Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



 News # 17817 temporairement permanente 

Si vous appréciez ces News, ou ce site, merci à ceux qui le peuvent de m'aider financièrement à supporter les frais d'hébergement du site en faisant un don [ici] ().

C'est un gros travail !

 J'ai vraiment besoin de votre support concret !

Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

40 News

Lundi 10 Juin 2019 - News # 18020 

Envoyé spécial de jeudi 6 juin 2019 (France 2) :

SOMMAIRE :

- A votre service !
- Un monde sans abeilles
- Policiers en détresse

A votre service ! Bricolage, plomberie, ménage, jardinage… Grâce à des applications comme YoupiJob, Frizbiz ou AlloVoisins se développe un business florissant, baptisé "jobbing". A qui les clients ont-ils affaire ? Cette façon de travailler s’apparente-t-elle à du travail au noir ?

Un monde sans abeilles. La mortalité des abeilles est en hausse constante et certains anticipent déjà un monde où elles seraient en voie de disparition. Élevage de reines d'abeilles, drones pollinisateurs… Quelles solutions pour les remplacer ?

Policiers en détresse. Depuis le début 2019, 31 policiers se sont suicidés, des chiffres en forte hausse. Pourquoi ?

Évalué partiellement.

J'ai vu l'enquête sur cette nouvelle façon pour certains de travailler, le jobbing, et c'est une enquête intéressante.

Idem pour le reportage sur les abeilles : à voir !

En complément sur envoyé spécial :

En complément sur travail :

En complément sur abeille :

En complément sur police suicide :

 

Lundi 27 Mai 2019 - News # 17709 

 

Chroniques de la dégénérescence : lorsque l'adultère est revendiqué et relooké en relation polyamoureuse :

De l'adultère multiple, de l'échangisme, et même de la partouze, déguisés.

Écoutez bien le témoignage du jeune homme au t-shirt blanc (à partir de 1:26) : il n'arrête pas de se contredire, et de se prendre les pieds de ses propres contradictions. Il dit tout et son contraire, en affirmant ensuite pourtant qu'il n'y connaît rien :

Vous imaginez la société de merde que ces dégénérés sont en train de bâtir ? Les enfants sont le futur de l'Humanité : ils ont besoin de stabilité, pas d'un chaos supplémentaire induit par la luxure incontrôlée de leurs parents aux relations multiples effrénées.

Il faut absolument légiférer cette terrible dérive, et donc interdire la polygamie et la polyandrie, sinon nous courrons à la catastrophe à terme.

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur polyamour :

En complément sur adultère :

En complément sur échangisme :

En complément sur partouze :


Samedi 25 Mai 2019 - News # 17671 

Enfants et dictature de l'État : "L'autorité parentale en danger", un conférence de Marion Sigaut à Marseille le 13 avril 2019 :

Passionnant.

C'est très inquiétant. Notamment le cas de la Suède.

À voir !

Merci à Fairplay. 

En complément sur Marion Sigaut :

En complément sur enfant :

     

Jeudi 18 Avril 2019 - News # 16682 

Médias mainstream : les archétypes du libéralisme-libertaire :

SYNOPSIS :

Confiance du public en baisse, violences en marge des manifestations des Gilets jaunes, homogénéité des rédactions : les signes ne trompent pas, le journalisme et les médias sont en crise. La faute aux populistes ? Non, selon le chroniqueur Edouard Chanot : pour lui, les médias dominants sont l'expression de l'idéologie dite libérale-libertaire. 
______________
00:10 : « dans l'absolu... le libéralisme-libertaire domine les esprits, et domine surtout les esprits des journalistes... » ;
00:46 : « les choix partisans des journalistes ont souvent été avancés pour justifier la fracture avec le public. » ;
01:57 : « Libération et Checknews n'ont pas bêtement accusé les populistes, ils ont mené une étude dans leur propre rédaction. Ainsi apprenait-on que sur 112 répondants, 81 des journalistes de Libé ont un parent CSP+ » ;
02:57 : « Pendant des décennies, les journalistes post soixante-huitards ont revendiqué une remise en cause de la reproduction sociale et se retrouvent pris à leur propre jeu : l'ensemble de la profession est un exemple de reproduction sociale et médiatique... » ;
03:40 : « de la presse à la paresse, il n'y a qu'un petit A ! » ;
04:35 : « Quelles sont-elles, les valeurs du journalisme ? Cessons l'hypocrisie ! » ;
04:40 : « le libéralisme-libertaire n'est pas une philosophie uniforme mais une doxa... » ;
05:01 : « En l'occurence, une poignée de dirigeants capitalistes, et des bataillons entiers de gratte-papiers héritiers de mai 68 se trouvent en fin de compte des intérêts communs. Ou plutôt des ennemis communs... » ;
05:38 : « Le système précède les journalistes ! » ;
06:35 : « Les journalistes excèdent l'exigence de l'esprit critique pour revendiquer un véritable pouvoir ! » ;
07:25 : « Mais la formation des journalistes est-elle vraiment meilleure à l'heure actuelle ? » ;
08:49 : « Les journalistes ont remplacé le clergé comme les principaux pourvoyeurs de vérité ! » ;
09:25 : « Quelles sont les pistes pour sortir de cette crise du journalisme mainstream ? »

À voir.

En complément sur médias :

En complément sur libéral libertaire :

     

Samedi 6 Avril 2019 - News # 16339 

 

Monique Pinçon-Charlot - Le président des ultra-riches - Librairie Mollat - 2 Avril 2019 :

SYNOPSIS :

Monique Pinçon-Charlot vous présente son ouvrage "Le président des ultra-riches : chronique du mépris de classe dans la politique d'Emmanuel Macron" aux éditions Zones.

RÉSUMÉ :

Huit ans après "Le président des riches : enquête sur l'oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy", les sociologues poursuivent leur enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Documentant la réalité d'un projet inégalitaire, ils montrent que loin d'être un candidat hors système, E. Macron est adoubé par les puissants et mène une politique en faveur des plus riches.

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

« Macron, c’est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d’enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », ils documentent la réalité d’un projet politique profondément inégalitaire. Loin d’avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l’ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l’exit tax, pérennisation du crédit d’impôt pour les entreprises… Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique. Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l’entourage, ce livre fait la chronique édifiante d’une guerre de classe menée depuis le cœur de ce qui s’apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle.

FICHE TECHNIQUE :

Paru le : 31/01/2019
Auteur(s) : Auteur : Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot
Éditeur(s) : Zones
ISBN : 2-35522-128-6
EAN13 : 9782355221286
Reliure : Broché
Pages : 168
Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm 
Épaisseur : 1,5 cm 
Poids : 224 g

Des informations majeures et des clés de lecture essentielles et pertinentes, qui recoupent les déclarations de Juan Branco.

À voir absolument !

En complément sur Monique Pinçon-Charlot :

En complément sur riche :

     

Samedi 16 Février 2019 - News # 15087 

Humour et réforme de la théorie du genre Parent 1 et Parent 2 : Un vrai progrès pour un vrai dialogue de cons... :

En complément sur humour :

En complément sur Parent 1 Parent 2 :

En complément sur théorie du genre :

   

Samedi 16 Février 2019 - News # 15068 

Après la polémique, «parent 1, parent 2» déjà enterré et remplacé par «père-mère-père-mère» ? Voir [ici] ().

Comme quoi réagir en masse a permis de faire bouger les choses !!!

À retenir !

En complément sur parent 1 parent 2 :

       

Mercredi 13 Février 2019 - News # 14985 

 

Chroniques de la dégénérescence, de la perversité, et théorie du genre : Parent 1 parent 2 : l'Assemblée consacre l'homoparentalité dans les formulaires scolaires. Voir [ici] ().

Les faits : mon père sera toujours mon père et ma mère sera toujours ma mère !

C'est quoi ces conneries de cerveaux malades de dégénérés ?

L'officialisation de la perversité...

L'homoparentalité... : comme si deux homosexuels pouvaient avoir un enfant... Le déni de réalité dans toute sa splendeur...

On descend, on descend...

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur perversité :

En complément sur théorie du genre :

   

Vendredi 4 Janvier 2019 - News # 13976 

Gilets jaunes, Macron, Union européenne, médias mainstream... L'entretien avec Étienne Chouard :

SYNOPSIS :

Le mouvement des Gilets jaunes a éclaté mi-novembre 2018. Parti à l’origine de la colère contre une taxe écologique supplémentaire sur les carburants, cette mobilisation, totalement inédite et remarquablement déterminée, a très vite associé les exigences sociales et démocratiques.

En haut de la liste des revendications prioritaires des Gilets jaunes, figure en particulier le Référendum d’initiative citoyenne (RIC), une idée qu’Étienne Chouard, professeur d'économie et de droit, a largement contribué à populariser.

Ruptures a rencontré ce blogueur citoyen, qui s’est notamment fait connaître dans la campagne pour le Non au projet de Constitution européenne, en 2005. Il est aujourd’hui considéré comme une référence du mouvement des Gilets jaunes, et fait l’objet d’attaques virulentes de la part de la presse dominante.

Il s’exprime ici sur la mobilisation et ses enjeux, sur l’Europe contre la souveraineté, et sur les perspectives possibles pour 2019. Entre autres sujets abordés lors de l’entretien, Étienne Chouard revient sur le concept de « souveraineté européenne » porté par Emanuel Macron (à partir de 31 min 16 sec).

Sur les péages d’autoroute, sur les ronds-points comme dans les manifestations souvent improvisées, le drapeau tricolore et la Marseillaise ont fait partout leur apparition caractérisant l’état d’esprit des citoyens mobilisés, et largement soutenus, qu’on pourrait résumer par ce slogan « nous sommes le peuple ».

Lors de l’entretien, Étienne Chouard a notamment réagi aux intentions de certains d’inscrire le mouvement des Gilets jaunes aux élections européennes de mars 2019.

SOMMAIRE :

00:01 Vous avez rencontré des Gilets jaunes sur le terrain, que s'est-il passé sur les ronds-points de France ?
14:53 Comment pourrait évoluer le mouvement des Gilets jaunes ?
29:40 Le contexte pourrait-il être amené à se transformer ?
31:16 Promoteur du concept de "souveraineté européenne", le 10 décembre, Macron déclare que sa "seule bataille est pour la France"...
32:47 Que pensez-vous du concept de "souveraineté européenne" ?
34:26 Certains veulent inscrire les Gilets jaunes aux élections européennes ?
37:40 Comment avez-vous vécu les récentes attaques à votre égard, émanant de journalistes ?
43:11 Certains comparent les Gilets jaunes à Nuit debout...
47:46 Certains comparent les Gilets jaunes avec le Conseil national de la Résistance...
48:49 Aujourd'hui, peut-on vraiment parler d'"occupant" ?
49:38 Les Gilets jaunes sont-ils des résistants à l'UE ?

Source : Ruptures.

Non encore évalué.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur médias :

En complément sur Union européenne :

En complément sur gilet jaune :

 

Mercredi 2 Janvier 2019 - News # 13931 

Homosexualité : "Le mariage pour tous est un non-sens. Il faut l'abroger" :

C'est d'abord le principe d'égalité qui est mis à mal par ce texte.

L'union d'un homme et d'une femme est en effet différente de l'union entre deux hommes ou entre deux femmes. L' homosexualité c'est le rejet de l'altérité sexuelle alors que l'hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. Seule l' hétérosexualité peut donner la vie, l'homosexualité est stérile. Il n'y a pas égalité biologique entre ces deux comportements. Homosexualité et hétérosexualité s'opposent. À ces comportements on ne peut pas appliquer le principe d' égalité. Soumettre ces deux formes d'union à une même législation, le  "mariage pour tous" est illogique.

A cette ignorance du principe d'égalité s'ajoute la disparition des mentions  "père" et  "mère" du code civil et de documents administratifs, nouveau mépris pour la différenciation sexuelle.
En effet la loi sur le mariage pour tous supprime les mots père, mère, mari et femme des articles du code civil et de tous les documents officiels se rapportant à l'état civil. Père et mère sont remplacés par parents (numérotés parent 1 et parent 2) et mari et femme sont remplacés par époux.
La nouvelle loi ignore que « père » et « mère » sont des réalités biologiques, affectives, psychologiques, institutionnelles et symboliques.
La loi sur le mariage pour tous oublie que les humains sont attachés à ces réalités : père , mère , mari , femme ; qui constituent leur être dans ce qu'il a de plus intime.

Le mariage pour tous c'est la confusion des sexes. Cela entraîne des conséquences.
Les humains ne sont pas semblables dans leur identité, leur histoire, leurs goûts, leur religion... En particulier ils sont marqués par leur appartenance à l'un des deux sexes élément central de leur personnalité.
Nous sommes tous nés d'un homme et d'une femme et ce repère de la filiation naturelle est fondamental, car il correspond à un besoin universel et intrinsèque de l'Homme, et qu'à ce titre, il doit être préservé pour toutes les générations futures.

Cette loi enfin bouleverse l'ordre logique de conception des règles de droit.
Avant cette loi la société constatait un fait qui lui était favorable. Par exemple des couples homme-femme se créaient. Le droit, avec le mariage, confortait leur situation pour leur avantage et celui de la société. Le droit ne créait pas de nouvelle situation, il se contentait de valider l'existence de situation utile à la société. Avec la nouvelle loi une situation ne concernant pas la société , deux hommes ou deux femmes vivant en couple, est valorisé, encadré. De ce fait c' est l' État qui désormais peut créer n' importe quelle structure familiale : mariage à trois , à quatre…

En attendant la mise en œuvre de telles nouvelles lubies , le mariage pour tous amène le chaos dans la filiation.
Il existe un lien entre le mariage pour tous et la PMA pour toutes en particulier les couples de lesbiennes. En effet la loi Taubira valide un mariage femme-femme, donc sans homme . Ce mariage nous mène à penser qu'il est légitime de légaliser une PMA avec des enfants sans père . De même ce mariage pour tous rend possible un mariage homme-homme donc sans femme et légitime de ce fait la GPA avec des enfants sans mère .
Cela entraîne la mise en place d'un système de fabrique d' orphelins, orphelins qui ne sauront même pas qui est leur géniteur.

Le mariage pour tous c'est la confusion inscrite dans le droit. C'est la fin de tout repère. C'est une loi qui doit être abrogée.

Source : Paulau des Moutons enragés ().

Beau texte, très pertinent https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif, merci à Paulau !

Dès que la démocratie véritable sera instaurée, on pourra l’interdire ainsi que l’homosexualité dans la sphère et l’espace publique.

C'est juste une question de temps.

En complément sur homosexualité :

En complément sur mariage pour tous :

     

Jeudi 20 Décembre 2018 - News # 13697 

L'essor de la dictature chinoise : "Le monde selon Xi Jinping" :

SYNOPSIS :

[ATTENTION : Disponible jusqu'au 16 février 2019]

Depuis 2012, le désormais "président à vie" Xi Jinping a concentré tous les pouvoirs sur sa personne, avec l'obsession de faire de la Chine la superpuissance du XXIe siècle. Plongée au cœur de son "rêve chinois".

Derrière son apparente bonhomie se cache un chef redoutable, prêt à tout pour faire de la Chine la première puissance mondiale, d'ici au centenaire de la République populaire, en 2049. 

En mars dernier, à l’issue de vastes purges, Xi Jinping modifie la Constitution et s’intronise "président à vie". Une concentration des pouvoirs sans précédent depuis la fin de l'ère maoïste. Né en 1953, ce fils d’un proche de Mao Zedong révoqué pour "complot antiparti" choisit à l'adolescence, en pleine tourmente de la Révolution culturelle, un exil volontaire à la campagne, comme pour racheter la déchéance paternelle. Revendiquant une fidélité aveugle au Parti, il gravira en apparatchik "plus rouge que rouge" tous les degrés du pouvoir.

Depuis son accession au secrétariat général du Parti en 2012, puis à la présidence l'année suivante, les autocritiques d'opposants ont réapparu, par le biais de confessions télévisées. Et on met à l'essai un système de surveillance généralisée censé faire le tri entre les bons et les mauvais citoyens. Inflexible sur le plan intérieur, Xi Jinping s'est donné comme objectif de supplanter l'Occident à la tête d’un nouvel ordre mondial. Son projet des "routes de la soie" a ainsi considérablement étendu le réseau des infrastructures chinoises à l’échelle planétaire. Cet expansionnisme stratégique, jusque-là développé en silence, inquiète de plus en plus l'Europe et les États-Unis.

Documentaire complet de Sophie Lepault et Romain Franklin (France, 2018, 1h15mn).

Sourtce : Arte.
 

Un documentaire de premier ordre, effrayant par bien des côtés, montrant que la dictature chinoise est de plus en plus effroyable, et tente de conquérir le monde.

Bientôt, ce pays sera plus puissant que les États-Unis, et imposera sa volonté à tous.

Le reniement de leur engagement, pourtant officiel, en Mer de Chine montre qu'on ne peut pas faire confiance aux Chinois et que seul un rapport de force permettra d'établir un équilibre.

Un must !

À ne rater sous aucun prétexte !

Merci à Compagnon pour la vidéo. 

En complément sur Xi Jinping :

En complément sur Chine :

     

Mardi 4 Décembre 2018 - News # 13224 

Destitution de Macron : Réponses aux interrogations sur l'article 68 par François Asselineau :

SYNOPSIS :

François Asselineau répond aux interrogations concernant la procédure de destitution du président de la République, par l'article 68 de la Constitution.

Sommaire :
 

00:07 Introduction
05:17 Motion de censure
06:10 Dissolution de l'Assemblée nationale
07:42 Référendum d'initiative populaire
08:45 Qui mettre à la place de Macron ?
09:26 C'est tout le système qu'il faut revoir !
10:00 L'article 68 ne concerne-t-il pas que les infractions pénales ?
13:26 La tentative de destitution de François Hollande et conclusion

Liste des députés traîtres à ce jour :

À voir !!!

En complément sur destitution Macron :

En complément sur François Asselineau :

     

Jeudi 8 Novembre 2018 - News # 12491 

Chroniques des chances pour la France : Les demandeurs d’asile d’un seul refuge de migrants allemand ont commis 1265 crimes en 9 mois. Voir [ici] ().

 

Franchement, on a pas besoin de ces migrants de cons violents. Les gouvernements et nos politiciens sont des traîtres.

On doit refuser tous les migrants seuls, notamment les jeunes hommes.

Ne prendre que des familles, avec des parents qualifiés un minimum, qui ont un métier. Et on doit les évaluer et les former à nos valeurs dans des centres : on ne les laisse pas rentrer sur notre territoire et aller comme bon leur semble d'emblée.

En complément sur Chroniques des chances pour la France :

En complément sur migrants :

     

Mardi 23 Octobre 2018 - News # 12081 

"1000 attaques gratuites par jour" en France : "T’as l’impression d’un pays en guerre", confie un proche de François Hollande à Éric Zemmour :

SYNOPSIS :

Le journaliste revient sur ceux qui ne veulent pas l'inviter, parle aussi des croisades, des banlieues, de l'islamisation de la France, de la démission de Collomb, de l'histoire de France, des républicains soumis à l'Allemagne depuis la défaite en 1871, de la destruction de l'histoire de France par les républicains ; il a une petite phrase à l'encontre de Ruquier, revient sur la colère de Mélenchon lors de la perquisition, et rappelle qu'il y a mille agressions par jour en France sans raison apparente.

Sommaire :

4:18 Laurent Ruquier, mépris de la noblesse nouvelle
8:10 La France n'existe pas pour les historiens les républicains
19:50 Les Croisades ont sauvé l'Europe, guerre des historiens
26:30 Discours de Gérard Collomb, guerre civile
30:00 Islamisation de la police, journal Le Monde
32:50 1000 attaques par jour "gratuites"
38:50 Perquisition de Jean-Luc Mélenchon

Tout à fait passionnant !

À ne pas rater !

En complément sur Éric Zemmour :

       

Mercredi 17 Octobre 2018 - News # 11962 

 Pour en finir avec les tromperies et la propagande 
 des chercheurs en IA (Intelligence Artificielle), des transhumanistes,
 ou autres scientifiques et intellectuels allumés, 
 fascinés par le scientisme et la technologie. 

 

Pourquoi une machine de réseaux de neurones, et par extension toute machine, ne pourra jamais engendrer une conscience, un être, une séité (un "Je suis" autoconscient, c'est-à-dire un être conscient de lui-même), doté de libre-arbitre.

 

Suite à la parution sur YouTube d'une vidéo sur l'intelligence artificielle évoquant soit-disant l'émergence d'une "conscience artificielle", j'ai posté une série de commentaires, très disjoints et éclatés, que je synthétise clairement ici en un seul article, et qui démontre de manière définitive que :

JAMAIS une conscience n'émergera d'une machine, aussi compliquée soit-elle.

 

Introduction à la démonstration :

Prenons un bout de métal, un bloc d'acier par exemple. Ce métal est inerte. Il n'y a aucune conscience dedans. À partir de ce métal, construisons un neurone mécanique, c'est-à-dire un petit dispositif avec de petits engrenages, des pièces mobiles, etc., qui reproduisent exactement le fonctionnement d'un neurone conceptuel (ayant les mêmes caractéristiques qu'un neurone informatique calqué sur ceux du cerveau).

Peut-être, pour une personne ordinaire, cela paraîtra compliqué à réaliser, mais pas pour un expert en mécanique ou un expert en haute-horlogerie par exemple (il y a des merveilles dans le domaine des montres mécaniques dites "à complications").
Ça y est : le neurone est construit et il marche parfaitement.
Aucune conscience : c'est mécanique à 100%. C'est du métal, des petits engrenages, des roues, etc.

Et bien croire qu'en assemblant 1.000, 10.000, 100.000, ou un million, de ces petits mécanismes de métal inconscient, de la conscience va jaillir, je dois dire qu'il faut être sacrément optimiste, pour ne pas dire quelqu'un à la conscience endormie.

Et le fait de construire le même système grâce à un ordinateur et à un logiciel, aussi complexe soit-il, ne change pas la donne et la conclusion : ça restera une machine, certes électronique au lieu d'être mécanique, mais TOUT AUSSI INCONSCIENTE. Des engrenages électroniques, si vous voulez.

 

Reformulation par une démonstration plus rigoureuse :

C'est une "démonstration par l'absurde grâce à une expérience de pensée", une méthode de démonstration très usitée en science physique.

Hypothèse : on peut parvenir à faire émerger une conscience (un être, une séité (un "Je suis" autoconscient)) à partir d'un réseau de neurones.

1) On fabrique un dispositif entièrement mécanique (métal, engrenages, roues, poulies, etc.) ayant les propriétés d'un neurone.
2) On interconnecte ensuite des milliers, voire des millions, de ces neurones mécaniques pour former un grand réseau multicouches usuel de neurones.
3) On a donc au final devant nous une très grosse machine de métal, constituée d'un très grand nombre d'engrenages, de poulies, etc.

Est-ce qu'une conscience va jaillir de ce très gros fatras de métal ? La réponse est évidement NON, c'est totalement absurde, car c'est un calcul mécanique et obligé : aucune conscience, aucune séité libre et autoconsciente, n'apparaîtra jamais d'un monceau de ferraille qui réalise mécaniquement un calcul obligé déterministe.

Donc, nous arrivons à une conclusion qui est contradictoire avec l'hypothèse. Cela signifie donc que l'hypothèse de départ est fausse, et donc que c'est ici
son opposée qui est vraie, à savoir :

Conclusion #1 : On NE PEUT PAS parvenir à faire émerger une conscience (un être, une séité (un "Je suis" autoconscient)) à partir d'un réseau de neurones.

C'est clair, c'est net, c'est définitif, et ce raisonnement ne souffre aucune discussion.

Exit donc la possibilité d'une machine constituée de neurones, faisant jaillir un être conscient de lui-même, et doué d'un libre-arbitre.

 

Complément pour les informaticiens :

Cette problématique est exactement la même que celle de la génération algorithmique de nombres aléatoires : il est radicalement impossible de générer une suite de nombres réellement aléatoires, imprévisible comme la conscience, à partir d'un algorithme, un procédé déterministe à 100% : c'est une fonction ! : y = f(x).

Certes, on dispose quand même dans la plupart des langages informatiques de fonctions générant des nombres pseudo-aléatoires (comme la fonction mt_rand() en PHP par exemple), mais en aucun cas ces fonctions ne peuvent générer des suites de nombres véritablement aléatoires passant avec succès les tests statistiques de distribution aléatoire, et pour cause : les suites générées sont reproductibles, car il suffit que connaître la valeur des graines utilisées par la fonction (ou seeds en anglais), au moment où elle a été appelée, pour reproduire exactement la même suite de nombres. Rien donc d'aléatoire dans cette génération de nombres !

C'est tellement vrai que tous les experts en cryptographie un peu sérieux vous diront qu'il ne faut surtout pas utiliser les fonctions aléatoires algorithmiques proposées par les langages informatiques pour chiffrer un message avec une clé aléatoire, mais seulement des dispositifs non algorithmiques, qui ne sont donc pas des fonctions, utilisant des procédés physiques, hardware, comme le bruit thermique, l'effet photoélectrique, ou la radioactivité, qui seuls sont fiables statistiquement, car capables de délivrer des suites aléatoires absolument non reproductibles et imprévisibles.

Même les gouvernements imposent des règles strictes d'utilisation de dispositifs physiques pour les jeux de hasard (le Loto par exemple, dont le tirage s'effectue grâce à une sphère transparente qu'on remplit de boules, et non via un ordinateur), c'est dire combien les séries de nombres aléatoires déterminées par le procédé y = f(x) sont prohibées, parce-que précisément non aléatoires et prévisibles, mécaniques.

Conclusion :

y = f(x) => y est 100% déterministe, mécanique et obligé.

 

Compléments pour les fonctionnalistes en philosophie de l'esprit :

Il est totalement ridicule de croire que y = f(x) va devenir conscient, et ce, même si y a des composantes multiples (comme une matrice par exemple), x également, et même si f a aussi des réglages multiples initiaux r(i).

Il est aussi absurde de croire que y serait un être conscient, que de croire que d'une machine de métal, d'une machine électronique, ou de toute autre machine composée de matériaux divers, il va émerger mécaniquement un y qui soit une séité, un "Je suis", une conscience.
C'est aussi absurde, et je prend volontairement un exemple fort pour marquer les esprits, que de croire comme certains fonctionnalistes le font, qu'à partir d'une poubelle de rue en plastique, dont on a réarrangé ses molécules de plastique d'une manière spéciale qui réponde à certaines conditions qui programment et assument une fonction f bien précise, aussi compliquée soit-elle, un "Je suis" va jaillir. C'est un non-sens.

y est juste le résultat mécanique et obligé d'un calcul mécanique et obligé : tout est entièrement mécanique et obligé, et donc, n'ayant rien à voir avec une séité, avec un "Je suis" ayant un libre-arbitre et une autoconscience. C'est totalement contradictoire.

Si y est mécanique et obligé, alors y ne peut être libre de choisir quoi que ce soit. Point final.


Une autre démonstration prouvant pourquoi complexifier f n'engendrera JAMAIS un être conscient :

Étudions la question grâce à la petite expérience suivante : nous avons une fonction f qui est composée d'un système la calculant grâce à n=2 engrenages, ou neurones mécaniques si vous préférez. On a alors :

Si on rajoute UN engrenage ou UN neurone, alors on a une nouvelle fonction f mais au rang n+1 cette fois (donc de rang 3 à partir de notre exemple précédent).

Est-ce que f au rang n+1 est devenue consciente, non mécanique, et non déterminée ? Non : f au rang n+1 est aussi mécanique et déterminée que f l'était au rang n...

J'espère que vous voyez où je veux en venir... ^^

Par un raisonnement par récurrence, je viens de prouver que quel que soit n, f sera TOUJOURS INCONSCIENTE, MÉCANIQUE, ET DÉTERMINÉE !

Rajouter un engrenage ou un neurone, ou bien n engrenages ou n neurones, NE CHANGE RIEN du point de vue de la mécanicité, de l'inconscience, et du déterminisme fonctionnel absolu, de la machine.

 

Jusqu'au bout du bout de la mécanicité et du déterminisme fonctionnel :

y est mécanique et obligé, 100% déterministe, on l'a vu.

x lui est inconscient : c'est juste une donnée ou un ensemble de données, d'informations, sans conscience donc lui aussi.

Mais il en est de même aussi pour f : f est en effet un algorithme, quelque chose de 100% mécanique, une procédure obligée, et donc 100% déterministe. Aucune conscience non plus donc dans f : ce sont des "engrenages" qui procèdent inconsciemment aux calculs inconscients déterminés et déterministes, de manière obligée.

Au final, nous avons une séquence de mécanicité absolue : TOUT EST MÉCANIQUE, TOUT EST INCONSCIENT, TOUT EST DÉTERMINISTE :

y = f(x) est un déterminisme absolu dont chaque élément x, f, et y sont inertes, ne sont pas des êtres, et sans conscience aucune.

Dans ces conditions, comment prétendre encore qu'une machine, aussi complexe soit-elle, qui est la matérialisation de y = f(x), peut-elle être, de quelque manière que ce soit, une conscience, un "Je suis", une séité, un être autoconscient ? Impossible ! Ou alors il faut être aveugle et/ou fou !

 

Fonctionnalistes, scientistes,
laissez toute espérance de construire un être conscient, une séi (un "Je suis" autoconscient),
vous qui entrez dans le domaine de l'informatique et de l'Intelligence Artificielle.

 

Corollaires de la 1ère démonstration :

Là où ça devient vraiment amusant, c'est qu'il y a des corollaires inattendus, surtout pour les ignorants instruits, les matérialistes, les athées, et tous ceux qui n'ont aucune expérience de la conscience hors du corps, comme le voyage astral par exemple, car ils réfutent absolument la nature transcendantale de la conscience, et sont même certains (mais c'est une croyance de leur part) que le cerveau engendre mécaniquement la conscience par ses processus biochimiques. Les voici :

Conclusion #2 : Puisqu'un réseau de neurones ne peut pas faire jaillir la conscience, alors le cerveau qui est aussi un réseau de neurones ne peut pas non plus faire jaillir la conscience. ^^

Il faut être logique à 100%. ^^
On ne peut pas avoir une logique à deux vitesses : on ne pas être logique dans certains cas, et pas dans d'autres : on doit impérativement le demeurer tout le temps, au moins par droiture et honnêteté intellectuelle.

Le cerveau est aussi une machine, certes organique, mais constituée de neurones interconnectés, ayant exactement les mêmes fonctions et propriétés (seules les connections sont différentes d'un cerveau à l'autre, mais cela ne change rien) que notre fatras de métal, et ne peut donc pas produire la conscience.

Conclusion #3 : la conscience est transcendantale, elle existe en dehors, indépendamment, du cerveau puisque ce dernier est incapable de la faire jaillir. ^^

C'est implacable et 100% logique à partir de la conclusion #1 démontrée, à savoir que : un réseau de neurones ne peut pas engendrer une conscience.

 

Pour résumer :

Ainsi, nous sommes parvenus à démontrer :

  1. Qu'aucun procédé mécanique impliquant des neurones, et par extension qu'aucune machine quelle que soit sa complexité (par l'absurdité de y = f(x) qui serait conscient), ne produiront jamais une conscience, un être, une séité, un "Je suis" autoconscient, c'est-à-dire un être conscient de lui-même.
  2. Que le cerveau en tant que machine biologique est incapable d'engendrer une conscience.
  3. Que la nature de la conscience est donc transcendantale.

 

Et on peut même déduire tout aussi logiquement de tout cela une nouvelle conclusion : le cerveau a, de manière certaine, au moins une fonction d'interface bidirectionnelle entre le corps physique et ses cinq sens, et la conscience, puisqu'il ne l'engendre pas. Il doit donc impérativement communiquer avec elle afin qu'elle ressente et s'exprime via le corps.

 

La cause des théories erronées prétendant qu'une conscience apparaîtrait par émergence dans une machine :

Il est aussi important de comprendre que la cause des raisonnements erronés de certains sur la conscience est la CROYANCE TOTALEMENT INFONDÉE que la conscience serait un phénomène émergeant d'un système mécanique complexe. Si un processus "émergeant" se faisait jour dans f, alors il apparaîtrait OBLIGATOIREMENT de manière mécanique, forcée, obligée, déterministe, et il serait LUI-MÊME mécanique, forcé, obligé, et déterministe, bref en CONTRADICTION TOTALE avec la notion même de conscience, d'auto-conscience, et de libre arbitre ! Donc, encore une fois, exit la conscience, même pour un phénomène dit émergeant.

De plus, croire que la conscience serait un phénomène émergeant d'un système mécanique complexe est une croyance scientiste, qui provient de l'ignorance de ce qu'est la conscience même.

La conscience n'a rien à voir avec la dynamique des systèmes, des flux d'informations dans une machine, de la notion d'émergence, ou de tout autre principe physique connu : une simple sortie astrale le prouvera, le démontrera de manière définitive à quiconque.

 

Les expériences qui valident la transcendance de la conscience :

Et oui... : si une théorie est correcte, alors les expériences doivent absolument corroborer cette théorie, la valider impérativement. Les expériences doivent toujours être en accord avec les théories, sinon ces dernières ne sont pas valides. C'est un principe scientifique de base.

Et bien, nous avons au moins deux expériences qui corroborent le fait que la conscience est transcendantale et n'est pas engendrée par le cerveau :

Deux types d'expériences, notez-le bien, radicalement incompatibles avec la théorie erronée d'une conscience émergeant d'une machine : parce-que JAMAIS une machine ne fera une sortie astrale ou une expérience de mort imminente pour la simple raison qu'elle n'a pas de corps astral et de conscience.

Cette précision pour bien faire comprendre à tous que les théories d'une conscience émergeant d'une machine sont complètement farfelues, puisque les faits expérimentaux sont en totale opposition avec ces dernières.

 

Pour en savoir plus sur la sortie astrale, voyez les liens ci-dessous, et surtout pour en faire directement l'expérience, je vous recommande plus que fortement le livre "La projection du corps astral" de Hereward Carrington et Sylvan Muldoon (Voir par exemple [ici] ()) : vous y apprendrez comment l’expérimenter.

Une bonne petite sortie astrale, ça va calmer sévère les gens intellectuels pétris de théories, ça va même les vacciner à vie contre tout leur fatras de théories sur l'émergence de la conscience à partir de systèmes mécaniques, croyez-moi.

 

Pour ce qui est des expériences de mort imminente, il faut surtout s'intéresser aux expériences scientifiques menées dans les services d'urgences et de réanimation de certains hôpitaux où des patients témoignent d'une sortie de leur corps lors d'un arrêt cardiaque, d'un AVC, ou d'une opération. Pour vérifier si cette sortie du corps est bien réelle, ou alors simplement un produit imaginatif, une illusion créée par le cerveau, des écrans d'ordinateurs orientés vers le plafond, et affichant une image aléatoire (parmi plusieurs possibles donc) pendant un moment, ont été installés sur les toits d'armoires ou d'étagères de ces salles de soins afin que ces images ne soient pas visibles du personnel soignant, mais seulement d'une personne qui "flotterait au plafond". Personne parmi le personnel ne connaît ces images. Seul l'expérimentateur qui les a introduites dans l'ordinateur pilotant les écrans les connaît, et ce dernier ne participe pas aux soins.

Voilà les résultats : la décorporation est réelle : les gens voient l'image aléatoire affichée sur les écrans lors de leur décorporation, puis reviennent ensuite, sous les actions de l'équipe soignante, à leur corps et témoignent de ce qu'ils ont vu : les infirmières et les docteurs s'affairant autour d'eux avec divers appareils et instruments, mais aussi des images affichées sur les fameux écrans. Et ce qu'ils disent avoir vu correspond exactement aux images affichées.

 

Conclusion 1 : la conscience existe hors du corps et du cerveau, et possède la capacité de voir des endroits qui sont inaccessibles aux cinq sens d'un corps inconscient allongé sur une table d'opération ou de réanimation.

Conclusion 2 : les expériences corroborent l'affirmation : "la conscience est transcendantale, elle existe en dehors du cerveau puisque ce dernier est incapable de la faire jaillir". Exit la conscience soit-disant produite par le cerveau et ses neurones, et à fortiori par un tas de ferraille ordonné : la conscience est transcendantale, point final.

 

Les faits sont les faits, et devant les faits nous devons nous incliner.

Tout est dit !

 

PS : La prochaine fois que quelqu'un vous dit que la conscience va apparaître dans une machine, faites lui connaître mon explication. Il faut arrêter de propager des inepties et de tromper les gens, fut-ce au nom de la science. ^^

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur transhumanisme :

En complément sur astral :

En complément sur expérience de mort imminente :

 

Samedi 6 Octobre 2018 - News # 11694 

Inégalités : La remontée de la pauvreté en France :

Transcription :

« Faire plus pour ceux qui ont moins », c'est avec ce slogan qu'Emmanuel Macron a présenté son plan anti-pauvreté. Mais que signifie précisément « être pauvre » en France aujourd'hui ? Quel est le niveau de la pauvreté, son intensité ? Pour mesurer le phénomène de pauvreté, il faut d'abord cerner le problème.

La pauvreté monétaire, une convention statistique

L'INSEE, s'est calé depuis 2008 sur la définition européenne de la pauvreté monétaire en situant son commencement à 60% du revenu médian, le revenu qui sépare la population en deux. C'est une définition plus large de celle retenue jusqu'alors en France où le seuil arrêté était de 50%. Aucun seuil n'est plus objectif que l'autre, il s'agit d'une convention statistique. Mais ce choix n'est pas neutre, car ce saut change tout. Dans un cas, pour une personne seule, être pauvre s'est disposé de 1 026 euros de revenu mensuel. Selon la composition du foyer le seuil de pauvreté varie ensuite et passe pour les familles monoparentales avec un enfant de moins de 14 ans à 1 334 euros jusqu'à 2 155 euros pour un couple avec deux enfants. Cela concerne près de 9 millions de personnes en France métropolitaine soit plus de 14% de la population. Toutefois à ces niveaux de vie on perçoit environ le double du RSA. On est donc très loin de la pauvreté ou du public contraint d'avoir recours aux associations caritatives comme les Restos du Cœur. Il y a donc là un amalgame entre population pauvre et catégories modestes. En resserrant, la définition au seuil de 50%, les balises monétaires passent de 855 euros pour une personne seule à 1 796 euros pour un couple avec deux enfants. Cela concerne quand même 5 millions de personnes, soit 8% de la population.

En tout état de cause en conservant la même définition dans la durée, cela permet de détecter les évolutions et les points d'inflexion. La tendance ne souffre d'aucune contestation. Avec la grande récession, la pauvreté a augmenté : au premier seuil de 50% de 628 000 personnes, au second de 60% de 824 000. La situation actuelle montre, ô combien, nous sommes en rupture avec la tendance historique.

L'intensité de la pauvreté s'élève

Bien entendu, il y a une composante démographique car la population française augmente. Il faut donc passer au taux de pauvreté pour mieux appréhender la tendance, c'est-à-dire rapporter le nombre de personnes pauvres à la population totale. La pauvreté a fortement reculé des années 70 jusqu'au début des années 90. La crise du début des années 90 qui commence avec la guerre du Golfe et dont l'épicentre se situe en 1993 en France marque une première rupture. Mais le mouvement reprend sa trajectoire naturelle et le taux de pauvreté descend à son plancher historique en 2002 (6,9%) et reste très bas jusqu'en 2004. Une seconde rupture intervient alors en 2005 et se consolide par la suite avec une nette accélération à partir de 2009.

Nous sommes bien là à un tournant de l'histoire sociale de la France. Augmentation de la pauvreté mais pas seulement. L'intensité de la pauvreté, qui permet d'apprécier à quel point le niveau de vie médian de la population pauvre est éloigné du seuil de pauvreté a eu tendance à s'élever depuis le début des années 2000 : la moitié des personnes pauvres à un niveau de vie inférieur à 707 euros, soit un écart de 17,3% au seuil de pauvreté. En 2002, date ou le taux de pauvreté touche sont plancher, l'intensité de la pauvreté était de 14,4%. Une pauvreté qui touche plutôt les jeunes : parmi les 5 millions de pauvres plus des 30% ont moins de 18 ans. Leur pauvreté est d'abord celle de leurs parents. C'est une caractéristique forte, la pauvreté se vit en famille : trois-quarts des pauvres vivent en famille avec ou sans enfants. Les femmes sont également plus frappées par la pauvreté, mais l'écart reste limité avec les hommes compte tenu de leurs poids dans l'ensemble de la population. Parmi les facteurs discriminants, l'emploi : 68% des pauvres de plus de 18 ans sont soit inactifs soit chômeurs. Enfin, en prenant les 25% des départements où le taux de pauvreté est le plus élevé une fracture très nette apparait : une partie se concentre au Nord, une autre en Ile de France (dont Paris) ce qui montre l'étendue des inégalités au sein de la capitale et de la région parisienne, et dans le Sud-Est.

Dans un pays comme la France dont la richesse s'élève à nouveau avec la reprise, la pauvreté ne cède aucun terrain, signe s'il en fallait de la montée des inégalités.

Source : Xerfi Canal.

Une évidence qui se fait jour de plus en plus crûment.

En complément sur inégalités :

En complément sur pauvreté :

     

Lundi 24 Septembre 2018 - News # 11380 

Immigration : BFMTV révèle le top 20 des prénoms masculins tendance en Seine-Saint-Denis en 2019. Voir [ici] ().

On court à terme au suicide collectif.

Comment ces enfants espèrent-ils s'assimiler si leur prénom rappelle constamment aux autres leurs origines étrangères ? À un moment il faut être lucide, et arrêter de déconner.

Ceux qui ont abrogé la loi du 11 germinal an XI (1er avril 1803) sur les prénoms français sont objectivement des criminels.

Cette loi a perduré 180 ans, jusqu'à l'arrêt du  de la Cour de cassation, suivi de la loi du 8 janvier 1993 par son Article 57 du Code civil, (Titre II, chapitre) sous la présidence de François Mitterrand.

Ce type a sciemment abrogé cette loi dans le cadre de sa logique et stratégie de favorisation du Front National afin de casser la droite en deux et ainsi l'empêcher de gagner, et aussi pour fabriquer un parti-diable contre lequel il était sur de gagner aux élections. C'est criminel.

Il faut comprendre qu'il a ainsi ouvert une brèche dans laquelle nombre d'idiots utiles se sont engouffrés : ces parents immigrés qui en ont profité pour appeler leurs enfants avec des noms non français. Des demeurés. Des inconscients. Des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, et qui ne pensent pas sérieusement à l'avenir de leurs enfants. Car enfin, voyons les choses en face : en France, il vaut mieux s'appeler Jean que Mohamed... Rien que pour le travail, nombre d'employeurs feront un pré-tri juste sur les CV.

Autant Éric Zemmour a eu 100 fois tord d'insulter la pauvre Hapsatou Sy qui n'est pour rien pour son prénom, autant il a raison sur le caractère assimilateur indubitable de la loi de Napoléon.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

       

Lundi 18 Juin 2018 - News # 9148 

L'ancien chef de la NSA et de la CIA compare la politique d’immigration américaine à celle de l’Allemagne nazie. Voir [ici] ().

Quand un fasciste, un nazi, vient nous faire des leçons de morale...

Ahurissant !

Michael Hayden a été directeur de la National Security Agency de 1999 jusqu'en 2005, puis directeur de la Central Intelligence Agency entre 2006 et 2009, et il prétend avoir une quelconque légitimité et crédibilité sur ce qui serait correct et démocratique après avoir supervisé l'espionnage de toute la planète, et même de ses propres compatriotes, et autorisé la torture et l'envoi et la torture de gens dans des prisons secrètes en Europe et au Moyen-Orient...

Quel foutage de gueule !

Cette affaire est un cas d'école, à bien conscientiser, à bien comprendre :

Ce sont les pires, les plus mal placés pour le faire, qui donnent des leçons de morale.

Alors pourquoi cet apparent paradoxe ?

Et bien la raison est très simple et d'ordre psychologique : ils font cela pour camoufler leurs forfaitures et leurs ignominies, et tenter de se disculper (vis-à-vis d'eux-mêmes et vis-à-vis des autres).

C'est le même procédé que, par exemple, pour les Antifas : ils se disculpent de fascisme en arborant une étiquette d'antifas, et en disant "Nous luttons contre les fascistes", afin de camoufler qu'ils sont eux-mêmes fascistes (cela est reconnaissable à leurs actions fascistes : utilisation de la violence contre tous ceux qui ont des opinions politiques qu'ils jugent non conformes, intimidations, empêchements de réunions, de tenues de conférences, attaques diverses, etc).

Michael Hayden est donc l'un des pires responsables de la surveillance de masse, de la violation des droits numériques et du droit la vie privée, et de la torture aux États-Unis, et il vient nous dire qu'untel se comporterait comme un nazi... Non mais on marche sur la tête !

C'est un faux cul, un hypocrite de première, et un nazi, voilà la vérité.

En complément sur CIA :

En complément sur nazi :

En complément sur migrants :

En complément sur faux cul :

En complément sur hypocrisie :


Jeudi 14 Juin 2018 - News # 9072 

Pédophilie : une news qui m'a été envoyée par laLyre :

États-Unis: un camp étrange soupçonné d'héberger des abus sexuels de mineurs

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2018/06/07/36466505.html#c74433095 ()

Tucson Child Trafficking Camp: Cemex- Clinton Foundation- Rothschild Ties

https://steemit.com/informationwar/@richq11/tucson-child-trafficking-camp-cemex-clinton-foundation-rothschild-ties ()

La pédophilie aux ÉTATS UNIS , en France, et partout
Le système Les membres des cultes donnent de l’argent au groupe, mais il faut beaucoup d’argent, et celui-ci vient donc aussi de divers trafics.  trafic de drogue à grande échelle, mais aussi la prostitution d’adultes et d’enfants ou encore la vente de pornographie et de pédopornographie snuffs movies.
En France des satanistes haut placés dans la société sont d’autant plus dangereux qu’ils ont un certain pouvoir comme les francs maçons ils dissimulent leur appartenance à ces groupes de dingues (autrement ils finiraient où hôpital psychiatrique) ASE Placements abusifs Se(r)vices Sociaux  et adoption abusive délaissement d'enfants.

https://comitecedif.wordpress.com ()

L’ASE est maltraitante poussant à l’adoption actes de maltraitances conduisant à la disqualification des familles et l’humiliation des enfants maltraitance dans la façon de s’adresser aux familles de les menacer, de cacher l’existence d’abus sexuels, de détourner de fonds, de perpétrer des violences psychologiques en foyers comme en famille d’accueil.

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2014/07/28/30326072.html ()

La plus haute corruption en ce monde n'est pas celle de l'argent qui passe en fait en seconde position, la première des corruptions est belle et bien la pédophilie sataniste organisée en réseau avec meurtre par et pour une partie de la haute élite mondiale (et non pas que belge ou française.
L'argent soutient l'ensemble mais il n'est pas en premier. Comme c'est discret, comme c'est souvent filmé, et comme ils se tiennent par le secret exigé par les sectes auxquelles ils appartiennent, et comme il agissent si nécessaire sur les ministères de la justice et de l'intérieur, toute affaire est rapidement mise au placard puisque finançant les partis politiques ils agissent sur ces derniers en cas de coup dur afin d'étouffer les affaires. 
C'est ainsi que fonctionne le monde, c'est ainsi que fonctionne la France, et bien d'autres pays : Belgique, USA, Royaume Uni, et peut-être même le Vatican.

Êtes-vous au courant de l'existence de l'un des lieux où ils pratiquent (ou pratiquaient jusqu'à il y a peu de temps). 

Le nom du château à la frontière franco-belge mais sur le territoire de la Belgique se nomme "Les Âmes Rois " il est situé au croisement de bcp de pays ainsi les hautes élites européenne pouvaient s'y rendre aisément. Le lieu aurait été absent des cartes pendant de nombreuses décennies.

https://reseauxpedocriminels.wordpress.com/2015/07/28/le-chateau-des-amerois-mother-of-darkness-castle 

Il semble que « le propriétaire » fait tout ce qu’il peut pour le maintenir invisible.Grâce à des recherches on sait que le château est la propriété des Solvay, ceux qui produisent des antidépresseurs controversés, comme le Prozac et la paroxétine. « Médicaments » qui ont été tenus pour responsables de l’épidémie de massacres dont on a été témoins dans les écoles et universités du monde entier.Les Solvay ont également créé des camps pour enfants à travers le monde et, fait intéressant à Bruxelles.

http://rvlations.forum-actif.info/t160-chateau-des-amerois-et-pedophilie-de-haut-niveau-protegee-a-haut-niveau-de-gouvernance ()

https://stopmensonges.com/un-proche-de-macron-implique-dans-un-enorme-scandale-de-reseau-pedophile-dans-un-centre-pour-enfants ()

Confessions d'un ex financier sur l'élite mondiale et ses pratiques

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2017/09/03/35643655.html ()

Les braves gens entendent malgré tout, il faut continuer. Il faut sortir de cauchemar éveillé, c'est ce que m'inspire ce système du moins le relais qui en est fait par la presse alignée, un cauchemar. Vous lire et suivre vos interventions demeure une lueur d'espoir et d'éveil.. S'il ils insultent c'est qu.ils sont gênés et dérangés sinon ils ne mentionneraient pas le fait qu'il puisse y avoir contradictoire... 
Le sort de ces enfants et des enfants victimes m'émeut au plus haut point.... 
Néanmoins et en dépit de tous les efforts de détournements mis en oeuvre, La vérité demeure et est inaltérable aussi dérangeante soit elle
Merci à vous de faire partie de ceux qui l'écrivent.

Marion Sigaut - Le nouvel ordre sexuel des barbares

Au cœur du Nouvel ordre mondial, la corruption des mœurs. Par la sexualisation des enfants, promue par l'abominable Dr Kinsey, les grandes agences onusiennes préparent la destruction de l'humanité.

https://fr.calameo.com/read/000260618 ()

Pour vérifier mes assertions : Un auditeur attentionné a vérifié tous mes dires et en a fait une série de liens. 
Les voici :
http://marionsigaut.com/wp-content/up ()
https://www.youtube.com/watch?v=s-v-d40cNhc ()

Merci d'informer même s il l'avenir reste sombre.

 

laLyre, merci pour ces informations qui intéresseront tous ceux qui sont inquiets du développement croissant de la pédophilie dans le monde.

En complément sur pédophlie :

       

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8222 

Ce danseur obèse bouleverse les codes de la danse :

Voilà un phénomène tout à fait révélateur de notre temps : l'Ego prend le dessus en niant le réel par dessus tout. Nier le réel : l'une des caractéristiques de notre époque perverse, caduque, et dégénérée.

Il n'y a aucune beauté dans cette "danse" et ce corps difforme.

En revanche, ce qui est positif, c'est qu'il assume son envie de danser malgré son corps et le regard des autres (il fait fi du qu'en dira-t'on), et qu'en bougeant il fasse de l'exercice physique qui va lui permettre à terme de maigrir et de se sentir mieux dans son corps et de vraiment danser au bout du compte. Peut-être finira-t'il comme un danseur "classique" ? Elle est là la beauté de la chose.

Ce n'est pas tant le but que le voyage qui est important, c'est-à-dire comment nous nous comportons, comment nous faisons face et comment nous luttons contre nous-mêmes dans l'aventure qui conduit au but. Et pour y parvenir, une seule solution : la Vérité en tout temps, pour une pensée droite, et une action droite posée avec persévérance, courage, et obstination consciente.

Gloire aux héros qui se vainquent eux-mêmes !

Car il n'y a pas de combat, de lutte, plus difficiles que se vaincre soi-même : vaincre le moi est un exploit, c'est très difficile, et seul le tout petit nombre des guerriers courageux et obstinés y parvient. Le Ciel se prend d'assaut :

Matthieu 11:12 - Mais depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à maintenant, le royaume des cieux est pris par courage, et les courageux s'en emparent.

À méditer...

En complément sur danse :

En complément sur obèse :

En complément sur gros :

   

Jeudi 5 Avril 2018 - News # 7474 

 

À propos des vaccins indûment obligatoires :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Recours en annulation du décret du 25 janvier 2018

Télécharger en PDF    

La Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations demande au Conseil d’État
d’annuler du décret du 25 janvier 2018 relatif à la vaccination obligatoire

Le 26 mars 2018, la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations (LNPLV) a saisi le Conseil d’État d’un recours en annulation contre le décret n° 2018-42 du 25 janvier 2018 relatif à la vaccination obligatoire.

Ce décret a été pris pour l’application de l’article 49 de la loi du 30 décembre 2017 qui a porté de 3 à 11 le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er  janvier 2018. Le décret du 25 janvier 2018 fixe ainsi les modalités de mise en œuvre des 11 vaccinations qui doivent être pratiquées sur les nourrissons avant l’âge de 18 mois, sous peine de refus d’admission ou de maintien dans tous les lieux accueillant des collectivités d’enfants (crèches, écoles, centres de loisirs, etc).

Outre les vices affectant la procédure d’adoption des textes opérant cette extension de l’obligation vaccinale, la LNPLV reproche à ce texte de porter une atteinte disproportionnée à certains droits fondamentaux :  

  • Droit au respect de la vie privée et familiale, reconnu par l’article 8§1 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme ;
  • Liberté de conscience, protégée par l’alinéa 1 de l’article 9 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme ;
  • Droit des parents à consentir aux interventions médicales pratiquées sur leurs enfants, inscrit dans la Convention d’Oviedo du 4 avril 1997 ;
  • Droit d’égal accès à l’instruction, pour les enfants nés après le 1er janvier 2018 ;
  • Principe fondamental de la personnalité des peines.

Ces griefs portent ainsi essentiellement sur les conditions de mise en œuvre de la politique vaccinale décidée par Madame la Ministre de la Santé. À cet égard, la LNPLV rappelle que la majorité des États membres de l’Union européenne n’a pas fait le choix de l’obligation vaccinale et que la France est le pays le plus autoritaire des 28 sur ce plan-là. Il s’agit donc d’un choix plus culturel que scientifique.

De plus, la LNPLV rappelle que cette extension de l’obligation vaccinale intervient alors que les trois vaccins antérieurement obligatoires ne sont plus disponibles sur le marché depuis 2008 et que le Conseil d’État, dans une décision du 8 février 2017 (n° 397151), a fait injonction à la Ministre de la Santé de faire en sorte que les seuls vaccins obligatoires soient rendus accessibles ou que les vaccins effectivement disponibles commercialement deviennent obligatoires.

L’extension de l’obligation vaccinale répond avant tout à cette dernière injonction.

La LNPLV, constituée en 1954, n’est pas opposée à la vaccination. Elle s’est donnée pour mission de combattre le caractère obligatoire de celle-ci de manière à rétablir la liberté des personnes de s’en remettre, pour elles-mêmes et pour leurs enfants mineurs, à l’avis circonstancié d’un médecin librement choisi.

Contact Presse :
Jean-Pierre EUDIER, Président de la LNPLV

En complément sur vaccin :

       

Lundi 26 Mars 2018 - News # 7260 

Affaire Skripal : un résumé des actions diplomatiques pathétique et iniques des pays de l'Union Européenne envers la Russie... :

Source : Russia Today ().

Un "joli score"... Consternant.

 

Message au peuple russe :

 

À titre personnel, je dénonce et renie totalement cette politique diplomatique démentielle et injuste de l'Union Européenne et du président Macron envers la Russie, et je déclare apporter tout mon soutien à votre peule, et à votre président héroïque Vladimir Poutine, dans cette bien triste affaire.

L'iniquité de ce monde satanique est sur vous, tenez bon valeureux défenseurs de la Vérité, de la Justice, et des valeurs du Christ !

Vous avez mon cordial et fraternel soutien !

Vive la Sainte Russie ! Vive le grand peuple russe !

En complément sur Skripal :

En complément sur Russie :

     

Vendredi 23 Mars 2018 - News # 7217 

 

Poursuite des conséquences et des ravages de la théorie du genre et du lobby LGBT : «Parents 1 et 2» au lieu de «père» et «mère» : Paris va changer les actes d’état civil. Voir [ici] ().

Après le Canada, voici que Paris s'y met.

Il faut dire que la Maire de Paris, Anne Hidalgo, est pro LGBT.

Cette affaire lamentable montre l'effarante puissance des idéologies et des lobbies, c'est consternant.

La République devient perverse et pervertie.

En complément sur théorie du genre :

En complément sur LGBT :

En complément sur Anne Hidalgo :

En complément sur perversité :

 

Lundi 19 Février 2018 - News # 6851 

 

De pire en pire, du jamais vu :

Être un artiste, c'est un plan B, c'est toujours le résultat d'un échec.

Christine Angot, "On est pas couché", 17 Février 2018.

Je dois dire qu'on atteint des sommets. Comment cette femme peut-elle encore déclamer ses conneries et sa haine sur une chaîne publique ??? C'est ahurissant...

Pire, elle se déclare elle-même artiste... :

Est-ce que vous vous rendez compte que cette femme est payée avec l'argent de tous les Français, dont nombre d'artistes ?

La réaction légitime d'un artiste :

Lettre à Christine Angot d’un ARTISTE.

Chère pourriture terrestre… désolé, je ne trouvais pas d’autre qualificatif assez bas qui te corresponde.

Il m’est impossible de dire vous à une personne aussi porteuse de messages plus néfastes les uns que les autres, semaine après semaine. Ce serait t’accorder un début de respect.

Une fois de plus, une vidéo te concernant démontre à quel point la haine est ton pain quotidien et à quel point tu prends un malin plaisir à user de ta visibilité pour vomir ton mal de vivre.

Je te cite : “ÊTRE UN ARTISTE EST LE RÉSULTAT D'UN ÉCHEC, C'EST UN PLAN B”.
(France 2  le 17/02/2018)

J’ai beaucoup de mal à accepter et à supporter cette haine que tu as des autres, que chacun d’entre nous, ARTISTES, combattons au quotidien en ne faisant aucune différence des races, des couleurs, des religions, des orientations sexuelles. Oui, car les artistes sont la réponse aux maux de notre société. Tu sais ces ARTISTES que tu réduis à des ratés de la vie qui n’auraient pas été capables d’être garagiste, avocat ou boulanger, pour finalement choisir un PLAN B, à la limite de la mendicité.

Donc, chère pourriture (ça te va si bien), devrais je peut-être te rappeler que tu travailles sur une chaine TV du service public, au sein duquel travaillent de nombreux artistes. A commencer par des ARTISTES maquilleuses et maquilleurs qui, grâce à leur talent, arrivent à te rendre un tout petit peu moins diabolique à l’écran. Mais cela ne suffit pas, car il faudrait que la chaine engage aussi un dompteur de cirque pour t’apprendre à bien fermer ta gueule.

Christine, tu fais partie des sous races. Celles là même qui ne font que pourrir le monde au quotidien plutôt que de l’adoucir, surtout en ces temps où notre société aurait bien besoin d’apaisement. La douceur, tu ne dois pas connaître cela. La douceur de la musique, la douceur de la peinture, la douceur de la danse… Et non, puisque les artistes n’en sont pas à tes yeux, puisque pour toi ce ne sont que de vulgaire saltimbanques, des êtres perdus au détour d’un échec, tentant de se raccrocher à leur passion pour une minable existence.

Sache que pour ma part, j’ai le plus grand respect pour tout artiste passionné, même celui qui est piètre chanteur dans une pizzeria d’un village de 50 habitants. Car il donne lui. Il donne son bonheur et le partage. Sais tu ce que ça peut faire de faire sourire quelques personnes le temps d’un instant ? Permets moi d’avoir un gros doute sur la question.

Sache aussi que des ARTISTES, clowns, magiciens et autres, parcourent les hôpitaux apportant un peu de bonheur à des enfants malades et des personnes en fin de vie, oubliant la leur au passage. Ce sont ceux là aussi que tu insultes.

Alors maintenant, je vais t’expliquer un peu la vie… artiste n’est pas un métier. Artiste est un état de vie, une religion, une émotion unique, quelque chose qui se passe au fond du cœur de ceux qui ressentent le besoin de partager, offrir, faire rêver, donner de soi. Et bien souvent, les artistes meurent dans le plus grand silence par passion sans ne jamais réussir, alors qu’une autre vie leur aurait été bien plus facile à acquérir. Tu sais, une vie aussi facile que la tienne, payée par nos impôts pour dire des conneries.
 
Sais tu le courage qu’il faut lorsque l’on est artiste ? Sais tu au moins combien se sont cassé les dents 10, 15, 20 ans avant de gagner le moindre sou, même en étant talentueux à outrance ?

Sais tu combien d’artistes étaient des chefs d’entreprise ayant tout abandonné car quelque chose vibrait en eux, quelque chose qui les poussait à tout remettre en question.

Un artiste est aussi un sportif de haut niveau, un médecin, car il en faut du talent lorsque l’entrainement et la pratique ne sont pas les seuls fruits du succès. 
Ne penses tu pas qu’il faille avoir un sacré talent et être un ARTISTE dans son domaine pour opérer à cœur ouvert et sauver des vies ?  Mais peut-être que ces médecins talentueux font ils eux aussi partie de cette MINABLE ESPÈCE que tu insultes aujourd’hui. Peut-être qu’un jour tu diras que les médecins n’ont choisi ce métier par amour de l’argent ? Je ne serais tellement pas étonné.

Tu viens d’insulter, non pas un chanteur, mais toute une palette de professions d’artistes.
 
Les cadreuses, réalisateurs, éclairagistes, chefs opérateurs… Tous ces gens qui préparent avec talent les lumières qui pointeront chaque samedi sur ta face de cuvette de chiottes pour que la merde ne soit pas trop visible. Pendant que toi, dans ta loge, tu répéteras et chercheras le moyen de faire mal une fois de plus. Oui, de faire mal… ce seul talent que tu as, et pour lequel je t’accorde une maîtrise inégalable.
J’aurais tellement aimé être en face de toi sur ce plateau, pour que tu puisses avoir quelqu’un capable de t’anéantir verbalement et te faire ressentir la plus grande humiliation de ta carrière. 

J’ose espérer que de nombreuses pétitions se dresseront contre toi, pour que tu puisses enfin te faire virer et que ton cas serve d’exemple à ceux qui te succèderont. La haine est déjà largement partout, chaque jour, et n’a pas sa place à la télévision. Notre monde est trop fragile pour cela.
 
Salut chère pourriture.

Rachid Ferrache, un artiste français qui t’emmerde avec une passion artistique que tu ne saurais même imaginer. 

Il n'y a objectivement qu'une seule chose à faire : la foutre dehors du service public.

Normalement, après pareille incartade, elle devrait se faire dégager, tant le tollé du public va être immense. Bon débarras !

En complément sur Christine Angot :

       

Dimanche 18 Février 2018 - News # 6828 

François Asselineau de l'UPR : ENTRETIEN N°58 - 30000 adhérents - Syrie - OTAN - George Soros - Travailleurs détachés - Agriculteurs - Justice :

Sommaire :

00:34 Question : Quelle est la bonne nouvelle de la semaine pour l'UPR ?
09:23 Question : Que pensez-vous des dernières déclarations de Macron sur la situation en Syrie ?
24:09 Question : Des nouvelles du Brexit ?
27:36 Question : Une réunion de l'OTAN se tient ces jours-ci, quelle est votre analyse ?
33:18 Parenthèse : Vidéo sur l'OTAN, réalisé par un militant ("Géronimo")
35:59 Question : Le débat sur les élections européennes de 2019 a lieu actuellement à l'Assemblée. Quelle est votre analyse ?
44:55 Question : La Ministre du travail a annoncé vouloir lutter contre les travailleurs détachés, Qu'en pensez-vous ?
53:26 Autre sujet : La situation des agriculteurs
53:50 Parenthèse : Présentation d’Hervé Minec, candidat UPR des législatives partielles de la 8e circonscription de Haute-Garonne.
55:00 Parenthèse : Présentation de Georges Mignot, candidat UPR des législatives partielles de la 2e circonscription de Guyane.
55:20 Parenthèse : Une délégation de l'UPR, menée par Christophe Blanc, sera présente au salon de l'agriculture.
56:11 Autre sujet : Les Jeux Olympiques
56:57 Autre sujet : Réforme de la justice de Mme Belloubet
58:18 Conclusion 

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur George Soros :

En complément sur OTAN :

 

Jeudi 1er Février 2018 - News # 6518 

Une très étrange affaire : le gouvernement américain aurait fait fabriquer en Chine 30.000 guillotines qui auraient été ensuite livrées à l'armée américaine puis réparties dans certains camps de la FEMA...

Je n'ai aucune preuve absolue de cette information, mais seulement quelques articles étranges et des lois suspectes incompréhensibles :

Maintenant, voilà les faits que j'ai pu déterminer avec certitude :

En complément, voyez cette vidéo :

Tout cela pue...

Je veux dire que, pour être un observateur attentif de ce qui se passe aux États-Unis, je n'ai cessé de voir une montée en puissance de la surveillance et du contrôle étatique, de la disparition des libertés, et de l'instauration d'un régime de terreur dans ce pays. Depuis des années, les fascistes qui sont au pouvoir là-bas se préparent à faire face au chaos social et politique que leur incompétence, leur cupidité extrême, et leur cynisme, sont en train d'engendrer. Tous les moyens de l'État, militaires et civils, sont orientés significativement depuis le 11 Septembre 2001 (qui n'est qu'un prétexte) par une oligarchie de fascistes et de ploutocrates pour dominer totalement la population et assurer la survie de leur gouvernement antidémocratique et inique QUOI QU'IL ARRIVE.

Si vous arrivez à trouver des informations complémentaires, merci de me contacter () : je mettrais à jour cette News.

En complément sur FEMA :

       

Lundi 22 Janvier 2018 - News # 6325 

Israël : les États-Unis annoncent la date du transfert de leur ambassade à Jérusalem : avant fin 2019. Voir [ici] ().

Ou comment jeter de l'huile sur le feu...

Il y a évidemment un plan bien précis derrière cette apparente provocation.

En complément sur États-Unis :

En complément sur Jérusalem :

En complément sur Israël :

   

Jeudi 11 Janvier 2018 - News # 6118 

Docteur Anne-Lise Ducanda : "Les enfants qui s'en sortiront le mieux dans la vie sont ceux qui ont le moins accès aux écrans" :

 

SYNOPSIS :

Pour le Docteur Anne-Lise Ducanda, membre du "collectif surexposition écrans", et invitée ce mercredi de Bourdin Direct, protéger les jeunes enfants des écrans de smartphones ou de tablettes est un "impératif de santé publique".
C'est une alerte pour le moins inquiétante qu'a lancée ce mercredi dans Bourdin Direct le Docteur Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI (Protection maternelle et infantile) dans l’Essonne, et membre du "collectif surexposition écrans". "Il faut protéger vos enfants et les éloigner des écrans!". Un "impératif de santé publique", selon elle.

"J'ai régulièrement des parents qui me disent qu'ils voient leur enfant de 3 ans se lever toutes les nuits, à peu près à la même heure – 3h du matin –, entrer dans leur chambre, prendre le smartphone sur la table de nuit, et aller sous le lit pour se cacher et regarder YouTube", a-t-elle raconté. "L'enfant crée une forme d'attachement à ces écrans et ne s'intéresse plus à autre chose. Or le tout petit a besoin d'être en interaction avec son environnement."

"Des enfants qui se tapent la tête contre les murs"
Anne-Lise Ducanda a expliqué que l'addiction aux écrans pouvait subvenir rapidement, et dès le plus jeune âge. "Ça va très vite. Au début on donne un petit dessin animé, un petit jeu éducatif sur la tablette - une demi-heure par jour -, et l'enfant adore ça, il est fortement capté et ça passe très vite à 1h, 2h, 4h… Et là, on a une vraie drogue. Quand les parents s'en rendent compte et veulent arrêter ça, l'enfant manifeste alors un vrai syndrome de sevrage: il pleure, il crie, se tape la tête contre les murs… Beaucoup de parents ne trouvent alors pas d'autres moyens que de le remettre devant l'écran pour arrêter cet état insupportable".

"Ce n'est pas la faute des parents"
Pour le Dr Ducanda, "ce n'est pas la faute des parents". "Les écrans, notamment interactifs, ont été très valorisés et l'académie des sciences a même donné un avis très positif en 2013 (concernant leur usage). Les écrans font partie de l'environnement de l'enfant. Et ce sont les jouets valorisés dans les catalogues de jouets". "C'est sûr que ça permet d'acheter la tranquillité", a-t-elle concédé.

Avec son "collectif surexposition écrans", Anne-Lise Ducanda demande que le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, interdise l'usage des écrans à la maternelle. "Les enfants qui s'en sortiront le mieux dans la vie ceux qui ont eu le moins accès aux écrans", a-t-elle prévenu.

Source : BFMTV.

Complément : les écrans, un danger pour les enfants de 0 à 4 ans, par le Docteur Anne-Lise Ducanda :

Quel est l’impact des écrans sur les enfants ? :

En complément sur enfant :

En complément sur télévision :

En complément sur écran :

   

Vendredi 15 Décembre 2017 - News # 5864 

Capitalisme, dette, travailleurs, et communisme : Bernard Friot sur “Vaincre Macron” aux Remue-méninges 2017 de la France insoumise à la Demeurée:

Une belle intervention de Bernard Friot.

Si vous ne comprenez pas ce qu'il raconte, c'est normal : il faut voir plusieurs vidéos de lui pour comprendre le langage et les concepts qu'il utilise.

Seul désaccord avec lui : à mon avis, il dissocie inutilement la propriété patrimoniale et la propriété d'usage dans la mesure où dans la réalité, de manière concrète, celui qui paye ou qui possède commande. Ce que je veux dire c'est que même si c'est une collectivité qui possède la propriété patrimoniale de l'outil de production, ce ne sont jamais en général les travailleurs utilisant l'outil qui en sont les propriétaires d'usage. C'est toujours la collectivité détentrice de la propriété patrimoniale qui décide. Et c'est souhaitable et heureux ainsi, car sinon on se retrouve dans une situation de conflit d'intérêts entre les buts recherchés par la collectivité et les intérêts particuliers de ceux qui utilisent l'outil de production.

L'histoire sociale dans tous les pays du monde a montré à satiété que dès que les travailleurs s'accaparent la propriété d'usage, ils ne servent plus les intérêts de la collectivité, et se comportent comme de petits seigneurs tyranniques, décidant ce qu'il faut faire, et de comment il faut le faire, au mépris de l'intérêt général et du bien commun de la collectivité, pourtant détentrice de la propriété patrimoniale de l'outil. L'éducation nationale en France, "le mammouth", en est à ce titre un exemple criant et tout à fait navrant : ce n'est plus l'intérêt des enfants et l'intérêt de la Nation qui dictent les orientations et les décisions mais la somme des intérêts particuliers des professeurs faisant de ces derniers une sorte d'État dans l'État. À éviter donc.

À voir !

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur capital :

En complément sur dette :

En complément sur communisme :

 

Mercredi 18 Octobre 2017 - News # 5374 

"L'intelligence artificielle plus puissante que l'intelligence humaine ?" C à dire 17 Octobre 2017 avec Laurent Alexandre :

SYNOPSIS :

Dans son ouvrage intitulé « La Guerre des intelligences », Laurent Alexandre s'attaque à l'intelligence artificielle (IA). Il aborde notamment les mutations qu'elle va provoquer dans nos modes de vie, et en particulier dans notre conception de l'éducation. Il dénonce également dans son ouvrage la naïveté et la passivité des pays européens face aux géants du Web qui s'emparent de l'intelligence artificielle.

BONUS : Frédéric Taddéi reçoit Laurent Alexandre au sujet du transhumanisme :

En complément sur Laurent Alexandre :

En complément sur intelligence artificielle :

En complément sur transhumanisme :

   

Dimanche 18 Juin 2017 - News # 4777 

Lobbying, logique de réseaux, trafic d'influence, et pantouflage, à tous les étages de l'Union Européenne : "Le visage des institutions européennes... et ses dessous ! - Ruptures, le zapping n°4" :

Quand on prononce le mot « Europe », le visage de certains devient soudain rayonnant. Ils pensent : avenir radieux, grande aventure, bonheur commun à l’horizon. Bon, ceux-là, on va les laisser rêver, après tout, c’est bien leur droit. A vrai dire, au grand désespoir des élites dirigeantes, ces euro-enthousiastes sont de moins en moins nombreux.

Et puis il y a ceux qui estiment plutôt : l’Europe, une belle idée, dommage qu’elle soit détournée, caricaturée, dévoyée par l’ultralibéralisme. Hélas, hélas… L’Union européenne n’est pas dévoyée : ses apparents « défauts » sont en réalité sa raison d’être.

Prenons le « lobbying ». Certes, le phénomène n’est pas réservé exclusivement à Bruxelles. Mais – comme on peut le voir dans cette vidéo – il fait partie de l’essence même de l’europarlement. Il a ça en quelque sorte dans les gènes. Et pour cause : à la différence des véritables parlements, l’Assemblée qui siège à Strasbourg (et à Bruxelles) ne représente aucun peuple… puisqu’il n’y pas de peuple européen. En réalité, elle est une pièce importante d’une machinerie qui édicte des actes législatifs pour répondre aux souhaits et exigences des intérêts et catégories particulières – les grands groupes industriels et financiers, en priorité.

Cette nature particulière de l’intégration européenne – un processus décidé d’en haut sans les peuples et contre les peuples – explique que, tout naturellement, les intérêts privés tiennent le haut du pavé : les élites eurocratiques mêlent de manière indissociable les fonctions publiques et privées. D’où la fréquence des « pantouflages », autrement dit, des carrières commencées dans l’appareil européen, et brillamment poursuivies chez Goldmann Sachs ou Uber…

Enfin, il est fréquent, pour les dirigeants européens de tonner contre l’évasion fiscale. L’exemple le plus connu est celui de l’actuel président de la Commission, Jean-Claude Juncker, qui a décidé de faire de la transparence et de l’éthique la marque de fabrique de son exécutif, après avoir, comme premier ministre luxembourgeois, multiplié les rescrits fiscaux, autrement dit les accords entre fisc et grands groupes multinationaux.

Mais pourquoi s’en offusquer ? Tout cela n’est que très logique, puisque la libre circulation (des marchandises, des services, de la main d’œuvre et des capitaux) est à la base même de l’Union européenne, et figurait déjà dans le traité fondateur de la CEE (1957). Bref, fermer une usine ici, délocaliser une autre là-bas, faire transiter ses profits d’un système fiscal à un autre, voilà bien ce qui constitue la nature de l’UE. Et même ses « valeurs ». Au sens de la Bourse du même nom…

Découvrez le contenu original des extraits utilisés pour le zapping, grâce à la liste des vidéos sources :

Cash-for-laws: Pablo Zalba Bidegain (Parlorama)
Europe: la manipulation des hommes politiques par les lobbys (Investig Info)
Des lobbies au cœur de l’Europe (4OpenWorld)
Mais qui contrôle vraiment l’Union Européenne ? (Lapierre Tube)
Uber & Salesforce hire ex-EU politician Neelie Kroes (PondWalden)
Uber débauche l’ex numéro 2 de la commission européenne (EuroNews)
Evasion fiscale : Juncker, ce loup dans la bergerie (Arte)
Le lobbying à Bruxelles en une minute (Jean sauve l’Europe)
Pouvoir des lobbies en Europe : l’entretien avec CEO pour tout comprendre (Osons Causer)
10 faits qui montrent comment les multinationales achètent la politique européenne (Osons causer)
Lobbies: Qui gouverne vraiment l’Europe? (TV5 Monde)
Enquête RMC – Comment les lobbies infiltrent l’Union Européenne – 20/05 (RMC)
Le Parlement européen de Strasbourg, tout un monde (Documentaire CH-5)
Comment APPLE fraude le fisc en Europe ? (Le fil d’actu)
Volez, volez petits capitaux ! – #DATAGUEULE 19 (Data Gueule)
Cinq raisons de rester dans l’Union européenne (Jordanix)

Source : Ruptures.

En complément sur lobbying :

En complément sur influence :

En complément sur Union Européenne :

   

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Vendredi 26 Mai 2017 - News # 4335 

Le 25 mai, la journée internationale des enfants disparus met en avant la lutte des parents : 5 disparitions par heure en France.

49.000 enfants disparaissent chaque année en France. Un chiffre effrayant, bien que la grande majorité des enfants sont retrouvés après des fugues brèves.

Mais 11.000 restent introuvables d'une année sur l'autre... Voir [ici] ().


C'est effarant !

Ça fait peur...

En complément sur enfant :

En complément sur les disparitions :

     

Jeudi 25 Mai 2017 - News # 4312 

Voici quelques vidéos tout à fait originales, pertinentes, et très instructives, sur l'économie et le travail humain.

Je vous livre ci-dessous mes remarques et réflexions que je vous invite à ne lire qu'après avoir regardé les dites vidéos.


L'immense travail humain pour produire les biens et les services ne plaide pas en faveur du capitalisme, bien au contraire :

Contrairement à ce qu'affirme Adam Smith, et même si son histoire de fabrication d'une veste de laine est tout à fait exacte, étonnante, et très didactique, les conclusions qu'il en tire en faveur du libéralisme sont complètement erronées pour une simple raison :

Les biens et les services sont produits par d'innombrables travailleurs, par un somme incalculable de travail et de gens, et dès lors prouvent que ceux qui gagnent de l'argent avec de l'argent (les marchands spéculateurs, les spéculateurs, et les capitalistes) sont des inutiles, des parasites, des vampires. Ces derniers ne produisent en effet RIEN, et ne contribuent pas dès lors à la création de richesses tangibles, utiles au bien commun.

Ainsi, alors qu'Adam Smith croyait asseoir la légitimité du libéralisme, il s'est en réalité tiré sans le savoir une formidable balle dans le pied...

 

L'égoïsme serait le moteur de l'économie selon Adam Smith et l'auteur de la vidéo :

"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité,  mais à leur égoïsme ; et ce n'est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c'est toujours de leur avantage." Adam Smith.

Cette phrase est fausse, car Adam Smith oublie que la majorité des personnes ont l'amour de leur travail, et du travail bien fait, et ne le font pas pour des raisons égoïstes mais parce-qu'ils aiment leur métier, et veulent bien faire les choses, même si plus le temps passe, le nombre de gens seulement intéressés par l'argent ne cesse de croître sans qu'ils se soucient de la qualité du travail ou des biens qu'ils produisent. Vendre est désormais leur unique objectif, et le reste ils s'en foutent... Mais il faut comprendre que cela n'a pas toujours été ainsi, l'Histoire le démontrant à satiété.

Il y a eu une dérive des mentalités sous l'impulsion du libéralisme puis encore plus par le néolibéralisme. Par exemple, du temps de mes parents, le banquier était un vrai conseiller : il orientait les choix d'investissement de ses clients avec sagesse, en fonction de leurs besoins, "en bon père de famille" selon les termes de la Loi. Aujourd'hui, les conseillers bancaires sont devenus des commerciaux, quand ce ne sont pas des putes qui se prostituent pour gagner quelques dizaines d'euros de commission en vendant un produit financier dont ils ignorent tout, en plus. Ces derniers ne sont plus intéressés que par l'argent immédiat et facile, et se foutent éperdument des intérêts et du devenir financier de leurs clients. Mais cette tendance perverse est finalement assez récente dans l'histoire de l'Humanité, et c'est un effet produit par la combinaison des divers facteurs "modernes" suivants :

D'autre part, dire que seuls les égoïsmes individuels seraient à même de produire la richesse, et que construire une société basée sur l'altruisme est impossible, est une absurdité totale. Il n'y a qu'à regarder l'histoire de la médecine, des hôpitaux, des maisons de santé, etc. pour se rendre compte que c'est précisément l'altruisme et la charité qui ont permis l'émergence de ces établissements, et non l'égoïsme et la cupidité. Pour mémoire, rappelons nous l'hospice des Quinze-Vingts, fondé en 1260 par Saint-Louis : l'hospice comprenait trois cents lits, et son but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient fort en détresse. Il était entièrement financé par le Roi..., qui n'avait pourtant pas un intérêt personnel immédiat de le faire ou de cupidité, d'avidité, etc.

Et combien d'hôpitaux et de maisons de santé fondés par des soeurs ? Ils sont innombrables..., et c'est là que la médecine à grande échelle a vraiment démarré...

Enfin, l'assistance publique est un projet collectif et mutualiste, opposé en son essence à l'égoïsme et à la cupidité. Ce n'est que sous l'impulsion des néolibéraux et de la malfaisante Union Européenne que le statut de la médecine publique est remis systématiquement en cause, et attaqué par une libéralisation et une mise en concurrence de tous les établissements publics avec le secteur privé pour être livrés en pâture au marché.

Ainsi, Messieurs Adam Smith, Milton Friedman, et Phi (l'auteur de ces vidéos), vous êtes complètement dans l'erreur et vous faites de la propagande pour le système capitalisme, alors que tout montre que ce sont les travailleurs qui produisent les vraies richesses, le bien être et le confort de toute l'Humanité. L'Humanité a besoin des travailleurs, pas des parasites capitalistes. Les capitalistes ont besoin de nous parce-qu'ils nous vampirisent, mais nous le peuple nous n'avons pas besoin d'eux car c'est nous qui créons toutes les richesses de ce monde. Souvenons-nous en !

Pire, la rhétorique capitaliste et libérale veut nous faire croire que les transactions et le libre-échange seraient toujours des contrats gagnant-gagnant. Or cela est faux. Cela est faux car lorsque la grande distribution achète ses produits, elle contraint ses fournisseurs, agriculteurs ou entreprises, à leur céder leurs produits à des tarifs qui ne leur permettent pas de vivre, mais tout juste de survivre. Cela est faux car les multinationales pillent les ressources de nombreux pays tout en exploitant leurs peuples dans des conditions indignes, payant les gens avec un lance-pierre, l'Afrique et la Chine en étant des exemples criants et désespérants.

 

Conclusion :

Des vidéos très intéressantes, parce-que permettant de mieux prendre conscience du rôle et de la valeur du travail humain et de la nuisance colossale du capitalisme, de l'économie de marchés, qui nous conduisent collectivement à l'autodestruction et à la dévastation de la planète.

De petits must dans leur genre très spécifique.

À voir absolument !


Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4000 

Élection d'Emmanuel Macron à la présidentielle 2017 : "Les Français ont veauté !"

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de se plaindre dans les cinq ans à venir.
  • Je dénie aux profs qui ont voté Macron — obéissant scrupuleusement aux consignes de la FSU, du SGEN et du SU-UNSA — le droit de manifester quand le recrutement sera délégué aux établissements en fonction d’un « projet » défini par les plus pédagos du coin, et qu’ils seront notés par une commission tripartite réunissant administration locale, parents et élèves. Les bonnes notes, dorénavant, vous les mettrez en espérant être à votre tour bien notés.

  • Je dénie aux jeunes qui ont voté Macron le droit de protester quand ils n’auront plus le choix qu’entre un CDD à temps partiel et la file d’attente de Pôle Emploi.

  • Je dénie à tous les travailleurs qui ont voté Macron le droit de rouspéter quand le tarif horaire français rejoindra celui des Polonais — au nom de la directive Bolkenstein.

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de vilipender les extrémistes religieux de l’UOIF qui pourront désormais faire acquérir la nationalité française à Tariq Ramadan — après tout, son frère Hani, l’homme qui justifie la charia en général et la lapidation en particulier, a appelé lu aussi à voter pour le candidat de l’entente cordiale des intérêts bien compris. Ce n’est pas demain qu’il y aura moins de voiles islamiques dans les rues en général et dans les facs en particulier. Sûr que la laïcité y gagnera.

  • Je dénie à tous les gens de gauche qui ont voté Macron le droit de lui reprocher de faire une politique de droite. Ils l’ont voulu, ils l’ont eu. Comment dit Dorine déjà, dans Tartuffe ? « Vous serez, ma foi, macronisés » — ou à peu près.

Jean-Paul Brighelli. Voir [ici] ().

Jeudi 27 Avril 2017 - News # 3671 

Infos de sécurité informatique :


En complément sur informatique :


En complément sur NSA :


Dimanche 2 Avril 2017 - News # 3022 


Seuls les vrais communistes dénoncent la réalité de la candidature oligarchique de Macron,
les autres n'étant que des opportunistes
avant tout soucieux de leur carrière politique et de leurs rémunérations très avantageuses
au détriment de leur idéal politique et des Français qui les ont élus.
Franchement, être communiste et soutenir Emmanuel Macron,
c'est le suprême reniement, un retournement de veste majeur

 

Emmanuel Macron, symbole du renouveau ? Bullshit ! : on dénombre déjà au moins 565 élus socialistes avec Macron + 9 communistes + 14 écologistes :

J'ai récupéré cette édifiante liste depuis le site officiel http://www.socialistesavecmacron.fr/liste.html ().

Et ceux qui ont créé ce site ont le culot d'avoir inscrit en haut de leur page :

 Le changement — de visage — c'est maintenant ! 


Mardi 28 Mars 2017 - News # 2931 

François Asselineau est interviewé par le site Herodote.net, spécialisé en Histoire, sur les sujet suivants :


Jeudi 16 Mai 2013 - News # 497 

Manif pour tous : Tous à Paris le 26 mai 2013 !  Après avoir rassemblé plus de 800.000 manifestants le 13 Janvier, puis plus d’un million le 24 Mars, la prochaine grande manifestation nationale promet de rassembler encore davantage d’opposants au mariage gay, l’adoption, la PMA ou la GPA pour les couples homoparentaux ! Voir cette [vidéo] (). Go, go, go !


Samedi 16 Juin 2012 - News # 206 

Rien n'arrête le clientélisme politique : le gouvernement de Hollande veut instituer une loi en faveur du mariage homosexuel et de l'homoparentalité avant le printemps 2013. Les hommes politiques sont des prostituées et trahissent la volonté populaire. Jamais une telle loi ne pourrait être votée si l'on demandait son avis à chaque citoyen par référendum. Étant donné l'importance et la portée du sujet pour toute la société, on est légitimement en droit de s'indigner devant un tel déni de démocratie et une pareille trahison. Voir [ici] (). Donnez votre avis [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .