Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

34 News

Dimanche 2 Juin 2019 - News # 17872 

Échec relatif de l'UPR aux Européennes : les idées de l'UPR progressent n'en déplaise aux "ricaneurs" :

C'est pas faux. Mais François Asselineau vieillit, et de ce point de vue, le temps joue contre nous.

Mais oui, petit à petit les idées de l'UPR infusent doucement dans la société, et font même évoluer les autres partis.

Maintenant, c'est d'abord à mon avis un problème de hiérarchisation : les priorités dont l'auteur parle, les gens ne sont pas capables de les ordonner, et donc d'en établir une hiérarchie, car ils n'ont pas compris les problèmes structurels des divers verrouillages induits par l'Union Européenne et ses traités. Ils croient erronément qu'ils vont pouvoir orienter l'Union Européenne dans le sens de leurs priorités, alors qu'en fait ce n'est pas possible.

C'est donc là que ça coince : il faut faire de l'éducation populaire pour montrer à tous comment les décisions sont prises dans l'UE, qui a vraiment le pouvoir, les limitations fortes du Parlement Européen, les limites et les obligations des traités, les conditions difficiles d'unanimité des pays + des peuples pour pouvoir les changer, etc. C'est là que doivent porter nos efforts d'information du public.

Tant que le citoyen moyen n'aura pas compris que nous sommes pieds et poings liés par la structure technocratique et contractuelle de l'UE, l'UPR ne décollera pas, les gens restant fascinés chacuns par leur lubies propres.


Mercredi 15 Mai 2019 - News # 17389 

Agriculteurs menacés : acheter des abricots directement au producteur pourrait devenir impossible. Voir [ici] ().

De la connerie ahurissante de bureaucrates !

Sans compter le lobbying derrière ces normes à la con, dont le but est clairement de mettre hors circuit les producteurs français pour se fournir à moindre coup à l'extérieur. En effet, si les producteurs ne peuvent plus vendre directement, alors ils font faillite, et donc plus d'abricots français sur le marché : les consommateurs sont alors tributaires des voyous de la grande distribution qui achèteront à très bas prix des abricots venant d'autres pays, avec pour conséquence une marge maximum pour ces grandes surfaces.

Un dossier tout à fait emblématique de la dégradation de notre pays, de nos revenus, et de notre qualité de vie, par des connards de technocrates et des voyous de lobbies divers.

Révoltant ! 

En complément sur agriculture :

En complément sur menace :

     

Mardi 14 Mai 2019 - News # 17363 

Agriculture versus technocratie : Sursis pour le vigneron bio et ses 2.000 bouteilles menacées de destruction par l’État. Voir [ici] ().

Un affaire démentielle montrant l'absurdité de bureaucrates et de règlements débiles de l'Union Européenne.

À mort l'Union Européenne !

En complément sur démentiel :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur agriculture :

En complément sur technocratie :

 

Dimanche 17 Mars 2019 - News # 15777 

Écologie : ils plantent 1000 arbres pour sauver la planète : "Les arbres qu’on plante aujourd’hui, c’est pour dans une ou deux générations..." :

Encore une heureuse initiative.

Un exemple de plus montrant la fatuité et la vanité des intellectuels, des traîtres de politiciens et des technocrates, en comparaison du sens pratique des gens simples au coeur ouvert.

Avoir compris, ce n'est pas du tout une question mentale, de raisonnement intellectuel, comme le croient les ignorants instruits, mais de poser des faits concrets qui le démontre.

Tant qu'on dit "Oui, bien sûr que j'ai compris" sans être passé ensuite à l'action, on apporte la preuve au monde qu'on pas compris, les faits sont les faits.

En complément sur écologie :

En complément sur initiative :

En complément sur arbre :

   

Dimanche 17 Mars 2019 - News # 15771 

Écologie : comment un jeune garçon a planté 14 millions d'arbres, et plus encore... :

Encore une belle initiative !

Traîtres de politiciens et de technocrates, nous n'avons pas besoin de vous, car nous, nous avons faire !

En complément sur écologie :

En complément sur initiative :

En complément sur arbre :

   

Mercredi 5 Décembre 2018 - News # 13263 

Édouard Philippe est aussi un traître de politicien... Exemple :

Il continue les mêmes conneries... Il veut rester au pouvoir. Il adapte son discours pour cela. C'est de la propagande... Rien ne change...

Pitoyable...

On ne peut plus continuer dans ces conditions : il faut détruire la 5ème république, et chasser tous ces voleurs de pouvoirs, tous les malfaisants, et bâtir une 6ème République basée sur les citoyens uniquement : exit les politiciens, les partis, les syndicats, les oligarques, les technocrates, et les lobbies de tous sortes.

En complément sur Édouard Philippe :

       

Mardi 25 Septembre 2018 - News # 11424 

Nous sommes gouvernés par une technocratie - Avec Charles Gave :

SYNOPSIS :

Vu de France, il n’était jusqu’ici qu’un clown criblé de scandales divers. Mais une petite musique commence à s’installer : "On dira ce qu’on voudra de Donald Trump, l’économie américaine se porte à merveille"... Avec la politique de "l’Amérique d’abord", une promesse martelée durant sa campagne, le pays affiche un taux de chômage en baisse et une croissance économique à 4,1% au deuxième trimestre. Comment expliquez-vous les succès actuels de l'économie américaine ?

Comment envisager la suite pour les Etats-Unis ? La contexte actuel peut-il perdurer ?

La croissance américaine à 4.1% pour le deuxième trimestre 2018, tandis que les chiffres trimestriels de la zone euro atteignent 0.4% sur la même période. Comment comprendre un tel différentiel entre les deux zones économiques ?

En complément sur Charles Gave :

En complément sur technocratie :

     

Jeudi 30 Août 2018 - News # 10835 

 

Rabotage des retraites par Macron : le coup de gueule de Philippe Bouvard :

Mais on a enfin réussi à identifier les odieux profiteurs suspectés de maintenir à peu près leur niveau de vie en période de crise. On les appelle des retraités. En fait, ce sont des paresseux qui, après 42 années d'activité, donnent un mauvais exemple aux jeunes sans emploi en jouant aux boules ou en réchauffant leurs rhumatismes au soleil. Il était donc grand temps d'imposer davantage leurs pensions.

Ce rabotage de niche fiscale est d'autant plus urgent que, grâce au progrès de la médecine et de la chirurgie, ces séniors prétendent vivre de plus en plus longtemps sans se préoccuper de la santé de leurs caisses de retraites. Et puis, au moins est-on certain que, contrairement à d'autres contribuables plus valides et plus fortunés, ils ne battront pas en retraite pour fuir un pays où les technocrates de Bercy seront un jour les derniers actifs !

C'est vrai que la rumeur enfle de toute part : Ces salauds de retraités qui ont travaillé pendant les trente glorieuses, voilà de nouveaux bons boucs émissaires pour cracher au bassinet. Voilà une belle réforme pour la « France juste » que les guignols au pouvoir nous concoctent !... Bien fait pour leur pomme, d'avoir travaillé, cotisé et payé des impôts toute leur vie !

Diminuer leur "soi-disant" train de vie servira au moins à payer tous ces pauvres gens venus de l'extérieur pour faire valoir leurs "soi-disant" droits au pays des "droits de l'homme" ! Quel bonheur de vivre en France...

En complément sur retraite :

En complément sur coup de gueule :

En complément sur Philippe Bouvard :

   

Jeudi 30 Août 2018 - News # 10817 

Nucléaire : un rapport préconise la construction de six nouveaux EPR. Voir [ici] () et [là] ().

La puissance du lobby nucléaire et des technocrates non élus.

Une catastrophe pour la démocratie, pour tout le pays, et pour nos finances.

En complément sur nucléaire :

En complément sur lobbies :

     

Jeudi 2 Août 2018 - News # 10250 

Disparition progressive de la démocratie : Usés, les maires ruraux démissionnent en masse avant la fin de leur mandat. Voir [ici] ().

Un "signal faible" très révélateur : ces maires, généralement bienveillant, volontaires, et bénévoles, n'en peuvent plus.

Si des gens bénévoles et courageux, qui se défoncent pour le bien commun, jettent l'éponge, c'est que la situation est non seulement grave, mais qu'elle dure depuis longtemps, au point de les épuiser et de les décourager. Ils sont au bout du rouleau, ils n'en peuvent plus.

Conséquence : la démission des éléments citoyens sains signifie encore plus de perte de démocratie en France. Le local, qui était encore citoyen et démocratique, va devenir régional et technocratique. Exit les choix et les intérêts des citoyens.

Une information très inquiétante pour la suite.

Il faut impérativement que les Français se réveillent, et se rassemblent derrière un parti fédérateur neutre (non clivant) comme l'UPR de François Asselineau. C'est la SEULE SOLUTION pour sortir la France des multiples déchéances et catastrophes qui l'attendent.

Pensez y !

En complément sur disparition démocratie :

En complément sur maire :

En complément sur UPR :

En complément sur François Asselineau :

 

Dimanche 8 Juillet 2018 - News # 9645 

Environnement : Un rapport alarmant de l'ONU indique que nos ressources en eau potable sont mises en péril par l’agriculture intensive. Voir [ici] ().

Les technocrate de l'ONU se réveillent...

Ça fait plus de 15 ans que l'on sait que l'eau des nappes phréatiques est polluée par la chimie des engrais, des produits phytosanitaires, des lisiers de porc, et même des substances des médicaments dont notamment celles de la pilule contraceptive.

En complément sur environnement :

En complément sur l'eau :

En complément sur agriculture :

En complément sur l'ONU :

 

Samedi 30 Juin 2018 - News # 9451 

Général Soubelet : «Notre pays n'est pas gouverné, il est administré par des technocrates». Voir [ici] ().

Une preuve supplémentaire de la déliquescence de la France à cause de nos traîtres de politiciens.

Toujours et encore eux... 

En complément sur technocratie :

En complément sur politicien :

     

Vendredi 8 Juin 2018 - News # 8973 

Un agriculteur converti au bio doit payer une amende… parce qu’il gagne moins que le SMIC ! Voir [ici] ().

Ahurissant : on marche sur la tête. 

Les technocrates au pouvoir.

Donnez le Sahara à gérer aux technocrates. Dans 5 ans ils importent du sable...

En complément sur ahurissant :

En complément sur agriculture :

En complément sur amende :

   

Samedi 2 Juin 2018 - News # 8843 

Union Européenne antidémocratique, eurodéputés, et lobbies : "Gros salaires, privilèges et gaspillages, enquête sur les milliards de l'Europe" - Pièces à conviction :

SYNOPSIS :

Chaque année, la France verse 20 milliards d’euros à l’Union européenne. A l’heure où l’Europe traverse une passe difficile à cause du Brexit, "Pièces à conviction" a enquêté dans les coulisses, et a suivi des députés, des fonctionnaires, et même l’un de ses plus hauts dirigeants pour savoir comment ces milliards sont dépensés.
  
Comment fonctionne le Parlement européen ? La machine est gourmande, et les dépenses parfois ubuesques. Une fois par mois, et pour trois jours seulement, les 750 parlementaires et leurs assistants déménagent de Bruxelles à Strasbourg : cela coûte 110 millions d’euros, une dépense inutile juge la Cour des comptes européenne…

Quant aux députés européens, ils sont parmi les mieux rémunérés au monde, avec 11 000 euros net par mois. Mais malgré ces conditions privilégiées, certains arrondissent leurs fins de mois en travaillant pour le secteur privé, parfois en toute illégalité. D’autres ne brillent pas par leur assiduité, et parmi eux beaucoup de députés français…

Avec de tels moyens financiers, que vaut le vote de ces parlementaires qui représentent 600 millions d’Européens ? L’enquête de "Pièces à conviction" révèle comment des multinationales parviennent à influencer Bruxelles et imposer leur choix, parfois contre l’avis du Parlement, démocratiquement élu.

Les déménagements répétitifs mensuels du parlement européen entre Bruxelles et Strasbourg sont un non-sens, et typiques d'une superstructure technocratique n'ayant pas réussi à résoudre la problématique, somme toute très simple, d'une localisation unique des Institutions européennes par un simple vote des États membres. Encore une preuve supplémentaire de l'incompétence de nos politiciens qui engendre des surcoûts inutiles défrayés par les citoyens bien évidemment : 114 millions d'Euros par an, soit 6% du budget du parlement !

Maintenant, les salaires de certains fonctionnaires sont déments : 9.000 euros nets/mois en fin de carrière. Un salaire exagéré et indécent pour le travail considéré.

Quand aux avantages et privilèges, ils montrent, une fois de plus, qu'on est pas en démocratie puisque l'égalité de traitement entre les citoyens est ultra-violée.

Pour les eurodéputés, c'est encore pire... Et pour seulement 4 jours par mois !!! Ahurissant.

Pire, ils ne foutent pas grand choses : l'eurodéputé Alain Lamassoure justifie même de ne pas travailler parce-que Monsieur n'est pas assez invité dans les médias... ^^
Tu es sensé servir le peuple, traître payé avec l'argent du peuple ! Ahurissant !

D'un point de vue démocratique, la Commission européenne a presque tous les pouvoirs, le parlement étant juste là pour donner l'illusion que l'Union Européenne serait démocratique. Et je n'exagère pas : les eurodéputés n'ont pas l'initiative des lois : c'est la Commission qui l'a. C'est très grave. Quand on est réduit à dire oui ou non sans jamais pouvoir proposer, alors on est perdant, c'est mathématique, parce-que peu à peu ceux qui ont l'initiative des lois les dirigent vers là où ils veulent aller : il leur suffit d'avancer masqués, c'est-à-dire de faire des propositions de lois supposément pour un but affiché mais ayant quelques dispositions qui instituent autre chose. Ça s'appelle la méthode des petits pas ou des cliquets : des pas très petits mais sur lesquels ont ne revient pas. Donc, peu à peu, ces petits pas mènent au but planifié par les initiateurs des lois. C'est fatal. Exit la démocratie donc.

Et si l'on rajoute le nombre et la force des lobbies, on peut objectivement dire que les peuples n'ont presque plus leur mot à dire. À fortiori lorsqu'un commissaire européen comme l'enculé de Vytenis Andriukaitis, chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, bafoue le vote du parlement, c'est-à-dire de tous les représentants des peuples d'Europe : inique ! Rien, en effet, dans la constitution européenne ne l'y oblige, ce qui signifie que l'impuissance des eurodéputés, et donc des peuples, a été sciemment programmée. Inique ! L'Union européenne : une dictature qui ne dit pas son nom !

Alors il faut conclure de tout cela : Frexit ! Ce que ne font aucun politicien ni parti, à l'exception de François Asselineau, qui voient donc juste contrairement à tous les autres.

Un documentaire à voir absolument !

(Le documentaire est suivi d'un débat)

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Bruxelles :

En complément sur eurodéputé :

En complément sur privilège :

En complément sur gaspillage :


Mercredi 30 Mai 2018 - News # 8747 

 

Les fonds européens financent un projet d’olives martiennes. Voir [ici] ().

Et pourquoi pas des fraises de Vénus pendant qu'on y est ?

Quelle bande de nazes !

Alors que la classe moyenne souffre et fond comme neige au Soleil et que les pauvres sont en train de crever un peu partout en Europe, c'est ce projet débile qui est prioritaire pour ces connards...

Décidément cette Union Européenne est lamentable, et ses décideurs et technocrates incompétents et complètement à côté de la plaque...

En complément sur Union Européenne :

En complément sur Mars :

     

Mardi 29 Mai 2018 - News # 8720 

 

== Communiqué de presse IMPORTANT ==

HALTE A L’EURO-DICTATURE !

L’UPR demande à la France d’exiger la démission immédiate du Commissaire européen allemand Günther Oettinger. Voir [ici] () et [là] ().

Vous vous souvenez de ce que j'ai prédit ? :

"Tous les traîtres, tous les faux culs, tous les ennemis du peuple et de la démocratie véritable, tous les antidémocrates et les crypto-fascistes, sortent du bois à l'occasion de la victoire du peuple en Italie."

Ben voilà : ici un exemple supplémentaire flagrant !

Et il fait fort ce traître d'oligarque allemand ...

La dictature des européistes et de l'Union Européenne couplée à la dictature des marchés...

L'essence de l'Union Européenne,
c'est le néolibéralisme,
le pouvoir oligarchique et technocratique,

et le déni des peuples et de la démocratie.

Encore une preuve cette analyse.

En complément sur UPR :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur dictature :

En complément sur européisme :

 

Vendredi 4 Mai 2018 - News # 8213 

 

Documentaire sur la présidentielle 2017 en France : "Macron à l'Élysée : le casse du siècle" :

SYNOPSIS :

Avec «Macron à l'Elysée : le casse du siècle», BFMTV poursuit sa production de documentaires sur la dernière présidentielle.

«Le casse du siècle» : la campagne Macron ou la réussite d'une «effraction».

Après le fiasco de François Fillon, plombé par les affaires et lâché par une partie de son camp, le banco d’Emmanuel Macron, porté par les circonstances et une incontestable opiniâtreté. Avec Macron à l’Elysée, le casse du siècle (1), documentaire de 52 minutes que BFMTV a de nouveau produit en interne, la chaîne continue de redérouler, au long, le fil de cette campagne qui restera dans les annales. Cette fois du point de vue du vainqueur, qui n’était au départ qu’un ministre ambitieux puis un challenger sans troupes et aux maigres chances. Si personne n’ignore l’issue du film, les très nombreux témoignages qui nourrissent le récit de cette victoire par «effraction» – terme admis par Macron lui-même – ne manquent pas d’intérêt.

Alors qu’Emmanuel Macron va souffler d’ici peu sa première bougie à l’Elysée, c’est aussi l’occasion de réaliser le chemin parcouru, à titre personnel, depuis l’affirmation de ses ambitions, l’annonce de sa candidature et enfin la bataille électorale qui l’a conduit à la victoire finale, face à l’extrême droite. De la petite équipe totalement dédiée à sa cause et revendiquant une culture start-up, aux démonstrations de force des meetings de fin de campagne, on mesure une nouvelle fois combien sa victoire n’était pas toute tracée.

«Vous ne serez jamais ministre»
Le film s’ouvre avec la réception donnée par François Hollande à l’Elysée, le 15 juillet 2014, en l’honneur de celui qui était alors secrétaire général adjoint et quittait le Palais après deux années. Gaspard Gantzer, en charge de la communication du président Hollande à l’Elysée, et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la dernière partie du mandat et l’un des parrains politiques de Macron, notamment, reviennent sur cette période. Les sourires sont bien présents, mais l’humeur du jeune conseiller en partance est quelque peu amère. Lui se serait bien vu ministre, comme Julien Dray ou Jacques Attali l’avaient conseillé à Hollande en parlant d’une «pépite», racontent-ils dans le film. «Trop tôt», «trop technocrate», aurait répondu à l’un comme à l’autre le chef de l’Etat. Attali affirme alors avoir joué un rôle : «Je lui ai dit : "Emmanuel, il faut partir parce que vous ne serez jamais ministre."»

Interrogé sur l’aigreur de Macron, l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, raconte une anecdote. Quelques mois avant son départ de l’Elysée, sortant d’une réunion, il aurait lancé au premier des hollandais et ministre, Stéphane Le Foll : «Tu sais, je reviendrai et j’attaquerai tout le monde au pic à glace…» Jouyet se souvient, lui, que son discours de départ de l’Elysée se finissait par quelque chose qui voulait dire «je reviendrai […], ce n’est qu’un au revoir». Faute de ministère, l’ancien banquier reprend sa liberté, pour monter une start-up avec son compère Julien Denormandie, aujourd’hui secrétaire d’Etat. On connaît la suite : six semaines plus tard, Arnaud Montebourg sort de route puis du gouvernement, Hollande rappelle Macron. «C’est Manuel Valls qui fait pression auprès de François [Hollande]», raconte Jacques Attali, qui reçoit quelques jours plus tard un coup de fil du Premier ministre : «Tu diras à ton protégé qu’il n’est qu’un ministre technique.» Nous sommes en août 2014.

«Macron se consacre à autre chose»
Depuis Bercy, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le jeune ministre. Et une double vie politique. Autour d’Ismaël Emelien, une petite équipe soudée et totalement dévouée se démultiplie pour servir à la fois le pays et l’avenir de leur grand homme. Pendant ce temps-là, ça défile au ministère, se souvient l’ancien ministre du Budget Christian Eckert : «Le ministère de l’Economie a surtout servi de tremplin à son parcours présidentiel. People, journalistes, acteurs, chanteurs, écrivains… Il nous arrivait de croiser des personnes dont on pensait qu’elles n’étaient pas forcément au centre de l’actualité économique du pays.» A l’automne 2015, le film suit l’affirmation progressive des ambitions macroniennes. Michel Sapin raconte avoir mis en garde François Hollande : «Je lui ai dit : "Emmanuel Macron se consacre à autre chose… Et cette autre chose, ce n’est pas d’appuyer ta candidature."»

La constitution d’En Marche reste évidemment un moment important. Gaspard Gantzer revient sur les conditions dans lesquelles Macron l’a annoncée à Hollande. La scène se passe après une réunion portant sur la future campagne du président sortant et à laquelle Macron vient de participer. Il se lance : «Tiens au fait, je t’en avais parlé il y a quelques mois, mais cette fois, c’est fait, je vais lancer une forme de think tank avec des jeunes pour réfléchir à la politique», se souvient Gantzer, rapportant les encouragements de Hollande qui «se dit que quelque chose de positif peut sortir de cela». L’affaire est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Fin août 2016, Macron sort du gouvernement et s’il laisse entendre qu’il soutiendra Hollande candidat c’est en fait déjà pour mettre sa campagne sur orbite. Michel Sapin ne sait d’ailleurs si Hollande a pêché par «aveuglement» ou s’il a dû faire semblant de croire à la fidélité de son ancien ministre par «incapacité de faire autrement».

Dans l’entourage de Macron c’est le temps de la déclaration de candidature pour soutenir les levées de fonds et couper l’herbe sous le pied de Hollande. Lequel annonce sous cette contrainte inédite qu’il ne tentera pas de briguer un second mandat. C’est le temps des ralliements politiques, ils sont nombreux. Le récit par l’ancienne journaliste Laurence Haïm, alors porte-parole de Macron, de celui de Bayrou, qui a failli s’étouffer à table, vaut le détour. Fort de ce soutien, de l’éclatement de la gauche et de l’effondrement du candidat Fillon, Macron accélère. La start-up devient une très grosse PME, l’accueil des nouveaux convertis par les croisés de la première heure ne se fait alors pas sans frustrations. Mais l’appel de la victoire est le plus fort : bouquet final pour Macron, ce candidat «parti de rien» qui a «terrassé toutes les têtes d’affiche» et «pulvérisé tous les partis», décrit le commentaire, volontiers tapageur. L’histoire d’un coup de maître ou d’une sacrée trahison, chacun jugera. Selon un proche Macron, au soir du second tour, le vainqueur lui aurait confié : «On vient de réussir un braquage. C’est comme dans Ocean’s Eleven, sauf qu’on était moins nombreux… Faut dire qu’on connaissait le proprio et qu’on avait les plans.» 

Source : Libération.

Un documentaire qui confirme définitivement que :

Maintenant, il faut aussi prendre conscience que c'est ahurissant et vraiment ironique, pour ne pas dire du foutage de gueule, que ce soit BFMTV qui fasse un  pareil documentaire, alors même que c'est la chaîne qui a le plus contribué à permettre l'élection d'Emmanuel Macron... 

Une petite meute de jeunes diplômés, capables intellectuellement, mais dévoyés, sans éthique, cyniques, inconscients, ont travaillé intensément à propulser un traître à la France, un traître aux intérêts français (il faut voir comment Macron a vendu l'un de nos fleurons industriel Alstom), et un traître aux français. Terrible.

Cette histoire est un véritable drame pour la France, et je n'exagère pas. Il faut prendre conscience que non seulement ce gouvernement ne va rien faire d'utile pour le pays mais va même détruire ses services publics, fragiliser encore plus les maigres revenus de français moyens ou pauvres, faire la volonté du MEDEF, des capitalistes et de la politique néolibérale de l'Union Européenne, mais qu'en plus, le petit groupe de connards qui ont travaillé pour porter Macron au pouvoir sont maintenant aux manettes de notre pays, et qu'ils vont en plus s'incruster durablement : on les retrouvera ici ou là dans les rouages de la république travaillant à leur propre carrière, à celle de leur amis et intérêts, etc. C'est très grave. Les loups sont entrés dans la bergerie, et vont tout faire pour y rester, soyez-en persuadés.

Où est l'intérêt du peuple dans toute cette gabegie ? Nulle part ! Le peuple, n'existe pas pour ces gens. Seul compte pour eux le pouvoir. L'épisode de Macron disant à François Hollande à son départ de Bercy qu'il va le soutenir pour les présidentielles donne la mesure de la duplicité, de la trahison et du cynisme du personnage Macron. À gerber !

Un must très révélateur.

À voir absolument ! à ne surtout pas rater !

En complément sur Macron :

En complément sur présidentielle 2017 :

     

Jeudi 14 Décembre 2017 - News # 5849 

Construction européenne pilotée par les États-Unis avec la complicité de traîtres français : "Cet étrange Monsieur Monnet" par Bruno Riondel, ou le projet Monnet de gouvernance globale et les moyens mis en place pour l’imposer :

SYNOPSIS :

Où l'on apprend que Jean Monnet n'était pas un internationaliste collectiviste, mais un internationaliste du capitalisme, dont la mission était de développer le pouvoir technocratique au détriment de la souveraineté populaire, et détruire à terme la classe moyenne jugée trop dangereuse pour l'oligarchie ...

Professeur d’histoire dans un lycée parisien, Bruno Riondel était l’invité du Cercle Aristote de Pierre-Yves Rougeyron, pour la présentation de son ouvrage “Cet étrange Monsieur Monnet”. Dans cette biographie, l’auteur revient sur les racines du projet Monnet de gouvernance globale et sur les moyens mis en place pour l’imposer.

Source : AgoraVox.TV

Une fois de plus, François Asselineau, président-fondateur de l'UPR, avait raison...


Mercredi 5 Juillet 2017 - News # 5063 

Un eurodéputé dénonce au parlement européen le manque de transparence au sein de l'Union Européenne qui permet aux multinationales, avec la complicité de certains eurodéputés, de payer moins de 1% d'impôt :

C,est complètement dingue quand on y pense, mais cela accuse, cela twhit la véritable nature de l'Union Européenne : un machin hyper-complexe et technocratique au services des multinationales et des banques. Exit les citoyens.

En complément sur eurodéputé :

En complément sur parlement européen :

En complément sur Union Européenne :

En complément sur multinationale :

En complément sur impôt :

 


Samedi 3 Juin 2017 - News # 4499 

Le Royaume-Uni demande conseil au Suisse Michael Ambühl sur le Brexit : les autorités britanniques ont demandé au Suisse Michael Ambühl de les aider à négocier leur sortie de l'Union européenne, révèle samedi le Times. Voir [ici] ().

Conclusion : les britanniques ont du mal avec certains pontes de l'Union Européenne et ça chie. Il faut donc appel à un tampon expérimenté.

Il est plus que probable que certains dirigeants et hauts technocrates de Bruxelles leur mettent des bâtons dans les roues afin que cela se passe le plus mla possible. Pourquoi ? Pour que tous les autres États-membres le sachent et qu'ils soient dissuadés que quitter le radeau de la méduse européen.

En complément sur Brexit :

En complément sur Union européenne :

En complément sur Bruxelles :

En complément sur Royaume-Uni :

 

Mercredi 31 Mai 2017 - News # 4434 

Nouvelle volte-face de Donald Trump ? Le retour du traité transatlantique (TAFTA) se précise. Voir [ici] ().

Décidément ce type est une vraie girouette... À moins que les choses ne se passent comme Vladimir Poutine l'a récemment expliqué dans une interview au journal Le Monde : Trump n'a pas le pouvoir mais ce sont des technocrates et des gens non élus qui ont les manettes. C'est très probable.

En complément sur Donald Trump :

En complément sur TAFTA :

     

Lundi 8 Mai 2017 - News # 3968 

Avec 24 % des voix, Emmanuel Macron et la technocratie vont pouvoir engager des réformes que refusent la majorité des Français. La stratégie alternative – s’engager résolument dans la transition écologique et sociale, donner plus de pouvoir aux citoyens et aux salariés – n’a pas réussi à émerger politiquement avec assez d’unité et de force. Ce sont les mouvements sociaux qui devront la promouvoir dans les années à venir par la mobilisation.

Auguste Bergot.

Seulement 24% des Français ont voté « pour » Emmanuel Macron et pourtant on crie au triomphe de la démocratie. Voir [ici] ().

Quand on y pense, c'est dément. 24%... 


Dimanche 7 Mai 2017 - News # 3939 

Et merde !!! 

Résultat des Présidentielles 2017 à 18h30 selon plusieurs instituts de sondage : Emmanuel Macron élu président de la République avec 63% des suffrages.  Voir [ici] ().

En réalité, la France et 99% des Français ont perdu !

Triste jour !

La France est désormais livrée intégralement aux oligarques. Ils ont tous les pouvoirs.

La finance a gagné, les politiciens-traîtres ont gagné, les médias vendus ont gagné, mais les Français ont perdu, et ils ne le savent même pas, c'est terrible... Le monde de l'illusion...

Seul recours : gagner les législatives pour qu'Emmanuel Macron n'ait pas de majorité à l'Assemble Nationale. C'est la seule manière de limiter la casse.

Cela dit, il va avoir beaucoup de français contre lui durant son mandat : les manifestations et les oppositions de toutes sortes ne vont pas cesser. L'ambiance va être terrible, notamment concernant tous ses projets anti-sociaux imposés par des ordonnances.

Quand on voit la mine réjouie des commentateurs de BFM TV, on sait déjà avant 20h00 quel est le résultat de ces élections...

Ce que l'on peut conclure de cette élection, c'est que 50% des Français sont des veaux... Ils ne comprennent pas du tout les enjeux et votent contre leur propre camp, ils se tirent une balle dans le pied. Le problème, c'est que ces idiots entraînent tous les autres, les autres 50%, vers l'abîme avec eux...

Je suis dépité.  Mais, compte tenu de ce qui va arriver en France désormais, je ne donne pas 6 mois aux crétins qui ont voté Macron pour s'en mordre les doigts et regretter leur choix. Souffrez bande de nazes. Souffrez fort pendant 5 ans ! Comme ça, la prochaine fois, vous comprendrez pour qui il voter. Il faut toujours voter pour un candidat patriote au service du peuple et de la souveraineté de la France.

Le véritable enjeu de la présidentielle, c'est toujours l'indépendance et la souveraineté de la France,
bande de nazes qui avez voté Macron !

Vous avez livré votre pays aux puissances d'argent, aux lobbies, et aux technocrates non-élus de l'Union Européenne.

Ils ne faudra pas venir vous plaindre des catastrophes sociales, économiques, et antidémocratiques, qui vont survenir.

Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes.

Jacques-Bénigne Bossuet.

Vendredi 5 Mai 2017 - News # 3888 

Vous n’avez que la France pour vous défendre, la France n’a que vous pour la défendre.

Marine Le Pen.


Une magnifique déclaration... Si pertinente et vraie, si essentielle et vitale !


Défendons la France pour qu'elle nous défende !


Comprenez ceci : les européistes et les mondialistes ont un plan précis machiavélique : dissoudre les États-nations.

Lorsque ceux-ci auront été détuits, nous ne serons alors plus chacun qu'un habitant d'une province sans souveraineté, complètement mise en esclavage par des lois et des règlements décidés par des gens non-élus, par des technocrates, par des oligarques, par des lobbies de tous types. Nous ne pourrons alors plus rien faire pour nous opposer à leur volonté de domination et de pouvoir.

game over

Seule la Nation peut nous défendre.

Seule la Nation peut garantir notre souveraineté.

Seule la Nation peut garantir notre indépendance.

Seule la Nation peut nous apporter la démocratie.

Seule la Nation peut nous apporter la Liberté.

Pensez-y...


Vendredi 21 Avril 2017 - News # 3460 

Moins d'un an avant sa mort Michel Rocard se lâche et dévoile qui détient selon lui le pouvoir. Voir cette [vidéo] ().

Il oublie les technocrates non-élus de l'Union Européenne... Normal, il milité toute sa vie pour ce machin antidémocratique.


Lundi 3 Avril 2017 - News # 3035 

 

Vu de Grande-Bretagne : « Macron, candidat fabriqué, chéri de l’élite parisienne, marié à une grand-mère, et sans un seul ami ». Voir [ici] ().

Ils sont bien ces Anglais : ils voient clair !

Et, en plus, ils ont osé rependre leur souveraineté en votant le Brexit. 

SAUVEGARDE DE L'ARTICLE SUR LES CONSEILS DE Dreuz.info :

3 avril, 15h05 : Avertissement. si vous lisez cet article, faites en une sauvegarde, il se peut que nous devions le supprimer à la demande de son auteur.

Ben Judah du Times britannique a accompagné Emmanuel Macron dans sa campagne électorale. Ce qu’il en dit, vu de Grande-Bretagne, est rafraîchissant, ce n’est certainement pas l’idolâtrie béate de BFMTV.

Extraits.

On est assis en seconde classe pour la seconde fois de sa campagne, et le politicien de 39 ans me serre la main. Son regard bleu perçant qui vous fixe avec persistance, au bout d’un moment, est dérangeant et donne envie de regarder ailleurs.

L’élection survient dans un climat de sentiment anti-européen croissant, de chômage massif, de terrorisme et de tensions ethniques latentes partout en France.

Une série d’attaques a répandu la peur des enclaves islamistes et des banlieues de non-droit. Parmi les sites internet politiques les plus fréquentés, 7 sont islamophobes ou antisémites. Pourtant, tandis que sa rivale parle d’écroulement social, Macron tente de vendre une vision optimiste.

Macron veut que la France soit de nouveau jeune et confiante. Imaginez Steve Jobs parlant de l’économie française. Et il répète sans cesse son mantra : la gauche et la droite sont épuisées, dépassées, usées. Nous avons besoin d’une rupture, d’innover, oser — ou risquer de nous écrouler complètement. Avec En Marche !, il a fait ce que beaucoup d’anciens proches de Tony Blair, de gauchistes démocrates et ce qui reste de Tories ont fantasmé : créer un nouveau parti qui soit devant dans les sondages.

Les pensées de Macron sont pour la France des banlieues, les pneus qu’on brûle et Charlie Hebdo. « Je ne veux pas tomber dans la guerre civile. » « L’argument de la droite et de l’extrême droite vise l’islam et mêle l’islam au terrorisme, c’est une erreur. C’est tomber dans le piège des jihadistes. Ca nous emmène vers la guerre civile. Vers le point où l’on doit dire que ces 4,5 millions de citoyens français musulmans sont le problème. »

Nous nous rendons à un meeting En Marche ! à Bordeaux. Assise près de lui, ressemblant à une Jane Fonda française, se trouve la femme qui est toujours à ses côtés : Brigitte Macron, 63 ans. C’est sa femme, pas sa mère — 24 ans son aînée. Parfum de scandale, elle était sa professeur d’art dramatique à l’école ; ils ont développé une relation intime quand il n’avait que 17 ans, et il avait le même âge que l’un de ses enfants [En France, l’âge limite pour une relation sexuelle délictuelle avec un mineur est relevé à la majorité civile (18 ans) dans le cas de relations entre un mineur et une personne ayant autorité par sa fonction. Il s’agit alors d’une circonstance aggravante et la peine de prison est relevée de deux à cinq ans]

« Emmanuel est très bon acteur, » dit-elle en plaisantant. « Il était dans ma classe. »

Ils ont l’air bizarres ensemble avec leur alliance identique en argent. Pourtant, plus vous les regardez, comment ils se touchent, échangent des regards et plaisantent ensemble, plus vous voyez leur amour l’un pour l’autre — et c’est une connexion qu’on ne peut pas feindre.

Macron prépare déjà son premier coup de téléphone à la Maison-Blanche [jusqu’à aujourd’hui, le président américain a refusé de prendre François Hollande au téléphone et de le rencontrer – alors qu’il a parlé et invité des dirigeants de pays bien moins importants sur la scène internationale comme l’Espagne]. « Trump a été élu par le peuple américain, » dit-il en souriant [et cette phrase est totalement creuse]. « J’attends de voir ce qu’il va confirmer en matière de stratégie. Par-dessus tout, j’attends de voir s’il clarifie sa stratégie concernant les relations internationales, car je n’ai pas l’impression que c’est totalement clair aujourd’hui. [Pourtant la stratégie du Président Trump est très claire au contraire : l’Amérique d’abord. Toute action doit passer par le test suivant : est-ce que cela peut bénéficier au peuple américain.]

Les plus déjantés pensent que Macron a une double vie en tant que franc-maçon — et, apparemment parce qu’il a travaillé à la banque Rothschild, qu’il est un agent de la conspiration juive pour dominer le monde, bien qu’il soit allé dans une école catholique. Tapez “Macron est-il…” dans Google et le premier résultat sera “juif” — Et juif, il ne l’est pas.

Macron est sans aucun doute l’une des personnes les plus fermées que j’ai rencontrées, et tellement lisse qu’il pourrait glisser d’une paire de menottes. La plupart des proches de Macron, des amis d’école et beaucoup de ses supporters n’arrivent pas non plus à mettre le doigt sur qui il est vraiment.

J’ai approché certains de ses amis qui le connaissent le mieux. De nos conversations, trois choses m’ont frappé.

Arnaud Dartevelle, un ami d’école à Amiens et maintenant professeur d’histoire dit de lui :

“Il garde une partie de lui secrète”. “Il a ce don de se faire facilement des relations depuis son plus jeune âge, sans jamais révéler toute sa personnalité, et en gardant ses distances.” 

“On parlait politique tous les jours depuis qu’on était très jeunes”. “Je ne suis pas surpris de le voir en politicien… Il a toujours aimé être le centre d’attention.”

“Il était littéralement philosophique, avec une voix douce et des cheveux longs,” se souvient son ancien copain de classe Antoine Joannes, qui travaille maintenant à la télévision. “Et un jour, j’écarquille les yeux et je le vois à la télé, complètement coincé, avec une cravate serrée, parlant d’économie comme conseiller du Président Hollande.”

Au lycée jésuite d’Amiens La Providence, Macron, Dartevelle et Joannes étaient dans le groupe de théâtre de Madame Brigitte Auzière. La relation d’amour interdite entre Emmanuel et son professeur commença lors d’une pièce de théâtre au sujet d’un politicien rendu fou par un dramaturge. Il avait 17 ans.

 Macron se disait “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac” 

Ceux qui ne sont pas envoûtés par son magnétisme, comme Dartevelle, voient en Macron quelque chose comme l’anti héros de Balzac Eugène de Rastignac, l’intrigant provincial que rien n’arrêtera pour séduire les femmes et réussir à Paris.

“C’est un séducteur très doué,” dit de lui Christian Monjou, son ancien professeur d’Anglais à Henri-IV.

Macron a commencé à travailler comme assistant pour le philosophe Paul Ricœur, lequel le poussa à entrer à Sciences Po. Là, il enterra ses ambitions littéraires et arrêta d’écrire de la poésie pour la politique. Ses dissertations étaient sur Machiavel, et il écrit dans un manifeste qu’il était “transporté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac”.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En parlant avec Macron dans le train, une chose répétitive devenait claire. Il est évasif quand il s’agit de politique, transformant tout en questions philosophiques, abstraites, ou en bottant en touche avec une avalanche de données.

Quand on parle d’Histoire de France, il contrôle la situation, et me regarde dans les yeux, mais en politique étrangère, j’ai l’impression qu’il récite un discours. Je m’en suis encore rendu compte durant son premier débat télévisé avec les cinq principaux candidats. Le Pen lui a lancé : “Vous avez un talent fou. Vous avez parlé pendant sept minutes, et vous n’avez rien dit.” Des proches de Macron ont avoué qu’elle avait fait mouche.

Bien qu’il fait campagne contre le système, Macron est en réalité son plus parfait produit. Et je réalise à quel point la fusion du technocrate et du banquier sera efficace pour les négociations de Brexit.

Assis avec Macron, il est impossible de ne pas voir le jeune Tony Blair, qui n’avait que 43 ans lorsqu’il est entré à Downing Street. “J’ai beaucoup de respect pour ce qu’a fait Tony Blair,” dit Macron.

Inquiet, Jacques Attali qui l’a présenté à François Hollande fait remarquer que malgré les slogans, il n’y a rien de moins révolutionnaire que les employeurs de Macron, ses réformes structurelles libérales, et les modestes réparations qu’il veut apporter au système. “Soit maintenant, soit dans cinq ans, une de ces deux choses va se produire — soit on fait les réformes nécessaires, ou nous élisons le Front National et nous quittons l’Union européenne et l’euro, et on doit tout recommencer.”

En arrivant à Bordeaux pour le meeting, je me glisse au premier rang, regardant Brigitte regarder Emmanuel. Ils se regardent constamment pendant qu’il parle. Le prof d’art dramatique l’évalue continuellement en hochant de la tête.

Les yeux d’Emmanuel lui disent qu’il fait du mieux qu’il peut.

Avec l’air des mauvais jours de Barack Obama, il change subitement de rythme. Il affronte Le Pen : “il ne faut rien céder au parti de la haine.” Quelque chose rempli ses yeux, Brigitte tombe en pleurs, et comme la foule (la salle est moins que pleine) chante “Macron président !” — on peut voir qu’ils sont terrifiés de ce qui les attend à l’automne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduit et adapté de l’anglais par Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : thetimes.co.uk ()


Jeudi 30 Mars 2017 - News # 2949 

L'article 50 a été écrit par peur qu'une dictature n'arrive au pouvoir dans l'UE. Voir [ici] ().

Ça tombe bien : l'Union Eeuropéenne est devenue une dictature aux mains d'oligarques et de technocrates non élus.


Lundi 27 Mars 2017 - News # 2890 

"La Conspiration qui vient…" : François Asselineau est l’invité de la Librairie des Tropiques du Parti Communiste Français à Paris.

"Nous avons validé avec de jeunes camarades , intellectuels habitués de la librairie et militants de l’UPR, le principe de la venue de François Asselineau, le jeudi 23 mars à 19h30, pour une soirée de débat sur le thème :

"Pourquoi tant de haine médiatique?" : Pourquoi François Asselineau, du simple fait qu'il se "présente" (au sens phénoménologique du terme) suscite-t-il cette haine... (de la part des médiateurs appointés par la classe dirigeante ) et plus que tout autre ?'

Partie 1 : [vidéo] ().
Partie 2 : [vidéo] ().

Bravo les communistes patriotes !

Comme quoi, l'UPR de François Asselineau est bien LE parti rassembleur de tous les Français selon l'idéal patriotique et républicain du CNR (Conseil National de la Résistance) pour libérer la France du joug des puissances financières, des lobbies, et des technocrates antidémocratiques de Bruxelles.

Une vidéo MAJEURE !!! Très riches d'enseignements !


Mercredi 8 Mars 2017 - News # 2585 

Pierre Moscovici : la Commission européenne mise sur la défaite de Marine Le Pen. Voir [ici] (). Au moins, on a une preuve supplémentaire que la Commission et les oligarques européens soutiennent clairement Macron. Logique..., mais antidémocratique : la Commission est censée être neutre et impartiale, alors qu'en réalité ses membres et tous ces technocrates sont 100% orientés et des antidémocrates.


Samedi 14 Janvier 2017 - News # 1973 

Droit d’auteur : la Commission européenne présente une directive très critiquée : les moteurs de recherche ou réseaux sociaux devront payer pour mettre juste un résumé et un lien vers un article... Voir [ici] (). Toujours aussi cons et vendus au capitalisme ces technocrates...


Dimanche 18 Septembre 2016 - News # 1481 

L’Union Européenne envisage la création d’un impôt européen. Voir [ici] (). Ben voyons... C'est facile de taxer les gens, de les racketter pour ensuite dépenser cet argent... Surtout que les européens payent déjà dans leurs impôts respectif une quote-part d'impôt qui alimente l'Europe. On se fout des gens. Pas étonnant, venant de cette Europe antidémocratique dirigée par des technocrates et des oligarques grassement rémunérés et ayant des avantages et privilèges démentiels. Si vous en doutez, voyez ces [vidéos] ().


Lundi 11 Juillet 2016 - News # 1421 

Manuel Barroso, ancien président de la Commission Européenne vient d'être embauché chez Goldman Sachs. Ben voyons... Voir [ici] () et  [là] (). Et il y a encore des gens dans la population et les "élites" qui sont férocement européistes... C'est dément. Des aveugles ces gens là. Ils ne comprennent rien à rien alors même que voici une nouvelle preuve flagrante de la nature exacte de l'Union Européenne : une superstructure technocratique antidémocratique néolibérale au service des multinationales, des banques, et de lobbies de tous types. Un joli renvoi d'ascenseur de Goldman Sachs offert à Manuel Barroso... Le peuple, les citoyens des divers pays d'Europe, ces oligarques et ces multinationales richissimes n'en n'ont rien à foutre, même s'ils prétendent le contraire de manière récurrente dans les médias mainstream à qui veut l'entendre, ouvrez les yeux ! Cette décision pourra sembler à certains un faux pas de Goldman Sachs et de l'opportuniste Manuel Barroso, mais pas du tout : ces gens sont tellement sûrs d'eux-mêmes, ils sont si arrogants, ils sont si sûrs de contrôler les décisions politiques, les gouvernements, et les lois, et de dominer les peuples, qu'ils ne se cachent même pas, et se foutent comme de l'an 40 de ce que les citoyens peuvent penser ou dire puisque ces derniers sont totalement impuissants politiquement et ne peuvent actuellement rien changer ou faire pour s'opposer à cette Europe antidémocratique au service des riches et des intérêts privés. Cette nomination est un fait tout à fait révélateur de comment fonctionnent véritablement les choses dans les hautes sphères du pouvoir. C'est aussi une occasion supplémentaire de prendre conscience du système des revolving doors, ces portes tournantes, où les oligarques qui ont bien servi des lobbies passent du public au privé et inversement, en fonction de leurs propres intérêts et de celui des entreprises privées, et non de l'intérêt général et du bien commun. Voilà le monde réel dans lequel nous vivons, et qu'on nous a pourtant vendu de nombreuses fois au nom de la démocratie, du développement économique pour tous, et du progrès social. Quelles trahisons ! Bonus : je vous ai trouvé 3 vidéos sur le sujet, [ici] ().


Vendredi 24 Juin 2016 - News # 1385 

Historique ! Le Royaume-Uni choisit la liberté et sonne le début de l’effondrement de la construction européenne. Voir [ici] (). Putain, quelle victoire magnifique du peuple sur toute cette oligarchie européiste antidémocratique... Une vraie claque cinglante qui, je l'espère, va faire tâche d'huile et détruire cette Europe technocratique d'inspiration fortement néolibérale qui méprise autant la souveraineté des peuples et les désidératas pourtant fondés et légitimes de tous les citoyens européens, En avant, en avant, en avant ! contre l'oligarchie européiste et mondialiste qui veut dissoudre les nations pour construire un gouvernement mondial et tous nous esclavagiser.


Jeudi 7 Novembre 2013 - News # 649 

Les Parlements nationaux ne seront pas consultés sur la ratification du Traité transatlantique. Ben voyons... Voir [ici] (). Ah, la jolie Europe, bien démocratique, qui ne tient pas compte des référendums des peuples, et qui est soumise à des oligarques et des technocrates non élus.


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .