Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : insolite - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : humour noir - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

109 News

Jeudi 14 Novembre 2019 - News # 22243 

«De nombreux pompiers sont prêts à rejoindre les Gilets jaunes», selon le patron de Sud. Voir [ici] ().

En complément sur pompier :

       

Jeudi 7 Novembre 2019 - News # 22006 

Capitalisme : Les patrons du CAC40 ont gagné encore plus en 2018, environ 277 SMIC par mois. Voir [ici] ().

277 SMIC par mois... 

La folie de l'appât du gain et de la cupidité... sans fin ni limite.

On ne peut pas continuer comme ça... : qu'est-ce que c'est que cette société ultra-injuste de merde ?! Ce sont les salariés qui font tout le travail bordel ! 

Il nous faut une loi limitant les plus hauts salaires par un coefficient d'écart basé sur le plus bas salaire en vigueur dans son entreprise. Par exemple 40 ou 50 fois maximum. Ainsi, si un patron veut s'augmenter, alors qu'il est déjà au maximum, il est obligé d'augmenter au préalable les plus bas salaires.

En complément sur capital :

En complément sur CAC40 :

En complément sur patron :

   

Mercredi 6 Novembre 2019 - News # 21996 

Extorsion de la valeur ajouté par cette saloperie de capitalisme : en 30 ans, 200 milliards d'euros sont passés des poches des salairiés à celle des patrons et des actionnaires :

La libre entreprise oui, le capitalisme non !

Un petit film d'animation très bien réalisé et didactique.

À voir !

En complément sur capitalisme :

       

Mardi 5 Novembre 2019 - News # 21926 

Et oui : en date du 21 Orctobre 2019,
la saloperie de MEDEF suggère au gouvernement
une nouvelle voie d'immigration avec des quotas.
Les traîtres ! Alors qu'il y a tant de nos compatriotes sans emploi...
Et une preuve de plus que le gouvernement sert le capitalisme et les patrons, pas les Français.

 

Le gouvernement annonce des quotas annuels d'immigrés professionnels. Voir [ici] () et les réactions [là] ().

Avec tous les chômeurs qu'on a, ces crétins veulent faire venir des gens...

C'est le capital qui doit se frotter les mains : l'immigration est son premier outil pour faire du dumping social (Voir [ici] ()).

Ahurissant.

En complément sur migrants :

       

Mardi 29 Octobre 2019 - News # 21722 

Non mais regardez moi cette tête de méduse ahurie qui ose s'augmenter de manière très importante
alors même que le personnel n'est presque pas augmenté !
Elle gagne déà 400.000 euros par an, et ça ne lui suffit pas !

Un parasite profiteur à foutre à la porte dès que possible,
et avec un coup de pied au cul et une bonne paire de claques !

 

Coup de gueule : Catherine Guillouard, la patronne de la RATP s’augmente de 12,5%. Voir [ici] ().

Une augmentation de 50.000€ euros !

Scandaleux !

La majorité des agents de la RATP ne touchent même pas ça en tant que salaire annuel ! 

Honteux !

En complément sur coup de gueule :

En complément sur patron :

En complément sur RATP :

En complément sur scandale :

En complément sur parasite profiteur :


Samedi 19 Octobre 2019 - News # 21393 

Emploi, travail, et salaire : Cash investigation - "Au secours, mon patron est un algorithme" :

Le teaser : Travailler pour 30 cents de l'heure :

Horrible, inadmissible, consternant !

 

L'Intégrale :

SYNOPSIS :

Un repas livré en un clic, des amis à portée d’écran, des robots au service de l’homme : Google, Facebook, Uber... ont révolutionné notre vie. Mais ce monde merveilleux de la tech cache une réalité beaucoup moins reluisante.
Avec Elise Lucet et l’équipe de Cash Investigation, vous découvrirez que pour faire tourner leurs applications, ces géants de l’économie numérique emploient une armée de petites mains invisibles. Des travailleurs jetables, sous-payés, sans contrat de travail et sans protection sociale.
Sandrine Rigaud est partie à la rencontre de ces forçats du clic, qui partout dans le monde, pour quelques cents la tâche, nourrissent les systèmes d’intelligence artificielle.
Nous avons pédalé aux ordres de ces algorithmes pour livrer pizzas et burgers. Chemin faisant, nous vous raconterons comment les rois de la foodtech poussent leurs livreurs à bosser toujours plus vite. Des jobs où le risque n’a rien de virtuel.
Enfin, nous vous raconterons dans quelles conditions travaillent les nettoyeurs du net, ceux qu’on appelle les modérateurs de contenu.
Avec cette enquête de Cash Investigation, vous ne regarderez plus vos applications de la même façon.

Présenté par Elise Lucet.

Non évalué.

En complément sur emploi :

En complément sur travail :

En complément sur salaire :

En complément sur algorithme :

En complément sur Cash investigation :


Vendredi 18 Octobre 2019 - News # 21344 

Domiciliation fiscale des grands patrons : l'Assemblée vote les «amendements Carlos Ghosn». Voir [ici] ().

Pourquoi limiter à 250 millions d’euros de chiffres d’affaires ?

Tout dirigeant d'entreprise française soit être domicilié en France. Point final.

En complément sur patron :

En complément sur Carlos Ghosn :

     

Jeudi 26 Septembre 2019 - News # 20767 

Dictature chinoise : la disparition des milliardaires :

SYNOPSIS :

Emblèmes de la Chine nouvelle qui réussit, les millionnaires patrons d'entreprise sont la nouvelle cible d'une vaste campagne de purge qui semble avoir été décidée au plus haut niveau du régime chinois. Selon la presse économique occidentale, plusieurs dizaines de patrons, certains dirigeants les plus grandes entreprises du pays, auraient disparu depuis deux ans. 

Certaines ONG avancent le chiffre de 400 millionnaires évanouis. Évidemment, aucune donnée officielle n’existe. 

Nous avions commencé ce reportage avec Hu Kexin. Après avoir fait fortune dans les produits ménagers et agricoles, il a décidé de devenir l'empereur de la boulangerie en Chine.
Il a acheté des milliers d'hectares de terres en France afin de produire une farine de qualité et recruté des formateurs français pour ses futurs boulangers chinois. Et puis, un beau jour, M. Hu s’est évaporé. Officiellement, il était désormais "très occupé". Dans la presse chinoise, rien n’a filtré sur son sort. Ses partenaires français n'ont plus de ses nouvelles... 
À New York, dans son appartement à 40 millions de dollars surplombant Central Park, Guo Wangui se présente comme un survivant. Une bonne partie de sa famille a été assassinée en Chine. Il organise désormais la "résistance des milliardaires" depuis son exil américain. Grâce à son immense fortune, il finance une chaîne YouTube pour prévenir ses frères de richesse et dénoncer le Parti communiste chinois : "Le PCC a voulu créer des riches pour développer le pays. Mais maintenant, il a peur de nous, peur du pouvoir que peut donner l'argent, alors il nous fait disparaître". Qui sont ces riches chinois qui disparaissent ?

[Disponible jusqu'au 28/05/2022]

Décidément, la Chine est une effroyable dictature !

Un documentaire effrayant.

En fait, si on est pas un oligarque du parti, on se fait voler, poursuivre, emprisonner, torturé, et tué.

Attention à la douche écossaise...

À voir absolument !

En complément sur dictature chinoise :

En complément sur milliardaire :

     

Jeudi 26 Septembre 2019 - News # 20764 

Capitalisme et cynisme : La pollution est bonne pour les affaires, selon Jean-Paul Agon le patron de L'Oréal. Voir [ici] ().

Ces gens sont tellement cupides et hypnotisés par l'appât du gain et le fric qu'ils sont devenus cons et nuisibles,.

En complément sur cynisme :

En complément sur cupidité :

En complément sur appât du gain :

   

Jeudi 19 Septembre 2019 - News # 20518 

Bill Gates : l'incroyable arnaque derrière sa fondation :

SYNOPSIS :

Le journaliste Lionel Astruc a enquêté sur la fondation de l'ex-patron de Microsoft, Bill Gates, l'un des hommes les plus riches de la planète. Avec un budget annuel de près de 5 milliards de dollars, et sous prétexte de lutter contre les inégalités, la fondation Gates nourrirait un système destructeur. Entretien.

À voir !

En complément sur Bill Gates :

En complément sur arnaque :

     

Mardi 10 Septembre 2019 - News # 20184 

Le patron d’Alibaba, Jack Ma, annonce sa démission. Voir [ici] ().

Une fortune estimée à 41 milliards de dollars... 

C'est complètement dingue.

En complément sur Alibaba :

       

Jeudi 5 Septembre 2019 - News # 20048 

Taux négatifs : Les épargnants européens sont volés de 160 milliards d’euros par an selon le patron de la Deutsche Bank ! Voir [ici] ().

C'est monstrueux.

Le monde de la finance et des bourses est l'une des pires saloperies de notre temps.

Et nous en sommes là, toujours à cause de nos traîtres de politiciens qui ne font rien.

En complément sur taux négatif :

En complément sur épargnants :

     

Lundi 2 Septembre 2019 - News # 19960 

Henri Sterdyniak : « L'objectif du gouvernement, c'est baisser les retraites de 20 à 25% d’ici 2050 » :

SYNOPSIS :

Après la publication du rapport Delevoye, le gouvernement lance une consultation nationale en vue de sa future réforme des retraites. Pour en parler, Henri Sterdyniak, économiste, est l'invité de la Midinale.

http://www.regards.fr ()

Sur le fait que rien ne serait encore arbitré sur la réforme des retraites
« Le point essentiel de la réforme, c’est de passer à un système à points, un système où la valeur du point est décidée par le gouvernement, de façon à équilibrer le système sans augmenter les taux de cotisation. Et ça, de toute évidence, ce n’est pas négociable. »
« L’objectif initial, c’est de réduire le poids des retraites publiques dans le PIB. »

Sur la consultation nationale 
« Il y a un principe, celui de la démocratie sociale qui est quand même que les retraites comme le chômage sont des salaires différés et socialisés qui donnent une légitimité aux syndicats et au patronat pour les gérer. »
« Ce que fait Macron, ce qu’il a fait pour l’assurance chômage, c’est d’étatiser le système, c’est-à-dire que le système sera décidé par le gouvernement et les cabinets financiers et non dans le cadre d’une négociation avec le patronat et les syndicats. »
« La consultation nationale restera purement fictive. »

Sur l’âge effectif de départ à la retraite 
« Au final, on travaillera plus longtemps. »
« Comme beaucoup de jeunes en moyenne commencent à cotiser à 23 ans, ça veut dire que 23+43 = 66 ans donc la plupart des gens partiront à la retraite à 66 ans. »
« L’idée de la réforme préconisée par Delevoye, c’est de brutalement passer à 44 annuités et progressivement arriver à 66 ans. »
« Depuis 2003, la CFDT est persuadée que la durée de cotisation, c’est mieux que l’âge. »

Sur la retraite par points
« Dans le système actuel, un euro cotisé donne plus de droit à un bas salaire qu’à un haut salaire. »
« Le fait qu’un euro cotisé doit donner les mêmes droits pour tous est contradictoire avec le principe de l’assurance sociale qui est redistributif. »
« La retraite par points ne tient pas compte de l’espérance de vie selon la profession : un ouvrier à une espérance de vie plus faible qu’un cadre, de 6,5 années actuellement. »
« Le risque, c’est de ne pas tenir compte de l’espérance de vie et des capacités à se maintenir dans l’emploi. »
« Cette réforme a pour premier axe de ne pas augmenter le poids des retraites : ça veut dire qu’il faut baisser le niveau des retraites de chacun. Et nos classes dirigeantes sont indifférentes à la situation des classes populaires… »

Sur le système de retraite à points proposé par le gouvernement
« Un système social bien fait, c’est un système dans lequel on dit aux gens qu’ils auront un certain taux de remplacement qui garantit que, pendant la retraite, ils auront à peu près le même niveau de vie que les personnes en activité. »
« Le système [proposé par le gouvernement] est complètement incompréhensible : des points dont le prix d’achat et la valeur sont fixés par le gouvernement sans aucune garantie avec, dans le rapport Delevoye, des formulations extrêmement vagues : à aucun moment, il n’est écrit que le pouvoir d’achat des retraites suivra celui des salaires, que le taux de remplacement sera maintenu à un certain niveau ou que le prix d’achat des points suivra le salaire. »
« L’objectif [de la réforme], c’est imposer aux gens de travailler plus longtemps (et tant pis pour ceux qui n’y arrivent pas, ils auront une retraite plus faible) et assurer que les retraites baisseront bien de 20 à 25% d’ici 2050. »

Que faut-il faire avec nos retraites ?
« Il faut accepter une certaine hausse des taux de cotisation. »
« On vit plus longtemps et certaines personnes voudront travailler plus longtemps et c’est tant mieux mais pour la masse des salariés, il faut garantir un taux de remplacement satisfaisant (85% au niveau du SMIC, 75% pour les salaires au niveau du salaire médian) et garantir que l’âge de la retraite sera satisfaisant en tenant compte de la profession. »
« Il faut dire aux jeunes : vous cotisez un peu plus mais en contrepartie, votre retraite est garantie à un niveau satisfaisant. »
« Il faut un loi organique disant que le système [de retraite] est stable et garanti. »
« Un grande partie des gens qui partent à la retraite plus tôt, ce sont des gens qui n’ont pas le choix. »
« L’objectif, ce doit être d’étendre les régimes spéciaux aux branches. »

En complément sur Henri Sterdyniak :

En complément sur retraite :

     

Vendredi 30 Août 2019 - News # 19896 

L'ONU : « La migration de remplacement est nécessaire, en France et en Europe ». Voir [ici] ().

Ben voilà... : là au moins c'est clair.

Et tous les crétins immigrationnistes qui prétendaient que le grand remplacement était un fantasme d'extrême droite, vous faites moins les malins maintenant. Parce-que là, soit l'ONU est d'extrême droite, soit vous vous êtes trompés et faits enfumés par vos croyances de bobos, de gauchistes, ou de bien pensants, et la réalité vous rattrape.

Bien évidemment, le grand remplacement est réel, et il est orchestré par le patronat, le grand capital, les européistes au pouvoir à Bruxelles, et les mondialistes (donc l'ONU).

Affaire entendue.

Les peuples ont été menés en bateau pour qu'ils ne se doutent pas qu'un complot de destruction de leurs États-nations était ourdi contre eux, avec la complicité béate et idiote des bien-pensants, des bobos, des gauchistes, et de nos traîtres de politiciens.

Mais fort heureusement, plus le temps passe, plus le nombre de gens se rendant compte de la situation augmente. Espérons que nous allons pouvoir inverser la tendance, mais pour cela il nous faut une démocratie véritable, parce-qu'actuellement, le grand remplacement s'accélère en raison des gens actuellement aux commandes, l'affaire récente de Génération identitaire condamnée en étant le dernier exemple criant.

Les gauchistes ont toujours été les idiots utiles du capital, c'est terrible. Des cons, et des traîtres à leur cause en raison de leur bêtise et de leur aveuglement induits par leurs idéologies. De vrais cons. Il va vraiment falloir qu'ils se prennent des baffes monstrueuses de pauvreté pour qu'ils se réveillent ceux-là.

Cela dit, et fort heureusement, il commence à y avoir parmi les gens simples de gauche, des personnes qui prennent conscience de la problématique de l'immigration. C'est la raison pour laquelle un mouvement comme LFI (La France Insoumise) a commencé à se diviser. Certains n'acceptent plus béatement le dogme immigrationniste de leur parti car ils ont commencé à percevoir les nuisances et les destructions provoquées par l'immigration de masse, et c'est tant mieux.

Affaire à suivre.

En complément sur l'ONU :

En complément sur migrants :

En complément sur grand remplacement :

   

Samedi 24 Août 2019 - News # 19751 

Arnaques, escroqueries, travail au noir : la France qui fraude :

SYNOPSIS :

Depuis la crise économique de 2008, la fraude explose en France : travail au noir, arnaques aux allocations familiales, mais aussi à la TVA et escroqueries à la sécurité sociale…

Partout, les magouilleurs rivalisent d’ingéniosité pour abuser les organismes de contrôle. Le manque à gagner pour l’État atteindrait 60 milliards d’euros par an. Qui sont ces fraudeurs ? Comment trichent-ils ? Et quels sont les moyens d’enrayer cette délinquance à grande échelle ? Nous avons suivi une opération exceptionnelle de lutte contre le travail au noir menée par 200 policiers et gendarmes dans toute la France. Leur cible ? Un groupe de restauration qui employait des cuisiniers asiatiques clandestins. Une fraude à l’Urssaf et au fisc estimée à 3 millions d’euros.À Paris, il n’y a que dix inspecteurs de l’Urssaf pour contrôler 350 000 entreprises. Un travail de titan ! De plus en plus d’entrepreneurs malhonnêtes cassent les prix en ne déclarant pas leurs employés, notamment dans le BTP et la sécurité. Chaque année en France, le travail au noir représente un manque à gagner de 15 milliards d’euros. Les caisses d’allocations familiales ne sont pas épargnées par les fraudeurs : 800 millions d’euros s’évaporent ainsi chaque année. Nous avons remonté la filière d’une fraude organisée dans un hôtel du Val d’Oise qui servirait de résidence fictive à des personnes vivant à l’étranger pour qu’ils continuent à toucher des allocations. La fraude gangrène aussi la Sécurité Sociale, qui se retrouve amputée de 3 milliards d’euros chaque année. Les faux actes médicaux facturés à l’assurance maladie par des professionnels de santé explosent. Exemple avec cette infirmière du Sud de la France, qui a déclaré 300 000 euros d’actes fictifs en 2 ans ! Nous avons suivi les policiers de la BRDA, brigade de répression de la délinquance astucieuse, créée à Paris il y a 3 ans pour lutter contre ce fléau.Enfin, nous avons enquêté sur un filon méconnu : la fraude à la TVA. Un manque à gagner de 15 milliards d’euros par an pour les finances publiques. Parfums, matériel informatique, téléphones mobiles, mais aussi voitures d’occasion… des petits malins achètent ces produits hors taxe à l’étranger pour les revendre en France sans payer la TVA,

Ces infirmières et professionnels de santé qui surfacturent et qui font de fausses facturations doivent être interdits d'exercer. Il y a suffisamment de gens honnêtes pour se passer de ces quelques centaines de connards malfaisants. Le laxisme toujours et encore.

10 contrôleurs URSSAF pour contrôler 350.000 entreprises... : c'est à ce genre de fait que l'on comprend qu'il y a une volonté politique de favoriser la fraude. Et cela, parce-que certaines entreprises ont y ont intérêt.

Quand aux patrons qui emploient des gens au noir, on devrait fermer leur entreprise. Cela assainirait le marché, et préserverait les entreprises honnêtes. Le laxisme toujours et encore.

Un documentaire tout à fait édifiant.

À voir !

En complément sur fraude :

En complément sur travail au noir :

En complément sur escroquerie :

   

Mardi 13 Août 2019 - News # 19511 

Le patronat québecois fait de la propagande dans le but de faire du dumping social en faisant venir des migrants : «C'est une manœuvre du patronat pour faire baisser les salaires» :

Toujours les mêmes méthodes de négriers...

Pitoyable.

Quand à la gauche multiculturaliste, c'est une fois de plus une gauche traîtresse, alliée objective du capital.

En complément sur dumping social :

En complément sur patronat :

     

Jeudi 8 Août 2019 - News # 19425 

Attentat de la rue des Rosiers : le pacte secret passé avec les terroristes révélé par Yves Bonnet, ancien patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST). Voir [ici] ().

C'est grave, et cela montre comment opère l'État : c'est de la trahison.


Mercredi 31 Juillet 2019 - News # 19222 

Le patron des enquêteurs de l'ONU sur les crimes de Daesh veut un «Nuremberg» de l'État islamique. Voir [ici] ().

En complément sur Daesh :

       

Samedi 6 Juillet 2019 - News # 18663 

François Asselineau (UPR) décrypte le nouveau visage de l’Union Européenne - Le Samedi Politique - TV Libertés :

SYNOPSIS :

Ursula Von der Leyen et Christine Lagarde, principales nouvelles figures de l’Union Européenne.

Six semaines après les élections européennes, les nouveaux grands patrons de l’UE ont été nommés. A la tête de la Commission, pour remplacer l’inénarrable Jean-Claude Juncker, une Allemande proche d’Angela Merkel, Ursula Von der Leyen. Du côté de la BCE, c’est la Française Christine Lagarde qui quitte son poste au FMI.

Malgré les résultats des élections, les nouvelles orientations des instances européennes ne semblent pas prêtes de changer.

Qui sont ces nouveaux dirigeants ? A quoi faut-il s’attendre ? François Asselineau décrypte l’actualité de l’UE.

Une fois de plus, on peut constater que l'Union Européenne n'est pas démocratique : les nouveaux dirigeants sont honnis par le peuple et les élections, et pourtant ce sont eux qui ont désormais el pouvoir... 

Une dictature qui ne dit pas son nom, voilà la réalité de l'Union Européenne.

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Union Européenne :

     

Jeudi 27 Juin 2019 - News # 18428 

Marc-Olivier Fogiel, le nouveau patron de BFMTV, est un proche de Macron qui lui avait proposé de travailler ensemble. Voir [ici] ().

En complément sur Marc-Olivier Fogiel :

En complément sur BFMTV :

     

Mardi 11 Juin 2019 - News # 18032 

Bien-pensance et terrorisme intellectuel : Étienne Chouard interrogé par Denis Robert sur les chambres à gaz :

Incroyable...

Denis Robert vient de montrer qu'il est un suppôt du système, une sorte de Christine Angot mâle.

Quand on pense que kapo servile de la pensée unique et du politiquement correct est le patron du Média, ça laisse songeur...

L'entretien en entier est ici, mais je n'ai aucune envie de le regarder :

[MAJ du 12 Juin 2019] : Message à Étienne Chouard :

Salut Étienne.

T'es mort. ^^

Dans ta naïveté et ton amour de la Vérité, tu t'es tiré plusieurs balles dans le pied tout seul lors de ton passage dans Le Média. On peut même dire que tu as été un peu bébête.

Les gens qui t’interrogent ne sont pas des gens comme toi et moi : ils sont pervers et retords, ils te guettent, il t'attendent, ils cherchent des failles pour te décrédibiliser, et avec toi tous les principes de la démocratie véritable.

À la première question sur les chambre à gaz, tu aurais dû soit t'en aller, soit dire ce que le système attend que tu dises. En ce qui me concerne, j'aurais posé un ultimatum à ce suppôt du système qu'est Denis Robert : soit il arrête ses conneries, soit je m'en vais. Et il ne fallait pas hésiter une seconde à partir, à quitter ce plateau d'inquisiteurs de la pensée unique. Maintenant, il aurait été sans doute plus sage de dire ce que ce qu'ils voulaient que tu dises, et te soumettre au nom de la survie de toutes les idées généreuses et justes que tu défends sur la démocratie, etc.

T'es mort mon ami. Regardes les quelques commentaires compilés dans ces article :
https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/confusionnisme-negationnisme-81976

Édifiant, pas vrai ? :-(((

Ta gentillesse et ta naïveté t'ont perdu, et tout ton travail est parti avec l'eau du bain. Nos ennemis utilisent toutes les ficelles du Mal. Il faut faire donc très attention, et
savoir qu'ils nous tendent de nombreux pièges.

Maintenant, commencent pour toi les vrais problèmes. Soit tu vas devoir ramper et t'excuser à n'en plus finir, comme jamais, partout, à chaque fois que tu seras invité ici ou là, et te transformer dès lors en serpillière bien essorée et traumatisée, soit quitter la sphère des médias mainstream pour te consacrer "en silence" avec les Gilets Jaunes et les citoyens simples, amoureux de la démocratie, à tes travaux sur cette démocratie.

J'ai mal pour toi mon ami.

Je suis dépité pour toi. Vraiment. Ça me fait mal au coeur cette histoire.

T'as merdé grave, et tous les suppôts du système vont se faire un plaisir de te tomber dessus, sans répit.

Je ne sais plus quoi te dire...

Alors je te dis : Courage ! Courage ! Et il va t'en falloir...

Recentres toi sur les gens qui t'aiment, les gens de confiance, les gens fidèles et sincères, et retires toi pour un temps des médias mainstream (peut-être à l’exception de Sud Radio : mais tu vas devoir y montrer pâte blanche et faire une déclaration solennelle que tu as intérêt à bien préparer à l'avance, afin de limiter la casse,  et de retirer quelques arguments à tes ennemis).

Amitiés sincères dans ces tribulations terribles qui s'annoncent.

BlueMan.

En complément sur Étienne Chouard :

En complément sur Denis Robert :

En complément sur chambres à gaz :

   

Vendredi 24 Mai 2019 - News # 17645 

Guerre commerciale et téléphonie mobile : Le patron de Huawei officialise l’arrivée de son propre système d’exploitation. Voir [ici] ().

Exactement comme je l'ai prédit.

En complément sur guerre commerciale :

En complément sur téléphonie :

En complément sur Huawei :

   

Vendredi 19 Avril 2019 - News # 16720 

Débat ETHIC – Européennes 2019 :

SYNOPSIS :

Note :
Vidéo réalisée à l'improviste sur un téléphone.
2 coupures ponctuelles pour cause d'appel externe. 
Il manque la dernière minute du débat, pour cause de problème de batterie.

LES DÉBATS D'ETHIC :
L’organisation patronale ETHIC (Entreprises à taille humaine, indépendantes et de croissance) a organisé - ce 19 avril 2019 au Cercle Interallié- un petit-déjeuner-débat avec les têtes de listes (ou leurs représentants) pour les élections européennes.

➡️ Étaient présents (par ordre alphabétique) :
- François Asselineau (UPR), 
- Jean-François Barnaba (Jaunes et citoyens), 
- François-Xavier Bellamy (LR), 
- Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), 
- Yannick Jadot (EELV), 
- Louis Giscard d'Estaing (UDI), 
- Pierre Larrouturou (PS - Place publique), 
- Marine Le Pen (RN), 
- Younous Omarjee (LFI), 
- Florian Philippot (Les Patriotes), 
- Eric Pliez (Génération.s), 
- Marie-Pierre Vedrenne (LREM) .

En complément sur Européennes :

En complément sur François Asselineau :

     

Dimanche 14 Avril 2019 - News # 16569 

Propagande mensongère : «Europe Je Vote !» : une centaine de patrons incitent leurs salariés à voter aux Européennes. Voir [ici] ().

"Attention, notre démarche n'est en rien politique !" : c'est ça, prenez nous pour des cons !

Leur opération est une façon subtile de dire à leurs employés : votez pour l'Union Européenne et pas pour les partis comme l'UPR qui demande le Frexit ou pour des partis qui ne veulent plus de l'Europe néolibérale.

D'ailleurs le nom même de leur opération les démasque : "Europe je vote !" : TOUT EST DIT !

Bande de faux culs malveillants !

En complément sur propagande :

En complément sur Européennes :

En complément sur patron :

   

Lundi 8 Avril 2019 - News # 16380 

Entretien de François Asselineau avec Quentin Bourgeois, un ex du Front National ayant rejoint l'UPR :

SYNOPSIS :

= Comme le Conseil national de la Résistance de 1943-44, l'UPR accueille les Français de tous bords pour sauver la France en péril de mort ! =
MON ENTRETIEN AVEC QUENTIN BOURGEOIS, ANCIEN RESPONSABLE DU FRONT NATIONAL / RASSEMBLEMENT NATIONAL QUI VIENT DE REJOINDRE L'UPR. 

À quelques jours d’intervalle, Sylvie Heyvaerts, ancienne responsable de la France insoumise (FI) dans la région de Soissons (Aisne) et ex-candidate de ce parti aux élections législatives de 2017, et Quentin Bourgeois, conseiller municipal d’opposition à Saint-Omer (Pas-de-Calais) et ancien responsable local du FN/RN ont annoncé leur ralliement à l’Union populaire républicaine (UPR).

J'ai déjà présenté Sylvie Heyvaerts à nos adhérents et sympathisants, au cours d’un entretien diffusé sur notre chaîne YouTube le 14 mars 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=FlBIrBo00sM

Aujourd'hui, je présente à son tour Quentin Bourgeois à nos adhérents et sympathisants.

--------------------

L’UPR se félicite de rassembler ainsi des personnes issues d’univers politiques aussi différents et a priori irréconciliables. Elles nous rejoignent toutes sur la base intangible de notre Charte fondatrice ( https://www.upr.fr/charte-fondatrice-...) adoptée le jour de la fondation de l'UPR le 25 mars 2007, il y a 12 ans.

Ce véritable tour de force – que seule l’UPR est capable de réaliser – rappelle exactement l’esprit de rassemblement et d’union nationale du Conseil national de la résistance de 1943, CNR qui accueillait en son sein des communistes, des socialistes, des chrétiens-sociaux, des gaullistes, des « patrons et des ouvriers », et aussi des membres de la Cagoule.

Ces ralliements confirment la capacité de l’UPR à transcender le clivage droite – gauche et à mettre provisoirement de côté les divergences qui existent entre les Français, pour se concentrer sur l’essentiel : le rétablissement de l’indépendance nationale et la restauration de la démocratie, par la sortie de l’UE et de l’euro (Frexit) que nous proposons sans jamais faillir ni nous contredire depuis 12 ans.

Comme le comprennent de plus en plus de Français, cet objectif primordial pour notre avenir et celui de nos enfants passe par une hiérarchisation des priorités : rien n’est possible – et en particulier aucune des demandes des « gilets jaunes » en matière sociale et démocratique ne peut être exaucée – sans, d’abord, quitter l’Union européenne, l’euro et l’OTAN.

Les ralliements de Sylvie Heyvaerts et de Quentin Bourgeois à l’UPR ne sont que la partie la plus visible du phénomène en cours. Notre mouvement constate actuellement une formidable poussée du nombre d'adhésions quotidiennes, qui proviennent de tous les horizons politiques, et en particulier d’anciens électeurs de FI et du FN/RN.

Cette évolution témoigne que les masques de FI et du RN commencent à tomber : ces partis politiques, qui protestent sur tout mais qui refusent bec et ongles le « Frexit », jouent en réalité un rôle de faux opposants, qui stérilise le vote des Français et qui conduit à conforter l’oligarchie qui a mis notre pays en coupe réglée depuis trente ans.

C’est un constat à la fois très réjouissant et très important politiquement de voir de plus en plus de Français comprendre cette mystification politique et se décider à rallier l’UPR par dizaines chaque jour.

Une fois de plus l'UPR montre son ouverture d'esprit, et son alignement dans les faits concrets dans l'esprit du Conseil National de la Résistance.

Bravo !

Allez les Français ! Vous êtes tous les bienvenus pour se rassembler à l'UPR !

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Quentin Bourgeois :

     

Samedi 6 Avril 2019 - News # 16318 

Censure : Jean Lassalle dénonce un «mépris sans limite» de la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte. Voir [ici] ().

Il a 100% raison.

En complément sur Jean Lassalle :

En complément sur mépris :

En complément sur Delphine Ernotte :

En complément sur censure :

 

Vendredi 5 Avril 2019 - News # 16270 

Banni de Twitter, le patron de Sud Radio Didier Maïsto dénonce une «censure politique». Voir [ici] ().

En complément sur Didier Maïsto :

       

Mardi 2 Avril 2019 - News # 16170 

Participation à l’acte 20 : Didier Maïsto, le patron de Sud Radio, dénonce des «chiffres bidonnés». Voir [ici] ().

En complément sur acte 20 :

En complément sur Didier Maïsto :

     

Lundi 1er Avril 2019 - News # 16142 

Le compte Twitter du patron de Sud Radio, Didier Maïsto, suspendu après sa réponse à des propos sur un Gilet jaune. Voir [ici] ().

En complément sur Didier Maïsto :

En complément sur Twitter :

     

Mercredi 6 Mars 2019 - News # 15468 

Jacqueline Gourault, une ministre qui se trompe tout le temps :

Une gourde qui se goure tout le temps... : c'est même indiqué clairement dans son patronyme...

En complément sur Jacqueline Gourault :

       

Mardi 5 Mars 2019 - News # 15460 

Natalité : Antoine Bueno, essayiste et chargé de mission au Sénat : "Instaurons un permis de procréer". Voir [ici] ().

Antoine Bueno ? Le Ciel est bien ironique d'avoir affublé ce type de ce patronyme, car il n'est pas bon du tout, c'est tout au contraire un personnage à la psychologie machiavélique.

Un permis de procréer ? Seul un être dévoyé et pervers peut imaginer une telle abomination.

Des traîtres de politiciens, toujours et encore...

En complément sur natalité :

En complément sur permis :

     

Mercredi 20 Février 2019 - News # 15198 

Michel Collon : "Michel Midi : Peut-on sauver le climat avec ceux qui le détruisent ?" :

SYNOPSIS :

Michel Collon analyse les marches des jeunes pour le climat et aussi « Sign For My Future » une curieuse initiative qui rassemble certaines ONG et le grand patronat… Et que veut dire au fond « Change the system, not the climate » ?

Non évalué.

En complément sur Michel Collon :

En complément sur climat :

     

Mardi 19 Février 2019 - News # 15166 

Selon le patron de la DGSI, l'étranger voudrait amplifier les Gilets jaunes avec des fake news. Voir [ici] ().

N'importe quoi...

Comme si les Gilets Jaunes avaient besoin de fake news pour se trouver des motivations à manifester et à continuer le mouvement...

La surdité du gouvernement, la répression, et le traitement médiatique de la crise, suffisent à regonfler toutes les motivations, monsieur le patron de de la DGSI.

En complément sur Gilet jaune :

En complément sur fake news :

En complément sur DGSI :

   

Vendredi 8 Février 2019 - News # 14859 

«Mon chien-loup s'est pris une balle derrière la tête». Voir [ici] ().

Les chasseurs sont une plaie, un ramassis de connards qui tuent pour le PLAISIR. Ce sont des pervers, des gens cruels.

Saint-Hubert est le patron de l'ANTI-CHASSE : Dieu lui a montré sa cruauté envers les innocents animaux de la forêt, et suite à cela il a compris son erreur, et il s'est repenti ! FAITES DE MÊME BANDE DE CONS CRUELS !

En complément sur chasse :

       

Mardi 29 Janvier 2019 - News # 14571 

Ces rapports de d'ATTAC et de l'OXFAM qui montrent que les gilets jaunes ont raison :

SYNOPSIS :

Le nombre de milliardaires a doublé depuis 2008, les dividendes versées aux actionnaires ont augmenté de 44% depuis 2010.
Et pendant ce temps, Macron reçoit des patrons de multinationales à Versailles...
Message aux GILETS JAUNES appels à la lutte , il faut être aussi actif sur les réseaux sociaux ;
OBJECTIF:
- 1000 abonnée sur ma page YouTube pour que YouTube puissent mettre en avant cette vidéo qui en générer plus d'un.
- Un maximum de PARTAGE, pour aider sont entourage à ouvrir les yeux  
- Un maximum de POUCE BLEU, qui aidera énormément cette vidéo dans le référencement 
  YouTube
- Et pour finir , l'espace commentaire peut être un lieu de débat, qui se situe sous cette vidéo

Source : Buzz 2.0  

En complément sur gilet jaune :

En complément sur ATTAC :

En complément sur OXFAM :

   

Vendredi 11 Janvier 2019 - News # 14168 

Le Canada veut accueillir plus d’un million de nouveaux immigrants au cours des trois prochaines années. Voir [ici] ().

Encore trahis par nos traîtres de politiciens au profit du patronat, des riches, et des mondialistes.

350.000 personnes et plus par an !!! 

Le Canada n'a que 37 millions d'habitants : vous imaginez la pression du dumping social que cela engendre ??!

Ahurissant !

En complément sur migrants :

En complément sur Canada :

     

Mardi 8 Janvier 2019 - News # 14063 

Propagande éhontée : un sondage IFOP prétend une éclaircie pour Édouard Philippe et Emmanuel Macron. Voir [ici] ().

Et puis quoi encore ?

Rappel important :

L'IFOP a longtemps été propriété de la famille Parisot (notamment de son ancienne vice-présidente, Laurence Parisot, présidente par deux fois du MEDEF !) : c'est une entreprise de l'oligarchie patronale totalement opposée au peuple et à la démocratie, qui manipule via ses sondages plus ou moins bidonnés l'opinion publique française, attention !

En complément sur sondage :

En complément sur propagande :

En complément sur IFOP :

   

Mercredi 2 Janvier 2019 - News # 13918 

Immigration : ces chiffres terribles, que chaque Gilet jaune devrait connaître. Voir [ici] ().

Clair, net, précis, imparable : une guillotine à immigration.

Il faut le comprendre une fois pour toutes : l'immigration est un outils majeur du patronat pour créer un dumping social, et un l'outil de destruction des États-nations des oligarques européistes et mondialistes. Tant qu'on a pas compris ces deux points, on a rien compris à l'immigration, tout le reste c'est du baratin, de la sensiblerie mal placée, de l'enfumage, et de la propagande mensongère. Il faut étudier les phénomènes et les comprendre au lieu de s'en remettre à des idéologies  qui sont de la merde pour el cerveau.

Donc, on ferme les vannes.

On ne laisse entrer que des gens vraiment persécutés politiquement dans leur pays (dans une limite raisonnable de 500 par an), et qui ont impérativement soumis une demande préalable (depuis leur pays d'origine dans un consulat ou une ambassade française) ayant été acceptée.

On accueille aussi que des couples mariés (avec ou sans enfants) pourvu que l'homme et la femme aient chacun un métier réel, et dans dans la limite de 20.000 personnes par an.

Et tous les sans papiers on les fout dehors : on les renvoie illico chez eux dès que la police les a contrôlés comme étant sans papiers. Point final.

Dès que le démocratie véritable sera instaurée, on va y venir. Fort heureusement !

En complément sur migrants :

       

Jeudi 27 Décembre 2018 - News # 13828 

Ce que pensent les riches de Macron : interviewé sur Europe1, Xavier Niel le patron de Free trouve que l’on a un « super président », il est en train de faire des lois « fantastiques » :

Une belle enflure capitaliste...

C'est sûr, pour les riches et les très riches, tout va très bien Madame la Marquise...

Et les miséreux ?

Et les pauvres ?

Et la classe moyenne Ducon ?

Ahurissant...

T'as déjà essayé de vivre avec une retraite de 800 euros par mois ou un SMIC ? Non jamais !

Le type, il ne voit pas plus loin que le bout de son salon feutré et de son entreprise. La situation des Français, il ne la connaît pas : il vit dans sa bulle de riche. Il est hors sol.

En complément sur Xavier Niel :

       

Mercredi 26 Décembre 2018 - News # 13777 

Dès le début, la taxe sur les carburants a été conçue pour compenser l'allégement des cotisations patronales. La preuve réside dans emails des Macronleaks :

Une preuve de plus que Macron et sa clique ne sont pas au service du peuple, mais bien du patronat et des riches. Et avec un cynisme qui fait peur...

Les Français, ils n'en ont rien à foutre. Tous leur discours, c'est de l'illusion, de la propagande pour enfumer les gens.

Quand on en vient à tondre les pauvres pour engraisser les patrons en baisser leurs cotisations patronales, on atteinte des sommets dans l'iniquité et le cynisme.

Merci à OS pour le lien.

En complément sur carburant :

En complément sur patron :

En complément sur Macronleaks :

   

Vendredi 14 Décembre 2018 - News # 13538 

Énorme : Les grands patrons ont peur d'avoir leurs têtes au bout d'une pique ! Ils ont dit à Macron : "Tu lâches tout !" :

Comme quoi, les gilets jaunes, vous êtes sur la bonne voie : ils sont terrorisés par le peuple ! 

En complément sur patron :

En complément sur gilet jaune :

     

Vendredi 14 Décembre 2018 - News # 13536 

Pour le patronat allemand “less migrants sont un enrichissement”. Voir [ici] ().

Financier !

Quelle bande de faux culs, de traîtres à leur propre pays !

Les migrants sont idéal pour faire du dumping social : faire baisser les salaires.

En complément sur patron :

En complément sur migrants :

En complément sur Allemagne :

En complément sur dumping social :

 

Mercredi 12 Décembre 2018 - News # 13456 

Le patronat, notamment le MEDEF, applaudit les mesures annoncées par Macron lors de son allocution du 10 Décembre 2018. Voir [ici] ().

Rien d'étonnant...

Ces crétins ne changeront jamais, pour la simple raison qu'ils sont habités et dominés par la cupidité.

Seule la force de la loi issue du peuple, de la nouvelle démocratie qui va naître, peut les contraindre.

En complément sur allocution Macron :

En complément sur MEDEF :

En complément sur patronat :

   

Vendredi 7 Décembre 2018 - News # 13294 

La migration est un impératif du grand patronat. Texte de Pierre Gattaz, président du MEDEF - Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] ().

Et voilà : une preuve de plus que le patronat est pour l'immigration. Logique : elle permet le dumping social : faire baisser drastiquement les salaires.

On l'a bien vu récemment au Royaume-Uni avec le Brexit qui empêche nombre de travailleurs détachés et de migrants d'y venir : les salaires ont augmenté, et continuent de le faire.

Pierre Gattaz est un ennemi de la Nation qui ne pense qu'au pognon.

Corollaire : les crétins de gauchistes, qui sont immigrationnistes par conviction idéologique idiote droit-de-l'hommiste, font bien le jeu du patronat : ce sont les idiots utiles du grand capital, alors même qu'il prétendent lutter contre lui.  Quelle bande de cons, c'est ahurissant.

En complément sur migrants:

En complément sur Pierre Gattaz :

En complément sur MEDEF :

En complément sur dumping social :

En complément sur Liliane Held-Khawam :


Lundi 26 Novembre 2018 - News # 12979 

“Gilets jaunes” : une entreprise bloquée parce qu’elle embauche des étrangers. Voir [ici] ().

Malheureusement, il existe toujours des petits patrons à la con qui n'ont aucun sens du devoir et de l'éthique, et qui préfère embaucher des migrants, sous-payés bien évidemment, plutôt que des Français. Honte à eux. Ce sont des anti-Français, et les gilets jaunes ont raison.

En complément sur migrants :

En complément sur gilet jaune :

     

Mardi 20 Novembre 2018 - News # 12788 

"Le message clair des Gilets jaunes à BHL" - Par Michel Onfray :

À l’heure où la France pauvre et modeste des Gilets jaunes fait savoir ses difficultés à se nourrir, à se loger, à se vêtir et son impossibilité d’offrir des sorties, des loisirs ou des vacances à ses enfants, Carlos Ghosn, grand patron français (mais aussi brésilien et libanais, il a la triple nationalité), se fait arrêter au Japon parce qu’il fraude le fisc… Pauvre chéri : il ne gagnait que 16 millions d’euros par an ! Il lui fallait bien mettre un peu d’argent de côté s’il voulait survivre un peu…

J’y vois un symbole de la paupérisation induite par ce libéralisme que Mitterrand fait entrer dans la bergerie française en 1983 avec les intellectuels médiatiques du moment, Nouveaux Philosophes en tête. Des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, puis des riches de plus en plus riches et de moins en moins nombreux: voilà ce qu’est la paupérisation. L’Empire maastrichtien est la créature des clones de Carlos Ghosn qui paupérisent à tour de bras. Macron est l’un d’entre eux.

Les journalistes des médias dominants clament partout que le message des Gilets jaunes est confus, invisible, illisible, divers, diffus, multiple, contradictoire: non, il ne l’est pas. Il est même très clair : ce que dénoncent les Gilets jaunes, c’est tout simplement cela : la paupérisation.

On le voit dans les reportages, ce peuple-là n’est pas doué pour la rhétorique et la sophistique, la dialectique et la parole. Il dit simplement et clairement des choses simples et claires que les diplômés des écoles de journalisme, de Science Po, de l’ENA ou de Normale Sup ne comprennent pas parce que ça dépasse leur entendement. Ils sont pauvres et l’engeance qui tient le pouvoir, politique, médiatique et économique,  ne sait pas ce que signifie faire manger une famille avec 5 euros par repas. Ils ne le savent pas…

Il est facile de salir ces gens modestes comme le font Libération et Le Monde, L’Obs (avec un article dégoûtant d’un nommé Courage, probablement un pseudonyme…), voire l’inénarrable BHL. « Ces pauvres qui disent qu’ils le sont et qu’ils n’en peuvent plus de l’être, quelle beaufitude, quelle grossièreté, quel manque de manière ! ». Et ces journaux seraient des journaux de gauche ? Qui peut encore le croire ?

« Salauds de pauvres ! » disent Quatremer & Joffrin, Courage & Askolovitch (qui m’inonde de textos insultants en me disant que tout le monde « se fout » de ce que j’écris, sauf lui apparemment…), Xavier Gorce, dessinateur au quotidien du soir & BHL. Car tous souscrivent comme un seul homme à cette saillie qu’on entend dans la bouche de Gabin dans La Traversée de Paris, un film de Claude Autant-Lara, un ancien du Front national version Jean-Marie Le Pen : « Salauds de pauvres ! » Le rideau se déchire enfin!

BHL écrit : « Poujadisme des Gilets jaunes. Échec d’un mouvement qu’on nous annonçait massif. Irresponsabilité des chaînes d’info qui attisent et dramatisent. Soutien à Macron, à son combat contre les populismes et à la fiscalité écolo » (17 novembre 2018). Passons sur la rhétorique du personnage, il y a bien longtemps qu’il ne pense plus et qu’il ne fonctionne qu’aux anathèmes –peste brune, rouges-bruns, poujadistes, fascistes, nazis, staliniens, pétainistes, vichystes, maurrassiens sont ses arguties préférées pour clouer au pilori quiconque ne pense pas comme lui. BHL a le record mondial du point Godwin ! Chez lui l’insulte a depuis longtemps remplacé toute argumentation digne de ce nom. Dans le registre des insultes, on l’a oublié, il y avait aussi: « saddamite »…

C’est le néologisme créé par lui pour insulter Jean-Pierre Chevènement lors de la guerre du Golfe. A cette époque, BHL ne s’est pas fait traiter d’homophobe ! Il est vrai que ses amis dans la presse sont nombreux et qu’il dispose d’un efficace pool qui nettoie le net de ses bêtises en les renvoyant dans les pages invisibles du net –vérifiez en tapant « BHL saddamite Chevènement » sur le net, plus rien, nettoyé… Étonnant! Car dans Bloc-Notes. Questions de principe cinq, page 141 de l’édition du Livre de poche, on peut encore y lire : « Chevènement saddamite et philoserbe ». J’attends que, des Inrocks à Libération, du Monde à France-Inter, on dénonce cette homophobie qu’on m’a prêtée il y a peu parce que, moi, je ne souscrivais pas au doigt d’honneur antillais qui semblait ravir le président de la République, et que je l’ai fait savoir sur le mode ironique. Il est vrai que BHL et l’humour, ça fait deux…

BHL qui fait tant pour qu’on parle de ses livres à chacune de ses parutions voudrait qu’on ne parle pas des Gilets jaunes dans les médias ! Comme si c’étaient les journalistes qui créaient l’actualité…

La pauvreté existe parce qu’on la montre.

Ne la montrons pas,

De cette manière elle n’existera plus.

C’est ainsi qu’on apprend à penser à l’Ecole normale supérieure ! Censurons ces Gilets jaunes à la télévision, demandons à France-Culture comment on s’y prend pour interdire de parole sur les radios du service public, et faisons taire cette racaille populiste, crypto-fasciste, lepeniste, vichyste, pétainiste, nazie –ne nous interdisons rien ! Car quiconque demande du pain pour ses enfants est une ordure populiste bien sûr…

Que BHL soutienne Macron, il n’y a rien là que de très normal. Avec Stéphane Bern et les Bogdanoff, Line Renaud et Philippe Besson, ce qui se faisait de mieux chacun dans son domaine a offert ses courbettes au Prince. Il y en eut de plus malins qui vinrent manger la soupe payée par le contribuable à Bercy, qui servait à préparer la présidentielle. On n’y mangeait pas des repas à cinq euros…  

Enfin, que BHL soutienne « la fiscalité écolo », comme son ami Cohn-Bendit, n’est pas non plus étonnant: il reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. La revue Que choisir l’a récemment montré dans l’un de ses articles [1].

Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. C’est faux. C’est Carlos Ghosn qui refuse de payer ses impôts, ainsi que les riches qui ont placé leur argent dans les paradis fiscaux avec l’assentiment de l’Etat français, pas les Gilets jaunes qui, eux, veulent bien payer des impôts directs et indirects, mais s’insurgent que ces impôts, qui doivent servir à payer le salaire des fonctionnaires, à faire fonctionner les écoles, les hôpitaux, les commissariats, les gendarmeries, soient accompagnés en province de suppressions de fonctionnaires et de fermetures d’écoles, d’hôpitaux, de commissariats, de gendarmeries.

Revenons à BHL : s’il est tellement soucieux de l’état de la planète qu’il estime que l’Etat maastrichtien doive faire payer les pauvres avec leurs voitures de travail afin que les riches puissent polluer en se déplaçant en avion, alors qu’il cesse de passer son temps entre deux aéroports lui qui disait sans vergogne qu’il avait trop de maisons…

On peut lire en effet dans L’Obs (5 juillet 2017): « J’ai trop de maisons dans le monde »: Bernard-Henri Lévy se résout à vendre une de ses villas pour 6 millions d’euros. Lisons cet article: « Trop d’argent, pas assez de temps. Bernard-Henri Lévy a confié à Bloomberg dans un article publié ce lundi qu’il était contraint de vendre une de ses villas au Maroc, à Tanger, faute de pouvoir en profiter suffisamment: « Je partage mon temps entre Paris, New York et Marrakech. J’ai trop de maisons dans le monde et hélas, l’année ne dure que 52 semaines ». Prix de la demeure sacrifiée : 6 millions d’euros, en vente sur le site de Christie’s International Real Estate, pour 600 mètres carrés situés « au sommet d’une falaise, face à Gibraltar, au point précis où se côtoient l’Atlantique et la Méditerranée », affirme BHL, bon vendeur. Bonjour la trace carbone du philosophe !

On comprend que cet homme-là ignore quelle misère signifie un trou de cinquante euros dans le budget d’une famille vivant avec moins de mille euros par mois… « Salauds de pauvres! », en effet.

Michel Onfray.
________________________________

[1]: https://www.quechoisir.org/billet-du-president-fiscalite-ecologique-le-matraquage-fiscal-se-colore-de-vert-n59997/

En complément sur gilet jaune :

En complément sur BHL :

En complément sur Michel Onfray :

   

Jeudi 15 Novembre 2018 - News # 12648 

Attentat contre Macron : un « cadeau de bienvenue » pour le nouveau patron de la DGSI ! Voir [ici] ().

Manipulation et fake news...

En complément sur DGSI :

En complément sur attentat Macron :

En complément sur manipulation :

En complément sur fake news :

 

Mercredi 14 Novembre 2018 - News # 12621 

Grande distribution, capitalisme, et évasion fiscale : Patrick Mulliez, le patron de Auchan : 135 euros d’impôt pour un revenu de plus d’1 milliard d’Euros. Voir [ici] ().

En complément sur évasion fiscale :

En complément sur Auchan :

En complément sur grande distribution :

En complément sur Mulliez :

 

Dimanche 11 Novembre 2018 - News # 12548 

 

Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, et patron de la police est lié à l'extrême droite israélienne. Voir [ici] ().

Rien d'étonnant, il a un regard de traître, un regard extrêmement inquiétant.

Il va se passer des choses avec ce type.

Je ne le sens pas du tout, mais alors pas du tout.

En complément sur Laurent Nuñez :

       

Dimanche 4 Novembre 2018 - News # 12409 

Chroniques de la dégénérescence : L'ex-patron des Stups a été mis en examen; la procureure adjointe de Paris en garde à vue et l'ex-procureur de Paris entendu par la justice. Voir [ici] ().

Ça en dit long sur la corruption de nos "élites", et le climat général.

En complément sur corruption :

En complément sur corrompu :

     

Mardi 9 Octobre 2018 - News # 11769 

Travail, esclavage moderne, et évasion fiscale : Les patrons sans foi ni loi adorent les intérimaires qui payent leurs charges eux-mêmes - Par Campagnol :

À voir !

En complément sur travail :

En complément sur esclavagisme :

En complément sur évasion fiscale :

En complément sur patron :

En complément sur Campagnol :


Mercredi 19 Septembre 2018 - News # 11266 

Abus de bien public : Plus de 400.000 euros de frais de taxi et de limousine pour l'ex-patron du Grand Palais. Voir [ici] ().

Des profiteurs, des parasites, quel scandale !

À croire que ces gens n'ont jamais travaillé de leur vie pour aller chercher l'argent a la sueur de leur front.

Ils ne savent que prendre dans la caisse, dépenser grassement l'argent que des millions de français ont du gagner et payer, rackettés par l'État.

En complément sur scandale :

En complément sur profiteur :

En complément sur abus de bien public :

   

Dimanche 16 Septembre 2018 - News # 11196 

Christophe Castaner, le patron de LREM, veut revoir la fiscalité de l'héritage et taxer davantage les gens. Voir [ici] ().

Inique !

La fiscalité sur l'héritage devrait être entièrement supprimée : l'héritage est ce reste de tout ce qui a été accumulé après avoir payé déjà d'innombrables taxes et impôts. Il est donc inique de le taxer à nouveau.

La vérité, c'est que ce gouvernement veut encore prendre de l'argent au Français.

Dégueulasse.

Déjà, ce gouvernement est très impopulaire, mais lçà, ils vont faire des scores dans l'impopularité, Tant mieux ! Tant mieux !

En complément sur héritage :

En complément sur taxes :

En complément sur impôts :

   

Dimanche 16 Septembre 2018 - News # 11193 

Hongrie récalcitrante : Guy Verhofstadt, le chef de file des libéraux au Parlement européen, appelle les États-Unis à se joindre à l'Union Européenne pour arrêter «immédiatement» Viktor Orban. Voir [ici] ().

Incroyable !

Quand je pense à tous ces crétins qui sont convaincus que l'Union Européenne serait une construction démocratique des européens eux-mêmes... 

Ben voilà : bas les masques !

On sait désormais QUI est le vrai patron de l'UE : les États-Unis.

Ce Guy Verhofstadt est décidément un ennemi des peuples et de la démocratie.

Quand à tous ces politiciens traîtres qui nous rabâchent continûment que l'Union Européenne serait une entité libre faisant le contre-poids à Washington, et bien ils peuvent aller se rhabiller : c'est désormais marée basse, et on voit qu'il se baignaient nus..

En complément sur Guy Verhofstadt :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Viktor Orban :

En complément sur Hongrie :

 

Dimanche 19 Août 2018 - News # 10594 

Le patron de Superdry, une entreprise qui a réalisé ses profits par le travail d'esclaves indiens», donne 1 million d'euros pour un nouveau référendum sur le Brexit. Voir [ici] ().

Et voilà, une preuve de plus pour les bobos et les gauchistes, que l'immigration de masse n'est favorable aux capitalistes.

 Les gauchistes et les bobos doivent comprendre une chose : 
 Ils peuvent importer tout le surplus démographique d'Afrique, 
 ça ne fera qu'augmenter les bénéfices des entreprises et des patron du CAC40
 mais l'ensemble des travailleurs pauvres verront leurs salaires baisser en raison du dumping social, 
 et les retraités devront partager leur maigre retraite avec les migrants. 

En complément sur Brexit :

En complément sur migrants :

En complément sur dumping social :

En complément sur capitalisme :

 

Mardi 24 Juillet 2018 - News # 10009 

Affaire Alexandre Benalla : la rubrique cumulative du jour :

En complément sur Alexandre Benalla :

       

Mardi 17 Juillet 2018 - News # 9826 

Sur son fil de messages Twitter, Clemens Fuest, l’un des économistes les plus écoutés du gouvernement et du patronat allemands, APPROUVE LES ANALYSES DE L’UPR SUR L’EURO. Voir [ici] ().

Un article édifiant ! À ne pas rater !

C'est dire combien l'UPR voitr juste, et depuis longtemps...

Allez l'UPR !

Allez les Français !

En complément sur UPR :

       

Mardi 26 Juin 2018 - News # 9370 

Quelques news qui m'ont été envoyées par Fairplay , l'un de mes chers visiteurs :

Les véritables raisons de cette obligation massive et brutale de vaccins

lien  vidéo  en Anglais sous-titré en  Française
https://www.youtube.com/watch?v=g6m9iaajTKI ()

? LA RAISON OFFICIEUSE DES 11 VACCINS OBLIGATOIRES  ? 
La   Face  cachée 
Emmanuel Macron a publiquement bénéficié de l’intense soutien pour sa campagne de Serge Weinberg, président de Sanofi, principal producteur français de vaccins. 

Sa Ministre de la Santé Agnès Buzyn a été payée longtemps par les géants de la pharmacie mondiale (Sanofi, Novartis, Bristol Myers-Squibbs).

Agnès Buzyn a été épinglée pour avoir justifié les « conflits d’intérêts » des chercheurs : selon une de ses déclarations, il n’y a aucun problème à ce que les scientifiques qui évaluent les médicaments pour le public soient en même temps payés par l’industrie qui les fabrique…

A peine élu, Macron lance donc une opération se présentant comme motivée par la santé du public, mais qui s’avère également être un véritable racket sur notre santé. 

Car évidemment, onze vaccins obligatoires d’un coup, c’est autant de doses et de rappels qui devront être achetés pour les 800 000 enfants qui naissent chaque année en France. 
On parle de 110 millions d’euros chaque année qui tomberont dans la poche de l’industrie pharmaceutique, via nos cotisations obligatoires. 

On savait qu’Emmanuel Macron était le candidat des milieux d’affaires et de la finance.

Obligation vaccinale : Des ordres des mondialistes

Une étude menée par le Pr Stefano Montanari est parue dans la revue médicale International Journal of Vaccines and Vaccination.
Cette étude démontre que l’on retrouve de nombreux métaux lourds sous la forme de nanoparticules dans les vaccins. 

Sur les 44 vaccins étudiés par les scientifiques, un seul

Voici les métaux qui ont été retrouvés : du Tungstène (8/44), du Chrome seul ou allié au Nickel (25/44) mais aussi les métaux suivants : Zirconium, Hafnium, Strontium, Aluminium, Nickel, Fer, Antimoine, Or, Zinc, Argent, Platine, Bismuth, Plomb, Cérium.

https://www.ipsn.eu/des-nanoparticules-dans-les-vaccins ()

Un crime contre l’humanité ! Compléments au dossier sur les vaccins :
https://www.artemisia-college.info/cessons-dempoisonner-et-dinfecter-nos-enfants.html ()

https://www.artemisia-college.info/les-vaccins-parlons-en-un-dossier-accablant-les-videos.html ()

Nos 2 chaînes YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UC38xK7hksnyzdWPdf0XC9kQ/videos ()
https://www.youtube.com/channel/UCowMG5mJqgrqitF4EnZPutA/videos ()

Agnes Buzy=Ness 14 ans de métier dans les laboratoires 
Son mari patron de l'INSERM
Macron qui administrait les comptes des laboratoires
Dont Servier dont on connaît la relation
Que faut-il de plus pour voir l'arnaque 
Fric : Engraisser Les Labos
AgnesBuz=yNess   était au conseil d’administration (« board ») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, de 2009 à 2011 AgnesBuzyNesss payé par Sanofi pasteur pendant 14 ans Labos Sanofi Novartis

Autant  d'enjeux financiers dans le seul but détruire nos vies et nos enfants.
Merci  de relayer si  vous le consentez,
votre site  est toujours là et il perdure. 
comment  faites  vous pour avoir  autant d 'énergie ?

votre  travail  doit être éprouvant 
vu les  thèmes  difficiles abordés.

je souhaite vous  soutenir  avec  5  euros  
j ai trouvé le  paiement  
cela  par  paypal  cela ne me rassure  pas.

Aurait  il un autre moyen pour soutenir  la  perénité de votre site  ?
par mon faible soutien.

merci  Blueman

Fairplay.

NB / pas si  fairplay  que cela  tant de sujets me fâche tant  ce monde est en perdition
et me  fait  vomir .

 

Merci Fairplay pour ces informations que je n'aurais pas le temps hélas d'étudier en détail mais qui, j'en suis sûr, intéresseront certains de mes chers visiteurs.

Pour ce qui est des dons au site, oui j'utilise PayPal parce-que c'est sûr, c'est pratique, et cela me permet de garder un certain anonymat. Il n'y a aucun soucis avec, que ce soit pour vous ou pour moi : je l'utilise depuis des années sans aucun problème.

Enfin, oui, c'est un travail éprouvant parce-que mettre en ligne autant de news et de vidéos depuis plus de 10 ans, c'est beaucoup de travail et de lutte contre soi-même. Mais je suis un guerrier (fatigué). Je continue jusqu'à ce que je n'en puisse plus ou que j'en ai vraiment marre, mais le jour où je m'arrêterais, j'aurais produit une oeuvre presque unique et très utile à beaucoup pour comprendre et s'éveiller un peu : fournir une immense base de données pour tous les chercheurs de vérité de langue francophone qui souhaitent comprendre notre monde de fou, notre civilisation infiniment perverse.

Il est toujours profitable pour l'Humanité que quelques uns se sacrifient afin que la grande majorité puisse vivre et en profiter. C'est un enseignement de type supérieur qui nous a été clairement enseigné et indiqué par tous les Maîtres de compassion de l'histoire de l'Humanité, et notamment par le deuxième Logos de l'Univers, notre Seigneur le Christ, qui s'est incarné et manifesté il y a 2000 ans dans le Maître Jésus.

Bonne continuation.

En complément sur vaccin :

En complément sur Agnès Buzyn :

     

Mardi 5 Juin 2018 - News # 8905 

Politique & éco n°173 : "Une monnaie libre alternative à la monnaie des banques" :

SYNOPSIS :

Olivier Pichon reçoit Benoît Lavenier ingénieur informatique patron d’une PME de logiciels pour la recherche scientifique. Membre organisateur de la communauté du Sou Mayennais.

1. Pourquoi changer  de monnaie ?
- Le monopole bancaire au bénéfice de l’hyper classe mondialisée.
- Quelle valeur pour cette monnaie ?
- la crise n’est pas pour tout le monde
- les classes défavorisées et la classe moyenne pénalisées par le système.
- un objectif qui est aussi de justice sociale.

2. Comment agir ?
- Qui peut porter dans la société le combat pour une monnaie juste ?
- Qu’est ce qu’une crypto monnaie ? La question du bitcoin.
- Block Chain et ordinateurs, les limites du bitcoin.
- Comment peut s’organiser le combat  décentralisé ?
- synthèse de la technologie du Block Chain et aspirations sociales conformes au principe chrétien de subsidiarité.

3. Qu’est-ce que la monnaie libre ? La G1.
- L’humain au cœur de l’économie.
- une monnaie qui respecte chacun et qui est légale.
- G 1 prononcer JUNE
- Stéphane Laborde  son livre : «  la théorie relative de la Monnaie » 2010 Stéphane Laborde est ingénieur.
- S. Laborde pose les bases de la monnaie libre et démontre la formule du calcul du Dividende Universel Le DU ,juste répartition de la monnaie entre les membres.
- Comment rejoindre les membres de cette communauté : "Le Sou Mayennais" : contact@-le-sou.org  - Site web : www.le-sou.org ().

Source : TV Libertés.

Simple, didactique, et passionnant.

À voir absolument !

En complément sur monnaie libre :

En complément sur crypto-monnaie :

En complément sur monnaie :

En complément sur monétaire :

 

Mercredi 23 Mai 2018 - News # 8607 

Liberté d'expression et censure : Nicolas Bay pose avec justesse des questions fondamentales concernant la liberté d’opinion sur Facebook à son patron Mark Zuckerberg :

On a pas la réponse de Mark Zuckerberg dans cette vidéo, mais cela n'a pas d'importance : il est évident que ce dernier va faire une réponse diplomatique et circonstanciée visant à noyer le poisson et à rassurer l'auditoire, mais que dans les faits rien ne changera.

Ce qui est remarquable, c'est la précision de l'analyse de Nicolas Bay et les question incisives qu'il pose, et qui éclairent les problématiques en jeu, notamment la disparition de la liberté d'expression et l'instauration de la censure en raison du pouvoir immense que des intérêts privés ont conquis sur le peuple en raison de leur quasi-monopole.

Une fois de plus les puissances publiques ont failli, parce-qu'une très grande majorité de nos politiciens sont des incompétents et/ou des traîtres (ce qui ne semble pas être le cas visiblement de Nicolas Bay compte tenu de son intervention pertinente et remarquable).

En complément sur Facebook :

En complément sur Mark Zuckerberg :

En complément sur liberté d'expression :

En complément sur censure :

En complément sur Nicolas Bay :


Mardi 15 Mai 2018 - News # 8423 

Affaire de la censure des identitaires bloquant des migrants illégaux : Portrait du patron censeur de Facebook Europe du Sud : Laurent Solly :

Un petit kapo du système grassement payé.

Ce type n'a aucune conviction : toute sa vie, il a fait partie de la mafia politique intéressée. C'est le prototype même du jeune politicien arriviste, ennemi du peuple et de la démocratie. Vous pensez bien que la liberté d'expression il n'en a rien à foutre. Ne comptent pour lui que ses postes, ses rémunérations, et ses amis politiques et d'intérêts.

En complément sur Facebook :

En complément sur migrants :

En complément sur censure :

En complément sur liberté d'expression :

 

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Vendredi 13 Avril 2018 - News # 7702 

Pièces à conviction : "Bernard Arnault, l'art de payer moins d'impôts" ou "Une histoire d'amour : Bernard Arnault et les paradis fiscaux": 

SYNOPSIS :

Première fortune de France, quatrième fortune mondiale selon le classement Forbes 2018, Bernard Arnault doit l’exceptionnelle réussite de son groupe LVMH à son appétit de conquête. Dior, Vuitton, Guerlain, Moët Hennessy…, son savoir-faire pour racheter des entreprises et les restructurer est bien connu. Mais s’il est aujourd’hui à la tête d’un patrimoine estimé à près de 58 milliards d’euros, il le doit aussi à son talent pour l’optimisation fiscale.

Plus de 200 filiales dans des paradis fiscaux

Selon une ONG, en 2014, le groupe LVMH comptait 202 filiales dans des paradis fiscaux. Bernard Arnault et LVMH multiplient les montages sophistiqués pour minimiser leurs impôts. Et la plus grosse part du patrimoine de la famille Arnault est placée dans une fondation en Belgique, un paradis fiscal qui ne dit pas son nom.

En 2016, son yacht le Symphony, un des plus grands du monde, est propriété d’une société maltaise et bat pavillon des îles Caïmans. Résultat, ce bateau au prix faramineux de 130 millions d’euros n’entre pas dans le calcul de l’ISF du milliardaire.

Le mécénat : une belle vitrine et une excellente opération financière

À Paris, le patron de LVMH a créé et financé la fondation d’art contemporain Louis Vuitton, une splendide vitrine pour Bernard Arnault le mécène, et une excellente opération pour LVMH… qui peut déduire de ses impôts 60% de l’argent investi dans la fondation.

L’enquête de "Pièces à conviction" lève le voile sur les pratiques des plus fortunés qui, comme Bernard Arnault, tentent de payer le moins d’impôts possible, voire d’y échapper. Les outils pour y arriver sont nombreux : montages financiers opaques, succession organisée hors de France, mécénat… Mais il peut aussi y avoir des accrocs. L’enquête révèle notamment que Bernard Arnault a récemment été l’objet d’un gros redressement de la part du fisc français.

À l'issue de l'enquête, Virna Sacchi recevra Manon Aubry, responsable plaidoyer Justice fiscale et inégalités pour l'ONG Oxfam France, et Stenka Quillet, journaliste d'investigation et auteur du documentaire.

Une vidéo démontrant combien ce type est malin, optimise tout, et que notre "démocratie" est hackée par des milliardaires grâces au travail de lobbying et à la bêtise et la complicité de nos traîtres de politiciens.

À voir !

En complément sur Bernard Arnault :

En complément sur LVMH :

En complément sur impôt :

En complément sur taxe :

En complément sur évasion fiscale :


Samedi 7 Avril 2018 - News # 7515 

Et cet enfoiré s'est exilé en Belgique pour ne pas payer d'impôts en France !
Môsieur pratique l'évasion fiscale...

 

Bernard Arnault, le patron de LVMH, est l’homme le plus riche d’Europe. Voir [ici] ().

Arrêtons-le et prenons lui son pognon pour le donner à ceux qui n’ont rien !

Il n'a objectivement pas besoin de 70 milliards d'Euros pour vivre !

En complément sur riche :

En complément sur milliardaire :

     

Jeudi 22 Mars 2018 - News # 7209 

Les patrons des GAFAM : rois du monde ? – Le Topo – Tous les internets :

En complément sur GAFAM :

En complément sur Internet :

     

Mercredi 14 Mars 2018 - News # 7063 

Deux informations inquiétantes du raidissement de l'État profond aux États-Unis qui n'augurent rien de bon :

Une spécialiste des opérations clandestines et de la Torture, nommée au somment de la hiérarchie... Lorsque la torture et la destruction de preuves sont récompensées...

Ah elle est belle la "démocratie" américaine.

Comme je ne cesse de le dire, les SS sont des repères de magiciens noirs, de ténébreux ultra-pervers et nuisibles qui font fit de toutes les valeurs christiques et humanistes qui ont porté nos sociétés.

Ce pays s'enfonce dans le Mal, le déni de la démocratie, c'est le nouvel État nazi contemporain, et je n'exagère pas.

[MAJ] : bonne nouvelle : Edward Snowden affirme que la nouvelle patronne de la CIA est recherchée en Europe, et ne pourrait pas se rendre dans les pays de l’Union Européenne sans risquer d’être arrêtée. Voir [ici] ().

Maintenant, dans les faits, je vois mal un pays européen arrêter cette femme sans créer un immense incident diplomatique avec les États-Unis. Seul un chef d'État ou un premier ministre vraiment couillu sera capable de faire cela.

En complément sur CIA :

En complément sur torture :

     

Dimanche 11 Février 2018 - News # 6700 

En réclamant la suppression intégrale de la publicité sur les chaînes publiques de télévision, le patron de M6 valide a posteriori la justesse du programme de l’UPR. Voir [ici] ().

En complément sur UPR :

En complément sur télévision :

En complément sur publicité :

   

Samedi 10 Février 2018 - News # 6693 

Big Brother numérique : La Chine s'enfonce dans la dictature par un dévelopement outrancier des technologies de surveillance et de contrôle de la population :

SYNOPSIS :

En Chine, les cameras de surveillance vont plutôt loin : elles vous reconnaissent. La caméra sait instantanément qui vous êtes, grâce à la reconnaissance faciale.

Ce n'est pas de la science-fiction, en Chine, c'est une réalité. Dans les lieux publics, tout le monde est scruté ; un visage peut instantanément être associé à une identité. Les Chinois appellent ce système "l’œil céleste". Pendant que les agents de circulation ont le dos tourné, les caméras, elles, dotées du système de reconnaissance faciale, font leur travail. Des caméras intelligentes à tous les coins de rue, et pour ceux qui traversent les feux rouges, l'amende est de trois euros. La Chine ne connait pas de loi sur la vie privée ; être filmé ne semble déranger personne. "Une atteinte à la vie privée ? C'est le prix à payer pour notre sécurité", commente un passant.

Les citoyens les plus surveillés au monde
Dans une des start-ups les plus en pointe de Pékin, on développe des logiciels d'identification pour la police, une vingtaine de gouvernements locaux, et des entreprises privées. Les logiciels auraient permis 3 000 arrestations à ce jour. Une prouesse technologique aux mains du pouvoir. Un dissident vient d'en faire les frais : reconnu par l’œil de Pékin dans le métro, il a été arrêté. "Malheureusement, le gouvernement ressemble de plus en plus à Dieu", estime Xuecun Muron, un écrivain dissident, "il peut tout savoir, il est de plus en plus puissant." D'ici trois ans, 400 millions de caméras, dont beaucoup dotées de reconnaissance faciale, seront installées dans tout le pays ; personne ne pourra y échapper.

C'est effrayant.

Mais ce qui est dingue, c'est que les gens concernés ne se rendent pas compte.

Même le patron de la startup a le sourire : il est en train, avec ses développeurs informatique, d'enchaîner tout un peuple et il est content ce con. Certes, son produit doit bien se vendre alors il a une très bonne qualité de vie, mais à quel prix ? En échange de la mise en surveillance de toute une population... C'est lamentable. Les gens sont devenus inconscients et fous. Ce sont les mêmes cons, les mêmes robots de l'Antéchrist, qui ont travailler à rendre possible la bombe atomique.

Terrifiant.

         

Vendredi 9 Février 2018 - News # 6683 

Économie, entreprises, et autogestion : "La démocratie comme patron" - #DATAGUEULE 79 : 

SYNOPSIS :

Voici un premier avant-goût in-situ du documentaire que nous préparons sur la démocratie, "La démocratie n'est pas un rendez-vous". Rdv courant avril pour découvrir le film !

hessalonique, Grèce, septembre 2011 : l’usine VioMe est frappée par la crise. La maison-mère Filkeram&Johnson fait faillite, la production est arrêtée. Les ouvriers de Viome décident de continuer le travail. Ils réquisitionnent l’usine, lancent une procédure judiciaire et, quelques mois plus tard, redémarrent la production. Au coeur de leur modèle, deux maîtres-mots : la démocratie et la solidarité.
Fin février, cela fera 5 ans que l’usine tourne en autogestion.

Une expérience intéressante.

Cela dit, je pense que l'autogestion a ses limites, notamment sur les aspects créatifs, de recherche, d'innovation, et sur l'art : il faut être un leader, un "cerveau", avoir une mentalité volontariste et osée pour créer le nouveau. Ces caractéristiques sont incompatibles avec un cerveau collectif parce-que dans un groupe le nombre d'aveugles et d'englués est toujours plus grand que le nombre de ceux qui voient, comprennent, osent, ont la foi, et se lancent.

Ce qu'il faut comprendre également, c'est qu'une chose n'est bonne que lorsqu'elle est à sa place : dans une maison, le feu est bon dans la cheminée, sur les bougies, mais c'est un désastre ailleurs. Pareillement, l'autogestion ne peut donc être appliquée partout.

Rendez-vous en Avril pour le documentaire complet.

En complément sur économie :

En complément sur entreprise :

En complément sur démocratie :

   

Lundi 5 Février 2018 - News # 6605 

L'Actu au Scalpel #17 par LLP : "De la propagande néocons sioniste !" :

SYNOPSIS :

Voici le numéro 17 de l'Actu au Scalpel, traitant de la question du complot et faisant suite à la réalisation du documentaire financé par France Télévisions et diffusé sur France 3, intitulé Complotisme : les alibis de la terreur, qui n'est rien d'autre qu'un outil de propagande conçu et réalisé par Messieurs Georges Benayoun et Rudy Reichstadt. Il s'agit via ce documentaire assez médiocre de criminaliser tout questionnement au sujet des versions officielles. Les amalgames réalisés sont d'une grande vulgarité puisque l'on passe très vite à la question de la Shoah alors que l'on ne voit pas du tout un quelconque rapport avec le sujet. Mais il est vrai que c'est une technique très utile pour terroriser tout le monde et empêcher tout débat. L'excuse mise en avant par ces propagandistes est bien sûr de protéger les enfants, ainsi ils pourront proposer des textes de loi liberticides qui empêcheront toute réflexion.

De grands débats légitimes seront absents de ce documentaire comme le complot économique des banksters, les massacres de masse de Big Pharma qui jouit d'une impunité extraordinaire, on a également omis de parler de Big Tobacco et son génocide annuel de 5,5 millions de morts... De tous ces dysfonctionnements, ces meurtres, ces massacres, ces empoisonnements, ces vols... avec la complicité d'un État fantôme et passif, pas le moindre mot dans ce documentaire. Nous citons et montrons dans cette vidéo des ouvrages importants qui démontrent le complot : "La Françafrique" de M. François-Xavier Verschave, "La République des mallettes" de M. Pierre Péan, "Enquête sur le patronat" de Monsieur Guillaume Delacroix, "Kinsey corrupteur" de Susan Brinkmann, "Dassault Système" de Ghibaudo et Philippin, "Témoins de Jéhovah, les missionnaires de Satan" de Robin de Ruiter, "56, l'État français complice des groupes criminels" tome 1 et tome 2 qui vient juste de paraître de l'excellent Jean-Louis Izambert sans oublier "La faillite du monde moderne" de M. Salim Laïbi...

La technique est connue depuis longtemps, on vous reprochera pour vous décrédibiliser des propos que vous n'avez jamais tenus et par contre on ne répondra jamais aux questions légitimes que vous posez. Sans oublier que les véritables complotistes sont bien ces sionistes pathologiques pyromanes qui veulent faire exploser la société française en créant un danger qui n'existe pas et en montant les communautés les unes contre les autres. Rappelons que ce sont bien les partisans de l'entité sioniste scélérate qui ont diffusé le concept d'Eurabia et de dhimmitude en Occident. L'Eurabia serait selon Bat Yeor (Gisèle Littman-Orebi), une essayiste juive britannique née en Égypte, un complot des arabes qui auraient corrompu les dirigeants européens afin d'arabiser le continent contre quelques barils de pétrole ! N'est-ce pas comique ? Cette thèse est extrêmement populaire dans les milieux identitaires dont le représentant médiatique est bien Monsieur Éric Zemmour.

Nous démontrons à la fin de la vidéo que toute cette propagande anti-musulmane qui consiste à faire croire, comme l'a répété Oriana Fallaci que 2 millions de musulmans en France sont 2 millions de potentiels terroristes, est de la pure propagande, de la diffusion de fausses nouvelles, de la fake news. Les textes historiques sont nombreux, nous en avons cité quelques-uns qui démontrent que la propagation de l'islam à ses débuts et pendant de nombreux siècles a été extrêmement respectueuse des autres cultes, qu'ils soient chrétiens ou juifs...

À diffuser au plus grand nombre.

Pour nous aider, vous pouvez faire un don à l'association ADSL.

Source : Salim Laibi (LLP).

Non encore évalué.

En complément sur LLP :

En complément sur propagande :

En complément sur sionisme :

   

Mercredi 31 Janvier 2018 - News # 6515 

Agriculture, élevage, et recherches perverses : le milliardaire Bill Gates, patron de Microsoft, investit 32 millions d'euros pour créer une super-vache. Voir [ici] ().

Ahurissant !

Ça me fait penser à ces crétins vaniteux de l'Institut National de la Recherche Agricole qui posent des fistules sur des vaches pour étudier leur rumination et prétendre ainsi leur fournir la meilleure alimentation possible. Voir cette édifiante [vidéo] ().

Messieurs les pervers,
la Nature n'a pas attendu votre connerie et votre insignifiance de ver de terre arrogant et stupide
pour optimiser les vaches !
La preuve : des centaines de variétés nous sont bien parfaitement parvenues sans vous
 !

Par contre, votre orgueil démesuré lui va les faire disparaître...
Et c'est bien parti, vous détruisez tout
 ! Que ce soit des espèces animales ou végétales !

Démentiel !

Le pognon, le pognon, le pognon, c'est tout ce qui intéresse ces traîtres et ennemis de l'Humanité et de la Nature.

Et puis vous imaginez si ces ténébreux parviennent à créer une telle vache ? Tous les producteurs laitiers du monde seront ruinés, ils disparaîtront ! Comment un producteur normal pourra-t'il supporter la concurrence déloyale d'un éleveur ayant des vaches produisant 4 fois plus ? C'est impossible !

Et c'est pas fini : cela invitera en plus les éleveurs qui restent à ne plus faire se reproduire les vaches naturelles, puisqu'elles seront "décotées" de par leur faible production en comparaison des super-vaches. Conséquence : des espèces de vaches naturelles et saines vont peu à peu disparaître...

Des fous !

Des criminels ces gens là !

En complément sur ahurissant :

En complément sur dément :

En complément sur Bill Gates :

En complément sur perversité :

En complément sur élevage :


Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6432 

Un exemple ahurissant et typique de désinformation et de propagande néolibérale mensongère par l'un des tenants de l'establishment éducatif : "Pourquoi réformer le Smic ?" par Gilbert Cette, Professeur d'économie associé à l'Université d'Aix-Marseille :

Cette vidéo est une rare occasion de bien voir comment le système d'essence néolibéral est entretenu, et maintient l'opinion publique sous hypnose collective, lui faisant croire qu'il n'y a pas d'autres alternative que le capitalisme, le libre-marché, la dérégulation, bla, bla, bla :

combiné à

Car enfin, puisque le sujet est le SMIC, le monter ne serais-ce que de 250 euros bruts, ce n'est rien du tout ! Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons ! Si une entreprise n'est pas capable de donner 250 euros bruts (plus les cotisations patronales) pour un salarié au SMIC, alors c'est qu'elle est au bord de la faillite. Regardez les bénéfices des entreprises : ils sont immenses, c'est ahurissant ! Tout récemment encore, on apprenait qu'en 2017 82% de la richesse du monde a été accaparée par les riches ! Alors que ce professeur, menteur patenté, affirme que cela va nuire aux entreprises et faire monter le chômage est du foutage de gueule ! À fortiori parce-que des salaires plus hauts signifient plus d'achats, et donc plus de ventes pour les entreprises (et accessoirement plus de cotisations sociales pour les régimes, et plus de taxes et d'impôts pour l'État).

Il faut absolument sortir les gens de la pauvreté, et relancer l'économie par la consommation. Tout a augmenté sauf les salaires. Total : les gens ont de moins en moins d'argent, ils sont de plus en plus pauvres, la classe moyenne fond comme neige au soleil, et même les produits alimentaires de grande consommation sont vendus dans des sous-formats, mais au même prix : voilà un signe objectif de cette paupérisation !

Il est amusant de remarquer que ce professeur au mental ténébreux porte bien son nom : Cette ! (Chez les égyptiens, le Dieu Seth est le frère et l'antithèse du Dieu Horus, le Christ).

L'un des drames de ce monde, c'est qu'il est dirigé par des intellectuels (des gens à la conscience endormie, embouteillée dans les théories, complètement aveugles du coeur, et qui passent leur temps à raisonner toute la journée, et toute leur vie). Ces gens parviennent, grâce au mental, à justifier les pires choses. Ils trouvent toujours un moyen, une rhétorique, pour justifier l'injustifiable ou les dessins partisans et/ou lucratifs qu'ils poursuivent. Et ce satané professeur, en bon chien de garde du système capitaliste, ne déroge pas à la règle : il sort tout un tas de raison débiles, mais bien sournoises et savantes pour tromper son monde, dans le but de justifier qu'on augmente surtout pas le SMIC, et même qu'on le baisse, usant même d'une novlangue typique et navrante qui achève de le trahir : "Un SMIC un peu moins dynamique"... Quel foutage de gueule !

Un monument de désinformation.

À voir absolument !

En complément sur exemple :

En complément sur ahurissant :

En complément sur libéralisme :

En complément sur capitalisme :

En complément sur propagande :


Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6423 

France : les "silencieux" désormais autorisés pour la chasse, colère des écologistes. Voir [ici] ().

Ils ont raison les écologistes : ça n'est pas normal.

Quand à la chasse, c'est une barbarie. Il n'est pas normal au XXIe siècle de faire de la tuerie d'animaux innocents une activité de loisir.

Quand on pense que les chasseurs ont choisi Saint-Hubert comme patron, ces crétins sont des manipulateurs : Saint-Hubert a précisément arrêté de chasser car Dieu lui a dit de cesser de faire du mal aux animaux innocents et d'apprendre et de vivre l'Amour, pas la tuerie. Se revendiquer donc de Saint-Hubert est inique, et traduit une totale incompréhension et cécité de l'Esprit de ces atardés mentaux de chasseurs.

En complément sur chasse :

       

Dimanche 31 Décembre 2017 - News # 5947 

De pire en pire... : en Belgique, une personne a été licenciée pour avoir "liké" Dieudonné sur Facebook... :

L'affaire :

Il y a quelque mois, le comptable d'une asbl a publié sur son mur Facebook différents liens qui font référence à des mouvements soutenant un geste, la "quenelle" de l'humoriste controversé Dieudonné.

Cela déplaît à son employeur, qui le convoque, explique le journal L'Echo. Le comptable s'engage alors, par écrit, à retirer toute publication de ce genre, à savoir des contenus pouvant heurter l'opinion publique d'après ses patrons.

Quelques mois plus tard, son supérieur hiérarchique constate qu'il n'a pas respecté son engagement, car il a aimé ("liké") des publications similaires aux précédentes. Cela a amené à son licenciement pur et simple pour motif grave.

Cet employé a alors saisi la justice: il maintient avoir respecté son engagement puisqu'il n'a rien diffusé sur son mur Facebook. Pour lui, le fait de "liker" ne s'assimile pas à une publication.

Mais la Cour du travail n'est pas du même avis. Selon elle, le travailleur qui aime des publications de sites à l'humour grinçant et à connotation raciste, s'approprie effectivement ces idées.

Elle rappelle que tout travailleur a droit à sa liberté d'expression mais ne peut en aucun cas ternir l'image de son entreprise à cause de cela, surtout s'il en a été averti.

La Cour a donc donné raison à l'employeur.

Source : RTBF.

La liberté d'expression est à l'agonie lente...

Tout est ethnicisé et racialisé.

Il y a de plus en plus de pensée unique et de gens intolérants, c'est consternant.

En complément sur Dieudonné :

En complément sur Facebook :

     

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5770 

Les crétins du MEDEF s'illustrent à nouveau...

Comme les patrons de ce syndicat capitaliste antisocial de merde n'ont jamais travaillé dans une usine, ces nazes ne savent pas que deux engrenages ne tournent pas tous les deux dans le même sens. Des minables...

Ils ne savent que ponctionner la valeur ajoutée produite par les travailleurs.

Nous n'avons objectivement pas besoin d'eux : c'est nous qui possédons les savoirs et savons produire. C'est eux qui ont besoin de nous pour vivre...

Voilà comment tournent deux engrenages, bandes de vampires bouffons malveillants :

En complément sur MEDEF :

En complément sur patron :

     

Mardi 7 Novembre 2017 - News # 5478 

"Envoyé Spécial : En Marche à l'Assemblée, le bal des débutants" :

SYNOPSIS :

Ils sont coiffeurs, infirmières, agriculteurs, patrons d’entreprise… et pour la plupart ne connaissent rien, ou presque, à la politique. Pourtant, pendant cinq ans, ce sont eux qui vont voter les lois et décider de l’avenir de notre pays. "Envoyé spécial" a filmé les premiers pas dans l’enceinte prestigieuse du Palais-Bourbon de quatre des 308 nouveaux députés La République en marche, depuis leur élection en juin jusqu’à cette rentrée agitée. Vous découvrirez Bruno Bonnell, 59 ans, le chef d’entreprise grande gueule et fan de Macron qui pèse de tout son poids sur la rédaction de la loi travail ; Sandrine Le Feur, la jeune agricultrice, qui jongle entre les rangs de poireaux bio de sa ferme dans le Finistère et les studieuses réunions en commissions à Paris ; ou Cédric Villani, le mathématicien à la célèbre lavallière, qui s’initie aux joies du terrain en arpentant sa toute nouvelle circonscription... Entre premiers textes votés et premiers cafouillages, consignes venues d’en haut et tractations en coulisses, ces “bizuts”, plongés sans expérience dans le grand bain de la vie publique, vont-ils être capables, comme ils le promettent, de rénover la vie politique française.


Lundi 26 Juin 2017 - News # 4945 

Le FMI a donné son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne. Voir [ici] ().

Une honte !

Et les profits des actionnaires ? C'est là qu'il faut taper !

Et les profits des spéculateurs ? C'est aussi là qu'il faut taper !

Et les 60 milliards d'euros qui s'échappent chaque à année dans les paradis fiscaux ?!

Enfin, en trente ans, 200 milliards d'euros sont passés des poches des salariés à celles des patrons, et on veut nous taxer notre maigre épargne ?!

Scandaleux !

En complément sur FMI :

En complément sur Christine Lagarde :

En complément sur taxes :

En complément sur impôt :

En complément sur épargne :


Samedi 17 Juin 2017 - News # 4759 

Achat d'une voiture d'occasion

chez le concessionnaire Honda Chambly :

une très décevante et amère expérience...


Certains des vendeurs de ce concessionaire sont à la limite de la malhonnêteté et de l'escroquerie (et, le pire, en accord avec le patron du magasin) : ils vous font croire qu'ils vous accordent une remise, en trafiquant les prix toutes taxes incluses qu'ils vous présentent sur des bouts de papier informels (qu'ils gardent ensuite) pour vous faire croire qu'ils vous accordent une remise.

Voilà comment ils procèdent : à partir du prix hors taxe de l’annonce d’une voiture d’occasion, le vendeur vous présente un premier prix de la voiture toutes taxes comprises, puis suite à votre demande d’avoir une remise, il vous dit qu'il va voir son patron pour la lui demander. Il revient quelques minutes plus tard en vous présentant un deuxième prix toutes taxes incluses PLUS BAS que le premier prix. Le problème, c'est que le premier prix communiqué est erroné : il a été gonflé et ne correspond pas du tout au prix hors taxe initial de l’annonce plus les taxes. Lorsqu'il revient et vous présente le soi-disant nouveau prix remisé toutes taxes incluses, comme celui-ci est plus bas que le premier (qui lui est faux), vous avez alors l'impression qu'une remise substantielle vous a été accordé (de l'ordre de 1200$ dans notre cas), mais c’est une tromperie, un leurre.

UN EXEMPLE POUR MIEUX COMPRENDRE L'ARNAQUE:

Supposons que le prix initial hors taxe de la voiture affiché dans l’annonce soit de 17.592,00 $

Prix
toutes taxes incluses proposé par le vendeur : 21.462,24 $

Vous demandez une remise au vendeur, alors il va voir son patron, et revient vous proposer :

Prix "Remisé" toutes taxes incluses : 20.226,40 $

Vous avez l'impression d'avoir bénéficié d'une remise de 21.462,24 - 20.226,40 soit 1.235,84 $.

Cette "remise" de 1.235,84 $ est en réalité un leurre total puisque le prix final payé "remisé" est de 20.226,40 $, ce qui correspond exactement au prix initial hors taxe de 17.592,00 $ plus les taxes en vigueur au Canada et au Québec. Donc, en réalité, la remise est de zéro !

Le premier prix annoncé de 21.462,24 $ toutes taxes incluses est faux : il a été gonflé, et ne correspond pas au prix initial de 17.592,00 $ + les taxes en vigueur.

C'est ensuite seulement sur l'offre d'achat que vous pouvez vous apercevoir de la supercherie... Mais, ayant fait confiance au vendeur, ni moi ni mon épouse nous ne nous sommes rendu compte de ce subterfuge à la signature de l'offre d'achat : le prix toutes taxes incluses était bien celui proposé : nous n'avons pas vérifié le prix hors taxe qui était exactement le prix initial proposé sur l'annonce (et dons SANS REMISE AUCUNE).

Je n’ai pris conscience de "l'arnaque" que lorsque j'ai appelé ma compagnie d'assurance pour assurer cette voiture que j'allais acheter, et que la téléphoniste m'a demandé le prix hors taxe que j'allais payer chez le concessionnaire : je me suis alors rendu compte que sur l’offre d’achat c'était le prix hors taxes initial de l’annonce SANS AUCUNE REMISE ! : le vendeur nous avait induit en erreur et trompé sciemment.

J'ai alors téléphoné au vendeur qui n'a pas voulu reconnaître la manipulation (au début, nous avons pensé à une erreur de sa part, mais non), me parlant même alors de frais de lavage (200$), de divers frais de préparation, qui avaient été ajoutés. Des frais dont IL N’A JAMAIS PARLÉS lorsque mon épouse et moi nous sommes venus par deux fois au magasin. Je lui ai alors signifié que je ne voulais plus acheter la voiture dans ces conditions, et il a accepté de me rembourser l'acompte destiné à réserver la voiture (ce qui prouve une fois de plus qu'il y avait anguille sous roche, et que ce concessionnaire a l'habitude de tenter de tromper de cette manière ses clients. S’il a procédé à ce remboursement, c’est pour une seule raison : pour éviter que les gens floués comme moi ne portent plainte au Service des fraudes de la Sureté du Québec, ce qui coûterait très cher à ce concessionnaire).

Le lendemain, j'ai dû aller au magasin une troisième fois pour me faire rembourser mon acompte, et cela s’est passé gentiment, la réceptionniste était au courant, et tout s’est bien passé : j’ai récupéré mon acompte sans problèmes.

Nous pensions avoir trouvé la voiture d’occasion qu’il nous fallait et qui nous plaisait, et avoir bénéficié d’une remise, nous étions contents, et en fait, nous nous sommes faits roulés dans la farine par des gens malveillants qui abusent sciemment leurs clients. Une honte ! Une journée amère…

La leçon de cette histoire, c'est que :

Je n'irais plus jamais chez ce concessionnaire.

Maintenant, vous faites comme vous voulez, mais vous ne pourrez pas dire que personne ne vous a prévenu le concernant.


Complément : "Comment éviter les escroqueries lors de l’achat ou de la vente d’un véhicule" : voir [ici] ().

En complément sur arnaque :

En complément sur escro :

En complément sur voiture :

En complément sur automobile :

 

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4658 

Pour ceux qui ne comprendraient pas cette illustration,
il faut savoir que Christophe Cambadélis
a fait sa campagne législative perché sur une palette rouge :

Législatives 2017 : Christophe Cambadélis, patron du Parti Socialiste, a été éliminé dès le premier tour (de même que Benoît Hamon, Aurélie Filippetti, Patrick Mennucci, Elisabeth Guigou, et Christian Eckert). Voir [ici] ().

Mort de rire... C'est la Bérézina, le Parti Socialiste est devenu un mort-vivant...

En complément sur Cambadélis :

En complément sur Parti Socialiste :

En complément sur Législatives 2017 :

   

Dimanche 4 Juin 2017 - News # 4517 

Pierre Gattaz président du MEDEF : « Le bénévolat peut sauver les entreprises françaises ». Voir [ici] ().

Et les dons d'argent aux entreprises aussi !

Et le travail gratuit le Samedi et le Dimanche aussi !

Et une semaine de 48 heures aussi !

Et puis quoi encore ducon ?

Ahurissant !

En complément sur Pierre Gattaz :

En complément sur MEDEF :

En complément sur patron :

En complément sur entreprise :

 

Vendredi 2 Juin 2017 - News # 4483 

Les politiques au plus haut niveau de l'État ont décidé de fricoter avec les lobbys, les multinationales et ceux qui dirigent la presse.

Isabelle Attard, Députée.

À un moment, le présentateur lui rétorque "On a le droit de déjeuner" et elle lui répond erronément "Tout à fait". Nous sommes là au coeur du problème : le trafic d'influence, la compromission, le lobbying, la logique des réseaux, ne peuvent se passer de déjeuners et de réunions publiques ou privées. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'un ministre, un secrétaire d'État, un haut fonctionnaire, un représentant de l'État, etc., n'a pas à déjeuner avec un capitaine d'industrie, un PDG de multinationale, le patron d'une banque privée, ou le représentant d'un lobby, même sociétal. Il est là le problème. Hélas, depuis au moins 40 ans, les mentalités sont tellement dévoyées, les gens ont tellement perdu le sens de l'éthique, qu'ils ne voient même plus la contradiction, pourtant flagrante, entre leur mandat social et toutes les formes intérêts privés.

Ce que j'essaye d'expliquer ici, c'est que dans une démocratie digne de ce nom, un mandataire social est au service exclusif des citoyens. Il ne peut donc rencontrer des représentants d'intérêts privés qui ne représentent qu'eux-mêmes. Pour être parfaitement clair, et pour reprendre l'exemple décrit dans la vidéo, le Ministre de la culture ne peut pas déjeuner avec Vincent Bolloré, pour la simple raison que Vincent Bolloré est un patron de presse, qui ne représente que lui-même, et qu'il n'est qu'une personne parmi des dizaines de millions. En déjeunant avec Vincent Bolloré, le Ministre de la culture donne plus de poids à une personne en particulier qu'aux 67 millions de Français qu'il est sensé servir... Où est la démocratie, même représentative, dans cette gabegie ?!

Seule une loi interdisant formellement, sous peine de révocation immédiate du mandat et de sanctions pénales, toute réunion, déjeuner, etc., publique ou privée, entre un mandataire social et une personne représentant des intérêts privés, est susceptible de casser définitivement ce régime dévoyé d'incessantes compromissions qui ne font le jeux, en dernière analyse, que des intérêts privés et de multiples lobbies.

Il est là le coeur du dévoiement de notre "démocratie" : d'incessantes et inopportunes collusions entre mandataires sociaux et lobbies de toutes sortes.

Et cela va même plus loin, c'est même beaucoup plus grave et problématique, puisqu'aujourd'hui l'on sait que le marché a infiltré le gouvernement en plaçant certains de ses pions à des postes stratégiques de la machine étatique. L'un des exemples les plus connu est l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui décide de l'autorisation de mise sur le marché (AMM), un accord donné à un titulaire des droits d’exploitation d’un médicament fabriqué industriellement pour qu’il puisse le commercialiser. Il est bien évident que pour l'industrie pharmaceutique contrôler les AMM est un atout énorme...

Ces dérives sont terribles et se multiplient depuis des années partout dans le monde, les États-Unis étant sans conteste les champions de l'interpénétration des sphères économiques privées avec les diverses administrations et organismes d'État, et le revolving doors (le pantouflage) étant devenu en plus un sport national des élites américaines.

Il faut comprendre que, si rien n'est fait, la situation va empirer, et nous allons finir par nous retrouver dans "Globalia" de Jean-Christophe Rufin : les hyper-riches et leurs multinationales auront pris définitivement le pouvoir, et la société se résumera à une foule d'esclaves globalement mal payés, et n'ayant plus que le droit de consommer.

Pouvoir des citoyens contre pourvoir des lobbies : voilà l'enjeu réel.

Soit la démocratie prend enfin forme et évacue définitivement tous les lobbies, soit ces derniers gagneront.

Il n'y a pas dans cette problématique de juste milieu, pour la simple raison que du coté des lobbies, nous sommes confrontés à une cupidité sans fin, ou à un désir sans fin, et donc à des soifs inextinguibles de pouvoir. L'équilibre n'est donc pas possible ici.

Il nous faut donc éradiquer complément les lobbies pour pouvoir construire une véritable démocratie. En ce sens, seule une démocratie directe participative neutre peut nous garantir le résultat (Je publierais ultérieurement un article sur ce concept novateur que j'ai inventé lorsque j'en aurais le courage : il u a en effet beaucoup de travail pour l'exploser clairement).

En complément sur le lobbying :

En complément sur la compromission :

En complément sur les multinationales :

En complément sur la corruption :

 

Mercredi 17 Mai 2017 - News # 4163 

Les origines patronales du fascisme italien. Voir [ici] ().

L'histoire est un éternellement recommencement avec des adaptations...

Le fascisme contemporain, lui aussi, s'est adapté : il a muté en un fascisme 2.0, un smart-fascisme, un fascisme intelligent qui a su évoluer et se déguiser subtilement en démocratie de marchés tenue avec poigne par le MEDEF, les banques, les multinationales, et toutes les puissances d'argent.

En complément sur les patrons :

En complément sur le MEDEF :

En complément sur le fascisme :

   

Jeudi 11 Mai 2017 - News # 4023 

"Comment les grands patrons s’emparent des médias". Voir [ici] ().

En complément sur les patrons :

En complément sur les médias :

     

Mardi 9 Mai 2017 - News # 3978 

Ça commence, les forces capitalistes avancent leur pion : plusieurs grands patrons soumettent à Emmanuel Macron un «pacte européen». Voir [ici] ().

En clair, ils militent subtilement pour un verrouillage du modèle européen : ils vont tout faire pour que la France se sorte pas de l'Union Européenne.


Dimanche 7 Mai 2017 - News # 3933 

 

Le criminel, c'est l'électeur !

C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, - par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, - par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. Tu te plains de tout ! Mais n’est-ce pas toi l’auteur des mille plaies qui te dévorent ?

Tu te plains de la police, de l’armée, de la justice, des casernes, des prisons, des administrations, des lois, des ministres, du gouvernement, des financiers, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des prêtres, des proprios, des salaires, des chômages, du parlement, des impôts, des gabelous, des rentiers, de la cherté des vivres, des fermages et des loyers, des longues journées d’atelier et d’usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales.

Tu te plains ; mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. C’est toi qui produis tout, qui laboures et sèmes, qui forges et tisses, qui pétris et transformes, qui construis et fabriques, qui alimentes et fécondes !

Pourquoi donc ne consommes-tu pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? Oui, pourquoi le sans pain, le sans souliers, le sans demeure ? Pourquoi n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’offensé, le serviteur, l’esclave ?

Tu élabores tout et tu ne possèdes rien ? Tout est par toi et tu n’es rien.

Je me trompe. Tu es l’électeur, le votard, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin de vote, sanctionne toutes ses misères ; celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes.

Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet, rampant devant la poigne du maître. Tu es le sergot, le geôlier et le mouchard. Tu es le bon soldat, le portier modèle, le locataire bénévole. Tu es l’employé fidèle, le serviteur dévoué, le paysan sobre, l’ouvrier résigné de ton propre esclavage. Tu es toi-même ton bourreau. De quoi te plains-tu ?

Tu es un danger pour nous, hommes libres, pour nous, anarchistes [sic]. Tu es un danger à l’égal des tyrans, des maîtres que tu te donnes, que tu nommes, que tu soutiens, que tu nourris, que tu protèges de tes baïonnettes, que tu défends de ta force de brute, que tu exaltes de ton ignorance, que tu légalises par tes bulletins de vote, - et que tu nous imposes par ton imbécillité.

C’est bien toi le Souverain, que l’on flagorne et que l’on dupe. Les discours t’encensent. Les affiches te raccrochent ; tu aimes les âneries et les courtisaneries : sois satisfait, en attendant d’être fusillé aux colonies, d’être massacré aux frontières, à l’ombre de ton drapeau.

Si des langues intéressées pourlèchent ta fiente royale, ô Souverain ! Si des candidats affamés de commandements et bourrés de platitudes, brossent l’échine et la croupe de ton autocratie de papier ; Si tu te grises de l’encens et des promesses que te déversent ceux qui t’ont toujours trahi, te trompent et te vendront demain : c’est que toi-même tu leur ressembles. C’est que tu ne vaux pas mieux que la horde de tes faméliques adulateurs. C’est que n’ayant pu t’élever à la conscience de ton individualité et de ton indépendance, tu es incapable de t’affranchir par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne peux être libre.

Allons, vote bien ! Aies confiance en tes mandataires, crois en tes élus.

Mais cesse de te plaindre. Les jougs que tu subis, c’est toi-même qui te les imposes. Les crimes dont tu souffres, c’est toi qui les commets. C’est toi le maître, c’est toi le criminel, et, ironie, c’est toi l’esclave, c’est toi la victime.

Nous autres, las de l’oppression des maîtres que tu nous donnes, las de supporter leur arrogance, las de supporter ta passivité, nous venons t’appeler à la réflexion, à l’action [sic].

Allons, un bon mouvement : quitte l’habit étroit de la législation, lave ton corps rudement, afin que crèvent les parasites et la vermine qui te dévorent. Alors seulement du pourras vivre pleinement.

LE CRIMINEL, c’est l’Electeur !

Albert Libertad.


Placard d'une version écourtée.

Dit plus simplement :

Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes.

Jacques-Bénigne Bossuet.

Samedi 6 Mai 2017 - News # 3911 

Liste très complète mais non exhaustive des soutiens d’Emmanuel Macron, le candidat du Parti de la presse et de l’argent :

Patrons et banquiers

Responsables politiques

Responsables politiques étrangers (la plupart ont manifesté leur soutien après le 1er tour)

Intellectuels et journalistes

Artistes et vedettes de la télé

Sportifs

Personnalités ayant appelé à voter pour Emmanuel Macron après le 1er tour

Source : [Rutpures] ().

Une belle brochette de vendus et de personnes dont la grande majorité sont tout à fait détestables pour différentes raisons objectives...


Dimanche 30 Avril 2017 - News # 3738 


Affiche parodique bien méritée
du film "Merci patron !" de François Ruffin.

Grand Prix du Tartuffe d'Avril 2017 : l’anticapitaliste François Ruffin votera pour Macron, mais restera "un opposant ferme". Voir [ici] ().

Premier au bal des faux-culs anticapitalistes... 

Ces gens n'ont aucune éthique personnelle, aucun courage...

Un acte qui prouve que leur combat est du vent, une tromperie.


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3541 

Pierre Gattaz, le patron des patrons, accorde son soutien à Emmanuel Macron et se dit prêt à «résister» au FN. Voir [ici] ().

Ben voilà. Au moins, c'est bien clair maintenant. Et il y a encore des nazes pour voter Macron ? Vous vous tirez une balle dans le pied !


En complément sur MEDEF :


En complément sur Macron :


Dimanche 23 Avril 2017 - News # 3517 

Étienne Chouard : "Emmanuel Macron et autres agents de l’Union Européenne, amants des grands patrons et des usuriers, ennemis du peuple". Voir [ici] ().


En complément sur Étienne Chouard :


En complément sur Macron :


Mardi 18 Avril 2017 - News # 3381 

Les patrons d'auto-écoles se mobilisent en France contre l'«uberisation» de leur profession. Voir [ici] ().

C'est exactement ce qu'a prévu François Asselineau qui est en train d'arriver dans toute la société française.

Le Frexit, viiiiiite !


Lundi 17 Avril 2017 - News # 3356 

Mort de rire : Nicole Notat, ancienne patronne de la CFDT, apporte son soutien à Macron... Voir [ici] (). Ou l'histoire d'un n ième retournementde veste. Ah, quand ils ont goûté au fric, ils les oublient vite leurs idéaux. Pathétique...


Vendredi 14 Avril 2017 - News # 3281 

Pour le patron de la CIA, WikiLeaks est un « service de renseignement hostile ». Voir [ici] ().

Un très bon signe pour Wikileaks ça...


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3050 

 

Emmanuel Macron : le suppôt contre le peuple des grandes banques : à Londres, il a dragué les banquiers pour les faire venir à Paris après le Brexit... Voir [ici] ().

 Je pense que la France et l'Union européenne sont un espace très attractif en ce moment.
 Du coup, dans mon programme, je ferais tout pour les rendre attractifs et prospères.
 

 

Dit autrement, il va sacrifier le peuple français sur l'autel de l'attractivité fiscale, de l'attractivité de cotisations patronales moins élevées (et donc moins d'avantages sociaux pour le peuple), pour une maximisation des profits.


Lundi 20 Mars 2017 - News # 2761 

La patronne de France télévision payée 400 000€ par vos impôts pour un résultat calamiteux. Voir [ici] ().


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2570 

Henri Guaino sur Macron : « Je n’ai jamais vu un candidat sortir de nulle part avec autant de moyens ». Voir [ici] (). Mais monsieur Guaino, Macron est financé par des milliardaires, des entreprises, le patronat, et la finance internationale, vous ne le saviez pas ?


Jeudi 23 Février 2017 - News # 2378 

Dîner du CRIF : le best-of du pire. Découvrez en images ce qu'il faut retenir de la dernière autocélébration de l'aristocratie sioniste. Voir [ici] (). Quand on regarde qui s'y rend, les collusions et les trafic d'influence qui s'y déroulent, on prend conscience que lorsqu'on est un authentique honnête homme, on ne doit jamais se rendre dans un tel cercle de compromission et d'avilissement. Et devinez quoi : après son déjeuner avec le patron du CRIF, Benoît Hamon a rencontré Éric de Rothschild.... Voir [ici] (). Ben voyons... Rendez-vous compte : des prétendants à être des élus du peuple viennent traficoter avec les puissants et les tenants oligarchiques du système... Ils ne sont pas encore élus qu'ils trahissent déjà le peuple...


Mardi 21 Février 2017 - News # 2338 

Trafic d'influence et sionisme : Benoît Hamon déjeune avec le patron du CRIF mais ne veut pas que ça se sache... Voir [ici] (). Toujours aussi lamentables nos hommes politiques... Des vendus. Et pleutres, en plus...


Lundi 6 Février 2017 - News # 2189 

Mea cupla de François Fillon. Voir [ici] (). Il vient de poser un acte décisif, c'est un tournant de cette histoire, et il l'a joué vraiment fine, et cela pourrait changer la donne, même si, à mon avis, certains français se sont détournés définitivement de lui. La seule chose qui pourrait l'abattre, c'est une nouvelle affaire, un nouveau scandale. Et je pense que certains sont en train de chercher ardemment dans son passé. Je pensais qu'il était cuit, mais désormais, ce n'est plus le cas, même s'il reste fragilisé. Lui est son état major ont bien joué, définitivement. Maintenant, il faut attendre. Difficile désormais de faire un pronostic, mais si aucun autre scandale n'éclate, il est probable qu'il sera présent au deuxième tour des élections présidentielles. Affaire à suivre. Maintenant, ce qui m'a interpellé, c'est le comportement du député Georges Fenech : il s'est désolidarisé bien vite de Fillon, faisant état de sa volonté publiquement aux médias d'abandonner Fillon comme candidature, semant la division au sein de sa famille politique. Et maintenant, il déclare à propos de François Fillon que "C’est notre patron, notre candidat, il n’y a aucun doute là-dessus puisqu’il l’a décidé". Je pense que son revirement est dû au fait qu'il a été probablement été recadré par les instances de sa famille politique. Pour moi, Georges Fenech est un faux-cul, un traitre, un type très dangereux. C'est un serpent sournois et subtil, et d'autant plus dangereux qu'il use du verbe très intelligemment, usant même de douceur. Si jamais ce type arrivait à un quelconque poste de pouvoir où il aurait les coudées franches, il ferait des choses terribles, et les justifierait par des paroles sublimes. Attention à ce type !


Vendredi 27 Janvier 2017 - News # 2087 

«Meurtre à la Maison Blanche» : quand un patron de presse allemand recommande l'assassinat de Trump. Voir [ici] (). Comme je ne cesse de la dire, l'élection de Donald Trump comme le Brexit sont des évènements apocalyptiques : ils révèlent dans toute leur "splendeur" les antidémocrates et les crypto-fascistes.


Samedi 7 Janvier 2017 - News # 1917 

Étonnant et responsable : patron à la retraite, il renonce à ses dividendes et cède l’entreprise aux salariés. Voir [ici] ().


Lundi 5 Décembre 2016 - News # 1713 

Paupérisation croissante de la société pendant que les grands patrons, les riches, et les multinationales, se gavent de plus en plus : à Paris, le Samu social est débordé, et n'arrive pas à faire face à la demande des SDF. Voir [ici] ().


Lundi 21 Novembre 2016 - News # 1633 

Macron, symbole de l’escroquerie d’un monde politique en perdition. Voir [ici] (). Ce type est lamentable : c'est un clown, un arriviste, un opportuniste, et un traître, se surcroît au service de la banque et du grand patronat.


Samedi 27 Août 2016 - News # 1465 

Rien ne change, tout continue comme avant : la société d’investissement Hendersen Global Investorssalue salue la forte hausse des dividendes pour les actionnaires... Merci les patrons ! Voir [ici] (). Lamentable. Alors que de plus en plus de gens n'arrivent pas à finir leur fin de mois, se demandant comment ils vont faire pour payer leurs factures de base, et que la classe moyenne fond comme neige au Soleil, une ultra-minorité se gave de plus en plus en dérobant la valeur ajoutée engendrée par le dur travail quotidien de tous salariés. Il faut que chacun sache que la part de la valeur ajoutée consacrée aux dividendes a doublé en quinze ans et  que le capital a été favorisé dans le partage de la valeur ajoutée depuis 30 ans ! Inique, dégueulasse, revolant ! Les salariés, eux, voient leur salaires ne pas augmenter et même leur pouvoir d'achat baisser devant le coût de la vie et la vraie hausse de l'inflation qu'on leur cache (mais les français ne sont pas des cons : ils voient bien que tous augmente et qu'ils ont de plus en plus de mal à payer leur nécessaire). Quand est-ce que tout cela va changer ? Jamais, tant qu'aucun homme politique sérieux, responsable, compétent et courageux, soucieux de servir l'intérêt général et le bien commun, ne sera au pouvoir... Et ce n'est pas pour demain compte tenu des profiteurs, des traitres, et des incompétents, que nous avons comme politiciens... Et ce n'est pas une question de parti, de gauche ou de droite : le PS comme les Républicains sont les mêmes enfoirés qui sont là pour faire carrière, se servir, s'en mettre plein les poches en cumulant les mandats ou en étant corrompu (exemple : Alain Juppé, Julien Drey, Patrick Balkany, etc.) et mener une politique libérale désastreuse pour la population mais oh combien profitable pour les multinationales, les banques, les actionnaires, et les ploutocrates.


Mardi 9 Février 2016 - News # 1269 

Allemagne et omerta sur les viols collectifs : Herles, ex patron de la télé allemande ZDF, avoue que « Les journalistes sont aux ordres ». Voir [ici] ().


Mardi 5 Janvier 2016 - News # 1228 

Démentiel ! : le président de la République a exclu pour 2 ans dont 6 mois ferme Agnès Saal, l'ancienne patronne de l'INA pour ses dépenses de taxis et ses notes de frais. Voir [ici] (). Cette poufiasse fait l'objet de deux enquêtes ouvertes par les parquets de Créteil et de Paris, sur ces 40.000 euros de frais de taxi quand elle présidait l'INA et sur 38.000 euros de notes de frais quand elle dirigeait le Centre Georges-Pompidou. Non mais on croit rêver ! Comment cette conasse peut-elle être exclue seulement pour deux ans et demi ?!!! Il faut la foutre dehors et lui botter le cul. C'est ahurissant... Tout politicien ou fonctionnaire fraudeur, corrompu, doit être interdit à vie de mandat et d'accès à la fonction publique. Nous les citoyens, nous exigeons l'interdiction de tout mandat électoral, et de tout poste administratif et/ou dans la fonction publique pour les gens ayant un casier judiciaire. Pour ceux qui sont intéressés par cette importante question, voyez cette édifiante et incroyable [vidéo] ().


Mercredi 18 Novembre 2015 - News # 1103 

Démentiel et gravissime ! Terrorisme : l'ancien patron des services secrets Bernard Squarcini révèle que Manuel Valls a refusé que la Syrie lui communique la liste des djihadistes français opérant sur son sol. Voir cette [vidéo] (). La haine et la bêtise dans toute leur "splendeur"... Ahurissant !


Lundi 15 Octobre 2012 - News # 247 

La situation économique est gravissime, même les patrons français n'y croient plus ! "Certains patrons sont en état de quasi-panique. Nous sommes passés d’un avis de tempête à un avis d’ouragan. D’un côté, le rythme des faillites s’est accéléré durant l’été et aucun secteur d’activités n’affiche de prévisions autres que pessimistes jusqu’à la fin de l’année. Et par ailleurs nous assistons à une défiance généralisée des investisseurs, résidents comme non résidents" a déclaré la présidente du MEDEF, Laurence Parisot. Voir [ici] ().


Vendredi 11 Mai 2012 - News # 178 

Une pétition est apparue sur le Net pour demander à François Hollande, le nouveau Président de la République Française, qu'Éva Joly devienne Ministre de la Justice. Pas idiot, surtout que dans ce domaine, on a pu voir qu'elle assure, et qu'elle sait lutter contre la corruption, les patrons et les politiciens véreux, le blanchiment d'argent, etc. Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .