Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : insolite - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : humour noir - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

8 News

Dimanche 6 Octobre 2019 - News # 21029 

Islamisation de la société française : Je viens de tomber sur un post Facebook que j'ai pris au début pour un fake islamophobe tellement c'est démentiel :

Et bien non, l'affaire est véridique : en procédant à une recherche, je me suis rendu compte qu'il y a bien eu en 1999 une mutinerie de soldats musulmans ou ayant des parents musulmans qui ont pris en otage un officier.  Il a fallu qu'un commando intervienne pour y mettre fin...

Sources :

En juin 1999, le journal L’humanité se faisait l’écho d’une mutinerie à bord du porte avion Foch. Une soixantaine d’engagés volontaires, tous de parents maghrébins, avaient pris en otage leur officier. Après s’être retranchés 2 jours dans la cafétéria du porte-avions, ils avaient dû être délogés par un commando de fusiliers-marins. Ces « beurs » réagissaient contre une punition collective infligée à la suite d’une rébellion survenue lors d’une mission au large de la Yougoslavie au cours de laquelle les Super-Etendards avaient effectué des frappes sur le Kossovo considéré par les recrues musulmanes comme un sanctuaire islamique.

Dans le Monde Diplomatique, en septembre 2001, on apprend sous la plume de Karim Bourtel que: Un rapport du Ministère de la Défense de janvier 2007 évoque “l’attitude intransigeante et revendicative tournant à la provocation” des JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine) et de “la surdélinquance au sein même de leur régiment et un peu plus loin il est précisé ceci: les JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine, dans le langage militaire) commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 6 fois plus d’outrages à supérieurs et 8 fois plus d’insoumission.

Conclusion : la situation de nos armées est plus que préoccupante.

Le jour où la France est en conflit armé avec une nation musulmane, nous allons rencontrer de sérieux problèmes de sécurité.

De même, si une guerre civile d'ordre inter-religieuse devait éclater, ce sera une catastrophe à tous les niveaux.

J'espère que dans toute la chaîne du nucléaire militaire français, les crétins qui nous dirigent ont pris soin de faire le tri.

Pardon pour ces informations anxiogènes, mais à un moment il faut bien regarder la réalité en face.

En complément sur islamisation :

En complément sur Islam :

     

Samedi 28 Septembre 2019 - News # 20799 

L'enquête sur l’incendie de la catastrophe chimique de Rouen s'élargit à la «mise en danger d'autrui». Voir [ici] ().

Je trouve que dans cette affaire, les autorités ont beaucoup menti à la population, minimisant la toxicité et l'impact de cette catastrophe. Et on est en France... (Vous imaginez en Chine ?)

Moralité : une fois de plus, on ne peut pas faire confiance à l'État pour ce qui est de notre sécurité sanitaire, les divers épisodes du monde du nucléaire civil nous l'ayant déjà démontré à satiété.

En complément sur catastrophe chimique Rouen :

       

Vendredi 9 Août 2019 - News # 19440 

OVNI et armes atomiques : le survol de missiles nucléaires Minuteman de la base militaire de Malmstrom :

SYNOPSIS :

Le 27 septembre 2010, le National Press Club a organisé une conférence de presse pendant laquelle des officiers retraités de l'USAF ont déclaré que, pendant les années 60, des OVNI avaient survolé des silos de lancement et désactivé des Minuteman. Cette conférence fut retransmise par CNN.

L'AFFAIRE :

Nous sommes en 1967, et la Guerre froide entre deux super-puissances continue de battre son plein. Et que pourrait-il y avoir de plus angoissant pour une nation sur le qui-vive que d’assister impuissante sur son propre territoire à la mise hors service de missiles balistiques nucléaires intercontinentaux ?

Au petit matin du jeudi 6 mars 1967, sur la base de l’US Air Force de Malmstrom dans le Montana, alors que l’aube dévoile à peine ses premières lueurs, la routine va laisser place à un événement des plus surprenants, et la quiétude des militaires va rapidement se transformer en panique généralisée.

Au sein du centre de contrôle souterrain “Echo Flight” en charge de dix silos contenant des missiles nucléaires stratégiques “Minuteman”, plusieurs rapports provenant de soldats à la surface et de techniciens de maintenance sur le tarmac firent état d’observations d’objets volants non identifiés aux alentours de la base, en forme de ‘soucoupes’, produisant des lueurs rouges. L’un des objets fut même aperçu précisément au-dessus d’un silo ; aussitôt l’alarme générale fut déclenchée.

Dans les trente secondes qui suivirent, le tableau électronique général de commande révéla le dysfonctionnement total (code “No-Go”) de chacun des missiles balistiques. Un par un les systèmes de commande des missiles devinrent inopérants, après avoir passé le statut “alerte”.

Quelque temps plus tard, le 24 mars 1967, à une cinquantaine de kilomètres de là, sur la base “Oscar Flight”, responsable également de dix missiles nucléaires intercontinentaux, le Lieutenant Robert L. Salas reçut un appel d’un garde de sécurité affolé.

Après l’avoir informé que d’étranges lumières évoluaient au-dessus de la base, il lui expliqua qu’un objet volant non identifié se tenait en silence tout juste au-devant de la porte principale du bunker.

Il précisa que plusieurs gardes étaient prêts à faire feu et qu’un d’eux avait été blessé en s’approchant de trop près de l’objet.

Panne général des 10 missiles de la base Malmstrom

Soudain le code “No-Go” s’afficha sur le tableau de commande connecté aux silos. A nouveau, comme à la base voisine, les missiles furent mis hors service les uns après les autres. Salas en fit part immédiatement à sa hiérarchie, laquelle lui indiqua que des incidents similaires étaient survenus à “Echo Flight”. Les objets furent encore visibles par les témoins à la surface durant quelques minutes. Jusqu’en fin de matinée, les missiles dans la base restèrent toujours inopérants.

Boeing, contractant pour l’armée, responsable de la construction et de la maintenance des missiles, de l’infrastructure adéquate, ne put officiellement déterminer l’origine exacte de la panne en question. Un signal électromagnétique semblait tout simplement avoir été envoyé aux missiles afin de les désactiver, malgré les systèmes utilisés afin de protéger les silos de toute influence ou perturbation électromagnétique extérieure.

Il s’avère que lors de ces incidents aucune attaque en tant que telle n’a été signalée. Ceci pourrait laisser imager l’apparence d’un message : « Ne jouez pas avec les allumettes les enfants, vous risquez de vous brûler. Nous ne vous voulons aucun mal, mais voilà de quoi nous sommes capables. Vos armes les plus puissantes seraient inefficaces contre nous, car inopérantes selon notre bon vouloir ».

Un exemple typique (reconstitué).

Le survol d'installation de tirs nucléaires est récurrent. C'est même arrivé en France lorsqu'on avait des missiles au plateau d'Albion.

À voir.

En complément sur OVNI :

En complément sur missile nucléaire :

     

Mardi 3 Juillet 2018 - News # 9513 

Greenpeace fait voler et s'écraser un drone au-dessus d'une centrale nucléaire dans l'Ain. Voir [ici] ().

Ça a le mérite de prouver qu'il a un problème sérieux de sécurité.

Parce-que si un drone bourré d'explosif venait à percuter l'enceinte d'un réacteur, bonjour les dégâts... 

En complément sur Greenpeace :

En complément sur drone :

En complément sur centrale nucléaire :

   

Lundi 28 Mai 2018 - News # 8689 

Sécurité nucléaire : "Le mystérieux envol des 150 cadenas de l’EPR de Flamanville : ce n’est pas Greenpeace". Voir [ici] ().

Un incident étrange et pas banal...

En complément sur nucléaire :

En complément sur incident :

En complément sur étrange :

   

Jeudi 1er Février 2018 - News # 6522 

Aviation militaire et contrôle aérien : "Le ciel sous haute surveillance" (en moins de 6 heures la vidéo avait déjà été supprimée par YouTube...) :

SYNOPSIS :

Avec les attentats du 11 Septembre 2001, la protection de l’espace aérien devient une priorité, y compris en France. Des mesures exceptionnelles sont alors mises en place : le dispositif Vigipirate est relevé au niveau « alerte attentat », les grandes manifestations sportives sont mises sous haute surveillance et les centrales nucléaires ainsi que les terrains militaires sont interdits de survol. Des hommes et des femmes œuvrent à chaque heure du jour et de la nuit pour veiller à la sécurité du ciel, à bord d’hélicoptères ou derrière des écrans de contrôle. Le document revient sur leur quotidien et dévoile ainsi des lieux parmi les plus secrets de l’armée de l’air.

Le ciel du territoire français fait ainsi l'objet d'une haute surveillance H24 (jour et nuit), des couloirs aériens ont été établis (CTR*, TMA*, AWY*), de nombreuses zones sensibles (centrales nucléaires, zones militaires) ont été classées D (zone Dangereuse), R (zone Réglementée) ou P (prohibited) pour quelques bases militaires sensibles (base de sous-marin atomique) interdites de survol comme Paris jusqu'à 6600 pieds (2000 mtr QNH), des sites industriels pétrochimique ...etc ..

L'Armée de l'air a pour mission de protéger l'espace aérien français, et de faire respecter la réglementation aérienne en interceptant les éventuels contrevenants.

Un documentaire qui n'est pas inintéressant, mais dont le sujet est traité de manière vulgaire, presque ridicule parfois, et faisant une propagande otanesque pitoyable.

Seul point remarquable et inattendu à voir : à la fin, la cellule Cosmos est présentée. Je ne savais pas que la France avait ce type de dispositif, qui demeure néanmoins somme tout très modeste, mais qui pourrait se voir étayé dans le futur en raison du nombre croissant des satellites, de technologies toujours plus efficaces et dangereuses, et des inévitables tensions internationales.

En complément sur aviation :

En complément sur avion :

En complément sur hélicoptère :

   

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5771 

"Sécurité nucléaire : Le grand mensonge" :

SYNOPSIS :

Alors que les accidents de Tchernobyl ou de Fukushima ont alerté sur la sûreté nucléaire, la sécurité des installations, classée secret défense, reste encore entourée d’un épais mystère. 
Pourtant, au-delà de la vulnérabilité des sites mise en lumière par les opérations de militants écologistes, l’enquête sur les attentats de Bruxelles de mars 2016 a révélé que le nucléaire belge constituait bien une cible potentielle pour des terroristes en quête d’armes de destruction massive. 
De l’attentat-suicide et la chute d’un avion de ligne sur un réacteur aux cyberattaques en passant par les drones, les actes de sabotage ou la fabrication artisanale de bombes sales un mélange d’explosifs et de matières radioactives , les menaces, reconnues par les experts, sont réelles. 
Dès lors, comment nos installations sont-elles protégées pour affronter ces risques multiples et comment la communauté internationale s’organise-t-elle pour sécuriser les matières et éviter les trafics ?

Glaçant
Des États-Unis à l'Allemagne en passant par la France et la Belgique, cette enquête révèle les failles abyssales des systèmes de protection de sites nucléaires, conçus pour la plupart avant les attaques du 11 Septembre. 
Interrogeant experts, politiques et activistes de Greenpeace, le film montre aussi comment l’industrie nucléaire, aujourd’hui souvent déficitaire et surendettée, peine à mettre en œuvre des mesures efficaces et forcément coûteuses face au risque terroriste. 
On découvre ainsi qu'aucune norme internationale n'est imposée aux États nucléarisés, notamment pour ce qui concerne la sécurisation des matières les plus dangereuses, malgré les tentatives de Barack Obama, initiateur du Sommet mondial sur la sécurité nucléaire... 
Le silence qui entoure cette menace au nom de la confidentialité face à un ennemi potentiel prive de surcroît la société civile du légitime débat sur sa sécurité, quand les décisions pour la garantir relèvent du politique. 

Une investigation glaçante sur l’un des secrets les mieux gardés au monde.

Cette vidéo n'a pas encore été évaluée.

En complément sur sécurité nucléaire :

En complément sur sécurité :

En complément sur nucléaire :

En complément sur mensonge :

En complément sur menteur :


Mardi 15 Janvier 2013 - News # 349 

L'éditeur d'antivirus Kaspersky Labs dévoile une gigantesque opération de cyber-espionnage qui a infiltré depuis plusieurs mois une cinquantaine de pays en utilisant un malware. Ce malware aurait infiltré des réseaux informatiques diplomatiques, militaires, aéronautiques, nucléaires, commerciaux, gouvernementaux mais également des laboratoires de recherches scientifiques. Selon les informations recueillies par les experts en sécurité, ces attaques seraient effectuées depuis mai 2007 ; elles sont donc passées inaperçues pendant plus de 5 ans. Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .