Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : insolite - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : humour noir - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

34 News

Lundi 4 Novembre 2019 - News # 21902 

Gestion des déchets nucléaires et démantèlement - DÉCHETS RADIOACTIFS #3 - Par Le Réveilleur :

SYNOPSIS :

Dans cette troisième vidéo, on va s'intéresser à tous les déchets radioactifs ! Dans un premier temps (1:56), je vous parle des déchets radioactifs à vie très courte (avec une période radioactive de moins de 100 jours) qui sont majoritairement produits par le médical. Je vous parle ensuite (8:32) des déchets radioactifs de moyenne activité à vie longue qui posent des problèmes assez proches des déchets de haute activité dont on a parlé dans les deux dernières vidéos. Ces déchets sont radioactifs à cause du phénomène d'activation neutronique qui est aussi responsable de la radioactivité résiduelle dans les centrales nucléaires à l'arrêt. C'est donc l'occasion de vous parler du démantèlement des centrales nucléaires (15:00). Je vous explique comment on démantèle, quels sont les enjeux, les coûts... etc. Du coup, j'aborde deux autres catégories de déchets qui forment l'essentiel des déchets produits par le démantèlement des centrales nucléaires: les déchets de faible et moyenne à vie courte (25:00) et les déchets radioactifs de très faible activité (26:38). Après un passage par la dernière catégorie de déchets radioactifs, celle des déchets de faible activité à vie longue (39:18), il est temps de conclure (43:15).

Non évalué.

En complément sur DÉCHETS RADIOACTIFS :

En complément sur Le Réveilleur :

     

Jeudi 10 Octobre 2019 - News # 21171 

De la centrale aux déchets radioactifs - DÉCHETS RADIOACTIFS #1 - Par Le Réveilleur :

SYNOPSIS :

Dans cette vidéo, j'introduis le sujet des déchets radioactifs. J'explique rapidement ma méthode et je donne quelques sources utiles. Je définis ensuite ce qu'est un déchet radioactif et j'oriente la vidéo vers les déchets dits de "haute activité" qui sont les plus dangereux. C'est l'occasion de rappeler la différence entre danger et risque qui est fondamentale pour bien comprendre cette question. Je m'intéresse ensuite à ce qu'il y a dans le combustible usé des centrales nucléaires et la façon dont on le gère. Après un entreposage obligatoire en piscine, le combustible usé est entièrement considéré comme un déchet radioactif dans certains pays (dont les États-Unis) avant d'être entreposé à sec. D'autres pays (dont la France) ont fait le choix de retraiter le combustible et donc de séparer les éléments les plus gênants (produits de fission et actinides mineurs) des éléments valorisables (uranium et plutonium).

Dans la prochaine vidéo de cette mini-série, on parlera de la transmutation, du combustible MOx (avantage et défauts) et, logiquement, de l'influence du futur du nucléaire sur la gestion de ces déchets.

Non évalué.

Peut-on faire disparaître les déchets radioactifs ? - DÉCHETS RADIOACTIFS #2 - Par Le Réveilleur :

SYNOPSIS :

Dans cette vidéo seconde vidéo sur les déchets radioactifs, j'explique comment on essaye de réduire la radiotoxicité des déchets radioactifs. Je parle donc de la transmutation. La logique de la transmutation des déchets radioactifs est de modifier la structure de certains radionucléides pour les rendre moins dangereux. La transmutation a des avantages mais également des défauts qui limitent considérablement son usage aujourd'hui et questionne son usage à l'avenir (7:18). J'aborde notamment la transmutation par laser qui a beaucoup fait parler d'elle, malgré des applications limitées (9:18). Je me penche ensuite sur le MOx (14:50): ce combustible qu'on produit à partir du plutonium issu du retraitement et de l'uranium appauvri. C'est l'occasion de parler de l'utilisation potentielle du plutonium de retraitement dans des bombes nucléaires et des avantages environnementaux du MOx qui est, au final, une forme de recyclage partielle des déchets nucléaires. Enfin, je discute un peu de l'influence du futur du nucléaire (déploiement d'une quatrième génération ou arrêt du nucléaire) sur la question des déchets radioactifs (32:36) avant de conclure (38:24).

Les autres épisodes seront publiés dans les news dès que disponibles.

Non évalué.

En complément sur radioactivité :

En complément sur déchet radioactif :

En complément sur Le Réveilleur :

   

Mardi 17 Septembre 2019 - News # 20409 

La « seule option » du Japon serait de rejeter les eaux radioactives de Fukushima dans l’océan selon le ministre de l'Environnement japonais qui a alerté sur la situation des réservoirs... Il vient d'être limogé. Voir [ici] ().

En complément sur Fukushima :

En complément sur radioactivité :

     

Mercredi 7 Août 2019 - News # 19401 

Centrale nucléaire : Le “sarcophage” en béton de Tchernobyl est sur le point de s’effondrer. Un démantèlement est prévu. Voir [ici] ().

Le nucléaire, c'est de la merde.

Ça profite à une industrie qui se gave mais ça pollue la Terre par ses déchets super-dangereux, sans compter les risques immenses comme l'ont démontré Tchernobyl et Fukushima. Et contrairement à ce qu'on nous raconte, démanteler uen centrale nucléaire est super long et coûteux, presque infaisable, car nombre de matériaux sont super-radioactifs. Qui va travailler dans un tel environnement ?

Une plaie, le nucléaire, mais on le cache à la population. Et puis c'est tellement rentable pour certains... Toujours le pognon...

En complément sur Tchernobyl :

En complément sur centrale nucléaire :

En complément sur nucléaire :

   

Samedi 3 Août 2019 - News # 19306 

La plage de Fukushima ré-ouverte 8 ans après la catastrophe. Voir [ici] ().

Il faut avoir le moral..., et emporter un détecteur de radioactivité.

En complément sur Fukushima :

En complément sur plage :

En complément sur radioactivité :

   

Mercredi 17 Juillet 2019 - News # 18922 

Pollution radioactive : Du tritium dans l'eau potable de millions de personnes. Voir [ici] ().

Comme je ne cesse de le dire, on ne peut pas faire confiance à la filière du nucléaire.

Seuls des organisme indépendants, comme notamment l'ACRO ou la CRIIRAD, sont crédibles.

Le site de l'ACRO : https://www.acro.eu.org ().

Le site de la CRIIRAD : http://www.criirad.org ().

En complément sur pollution :

En complément sur radioactivité :

En complément sur CRIIRAD :

En complément sur l'eau :

 

Mercredi 17 Juillet 2019 - News # 18905 

Centrales nucléaires et radioactivité: "Invisibles retombées" - Par la CRIIRAD :

SYNOPSIS :

Les catastrophes nucléaires comme celles de Tchernobyl et de Fukushima entraînent des rejets massifs de substances radioactives dans l’environnement et une contamination durable de vastes territoires. Elles s’accompagnent des mensonges sur la gravité des contaminations et sur l’ampleur des risques sanitaires.  Les manipulations sont d’autant plus aisées que la radioactivité ne se voit pas. Compte tenu de son parc nucléaire vieillissant, la France est particulièrement concernée par les risques nucléaires.

Produit par l’association CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la RADioactivité) et réalisé par Cris Ubermann, le film « Invisibles Retombées » s’appuie sur les missions conduites par le laboratoire de la CRIIRAD au Japon, pour rendre palpable cette radioactivité invisible et les conséquences pour les populations touchées par les retombées. Il rend compte des rencontres avec les habitants des zones contaminées et des mesures des niveaux de radiation effectuées à leur côté.

Dans sa version sur Youtube, le film est découpé en 4 séquences d’une dizaine de minutes :

Séquence 1 : « Des citoyens face aux mensonges » 
La CRIIRAD a été créée en 1986, en réaction aux mensonges du gouvernement français sur l’intensité des retombées radioactives sur le territoire français. Les travaux de son laboratoire ont permis d’établir les véritables cartes des retombées radioactives. En mars 2011, au moment de la catastrophe de Fukushima, la CRIIRAD est sollicitée par des citoyens japonais qui souhaitent se doter de radiamètres pour mesurer la radioactivité ambiante.

Séquence 2 : « Mission en territoire contaminé »
En mai 2011, la CRIIRAD se rend au Japon et apporte des appareils qui permettent de contrôler la radioactivité des aliments. Quelques semaines après les retombées, le césium radioactif s’est infiltré jusqu’à une dizaine de centimètres de profondeur dans le sol. 

Séquence 3 : « L’irradiation permanente »
Les rayonnements gamma émis par les substances radioactives déposées sur les surfaces traversent les murs et irradient les habitants même lorsqu’ils sont à l’intérieur des bâtiments. Les habitants sont confrontés à des choix dramatiques : rester sur un territoire contaminé ou prendre la décision de le quitter.

Séquence 4 : « L’impossible décontamination »
La décontamination totale n’est pas possible. Les populations vont donc être exposées pendant des décennies. En cohérence avec les recommandations internationales prises sous l’impulsion du lobby nucléaire français, les autorités Japonaises ont multiplié par 20 les normes de radioactivité acceptables en cas de retombées radioactives. Pour Naoto Kan, premier ministre du Japon au moment de la catastrophe de Fukushima, il faut tout mettre en œuvre pour sortir du nucléaire.

Non évalué.

En complément sur centrale nucléaire :

En complément sur radioactité :

En complément sur décontamination :

En complément sur irradiation :

En complément sur CRIIRAD :


Mardi 2 Juillet 2019 - News # 18556 

Radioactivité et rayons cosmiques : les moisissures de la Station spatiale internationale (ISS) survivent à 200 fois la dose de rayonnement qui tuerait un être humain. Voir [ici] ().

Une vraie saloperie de champignon donc.

En complément sur Station spatiale internationale :

En complément sur rayon :

En complément sur radioactivité :

   

Mercredi 19 Juin 2019 - News # 18217 

Pollution nucléaire : Une «contamination» radioactive «anormalement élevée» dans la Loire détectée à Saumur. Voir [ici] ().

En France... Ça fait peur.

En complément sur pollution :

En complément sur radioactivité :

     

Jeudi 15 Novembre 2018 - News # 12665 

Radioactivité, pollution, et environnement : Le gouvernement japonais pourrait rejeter les eaux contaminées de Fukushima dans le Pacifique. Voir [ici] ().

Non Marcel, ce n'est pas le moment d'aller à la plage...

Comme toujours, c'est la Nature et ses êtres vivants qui payent pour la folie des hommes.

En complément sur Fukushima :

En complément sur radioactivité :

En complément sur pollution :

En complément sur environnement :

 

Mercredi 17 Octobre 2018 - News # 11962 

 Pour en finir avec les tromperies et la propagande 
 des chercheurs en IA (Intelligence Artificielle), des transhumanistes,
 ou autres scientifiques et intellectuels allumés, 
 fascinés par le scientisme et la technologie. 

 

Pourquoi une machine de réseaux de neurones, et par extension toute machine, ne pourra jamais engendrer une conscience, un être, une séité (un "Je suis" autoconscient, c'est-à-dire un être conscient de lui-même), doté de libre-arbitre.

 

Suite à la parution sur YouTube d'une vidéo sur l'intelligence artificielle évoquant soit-disant l'émergence d'une "conscience artificielle", j'ai posté une série de commentaires, très disjoints et éclatés, que je synthétise clairement ici en un seul article, et qui démontre de manière définitive que :

JAMAIS une conscience n'émergera d'une machine, aussi compliquée soit-elle.

 

Introduction à la démonstration :

Prenons un bout de métal, un bloc d'acier par exemple. Ce métal est inerte. Il n'y a aucune conscience dedans. À partir de ce métal, construisons un neurone mécanique, c'est-à-dire un petit dispositif avec de petits engrenages, des pièces mobiles, etc., qui reproduisent exactement le fonctionnement d'un neurone conceptuel (ayant les mêmes caractéristiques qu'un neurone informatique calqué sur ceux du cerveau).

Peut-être, pour une personne ordinaire, cela paraîtra compliqué à réaliser, mais pas pour un expert en mécanique ou un expert en haute-horlogerie par exemple (il y a des merveilles dans le domaine des montres mécaniques dites "à complications").
Ça y est : le neurone est construit et il marche parfaitement.
Aucune conscience : c'est mécanique à 100%. C'est du métal, des petits engrenages, des roues, etc.

Et bien croire qu'en assemblant 1.000, 10.000, 100.000, ou un million, de ces petits mécanismes de métal inconscient, de la conscience va jaillir, je dois dire qu'il faut être sacrément optimiste, pour ne pas dire quelqu'un à la conscience endormie.

Et le fait de construire le même système grâce à un ordinateur et à un logiciel, aussi complexe soit-il, ne change pas la donne et la conclusion : ça restera une machine, certes électronique au lieu d'être mécanique, mais TOUT AUSSI INCONSCIENTE. Des engrenages électroniques, si vous voulez.

 

Reformulation par une démonstration plus rigoureuse :

C'est une "démonstration par l'absurde grâce à une expérience de pensée", une méthode de démonstration très usitée en science physique.

Hypothèse : on peut parvenir à faire émerger une conscience (un être, une séité (un "Je suis" autoconscient)) à partir d'un réseau de neurones.

1) On fabrique un dispositif entièrement mécanique (métal, engrenages, roues, poulies, etc.) ayant les propriétés d'un neurone.
2) On interconnecte ensuite des milliers, voire des millions, de ces neurones mécaniques pour former un grand réseau multicouches usuel de neurones.
3) On a donc au final devant nous une très grosse machine de métal, constituée d'un très grand nombre d'engrenages, de poulies, etc.

Est-ce qu'une conscience va jaillir de ce très gros fatras de métal ? La réponse est évidement NON, c'est totalement absurde, car c'est un calcul mécanique et obligé : aucune conscience, aucune séité libre et autoconsciente, n'apparaîtra jamais d'un monceau de ferraille qui réalise mécaniquement un calcul obligé déterministe.

Donc, nous arrivons à une conclusion qui est contradictoire avec l'hypothèse. Cela signifie donc que l'hypothèse de départ est fausse, et donc que c'est ici
son opposée qui est vraie, à savoir :

Conclusion #1 : On NE PEUT PAS parvenir à faire émerger une conscience (un être, une séité (un "Je suis" autoconscient)) à partir d'un réseau de neurones.

C'est clair, c'est net, c'est définitif, et ce raisonnement ne souffre aucune discussion.

Exit donc la possibilité d'une machine constituée de neurones, faisant jaillir un être conscient de lui-même, et doué d'un libre-arbitre.

 

Complément pour les informaticiens :

Cette problématique est exactement la même que celle de la génération algorithmique de nombres aléatoires : il est radicalement impossible de générer une suite de nombres réellement aléatoires, imprévisible comme la conscience, à partir d'un algorithme, un procédé déterministe à 100% : c'est une fonction ! : y = f(x).

Certes, on dispose quand même dans la plupart des langages informatiques de fonctions générant des nombres pseudo-aléatoires (comme la fonction mt_rand() en PHP par exemple), mais en aucun cas ces fonctions ne peuvent générer des suites de nombres véritablement aléatoires passant avec succès les tests statistiques de distribution aléatoire, et pour cause : les suites générées sont reproductibles, car il suffit que connaître la valeur des graines utilisées par la fonction (ou seeds en anglais), au moment où elle a été appelée, pour reproduire exactement la même suite de nombres. Rien donc d'aléatoire dans cette génération de nombres !

C'est tellement vrai que tous les experts en cryptographie un peu sérieux vous diront qu'il ne faut surtout pas utiliser les fonctions aléatoires algorithmiques proposées par les langages informatiques pour chiffrer un message avec une clé aléatoire, mais seulement des dispositifs non algorithmiques, qui ne sont donc pas des fonctions, utilisant des procédés physiques, hardware, comme le bruit thermique, l'effet photoélectrique, ou la radioactivité, qui seuls sont fiables statistiquement, car capables de délivrer des suites aléatoires absolument non reproductibles et imprévisibles.

Même les gouvernements imposent des règles strictes d'utilisation de dispositifs physiques pour les jeux de hasard (le Loto par exemple, dont le tirage s'effectue grâce à une sphère transparente qu'on remplit de boules, et non via un ordinateur), c'est dire combien les séries de nombres aléatoires déterminées par le procédé y = f(x) sont prohibées, parce-que précisément non aléatoires et prévisibles, mécaniques.

Conclusion :

y = f(x) => y est 100% déterministe, mécanique et obligé.

 

Compléments pour les fonctionnalistes en philosophie de l'esprit :

Il est totalement ridicule de croire que y = f(x) va devenir conscient, et ce, même si y a des composantes multiples (comme une matrice par exemple), x également, et même si f a aussi des réglages multiples initiaux r(i).

Il est aussi absurde de croire que y serait un être conscient, que de croire que d'une machine de métal, d'une machine électronique, ou de toute autre machine composée de matériaux divers, il va émerger mécaniquement un y qui soit une séité, un "Je suis", une conscience.
C'est aussi absurde, et je prend volontairement un exemple fort pour marquer les esprits, que de croire comme certains fonctionnalistes le font, qu'à partir d'une poubelle de rue en plastique, dont on a réarrangé ses molécules de plastique d'une manière spéciale qui réponde à certaines conditions qui programment et assument une fonction f bien précise, aussi compliquée soit-elle, un "Je suis" va jaillir. C'est un non-sens.

y est juste le résultat mécanique et obligé d'un calcul mécanique et obligé : tout est entièrement mécanique et obligé, et donc, n'ayant rien à voir avec une séité, avec un "Je suis" ayant un libre-arbitre et une autoconscience. C'est totalement contradictoire.

Si y est mécanique et obligé, alors y ne peut être libre de choisir quoi que ce soit. Point final.


Une autre démonstration prouvant pourquoi complexifier f n'engendrera JAMAIS un être conscient :

Étudions la question grâce à la petite expérience suivante : nous avons une fonction f qui est composée d'un système la calculant grâce à n=2 engrenages, ou neurones mécaniques si vous préférez. On a alors :

Si on rajoute UN engrenage ou UN neurone, alors on a une nouvelle fonction f mais au rang n+1 cette fois (donc de rang 3 à partir de notre exemple précédent).

Est-ce que f au rang n+1 est devenue consciente, non mécanique, et non déterminée ? Non : f au rang n+1 est aussi mécanique et déterminée que f l'était au rang n...

J'espère que vous voyez où je veux en venir... ^^

Par un raisonnement par récurrence, je viens de prouver que quel que soit n, f sera TOUJOURS INCONSCIENTE, MÉCANIQUE, ET DÉTERMINÉE !

Rajouter un engrenage ou un neurone, ou bien n engrenages ou n neurones, NE CHANGE RIEN du point de vue de la mécanicité, de l'inconscience, et du déterminisme fonctionnel absolu, de la machine.

 

Jusqu'au bout du bout de la mécanicité et du déterminisme fonctionnel :

y est mécanique et obligé, 100% déterministe, on l'a vu.

x lui est inconscient : c'est juste une donnée ou un ensemble de données, d'informations, sans conscience donc lui aussi.

Mais il en est de même aussi pour f : f est en effet un algorithme, quelque chose de 100% mécanique, une procédure obligée, et donc 100% déterministe. Aucune conscience non plus donc dans f : ce sont des "engrenages" qui procèdent inconsciemment aux calculs inconscients déterminés et déterministes, de manière obligée.

Au final, nous avons une séquence de mécanicité absolue : TOUT EST MÉCANIQUE, TOUT EST INCONSCIENT, TOUT EST DÉTERMINISTE :

y = f(x) est un déterminisme absolu dont chaque élément x, f, et y sont inertes, ne sont pas des êtres, et sans conscience aucune.

Dans ces conditions, comment prétendre encore qu'une machine, aussi complexe soit-elle, qui est la matérialisation de y = f(x), peut-elle être, de quelque manière que ce soit, une conscience, un "Je suis", une séité, un être autoconscient ? Impossible ! Ou alors il faut être aveugle et/ou fou !

 

Fonctionnalistes, scientistes,
laissez toute espérance de construire un être conscient, une séi (un "Je suis" autoconscient),
vous qui entrez dans le domaine de l'informatique et de "l'Intelligence Artificielle".

 

Corollaires de la 1ère démonstration :

Là où ça devient vraiment amusant, c'est qu'il y a des corollaires inattendus, surtout pour les ignorants instruits, les matérialistes, les athées, et tous ceux qui n'ont aucune expérience de la conscience hors du corps, comme le voyage astral par exemple, car ils réfutent absolument la nature transcendantale de la conscience, et sont même certains (mais c'est une croyance de leur part) que le cerveau engendre mécaniquement la conscience par ses processus biochimiques. Les voici :

Conclusion #2 : Puisqu'un réseau de neurones ne peut pas faire jaillir la conscience, alors le cerveau qui est aussi un réseau de neurones ne peut pas non plus faire jaillir la conscience. ^^

Il faut être logique à 100%. ^^
On ne peut pas avoir une logique à deux vitesses : on ne pas être logique dans certains cas, et pas dans d'autres : on doit impérativement le demeurer tout le temps, au moins par droiture et honnêteté intellectuelle.

Le cerveau est aussi une machine, certes organique, mais constituée de neurones interconnectés, ayant exactement les mêmes fonctions et propriétés (seules les connections sont différentes d'un cerveau à l'autre, mais cela ne change rien) que notre fatras de métal, et ne peut donc pas produire la conscience.

Conclusion #3 : la conscience est transcendantale, elle existe en dehors, indépendamment, du cerveau puisque ce dernier est incapable de la faire jaillir. ^^

C'est implacable et 100% logique à partir de la conclusion #1 démontrée, à savoir que : un réseau de neurones ne peut pas engendrer une conscience.

 

Pour résumer :

Ainsi, nous sommes parvenus à démontrer :

  1. Qu'aucun procédé mécanique impliquant des neurones, et par extension qu'aucune machine quelle que soit sa complexité (par l'absurdité de y = f(x) qui serait conscient), ne produiront jamais une conscience, un être, une séité, un "Je suis" autoconscient, c'est-à-dire un être conscient de lui-même.
  2. Que le cerveau en tant que machine biologique est incapable d'engendrer une conscience.
  3. Que la nature de la conscience est donc transcendantale.

 

Et on peut même déduire tout aussi logiquement de tout cela une nouvelle conclusion : le cerveau a, de manière certaine, au moins une fonction d'interface bidirectionnelle entre le corps physique et ses cinq sens, et la conscience, puisqu'il ne l'engendre pas. Il doit donc impérativement communiquer avec elle afin qu'elle ressente et s'exprime via le corps.

 

La cause des théories erronées prétendant qu'une conscience apparaîtrait par émergence dans une machine :

Il est aussi important de comprendre que la cause des raisonnements erronés de certains sur la conscience est la CROYANCE TOTALEMENT INFONDÉE que la conscience serait un phénomène émergeant d'un système mécanique complexe. Si un processus "émergeant" se faisait jour dans f, alors il apparaîtrait OBLIGATOIREMENT et de manière mécanique, forcée, obligée, déterministe, et il serait LUI-MÊME mécanique, forcé, obligé, et déterministe, bref en CONTRADICTION TOTALE avec la notion même de conscience, d'auto-conscience, et de libre arbitre ! Donc, encore une fois, exit la conscience, même pour un phénomène dit émergeant.

De plus, croire que la conscience serait un phénomène émergeant d'un système mécanique complexe est une croyance scientiste, qui provient de l'ignorance de ce qu'est la conscience même.

La conscience n'a rien à voir avec la dynamique des systèmes, des flux d'informations dans une machine, de la notion d'émergence, ou de tout autre principe physique connu : une simple sortie astrale le prouvera, le démontrera de manière définitive à quiconque.

 

Les expériences qui valident la transcendance de la conscience :

Et oui... : si une théorie est correcte, alors les expériences doivent absolument corroborer cette théorie, la valider impérativement. Les expériences doivent toujours être en accord avec les théories, sinon ces dernières ne sont pas valides. C'est un principe scientifique de base.

Et bien, nous avons au moins deux expériences qui corroborent le fait que la conscience est transcendantale et n'est pas engendrée par le cerveau :

Deux types d'expériences, notez-le bien, radicalement incompatibles avec la théorie erronée d'une conscience émergeant d'une machine : parce-que JAMAIS une machine ne fera une sortie astrale ou une expérience de mort imminente pour la simple raison qu'elle n'a pas de corps astral ni de conscience.

Cette précision pour bien faire comprendre à tous que les théories d'une conscience émergeant d'une machine sont complètement farfelues, puisque les faits expérimentaux sont en totale opposition avec ces dernières.

 

Pour en savoir plus sur la sortie astrale, voyez les liens ci-dessous, et surtout pour en faire directement l'expérience, je vous recommande plus que fortement le livre "La projection du corps astral" de Hereward Carrington et Sylvan Muldoon (Voir par exemple [ici] ()) : vous y apprendrez comment l’expérimenter.

Une bonne petite sortie astrale, ça va calmer sévère les gens intellectuels pétris de théories, ça va même les vacciner à vie contre tout leur fatras de théories sur l'émergence de la conscience à partir de systèmes mécaniques, croyez-moi.

 

Pour ce qui est des expériences de mort imminente, il faut surtout s'intéresser aux expériences scientifiques menées dans les services d'urgences et de réanimation de certains hôpitaux où des patients témoignent d'une sortie de leur corps lors d'un arrêt cardiaque, d'un AVC, ou d'une opération. Pour vérifier si cette sortie du corps est bien réelle, ou alors simplement un produit imaginatif, une illusion créée par le cerveau, des écrans d'ordinateurs orientés vers le plafond, et affichant une image aléatoire (parmi plusieurs possibles donc) pendant un moment, ont été installés sur les toits d'armoires ou d'étagères de ces salles de soins afin que ces images ne soient pas visibles du personnel soignant, mais seulement d'une personne qui "flotterait au plafond". Personne parmi le personnel ne connaît ces images. Seul l'expérimentateur qui les a introduites dans l'ordinateur pilotant les écrans les connaît, et ce dernier ne participe pas aux soins.

Voilà les résultats : la décorporation est réelle : les gens voient l'image aléatoire affichée sur les écrans lors de leur décorporation, puis reviennent ensuite, sous les actions de l'équipe soignante, à leur corps et témoignent de ce qu'ils ont vu : les infirmières et les docteurs s'affairant autour d'eux avec divers appareils et instruments, mais aussi des images affichées sur les fameux écrans. Et ce qu'ils disent avoir vu correspond exactement aux images affichées.

 

Conclusion 1 : la conscience existe hors du corps et du cerveau, et possède la capacité de voir des endroits qui sont inaccessibles aux cinq sens d'un corps inconscient allongé sur une table d'opération ou de réanimation.

Conclusion 2 : les expériences corroborent l'affirmation : "la conscience est transcendantale, elle existe en dehors du cerveau puisque ce dernier est incapable de la faire jaillir". Exit la conscience soit-disant produite par le cerveau et ses neurones, et à fortiori par un tas de ferraille ordonné : la conscience est transcendantale, point final.

 

Les faits sont les faits, et devant les faits nous devons nous incliner.

Tout est dit !

 

PS : La prochaine fois que quelqu'un vous dit que la conscience va apparaître dans une machine, faites lui connaître mon explication. Il faut arrêter de propager des inepties et de tromper les gens, fut-ce au nom de la science. ^^

En complément sur Intelligence Artificielle :

En complément sur transhumanisme :

En complément sur astral :

En complément sur expérience de mort imminente :

 

Dimanche 5 Août 2018 - News # 10318 

La France devient une poubelle nucléaire internationale : Hulot valide l’importation en France des déchets radioactifs de Monaco. Voir [ici] ().

Décidément, le gouvernement nous fait un feu d'artifice de déchets radioactifs en ce moment...

En complément sur nucléaire :

En complément sur déchet :

En complément sur radioactivité :

En complément sur Monaco :

 

Dimanche 5 Août 2018 - News # 10314 

Déchets nucléaires et radioactivité : Emmanuel Macron, Édouard Philippe, Jean-Yves Le Drian ont signé un décret en catimini qui va permettre à l’Australie de venir polluer les terres françaises. Voir [ici] ().

En complément sur déchet :

En complément sur nucléaire :

En complément sur radioactivité :

En complément sur Australie :

 

Lundi 23 Juillet 2018 - News # 9986 

De la radioactivité de Fukushima trouvée dans le vin de Californie. Voir [ici] ().

En complément sur radioactivité :

En complément sur Fukushima :

     

Vendredi 13 Juillet 2018 - News # 9766 

Les preuves de l'existence des OVNIs - Par AstronoGeek :

Il faut vraiment être un aveugle ou de mauvaise foi pour affirmer que les preuves matérielles n'existent pas : il y a des centaines de cas où les traces ont été laissées par des engins qui se sont posés, avec même des perturbations radioactives ou électromagnétiques dans le sol, des dégradations curieuses et inexplicables de plantes, etc.

Quand aux différentes manifestations, manifestement l'auteur n'y connaît rien et n'a fait aucune recherche sérieuse sur le sujet. Il y a des classifications des types et des rencontres.

Au final, une vidéo de propagande scientiste malhonnête.

Pitoyable !

En complément sur preuve :

En complément sur OVNI :

En complément sur AstronoGeek :

   

Jeudi 12 Juillet 2018 - News # 9751 

 

Nucléaire : Où sont stockés les 1,54 million de mètres cubes de déchets radioactifs recensés en France ? Voir [ici] ().

Une vraie saloperie.

En complément sur nucléaire :

En complément sur radioactivité :

En complément sur déchet :

   

Mardi 10 Juillet 2018 - News # 9706 

Archéologie interdite : "Cartographie : Des preuves incroyables de GUERRES ATOMIQUES il y a des milliers d’années avant notre ère". Voir [ici] ().

Le titre peut paraître pute à clics, voir du n'importe quoi, mais c'est réel.

Je me suis penché sur la question il y a quelques années et il est certain à 100% que des explosions nucléaires ont eu lieu dans le passé en divers endroits de la Terre (Je me souviens notamment en Inde, et au Moyen-Orient).

Comment peut-on en être sûr ? Et bien, c'est assez facile : lorsqu'une telle bombe explose, elle produit beaucoup de radioactivité, des cendres, qui se fixent dans le sol. Celle-ci décroît avec le temps, mais si on fait des relevés équidistants (comme les points d'intersection d'un quadrillage), alors l'image des relevés va former des cercles concentriques où la radioactivité est la plus forte à un endroit (le centre de l'explosion) et décroît lentement avec la distance à partir de ce centre dans toutes les directions. Au final, on a donc une succession de cercles d'intensités décroissantes de rayonnements qui recoupent exactement l'effet mesuré après une explosion atomique, si ce n'est que cette carte des relevés est atténuée : en effet, avec le temps, la radioactivité a fortement décru. On peut même, sur la base de puissances estimées, déterminer avec une assez bonne précision le temps qui nous sépare de l'explosion, et donc à partir de là, la date à laquelle la bombe à été mise à feu.

Comme le sujet dérange l'archéologie officielle, on en parle peu, mais quelques chercheurs audacieux ont faits ce genre de relevés tout autour du monde, et leurs résultats sont sans appel : il y a bien eu des explosions nucléaires dans le passé de notre inconnue histoire.

Il y a d'ailleurs dans le Mahabharata hindou un passage évoquant une explosion atomique  :

Un projectile, chargé de toute l’énergie de l’univers… une colonne incandescente de fumée et de flammes aussi vives que 10.000 soleils, roses et de toute splendeur… une arme inconnue, un éclair d’acier, un gigantesque messager de la mort venu réduire à un amas de cendres une race toute entière.

Les corps ont été brûlés au point d’être méconnaissables. Leurs cheveux étaient tombés, les poteries s’étaient brisées sans raison apparente, et les oiseaux étaient devenus blancs.

Après quelques heures, toutes les sources alimentaires étaient infectées. Pour échapper au feu, les soldats s’étaient jetés dans la rivière.

Pour en savoir plus :

En complément sur atomique :

En complément sur archéologie:

En complément sur incroyable :

   

Dimanche 24 Juin 2018 - News # 9305 

Pollution environnementale nucléaire en région de Loire : Les eaux radioactives d'un site AREVA s'écoulent directement dans la rivière. Les propres mesures d’AREVA montrent que la contamination des eaux par le radium 226 est 5 fois supérieure aux normes de rejets édictées dans l’arrêté préfectoral qui régit le site.Voir [ici] ().

Ah bravo ! 

Mais quelle bande de tarés !

Ils n'en ont rien à foutre.

La CRIIRAD (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité) fait décidément un bon boulot d'intérêt général depuis des années. 

En complément sur pollution :

En complément sur environnement :

En complément sur nucléaire :

En complément sur radioactivité :

En complément sur Areva :


Mercredi 6 Juin 2018 - News # 8933 

Nucléaire et sanctions américaines : L’Iran envoie un signal «radioactif» à l’Europe via l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) . Voir [ici] ().

En complément sur nucléaire :

En complément sur sanction :

En complément sur Iran :

En complément sur AIEA :

 

Mercredi 21 Février 2018 - News # 6885 

Une mystérieuse particule radioactive détectée au-dessus de l'Alaska intrigue les scientifiques. Voir [ici] ().

En complément sur radioactif :

       

Mercredi 24 Janvier 2018 - News # 6365 

Étonnant : ces choses du quotidien qui peuvent se révéler radioactives. Voir [ici] ().

Pour tous ceux qui voudraient connaître le taux de radiations ambiantes ou présentes dans certains aliments, je vous recommande vivement, pour l'avoir acheté, le radiomètre RD1706 () de la société russe Radex.
Il est très performant, intègre deux tubes de Müller, et est disponible [ici] () au prix de $248.95. (ne le confondez pas avec l'ancien modèle RD1503).

En complément sur étonnant :

En complément sur surprenant :

En complément sur radioactivitré :

   

Samedi 20 Janvier 2018 - News # 6295 

Radioactivité et accident nucléaire en Russie : "Un mystérieux nuage" - Envoyé spécial :

SYNOPSIS :

En octobre 2017, on détecte des traces de ruthénium dans le sud de la France. Ces particules radioactives viendraient de Russie, et plus précisément de Mayak. Un nouvel accident sur ce complexe nucléaire après une très secrète catastrophe en 1957 ?

Un reportage du magazine "Envoyé spécial".

Un reportage sur des histoires poignantes de pauvres gens que l'Union Soviétique, et ensuite la Russie, laissent crever depuis 30 ans, suite à un accident nucléaire majeur.

Pour tous ceux qui voudraient connaître le taux de radiations ambiantes ou présentes dans certains aliments, je vous recommande vivement, pour l'avoir acheté, le radiomètre RD1706 () de la société russe Radex.
Il est très performant, intègre deux tubes de Müller, et est disponible [ici] () au prix de $248.95. (ne le confondez pas avec l'ancien modèle RD1503).

En complément sur radioactivité :

En complément sur nucléaire :

En complément sur accident :

En complément sur nuage :

 

Dimanche 14 Janvier 2018 - News # 6162 

La radioactivité, un nouveau danger mortel des voyages sur Mars révélé. Voir [ici] ().

0,66 sieverts, c'est une dose importante...

Pour mémoire :

À partir de 10 mSv, on préconise une mise à l’abri des populations. Cette dose représente 3 fois la dose annuelle reçue par la population française.

Au-delà de 50 mSv, l’évacuation est recommandée. Cela représente 15 fois la dose reçue par an par la population française.

Pour la population, on parle de fortes doses au-delà de 100 mSv, c’est-à-dire 30 fois la dose reçue par an par la population française.

Pour les travailleurs du nucléaire, la limite réglementaire d'exposition est en France de 20 mSv/an.

Une exposition à une dose de 100 mSv/an peut être autorisée pour des interventions techniques d’urgence et de 300 mSv/an pour une intervention de secours à victimes.

Pour un niveau inférieur à 100 mSv, aucun effet à long terme sur la santé n’a été démontré.

Au-delà de 100 mSv, des effets à long terme des rayonnements ionisants ont été démontrés par des études épidémiologiques (étude des populations d’Hiroshima et de Nagasaki).

1000 mSv est une dose très élevée qui correspond à 1 Gray. Ce niveau d'exposition à la radioactivité a un effet direct sur la santé et implique un risque pour la vie de la personne exposée dans les semaines et les mois qui suivent. A partir de ce niveau de dose, les rayonnements ionisants commencent à détruire la moelle osseuse. Ils atteignent les cellules souches et entrainent une diminution des plaquettes sanguines et des globules blancs.

Source : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). Voir [ici] ().

Pour tous ceux qui voudraient connaître le taux de radiations ambiantes ou présentes dans certains aliments, je vous recommande vivement, pour l'avoir acheté, le radiomètre RD1706 () de la société russe Radex.
Il est très performant, intègre deux tubes de Müller, et est disponible [ici] () au prix de $248.95. (ne le confondez pas avec l'ancien modèle RD1503).

En complément sur Mars :

En complément sur radioactivité :

     

Vendredi 15 Décembre 2017 - News # 5855 

Déchets radioactifs : "Dépotoir nucléaire :  L'évasion du Mouton #4" :

Courageux ce gars...

Tout plaquer, et partir vivre dans un camion, il faut le faire... Châpeau.

En complément sur nucléaire :

En complément sur déchet :

En complément sur radioactif :

   

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5771 

"Sécurité nucléaire : Le grand mensonge" :

SYNOPSIS :

Alors que les accidents de Tchernobyl ou de Fukushima ont alerté sur la sûreté nucléaire, la sécurité des installations, classée secret défense, reste encore entourée d’un épais mystère. 
Pourtant, au-delà de la vulnérabilité des sites mise en lumière par les opérations de militants écologistes, l’enquête sur les attentats de Bruxelles de mars 2016 a révélé que le nucléaire belge constituait bien une cible potentielle pour des terroristes en quête d’armes de destruction massive. 
De l’attentat-suicide et la chute d’un avion de ligne sur un réacteur aux cyberattaques en passant par les drones, les actes de sabotage ou la fabrication artisanale de bombes sales un mélange d’explosifs et de matières radioactives , les menaces, reconnues par les experts, sont réelles. 
Dès lors, comment nos installations sont-elles protégées pour affronter ces risques multiples et comment la communauté internationale s’organise-t-elle pour sécuriser les matières et éviter les trafics ?

Glaçant
Des États-Unis à l'Allemagne en passant par la France et la Belgique, cette enquête révèle les failles abyssales des systèmes de protection de sites nucléaires, conçus pour la plupart avant les attaques du 11 Septembre. 
Interrogeant experts, politiques et activistes de Greenpeace, le film montre aussi comment l’industrie nucléaire, aujourd’hui souvent déficitaire et surendettée, peine à mettre en œuvre des mesures efficaces et forcément coûteuses face au risque terroriste. 
On découvre ainsi qu'aucune norme internationale n'est imposée aux États nucléarisés, notamment pour ce qui concerne la sécurisation des matières les plus dangereuses, malgré les tentatives de Barack Obama, initiateur du Sommet mondial sur la sécurité nucléaire... 
Le silence qui entoure cette menace au nom de la confidentialité face à un ennemi potentiel prive de surcroît la société civile du légitime débat sur sa sécurité, quand les décisions pour la garantir relèvent du politique. 

Une investigation glaçante sur l’un des secrets les mieux gardés au monde.

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.

En complément sur sécurité nucléaire :

En complément sur sécurité :

En complément sur nucléaire :

En complément sur mensonge :

En complément sur menteur :


Samedi 25 Novembre 2017 - News # 5617 

Armement : une technologie de l’U.S Air Force peut frapper avec l’impact d’une arme nucléaire sans retombées radioactives. Voir [ici] ().

En complément sur arme :

En complément sur technologie :

     

Vendredi 23 Juin 2017 - News # 4903 

Physique : comprendre la radioactivité : comment ça marche avec Étienne Klein :

Toujours intéressant lorsque c'est Étienne Klein qui intervient, mais ici on reste un peu sur sa fin : on aurait bien aimé en savoir plus sur les radioactivités α et ϓ.

En complément sur radioactivité :

En complément sur Étienne Klein :

En complément sur atome :

En complément sur particule :

En complément sur physique :


Vendredi 5 Mai 2017 - News # 3896 
Le logo des aliments
ayant été irradiés,
un monument de tromperie
et de désinformation : vert
et montrant une plante,
pour faire croire à quelque chose de naturel,
visant à faire oublier
la radioactivité par une modification du symbole originel (à droite).
Le symbole
de
la radioactivité.

 

Ionisation par irradiation : la fabrique des aliments morts. Voir [ici] ().

Une vraie saloperie...

En complément sur l'irradiation :

En complément sur la radioactivité :

En complément sur l'alimentation :

   

 


Dimanche 5 Mars 2017 - News # 2532 

Nouveau phénomène étrange et inquiétant : les neutrinos émis par le Soleil font muter certains éléments radioactifs et donnent à penser aux scientifiques que ces particules pourraient avoir muté en un autre type de particule nucléaire. Voir [ici] (). Il se passe quelque chose, mais quoi exactement ?


Vendredi 3 Février 2017 - News # 2160 

Japon : pic de radiation et trou béant dans les entrailles de Fukushima. Voir [ici] (). 530 sieverts/h, c'est énorme, absolument gigantesque ! La mort assurée en moins de 5 minutes. Voyez [ici] () quelques doses pour vous faire une idée. Enfin, pour vous procurer un petit appareil pas cher et très efficace (de technologie russe) de mesure de la radioactivité, voyez le commentaire de cette [vidéo] (). J'en ai un comme celui-là, et je vous le recommande.


Vendredi 28 Octobre 2016 - News # 1568 

La planète Mars a connu dans un lointain passé des explosions nucléaires, selon des scientifiques. Voir [ici] (). Et si on regarde le passé de la Terre, c'est la même chose : des traces radioactives typiques d'explosions nucléaires ont été trouvé sur le siège de l'ancienne et disparue Sodome, ainsi qu'en Inde.


Mardi 26 Avril 2016 - News # 1370 

Bizarrement encore un télescope de plus à la NASA hors service d'observation... Voir [ici] (). Manifestement, on veut nous cacher quelque choses. C'est exactement le même type de façon de procéder que pour la radioactivité de Fukushima arrivant sur la Californie. Comme par hasard, les stations de mesure locale de radioactivité étaient toutes tombées en panne... C'est vraiment pas de chance... Ou comment se foutre du monde.


Samedi 13 Septembre 2014 - News # 967 

Attentats du 11 Septembre 2001 : des vétérans du renseignement américain indiquent que des bombes nucléaires miniatures, ou mini-nukes, auraient été utilisées (et ce ne serait pas la première fois). Voir [ici] (). Pour le moment, je ne sais qu'en penser. Ça me paraît gros, surtout que ces armes émettent beaucoup de radiations gamma ainsi que de la radioactivité qui contamine les alentours proches. Ce qui est troublant, c'est que "les empreintes nucléaires trouvées dans les échantillons de poussière de Ground Zero, ont montré que le matériel fissile de la tête nucléaire employé provenait d’ici (des États-Unis)". Je pense qu'il faut attendre d'autres analyses pour en savoir plus. Pour le moment, je n'y crois pas, mais je reste ouvert. En revanche, il est certain que des explosifs de démolition, posés en biseau, ont été utilisés pour détruire les tours et les faire s'effondrer droit dans leurs bottes (voir notamment les photos du commentaire de cette [vidéo] ()). Affaire à suivre...


Mardi 27 Novembre 2012 - News # 296 

Les preuves s'accumulent au point qu'on en est certain désormais : il y a eu des guerres utilisant des armes nucléaires il y a au moins 8000 ans de cela, les cendres et les relevés radioactifs en apportant la preuve. Voir [ici] (). À noter qu'on retrouve les mêmes cercles concentriques successifs de radioactivité décroissante, tout à fait typiques d'une explosion nucléaire, sur le lieu ou se tenaient les villes de Sodome et Gomorrhe...


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .