Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

218 News

Lundi 15 Juillet 2019 - News # 18861 

Entretien d'été avec Pierre-Yves Rougeyron :

SOMMAIRE :

Partie 1 :
° Elections européennes et suite 
° Marion Maréchal le Pen / Eric zemmour
° L'écologie politique 
° Les officiers supérieurs 
° Vincent Lambert
° réforme du bac
° La PMA 
° loi AVIA
° foot féminin 

Partie 2 :
° L'Allemagne
° Le Bréxit
° L'Italie 
° La Grèce
° Trump 2020 ? 
° Libye 
° Mali
° Aéroport de Paris
° Les taux négatifs
° Les miniboots italiens
° Finance de l'ombre
°Deutsche Bank
° La chute de l'empire américain 
° Origine socialiste ou capitaliste de l'immigration
° Hommage

Non évalué.

En complément sur Pierre-Yves Rougeyron :

       

Mardi 2 Juillet 2019 - News # 18552 

Parlement européen : Les eurodéputés du Parti du Brexit tournent le dos durant l’hymne européen. Voir [ici] ().

Ahhh, j'aime ce genre d'action rebelle contre l'establishment et le politiquemnt correct.

En complément sur Parlement européen :

En complément sur eurodéputé :

En complément sur Brexit :

En complément sur hymne européen :

 

Lundi 1er Juillet 2019 - News # 18529 

Le point de rupture #3 : Quatre décennies de déstructuration nationale… et l’Europe ? Avec Pierre Vermeren, Étienne Chouard, Pierre Lévy :

SYNOPSIS :

Votre mensuel a lancé début juin une chaîne vidéo qui propose chaque quinzaine (hors période estivale) une émission, Le point de Ruptures, balayant l’actualité européenne.

La troisième émission vient d’être mise en ligne : Quatre décennies de déstructuration nationale… et l’Europe ?

A partir d’un passionnant essai de l’historien Pierre Vermeren (La France qui déclasse – Les Gilets jaunes, une jacquerie du XXIème siècle) – ce dernier dialogue avec Étienne Chouard et Pierre Lévy sur les mécanismes, les responsabilités et les choix politiques qui ont désindustrialisé le pays, et souvent désertifié des pans entiers du territoire.

Non évalué.

En complément sur Le point de rupture :

En complément sur Pierre Lévy :

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Pierre Vermeren :

 

Dimanche 16 Juin 2019 - News # 18155 

Tyrannie des minorités et théorie du genre : Un étudiant écossais est viré de classe pour avoir dit qu' « il n'y a que deux genres » sexuels :

Le déni de réalité et la folie des idéologies encore une fois...

Ce professeur dévoyé le dit même plusieurs fois : les propos du jeune ne sont pas dans la politique [du parti].

On se croirait dans Orwell, c'est hallucinant.

Alors, je vais le dire : il n'y a que DEUX GENRES : mâle et femelle (hormis l'hermaphrodite qui est un cas ultra-rare d'ordre de malformation génétique). Tout le reste, c'est de la perversité, du chaos psychologique induit par des parasites de la Légion du Moi pluralisé. C'est clair, c'est net, c'est définitif.

En complément sur genre :

En complément sur tyrannie minorité :

     

Mardi 11 Juin 2019 - News # 18035 

Censure tout azimut : Le PDG de Google prévoit de nouvelles restrictions sur Youtube : “Nous voulons empêcher les contenus borderline”. Voir [ici] ().

"Borderline" : on y met tout ce qu'on veut, parce-que c'est un terme totalement subjectif.

Et, en plus, cela sous-entend une référence à la pensée unique ambiante : sera considéré comme borderline tout ce qui n'est pas politiquement correct, et en accord avec les dogmes du "parti" néolibéral-libertaire-LGBT-sioniste-immigrationiste-féministe-etc.

En complément sur censure :

En complément sur Google :

En complément sur YouTube :

   

Mardi 11 Juin 2019 - News # 18032 

Bien-pensance et terrorisme intellectuel : Étienne Chouard interrogé par Denis Robert sur les chambres à gaz :

Incroyable...

Denis Robert vient de montrer qu'il est un suppôt du système, une sorte de Christine Angot mâle.

Quand on pense que kapo servile de la pensée unique et du politiquement correct est le patron du Média, ça laisse songeur...

L'entretien en entier est ici, mais je n'ai aucune envie de le regarder :

[MAJ du 12 Juin 2019] : Message à Étienne Chouard :

Salut Étienne.

T'es mort. ^^

Dans ta naïveté et ton amour de la Vérité, tu t'es tiré plusieurs balles dans le pied tout seul lors de ton passage dans Le Média. On peut même dire que tu as été un peu bébête.

Les gens qui t’interrogent ne sont pas des gens comme toi et moi : ils sont pervers et retords, ils te guettent, il t'attendent, ils cherchent des failles pour te décrédibiliser, et avec toi tous les principes de la démocratie véritable.

À la première question sur les chambre à gaz, tu aurais dû soit t'en aller, soit dire ce que le système attend que tu dises. En ce qui me concerne, j'aurais posé un ultimatum à ce suppôt du système qu'est Denis Robert : soit il arrête ses conneries, soit je m'en vais. Et il ne fallait pas hésiter une seconde à partir, à quitter ce plateau d'inquisiteurs de la pensée unique. Maintenant, il aurait été sans doute plus sage de dire ce que ce qu'ils voulaient que tu dises, et te soumettre au nom de la survie de toutes les idées généreuses et justes que tu défends sur la démocratie, etc.

T'es mort mon ami. Regardes les quelques commentaires compilés dans ces article :
https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/confusionnisme-negationnisme-81976

Édifiant, pas vrai ? :-(((

Ta gentillesse et ta naïveté t'ont perdu, et tout ton travail est parti avec l'eau du bain. Nos ennemis utilisent toutes les ficelles du Mal. Il faut faire donc très attention, et
savoir qu'ils nous tendent de nombreux pièges.

Maintenant, commencent pour toi les vrais problèmes. Soit tu vas devoir ramper et t'excuser à n'en plus finir, comme jamais, partout, à chaque fois que tu seras invité ici ou là, et te transformer dès lors en serpillière bien essorée et traumatisée, soit quitter la sphère des médias mainstream pour te consacrer "en silence" avec les Gilets Jaunes et les citoyens simples, amoureux de la démocratie, à tes travaux sur cette démocratie.

J'ai mal pour toi mon ami.

Je suis dépité pour toi. Vraiment. Ça me fait mal au coeur cette histoire.

T'as merdé grave, et tous les suppôts du système vont se faire un plaisir de te tomber dessus, sans répit.

Je ne sais plus quoi te dire...

Alors je te dis : Courage ! Courage ! Et il va t'en falloir...

Recentres toi sur les gens qui t'aiment, les gens de confiance, les gens fidèles et sincères, et retires toi pour un temps des médias mainstream (peut-être à l’exception de Sud Radio : mais tu vas devoir y montrer pâte blanche et faire une déclaration solennelle que tu as intérêt à bien préparer à l'avance, afin de limiter la casse,  et de retirer quelques arguments à tes ennemis).

Amitiés sincères dans ces tribulations terribles qui s'annoncent.

BlueMan.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Denis Robert :

En complément sur chambres à gaz :

   

Jeudi 6 Juin 2019 - News # 17950 

"Le populisme ou la mort" par Olivier Maulin : « J'espère que les élites paieront un jour pour certaines trahisons ! » :

SYNOPSIS :

Les Gilets jaunes, un phénomène « miraculeux » ? Oui, selon le journaliste et romancier Olivier Maulin, qui cible durement les élites aujourd'hui au pouvoir dans un brûlot titré « Le populisme ou la mort ». Entretien choc avec le chroniqueur Édouard Chanot (Twitter : @edchanot).
_________________
00:36 : « il y a quelque chose de l'ordre de la fin d'un monde, d'un basculement anthropologique : le fait que Notre-Dame brûle est symboliquement assez terrifiant » ;
02:44 : « Le vrai problème de l'immigration de masse est qu'elle ne veut plus apporter quelque chose mais se substituer... » ;
03:28 : « Toutes les communautés avec une étincelle finissent par se mettre dessus... je ne crois pas du tout en une coexistence pacifique de plein de communautés sur un même territoire » ;
04:08 : « plus on parle de vivre-ensemble, moins les gens vivent ensemble, c'est la novlangue...» ;
04:45 : « Les journalistes ont une responsabilité très très lourde dans le désastre actuel...» ;
06:35 : « oui, le populisme remplace aujourd'hui la liberté. On se dirige vers quelque chose de très grave. De plus en plus de gens évoquent la guerre civile... » ;
07:40 : « Les élites ont trahi...» ;
10:25 : « les gouvernants ne croient plus au peuple. A partir du moment où le peuple n'existe plus, on fait une politique pour tout le monde...» ;
11:30 : « La crainte qu'on pouvait avoir, c'est que le peuple soit mort en effet...» ;
13:45 : « Le diagnostic que fait le peuple sur sa propre situation est extrêmement juste : ça c'est fabuleux ! » ;

Édouard Chanot est, je trouve, l'un des meilleurs interviewer du moment : vif, lucide, droit, impertinent mais sage, et vraiment intelligent.

En revanche, je trouve Olivier Maulin beaucoup trop émotionnel, même s'il dit assurément des vérités gênantes.

À voir.

En complément sur Olivier Maulin :

En complément sur populisme :

En complément sur élite :

En complément sur oligarchie :

 

Vendredi 31 Mai 2019 - News # 17824 

Européennes et islamisme : Ces quartiers de France où le parti des démocrates musulmans enregistre de très hauts scores. Voir [ici] ().

À ce rythme, si on ne stoppe pas l'immigration net, dans 50 ans la France n'est plus la France.

Maintenant, comment dans un pays dit laïc, un parti de nature religieuse a-t'il le droit de se présenter ? La loi de 1905 instaure la séparation des églises et de l'État, alors dans ces conditions, comment se fait-il que ce parti n'est pas été recalé ? À moins qu'il y ait une volonté délibérée du pouvoir en place de laisser faire...

La religion musulmane ok dans la sphère privée, mais l'islamisme NON ! Rappel : l'islamisme est un système politique et législatif (la Charia) qui repose sur la religion musulmane, c'est-à-dire un système qui entend imposer une façon de vivre à tous. Il n'y a pas de liberté et de diversité dans les systèmes islamiques. Voyez l'Arabie Saoudite : il y est interdit de construire une église, un temple, etc., et tous les aspects de la société sont contrôlés et sanctionnés par un pouvoir tyrannique au nom d'une religion. Et c'est ça qu'on veut pour la France ?  

En complément sur Européennes :

       

Vendredi 24 Mai 2019 - News # 17635 

François Asselineau, Président de l'UPR et partisan du Frexit, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio :

Bien, il ne s'est pas fait avoir.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur Frexit :

   

Mercredi 22 Mai 2019 - News # 17593 

François Asselineau sur BFMTV - 22 Mai 2019 :

Cette extinction de voix pour ces élections européennes tombe bien mal... 

Ce journaliste et sa chaîne ne sont pas professionnels : à la fin, il y a une super ambiance de merde à la fin qui révèle qu'en France il y a réellement une chape de plomb sur les opposants politiques réels, et que tout est verrouillé. Je pense qu'on va aux clashs multiples, et que la France va traverser un période terrible par bien des aspects.

Le peu de démocratie a disparu, et partout la partialité, la mauvaise foi, la ruse, le mensonge, et l'injustice, progressent. C'est dépitant. Tout cela va se payer un jour dans les larmes et le sang. Pauvre France..

En complément sur François Asselineau :

       

Mercredi 22 Mai 2019 - News # 17582 

Incroyable censure politique aux européennes : Le temps de parole de Steve Bannon décompté de celui du Rassemblement National par le CSA... Voir [ici] ().

C'est du délire putain... : tous les prétextes sont bons pour limiter la paroles des opposants politiques... 

Aucune limite.

Si on va par là, il faut alors décompter aussi le temps de parole des éditocrates de BFMTV, celui de BHL, etc., de celui de LREM !

Ahurissant !

On atteint des sommets de mauvaise foi, et de partialité.

Ça devient véritablement inquiétant...

Et aucun politicien pour dénoncer cette dérive inique très grave... 

Qui ne dit mot consent.

En complément sur censure politique :

En complément sur européennes :

En complément sur Steve Bannon :

En complément sur temps de parole :

En complément sur CSA :


Vendredi 17 Mai 2019 - News # 17447 

L'interview complet d'Andréa Kotarac, ce cadre de la France Insoumise qui appelle à voter Rassemblement National :

Ça vaut son pesant de cacahuètes...

Ce type est courageux : contre vent et marées, au péril de son confort et de sa vie politique, il met l'intérêt de la France au dessus des niaiseries partisanes de la France Insoumise, bravo.

Effectivement, il faut faire à tous rpix barrage à LREM.

C'est comme moi aux présidentielles 2017 : j'ai voté François Asselineau au premier tour (ce qui ne surprendra personne ici je pense), et ensuite j'ai soutenu sur ce site et voté pour Marine Le Pen au second tour dans le but de faire barrage à Emmanuel Macron.

Dans la vie, il faut savoir oser et dépenser la bien-pensance et les convenances à la con, surtout lorsque le destion de la France, de tout un peuple, est en jeu. Mais beaucoup ne le comprennent pas, étant prisonniers de leurs affects et de leurs idéologies.

En complément sur Andréa Kotarac :

       

Samedi 11 Mai 2019 - News # 17282 

Haute trahison” : une commission d'enquête réclamée contre le Rassemblement National (RN). Voir [ici] ().

Une affaire gravissime, montrant que les gens deviennent de plus en plus fous, à cause de leur partisanerie et de leur mépris de la Vérité, de l'équité, et de la justice.

Tous les prétextes sont bons pour charger les opposants politiques, alors même qu'il existe des ministres, des hauts fonctionnaires, des organisations, etc. (même le président de la République lui-même !) qui oeuvrent contre les intérêts de la France et des Français.

Démentiel !

Merci à OS  pour m'avoir signalé ce lien. 

En complément sur Rassemblement National :

En complément sur deux poids deux mesures :

     

Vendredi 10 Mai 2019 - News # 17242 

Immigration : Allemagne islamisée : la naturalisation ouverte aux polygames. Voir [ici] ().

Rappelons tout d'abord que la polygamie est de l'adultère déguisé par de la religion pervertie.

C'est à ce genre de loi que l'on peut voir crûment qu'il y a au sein des instances politiques des traîtres de politiciens qui déploient un plan pour détruire leur nation.

Ça n'arrive pas par hasard : cela correspond à un agenda particulier bien particulier dont les effets ont été prévus et programmés.

En complément sur migrants :

En complément sur polygamie :

En complément sur polygamie :

   

Dimanche 28 Avril 2019 - News # 16924 

Le parti anti-immigration VOX entre pour la 1ère fois au parlement espagnol (28 Avril 2019) :

Normal : à force de trahir les peuples, il ne faut pas s'étonner que nos traîtres de politiciens soient partout supplantées apr des formations politiques anti-immigration.

En complément sur migrants :

En complément sur Espagne :

     

Jeudi 25 Avril 2019 - News # 16862 

Le nabot Benoît Hamon dans ses oeuvres :

Qui se souvient de ce nain de jardin de la politique participant en Avril 2017 aux activités du club taurin d'Aignan (la section locale de l'UCTPR, l'Union des clubs taurins Paul Ricard), défendant et promouvant l'ignoble et barbare corrida durant la campagne des législatives ?

Ce type, non content de se montrer aux courses landaises, avait même reproché à l'Alliance anti-corrida de lui avoir demandé de prendre position sur la corrida...

Une photo à rappeler à ce naze en cette période d'Européennes.

En complément sur Benoît Hamon :

En complément sur Européennes :

     

Mercredi 24 Avril 2019 - News # 16833 

Olivier Maulin : « J'espère que les élites paieront un jour pour certaines trahisons ! » :

SYNOPSIS :

Les Gilets jaunes, un phénomène « miraculeux » ? Oui, selon le journaliste et romancier Olivier Maulin, qui cible durement les élites aujourd'hui au pouvoir dans un brûlot titré « Le populisme ou la mort ». Entretien choc avec le chroniqueur Edouard Chanot (Twitter : @edchanot).
_________________
00:36 : « il y a quelque chose de l'ordre de la fin d'un monde, d'un basculement anthropologique : le fait que Notre-Dame brûle est symboliquement assez terrifiant » ;
02:44 : « Le vrai problème de l'immigration de masse est qu'elle ne veut plus apporter quelque chose mais se substituer... » ;
03:28 : « Toutes les communautés avec une étincelle finissent par se mettre dessus... je ne crois pas du tout en une coexistence pacifique de plein de communautés sur un même territoire » ;
04:08 : « plus on parle de vivre-ensemble, moins les gens vivent ensemble, c'est la novlangue...» ;
04:45 : « Les journalistes ont une responsabilité très très lourde dans le désastre actuel...» ;
06:35 : « oui, le populisme remplace aujourd'hui la liberté. On se dirige vers quelque chose de très grave. De plus en plus de gens évoquent la guerre civile... » ;
07:40 : « Les élites ont trahi...» ;
10:25 : « les gouvernants ne croient plus au peuple. A partir du moment où le peuple n'existe plus, on fait une politique pour tout le monde...» ;
11:30 : « La crainte qu'on pouvait avoir, c'est que le peuple soit mort en effet...» ;
13:45 : « Le diagnostic que fait le peuple sur sa propre situation est extrêmement juste : ça c'est fabuleux ! » ;

Non évalué.

En complément sur élite :

En complément sur oligarchie :

En complément sur trahison :

En complément sur populisme :

 

Lundi 22 Avril 2019 - News # 16783 

Incendie de Notre-Dame de Paris : Une obédience particulière de Franc-Maçonnerie, la Grande Loge Européenne de la Fraternité Universelle, appelle ses frères à "la reconstruction du Temple". Voir [ici] ().

Pas banal.

Cette obédience fait sans doute partie de la Franc-Maçonnerie qui n'est pas encore tombée : elle ne s'occupe que de spiritualité, de connaissance de soi, etc, et pas de politique.

En complément sur Notre-Dame de Paris :

En complément sur incendie :

En complément sur franc-maçon :

   

Dimanche 21 Avril 2019 - News # 16773 

Sondages : Mise au point - Le traitement médiatique et sondagier à l'approche des européennes - UPR :

SYNOPSIS :

Dans cet épisode nous mettons en évidence des différences de traitements médiatiques à l'égard des partis politiques et diffusons 2 enregistrements audio de sondage à l'appui.

C'est véritablement LAMENTABLE !

Ces instituts de sondages sont de véritables saloperies ! 

À ne pas rater à partir de 4:15.

En complément sur sondage :

En complément sur européennes :

     

Samedi 20 Avril 2019 - News # 16740 

Censure politique : Facebook supprime la page de Boris Le Lay, figure de la fachosphère. Voir [ici] ().

C'est de la censure. Tout le reste, c'est du baratin.

Soit on est pour la liberté d'expression, soit on est un hypocrite.

Et il faut être lucide : ce n'est pas la dernière page qui sera supprimée.

En revanche, si le site "Démocratie participative" était dirigée par ce monsieur, alors clairement là ce type est un ignoble personnage. Le problème, c'est que l'article parle de soupçon, ce qui est vraiment maigre comte tenu du caractère haineux et ignominieux de ce site. Affaire à suivre...

Mrci à OS pour l'information. 

En complément sur censure politique :

En complément sur Boris Le Lay :

En complément sur fachosphère :

   

Jeudi 18 Avril 2019 - News # 16684 

Dessine-moi l'éco : Qui finance les partis politiques ?

SYNOPSIS :

Les partis politiques ont besoin d'argent pour fonctionner. D'où vient-il ? S'agit-il d'argent public ? Nous vous expliquons par qui les partis sont financés... et pourquoi cela pose un problème !

En complément sur Dessine-moi l'éco :

       

Lundi 15 Avril 2019 - News # 16589 

Politique & Eco n° 211 - Allemagne : une sortie furtive de l’euro ? Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Vincent Brousseau de l'UPR :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Vincent Brousseau, ancien haut fonctionnaire à la BCE (banque centrale européenne), normalien, docteur en économie et mathématiques.

1) De la BCE à la critique de l’Euro
- BCE les raisons d’une démission
- Le référendum de 2005
- De Trichet à Draghi, les facilités monétaires en question
- Qu’est-ce que le mécanisme de Target ?
- Dettes et créances entre pays de la zone euro, le cœur du problème
- Les arrières-pensées allemandes
- Une faiblesse cachée voulue par les Allemands

2) Une sortie furtive, comment pourquoi ?
- Personne en France ne connaît ce risque, médias et politiques muets sur la question
- L’Allemagne paiera ?
- Banquiers centraux, universitaires, conseillers de la CDU, beaucoup de monde pour refuser les créances  des "pays du club méd"
- Weber, Stark, Weidmann, Schlesinger, anciens de la Bundesbank, tous en désaccord avec la politique de la BCE
- Weidmann, président de la Banque centrale allemande invente le concept de sortie furtive repris par les universitaires (ZIN spécialiste de Target)
- 3 scenarios : 1 possible refus des créances du sud, 2 restitution tous les ans par des titres, 3 échéancier en or
- Collatéralisation : mise en gage d’un actif en contrepartie des Targets
- Variations consécutives des cours de l’euro allemand ou de l’euro italien ou espagnol
- La monnaie unique n’est plus unique, c’est la fin de l’union monétaire

3) Apocalypse  ou scenario paisible ?
- Les échanges intra européens perturbés ? Réponse : non
- Les cas d’une sortie brutale : l’Italie ?
- Dramatisation politico médiatique
- La souveraineté ne se partage pas !
- Et si la Catalogne voulait se doter d’une monnaie ?
- Sortie de l’euro et sortie de l’UE
- La Grèce en question : révélations inédites de Vincent Brousseau
- Quel sort pour la BCE ?
- Problème des paiements extérieurs de la zone euro, la dédolarisation n’est pas pour demain
- Retour sur le Brexit, comment Th. May sabote le vote populaire
- No deal en question : laisser croire que les Anglais ne l’ont pas voulu
  Une sortie à quelle échéance ? Réponse impossible mais ce scénario furtif a été annoncé  précocement par Vincent Brousseau.

Une excellente émission.

À voir !

En complément sur Vincent Brousseau :

En complément sur BCE :

En complément sur Brexit :

En complément sur Frexit :

 

Dimanche 14 Avril 2019 - News # 16569 

Propagande mensongère : «Europe Je Vote !» : une centaine de patrons incitent leurs salariés à voter aux Européennes. Voir [ici] ().

"Attention, notre démarche n'est en rien politique !" : c'est ça, prenez nous pour des cons !

Leur opération est une façon subtile de dire à leurs employés : votez pour l'Union Européenne et pas pour les partis comme l'UPR qui demande le Frexit ou pour des partis qui ne veulent plus de l'Europe néolibérale.

D'ailleurs le nom même de leur opération les démasque : "Europe je vote !" : TOUT EST DIT !

Bande de faux culs malveillants !

En complément sur propagande :

En complément sur Européennes :

En complément sur patron :

   

Lundi 8 Avril 2019 - News # 16380 

Entretien de François Asselineau avec Quentin Bourgeois, un ex du Front National ayant rejoint l'UPR :

SYNOPSIS :

= Comme le Conseil national de la Résistance de 1943-44, l'UPR accueille les Français de tous bords pour sauver la France en péril de mort ! =
MON ENTRETIEN AVEC QUENTIN BOURGEOIS, ANCIEN RESPONSABLE DU FRONT NATIONAL / RASSEMBLEMENT NATIONAL QUI VIENT DE REJOINDRE L'UPR. 

À quelques jours d’intervalle, Sylvie Heyvaerts, ancienne responsable de la France insoumise (FI) dans la région de Soissons (Aisne) et ex-candidate de ce parti aux élections législatives de 2017, et Quentin Bourgeois, conseiller municipal d’opposition à Saint-Omer (Pas-de-Calais) et ancien responsable local du FN/RN ont annoncé leur ralliement à l’Union populaire républicaine (UPR).

J'ai déjà présenté Sylvie Heyvaerts à nos adhérents et sympathisants, au cours d’un entretien diffusé sur notre chaîne YouTube le 14 mars 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=FlBIrBo00sM

Aujourd'hui, je présente à son tour Quentin Bourgeois à nos adhérents et sympathisants.

--------------------

L’UPR se félicite de rassembler ainsi des personnes issues d’univers politiques aussi différents et a priori irréconciliables. Elles nous rejoignent toutes sur la base intangible de notre Charte fondatrice ( https://www.upr.fr/charte-fondatrice-...) adoptée le jour de la fondation de l'UPR le 25 mars 2007, il y a 12 ans.

Ce véritable tour de force – que seule l’UPR est capable de réaliser – rappelle exactement l’esprit de rassemblement et d’union nationale du Conseil national de la résistance de 1943, CNR qui accueillait en son sein des communistes, des socialistes, des chrétiens-sociaux, des gaullistes, des « patrons et des ouvriers », et aussi des membres de la Cagoule.

Ces ralliements confirment la capacité de l’UPR à transcender le clivage droite – gauche et à mettre provisoirement de côté les divergences qui existent entre les Français, pour se concentrer sur l’essentiel : le rétablissement de l’indépendance nationale et la restauration de la démocratie, par la sortie de l’UE et de l’euro (Frexit) que nous proposons sans jamais faillir ni nous contredire depuis 12 ans.

Comme le comprennent de plus en plus de Français, cet objectif primordial pour notre avenir et celui de nos enfants passe par une hiérarchisation des priorités : rien n’est possible – et en particulier aucune des demandes des « gilets jaunes » en matière sociale et démocratique ne peut être exaucée – sans, d’abord, quitter l’Union européenne, l’euro et l’OTAN.

Les ralliements de Sylvie Heyvaerts et de Quentin Bourgeois à l’UPR ne sont que la partie la plus visible du phénomène en cours. Notre mouvement constate actuellement une formidable poussée du nombre d'adhésions quotidiennes, qui proviennent de tous les horizons politiques, et en particulier d’anciens électeurs de FI et du FN/RN.

Cette évolution témoigne que les masques de FI et du RN commencent à tomber : ces partis politiques, qui protestent sur tout mais qui refusent bec et ongles le « Frexit », jouent en réalité un rôle de faux opposants, qui stérilise le vote des Français et qui conduit à conforter l’oligarchie qui a mis notre pays en coupe réglée depuis trente ans.

C’est un constat à la fois très réjouissant et très important politiquement de voir de plus en plus de Français comprendre cette mystification politique et se décider à rallier l’UPR par dizaines chaque jour.

Une fois de plus l'UPR montre son ouverture d'esprit, et son alignement dans les faits concrets dans l'esprit du Conseil National de la Résistance.

Bravo !

Allez les Français ! Vous êtes tous les bienvenus pour se rassembler à l'UPR !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Quentin Bourgeois :

     

Lundi 8 Avril 2019 - News # 16375 

L’enquête : la Fronde anti-éolienne - C Politique, la suite - 7 Avril 2019 :

SYNOPSIS :

L’enquête : la Fronde anti-éolienne Yohan Malka, journaliste à C politique, est parti à la rencontre de ceux qui disent "non" aux éoliennes. Au nom de la transition écologique, Emmanuel Macron a prévu de multiplier par trois les éoliennes d’ici 10 ans. Mais, cette ambition se heurte à la fronde de beaucoup de riverains qui mettent en avant les nombreuses nuisances provoquées par cette électricité écologiste combattue y compris par certains défenseurs de l’environnement.

À voir absolument !

Une fois de plus, on nous trompe avec l'énergie éolienne ! C'est une escroquerie qui ne profite qu'à ceux qui construisent et vendent ces saloperies (ou en vivent).

En complément sur éolien :

       

Mardi 2 Avril 2019 - News # 16184 

Fictions dystopiques : quand le récit d’anticipation au cinéma et en littérature devient prophétique :

TABLE RONDE

Avec Jonathan Veillette et Jean-Pascal Larin, professeurs de science politique au cégep Édouard-Montpetit, ainsi que Vicky Pelletier, Stéphanie Bellemare-Page et Jacques Rollin, professeurs de littérature et de français au cégep Édouard-Montpetit.

Quand des passionnés de dystopies (1984, Fahrenheit 451, La matrice, Blade Runner, La servante écarlate, Black Mirror…) échangent entre eux et font des liens avec l’actualité politique, on s’aperçoit vite que ce genre littéraire et cinématographique bien particulier peut devenir prophétique, tout particulièrement en matière de liberté de parole.

Table ronde organisée par Frédéric Julien, professeur de littérature et de français au cégep Édouard-Montpetit dans le cadre du printemps de la culture édition 2019

Non évalué.

En complément sur dystopie :

En complément sur 1984 :

En complément sur Orwell :

   

Jeudi 28 Mars 2019 - News # 16079 

Macron et la cleptocratie d'État contre la France et les gilets jaunes - Interview de Xavier Moreau par Les non alignés - Mars 2019 :

SYNOPSIS :

Xavier Moreau nous explique le fonctionnement de l'oligarchie de hauts fonctionnaires, de partis politiques et autres parasites qui ont pris le contrôle de l'Etat et face auxquels les gilets jaunes se soulèvent depuis novembre 2018. A bas les voleurs !

Comment la caste du parti unique vit sur le dos des français en parasitant le système et en le verrouillant.

À voir absolument !

En complément sur cleptocratie :

En complément sur Xavier Moreau :

En complément sur non alignés :

   

Jeudi 14 Mars 2019 - News # 15711 

Le mépris de classe de l'éditorialiste politique Bernard Schalscha : "Les Gilets Jaunes sont des analphabètes politiques" :

 

Les Trotskistes ont toujours été des sournois malveillants, de vrais nuisibles.

Une saloperie ce mec, sauf qu'il a partiellement raison sur un point : regardez le titre de la vidéo : "analphabets". Franchement, quelle coquille inopportune !!!

En complément sur mépris de classe :

En complément sur mépris :

En complément sur Bernard Schalscha :

   

Mardi 12 Mars 2019 - News # 15633 

Antisionisme, liberté d'expression, et droit politique : Notification de Dissolution du Parti Anti Sioniste. Voir [ici] ().

Ce pays devient de plus en plus inquiétant...

La dictature est proche.

En complément sur antisionisme :

En complément sur sionisme :

     

Vendredi 8 Mars 2019 - News # 15534 

Bistro Libertés avec Michel Drac :

 

SYNOPSIS :

Élections algériennes : quelles conséquences pour la France ? La contestation des algériens contre le président-candidat Abdelaziz Bouteflika peut dorénavant aboutir à l’embrasement de cette région stratégique du Maghreb . Devant une telle situation, quelles peuvent être les conséquences économiques, politiques, diplomatiques et sécuritaires pour la France. Comment agir ou réagir ?

À l’issue du débat national, quelle marge de manoeuvre pour Macron ? Même si les chiffres de participation au débat national sont apparemment satisfaisants, il n’en reste pas moins que les Français n’attendent plus de bavardages. Ils veulent que l’on passe à l’action et aux décisions. Alors, pour que l’exercice du débat ne soit pas vain, il faut que le président Macron présente des solutions et change de cap. Quelle est réellement sa volonté et sa marge de manoeuvre ?

Non évalué.

En complément sur Michel Drac :

En complément sur Bistro Libertés :

     

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15524 

Soissons : Sylvie Heyvaerts quitte la France insoumise pour l’UPR. Voir [ici] ().

Chers Amis Insoumis,

J’ai décidé de quitter la France Insoumise.
Non parce que je serai en désaccord avec le programme l’Avenir en Commun, mais parce que je ne parviens plus à trouver dans le discours de FI la cohérence qui me permettrait de m’engager dans la bataille des Européennes.
« L’Europe on la change où on la quitte », résumait de façon simple le positionnement de FI sur l’Europe. La menace de départ de la France devant permettre d’instaurer un rapport de force pour renégocier un certain nombre de points fondamentaux dans les traités européens. Au fur et à mesure, la perspective d’une sortie unilatérale de l’ UE s’est évaporée et le plan B est devenu bien flou. 
Je voudrai reprendre ici plus précisément la stratégie développée par FI, pour expliquer en quoi elle ne me convainc plus. 
La FI nous explique que « La désobéissance » est légale. Elle consiste à prendre une option de retrait. C’est-à-dire qu’un pays peut se désolidariser d’un aspect des traités européens. 
Donc si nous voulons mettre en œuvre notre programme, il va falloir prendre une option de retrait sur un nombre important de points. 
- Sur L’article 168 et 169 du TFUE qui donne la priorité au profit sur la santé
- Sur les articles 32 et 33 qui organisent la libre circulation des capitaux, des marchandises et des services.
- Sur l’article 106 qui prévoit l’ouverture à la concurrence de tous les services publics
- Sur l’article 21 qui impose la diminution de la protection sociale et le démantèlement du droit du travail.
- Sur les articles 38 et 39 qui placent les agriculteurs dans une concurrence sans merci avec des pays à très bas couts de salaire, et les entraine dans une course éperdue à la productivité.

Autant dire que c’est une remise en question totale de la logique qui gouverne l’Union Européenne depuis le début, et dont une grande partie a déjà été transposé dans les droits nationaux.

Une telle remise en cause constitue en fait une refondation totale de l’UE sur des bases humanistes et eco-sociales.
Alors pouvons-nous réécrire entièrement la constitution de l’UE en y impulsant un changement de paradigme aussi total ? La modification des traités doit être voté à l’unanimité ce qui rend toute modification quasi impossible. On pourrait alors réécrire un autre traité qui écraserait tous les autres. Examinons des lors quel nouveau compromis pourrait naître de l’alliance de 28 pays aux intérêts contradictoires.
Harmonisation fiscale ? Le Luxembourg et les pays bas seront contre.
Harmonisation sociale ? Comment s’y prend -on pour les harmoniser les législations sociales de 28 pays lorsque concernant le « SMIG » les écarts vont de 200€ mensuel à 2000€ ? et que c’est précisément cet avantage social qui assure la compétitivité de ces pays de l’Est et conditionne à l’heure actuelle leur équilibre économique ?
Par quel miracle arriverions nous à un accord qui serait autre chose qu’un accord tronqué sur un moins disant social, environnemental, fiscal ?

N’est il pas temps de se rendre compte que cette alliance à 28 a précisément pour objectif d’aboutir à cette impuissance qui sert les intérêts de l’oligarchie ?

De plus à l’heure où la population demande le RIC, il me parait tout à fait déraisonnable de recréer une structure plurinationale (même plus réduite) , impliquant des délégations importantes de souveraineté. Nous avons un besoin urgent de démocratie et l’échelon national avec son organisation en départements et en communes héritée de la révolution française garantit la proximité nécessaire à l’exercice d’un réel pouvoir citoyen. 
Donc j’en arrive à la conclusion qu’il ne saurait y avoir de démocratie en Europe, ni en refondant les traités, ni en restant bloqué avec 28 pays aux intérêts divergents dans une structure englobante.

Si l’on veut bien concevoir les objectifs d’un autre point de vue une stratégie bien plus directe et bien moins aléatoire se dessine.

Notre projet est de faire bifurquer tout notre système de production vers un fonctionnement basé sur la règle verte et la solidarité. Ajoutons à cela que nous devons le faire vite, car la dégradation sociale et environnementale a atteint des sommets.

C’est pourquoi nous devons sortir de l’Union Européenne. Dès le lendemain du Frexit nous pourrons.

1. Défendre sérieusement l’environnement en sortant du dogme de la mondialisation et du libre-échange, qui amènent à faire fabriquer à 15000 km de chez soi des produits qui pourraient être produits localement. 
2. Empêcher les délocalisations des industries et les privatisations de notre patrimoine national.
3. Engager une transition énergétique d’envergure créatrice de millions d’emplois
4. Reconstruire des services publics dignes de ce nom, et empêcher la privatisation de ces secteurs .
5. Renationaliser les entreprises stratégiques : SNCF, Autoroutes, Orange, TF1, Gestion de l’eau, EDF GDF, Poste, etc…
6. Préserver la pêche artisanale et l’agriculture familiale. Soutenir la conversion vers le Bio, autoriser les semences libres, trouver des alternatives au glyphosate.
7. Augmenter le SMIG et les minimas retraite tout en allégeant les charges des petites entreprises.
8. Préserver l’unité nationale en stoppant les réformes des euro-régions menées dans le dos des français, sans leur consentement, qui passe par le regroupement forcé de communes et l’assèchement des finances des dites communes et des départements.
9. Redonner puissance à notre démocratie en instaurant le RIC. 
10. Ouvrir la France sur le reste du monde notamment sur la francophonie, sortir de l’OTAN et cesser de soutenir les guerres criminelles des USA , œuvrer pour la paix.

Et pendant les deux années qui s’écoulent entre la décision de quitter l’Europe et la sortie effective ( avec ou sans accord) rien ne nous empêchera de prendre des options de retraits unilatéral. 
Cette question n’est pas une dissertation théorique. Elle revêt une urgence absolue. Tous les jours des pans entiers de notre richesse nationale est cédée à des intérêts privés, les structures juridiques qui ont organisées la solidarité sont méthodiquement fracassées, l’indivisibilité même de la nation est remise en cause par des traités signés derrière le dos des français. C’est trop ! Nous devons avoir une réaction à la hauteur du danger !
Si la France reprend de manière claire sa souveraineté en sortant de l’UE, elle offrira un point d’appui ferme pour les peuples qui souhaitent mener une politique qui mette fin au pillage des richesses, au saccage de l’environnement, et au mépris de l’être humain. 
Nous pourrons alors monter conjointement de beaux projets, sans pour autant qu’il soit nécessaire de recréer une entité supra-étatique. 
Nous pourrions par exemple élaborer un plan de dépollution de la Mer Méditerranée avec les pays riverains. Nous pourrions renforcer les dispositifs conjoints de lutte contre les incendies, nous pourrions nous entendre sur une politique de sauvetage des migrants et d’accueil. Etc…

À cela s’ajoute un bénéfice financier non négligeable : Sortir de l’UE c’est récupérer immédiatement au minimum 34 milliards d’euros par an
9 milliards qui résulte de la différence entre ce que nous donnons à L’UE et ce qui nous est reversé. (La France verse 23 milliards et en récupère 14)
5 milliards d’euros liées à des dépenses hors budgets (Cofinancement et sanctions financières)
20 milliards récupérables rapidement sur la fraude et l’évasion fiscale en rétablissant le contrôle sur les mouvements de capitaux.
Sans compter les économies colossales découlant de l’allégement des réglementations issues de l’UE dont les coûts de gestion pesant sur les administrations, les entreprises publiques et privées, les artisans etc, qui sont estimées à 35 milliards annuels.

Le Frexit en ce qu’il est une réponse ferme et déterminé aux exactions de la caste des oligarques est nécessairement une mesure « de gauche ». Ce sujet ne doit plus être tabou. 
Un grand parti populiste comme l’est la France Insoumise, pourrait d’autant plus facilement assumer cette approche que la construction de l’Europe est frappée d’illégitimité depuis 2005 puisque le peuple français l’a refusé. 
Il est urgent que cette blessure démocratique soit soignée et qu’une nouvelle occasion de se prononcer soit donné au peuple. On ne peut pas demander aux citoyens d’aller voter, et ensuite bafouer leur vote. 
Comme le dit Frederic Lordon « La gauche ne peut plus couler un désir internationaliste dans les pires propositions du néoliberalisme ».

Eu égard à ses réflexions j’ai décidé de soutenir la campagne de Francois Asselineau, qui est aujourd’hui le seul a porter la revendication du Frexit dans l’espace public.
A ceux qui crient au loup parce que Francois Asselineau a été proche de Charles Pasqua et membre du RPF, je renvoie sur les explications très détaillées qu’il a lui-même données, et qui me semblent suffisamment convaincantes. M. Asselineau est depuis le début un fervent gaulliste et adversaire de la construction européenne néolibérale et il a pensé trouver dans le RPF un vrai parti souverainiste, avant de s’apercevoir qu’il s’était trompé.
Je n’ai personnellement jamais vu ou entendu chez lui aucun propos raciste, antisémite, identitaire, etc.. qui permettrait de l’identifier à l’extrême droite. Au contraire j’y trouve une culture universaliste, laïque, et républicaine absolument évidente. Je regrette que des débats sur le fond n’est jamais eu lieu entre les responsables de FI et l’UPR. Mais c’est vrai qu’ Asselineau avec ses 0,98% des voix est quantité négligeable ! Au moins ne pourrais-je pas être taxée d’opportunisme !!
Je reste bien évidemment solidaire de tous les autres combats de la France Insoumise.

Bravo Madame !

Et bienvenue dans le parti qui réunit les Français de tous les horizons !

En complément sur UPR :

En complément sur Sylvie Heyvaerts :

     

Jeudi 7 Mars 2019 - News # 15518 

Tous les partis sont contre, sauf en marche, c'est... les aéroports de Paris privatisés - Par Osons Causer :

SYNOPSIS :

Aéroports de Paris privatisés. Vente d'Orly et Roissy, billet aller simple pour le privé. Et le prix à payer sera pour nous. Découvrez : 
▶️ comment Macron veut brader la poule aux œufs d’or. 
▶️ pourquoi c’est tellement aberrant que TOUTES les forces politiques sauf En Marche sont CONTRE ce projet. 
▶️ après le scandale des autoroutes privatisées, Macron veut privatiser 
ADP qui gère Roissy, Orly, le Bourget. 
▶️ ADP est une entreprise stratégique et très rentable et qui rapporte chaque année de plus en plus de dividendes à l’Etat. 185 millions en 2018 
▶️ découvrez les raisons qui font de cette privatisation une énorme arnaque, pour l’Etat, pour nous et même pour l’écologie. Accrochez vos ceintures, c’est parti :)

Non évalué.

En complément sur Osons Causer :

En complément sur privatisation :

En complément sur aéroport :

   

Dimanche 3 Mars 2019 - News # 15409 

Le financement des partis politiques - Allocution de François Asselineau :

Mort de rire : comment il défonce les Républicains... 

C'est à la gestion calamiteuse de leur propre parti que l'on voit qui ils sont : des boniteurs faisant de la propagande mensongère pour accéder au pouvoir et gérer la France alors même qu'"il sont incapables de gérer leur propre boutique. Des minables qui trompent le peuple...

En complément sur François Asselineau :

En complément sur parti politique :

En complément sur financement :

   

Vendredi 1er Mars 2019 - News # 15370 

François Asselineau appelle à la mobilisation contre la censure du service public audiovisuel :

 

SYNOPSIS :

François Asselineau rappelle, au nom de l’UPR, la saisine le 21 janvier 2019 par courrier de la présidente du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Delphine Ernotte. Il rappelle les motivations (violation de la loi, invisibilisation médiatique délibérée de l’UPR) et les modalités de cette saisine. Les sollicitations de l’UPR sont restées lettre morte, malgré l’urgence due au fait de la campagne électorale qui s’annonce. A l’inverse, il rappelle que le Président de la République se sert de son « Grand débat national » pour faire indirectement son autopromotion, aux frais du contribuable, en toute illégalité et inconstitutionnalité.

François Asselineau annonce mettre en ligne une copie de la lettre adressée à la présidente du CSA. Il rappelle les règles de couverture médiatique auxquelles ont droit les partis politiques, et que l’UPR les remplit toutes. Dans le cadre de cette censure, il énonce toutes les fois où l’UPR aurait dû avoir droit à un temps de parole significatif sur des chaînes de télévision et de radio publiques durant les 22 mois ayant suivis son dernier passage sur celles-ci, en avril 2017, lors de l’élection présidentielle. Il annonce également que les médias français ont reçus expressément pour ordre de museler l’UPR.
Il propose à tous les volontaires qui le souhaitent d’envoyer ce courrier aux principaux responsables de partis politiques français. Il demande à ces-derniers, le cas échéant, de faire une déclaration publique de soutien, pour exiger une couverture médiatique de l’UPR conforme à la loi. Seront également saisis par l’UPR Reporters sans Frontières, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et des ambassades étrangères en France. Enfin, il propose à qui veut bien l’entendre d’écrire personnellement au CSA, au Comité d’éthique de France Télévisions, et aux chaînes de télévision et de radio publiques de manière générale. Des manifestations publiques organisées par l’UPR sont envisagées devant le siège de France Télévisions si ces mesures devaient s’avérer sans issue positive.

Les courriers envoyés aux partis politique sont naïfs : les partis n'en ont rien à foutre.

Il fallait tout de suite porter plainte devant la justice française, devant la justice de l'UE.

Les salopards qui donnent des ordre de censure sont des gens iniques, lâches, et déloyaux. Ils ne comprendront que le rapport de force de la justice, rien d'autre.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur censure :

   

Dimanche 24 Février 2019 - News # 15260 

Format court : "1968, 2018, pourquoi c'est différent" - Par Michel Drac :

Michel, moi j'aurais mis en premier comme différence essentielle : "Aujourd'hui, les gens ont conscience qu'ils sont devenus totalement impuissants politiquement, et que leur vote n'a plus aucun influence". Et ça, c'est majeur : ça les motive très fortement, et ils veulent que ça change ! D'où leur demande massive du RIC (Référundum d'Initiative Citoyenne) et de plus démocratie.

Et vous oubliez de conclure : FREXIT ! Avec l'UPR de François Asselineau, qui est le seul parti à vouloir sortir de l'Euro (et aussi de l'UE et de l'OTAN).

En complément sur Michel Drac :

En complément sur 1968 :

En complément sur Frexit :

   

Mardi 19 Février 2019 - News # 15176 

Antisémitisme et antisionisme - Clip 7/10 de "Paroles juives contre le racisme" - Par l'UFJP (Union Juive Française pour la Paix) :

Le sionisme, c'est la séparation du monde en races. Le sionisme politique n'a rien à voir avec le judaïsme, c'est du racisme, c'est dire que juifs et non juifs ne peuvent pas vivre ensemble. C'est un mouvement, c'est une idéologie politique, et donc l'antisionisme c'est une critique de cette idéologie et de ce mouvement.

Voilà qui est parfaitement clair au point que l'on peut résumer par :

Le sionisme est une idéologie politique raciste et d'apartheid excluant les non juifs.

Ce qui explique pourquoi, Benyamin Netanyahou a défendu en Août 2018 une loi controversée sur Israël « d'État nation du peuple juif » (Voir [ici] ()) : Benyamin Netanyahou est un sioniste d'extrême droite, du Likoud, un parti national-libéral.

À voir !

En complément sur antisémitisme :

En complément sur antisionisme :

En complément sur sionisme :

En complément sur juif :

En complément sur Israël :


Lundi 18 Février 2019 - News # 15137 

 

Un témoin privilégié, le journaliste Ferenc Almássy, témoigne de la montée en épingle de l'affaire Alain Finkielkraut et de sa maipulation par le gouvernement, la presse, et les politiciens :

Sur l'affaire Finkielkraut ; j'étais sur place au moment des faits, où j'ai réalisé cette photo.

Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette histoire, pourtant relativisée par le principal intéressé. Mais l'occasion était trop belle pour tirer sur le mouvement des Gilets jaunes, en remettant une couche sur l'antisémitisme, et en cherchant à jeter l'opprobre sur un mouvement populaire, quitte à inventer des insultes ("sale Juif") comme l'a fait le porte-parole du gouvernement. La façon dont le système - comme on l'appelle communément, par aisance - monte en épingle cette très brève et légère altercation est terrifiante. Être témoin en direct de la création d'une telle manipulation à grande échelle est toutefois passionnant et instructif.

Que s'est-il passé ?

Dans la foule hétéroclite des Gilets jaunes, une poignée de personnes ont reconnu le philosophe qui semble-t-il passait par-là - il habite le quartier. Comme il l'a rapporté lui-même, certains ont des mots aimables pour lui, un autre lui propose de les rejoindre. Mais quelques autres l'insultent - on reste dans un registre très neutre et pas très douloureux en ce qui concerne les insultes à proprement parler ; "grosse merde", bon, ça n'a jamais tué personne.

Puis vient le fameux épisode avec l'homme au keffieh, et son "la France est à nous". Puis, des cris de "Palestine", de "sionistes", de "facho" et des moqueries pas bien méchantes faisant référence à quelques unes de ses sorties très médiatisées où il s'était emporté.

Finkielkraut, visiblement interloqué, passe sans agitation ni empressement derrière la ligne de police mobile, observant la scène, l'air à la fois étonné et consterné. Fin de l'événement.

Quelques manifestants, avec et sans gilet jaune, s'éloignent. "Je sais même pas qui c'était, mais j'ai entendu "facho" ça m'a suffit on lui a mis la pression, haha !", explique un trentenaire vêtu tout de "jean" à son acolyte, la bière à la main. Un autre, en "live" avec son téléphone portable, s'amuse d'avoir fait partir Luc Ferry...

De quoi s'agit-il ?

Certainement pas d'un drame digne d'un tel ramdam national. C'est une brève agression verbale d'un philosophe controversé par quelques excités en marge d'une manifestation de colère sociale. Un peu plus tôt, Vincent Lapierre a lui été chahuté par les antifas, et la police l'a exfiltré de force et empêché de revenir dans le cortège. Il y a quelques semaines à Toulouse, il a même été frappé. D'autres journalistes, indépendants comme "mainstream" ont été frappés, insultés ou expulsés par des Gilets jaunes - ou autres.

L'événement en fait est révélateur d'une chose : le conflit israélo-palestinien s'invite même dans ce mouvement social français. Parmi les manifestants, notamment, quelques drapeaux de la Palestine. Cette importation du conflit israélo-palestinien, Alain Finkielkraut en est un des artisans, objectivement. Sans parler du fait que certains des immigrés ou fils d'immigrés qui le détestent et le font savoir avec tant de véhémence sont peut-être en France grâce à lui, indirectement, de par son grand travail sur "l'antiracisme", outil de soumission politique au profit du dogme immigrationniste et cosmopolite.

Considérer que les insultes (sans rien qui je trouve ne puisse être qualifié stricto sensu d'antisémite sans faire de procès d'intention !) criées à un philosophe controversé par une poignée de personnes soient plus graves que les yeux crevés, les mains arrachées, les actions illégales du pouvoir et des autorités, les journalistes tabassés et éjectés par des nervis extrémistes, les casseurs identifiés et filés mais laissés libres d'agir, mais aussi la dérive autoritaire et bananière de la République, les détournements et la destruction du service public, l'immigration massive, le détricotage du droit du travail et la précarisation généralisée, le bradage de la souveraineté et du patrimoine national, l'américanisation, la mort des campagnes, l'agonie de la France périphérique... c'est absurde, dangereux et choquant.

L'exploitation médiatique et politique de ce non-événement montre bien la volonté du pouvoir en place : continuer à discréditer ce mouvement par tous les moyens, y compris par les amalgames les plus abjects. Et ceci en revanche a un effet terrible : c'est de l'huile jetée sur le feu et cela contribue à creuser la fracture déjà béante entre les quasi-insurgés que sont les Gilets jaunes et une caste incapable - selon son propre aveu - de comprendre ce qui se passe. Pas de réconciliation possible en vue pour des humanistes ou des gens ne s'étant jamais intéressé aux Juifs avec un pouvoir qui les oppresse financièrement et les traite d'antisémites - certainement la plus grave des condamnations morales dans nos sociétés occidentales d’après la Seconde Guerre mondiale.

Heureusement, Alain Finkielkraut n'a rien. Nul ne peut souhaiter un lynchage. Une société civilisée ne peut tolérer l'esprit de meute, en particulier tournée contre un homme seul. Je passe ici sur le fait que cela arrive quotidiennement en France depuis des années à de nombreux Français. Dans notre affaire, Alain Finkielkraut n'a pas été vu comme un Juif, mais comme un représentant d'une élite responsable des maux actuels. Cet anti-élitisme, M. Finkielkraut l'a remarqué avec justesse. Et dans ce contexte, je pense sincèrement que la motivation première des quelques personnes ayant interpellé le philosophe avec agressivité n'était rien d'autre que de faire passer le message de cette colère envers et à destination du "système", de "ces gens connus", et de ces "élites qui nous tuent à petit feu", comme me l'ont expliqué volontiers des Gilets jaunes calmes et pacifistes plus loin dans le cortège.

Cette colère est celle qui permet de se faire enfin entendre, au prix de cris et de fureur. C'est une colère de personnes sans pouvoir, ne se sentant ni représentées ni écoutées, ni respectées ni défendues. Malgré déjà quatorze semaines continues de mobilisation inédite. Nombreux sont parmi les Gilets jaunes ceux qui se sentent trahis, car ils y ont cru, à Macron, aux philosophes volontiers moralisateurs, à la nécessité de se serrer la ceinture. Il y a là une certaine colère de cocu qui s'exprime – le jaune n'est-il pas d'ailleurs la couleur des cocus. Mais comme le disait un ami, "le cocu est toujours un brave type". Un brave type qu'on a poussé presque à bout. Car pour l'instant, le brave type se retient, condamne la violence, les propos indignes et déclare ses manifs. Mais jusqu’à quand ?

Ferenc Almássy, journaliste.

Un témoignage de premier ordre mettant en perspective cet incident, somme toute mineur, mais utilisé par le pouvoir, les bien pensants, et les tenants du système pour tenter de décrédibiliser les Gilets Jaunes.

Tous les idiots utiles du système, notamment les associations antiracistes, la gauche du Capital, et l'extrême gauche du capital que sont les Antifas, les Blacks Blocs, vont béatement sauter sur l'occasion, ne se rendant pas du tout compte du rôle délétère que leur font jouer les divers pouvoirs.

En complément sur Alain Finkielkraut :

En complément sur insulte :

En complément sur antisémitisme :

En complément sur manipulation :

 

Lundi 11 Février 2019 - News # 14935 

BHL estime que les Gilets jaunes sont un «fascisme nouveau», le Net lui rappelle la Libye. Voir [ici] ().

Pour un type qui n'a été élu par personne, qui n'a aucune légitimité ni aucun mandat, et qui pourtant influence la politique française depuis des années, et même qui déclenche des guerres, BHL a un sacré toupet, l'enculé !

BHL est antidémocrate, sioniste, vendu à Israël qui est un pays dirigé par un parti d'extrême droite, le Likoud, et Monsieur vient nous dire que les Gilets Jaunes seraient des fascistes ? Qu'il s'achète un miroir ce fasciste !

En complément sur BHL :

En complément sur Gilet Jaune :

En complément sur fascisme :

   

Mercredi 6 Février 2019 - News # 14799 

Tout comme les Antifas en France, le fascisme rouge sévit aussi en Allemagne, mais à un degré supérieur : des sympathisants de la gauche radicale (d'extrême gauche) ont mis en ligne un guide expliquant comment commettre des assassinats, dans lequel les membres de l'AfD, l'extrême droite allemande, sont directement visés :

C'est terrible, mais la réaction des soit-disant partis "démocratiques" ne dénonçant pas cette ignominie, et la justifiant même, fait froid dans le dos... 

Il y a des crypto-fascistes partout !

Rappel à tous les demeurés hypnotisés par leur raisonnements mentaux :

Est fasciste celui qui utilise la violence, et à fortiori l'assassinat, contre des opposants politiques.

Les faits sont les faits, et ça n'est pas mental : nous sommes NOS ACTES, quelles que soient les arguties développées pour les justifier.

NOUS SOMMES NOS ACTES.

Un homme est ce qu'est sa vie.

Tout le reste, c'est de l'enfumage intellectuel pour dissimuler et/ou travestir et/ou embellir cette vérité.

En complément sur Antifa :

En complément sur fascisme :

En complément sur extrême gauche :

En complément sur assassinat :

En complément sur Afd :


Mardi 5 Février 2019 - News # 14760 

Acte 13 : Hervé Ryssen dénonce la récupération des Gilets jaunes par l’extrême gauche :

Je pense que c'est à la fois vrai et faux : ce n'est qu'une petite tentative.

Les Gilets Jaunes sont bien plus nombreux que les Antifas et les Black Blocs, et bien plus diversifiés dans leurs alignements politiques.

Il faut éviter de se diviser à tout prix.

Également, il ne faut pas politiser le mouvement par des partisaneries mal placées qui vont finir sinon par détruire le mouvement.

Son idée faire un défilé des forces d'extrême droite est une folie ! Un non sens ! Le début de destruction de mouvement.

Hervé Ryssen, vous êtes l'un des fossoyeurs du mouvement des Gilets Jaunes en faisant un tel appel irresponsable. Et puis, imaginez la réaction des gens de gauche et d'ultra-gauche : ça va être la foire d'empoigne avec votre groupe, et la division consommée des Gilets Jaunes.

Une erreur magistrale votre appel !

Vous devriez vous retirer, et laisser faire le peuple !

En complément sur Hervé Ryssen :

En complément sur Antifas :

En complément sur Black Blocs :

   

Dimanche 3 Février 2019 - News # 14717 

Je publie ici une lettre ouverte que l'un de mes amis Facebook m'a envoyée, et que je trouve particulièrement réussie :

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT Emmanuel MACRON.

Monsieur Macron nous savons déjà que vous êtes fabriquant et vendeur de gilets jaunes par l'intermédiaire de vos amis multimilliardaires qui sont à l'initiative de tous les projets d'instauration du chaos pour pouvoir réprimer et installer votre nouvel ordre mondial, qui n'est pas le notre, que le peuple et les personnes libres physiquement et moralement n'accepteront jamais;

vous n'êtes absolument pas gilet jaune dans votre cœur sinon vous vous seriez déjà joint à la population, vêtu de ce gilet jaune et vous seriez au premier rang face aux CRS;

vous dites que la population n'est pas du côté des gilets jaunes, vous vous trompez, même ceux qui n'aiment pas la couleur jaune ou qui ne sont pas d'accord sur tous les sujets soutiennent avec force et conviction ce noble mouvement qui réunit et rassemble l'ensemble des français, à l'exception bien sur de vos homologues (2000 à 3000 personnes), de vos supérieurs (quelques dizaines ou centaines de personnes), de vos servants dociles et fidèles (quelques milliers de personnes qui commencent d'ailleurs déjà à vous lâcher), ceux de votre parti le LERM associé aux foulards rouges haineux et débiles et les incontrôlables de blocs marginaux de tous bords infiltrés parmi les gilets jaunes pour tenter de les discréditer (quelques milliers), une partie des forces de l'ordre (quelques dizaines de milliers qui n'ont pas compris qu'ils allaient être sacrifiés);

voilà monsieur le président je vais être très large en votre faveur en disant que vous pouvez encore à ce jour rassembler 90.000 personnes (surtout des policiers et gendarmes qui se croient obligés d’obéir et qui commencent à craquer et à se poser les bonnes questions) sur les 67 millions d'habitants de ce pays, soit même pas 0,2% ...le soutien dont vous disposez n'est donc pas français, il est étranger, il est celui des grandes familles de la caste mondialiste, des multinationales, des lobbies, du FMI et du système mondial de la finance, des gestionnaires cooptés de l'union européenne, des fabricants d'armes, des industries pharmaceutiques, agroalimentaires, aéronautiques, technologiques;

soyons clairs, en France vous ne disposez pratiquement que du soutien armé de la police, du soutien judiciaire puisque la justice n'est plus libre et indépendante, et du soutien des médias officiels;

vous ne vous êtes maintenu au pouvoir que par la force des armes, quelques habiles manœuvres de diversion, quelques primes et revalorisations ciblées;

votre entêtement a déjà provoqué la mort de plusieurs personnes, d'abominables mutilations par dizaines, des blessés par milliers, des arrestations pour rien par milliers, des emprisonnements par centaines;

rendez vous à l'évidence monsieur le président, le peuple veut votre départ au plus vite, il ne veut pas de votre politique, de la perte des libertés, de la répression, il ne veut plus du système de gouvernance actuel, des parlementaires et hauts fonctionnaires qui se gavent au détriment de tous, le peuple veut aussi le départ de ces gens, il veut mettre en place le RIC, des assemblées citoyennes, il veut le Frexit (la sortie de cette fausse union européenne), il veut l'annulation de la dette, la nationalisation des grandes banques, une gestion plus humaine de l'État et des administrations, des emplois pour tous, de meilleurs salaires, de plus belles conditions de vie, de l'espoir pour leur famille, pour les générations à venir, le peuple veut la paix pas les guerres incessantes dans le monde, pas une guerre civile;

le peuple est juste, il est éveillé, il partage, il fraternise, il est libre et préfère mourir que perdre sa liberté et son honneur, il apprend vite et comprend les choses, il dénonce les mensonges, les manipulations, il n'est pas dupe ni naïf, il est capable d'exercer directement le pouvoir pour le bien de la nation et c'est ce qu'il demande;

il peut faire preuve de compréhension et de clémence et il saura vous pardonner si vous savez reconnaître vos erreur et tomber dans ses bras en lui donnant tout votre amour, en sortant véritablement de cette spirale infernale que vous avez enclenchée;

je pense que vous avez encore la possibilité de faire quelque chose de bien, de faire le bon choix, de revenir vers votre peuple ou de lui laisser la place, vous pouvez refuser les directives que les puissants vous donnent, oui, je sais, c'est difficile mais vous en avez encore le pouvoir, ce pouvoir est en vous tout comme il est dans le peuple;

écoutez le cri de ce peuple qui réclame justice, équité, liberté, et un peu de bonheur, avant qu'il ne soit trop tard;

personne ne peut étouffer un peuple à moins de l'exterminer totalement;

je n'ose croire que c'est ce à quoi vous aspirez, alors laissez le vivre, mettez fin à son supplice;

il y va de votre honneur en tant qu'être humain, de la valeur de votre statut en tant que président;

soyez un homme, un vrai, prenez la bonne décision!

Alain Mask.

Une belle lettre, bien inspirée, à relayer !

En complément sur lettre ouverte :

En complément sur Macron :

En complément sur gilet jaune :

   

Vendredi 25 Janvier 2019 - News # 14502 

La très instructive publication des comptes 2017 des partis politiques par la CNCCFP == l’UPR est le plus grand parti français indépendant des banques et de l’État, et probablement le 3e par le nombre d’adhérents. Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

       

Dimanche 20 Janvier 2019 - News # 14410 

NOUVEAUX RECORDS : Le site Internet de l’UPR entre dans le club des 1000 sites les plus consultés de France et distance très largement les sites de tous les autres partis politiques français. Voir [ici] ().

Allez l'UPR !!! 

En complément sur UPR :

En complément sur François Asselineau :

En complément sur record :

   

Jeudi 17 Janvier 2019 - News # 14338 

Julia Cagé et les riches : «La France tend de plus en plus vers la ploutocratie» :

SYNOPSIS :

Après la publication des comptes des partis politiques pour 2017, l’économiste Julia Cagé explique comment les règles actuelles de financement favorisent les préférences politiques des plus riches.

Source : Mediapart.

Non évalué.

En complément sur Julia Cagé :

En complément sur ploutocratie :

En complément sur riche :

   

Samedi 29 Décembre 2018 - News # 13854 

Dictature de la pensée unique, des bien-pensants, et des crypto-fascistes : Chercheur au CNRS, il est mis à pied pour son engagement avec les Gilets jaunes. Voir [ici] ().

C'est grave.

C'est une violation du droit et de la liberté politiques.

Quand à la justification « Un fonctionnaire doit en toutes circonstances faire preuve de dignité, d’impartialité, d’intégrité et de probité », on se croirait en Corée du Nord. Manifester est un droit :

  1. Garanti symboliquement par son inscription dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. L’article 10 souligne : «Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.»
  2. Garanti par l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Je ne sais pas qui au CNRS a pris une telle décision, mais cette personne crypto-fasciste doit être identifiée, arrêtée, et poursuivie pour abus de pouvoir, menaces, et violation du droit et de la liberté politiques, et violation de la liberté de manifester.

Ahurissant.

Et une dernière chose : ce genre d'organisme public de recherche, les université, les facs, etc., sont remplis de crypto-fascistes, comme vous n'avez pas idée. Ils ont horreur de la démocratie et du peuple.

En complément sur dictature :

En complément sur bien pensant :

En complément sur pensée unique :

En complément sur crypto-fasciste :

 

Samedi 29 Décembre 2018 - News # 13852 

"[GILETS JAUNES] - Vers la Démocratie et la fin de la Mondialisation ?" - Par Trouble Fait :

 

SYNOPSIS :

Depuis le 17 novembre 2018, les Français se payent le luxe de vouloir se faire entendre du gouvernement sans le filtre habituel des syndicats et des partis. Le train des appels au calme et des insultes lancé par des éditocrates déboussolés, roulent sur les rails de l’indifférence des Gilets Jaunes, rendu allergique aux « institutions classiques » et aux médias, par des décennies de mensonges et de trahisons.

Ainsi l’absence d’organisation est la principale force de ce mouvement,  mais aussi sa plus grande faiblesse, car ce vide attire à lui tous les crevards prêts à récupérer le mouvement pour servir des intérêts particuliers.

Il est urgent de se fédérer autour de revendication commune. La démission de Macron et l’instauration des RIC ont déjà fait leur chemin, mais reste insuffisant dans l’action. La question européenne doit être clairement posée, et le départ de Macron organisé.

C’est pourquoi je vous propose une méthode en 5 étapes pour tout changer. 5 étapes démocratiques qui font intervenir le résultat d’un scrutin à chaque fois (élection ou référendum)

Pas de récup ! Pas de chef ! Pas de liste de revendication sortie d’un chapeau !

Source : Trouble Fait.

Je pense qu'il y a une méprise dans le titre : c'est "mondialisme" qu'il faut lire à la place de "mondialisation".

La mondialisation est un phénomène naturel lié à l'évolution des techniques qui permet une facilité et une accélération des échanges et services à un niveau mondial.

Le mondialisme est une idéologie d'oligarques et de ploutocrates destinée à contrôler et à dominer les peuples par la destruction des États-nations.

Rien à voir entre les deux donc. ;)

Une amende de 1000 euros pour avoir commenté un sondage ? L'auteur n'a pas oublié quelques zéro ? 1000 euros, c'est une amende de nabot ! Elles n'en ont rien à foutre les chaînes !

Maintenant sur le fond, c'est bien gentil son planning, mais aucune chance qu'il soit mis en place. Oui, c'est de la politique fiction.

Une vidéo intéressante et, disons... optimiste ! :-)))

En complément sur gilet jaune :

En complément sur démocratie :

En complément sur mondialisme :

En complément sur Trouble Fait :

 

Jeudi 20 Décembre 2018 - News # 13682 

Je demande un droit de réponse loyal à ceux qui me calomnient.

Étienne Chouard.

 

Étienne Chouard demande un droit de réponse aux médias, notamment aux éditocrates serviles du système comme Jean-Michel Aphatie, Laurent Joffrin, etc., qui le calomnient :

[RIC POUR LES GILETS JAUNES (et les autres)] Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018, avec les vrais opposants, c’est 2 qui tiennent et 3 qui cognent… et un bâillon pour qu’il se taise… Je demande le droit de nous défendre loyalement : en direct et en face à face

Je me fais une très haute idée de la fonction de journaliste. J’ai été très marqué par l’imaginaire de l’époque de la Révolution française, où les journalistes étaient considérés comme « les sentinelles du peuple ». Déjà, à Athènes, il y a 2500 ans, les citoyens, pour pouvoir tous jouer le rôle de « sentinelles de la démocratie », tenaient plus que tout à l’iségoria (droit de parole pour tous, à tout moment et à tout propos) car ce droit de parole permettait à chaque citoyen de chercher et surtout de dénoncer tous les éventuels complots contre la démocratie, pour la protéger. Grâce à l’iségoria, la démocratie était plus forte, la démocratie avait les moyens de se défendre contre les intrigants, contre les comploteurs.

Aujourd’hui, le croiriez-vous, les « journalistes » (ou en tout cas un grand nombre d’entre eux) traquent les lanceurs d’alertes comme des malfaiteurs, qu’ils appellent des « complotistes »… c’est-à-dire que les « journalistes », au lieu de protéger les citoyens vigilants (et d’en faire partie eux-mêmes !), les martyrisent ! On marche sur la tête.

#LeTermeComplotisteEstUneInsulteÀLintelligenceCritique

Et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre le lien direct entre cette profonde perversion (mise à l’envers) de la fonction de journalisme et l’appropriation de tous les journaux par les plus riches (9 milliardaires ont acheté, comme on achète des bagnoles ou des baraques, TOUS les journaux du pays ; c’est une catastrophe, l’opinion n’est plus éclairée mais intoxiquée).

Par ailleurs, je constate à mon sujet que les mœurs des « journalistes », avec les opposants au système de domination parlementaire (à mon avis frauduleusement nommé «Gouvernement représentatif»), deviennent d’une brutalité et d’une déloyauté crasses : car enfin, depuis deux ou trois jours, tous les éditocrates de mon pays publient des « portraits » de moi comme si j’étais l’ennemi public n°1, fourbe, dangereux, complotant dans l’ombre, « trouble » (sic), « sulfureux » (resic), tissant sa toile (reresic)… (sans s’en rendre compte, mes accusateurs sont d’ailleurs précisément ce qu’ils dénoncent : « complotistes »…), mais sans m’avoir jamais appelé avant pour connaître ma version (les seuls à m’avoir appelé avant sont les journalistes de France Info, qui ont d’ailleurs écrit sur moi un article moins mensonger que les autres), sans m’avoir prévenu, et surtout sans me laisser la moindre chance de me défendre, sans me permettre d’expliquer la sottise et la fausseté de toutes ces accusations invraisemblables, et surtout sans jamais confronter nos arguments de fond.

J’ai demandé, sur Twitter, aux premiers de ces éditorialistes calomniateurs un débat à la loyale, en direct, face à face et sur le fond (des problématiques de la souveraineté, de la représentation, de l’initiative des peuples dans les lois auxquels ils consentent à obéir, de choses sérieuses, quoi), plutôt que sur des ragots extravagants qui tournent en boucle dans le milieu fermé des prétendus « antifas », dont tout laisse à croire que leur mission réelle est d’entretenir à gauche une profonde zizanie, à l’aide d’une redoutable police de la pensée ; zizanie qui coupe le peuple en morceaux et qui le condamne éternellement à l’impuissance (électorale).

Chacun commence à comprendre que de débat loyal sur le fond, ils n’en veulent pas. Serait-ce parce que tous ces éditorialistes n’auraient pas d’argument solide (et avouable) contre le RIC ? et qu’ils sont donc réduits à s’en prendre lâchement au messager, dans son dos et sans lui permettre de se défendre ?

Mais leur problème principal , c’est que, quoi qu’ils décident à propos de mon droit de réponse, en l’occurrence tuer le messager ne suffira plus, car il y a désormais dans le pays DES CENTAINES d’autres messagers tout aussi compétents et bons orateurs (c’est-à-dire respectueux des autres) pour prendre ma place : ce qui est né en France, avec les Gilets jaunes et le RIC comme première marche intellectuelle vers une aspiration populaire à un processus constituant populaire (débarrassé des professionnels de la politique), c’est une prise de conscience contagieuse, à la base de la société, que le niveau constituant est le meilleur pour engager les luttes sociales : le niveau législatif est mauvais pour nous émanciper car 1) il nous enferme dans une impuissance politique qui est verrouillée à un niveau supérieur, inaccessible, et 2) il nous empêche de fraterniser contre l’oppression des riches du moment par des disputes sans fin sur des sujets secondaires.

Le niveau législatif, celui où l’on décide quelles sont les lois qu’il nous faut aujourd’hui, thème par thème, est celui des disputes sans fin, alors que le niveau constituant, celui où l’on décide comment l’on va mettre au point les lois, qui va nous représenter, avec quel mandat, sous quels contrôles et avec quelles possibilités de révocation, ce niveau constituant est celui de la concorde facile car la plupart de nos aspirations y convergent, que nous soyons de droite, de gauche ou d’autre chose : tout le monde comprend à toute vitesse que NOTRE CAUSE COMMUNE, la cause commune des 99% partout sur terre, c’est : « NOUS VOULONS INSTITUER NOUS-MÊMES NOTRE PROPRE PUISSANCE ».

Il me semble que ce pourrait être la devise des Gilets Jaunes du monde entier.

Cette mutation universellement contagieuse va tout changer : les électeurs enfants sont en train d’aspirer à devenir citoyens constituants, et ils n’auront pas à le demander à leurs maîtres : il leur suffira de le vouloir vraiment, ensemble. Étienne de la Boétie l’avait excellemment prédit : soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres.

Je peux me tromper, bien sûr, et je passe mon temps à chercher des contradicteurs pour trouver mes erreurs et progresser, mais il est extravagant de me faire passer pour un tyran qui avancerait masqué. Extravagant.

Je vais reproduire à la fin de ce billet un message important que j’avais rédigé en novembre 2014 (il y a 4 ans déjà), où je faisais le point sur les accusations à propos de Soral. Vous jugerez. Je souligne simplement que, personnellement, je ne parle JAMAIS de Soral, absolument jamais, et que, par contre, tous ceux qui m’accusent de le fréquenter (ce qui n’est pas vrai), eux, en parlent tout le temps… comme si c’était ces imprécateurs eux-mêmes qui étaient chargés de la promotion quotidienne du personnage qu’ils prétendent combattre.

Bref, devant ce torrent de haine recuite, tournant en boucle et auto-entretenue, de la part des « grands » éditorialistes du pays, je me dis que, finalement, être ainsi craint par ces gens-là, c’est un peu comme une Légion d’honneur, une marque de vraie résistance : il semble donc que je ne sois pas, moi, une opposition contrôlée (Cf. 1984 d’Orwell : une opposition dont le pouvoir n’a rien à craindre).

Finalement, il est assez logique que je sois détesté par cette bande de détestables : je rappelle que tous ces « journalistes » (ce sont les mêmes propagandistes qui défendaient tous le Oui pour le référendum contre l’anticonstitution européenne en 2005 et qui étiquetaient déjà « extrême droite » tous leurs adversaires défenseurs du Non, pour ne pas avoir à leur répondre sur le fond), tous ces « journalistes » qui me traitent de « facho », donc, défendent ardemment, depuis 40 ans (depuis le début des années 1980), à la fois le fléau du néo-libéralisme et celui du libre-échange, la catastrophe absolue qu’est la libre circulation des capitaux et donc l’évasion fiscale, les délocalisations et la désindustrialisation du pays, la dérégulation financière et la dépossession des États du pouvoir de création monétaire, le transfert scandaleux de la souveraineté nationale (qui ne leur appartenait pourtant pas) à des institutions supranationales tyranniques hors contrôle et corrompues jusqu’à la moelle, la flexibilité et l’austérité, la désindexation des salaires et des retraites, la rigueur et les coups de ceinture pour les pauvres, les cadeaux somptueux et obscènes pour les plus riches, insatiables pompes à fric, véritables siphons à pognon privant la société des signes monétaires nécessaires à la prospérité, l’asphyxie financière des services publics pour en faire à terme des centres de profit privé, la vente à vil prix des biens publics rentables (autoroutes, péages, aéroports, barrages, industries stratégiques…) aux parrains maffieux qui les ont mis en place à leurs micros, et j’en passe… Il est assez logique que ces défenseurs du capitalisme déchaîné ne nous aiment pas et qu’ils nous craignent, moi et les Gilets jaunes devenant constituants.

Mille mercis à tous ceux qui me défendent comme ils peuvent, sur les réseaux sociaux et dans les conversations, il est facile de comprendre combien pour moi c’est émouvant.

Et notamment merci à ceux qu’on appelle les gentils virus démocratiques, dont j’observe tous les jours le dévouement au bien commun et à la démocratie qui vient.

Merci aussi à RT, Russia Today, la chaîne de télé russe qui assume désormais quasiment seule en France le service public de Résistance à l’oppression, en donnant la parole à tout le monde et en permettant de bons débats de fond sur des sujets importants. J’ai rencontré leurs équipes et j’ai été frappé par leur professionnalisme et leur rigueur. Probablement parce qu’ils n’ont aucun droit à l’erreur (le gouvernement et ses complices « journalistes » les traquent depuis leur création), et aussi peut-être parce qu’ils ne suivent pas, eux, un idéal lié au profit ou à la domination.

Merci aussi à François Ruffin, pour son courage. Ce qu’il a fait ne m’étonne pas de lui : il est profondément honnête. C’est sans doute l’homme politique que j’admire le plus dans mon pays (malgré quelques profonds désaccords, notamment sur la très nécessaire sortie de l’UE). J’espère que ses amis (qui sont aussi les miens, dans ma tête en tout cas) ne le martyriseront pas pour ce qu’il a dit de moi (qui n’est quand même pas si grave).

Bon, les Gilets jaunes, on continue d’apprendre à constituer, sur les péages et les ronds-points ? On se fout de ces voleurs de pouvoir, on ne leur demandera pas la permission pour s’émanciper de leur domination. Il faut par contre qu’on s’entraîne, hein ? Allez, à tout à l’heure ! 
(ce soir jeudi à Bordeaux, vendredi à Périgueux, samedi dans le Lot, dimanche à Brignoles, ou à Toulon je ne sais plus 🙂 )

Amitiés à tous (vraiment à tous).

Étienne.

#GiletsJaunesConstituant

#CeNestPasAuxHommesAuPouvoirDÉcrireLesRèglesDuPouvoir

#PasDeDémocratieSansCitoyensConstituants


Quand le message est trop fort, attaquer le messager…

Bravo Étienne, beau discours !

Allez Étienne !

Le PEUPLE est avec toi !

À bas les faux démocrates et les kapos médiatiques de ce système politique injuste !

Amitiés !

PS : il y a une faute d'orthographe dans le nom de Jean-Michel Aphatie dans ton image jaune.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Jean-Michel Aphatie :

En complément sur Laurent Joffrin :

En complément sur médias :

En complément sur référendum d'initiative :


Mercredi 19 Décembre 2018 - News # 13681 

La transformation des "gilets jaunes" en parti politique inquiète au sein du gouvernement. Une ministre craint l'émergence d'un "mouvement 5 étoiles" à la française, devenu en Italie la première formation politique. Voir [ici] ().

HAHAHA, encore une preuve qu'ils sont de jolis démocrates...

C'est dingue.

En complément sur gilet jaune :

       

Mardi 18 Décembre 2018 - News # 13627 

Attention danger ! : la France Insoumise est en train d'arnaquer les Gilets Jaunes et le peuple !

Je relaie le commentaire de Tristan Yseulte, trouvé sur Facebook dans el groupe RIC (Référendum d'Initiative Citoyenne) des Gilets Jaunes () :

ATTENTION ARNAQUE !!!

François Ruffin, Jean-Luc Mélenchon et la F.I. sont en train de nous (GJ) arnaquer en profondeur. On constate que leur proposition de RIC ne permet pas au peuple de déclencher un RIC CONSTITUANT sur un point précis de la constitution. Non, le peuple ne peut décider que et uniquement que de convoquer une assemblée constituante qui sera ÉLUE !!! Oui vous avez bien lu, ce sont les partis politiques qui vont pousser leurs candidats pour réécrire l'ensemble de NOTRE CONSTITUTION o_O . Le tout suivant un processus qui prendra environ 3 ans à partir du résultats du Référendum national déclenché par un RIC.

Enfin, Ruffin propose que les citoyens lui soumette dans les 2 semaines qui suivent des modifications à son projet loi.... Super allez vous penser, on va lui envoyer un masse le projet des GJ... Sauf que le processus est totalement opaque puisque il faut envoyer sa contre proposition vers une boite email ( ric@picardiedebout.fr ) et Ruffin fera ce qu'il veut avec vos remarque !!!

Pensez à laisser un commentaire critique en bas de la page RIC du site de Ruffin !

Voici le texte en question :

« Si au moins cinq pour cent des électeurs inscrits (soit actuellement 2,2 millions d'électeurs) sur les listes électorales en font la demande, un référendum national relatif à la convocation d’une ASSEMBLEE CONSTITUANTE se tient, dans les deux mois à compter de l’enregistrement de cette demande.

« Cette Assemblée constituante est composée de représentants du peuple qu’il désigne. Elle est chargée de rédiger et de proposer l’adoption d’une nouvelle constitution. Tout citoyen majeur et détenteur de ses droits civiques et politiques peut y siéger. L’élection de ces représentants aura lieu quatre-vingt jours après la promulgation des résultats du référendum convoquant l’Assemblée constituante.

« La durée maximale des travaux de l’Assemblée constituante est fixée à deux années à compter de sa date d’installation.

« Un référendum sur le résultat des travaux de l’Assemblée constituante est obligatoirement organisé dans les six mois qui suivent la conclusion de ces travaux.

« Une loi organique précise les conditions d’application du présent article. »

Source : Tristan Yseulte ().

Décidément, les dirigeants de la France Insoumise sont des traîtres !

Et ce François Ruffin est un leurre. Attention à ce type ! Oui, il fait de beaux discours à l'Assemble nationale (j'en ai relayés plein sur mon site), mais c'est un faux cul : il ne conclue pas, il ne défend pas les intérêts du peuple dans les faits, en voici une nouvelle preuve éclatante où il nous trahit !

C'est définitif : on ne peut plus leur faire confiance !

Il faut qu'on se passe des partis. De tous les partis !

Les Insoumis qui sont des gilets jaunes, et qui utilisent leur mouvement pour soutenir la France Insoumise pour la porter au pouvoir sont des idiots utiles du système : il vont diviser les gilets jaunes et faire le jeu de dirigeants traîtres (ils viennent encore de le prouver) qui aspirent à être au pouvoir. La SEULW SOLUTION démocratiquement viable, c'est un gouvernement des citoyens, pour les citoyens, par les citoyens. Exit les partis et les représentants traîtres !

Une information à relayer impérativement !

En complément sur Référendum d'Initiative :

En complément sur France Insoumise :

En complément sur François Ruffin :

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

 

Mardi 18 Décembre 2018 - News # 13619 

La France Insoumise dépose une proposition de loi sur le référendum d'initiative citoyenne. Voir [ici] ().

Il y a un risque certain ici de tentative de récupération du mouvement des Gilet Jaunes,  l, faut être prudent

Il ne faut surtout pas diviser le mouvement en le politisant d'une manière partisane, d'un côté ou d'un autre.

La seule chose qui pourrait être positive, c'est que d'autres formations politiques appuient cette initiative : elle ne doit pas rester l'apanage de la France Insoumise.

Affaire à suivre de très près.

Nota Bene : vous pouvez participer à l’écriture de la proposition de loi constitutionnelle sur le référendum d’initiative citoyenne (RIC), [là] ()

En complément sur référendum d'initiative :

En complément sur France Insoumise :

     

Vendredi 14 Décembre 2018 - News # 13528 

La Confédération paysanne appelle à rejoindre les Gilets jaunes :

Laurent Pinatel porte-parole, de la Confédération paysanne.

Dans une lettre ouverte, que nous publions ci-dessous, la Confédération paysanne appelle à la "convergence" des agriculteurs et des Gilets jaunes.

"Lettre ouverte à nos concitoyen-ne-s, avec ou sans gilet jaune"

Nous paysannes et paysans de la Confédération paysanne défendons, dans le respect profond de la diversité de nos territoires et productions, l’urgence d’une justice sociale et environnementale au travers du projet d’agriculture paysanne. Et ce, au-delà des réflexes corporatistes. Certaines des revendications portées par le mouvement social des gilets jaunes trouvent un écho particulier pour les ruraux et les citoyens que nous sommes.

Nous partageons pleinement les revendications sur le pouvoir d’achat et une juste répartition des richesses qui s’expriment partout dans le pays. Au quotidien, nous subissons l’inégal partage de la valeur produite dans les filières, confisquée par l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution. Le revenu des paysans reste donc dramatiquement bas et les écarts se creusent encore. La Confédération paysanne combat depuis toujours la mise en concurrence effrénée portée par les différents accords de libre-échange qui ruinent les solidarités collectives, entravent la transformation de notre modèle agricole et environnemental et empêchent le déploiement d’une alimentation de qualité accessible à toutes et tous.

"Précarisation des petites communes rurales"
L’accès à une alimentation de qualité n’est pas le seul sujet de convergence avec les préoccupations exprimées dans la rue depuis trois semaines. Les paysannes et paysans que nous sommes, vivons aussi, au quotidien, la désertification rurale et le désengagement orchestré des services publics : maternités, écoles, transports en commun, hôpitaux, agences postales... Désengagements qui rendent dépendant du « tout voiture ». La précarisation des petites communes rurales où nous vivons va à rebours des nécessités environnementales que le gouvernement prétend porter en signant des accords internationaux, qu’il s’empresse ensuite de mettre sous le tapis. La COP 24 en est le triste reflet ! Ce double discours, les paysannes et paysans qui s’engagent ou souhaitent s’engager dans la transition de leur système de production en sont aussi victimes.

"Urgence sociale et climatique"
Aujourd’hui, le mépris du gouvernement génère de la violence et le rejet des acteurs de la démocratie représentative. Cela nous inquiète. Nous avons toujours défendu des politiques publiques fortes, pour accompagner la transition agricole et environnementale qu’exige l’urgence sociale et climatique. Jamais nous n’avons cru aux mesures coercitives qui stigmatisent, sans aucune assise structurante.

Depuis sa création, la Confédération paysanne s’inscrit résolument dans la société. Pour nous, il ne peut donc y avoir de solutions dans le repli sur soi mais dans la solidarité. Des Confédérations paysannes départementales ont rejoint ou vont rejoindre "e mouvement des gilets jaunes. Ces points de convergence ne demandent qu’à grandir, au gré des rencontres et des débats sur nos territoires.

Le Secrétariat national de la Confédération paysanne.

Source : Ouest France ().

Une excellente chose, qui va renforcer le mouvement des gilets jaunes et accentuer encore la pression sur ce gouvernement illégitime, de menteurs, et d'ennemis du peuple.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur agriculteurs :

     

Mardi 11 Décembre 2018 - News # 13439 

 

Bruno Jeudy de BFMTV : «Vous n'êtes pas un vrai gilet jaune» - 8 Décembre 2018 :

SYNOPSIS :

Dans la soirée du samedi 8 décembre, l’éditorialiste Bruno Jeudy prend à partie un gilet jaune présent sur le plateau de BFM-TV. Alors que celui-ci vient de dénoncer les privatisations mises en œuvre par le gouvernement, Bruno Jeudy reproche à son invité ses « obsessions politiques » qui ne sont pas « démocratiques », et l’accuse de ne pas être « un vrai gilet jaune ». Il illustre ainsi une tendance de certains éditocrates à vouloir distribuer les rôles, entre les bons et les mauvais gilets jaunes.

Le soir de la journée d’action du samedi 8 décembre, Christophe Couderc est invité sur le plateau de BFM-TV en tant que gilet jaune. Interrogé sur les annonces d’Emmanuel Macron, il fait savoir qu’il n’attend rien de celui qu’il présente comme le « président des riches ». Il évoque ensuite une information publiée dans Marianne selon laquelle des dizaines de députés LREM sont issus de grandes entreprises françaises. Il dénonce, enfin, la vente par le gouvernement d’Aéroports de Paris, de la Française des Jeux, ou encore de certains barrages. C’en est trop pour l’éditorialiste Bruno Jeudy, qui fond avec morgue sur son invité.

Cet échange est édifiant à plusieurs égards. À commencer par la manière dont Bruno Jeudy se réserve le droit de désigner lesquels de ses interlocuteurs seraient des « vrais » et des « faux » gilets jaunes.

Un jugement qu’il rend au nom de sa propre conception (toute condescendante) de ce que seraient les gilets jaunes : « Les gilets jaunes que je vois régulièrement, ici-même, ils ne parlent pas comme vous. Parce que vous, vous êtes un faux gilet jaune ».

Voire au nom des téléspectateurs, dont il semble connaître l’avis en temps réel : « Vous n’êtes pas un vrai gilet jaune, vous parlez comme un militant politique. Ecoutez, ça ne trompe aucun téléspectateur. »

Ou encore au nom de la « cause » des gilets jaunes, dont il serait le garant : « Vous devriez avoir honte […] Vous ne servez pas la cause de ceux qui, sur les ronds-points, se battent pour leurs fins de mois, se battent sans réfléchir… se battent sans penser... sans remettre en cause la démocratie. »

Car c’est bien connu : les « vrais » gilets jaunes ne sauraient articuler de propos « politiques », ou encore remettre en cause les institutions. Il faut dire que Christophe Couderc a commis un crime de lèse-majesté : taxer Emmanuel Macron du titre de « président des riches », et évoquer ses liens avec le pouvoir économique… Cela semble constituer, pour Bruno Jeudy, une véritable remise en cause de la démocratie.

Dès lors, on est tenté de souscrire aux propos de Christophe Couderc, lorsqu’il renvoie la balle à son interlocuteur : « Je réfute votre accusation : vous, vous n’êtes pas un vrai journaliste. » Et s’il y a de quoi douter de la qualité de journaliste de Bruno Jeudy, une chose est sûre : l’éditorialiste est un authentique chien de garde de l’ordre établi.

Au-delà de son seul cas, cet échange illustre parfaitement la morgue des tenanciers des grands médias face à toute remise en cause de l’ordre dont ils se font les gardiens ; mais aussi leurs prétentions à parler au nom de la majorité, et à désigner les porte-parole et revendications légitimes d’un mouvement qui ne cesse pourtant d’échapper à leurs catégorisations méprisantes et à leurs « analyses » trop souvent pleines de vide.

Frédéric Lemaire.

Source : ACRIMED.

Hallucinant !

Franchement, je pense que BFMTV regorge d'un nombre effarants de connards sectaires, partiaux, et ennemis du peuple et de la vraie démocratie, c'est consternant.

Ils sont mauvais, iniques, déloyaux, menteurs, et de mauvaise foi, comme jamais.

Ahurissant !

À un moment, et plus tôt qu'on ne le croie, je pense qu'ils vont le payer très cher.

À voir absolument !

En complément sur BFMTV :

En complément sur Bruno Jeudy :

En complément sur mauvaise foi :

En complément sur gilet jaune :

 

Mardi 4 Décembre 2018 - News # 13226 

Gilets jaunes : François Asselineau, président du 4ème parti de France, l'UPR, est ignoré par Matignon ! :

SYNOPSIS :

Lundi 3 décembre 2018, le gouvernement n'a pas jugé bon d'inviter à Matignon François Asselineau, pourtant président du 4ème parti de France (32500 d'adhérents, site Internet de loin le plus consulté de tous les partis politiques français). La raison de cet "oubli" est très simple: l'UPR est le seul parti voulant réellement sortir de l'Union Européenne par l'article 50, or le gouvernement, comme tous ceux qui l'ont précédé, est inféodé à cette union fascisante. Par conséquent ceux qui nous gouvernent, avec la complicité des médias de masse aux ordres, font comme si l'Union Populaire Républicaine n'existait pas. Reste à espérer que les gilets jaunes prendront conscience de cette manipulation qui montre une chose essentielle, à savoir que les autres partis invités à Matignon ne sont que des partis leurre. Ces derniers sont destinés à cacher la perte de souveraineté qui gangrène la France, et qui découle directement de notre appartenance à l'UE. Un seul mot d'ordre pour espérer sortir de l'ornière: Frexit !

Source : jcrabiller.
 

La jolie démocratie..., qui censure des partis...

Une honte !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur gilet jaune :

   

Mardi 27 Novembre 2018 - News # 13002 

Censure : Neuf opérateurs sommés par la justice de bloquer l'accès au site raciste «Démocratie participative». Voir [ici] ().

C'est vrai qu'ils y vont fort... 

C'est même caricatural tellement c'est fort.

Pour vous donner un aperçu, voir [ici] (). Depuis le Québec, ce site reste accessible.

Mais ça reste de la censure de procéder à une telle opération.

Et puis, cela va faire jurisprudence, et d'autres sites pourraient faire les frais de cette affaire, et être interdits sans pour autant être racistes, mais juste des sites dissidents opposés au système, et gênant soit des politiques, soit des groupes de pression. C'est très dangereux pour la démocratie de s'engager dans cette voie de la censure. Car enfin, il a toujours existé des racistes et on s'en est toujours accommodé. Il ne faut pas judiciariser les opinions et les débats, mais combattre avec la lumière de la Vérité.

Complément : Pour tous ceux qui ne pourraient pas y accéder, voici le DP incensurable sur TOR : dp742web5fzh674o.onion

En complément sur censure :

En complément sur racisme :

     

Samedi 24 Novembre 2018 - News # 12926 

Monnaie : "Comment l’Euro détruit l’Europe" par Charles Gave :

SYNOPSIS :

Première partie de la conférence "Crise politique et économique en Europe" avec Charles Gave, Olivier Delamarche et Philippe Béchade.

En complément sur Charles Gave :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

   

Vendredi 16 Novembre 2018 - News # 12700 

Gilets jaunes : Marlène Schiappa dénonce l'affiche de Robert Ménard. Voir [ici] ().

Toujours cette sorcière...

Maintenant, c'est un erreur de Robert Ménard (et de tout homme politique) de tenter de récupérer ce mouvement. Pour qu'il fonctionne, il faut le dépolitiser, et plus précisément le protéger de tout parti politique.

Il serait temps que les Français comprennent que la grande majorité des partis politiques sont là pour les diviser artificiellement, pour les empêcher de s'unir.

Aux dernières présidentielles, si les électeurs de la France Insoumise s'étaient rassemblés avec les électeurs du Front National, Macron ne serait pas au pouvoir, mais de les Français qui y seraient.

Français, arrêtez de vous diviser, et faites l'union sacrée comme en son temps le CNR : le Conseil National de la Résistance qui rassemblait des gens patriotes depuis l'extrême gauche jusqu'à l'extrême droite.

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Marlène Schiappa :

En complément sur Robert Ménard :

   

Mardi 13 Novembre 2018 - News # 12611 

Julia Cagé dénonce une "capture de la démocratie par les plus riches" :

SYNOPSIS :

L’économiste Julia Cagé, auteure du Prix de la démocratie, propose des solutions concrètes contre la montée des populismes, conséquence selon elle du système de financement des partis politiques.

Vive le populisme !

Maintenant, même si la solution qu'elle propose est intéressante, c'est largement insuffisant : nous avons besoin de bien autre chose que cette mesurette pour établir une vraie démocratie, soyons sérieux ! À commencer par les idées d'Étienne Chouard.

En complément sur Julia Cagé :

En complément sur démocratie :

En complément sur riche :

   

Jeudi 8 Novembre 2018 - News # 12511 

 

Démocratie de marchés : "Comment acheter un électeur ?" par Julia Cagé :

SYNOPSIS :

Une personne, une voix : la démocratie repose sur une promesse d'égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l'argent. Financement des campagnes électorales, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias : le jeu démocratique est-il capturé par les intérêts privés. et, si oui, peut-on vraiment "acheter des électeurs" ?

Le mot de l'éditeur :

Fondé sur une étude historique inédite des financements privés et publics de la démocratie dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, ce livre passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux et démontre l’ampleur du malaise. Il propose aussi des pistes pour repenser de fond en comble la politique.

Une personne, une voix  : la démocratie repose sur une promesse d’égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l’argent. Financement des campagnes, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias  : depuis des décennies, le jeu démocratique est de plus en plus capturé par les intérêts privés.

Se fondant sur une étude inédite des financements politiques privés et publics dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, Julia Cagé passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux, et fait le récit des tentatives –  souvent infructueuses, mais toujours instructives  – de régulation des relations entre argent et politique.

Aux États-Unis, où toute la régulation de la démocratie a été balayée par idéologie, le personnel politique ne répond plus qu’aux préférences des plus favorisés. En France, l’État a mis en place un système de réductions fiscales permettant aux plus riches de se voir rembourser la plus grande partie de leurs dons aux partis politiques, alors que les plus pauvres, eux, paient plein pot.

Ces dérives ne viennent pas d’un complot savamment orchestré mais de notre manque collectif d’implication. La question du financement de la démocratie n’a jamais véritablement été posée  ; celle de la représentation des classes populaires doit l’être sur un mode plus radical. Pour sortir de l’impasse, voici des propositions qui révolutionnent la façon de penser la politique, des réformes innovantes pour une démocratie retrouvée.
  
Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Université Harvard, Julia Cagé est professeure d’économie à Sciences Po Paris. Elle a publié Sauver les médias. Capitalisme, financement participatif et démocratie (Le Seuil, 2015).

Ah la jolie démocratie complètement corrompue...

Il faut réduire les montants drastiquement : 2 à 3 millions tout au plus. Au-delà, c'est indécent et on achète les électeurs. Et plus on accède à de l'argent, plus on a de chance de gagner.

Il vaut mieux plus de débats que de meetings.

En complément sur démocratie :

En complément sur Julia Cagé :

     

Lundi 5 Novembre 2018 - News # 12443 

 

« Le mystère Clovis » de Philippe de Villiers : « La colonisation de l’Europe » ? :

SYNOPSIS :

Avec Jeanne Smits et Armel Joubert des Ouches au Puy du Fou.

« Le mystère Clovis » est le titre du dernier ouvrage de Philippe de Villiers, paru chez Albin Michel. Le très prolifique auteur, ancien homme politique, créateur du Puy du Fou démontre une fois encore la passion qui est la sienne pour l’histoire de France en s’intéressant cette fois à Clovis, premier roi des Francs, converti au christianisme après son mariage avec Clotilde, la catholique. 

RITV chez Philippe de Villiers pour son ouvrage « Le mystère de Clovis »

C’est la troisième fois que Philippe de Villiers reçoit la rédaction de RITV sur ses terres vendéennes. Dans cet entretien de seize minutes, si l’auteur de « Le temps est venu de dire ce que j’ai vu » (revoir nos entretiens dans leurs versions courtes ou intégrales) évoque largement la mission divine dont fut investi Clovis, c’est pour mieux dresser le bilan particulièrement sombre de la France d’aujourd’hui, terre chrétienne qui, au fil des siècles, a fini par rejeter et son histoire et sa vocation spirituelle millénaire. Un rejet qui provoque un effondrement moral, social, culturel, politique et économique du pays.
 
Le militantisme « animalitaire » 

« Je ne veux pas faire de dessin sur le chemin qu’on est en train d’emprunter, explique Philippe de Villiers, mais c’est monstrueux ! » Devant les caméras de RITV, Philippe de Villiers a souhaité revenir sur la visite de Brigitte Macron au Zoo de Beauval dans le Loir- et-Cher, le 4 décembre 2017 :
« Les pandas du zoo de Beauval on le sait, sont menacés. Et ils ont la visite de Madame Macron et qui les prend dans ses bras. Quiconque toucherait aux pandas de Beauval ou à un embryon de panda de Beauval serait  accusé de crime. Et pendant ce temps-là, le petit embryon humain, quand il voit arriver une blouse blanche, il sait que c’est pour le déchiqueter… Et lui, il n’a pas la visite de Madame Macron. Il y a là une injustice spectaculaire qu’il convient de relever pour la dénoncer ».

Colonisation de l’Europe par l’islam ? Même l’Eglise catholique est coupable

« Les hiérarchies culturelles et spirituelles contribuent à cet amollissement général. On ne veut pas voir. Et il y a quelque chose de nouveau : la hiérarchie de l’Eglise catholique avec le pape François a décidé d’imposer la société multiculturelle à toute l’Europe » explique Philippe de Villiers à Jeanne Smits. « Donc c’est l’anti-Lépante ! Les musulmans avancent et ils sont soutenus, au nom de Nostra Aetate ». Nostra Aetate, sans doute le document le plus révolutionnaire de l’Eglise parce qu’il s’oppose à la doctrine bi-millénaire de l’Eglise catholique. Il s’agit de la déclaration du concile Vatican II sur les relations de l’Eglise catholique avec les religions non chrétiennes. Selon Philippe de Villiers, « Les musulmans sont soutenus par ceux qui devraient mettre en garde les chrétiens. La colonisation de l’Europe par l’islam est soutenue par toutes les hiérarchies. Toutes, sans exception. Il faut donc appeler les uns et les autres à la résistance intellectuelle. Avant de se battre il faut comprendre ce qui se passe. Comprendre que nous sommes face au grand concours des plus belles lâchetés ».

« Notre civilisation est en péril » 

« En effet, notre civilisation est en péril à cause de l’hédonisme et à cause de l’islamisme. La désaffiliation, l’homme nomade et la colonisation de l’Europe ». 

Dans un entretien qu’il avait accordé à RITV en décembre 2016 (La France une terre d’islam ?), Philippe de Villiers expliquait en détail le projet de l’islam pour l’Europe. Il voit un lien direct entre ce plan imposé aux peuples et le rejet par l’Europe de ses racines. « Un peuple ne se lève et ne réagit que lorsqu’il est dans une impasse. Le jour où le mondialisme hédoniste aura face à lui le mondialisme islamiste, peut-être que de cet affrontement naitra une prise de conscience. » Pour l’instant, Philippe de Villiers estime qu’hédonistes et islamistes s’entraident mutuellement. Et il ajoute, « En fait, ils se détestent dans un face à face où ils se nourrissent l’un de l’autre ». 

Et Philippe de Villiers de conclure : « Il n’y a que sorte de gens. Il y a les élites qui sont translucides. Et le peuple qui bien souvent reste lucide. Entre les lucides et les translucides, c’est toujours les plus lucides qui gagnent à terme. Les translucides, à terme, sont liquidés ».

Source : reinformation.tv

Le mot de l'éditeur

Dans une évocation gorgée de couleurs fortes et de furieuses sonorités, Philippe de Villiers fait revivre Clovis et lui donne la parole. Le roi fondateur dévoile les épisodes les plus intimes, les plus secrets, de ses enfances, de ses amours, de ses chevauchées.

Ce livre éclaire d'un jour nouveau le mystère de sa conversion, rétablit la vérité sur la date de son baptême et renouvelle ainsi la perspective symbolique de tout notre passé, de notre destin. Au fil d'un récit haletant, affleurent parfois des correspondances troublantes entre les tribulations du monde de Clovis et les commotions de notre temps : le va-et-vient des peuples en errance, les barbares, les invasions, les fiertés évanescentes, les civilisations qui s'affaissent... Une restitution spectaculaire, passionnante, inattendue, qui nous fait revivre comme jamais les temps mérovingiens et les origines de la France.

Et bien je trouve que c'est inquiétant : je n'ai jamais vu Philippe de Villiers dans cet état de démoralisation. "Il est déjà bien tard" : comme s'il se rendait compte que suite aux trahisons récurrentes de toutes les hiérarchies, de tous nos traîtres de politiciens, la situation était désespérée.

Je pense qu'il va falloir hélas plus de souffrances et de douleurs au peuple français pour qu'il se réveille enfin. Cela dit, l'affaire du prix des carburants montre que le ras-le-bol est atteint, que les français sont prêts à s'unir. Encore un peu d'humiliations et de souffrances, et le peuple pourrait enfin reprendre le pouvoir. Enfin !

En complément sur Philippe de Villiers :

       

Samedi 3 Novembre 2018 - News # 12398 

Sionisme et trafic d'influence : "LE LOBBY", le documentaire interdit sur le lobby israélien aux États-Unis, enfin disponible :

Les autres épisodes seront insérés ici dès que disponibles.

SYNOPSIS :

Le documentaire sur le lobby israélien aux États-Unis, dont Le Monde diplomatique signalait en septembre l’interdiction — destinée à favoriser
l’amélioration des relations entre Doha et Tel-Aviv —, sera finalement rendu public par plusieurs sites de presse, dont Orient XXI en France. Une décision
qui permettra peut-être d’ébrécher le silence médiatique ayant accompagné les révélations contenues dans l’enquête d’Alain Gresh que nous avons publiée.
Seuls RFI et LeMonde.fr en ont rendu compte.

La diffusion du documentaire censuré par le Qatar pose pourtant des questions de fond : dans une démocratie, a-t-on le droit d’espionner les citoyens sur
la base de leurs convictions ? Alors que l’ingérence des pays étrangers dans la vie politique américaine suscite une levée de boucliers, comment expliquer
que le gouvernement israélien puisse ainsi intervenir sur le sol d’un pays allié ?

Source : Le Monde diplomatique.

Le Monde diplomatique a publié au mois de septembre un article à propos d’une enquête réalisée par la chaîne Al-Jazira, propriété du Qatar, sur l’action
du lobby pro-israélien aux États-Unis. Orient XXI en a publié les versions arabe et anglaise. Ce documentaire, réalisé notamment grâce à un journaliste
infiltré, devait être diffusé au début de l’année 2018. Il ne l’a finalement pas été, suite à un accord entre le gouvernement du Qatar et une partie du
lobby pro-israélien qui a, en échange, accepté d’adopter une attitude neutre dans le conflit entre l’Arabie saoudite et le petit émirat. Ayant eu accès au
documentaire, Le Monde diplomatique et Orient XXI en avaient divulgué les éléments essentiels.

Orient XXI a décidé, avec Electronic Intifada aux États-Unis et Al-Akhbar au Liban, de rendre public ce documentaire. Il y va du droit à l’information.
Car cette enquête, après celle réalisée par la même chaîne sur le lobby au Royaume-Uni, pose des questions de fond : dans une démocratie, a-t-on le droit
d’espionner les citoyens sur la base de leurs convictions ? Est-il normal que le gouvernement israélien participe et orchestre ces campagnes sur le sol de
pays dits « alliés » ?

Ce vendredi 2 novembre, les deux premiers épisodes du documentaire (sur les quatre) sont accessibles avec des sous-titres français. Les prochains épisodes
suivront dans les semaines à venir.

- Première partie : La guerre secrète
- Deuxième partie : Orienter les élites

Source : Orient XXI.

Non évalué.

En complément sur lobby israélien :

En complément sur lobby juif :

En complément sur sionisme :

En complément sur trafic d'influence :

En complément sur AIPAC :


Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12322 

Zoom – Russie : la stratégie d’un retour :

SYNOPSIS :

Invitée par l’Académie géopolitique de Paris, TV Libertés s’est rendue au Centre spirituel et culturel russe pour suivre un colloque intitulé :”La nouvelle émergence de la Russie”. Parmi les personnes interrogées : Artem Studennikov, ministre conseiller de l’ambassade de Russie en France.

C'est à partir de 3:14 qu'Artem Studennikov est interviewé : un monsieur toujours intéressant à écouter.

C'est quelqu'un de très mesuré, patient, et diplomate, et à la fois aussi au regard très inquiétant.

Sur les principes du respect du droit international, et du rôle clé de l'ONU, il a 100% raison. Le XXI siècle sera le renouveau du droit international ou ne sera pas.

En complément sur Artem Studennikov :

En complément sur l'ONU :

En complément sur Russie :

   

Mercredi 31 Octobre 2018 - News # 12307 

Université de l'UPR : Table ronde N°1 – La France va-t-elle disparaître ? Emmanuel ToddAurélien EnthovenFrançois Asselineau :

SYNOPSIS :

Retrouvez la première table ronde de l'université d'automne 2018 de l'UPR, autour de la question :

La France va-t-elle disparaître ?

Pour y répondre :

- François Asselineau 
(HEC, ENA, inspecteur général des finances, président-fondateur de l’UPR, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2017).

- Emmanuel Todd  
(démographe, historien, essayiste, prospectiviste, anthropologue, auteur de nombreux essais à succès, engagé politiquement, ancien chercheur à l’INED).

- Aurélien Enthoven, 
(adhérent et militant UPR, et YouTubeur à succès)
qui sera quant à lui, chargé d'animer et de modérer ce débat.

Un débat très intéressant avec un Emmanuel Todd particulièrement en forme.

Quand au jeune Aurélien Enthoven, pour 17 ans, je le trouve vif d'esprit.​​​

À voir !

En complément sur UPR :

En complément sur Emmanuel Todd :

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Aurélien Enthoven :

 

Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12273 

Désinformation et propagande : Jean Messiha dénonce les Fake News des médias sur Jair Bolsonaro et Donald Trump :

Il a raison : les médias mainstream se foutent de la gueule du monde, sont partiaux, et déloyaux, c'est ahurissant. Les journalistes mainstream n'ont aucun discernement, aucun recul, ce sont des perroquets.

Attendons de voir ce qu'il va faire concrètement avant de juger.

Et puis, ceux qui sont vraiment fascistes, c'est-à-dire qui emploient la violence contre leurs opposants politiques, ce sont surtout les gens d'extrême gauche, qui vont foutre un vrai bordel à mon avis, et l'État brésilien va être obligé de sévir.

En complément sur Jean Messiha :

En complément sur Bolsonaro :

En complément sur Brésil :

En complément sur désinformation :

En complément sur propagande :


Mardi 30 Octobre 2018 - News # 12259 

Politique & éco n°189 de TV Libertés avec Eloïse Benhammou : La grande saignée du régime bancaire ! :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Eloïse Benhammou, comptable, auteur du livre “Kleptocratie française” (Editions Le Jardin des Livres).
Comment les cotisations sociales des Français sont volées par les banques avec la complicité des pouvoirs publics !

1) L’affaire Kerviel : l’arbre qui cachait la forêt
– Les banques ne sont pas ce que l’opinion s’imagine
– L’utilisation de filiales et de participations croisées : opacité garantie
– Des chaînes de responsabilités délictuelles qui demeurent inconnues
– Les déficits chroniques des régimes sociaux, une aubaine pour le système bancaire
– Les comptes du RSI non validés par les commissaires aux comptes
– L’ancien directeur du RSI nommé membre de la Cour des comptes
– Vol en bande organisée ?
– Le calcul des cotisations du RSI non légal
– La CADES (CSG, RDS) 155 milliards aux banques dont 52 milliards d’intérêts !
– Un véritable système d’aspiration des ressources sociales
– A—on vu un banquier en prison ?
– Manipulations sur le Libor, la SG en cause une fois encore
– Libor, Euribor condamnés à disparaître en 2020, lourdes incertitudes sur le marché interbancaire
– CADES vers la fin de la dette annoncée comme soldée en 2024 ?

2) Le système ne change pas, il s’aggrave !
– Macron élu bancaire, l’aboutissement d’une logique
– Les partis politiques sans projets réels sur les questions bancaires et financières
– La justice désarmée sur la délinquance financière
– De nouvelles fraudes à la SG et BNP via Dubaï pour créer des crédits d’impôts depuis 10 ans !
– Le système bancaire et financier administre de fait les Etats en faillite
– La dynamique de la dette broie littéralement le système politique
– S’il existe bel et bien une Europe, c’est celle des banques
– Les rigueurs de la loi s’appliquent aux lampistes et aux classes moyennes, pas aux fraudeurs institutionnels
– Mais fragilité du système bancaire et financier, un risque de nouveau Krach, problèmes de liquidité interbancaire
– Le blanchiment des 1 100 milliards du marché noir du médicament

3) Les Français bons payeurs, bien notés par le “rating” international (AAA)
– Un document de l’ACOS qui gère la trésorerie des régimes généraux et autres, rédigé en anglais
– Destination : filiale anglaise de l’UBS Ubs limited : 40 milliards d’euros placés à Londres !
– La City ou l’opacité garantie
– Et pendant ce temps à Paris, procès de l’UBS
– Que fait la représentation nationale ? Aucun ne débat sur le sujet alors que c’est son cœur de “métier”
– Le travail de Stéphanie Gibaud lanceur d’alerte
– Les exilés fiscaux Cahuzac mais aussi Aznavour, Johnny…
– La société Cahuzac Conseil, toujours en fonction
– Qui dénonce ce système ? Presque personne ! La raison, le caractère répressif du système d’extorsion, le rôle perverti des huissiers de justice
– Quelle solution des agences gouvernementales, l’exemple peu éloquent de l’AMF et autres organismes publics ?
– La Commission sénatoriale et la séparation bancaire

Conclusion : de nouvelles exactions du système sont à venir !

Non évalué.

En complément sur Eloïse Benhammou :

En complément sur TV Libertés :

     

Lundi 29 Octobre 2018 - News # 12230 

Calomnie et diffamation : L'UPR, "parti d'extrême droite" selon l'émission de France 5 "C à vous" : qu'en pense le CSA ? Voir [ici] ().

Ahhhhh ! Justice est rendue ! : l'UPR n'est pas un parti d'extrême droite, le CSA a tranché définitivement. 

Allez l'UPR !

Français de tous bords politiques : réunissez vous à l'UPR pour faire gagner la démocratie et la France !

En complément sur UPR :

En complément sur calomnie :

En complément sur diffamation :

En complément sur CSA :

En complément sur extrême droite :


Samedi 27 Octobre 2018 - News # 12178 

Cap sur les Européennes avec François Asselineau - Le Samedi Politique S02E08 - TV Libertés - 25 Octobre 2018 :

SYNOPSIS :

Président de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau plaide pour une sortie pure et simple de la France des Traités sur l’Union Européenne. Onze ans après la création de son mouvement, François Asselineau sera à nouveau tête de liste pour les élections européennes de mai prochain. Il nous expliquera ce qui le différencie des autres partis.

Avec lui, nous reviendrons également sur l’actualité européenne : le refus du budget italien par la Commission, mais aussi la mise en œuvre du Brexit pour la Grande-Bretagne.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

     

Jeudi 25 Octobre 2018 - News # 12151 

 

Hypocrisie et immigration : Le chef du Parti Socialiste Olivier Faure évoque «une colonisation à l'envers» en France. Voir [ici] ().

Quel foutage de gueule !

Alors que le parti socialiste n'a cessé de promouvoir l'immigration, d'en faire l'un des centres moteurs de son action politique sur les recommandations mêmes de son propre club de réflexion Terra Nova, voilà maintenant que les socialistes retournent leur veste, parlant même d'identité ? Mais qui va vous croire bande de faux-culs ?

Après Jean-Luc Mélenchon, refusant de signer une pétition pour l’accueil des migrants (Voir [ici] ()), voilà maintenant les socialistes qui s'y mettent.

Tous ces gens n'ont aucune dignité, ce sont des clientélistes qui ont senti le vent tourner chez le peuple.

Ils n'ont aucune conviction propre, aucun courage, ce sont des lâches et des hypocrites n'ayant que des visées électoralistes.

Une honte cette affaire...

Ah, décidément, elle est belle la gauche...

Il ne va rester de décent sur ce bord que certains communistes, quelques Insoumis, ou des gens comme le merveilleux Francis Cousin.

Les socialistes sont morts : ils viennent de s'enterrer vivants.

En complément sur migrants :

En complément sur socialiste :

En complément sur hypocrisie :

En complément sur faux-cul :

 

Jeudi 25 Octobre 2018 - News # 12134 

Politiciens traîtres : "Les politiques trichent avec nous !" : Rencontre avec Philippe Pascot :

Partie 2 : "On prépare des générations d'abrutis" : 

C'est grave !

À voir absolument.

En complément sur Philippe Pascot :

En complément sur politicien :

En complément sur triche :

   

Lundi 8 Octobre 2018 - News # 11740 

Je l'ai toujours dit : cette femme est une sorcière.

 

"Les délinquants sexuels, y compris les pédophiles, devraient être autorisés à adopter", a déclaré Theresa May dans le journal The Telegraph. Voir [ici] ().

Voilà la mentalité dévoyée de nos soit-disant "élites"...

Des ténébreux oui...

Des sataniques en vérité...

Je l'ai toujours dit : cette femme est une sorcière. En voici une preuve supplémentaire.

Il y a de plus en plus de signaux faibles montrant que nombre d'oligarques et de responsables politiques de haut niveau font partie d'un réseau luciférien qui maltraite et avilie les enfants par le sexe. C'est très inquiétant.

Il faut comprendre que se permettre de faire une telle déclaration, tout en étant Première ministre du Royaume-Uni, indique qu'elle super protégée par sa caste luciférienne. Ils si puissants qu'ils en deviennent arrogants, et ne se cachent même plus. On va au devant de scandales épouvantables et ignobles, vous verrez.

En complément sur Theresa May :

En complément sur sorcière :

En complément sur pédophilie :

   

Dimanche 7 Octobre 2018 - News # 11723 

"Lettre à Manu sur le doigté et son fondement", la deuxième lettre ouverte à Emmanuel Macron par Michel Onfray :

Le texte :

Votre Altesse,

Votre Excellence,

Votre Sérénité,

Mon cher Manu,

Mon Roy,


   La presse a rapporté il y a peu que tu avais nommé un gueux pour représenter la nation à Los Angeles. Il aurait pour seul titre de noblesse diplomatique, disent les mauvaises langues, les jaloux et les envieux, un livre hagiographique sur ta campagne présidentielle. En dehors de ce fait d’arme si peu notoire que personne n’en connaît le titre, pas plus d’ailleurs que celui des autres ouvrages du susdit, la plume est bien de celles qui se trouvent dans les parties les moins nobles de la profession : le croupion, car c’est celle que découvre le plus souvent la position de soumission inhérente à la fonction des gendelettres - la prosternation. De Sartre à BHL chez Sarko (après Mao), d’Aragon à André Glucskmann chez le même Sarko (après Mao lui aussi), de Drieu la Rochelle à Sollers chez Balladur (après Mao également), de Brasillach à Kristeva chez le Bulgare Jivkov (après Mao elle aussi), les cent dernières années n’ont pas manqué d’écrivains doués… pour l’agenouillement politique!

    Philippe Besson entre dans cette vieille catégorie du valet de plume, mais on sait désormais de quelle plumasserie ce jeune homme comme il faut relève. Ce genre de plume n’est pas celui des plus talentueux, mais c’est celui des plus vendus - je parle de l’homme, pas de l’auteur.

   Manu, on comprend que, toi qui aimes tant les lettres, tu aies envie de câlins venus des écrivains les plus à même de marquer le siècle et d’entrer dans la Pléiade quand tu seras redevenu banquier. Mais si ce siècle doit être marqué par toi, il n’y a pas grand dommage à ce qu’il le soit aussi par Besson le petit (à ne pas confondre avec Besson le grand, l’écrivain Patrick, ni avec Besson la championne d'athlétisme, Colette, ou bien encore avec Eric, le traître passé de Ségolène à Sarkozy en pleine campagne présidentielle, ou bien encore avec le Minimoy, Luc).  

   Avant d’être flagorneur, Besson-le-Petit a été directeur des ressources humaines auprès de Laurence Parisot, dame du MEDEF, mais aussi auteur de scénario de téléfilms, donc chevalier des Arts et Lettres. Convenons-en, tout ceci légitime l’affirmation d’Arlette Chabot, qui faisait déjà de l’éditorialisme politique à la télévision quand elle était en noir et blanc, la télévision, et n’avait qu’une seule chaîne. Courageuse, audacieuse, résistante, rebelle, insoumise, l’Arlette n’a en effet pas craint d’affirmer sur l’un des médias qui l’appointent que tout ceci était habituel: Napoléon n’avait-il pas nommé Chateaubriand en son temps et de Gaulle Romain Gary? En effet, en effet… Arlette, chère Arlette, vous qui avez déjà les grades de chevalier puis d’officier de la Légion d’honneur, je vous promets le grade supérieur pour bientôt! Si ce n’est déjà fait, car vous méritez d’y avoir votre rond de serviette, vous serez aussi bientôt invitée à la table de notre grand Mamamouchi en compagnie du vérandaliste Stéphane Bern et des frères Bogdanov, les éminents membres correspondants de la NASA française.  

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il a tout de même fallu, pour que cette affectation de copinage ait lieu, que tu prennes la décision d’un décret modifiant les règles de la nomination des diplomates afin que ce ne soit plus le Quai d’Orsay qui ait la main mais le gouvernement, c’est à dire, toi tout seul, chacun le sait. C’est ce que les langues vipérines qualifient de fait du prince… Le décret te permet désormais de récompenser des non-fonctionnaires, pourvu qu’ils aient été serviles. Bern ambassadeur chez l’impératrice Sissi ou les Bogdanov nommés pour la même fonction sur Mars, grâce à toi, c’est désormais devenu possible… La France redevient "great again"!

   J’ai appris qu’en même temps, tu avais rendu possible cet autre fait du prince: madame Agnès Saal a été nommée par un arrêté paru au Journal officiel "haut-fonctionnaire à l’égalité, à la diversité et à la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la culture". En voilà un beau poste, et si moral en plus! Un beau jouet emblématique du politiquement correct de notre époque.

   Rappelons un peu le CV de l’heureuse élue que tu gratifies à son tour. Cette dame s’était fait connaître par des notes de taxi dispendieuses, plus de 40.000 euros tout de même, et ce en grande partie au profit de ses enfants, quand elle était directrice générale du centre Pompidou et présidente de l’INA, un institut que tu connais très très bien, n’est-ce pas? Pour ces malversations, elle avait été condamnée à six mois de suspension sans solde (probablement selon les principes de ce que l’on peut désormais nommer la jurisprudence Benalla…), puis à trois mois de prison avec sursis et une double amende. Elle avait été réintégrée en douce au ministère de la culture à l’été 2016 (il faut faire gaffe aux nominations d’été...) comme chargée de mission auprès du secrétariat général en vue de la finalisation de labellisation AFNOR sur l’égalité professionnelle et la diversité.  

   Précisons aussi ceci: selon Mediapart, la même madame Saal, décidément très récompensée - on se demande pourquoi - figurerait également "dans la liste très restreinte des hauts fonctionnaires, qui, par un arrêté du 3 août 2018 signé par le Premier ministre, ont été inscrits à compter du premier janvier 2018, donc rétroactivement, au "tableau d’avancement à l’échelon spécial du grade d’administrateur général". Ce qui, en d’autres termes, veut dire que, pendant les vacances du Roy à Brégançon, cette procédure qui ne relève pas du traditionnel avancement mais d’une volonté politique expresse, a permis à ladite dame de profiter d’une hausse de son traitement allant jusqu’à 6.138 euros par an, indemnité de résidence à Paris comprise, soit au total près de 74.000 euros de traitement annuel. S’y ajoute un supplément sous forme d’indemnité qui augmente sa retraite des fonctionnaires d’environ 10%. Quand tu aimes, mon cher Manu, ça n’est pas pour rien et ça se voit!

   Françoise Nyssen, rappelons-le pour les millions de Français qui l’ignorent encore, est ministre de la culture. C’est elle qui a mis en musique la mélodie sifflée à son oreille par le président. Face au déchaînement que cette nomination a légitimement suscité, elle fait savoir ceci sur les réseaux sociaux: "J’ai nommé Mme Agnès Saal (j’épèle : S . A . A . L,  car on pourrait mal orthographier…) haute fonctionnaire à l’égalité et à la diversité. J’ai fait de cette cause une priorité dès mon arrivée au ministère de la culture. La qualité de son engagement et de son travail au service de ces valeurs fondamentales devrait guider les commentaires aujourd’hui". On ignore quelle est la "cause" en question: madame Saal, ou les fameuses valeurs ici prises en ôtage?

   Mais Françoise Nyssen, c’est également l’éditrice qui a sciemment fraudé deux fois le fisc en ne déclarant pas de considérables agrandissements d’espace, une fois en Arles, au siège de sa maison d’édition, une autre fois à Paris. Le Canard enchaîné, qui a levé le lièvre, a chiffré la fortune économisée par ce double forfait! Ca en fait des APL pour les étudiants désargentés, je te jure!

  Qui se ressemble s’assemble. Dès lors, il était normal que, sous ton autorité, sous tes ordres, selon ton désir, selon ton souhait, selon ta volonté, selon tes vœux, mon Prince, mon Roy, mon grand Mamamouchi, le vice récompense le vice. En un peu plus d’un an, de Richard Ferrand à Alexandre Benalla, via cette dame Saal, tu nous y as déjà tellement habitués!

   Sais-tu, mon cher Manu, que des caissières qui ont utilisé à leur petit profit des bons de réduction de deux ou trois euros qui trainaient sur la caisse, ou que des employés de grand magasin qui ont mangé un fruit prélevé dans les rayonnages, ont été sèchement licenciés, eux, sans indemnités, sans planques payées par les contribuables et sans possibilité de retrouver du travail fort bien payé avec les avantages de la fonction à la clé? Probablement une nouvelle belle et grosse voiture avec chauffeur…

   J’ai appris aussi que ton si bon ami Benalla s’était rendu coupable de charmants forfaits depuis ceux que l’on a bien connus l’été dernier. Mais l’incendie a été joliment éteint - sûrement pas avec l’eau de la piscine que tu t’es fait construire à Brégançon, pas pour toi, oh non, bien sûr, mais par altruisme, pour les enfants du personnel de la résidence royale plus sûrement. 

   En garde à vue, la police a souhaité perquisitionner le domicile de ton si cher ami Benalla. Elle voulait notamment accéder à son coffre-fort. Tenus par la loi à ne pas entrer dans l’appartement avant l’heure légale, les policiers ont posé des scellés le soir et attendu le lendemain. Mais le coffre-fort a été vidé dans la nuit! On a le bras long chez les Benalla puisque du commissariat on peut atteindre un coffre-fort chez soi en pleine nuit. Les quatre armes qui devaient s’y trouver n’y étaient plus - soit tout de même trois pistolets et un fusil, pour un homme qui n’a que deux mains, ça fait tout de même beaucoup… Sa femme avait les clés, il avait dit qu'elle était à l’étranger : elle se cachait en fait dans le seizième arrondissement de Paris. Il est vrai que pour de nombreux français cet arrondissement de nantis équivaut bien à un pays étranger.  

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il me semble tout de même qu’il vaut mieux faire partie de ta cour que d’être un senior amputé de sa retraite, être un plumitif courbé plutôt qu’un écrivain debout, être une énarque de gauche qui tape dans la caisse de l’Etat pour financer les transports de sa progéniture, plutôt qu’un étudiant à qui tu voles dans sa poche cinq euros d’APL, être un cogneur de manifestants avec un brassard de la police et une accréditation de l’Elysée qu’un syndicaliste défendant le droit du travail.   

   Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, j’aimerais que tu m’aimes et ce pour trois raisons. La première: pour être nommé sans compétence consul des provinces et des régions françaises dans le sixième arrondissement de Paris, voire le seizième – tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la deuxième: pour permettre à ma vieille mère qui n’a pas son permis de conduire et qui a quatre-vingt-quatre ans, de pouvoir disposer d’un taxi gratuit à n’importe quelle heure du jour et de la nuit pour aller faire ses visites médicales à une demi-heure de chez elle, le tout payé avec l’argent du contribuable  tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la troisième:  pour avoir chez moi des armes à feu en quantité, mais aussi et surtout, pour pouvoir tabasser les gens qui me déplaisent en portant un casque sur la tête, en distribuant des coups de matraque et en disposant de CRS ou de la police comme couverture à mes descentes de petite-frappe - tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles.

   S’il te plait, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu: veuille-le. Je te promets pour ce faire de me prosterner moi aussi, de montrer les plumes de mon cul aux passants, de dire du bien de toi avec des articles, des conférences et des livres, je te jure, j’irai sur les chaînes et les radios du service public pour certifier, comme Arlette Chabot, qu’entre Napoléon, de Gaulle et toi, il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de cigarette, Joffrin ne me reconnaîtra pas, il m’aimera peut-être lui aussi comme il a aimé jadis Bernard Tapie et Philippe de Villiers. Je pourrai écrire aussi une biographie de Stéphane Bern avec une préface de Brigitte ex-Trogneux, passer une thèse de physique quantique avec tes amis les frères Bogdanov comme directeurs de travaux. Je pourrais même consacrer un séminaire de littérature comparée à l’œuvre de Philippe Besson que je mettrai en perspective avec celle de James Joyce. S’il te plaît, tu le peux, tu es mon Roy. J’habite place de la Résistance à Caen, fais-moi signe.

   Veuillez, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, mon chéri, recevoir l’expression de ma considération la plus courtisane. Vive la République, vive la France, mais surtout: Vive Toi !

Michel Onfray


Post-scriptum : des bises à la Reine.

Post-scriptum 2: j’apprends à cette heure que tu as fait du jet-ski à fond les ballons avec Brigitte quand tu étais à Brégançon et ce dans une zone interdite à la navigation et au mouillage - tu y as pourtant grandement navigué et vraiment mouillé. Cette réserve marine protégée ne doit être troublée par aucun véhicule à moteur. Il y eut pourtant tes deux jets-ski et ton gros bateau avec un moteur de 150 chevaux - qui sait, peut être empruntés à Nicolas Hulot, car on sait que, comme toi, il est un écologiste qui collectionne les engins motorisés. Protéger l’environnement marin et préserver la biodiversité dans les eaux du parc national de Port-Cros, pour toi qui fumes du glyphosate chaque matin au petit déjeuner, ça compte pour rien, n’est-ce pas? 
 

Une lettre très réussie.

À voir !

Complément : Michel Onfray déprogrammé de France 5 après un texte à charge contre Macron. Voir [ici] (). Comme quoi, le président n'a pas du tout aimé. 

En complément sur Michel Onfray :

En complément sur Macron :

     

Vendredi 5 Octobre 2018 - News # 11668 

 

Banques systémiques : "BNP Paribas - Dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne" :

SYNOPSIS :

Qui peut se permettre de payer une amende de 8,9 milliards de dollars sans ciller?
Qui peut faire monter au créneau le Président de la République française contre la justice américaine?
Qui est sortie de la crise financière encore plus puissante?
BNP Paribas.

BNP PARIBAS, dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne est le premier film d'investigation politique et historique qui retrace la fabuleuse ascension du géant européen de la banque, la très française BNP PARIBAS.
BNP PARIBAS accompagne la vie des Français depuis les années 60.
BNP PARIBAS, ce sont 29 000 salariés sur le territoire, 1900 agences bancaires et 7 millions de clients.
Son histoire est intimement liée à l'histoire politique de ces trente dernières années. Mais BNP PARIBAS, c'est aussi la fusion entre deux banques, deux cultures et le rachat d'un grand nombre de structures bancaires européennes. BNP PARIBAS est aujourd'hui un mastodonte financier, plus puissant que les États. Elle incarne à elle seule le pouvoir sur l'économie mondiale des hyper-structures bancaires.

Comment la BNP PARIBAS a-t-elle pris le pouvoir?
Comment, aussi, est-elle devenue une banque intouchable?

Dans un récit sous forme de polar, Xavier Harel et Thomas Lafarge s'appuient sur de nombreux témoignages d'anciens de la banque et d'acteurs politiques et économiques de premier plan, pour nous retracer l'histoire de la banque la plus puissante d'Europe. L'intention des réalisateurs imaginé par une équipe parfaitement complémentaire, le réalisateur Thomas Lafarge à l'origine de ce projet culotté et inédit, et Xavier Harel, ancien de La Tribune, journaliste économique spécialiste de la finance internationale aujourd'hui auteur et réalisateur, ce film fait le pari de raconter, à partir d'un séisme mondial (la condamnation de BNP PARIBAS à l'amende la plus forte jamais prononcée par la justice américaine), comment cette banque, pur produit de l'histoire économique et politique française, est devenue l'un des mastodontes de la finance mondiale, à la manière d'un Goldman Sachs.

Dix ans après le déclenchement de la crise financière, leur film offre un éclairage international sur l'histoire de BNP PARIBAS. Il analyse ce qui a transformé une banque de dépôt, banque publique très aimée des Français, en une banque systémique. Pour cela, les réalisateurs ont consacré deux ans à non seulement retracer l'histoire politique de la banque mais également à démontrer comment BNP PARIBAS s'est retrouvée au coeur d'un système de jeux d'influence, quel rôle elle a endossé lors de la crise grecque, comment elle a été condamnée dans une affaire d'évasion fiscale et comment la justice américaine a décidé de la sanctionner pour la la violation de l'embargo lors de la guerre au Soudan. Pour cela, ils s'appuient sur des témoins directs en France, en Belgique, en Suisse, en Grèce, et notamment aux USA... Aucun documentaire ni aucun livre n'avait jamais été consacré à la première banque européenne.

Un excellent documentaire qui montre, une fois de plus, que le monde de l'entre-soi et des réseaux, favorise les turpitudes et les crimes.

En complément sur banque :

En complément sur BNP :

     

Dimanche 30 Septembre 2018 - News # 11552 

 

Main basse sur l'État par l'ENA : "La caste : Enquête sur cette haute fonction publique qui a pris le pouvoir" : entretien avec Laurent Mauduit :

SYNOPSIS :

Dans l'Entretien Libre, Aude Lancelin a reçu le journaliste Laurent Mauduit pour échanger à propos de son livre : « La Caste - Enquête sur cette haute fonction publique qui a pris le pouvoir »

LA QUATRIÈME DE COUVERTURE :

En vingt ans s'est constituée en France une véritable oligarchie vertébrée notamment par l'Inspection des finances. Fonctionnant comme une caste, cette oligarchie capitaliste s'est installée pour durer, en occupant les postes clés de l'État, pour imposer ses vues et ses réformes néolibérales. Quelle est la vraie nature de ce pouvoir dont Emmanuel Macron est l'étendard ? Histoire de la trahison des élites publiques françaises.

L'accession au pouvoir d'Emmanuel Macron n'est pas seulement la conséquence d'un séisme historique, qui a vu l'implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C'est aussi l'aboutissement de l'histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l'intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts.

Pour comprendre cette sécession des élites publiques et décrypter les débuts du nouveau quinquennat, il faut savoir comment la caste a d'abord réalisé, grâce aux privatisations, un hold-up à son profit sur une bonne partie du CAC 40 ; puis comment, par le jeu des pantouflages ou de rétropantouflages, elle est parvenue à privatiser quelques-uns des postes clés de la République jusqu'à porter l'un des siens au sommet de l'État.

C'est cette enquête que La Caste s'applique à mener, en dressant l'état des lieux du système oligarchique français ; en se plongeant dans les combats engagés par les défenseurs de la République – en 1848, en 1936 ou encore en 1945 –, pour que celle-ci dispose enfin d'une haute fonction publique conforme à ses valeurs.

RÉSUMÉ :

La victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle n'est pas seulement la conséquence accidentelle d'un séisme historique qui a vu l'implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C'est aussi et surtout l'aboutissement d'une histoire longue, celle de la haute fonction publique française, notamment l'Inspection des finances, qui a progressivement cessé de défendre l'intérêt général au profit de ses seuls intérêts, ceux de l'oligarchie de Bercy. Pour comprendre cette trahison des élites publiques et décrypter les débuts de ce quinquennat qui en résulte, il faut se plonger dans l'histoire de cette caste.

Dans les années 1980, d'abord, lorsqu'elle réalise grâce aux privatisations un hold-up sur une bonne partie du CAC 40 et de la vie française des affaires. Puis peu à peu s'installe, par le biais de pantouflages ou de rétro-pantouflages de plus en plus fréquents, en consanguinité constante avec le monde de la finance pour lequel elle privatise quelques-uns des postes-clés de la République.
En servant alternativement la gauche et la droite, mais en défendant perpétuellement les mêmes politiques néolibérales, elle est finalement parvenue à installer une tyrannie de la pensée unique, ruinant la notion d'alternance démocratique.

C'est cette enquête que cet essai sur la caste s'applique à mener : en dressant un méticuleux état des lieux du système oligarchique français ; en se replongeant dans les innombrables combats menés par les défenseurs de la République - en 1848, en 1936 ou encore en 1945 - afin que celle-ci dispose d'une haute fonction publique conforme à ses valeurs. L'élection de Macron atteste que ce combat démocratique, si souvent perdu, est plus urgent que jamais.

L'AUTEUR :

Laurent Mauduit commence sa carrière de journaliste en 1979 au Quotidien de Paris.
Chef du service économique de Libération jusqu’en 1994, il entre au Monde pour une quinzaine d’années.
Cofondateur de Mediapart, Laurent Mauduit a déjà publié une quinzaine d’ouvrages, principalement des essais sur la gauche française et des livres d’enquête, dont le récent Main basse sur l’information (Don Quichotte, 2016).

C'est gravissime.

Une vidéo qu'on peut largement mettre dans les Chroniques de la dégénérescence, et qui permet de comprendre pourquoi et comment tous les États dégénèrent : à cause des hommes qui perdent peu à peu leur éthique, et qui ne voient plus que leurs intérêts, par la corruption des esprits et des moeurs. Game Over.

Après la trahison des politiciens, la trahison des hauts fonctionnaires et des "élites".

À voir absolument !

En complément sur Chroniques de la dégénérescence :

En complément sur élite :

En complément sur l'ENA :

En complément sur Laurent Mauduit :

 

Dimanche 30 Septembre 2018 - News # 11540 

Quelques trains étonnants au Bangladesh, ou si vous trouviez que le métro à Paris est trop bondé à 18h00... :

SYNOPSIS :

Bishwa Ijtema est un Aalmi Ijtema annuel tenu à Tongi, au Bangladesh, près du Turag. Il s'agit de la troisième plus grande congrégation musulmane au monde après le rassemblement d'Arbaeen à Kerbala, en Irak et au Hajj. L'événement est axé sur la prière et la supplication et ne permet pas une discussion politique. La police locale a estimé que le nombre de participants à l'ijtema 2007 était de 5 à 6 millions et en 2016, les participants sont passés à 30 millions. Ce dernier jour de Bishwa Ijtema, ce type de situation a surgi en raison de la pénurie de systèmes de transport.

Dingue...

Une forme de chaos.

En complément sur train :

En complément sur étonnant :

En complément sur surprenant :

En complément sur dingue :

 

Jeudi 27 Septembre 2018 - News # 11488 

Conférence "L’état du monde : une approche géopolitique et économique" avec Olivier Delamarche et Pierre Sabatier pour la partie économique et Alain Juillet pour la partie géopolitique, à l'École de Guerre - Thinkerview - 27 Septembre 2018 :

Une conférence magnifique, surtout les explications intelligentes et lucides de Pierre Sabatier, et les révélations et analyse d'Alain Juillet.

Olivier Delamarche n'est pas en forme : "heu...." à répétition, il s'écoute parler, ne donne pas beaucoup d'explications didactiques. Décevant. Peut mieux faire.

En complément sur géopolitique :

En complément sur économie :

En complément sur Olivier Delamarche :

En complément sur Pierre Sabatier :

En complément sur Alain Juillet :


Lundi 10 Septembre 2018 - News # 11060 

"Islam", ce parti politique belge qui fait scandale. Voir [ici] ().

Instaurer la charia... 

Un "parti" à dissoudre d'urgence.

En complément sur Islam :

En complément sur charia :

     

Mardi 4 Septembre 2018 - News # 10942 

Censure financière : Financements participatifs : après Paypal, Stripe bloque E&R ! Voir [ici] ().

Cet épisode démontre crûment comment, une fois le cash et les chèques disparus, on pourra tuer économiquement, et donc socialement, n'importe qui.

C'est extrêmement inquiétant.

Il est donc plus que vital que des crypto-monnaies sures, pratiques, universelles, fiables, incontrôlables et inarrêtables, voient le jour au niveau mondial pour les échanges.

Sans elles, c'en est fini des opposants politiques et dissidents au système. Ou alors, il faudra partir vivre quelque part en Afrique...

En complément sur censure :

       

Mardi 21 Août 2018 - News # 10630 

LE GRAND MALAISE DU FIGARO – Le quotidien affirme que tous les partis politiques seraient « désargentés et en proie à un exode de leurs militants » mais… fait silence sur l’UPR ! Voir [ici] ().

En complément sur parti politique :

En complément sur UPR :

En complément sur Figaro :

   

Jeudi 16 Août 2018 - News # 10535 

Le fichage des opposants politiques : une dérive totalitaire de plus des européistes et du gouverneur de la zone France Macron :

SYNOPSIS :

Interview de Philippe Conte par Jacques CHARPENTIER à ce sujet le 12 août 2018 puisqu'il fait partie de ces opposants fichés suite à l'affaire Alexandre Benalla.

Philippe Conte alias "Homère d'Allore" sur twitter (matricule 2520),

Lien sur l'article du blog "Les crises" détaillant l'EU Disinfolab : voir [ici] ().

Ficher les opposants politiques : des méthodes qui nous rappellent "les heures les plus sombres de notre histoire", comme notamment les fichiers Hollerith nazis de 1933 réalisés grâce au tabulateur D11 de Dehomag à cartes perforées, surnommé la machine Hollerith, et fabriqué par la firme américaine IBM.

Et bien la Macronie utilise les mêmes méthodes...

Des voyous, des crypto-fascistes, déguisés en bobos.

En complément sur fichage :

En complément sur Disinfolab :

En complément sur Alexandre Benalla :

En complément sur totalitarisme :

En complément sur européisme :


Mardi 31 Juillet 2018 - News # 10205 

L'ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, crée une organisation pour paralyser l'Union européenne en développant les populismes. Voir [ici] ().

Oh OUI ! : paralysons l'Union Européenne et développons à fond le populisme ! 

Vive la démocratie véritable et le peuple ! 

Ahhhh, je sens que ça va bien faire chier les européistes, les bobos, les pro-migrants, et les mondialistes.

Monsieur Attali, réjouissez vous : le peuple arriiiiiiiiiive ! 

Rappel important :

Le populisme n'est que la version latine du mot grec démocratie :

Des politiciens mal intentionnés utilisent ce mot en le dévoyant, d'une manière péjorative, pour tromper les gens en leur faisant croire que le populisme serait mauvais, vil, etc.

S'il font cette propagande, c'est parce-que le populisme signifie leur mort. En effet, si le peuple arrive véritablement au pouvoir, alors la démocratie véritable s'installe et dès lors :

Vous comprendrez désormais mieux pourquoi tous ceux qui sont parvenus à un quelconque poste de pouvoir dans la République, ou qui savent influencer celle-ci, vont tout faire pour qua jamais le populisme ne survienne. Et la première de leurs méthodes, c'est de dénigrer le populisme, la démocratie véritable, en l'affublant d'un caractère sale, vil, mauvais, inférieur, etc. CQFD.

Tant que le peuple sera écarté du pouvoir, et rendu politiquement impuissant, tous les pouvoirs iniques continueront à nous dominer et à faire de la République et du pays ce qui profite à leurs intérêts particuliers. Exit le peuple...

Pensez-y ! 

En complément sur Steve Bannon :

En complément sur populisme :

En complément sur Union européenne :

   

Dimanche 29 Juillet 2018 - News # 10150 

Les 2 médias (BFMTV et le journal Le Monde) naguère valets de Macron...le lâchent ! Par Pierre Jovanovic :

Commençons par le plus simple: que s'est il passé pour que BFM (Mr Drahi) et Le Monde (banquier Pigasse) non seulement lâchent ainsi Macron mais le matraquent 24 heures sur 24 via BFM-TV au point que depuis 5 jours plus aucune autre information dans le monde n'est traitée, hormis l'affaire Alexandre Benalla ?

D'abord les dates:

Les faits datent du mois de mai dernier. L'affaire n'est pas sortie à ce moment parce que: 1) les ponts de mai, et, 2) la coupe du monde de football entrait en jeu et prenait de plus en plus d'espace médiatique.

Rappelez-vous: TV-Libertés a été effacé de YouTube le jour du démarrage de la Coupe du Monde. La date a été choisie exprès pour que la censure passe sous le radar.
Donc, une fois la coupe du monde terminée, et célébrée, juste quelques jours plus tard, Le Monde décide de sortir l'affaire, la vidéo circule massivement sur les réseaux sociaux et, surtout, BFM-WC décide de matraquer 24 heures sur 24 sur l'affaire avec la vidéo en boucle.

Point intéressant, C-News qui était resté en retrait (et avait traité l'affaire au début comme un fait divers) a été obligée à son tout de matraquer la vidéo chaque jour par mimétisme.
Du coup l'affaire Benalla a pris la même dimension que les attentats de Charlie ou du Bataclan !!!

La date a été choisie pour un maxmim d'impact et sans que le foot vienne interfèrer.
Alors qu'est-ce qui a pris BFM, premier supporter de Macron, de le "matraquer" médiatiquement ainsi ?

1) Comme la chaîne a été prise en flagrant délit de désinformation à propos des destructions massives qui ont eu lieu à Paris, Lyon, Lille, etc. lors des célébrations de la victoire football, cela lui a permis de se refaire une sorte de virginité à peu de frais sur le dos de l'Elysée.

2) Comme dans le milieu police-gendarmerie, les excès de Benallia étient connus depuis longtemps (voir plus loin). A priori cela ne vient pas d'eux, sinon ils auraient fuité des informations depuis longtemps.

3) Il n'est pas impossible que derrière ce matraquage plus que suspect de BFM, il y ait surtout un véritable "règlement de comptes" pour, par exemple, des promesses ou des engagements de Macron non tenus (c'est le sentiment de la majorité de mes contacts ainsi que des diverses analystes politiques). D'ici fin septembre on sera vraiment fixés à ce sujet, vu que toutes les langues vont se délier (en particulier celle des policiers). Un gendarme me disait "j'ai l'impression qu'ils l'ont abandonné, je me demande même s'ils ne cherchent pas à l'évincer maintenant".

4) il est envisageable aussi, ou à ajouter en plus, que les journalistes politiques en aient eu assez de la pédanterie de Sibeth Ndiaye: tous les journalistes de BFM parlaient de "L'arrogance de l'Elysée". L'un d'eux m'a justement expliqué que les communiquants du "château" se sentent "marcher sur l'eau" et se prennent "pour des cadors" depuis la victoire aux présidentielles et surtout aux législatives. Et que la communication avec "est très difficile depuis le début". 

Dans tous les cas, Emmanuel Macron va être obligé non seulement de remanier son gouvernement (Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, s'est mis aux abonnés absents la semaine dernière :-) mais surtout nettoyer son entourage et plus encore le service de communication de l'Élysée qui s'est distingué ici par la crasse de son incompétence et de ses mensonges).

Source : Pierre Jovanovic ().

En complément sur Alexandre Benalla :

En complément sur Macron :

En complément sur BFMTV :

En complément sur journal Le Monde :

 

Samedi 28 Juillet 2018 - News # 10144 

Vidéo de la conférence de Nanterre : « Ils aiment l'Islam » par LLP :

Partie 1/2 :

Partie 2/2 :

SYNOPSIS :

Voici la première partie de la vidéo de la conférence animée le 7 juillet 2018 à Nanterre par Monsieur Salim Laïbi sur le thème de son dernier livre, Ils aiment l'Islam. Anthologie des écrits des grands auteurs occidentaux.

Préfacé par le professeur Pierre Dortiguier, l'ouvrage comporte une introduction de l'auteur dans laquelle il explique tout au long de ses 30 pages l'objet du livre et son contexte politique en s'appuyant sur l'actualité. Le livre contient 108 citations. Dans cette vidéo de présentation, 4 citations ont été choisies en réponse aux mensonges de la propagande médiatique actuelle : Éric Zemmour, Lydia Guirous, Michel Onfray...

Le conférencier commence par établir un état des lieux de la situation catastrophique de la France dans les différents domaines que sont la santé, l'éducation, l'économie, le chômage, les retraites, la sécurité... Il démontre également dans un rappel historique, mettant en avant des preuves factuelles, que l'islamophobie ambiante est un phénomène tout à fait récent. Il revient enfin sur les relations entre les musulmans et les chrétiens ou les juifs depuis l'avènement de l'islam.

Le livre est disponible depuis le 31 mai 2018 sur le site des éditions Fiat Lux [www.editionsfiatlux.com ()] ainsi que sur Amazon, PriceMinister, Cultura et votre librairie.

Source: LLP.

Cette n'a pas encore été évaluée.

En complément sur Islam :

En complément sur musulman :

En complément sur LLP :

   

Samedi 28 Juillet 2018 - News # 10122 

 

Démocratie : "Quand le politique primait sur l’expert" :

SYNOPSIS :

Avec son ouvrage stimulant, La Démocratie contre les experts.

Les esclaves publics en Grèce ancienne, l’historien Paulin Ismard fait revivre un monde où le politique refusait de déléguer son pouvoir à des spécialistes de la gouvernance, et avait inventé pour cela une conception de l’État où des esclaves, soumis à l’autorité des citoyens, se chargeaient d’une partie de l’administration de la Cité.

Source : Mediapart.

Le mot de l'éditeur :

La Démocratie contre les experts 
Les esclaves publics en Grèce ancienne
Paulin Ismard

Supposons un instant que le dirigeant de la Banque de France, le directeur de la police et celui des Archives nationales soient des esclaves, propriétés à titre collectif du peuple français. Imaginons, en somme, une République dans laquelle certains des plus grands serviteurs de l’État seraient des esclaves.

Ils étaient archivistes, policiers ou vérificateurs de la monnaie : tous esclaves, quoique jouissant d’une condition privilégiée, ils furent les premiers fonctionnaires des cités grecques. En confiant à des esclaves de telles fonctions, qui requéraient une expertise dont les citoyens étaient bien souvent dénués, il s’agissait pour la cité de placer hors du champ politique un certain nombre de savoirs spécialisés, dont la maîtrise ne devait légitimer la détention d’aucun pouvoir. Surtout, la démocratie directe, telle que la concevaient les Grecs, impliquait que l’ensemble des prérogatives politiques soit entre les mains des citoyens. Le recours aux esclaves assurait ainsi que nul appareil administratif ne pouvait faire obstacle à la volonté du peuple. En rendant invisibles ceux qui avaient la charge de son administration, la cité conjurait l’apparition d’un État qui puisse se constituer en instance autonome et, le cas échéant, se retourner contre elle.

Que la démocratie se soit construite en son origine contre la figure de l’expert gouvernant, mais aussi selon une conception de l’État qui nous est radicalement étrangère, voilà qui devrait nous intriguer.

Paulin Ismard est maître de conférences en histoire grecque à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a récemment publié L’Événement Socrate (Flammarion, 2013, prix du livre d’histoire du Sénat 2014).

Très intéressant, sauf que je me demande si l'aspect de l'esclavage, si prégnant et au coeur de cet ouvrage que je n'ai pas lu, n'est pas contre productif à la diffusion même des idées de la démocratie issue du tirage au sort et des conventions de citoyens.

Seul point qui m'est apparu sensé et extrêmement pertinent dans cette interview :

Cette idée selon laquelle un groupe de citoyens ordinaires, qu'on qualifierait d'incompétents, sont capables collectivement de construire une compétence qui puisse être supérieure à celle d'un individu particulièrement savant ou d'un expert, c'est quelque chose d'infiniment évocateur pour aujourd'hui.

Ça, c'est une déclaration très encourageante comme constat pour la suite, car cela rejoint exactement les mêmes conclusions auxquelles est parvenu Jacques Testart avec ses conventions de citoyens : des gens qui ne connaissaient rien à un sujet sont rapidement devenus, par un processus et une méthodologie adéquate, capables d'apprendre et d'avoir une vision globale sérieuse sur le sujet, égale voire même supérieure à celle d'experts déclarés comme tels. Cela nous montre le chemin. 

En complément sur démocratie :

En complément sur expert :

En complément sur esclave :

   

Jeudi 26 Juillet 2018 - News # 10068 

Un parti politique veut annexer le Québec aux États-Unis. Voir [ici] ().

Et ben sans moi ! 

Pas question de basculer dans le giron d'un État fasciste ! 

À bas le parti 51 ! 

Bande de fous ! 

En complément sur Québec :

       

Mercredi 4 Juillet 2018 - News # 9536 

 

Olivier Delamarche : “Parallèle entre l’économie mondiale et le Titanic !” :

SYNOPSIS :

Agora Culture à reçu Olivier Delamarche le mardi 13 mars 2018 à Nantes pour une conférence intitulée « Parallèle entre l'économie mondiale et le Titanic ».

Source : Agora Culture.

Partie 1 : La conférence (sans images) :

Partie 2 : Les questions/réponses :

Une bonne conférence de synthèse.

Seul bémol : Olivier Delamarche prend trop les financiers de haut niveaux, les banquiers, et ceux qui travaillent dans les banques centrales pour des cons. Jamais il n'aborde le fait que leurs politiques absurdes, en apparence, n'ont en réalité qu'un seul but : leur permettre, ainsi qu"à leurs amis, de continuer à spéculer et donc à se faire des montagnes de pognon sur le dos des petits porteurs et des travailleurs de l'économie réelle.

Il ne s'agit donc pas pour ces gens, qui sont pour la plupart bien plus malins qu'Olivier Delamarche soyons sérieux deux minutes, de sauver l'économie, ou de relancer la croissance, ou je ne sais quoi, mais SEULEMENT de maintenir une système dont ils profitent heure après heure et qui leur rapporte des fortunes sur le dos du reste de l'Humanité.

Or curieusement, jamais Olivier Delamarche n'en parle.

Olivier Delamarche est un bon vulgarisateur, et sait décoder intelligemment certains faits, mais il se croit trop "arrivé", et ne fait plus l'effort de poursuivre ses investigations, ses recherches, et de comprendre les choses plus profondément. Dommage...

Une bonne conférence à voir.

En complément sur Olivier Delamarche :

       

Mardi 3 Juillet 2018 - News # 9506 

Dette : Une Bombe à Retardement ? Avec Charles Gave :

Une vidéo à ne pas rater, ne serait-ce que pour la question de la consommation générée par les investisseurs locaux de la dette française qui n'existent pas : un point rarement abordé dans les vidéos d'économie.

La où je ne suis pas d'accord avec Charles gave, c'est lorsqu'il dit qu'il faut, pou relancer la croissance, une politique favorable aux entrepreneurs. Non ! : il faut une politique favorable aux consommateurs, parce-que ce sont eux qui font la croissance. 70% du PIB d'une nation, c'est la consommation des ménages. CQFD. Il faut donc se concentrer sur toutes les mesures qui permettent une augmentation des salaires, et une baisse des taxes et des impôts pour les particuliers (hormis pour els riches et les très riches). C'est du bon sens, mais nos traîtres et incompétents de politiciens ne comprennent même pas cette notion basique. De même, supprimer l'impôt sur le revenu (hormis pour els riches et les très riches) est une nécessité vitale, à la fois pour relancer la croissance, mais aussi bien sûr pour permettre à chacun de vivre décemment, de faire vivre correctement tous les membres de son foyer. Et supprimer l'impôt sur le revenu n'est possible qu'en faisant une chasse implacable à l'évasion et à la fraude fiscale qui représente 300 milliards d'euros par an de manque à gagner pour l'État Français !!!

À voir !

En complément sur dette :

En complément sur Charles Gave :

En complément sur fraude fiscale :

   

Jeudi 28 Juin 2018 - News # 9396 

Séminaire sur les Droits Économiques - S01EP06 // Le projet de revenu de base, une impuissance politique - par Denis Bayon :

SYNOPSIS :

Dans le prolongement de la présentation que j’ai faite dans la séance de février de la construction du revenu de base depuis les années 1980, c’est Denis Bayon qui animera la prochaine séance du séminaire. Économiste membre de Réseau salariat, il réfléchit dans l’optique de la décroissance. Il vient de rédiger le manuscrit d’un ouvrage très intéressant qui critique le revenu de base du point de vue de la décroissance, alors qu’en général les décroissants sont favorables au revenu de base. Il montrera dans le séminaire en quoi le revenu de base est incapable d’assumer un projet de décroissance.

Denis Bayon tient une rubrique économique dans le bimestriel « La décroissance » et a publié en particulier, à La Découverte, « La décroissance, dix questions pour comprendre et débattre » avec Fabrice Flipo et François Schneider (2012).

Source : Réseau Salariat.

Non évalué.

En complément sur Droits Économiques :

En complément sur revenu de base :

En complément sur impuissance politique :

   

Mercredi 27 Juin 2018 - News # 9379 

 

De pire en pire : l'émission de France 5 "C'est à vous" de Patrick Cohen présente l'UPR et François Asselineau comme un parti "d'extrême droite virtuel" !!! (dans un tableau récapitulatif à 11:56) :

C'est une fake news !

C'est de la propagande mensongère !

C'est inadmissible !

Espérons que l'UPR va porter plainte !

Scandaleux !

[MAJ] : ayant contacté l'UPR pour le leur signaler, j'ai reçu la réponse suivante :

Bonjour, 

En premier lieu, nous vous remercions de la confiance que vous placez dans notre mouvement et de la vigilance dont vous faîtes preuve.

Nous avons effectivement été informés de cette nouvelle manœuvre de déstabilisation à l'encontre de l'Union Populaire Républicaine : nous réfutons bien évidemment de telles allégations.

Comme vous le savez, notre mouvement a été classé en Divers par le Ministère de l'Intérieur, seule instance habilitée à le faire. En outre, l'Union Populaire Républicaine a été fondée dans le but de rassembler les Français venant de tous les horizons politiques, sociaux, culturels, religieux, idéologiques ... autour d'un même dessein : faire sortir la France de l'Union Européenne, de l'Euro et de l'Otan unilatéralement et sereinement, afin de rétablir la démocratie, donc de rétablir la Souveraineté Nationale.

La charte fondatrice (https://www.upr.fr/charte-fondatrice-2007 ()) n'ayant pas bougé d'un iota depuis bientôt douze ans l'atteste. 

Afin de riposter à cette diffamation, nous avons mis notre avocat sur le coup et nous attendons en effet des excuses publiques.

Nous vous souhaitons une très belle fin de journée.

Bien à vous, 

Raphaël, 
Membre de l'Union Populaire Républicaine, 
Gestionnaire du Service Courrier National

En complément sur extrême droite :

En complément sur diffamation :

En complément sur UPR :

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Patrick Cohen :

 


Lundi 25 Juin 2018 - News # 9323 

Dévoiement des médias : Nicolas Dupont-Aignan se fait diffamer par Maurice Szafran du journal Challenges, et lui rétorque : «Vous signez votre perte de crédibilité, vous n’êtes plus journaliste mais militant politique» :

Maurice Szafran vient de prouver à tous qu'il n'est plus un journaliste, mais un propagandiste politique partial. Il n'a aucune conscience professionnelle et se sert de sa position privilégiée pour faire sa propagande. C'est inadmissible.

Il devrait être sanctionné en étant suspendu de sa carte pendant un certain temps, comme les automobilistes à qui on retire le permis pour faute grave. Etr bien ici, c'est une faute grave.

Manifestement ce connard ne connaît pas la Charte de Munich...

Et il n'en est pas à sa première faute grave : lors de la présidentielle, des journalistes d'étaient plaint de ses pressions pour faire de la propagande pour Macron. Voir [ici] ().

Et après les médias se plaignent d'être mal aimés des Français... Qui sème le vent récolte la tempête.

En complément sur Nicolas Dupont-Aignan :

En complément sur Maurice Szafran :

En complément sur diffamation :

En complément sur partialité :

 

Dimanche 24 Juin 2018 - News # 9306 


Spotify : une enseigne vendue aux LGBT,
ne respectant ni ses clients, ni le simple principe de neutralité...
Scandaleux !

 

Incroyable et SCANDALEUX : Spotify fait de la propagande LGBT en première page de son application de musique en ligne !!! : dès qu'on lance Spotify, on tombe sur ceci :

Voilà l'écran qui apparaît dès qu'on lance Spotify le Dimanche 24 Juin 2018 depuis le Québec, au Canada...
Que des titres pour les homosexuels qui ventent la GAY PRIDE de Toronto sous le titre provocateur "Turn it up for pride".
Une honte ! Une offense pour tous les clients non homos !
Et il faut être bien clair et factuel :
la très très grande majorité des gens ne sont pas des homosexuels.
C'est donc une offense, de la propagande pour tenter de légitimer le vice et la perversité,
c'est de la provocation.

 

Et ce n'est pas fini : si l'on clique sur la flèche de droite, ça continue :

Et encore :

Indigne !

Spotify fait de la propagande homosexuelle pour la GAY PRIDE maintenant ?

Les gens payent un abonnement, ce n'est pas pour se faire agresser par des propositions de musiques GAY pour la GAY PRIDE !!!

Honteux ! 

Scandaleux !

Ils sont devenus fous chez Spotify ou quoi ?

Ils ne respectent plus leurs clients ??? À moins que le lobby LGBT ait infiltré Spotify ?

Ahurissant !

Non mais ça devient dingue !

Et puis où est la neutralité ? Le respect des gens ? Pourquoi pas de la musique pour la communauté sado-maso aussi ? Ou pour les zoophiles ? Il n'y en a pas. Alors pourquoi il y en a pour la communauté LGBT ? La politique s'invite sur Spotify ? Non mais c'est complètement ahurissant !

Étant client, j'ai écrit pour me plaindre !

Que vous soyez client ou pas, je vous invite aussi à le faire en cliquant sur "Formulaire de contact" sur cette page : https://www.spotify.com/fr/about-us/contact ().

Pour ma part, j'ai décidé, de surcroît, de punir Spotify : JE NE FAIS PLUS DE PUBLICITÉ POUR CE SERVICE dans mes news musicales. Qu'ils aillent se faire foutre ces ténébreux iniques qui ne respectent pas leur clients et la plus simple et évidente neutralité.

Et je vais même déconseiller Spotify à tous !

Il est temps de sévir contre tous ceux qui font la propagande honteuse de l'homosexualité (qui n'a pas raison d'être quel que soit l'endroit).

 

  Le venin ténébreux de la propagande LGBT infiltre tout, et partout ! 

 

Une affaire GRAVISSIME qui révèle toute l'horreur de la guerre idéologique qui se déroule en arrière plan, et qui surgit ça et là, de manière inattendue.

Ça devient très très préoccupant ! 

Une ultra-minorité complote contre le peuple, contre la famille, notamment en intoxiquant les masses avec leur propagande empoisonnée. Il faut que ça cesse !

Il faut que ces ténébreux cessent car tout abus contre le peuple se paye un jour, revient certes plus tard, mais avec une force immense. Vous êtes prévenus.

 


Si vous aussi, vous pensez que cette affaire est scandaleuse, merci d'agir :

en diffusant cette information,
- et en écrivant à Spotify.

Plus nous serons nombreux à écrire, plus Spotify ne pourra plus recommencer ce genre d'offense inadmissible à l'avenir.

Nous sommes les plus nombreux ! : alors, faisons entendre notre voix !

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.

 

 PARTICIPEZ AU SONDAGE ! 

 

[MAJ du 25 Juin 2018] : je viens de recevoir une réponse hallucinante de Spotify :

Bonjour,
Merci d'avoir pris contact avec nous et désolé d'apprendre que vous n’êtes pas satisfait du catalogue Spotify.
Spotify donne la priorité à la diversité. Pour nous, la musique est un trésor accessible à tous. Elle ne peut faire l'objet de discriminations ou se limiter à un groupe en particulier. Nous pensons également
que la musique a pour vertu d'élargir les horizons. Elle est le reflet de notre société moderne. Elle est le porte-voix de nos choix. Et elle brise tous les clichés. 
La fierté est la meilleure attitude à adopter face à la discrimination et la violence envers les communautés lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre. Nous sommes fiers de supporter le mouvement Pride, qui
apporte aide et inspiration à des millions de citoyens du monde.
Nous nous toutefois excusons pour la gêne occasionnée et nous vous prions votre compréhension. 
N'hésite pas à nous contacter si vous avez besoin d'autre chose.
Cordialement,
Zhana
Spotify Customer Support

Mais quelle réponse convenue de connards bobos !

Des intoxiqués au LGBTisme.

Des assertions uniquement de propagande... Ahurissant !

Conclusion : Spotify est bien infiltré par la communauté LGBT, qui se sert de ce service en ligne pour diffuser son venin ténébreux et tenter d'influencer les esprits de leurs clients : "La fierté est la meilleure attitude à adopter face à la discrimination et la violence envers les communautés lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre" : est-ce que vous vous rendez compte ?

C'est scandaleux, et inadmissible !

Aucun respect des gens, aucun respect de la neutralité : on profite de ce service de musique en ligne pour intoxiquer l'Humanité. C'est révoltant !

Une fois de plus, j'avais vu juste.

En complément sur scandale :

En complément sur honteux :

En complément sur LGBT :

En complément sur homosexualité :

En complément sur propagande :


Dimanche 24 Juin 2018 - News # 9297 

Nicolas Dupont-Aignan se fait défoncer par un parterre de bobos, de gens de mauvaise foi, à l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché" :

Ça n'a rien d'étonnant quand on connaît un peu l'émission, les gens qui yn sont, et comment elle est organisée.

Or, Nicolas Dupont-Aignan ose dénoncer les politiques et décisions qui ne vont pas en France, notamment la question migratoire...

Il faut soit un courage immense, ou une certaine inconscience, pour venir dans une telle émission qui est en réalité un véritable traquenard.

Ce que les malfaisants de cette émission n'ont toujours pas compris (et c'est tant mieux, la claque n'en sera pour eux que plus forte), c'est que de plus en plus de Français, au point de former une forte majorité, ne veut plus de l'immigration de masse. Tous les chiffres et les sondages le prouvent.

Et ces crétins de bobos bien pensants ne voient en plus pas que le phénomène est le même dans tous les pays d'Europe : de plus en plus de nations ne veulent plus de l'immigration de masse, et veulent en reprendre le contrôle. Même des pays comme la Suède et le Danemark font marche arrière, c'est dire...

Une émission de plus où l'idéologie, la partialité, la pensée unique, dominent, dans le but d'intoxiquer et de manipuler l'opinion publique. Et ça se passe sur une chaîne se service public...  Honteux ! Scandaleux !

En complément sur Nicolas Dupont-Aignan :

En complément sur migrants :

En complément sur Laurent Ruquier :

En complément sur Yann Moix :

En complément sur Christine Angot :


Vendredi 22 Juin 2018 - News # 9256 

Cela s'appelle la dégénérescence, l'involution, la corruption des esprits, des âmes, et des mœurs.
Incarner et faire le Mal avec le sourire.
L'inconscience a des conséquences infinies et incalculables.

 

DJ “Fils d’immigré, noir et pédé” : la Fête de la musique surréaliste de l’Élysée. Voir [ici] ().

Vous voyez : c'est à ce genre de chose que l'on voit la dégénérescence de la société, notamment de nos "élites" et médias.

C'est grave.

La perversité, l'homosexualité, le Mal, sont érigés en normalité, revendiqué et même portés au pinacle... À l'Élysée...

Même l'ancien ministre socialiste de la Culture Jack Lang s'est félicité de l'initiative d'Emmanuel Macron...

De Gaulle doit se retourner dans sa tombe...

 

Il est pas beau ce démon femelle qui s'accapare Macron ?
Quel regard pervers, content de soi, et satanique ! 
Un gamin inconscient attrapé par une démone...

 

Ce qui est terrible, c'est que c'est le fait que nous ne soyons pas en démocratie qui permet une dérive de la société : ce sont les lobbies et les gens les plus mauvais, les plus ténébreux, les plus incompétents, lâches, et traîtres, qui sont aux commandes, et ils ont piraté la démocratie en rendant le peuple impuissant politiquement.

Si l'on prend le sujet de cette news, DEUX TIERS des français considèrent l'homosexualité comme perverse, malsaine et contre nature. Alors comment un tel spectacle à l'Élysée est-il possible ? Pourquoi dans ces conditions homosexualité est-elle tolérée dans l'espace public ? La réponse est simple : parce-que nous ne sommes pas en démocratie. Une ultra-minorité d'intellectuels dévoyés utilise le droit-de-l'hommisme mal compris et exagéré pour shunter la démocratie, la volonté du peuple, voilà la réalité. À un moment, il faut avoir le courage de voir les choses en face et d'accepter les faits.

Tant qu'une authentique démocratie se sera pas en place, toutes les dérives, tous les abus, seront possibles, et tous les lobbies régneront à la place des citoyens.

 PARTICIPEZ AU SONDAGE ! 

En complément sur Élysée :

En complément sur Macron :

En complément sur Jack Lang :

En complément sur homosexualité :

En complément sur perversité :


Mercredi 20 Juin 2018 - News # 9198 

Les États-Unis annoncent leur retrait du Conseil des droits de l'homme de l'ONU qu'ils accusent de mener une politique partiale vis-à-vis d'Israël. Voir [ici] ().

L'ONU mènerait une politique partiale vis-à-vis d'Israël ?

Non mais salopards d'américains vous vous foutez du monde ! C'est vous qui menez une politique partiale vis-à-vis d'Israël : vous soutenez cet État voyou inconditionnellement alors même qu'ils ne cesse de violer de droit international !

C'est l'hôpital qui se fout de la charité, c'est une inversion accusatoire.

En complément sur États-Unis :

En complément sur l'ONU :

En complément sur Israël :

En complément sur droits de l'homme :

 

Jeudi 14 Juin 2018 - News # 9072 

Pédophilie : une news qui m'a été envoyée par laLyre :

États-Unis: un camp étrange soupçonné d'héberger des abus sexuels de mineurs

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2018/06/07/36466505.html#c74433095 ()

Tucson Child Trafficking Camp: Cemex- Clinton Foundation- Rothschild Ties

https://steemit.com/informationwar/@richq11/tucson-child-trafficking-camp-cemex-clinton-foundation-rothschild-ties ()

La pédophilie aux ÉTATS UNIS , en France, et partout
Le système Les membres des cultes donnent de l’argent au groupe, mais il faut beaucoup d’argent, et celui-ci vient donc aussi de divers trafics.  trafic de drogue à grande échelle, mais aussi la prostitution d’adultes et d’enfants ou encore la vente de pornographie et de pédopornographie snuffs movies.
En France des satanistes haut placés dans la société sont d’autant plus dangereux qu’ils ont un certain pouvoir comme les francs maçons ils dissimulent leur appartenance à ces groupes de dingues (autrement ils finiraient où hôpital psychiatrique) ASE Placements abusifs Se(r)vices Sociaux  et adoption abusive délaissement d'enfants.

https://comitecedif.wordpress.com ()

L’ASE est maltraitante poussant à l’adoption actes de maltraitances conduisant à la disqualification des familles et l’humiliation des enfants maltraitance dans la façon de s’adresser aux familles de les menacer, de cacher l’existence d’abus sexuels, de détourner de fonds, de perpétrer des violences psychologiques en foyers comme en famille d’accueil.

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2014/07/28/30326072.html ()

La plus haute corruption en ce monde n'est pas celle de l'argent qui passe en fait en seconde position, la première des corruptions est belle et bien la pédophilie sataniste organisée en réseau avec meurtre par et pour une partie de la haute élite mondiale (et non pas que belge ou française.
L'argent soutient l'ensemble mais il n'est pas en premier. Comme c'est discret, comme c'est souvent filmé, et comme ils se tiennent par le secret exigé par les sectes auxquelles ils appartiennent, et comme il agissent si nécessaire sur les ministères de la justice et de l'intérieur, toute affaire est rapidement mise au placard puisque finançant les partis politiques ils agissent sur ces derniers en cas de coup dur afin d'étouffer les affaires. 
C'est ainsi que fonctionne le monde, c'est ainsi que fonctionne la France, et bien d'autres pays : Belgique, USA, Royaume Uni, et peut-être même le Vatican.

Êtes-vous au courant de l'existence de l'un des lieux où ils pratiquent (ou pratiquaient jusqu'à il y a peu de temps). 

Le nom du château à la frontière franco-belge mais sur le territoire de la Belgique se nomme "Les Âmes Rois " il est situé au croisement de bcp de pays ainsi les hautes élites européenne pouvaient s'y rendre aisément. Le lieu aurait été absent des cartes pendant de nombreuses décennies.

https://reseauxpedocriminels.wordpress.com/2015/07/28/le-chateau-des-amerois-mother-of-darkness-castle 

Il semble que « le propriétaire » fait tout ce qu’il peut pour le maintenir invisible.Grâce à des recherches on sait que le château est la propriété des Solvay, ceux qui produisent des antidépresseurs controversés, comme le Prozac et la paroxétine. « Médicaments » qui ont été tenus pour responsables de l’épidémie de massacres dont on a été témoins dans les écoles et universités du monde entier.Les Solvay ont également créé des camps pour enfants à travers le monde et, fait intéressant à Bruxelles.

http://rvlations.forum-actif.info/t160-chateau-des-amerois-et-pedophilie-de-haut-niveau-protegee-a-haut-niveau-de-gouvernance ()

https://stopmensonges.com/un-proche-de-macron-implique-dans-un-enorme-scandale-de-reseau-pedophile-dans-un-centre-pour-enfants ()

Confessions d'un ex financier sur l'élite mondiale et ses pratiques

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2017/09/03/35643655.html ()

Les braves gens entendent malgré tout, il faut continuer. Il faut sortir de cauchemar éveillé, c'est ce que m'inspire ce système du moins le relais qui en est fait par la presse alignée, un cauchemar. Vous lire et suivre vos interventions demeure une lueur d'espoir et d'éveil.. S'il ils insultent c'est qu.ils sont gênés et dérangés sinon ils ne mentionneraient pas le fait qu'il puisse y avoir contradictoire... 
Le sort de ces enfants et des enfants victimes m'émeut au plus haut point.... 
Néanmoins et en dépit de tous les efforts de détournements mis en oeuvre, La vérité demeure et est inaltérable aussi dérangeante soit elle
Merci à vous de faire partie de ceux qui l'écrivent.

Marion Sigaut - Le nouvel ordre sexuel des barbares

Au cœur du Nouvel ordre mondial, la corruption des mœurs. Par la sexualisation des enfants, promue par l'abominable Dr Kinsey, les grandes agences onusiennes préparent la destruction de l'humanité.

https://fr.calameo.com/read/000260618 ()

Pour vérifier mes assertions : Un auditeur attentionné a vérifié tous mes dires et en a fait une série de liens. 
Les voici :
http://marionsigaut.com/wp-content/up ()
https://www.youtube.com/watch?v=s-v-d40cNhc ()

Merci d'informer même s il l'avenir reste sombre.

 

laLyre, merci pour ces informations qui intéresseront tous ceux qui sont inquiets du développement croissant de la pédophilie dans le monde.

En complément sur pédophlie :

       

Samedi 9 Juin 2018 - News # 8981 

Une honte ! Comment la marie de Tours
et la puissance publique peuvent-ils laisser faire une pareille infamie ?

 

L'affiche LGBT pro PMA de Tours : la provocation de trop :

Cette affiche est scandaleuse pour plusieurs raisons :

Inique !

Depuis des années, tous et chacun a pu voir, à travers leurs actes, la vraie nature sociale des LGBT :

Les LGBT ne sont pas des démocrates mais des crypto-fascistes qui cherchent à imposer leurs perversités par le lobbying et le terrorisme intellectuel et l'intimidation, que chacun en prenne bien conscience ! Ce sont des procédés iniques et absolument antidémocratiques.

Il commence à y en avoir assez des méthodes des LGBT... Nier constamment la volonté de la très grande majorité du peuple (environ au moins deux tiers des citoyens) va finir par lasser de plus en plus gens (et j'en fait partie), et amener à termes de très graves problèmes. Il ne faudra pas venir se plaindre ensuite... Qui sème le vent récolte la tempête...

Et vous, qu'en pensez-vous ? :

 PARTICIPEZ AU SONDAGE ! 

 

En complément sur LGBT :

En complément sur homosexualité :

En complément sur PMA :

En complément sur scandale :

En complément sur honteux :


Mardi 5 Juin 2018 - News # 8905 

Politique & éco n°173 : "Une monnaie libre alternative à la monnaie des banques" :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Benoît Lavenier ingénieur informatique patron d’une PME de logiciels pour la recherche scientifique. Membre organisateur de la communauté du Sou Mayennais.

1. Pourquoi changer  de monnaie ?
- Le monopole bancaire au bénéfice de l’hyper classe mondialisée.
- Quelle valeur pour cette monnaie ?
- la crise n’est pas pour tout le monde
- les classes défavorisées et la classe moyenne pénalisées par le système.
- un objectif qui est aussi de justice sociale.

2. Comment agir ?
- Qui peut porter dans la société le combat pour une monnaie juste ?
- Qu’est ce qu’une crypto monnaie ? La question du bitcoin.
- Block Chain et ordinateurs, les limites du bitcoin.
- Comment peut s’organiser le combat  décentralisé ?
- synthèse de la technologie du Block Chain et aspirations sociales conformes au principe chrétien de subsidiarité.

3. Qu’est-ce que la monnaie libre ? La G1.
- L’humain au cœur de l’économie.
- une monnaie qui respecte chacun et qui est légale.
- G 1 prononcer JUNE
- Stéphane Laborde  son livre : «  la théorie relative de la Monnaie » 2010 Stéphane Laborde est ingénieur.
- S. Laborde pose les bases de la monnaie libre et démontre la formule du calcul du Dividende Universel Le DU ,juste répartition de la monnaie entre les membres.
- Comment rejoindre les membres de cette communauté : "Le Sou Mayennais" : contact@-le-sou.org  - Site web : www.le-sou.org ().

Source : TV Libertés.

Simple, didactique, et passionnant.

À voir absolument !

En complément sur monnaie libre :

En complément sur crypto-monnaie :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

 

Lundi 4 Juin 2018 - News # 8879 

Nicolas Dupont-Aignan : "Combattre l’évasion fiscale pour baisser les impôts des Français , c’est possible !" Voir [ici] ().

Bien sûr que c'est possible !

J'ai eu la même idée il y a deux ans : étant donné que l'évasion fiscale représente par an entre 40 et 60 milliards d'Euros, et que l'impôt sur le revenu représente 41 milliards par an, il suffit de récupérer cet argent fuité pour que les français ne payent plus d'impôts sur le revenu.

Vous imaginez le boost pour l'économie ? Les gens ne vont pas épargner : ils vont dépenser, et cela va irriguer toute l'économie, même l'État qui recevra plus de TVA, etc.

Alors comment récupérer cet argent ? Simple : un moratoire à échéances multiples : exemple :

Et voilà, ça n'est pas plus compliqué...

La majorité des délinquants fiscaux va payer dans les temps, et quelques irréductibles connards vaniteux, se croyant plus malins que tout le monde, seront poursuivis, chassé, rattrapés et punis. Terminé.

Au final, l'argent rentre de nouveaux dans les caisses de l'État. Et tout le monde en profite : les citoyens, les entreprises, les caisses diverses, et l'État.

Dans le même temps, on verrouille le système par un moratoire du même genre sur la création de sociétés / filiales à l'étranger. Et oui, les sociétés offshores, les sociétés écrans, seuls les voyous en col blanc de la finance en ont besoin. Alors on les ferme :

Si moi, simple citoyen, n'ayant aucune expertise professionnelle particulière en la matière, j'ai déjà ces idées, alors imaginez ce que l'État et des experts pourrait faire pour empêcher la fraude et l'évasion fiscale, et les délocalisations...

C'est juste une question de volonté politique.

Tout le reste, c'est du baratin destiné à enfumer le peuple pour faire perdurer ce système inique qui tond les pauvres et gave toujours plus les riches et leurs suppôts.

En complément sur Nicolas Dupont-Aignan :

En complément sur évasion fiscale :

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

 

Dimanche 3 Juin 2018 - News # 8854 

 

Contrôle, censure, et manipulation, de l'encyclopédie libre : "Le côté obscur de Wikipédia" - Version intégrale :

SYNOPSIS :

Comment discréditer efficacement et impunément.

Wikipédia a supplanté toutes les encyclopédies, papier ou en ligne. Vous pensez que c'est un site de référence, sûr, fiable, interactif ? Regardez cette enquête fouillée, sur le mode détective, mais documentée comme un travail d'universitaire, et détrompez-vous.

Il existe au sein de Wikipédia des structures totalitaires voire mafieuses, qui rendent impossible une discussion factuelle et la modification des articles dans certaines parties de l'Encyclopédie en ligne. Certains modérateurs et administrateurs problématiques sévissent en particulier dans les domaines des sciences politiques et sociales.

Le film dévoile le fonctionnement souterrain de l'encyclopédie, au travers de l'analyse de la page consacrée au chercheur suisse en histoire contemporaine Daniele Ganser.

Voici un documentaire majeur, que tout internaute devrait avoir vu avant d'accéder à "l'encyclopédie libre" Wikipédia.

Car la très grande majorité des internautes n'a pas la moindre idée du travail de sabordage et des luttes qui ont lieu concernant certains articles de Wikipédia. C'est effarant.

J'ai moi-même expérimenté les batailles d'éditions et le pouvoir inique incessant des patrouilleurs et des administrateurs pendant plus de 3 mois (sans compter les actions d'autres contributeurs partiaux, déloyaux, et malhonnête intellectuellement) : éreintant.

Quelques autres témoignages de gens connus sur le sujet :

Étienne Chouard :

C’est ainsi que ma propre page Wikipédia est progressivement devenue un outil de calomnie malveillante chimiquement pure — avec interdiction de m’y défendre moi-même…

 

Jean-Pierre Petit :

Il y a dix ans j'ai tenté d'installer des pages dans les domaines relevant de mes compétences. J'ai été rapidement agacé par des interventions de gens totalement incompétents. L'un d'eux barraient mes écrits
par "attention, cet auteur tente de publier un travail original". A la fin j'ai pris une page de l'ouvrage Introduction to General Relativity , d'Adler, Schiffer et Bazin, éditions mac Graw Hill, consacrée à
la constante d'Einstein, que j'ai mise en ligne avec une traduction au mot près, avec toutes les équations. Immédiatement l'autre olibrius, intervenant sous le pseudonyme Le Ya Ya, a mis cette bannière. J'ai
alors averti les internautes que ce texte était un classique en RG, et au passage j'ai donné la véritable identité de ce Le Ya Ya, qui était en fait thésard à Normale Supéieure. Je lui ai dit " si sous voulez
je pourrai vous rencontrer pour vous expliquer ce point". 

J'ai été immédiatement BANNI A VIE pour avoir révélé l'identité d'un intervenant. Ceci après le vote d'une poignée d'Administrateurs. 

Il a été impossible de revenir sur cette décision.

 

En résumé, un article de Wikipédia, principalement s'il concerne la politique, l'histoire, les sujets sensibles ou polémiques, n'a rien à voir avec la Vérité : c'est un compromis issu des dures batailles d'édition que se sont livrées divers rédacteurs et protagonistes, le tout orienté finalement dans le sens de ceux qui ont vraiment le pouvoir : les patrouilleurs et surtout les administrateurs.

Et c'est sans compter toutes les forces iniques et malhonnêtes qui veulent imposer leur point de vue biaisé, orienté, leur propagande mensongère, la dissimulation de faits et d'informations gênantes, etc. Vous n'imaginez pas le nombre de nuisibles, de services, d'organisations, et de pays, qui travaillent au corps journellement Wikipédia.

Dans ces conditions, Wikipédia n'est pas du tout une encyclopédie libre et démocratique, mais contrôlée, opaque, et antidémocratique. Vous en doutez ? Regardez cette vidéo, et mieux : essayez vous vous-mêmes à la rédaction d'articles sur des sujets sensibles, de personnes existantes, sur la politique, etc. Vous allez déchanter assez rapidement...

Un documentaire à voir absolument !

Un must.

En complément sur Wikipédia :

En complément sur contrôle :

En complément sur censure :

En complément sur manipulation :

 

Vendredi 1er Juin 2018 - News # 8800 

 

Christian Estrosi : « La culture permet de lutter contre les populismes ». Voir [ici] ().

Cette news, en apparence toute à fait anodine, ne l'est pas : elle révèle deux des problématiques politiques majeures de notre temps : la nature de notre prétendue "démocratie" ainsi que la lutte permanente de nos élites pour maintenir un système injuste qui leur profite au mépris du peuple, de l'intérêt général, et du bien commun.

Contrairement à ce que les médias et nos traîtres de politiciens affirment, nous ne sommes pas en démocratie mais dans "un système de gouvernement représentatif", non représentatif en réalité, et ouvert à tous les lobbies économiques, financiers, sociétaux, de réseaux, et même étrangers (le sionisme notamment).

Dans ces conditions, il est bien évident qu'on ne peut parler EN AUCUN CAS de démocratie, les gens étant réduits à des électeurs impuissants politiquement qui votent de temps en temps pour des candidats, qu'en plus ils n'ont pas choisis, et qu'ils ne peuvent ni contrôler ni révoquer : ainsi, les gens ne sont plus du tout des citoyens qui, selon la vraie définition du mot démocratie (le pouvoir du peuple), décident en initiant, en débattant, et en votant, les lois auxquelles ils consentent à se soumettre.

Il faut comprendre une fois pour toutes que la démocratie véritable que je viens d'évoquer, nos traîtres de politiciens et tous les lobbies N'EN VEULENT SURTOUT PAS. Et dès lors, ils vont qualifier la démocratie véritable de populisme, ils vont tout faire pour la décrédibiliser, car ils savent que si une véritable démocratie  citoyenne s'instaure, c'en est fini d'eux, de leurs partis, de leurs lobbies, etc.

Il faut savoir que si le mot populisme est utilisé de manière aussi péjorative, en réalité ce n'est pas une notion du tout négative, mais au contraire très positive, puisqu'il s'agit de la version latine du mot démocratie. En effet, populisme vient du mot latin populus signifiant peuple. On ne peut donc pas faire plus démocratique comme mot. ^^

Au final, ce qu'il faut comprendre, c'est que ce qu'a voulu dire en réalité Christian Estrosi, c'est que "La propagande culturelle permet de lutter contre la démocratie véritable". Il s'agit pour nos "élites" dévoyées et traîtresses de combattre la vraie démocratie par une propagande acharnée, et ici par la culture. Mais une culture spéciale, orientée, une culture sélectionnée savamment, dans le but d'intoxiquer le peuple avec de fausses notions, de faux concepts, de fausses valeurs, de lui faire prendre des vessies pour des lanternes...

Plus l'on s'intéresse à ces questions (et c'est mon cas depuis plus de 10 ans avec ce site), plus l'on se rend compte que tout est inversé, que la réalité est le contraire de ce qu'on croyait :

Ne vous laissez pas séduire et tromper par leurs beaux discours "savants", mielleux et lénifiants :

Des traîtres et des crypto-fascistes, je ne cesse de le dire.

Des notions à retenir et à méditer...

En complément sur Christian Estrosi :

En complément sur populisme :

En complément sur antidémocratique :

En complément sur crypto-fasciste :

En complément sur démocratie :


Mardi 29 Mai 2018 - News # 8731 

Wikipédia, outil de calomnie et de mensonge pour ses parties politiques (et économiques), comme tous les autres médias vendus : l’Affaire Philip Cross, par Craig Murray. Voir [ici] ().

La très grande majorité des internautes n'a pas la moindre idée du travail de sabordage et des luttes qui ont lieu concernant certains articles de Wikipédia. C'est effarant.

Si vous n'êtes pas au courant de cette problématique, je vous invite plus que fortement à regarder les vidéos concernant Wikipédia dans le lien ci-dessous.

En complément sur Wikipédia :

       

Lundi 28 Mai 2018 - News # 8698 

Censure et persécution : suite à son livre "La criminalité du lobby LGBTQ", Jean Robin est attaqué par le lobby LGBT :

SYNOPSIS :

Après des mois de censure par le vide, y compris par les libraires qui ne commandent pas le livre et les médias qui n'en parlent pas, le lobby LGBT s'est réveillé et veut maintenant censurer le livre par la justice. D'une censure à l'autre...

Source : Jean Robin ().

PRÉSENTATION DU LIVRE :

Nous vivons un temps où l’inversion des valeurs est reine, la norme devient l’exception et inversement.

La tolérance engendre l’intolérance dès lors qu’elle n’a plus aucune limite, ni aucun tabou. Or le but principal du lobby LGBTQ (pour Lesbien-Gay-Bi-Trans-Queer), comme tous les marxistes et post-marxistes dont ils font partie, est de dynamiter tous les tabous sexuels, qu’il le reconnaisse publiquement ou pas. Cette démarche est donc criminelle à de nombreux égards, à commencer par la perte de repères qu’elle engendre dans la société toute entière. Si l’on peut changer de sexe comme de chemise, si l’on peut louer son ventre comme on loue ses bras, si l’on peut se marier sans pouvoir procréer, pourquoi ne pas se marier avec son chien, coucher avec ses enfants ou manger des fœtus avortés pour espérer rajeunir ?

Le Lobby LGBTQ avance ses pions doucement mais sûrement depuis les années 70, où il est né avec la révolution sexuelle. Moins d’une cinquantaine d’années plus tard, il fait partie de l’idéologie dominante alors que ceux qu’il prétend représenter (sans leur demander leur avis) ne constituent pas plus d’1% de la population. Ce 1% là et leur influence n’est jamais dénoncé, contrairement au 1% les plus riches, il est loué, adoré, et l’on se prosterne devant lui. Car il est devenu si puissant, économiquement, médiatiquement, politiquement et moralement, que cette nouvelle vache sacrée est désormais considérée comme le veau d’or. Il est temps de briser une fois pour toute cette idole de malheur et de restaurer les véritables valeurs, qui sont judéo-chrétiennes, n’en déplaise aux patriarchophobes.

L’auteur :

Jean Robin est l’auteur d’une quarantaine de livres, dont une série de livres noirs sur les idéologies qu’il estime nocives, ainsi que des essais de fond sur le communautarisme, les médias et la démocratie. Récent converti au christianisme, il analyse le lobby LGBTQ du point de vue chrétien et citoyen.

Sommaire :

Introduction : mon rapport aux LGBTQ
Incitation à changer de sexe donc à la mutilation et à la ruine économique
Incitation à l’homosexualité
Incitation à l’homophobie, à la lesbianophobie et à la transphobie
Incitation au totalitarisme du langage (homophobie, pronoms)
Contre la liberté d’expression
Collaboration avec l’islam pourtant homophobe
Incitation à une hypersexualisation dès le plus jeune âge
Inversion des valeurs
Emprise sur l’Ecole, les médias, la politique
La Gay pride
PMA et GPA
Conclusion

Pour lire quelques extraits et commander le livre : Éditions Tatamis ().

Il y a un moment où, devant l'abominable, l'intolérable, l'inique, l'injustice flagrante, et la priorité des enjeux, il faut savoir arrêter de se diviser, et de se chamailler de manière puérile et totalement contre-productive.

Même si je ne partage pas les points de vue de Jean Robin en politique et en économie, en revanche je souscrit à 100% à son combat pour dénoncer la mouvance LGBT qui, depuis quelques décennies, pratique un lobbying anti-démocratique indécent, niant même le droit à la société de refuser l'instauration, la banalisation, et l'érection de ses pratiques perverses, ténébreuses, et délétères, en modèles.

L'homosexualité est contre-nature, et est induite dans l'homme par les parasites de la perversité, de l'homosexualité, et de la Luxure, qui ont été engendrés par la masturbation. C'est un processus ténébreux très sournois qui corrompt de l'intérieur, dans la psyché, les êtres, et par suite, toute la société. C'est une abomination qu'il faut dénoncer et stopper urgentissimement sous peine d'auto-destruction (sans compter l'immense karma que nous nous engendrons collectivement : rappelez-vous les édifiants épisodes bibliques de Sodome et Gomorrhe).

Les citoyens ont le droit de dénoncer l'homosexualité pour ce qu'elle est.
Les citoyens ont le droit d'en parler, de la qualifier, de la combattre, etc., pour la simple raison que chacun a le droit à la liberté d'expression, à la liberté de conscience, et à la liberté de choix.

Le cas du mariage pour tous est tout à fait emblématique : des millions de français sont venus de toute la France pour dire non au mariage gay, mais malgré cela, aucune délégation n'a été reçue par le président François Hollande. En revanche, le lobby LGBT oui. C'est ça la démocratie ? Une démocratie vendue aux lobbies, une république bannanière... Honteux ! Scandaleux ! Et puis, chacun connaît le résultat : le mariage gay a finalement été adopté par le gouvernement de l'époque...

Qu'une minorité (il y a en France 4% d'homosexuels) impose sa vision perverse des choses à une écrasante majorité (96% des français sont normaux) est INIQUE, et ANTI-DÉMOCRATIQUE, et prouve, qu'en plus de son aspect pervers et ténébreux, le lobby LGBT est un repère de crypto-fascistes, d'antidémocrates, d'ennemis de la République.

Les faits sont les faits, et devant les faits nous devons nous incliner (sauf si on est un VANITEUX qui défile à la gay-PRIDE) : pratiquer le lobbying contre la volonté majoritaire du peuple est INDÉFENDABLE !

Bon courage à toi Jean Robin pour la suite !

 PARTICIPEZ AU SONDAGE ! 

En complément sur Jean Robin :

En complément sur censure :

En complément sur LGBT :

En complément sur homosexualité :

En complément sur criminalité :

 


Dimanche 27 Mai 2018 - News # 8679 

 

Mise en esclavage des États et des peuples : "Le Système dette", une conférence d'Éric Toussaint :

SYNOPSIS :

etika, ATTAC Luxembourg, l’ASTM et les Amis du Monde Diplomatique Luxembourg avec le soutien de neimënster ont le plaisir de vous présenter la conférence :

Le Système dette, jeudi 3 mai 2018 à 18h30 en présence de Éric Toussaint.

De l’Amérique latine à la Chine en passant par la Grèce, la Tunisie et l’Égypte, la dette a été utilisée comme une arme de domination et de spoliation.

Le recours à l’endettement extérieur et l’adoption du libre-échange constituent à partir du XIXe siècle un facteur fondamental de la mise sous tutelle d’économies entières par les puissances capitalistes.

La Grèce des années 2010 est un exemple supplémentaire d’un pays et d’un peuple privés de liberté sous le prétexte de rembourser une dette illégitime.

Cette dictature de la dette n’est pas inéluctable. En deux siècles, plusieurs États ont annulé leurs dettes avec succès. L’auteur analyse les répudiations réalisées par le Mexique, les États-Unis, Cuba, le Costa Rica et la Russie des soviets. Il met en lumière et actualise la doctrine de la dette odieuse.

Ce récit captivant donne les clés indispensables pour comprendre la mécanique implacable de la dette et l’évolution du monde capitaliste au cours des deux derniers siècles.

Présentation de l’orateur : 

Éric Toussaint, historien et docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris 8, est porte-parole du CADTM international(Comité pour l’abolition des dettes illégitimes) et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.

Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont Bancocratie (Éditions Aden).

Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.

Son dernier ouvrage "Le système dette" a été salué par la presse :

- Éric Toussaint revient sur l’histoire de l’endettement des pays dits « naissants » et explique le lien de subordination qui en découle au détriment des peuples. Politis.

- Accessible au grand public, cet ouvrage éclaire l’histoire des pays de la périphérie à la lumière de l’exploitation de leurs dettes extérieures par les puissances occidentales alliées au capitalisme financier. L’Humanité

- Enrichi par des documents d’archives et des comptes rendus officiels des échanges entre responsables politiques de tous bords et de tous pays, Le Système dette est une plongée historique qui montre que la lutte contre les « dettes odieuses », illégitimes, illégales et insoutenables n’est pas un combat naissant. Libération.

Une conférence de premier ordre, qui nous apprend beaucoup de choses nouvelles sur la mise en place des dettes souveraines par des stratagèmes iniques de banquiers et d'États occidentaux déloyaux, et leur possibles répudiations en tant que "dette odieuses".

Éric Toussaint a une expérience et une connaissance historique immenses en matière de dette, cette conférence vous en convaincra : il est super sérieux et crédible, et il est vraiment passionnant à écouter.

Un must incontournable, à ne surtout pas rater, et à voir entièrement !

En complément sur Éric Toussaint :

En complément sur dette :

En complément sur capitalisme :

En complément sur esclavage :

 

Dimanche 27 Mai 2018 - News # 8666 

 

Humour, politique, et cinéma : après l'immense succès de "Elle voit des nains partout", je vous présente Jean-Luc Mélenchon dans "Il voit des fachos partout !" :

Donc, dès qu'on est pas d'accord avec la pensée unique mélenchoniste consistant à accepter l'immigration de masse et le piratage de la démocratie par la franc-maçonnerie tombée, on est un fasciste... 

Bravo monsieur Mélenchon, vous venez de vous comporter en facho..., d'évoquer les heures les plus sombres de notre histoire pour légitimer vos déclarations, et donc de gagner un point Godwin :

Cette affaire n'est pas anodine : on touche ici la limite, très faible en réalité, de la conception de la démocratie selon Jean-Luc Mélenchon, au point où ça en devient même grotesque et risible, et où ce Tartuffe se démasque un peu plus : dès que le peuple ne veut pas du trafic d'influence d'un certaine franc-maçonnerie tombée (c'est-à-dire des obédiences sans rapport avec la mystique et l'ésotérisme) dans les institutions de la république, alors pour lui le peuple est fasciste. Idem pour la position contre-immigrationniste de la Hongrie, et d'autres pays d'Europe.

En fait, Jean-Luc Mélenchon est un crypto-fasciste, doublé d'un stalinien. Si le peuple veut un système politique où il puisse écarter les réseaux de pouvoirs occultes ou semi-occultes, alors Jean-Luc Mélenchon est contre, et l'accuse d'être fasciste... ^^ En clair : Jean-Luc Mélenchon veut un système où lui et ses amis franc-maçons peuvent influencer, sans gêne aucune, les institutions de la République au mépris du peuple et de la Constitution même :

 

Conclusion factuelle : Jean-Luc Mélenchon = faux-cul hypocrite, stalinien, et crypto-facsiste (en plus d'être négationniste et révisionniste. Voir cette [vidéo] ()).

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur fascisme :

En complément sur humour :

En complément sur politique :

 

Samedi 26 Mai 2018 - News # 8655 

Internet, vie privée, et nouvelle législation européenne : "Comprendre le GGPD en cinq questions":

SYNOPSIS :

Numéro de téléphone, adresse, orientation politique, préférences alimentaires... Aujourd’hui, ces données personnelles constituent une part majeure de l’économie numérique et leur utilisation est encore difficilement contrôlée.

Mais, à partir du 25 mai en Europe, un nouvel outil de surveillance est mis en place : le Règlement général pour la protection des données (RGPD). Sur un certain nombre de points, ce nouveau règlement va plus loin que le droit français actuel, et devrait permettre de protéger un peu mieux les données des utilisateurs.

Explications avec Martin Untersinger, journaliste au service Pixels du "Monde".

En complément sur Internet :

En complément sur vie privée :

     

Jeudi 24 Mai 2018 - News # 8619 

 

"Affaire Sarkozy/Kadhafi : Soupçons sur des millions" - Cash investigation :

SYNOPSIS :

La rédaction de Cash s’est plongée dans une histoire de cash, d’argent liquide, de valises de billets qui auraient alimenté une campagne présidentielle française.

Au cœur de ce dossier : Nicolas Sarkozy, récemment mis examen par trois juges du pôle financier pour « corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournements de fonds publics libyens ». Mouammar Kadhafi, l’ex-dictateur libyen, a-t-il financé la campagne du candidat de l’UMP en 2007 ? Scandale d’Etat ou « allégation folle » comme le déclare l’ancien Président de la République ?

Pendant un an et demi, le journaliste Nicolas Vescovacci a enquêté sur ce dossier tentaculaire où se mêleraient raison d’Etat, intérêts personnels, petites mains et grosses valises de cash. Dans cette affaire, certains témoins parlent pour la première fois. Vous allez notamment comprendre comment l’un des plus proches collaborateurs de l’ex-chef d’Etat est soupçonné d’être au cœur d’un montage financier sophistiqué impliquant un fonds d’investissement libyen. 
De la Libye à l’Afrique du Sud, des palais de la République à l’ancien bunker de Kadhafi, Elise Lucet et son équipe sont parties sur la trace de deux mystérieux intermédiaires qui œuvrent dans l’ombre pour le compte de politiques français. Mardi 22 mai, révélations sur le train de vie de certains fidèles de Nicolas Sarkozy.
 
Après la diffusion du documentaire, Elise Lucet recevra sur le plateau de Cash les témoins et les experts de cette affaire. 

Présenté par Elise Lucet.

Source : France 2.

Une enquête admirable : Cash Investigation a réussi un tour de force de retrouver tous ces témoins et ces documents.

On est cependant étonné du "presque revirement" de la fin lors du débat : était-ce une attitude de prudence pour éviter tout procès ?

Un documentaire qui vous convaincra que la bande de politiciens tournant autour de Sarkozy a des méthodes de mafieux, que ces gens sont des voyous en col blanc, et n'ont rien à faire en politique. NE VOTEZ PLUS POUR EUX, ou alors vous êtes leurs complices !

À voir absolument !

En complément sur Sarkozy :

En complément sur Kadhafi :

En complément sur Cash investigation :

   

Mardi 22 Mai 2018 - News # 8572 

Armement, technologie, missiles, et drones : La vidéo de Vladimir Poutine du 2 Mars 2018 sur les nouvelles armes russes, doublée en français par Jean-Pierre Petit :

SYNOPSIS :

La version doublée en français de la première partie de ma vidéo en anglais sur les nouvelles armes russes présentées par Vladimir Poutine.

- Le missile antipodal Sarmat.
- Le missile de croisière supersonique à portée infinie, propulsé par énergie nucléaire (nombreux détails).
- Le drone sous-marin, rapide et silencieux. Comment ça fonctionne.

Soutenez Jean-Pierre PETIT ! : https://www.paypal.me/JeanPierrePETIT ().

COMMENTAIRE ADDITIONNEL de Jean-Pierre Petit, publié ultérieurement :

22 mai 2018 : Ma vidéo d'une heure sur ce sujet a été vue 166.000 fois, et ça continue. [NdR : Jean-Pierre Petit fait référence à cette [vidéo] ()] Aucune réaction, nulle part. J'installe ce matin la version doublée en français de la version que j'ai créée en langue anglaise. Elle contient une description très détaillée de ce que peut être le moteur du missile à portée infinie, propulsé par l'énergie nucléaire, annoncé par le président Poutine, en montrant que c'est tout à fait crédible. Parmi les annonces faites, celle-ci est ce qui devrait retenir l'attention des médias, des scientifiques et des politiques. En effet, comme je le montre, la construction d'un tel missile serait à la portée de tous les pays qui sont nucléarisés, qui dispose d'uranium faiblement enrichi. Les seules réactions qu'on peut voir, pour le moment sont des réactions de scepticisme, dénuées du moindre argument.

Je tente une diffusion à l'échelle internationale en produisant désormais mes vidéos en anglais et en les doublant en français. Cela vaudra également pour mes vidéos scientifiques. En effet de ce côté là aussi aucune réaction depuis 18 mois. Aucun des scientifiques que j'ai contactés, aucun membre de l'académie des sciences  n'a seulement répondu. Aucun des laboratoire à qui j'ai proposé un séminaire n'a même pris la peine de me répondre. Un de nos "cosmic men", Jean-Pierre Luminet, interpellé par des internautes, a dit "qu'il n'était nullement opposé à ce que nous nous rencontrions, mais qu'il était débordé". J'ai lancé à son attention un appel, il y a un mois, en lui disant qu'il n'avait qu'à fixer le jour et l'heure, pour une rencontre privée, entre scientifiques. Pas de réponse.

J'ai envoyé le 4 mai 2018 un courrier au directeur de l'Institut des hautes études scientifiques français, qui est une sorte de "Mecque de la science française en demandant simplement à pourvoir présenter mes travaux de cosmologie en séminaire, dans l'IHES. Me répondra-t-il ? 

Je viens de placer dans une revue au plus  haut niveau un article important, montrant l'accord étroit entre mon modèle Janus et des données observationnelles disponibles. Ce qui fait que ma situation tranche vis à vis d'autres chercheurs qui ont plus une activité de communicants qu'autre chose.

Je vais commencer dès aujourd'hui la seconde partie de cette vidéo, en créant simultanément une version anglaise et la même, doublée en français. Cela pour essayer de provoquer des réactions hors de France.

On y trouvera la seule analyse scientifico-technique concernant la percée opérée par les Russes dans le domaine de l'hypersonique. Cette vitesse de  Mach 10 du missile Kinzal, sur 2000 km, ça n'est pas rien.

Comment ce missile peut-il ainsi défier le "mur de la chaleur". Mais aucun journaliste, ou journaliste scientifique ne dit un mot sur ce point, comme sur les Mach 20 du planeur hypersonique Avant-Garde, d'assez petite taille, puisque le missile Sarmat peut en mettre dans l'espace vingt quatre. Si la presse ne réagit pas, cela montrera à quel point celle-ci est tenue par ceux qui en sont les propriétaires.

Décidément, quand en 1983 j'avais donné en 1983, il y a 35 ans (...) le titre "le Mur du Silence", cela décrivant bien la situation.

Une vidéo passionnante : les explications sont claires, lentes, didactiques, et très instructives.

Bravo à Jean-Pierre Petit pour son travail remarquable de vulgarisation.

Un must.

À voir absolument !

En complément sur Vladimir Poutine :

En complément sur arme :

En complément sur missile :

En complément sur drone :

En complément sur Jean-Pierre Petit :


Lundi 21 Mai 2018 - News # 8553 

Italie : la Ligue et le Mouvement 5 étoiles s'allient pour gouverner avec un programme ambitieux anti-Union Européenne et anti-migrants :

SYNOPSIS :

Le  parti anti-système du Mouvement 5 étoiles et le rassemblement anti-immigration de la Ligue ont rendez-vous lundi 21 mai avec le président Sergio Mattarella. Objectif : définir qui sera le chef de la future coalition gouvernementale.

Selon la presse transalpine, le juriste de 54 ans Giuseppe Conte, inconnu du grand public, est pressenti pour diriger le pays.

Source : RT.

Espérons qu'ils vont réussir.

Je dis cela parce-que les scélérats antidémocratiques et les crypto-fascistes, tous européistes, vont sortir du bois, et faire feu de tout bois contre cette belle alliance populaire, comme on a pu déjà le voir à l'occasion du Brexit, ou lors de l'entre deux tours de la présidentielle en France entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen (je pense notamment à des faux culs de première, des recteurs d'université ayant appelé à faire barrage à Marine Le Pen, une opération scandaleuse qui a révélé qui sont véritablement les fascistes...).

Il faut comprendre une fois pour toutes que seule l'union sacrée du peuple, notamment l'union majoritairement des vrais gens de gauche (la gauche du travail, pas les sociaux-traîtres supposément socialistes ni les trotskistes qui sont la gauche du Capital) avec les gens ayant des valeurs traditionnelles de droite (ce qui exclut totalement les capitalistes et les néolibéraux) permet la reprise du pouvoir et de toutes les commandes d'un pays dans le but de l'érection d'une véritable démocratie basée sur la souveraineté populaire, complètement à l'opposé de notre pseudo-démocratie de gouvernement représentatif, non représentatif en réalité, et vendue à tous les lobbies économiques, financiers, et sociétaux.

Une expérience politique à suivre de prés, à la fois pour voir l'issue du combat entre les vrais démocrates et les crypto-fascistes, mais aussi pour l'aspect économique : cette affaire pourrait donner le coup de grâce à la fois à la zone Euro et à l'Union Européenne.

En complément sur Italie :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur européisme :

En complément sur migrants :

 

Dimanche 20 Mai 2018 - News # 8534 

Le futur gouvernement italien sera interdit aux francs-maçons et aux personnes condamnées pénalement : le Grand Orient s'indigne. Voir [ici] ().

MORT DE RIRE !!! 

Je dois dire : quelle vision et quel courage politique, bravo !

Quel intérêt à autoriser une société semi-secrète qui promeut le trafic d'influence, constitue un réseau occulte, et lie ses membres par un serment d'entraide et de soutien inconditionnel même si cela est contraire aux lois et aux intérêts de d'une République  ?

Sans compter les loges d'intérêts financiers ou criminelles et mafieuses, comme on en trouve dans le Sud de la France ou en Italie avec la sinistre Loge P2.

Le peuple est perdant à tous les coups dans ce genre de choses...

Le piratage de la démocratie n'est pas tolérable dans une démocratie digne de ce nom.

La franc-maçonnerie authentique spirituelle oui, la franc-maçonnerie tombée illégitime qui fait du trafic d'influence, du lobbying ou des affaires non !

La République est UNE et INDIVISIBLE : AUCUN CORPS, AUCUNE PARTIE, ne peuvent se substituer au peuple.

Ahhh, je dois dire que des News comme celle-là on n'en voit pas souvent ! 

En complément sur francs-maçon :

En complément sur Grand Orient :

En complément sur interdit :

   

Mercredi 16 Mai 2018 - News # 8446 

L’UPR est le seul parti politique français à présenter ses analyses et son programme en 16 langues ! (nouvelle traduction disponible en arabe). Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

       

Mardi 15 Mai 2018 - News # 8423 

Affaire de la censure des identitaires bloquant des migrants illégaux : Portrait du patron censeur de Facebook Europe du Sud : Laurent Solly :

Un petit kapo du système grassement payé.

Ce type n'a aucune conviction : toute sa vie, il a fait partie de la mafia politique intéressée. C'est le prototype même du jeune politicien arriviste, ennemi du peuple et de la démocratie. Vous pensez bien que la liberté d'expression il n'en a rien à foutre. Ne comptent pour lui que ses postes, ses rémunérations, et ses amis politiques et d'intérêts.

En complément sur Facebook :

En complément sur migrants :

En complément sur censure :

En complément sur liberté d'expression :

 

Vendredi 11 Mai 2018 - News # 8348 

La Chine s'engage dans une politique de déni du droit international et martine : Pékin a d’installé des missiles anti-navires YJ-12 et des systèmes de défense aérienne HQ-9 sur trois îlots de l’archipel des Spratleys, situé en mer de Chine méridionale, des îlots qui ne lui appartiennent pas et qui sont contestés d'autres pays de la région. Voir [ici] ().

En clair, la Chine est en train de conquérir illégalement des territoires qui ne lui appartiennent pas, dans le but d'étendre ses zones économiques exclusives, ce qui lui permettra de posséder les sous-sols sous-marins de ces zones (et donc les ressources qui vont avec bien évidement).

Globalement, il faut le savoir, les Chinois :

Concernant cette affaire, il n'y a que les américains qui puissent les déloger de là, et encore : ce serait militairement très risqué puisque les Chinois sont à coté et donc peuvent ramener des forces colossales.

La solution la moins guerrière et la plus efficace est le boycott de leurs produits : ils sont l'atelier du monde. Aussi, si un petit groupe de pays ferme le robinet des importations, ils perdent rapidement des centaines de milliards. C'est la voie que je choisirais avant l'option militaire.


Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Jeudi 19 Avril 2018 - News # 7869 

 

En dépassant le site de « En marche », le site UPR.FR de François Asselineau se hisse au 1er RANG MONDIAL DES SITES DE TOUS LES PARTIS POLITIQUES FRANÇAIS (et renforce encore sa 1ère place nationale). Voir [ici] ().

Magnifique ! 

Bravo ! 

En complément sur UPR :

En complément sur François Asselineau :

     

Lundi 16 Avril 2018 - News # 7780 

 

Syrie et conséquences : "L’Humanité et la conscience morale des Russes ne peuvent rien changer" par Paul Craig Roberts :

Il semble que, pour que Donald Trump puisse sauver la face, le gouvernement russe de Vladimir Poutine animé par son humanité et sa grandeur morale, ait consenti à laisser faire une attaque simulée. Malheureusement pour nous tous, ce que récolteront les Russes pour leur générosité, ce ne sera pas les remerciements qu’ils méritent. La Russie et Poutine n’auront pas le prestige d’avoir épargné à Trump de devoir reculer, ni de n’avoir pas coulé sa flotte et abattu ses bombardiers.

Les Russes veulent éviter le conflit. Ce n’est pas parce qu’ils ont peur de l’armée américaine, mais parce qu’ils savent avoir affaire à un régime de psychopathes qui ont non seulement volontairement détruit entièrement ou en partie sept pays musulmans au cours des 17 dernières années, mais aussi l’humanité entière. Poutine se dérobe donc à toute confrontation qu’ils orchestrent et s’en tient au droit international et aux règles juridiques.

Seulement, le résultat n’est pas ce à quoi s’attendrait quelqu’un d’humain. La bienveillance russe ne fait que pousser le mal qu’est l’Occident à faire plus de provocations.

Ce matin, j’ai rendu visite à un ami qui avait la télé allumée. Je ne pouvais pas croire les mensonges que Trump, les membres de son gouvernement, et la pressetituée racontaient au monde. C’était étonnant. Stephen Lendman parle ici de quelques-uns de ces mensonges.

Seuls les lecteurs de mon site Internet et quelques autres sauront que si des milliers de marins et des douzaines de pilotes américains sont toujours en vie, c’est parce que les Russes leur ont épargné la vie.

Bien que le gouvernement russe soit animé de bonnes intentions, de conscience morale et de la considération envers les autres, il pousse le monde vers l’Armageddon. La raison en est que les néocons qui contrôlent la politique étrangère des États-Unis, ne cesseront pas d’orchestrer des événements qu’ils reprocheront aux Russes. Plus les Russes attendront avant de sévir enfin, plus les provocations s’accentueront. Les provocations successives acculeront les Russes à se rendre ou à la guerre nucléaire.

La dernière provocation en Syrie était idéale pour les Russes. Les Russes avaient tous les atouts militaires. Ils auraient pu facilement détruire tous les navires et tous les avions, et comme ils avaient annoncé clairement les conséquences à l’avance au monde, les États-Unis auraient reculé. Leur défaite sans un coup de feu, aurait sapé les néocons fous qui cherchent l’hégémonie mondiale.

Après une déclaration aussi claire des Russes, selon laquelle les forces américaine allaient être entièrement anéanties, les chefs d’état-major interarmées américains n’auraient pas attaqué.

Tant que les Russes s’accommoderont de l’agressivité de Washington, la malveillance de Washington empirera.

Je pense parfois que les Russes espèrent que les peuples occidentaux prendront conscience des affrontements dangereux et gratuits qui sont faits en leur nom. En fait, les peuples occidentaux sont impuissants. Ni Washington, ni ses régimes vassaux britanniques et français, ne consultent le peuple ou ses représentants élus avant de lancer une attaque militaire contre un autre pays. Ce fait démontre définitivement que ni les États-Unis, ni le Royaume-Uni, ni la France, n’ont de respect pour la loi et leurs propres démocraties, et que ces pays ont des régimes qui ne rendent aucun compte de leurs actions à leurs peuples. Les régimes britannique et français sont responsables devant Washington, et Washington est responsable devant le complexe militaro-sécuritaire et Israël, dont l’histoire montre qu’ils peuvent faire tomber tout sénateur ou député américain.

Si le gouvernement russe avait regardé aujourd’hui les médias télévisés amérciains, il comprendrait la futilité qu’il y a à éviter les provocations de Washington. Non seulement les Russes noteraient les mensonges de Washington à propos du grand succès d’un non-événement, mais aussi que d’un côté, une grande victoire américaine était proclamée, et de l’autre, les alliés néocons de John Bolton racontaient que l’attaque ne suffisait pas pour mettre la Syrie et la Russie au pas.

La victoire et son insuffisance s’allient pour pousser à des provocations pires. La prochaine provocation sera orchestrée de manière à être plus favorable aux armements des États-Unis qu’à ceux de la Russie. Washington ne risquera plus une confrontation comme il l’a fait en Syrie, où il aurait manifestement perdu. Cela signifie que l’humanité et la conscience morale des Russes aboutiront à une confrontation bien plus dangereuse pour la Russie et pour nous tous.

Comme je l’ai écrit plus tôt aujourd’hui, « Il serait erroné de conclure que la diplomatie a prévalu et que Washington a retrouvé la raison. Rien ne pourrait être plus loin de la vérité. Le problème n’est pas résolu. La guerre se profile toujours à l’horizon. »

Paul Craig Roberts.


Ancien Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique, Paul Craig Roberts a été rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, chroniqueur chez Business Week, Scripps Howard News Service et Creators Syndicate, il a écrit de nombreux ouvrages, dont l’un, L’Amérique perdue : Du 11 septembre à la fin de l’illusion Obama, a été traduit en français, et il a aussi été affecté à de nombreux postes universitaires.

Original : www.paulcraigroberts.org/2018/04/14/russias-humanity-moral-conscience-leading-war ().

Traduction Petrus Lombard - Relu et un peu amélioré par BlueMan.

Source : Réseau International ().

Un article majeur !

Je partage à 100% les analyses de Paul Craig Roberts, et depuis longtemps, puisque je ne cesse de dire que les Russes ont fait de manière récurrente une erreur fatale, celle de ne pas avoir posé un ultimatum à toutes les forces illégalement en Syrie de quitter ce pays sous peine d'annihilation complète. À chaque fois, les Russes composent erronément avec des fous, avec des gens qui n'hésitent pas à tuer des millions de gens, avec le Mal. Ne pas mettre une limite au Mal, c'est lui permettre de se développer indéfiniment.

Les Russes sont bien plus droits et moraux que les américains, les britanniques,. et les français, c'est absolument certain, mais ils sont aussi plus naïfs parce-qu'ils croient encore que ceux qui les manettes aux États-Unis sont des gens raisonnables (alors que tout montre qu'ils ne le sont objectivement pas), au point même de les qualifier les américains de "partenaires". C'est dément...

Je me demande s'il n'est pas trop tard... Il faut que les Russes chassent d'urgence de Syrie les troupes illégales, terrestres ou aériennes, en imposant un ultimatum, sinon nous courrons à la catastrophe.

Un article à ne vraiment pas rater, et à lire intégralement !

En complément sur Syrie :

En complément sur Russie :

En complément sur États-Unis :

En complément sur Paul Craig Roberts :

 

Samedi 7 Avril 2018 - News # 7522 

Services secrets, DGSE, espions, secret des affaires, Syrie, Daesh, crises mondiales : interview d'Alain Juillet, Ancien Directeur du Renseignement au sein de la DGSE, Haut Responsable pour l’Intelligence Économique en France auprès du premier Ministre par Thinkerview :

Pleins de petites informations et de révélations provenant du monde du renseignement.

Très intéressant !

Seul bémol : il est un peu trop politiquement correct, ne prend pas partie, et fait tout pour rester neutre : il ne dénonce aucune injustice flagrante ou ce que font les américains.

En complément sur DGSE :

En complément sur services secret :

En complément sur espion :

En complément sur Skripal :

En complément sur Thinkerview :


Vendredi 30 Mars 2018 - News # 7348 

 

Incroyable : L’Union des Patriotes Français Juifs demande la dissolution du CRIF :

Les incidents et violences commis lors de la marche blanche en cours sont exclusivement de la responsabilité de l’organisateur.

En faisant monter la haine contre tel ou tel parti politique, en excluant untel ou untel, le Crif a encouragé les manifestants à la violence et n’a pas assuré la sécurité des participants.

Cette violence a sali la mémoire de la victime. Les déclarations et positions du Crif sont les seules et uniques responsables de l’échec de cette marche blanche, pourtant si importante pour dénoncer l’antisémitisme en France.

En tant qu’organisateur, le Crif a provoqué de graves troubles à l’ordre public. A ce titre, il doit être dissout.

L’UPFJ regrette le saccage par le Crif de cette marche blanche qui devait pourtant faire prendre conscience à la population française de la gravité de la situation sécuritaire en France. Ce devait être un moment de concorde nationale, ça n’en a été qu’une parodie.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

Source : UPFJ. Voir [ici] ().

Bravo les Patriotes Juifs !

Le CRIF est devenu un mouvement anti-France, entièrement dévolu à la cause sioniste.

Le CRIF ne cesse de mentir, même sur son nom : il prétend être le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (ce qui produirait l'acronyme CRIJF) alors qu'en réalité, il s'agit du Conseil Représentatif des Israélites de France. Et vous savez quoi ? Le CRIF n'est même pas représentatif des juifs en France puisqu'il ne représente que 6% seulement d'entre eux. Vachement représentatif... ^^

Exigeons la dissolution du CRIF, ce faux-nez de l'État d'Israël qui entend influencer la politique en France en faveur de cet État étranger !

En complément sur CRIF :

En complément sur juif :

En complément sur sionisme :

En complément sur incroyable :

 

 


Jeudi 29 Mars 2018 - News # 7339 

Humour et politique : Lettre de Vladimir Poutine à Theresa May - Par le général Dominique Delawarde :

Vladimir                                                                                                       Moscou le 19 Mars 2018
Résidence présidentielle du Kremlin
Place Rouge, Moscou
mail: jamesb007@russia.net

Bien chère Thérésa,

Après l’inoubliable soirée électorale que j’ai vécue hier, je tiens à vous remercier du fond du cœur du superbe travail que vous avez accompli pour que ma réélection soit la plus éclatante possible. Je n’imaginais  pas, dans mes rêves les plus fous, atteindre le score de 76,7% des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle 2018 alors que les meilleurs sondages d’avant scrutin, me créditaient de 64%. Le taux de 68% de participation, en hausse par rapport à 2012, montre qu’ Alexeï Navalny, votre chouchou qui prônait l’abstention, n’a pas été suivi malgré les campagnes médiatiques que vous et vos affiliés avaient organisées pour  promouvoir ses idées.

Vous m’avez permis de gagner plus de douze points et 9 millions de voix, le tout en moins de deux semaines, grâce à votre superbe montage «Skripal», et de réaliser ainsi un rassemblement et un niveau de cohésion du peuple russe, autour de ma personne, qui n’auraient pas été possibles sans vous. Le soutien de près de 55 millions d’électeurs me rend évidemment plus fort et plus légitime que jamais pour diriger mon pays, mais il rend également la Russie plus forte, car plus unie, pour affronter les sanctions et les campagnes médiatiques de dénigrement que vous allez très probablement continuer à initier et/ou développer à court et moyen termes. J’ai bien conscience, tout en le déplorant, que l’affaiblissement de la Russie reste pour vous et vos collègues de l’OTAN un objectif prioritaire.

Vous remercierez également vos trois petits camarades, Donald, Angela et le jeune Emmanuel, qui, en joignant leurs discours bellicistes au votre, vous ont considérablement aidée à réaliser ce grand rassemblement du peuple russe et à vous décrédibiliser tous les quatre un peu plus aux yeux d’une part non négligeable de vos propres concitoyens.

En ce lendemain de triomphe électoral, j’ai une pensée émue pour vous quatre qui n’avez pas connu le bonheur d’être aussi bien élus. Vos peuples ne vous ont pas donné les majorités que vous espériez. Peut être ne les méritiez vous pas.

Donald, élu avec 3 millions de voix de moins que sa concurrente, gouverne depuis 14 mois un état en guerre civile larvée, avec une administration qu’il chamboule tous les deux ou trois mois.

Angela ne peut gouverner qu’avec des compromis permanents passés avec une coalition parlementaire fragile, établie à grand peine.

Emmanuel ne représente vraiment, et il le sait, que les 8,6 millions d’électeurs (sur 47,6 millions d’inscrits) qui ont porté leurs voix sur lui au 1er tour de la présidentielle. Je comprends qu’il puisse être frustré que 39 millions de français aient oublié de voter pour lui en avril 2017.

Quant à vous Thérésa, vous avez tristement perdu votre pari des élections anticipées, et perdu la majorité parlementaire que votre parti détenait et vous en êtes réduite, vous aussi, à vous contenter de compromis et d’une coalition parlementaire fragile. Mais vous tentez au moins, vous, de rassembler votre peuple face à un ennemi imaginaire que vous créez de toute pièce avec un fort soutien médiatique : La Russie.

Mais j’allais oublier Bibi, votre prudent complice qui a su, lui, agir en coulisse comme à son ordinaire et laisser aux costauds le soin de tenir des propos excessifs. Dites lui que je ne l’oublie pas et qu’il garde une place très spéciale dans mes pensées.

Pour vous aider à faire des économies et à pouvoir payer votre facture BREXIT, j’ai pris la liberté, en réponse à vos appels du pied, de fermer votre organisation culturelle en Russie, de vous décharger de 23 salaires de diplomates et de retirer l’accord pour une ouverture d’un consulat britannique à Saint Pétersbourg. Cela assainira, à n’en pas douter, vos finances ainsi que l’air de nos grandes villes russes qui en ont bien besoin.

L’interruption de toutes relations et rencontres de haut niveau me permettra de dégager quelques jours de vacances en 2018 et d’assister à quelques matchs de la coupe du monde de foot, si du moins, comme je l’imagine déjà, vous n’organisez pas son boycott.

Les supporters russes attendront leurs camarades britanniques en juin prochain pour des échanges cordiaux ou virils, selon les circonstances, autour de moult verres de vodka. Ils se souviennent de la chaleur des échanges en marge de l’Euro 2016 à Marseille.

Je souhaite, bien sûr, le rétablissement, aussi vite que possible, de relations normales entre nos deux pays.

Bien amicalement : Vladimir.

PS: La Russie est un très grand producteur de gaz, j’en conviens. Mais ce n’est pas pour autant que vous devez persister à voir des «attaques au gaz russe» partout (en Syrie, à Salisbury ou ailleurs)….. Évitez, si possible, à l’avenir,  les montages éculés et maladroits de fausses attaques au gaz par les vilaines autorités légales de Syrie et le vilain Vladimir, qui finissent, par leur fréquence, à lasser l’opinion et à perdre en crédibilité.

Source : Réseau International ().

En complément, voyez aussi "Deuxième lettre de Vladimir à Theresa", [là] ()

En complément sur humour :

En complément sur politique :

En complément sur Skripal :

En complément sur Poutine :

En complément sur Theresa May :


Lundi 26 Mars 2018 - News # 7260 

Affaire Skripal : un résumé des actions diplomatiques pathétique et iniques des pays de l'Union Européenne envers la Russie... :

Source : Russia Today ().

Un "joli score"... Consternant.

 

Message au peuple russe :

 

À titre personnel, je dénonce et renie totalement cette politique diplomatique démentielle et injuste de l'Union Européenne et du président Macron envers la Russie, et je déclare apporter tout mon soutien à votre peule, et à votre président héroïque Vladimir Poutine, dans cette bien triste affaire.

L'iniquité de ce monde satanique est sur vous, tenez bon valeureux défenseurs de la Vérité, de la Justice, et des valeurs du Christ !

Vous avez mon cordial et fraternel soutien !

Vive la Sainte Russie ! Vive le grand peuple russe !

En complément sur Skripal :

En complément sur Russie :

     

Samedi 24 Février 2018 - News # 6939 

== 24 FÉVRIER 2018 == LA CHAÎNE UPR YOUTUBE OFFICIELLE VIENT DE FRANCHIR LE CAP DES 60 000 ABONNÉS. (2e rang parmi tous les partis politiques français). Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur YouTube :

     

Lundi 12 Février 2018 - News # 6732 

Inquiétante et sinistre perspective : la nouvelle Intelligence artificielle d’IBM peut prédire la psychose dans votre discours... Voir [ici] ().

Cette information est tout sauf anodine : elle constitue le coeur noir et secret, la motivation maligne, de toutes les recherches en intelligence artificielle en réalité. Certains se diront "mais qu'est-ce qu'il raconte ? Je fais des recherches en IA pour améliorer ceci ou cela, et cela n'a rien à voir avec la psychiatrie".

Pour comprendre ce que je dis, il faut se placer du point de vue des pervers et des fascistes de l'État et du complexe militaro-industriel qui tiennent les pays. Ils recherchent le pouvoir absolu qu'ils vont obtenir par la surveillance et le contrôle absolus, et y travaillent h24 et J365.

Regardez ce qui se passe aux États-Unis et en Chine : le contrôle définitif de l'esprit humain, la détection de la dissidence (de la divergeance pour reprendre un certain film hollywoodien) est l'enjeu central pour ces gens. Regardez tout ce qu'ils font depuis des années concernant la surveillance de masse. C'est énorme, c'est effarant. Et ils ont avec eux une partie dense et très malsaine de psychiatres. Ces derniers travaillent avec eux, mais de manière souterraine, que ce soit en politique, dans le contrôle social, dans les techniques de torture (comme à Guantanamo par exemple), et depuis quelques temps en IA, afin de produire des outils de détection et d'alerte précoce des "gêneurs".

Souvenez-vous du traitement des dissidents et des opposants politiques en Union Soviétique : ils étaient systématiquement psychiatrisés. Vous commencez à comprendre ?

L'intelligence artificielle représente pour ces ténébreux ennemis de l'Humanité une fantastique opportunité. Et ils ne vont pas la laisser passer. La preuve : il y travaillent déjà ardemment... Et tous ceux qui s'opposeront au système de domination seront alors facilement détectés, puis qualifiés de fous. GAME OVER.

Regardez : même de nos jours, tous ceux qui ne se soumettent pas à la pensée unique sont déjà qualifiés au choix, d'extrême-droite, et/ou de complotistes, et/ou d'antisémites, etc.

 "Pour obtenir un gouvernement mondial, 
 il est nécessaire de débarrasser l'homme de son individualisme, 
 de son besoin de traditions familiales, 
 de son patriotisme national, et de ses dogmes religieux.


G.B. Chrisholm, co-fondateur de de la Fédération mondiale de la santé mentale.

 

 "La psychiatrie devrait s'intégrer aux gouvernements, 
 et les politiciens devraient écouter les psychiatres. 
 La psychiatrie devrait être dans chaque parlement 
 et diriger et contrôler les activités politiques.


Docteur Heinz Lehman, psychiatre.

 

 "Nous devons veiller à nous infiltrer dans chaque activité éducative. 
 Les secteurs public, politique, et industriel, doivent être sous notre influence. 
 Nous avons attaqué avec succès nombre de professions. 
 Les deux plus faciles sont évidemment l'enseignement et l'église. 
 Les deux plus difficiles sont la loi et la médecine.


Colonel J.R. Rees, Président du Conseil National des États-Unis pour l'hygiène mentale.

Tout est dit...

En complément, ne manquez pas ce fabuleux et très édifiant documentaire, "La psychiatrie : La vérité sur ses abus ou les crimes immondes et les mensonges d'une pseudo-science[ici] ().

En complément sur Intelligence artificielle :

En complément sur IBM :

En complément sur psychiatrie :

En complément sur inquiétant :

En complément sur contrôle :


Dimanche 4 Février 2018 - News # 6574 

Suppression de 120 000 postes de fonctionnaires : l’UPR renvoie dos-à-dos le gouvernement et le Parti socialiste, qui a lui-même appliqué cette politique exigée par la Commission européenne lorsqu’il était au pouvoir.. Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur socialistes :

En complément sur Commission européenne :

En complément sur fonctionnaires :

 

Vendredi 2 Février 2018 - News # 6533 

Interview de François Asselineau par Sciences Po Lille TV - Critique de la Raison Européenne, suivie de sa conférence "Les impasses de la construction européenne" :

SYNOPSIS :

Le Président de l’UPR et candidat à l’élection présidentielle François Asselineau a été interviewé par les étudiants de Sciences Po Lille, dans le cadre de sa venue à l’IEP pour une conférence organisée par l’association Critique de la raison européenne.

Critique de la Raison Européenne est une association estudiantine politique transpartisane née à Sciences Po Paris en 2013. Elle a pour but de promouvoir une vision critique sur l’Union européenne, et de penser intellectuellement et politiquement une alternative à l’Union européenne et à l’idéologie qui anime les élites l’ayant construite depuis une trentaine d’années.

La conférence à Science Po Lille le 31  Janvier 2018, en format vidéo "téléphone"... :

Une autre version plus longue avec notamment les questions du public à partir de 1:09:33 :

L'entretien présente peu d'intérêt.

En revanche la deuxième vidéo est une super conférence : pas trop longue et présentant pleins d'éléments didactiques nouveaux pour comprendre la stupidité et l'absurdité de l'Union Européenne, tout cela par simple idéologie. Débile...

Un petit must.

À voir !

En complément sur François Asselineau :

       

Jeudi 1er Février 2018 - News # 6518 

Une très étrange affaire : le gouvernement américain aurait fait fabriquer en Chine 30.000 guillotines qui auraient été ensuite livrées à l'armée américaine puis réparties dans certains camps de la FEMA...

Je n'ai aucune preuve absolue de cette information, mais seulement quelques articles étranges et des lois suspectes incompréhensibles :

Maintenant, voilà les faits que j'ai pu déterminer avec certitude :

En complément, voyez cette vidéo :

Tout cela pue...

Je veux dire que, pour être un observateur attentif de ce qui se passe aux États-Unis, je n'ai cessé de voir une montée en puissance de la surveillance et du contrôle étatique, de la disparition des libertés, et de l'instauration d'un régime de terreur dans ce pays. Depuis des années, les fascistes qui sont au pouvoir là-bas se préparent à faire face au chaos social et politique que leur incompétence, leur cupidité extrême, et leur cynisme, sont en train d'engendrer. Tous les moyens de l'État, militaires et civils, sont orientés significativement depuis le 11 Septembre 2001 (qui n'est qu'un prétexte) par une oligarchie de fascistes et de ploutocrates pour dominer totalement la population et assurer la survie de leur gouvernement antidémocratique et inique QUOI QU'IL ARRIVE.

Si vous arrivez à trouver des informations complémentaires, merci de me contacter () : je mettrais à jour cette News.

En complément sur FEMA :

       

Lundi 29 Janvier 2018 - News # 6486 

Documentaire : "Qui a tué François Fillon ? L'enquête" -  29 Janvier 2018 :

SYNOPSIS :

D'affaire en affaire, de coup de théâtre en coup de théâtre, les espoirs de la droite et de son candidat à la présidentielle, François Fillon, se sont évaporés pendant la campagne. Un mystère demeure: quelqu'un voulait-il la peau de François Fillon? C'est la question que s'est posée une équipe de BFMTV dans un documentaire exceptionnel diffusé ce lundi soir à 22h40 sur notre antenne. 
La campagne présidentielle s'est éloignée depuis longtemps et, avec elle, ses illusions perdues, mais François et Penelope Fillon sont toujours mis en examen pour détournement de fonds publics. L'enquête doit être bouclée au cours de cette année 2018.

"Pas de Dark Vador" 
S'ils sont sous le coup de cette procédure judiciaire, c'est en raison d'une affaire qui a éclaté au grand jour il y a un an: les soupçons d'emplois fictifs visant Penelope Fillon, l'épouse de celui qui était le candidat de la droite au scrutin suprême. Tout au long de la campagne, les affaires ont contribué à envoyer par le fond les chances de succès de l'ancien Premier ministre. Ces révélations poursuivaient-elles un calcul politique ou personnel? Qui a tué François Fillon? Voilà les questions posées par une équipe de BFMTV dans un documentaire exceptionnel diffusé ce lundi soir sur notre antenne.

À la croisée des regards, les journalistes du Canard enchaîné, bien sûr, qui ont dévoilé peu à peu les vicissitudes présumées du clan Fillon. Devant nos caméras, Hervé Liffran et Isabelle Barré l'assurent: leur travail ne doit rien à une "taupe" à droite, ni à une quelconque aide extérieure. C'est naturellement qu'après le premier tour de la primaire, ils se sont penchés sur les déclarations de patrimoine et de revenus du couple, puis ont découvert, intrigués, que Penelope Fillon avait travaillé pour La Revue des deux mondes, mais aussi et surtout comme collaboratrice parlementaire de son mari et du suppléant de celui-ci pendant huit ans, dans la plus grande discrétion. Naturellement que les montants perçus pour une activité peu évidente (100.000 euros brut entre mai 2012 et décembre 2013 pour la revue et 500.000 euros brut perçus auprès du Palais-Bourbon) les ont intéressés. "Pas de Dark Vador, pas de force obscure", sourit aujourd'hui Isabelle Barré.

Des fiches de paie accessibles à 95 personnes 
Pourtant le 24 janvier à 18 heures, lorsque le compte Twitter du Canard enchaîné jette son pavé dans la mare, les principales figures de la droite, alors réunies autour d'une galette des rois dans les locaux de campagne de leur candidat, sont persuadées qu'il s'agit là d'un acte de malveillance, peut-être venu de l'intérieur. Parmi les figures entretenant une inimitié notoire avec François Fillon, les noms de Jean-François Copé et Rachida Dati courent sur les lèvres. Tous deux écartent toujours ces allégations. "Si on devait mettre en cause tous ceux à qui François Fillon a fait du mal, la liste serait longue", ajoute l'ancien ministre du Budget.

La piste d'un "cabinet noir" élyséen, lancée par François Fillon lui-même, ne mènera pas plus loin. De toute façon, les revenus des Fillon ne sont pas un secret pour tout le monde: à l'Assemblée nationale, 95 personnes ont accès aux fiches de paie des collaborateurs dans le cadre de leur travail. 

Qui veut débrancher la candidature de François Fillon ? 
S'il est difficile de savoir d'où sont partis les premiers coups, nombreux sont ceux à avoir cherché à achever François Fillon. Dès fin janvier, c'est François Bayrou qui cherche un "plan B" à la droite et au centre. Début février, le président du Sénat, Gérard Larcher, veut mettre un terme à l'équipée, après avoir appris que les enfants de François Fillon avaient aussi été rémunérés par la Haute assemblée durant le mandat sénatorial de leur père.

Peu à peu, les leaders de la droite prennent leurs distances. François Fillon lui-même ne se rend pas service, en affirmant à la télévision qu'il renoncera s'il venait à être mis en examen. Or, quand cette mise en examen lui est notifiée le 28 février par une convocation judiciaire que lui annonce Patrick Stefanini, son directeur de campagne, François Fillon ne renonce pas à faire campagne. Et le meeting du Trocadéro, lors de la matinée pluvieuse du 5 mars à Paris, lui servira de tremplin vers le mur du premier tour du 23 avril.

Pendant toute cette période, Nicolas Sarkozy, vaincu à la primaire, joue un jeu trouble. Comme nous le raconte Rachida Dati, tout le monde ne cesse de l'appeler: Xavier Bertrand, François Bertrand, Laurent Wauquiez. Tous veulent qu'il pousse François Fillon à l'abandon. "A la faveur de chacun d'entre eux... Tout le monde voulait y aller!" s'amuse l'ancienne Garde des Sceaux. Alain Juppé l'appelle aussi, mais tombe sur le répondeur de l'ancien président de la République, à ce moment-là tranquillement installé au parc des Princes devant un match du Paris-Saint-Germain. Devant le peu de cohésion de son camp, et l'obstination de François Fillon, le maire de Bordeaux jette lui aussi l'éponge.

Le coup de grâce
Ce n'est donc pas de ses confrères politiques, que viendra le coup de grâce. Mais d'un avocat franco-libanais de 72 ans, Robert Bourgi, vexé en particulier par l'ingratitude d'un candidat auquel il avait pourtant offert trois costumes très onéreux de la boutique Arnys. Il jure alors devant son ami Nicolas Sarkozy: "Je vais le niquer, il ne s'en remettra pas".

Le 20 février, Robert Bourgi paie les costume par chèque, laissant ainsi une trace de son nom, puis file ce tuyau à la presse. Lorsque cette ultime affaire sort à la mi-mars, elle finit de consterner les fidèles du camp de François Fillon, qui cessent dès lors d'y croire. Dans son bureau, ce dernier lâche à Jean de Boishue, un ami de quarante ans, qu'il s'est "fait piéger". Peu importe, la coupe est pleine pour l'opinion.

Jean de Boishue est désormais brouillé avec François Fillon. A la question de savoir qui a tué celui-ci, il répond à présent: "C'est François Fillon. Il est mort un peu de son caractère, de faiblesses qu'il n'a pas corrigées. Si je ne lui pardonne pas, c'est parce que je pense que l'intelligence sert à maîtriser ses défauts..." Pour cet ancien proche, plus qu'un travail journalistique, ou un assassinat politique, l'échec de François Fillon est avant tout un suicide déguisé.

Source : BFMTV.

Un documentaire qui confirme que le monde politique est un monde de merde, sans aucun rapport avec la démocratie et la recherche du bien commun et de l'intérêt général.

Trahisons en tous genres, cynisme, coups bas, cupidité, convoitise de pouvoir et de postes, jalousies, fourberies, luttes intestines et fratricides,... : un vrai panier de crabes...

À voir !

En complément sur François Fillon :

       

Jeudi 25 Janvier 2018 - News # 6392 

Censure internet et lutte contre les fake news : l'Allemagne a demandé à Facebook de mettre hors la loi nombre de mots dont Nibiru... :

Les utilisateurs allemands de Facebook, fascinés par les phénomènes de Nibiru, auront bientôt besoin d'obtenir leur dose quotidienne de nouvelles sur la Planète X à travers des serveurs proxy ou d'autres coins obscurs d'Internet. Cette année, l'Allemagne a adopté un programme de censure draconien criminalisant la propagation de ce qu'elle considère être un discours de haine, de soi-disant fausses nouvelles et des sujets conspirateurs sans fondement scientifique ou politique.

Notre source, un "Modérateur de contenu" Facebook récemment embauché vivant en Allemagne, fournit des informations choquantes qui illustrent le désir d'Angela Merkel, et par association de Facebook, de gommer des médias sociaux toute nouvelle défiant le récit dominant de la nation.

Selon notre source, les législateurs allemands ont fourni à Facebook une longue liste de mots, d'expressions et de sujets pour cette police de la pensée. En tout, la loi controversée censure 25 000 mots spécifiques, 12 000 phrases et soixante-trois sujets que le gouvernement allemand ne veut pas faire circuler parmi la population.

Selon nos sources, les nouvelles pro-Trump non approuvées et les commentaires désobligeants sur Barrack Hussein Obama seront purgés des serveurs de Facebook, et les récidivistes qui continuent d'afficher un contenu "offensant" après un avertissement risquent d'être suspendus ou interdits. La liste est si englobante que les utilisateurs seront incapables d'avoir une conversation informelle sans déclencher par inadvertance la censure d'un mot. Et le mot Nibiru est sur un addendum en attente d'inclusion plus tard cette année.

"Je ne sais pas comment ni pourquoi Nibiru est sur la liste des mots interdits, mais il est là. Ironiquement, des mots-clés similaires comme Planet X, Wormwood et Nemesis ne s'y trouvent pas, du moins pas encore. Mais il est évident qu'un politicien et probablement Merkel elle-même ne veut pas que nous discutions de Nibiru sur un forum public. J'ai un travail à faire, je le fais. Cela ne signifie pas que je suis d'accord avec la politique."

Pour faire face à une augmentation de la censure, Facebook a embauché 1200 personnes pour doter son département de gestion de contenu en Allemagne. En revanche, Facebook emploie seulement 6300 censeurs pour tous les autres pays réunis. Bien que le géant des médias sociaux soit complice, le fardeau de la culpabilité incombe aux législateurs; Facebook risque jusqu'à 60 millions de dollars d'amendes et de dommages-intérêts s'il ne supprime pas le contenu illégal. Pire encore, la portée de la loi oblige Facebook à informer les autorités de la violation du contenu, lorsque cela est justifié.

"Les surveillants sont habilités à le faire subjectivement", a déclaré notre source. "Donc, vous pourriez simplement parler de Nibiru avec votre ami pour trouver la police qui frappe à votre porte. Je crois vraiment que l'Allemagne devient la Corée du Nord, et Angela Merkel est la nouvelle Kim Jung-un. Ils ont adopté cette loi sous prétexte de contrecarrer la violence et le discours de haine, mais ce n'est que la surface."

La loi affecte également d'autres géants des médias sociaux tels que YouTube et Twitter, mais la façon dont ces plateformes interprètent la guerre de l'Allemagne sur la liberté d'expression reste à déterminer.

Source : SomeoneBones () - Traduction amateur par BlueMan.

Je n'ai pas réussi à recouper cette information, donc il faut la prendre avec précaution.

Mais je relaie cet article car il va dans le sens général de la censure et de la dictature de la pensée qui se met en place un peu partout.

Quand on y réfléchit, les fake news ne sont pas de fausses nouvelles mais bien de la désinformation, ou de vraies informations que le pouvoir en place ne veut pas voir diffusées (et donc qu'ils qualifie de fausses pour les discréditer). Donc tout ceci n'est pas nouveau. Alors pourquoi ce nouveau terme ?

Et bien le but est de légitimer de NOUVELLES mesures liberticides en les justifiant par le raisonnement trompeur suivant : "Ah, voyez : il y a désormais un nouveau ph.énomène, les fake news, alors il faut lutter contre elles, et prendre les mesures qui s'imposent". C'est juste un prétexte pour nous censurer un peu plus, pour nous empêcher d'accéder à certaines informations essentielles, car les fake news existent depuis toujours. Il n'y qu'à regarder comment à chaque guerre on abreuve les peuples de fake news pour légitimer ces attaques iniques. Rappelez vous les fameuses armes de destruction massive soit-disant détenues par Saddam Hussein. Si ça c'est pas de la fake news, alors qu'est-ce que c'est ?

En résumé, l'oligarchie et la ploutocratie planétaire a décidé de museler Internet, car ils ont compris que la liberté que permet Internet, c'est-à-dire où chacun peut écrire et diffuser tout ce qu'il veut, et peut accéder à des informations alternatives, à des points de vue différents de ceux assénés en boucle par les médias mainstream, est un suprême danger pour leur suprématie à diffuser leurs mensonges et leur propagande. À cause d'internet, ils peuvent de moins en moins manipuler les opinions publiques, alors ils vont tenter de le contrôler, de faire en sorte de pouvoir supprimer les informations gênantes, de faire taire toute forme de dissidence, et de limiter autant que faire ce peu l'éveil politique des peuples. Et c'est bien parti...

Mais ce n'est pas encore perdu pour nous : il appartient à chacun de se convertir en un "gentil virus", c'est-à-dire en un acteur contaminant positivement les autres par des idées et des informations permettant la prise de conscience d'éléments essentiels à la démocratie, et donc de permettre l'éveil politique de chacun. En avant, en avant, an avant !

En complément sur censur :

En complément sur Internet :

En complément sur Facebook :

En complément sur Nibiru :

En complément sur fake news :


Mercredi 17 Janvier 2018 - News # 6210 

Agriculteurs, industrie agroalimentaire, et grande distribution : "Produits laitiers : où va l’argent du beurre ?" - Cash investigation :

SYNOPSIS :

Fort de 4 000 références, le marché des produits laitiers est évalué à 27 milliards d'euros par an en France. Mais alors que les profits des géants du lait n’ont jamais été aussi élevés, le nombre d’éleveurs français en situation de crise n’a jamais été aussi important. En 2016, 10 000 producteurs de lait auraient ainsi mis la clé sous la porte quand d'autres croulent sous les dettes. L'équipe de Cash Investigation a enquêté sur le n° 1 mondial du secteur, Lactalis ainsi que sur la grande coopérative française Sodiaal – maison mère de Yoplait et de Candia.

 

Corruption du monde des affaires et déliquescence des "élites" économiques et politiques : vous pensiez avoir tout vu ? Et bien détrompez vous...

Avec cette enquête admirable, on atteint des sommets.

La cupidité sans fin, le mensonge, la corruption, le déni de la Loi, et l'incompétence, ont pris le pouvoir en France.

Comment la société Lactalis se permet-elle de ne pas déposer ses comptes alors que c'est une obligation légale ?! Que fout le ministre de l'agriculture Stéphane Travert ? Rien ! Personnellement, j'enverrai immédiatement la police arrêter Emmanuel Besnier et déposerai une saisie sur le compte bancaire de Lactalis afin de saisir les sommes des amendes prévues par la loi, c'est-à-dire 2% du chiffre d'affaire par jour de retard de non dépôt des comptes. Travert = c'est un pervers qui fait tout de travers, et qui ne bouge pas son cul. Il ne défend pas la loi, le droit, et la république. C'est une guimauve incompétente qui a démissionné, et donc qui fait le jeu du grand capital et des escrocs au détriment des agriculteurs. Il sape l'autorité de l'État, et encourage dès lors les comportements délictueux de criminels en col blanc, et même de fonctionnaires et de serviteurs de l'État comme l'infâme juge du tribunal de commerce de Laval, Michel Peslier, qui est juge, et partie... Incroyable ! Et le ministre Travert ne réagit même pas !  

Sodiaal, une coopérative au bénéfice des producteurs de lait vraiment ? Qui achète aux producteurs 1000 litres de lait pour en moyenne 273 Euros alors que cela coûte 340 Euros aux producteurs ! Mais quel foutage de gueule ! Mais quel mépris !

Et tout cet argent que Sodiaal accumule dans la holdding Sodiaal International : 526 millions d'Euros !!! Alors que les producteurs de lait sont en train de crever partout en France !?

RIEN ne justifie un pareil montage de holdings et de sociétés pour Sodiaal, avec même une filiale installée dans le paradis fiscal du Luxembourg ! On rêve ! Mais non c'est réel ! Ahurissant !

Il y a manifestement des administrateurs de Sodiaal qui ont trahi la coopérative et les producteurs de lait, et qui sciemment ont manoeuvré pour extirper la majorité des profits en montant un système complexe de holdings injustifié et injustifiable. C'est de l'escroquerie pure et simple.

Ainsi, il y a manifestement chez Sodiaal un permanent détournement et abus de biens publics par des dirigeants pervers et traîtres.

De même, comment les américains ont-ils pu rentrer au capital de Yoplait alors que c'est une entité émanant de la coopérative Sodiaal ? Et ils ont 51% des parts en plus ! Qui est le traître leur ayant vendu 49% des parts ??? Hallucinant !

Soyons clairs : les producteurs se sont faits roulés dans la farine. Il est impératif qu'ils reprennent la direction et le contrôle de leur coopérative, et qu'ils dissolvent toutes ces sociétés inutiles de merde dont la vocation même est de détourner l'argent du lait à leur détriment.

Quand au président de Sodiaal, Damien Lacombe, c'est un enculé qui passe son temps à noyer le poisson. Ce salaud se fout de la gueule du monde. Ne vous fiez pas à son attitude : c'est un comédien et objectivement un traître aux producteurs. Il n'est pas incompétent : il sait ce qu'il fait, mais il prend des airs de neuneus et use de son accent du terroir pour mieux tromper son monde. C'est un malin pervers et sournois qui poignarde ses membres dans le dos. Terrible ce type...

Enfin, même si l'enquête part à la fin sur un peu autre chose (la pollution induite par l'élevage intensif en Nouvelle-Zélande), l'affaire du changement par le gouvernement du barème des seuils de pollution est indubitablement du foutage de gueule, une opération d'intoxication du public par le lobby laitier. Ça revient à casser le thermomètre pour qu'on ne voit pas que le malade a la fièvre, c'est scandaleux.

Notre époque est vraiment abominable. Tout devient mensonge et tromperie, c'est absolument épouvantable.

Une enquête terrible, un must incontournable !

Vous allez êtres révoltés légitimement !

À voir absolument !

À ne rater sous aucun prétexte !

 

[MAJ du 19 Janvier 2018] :

Il existe une campagne citoyenne de boycott adressée à Lactalis. Voir [ici] () (Pour plus d'informations, voir [ici] () et [là] ()).

N'achetons plus les produits de ces enculés !

En complément sur agriculture :

En complément sur agroalimentaire :

En complément sur grande distribution :

En complément sur lait :

 

Samedi 6 Janvier 2018 - News # 6022 

EURO : pendant que les grands médias et tous les partis politiques (sauf l’UPR) gardent le silence, la situation continue d’empirer. Voir [ici] ().

En complément sur Euro :

En complément sur UPR :

     

Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5928 

Humour et politique : Guillaume Meurice ridiculise Meyer Habib sur Jérusalem (Le Moment Meurice) :

Toujours aussi con et partial ce Meyer Habib...

En complément sur humour :

En complément sur Guillaume Meurice :

En complément sur Meyer Habib :

En complément sur Jérusalem :

En complément sur Israël :


Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5918 

Internet : Qui sont les vraies victimes des arnaques "à la nigériane" ? :

SYNOPSIS :

Les arnaques sur Internet sont devenues monnaie courante. Et dans une partie de l’Afrique, la cybercriminalité est devenue une industrie. Malheureusement, les politiques de lutte contre les “brouteurs” servent le plus souvent à poursuivre blogueurs et dissidents.

Source : Arte.

En complément sur Internet :

En complément sur arnaque :

En complément sur escroquerie :

   

Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5795 

Allemagne nazie et français vichystes : "Quand la gauche collaborait, 1939-1945" :

SYNOPSIS :

Quel est le point commun entre Jacques Doriot, Marcel Déat, Charles Spinasse, Jean Luchaire ou Marc Augier ? Avant de faire le grand écart et de choisir la collaboration avec l'Allemagne nazie, ils ont été des figures de la gauche de l'entre-deux-guerres, pacifistes, communistes ou socialistes.

Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, et le travail acharné des chercheurs pour déconstruire la vision caricaturale d’une des périodes les plus troubles et les plus ambiguës de notre histoire. Celle d’une France, sous Vichy, coupée idéologiquement en deux, entre une gauche résistante et une extrême droite collaborationniste.
Une vision sans nuance qui perdura pendant des décennies dans la mémoire collective. « Les sociétés préfèrent percevoir leur passé en termes stables. La notion de ­mutation est inacceptable », explique l’historien Simon Epstein, auteur d’Un paradoxe français et des Dreyfusards sous l’Occupation (Albin Michel), que l’on retrouve, sans surprise, auprès de Pascal Ory et d’Olivier Wieviorka dans le second volet du documentaire de Florent Leone et Christophe Weber consacré, après l’extrême droite entrée en résistance, aux hommes de gauche (socialistes, radicaux, communistes, syndicalistes) qui versèrent dans la collaboration.

Dérive idéologique
Un documentaire classique dans sa forme, qui tient autant, ­sinon plus, aux analyses du trio d’experts qu’aux archives – même si certaines, notamment sonores ou d’actualité, sont ­assez rares. Telle celle sur l’attentat perpé­tré par un résistant le 27 août 1941 contre Pierre Laval et Marcel Déat lors d’un défilé de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF).

A raison, les deux auteurs s’attardent longuement sur la période de l’entre-deux-guerres, tout particulièrement celle des années 1930 où s’effectua le basculement de deux futures figures de la collaboration : Marcel Déat, député socialiste qui rompt en 1933 avec Léon Blum avant d’être exclu de la SFIO – ce qui n’est pas précisé – après avoir formé les « néosocialistes » dont le slogan est : « Autorité, ordre et nation ». Et Jacques Doriot, expulsé du Parti communiste français en 1934 après avoir créé le Comité de défense antifasciste avec des membres de la SFIO et du Parti radical.

Par leur parcours et leur dérive idéologique, qui se matérialisera respectivement par la fondation du Rassemblement national populaire (RNP) et du Parti populaire français (PPF), ces deux hommes incarnent les deux grands courants – pacifisme forcené et anti-bolchévisme – qui forcent les revirements à gauche. Et l’éclatement d’un paysage politique qui finira par être totalement « démantibulé » à la faveur des événements. A commencer par les accords de Munich, en septembre 1938, votés par la gauche (hormis les communistes), qui ouvrent une brèche entre pacifistes convaincus et pacifistes de raison. Et, le 23 août 1939, le pacte germano-soviétique qui déchire le Parti communiste français devenu, de fait, l’allié de l’Allemagne nazie.
Loin de rester attachés aux seuls Déat et Doriot et à leur ­combat acharné et revanchard pour ­conquérir le pouvoir, ou à Jean ­Luchaire, dreyfusard, héritier d’Aristide Briand, devenu ministre de l’information sous Vichy, ou encore le radical-socialiste René Bousquet, grâce auquel Olivier Wieviorka analyse la position des fonctionnaires, Florent Leone et Christophe Weber mettent en lumière d’autres personnalités politiques moins connues. Telle Marc Augier, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire en 1936 puis combattant dans la LVF et la Waffen SS, ou René Belin, dirigeant de la CGT, avant d’être le principal inspirateur de la Charte du travail et le cosignataire du statut des juifs en 1940. A ce titre – et c’est le seul bémol –, on peut regretter que le basculement dans l’antisémitisme de ces hommes de gauche, dreyfusards et philosémites, soit si peu évoqué et analysé.

Source : Le Monde.

Ce documentaire n'a pas encore été évalué.

En complément sur gauche :

En complément sur nazi :

     

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5769 

Jean-Luc Mélenchon s'indigne de la participation de Macron à la cérémonie religieuse pour Johnny Hallyday. Voir [ici] ().

Quel crétin haineux ce mec...

Il confond la laïcité avec la diffusion de l'athéisme. La laïcité c'est, selon les termes mêmes de la loi, l'État qui reconnaît toutes les religions sans en reconnaître aucune en particulier. La diffusion de l'athéisme c'est promouvoir une idéologie combattant Dieu, quel que soit la forme religieuse qu'il puisse prendre.

Ce type est haineux, intolérant, et minable...

Il n'est même pas capable d'être un peu humain dans ce "drame" national... Il n'est pas capable de comprendre que Johnny Hallyday et sa famille sont catholiques, et que dès lors il va y a avoir une cérémonie religieuse dans une église... Un minable haineux, c'est tout ce qu'est ce type.

Le fait de respecter la religion des autres est une marque d'humanité et de tolérance. De ce point de vue, Jean-Luc Mélenchon est inhumain et intolérant. Point final. Les faits sont les faits.

Pour découvrir qui est vraiment Jean-Luc Mélenchon, voyez :

Bas les masques !

Vous noterez, et c'est bien triste, qu'il y a 2.700 connards qui ont mis un pouce vers le haut à cette éructation de haine...

En complément sur Jean-Luc Mélenchon :

En complément sur Macron :

En complément sur Johnny Hallyday :

   

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5762 

Hebdo Politique de TV Libertés avec François Asselineau : Vous connaissez l'UPR ?

SYNOPSIS :

Énarque, diplômé d’HEC, et inspecteur général des finances, François Asselineau est surtout président de l’Union Populaire Républicaine. Depuis sa création en 2007, le parti n’a de cesse de prendre de l’importance jusqu’à revendiquer aujourd’hui près de 30 000 adhésions. Officiellement ni de droite ni de gauche puisque classé dans la liste “divers” des partis politiques par le ministère de l’Intérieur, l’UPR a vécu sa première présidentielle en 2017où il a réuni un peu moins de 1 % des suffrages ( plus de 330 000 voix) soit plus que Nathalie Arthaud ou Jacques Cheminade.

François Asselineau prône depuis plus de 10 ans une sortie pure et simple de l’Union Européenne, de l’euro ainsi que de l’Otan.

Dans ce nouveau numéro de l’Hebdo Politique, il revient avec nous sur la campagne présidentielle et ses relations houleuses avec les médias mainstream mais évoque également la progression de son parti… ses divergences avec le Front National, ou Florian Philippot…

Un invité souvent demandé sur TV Libertés… à ne pas manquer.

Source : TV Libertés.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur TV Libertés :

   

Vendredi 8 Décembre 2017 - News # 5759 

DÉCADENCE DE LA ZÉTÉTIQUE - Sois pas si bêêête #37 :

SYNOPSIS :

Petite crotte de nez à la figure de quelques autoproclamés zététiciens du youtube-game et leurs acolytes, qui obscurcissent le principe du doute en "oubliant" d'être neutres sous couvert de méthode scientifique. Contester les idées non certifiées prétextant qu'elles ne sont pas/encore démontrables par le consensus scientifique, ce n'est pas une méthode scientifique, c'est juste une manoeuvre sournoise qui tente de se donner un air sincère (de la mauvaise politique quoi). La zététique c’est bien, mais avec parti pris ça craint.

«Dès qu'apparaît une œuvre supérieure dans n'importe quel genre, toutes les nombreuses médiocrités s'allient et se conjurent pour l'empêcher de se faire connaître, et pour l'étouffer si c'est possible. Leur mot d'ordre tacite est: «A bas le mérite.» Ceux-là mêmes qui ont eux aussi des mérites et qui sont déjà en possession de la gloire qui leur en revient ne voient pas volontiers poindre une gloire nouvelle dont l'éclat diminuerait d'autant l'éclat de la leur.» Arthur Schopenhauer.

Source : Mouton lucide.

La zététique est avant tout une mentalité perverse, fanatique, matérialiste, et athée, se cachant derrière un soit-disant rationalisme.

En réalité, ce sont des gens à la conscience et au discernement endormi, ne fonctionnant qu'au mental, à l'intellectualisme, bref des gens qui ne comprennent rien , à commencer par confondre mental et conscience.

Aucun intérêt, et je dirais même : attention, ce sont des gens dangereux, des fanatiques.

En complément sur décadence :

       

Lundi 4 Décembre 2017 - News # 5707 

Abus policier et persécution des dissidents politiques en France : une intrusion musclée à domicile suivie d'une garde à vue pour Dominique Gillet, secrétaire de Vigilance halal :

SYNOPSIS :

La bravitude de l’unité d’intervention antiterroriste : perquisition chez deux suspects armés et garde à vue pour Dominique Gillet, secrétaire de Vigilance halal.

4 policiers investissent le domicile de la secrétaire de Vigilance halal.

Reportage exclusif dans le pays basque d’Armel Joubert des Ouches Une intervention arbitraire.

Jeudi 9 novembre 2017. 5 heures 45 du matin. 14 policiers pénètrent au domicile des époux Gillet. Qui est visé ? Sans doute Dominique Gillet. Cette femme est la secrétaire de l’association Vigilance halal. Les policiers forcent l’ouverture de la porte avec des outils appropriés puis investissent les lieux. Dominique Gillet est rapidement menottée. Richard Gillet, qui vient tout juste d’être réveillé par son épouse se dirige vers la porte d’entrée. Il sera plaqué au sol, menotté, puis emmené dans la salle de séjour. Quelques minutes plus tard, choqué par la violence de l’intervention, Richard Gillet fera un malaise... « J’ai eu très peur, explique Dominique Gillet. Mon mari a fait un AVC il y a 9 ans avec trois saignements différents sur les hémisphères cérébraux. J’ai eu peur qu’il refasse à nouveau une attaque cérébrale ». Que se serait-il passé si Richard Gillet avait fait un malaise … fatal ? Les policiers montent au premier étage. En passant, ils cassent deux cadres accrochés sur le mûr, arrache une rambarde puis se saisissent du matériel informatique du couple situé sur le palier.

Cagoules, gilets pare-balle et pistolets mitrailleurs : la bravitude de l’unité d’intervention antiterroriste L’intervention ne s’arrête pas là. Dominique Gillet sera emmenée à l’Hôtel de Police de Bayonne, placée en garde à vue, puis interrogée durant plusieurs heures avant d’être finalement relâchée. Près d’un mois après cette intervention musclée au domicile des Gillet, on tente de comprendre les motivations réelles de la police, opération ordonnée il faut le préciser, par le préfet des Pyrénées Atlantiques. Dominique Gillet, qui n’appartient aujourd’hui à aucun parti politique, est certes très active puisqu’elle anime plusieurs réseaux numériques. Ceux du Siel, de Résistance républicaine, d’Action française. Elle travaille également pour le site Volontaires pour la France crée par les généraux Antoine Martinez et Christian Piquemal. Pour être tout à fait complet, il faut préciser que lors de leur irruption au domicile des Gillet, les policiers vont se saisir des deux armes à feu que détiennent pourtant en toute légalité le couple de retraités. Un hasard ? On sait que les clubs de tirs et leur entourage sont surveillés de près depuis quelque temps avec un renforcement des contrôles. L’Etat craindrait il … un coup d’Etat ?

Perquisition chez deux suspects armés ou opération de barbouzerie ?

Mais c’est peut-être, sans doute en raison de son activité au sein de l’association Vigilance halal que les époux Gillet ont été inquiétés. Dominique Gillet est en effet la secrétaire générale de cette association crée en 2012 par le docteur vétérinaire Alain de Peretti. Depuis cinq ans, l’association tente d’alerter les pouvoirs publics sur la dangerosité de l’abattage halal pour les consommateurs. De nombreuses études ont d’ailleurs prouvé les affirmations du Dr de Peretti (voir l’enquête de Réinformation.tv « Viande halal, ce que l’on cache aux consommateurs »). Parmi les rares hommes politiques à avoir eu le courage de dénoncer le halal dans les abattoirs et ses conséquences sanitaires sur la viande consommée par les Français, Nicolas Dhuicq, ancien député Les Républicains. Comme par hasard, toute son action est d’ailleurs restée vaine à ce jour…

Source : reinformation.tv ().

Incroyable...

L'État d'urgence permet ce genre d'intervention totalement inique, injustifiée et injustifiable.

En complément sur halal :

En complément sur abus :

En complément sur police :

En complément sur persécution :

En complément sur dissidence :


Lundi 27 Novembre 2017 - News # 5642 

 Un avertissement sur le terrible et démentiel projet d'armement du complexe militaro-industriel américain : des robots-tueurs miniaturisés et envoyés en essaims :

Terrifiant !

La perversité combinée à la technologie...

Bien que ce soit un clip à vocation d'avertissement, la première moitié de celui-ci est une présentation réelle d'un fournisseur majeur de la défense américaine ayant bien eu lieu, et les technologies montrées sont déjà opérationelles. D'ailleurs, des recherches sont depuis plusieurs années entreprises avec succès pour piloter des essaims de plusieurs milliers de robots ou de drones. Si vous en doutez, voyez cette [vidéo] (). Seules dans ce clip les séquences d'essaims de drones relâchés par avion ou depuis une camionnette et attaquant sont des simulations, des fictions.

Quand on réfléchit, aucun homme politique actuel, à fortiori parce-que la très grand majorité d'entre eux sont des lâches et des traîtres et n'ont aucun courage politique, ne pourra s'opposer au complexe militaro-industriel et à l'État profond. Ce qui signifie qu'on vient lentement mais sûrement à ces technologies mortifères. Terrible...

La seule manière de se protéger de ces choses sera soit de disposer d'une armée de drones anti-drones (ce que les particuliers ne pourront pas se payer), soit d'avoir un dispositif EMP (ElectroMagnetic Pulse) qui permettra de rendre inopérant tout drone-tueur en un clin d'oeil. Seul inconvénient : le dispositif EMP grillera aussi indifféremment tous les appareillages électroniques du secteur... Maintenant, il faut savoir qu'ils vont renforcer le blindage de leurs drones pour contrer les attaques EMP. Cela existe déjà dans l'armée qui impose des normes précises pour l'électronique embarquée, même si ces dernières sont insuffisantes pour contrer des attaques EMP sérieuses. Mais ne vous faites aucune illusion, ils y travaillent...

Bref, on est dans de beaux draps... 1984 de Georges Orwell va s'avérer, en fin de compte, un conte pour enfant, presque un paradis, en comparaison de ce qui arrive. Ça fait peur, franchement. Le monde de demain, du tout numérique, de l'ère de la cybertronique va être épouvantable... Je suis bien content de ne pas avoir à y vivre, et de nourrir avant son avènement complet.

Un must à ne rater sous aucun prétexte !

PS : étant donné l'importance de cette vidéo, je vous ai fait une traduction en français sous-titrée.

Complément : suite à cet article, Balou m'a informé que la Russie trouve un remède contre les essaims de drones. Voir [ici] (). Merci Balou ! À la lecture de cette News de Sputnik, il est clair qu'il s'agit d'une arme EMP.

En complément sur robot :

En complément sur perversité :

En complément sur technologie :

En complément sur arme :

 

 


Lundi 13 Novembre 2017 - News # 5524 

Pierre Jovanovic sur TV Libertés ce 13 novembre : Politique & éco n°148 :

SYNOPSIS :

Pierre Jovanovic est l’invité d’Olivier Pichon. 90 minutes de « politiquement et économiquement incorrect » .

1 La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres.
- A la FED un petit nouveau : James Powell venu de Bankers trust.À
-  Sa politique : surtout ne rien faire, la hausse des taux n’est pas  à l’ordre du jour.
- Blythe Masters et la banque des cow-boys. (Bankers Trust)
-Quand la fortune des clients intéresse la Bankers Trust, aux USA, en France c’est la Société Générale qui capte les fortunes en déshérence.
-CIA et banques des accointances fortes.
-Quand la Belgique emprunte à trois mois.
-Mondialisation de la planche à billets.
-Les effets de la facilité monétaire : les boutiques vides, les rues des centres villes désertées, les maisons invendables.- Censure sur Facebook et Twitter : le poison mortel de l’économie mondiale ne doit pas être révélé.
-Les grands mythes sur la monnaie, Faust, Goethe, Dante et...Jacques Rueff.
 -Draghi et la BCE condamnés à continuer les facilités monétaires, prisonniers de la drogue dénommée QE.
-Une politique criminelle, Dante met en enfer un roi fabricant de fausse monnaie.
-Les intérêts de la dette payés par les Français vont aux banques étrangères.
-Les Français vont devoir faire comme les Grecs se défendre pied à pied !

2. La Fausse monnaie une maladie contagieuse.
-Et maintenant l’Arabie Saoudite et l’Algérie !
-Précédents yougoslave, vénézuélien, zimbabwéen.
-214 milliards de Riyals saoudiens injectés dans l’économie saoudienne et à l’extérieur(les dames de Marbella en savent quelque chose !) .
-«  Sans la planche à billet vos traitements ne seront pas payés » le chef du gouvernement algérien aux fonctionnaires.
-La baisse du prix du pétrole en question  plus les dettes algériennes au FMI.
-Risque de révolution consécutif en Algérie., la planche à billet conduit aux révolutions et à la dictature.À
- De quelques analogies avec la révolution française, la faillite de 1797, le redressement bonapartiste et son ministre des finances Martin Gaudin.
- Quelques exemples des villes de provinces visitées les effets délétères de la dépression économique : Besançon. Les vitrines « Potemkine ».
- L’opinion connaît désormais la responsabilité des banquiers !

3. Qui va payer, sanctions judiciaires ou sanctions par le marché ?
-La plus vieille banque italienne en faillite !
- Carrige, ancien mont de piété, fermetures et licenciements.
- Le Crédit Agricole rachète trois autres banques italiennes pour une bouchée de pain.
- Produits toxiques dans les comptes de banques.
- Quelle probabilité de hausse des taux?
- En 10 ans 25% des banques européennes ont fait faillite, source BCE !
- Le mythe de la reprise économique, la bourse dopée par la fausse monnaie.À
- Les retards de paiement se multiplient entre les entreprises, un signe inquiétant.
- Le modèle suisse menacé ,la BNS contrainte d’acheter des actions Apple au lieu de financer l’économie nationale.
- Et pour finir : « Picsou magazine » la liste des condamnations des banques pour malversations, délits d’initiés et autres turpitudes.
À- « Mort au pauvres ! » selon un rapport c’est sur les frais d’incident de compte des petits comptes que les banques gagnent le plus !
-Et « Paradise papers »  une arnaque pour faire mousser la presse ! 

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur TV Libertés :

     

Jeudi 20 Juillet 2017 - News # 5137 

"Atlas du Mondialisme", une conférence de Pierre Hillard le 11 Juin 2017 à Nice :

SYNOPSIS :

Le 11 juin 2017, nous recevions à Nice Pierre Hillard pour la sortie de son ouvrage « Atlas du Mondialisme » qui fût l'occasion d'un exposé magistral sur les origines véritables du mondialisme. En voici la première partie. Cliquez sur plus pour voir le chapitrage.

Introduction
00:00 - Présentation de Culture Populaire
03:05 - Lecture de la fiche Wikipedia (supprimée le 18 juillet 2017 ! Version 2016 archivée par la Wayback Machine : https://goo.gl/m6EL8j)
05:48 - Remerciements de Pierre Hillard et annonce du plan
07:40 - Quelques mots sur l'élection d'Emmanuel Macron

Partie 1. Entités régionales et administratives
12:05 - De 22 à 13 régions
13:25 - « Les Fonds Structurels »
16:06 - Origines de la rationalisation du territoire
18:34 - Influence jacobine de la Turquie à l'Allemagne et la Russie
23:15 - « Les Euro-Régions » ou comment effacer les frontières nationales
26:15 - Les Etats-Unis, des 48 Etats aux 7 blocs régionaux

Partie 2 : Ancienne et nouvelle Synagogue
28:55 - Le judaïsme avant le Christ (Torah)
32:30 - De la transmission orale à la transmission à l'écrit (de 100 à 500, rabbin Akiba, Talmud) 
36:40 - La Kabbale selon l'ex rabbin Drach (réellement convertit au catholicisme)
41:20 - La Kabbale selon Gershom Scholem (plus grand historien du judaïsme)
43:30 - La reconstruction du Temple en l'an 100 par le « messie » Bar Kokhba et début des deux factions juives rivales (active et passive)
46:25 - Le sionisme « laïc » de Theodor Herzl
48:00 - Joseph Nasi, précurseur du sionisme au XVIème siècle
52:00 - Sur la Gnose et l’émanatisme, opposés à la Création « Ex Nihilo »
54:45 - Le noachisme ou le judaïsme pour les Gentils
58:25 - L'islam dans le cadre du noachisme selon Elie Benamozegh
01:05:00 - Les différentes périodes du judaïsme selon Gershom Scholem
01:06:10 - « La Kabbale tardive », de l'expulsion des Juifs d'Espagne en 1492 à la « Rédemption par le Pêché » d'Isaac Louria
01:07:30 - Les principe de rétraction (Ein Sofh) et du Guilgoul ou « migration des âmes » 
01:12:06 - Les Kelipoth, « coquilles ou vases » enfermant les âmes
01:14:45 - Le Tikkun Olam ou « restauration du monde », du Jardin d'Eden à la brisure de ces vases pour y revenir
01:16:10 - Du Golem de Prague à Dark Vador
01:17:25 - Synthèse sur la factions juives rivales et leurs répercussions politiques
 

Partie 2 : Ancienne et nouvelle Synagogue

00:00 - De la brisure les Kelipoth, pour libérer les âmes et restaurer le monde
05:20 - La sabbataïsme, le faux convertit à l'islam Sabbataï Tsevi
09:35 - Le frankisme, le faux convertit au catholicisme Jacob Frank
10:00 - Des 316 propositions de Jacques Attali aux 613 Mitsvot
12:10 - Derrière les Dönme et le génocide arménien de 1915 par les Jeunes Turcs 
14:40 - Derrière la Thule-Gesellschaft et « l'antisémitisme métaphysique » de Jacob Frank, très lié aux familles Rothschild, von Bethmann...

Partie 3. Des liens entre le Bagdad Bâhn et le Sionisme
22:35 - Historique du Bagdad Bâhn 
28:25 - Enjeu majeur et entremise du sionisme 
31:10 - Bagdad Bâhn allemand VS Transsibérien russe (entente avec Angleterre)
32:25 - Actualité, 100 ans après, de cette dispute au Moyen-Orient
33:30 - Rappel avec le rabbin Akiba (an 100) à l'origine de la rivalité religieuse entre les factions juives allemande et anglo-américaine (+ intérêts économiques)
34:55 - Des liens entre Maurice Hirsh, les Shiff, les Warburg et Richard Coudenhove-Kalergi
37:30 - Sur les pionniers du sionisme Edmond de Rothschild et le rabbin Kalisher
40:15 - Carnets de Theodor Herzl démontrant le voeu messianique du Grand Israël
41:50 - Chaim Weizman, les accords Sykes-Picot et la Déclaration Balfour
42:57 - Raison du soutien des USA dans la Première Guerre Mondiale à la Grande-Bretagne et à la France contre l'Allemagne (rapport britannique de juillet 1937)
48:00 - Perpétuité de ces tensions entre factions juives rivales de l'époque à nos jours. 

Conclusion
49:45 - Balkanisation du monde en général et du Moyen-Orient en particulier, au profit du Grand Israël (pour la branche Rotschild) ou l'Est l'Ukraine et la Crimée considérée comme la seconde Judée par la branche Loubavich
52:30 - « Crescent of Crisis » du Times (janvier 1979)
53:25 - Double-jeu de l'Allemagne entre les USA / UE et la Russie / Chine 
55:30 - Armageddon, Ordo ab Chao et renversement des lois naturelles
57:25 - « Get ready for a world currency » de The Economist (janvier 1988) au panier de monnaies, marche-pied vers l' « Amero » nouvelle monnaie mondiale.

Source : Culture Populaire.

En complément sur Pierre Hillard :

En complément sur mondialisme :

     

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5061 

"L'Actu au Scalpel #14" par LLP : actualité et analyse des premières semaines de Macron au pouvoir :

SYNOPSIS :

Avant de traiter du sujet principal de cette vidéo, c'est-à-dire du résultat des élections présidentielles et législatives, nous allons commencer par commenter quelques points d'actualité.

- Actualités :
Voir la dernière vidéo d'entretien avec le Pr Pierre Dortiguier concernant justement les élections.
1- Mort de Simone Veil : Académie française + Panthéon + IVG (Chirac et VGDE) + LMPT + Stéphane Blet et son livre sur la franc-maçonnerie...
2- Islamophobie : attaques de la mosquée de Créteil, de Finsbury Park et les assassinats de Jeremy Christian aux USA !
Terrorisme : assaillant des Champs-Élysées fiché S, et ses 8700 cartouches ! Thor sur le parvis de Notre-Dame ! Fausses revendications récentes de Daesh !
3- Corruption : un an de prison ferme pour le sénateur Philippe Kaltenbach !!!
4- Marine Le Pen : mise en examen emplois fictifs européens.
5- PMA : stérilité générale (perturbateurs endocriniens reprotoxiques) + choix de société sans enfants + eugénisme + travaux du Pr Urs Scherrer...
Le CNE ou Comité National d'Éthique vire à gauche sous Hollande ! Euthanasie et dons de sang des homosexuels au programme.
Mariage gay validé en Allemagne et en force !
6- Géopolitique et complot sioniste :
Selon un rapport des Nations unies, israhell soutient les groupes jihadistes en Syrie !
israhell bombarde à nouveau la Syrie !
Affaire du Qatar : bannissement mais ventes d'armes US pour 12 Mds $ au Qatar et pour 300 Mds $ pour la Saoudie maudite !
7- Banksters :
Italie : 17 milliards pour les banksters !
Barclays poursuivie pour Fraude.
Filiale de BNP Paribas a ruiné 4500 de ses clients !
8- Edmond de Rothschild (Europe) : enquête pour financement du terrorisme dans l'affaire 1MDB.
9- Vaccins : liens forts et scandaleux entre la ministre Buzyn & Big Pharma ! Cour du Luxembourg confirme le lien directe entre la sclérose en plaque et la vaccination !
10 – Marseille/Crif/Musulmans : Salah Bariki/Gaudin/Sénat + Vassal et marché de l'eau + Samu Social (Giancarli) !

- Présidentielle 2017 :
1- Américanisation encore plus assumée de cette élection : Laurence Haïm, Première Dame ! Jupiter ! (Incompétence : Le Maire confond Hermès et Mercure...).
2- Disparition du parti socialiste (Cambadélis démissionne le dimanche et Hamon quitte...).
3- Quasi disparition de LR avec le groupe dit des... « constructifs ». Estrosi qui soutient Macron etc.
4- FN disloqué, affaibli : affaires, Philippot. Voir Félonie Nationale 3 !!! JMLP interdit d'entrer, demande la démission de sa fille le jour de son anniversaire.
5- Primaires : ridicules, parjure de Valls et de Rugy, la mascarade Fillon.
6- Ségolène Royale recasée par Macron. Le parure De Rugy au perchoir ! Le parjure M. Valls récupéré par le groupe parlementaire LREM.
7- Mélenchon et sa France soumise (GODF) ! Condamné pour détournement d'argent : rappel à la loi ! Ses liens malsains avec Dassault...
8- Début de mandat macronien : Affaire Ferrand + Affaire Bayrou/Modem + Affaire Las Vegas...
9- Macron refuse de commenter les chiffres du chômage comme le veut la tradition...

- Législatives 2017 :
1- Abstention : 60 % - Députés élus avec 15% des voix des Français.
2- Petit plaisir local : Tonton Jibou dégage enfin ! En national vont dégager : Malik Boutih, NVB, El Khomri, Touraine, Cambadélis, Urvoas,...
3- Affaire Valls : Dassault appelle à voter Valls !!! La mascarade Dieudonné qui fera gagner Valls avec ses clowneries !
4- Fraîcheur des nouvelles têtes : les députés LREM ne savent pas parler . Ah bon, avez-vous déjà entendu J.-N. Guérini ou H. Jibrayel parler !
5- Fronde pour bientôt ! Fraîcheur à double tranchant !

Les derniers livres

Paul-Éric Blanrue : Le livre noir des manipulations historiques.
Pierre-Yves Lenoble (Tradition) :
- Le chemin vertical - Voyages mythiques et quêtes initiatiques,
- Diablerie de foule,
- À paraître : Vie et mort des civilisations.
Réédition de Les ennemis de l'humanité, de Lotfi Hadjiat, augmenté et corrigé.

À diffuser au plus grand nombre.

Source : LLP.

En complément sur LLP :

En complément sur L'Actu au Scalpel :

     

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5056 

Comment la gauche déforme la réalité : le cas Simone Veil, l'avortement, et la manif pour tous :

SYNOPSIS :

La gauche ne soutient pas la véritable Simone Veil. Elle a érigé une FIGURE de Simone Veil sur laquelle elle projette son idéologie progressiste de telle sorte que l’opinion publique CONFONDE les deux. A-t-on interrogé Simone Veil, récemment, sur la politique mise en place pour l'IVG ? Surtout pas ! La gauche garde ses propos de 1974, tronqués et déformés, accolés à une photo à l’Assemblée : l’histoire est écrite. Les propos réels de Simone Veil ne correspondent pas à la pratique actuelle de l'IVG. Même technique de la part des média pour couvrir un acte gênant de Simone Veil : sa participation à La Manif Pour Tous, afin de défendre la famille traditionnelle. Afin de conserver intacte la Simone idéologique, brandie comme un étendard pour porter sa bonne parole, la gauche prétend alors qu’elle n’avait plus toutes ses facultés mentales et qu’elle a été forcée de défiler par son mari… Mise en lumière d’un procédé de manipulation et de falsification du réel utilisé de manière récurrente par le système.

ABSTRACTION SIMONE VEIL : COMMENT LA GAUCHE A FALSIFIÉ SA PENSÉE RÉELLE :

Lors du débat précédant son adoption, la loi Veil (promulguée le 17 janvier 1975) se voulait provisoire, le temps de trouver une autre solution. Elle interdisait « l'incitation à l'avortement par quelque moyen que ce soit car cette incitation reste inadmissible ». Simone Veil souhaitait sa légalisation afin de le contrôler mais elle demeurait dans l’optique de toujours en « dissuader la femme ». Que l’on soit d’accord ou non avec Simone Veil relève d’un autre sujet. Ce qu’il convient ici de démontrer est le processus de falsification de sa pensée originelle. La gauche a érigé un véritable “mythe Simone Veil.

Que de changements, depuis ! L’avortement a été « modernisé » en 2001 : il est devenu un « droit ». En 2014, la « condition de détresse de la femme enceinte » a été supprimé. Le 17 février 2017, le Parlement adopte le « délit d’entrave numérique à l’IVG » : est désormais puni par la loi le fait d’informer les femmes afin de leur proposer une autre solution et les dissuader d’avorter. 225 000 avortements sont pratiqués chaque année. Quel progrès ! Que dirait Simone Veil ? Malheureusement, ses propos n’ont pas été recueillis. Elle est morte aujourd’hui, vendredi 30 juin 2017. Et l’IVG –le terme « novlangue » qui dissimule mieux la réalité sous le paravent médical- est désormais anonyme, gratuit, libre et remboursé par la Sécurité Sociale. Quel progrès ?...

Il s’agit même d’un « Droit fondamental », soit un Droit de l’Homme, la catégorie de Droit la plus sacrée pour la République des Lumières. En jargon juridique, il s’agit d’un Droit garantit par l’Etat dit Etat de Droit, car pour protéger les citoyens du pouvoir arbitraire, il se soumet également à ces règles de droit. Parmi les lois, certaines ont une valeur supérieure à d’autres : les lois constitutionnelles. Depuis 1958, les Droits fondamentaux sont inclus dans le bloc de Constitutionnalité (Préambule de 1946, DDCH, etc.) ce qui leur donne une place privilégiée par rapport aux lois ordinaires. La Constitution, qui comprend ce bloc, prévaut désormais sur les lois. Mais elle intègre aussi des normes adoptées lors de la ratification de Conventions européennes ou internationales, qui sont transposées dans le droit national. L’Etat est donc soumis à ces Droits fondamentaux et aux autres Conventions internationales ratifiées par la France.

Il faut savoir que l’article 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne remet aucunement en cause le “droit à l’avortement” :

Art. 2 – Le droit à la vie : « Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, [sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Les dispositions de cet article s’entendent dans un « sens étroit ». Seul « le droit de toute personne à la vie » est protégé par la loi. Or, la loi ne considère pas le fœtus comme une « personne ». Pour avoir des droits, il faut posséder une personnalité juridique : elle apparaît dès l’instant où l’être humain naît « viable et vivant ». La vie du fœtus n’a donc pratiquement aucune protection juridique, même à 8 mois de grossesse. Dans son arrêt rendu le 10 avril 2007, la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclare donc sans surprise que « l’Art. 2 de la Conv. EDH qui protège le droit à la vie ne protège pas l’embryon ».

Hisser l’avortement au rang de « droit fondamental » revient à interdire toute remise en question de la pratique, parce que l’on touche ici à un principe sacré pour l’idéologie de gauche, en ce qu’il constitue le fondement de la société régénérée.

Non seulement l’acte d’amour est dissocié de la mise au monde d’un enfant –je préfère ces termes aux froids et mécaniques mots de « sexe » et de « procréation »- mais l’enfant, fruit d’un amour entre un homme et une femme (cette réalité, vous le savez, est remise en question !), se voit chosifié. Le citoyen a donc le « droit fondamental » (c’est-à-dire que personne ne peut s’y opposer, pas même l’Etat) de s’en débarrasser. Pour rappel, la liberté, pour la gauche, consiste à obéir à l’idéologie sacrée (République) tout en se croyant libre d’accomplir sa propre volonté, parce que le citoyen (créature) a reçu l’éducation nécessaire pour vouloir la volonté de la République (le seul bien possible). A ce seul prix, il est libre de jouir conformément aux pratiques de la société nouvelle, et de s’exprimer, parce qu’il ne remettra jamais cette idéologie en cause. Il ne pourra pas transgresser ses « valeurs » (morales) sous peine de péché mortel (voir mon précédant article).

Ce « droit fondamental » consacre en réalité le divorce entre le matériel et le spirituel : les voici présentées comme deux sphères étrangères l’une à l’autre, n’ayant aucun lien, aucun rapport. L’âme du fœtus est niée en ce qu’il devient une simple matière en formation. Or, « un corps et une âme », deux éléments indissociables avant la mort, caractérisent précisément la nature de l’être humain créé par Dieu. Cette négation de la nature humaine à la fois ancrée dans le matériel (dans sa chair, sans la Terre) et le spirituel (par son âme, son essence), qui en faisait ainsi un « homme complet » pour reprendre le mot de Marcel De Corte, s’avère nécessaire pour mettre en place le règne de « l’Homme nouveau » (Jacobin). Il fabrique ou interrompt lui-même la vie. L’Homme-Dieu se retourne contre Dieu, de la même manière que Satan se rebelle contre son créateur pour ériger une partie de lui-même en dieu ainsi que l’explique Marcel De Corte. Toutes les limites biologiques, qui rattachaient l’homme à sa nature, doivent être abolies. Cela vous explique la raison de l’anti-Catholicisme de la République dite française. C’est le « progrès » ! Ou plus justement, le progressisme de la gauche (terme adéquat et idéologique, le nom de « progrès » étant en réalité novlangue car il recouvre une réalité autre que son sens original). Corollaire de l’anthropocentrisme, le progressisme vise en réalité à abolir toute limite biologique, tout ordre naturel, toute attache au spirituel (à Dieu). Plus l’Homme nouveau (dit moderne) est coupé de Dieu, plus il devient esclave de l’homme...

L’exemple de l’IVG corrobore ainsi l’infinie radicalisation de la gauche : pour un homme du Moyen Âge, le sans-culotte paraitrait très « moderne », mais il semblerait complètement « rétrograde » en comparaison d’un homme né au XXIème siècle. De la même manière, Simone Veil fut « révolutionnaire » en son temps. Presque quarante ans après, elle passerait sans doute comme « conservatrice » ou périmée. Qu’importe, la pensée de gauche a une mémoire sélective. Elle vit dans une dimension abstraire et imaginaire, peuplée de fantômes. Elle brandit toujours le nom de l’abstraction Simone Veil comme un étendard dès qu’il est question d’IVG. Qu’importe la pensée réelle de cette militante. La gauche est spécialiste de la falsification du réel. Elle le déforme, elle reprend à son compte tout ce qui peut servir son idéologie. Elle a besoin, ainsi, de falsifier constamment les évènements, d’opérer un tri sélection, et de manipuler les esprits... parce que le naturel reviendrait au galop.

Virginie Vota.

L’idéologie, c’est toujours de la merde, une prison pour le mental, de la manipulation de l’opinion publique, du mensonge patenté et officialisé.

À fortiori pour l’idéologie de gôche..., qui s’avère encore plus dangereuse parce-que drapée dans un soi-disant "progressisme" alors que, bien souvent, il s’agit d’une régression, et même parfois d’une dégénérescence, d’une involution, comme tout ce qui touche aux "droits" LGBT.

L’idéologie empêche les gens de penser par eux-mêmes, et contient les germes du négationnisme et du révisionnisme  : nier les faits pour réécrire l’histoire dans un but manipulation des foules.

Le cas Simone Veil en est un exemple, de même que le cas Jean-Luc Mélenchon (Voir cette [vidéo] ()), un chantre du négationnisme et du révisionnisme.

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur gauche :

   

Jeudi 29 Juin 2017 - News # 4977 

Financement public des partis politiques : Pactole pour LREM, graves difficultés financières pour le PS, le FN et les Républicains. Quels enseignements pour l’UPR ? Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur parti :

En complément sur grave :

   

Mardi 27 Juin 2017 - News # 4952 

Politique : Manuel Valls annonce son départ du Parti Socialiste et devrait s'affilier au groupe parlementaire LREM. Voir [ici] ().

Normal, et bien dans la logique de ce traître...

En complément sur Manuel Valls :

En complément sur Parti Socialiste :

En complément sur politique :

   

Dimanche 25 Juin 2017 - News # 4922 

Nouveau scandale : Sylvie Goulard a quitté le gouvernement par peur de nouvelles révélations : avant de devenir ministre des armées, elle s’était fait payer, pendant plus de 2 ans, 10 000 dollars par mois par un « think tank » américain :

Scandale dans le scandale : le JDD du 25 juin 2017 révèle que Sylvie Goulard a quitté le gouvernement par peur de nouvelles révélations : avant de devenir ministre des armées, elle s’était fait payer – pendant plus de 2 ans – 10 000 dollars par mois par un « think tank » américain (en plus de sa rémunération de députée européenne)…

Sylvie Goulard a avoué au Journal du Dimanche (JDD) paru ce dimanche 25 juin 2017 – par crainte des fuites qui allaient sortir dans le Canard Enchaîné – qu’elle avait occupé un poste de « conseiller spécial » pendant plus de 2 ans auprès de l' »Institut Berggruen » pour des revenus « supérieurs à 10.000 dollars mensuels ». (de l’ordre de 9 500 euros par mois).

Créé et financé par Nicolas Berggruen, fils du richissime marchand d’art Heinz Berggruen, « l’institut Berggruen », dont le siège est en Californie, est une organisation américaine à but non lucratif chargée de « réfléchir aux systèmes de gouvernance ».

Sylvie Goulard était ainsi devenue ministre des armées alors qu’elle avait été grassement payée par un organisme germano-américain, pendant plus de deux ans pour près de 300.000 dollars, pour « faire la promotion de l’Union européenne » selon les dires mêmes de Mme Goulard.

Source : http://www.lejdd.fr/politique/mais-pourquoi-sylvie-goulard-a-t-elle-quitte-le-gouvernement-3371234 ()

----------------------------------------------------------
COMMENTAIRES : 4 enseignements édifiants 
----------------------------------------------------------

Ce nouveau scandale nous apprend 4 choses très importantes qui en disent long sur la "compétence" de Macron ainsi que sur "l'éthique" et le "patriotisme" de l'ancienne "ministre des armées" :

-----------------

1) L'incompétence et l'imprudence de Macron

Sylvie Goulard a démissionné du gouvernement par peur des fuites à venir du Canard Enchaîné et non pas sur demande de Macron. Lequel Macron aurait été furieux d'apprendre cette démission qui venait jeter un premier discrédit sur son gouvernement.
L'information en elle-même - selon laquelle Mme Goulard a bénéficié pendant plusieurs années de financements personnels venus d'outre-Atlantique - ne semble pas avoir été perçue par Macron comme un obstacle à la nomination de cette dame comme ministre des armées françaises !
Macron ne semble donc pas avoir été machiavélique dans cette affaire, mais "simplement" et totalement incompétent et imprudent.

----------------

2) Sylvie Goulard, agent de l'étranger financé par un think tank américain.

La "centriste et "européenne" Sylvie Goulard a donc accepté de dépendre financièrement de façon très importante (9 500 euros par mois pendant 30 mois) d'un organisme de lobbying atlantiste germano-américain, et cela juste avant de devenir ministre des armées du gouvernement français.

En bon français - du moins du temps de la France souveraine de de Gaulle - un tel comportement signe ce que l'on appelle un agent de l'étranger.

D'ailleurs, que n'aurait-on pas dit si un autre ministre français de la défense avait reçu 9 500 euros par mois, pendant plusieurs années avant sa nomination, versés par un organisme russe ?!!!

------------------

3) L'hypocrisie, l'inconscience et le mépris de classe des euro-atlantistes

Au passage, notons que Mme Goulard recevait ces appointements EN PLUS de son salaire de députée européen, de l'ordre de 12 000 euros par mois net d'impôts...

Mme Goulard recevait donc quelque 21 500 euros par mois, dont une grande partie nette d'impôts, pour appeler les Français... à approuver les Grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) fixées par la Commission européenne, consistant notamment à supprimer le SMIC, détruire nos acquis sociaux, appauvrir les classes moyennes et plonger dans la misère les plus pauvres !

A-t-on déjà vu pire hypocrisie, pire inconscience, pire mépris de classe, et pire noirceur d'âme et indifférence à la souffrance des pauvres gens ?

------------------

4) énième confirmation du rôle de Washington dans la prétendue "construction-européenne-destinée-à-faire contrepoids-aux-États-Unis"

Le fait que l'ultra-européiste Goulard était payée grassement - depuis plusieurs années - par un think-tank basé en Californie confirme une fois de plus que la prétendue "construction européenne" n'est qu'une grandiose opération de vassalisation américaine du continent européen, comme l'avait dénoncé Charles de Gaulle dans sa conférence de presse du 15 mai 1962.

En réalité, si l'on étudie le pedigree des parcours professionnels et des sources de financement des principaux dirigeants européistes - en France et dans les autres pays de l'UE -, on finit presque toujours par retrouver, à un moment ou à un autre, la ficelle des États-Unis.

Mes analyses et celles de l'UPR sont une nouvelle fois confirmées, de la façon la plus éclatante qui soit, à l'occasion de ce énième scandale.

François Asselineau
25/06/2017.

Source : UPR ()

Maintenant, on comprend mieux son alignement anti-France...

Et cette femme était ministre des armées... 

Cette femme est une honte et une traîtresse : on devrait la poursuivre, et même la pendre en place publique pour haute trahison et intelligence avec une puissance étrangère.

Les gens n'ont plus aucune éthique, c'est ahurissant...

Seuls comptent le pognon et le triomphe de leurs idéologies de merde.

En complément sur Sylvie Goulard :

En complément sur traître :

En complément sur scandale :

En complément sur honte :

En complément sur François Asselineau :


Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4905 

 

 

Médias : un nouveau scandale :

=== De plus en plus grave : le verrouillage médiatique au profit de Macron est désormais dénoncé par des journalistes eux-mêmes ===
 
LE SNJ-CGT DÉNONCE PUBLIQUEMENT LA FAÇON DONT L'AFP A ÉTOUFFÉ LES AFFAIRES FERRAND ET BAYROU PENDANT L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AFIN DE NE PAS NUIRE À MACRON.
--------------------------------------------------
Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) est le syndicat des journalistes affilié à la Confédération générale du travail, par ailleurs membre de la Fédération européenne des journalistes et de la Fédération internationale des journalistes.

Avec d'autres syndicats de l'Agence France-Presse, il considère que, depuis 2000, plusieurs actions politiques visent à remettre en cause l'indépendance de l'AFP. À cet égard, il soutient la pétition "SOS AFP" qui publie régulièrement des informations alarmantes sur l'évolution de l'AFP : http://www.sos-afp.org/fr

On notera en particulier que le SNJ-CGT, avec 3 autres syndicats, a dénoncé, en février 2015, comment les prétendues "mesures utiles" exigées par l'Union européenne et transposées en France par nos parlementaires revenaient à casser le statut protecteur de l'indépendance de l'AFP qui datait de 1957  : http://www.sos-afp.org/fr/2015_mesures_utiles

Le 20 juin 2017, le SNJ-CGT a publié un communiqué - actualisé le 22 juin - dans lequel il proteste contre le traitement partial dont l'Agence-France-Presse a fait silence sur l'affaire Ferrand pendant la campagne présidentielle.

Voici ce communiqué :
-----------------------------------

COMMUNIQUÉ DU SNJ-CGT DE L’AFP

Quand l'AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir
-----
L'affaire Richard Ferrand, sortie par le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l'AFP. Des journalistes de l'Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n'a pas jugé le sujet digne d'intérêt.

Qu'un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d'informations quand elles se présentent. Pas à l'AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Faute d'avoir pu donner l'affaire Ferrand en premier, ces mêmes journalistes de l'AFP ont eu la possibilité de sortir un nouveau scoop deux jours après l'article du Canard : le témoignage exclusif de l'avocat qui était au cœur de la vente de l'immeuble litigieux des Mutuelles de Bretagne en 2010-11.

Mais avant même qu'une dépêche ait été écrite, la rédaction en chef France a refusé le sujet. C'était pourtant la première fois qu'une source impliquée dans le dossier confirmait les informations du Canard et pointait la possibilité d'une infraction pénale de M. Ferrand.

L'AFP se contentera, quelques jours plus tard, de mentionner d'une phrase le témoignage de l'avocat interviewé par Le Parisien. Ce même témoignage qui conduira à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Brest...

INTÉRÊT "TROP LIMITÉ"
Ce n'est pas tout : avant l'affaire Ferrand, le 17 mai, juste après la nomination du nouveau gouvernement, une dépêche annonce que François Bayrou, nouveau garde des Sceaux, devra lui-même faire face à des juges, dès le 19 mai, après son renvoi en correctionnelle pour diffamation. Mais la dépêche n'a pas été diffusée, la rédaction en chef France trouvant son intérêt "trop limité".

Deux jours plus tard, l'info sera en bonne place dans les médias nationaux. L'AFP décidera alors de la reprendre !

Interrogée jeudi par les syndicats lors de la réunion mensuelle des délégués du personnel, la direction de l'information de l'AFP s'est montrée incapable de justifier de manière argumentée les choix de sa rédaction en chef.

Tout cela fait beaucoup d'infos sensibles étouffées en quelques jours. Pour ceux qui ont travaillé sur le dossier, il y a de quoi être écœuré et découragé. L'Agence France Presse, l'une des trois grandes agences d'informations mondiales, dont le statut rappelle l'indépendance, a-t-elle peur de diffuser des 
informations sensibles quand celles-ci risquent de nuire au nouveau pouvoir politique élu ?

Le SNJ-CGT appelle la direction et la rédaction en chef de l'AFP à s'expliquer sur le traitement incompréhensible de l'affaire Ferrand.

Le SNJ-CGT rappelle que l'AFP est et doit rester indépendante, que ses journalistes doivent pouvoir enquêter librement et publier toute information même si elle est gênante pour tout type de pouvoir, en particulier le pouvoir politique.

Le SNJ-CGT, 
Paris le 20 juin 2017

Source : https://snjcgt.fr/…/quand-lafp-etouffe-des-informations-ge…/

-------------------------
COMMENTAIRES
-------------------------
Ce communiqué du SNJ-CGT confirme ce que ne cesse de dénoncer (parmi d'autres) l'UPR depuis des années, à savoir que les grands médias français ne respectent plus la Charte de Munich de l'éthique du journalisme et se sont transformés en instruments de propagande euro-atlantiste, aux mains de milliardaires ou d'un appareil d’État partial.

Ce constat concerne au premier chef l'Agence-France-Presse, dont je rappelle qu'elle n'a jamais consacré la moindre dépêche à l'UPR pendant 10 ans, et cela malgré nos innombrables communiqués et malgré notre participation aux élections européennes de 2014 (où nous avons rassemblé plus de suffrages que le NPA), et aux élections régionales de 2015.

La situation de la liberté de la presse en France ne cesse de s'aggraver, comme le souligne le classement annuel de Reporters sans frontières.

Ainsi, en avril 2016, le classement de RSF sur la liberté de la presse dans le monde avait rétrogradé la France de 7 places, en la plaçant au honteux 45e rang mondial.

RSF avait accompagné ce classement en déplorant notamment qu' « une poignée d'hommes d'affaires ayant des intérêts extérieurs au champ des médias finissent par posséder la grande majorité des médias privés à vocation nationale » .
Source : http://www.francesoir.fr/…/liberte-de-la-presse-un-bilan-20…

Dans son classement sur l'année 2016 (publié en avril 2017), RSF avait fait remonter la France au 39e rang mondial (on se demande bien pourquoi d'ailleurs). On attend avec intérêt ce que sera le classement 2017 publié en avril 2018..

-------------------------
CONCLUSION 
-------------------------
Je rappelle que le programme de l'UPR - que j'ai présenté en décembre 2011 - prévoit précisément de rendre à l'AFP - et à la presse plus généralement - la liberté et l'indépendance que leur avait garanti le Conseil national de la Résistance en 1944.

S'agissant spécifiquement de l'AFP, notre programme précise ainsi :

"Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance.
Un financement correct de l’AFP doit être assuré par l’État afin de diffuser une vision française et impartiale des événements planétaires."
Source : Programme, page 21 :
https://www.upr.fr/…/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%…

Il y a urgence à ce que les Français se mobilisent en nombre de plus en plus important pour rétablir la liberté et l'indépendance de l'AFP et de tous les grands médias. Il ne suffit pas de s'indigner derrière son ordinateur. Il faut s'engager politiquement.

François Asselineau
23 juin 2017
----------------------------
NOTA

Emmanuel Vire, responsable du SNJ-CGT, a cosigné une tribune pour voter Macron contre Le Pen lors de l'élection présidentielle ; mais, sauf erreur, ce n'était pas le SNJ-CGT en tant que tel qui avait lancé cet appel.

Il est plus que probable que des adhérents de ce syndicat n'étaient d'ailleurs pas d'accord avec cette position de M. Vire.

Quoi qu'il en soit, le SNJ-CGT est le 2e syndicat de journalistes en France par le nombre d'adhérents. Ce communiqué est donc intéressant en soi, même si ce syndicat est "pour-une-autre-Europe" comme la quasi-totalité des syndicats français.

Source de cet article : Facebook de l'UPR ().

Une triste affaire de plus montrant que les médias ne sont plus le quatrième pouvoir qu'ils devraient être.

Les limogeages récents de Natacha Polony de la chaîne Paris Première et de la radio Europe 1 en sont d'autre exemples pathétiques et inquiétants.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que les agences de presse sont désormais toutes infiltrées et noyautées : qu'il s'agisse de l'AFP (l'Agence France Presse), de l'AP (l'Associated Press américaine), ou de Reuters (britannique), ces entités ne rapportent plus de manière objectives les informations : elles présentent les faits sous l'aspect qui arrangent leur maîtres, en modifient certaines, en dissimulent d'autres, etc. On ne peut plus du tout s'y fier. Et c'est encore plus pervers que cela : elles mêlent de vraies informations avec des informations fausses ou modifiées, ce qui rend plus difficile le tri et donne, en plus, l'illusion au peuple que toutes sont vraies. Terrible...

Et pire, c'est que ces agences abreuvent de leurs nouvelles toutes les télévisions, radios, et journaux, du monde occidental... Vous voyez le tableau ? C'est épouvantable...

Assurément, nous sommes entrés dans l'ère de la post-vérité.

Pour ceux qui pensent encore que ces agences ne jouent qu'un rôle mineur, ou que la diversité de l'information existe du fait des très nombreuses chaînes de télévision et de radios disponibles, voyez cette édifiante [vidéo] ().

En complément sur média :

En complément sur scandale :

En complément sur AFP :

En complément sur manipul :

En complément sur désinform :


Jeudi 22 Juin 2017 - News # 4882 

Pierre Hillard : "Le mondialisme est divisé contre lui-même" :

SYNOPSIS :

Suite à sa conférence de Nice organisée par Egalité et Réconciliation et Culture Populaire, Pierre Hillard nous a aimablement accordé un entretien. 

Nous l'avons interrogé sur quelques thématiques centrales relatives à l'actualité du globalisme. Particulièrement celles concernant les fractures et ruptures internes au globalisme. Ruptures qui n'apparaissent pas pour Pierre Hillard comme des ruptures structurelles mais seulement conjoncturelles. Les processus en cours devant conduire fatalement à un gouvernement mondial intégré. Processus n'étant combattus par aucune des puissances géopolitiques actuelles pour Pierre Hillard.

Que l'on soit d'accord ou pas avec cette analyse, la vision que déploie Pierre Hillard est l'une des plus amples sur le globalisme. Vision exposée dans son dernier livre : "Atlas du mondialisme". https://www.leretourauxsources.com/ca... ()

Les guerres actuelles qui endeuillent la terre seront peut-être un jour perçues par les historiens du futur comme les guerres d'unification planétaire ayant conduit dans la douleur à une humanité post-nationale unifiée et régénérée. A moins que ...

Pierre-Antoine Plaquevent pour Les Non-Alignés.

Source : Les Non-Alignés.

En complément sur Pierre Hillard :

En complément sur mondialisme :

     

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Mardi 20 Juin 2017 - News # 4826 

Législatives 2017 : certains députés ont perdu les élections, mais ils ont gagné une retraite en or !

L'hémycicle se renouvelle et envoie de très nombreux professionnels de la politique toucher leurs retraites... Un régime particulier qui rapporte gros !

Cambadélis, Valls, Hamon, Duflot… Tous ces professionnels de la politique qui n’ont toujours vécu que grâce à l’argent public, se retrouvent, à devoir chercher un boulot, ou bien à partir à la retraite.

Finis pour eux les indemnités mensuelles de 7 209,74 euros, les voyages en 1ère classe, les frais de mandat tout flous de 5 840 euros, les chauffeurs et autres taxis gratuits (plafond de 2 750 euros), la carte Navigo gratuite, les 92 trajets en avions offerts, la bourse annuelle informatique de 15 500 euros, le forfait téléphonique de 4 200 euros (7 670 euros Outre-mer), les 12 000 euros alloués à leur courrier, les frais d’hôtel tout doux… Et que dire de la réserve parlementaire et ses 130 000 euros annuels !

Heureusement, une consolante retraite les attend à la sortie ! Cette retraite est alimentée par une cotisation prélevée sur l’indemnité parlementaire et par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée.

L’âge d’ouverture du droit à la pension est de 62 ans. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, sans minimum de durée de mandat et dans la limite d’un plafond fixé à 41,50 annuités. La pension moyenne des députés ayant fait liquider leur pension en 2016 est de 2 675 € net par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de 64 ans.

De plus, les députés issus de privé pourront toucher une allocation très confortable : 100% de leurs revenus pendant 6 mois. Cette indemnité spécifique dure 3 ans et est dégressive. Selon le Figaro, les députés sortants peuvent continuer à bénéficier des « services de l’Assemblée », comme le restaurant et la bibliothèque. Pour avoir une retraite à taux plein il leur suffit de cotiser 31 ans. Pour rappel, c’est plus de 40 ans pour un simple salarié.

Lorsqu’un citoyen cotise 1 euro, il touchera une retraite de 1,5 euro s’il est salarié et une pension d’environ 2 euros s’il est fonctionnaire. Lorsqu’un parlementaire verse une cotisation de 1 euro, sa retraite s’élève à 6,1 euros.

En définitive, laissons le mot de la fin à l’incomparable Audiard : « La politique, messieurs, devrait être une vocation. Je suis sûr qu’elle l’est pour certain d’entre vous. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier.» 

En décembre 2016, Contribuables Associés avait interrogé le député Alain Chrétien, auteur d’un rapport exigeant la fin du régime de retraite spécifique des parlementaires. Selon son rapport, «en 2015, le régime des députés s’élevait à 63 millions d’euros et distribuait une pension moyenne de 2 700 euros nets par mois à 1 121 anciens élus et 714 ayants-droits.»

Source : Contribuables Associés ().

Des privilèges injustes et exorbitants !

En complément sur député :

En complément sur retraite :

En complément sur privilège :

En complément sur injust :

 

Dimanche 18 Juin 2017 - News # 4777 

Lobbying, logique de réseaux, trafic d'influence, et pantouflage, à tous les étages de l'Union Européenne : "Le visage des institutions européennes... et ses dessous ! - Ruptures, le zapping n°4" :

Quand on prononce le mot « Europe », le visage de certains devient soudain rayonnant. Ils pensent : avenir radieux, grande aventure, bonheur commun à l’horizon. Bon, ceux-là, on va les laisser rêver, après tout, c’est