Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
ATTENTION,
les accents comptent : taper "experience" au lieu de "expérience" fera échouer votre recherche : AUCUN résultat ne sera trouvé.
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

68 News

Samedi 5 Octobre 2019 - News # 20984 

Catastrophe de Rouen : Le témoignage glaçant d’un ex-salarié de Lubrizol : "Il aurait fallu évacuer la ville". Voir [ici] ().

En complément sur catastrophe Rouen :

En complément sur témoignage :

     

Mercredi 11 Septembre 2019 - News # 20242 

Des Intercités fabriqués en Espagne ? Le PDG et les syndicats d’Alstom interpellent le gouvernement. Voir [ici] ().

Ou comment se tirer une balle dans le pied...

Pourquoi confier ces trains à des entreprises étrangères alors même que nous savons les construire ?

Pourquoi engraisser des sociétés étrangères et faire vivre des salariés étrangers au lieu des nôtres ?! 

Traîtres de politiciens et de décideurs !

En complément sur Alstom :

En complément sur train :

     

Lundi 2 Septembre 2019 - News # 19960 

Henri Sterdyniak : « L'objectif du gouvernement, c'est baisser les retraites de 20 à 25% d’ici 2050 » :

SYNOPSIS :

Après la publication du rapport Delevoye, le gouvernement lance une consultation nationale en vue de sa future réforme des retraites. Pour en parler, Henri Sterdyniak, économiste, est l'invité de la Midinale.

http://www.regards.fr ()

Sur le fait que rien ne serait encore arbitré sur la réforme des retraites
« Le point essentiel de la réforme, c’est de passer à un système à points, un système où la valeur du point est décidée par le gouvernement, de façon à équilibrer le système sans augmenter les taux de cotisation. Et ça, de toute évidence, ce n’est pas négociable. »
« L’objectif initial, c’est de réduire le poids des retraites publiques dans le PIB. »

Sur la consultation nationale 
« Il y a un principe, celui de la démocratie sociale qui est quand même que les retraites comme le chômage sont des salaires différés et socialisés qui donnent une légitimité aux syndicats et au patronat pour les gérer. »
« Ce que fait Macron, ce qu’il a fait pour l’assurance chômage, c’est d’étatiser le système, c’est-à-dire que le système sera décidé par le gouvernement et les cabinets financiers et non dans le cadre d’une négociation avec le patronat et les syndicats. »
« La consultation nationale restera purement fictive. »

Sur l’âge effectif de départ à la retraite 
« Au final, on travaillera plus longtemps. »
« Comme beaucoup de jeunes en moyenne commencent à cotiser à 23 ans, ça veut dire que 23+43 = 66 ans donc la plupart des gens partiront à la retraite à 66 ans. »
« L’idée de la réforme préconisée par Delevoye, c’est de brutalement passer à 44 annuités et progressivement arriver à 66 ans. »
« Depuis 2003, la CFDT est persuadée que la durée de cotisation, c’est mieux que l’âge. »

Sur la retraite par points
« Dans le système actuel, un euro cotisé donne plus de droit à un bas salaire qu’à un haut salaire. »
« Le fait qu’un euro cotisé doit donner les mêmes droits pour tous est contradictoire avec le principe de l’assurance sociale qui est redistributif. »
« La retraite par points ne tient pas compte de l’espérance de vie selon la profession : un ouvrier à une espérance de vie plus faible qu’un cadre, de 6,5 années actuellement. »
« Le risque, c’est de ne pas tenir compte de l’espérance de vie et des capacités à se maintenir dans l’emploi. »
« Cette réforme a pour premier axe de ne pas augmenter le poids des retraites : ça veut dire qu’il faut baisser le niveau des retraites de chacun. Et nos classes dirigeantes sont indifférentes à la situation des classes populaires… »

Sur le système de retraite à points proposé par le gouvernement
« Un système social bien fait, c’est un système dans lequel on dit aux gens qu’ils auront un certain taux de remplacement qui garantit que, pendant la retraite, ils auront à peu près le même niveau de vie que les personnes en activité. »
« Le système [proposé par le gouvernement] est complètement incompréhensible : des points dont le prix d’achat et la valeur sont fixés par le gouvernement sans aucune garantie avec, dans le rapport Delevoye, des formulations extrêmement vagues : à aucun moment, il n’est écrit que le pouvoir d’achat des retraites suivra celui des salaires, que le taux de remplacement sera maintenu à un certain niveau ou que le prix d’achat des points suivra le salaire. »
« L’objectif [de la réforme], c’est imposer aux gens de travailler plus longtemps (et tant pis pour ceux qui n’y arrivent pas, ils auront une retraite plus faible) et assurer que les retraites baisseront bien de 20 à 25% d’ici 2050. »

Que faut-il faire avec nos retraites ?
« Il faut accepter une certaine hausse des taux de cotisation. »
« On vit plus longtemps et certaines personnes voudront travailler plus longtemps et c’est tant mieux mais pour la masse des salariés, il faut garantir un taux de remplacement satisfaisant (85% au niveau du SMIC, 75% pour les salaires au niveau du salaire médian) et garantir que l’âge de la retraite sera satisfaisant en tenant compte de la profession. »
« Il faut dire aux jeunes : vous cotisez un peu plus mais en contrepartie, votre retraite est garantie à un niveau satisfaisant. »
« Il faut un loi organique disant que le système [de retraite] est stable et garanti. »
« Un grande partie des gens qui partent à la retraite plus tôt, ce sont des gens qui n’ont pas le choix. »
« L’objectif, ce doit être d’étendre les régimes spéciaux aux branches. »

En complément sur Henri Sterdyniak :

En complément sur retraite :

     

Lundi 15 Juillet 2019 - News # 18842 

Envoyé spécial - L'addiction aux écrans : "héroïne numérique" :

SYNOPSIS :

Aujourd’hui, les scientifiques en sont persuadés : les écrans sont dangereux pour nos enfants. Ils agissent sur leur cerveau, leur concentration. En France, des médecins lancent l’alerte. Aux États-Unis, d’anciens salariés racontent comment les industriels entretiennent l’addiction aux jeux sur smartphone, et des scientifiques dénoncent leur impact sur le développement de l’enfant. Que se passe-t-il réellement face aux écrans ?

Rayan a 3 ans. Pendant de longs mois, sa maman s’inquiète : toujours dans sa bulle, il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Un jour, un médecin conseille à cette maman ne plus jamais laisser son enfant regarder de comptines sur son smartphone. Rayan pouvait y passer des heures ! Au bout de quelques jours, sevré d’écran, Rayan redit "maman" pour la première fois depuis un an. Peu à peu, il redevient un petit garçon ouvert et joyeux.

Non évalué.

En complément sur écran :

En complément sur addiction :

En complément sur Envoyé spécial :

   

Mercredi 22 Mai 2019 - News # 17566 

Méthodes des voyous de la grande distribution : Deux salariés d'un supermarché CORA licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche. Voir [ici] ().

En complément sur grande distribution :

En complément sur licenciement :

     

Dimanche 14 Avril 2019 - News # 16569 

Propagande mensongère : «Europe Je Vote !» : une centaine de patrons incitent leurs salariés à voter aux Européennes. Voir [ici] ().

"Attention, notre démarche n'est en rien politique !" : c'est ça, prenez nous pour des cons !

Leur opération est une façon subtile de dire à leurs employés : votez pour l'Union Européenne et pas pour les partis comme l'UPR qui demande le Frexit ou pour des partis qui ne veulent plus de l'Europe néolibérale.

D'ailleurs le nom même de leur opération les démasque : "Europe je vote !" : TOUT EST DIT !

Bande de faux culs malveillants !

En complément sur propagande :

En complément sur Européennes :

En complément sur patron :

   

Mercredi 10 Avril 2019 - News # 16449 

Pauvreté, enfant, et alimentation : au Québec, de généreux frigos pour nourrir des élèves au ventre vide. Voir [ici] ().

Non mais vous vous rendez compte où nous en sommes rendus au XXIème siècle dans un pays comme le Canada ?!

Voilà où mène le capitalisme : à des riches toujours plus riches, et des pauvres toujours plus pauvres au point où ils ne peuvent même plus nourrir leurs enfants.

Criminel !

Et c'est toujours la même cause : les lois sont faites pour les riches par les riches :

Seule une démocratie authentique du gouvernement du peuple, par le peuple, et pour le peuple, peut nous sortir de ce carcan ignoble, injuste, et profondément inique.

En complément sur pauvreté :

En complément sur aliment :

En complément sur enfant :

   

Samedi 23 Février 2019 - News # 15250 

Liquidation judiciaire de l’usine Arjowiggins : l’UPR demande sa nationalisation – Reportage :

SYNOPSIS :

François Asselineau s’est rendu le 19 février 2019 sur le site de l’usine #Arjowiggins, à Jouy-sur-Morin, actuellement en liquidation judiciaire, et où les salariés ont reçu leur lettre de licenciement ce 21 février.

Presque tous les salariés pourraient perdre leurs emplois. Il a rappelé devant une partie des salariés et le maire notamment, rassemblés autour de lui, le rôle fondamental de l’Union européenne qui interdit à la France d’interdire la libre circulation des mouvements de capitaux avec les pays du reste du monde (article 63 TFUE).

Il a rappelé que racheter l’usine, et ainsi sauver les emplois et les familles qui pourraient se retrouver sinistrées, ne coûterait rien proportionnellement sur le budget de l’Etat. Il a proposé publiquement la #nationalisation de l’usine pour la rattacher par exemple à la Banque de France. Dans le cas contraire, la France pourrait devenir à terme dépendante de l’étranger pour la fabrication sécurisée de ses propres billets de banque.

Non évalué.

En complément sur UPR :

En complément sur nationalisation :

     

Jeudi 14 Février 2019 - News # 15031 

Zoom - Pierre Jovanovic sur TV Libertés : Imprimerie Arjowiggins, le scandale caché ! :

SYNOPSIS :

Et si la France était dans l'incapacité de fabriquer ses propres billets de banque ? La question doit être posée après l'incroyable liquidation judiciaire de l'imprimerie Arjowiggins qui produisait les passeports, les cartes grises, les chèques de banque de la France. Pierre Jovanovic a mené une enquête sur le terrain. Il a découvert la détresse des 240 salariés abandonnés, le jeu trouble du gouvernement Macron et du ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Et si l'on avait liquidé sciemment cette entreprise, stratégique pour les intérêts de la France ? Pierre Jovanovic fait cette révélation :"Ce que j'ai vu là, je l'ai vu en Grèce !"

Une affaire gravissime montrant, une fois de plus, que nos politiciens sont des traîtres.

Une entreprise vitale au pays (impression des passeports et des billets) a été délibérément détruite, et vendue à toute vitesse.

À voir !

En complément sur Pierre Jovanovic :

En complément sur scandale :

     

Lundi 4 Février 2019 - News # 14721 

Amazon licencie trois salariés pro-Gilets jaunes. Voir [ici] ().

Boycottons Amazon !

En complément sur Amazon :

En complément sur licenciement :

En complément sur gilet jaune :

   

Vendredi 1er Février 2019 - News # 14653 

Brexit : le chômage en Grande-Bretagne atteint son plus bas niveau depuis 40 ans. Voir [ici] ().

Une preuve de plus que les européistes, avec leur "Project Fear" de supposée apocalypse si Brexit il y avait, ont une fois de plus menti et trompé la population : le Brexit est bénéfique au Royaume-Uni.

C'est aussi une nouvelle occasion de voir et de comprendre que l'immigration est le premier facteur qui est déterminant pour le Capital pour contrôler et imposer les salaires à la baisse : c'est l'outil par excellence du dumping social.

En effet, le nombre de travailleurs originaires d'autres pays de l'Union européenne est en baisse, ce qui a pour effet de rendre plus favorable aux salariés le rapport si crucial [1 emploi offert / N demandeurs], d'où une augmentation des salaires.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'importance vitale de ce rapport, ou bien qui seraient encore hypnotisés par leurs émotions et l'idéologie immigrationniste, voir cette News () qui explique cette importante problématique.

En complément sur Brexit :

En complément sur chômage :

En complément sur Royaume-Uni :

   

Lundi 14 Janvier 2019 - News # 14237 

Starbucks embauche 2.500 migrants clandestins dans ses cafés en France et en Europe. Voir [ici] ().

Ben oui : ça coûte moins cher que de payer des européens.

Starbucks fait déjà la même chose aux États-Unis depuis quelques années.

L'un des buts de l'immigration, il faut le savoir, c'est le dumping social : faire baisser les salaires de tout un peuple en augmentant N dans le rapport décisif "1 emploi offert / N demandeurs".

Et ces gens sont des hors-la-loi en plus... 

Criminel !

Maintenant, il y aura toujours des crétins qui veulent faire venir des migrants chez nous (et même de manière illégale comme le pervers Cédric Herrou) pour des raisons idéologiques, sans comprendre qu'ils font le jeu de mafias, de passeurs, et de négriers d'entrepreneurs comme Starbuckls.

Conclusion : BOYCOTTONS Starbucks !

En complément sur Starbucks :

En complément sur clandestin :

En complément sur migrants :

   

Mercredi 2 Janvier 2019 - News # 13925 

Sondage : 65% des chefs d’entreprise soutiennent les Gilets Jaunes. Voir [ici] ().

Une preuve de plus que ce sont les grandes entreprises, les grands groupes, et les multinationales, qui se gavent et distribuent des milliards à leurs actionnaires, tout en ne payant presque pas d'impôts.

Les PME / PMI, elles, sont créatrices d'emploi, alors découpons les grands groupes ! Cassons ces machines à extorquer de la valeur ajoutée aux salariés !

En complément sur sondage :

En complément sur gilet jaune :

     

Lundi 31 Décembre 2018 - News # 13871 

Des salariés mis à pied d'un restaurant pour une photographie de quenelles... Voir [ici] ().

N'importe quoi...

Les gens deviennent fous !

Rappel : la quenelle n'est pas un geste antisémite mais d'insoumission signifiant "Dans ton cul !".

Qu'est-ce qu'il y a comme nuisibles et débiles qui ne comprennent rien à rien, c'est ahurissant...

En complément sur quenelle :

       

Mercredi 26 Décembre 2018 - News # 13783 

Apple refuse la «prime Macron» à ses employés en France, les salariés se mettent en grève. Voir [ici] ().

Aucune limite à l'indécence et à la cupidité.

En complément sur Apple :

       

Samedi 22 Décembre 2018 - News # 13742 

Capitalisme et aveuglement économique : 1000 milliards de dollars : les entreprises américaines n'ont jamais autant racheté leurs actions. Voir [ici] ().

En clair, le cirque capitaliste de la cupidité continue, toujours et encore, sans fin : les dirigeants d'entreprise préfèrent gonfler artificiellement le cours de leurs actions plutôt que d'injecter ces sommes faramineuses dans l'économie.

C'est de la pure folie, de l'argent dilapidé. Ces crétins ne comprennent pas qu'en donnant cet argent aux salariés, ceux-ci vont consommer, et dès lors stimuler l'économie : tout le monde va en profiter, l'argent va circuler. Ici l'argent ne circule plus.

Une manne formidable qui aurait pu aider toute la société a été réduite à néant. C'est ce qu'on appelle un beau gâchis...

La cause ? Une décision fiscale de crétin.

Bravo Donald Trump, vous n'avez rien compris à l'économie de base.

En complément sur capitalisme :

En complément sur économie :

     

Samedi 15 Décembre 2018 - News # 13556 

Promesses aux gilets jaunes faites par Macron lors de son allocution du 10 Décembre 2018 : Pour les salariés au SMIC, la hausse de 100 euros pourrait attendre quelques mois... Voir [ici] ().

Mort de rire... : toutes les mesures du gouvernement sont du flanc... Après l'abandon du débat national sur l'immigration annoncé par Édouard Philippe, voilà que les pauvres Smicards vont devoir attendre plusieurs mois pour recevoir leur aumône...

À croire qu'au gouvernement ils le font exprès pour créer un soulèvement qu'ils réprimeront ensuite par un État d'urgence (suivi d'une dictature).

En complément sur gilet jaune :

En complément sur allocution Macron :

En complément sur SMIC :

   

Mardi 13 Novembre 2018 - News # 12596 

Mouvement des gilets jaunes le 17 novembre 2018 :

En complément sur gilet jaune :

En complément sur 17 novembre 2018 :

     

Dimanche 4 Novembre 2018 - News # 12408 

Taxes, et impôts : Chèques-vacances, aides d'entreprise... Des avantages destinés aux salariés bientôt ponctionnés ? Voir [ici] ().

Les signes de la chute de la République continuent d'affluer : l'État n'a plus d'argent car nos traîtres de politiciens ont renoncé à récupérer les 320 milliards de fraude et d'évasion fiscale qui manquent au pays chaque année, font des ponts d'or aux grandes entreprises (CICE), offre des cadeaux fiscaux aux riches, etc.

Les Français vont continuer de s'appauvrir encore et encore jusqu'à la révolte.

En complément sur taxe :

En complément sur impôt :

     

Dimanche 4 Novembre 2018 - News # 12407 

 

Réalité contre l'Insee : quand un économiste dévoile le grand mensonge autour du pouvoir d'achat :

SYNOPSIS :

Philippe Herlin, Docteur en économie du conservatoire National des Arts et métiers vient nous présenter son dernier livre : "Pouvoir d'achat, le grand mensonge"

Le mot de l'éditeur :

UN INCONTESTABLE RECUL

Vous avez le sentiment que votre pouvoir d'achat régresse, que la hausse des prix est sous-estimée, mais année après année l'INSEE affirme que vous vous trompez. Ce livre va vous montrer que vous avez raison, chiffres à l'appui.

Philippe Herlin a mené un travail d'enquête approfondi pour recueillir des séries de prix sur un demi-siècle, entre 1965 et 2015, dans les catalogues de vente par correspondance, les brochures publicitaires de supermarchés, les publications spécialisées. Le résultat est sans appel : depuis la fin des Trente Glorieuses, au milieu des années 70, le pouvoir d'achat des Français a diminué.

Au-delà des chiffres, des extraits d'articles de presse font revivre plusieurs moments-clés de ces cinquante dernières années, du premier choc pétrolier à la crise des subprimes en passant par la mondialisation et le passage à l'euro. Ils montrent, concrètement, comment nos habitudes de consommation et notre niveau de vie ont été impactés par le contexte économique.

Pourtant, des solutions existent pour faire de nouveau progresser le pouvoir d'achat de l'ensemble des salariés, et elles sont à notre portée.

On se fout vraiment de notre gueule : l'INSEE dit que le pouvoir d'achat ne cesse d'augmenter... : quel foutage de gueule !

Un exemple du dévoiement des institutions par des intellectuels dégénérés et corrompus : la nation les paye pour faire des statistiques afin d'aider le pays à y voir plus clair, à prendre conscience de dysfonctionnement pour les résoudre, mais non ces connards trafiquent les chiffres et mentent au peuple. De la haute trahison. Inadmissible.

En complément sur pouvoir d'achat :

En complément sur Philippe Herlin :

En complément sur l'INSEE :

En complément sur mensonge :

En complément sur manipulation :


Mercredi 24 Octobre 2018 - News # 12105 

 

L’invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie - Par Yasha Levine. Voir [ici] ().

Un article majeur pour bien comprend certaines racines du capitalisme, volontairement occultées par le système.

Les libéraux se justifient toujours par liberté, et nous enivrent même avec elle, mais la réalité est toute autre : c'est la mise en esclavage salarié de gens libres et autosuffisants dans le but de les exploiter, afin de pouvoir en extraire de la valeur ajoutée, une plus-value créée par leur travail.

Notez bien que le dumping social, par la mise au travail des femmes, puis de la politique délibérée de l'immigration de masse par les capitalistes (relayée par les idiots utiles que sont les bobos, les gauchistes, et les bien-pensants), va exactement dans le même sens : faire en sorte que les gens ne soient plus autosuffisants, et donc exploitables à merci, en les contraignants à avoir des salaires le plus bas possible en augmentant n par tous les moyens dans la relation :

1 emploi proposé - n demandeurs

De nos jours, tout dépend de cette relation et des valeurs de n :

Le capitalisme n'est donc pas, comme ses propagandistes nous le rabâchent à loisir, un progrès par la liberté économique, mais un asservissement par la contrainte économique, la ruse, et la Loi.

À lire absolument pour comprendre le monde d'aujourd'hui par une meilleure connaissance du monde d'hier.

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur pauvreté :

En complément sur esclavagisme :

 

Vendredi 5 Octobre 2018 - News # 11668 

 

Banques systémiques : "BNP Paribas - Dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne" :

SYNOPSIS :

Qui peut se permettre de payer une amende de 8,9 milliards de dollars sans ciller?
Qui peut faire monter au créneau le Président de la République française contre la justice américaine?
Qui est sortie de la crise financière encore plus puissante?
BNP Paribas.

BNP PARIBAS, dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne est le premier film d'investigation politique et historique qui retrace la fabuleuse ascension du géant européen de la banque, la très française BNP PARIBAS.
BNP PARIBAS accompagne la vie des Français depuis les années 60.
BNP PARIBAS, ce sont 29 000 salariés sur le territoire, 1900 agences bancaires et 7 millions de clients.
Son histoire est intimement liée à l'histoire politique de ces trente dernières années. Mais BNP PARIBAS, c'est aussi la fusion entre deux banques, deux cultures et le rachat d'un grand nombre de structures bancaires européennes. BNP PARIBAS est aujourd'hui un mastodonte financier, plus puissant que les États. Elle incarne à elle seule le pouvoir sur l'économie mondiale des hyper-structures bancaires.

Comment la BNP PARIBAS a-t-elle pris le pouvoir?
Comment, aussi, est-elle devenue une banque intouchable?

Dans un récit sous forme de polar, Xavier Harel et Thomas Lafarge s'appuient sur de nombreux témoignages d'anciens de la banque et d'acteurs politiques et économiques de premier plan, pour nous retracer l'histoire de la banque la plus puissante d'Europe. L'intention des réalisateurs imaginé par une équipe parfaitement complémentaire, le réalisateur Thomas Lafarge à l'origine de ce projet culotté et inédit, et Xavier Harel, ancien de La Tribune, journaliste économique spécialiste de la finance internationale aujourd'hui auteur et réalisateur, ce film fait le pari de raconter, à partir d'un séisme mondial (la condamnation de BNP PARIBAS à l'amende la plus forte jamais prononcée par la justice américaine), comment cette banque, pur produit de l'histoire économique et politique française, est devenue l'un des mastodontes de la finance mondiale, à la manière d'un Goldman Sachs.

Dix ans après le déclenchement de la crise financière, leur film offre un éclairage international sur l'histoire de BNP PARIBAS. Il analyse ce qui a transformé une banque de dépôt, banque publique très aimée des Français, en une banque systémique. Pour cela, les réalisateurs ont consacré deux ans à non seulement retracer l'histoire politique de la banque mais également à démontrer comment BNP PARIBAS s'est retrouvée au coeur d'un système de jeux d'influence, quel rôle elle a endossé lors de la crise grecque, comment elle a été condamnée dans une affaire d'évasion fiscale et comment la justice américaine a décidé de la sanctionner pour la la violation de l'embargo lors de la guerre au Soudan. Pour cela, ils s'appuient sur des témoins directs en France, en Belgique, en Suisse, en Grèce, et notamment aux USA... Aucun documentaire ni aucun livre n'avait jamais été consacré à la première banque européenne.

Un excellent documentaire qui montre, une fois de plus, que le monde de l'entre-soi et des réseaux, favorise les turpitudes et les crimes.

En complément sur banque :

En complément sur BNP :

     

Jeudi 13 Septembre 2018 - News # 11149 

 

Conditions de travail  : Amazon a déposé un brevet pour « mettre en cage » ses salariés. L’entreprise parle d’une « mauvaise idée ». Voir [ici] ().

Pareillement, la cupidité et le capitalisme, n'ont aucune limites.

En complément sur Amazon :

En complément sur travail :

En complément sur capitalisme :

   

Vendredi 17 Août 2018 - News # 10567 

Brexit : les salaires augmentent au Royaume-Uni pour compenser une immigration en baisse. Voir [ici] ().

Une News d'importance, qui confirme :

  1. Que le Brexit n'est pas la tragédie-catastrophe annoncée puisque les salariés voient au contraire leurs salaires augmenter.
  2. Que l'un des buts de l'immigration de masse est bien de faire du dumping social : tenir les salaires très bas en maintenant volontairement un sur-nombre de demandeurs d'emploi et de gens peu regardant sur les salaires puisque provenant de pays pauvres.

Une News perle rare, parce-que très révélatrice.,

Une leçon de chose sur la propagande mensongère et les méthodes du capitalisme !

En complément sur Brexit :

En complément sur Royaume-Uni :

En complément sur salaire :

En complément sur immigration :

En complément sur capitalisme :


Vendredi 15 Juin 2018 - News # 9089 

Travail et salarié : PSA met fin aux 35 heures dans son usine de Vesoul. Voir [ici] ().

Avec 37h45 payées 35 !

Merci qui ? Merci Macron !

En complément sur travail :

En complément sur salarié :

     

Lundi 28 Mai 2018 - News # 8688 

Capitalisme : 22,1 milliards d’euros pour Bernard Arnault et 14 euros de plus pour ses salariés… Voir [ici] ().

Honteux !

Inique !

Dégueulasse !

À bas le capitalisme !

En complément sur Bernard Arnault :

En complément sur capitalisme :

En complément sur honteux :

En complément sur inique :

 

Mardi 17 Avril 2018 - News # 7805 

« L’hallucinante proposition de loi qui supprime le droit de grève ! » L’édito de Charles Sannat. Voir [ici] ().

Supprimer la grève, c'est retirer aux salariés un moyen en leur faveur dans le rapport de force contre les employeurs.

Et c'est la porte ouverte sur la suppression de la grève générale, outil majeur pacifique pour renverser un gouvernement et le capitalisme.

Je pense que le gouvernement prépare les devants car il sent qu'il entre dans des périodes difficile.

En complément sur grève :

En complément sur hallucinant :

     

Mercredi 4 Avril 2018 - News # 7461 

 

Capitalisme : en 1 minute, voilà ce que gagnent ces entreprises cotées dans l’indice Dow Jones :

Il ne d'agit plus de gagner sa vie, mais de faire le maximum de pognon pour le pognon.

La cupidité sans fin, même si cela doit détruire d'autres entreprises, ruiner des millions de gens, et détruire la planète.

À quoi ça sert toutes ces chaînes comme McDonald's, Tim Hortons, Auchan, ou autres ? À RIEN ! SI CE N'EST À FAIRE LE MAXIMUM DE POGNON ! Et les salariés et les gens ils s'en foutent !

Il vaut mieux 1000 propriétaires de cafés et de restaurants
qu'un seul propriétaire de 1000 restaurants !

Pensez y !

Gagner sa vie, et même bien gagner sa vie pour pouvoir jouir de la vie OUI, s'enrichir pour s'enrichir, au détriment de tous les autres, et sans fin, NON !

À mort le capitalisme ! À mort l'accumulation sans fin !

En complément sur capitalisme :

       

Mardi 3 Avril 2018 - News # 7418 

Des sénateurs veulent inscrire l'avortement dans la constitution. Voir [ici] ().

Ignoble !

Ahurissant !

Alors pour ceux qui ne comprendraient pas la manoeuvre, les traîtres de politiciens qui sont à l'origine de ce ténébreux projet ont peur du peuple : ils ont peur que le peuple ne fasse marche arrière, qui conscient de l'abomination de l'avortement, ne décide alors un jour de retirer la loi l'autorisant.

"L'avortement un « principe fondamental de notre république »" : et puis quoi encore ? Ces communistes ne sont plus dans la lutte de classe, mais dans la lutte pour des droits sociétaux. Ils sont en passe de devenir comme feu les socialistes : des sociaux-traîtres qui ont démissionné de la lutte pour la libération des salariés contre le capital. Alors ils se rabattent sur les combats d'arrière-garde, des enjeux sociétaux totalement secondaires ou tertiaires. Pitoyable...

 

Pour mémoire : l'avortement est un assassinat, c'est-à-dire un meurtre prémédité.

 

"Il en va de la liberté des femmes à disposer de leur corps" : mais ce droit se trouve restreint dès lors qu'elles portent un autre être au dedans d'elles-mêmes Ducon ! :

Article 3 de La Déclaration universelle des droits de l'homme (Voir [ici] ()) :
 
Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

 

Et c'est pas fini :

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
[donc interdiction absolue de torturer et de tuer un enfant qui est dans le ventre d'une femme]

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.
[donc dans le ventre d'une femme aussi !]

 

Conclusion : l'avortement est un crime, tant du point de vue de la conscience, que du coeur, que de la plus haute juridiction terrestre. Point final.

En complément sur avortement :

En complément sur ignoble :

En complément sur ahurissant :

En complément sur constitution :

En complément sur sénateur :


Mercredi 28 Mars 2018 - News # 7309 

Travail, emploi, salariés, valeur économique, capitalisme, et révolution sociale : "Une autre approche du salariat", une conférence de Bernard Friot - 2018 :

SYNOPSIS :

Bernard Friot est sociologue et économiste, membre de l'Institut Européen du Salariat et de l'association d'éducation populaire Réseau Salariat, qui promeut l'idée d'un « salaire à vie » pour tous, inconditionnel, dès 18 ans, une proposition alternative au revenu de base, que Friot dénonce comme étant « la roue de secours du capitalisme ”. Ses recherches portent sur la sociologie du salariat et la comparaison des divers systèmes de protection sociale en Europe. Ses travaux ont également porté sur les systèmes de retraites, allant à l'encontre des réformes proposées par le gouvernement en 2010.

Derniers livres de B.Friot :
- “Émanciper le travail (2014)”
- “Vaincre Macron (2017)”.

Dans son dernier livre, B. Friot propose des alternatives. Suite à la succession des différentes Lois Travail, on ne peut plus être seulement “contre” , mais “pour” une conception du salariat émancipatrice…

Le temps est venu de donner un contenu économique concret à l’audace démocratique de l’article premier de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 : les humains naissent et demeurent libres et égaux en droits. Toute personne majeure résidant sur le territoire national doit être dotée de trois droits inaliénables : la propriété d’usage de l’outil de travail afin de faire les choix majeurs dans l’entreprise ; la participation à la délibération des caisses chargées de subventionner l’investissement à la place du crédit bancaire et des groupes capitalistes ; le salaire à vie afin que, assurés de notre reconnaissance sociale, nous décidions au travail en toute liberté.En prenant en main l’investissement et les entreprises, nous vaincrons Macron, et nous sortirons la production de la folie écologique, anthropologique et territoriale du capitalisme.

Source : Réseau Salariat.

Une conférence remarquable, claire, précise, didactique, la meilleure de Bernard Friot qu'il m'ait été donné de voir.

Un must.

À voir absolument !

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

En complément sur emploi :

   

Samedi 17 Mars 2018 - News # 7109 

Direction inhumaine des ressources par des licenciements abusifs : "L'exécuteur"  ou les confessions d'un DRH :

SYNOPSIS :

Il s’appelle Didier Bille et, pendant vingt-deux ans, il a été DRH pour des multinationales, dans le secteur de la télécommunication ou encore de l’industrie automobile.

Aujourd’hui, il témoigne pour la première fois des redoutables méthodes qu’il a employées pour mettre la pression aux salariés et les licencier en quinze minutes sur un coin de bureau, parfois sans aucun motif.À

Il a fait le calcul : dans toute sa carrière, il a congédié au total 1 000 personnes, un salarié tous les sept jours !

L’une de ses armes : le " ranking forcé ", une pratique en vogue dans de nombreuses entreprises selon lui. Elle consiste à mal noter des salariés pourtant irréprochables afin d'avoir un prétexte pour les licencier. 

Ce qu’il raconte sans détour, c’est un monde de l’entreprise sans foi ni loi, où le salarié est broyé.

Un témoignage édifiant sur la brutalité du métier.
Un reportage de Virginie Vilar et Laura Aguirre de Carcer.

Source : Envoyé Spécial du 08 mars 2018.

Ce type est un vrai salaud. Et il ne regrette rien.

C'est un type cynique très dangereux.

Et le pire, c'est qu'il y aura toujours une minorité de gens dans son genre.

En dehors de les détecter systématiquement et de les sortir définitivement de la société, il n'y a aucune solution à cet épineux problème, parce-que c'est une question interne, une question lièe à leur psyché qui est dominée par certains parasites bien spécifiques de la méduse psychologiques. Voilà pourquoi il n'y a rien d'autre à faire que de les sortir de la société.

Le Mal les domine, et le Mal ne régresse jamais par lui-même : il ne peut que progresser, et ainsi faire de plus en plus dégénérer ses hôtes.

En complément sur licenciements :

En complément sur abus :

     

Mardi 13 Mars 2018 - News # 7057 

"Théorie du revenu universel ?" : interview de Bernard Friot, sociologue et économiste, par Thinkerview :

Bernard Friot apporte indiscutablement pleins de choses intéressantes au débat.

Maintenant, selon moi deux erreurs :

  1. Le modèle tout communiste est une erreur majeure, d'essence idéologique. Je pense que le meilleur système est une société d'économie mixte qui, seule, permet la créativité et le développement de la nouveauté utile à tous.
  2. Ses positions sur les migrants sont absurdes et font le jeu du capital et du dumping social, en plus denier l'identité propre des nations. Ce sont donc des positions suicidaires multi-formes.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur Thinkerview :

En complément sur revenu :

En complément sur salaire :

En complément sur salarié :


Dimanche 25 Février 2018 - News # 6947 

Capitalisme outrancier et criminels en col blanc : comment des escrocs reprennent des entreprises en faillite pour les piller et ruiner toute une population de salariés :

Putain, c’est révoltant !

On devrait pendre ces faux repreneurs en place publique devant le peuple.

C’est innommable ce qu’ils ont fait !

Et nos traîtres de politiciens qui ne font rien pour lutter contre ces escrocs…

Ultra lamentable !

En complément sur capitalisme :

En complément sur criminel :

En complément sur entreprise :

En complément sur pillage :

En complément sur salarié :


Lundi 5 Février 2018 - News # 6598 

Grande distribution, argent public, et salariés : Carrefour a reçu 2 milliards d'Euros de subventions, pour défendre l'emploi mais supprime 10.000 postes et verse 2 milliards d'Euros aux actionnaires... :

Enculés !

En complément sur grande distribution :

En complément sur Carrefour :

En complément sur subventions :

   

Samedi 3 Février 2018 - News # 6557 

"Homme ou esclave ?" : Amazon dépose le brevet d'un bracelet électronique pour espionner ses salariés. Voir [ici] () et [là] ().

En complément sur esclavage :

En complément sur espionnage :

   

Vendredi 2 Février 2018 - News # 6536 

 

Agriculture, consommation intelligente et circuits courts pour contrer la saloperie de grande distribution : l'exemple des magasins de producteurs :

SYNOPSIS :

Du producteur dans le Lot-et-Garonne au consommateur en région bordelaise, aucun intermédiaire. Avec la Compagnie Fermière, beaucoup d'agriculteurs cherchent à couper le cordon avec la grande distribution. Dans ce magasin, ils vendent leurs produits en direct et fixent eux-mêmes leurs prix. À l'origine, sept familles d'agriculteurs créent en 2012 le premier dépôt-vente à Gradignan (Gironde). Aujourd'hui, le concept rassemble 92 producteurs autour d'une même philosophie. Le dialogue s'ouvre sur le rapport qualité-prix de la pomme.

Une bouffée d'oxygène pour les producteurs
Ici, c'est moins cher : 1,6 euro le kilo. Il faut enlever 30% pour le fonctionnement du magasin, mais au final, ce prix reste deux à trois fois plus rémunérateur qu'en grande surface. Les ventes en circuit court constituent donc une bouffée d'oxygène. 500 emplois induits dans les deux magasins de la Compagnie Fermière et dans les exploitations. Cet éleveur a même pu augmenter ses marges de 30%. La clientèle adhère à ce nouveau modèle économique, car l'an dernier, 250 000 personnes ont fait des achats dans les magasins de la compagnie fermière. Au-delà de l'encadrement des promotions, le gouvernement veut permettre aux producteurs de fixer leurs prix eux-mêmes et non plus à la grande distribution. C'est déjà le cas dans certains magasins alternatifs.

Voilà un business model humain et efficace ! C'est durable, sain, et utile pour toute la communauté.

La grande distribution est une saloperie qui se gave sur le dos des producteurs et de salariés payés au lance-pierre, en plus de favoriser une alimentation chimique produite en polluant la Terre.

Mort à la grande distribution motivée seulement par la cupidité et le toujours plus de profits !

Vive les circuits courts !

Nota Bene : la Compagnie Fermière possède :

En complément sur consommation :

En complément sur circuit court :

En complément sur grande distribution :

En complément sur aliment :

En complément sur agri :


Mardi 30 Janvier 2018 - News # 6495 

Gros coup de gueule de Pierre-Edouard Magnan du Mouvement national des chômeurs et précaires : «Le salarié n'est pas un coût, c'est un producteur ! Les charges ça n'existe pas, ce sont des cotisations sociales. C'est du salaire différé !»  :

Il a raison, il faut arrêter de déconner, et de laisser les tenants de la propagande mensongère néolibérale raconter leurs salades et intoxiquer toute la société. Y'en a marre !

En complément sur coup de gueule :

En complément sur travail :

En complément sur salarié :

En complément sur chômeur :

En complément sur libéralisme :


Vendredi 26 Janvier 2018 - News # 6432 

Un exemple ahurissant et typique de désinformation et de propagande néolibérale mensongère par l'un des tenants de l'establishment éducatif : "Pourquoi réformer le Smic ?" par Gilbert Cette, Professeur d'économie associé à l'Université d'Aix-Marseille :

Cette vidéo est une rare occasion de bien voir comment le système d'essence néolibéral est entretenu, et maintient l'opinion publique sous hypnose collective, lui faisant croire qu'il n'y a pas d'autres alternative que le capitalisme, le libre-marché, la dérégulation, bla, bla, bla :

combiné à

Car enfin, puisque le sujet est le SMIC, le monter ne serais-ce que de 250 euros bruts, ce n'est rien du tout ! Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons ! Si une entreprise n'est pas capable de donner 250 euros bruts (plus les cotisations patronales) pour un salarié au SMIC, alors c'est qu'elle est au bord de la faillite. Regardez les bénéfices des entreprises : ils sont immenses, c'est ahurissant ! Tout récemment encore, on apprenait qu'en 2017 82% de la richesse du monde a été accaparée par les riches ! Alors que ce professeur, menteur patenté, affirme que cela va nuire aux entreprises et faire monter le chômage est du foutage de gueule ! À fortiori parce-que des salaires plus hauts signifient plus d'achats, et donc plus de ventes pour les entreprises (et accessoirement plus de cotisations sociales pour les régimes, et plus de taxes et d'impôts pour l'État).

Il faut absolument sortir les gens de la pauvreté, et relancer l'économie par la consommation. Tout a augmenté sauf les salaires. Total : les gens ont de moins en moins d'argent, ils sont de plus en plus pauvres, la classe moyenne fond comme neige au soleil, et même les produits alimentaires de grande consommation sont vendus dans des sous-formats, mais au même prix : voilà un signe objectif de cette paupérisation !

Il est amusant de remarquer que ce professeur au mental ténébreux porte bien son nom : Cette ! (Chez les égyptiens, le Dieu Seth est le frère et l'antithèse du Dieu Horus, le Christ).

L'un des drames de ce monde, c'est qu'il est dirigé par des intellectuels (des gens à la conscience endormie, embouteillée dans les théories, complètement aveugles du coeur, et qui passent leur temps à raisonner toute la journée, et toute leur vie). Ces gens parviennent, grâce au mental, à justifier les pires choses. Ils trouvent toujours un moyen, une rhétorique, pour justifier l'injustifiable ou les dessins partisans et/ou lucratifs qu'ils poursuivent. Et ce satané professeur, en bon chien de garde du système capitaliste, ne déroge pas à la règle : il sort tout un tas de raison débiles, mais bien sournoises et savantes pour tromper son monde, dans le but de justifier qu'on augmente surtout pas le SMIC, et même qu'on le baisse, usant même d'une novlangue typique et navrante qui achève de le trahir : "Un SMIC un peu moins dynamique"... Quel foutage de gueule !

Un monument de désinformation.

À voir absolument !

En complément sur exemple :

En complément sur ahurissant :

En complément sur libéralisme :

En complément sur capitalisme :

En complément sur propagande :


Jeudi 25 Janvier 2018 - News # 6402 

Santé et technologie : l'addiction aux écrans, "héroïne numérique" ? - Envoyé spécial :

SYNOPSIS :

Aujourd’hui, les scientifiques en sont persuadés : les écrans sont dangereux pour nos enfants. Ils agissent sur leur cerveau, leur concentration. En France, des médecins lancent l’alerte. Aux Etats-Unis, d’anciens salariés racontent comment les industriels entretiennent l’addiction aux jeux sur smartphone, et des scientifiques dénoncent leur impact sur le développement de l’enfant. Que se passe-t-il réellement face aux écrans ?

Rayan a 3 ans. Pendant de longs mois, sa maman s’inquiète : toujours dans sa bulle, il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Un jour, un médecin conseille à cette maman ne plus jamais laisser son enfant regarder de comptines sur son smartphone. Rayan pouvait y passer des heures ! Au bout de quelques jours, sevré d’écran, Rayan redit "maman" pour la première fois depuis un an. Peu à peu, il redevient un petit garçon ouvert et joyeux.

Une enquête d’Adèle Flaux et Paul Moreira diffusée dans "Envoyé spécial" le 18 janvier 2018.

Non évalué.

En complément sur écran :

En complément sur télévision :

En complément sur numérique :

En complément sur Envoyé spécial :

En complément sur santé :


Mercredi 24 Janvier 2018 - News # 6382 

Droit du travail : consulter la page Facebook d’un salarié est une atteinte à la vie privée. Voir [ici] ().

Une information capitale à connaître !

En complément sur vie privée :

En complément sur Facebook :

En complément sur droit :

En complément sur travail :

En complément sur salarié :


Mardi 16 Janvier 2018 - News # 6208 

Dégénérescence de la société, sommeil de la conscience, et nouvelles technologies : en Suède, de plus en plus de salariés s’implantent des puces électroniques RFID pour faciliter leur quotidien :

SYNOPSIS :

Un phénomène high-tech prend de l’ampleur, notamment en Suède. De plus en plus de salariés s’implantent des puces électroniques pour faciliter leur quotidien. Grâce à ces implants, jusque-là réservés à Médor et Miaou, ces êtres bioniques peuvent ouvrir une porte, payer la cantine, prendre le train ou démarrer leur voiture sans clé ni badge ni ticket ni liquide. Tu parles d’un progrès ! Sans compter qu’ils pourront aussi être accessoirement piratés, fichés et fliqués en permanence. Ainsi, des prostituées ont déjà été «pucées» par leurs proxénètes et des hackers ont réussi à prendre le contrôle de pacemakers. C’est dire si le procédé fait rêver. Et pourtant, il y a des amateurs !

Source  : L'Effet Papillon.

Franchement, ça fait peur...

Ces gens sont complètement inconscients, et ils se font marquer comme des bêtes avec le sourire en plus...

Terrible...

En complément sur RFID :

En complément sur implant :

En complément sur technologie :

En complément sur Suède :

En complément sur dégénérescence :


Lundi 15 Janvier 2018 - News # 6174 

Bernard Friot : Séminaire S01E04 // Salaire à la personne ou revenu différé ?

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 8 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

En complément sur revenu de base :

   

Jeudi 4 Janvier 2018 - News # 6004 

Séminaire S01E03 // Salaire à la personne ou revenu différé ? Par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

Cette vidéo traite de 20171204_Séminaire_S01E03

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Non évalué.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

     

Lundi 1er Janvier 2018 - News # 5954 

Travail : les droits économiques de la personne (S01E02) par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.

Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.

Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

La première partie est [ici] ().

Quel gâchis ! :
- Aucun exemple.
- Aucune définition claire de la valeur.
Cette conférence aurait pu être super, mais est complètement intellectuelle et ratée pour les raisons évoquées.
Les participants à ce séminaire ont du se faire chier et s'arracher les cheveux pour comprendre de quoi il parle...

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

     

Mardi 12 Décembre 2017 - News # 5815 

Télévision : ==Communiqué de presse du 12 décembre 2017== L’UPR soutient la mobilisation des salariés de France Télévisions et les encourage à lancer sur leurs antennes un grand débat national sur le Frexit. Voir [ici] ().

En complément sur télévision :

En complément sur UPR :

En complément sur Frexit :

En complément sur Macron :

 

Dimanche 29 Octobre 2017 - News # 5433 

Communisme contre capitalisme : "Révolution et contre-révolution dans l'institution du travail - Les droits économiques de la personne" par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.
Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.
Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

La suite dès que disponible.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

En complément sur capitalisme :

En complément sur communisme :

 

Mercredi 27 Septembre 2017 - News # 5269 

"Travail, ton univers impitoyable - Cash investigation" (intégrale)

SYNOPSIS :

Les chiffres sont alarmants : un quart des salariés va travailler avec la boule au ventre, plus d'un tiers affirme avoir fait un burn-out et 43 % ressentent des douleurs à cause de leur métier.

Derrière le succès de certaines grandes entreprises se cachent parfois des méthodes de management ravageuses. Lidl, enseigne majeure de la grande distribution, est sortie du hard-discount en bouleversant le fonctionnement des magasins comme des entrepôts. À quel prix ?

Enquête chez Free, auprès des salariés employés dans les centres d'appels, les «ouvriers du XXIe siècle», selon Xavier Niel, son dirigeant.

Présenté par Elise Lucet.

Une fois de plus, l'univers de la grande distribution s'avère un milieu de voyous et de criminels. Leurs salariés sont devenus des esclaves.

Quand à Free, ce n'est pas mieux. Leur dirigeants sont des psychopathes cyniques.

Ce qui ressort aussi comme une constante, c'est la propagande et les mensonges récurrents des responsables, c'est lamentable. Ils nient, ils mentent, ils ne cessent de noyer le poisson. De vrais enculés et des négriers.

En complément sur Travail :

En complément sur Cash investigation :

     

Mardi 11 Juillet 2017 - News # 5094 

Jacques Sapir sur la loi travail : "On va aboutir à un mouvement de baisses de salaires" :

En complément sur Jacques Sapir :

En complément sur baisse :

En complément sur salaire :

En complément sur travail :

En complément sur salarié :


Vendredi 30 Juin 2017 - News # 5001 

Désobéissance civile : "Des obéissances civiles ?" - #DATA GUEULE 73 :

SYNOPSIS :

Des agents du Pôle Emploi refusant d'appliquer une circulaire visant les étrangers, des salariés de supermarchés distribuant des produits encore consommables contredisant leurs instructions ou encore des citoyen.ne.s occupant un terrain pour empêcher un projet d'oléoduc : autant d'actes de désobéissance civile. Au nom de valeurs vécues comme supérieures (l'égalité, la justice, la préservation de l'environnement...), ces femmes et ces hommes choisissent de passer outre les lois par des actions non-violentes. Pour certains, cette désobéissance devrait être durement réprimée mais si l'on prenait quelques minutes pour y réfléchir ? Et si la désobéissance civile était l'une de des respirations de la démocratie ? Rencontre avec Manuel Cervera-Marzal, sociologue, philosophe et auteur de l’ouvrage « Les Nouveaux Désobéissants ».

Source : DATA GUEULE.

En complément sur DATA GUEULE :

En complément sur obéissance :

     

Jeudi 29 Juin 2017 - News # 4981 

Réforme du code du travail : quand le gouvernement d'Édauard Philippe invente le CDI à durée déterminée ! :

Ahurissant !

Et toujours sous l'impulsion de cette saloperie de MEDEF ! 

En complément sur réforme :

En complément sur travail :

En complément sur salarié :

En complément sur MEDEF :

En complément sur gouvernement :


Lundi 26 Juin 2017 - News # 4946 

 Propagande mensongère récurrente du libéralisme : les cotisations des salariés coûteraient trop cher aux entreprises et mettraient en péril leur compétitivité... 

Une vidéo remarquable, bien didactique et claire, démontrant qu'on ne cesse de rouler le peuple dans la farine depuis des dizaines d'années.

Révolution !

En complément sur propagande :

En complément sur mensonge :

En complément sur libéralisme :

En complément sur cotisation :

En complément sur salarié :


Lundi 26 Juin 2017 - News # 4945 

Le FMI a donné son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne. Voir [ici] ().

Une honte !

Et les profits des actionnaires ? C'est là qu'il faut taper !

Et les profits des spéculateurs ? C'est aussi là qu'il faut taper !

Et les 60 milliards d'euros qui s'échappent chaque à année dans les paradis fiscaux ?!

Enfin, en trente ans, 200 milliards d'euros sont passés des poches des salariés à celles des patrons, et on veut nous taxer notre maigre épargne ?!

Scandaleux !

En complément sur FMI :

En complément sur Christine Lagarde :

En complément sur taxes :

En complément sur impôt :

En complément sur épargne :


Jeudi 22 Juin 2017 - News # 4889 

L'économie française et la loi travail de Macron,
c'est la sécurité pour les entrepreneurs et la flexibilité pour les salariés.

Thomas Porcher, Docteur en économie.

Des propos clairs, précis, factuels, malgré les coups de butoir récurrents du présentateur pitoyable qui s'avère un chien de garde du système.

Ce journaliste nous avait habitué à mieux...

En complément sur travail :

En complément sur El Khomri :

En complément sur économie :

En complément sur salarié :

En complément sur Macron :


Mardi 20 Juin 2017 - News # 4826 

Législatives 2017 : certains députés ont perdu les élections, mais ils ont gagné une retraite en or !

L'hémycicle se renouvelle et envoie de très nombreux professionnels de la politique toucher leurs retraites... Un régime particulier qui rapporte gros !

Cambadélis, Valls, Hamon, Duflot… Tous ces professionnels de la politique qui n’ont toujours vécu que grâce à l’argent public, se retrouvent, à devoir chercher un boulot, ou bien à partir à la retraite.

Finis pour eux les indemnités mensuelles de 7 209,74 euros, les voyages en 1ère classe, les frais de mandat tout flous de 5 840 euros, les chauffeurs et autres taxis gratuits (plafond de 2 750 euros), la carte Navigo gratuite, les 92 trajets en avions offerts, la bourse annuelle informatique de 15 500 euros, le forfait téléphonique de 4 200 euros (7 670 euros Outre-mer), les 12 000 euros alloués à leur courrier, les frais d’hôtel tout doux… Et que dire de la réserve parlementaire et ses 130 000 euros annuels !

Heureusement, une consolante retraite les attend à la sortie ! Cette retraite est alimentée par une cotisation prélevée sur l’indemnité parlementaire et par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée.

L’âge d’ouverture du droit à la pension est de 62 ans. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, sans minimum de durée de mandat et dans la limite d’un plafond fixé à 41,50 annuités. La pension moyenne des députés ayant fait liquider leur pension en 2016 est de 2 675 € net par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de 64 ans.

De plus, les députés issus de privé pourront toucher une allocation très confortable : 100% de leurs revenus pendant 6 mois. Cette indemnité spécifique dure 3 ans et est dégressive. Selon le Figaro, les députés sortants peuvent continuer à bénéficier des « services de l’Assemblée », comme le restaurant et la bibliothèque. Pour avoir une retraite à taux plein il leur suffit de cotiser 31 ans. Pour rappel, c’est plus de 40 ans pour un simple salarié.

Lorsqu’un citoyen cotise 1 euro, il touchera une retraite de 1,5 euro s’il est salarié et une pension d’environ 2 euros s’il est fonctionnaire. Lorsqu’un parlementaire verse une cotisation de 1 euro, sa retraite s’élève à 6,1 euros.

En définitive, laissons le mot de la fin à l’incomparable Audiard : « La politique, messieurs, devrait être une vocation. Je suis sûr qu’elle l’est pour certain d’entre vous. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier.» 

En décembre 2016, Contribuables Associés avait interrogé le député Alain Chrétien, auteur d’un rapport exigeant la fin du régime de retraite spécifique des parlementaires. Selon son rapport, «en 2015, le régime des députés s’élevait à 63 millions d’euros et distribuait une pension moyenne de 2 700 euros nets par mois à 1 121 anciens élus et 714 ayants-droits.»

Source : Contribuables Associés ().

Des privilèges injustes et exorbitants !

En complément sur député :

En complément sur retraite :

En complément sur privilège :

En complément sur injust :

 

Lundi 19 Juin 2017 - News # 4802 

Capitalisme, cupidité, et techniques de voyous : "Le management par l'absurde" :

Chez le géant pharmaceutique Sanofi, des cadres révèlent une pratique de management étonnante : la sous-notation de salariés auxquels la hiérarchie n'a pourtant rien à reprocher, afin de coller à des quotas en vue de futurs licenciements. Un exemple d'absurdité révélatrice d'une dérive du management : celle où les tableaux Excel prennent le pas sur la réalité du travail accompli.

Source : Le fil d'actu.

Plus le temps passe, plus les managers d'entreprise deviennent inhumains, à fortiori lorsqu'il s,agit de grandes entreprises ou groupes.

En complément sur capital :

En complément sur libéralisme :

En complément sur management :

En complément sur absurde :

En complément sur Sanofi :


Jeudi 8 Juin 2017 - News # 4597 

Édouard Philippe : « Dès le 1er janvier 2018, nous supprimerons les cotisations salariales ». Voir [ici] ().

En complément sur Édouard Philippe :

En complément sur cotisation :

En complément sur salariés :

En complément sur travail :

 

Mercredi 24 Mai 2017 - News # 4291 

Philippe Béchade sur le travail et le gouvernement Macron : "On se dirige vers une casse sociale considérable" :

Une vidéo de plus confirmant ce que l'on savait déjà :

En complément sur Philippe Béchade :

En complément sur Macron :

En complément sur le travail :

En complément sur salarié :

En complément sur GOPÉ :


Mercredi 17 Mai 2017 - News # 4165 

Maurice Ulrich : « Ce nouveau gouvernement dispose d’un dispositif de combat » :

En clair : ce sont le MEDEF, les chefs d'entreprises, et la droite, qui ont la main mise sur l'économie et les finances.

Les salariés vont en chier.

En complément sur MEDEF :


Dimanche 14 Mai 2017 - News # 4076 

Macron met sur les rails une loi El Khomri taille XXL pour l'été. Voir [ici] ().

Tous les salariés français vont morfler...

En complément sur El Khomri :


Lundi 8 Mai 2017 - News # 3968 

Avec 24 % des voix, Emmanuel Macron et la technocratie vont pouvoir engager des réformes que refusent la majorité des Français. La stratégie alternative – s’engager résolument dans la transition écologique et sociale, donner plus de pouvoir aux citoyens et aux salariés – n’a pas réussi à émerger politiquement avec assez d’unité et de force. Ce sont les mouvements sociaux qui devront la promouvoir dans les années à venir par la mobilisation.

Auguste Bergot.

Seulement 24% des Français ont voté « pour » Emmanuel Macron et pourtant on crie au triomphe de la démocratie. Voir [ici] ().

Quand on y pense, c'est dément. 24%... 


Samedi 6 Mai 2017 - News # 3917 

Social : la loi Macron, nouvelle brique qui éloigne les salariés des prud’hommes. Voir [ici] ().

Avec Macron au pouvoir et son projet de Loi El Khomri (loi travail) puissance 10, tous les salairiés en France vont trinquer sévère.

Les Français ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas prévenus...


Vendredi 28 Avril 2017 - News # 3687 

Bas les masques : Emmanuel Macron aux salariés de Whirpool : "Je ne suis pas venu vous dire que je pouvais sauver vos emplois [..] je défends les entreprises de manière juste" . Voir [ici] ().

Tout est dit...


En complément sur Macron :


Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3614 

Marine Le Pen dénonce le «mépris» d’Emmanuel Macron envers les salariés de Whirlpool. Voir cette [vidéo] ().

Je pense qu'on doit pouvoir arriver à jeter Macron dehors si les ouvriers, les travailleurs, et un grand nombre de salairés votent pour elle.

Il faut faire l'Union Sacrée de 99% !

C'est vital !

C'est ça ou 5 ans de politique néolibérale dévastatrice avec Macron...


En complément sur Marine Le Pen :


En complément sur Macron :


Mardi 25 Avril 2017 - News # 3587 

La Manif pour tous voit en Emmanuel Macron un candidat « anti-famille » qui « fait passer l’argent avant l’humain ». Voir [ici] ().

Ils n'ont tort... Il est clair que Macron, par exemple en vendant Alstom aux américains, a privilégié les intérêts financiers au détriment des salariés et de tous les Français.


En complément sur Macron :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Samedi 7 Janvier 2017 - News # 1917 

Étonnant et responsable : patron à la retraite, il renonce à ses dividendes et cède l’entreprise aux salariés. Voir [ici] ().


Samedi 27 Août 2016 - News # 1465 

Rien ne change, tout continue comme avant : la société d’investissement Hendersen Global Investorssalue salue la forte hausse des dividendes pour les actionnaires... Merci les patrons ! Voir [ici] (). Lamentable. Alors que de plus en plus de gens n'arrivent pas à finir leur fin de mois, se demandant comment ils vont faire pour payer leurs factures de base, et que la classe moyenne fond comme neige au Soleil, une ultra-minorité se gave de plus en plus en dérobant la valeur ajoutée engendrée par le dur travail quotidien de tous salariés. Il faut que chacun sache que la part de la valeur ajoutée consacrée aux dividendes a doublé en quinze ans et  que le capital a été favorisé dans le partage de la valeur ajoutée depuis 30 ans ! Inique, dégueulasse, revolant ! Les salariés, eux, voient leur salaires ne pas augmenter et même leur pouvoir d'achat baisser devant le coût de la vie et la vraie hausse de l'inflation qu'on leur cache (mais les français ne sont pas des cons : ils voient bien que tous augmente et qu'ils ont de plus en plus de mal à payer leur nécessaire). Quand est-ce que tout cela va changer ? Jamais, tant qu'aucun homme politique sérieux, responsable, compétent et courageux, soucieux de servir l'intérêt général et le bien commun, ne sera au pouvoir... Et ce n'est pas pour demain compte tenu des profiteurs, des traitres, et des incompétents, que nous avons comme politiciens... Et ce n'est pas une question de parti, de gauche ou de droite : le PS comme les Républicains sont les mêmes enfoirés qui sont là pour faire carrière, se servir, s'en mettre plein les poches en cumulant les mandats ou en étant corrompu (exemple : Alain Juppé, Julien Drey, Patrick Balkany, etc.) et mener une politique libérale désastreuse pour la population mais oh combien profitable pour les multinationales, les banques, les actionnaires, et les ploutocrates.


Mardi 26 Avril 2016 - News # 1382 

Big Brother avance : 3 000 salariés de Sanofi équipés d’une puce RFID à Gentilly. Voir [ici] (). Un article effrayant sur la montée du flicage dans les entreprisses. Comment une telle mesure liberticide a-t'elle pu être acceptée en France ? Inquiétant pour le futur des tous les travailleurs...


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .