Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

44 News

Mardi 22 Octobre 2019 - News # 21467 

Je suis musulman et je suis pour le terrorisme…
Le mécréant se divise en deux parties, la tête et le corps.

 

Islamisme, radicalisation, et apologie du terrorisme : neuf ans de prison pour «Albistouri», l’ex-interne en médecine. Voir [ici] ().

L'Islamisme est une plaie, un danger majeur pour notre société.

Soit nous l'éradiquons, soit c'est lui qui nous détruira.

La République doit se défendre, et réagir vite.

Et ce que je trouve inquiétant, c'est que beaucoup de nos compatriotes ne se rendent pas compte de ce qui est en train de se passer. Ils ne s'en rendront compte hélas lorsque du sang aura commencé à coulé. Hors, c'est précisément ce qu'il faut éviter à tout prix. Donc, c'est maintenant que la Nation doit réagir. Avant qu'il ne soit trop tard. Dans l'intérêt de tous.

En complément sur islamisme :

En complément sur radicalisation :

     

Lundi 21 Octobre 2019 - News # 21427 

Radicalisation islamique : 27 fonctionnaires de la préfecture de police de Paris signalés. Voir [ici] ().

Et ça, c'est juste pour la préfecture de police de Paris...

En complément sur radicalisation :

En complément sur islamisation :

     

Vendredi 18 Octobre 2019 - News # 21351 

La fondatrice de la Brigade des Mères explique comment la France Insoumise sème la haine contre la France dans les cités et radicalise les jeunes :

Incroyable cette histoire... 

C'est grave !

Comment sur la base de ces tracts, la France Insoumise n'est-elle pas poursuivie pour incitation à la haine ?

Ahurissant !

Et, en plus, ces crétins sèment la division : c'est super grave !

En complément sur incitation à la haine :

       

Mercredi 16 Octobre 2019 - News # 21298 

Immigration, radicalisation, laïcité : Emmanuel Macron met en garde contre "les amalgames" qui pourraient conduire à "la guerre civile". Voir [ici] ().

En complément sur guerre civile :

En complément sur migrants :

En complément sur radicalisation :

En complément sur laïcité :

 

Vendredi 11 Octobre 2019 - News # 21184 

Islamisation : Deux policiers privés de leurs armes en raison de leur radicalisation supposée. Voir [ici] ().

En complément sur islamisation :

En complément sur radicalisation :

     

Jeudi 10 Octobre 2019 - News # 21148 

Islamisation de la société et sondage : D’après la dernière enquête IFOP, un quart de la population musulmane en France adhère à la charia et pense que cela doit passer avant les lois de la République :

Tout montre que nous avons dépassé un seuil, un point de basculement, et que la France est en danger.

Emmanuel Macron a raison de dire qu'il faut combattre l'hydre islamique.

Ça devient super préoccupant... 

En complément sur islamisation :

En complément sur charia :

En complément sur sondage :

   

Lundi 7 Octobre 2019 - News # 21050 

L’idéologie djihadiste, un ver dans le fruit de nos propres institutions ? Voir [ici] ().

Il devient de plus en plus manifeste que les thèmes de l'islamisation de la société, de la radicalisation, et du djihadisme, deviennent de plus en plus prégnants dans l'esprit des gens, tellement il y a de news sur ces sujets.

En complément sur djihadisme :

En complément sur radicalisation :

En complément sur islamisation :

   

Lundi 7 Octobre 2019 - News # 21040 

Chroniques des chances pour la France et islamisation : Un détenu radicalisé agresse le directeur de la prison de Fontenay-le-Comte. Voir [ici] ().

En complément sur Chroniques des chances pour la France :

En complément sur islamisation :

En complément sur radicalisation :

En complément sur agression :

 

Dimanche 6 Octobre 2019 - News # 21013 

Un policier sur l'attaque de la préfecture : « La Préfecture de police a essayé d’occulter la radicalisation. On a voulu nous orienter vers la piste de la démence ». Voir [ici] (). :

En complément sur attaque préfecture :

       

Samedi 5 Octobre 2019 - News # 20994 

Une notice d'information sur la radicalisation envoyée dans plusieurs administrations françaises. Voir [ici] ().

Comme quoi il y a bien un problème de sécurité avec des islamistes au sein de l'appareil d'État français.

En complément sur radicalisation :

En complément sur islamistes :

     

Samedi 5 Octobre 2019 - News # 20986 

Attaque de la préfecture : des pressions ont été exercées sur des membres de la DRPP pour qu'ils ne révélent rien des alertes passées sur la radicalisation de Mickaël Harpon :

Pitoyable. Et inadmissible dans une "démocratie".

En complément sur attaque préfecture :

       

Dimanche 29 Septembre 2019 - News # 20839 

Édouard Philippe, Sibeth Ndiaye, BHL, SOS Racisme... La convention de la droite choque à sa gauche. Voir [ici] ().

La sortie usuelle des bien-pensants...

Ne comprennent rien au réel.

Tous ces gens ne le comprendront hélas que lorsqu'ils s'écraseront le nez sur dessus. Mais il sera alors bien trop tard...

Je trouve que les choses commencent à se radicaliser, et qu'on s'approche de plus en plus de la rupture, et donc du dénouement. Ça va être sérieux...

En complément sur convention de la droite :

En complément sur bien-pensant :

     

Mardi 24 Septembre 2019 - News # 20639 

Brexit : La suspension du Parlement décidée par Boris Johnson jugée illégale par la cour suprême britannique. Voir [ici] ().

La crise se radicalise entre les européistes antidémocrates et les souverainistes soucieux de la volonté populaire.

Les 11 juges sont tous d'accord... Alors même que la Reine a approuvé en plus la décision du report...

Ahurissant !

Juges politiques !

En complément sur Boris Johnson :

En complément sur Brexit :

     

Vendredi 9 Août 2019 - News # 19433 

Racisme anti-blanc : “L’homme blanc ne peut avoir raison contre une noire et une arabe”, déclare Maboula Soumahoro. Voir [ici] ().

Ben voyons...

Les cons, ça ose tout...

Non mais il y a de plus en plus de débiles, ça fait peur.

Je trouve que tout se radicalise. C'est comme si il y avait une accélération, une maturation dégénérative accélérée des êtres. Bref, il y a réellement une dégénérescence psychologique des êtres qui deviennent de plus en plus obtus, cons, et radicalisés. Conclusion ? On court aux clashs multiples, c'est inévitable. Et triste.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur anti-blanc :

       

Mercredi 31 Juillet 2019 - News # 19224 

Prisons et islamisme : à Perpignan, les surveillants pénitentiaires alertent sur l'arrivée de nouveaux détenus radicalisés. Voir [ici] ().

En complément sur prison :

En complément sur Islam :

En complément sur radicalisation :

   

Mercredi 26 Juin 2019 - News # 18406 

Islamisation rampante en France : le burkini est interdit au Maroc alors que certains font tout pour nous l'imposer en France :

 

C'est à ce genre d'information bien factuelle qu'on peut voir qu'il y a un problème réel.

Et c'est d'autant plus un problème que des femmes musulmanes radicalisées violent la loi pour tenter de nous l'imposer.

En complément sur burkini :

En complément sur Islam :

En complément sur piscine :

   

Mardi 25 Juin 2019 - News # 18381 

Islamisation : Le communautarisme gangrène-t-il la RATP ? Voir [ici] ().

Ça me fait toujours rire ces titres en forme de question : quelle lâcheté de la part de ces soit-disant journalistes... Les mecs, ils ne savent pas conclure.

À fortiori parce-que ces nazes écrivent le sous-titre suivant : "Deux députés s’apprêtent à sortir un rapport sur la radicalisation dans les services publics. À la RATP, les auteurs décrivent «un communautarisme rampant» et «un prosélytisme religieux»".   Faut quand même le faire...

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur Islam :

En complément sur RATP :

     

Samedi 4 Mai 2019 - News # 17116 

Migrants : Un Belge sur 2 approuve le renvoi des réfugiés vers des pays dictatoriaux. Voir [ici] ().

"Normal" : les gens sont ulcérés qu'on ne tienne pas compte de leur avis, ils sont trahis sans cesse par leurs traîtres de politiciens, alors ils se radicalisent.

Et plus on fera la sourde oreille aux demandes des peuples d'en finir avec l'immigration de masse, plus les gens seront en colère et radicalisés, il faut en être conscient.

La démocratie véritable (ou un roi omnipotent sage et éveillé), est la seule solution à de nombreux problèmes économiques, financiers, et sociétaux.

Tant que nous serons dans des régimes ouverts aux quatre vents (le concept d'Open Society si cher à l'infâme George Soros), alors la tyrannie des lobbies et des minorités s'imposeront, et nous les simples citoyens, le peuple, nous seront impuissants politiquement dans tous les domaines.

Et sur l'immigration, en plus de nos traîtres de politiciens, les bien-pensants, la gauche radicale, portent une responsabilité écrasante.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

       

Lundi 15 Avril 2019 - News # 16587 

Législatives en Finlande et populisme : le parti des "Vrais Finlandais" créent la surprise. Voir [ici] ().

Les peuples en ont marre d'être pris pour des cons, de ne pas être écoutés, que la démocratie réelle n'arrive pas, alors il se "radicalisent". Normal.

Tous les faux culs, tous les pseudo-démocrates, tous les smart-fascistes et les crypto-fascistes, tous les européistes, etc., sont les grands responsables : à ne pas respecter la volonté populaire et à vouloir empêcher la démocratie rend inévitable les coups de force et les radicalisations.

Notre société comportent beaucoup trop d'hypocrites qui n,acceptent la démocratie que lors qu'elle va dans leur sens, et qui, de plus, refusent l'instauration du RIC et d'une véritable démocratie.

Qui sème le vent récolte la tempête.

En complément sur populisme :

En complément sur Finlande :

     

Mercredi 27 Mars 2019 - News # 16056 

«Gilets jaunes radicalisés» ? Christophe Castaner interdit l'acte 20 sur les Champs-Élysées. Voir [ici] ().

En complément sur Christophe Castaner :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur Champs-Élysées :

   

Dimanche 10 Mars 2019 - News # 15581 

Stage de plongée, cours le boxe... Les étranges méthodes de déradicalisation. Voir [ici] ().

Et bientôt : sorties en boites de nuits, putes de luxe, et restaurants chics.

C'est sûr, ça va les déradicaliser...


Mercredi 6 Mars 2019 - News # 15481 

Syrie : Interdit d'interdire - Retour des djihadistes, de leurs femmes et de leurs enfants : le débat :

SYNOPSIS :

Frédéric Taddeï reçoit :

- Pierre Conesa, géopolitologue
- Myriam Benraad, politologue
- Farhad Khosrokhavar, sociologue et directeur de l’Observatoire des radicalisations à la Maison des sciences de l'homme
- Thierry Roy, cofondateur du Collectif Familles Unies

Non évalué.

En complément sur Interdit d'interdire :

En complément sur djihad :

En complément sur Syrie :

   

Mercredi 20 Février 2019 - News # 15207 

Gilets Jaunes : "Voici pourquoi Maxime Nicolle voulait s'expatrier" :

Difficile de dire porter un jugement, excepté que si c'est vrai, cela montre qu'on vraiment dans une période de merde, où tout va se radicaliser, se précipiter.

2019 risque d'être plus difficile qu'on croit.

En complément sur Maxime Nicolle :

       

Lundi 18 Février 2019 - News # 15136 

Le mouvement «gilets jaunes» s'est radicalisé et doit «s'arrêter», selon Agnès Buzyn. Voir [ici] ().

Ben voyons...

En complément sur Agnès Buzyn :

       

Lundi 18 Février 2019 - News # 15119 

Gilets Jaunes, capitalisme, dictature Union Européenne, sionisme, démocratie véritable, écologie : une petite réflexion d'ordre général : nous sommes entrés dans une période qui devient critique. Tout se précipite et se radicalise.

Les différences forces en présence sentent que la bataille finale décisive approche à grand pas : celle des peuples cherchant la démocratie véritable et l'émancipation contre tous les pouvoirs et les lobbies iniques de cet ancien monde injuste et malfaisant.

Top chrono : c'est parti !


Vendredi 14 Décembre 2018 - News # 13535 

Terrorisme : «En Italie, si vous êtes radicalisé, on vous expulse, c’est aussi simple que cela». Voir [ici] ().

Conclusion : on est plus cons que les Italiens...

En complément sur terrorisme :

En complément sur radicalisation :

En complément sur Italie :

   

Vendredi 14 Décembre 2018 - News # 13520 

Terrorisme : un témoignage très inquiétant sur la radicalisation islamique en prison :

Il va s'en passer des choses en France, ça va être terrible.

En complément sur terrorisme :

En complément sur Islam :

En complément sur radicalisation :

   

Jeudi 13 Décembre 2018 - News # 13495 

Le député Éric Diard révèle dans "Morandini Live" qu'il existe un petit nombre d'islamistes radicaux qui ont infiltré la police et la gendarmerie, et qui constituent un danger à terme :

Franchement, c'est grave.

Qu'il y ait des radicalisés enm prison, c'est tout à fait compréhensible et certains, mais dans la police, et surtout la gendarmerie, c'est très inquiétant. J'espère que les différentes hiérarchie font ce qu'il faut pour les détecter et les foutre dehors. C'est une véritable bombe à retardement cette histoire.

En complément sur Islam :

En complément sur radical :

En complément sur police :

En complément sur gendarmes :

 

Mercredi 12 Décembre 2018 - News # 13452 

Fusillade de Strasbourg : un “complot” pour certains “gilets jaunes”. Voir [ici] ().

L'État profond est largement capable de monter une telle opération.

Pour le moment, on en a aucune preuve, mais il faut être lucide : il y a au gouvernement et dans l'appareil d'État des gens assez cyniques pour décider une telle opération, et manipuler et instrumentaliser des gens fichés S radicalisés pour les amener à commettre ce genre d'attentat.

Affaire à suivre.

En complément sur Fusillade Strasbourg :

       

Vendredi 30 Novembre 2018 - News # 13074 

Islamisme : en Belgique, «un problème considérable» de radicalisation dans les prisons. Voir [ici] ().

En complément sur Islam :

En complément sur Belgique :

En complément sur radicalisation :

En complément sur prison :

 

Vendredi 12 Octobre 2018 - News # 11819 

« Radicalisation des pratiques religieuses » et laïcité : le ministère reçoit chaque jour des appels pour des conflits à l'école. Voir [ici] ().

Le vivre ensemble est en train de foutre le camp, parce-qu'on a pas su fermer les vannes de l'immigration et imposer l'assimilation, à cause des bobos, des bien-pensants, et des gauchistes.

Le chaos et la guerre civile arrivent.

C'est bien triste, d'autant que nous avions un merveilleux modèle républicain, assimilationniste, qui permettait de faire d'étrangers des Français à part entière.

L'affaire de la loi de 1993 sur les prénoms a contribué, aussi, à ce délitement fatal.

Bobos, bien-pensants, et gauchistes, vous portez une responsabilité écrasante dans la destruction de la France et dans ce qui vient.

En complément sur laïcité :

En complément sur école :

     

Lundi 3 Septembre 2018 - News # 10896 

En Saxe (Allemagne), les kiosques à journaux organisent le boycott de la presse pro-migrants suite à ses attaques contre la population de Chemnitz. Voir [ici] ().

Un fait divers qui est un signal faible, et donc à prendre en compte : à partir du moment où le peuple n'est pas écouté à répétition, et que la situation perdure jusqu'à un point ou celui-ci est exaspéré, il commence alors à se radicaliser puis à se diviser.

C'est une action antidémocratique que de ne plus diffuser tous les journaux, mais elle montre un ras-le-bol gigantesque de nombre de citoyens sur la question migratoire.

Il est plus que grand temps d'écouter cette demande légitime du peuple et de stopper l'immigration de masse, sinon on court à des actions violentes et à la guerre civile.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

       

Mercredi 4 Juillet 2018 - News # 9530 

Suisse : quand les anti-spécistes expliquent pourquoi ils épargnent les boucheries halal. Voir [ici] ().

Le fanatisme se développe partout.

Qui aurait cru, il n'ya a serait-ce que 20 ans qu'aujourd'hui des boucheries artisanales, des petits commerçants seraient attaqués par des défenseurs radicalisés des animaux ?

En complément sur boucherie :

En complément sur viande :

En complément sur halal :

En complément sur spécisme :

En complément sur fanatisme :


Mardi 10 Avril 2018 - News # 7600 

Terrorisme : les noms de 2.626 agents du renseignement retrouvés chez une fichée S radicalisée. Voir [ici] ().

C'est grave...

En complément sur terrorisme :

       

Samedi 24 Mars 2018 - News # 7227 

 

Attentat du supermarché de Trèbes (soit-disant par Daesh) : le terroriste Radouane Lakdim était parfaitement connu des autorités françaises :

Dans ces conditions, pourquoi ce type n'était-il pas étroitement surveillé ?!

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'est défendu bien pauvrement : "Il était connu pour des faits de petite délinquance, mais nous l'avions suivi et nous pensions qu'il n'y avait pas de radicalisation. Il est passé à l'acte brusquement."

Attention un fake circule sur le Net : Radouane Lakdim n'a pas été naturalisé français en 2014 mais en 2004 à l'âge de 12 ans ! (Voir [ici] () et [là] ())

En complément sur terrorisme :

En complément sur Daesh :

En complément sur attentat Trèbes :

   

Mercredi 24 Janvier 2018 - News # 6379 

Dieudonné répond à François Molins // Terrorisme, Jawad, déradicalisation, Manuel Valls :

En complément sur Dieudonné :

En complément sur terrorisme :

En complément sur Manuel Valls :

   

Mercredi 13 Décembre 2017 - News # 5825 

Réponse du berger à la bergère : l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a proclamé Jérusalem-Est comme capitale de la Palestine, en réaction à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par les États-Unis. Voir [ici] ().

Mort de rire...

Bien joué !

Cela dit, les choses vont s'enveniner. On peut même dire que chaque pays va devoir à terme faire un choix : pour ou contre Jérusalem comme capitale d'Israël. Cette histoire est donc une question qui va diviser les nations. Et cela pourrait radicaliser encore plus les choses si une guerre éclatait dans la région à cause de cela.

Affaire à suivre...

En complément sur Jérusalem :

En complément sur Israël :

En complément sur Palestine :

En complément sur États-Unis :

 

Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5056 

Comment la gauche déforme la réalité : le cas Simone Veil, l'avortement, et la manif pour tous :

SYNOPSIS :

La gauche ne soutient pas la véritable Simone Veil. Elle a érigé une FIGURE de Simone Veil sur laquelle elle projette son idéologie progressiste de telle sorte que l’opinion publique CONFONDE les deux. A-t-on interrogé Simone Veil, récemment, sur la politique mise en place pour l'IVG ? Surtout pas ! La gauche garde ses propos de 1974, tronqués et déformés, accolés à une photo à l’Assemblée : l’histoire est écrite. Les propos réels de Simone Veil ne correspondent pas à la pratique actuelle de l'IVG. Même technique de la part des média pour couvrir un acte gênant de Simone Veil : sa participation à La Manif Pour Tous, afin de défendre la famille traditionnelle. Afin de conserver intacte la Simone idéologique, brandie comme un étendard pour porter sa bonne parole, la gauche prétend alors qu’elle n’avait plus toutes ses facultés mentales et qu’elle a été forcée de défiler par son mari… Mise en lumière d’un procédé de manipulation et de falsification du réel utilisé de manière récurrente par le système.

ABSTRACTION SIMONE VEIL : COMMENT LA GAUCHE A FALSIFIÉ SA PENSÉE RÉELLE :

Lors du débat précédant son adoption, la loi Veil (promulguée le 17 janvier 1975) se voulait provisoire, le temps de trouver une autre solution. Elle interdisait « l'incitation à l'avortement par quelque moyen que ce soit car cette incitation reste inadmissible ». Simone Veil souhaitait sa légalisation afin de le contrôler mais elle demeurait dans l’optique de toujours en « dissuader la femme ». Que l’on soit d’accord ou non avec Simone Veil relève d’un autre sujet. Ce qu’il convient ici de démontrer est le processus de falsification de sa pensée originelle. La gauche a érigé un véritable “mythe Simone Veil.

Que de changements, depuis ! L’avortement a été « modernisé » en 2001 : il est devenu un « droit ». En 2014, la « condition de détresse de la femme enceinte » a été supprimé. Le 17 février 2017, le Parlement adopte le « délit d’entrave numérique à l’IVG » : est désormais puni par la loi le fait d’informer les femmes afin de leur proposer une autre solution et les dissuader d’avorter. 225 000 avortements sont pratiqués chaque année. Quel progrès ! Que dirait Simone Veil ? Malheureusement, ses propos n’ont pas été recueillis. Elle est morte aujourd’hui, vendredi 30 juin 2017. Et l’IVG –le terme « novlangue » qui dissimule mieux la réalité sous le paravent médical- est désormais anonyme, gratuit, libre et remboursé par la Sécurité Sociale. Quel progrès ?...

Il s’agit même d’un « Droit fondamental », soit un Droit de l’Homme, la catégorie de Droit la plus sacrée pour la République des Lumières. En jargon juridique, il s’agit d’un Droit garantit par l’Etat dit Etat de Droit, car pour protéger les citoyens du pouvoir arbitraire, il se soumet également à ces règles de droit. Parmi les lois, certaines ont une valeur supérieure à d’autres : les lois constitutionnelles. Depuis 1958, les Droits fondamentaux sont inclus dans le bloc de Constitutionnalité (Préambule de 1946, DDCH, etc.) ce qui leur donne une place privilégiée par rapport aux lois ordinaires. La Constitution, qui comprend ce bloc, prévaut désormais sur les lois. Mais elle intègre aussi des normes adoptées lors de la ratification de Conventions européennes ou internationales, qui sont transposées dans le droit national. L’Etat est donc soumis à ces Droits fondamentaux et aux autres Conventions internationales ratifiées par la France.

Il faut savoir que l’article 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ne remet aucunement en cause le “droit à l’avortement” :

Art. 2 – Le droit à la vie : « Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, [sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Les dispositions de cet article s’entendent dans un « sens étroit ». Seul « le droit de toute personne à la vie » est protégé par la loi. Or, la loi ne considère pas le fœtus comme une « personne ». Pour avoir des droits, il faut posséder une personnalité juridique : elle apparaît dès l’instant où l’être humain naît « viable et vivant ». La vie du fœtus n’a donc pratiquement aucune protection juridique, même à 8 mois de grossesse. Dans son arrêt rendu le 10 avril 2007, la Cour Européenne des Droits de l’Homme déclare donc sans surprise que « l’Art. 2 de la Conv. EDH qui protège le droit à la vie ne protège pas l’embryon ».

Hisser l’avortement au rang de « droit fondamental » revient à interdire toute remise en question de la pratique, parce que l’on touche ici à un principe sacré pour l’idéologie de gauche, en ce qu’il constitue le fondement de la société régénérée.

Non seulement l’acte d’amour est dissocié de la mise au monde d’un enfant –je préfère ces termes aux froids et mécaniques mots de « sexe » et de « procréation »- mais l’enfant, fruit d’un amour entre un homme et une femme (cette réalité, vous le savez, est remise en question !), se voit chosifié. Le citoyen a donc le « droit fondamental » (c’est-à-dire que personne ne peut s’y opposer, pas même l’Etat) de s’en débarrasser. Pour rappel, la liberté, pour la gauche, consiste à obéir à l’idéologie sacrée (République) tout en se croyant libre d’accomplir sa propre volonté, parce que le citoyen (créature) a reçu l’éducation nécessaire pour vouloir la volonté de la République (le seul bien possible). A ce seul prix, il est libre de jouir conformément aux pratiques de la société nouvelle, et de s’exprimer, parce qu’il ne remettra jamais cette idéologie en cause. Il ne pourra pas transgresser ses « valeurs » (morales) sous peine de péché mortel (voir mon précédant article).

Ce « droit fondamental » consacre en réalité le divorce entre le matériel et le spirituel : les voici présentées comme deux sphères étrangères l’une à l’autre, n’ayant aucun lien, aucun rapport. L’âme du fœtus est niée en ce qu’il devient une simple matière en formation. Or, « un corps et une âme », deux éléments indissociables avant la mort, caractérisent précisément la nature de l’être humain créé par Dieu. Cette négation de la nature humaine à la fois ancrée dans le matériel (dans sa chair, sans la Terre) et le spirituel (par son âme, son essence), qui en faisait ainsi un « homme complet » pour reprendre le mot de Marcel De Corte, s’avère nécessaire pour mettre en place le règne de « l’Homme nouveau » (Jacobin). Il fabrique ou interrompt lui-même la vie. L’Homme-Dieu se retourne contre Dieu, de la même manière que Satan se rebelle contre son créateur pour ériger une partie de lui-même en dieu ainsi que l’explique Marcel De Corte. Toutes les limites biologiques, qui rattachaient l’homme à sa nature, doivent être abolies. Cela vous explique la raison de l’anti-Catholicisme de la République dite française. C’est le « progrès » ! Ou plus justement, le progressisme de la gauche (terme adéquat et idéologique, le nom de « progrès » étant en réalité novlangue car il recouvre une réalité autre que son sens original). Corollaire de l’anthropocentrisme, le progressisme vise en réalité à abolir toute limite biologique, tout ordre naturel, toute attache au spirituel (à Dieu). Plus l’Homme nouveau (dit moderne) est coupé de Dieu, plus il devient esclave de l’homme...

L’exemple de l’IVG corrobore ainsi l’infinie radicalisation de la gauche : pour un homme du Moyen Âge, le sans-culotte paraitrait très « moderne », mais il semblerait complètement « rétrograde » en comparaison d’un homme né au XXIème siècle. De la même manière, Simone Veil fut « révolutionnaire » en son temps. Presque quarante ans après, elle passerait sans doute comme « conservatrice » ou périmée. Qu’importe, la pensée de gauche a une mémoire sélective. Elle vit dans une dimension abstraire et imaginaire, peuplée de fantômes. Elle brandit toujours le nom de l’abstraction Simone Veil comme un étendard dès qu’il est question d’IVG. Qu’importe la pensée réelle de cette militante. La gauche est spécialiste de la falsification du réel. Elle le déforme, elle reprend à son compte tout ce qui peut servir son idéologie. Elle a besoin, ainsi, de falsifier constamment les évènements, d’opérer un tri sélection, et de manipuler les esprits... parce que le naturel reviendrait au galop.

Virginie Vota.

L’idéologie, c’est toujours de la merde, une prison pour le mental, de la manipulation de l’opinion publique, du mensonge patenté et officialisé.

À fortiori pour l’idéologie de gôche..., qui s’avère encore plus dangereuse parce-que drapée dans un soi-disant "progressisme" alors que, bien souvent, il s’agit d’une régression, et même parfois d’une dégénérescence, d’une involution, comme tout ce qui touche aux "droits" LGBT.

L’idéologie empêche les gens de penser par eux-mêmes, et contient les germes du négationnisme et du révisionnisme  : nier les faits pour réécrire l’histoire dans un but manipulation des foules.

Le cas Simone Veil en est un exemple, de même que le cas Jean-Luc Mélenchon (Voir cette [vidéo] ()), un chantre du négationnisme et du révisionnisme.

En complément sur Simone Veil :

En complément sur avortement :

En complément sur gauche :

   

Lundi 12 Juin 2017 - News # 4662 

Frédéric Lordon : "Il se forme une situation" :

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais.

Car il ne faut pas s’y tromper, la France n’est nullement macronisée. Les effets de levier composés du vote utile font à l’aise un président avec une base d’adhésion réelle de 10% des inscrits. Quant aux législatives, le réflexe légitimiste se joint à la pulvérisation des candidatures d’opposition pour assurer de rafler la mise. Par l’effet de cette combinaison fatale, le 19e arrondissement de Paris, par exemple, qui a donné Mélenchon en tête au premier tour avec plus de 30% est ainsi bien parti pour se donner un député macronien – on aurait tort d’en tirer des conclusions définitives. Mais en réalité, au point où nous en sommes, tout ça n’a plus aucune importance. La vérité, c’est que « la France de Macron » n’est qu’une petite chose racornie, quoique persuadée de porter beau : c’est la classe nuisible.

La classe nuisible est l’une des composantes de la classe éduquée, dont la croissance en longue période est sans doute l’un des phénomènes sociaux les plus puissamment structurants. Pas loin de 30% de la population disposent d’un niveau d’étude Bac+2 ou davantage. Beaucoup en tirent la conclusion que, affranchis des autorités, aptes à « penser par eux-mêmes », leur avis compte, et mérite d’être entendu. Ils sont la fortune des réseaux sociaux et des rubriques « commentaires » de la presse en ligne. La chance de l’Europe et de la mondialisation également. Car la classe éduquée n’est pas avare en demi-habiles qui sont les plus susceptibles de se laisser transporter par les abstractions vides de « l’ouverture » (à désirer), du « repli » (à fuir), de « l’Europe de la paix », de « la dette qu’on ne peut pas laisser à nos enfants » ou du monde-mondialisé-dans-lequel-il-va-bien-falloir-peser-face-à-la-Russie-et-aux-Etats-Unis. La classe demi-habile, c’est Madame de Guermantes à la portée d’un L3 : « la Chine m’inquiète ».

La propension à la griserie par les idées générales, qui donnent à leur auteur le sentiment de s’être élevé à hauteur du monde, c’est-à-dire à hauteur de gouvernant, a pour effet, ou pour corrélat, un solide égoïsme. Car la demi-habileté ne va pas plus loin que les abstractions creuses, et ignore tout des conséquences réelles de ses ostentations abstraites. En réalité, elle ne veut pas les connaître. Que le gros de la société en soit dévasté, ça lui est indifférent. Les inégalités ou la précarité ne lui arrachent dans le meilleur des cas que des bonnes paroles de chaisière, en tout cas aucune réaction politique. L’essentiel réside dans les bénéfices de la hauteur de vue, et par suite d’ailleurs la possibilité de faire la leçon universaliste aux récalcitrants. En son fond elle est un moralisme – comme souvent bercé de satisfactions matérielles. Sans surprise, elle résiste à la barbarie en continuant de boire des bières en terrasse – ou, plus crânement encore, en brassant elle-même sa propre bière.

Demi-habile et parfaitement égoïste, donc : c’est la classe nuisible, le cœur battant du macronisme. Elle est le fer de lance de la « vie Macron » – ou du vivre ensemble La Poste. Partagée entre les déjà parvenus et ceux qui continuent de nourrir le fantasme, parfois contre l’évidence, qu’ils parviendront, elle est la classe du capital humain : enfin un capital qui puisse être le leur, et leur permettre d’en être  ! Ceux-là sont habités par le jeu, ils y adhèrent de toute leur âme, en ont épousé avec délice la langue dégénérée, faite signe d’appartenance, bref : ils en vivent la vie. Ils sont tellement homogènes en pensée que c’est presque une classe-parti, le parti du « moderne », du « réalisme », de la « French Tech », du « projet personnel » – et l’on dresserait très facilement la liste des lieux communs d’époque qui organisent leur contact avec le monde. Ils parlent comme un journal télévisé. Leurs bouches sont pleines de mots qui ne sont pas les leurs, mais qui les ont imbibés si longtemps qu’ils ont fini par devenir les leurs – et c’est encore pire.

Cependant, l’égoïsme forcené joint à l’intensité des investissements existentiels a pour propriété paradoxale de faire de la classe de « l’ouverture » une classe séparée et claquemurée, sociologiquement minoritaire en dépit des expressions politiques majoritaires que lui donnent les institutions électorales – qui disent là comme jamais la confiance qu’elles méritent. La seule chose qui soit réellement majoritaire, c’est son pouvoir social – mais comme on sait, à ce moment, il convient de parler non plus de majorité mais d’hégémonie. Sans surprise, la sous-sous-classe journalistique en est le joyau, et le porte-voix naturel. L’élection de Macron a été pour elle l’occasion d’un flash orgasmique sans précédent, ses grandes eaux. Au moment où nous parlons d’ailleurs, on n’a toujours pas fini d’écoper. En tout cas la classe nuisible est capable de faire du bruit comme quinze. Elle sait ne faire entendre qu’elle et réduire tout le reste – ouvriers, employés, des masses elles bien réelles – à l’inexistence. Au prix, évidemment, de la sourde accumulation de quelques « malentendus », voués un de ces quatre à faire résurgence un peu bruyamment.

Il pourrait y avoir là de quoi désespérer absolument si le « progrès intellectuel » de la population ne fabriquait plus que des possédés, et se faisait le parfait verrou de l’ordre social capitaliste. Mais la classe nuisible n’est qu’une fraction de la classe éduquée. C’est qu’en principe, on peut aussi se servir de capacités intellectuelles étendues pour autre chose. Bien sûr on ne pense pas dans le vide, mais déterminé par toutes sortes d’intérêts, y compris matériels, à penser. De ce point de vue les effets du néolibéralisme sont des plus ambivalents. S’il fabrique de l’assujetti heureux et de l’entrepreneur de lui-même, il produit également, et à tour de bras, du diplômé débouté de l’emploi, de l’intellectuel précaire, du startuper revenu de son esclavage. La plateforme OnVautMieuxQueCa, qui a beaucoup plus fait que les directions confédérales dans le lancement du mouvement du printemps 2016 – qui a même fait contre elles… –, cette plateforme, véritable anthologie en ligne de la violence patronale, dit assez où en est, expérience à l’appui, une large partie de la jeunesse diplômée dans son rapport au salariat. Et, sous une détermination exactement inverse, dans ses propensions à penser. On peut donc ne pas tomber dans l’exaltation « générationnelle » sans manquer non plus de voir qu’il se passe quelque chose dans ces tranches d’âge. Si d’ailleurs, plutôt que de revoir pour la dixième fois The social network et de se rêver en Zuckerberg français, toute une fraction de cette génération commence à se dire « ingouvernable », c’est sans doute parce qu’elle a un peu réfléchi à propos de ce que veut dire être gouverné, suffisamment même pour apercevoir qu’il n’y a va pas seulement de l’Etat mais de l’ensemble des manières de façonner les conduites, auxquelles les institutions formelles et informelles du capitalisme prennent toute leur part.

Sur ce versant-là de la classe éduquée, donc, ça ne macronise pas trop fort – sans compter d’ailleurs tous ceux à qui l’expérience prolongée a donné l’envie de changer de bord : les cadres écœurés de ce qu’on leur fait faire, les dégoûtés de la vie managériale, les maltraités, les mis au rebut, à qui la nécessité fait venir la vertu, mais pour de bon, qui ont décidé que « rebondir » était une affaire pour baballe exclusivement, ne veulent plus se battre pour revenir dans le jeu, et prennent maintenant la tangente. Or ce contingent de têtes raides ne cesse de croître, car voilà le paradoxe du macronisme : en même temps qu’il cristallise la classe nuisible, son effet de radicalisation, qui donne à l’époque une clarté inédite, ouvre d’intéressantes perspectives démographiques à la fraction rétive de la classe éduquée.

Cependant le privilège social de visibilité de la classe éduquée, toutes fractions confondues, n’ôte pas qu’on ne fait pas les grands nombres, spécialement dans la rue, sans la classe ouvrière mobilisée. En l’occurrence affranchie des directions confédérales, ou du moins décidée à ne plus les attendre. Mais ayant par suite à venir à bout seule de l’atomisation et de la peur. Pas le choix : il faut qu’elle s’organise – se ré-organise... Et puis s’organiser avec elle. Caisses de solidarité, points de rencontre : dans les cortèges, dans de nouveaux groupements où l’on pense l’action en commun, tout est bon. En tout cas, comme dans la jeunesse, il se passe quelque chose dans la classe ouvrière : de nombreux syndicalistes très combatifs, durcis au chaud de plans sociaux spécialement violents, virtuellement en rupture de centrale, font maintenant primer leurs solidarités de lutte sur leurs appartenances de boutique, laissent leurs étiquettes au vestiaire et ébauchent un front uni. Si quelque jonction de la jeunesse décidée à rompre le ban ne se fait pas avec eux, rien ne se fera. Mais la détestation de l’entreprise, promise par le macronisme à de gigantesques progrès, offre d’excellentes raisons d’espérer que ça se fera.

Il n’est pas certain que le macronisme triomphant réalise bien la victoire à la Pyrrhus qui lui est échue. C’est que jusqu’ici, l’indifférenciation patentée des partis de gouvernement censément de bords opposés parvenait encore vaille que vaille à s’abriter avec succès derrière l’illusion nominale des étiquettes de « l’alternance ». Evidemment, l’alternance n’alternait rien du tout, mais il restait suffisamment d’éditorialistes abrutis pour certifier que la « gauche » succédait à la « droite, ou l’inverse, et suffisamment de monde, à des degrés variés de cécité volontaire, pour y croire. Le problème du macronisme, c’est précisément… qu’il a réussi : sa disqualification des termes de l’alternance prive le système de son dernier degré de liberté, assurément factice mais encore doté de quelque efficacité résiduelle. Quand il aura bien mis en œuvre son programme, poussé tous les feux, par conséquent rendu folle de rage une fraction encore plus grande de la population, où trouvera-t-il son faux alternandum et vrai semblable, l’entité faussement opposée et parfaitement jumelle qui, dans le régime antérieur, avait pour double fonction de soulager momentanément la colère par un simulacre de changement tout en assurant la continuité, quoique sous une étiquette différente ?

Résumons-nous : bataille terminale au lieu du noyau dur – le rapport salarial, via le code du travail –, intégration ouverte de l’Etat et du capital, presse « en plateau », extase de la classe nuisible et radicalisation antagoniste des défecteurs, colère grondante des classes populaires promises à l’équarrissage, fin des possibilités théâtrales de l’alternance, disparition définitive de toute possibilité de régulation interne, de toute force de rappel institutionnalisée, de tout mécanisme de correction de trajectoire : à l’évidence il est en train de se former une situation. À quelque degré, ce gouvernement-du-barrage-contre-le-pire doit en avoir conscience puisqu’il approfondit le mouvement, déjà bien engagé, de proto-fascisation du régime : avec les ordonnances du code du travail, la normalisation de l’état d’urgence en droit ordinaire a été logiquement sa première préoccupation. Ultime moyen de contrôle de la situation, lui semble-t-il, mais qui contribue plutôt à l’enrichissement de la situation. Et confirme que la question de la police va se porter en tête d’agenda, comme il est d’usage dans tous les régimes où l’état d’illégitimité n’est plus remédiable et où ne reste que la force armée, la seule chose opposable à la seule opposition consistante : la rue. Car il est bien clair qu’il n’y a plus que la rue. Si « crise » désigne le moment résolutoire où les trajectoires bifurquent, nous y sommes. Quand tout est verrouillé et que la pression n’en finit pas de monter, il doit se passer quelque chose. Ce dont les forces instituées sont incapables, seul l’événement peut l’accomplir.

Source : LundiMatin #108 ().

Une analyse brillante, comme bien souvent de la part de Frédéric Lordon, qui confirme la déliquescence de la démocratie et de la société française et la montée inexorable des tensions dans le pays.

En complément sur Frédéric Lordon :

En complément sur libéralisme :

En complément sur marchand :

   

Jeudi 4 Mai 2017 - News # 3860 

Petites remarques sur le débat Marine Le Pen / Macron et sur le climat politique général en France :

Nous sommes passés à un octave supérieure mais négative du débat politique, en ce sens que ceux qui mentent, ceux qui désinforment, ceux qui constamment usent de propagande mensongère et n'ont aucun scrupules, qui font appel aux techniques de marketing et de manipulation de l'opinion publique, sont en train de monter en puissance. C'est très inquiétant pour la suite et l'avenir de la démocratie.

Emmanuel Macron est un golem de l'oligarchie, un pur produit du système, propulsé en seulement UN AN au firmament par les puissances d'argent et les "élites". Un an : ce n'est rien, et pourtant, voyez le résultat...

Si les français ne se réveillent pas, s'ils n'ont pas à coeur le bien commun du peuple, et par dessous tout l'amour de la France et de la Vérité, ils sont cuits.

L'amour de la Vérité, c'est le mépris du mensonge, de la manipulation, et de toutes les manoeuvres visant à conquérir le pourvoir contre l'avis et la volonté populaires. Et malheureusement, c'est le camp du mensonge qui est en train de gagner.

Je pense que la France est en train de se radicaliser progressivement : au centre, un nouveau groupe composé des traîtres au peuple de l'UMP et des traîtres au peuple du parti socialiste est en train d'émerger et de se renforcer. Et, de part et d'autre, à droite comme à gauche, un large front de français patriotes et hostiles au système, aux lobbies, aux oligarques et aux "élites" dévoyées.

Cette élection est la mère des batailles entre les citoyens et les oligarchies. Il faut donc ainsi s'attendre à un climat de plus en plus délétère et conflictuel dans les mois et les années qui viennent.

L'essence même de cette guerre se résume finalement entre la lutte entre les citoyens pour la démocratie et les oligarchies et les lobbies pour la suprématie définitive.

C'est terrifiant quand on y pense...


Samedi 29 Avril 2017 - News # 3729 

Petite réflexion sur l'esprit du temps en France :

Je trouve que les choses sont en train de se radicaliser.

Je trouve que le pays est en train de se diviser de plus en plus.

Peut-être que les Français ont besoin de souffrir plus, c'est-à-dire d'avoir Macron au pouvoir pour enfin se rendre compte ?

La classe politique UMPS fait tout pour que le peuple ne puisse pas reprendre le pouvoir, que ce soit via le FN ou les Insoumis. Ils utilisent tous les procédés, tous les mensonges, toutes les manipulations et propagandes iniques possibles. Le chiffon rouge du soi-disant arc républicain est un leurre terrible que beaucoup de Français ne comprennent pas du tout.

Les collabos ne sont pas au Front National, ni à Debout la France, mais au sein de l'UMPS : ils ont objectivement trahi les Français, trahi la constitution en abandonnant de manière illégale la souveraineté de la France à l'Union Européenne, et tout le social aux puissances d'argent, aux lobbies, et au marché. Ce sont eux les collabos.

Car enfin, l'essence même du gaullisme, c'est la libération du pays, c'est l'indépendance et la souveraineté de la France, pas sa soumission à toutes les féodalités de l'époque. Certains l'ont manifestement oublié...

Si les Français prennent 5 ans avec Macron, l'unique chance qu'il restera au peuple c'est de l'empêcher de gouverner en ne lui donnant pas de majorité à l'Assemblée Nationale. Malheureusement pour nous tous, Macron gouvernera par ordonnances... Et contre ça, on ne peut rien faire. La rentrée d'automne risque d'être très très chaude...

Peut-être qu'effectivement, le peuple français a besoin de souffrir plus, de se prendre le mur davantage dans la gueule pour qu'enfin il réagisse. C'est triste, mais comme on dit : à tout malheur est bon.

Affaire à suivre... (Mais les choses vont s'intensifier, les réactions incroyables et antidémocratiques, suite au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, ne présagent rien de bon...)


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2548 

Droits de réponse de l'UPR à Sud Ouest, VSD et M6 Info, trois médias qui se sont mis dans l’illégalité en refusant de les publier. Voir [ici] (). Je trouve que depuis le Brexit, les médias se radicalisent de plus en plus (la société aussi d'ailleurs), et posent de plus en plus des actes illégaux ou en violation de la Charte de Munich.


Jeudi 6 Octobre 2016 - News # 1517 

Les inquiétants incidents du personnel radicalisé chez Air France. Voir [ici] (). C'est à ce genre d'incidents récurrents qu'il faut comprendre que c'est juste une question de temps pour qu'un avion d'Air France est un sérieux problème.


Dimanche 9 Décembre 2012 - News # 325 

Le maire d’Amsterdam a annoncé son projet de construire des camps pour personnes violentes et antisociales, où on leur apprendra à « se comporter ». Le programme doit commencer en Janvier 2013. Voir [ici] (). Ce genre de nouvelles, il va y en avoir de plus en plus. Étant donné que l'humanité dégénère, les psychologies vont se polariser, se radicaliser, entraînant donc aussi chez les décideurs des réactions parfois extrêmes. Nous n'en sommes qu'au début, et bientôt, des choses qu'on aurait pu croire impossibles dans des pays dits "démocratiques" vont voir le jour, la majorité des gens ne trouvant pas cela anormal. Ce n'est qu'en regardant le passé, les années relativement libres et heureuses, ou grâce au témoignage de nos anciens, que les nouvelles générations pourront saisir, discerner, voir, le caractère inique des mesures qui seront prises, et la nature fasciste des gouvernements alors au pouvoir. Déjà, rien qu'aux États-Unis, "la plus grande démocratie du monde" (quelle blague !), on  a assisté depuis le 11 Septembre 2001 à une série de mesures liberticides comme jamais, également à des violations répétées du Bill of Rights (), sans que globalement la population ne prenne conscience de la gravité de la situation et de l'effondrement de leur république. Les droits humains disparaissent peu à peu dans le monde, les psychologies se rigidifient, et les décisions qui leur sont subordonnées aussi forcément.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .