement français une politique bien précise : celle du sionisme, c'est-à-dire la défense coûte que coûte des intérêts d'Israël, même au mépris du droit et des peuples.

En complément sur antisionisme :

En complément sur sionisme :

En complément sur CRIF :

   

Mardi 11 Juillet 2017 - News # 5095 

Noam Chomsky et la liberté d'expression aux États-Unis : «Si vous critiquez la politique du gouvernement, vous êtes anti-américain» :

En complément sur Noam Chomsky :

En complément sur critique :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur États-Unis :

En complément sur américain :


Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5067 

Moins d'enquêtes politiques, pour doper l'audience ? L'étrange injonction de France 2 à l'émission "Envoyé spécial".

Fillon et Bygmalion, pourtant les meilleures scores de la saison...

Exit le rédacteur en chef d'Envoyé spécial Jean-Pierre Canet.
Exit l'investigation au long cours, au profit de sujets feelgood et "concernants" ?

La nouvelle direction de l'info de France Télévisions, qui , vient d'évincer Canet, souhaite désormais un recentrage d'Envoyé spécial.

Source : Arrêt sur images ().

Encore un fait de plus montrant que Macron et ses équipes étendent leur pouvoir et leur contrôle sur les médias mainstream.

Exit la liberté d'expression.

C'est de pire en pire... Il ne se passe pas un mois sans qu'on découvre une nouvelle bassesse antidémocratique de ce gouvernement de trous du cul fascistes.

En complément sur média :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur Envoyé spécial :

En complément sur télévision :

En complément sur antidémocratique :


Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5056 

Comment la gauche déforme la réalité : le cas Simone Veil, l'avortement, et la manif pour tous :

SYNOPSIS :

La gauche ne soutient pas la véritable Simone Veil. Elle a érigé une FIGURE de Simone Veil sur laquelle elle projette son idéologie progressiste de telle sorte que l’opinion publique CONFONDE les deux. A-t-on interrogé Simone Veil, récemment, sur la politique mise en place pour l'IVG ? Surtout pas ! La gauche garde ses propos de 1974, tronqués et déformés, accolés à une photo à l’Assemblée : l’histoire est écrite. Les propos réels de Simone Veil ne correspondent pas à la pratique actuelle de l'IVG. Même technique de la part des média pour couvrir un acte gênant de Simone Veil : sa participation à La Manif Pour Tous, afin de défendre la famille traditionnelle. Afin de conserver intacte la Simone idéologique, brandie comme un étendard pour porter sa bonne parole, la gauche prétend alors qu’elle n’avait plus toutes ses facultés mentales et qu’elle a été forcée de défiler par son mari… Mise en lumière d’un procédé de manipulation et de falsification du réel utilisé de manière récurrente par le système.

ABSTRACTION SIMONE VEIL : COMMENT LA GAUCHE A FALSIFIÉ SA PENSÉE RÉELLE :

Lors du débat précédant son adoption, la loi Veil (promulguée le 17 janvier 1975) se voulait provisoire, le temps de trouver une autre solution. Elle interdisait « l'incitation à l'avortement par quelque moyen que ce soit car cette incitation reste inadmissible ». Simone Veil souhaitait sa légalisation afin de le contrôler mais elle demeurait dans l’optique de toujours en « dissuader la femme ». Que l’on soit d’accord ou non avec Simone Veil relève d’un autre sujet. Ce qu’il convient ici de démontrer est le processus de falsification de sa pensée originelle. La gauche a érigé un véritable “mythe Simone Veil.

Que de changements, depuis ! L’avortement a été « modernisé » en 2001 : il est devenu un « droit ». En 2014, la « condition de détresse de la femme enceinte » a été supprimé. Le 17 février 2017, le Parlement adopte le « délit d’entrave numérique à l’IVG » : est désormais puni par la loi le fait d’informer les femmes afin de leur proposer une autre solution et les dissuader d’avorter. 225 000 avortements sont pratiqués chaque année. Quel progrès ! Que dirait Simone Veil ? Malheureusement, ses propos n’ont pas été recueillis. Elle est morte aujourd’hui, vendredi 30 juin 2017. Et l’IVG –le terme « novlangue » qui dissimule mieux la réalité sous le paravent médical- est désormais anonyme, gratuit, libre et remboursé par la Sécurité Sociale. Quel progrès ?...

Il s’agit même d’un « Droit fondamental », soit un Droit de l’Homme, la catégorie de Droit la plus sacrée pour la République des Lumières. En jargon juridique, il s’agit d’un Droit garantit par l’Etat dit Etat de Droit, car pour protéger les citoyens du pouvoir arbitraire, il se soumet également à ces règles de droit. Parmi les lois, certaines ont une valeur supérieure à d’autres : les lois constitutionnelles. Depuis 1958, les Droits fondamentaux sont inclus dans le bloc de Constitutionnalité (Préambule de 1946, DDCH, etc.) ce qui leur donne une place privilégiée par rapport aux lois ordinaires. La Constitution, qui comprend ce bloc, prévaut désormais sur les lois. Mais elle intègre aussi des normes adoptées lors de la ratification de Conventions européennes ou internationales, qui sont transposées dans le droit national. L’Etat est donc soumis à ces Droits fondamentaux et aux autres Conventions internationales ratifiées par la France.

Il faut savoir que l’article 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne remet aucunement en cause le “droit à l’avortement” :

Art. 2 – Le droit à la vie : « Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, [sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Les dispositions de cet article s’entendent dans un « sens étroit ». Seul « le droit de toute personne à la vie » est protégé par la loi. Or, la loi ne considère pas le fœtus comme une « personne ». Pour avoir des droits, il faut posséder une personnalité juridique : elle apparaît dès l’instant où l’être humain naît « viable et vivant ». La vie du fœtus n’a donc pratiquement aucune protection juridique, même à 8 mois de grossesse. Dans son arrêt rendu le 10 avril 2007, la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclare donc sans surprise que « l’Art. 2 de la Conv. EDH qui protège le droit à la vie ne protège pas l’embryon ».

Hisser l’avortement au rang de « droit fondamental » revient à interdire toute remise en question de la pratique, parce que l’on touche ici à un principe sacré pour l’idéologie de gauche, en ce qu’il constitue le fondement de la société régénérée.

Non seulement l’acte d’amour est dissocié de la mise au monde d’un enfant –je préfère ces termes aux froids et mécaniques mots de « sexe » et de « procréation »- mais l’enfant, fruit d’un amour entre un homme et une femme (cette réalité, vous le savez, est remise en question !), se voit chosifié. Le citoyen a donc le « droit fondamental » (c’est-à-dire que personne ne peut s’y opposer, pas même l’Etat) de s’en débarrasser. Pour rappel, la liberté, pour la gauche, consiste à obéir à l’idéologie sacrée (République) tout en se croyant libre d’accomplir sa propre volonté, parce que le citoyen (créature) a reçu l’éducation nécessaire pour vouloir la volonté de la République (le seul bien possible). A ce seul prix, il est libre de jouir conformément aux pratiques de la société nouvelle, et de s’exprimer, parce qu’il ne remettra jamais cette idéologie en cause. Il ne pourra pas transgresser ses « valeurs » (morales) sous peine de péché mortel (voir mon précédant article).

Ce « droit fondamental » consacre en réalité le divorce entre le matériel et le spirituel : les voici présentées comme deux sphères étrangères l’une à l’autre, n’ayant aucun lien, aucun rapport. L’âme du fœtus est niée en ce qu’il devient une simple matière en formation. Or, « un corps et une âme », deux éléments indissociables avant la mort, caractérisent précisément la nature de l’être humain créé par Dieu. Cette négation de la nature humaine à la fois ancrée dans le matériel (dans sa chair, sans la Terre) et le spirituel (par son âme, son essence), qui en faisait ainsi un « homme complet » pour reprendre le mot de Marcel De Corte, s’avère nécessaire pour mettre en place le règne de « l’Homme nouveau » (Jacobin). Il fabrique ou interrompt lui-même la vie. L’Homme-Dieu se retourne contre Dieu, de la même manière que Satan se rebelle contre son créateur pour ériger une partie de lui-même en dieu ainsi que l’explique Marcel De Corte. Toutes les limites biologiques, qui rattachaient l’homme à sa nature, doivent être abolies. Cela vous explique la raison de l’anti-Catholicisme de la République dite française. C’est le « progrès » ! Ou plus justement, le progressisme de la gauche (terme adéquat et idéologique, le nom de « progrès » étant en réalité novlangue car il recouvre une réalité autre que son sens original). Corollaire de l’anthropocentrisme, le progressisme vise en réalité à abolir toute limite biologique, tout ordre naturel, toute attache au spirituel (à Dieu). Plus l’Homme nouveau (dit moderne) est coupé de Dieu, plus il devient esclave de l’homme...

L’exemple de l’IVG corrobore ainsi l’infinie radicalisation de la gauche : pour un homme du Moyen Âge, le sans-culotte paraitrait très « moderne », mais il semblerait complètement « rétrograde » en comparaison d’un homme né au XXIème siècle. De la même manière, Simone Veil fut « révolutionnaire » en son temps. Presque quarante ans après, elle passerait sans doute comme « conservatrice » ou périmée. Qu’importe, la pensée de gauche a une mémoire sélective. Elle vit dans une dimension abstraire et imaginaire, peuplée de fantômes. Elle brandit toujours le nom de l’abstraction Simone Veil comme un étendard dès qu’il est question d’IVG. Qu’importe la pensée réelle de cette militante. La gauche est spécialiste de la falsification du réel. Elle le déforme, elle reprend à son compte tout ce qui peut servir son idéologie. Elle a besoin, ainsi, de falsifier constamment les évènements, d’opérer un tri sélection, et de manipuler les esprits... parce que le naturel reviendrait au galop.

Virginie Vota.

L’idéologie, c’est toujours de la merde, une prison pour le mental, de la manipulation de l’opinion publique, du mensonge patenté et officialisé.

À fortiori pour l’idéologie de gôche..., qui s’avère encore plus dangereuse parce-que drapée dans un soi-disant "progressisme" alors que, bien souvent, il s’agit d’une régression, et même parfois d’une dégénérescence, d’une involution, comme tout ce qui touche aux "droits" LGBT.

L’idéologie empêche les gens de penser par eux-mêmes, et contient les germes du négationnisme et du révisionnisme  : nier les faits pour réécrire l’histoire dans un but manipulation des foules.

Le cas Simone Veil en est un exemple, de même que le cas Jean-Luc Mélenchon (Voir cette [vidéo] ()), un chantre du négationnisme et du révisionnisme.

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur gauche :

   

Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4905 

 

 

Médias : un nouveau scandale :

=== De plus en plus grave : le verrouillage médiatique au profit de Macron est désormais dénoncé par des journalistes eux-mêmes ===
 
LE SNJ-CGT DÉNONCE PUBLIQUEMENT LA FAÇON DONT L'AFP A ÉTOUFFÉ LES AFFAIRES FERRAND ET BAYROU PENDANT L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AFIN DE NE PAS NUIRE À MACRON.
--------------------------------------------------
Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) est le syndicat des journalistes affilié à la Confédération générale du travail, par ailleurs membre de la Fédération européenne des journalistes et de la Fédération internationale des journalistes.

Avec d'autres syndicats de l'Agence France-Presse, il considère que, depuis 2000, plusieurs actions politiques visent à remettre en cause l'indépendance de l'AFP. À cet égard, il soutient la pétition "SOS AFP" qui publie régulièrement des informations alarmantes sur l'évolution de l'AFP : http://www.sos-afp.org/fr

On notera en particulier que le SNJ-CGT, avec 3 autres syndicats, a dénoncé, en février 2015, comment les prétendues "mesures utiles" exigées par l'Union européenne et transposées en France par nos parlementaires revenaient à casser le statut protecteur de l'indépendance de l'AFP qui datait de 1957  : http://www.sos-afp.org/fr/2015_mesures_utiles

Le 20 juin 2017, le SNJ-CGT a publié un communiqué - actualisé le 22 juin - dans lequel il proteste contre le traitement partial dont l'Agence-France-Presse a fait silence sur l'affaire Ferrand pendant la campagne présidentielle.

Voici ce communiqué :
-----------------------------------

COMMUNIQUÉ DU SNJ-CGT DE L’AFP

Quand l'AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir
-----
L'affaire Richard Ferrand, sortie par le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l'AFP. Des journalistes de l'Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n'a pas jugé le sujet digne d'intérêt.

Qu'un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d'informations quand elles se présentent. Pas à l'AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Faute d'avoir pu donner l'affaire Ferrand en premier, ces mêmes journalistes de l'AFP ont eu la possibilité de sortir un nouveau scoop deux jours après l'article du Canard : le témoignage exclusif de l'avocat qui était au cœur de la vente de l'immeuble litigieux des Mutuelles de Bretagne en 2010-11.

Mais avant même qu'une dépêche ait été écrite, la rédaction en chef France a refusé le sujet. C'était pourtant la première fois qu'une source impliquée dans le dossier confirmait les informations du Canard et pointait la possibilité d'une infraction pénale de M. Ferrand.

L'AFP se contentera, quelques jours plus tard, de mentionner d'une phrase le témoignage de l'avocat interviewé par Le Parisien. Ce même témoignage qui conduira à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Brest...

INTÉRÊT "TROP LIMITÉ"
Ce n'est pas tout : avant l'affaire Ferrand, le 17 mai, juste après la nomination du nouveau gouvernement, une dépêche annonce que François Bayrou, nouveau garde des Sceaux, devra lui-même faire face à des juges, dès le 19 mai, après son renvoi en correctionnelle pour diffamation. Mais la dépêche n'a pas été diffusée, la rédaction en chef France trouvant son intérêt "trop limité".

Deux jours plus tard, l'info sera en bonne place dans les médias nationaux. L'AFP décidera alors de la reprendre !

Interrogée jeudi par les syndicats lors de la réunion mensuelle des délégués du personnel, la direction de l'information de l'AFP s'est montrée incapable de justifier de manière argumentée les choix de sa rédaction en chef.

Tout cela fait beaucoup d'infos sensibles étouffées en quelques jours. Pour ceux qui ont travaillé sur le dossier, il y a de quoi être écœuré et découragé. L'Agence France Presse, l'une des trois grandes agences d'informations mondiales, dont le statut rappelle l'indépendance, a-t-elle peur de diffuser des 
informations sensibles quand celles-ci risquent de nuire au nouveau pouvoir politique élu ?

Le SNJ-CGT appelle la direction et la rédaction en chef de l'AFP à s'expliquer sur le traitement incompréhensible de l'affaire Ferrand.

Le SNJ-CGT rappelle que l'AFP est et doit rester indépendante, que ses journalistes doivent pouvoir enquêter librement et publier toute information même si elle est gênante pour tout type de pouvoir, en particulier le pouvoir politique.

Le SNJ-CGT, 
Paris le 20 juin 2017

Source : https://snjcgt.fr/…/quand-lafp-etouffe-des-informations-ge…/

-------------------------
COMMENTAIRES
-------------------------
Ce communiqué du SNJ-CGT confirme ce que ne cesse de dénoncer (parmi d'autres) l'UPR depuis des années, à savoir que les grands médias français ne respectent plus la Charte de Munich de l'éthique du journalisme et se sont transformés en instruments de propagande euro-atlantiste, aux mains de milliardaires ou d'un appareil d’État partial.

Ce constat concerne au premier chef l'Agence-France-Presse, dont je rappelle qu'elle n'a jamais consacré la moindre dépêche à l'UPR pendant 10 ans, et cela malgré nos innombrables communiqués et malgré notre participation aux élections européennes de 2014 (où nous avons rassemblé plus de suffrages que le NPA), et aux élections régionales de 2015.

La situation de la liberté de la presse en France ne cesse de s'aggraver, comme le souligne le classement annuel de Reporters sans frontières.

Ainsi, en avril 2016, le classement de RSF sur la liberté de la presse dans le monde avait rétrogradé la France de 7 places, en la plaçant au honteux 45e rang mondial.

RSF avait accompagné ce classement en déplorant notamment qu' « une poignée d'hommes d'affaires ayant des intérêts extérieurs au champ des médias finissent par posséder la grande majorité des médias privés à vocation nationale » .
Source : http://www.francesoir.fr/…/liberte-de-la-presse-un-bilan-20…

Dans son classement sur l'année 2016 (publié en avril 2017), RSF avait fait remonter la France au 39e rang mondial (on se demande bien pourquoi d'ailleurs). On attend avec intérêt ce que sera le classement 2017 publié en avril 2018..

-------------------------
CONCLUSION 
-------------------------
Je rappelle que le programme de l'UPR - que j'ai présenté en décembre 2011 - prévoit précisément de rendre à l'AFP - et à la presse plus généralement - la liberté et l'indépendance que leur avait garanti le Conseil national de la Résistance en 1944.

S'agissant spécifiquement de l'AFP, notre programme précise ainsi :

"Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance.
Un financement correct de l’AFP doit être assuré par l’État afin de diffuser une vision française et impartiale des événements planétaires."
Source : Programme, page 21 :
https://www.upr.fr/…/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%…

Il y a urgence à ce que les Français se mobilisent en nombre de plus en plus important pour rétablir la liberté et l'indépendance de l'AFP et de tous les grands médias. Il ne suffit pas de s'indigner derrière son ordinateur. Il faut s'engager politiquement.

François Asselineau
23 juin 2017
----------------------------
NOTA

Emmanuel Vire, responsable du SNJ-CGT, a cosigné une tribune pour voter Macron contre Le Pen lors de l'élection présidentielle ; mais, sauf erreur, ce n'était pas le SNJ-CGT en tant que tel qui avait lancé cet appel.

Il est plus que probable que des adhérents de ce syndicat n'étaient d'ailleurs pas d'accord avec cette position de M. Vire.

Quoi qu'il en soit, le SNJ-CGT est le 2e syndicat de journalistes en France par le nombre d'adhérents. Ce communiqué est donc intéressant en soi, même si ce syndicat est "pour-une-autre-Europe" comme la quasi-totalité des syndicats français.

Source de cet article : Facebook de l'UPR ().

Une triste affaire de plus montrant que les médias ne sont plus le quatrième pouvoir qu'ils devraient être.

Les limogeages récents de Natacha Polony de la chaîne Paris Première et de la radio Europe 1 en sont d'autre exemples pathétiques et inquiétants.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que les agences de presse sont désormais toutes infiltrées et noyautées : qu'il s'agisse de l'AFP (l'Agence France Presse), de l'AP (l'Associated Press américaine), ou de Reuters (britannique), ces entités ne rapportent plus de manière objectives les informations : elles présentent les faits sous l'aspect qui arrangent leur maîtres, en modifient certaines, en dissimulent d'autres, etc. On ne peut plus du tout s'y fier. Et c'est encore plus pervers que cela : elles mêlent de vraies informations avec des informations fausses ou modifiées, ce qui rend plus difficile le tri et donne, en plus, l'illusion au peuple que toutes sont vraies. Terrible...

Et pire, c'est que ces agences abreuvent de leurs nouvelles toutes les télévisions, radios, et journaux, du monde occidental... Vous voyez le tableau ? C'est épouvantable...

Assurément, nous sommes entrés dans l'ère de la post-vérité.

Pour ceux qui pensent encore que ces agences ne jouent qu'un rôle mineur, ou que la diversité de l'information existe du fait des très nombreuses chaînes de télévision et de radios disponibles, voyez cette édifiante [vidéo] ().

En complément sur média :

En complément sur scandale :

En complément sur AFP :

En complément sur manipul :

En complément sur désinform :


Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Samedi 10 Juin 2017 - News # 4636 

 

"Meeting Snowden" de Flore Vasseur : à la rencontre du lanceur d'alerte Edward Snowden :

Le temps d'une rencontre clandestine, Edward Snowden, Lawrence Lassig et Birgitta Jónsdóttir, figures de la lutte pour les libertés, s'interrogent sur l'avenir de la démocratie.

Députée islandaise depuis 2009, Birgitta Jónsdóttir se mobilise pour redonner le pouvoir au peuple. Professeur de droit à Harvard et pionnier de l'Internet libre, l'Américain Lawrence "Larry" Lessig dénonce sans relâche l'influence délétère de l'argent sur la politique et la collusion des élites, qui mine l'intérêt général. Quant à son compatriote Edward Snowden, ancien collaborateur de la CIA et de la NSA, il a révélé la surveillance généralisée de la population et des alliés des États-Unis, et vit désormais en Russie, où il a obtenu un asile politique d'autant plus précaire que les relations entre les deux pays apparaissent aujourd'hui illisibles. Tandis que, depuis Moscou, Vladimir Poutine règne en maître sur la scène internationale, son homologue américain Donald Trump, pur produit de la société du spectacle, s'installe aux commandes de la première puissance nucléaire avec autoritarisme… Cette nouvelle page de l'histoire signera-t-elle la fin de la démocratie ?

Conversation secrète

Figures de proue d'un mouvement mondial de défense des libertés, ces trois compagnons de lutte, qui s'estiment et s'entraident à distance sur Internet, se sont rencontrés pour la première fois en secret à Moscou, à la veille de Noël. Ils ont autorisé les caméras de Flore Vasseur à capter cette conversation hors norme, au fil de laquelle émergent des questionnements essentiels : comment sauver la démocratie ? Qu'est-ce que
l'échec ? Qui écrit l'histoire ?

Source : Arte.


BONUS 1 : "Meeting Snowden" : entretien avec Flore Vasseur par le Cercle des Volontaires.


BONUS 2 : Flore Vasseur à propos de "Meeting Snowden" à l'émission C polémique - France 5.

 

Un film, paradoxalement le plus intéressant lors du premier tiers où précisément le "débat" entre les 3 n'a pas encore eu lieu.

Ensuite, c'est globalement du bla bla intellectuel et vain où les acteurs n'on pas su dire l'important..

En complément sur Edward Snowden :

En complément sur lanceur d'alerte :

En complément sur NSA :

En complément sur CIA :

 

Mercredi 7 Juin 2017 - News # 4573 

 Domination de l'Union Européenne par les sionistes : le Parlement européen criminalise le délit d'opinion !

Devant l'importance de ce qui vient de se passer, je relaie l'article original :

Ce 1er juin le Parlement européen a voté, à une très large majorité, une nouvelle résolution sur l’antisémitisme qui criminalise une fois de plus le délit d'opinion, sous la pression des lobbies hyperactifs pro-israéliens. Il y a maintenant 50 ans, le 5 juin 1967, Israël lançait une offensive militaire de conquête aux conséquences dramatiques pour la paix mondiale ..... mais exige le silence !

Ils l'ont fait ! La seule instance démocratique européenne, le Parlement, vient de criminaliser le délit d'opinion. De la social-démocratie à l’extrême droite souverainiste et antisémite, tous les groupes ont voté en faveur d'une nouvelle résolution sur l'antisémitisme, à l’exception notable de la Gauche Unitaire Européenne et des Verts.

La résolution, par le biais du paragraphe 2, fait siens les critères proposés par la très sioniste International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA) pour définir l’antisémitisme. Si celle-ci reconnaît que l’antisémitisme, c’est la haine du Juif en tant que juif, le paramètre de la définition ne s’arrête pas là : « Nier au peuple juif (sic) le droit à l’autodétermination, en prétendant par exemple que l’existence de l’État d’Israël est une entreprise raciste » relèverait de l’antisémitisme. « Avoir deux poids deux mesures en demandant de l’Etat d’Israël un comportement que l’on attend ni ne demande de n’importe quelle autre nation démocratique (sic)». Antisémitisme !

Le vote de cette résolution nous rappelle, qu’en France comme en Europe, "le droit à la critique d’Israël fait partie de la liberté d’expression politique en général, un acquis aussi précieux que fragile qu’il nous faut défendre à tout prix". Comme le souligne énergiquement l'UJFP (Union des Juifs Français pour la Paix).

Petit rappel sémantique :
- l'antisémitisme est un délit.
- l'antisionisme est une opinion.

Formulé vers la fin du XIXe l'antisémitisme désignait à l'origine le racisme à l'encontre des peuples sémites mais ne visera en réalité que les Juifs. La création d'un Etat juif (Israël), puis ses exactions permanentes : colonisation, racisme anti-arabe, apartheid, non respect du droit international, massacres, etc ... a amené de nombreuses voix dans le monde à dénoncer cette politique criminelle.

Celle-ci étant totalement indéfendable il fallait trouver comment faire taire ces voix à tout prix. Ce sera l'accusation d'antisémitisme dès lors qu'on osera critiquer le régime d'extrême droite israélien ! 

Ainsi, que ce soit en Israël même, chez les politiciens français ou dans les media, tout démocrate, tout humaniste, risque de se voir désormais traité d'antisémite par un lobby aux dents longues et sa propagande honteuse. 

Cette dérive sémantique est tout à fait symbolique de l'utilisation qui est faite du sens des mots par ceux qui sont au pouvoir et qui tentent là de transformer systématiquement une opinion (critiquer la politique d'Israël) en un délit (l'antisémitisme). Ainsi le "délit d'opinion", propre des dictatures, s'est peu à peu infiltré dans la République. 

Avec des conséquences :
- en parlant d'antisémitisme pour tout et n'importe quoi ils ont fini par en affaiblir le sens, et même le ridiculiser, tout en confortant les vrais antisémites
- le caractère obsessionnel de leur croisade, leurs propos souvent délirants, vont jusqu'à produire de fausses agressions antisémites !
- mais surtout cette chape de plomb prive les Français des informations et des prises de position qui leur permettraient de mieux comprendre la situation : l'horreur en Palestine, la guerre coloniale, le mouvement BDS, les résistants israéliens, la complicité des dirigeants français, leur soutien aux assassins, etc ...

Il semble, hélas, que dans la droite ligne de Valls, Macron et son mouvement En Marche sont décidés à céder eux aussi aux lobbies pro-israéliens. Ainsi deux candidats aux législatives viennent d'en être écartés pour avoir soutenu le mouvement boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) et réclamé la séparation du CRIF et de l'Etat, ou demandé un embargo économique envers Israël.

Justement, ces élections doivent aussi être l'occasion pour les citoyens d'interpeller les candidats. S'engagent-ils à reconnaître enfin les droits des Palestiniens, à exiger le respect du droit international par Israël, à mettre au pas les lobbies et à nous rendre le droit d'exprimer notre opinion ? 

Claire Vérilhac.

Source : Mediapart ().

Bon ben ça y est : nous venons d'entrer sous la dictature du sionisme qui s'est étendue à l'Union Européenne. C'est très grave.

Cet événement est à marquer d'une pierre noire. C'est en effet le point de départ, l'assise fatale, de la domination des peuples européens et de leur contrôle.

La liberté d'expression est presque morte.

Le système vient de passer à la vitesse supérieure, et la dissidence, au sens large et quelle qu'elle puisse être, est menacée de disparaître et de passer à terme dans la clandestinité pour survivre.

Vous pourriez dire que j'exagère, mais pas du tout : c'est une projection, une anticipation, une conséquence logique de cette forfaiture notable contre les peuples.

Le lobby sioniste, Israël, et le CRIF en France, ont réussi ici un tour de force : forcer tous les citoyens européens à se taire et à les empêcher de toute critique envers Israël de par la Loi.

L'affaire est très grave..., et il va être très difficile pour les peuples de revenir en arrière pour restaurer une situation "normale".

Franchement, on est mal barré... Je ne vois pas comment on va pouvoir procéder pour revenir en arrière. Peut-être un groupement fort d'associations qui portent plainte devant la Cour européenne de justice ? Je n'y crois pas, les gens sont trop divisés. Peut-être la chute de l'Euro et par effet de domino l'effondrement de l'Europe de Bruxelles ? Possible...

Quoi qu'il en soit, nous venons de pénétrer dans une ère nouvelle, très inquiétante, où la lutte s'annonce très difficile et terrible pour tous les défenseurs de la liberté d'expression.

En complément sur sionisme :

En complément sur Israël :

En complément sur CRIF :

En complément sur opinion :

En complément sur liberté d'expression :


Samedi 27 Mai 2017 - News # 4353 

D’ici peu, le Big Brother de l'Union Européenne pourrait rendre obligatoire l’amour du prochain, sous peine de poursuites : les ministres des Vingt-huit se sont mis d’accord pour interdire les « discours de haine » sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. Les services de Google et YouTube sont également concernés. Voir [ici] ().

Encore un procédé pervers visant à restreindre les libertés sous prétexte de terrorisme. C'est bon, on connaît l'astuce...

Maintenant "discours de haine", ça ne veut rien dire... Traiter quelqu'un de con est un discours de haine si on va par là. C'est une mesure démente qui ouvre un boulevard au politiquement correct et la répression de toute critique et de toute voix dissidente.

Encore une opération de smart-fascisme... Merci l'Union Européenne liberticide et antidémocratique !

En complément sur Big Brother :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur les réseaux sociaux :

   

 


Dimanche 30 Avril 2017 - News # 3764 

La propagande et les pressions antidémocratiques s'intensifient : suite au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, les maires de l'agglomération qu'il préside demandent sa démission. Voir [ici] ().

C'est dément... Où sont la démocratie et la liberté politique dans cette gabegie ?

Une fois de plus, j'ai vu juste, cette période est apocalyptique, c'est-à-dire révélatrice : la présence de Marine Le Pen au second tout, et plus encores i elle est élue, fait sortir, et va faire sortir plus encore, tous les faux-culs de France et de Navarre...

Les antidémocrates et les crypto-fascistes de tous poils vont sortir du bois sous le regard médusé du peuple ébahi, et vont se révéler dans toute leur horreur sectaire, intolérante, et haineuse, au grand jour.

De même, les vrais patriotes, les gens courageux, les gens pour qui la France et le peuple Français comptent vraiment, vont aussi être révélés.

Ce n'est pas une période facile, mais oh combien révélatrice !

Affaires à suivre !


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Mercredi 5 Avril 2017 - News # 3070 

Le Conseil Constitutionnel : une institution qui opère de multiples censures « politiques » pour protéger les grandes entreprises ou les grandes fortunes. Voir [ici] () (avec une vidéo).

Ca ne sert à rien de voter si… on ne s’attaque pas au conseil constitutionnel ! Institution plutôt méconnue, il censure depuis des années quasiment toutes les lois qui luttent contre l’évasion fiscale ou cherchent à réguler et faire payer les multinationales, en prétextant qu’elles heurteraient « la liberté d’entreprendre ». Quels candidats proposent réellement de s’attaquer à ce verrou au service des puissants ? s'interrogent les vidéastes d'Osons causer.

Source : Osons causer.

C'est grave, et inquiétant...

Plus on cherche, plus on trouve de faits démontrant que notre démocratie a disparue, hackée par des lobbies de toutes sortes : les partis, les ploutocrates, la Franc-Maçonnerie tombée, l'industrie pharmaceutique, l'industrie agroalimentaire, le sionisme, les lobbies sociétaux type LGBT ou d'antiracisme institutionnel, les politiciens carriéristes et/ou verreux, etc.

Où sont les citoyens dans cette gabegie ? Nulle part ! 


Vendredi 10 Mars 2017 - News # 2628 

Réaction des européistes contre la volonté des peuples de sortir de la dictature discrète mais efficace de l'Union européenne, ça commence : les pays fondateurs de l’Union européenne vont former une union fédérale. Voir [ici] (). Attention, c'est un piège à cons ! Ne vous laissez pas tromper par ce concept fallacieux : cette opération ne change fondamentalement rien, c'est une opération de cosmétique, de maquillage, visant à tromper les peuples en leur faisant croire que ce nouveau statut leur apporterait la liberté. C'est on ne peut plus faux : l'Europe antidémocratique, vendue aux lobbies de tous types, aux gens non élus, et d'essence néolibérale, restera malgré ce ravalement de façade trompeur exactement la même d'un point de vue des pouvoirs de décisions antidémocratique, et de la perte de souveraineté, car les États se verront toujours imposer par Bruxelles leurs politiques monétaires, et économiques, migratoires, etc. Ne tombez pas dans le piège ! Il n'y a qu'une seule solution viable et certaine pour retrouver notre indépendance notre souveraineté nationale, et notre démocratie : sortir de l'Union Européenne, de l'Euro, et de l'OTAN, ce que propose l'UPR de François Asselineau.


Mercredi 1er Mars 2017 - News # 2467 

Fascisme récurrent d'extrême-gauche : des activistes s'opposent à la venue d'Alain Finkielkraut à Sciences Po par des «Pas pour les fachos !». Voir [ici] (). À la fois risible et ironique parce que des fascistes dans leurs actes (empêcher l'expression politique d'autrui) crient au fascisme chez autrui, et triste également parce-que ces gens sont profondément des antidémocrates intolérants qui s'ignorent, et créent un climat nauséabond, radicalement incompatible avec la démocratie et la liberté d'expression.


Dimanche 26 Février 2017 - News # 2405 

Poursuite des violences antidémocratiques émanant de l'extrême-gauche et de fascistes rouges :  les bus de partisans de Marine Le Pen ont été attaqués. Voir [ici] (). Il faut que la puissance publique, garante des libertés politiques et de la sécurité des biens et des personnes fassent son travail. On ne doit plus tolérer ce genre d'actions, à fortiori émanant de fascistes.


Mardi 19 Janvier 2016 - News # 1246 

Israël : le premier ministre Manuel Valls envisage des mesures contre les manifestations pro-boycott. Voir [ici] (). Un exemple parfait du déni de liberté de ce gouvernement sioniste néofasciste. Chaque personne est  libre de boycotter ceci ou cela, c'est son droit le plus strict, mais Manuel Valls étant "lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël" (voir cette [vidéo] ()), toute la politique intérieure et étrangère de la France est biaisée. C'est lamentable. Ils ne respectent rien.


Mercredi 13 Janvier 2016 - News # 1234 

Le gouvernement socialiste continue dans sa lancée néo-fasciste si bien commencée avec l'État d'urgence : désormais, sous prétexte de "Protection des internautes vis-à-vis des contenus numériques", "seront punis de 135 000 euros d’amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi aura pris une dimension virale telle qu’elle en aggrave l’ampleur ou lorsqu’elle sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l’effort de guerre de la Nation." En clair : l'État commence à judiciariser la liberté d'expression sur le Net. Parce-que cela signifie notamment que si vous publiez sur votre blog un avis différent du gouvernement sur l'armée, sa politique étrangère, ses interventions militaires extérieures, et bien vous tombez sous le coup de la loi. Voir [ici] (). Oh, la jolie démocratie française...


Samedi 14 Novembre 2015 - News # 1087 

Attentats de Paris : les décisions du gouvernement français sont inadaptées et très excessives. François Hollande a déclaré un État d’urgence sur tout le territoire français alors que seule la région parisienne est pour le moment concernée par les attaques. Il faut quand même savoir que l'État d'urgence autorise le gouvernement à prendre des mesures liberticides, sans que lui ou ses services aient à les justifier, et sans aucun contre-pouvoir, même de nature judiciaire. Cet État d'urgence est donc contraire à l'État de droit, et implique :
- Un couvre-feu interdisant la circulation des personnes ou des véhicules ;
- L'assignation à résidence ;
- La fermeture à discrétion des salles de spectacle, débits de boissons et lieux de réunion ;
- L'interdiction sans justification de toute réunion publique ;
- La perquisition à domicile de jour et de nuit, hors de tout contrôle judiciaire ;
- La prise de contrôle de la presse et de la radio.
C'est donc une mesure très grave. D'autre part, il y a un paradoxe flagrant entre les déclarations officielles (les terroristes ne nous font pas peur, ils ne gagneront pas contre la Liberté, contre notre mode de vie, etc.) alors même que l'État d'urgence entrave précisément des libertés publiques. En ce sens, les auteurs de ces attentats ont hélas réussi leur coup.
Et puis, il faut tout de même rappeler les propos infâmes du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius : "Sur le terrain, ils [al Nosra] font du bon boulot" alors même que les djihadistes d’al-Nosra et de l’État islamique ont atrocement tué quantité de civils, et «épuré» plus de 10 % des Chrétiens. Que dire aussi de BHL ("Les printemps arabes, c'est bon pour Israël"), sinon qu'il a objectivement du sang sur les mains, qu'il porte une responsabilité écrasante dans la destruction de la Libye et de la Syrie, et dans l'instauration d'un chaos épouvantable et une montée des extrémismes et du terrorisme dans ces pays. Cette politique ambigüe et perverse est totalement absurde : on ne peut pas d'un côté faire naître et encourager des terroristes, et de l'autre venir ensuite se plaindre qu'ils commettent des attaques terroristes, il faut arrêter de déconner, d'autant plus quand la paix et autant de vies humaines sont en jeu.
Autre mesure inadaptée : le gouvernement français a décrété 3 jours de deuil national. C'est excessif. Qu'il y ait un jour de deuil national, c'est compréhensif et normal, mais 3 jours non. Cela ne va faire qu'alimenter les émotions négatives, les haines, ainsi qu'un sensationnalisme et une sensiblerie exacerbée, qui vont permettre, en les justifiant, des mesures encore plus liberticides (peut-être la loi martiale). "La politique ce n'est qu'une certaine façon d'agiter le peuple avant de s'en servir. On peut violer les lois sans qu'elles crient." Talleyrand. Et bien sûr ensuite, cela permettra une intervention militaire française accrue en Syrie, avec encore plus de bombardements et de morts civils dans des zones bien suffisamment déjà assez martyrisées comme cela.
En conclusion, ne cédez pas à la psychose ambiante due aux émotions fortes qui surgissent en vous, chez les autres, ou véhiculées par les médias. Gardez la tête froide, et restez lucides. Paix sur le monde, dans vos cœurs et dans vos têtes.


Jeudi 12 Novembre 2015 - News # 1085 

L'infâme milliardaire mondialiste George Soros reconnaît qu'il joue un rôle important dans la crise des migrants. Voir [ici] ().
"Ce triste sire joue avec la livre, avec l'euro, contraint l'Angleterre à sortir du SME et en tire un joli magot, nous pousse à la crise pour pouvoir nous prêter des l'argent à prix d'or ; bref le quidam se fait des fortunes sur le dos de tous ceux qui travaillent et il prétend en plus nous imposer les "réfugiés" et parvenir à son grand but, la disparition des États-nations. On rappellera qu'il finance les Femen, Avaaz aux pétitions bien ciblées, le CCIF qui veut nous imposer l'islam (35000 euros en 2012) et qu'il se mêle carrément de ce qui se passe en France, finançant des études sur les contrôles au facies, les discriminations etc.".
Peu à peu, grâce à Internet, et la la fabuleuse possibilité qu'il donne à chacun d'écrire, de diffuser, et de se renseigner par soi-même, l'opinion publique prend de plus en plus conscience. C'est à chacun d'agir pour relayer ces informations, de se transformer en "gentil virus" et d'aider ses semblables à voir, discerner, ces "élites" corrompues qui nous
manipulent et dont l'unique objectif est de nous soumettre de manière absolue, totalement surveillés et contrôlés, tels de simples esclaves sans avenir ni liberté politique, à un gouvernement mondial ayant dissous les États-nations, dirigé par des ploutocrates et des fascistes de la pire espèce. En avant, en avant, en avant, contre les européistes, les mondialistes (genre George Soros, Jacques Attali, etc.), et le Nouvel Ordre Mondial !

En complément sur George Soros :

 


Vendredi 6 Novembre 2015 - News # 1083 

L’appel au boycott d’Israël est désormais officiellement interdit en France. Voir [ici] (). Et après, on nous dit que les sionistes n'ont aucun pouvoir en France. Ben voyons... Avec cette affaire, nous avons un marqueur franc, et définitif, que des sionistes ont la capacité de dicter les lois en France, au point de faire voter une loi contraire à 100% à la liberté d'expression et même à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, pourtant signée le 10 Décembre 1948 par la France (Voir [ici] ()). Résidant au Québec, je ne me prive pas du plaisir de vous signaler cette [page] () du site de Michel Collon, qui référencie les produits Israéliens en France. Faites passer cette info ahurissante, pour que tous les citoyens, quel que soit leur bord politique, puissent voir et comprendre combien cette loi est un outrage à la liberté d'expression et une signature sioniste.


Mercredi 17 Septembre 2014 - News # 974 

NGI, le nouveau programme à la Big Brother de reconnaissance faciale du FBI surpasse toutes les craintes que l'on pouvait avoir concernant la disparition des libertés et de la vie privée. Voir [ici] (). Terrifiant. C'est parti, les fascistes du Nouvel Ordre Mondial passent à la vitesse supérieure. Il ne faudra pas 20 ans pour que chaque citoyen soit entièrement cerné (données biométriques, comptes en banque, traces Internet, alignement politique, intérêts, habitudes de consommation, liens relationnels amicaux, professionnels, politiques, etc.). De plus en plus inquiétant. La réalité va bientôt dépasser l'horreur du roman "1984" de Georges Orwell.


Dimanche 23 Février 2014 - News # 727 

Le vent tourne : des sionistes du CRIF se font fait éjectés d’une manifestation contre l’antisémitisme à Toulouse. Voir [ici] (). Un très bon signe montrant que de plus en plus de gens sont en train de comprendre la nature inique, partiale, et dominatrice, du CRIF et de la LICRA. Avec le temps et le travail de diffusion de tous les vrais patriotes épris de liberté, de démocratie véritable, et de réconciliation fraternelle, les français vont être de plus nombreux à prendre conscience de la domination des sionistes sur la France aidés par des valets politiques et les medias vendus. Cela signifie qu'avec le temps, mécaniquement, le rapport de force va s'inverser. À moins que nos salauds de "maîtres" ne fassent basculer la France dans la dictature, mais alors là on change de registre : c'est la guerre civile au bout, une situation qui n'a vraiment rien d'enviable. Affaire à suivre.


Mardi 12 Février 2013 - News # 399 

Suite à la démission de Benoît XVI, huit Femen on investi Notre-Dame de Paris seins nus. Intolérable ! Que fait l'État Français ? Voir [ici] (). L'État est sensé être le garant de la liberté de culte, mon cul ! Si c'était une synagogue qui avait subit un pareil outrage, toutes les figures politiques seraient montées au créneau. Trop, c'est trop ! La partialité et la corruption des hommes politiques est désormais bien visible par tous !


Vendredi 25 Mai 2012 - News # 188 

Signez la pétition contre la loi 78 qui limite et punit les contestations politiques au Canada. Cette loi est une honte, elle est même inconstitutionnelle, en plus d'aller à l'encontre des valeurs canadiennes fondamentales de respect des personnes et des libertés. Voir [ici] ().


Samedi 5 Mai 2012 - News # 175 

États-Unis : un document officiel prouve l'existence de camps d'internement pour dissidents politiques et d'opérations psychologiques qui, peut-on lire, visent à "briser" la volonté des détenus... Les USA ? Le joli pays de la liberté et des droits humains ! Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .