Liens, News, et informations diverses et variées du moment
 

Liens, News, et informations diverses et variées du moment




 


Pour accéder au Tchat de ce site, cliquez [ici].



Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================



 


Cette page recense des liens et des informations étonnantes ou à connaître.

N'hésitez pas à les consulter, même si la brève semble dater : vous y trouverez des perles.

Bonne exploration !



 Sélection de News spécifiques  




Mot(s) clé(s) à rechercher :   

Vous pouver saisir un ou plusieurs mots clés qui seront rechechés dans toute la Base de Données des News (Les recherches ne sont pas sensibles à la casse).
Les mots tapés doivent être séparés par un espace, et représentent des mots clés partiels ou complets qui peuvent être contigus ou disjoints dans le texte.
Exemple 1 : macron - Exemple 2 : [maj - Exemple 3 : François Asselineau - Exemple 4 : crise financ banqu



Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].

59 News

Jeudi 4 Avril 2019 - News # 16255 

Michel Collon Midi : Europe de l'Est, le bilan après 30 ans de capitalisme :

SYNOPSIS :

Dans ce nouveau numéro de Michel Midi, Michel Collon fait le point sur l'Europe de l'Est. La chute de l'Union soviétique devait ouvrir une nouvel ère de prospérité. Pourtant, aujourd'hui, de nombreux pays de la région se vident littéralement. Pourquoi les travailleurs de l'Est quittent-ils leur pays? Quelles conséquences là-bas et ici? Qu'en est-il de la prospérité promise?

Source : Investig'Action.

Non évalué.

En complément sur Michel Collon :

En complément sur capitalisme :

     

Jeudi 21 Mars 2019 - News # 15913 

Discours alarmant du nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement :

Il faut se souvenir que lors de la grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges du 30 Juillet 1908, Georges Clemenceau, alors ministre de l’Intérieur, fit abattre 4 ouvriers par la troupe et blesser 200 autres travailleurs...

Ça promet... 

En complément sur Didier Lallement :

       

Jeudi 14 Mars 2019 - News # 15703 

Migrants : Yvelines. Les travailleurs étrangers sans-papiers dénoncent des conditions de travail dégradées à Versailles. Voir [ici] ().

Donc, des hors-la-loi se plaignent de leurs conditions de travail et réclament le respect de la loi en leur faveur... 

Non mais vous voyez le délire ?

Et cette saloperie de CGT se fait le complice de ces délinquants. 

En ce qui me concerne, c'est : arrestation immédiate de ces clandestins suivie d'une expulsion immédiate vers leur pays d'origine. Adios !

Le préalable à pouvoir bénéficier de l'hospitalité d'un pays, c'est au minimum de respecter ce pays, ses lois, et ses habitants.

Merci à OS pour le lien. 

En complément sur migrants :

En complément sur sans papiers :

     

Lundi 4 Mars 2019 - News # 15431 

Gilets Jaunes : Françaises, Français, vous tous les travailleurs, dans tous les domaines, qui formez les peuple, unissez vous ! :

 

Vous êtes le peuple !

En complément sur Gilet Jaune :

       

Vendredi 1er Février 2019 - News # 14653 

Brexit : le chômage en Grande-Bretagne atteint son plus bas niveau depuis 40 ans. Voir [ici] ().

Une preuve de plus que les européistes, avec leur "Project Fear" de supposée apocalypse si Brexit il y avait, ont une fois de plus menti et trompé la population : le Brexit est bénéfique au Royaume-Uni.

C'est aussi une nouvelle occasion de voir et de comprendre que l'immigration est le premier facteur qui est déterminant pour le Capital pour contrôler et imposer les salaires à la baisse : c'est l'outil par excellence du dumping social.

En effet, le nombre de travailleurs originaires d'autres pays de l'Union européenne est en baisse, ce qui a pour effet de rendre plus favorable aux salariés le rapport si crucial [1 emploi offert / N demandeurs], d'où une augmentation des salaires.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'importance vitale de ce rapport, ou bien qui seraient encore hypnotisés par leurs émotions et l'idéologie immigrationniste, voir cette News () qui explique cette importante problématique.

En complément sur Brexit :

En complément sur chômage :

En complément sur Royaume-Uni :

   

Vendredi 7 Décembre 2018 - News # 13294 

La migration est un impératif du grand patronat. Texte de Pierre Gattaz, président du MEDEF - Par Liliane Held-Khawam. Voir [ici] ().

Et voilà : une preuve de plus que le patronat est pour l'immigration. Logique : elle permet le dumping social : faire baisser drastiquement les salaires.

On l'a bien vu récemment au Royaume-Uni avec le Brexit qui empêche nombre de travailleurs détachés et de migrants d'y venir : les salaires ont augmenté, et continuent de le faire.

Pierre Gattaz est un ennemi de la Nation qui ne pense qu'au pognon.

Corollaire : les crétins de gauchistes, qui sont immigrationnistes par conviction idéologique idiote droit-de-l'hommiste, font bien le jeu du patronat : ce sont les idiots utiles du grand capital, alors même qu'il prétendent lutter contre lui.  Quelle bande de cons, c'est ahurissant.

En complément sur migrants:

En complément sur Pierre Gattaz :

En complément sur MEDEF :

En complément sur dumping social :

En complément sur Liliane Held-Khawam :


Jeudi 22 Novembre 2018 - News # 12878 

La CGT-Douanes porte plainte contre des gilets jaunes ayant dénoncé des migrants aux gendarmes. Voir [ici] ().

Une fois encore, on peut bien voir combien les syndicats ne servent plus le peuple, mais sont seulement les chiens de garde du système.

Syndicat caca !

Trahison !

La CGT n'est plus que l'ombre d'elle-même, complètement à côté de ses pompes, pétrie d'idéologie droit-de-l'hommisme, et déconnectée de la réalité et de sa base.

Les travailleurs n'ont plus rien à attendre que de l'amertume d'une telle centrale syndicale.

En complément sur migrants :

En complément sur CGT :

En complément sur syndicat :

   

Mercredi 7 Novembre 2018 - News # 12472 

Le mouvement du 17 Novembre 2018 et la CGT :

Lorsque des sociaux-traîtres viennent nous donner des leçons de morale...

Ils sont les chiens de garde de capitalisme, ceux qui poussent les travailleurs, opprimés par le capital, à reprendre le travail, et ils osent encore DIVISER LES FRANÇAIS, faisant en cela le jeu du système qui oppresse chaque jour un peu plus TOUS LES FRANÇAIS, pas seulement la minorité des gens d'extrême droite. Tout est dit, et viennent de se démasquer.

Par l'intellectualisme, on peut tout justifier, même les pires crimes.

Il est temps de s'unir, de réaliser l'UNION SACRÉE de TOUS LES FRANÇAIS. La division est une force maligne.

Quand aux partis qui tentent de récupérer d'une manière ou d'une autre le mouvement du 17 Novembre, c'est une GRAVE ERREUR. Il ne faut pas le politiser, précisément pour permettre l'UNION DE TOUS ET CHACUN ! À méditer...

En complément sur 17 Novembre 2018 :

En complément sur CGT :

     

Mercredi 24 Octobre 2018 - News # 12105 

 

L’invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie - Par Yasha Levine. Voir [ici] ().

Un article majeur pour bien comprend certaines racines, volontairement occultées par le système, du capitalisme.

Les libéraux se justifient toujours par liberté, et nous enivrent même avec elle, mais la réalité est toute autre : c'est la mise en esclavage salarié de gens libres et autosuffisants dans le but de les exploiter, afin de pouvoir en extraire de la valeur ajoutée, une plus-value créée par leur travail.

Notez bien que le dumping social, par la mise au travail des femmes, puis de la politique délibérée de l'immigration de masse par les capitalistes (relayée par les idiots utiles que sont les bobos, les gauchistes, et les bien-pensants), va exactement dans le même sens : faire en sorte que les gens ne soient plus autosuffisants, et donc exploitables à merci, en les contraignants à avoir des salaires le plus bas possible en augmentant n par tous les moyens dans la relation :

1 emploi proposé - n demandeurs

De nos jours, tout dépend de cette relation et des valeurs de n :

Le capitalisme n'est donc pas, comme ses propagandistes nous le rabâchent à loisir, un progrès par la liberté économique, mais un asservissement par la contrainte économique, la ruse, et la Loi.

À lire absolument pour comprendre le monde d'aujourd'hui par une meilleure connaissance du monde d'hier.

En complément sur capitalisme :

En complément sur libéralisme :

En complément sur pauvreté :

En complément sur esclavagisme :

 

Dimanche 14 Octobre 2018 - News # 11858 

L'ENA qui forme les gestionnaires de la République est bien gérée : elle est en déficit ! Voir [ici] ().

Ces crétins intellectuels sont incompétents, et prétendent former les futurs gestionnaires de l'administration publique... 

Ce sont en plus des gens qui n'ont jamais du travailler réellement, qui ne savent pas ce que c'est de monter un commerce, ou une entreprise, avec son propre argent, mais prétendent former des jeunes, tout aussi déconnectés de la vie, qui géreront les administrations publiques avec l'argent des autres.  Vous voyez le niveau...

Pas étonnant que les dirigeants de cette école de planqués incapables, à 100.000 lieues des travailleurs, du milieu du travail, de la réalité des PMI/PME, et de la vie, n'arrivent pas à gérer leur école.

Pitoyable, et très révélateur de ces gens intellectuels qui se croient au dessus du peuple, alors même qu'ils ne savent rien faire de leurs dix doigts dans la réalité. Tout est mental et virtuel chez eux. Et avec l'argent des autres en plus. Voilà pourquoi ils sont foncièrement vaniteux et incompétents.

En complément sur L'ENA :

       

Jeudi 11 Octobre 2018 - News # 11800 

Les subventions de l'Union européenne pour l'agriculture : le deux poids deux mesures :

Et c'est toujours les pauvres travailleurs qui trinquent...

En complément sur ion européenne :

En complément sur agriculture :

En complément sur deux poids deux mesures :

   

Lundi 8 Octobre 2018 - News # 11744 

Voleurs, receleurs, et contrefaçons : "Tombé du camion !" :

SYNOPSIS :

En achetant bien moins cher qu'en magasin un produit que vous n'auriez jamais osé vous offrir, vous pensiez faire une bonne affaire. Hélas ou tant pis ! Il s'agit souvent d'un article qui est, comme on dit, "tombé du camion"... Une mauvaise affaire qui peut valoir à son acheteur le titre de receleur et des milliers d'euros d'amende.

En effet, chaque jour, sur les routes de France, six camions sont attaqués et vidés de leur contenu. Des entrepôts placés sous haute surveillance sont cambriolés. Policiers, gendarmes et douaniers ont beau multiplier les contrôles et accentuer les surveillances.... ordinateurs, imprimantes, écrans plats, appareils photo numériques, lecteurs DVD, vêtements et parfums de luxe, grands crus et vins de champagne et depuis peu caviar sont volés et revendus en un temps record sur le marché parallèle. L'an dernier, les douaniers ont saisi quatre millions cinq cent mille pièces "tombées du camion". Soit dix fois plus qu'en 2004. Elles finissent toutes au même endroit : une déchetterie dans un lieu tenu secret, où elles sont systématiquement détruites et brûlées.

Nous vivons une époque de plus en plus navrante.

Certains ne pensent qu'à dévaliser leurs prochains ou à les escroquer en leur vendant des contrefaçons.

Il faut voir les choses en face : la pseudo démocratie du gouvernement représentatif, non représentatif en réalité, basée sur les droits de l'homme est un échec patent pour tout ce qui concerne les délits et les crimes. Toutes les tentatives menées dans les pays du monde, soit disant progressistes, ont échoué : les vols, les arnaques, les fraudes, etc., ne font qu'augmenter année après année. Conclusion : les solutions apportées dans les différents pays ne fonctionnent pas.

Alors, il faut essayer autre chose. Couper des mains sous anesthésie, mettre un gant fluo inamovible pour les voleurs, pendre les voleurs en place publique, etc.

En fait, tous ces nuisibles ne risquent pas grand chose en réalité. C'est bien gentil d'infliger une amende de 400.000 euros à un receleur mais lorsque la personne est insolvable, ne possède pas sa maison ou son appartement, ça ne sert strictement à rien.

Il faut essayer autre chose, vraiment. Monter un groupe de réflexion citoyenne pour inventer de nouvelles solutions, les essayer, et par une boucle de rétroaction, évaluer ensuite leur efficacité, et procéder à des ajustements et à des changements. On ne peut pas continuer ainsi.

Personnellement, après avoir vu tout ce que j'ai vu grâce à la tenue de ce site (des milliers de vidéos et de News), je n'en peux plus de cette société de l'injustice permanente, et de cette justice dévoyée rendue par des juges intoxiqués au droit-de-l'hommisme, car ce sont toujours les plus humbles et les travailleurs qui sont les victimes et qui payent les pots cassés. Ça suffit ! Donnons plus de moyens à la police et à la gendarmerie, et coupons des mains et pendons les voleurs (ou toute autre solution qui marche). Trop, c'est trop !

En complément sur voleur :

En complément sur contrefaçon :

     

Samedi 6 Octobre 2018 - News # 11684 

Ce robot peut poser des plaques de plâtre (GYPSE) sans aide :

SYNOPSIS :

Les travailleurs de la construction devraient-ils s'inquiéter de l'arrivée des robots? En voyant travailler ce robot poseur de panneaux de plâtre, on ne
peut s'empêcher de se poser la question.

Le robot HRP-5P de l'entreprise japonaise AIST est un robot humanoïde, autonome et sans fil capable de saisir, de placer et de visser des panneaux de plâtre sur un mur.

Le HRP-5P n’est pas très rapide, mais sa précision est surprenante. Cela est dû en partie au fait que ses concepteurs ont décidé de ne pas recouvrir son corps d’une coquille. Tous ses capteurs sont donc exposés, ce qui leur permet d’être plus efficaces.

Ce choix de conception signifie également que son poids total est réduit. Celui-ci se chiffre d’ailleurs à seulement 100 kilos (222 livres), ce qui est très peu pour un robot de cette taille.

Son poids comparable à celui d’un humain lui offre un autre avantage : le HRP-5P consomme moins d’énergie que les autres robots du genre pour se déplacer. Grâce à cette particularité, l’équipe d’AIST a pu lui installer une batterie au lieu d’être forcée de le garder branché à une source de courant.

À quand un robot semblable qui fait la vaisselle et passe le balai?

Source : Radio-Canada.

En complément sur robot :

       

Lundi 10 Septembre 2018 - News # 11049 

Libye : pour tromper les migrants, des passeurs se déguiseraient en travailleurs humanitaires. Voir [ici] ().

En complément sur Libye :

En complément sur migrants :

En complément sur passeur :

   

Dimanche 9 Septembre 2018 - News # 11034 

Inégalités : Un million de travailleurs pauvres en France. Voir [ici] ().

En complément sur travail :

En complément sur pauvre :

En complément sur inégalité :

   

Jeudi 30 Août 2018 - News # 10836 

Inégalités : un travailleur sur dix est pauvre en Europe. Voir [ici] ().

En complément sur pauvreté :

En complément sur inégalités :

     

Vendredi 24 Août 2018 - News # 10698 

Le financement des arrêts maladie par les entreprises ? Ministre du Travail Muriel Pénicaud met son veto. Voir [ici] ().

Donc résumons : si les les arrêts maladie de courte durée ne seront pas financés par les entreprises, c'est parce-que cette connasse ne veut pas nuire à l'image «pro-business» du gouvernement.  Exit les travailleurs. Oubliés.

Ahurissant.

La gouvernance par soucis de l'image... 

Un gouvernement de vaniteux qui se fout du peuple et de ses intérêts.

En complément sur travail :

En complément sur Muriel Pénicaud :

     

Dimanche 19 Août 2018 - News # 10594 

Le patron de Superdry, une entreprise qui a réalisé ses profits par le travail d'esclaves indiens», donne 1 million d'euros pour un nouveau référendum sur le Brexit. Voir [ici] ().

Et voilà, une preuve de plus pour les bobos et les gauchistes, que l'immigration de masse n'est favorable aux capitalistes.

 Les gauchistes et les bobos doivent comprendre une chose : 
 Ils peuvent importer tout le surplus démographique d'Afrique, 
 ça ne fera qu'augmenter les bénéfices des entreprises et des patron du CAC40
 mais l'ensemble des travailleurs pauvres verront leurs salaires baisser en raison du dumping social, 
 et les retraités devront partager leur maigre retraite avec les migrants. 

En complément sur Brexit :

En complément sur migrants :

En complément sur dumping social :

En complément sur capitalisme :

 

Jeudi 9 Août 2018 - News # 10406 

Selon un rapport de Citigroup, les créateurs de musique n'ont reçu que 12 % des 43 milliards de dollars générés par l'industrie en 2017. Voir [ici] ().

L'exploitation partout.

Le but du capitalisme, c'est l'extorsion de la valeur ajoutée produite par les travailleurs, par ceux qui produisent vraiment, par les artistes, etc.

Ce rapport indique que 88% du chiffre d'affaire NE VA PAS À CEUX QUI PRODUISENT LA MUSIQUE.

Une honte.

Un scandale.

La question qu'il faut se poser, c'est : par quels processus un tout petit nombre de gens ont réussi à s'accaparer la part du lion ?

En complément sur musique :

En complément sur capitalisme :

En complément sur extorsion :

   

Jeudi 19 Juillet 2018 - News # 9888 

 

Scandaleux : "On naît pédophile, c’est une orientation sexuelle comme une autreaffirme Mirjam Heine, conférencière TED. Voir [ici] ().

Ben voilà, on y arrive...

Prochaine phase : le rattachement des pédophiles à la sphère LGBTQ...

Et puis l'argument totalement faux, à la con, "On naît pédophile", c’est le même type d’argument qui a servi à justifier l’homosexualité auprès du public, et de le tromper.

Si vous naissez pédophiles ou homosexuels, c'est parce-que vous avez engendré les parasites de la perversité et de l'homosexualité en vous dans une vie passée, bande de nazes !

Si dans cette vie un type commence à se travestir, à sucer des bites, et à se faire enculer, dans la prochaine étant jeune, alors il dira "Je me sens trans, je suis né transsexuel !" : normal bougre de con de taré pervers, puisque tu as engendré les Moi de la perversité, de l'homosexualité, de la prostitution, du fétichisme, etc. dans ta vie passée par des pratiques immondes et perverses, indignes d'un homme. Alors ne t'étonne pas dans tes prochaines vies de récolter les parasites que tu as engendré et nourri dans les précédentes !

Même si tout cela est caché, parce-qu'ayant lieu dans les mondes internes et dans la psyché, ce n'est quand même pas compliqué à comprendre. Tout phénomène est la conséquence d'une cause objective qui l'a engendré. Rien n'arrive par hasard, sorti de rien, sans cause aucune. Donc, si on à l'impression de naître pédophile ou homosexuel ou sado-maso, etc., c'est qu'on a merdé grave dans une vie passée.

Vous le voyez bien là le parasite de la perversité dans cet homme ?
Ou alors vous êtes devenus des ahuris complets, à la conscience complètement endormie ?
Lorsque ce parasite est très développé,
il a assez d'énergie pour déformer le corps astral qui est de nature moléculaire
sur lequel s'appuie le corps physique qui lui est cellulaire.
La conséquence, c'est que cet immonde bête perverse se manifeste dans le corps physique
comme il est dans l'astral au niveau de ses yeux :
il n'a pas les yeux droits,
en plus de faire se comporter son hôte comme un vrai pervers ultra-malsain.

 

Si Dieu nous a donné le sens de l'intuition, il serait peut-être temps de commencer à l'utiliser afin de le développer jour après jour, toute la vie, au maximum, et de pouvoir percevoir ainsi des vérités qui sont sous notre nez, en pleine lumière, mais que nous ne voyons pas à cause de notre mental dégénéré. Réveil !

En attendant de pouvoir vérifier directement par soi-même dans les mondes internes, grâce aux clés de la Gnose Éternelle, la crue réalité de tout ce que je viens d'expliquer, et d'un million de choses de plus encore... Mais cela est réservé au petit nombre de ceux qui sont des courageux, des travailleurs infatigables, infiniment patients, et d'héroïques lutteurs.

En complément sur pédophilie :

En complément sur LGBT :

En complément sur perversité :

En complément sur scandale :

 

Lundi 9 Juillet 2018 - News # 9667 

 

Pauvreté, personnes âgées, et inégalités sociales criantes : Aux États-Unis, le nombre de travailleurs de plus de 85 ans atteint un record. Voir [ici] ().

Quelle honte !

Merci le capitalisme !

Avoir plus de 85 ans et devoir encore travailler ? Quelle ignominie ! Quelle injustice !

Et pendant ce temps une minorité de riches et de très riches se gave d'argent dont ils n'ont pas besoin.

Jusqu'à quand les peuples vont supporter cela sans réagir ?

Et puis, cela montre la déconsidération croissante de la société pour ses aînés. C'et terrible.

En complément sur pauvreté :

En complément sur capitalisme :

En complément sur travailleur :

En complément sur personne âgée :

 

Mercredi 4 Juillet 2018 - News # 9536 

 

Olivier Delamarche : “Parallèle entre l’économie mondiale et le Titanic !” :

SYNOPSIS :

Agora Culture à reçu Olivier Delamarche le mardi 13 mars 2018 à Nantes pour une conférence intitulée « Parallèle entre l'économie mondiale et le Titanic ».

Source : Agora Culture.

Partie 1 : La conférence (sans images) :

Partie 2 : Les questions/réponses :

Une bonne conférence de synthèse.

Seul bémol : Olivier Delamarche prend trop les financiers de haut niveaux, les banquiers, et ceux qui travaillent dans les banques centrales pour des cons. Jamais il n'aborde le fait que leurs politiques absurdes, en apparence, n'ont en réalité qu'un seul but : leur permettre, ainsi qu"à leurs amis, de continuer à spéculer et donc à se faire des montagnes de pognon sur le dos des petits porteurs et des travailleurs de l'économie réelle.

Il ne s'agit donc pas pour ces gens, qui sont pour la plupart bien plus malins qu'Olivier Delamarche soyons sérieux deux minutes, de sauver l'économie, ou de relancer la croissance, ou je ne sais quoi, mais SEULEMENT de maintenir une système dont ils profitent heure après heure et qui leur rapporte des fortunes sur le dos du reste de l'Humanité.

Or curieusement, jamais Olivier Delamarche n'en parle.

Olivier Delamarche est un bon vulgarisateur, et sait décoder intelligemment certains faits, mais il se croit trop "arrivé", et ne fait plus l'effort de poursuivre ses investigations, ses recherches, et de comprendre les choses plus profondément. Dommage...

Une bonne conférence à voir.

En complément sur Olivier Delamarche :

       

Samedi 16 Juin 2018 - News # 9099 

États-Unis : des employés de Disneyland réclament des salaires permettant de «vivre». Voir [ici] ().

Ça montre le niveau d'exploitation de ces gens...

Le capitalisme extorque le plus possible la valeur ajoutée produite par les travailleurs au point où les gens n'ont pas assez pour vivre, vous vous rendez compte ?

Et Disney est une entreprise type du capitalisme.

En complément sur capitalisme :

       

Jeudi 17 Mai 2018 - News # 8460 

Libre-échange : Vertus, Limites, et Conneries - Economicons #3 - Par Trouble Fait :

SYNOPSIS :

On ne peut pas dire que le libre-échange soit aujourd’hui perçu d’un bon œil par l’opinion publique.

Il est souvent associé à des images, de délocalisations, de pollutions, de déforestations, de travailleurs exploités à l’autre bout du monde, d’évasion fiscal …etc bref de dumpings de toutes sortes.

Mais dans cette première partie, je vais surtout vous parler des grandes lignes de la théorie économique qui servent à justifier le libre-échange et des critiques qu’on peut leurs opposer, et on reviendra ensuite sur la façon dont est organisé le libre-échange pour essayer d’en déterminer le but.

Un très bon épisode, peut-être un peu rapide parfois.

À voir !

En complément sur libre-échange :

En complément sur Trouble Fait :

     

Mardi 1er Mai 2018 - News # 8163 

Riches et pauvres : une petite réflexion  :

Cette image n'est pas une blague.

Elle explique que ce sont les pauvres, c'est-à-dire les travailleurs, ceux qui font tout le travail, qui malgré cela se font voler par les riches, par les propriétaires des outils de production, le fruit de leur travail, c'est-à-dire la valeur ajoutée.

L'extorsion de la valeur ajoutée est l'un des principes du capitalisme.

Par essence, le capitaliste ne travaille pas : il vole ceux qui travaillent et produisent, ou spécule sur leur dos en s'intercalant entre les producteurs et les consommateurs, ce qui revient au même : au final, et dans les deux cas, les travailleurs se font extorquer.

Alors, il faut être logique et conclure :

Quand le peuple aura institué déjà ces deux lois, on aura bien avancé dans la destruction des inégalités et l'érection d'une vraie justice sociale.

En complément sur riche :

En complément sur pauvre :

En complément sur réflexion :

En complément sur capitalisme :

 

Dimanche 18 Février 2018 - News # 6828 

François Asselineau de l'UPR : ENTRETIEN N°58 - 30000 adhérents - Syrie - OTAN - George Soros - Travailleurs détachés - Agriculteurs - Justice :

Sommaire :

00:34 Question : Quelle est la bonne nouvelle de la semaine pour l'UPR ?
09:23 Question : Que pensez-vous des dernières déclarations de Macron sur la situation en Syrie ?
24:09 Question : Des nouvelles du Brexit ?
27:36 Question : Une réunion de l'OTAN se tient ces jours-ci, quelle est votre analyse ?
33:18 Parenthèse : Vidéo sur l'OTAN, réalisé par un militant ("Géronimo")
35:59 Question : Le débat sur les élections européennes de 2019 a lieu actuellement à l'Assemblée. Quelle est votre analyse ?
44:55 Question : La Ministre du travail a annoncé vouloir lutter contre les travailleurs détachés, Qu'en pensez-vous ?
53:26 Autre sujet : La situation des agriculteurs
53:50 Parenthèse : Présentation d’Hervé Minec, candidat UPR des législatives partielles de la 8e circonscription de Haute-Garonne.
55:00 Parenthèse : Présentation de Georges Mignot, candidat UPR des législatives partielles de la 2e circonscription de Guyane.
55:20 Parenthèse : Une délégation de l'UPR, menée par Christophe Blanc, sera présente au salon de l'agriculture.
56:11 Autre sujet : Les Jeux Olympiques
56:57 Autre sujet : Réforme de la justice de Mme Belloubet
58:18 Conclusion 

En complément sur François Asselineau :

En complément sur UPR :

En complément sur George Soros :

En complément sur OTAN :

 

Jeudi 15 Février 2018 - News # 6794 

Travail : un terrible constat :

Alors pourquoi ?

Et bien c'est relativement simple de le comprendre désormais, car nous avons du recul.

Bilan : le nombre de travailleurs a fortement augmenté et donc, mécaniquement, les salaires ont fortement baissé. On appelle ça le dumping social. Au final, un seul salaire ne permet plus de faire vivre une famille à lui seul.

Un coût du travail qui baisse fortement, et aussi davantage de gens qui travaillent ce qui engendre encore plus de taxes et d'impôts : le capital et les oligarchies gouvernementales sont satisfaits. Et c'est le peuple qui trinque, comme toujours.

Conclusion : les féministes, les antiracistes, les pro-migrants, etc., sont les idiots utiles du capitalisme. Et ils croient bien faire, c'est ça le pire...

En complément sur travail :

En complément sur George Soros :

En complément sur oligarchie :

   

Mercredi 7 Février 2018 - News # 6643 

Emploi : travailleurs détachés : +46% en 2017, la barre du demi-million dépassée en France. Voir [ici] ().

Vive l'Union Européenne aux mains de capitalistes et de négriers !

Un demi-million de travailleurs détachés en France : non mais c'est du délire... Normal que nombre de français ne trouvent pas de travail...

Le libre échange est une escroquerie : cela permet toutes les formes de concurrence déloyale dont le dumping social.

En complément sur emploi :

En complément sur travail :

En complément sur travailleur détaché :

En complément sur capitalisme :

En complément sur dumping :


Lundi 15 Janvier 2018 - News # 6174 

Bernard Friot : Séminaire S01E04 // Salaire à la personne ou revenu différé ?

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 8 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

En complément sur revenu de base :

   

Dimanche 14 Janvier 2018 - News # 6162 

La radioactivité, un nouveau danger mortel des voyages sur Mars révélé. Voir [ici] ().

0,66 sieverts, c'est une dose importante...

Pour mémoire :

À partir de 10 mSv, on préconise une mise à l’abri des populations. Cette dose représente 3 fois la dose annuelle reçue par la population française.

Au-delà de 50 mSv, l’évacuation est recommandée. Cela représente 15 fois la dose reçue par an par la population française.

Pour la population, on parle de fortes doses au-delà de 100 mSv, c’est-à-dire 30 fois la dose reçue par an par la population française.

Pour les travailleurs du nucléaire, la limite réglementaire d'exposition est en France de 20 mSv/an.

Une exposition à une dose de 100 mSv/an peut être autorisée pour des interventions techniques d’urgence et de 300 mSv/an pour une intervention de secours à victimes.

Pour un niveau inférieur à 100 mSv, aucun effet à long terme sur la santé n’a été démontré.

Au-delà de 100 mSv, des effets à long terme des rayonnements ionisants ont été démontrés par des études épidémiologiques (étude des populations d’Hiroshima et de Nagasaki).

1000 mSv est une dose très élevée qui correspond à 1 Gray. Ce niveau d'exposition à la radioactivité a un effet direct sur la santé et implique un risque pour la vie de la personne exposée dans les semaines et les mois qui suivent. A partir de ce niveau de dose, les rayonnements ionisants commencent à détruire la moelle osseuse. Ils atteignent les cellules souches et entrainent une diminution des plaquettes sanguines et des globules blancs.

Source : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). Voir [ici] ().

Pour tous ceux qui voudraient connaître le taux de radiations ambiantes ou présentes dans certains aliments, je vous recommande vivement, pour l'avoir acheté, le radiomètre RD1706 () de la société russe Radex.
Il est très performant, intègre deux tubes de Müller, et est disponible [ici] () au prix de $248.95. (ne le confondez pas avec l'ancien modèle RD1503).

En complément sur Mars :

En complément sur radioactivité :

     

Jeudi 4 Janvier 2018 - News # 6004 

Séminaire S01E03 // Salaire à la personne ou revenu différé ? Par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

Cette vidéo traite de 20171204_Séminaire_S01E03

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs. Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part. Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Non évalué.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur salaire :

     

Lundi 1er Janvier 2018 - News # 5954 

Travail : les droits économiques de la personne (S01E02) par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.

Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.

Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

Source : Réseau Salariat.

La première partie est [ici] ().

Quel gâchis ! :
- Aucun exemple.
- Aucune définition claire de la valeur.
Cette conférence aurait pu être super, mais est complètement intellectuelle et ratée pour les raisons évoquées.
Les participants à ce séminaire ont du se faire chier et s'arracher les cheveux pour comprendre de quoi il parle...

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

     

Dimanche 31 Décembre 2017 - News # 5947 

De pire en pire... : en Belgique, une personne a été licenciée pour avoir "liké" Dieudonné sur Facebook... :

L'affaire :

Il y a quelque mois, le comptable d'une asbl a publié sur son mur Facebook différents liens qui font référence à des mouvements soutenant un geste, la "quenelle" de l'humoriste controversé Dieudonné.

Cela déplaît à son employeur, qui le convoque, explique le journal L'Echo. Le comptable s'engage alors, par écrit, à retirer toute publication de ce genre, à savoir des contenus pouvant heurter l'opinion publique d'après ses patrons.

Quelques mois plus tard, son supérieur hiérarchique constate qu'il n'a pas respecté son engagement, car il a aimé ("liké") des publications similaires aux précédentes. Cela a amené à son licenciement pur et simple pour motif grave.

Cet employé a alors saisi la justice: il maintient avoir respecté son engagement puisqu'il n'a rien diffusé sur son mur Facebook. Pour lui, le fait de "liker" ne s'assimile pas à une publication.

Mais la Cour du travail n'est pas du même avis. Selon elle, le travailleur qui aime des publications de sites à l'humour grinçant et à connotation raciste, s'approprie effectivement ces idées.

Elle rappelle que tout travailleur a droit à sa liberté d'expression mais ne peut en aucun cas ternir l'image de son entreprise à cause de cela, surtout s'il en a été averti.

La Cour a donc donné raison à l'employeur.

Source : RTBF.

La liberté d'expression est à l'agonie lente...

Tout est ethnicisé et racialisé.

Il y a de plus en plus de pensée unique et de gens intolérants, c'est consternant.

En complément sur Dieudonné :

En complément sur Facebook :

     

Samedi 30 Décembre 2017 - News # 5938 

Vrais chiffres du chômage : 11 MILLIONS de demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels en France... Voir [ici] ().

En complément sur chômage :

       

Vendredi 15 Décembre 2017 - News # 5864 

Capitalisme, dette, travailleurs, et communisme : Bernard Friot sur “Vaincre Macron” aux Remue-méninges 2017 de la France insoumise à la Demeurée:

Une belle intervention de Bernard Friot.

Si vous ne comprenez pas ce qu'il raconte, c'est normal : il faut voir plusieurs vidéos de lui pour comprendre le langage et les concepts qu'il utilise.

Seul désaccord avec lui : à mon avis, il dissocie inutilement la propriété patrimoniale et la propriété d'usage dans la mesure où dans la réalité, de manière concrète, celui qui paye ou qui possède commande. Ce que je veux dire c'est que même si c'est une collectivité qui possède la propriété patrimoniale de l'outil de production, ce ne sont jamais en général les travailleurs utilisant l'outil qui en sont les propriétaires d'usage. C'est toujours la collectivité détentrice de la propriété patrimoniale qui décide. Et c'est souhaitable et heureux ainsi, car sinon on se retrouve dans une situation de conflit d'intérêts entre les buts recherchés par la collectivité et les intérêts particuliers de ceux qui utilisent l'outil de production.

L'histoire sociale dans tous les pays du monde a montré à satiété que dès que les travailleurs s'accaparent la propriété d'usage, ils ne servent plus les intérêts de la collectivité, et se comportent comme de petits seigneurs tyranniques, décidant ce qu'il faut faire, et de comment il faut le faire, au mépris de l'intérêt général et du bien commun de la collectivité, pourtant détentrice de la propriété patrimoniale de l'outil. L'éducation nationale en France, "le mammouth", en est à ce titre un exemple criant et tout à fait navrant : ce n'est plus l'intérêt des enfants et l'intérêt de la Nation qui dictent les orientations et les décisions mais la somme des intérêts particuliers des professeurs faisant de ces derniers une sorte d'État dans l'État. À éviter donc.

À voir !

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur capital :

En complément sur dette :

En complément sur communisme :

 

Lundi 11 Décembre 2017 - News # 5790 

Au Japon, un drone « chasse » les travailleurs qui font trop d’heures supplémentaires... Voir [ici] ().

En complément sur Japon :

En complément sur drone :

En complément sur travail :

   

Samedi 9 Décembre 2017 - News # 5770 

Les crétins du MEDEF s'illustrent à nouveau...

Comme les patrons de ce syndicat capitaliste antisocial de merde n'ont jamais travaillé dans une usine, ces nazes ne savent pas que deux engrenages ne tournent pas tous les deux dans le même sens. Des minables...

Ils ne savent que ponctionner la valeur ajoutée produite par les travailleurs.

Nous n'avons objectivement pas besoin d'eux : c'est nous qui possédons les savoirs et savons produire. C'est eux qui ont besoin de nous pour vivre...

Voilà comment tournent deux engrenages, bandes de vampires bouffons malveillants :

En complément sur MEDEF :

En complément sur patron :

     

Lundi 6 Novembre 2017 - News # 5473 

L'OCDE : Seul un travailleur sur 8 serait plus performant que l’intelligence artificielle. Voir [ici] ().

En complément sur ’intelligence artificielle :

       

Dimanche 29 Octobre 2017 - News # 5433 

Communisme contre capitalisme : "Révolution et contre-révolution dans l'institution du travail - Les droits économiques de la personne" par Bernard Friot :

SYNOPSIS :

L’échec de l’opposition aux réformes concernant l’emploi, le code du travail, le salaire et la protection sociale menées depuis les années 1980 risque de se reproduire sous Macron si les opposants continuent à réfléchir en termes de répartition de la valeur entre travail et capital. La classe ouvrière a commencé au cours du XXe siècle non pas à mieux répartir la valeur mais à en changer la pratique. C’est, en réponse, une contre-révolution capitaliste que poursuivent les réformateurs.

Dans les premières séances, à partir de son nouvel ouvrage, Vaincre Macron (La Dispute septembre 2017), Bernard Friot proposera une réévaluation des conquêtes ouvrières en matière de droit économique des travailleurs·euses pour sortir du poncif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits économiques conquis, elles en créent de nouveaux, très réactionnaires, comme le compte personnel d’activité ou le revenu garanti. Ce diagnostic permettra de proposer des pistes d’une offensive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits économiques fondamentaux : le droit à la qualification personnelle (et au salaire à vie qui va avec) d'une part, et le droit de propriété d’usage de l’outil de travail (et donc à la décision dans toutes les entreprises où le/la salarié·e travaillera et dans les caisses d’investissement) d'autre part.
Animé par Bernard Friot, le séminaire fera aussi appel à d’autres chercheurs·euses, et l’atelier sera consacré à l’élaboration d’outils d’éducation populaire dans l’esprit de Réseau Salariat. Il y aura une continuité d’une séance à l’autre, la participation à toutes les séances (qui seront enregistrées) et la lecture des documents d'appui sont donc recommandés.Séminaire mensuel avec 10 séances de 18h à 22h (exposé et discussion de 18h à 19h45, repas tiré du sac, atelier de 20h15 à 22h), libre participation aux frais.
Les séances suivantes auront lieu les lundi 6 novembre, 4 décembre 2017, 6 janvier, 5 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai, 4 juin et 2 juillet 2018 aux mêmes horaires.

La suite dès que disponible.

En complément sur Bernard Friot :

En complément sur travail :

En complément sur capitalisme :

En complément sur communisme :

 

Mercredi 21 Juin 2017 - News # 4857 


La thérapie de choc

du Premier ministre Narendra Modi

contre la population indienne :

 

C’est passé plutôt inaperçu ici mais, voici quelques mois, l’Inde a été confrontée à une thérapie de choc qui a provoqué bien des souffrances parmi la population indienne.  

En 2014, l’Inde connaissait un véritable tremblement de terre politique. Au cours des dix années précédentes, le parti du Congrès national indien (le parti de Gandhi et Nehru, premier Premier ministre indien) avait dirigé le pays en compagnie de quelques autres partis du centre et du centre gauche. Il avait mené une politique néolibérale et fait prospérer la corruption. Mais il était alors apparu que ministres et lobbyistes avaient conclu des arrangements téléphoniques et que 24 milliards d’euros avaient été détournés lors de l’octroi des licences 2G aux entreprises de télécommunication. Partout, des gens étaient descendus dans la rue contre cette corruption. 

Un séisme politique

Lors des élections de 2014, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, voir encadré) de Narendra Modi tirait profit de la colère du peuple. Modi parvenait à reléguer l’extrémisme religieux de son parti à l’arrière-plan et à faire passer à l’avant-plan sa « lutte contre la corruption ». Il révélait que les grandes entreprises ne payaient pas une roupie d’impôt sur leurs milliards de bénéfices et qu’elles transféraient ces mêmes bénéfices vers des banques suisses. Il promettait au peuple de récupérer tout cet argent noir. 

Le BJP obtenait bien vite une majorité au Parlement. Il formait un nouveau gouvernement, avec Modi comme Premier ministre. D’emblée, ce gouvernement faisait repasser au premier plan un nationalisme fortement teinté de religion. Ceux qui exprimaient des critiques contre les idées conservatrices hindoues ou se déclaraient athées se faisaient agresser, voire tuer par les milices du BJP. La répression des minorités linguistiques et religieuses devenait un point important de l’agenda du gouvernement. Désormais, on voyait très clairement ce que le parti voulait : se débarrasser du cœur de l’Inde, à savoir « l’unité dans la diversité ».

200 milliards d’euros disparaissent en une seule nuit

Fin 2016, le gouvernement annonçait qu’il voulait retirer de la circulation les plus grosses coupures indiennes (de 500 et de 1 000 roupies, respectivement 7 et 14 euros), prétendument dans le cadre de la lutte contre l’argent noir et la fausse monnaie. Les économistes appellent ce genre d’opération une démonétisation. Modi décidait d’appliquer une thérapie de choc.

La population disposait de quinze jours pour échanger ces coupures contre de nouveaux billets de banque de la même valeur. En outre, elle ne pouvait changer en nouveaux billets que pour 5 000 roupies en argent comptant. Le surplus devait être versé sur un compte. Les personnes qui rentraient plus de 250 000 roupies devaient venir expliquer d’où leur venaient de si gros montants. Modi et son gouvernement présentaient cette mesure comme révolutionnaire, mais quel impact a-t-elle eu sur la population ?

Celle-ci en avait ressenti les conséquences immédiatement, le jour même du lancement de la démonétisation. Les billets de banques de 500 et 1000 roupies représentent 86 % du total des devises du pays. En une nuit, 200 milliards d’euros en billets de banque ont perdu toute leur valeur. L’opération s’est déroulée sans la moindre efficacité car le gouvernement de Modi n’était pas prêt à les remplacer par de nouveaux billets de banque. Et ce, alors que l’économie indienne s’appuie sur de l’argent comptant. 88 % des habitants des zones rurales n’ont même pas de compte en banque. 2 ou 3 % à peine de la population indienne utilise des cartes de crédit ou des cartes de débit. De données de la Banque centrale indienne des réserves, il s’avère que 8 % seulement de toutes les transactions financières en Inde se déroulent via des cartes de banque électroniques. Pour 92 % des transactions, on utilise donc toujours de l’argent liquide. Dans une telle économie, si tout l’argent devient illégal en une seule nuit, cela provoque un choc colossal. 

Une guerre économique contre la population indienne 

Les petites et moyennes entreprises ont vu leur chiffre d’affaires se réduire de 50 %, leur main-d’œuvre de 35 %. Les grands fabricants ont noté, eux, une perte de chiffre d’affaires de 20 % et de leur emploi de 5 %. Les premières victimes ont été les travailleurs agricoles et les villageois, les ouvriers d’usine, les petits paysans, les petits commerçants, etc.

Le rapport de l’AIMO (organisation des PME indiennes) a estimé qu’à la fin de l’année comptable 2017, le chiffres d’affaires aura régressé de 55 % et l’emploi de 60 %. Cela va modifier complètement la vie des 250 millions de travailleurs agricoles et de paysans pauvres, des 45 millions de travailleurs de la construction, des 2 millions d’ouvriers des plantations et des 32 millions de travailleurs des secteurs non organisés. Et les gens qui possédaient des cartes de crédit n’ont pu utiliser les distributeurs automatiques car ceux-ci n’étaient pas encore pourvus des nouveaux billets.

Il y a donc eu des files interminables devant les banques. Mais celles-ci n’avaient pas reçu suffisamment d’argent du gouvernement. Au point que des gens ont fini par mourir de faim, car leur argent péniblement gagné était devenu sans valeur. Bien des gens sont morts alors qu’ils faisaient la file – parfois depuis plusieurs jours – devant les banques. Il est devenu très clair aux yeux de la majorité de la population que Modi se moquait d’elle. De plus, le gouvernement ne s’est jamais excusé pour tous ces décès.  

Pas de lutte contre la corruption

Il a continué à défendre ses mesures de choc et sa répression en les qualifiant de « particulièrement efficaces ». Mais c’est inexact. Plusieurs enquêtes avaient prouvé que l’argent noir provenait en premier lieu des activités frauduleuses des grandes entreprises. Plus de 80 % de l’argent illégal qui sort de l’Inde provient de ces activités frauduleuses. Il s’agit dans ce cas de sous-déclaration de volumes de production et de sur-déclaration de coûts du travail et autres afin de renseigner moins de profit et de payer ainsi moins d’impôts. De cette façon, l’argent noir s’accumule. A cela s’ajoutent les énormes fuites de capitaux vers l’étranger. 

La façon la plus récurrente de faire sortir de l’argent du pays consiste à sous-facturer les exportations et à sur-facturer les importations. Mais ni le gouvernement Modi ni les précédents gouvernements fédéraux n’ont jamais entrepris la moindre action contre les grands délinquants du monde des affaires.

Modi avait promis de récupérer tout l’argent noir. Mais rien n’a été fait. La quasi-totalité des billets de banque déclarés sans valeur ont été rapportés aux banques. Ceci prouve que la majorité de l’argent noir n’avait pas abouti dans les mains des travailleurs et certainement pas en argent comptant. 

La véritable raison de cette guerre économique contre le peuple 

De très nombreuses entreprises cotées en bourse ont contracté d’énormes prêts auprès des banques indiennes, pour quelque 160 milliards d’euros. Au lieu de forcer les grandes entreprises à rembourser l’argent emprunté, le gouvernement a suivi une autre voie. La démonétisation avait donc pour but de sauver les banques d’une faillite provoquée par leurs prêts irresponsables aux entreprises. 

L’État pille l’argent des pauvres pour le céder aux riches. En rendant les billets de banque sans valeur, les autorités ont forcé les gens à verser leur argent liquide aux banques. C’est une sorte de prêt non officiel (un « bail-out », autrement dit un renflouement) aux banques mais, par ailleurs, le gouvernement n’a pas l’intention de forcer les grandes entreprises à rembourser leurs emprunts. 

De plus, le gouvernement a contribué à ce que le marché indien passe de façon abrupte d’une économie scripturale à une économie digitale, estimée à quelque 500 milliards d’euros en 2020. C’est un marché gigantesque pour des entreprises comme Visa, Mastercard ainsi que pour bien d’autres institutions financières internationales.

Pour tout achat ou utilisation de la carte, les deux entreprises américaines Visa et Mastercard perçoivent des frais de transaction de 2 à 3 %. Des milliards sont transférés de la sorte de la population indienne vers les actions aux Etats-Unis. Le gouvernement indien avait créé un lien de collaboration en ce sens, appelé Better Than Cash, avec USAID, Visa, Mastercard, Citi, etc.

En juillet-septembre 2015, USAID (United States Agency for International Development, agence du gouvernement américain pour le « développement ») avait mené une enquête en Inde pour examiner jusqu’où l’on pouvait accroître le recours aux paiements digitaux, surtout parmi les consommateurs à bas revenu. S’agissait-il déjà des préparatifs de la démonétisation ? La démonétisation est un exemple classique du mariage entre le néolibéralisme et l’autoritarisme. Via cette thérapie de choc qui l’a plongée dans un chaos complet tout en valant bien des souffrances à ses millions de pauvres, l’Inde a montré au monde qu’elle se muait en toute jeune alliée de l’impérialisme américain.  

Le Bharatiya Janata Party

Le Bharatiya Janata Party n’est pas vraiment tolérant sur le plan religieux. Il a des liens historiques avec le groupe paramilitaire d’extrême droite Rashtriya Swayamsevak (RSS). Nathuram Godse, l’assassin du Mahatma Gandhi, était membre de ce RSS. Bien que le RSS le nie, son frère Gopal Godse, co-suspect dans l’assassinat, écrit dans sa biographie qu’ils faisaient tous deux partie de ce groupe. 

Le BJP a joué un rôle important dans la destruction de Babri Masjid, un lieu saint des musulmans, d’une grande importance historique. Le parti avait annoncé qu’il allait construire au même endroit un temple au dieu hindou Ram. Cette destruction est considérée comme la principale raison de toutes les tensions religieuses. 

Le BJP a choisi le très controversé Narendra Modi comme dirigeant des élections de 2014. Quand les groupes terroristes hindous de droite ont assassiné des milliers de musulmans et en ont chassé des centaines de milliers de leur lieu de naissance à Gujarat, Narendra Modi était le Premier ministre de cette province. Et il plane sur sa personne de sérieuses présomptions d’abus de pouvoir et d’aide reçue de la part de groupes terroristes.

Source : Solidaire.org ().


Ou comment un seul homme, un véritable enculé, a ruiné tout un peuple...

Il pillé des millions de pauvres au profit de banques, de multinationales, et d'intérêts étrangers comme VISA.

Ahurissant...

Le prototype du politicien traître dans toute sa "splendeur".

Un sale con à pendre haut et court en place publique.

Un article à lire absolument dans son intégralité !

En complément sur Inde :

En complément sur ruine :

En complément sur faillite :

En complément sur trahison :

En complément sur traître :


Mercredi 7 Juin 2017 - News # 4575 

Suicides à la SNCF : Audrey Vernon censurée sur France Inter :

Une affaire émouvante et triste, symptomatique je trouve de notre temps : la course à la rentabilité, la cupidité, et les coeurs devenus de pierre, sont en train de broyer les travailleurs, l'Humanité, et détruire la vie sur cette planète.

En complément sur suicide :

En complément sur censure :

En complément sur travail :

   

Lundi 5 Juin 2017 - News # 4549 

Réforme du travail : les 8 points clés du plan Macron. Voir [ici] ().

Les premières ordonnances précarisent le statut des travailleurs, c'est clair, et au bénéfice des entreprises bien sûr.

Maintenant il faut attendre d'en savoir plus sur les modalités effectives pour juger du degré de nuisance, déjà certain, de cette réforme.

Affaire à suivre.

En complément sur Macron :

En complément sur travail :

     

Jeudi 1er Juin 2017 - News # 4455 

Le plan secret des Travaillistes (le parti Labour) pour ouvrir encore la Grande-Bretagne à l’immigration après le Brexit. Voir [ici] ().

C'est dément...

Quelle trahison de leur base, des travailleurs, et du peuple.

Comme le dit un proverbe chinois, "Le poisson commence toujours à pourrir par la tête".

En complément sur les migrants :

En complément sur Brexit :

     

Jeudi 25 Mai 2017 - News # 4312 

Voici quelques vidéos tout à fait originales, pertinentes, et très instructives, sur l'économie et le travail humain.

Je vous livre ci-dessous mes remarques et réflexions que je vous invite à ne lire qu'après avoir regardé les dites vidéos.


L'immense travail humain pour produire les biens et les services ne plaide pas en faveur du capitalisme, bien au contraire :

Contrairement à ce qu'affirme Adam Smith, et même si son histoire de fabrication d'une veste de laine est tout à fait exacte, étonnante, et très didactique, les conclusions qu'il en tire en faveur du libéralisme sont complètement erronées pour une simple raison :

Les biens et les services sont produits par d'innombrables travailleurs, par un somme incalculable de travail et de gens, et dès lors prouvent que ceux qui gagnent de l'argent avec de l'argent (les marchands spéculateurs, les spéculateurs, et les capitalistes) sont des inutiles, des parasites, des vampires. Ces derniers ne produisent en effet RIEN, et ne contribuent pas dès lors à la création de richesses tangibles, utiles au bien commun.

Ainsi, alors qu'Adam Smith croyait asseoir la légitimité du libéralisme, il s'est en réalité tiré sans le savoir une formidable balle dans le pied...

 

L'égoïsme serait le moteur de l'économie selon Adam Smith et l'auteur de la vidéo :

"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité,  mais à leur égoïsme ; et ce n'est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c'est toujours de leur avantage." Adam Smith.

Cette phrase est fausse, car Adam Smith oublie que la majorité des personnes ont l'amour de leur travail, et du travail bien fait, et ne le font pas pour des raisons égoïstes mais parce-qu'ils aiment leur métier, et veulent bien faire les choses, même si plus le temps passe, le nombre de gens seulement intéressés par l'argent ne cesse de croître sans qu'ils se soucient de la qualité du travail ou des biens qu'ils produisent. Vendre est désormais leur unique objectif, et le reste ils s'en foutent... Mais il faut comprendre que cela n'a pas toujours été ainsi, l'Histoire le démontrant à satiété.

Il y a eu une dérive des mentalités sous l'impulsion du libéralisme puis encore plus par le néolibéralisme. Par exemple, du temps de mes parents, le banquier était un vrai conseiller : il orientait les choix d'investissement de ses clients avec sagesse, en fonction de leurs besoins, "en bon père de famille" selon les termes de la Loi. Aujourd'hui, les conseillers bancaires sont devenus des commerciaux, quand ce ne sont pas des putes qui se prostituent pour gagner quelques dizaines d'euros de commission en vendant un produit financier dont ils ignorent tout, en plus. Ces derniers ne sont plus intéressés que par l'argent immédiat et facile, et se foutent éperdument des intérêts et du devenir financier de leurs clients. Mais cette tendance perverse est finalement assez récente dans l'histoire de l'Humanité, et c'est un effet produit par la combinaison des divers facteurs "modernes" suivants :

D'autre part, dire que seuls les égoïsmes individuels seraient à même de produire la richesse, et que construire une société basée sur l'altruisme est impossible, est une absurdité totale. Il n'y a qu'à regarder l'histoire de la médecine, des hôpitaux, des maisons de santé, etc. pour se rendre compte que c'est précisément l'altruisme et la charité qui ont permis l'émergence de ces établissements, et non l'égoïsme et la cupidité. Pour mémoire, rappelons nous l'hospice des Quinze-Vingts, fondé en 1260 par Saint-Louis : l'hospice comprenait trois cents lits, et son but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient fort en détresse. Il était entièrement financé par le Roi..., qui n'avait pourtant pas un intérêt personnel immédiat de le faire ou de cupidité, d'avidité, etc.

Et combien d'hôpitaux et de maisons de santé fondés par des soeurs ? Ils sont innombrables..., et c'est là que la médecine à grande échelle a vraiment démarré...

Enfin, l'assistance publique est un projet collectif et mutualiste, opposé en son essence à l'égoïsme et à la cupidité. Ce n'est que sous l'impulsion des néolibéraux et de la malfaisante Union Européenne que le statut de la médecine publique est remis systématiquement en cause, et attaqué par une libéralisation et une mise en concurrence de tous les établissements publics avec le secteur privé pour être livrés en pâture au marché.

Ainsi, Messieurs Adam Smith, Milton Friedman, et Phi (l'auteur de ces vidéos), vous êtes complètement dans l'erreur et vous faites de la propagande pour le système capitalisme, alors que tout montre que ce sont les travailleurs qui produisent les vraies richesses, le bien être et le confort de toute l'Humanité. L'Humanité a besoin des travailleurs, pas des parasites capitalistes. Les capitalistes ont besoin de nous parce-qu'ils nous vampirisent, mais nous le peuple nous n'avons pas besoin d'eux car c'est nous qui créons toutes les richesses de ce monde. Souvenons-nous en !

Pire, la rhétorique capitaliste et libérale veut nous faire croire que les transactions et le libre-échange seraient toujours des contrats gagnant-gagnant. Or cela est faux. Cela est faux car lorsque la grande distribution achète ses produits, elle contraint ses fournisseurs, agriculteurs ou entreprises, à leur céder leurs produits à des tarifs qui ne leur permettent pas de vivre, mais tout juste de survivre. Cela est faux car les multinationales pillent les ressources de nombreux pays tout en exploitant leurs peuples dans des conditions indignes, payant les gens avec un lance-pierre, l'Afrique et la Chine en étant des exemples criants et désespérants.

 

Conclusion :

Des vidéos très intéressantes, parce-que permettant de mieux prendre conscience du rôle et de la valeur du travail humain et de la nuisance colossale du capitalisme, de l'économie de marchés, qui nous conduisent collectivement à l'autodestruction et à la dévastation de la planète.

De petits must dans leur genre très spécifique.

À voir absolument !


Lundi 22 Mai 2017 - News # 4259 

Les nouvelles GOPÉ (Grandes Orientations de Politique Économique) imposées par l'Union Européenne : c'est parti ! Voir ce [PDF] ().

J'ai lu ce rapport, et je vous en ai fait une synthèse. Voici donc ce que la France doit veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile :

Comme vous pouvez le voir, le néolibéralisme à fond est au programme des GOPÉ. et la chienlit arrive pour tous les travailleurs, et toutes les prédictions et avertissements de François Asselineau s'avèrent totalement exacts, une fois de plus.

Merci à monsieur Macron et à tous les cons qui ont voté pour ce joli programme anti-social et anti-France !

50% des Français sont vraiment des veaux... Et bien vous allez aller à l'abattoir. Logique.

[MAJ du 23 Mai 2017] : Charles Gallois de l'UPR vient de sortir une analyse sur ces GOPÉ. Voir [ici] ().

En complément sur GOPÉ :

En complément sur François Asselineau :

En complément sur Union Européenne :

   

Jeudi 11 Mai 2017 - News # 4017 

Allemagne : dans la Ruhr, le désespoir des travailleurs pauvres allemands.

Les 17,8 millions d'habitants du land de Rhénanie du Nord Westfalie, connu pour son bassin industriel de la Ruhr, voteront ce week-end pour renouveler leur Parlement régional. Dans cet Etat comme dans le reste de l'Allemagne, des milliers de travailleurs pauvres se battent pour boucler leurs fins de mois et redoutent la retraite.

Source : 20 Minutes.

 

Voilà une vidéo résumant parfaitement la problématique centrale de notre époque de 2 mondes qui s'ignorent :

La société se paupérise, et on va au clash si une redistribution des richesses n'est pas rapidement opérée.

Quand les gens n'auront plus rien à perdre, et que leur frigo sera vide, alors tremblez bandes d'enfoirés, vous qui vous gavez pendant que des millions d'autres galèrent.

En complément sur pauvre :

       

Mercredi 10 Mai 2017 - News # 4000 

Élection d'Emmanuel Macron à la présidentielle 2017 : "Les Français ont veauté !"

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de se plaindre dans les cinq ans à venir.
  • Je dénie aux profs qui ont voté Macron — obéissant scrupuleusement aux consignes de la FSU, du SGEN et du SU-UNSA — le droit de manifester quand le recrutement sera délégué aux établissements en fonction d’un « projet » défini par les plus pédagos du coin, et qu’ils seront notés par une commission tripartite réunissant administration locale, parents et élèves. Les bonnes notes, dorénavant, vous les mettrez en espérant être à votre tour bien notés.

  • Je dénie aux jeunes qui ont voté Macron le droit de protester quand ils n’auront plus le choix qu’entre un CDD à temps partiel et la file d’attente de Pôle Emploi.

  • Je dénie à tous les travailleurs qui ont voté Macron le droit de rouspéter quand le tarif horaire français rejoindra celui des Polonais — au nom de la directive Bolkenstein.

  • Je dénie à tous ceux qui ont voté Macron le droit de vilipender les extrémistes religieux de l’UOIF qui pourront désormais faire acquérir la nationalité française à Tariq Ramadan — après tout, son frère Hani, l’homme qui justifie la charia en général et la lapidation en particulier, a appelé lu aussi à voter pour le candidat de l’entente cordiale des intérêts bien compris. Ce n’est pas demain qu’il y aura moins de voiles islamiques dans les rues en général et dans les facs en particulier. Sûr que la laïcité y gagnera.

  • Je dénie à tous les gens de gauche qui ont voté Macron le droit de lui reprocher de faire une politique de droite. Ils l’ont voulu, ils l’ont eu. Comment dit Dorine déjà, dans Tartuffe ? « Vous serez, ma foi, macronisés » — ou à peu près.

Jean-Paul Brighelli. Voir [ici] ().

Jeudi 4 Mai 2017 - News # 3866 

Gérard Filloche retourne sa veste : il appelle à voter Macron... :

Une déclaration terrible.

Les vrais socialistes retournent à présent leur veste... C'est pathétique ! Comme quoi, même Gérard Filloche était une imposture... C'est triste !

Que reste-t'il de la gauche socialiste ? Rien !

C'est la fin d'une époque : nous sommes en train de basculer dans un bi-partisme, pour le moment virtuel, dont l'essence même se résume à :

En complément sur Gérard Filloche :

En complément sur Macron :

     

Mercredi 3 Mai 2017 - News # 3845 

Recul du droit du travail et précarisation des travailleurs : au moins avec Emmanuel Macron les choses sont claires ! Voir [ici] ().

Il faut bien comprendre que si cet immature incompétent est élu, les travailleurs vont souffrir...

En complément sur Macron :


Mardi 2 Mai 2017 - News # 3821 

Nouvelle trahison des travailleurs par les Syndicats : la convention d'assurance-chômage a été validée comme traduction des GOPÉ imposées par l'Union Européenne, avec la bénédiction de Myriam El Khomri elle-même. Voir [ici] () et [là] ().

Un dernier coup de poignard dans le dos des travailleurs avant que François Hollande ne quitte son poste...

En complément sur les GOPÉ :

En complément sur Myriam El Khomri :

     

Mercredi 26 Avril 2017 - News # 3614 

Marine Le Pen dénonce le «mépris» d’Emmanuel Macron envers les salariés de Whirlpool. Voir cette [vidéo] ().

Je pense qu'on doit pouvoir arriver à jeter Macron dehors si les ouvriers, les travailleurs, et un grand nombre de salairés votent pour elle.

Il faut faire l'Union Sacrée de 99% !

C'est vital !

C'est ça ou 5 ans de politique néolibérale dévastatrice avec Macron...


En complément sur Marine Le Pen :


En complément sur Macron :


Lundi 24 Avril 2017 - News # 3546 

 

Quelques terribles vérités sur Macron :

 

L'homme que vous avez élu pour remplacer ce misérable Hollande que vous méprisiez, eh bien il le remplacera effectivement, mais en bien pire !

Je vais vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Macron sans jamais oser le demander…

CE QUE MACRON A DÉCLARÉ :

►« La colonisation fait partie de l'histoire française. 
C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

►« Il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse, elle est multiple. »

►« L'art français, je ne l'ai jamais vu. »

►« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

►« Les salariés français sont trop payés. »

►« Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

►« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

►« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

►« Nous augmenterons les salaires de tous les travailleurs, des ouvriers, des employés ». Pour cela, il promet de leur ajouter un 13ème mois...

►« Je vais être très clair. » Il l'a dit à répétition. Il ne l'a jamais été.

►« Alors ce soir, pour vous et vos familles, je veux vous dire de penser printemps. »
QUI EST MACRON ?

►L'homme qui culpabilise encore plus les Français.

►L'homme qui ose parler de patriotisme.

►L'homme qui rase gratis.

►L'homme qui baigne entre le flou et le rien.

►L'homme dont la pensée politique gît au fin fond d'un gouffre si vertigineux qu'il veut vous faire penser printemps.

►L'homme qui embrouille et se contredit d'un jour à l'autre.

►L'homme dont la vacuité souriante n'a d'égale que la fatuité pédantesque.

►L'homme qui a vu grimper chômage et déficits en attendant la croissance lorsqu'il était le principal conseiller économique de celui que vous méprisiez pour la même raison.

►L'homme des banques Rothschild et Goldman Sachs, cette banque d’investissements étant la plus représentative de tous les excès et des dérives frauduleuses de la finance spéculative, celle qui a jeté à la rue des millions d'Américains lors de la crise des « subprimes » en 2008.

►L'homme qui a dépensé un SMIC par jour pendant trois ans ou qui a dissimulé sa fortune. 
C'est l'un ou l'autre.

►L'homme qui a triché sur son patrimoine.

►L'homme qui ne fait l'objet d'aucune enquête judiciaire.

►L'homme qui ment aux Français et leur fait prendre des vessies pour des lanternes comme il l'a toujours fait depuis qu'on le connaît.

►L'homme qui a su s'entourer mieux que personne de mafieux comme Pierre Bergé, Patrick Drahi, Jacques Attali, Cohn-Bendit, BHL, etc.

►L'homme dont le programme est immensément flou.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant les travailleurs pauvres.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant « la France périphérique » provinciale et rurale qui souffre et dépérit.

►L'homme qui se fout complètement du chômage que subissent les Français de souche.

►L'homme qui voit des Français où il n'y en a pas.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant l'immigration.

►L'homme qui est favorable à une immigration totalement incontrôlée.

►L'homme qui a salué la politique d'Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants.

►L'homme qui prévoit de la non-discrimination à tous les étages.

►L'homme qui veut imposer une discrimination positive sous la forme d’« emplois francs » pour les « jeunes » des banlieues.

►L'homme qui est pour le sacrifice des familles et la dénatalité des Français de souche au profit de l'explosion démographique des immigrés.

►L'homme qui va encore aggraver le Grand Remplacement.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la sécurité.

►L’homme qui compte dans ses rangs un extrémiste musulman dont il dit qu’il est un « type bien ».

►L'homme qui vous réserve aussi une explosion comme jamais de la délinquance.

►L'homme qui prévoit de supprimer la taxe d’habitation, la seule que les étrangers payent comme les Français.

►L'homme qui prévoit la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % et l’abrogation de l’ISF.

►L'homme qui prévoit moins d’impôts pour le haut et le bas de l’échelle, mais encore plus pour les classes moyennes.

►L'homme qui veut faire payer un loyer aux propriétaires.

►L'homme qui veut laminer les classes moyennes.

►L'homme des riches qui veulent rester riches et des puissants qui veulent rester puissants.

►L'homme aux 27 propositions qui augmentent les dépenses de l'État mais dont presque aucune ne vise à les réduire.

►L'homme qui vous fait rêver à toutes les réformes suivantes mais auxquelles il devra soit renoncer faute de budget, soit se décider à les appliquer pour garder son pouvoir et ainsi ruiner la France toujours plus :
● augmenter le minimum vieillesse de 100 € par mois,
● augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 € par mois,
● étendre le bénéfice de l’assurance chômage à ceux qui démissionnent,
● rembourser à 100 % les lunettes et les prothèses dentaires,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour la santé,
● mettre en œuvre un plan de 5 milliards pour l’agriculture,
● mettre en œuvre un grand plan d’investissement de 50 milliards.

►L'homme dont la démagogie dépasse déjà, et de loin, celle de son prédécesseur.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la famille et la politique familiale.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la justice.

►L'homme qui a prévu de poursuivre et d'aggraver le déclin du système éducatif.

►L'homme qui n'a pas prévu de changer les méthodes pédagogiques aberrantes de l'Éducation nationale et les principes délétères qui y ont cours.

►L'homme qui n'a pas prévu de remettre en cause la réforme désastreuse du collège instaurée par la Marocaine, ni celle des rythmes scolaires, réformes que même Mélenchon voulait abroger.

►L'homme qui veut supprimer 120 000 fonctionnaires en cinq ans.

►L'homme qui veut économiser 10 milliards d’euros sur le fonctionnement de l’assurance-chômage.

►L'homme qui est pour l'euro mais sans la rigueur qu'exige son maintien.

►L'homme le plus engagé des 11 candidats en faveur de l'Union européenne dont chacun sait qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle traverse une crise majeure et qu'elle va bientôt exploser.

►L'homme qui trompe les agriculteurs en leur faisant miroiter qu'ils seront « payés au prix juste » et qu'ils ne vivront plus de subventions, alors même que c’est Bruxelles qui a imposé en 1992 la réforme de la PAC, laquelle a remplacé la rémunération par les prix par une rémunération par les primes.

►L'homme qui est le seul des 11 candidats à soutenir le traité euro-canadien CETA qui fera encore baisser les prix.

►L'homme qui a promis de « construire une Europe qui développe nos emplois et nos économies » et qui « protège nos industries stratégiques », alors que chacun sait qu’elle a toujours fait le contraire.

►L'homme qui n'a aucun programme concernant la politique extérieure.

►L'homme qui compte poursuivre la politique d’alignement servile sur l’Otan qui a valu à Hollande le mépris universel.

►L'homme qui prétend pouvoir consacrer 2% du PIB pour la Défense nationale (précisément l’objectif fixé par l’Otan), soit au moins 20 milliards de plus.

►L'homme dont on connaît les accès d'hystérie en public.

►L'homme dont la pensée politique est un vide intersidéral.

►L'homme dont savent faire bon usage les petits et les grands journalistes un peu simplets.

►L'homme qui a su rallier derrière son panache vitreux tous les disqualifiés du système qui se voyaient sur le point d’être lessivés et qui n’en reviennent pas d’une telle faveur de la Providence.

►L'homme dont la liste invraisemblablement hétéroclite des soutiens va bientôt lui apprendre ce qu'est un effet boomerang.

►L'homme qui doit quelque chose à François Bayrou dont chacun connaît l'incurie et qui occupera probablement un poste de ministre.

►L'homme qui sera dans l'impossibilité de réunir une majorité et qui ne pourra donc pas gouverner.

►L'homme qui est toujours d'accord avec tout le monde, y compris et surtout avec Rothschild.

►L'homme qui veut faire de la France à la fois le royaume totalitaire d'Ubu et une société orwellienne où la suppression des libertés se fera toujours plus criante.

►L'homme qui obéit rigoureusement aux directives de la judéo-maçonnerie qui n'a qu'un seul but : détruire entièrement la France et la chrétienté.

►L'homme en marche ! En marche vers le chaos et qui nous y entraînera tous puisque « Ordo ab Chao » – L'Ordre par le Chaos – est la devise de ses maîtres du Nouvel Ordre mondial.

►L'homme qui compte ajouter des affres supplémentaires aux affres déjà insupportables d'une époque agonisante.

►L'homme qui s'est autoproclamé « anti système » d'un système agonisant qui essaie coûte que coûte de différer son trépas et qui le fera payer par celui de la France.

►L'homme dont vous n'oserez bientôt même plus dire que vous avez voté pour lui.

►L'homme dont vous devez vous attendre à tout et même à l'impensable.

►L'homme qui n'a pas encore annoncé qu'il exigera une stricte parité au niveau national entre les homosexuels et les hétérosexuels, les poètes et les poétesses, les bouchers traditionnels et les bouchers halal, etc. mais dont il n'est pas du tout impossible qu'il fasse advenir toutes ces choses si vous votez pour lui au second tour.

Source : Philippe Costa Di Costanzo ().


En complément sur Macron :


Mardi 7 Mars 2017 - News # 2569 

Ahurissant : Patrick Braouezec, président (Front de gauche) de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis), ancien maire communiste de Saint-Denis de 1991 à 2004 : « Je voterai pour Emmanuel Macron ». Voir [ici] (). Un exemple typique de comportement aberrant, paradoxal et antipatriote. Rendez vous compte : ce type est en réalité 1000 fois plus proche de Marine Le Pen que de Macron, et néanmoins, il va voter pour ce dernier qui est l'antithèse absolue de tout ce pour quoi il a lutté durant toute sa vie : un dandy sorti de la Banque Rothschild, ayant engrangé plusieurs millions d'Euros, vendu aux milliardaires, à la finance internationale, à l'OTAN, suppôt de l'européisme et du mondialisme, des délocalisations, du dumping social, un ennemi des travailleurs instigateur de la loi qui porte son nom, liquidateur  d'entreprises françaises, et responsable de la vente d'Alstom aux américains, etc. Et bien non, cela ne fait rien, tout cela ne compte pas, Patrick Braouezec votera quand même pour la girouette endimanchée de la finance. ^^ Les idéologies font des ravages..., et rendent les hommes aveugles.


Mercredi 8 Février 2017 - News # 2211 

Extension logique du capital : une usine chinoise remplace 90% des travailleurs par des robots. La production augmente de 250%, le taux de défaut chute de 80%. Les centaines d'ouvriers dans les usines d'assemblage chinoises devront trouver du travail ailleurs. Voir [ici] ().


Lundi 19 Décembre 2016 - News # 1781 

Mépris de classe des médias envers les métiers, les artisans, et les travailleurs : un exemple navrant, tout à fait révélateur de la mentalité dévoyée et indigne des médias. Voir cette [vidéo] ().


Vendredi 28 Octobre 2016 - News # 1566 

Un travailleur dans un entrepôt de l’Ohio a découvert un stock de bulletins de vote pré remplis en faveur d’Hillary Clinton... Voir [ici] (). Les élections aux États-Unis, c'est véritablement du grand n'importe quoi. Rappelez vous l'histoire des fraudes et la bataille épique lors de l'élection de Georges Bush junior contre Al Gore.


Mardi 26 Avril 2016 - News # 1382 

Big Brother avance : 3 000 salariés de Sanofi équipés d’une puce RFID à Gentilly. Voir [ici] (). Un article effrayant sur la montée du flicage dans les entreprisses. Comment une telle mesure liberticide a-t'elle pu être acceptée en France ? Inquiétant pour le futur des tous les travailleurs...


Jeudi 31 Juillet 2014 - News # 920 

Ukraine : selon un expert russe, les États-Unis comptent déployer des armes nucléaires. Voir [ici] (). Je ne sais pas si cette news est véridique, mais force est de constater, qu'à travers toutes les informations qui affluent depuis le début de la crise ukrainienne, les États-Unis sont devenus fous et tentent par tous les moyens de faire craquer la Russie, de la pousser à la faute afin de la détruire. De plus en plus inquiétant. Espérons que Poutine saura prendre les bonnes mesures pour contrer les offensives américaines iniques et très dangereuses pour le monde. Décidemment, je commence à haïr sérieusement l'administration américaine, ses élus vendus et corrompus, son complexe militaro-industriel, ses ploutocrates, ses multinationales à la Monsanto, et tous ces cons cyniques de néoconservateurs. Le peuple américain est un peuple généreux, courageux, et travailleur, mais hélas, il perdu totalement le contrôle de sa république. Navrantissisme...


Lundi 9 Janvier 2012 - News # 69 

Big Brother avance : certains travailleurs ont été transformés en esclaves-robots... Voir [ici] ().


Pour afficher toutes les News du jour, cliquez [ici].


Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .