La revue de presse de YellowGirl
 

La revue de presse de YellowGirl




Si vous aimez
cette page
 : 


==============================================================================================================================================
                        RAPPEL : Tous les articles et informations de ce site sont © BlueMan - REPRODUCTION INTERDITE.

Puisque vous lisez actuellement cet avertissement, cela prouve déjà que vous êtes en train de commettre un acte de piratage par un procédé
de rétro-ingénierie visant à afficher et/ou décoder, puis s'accaparer tout ou partie du contenu de pages protégées par des lois nationales et
internationales sur les droits d'auteur. Il est encore temps de renoncer. Ne devenez pas un minable, un voleur ; cherchez, créez, inventez, apportez quelque chose au monde ! ==============================================================================================================================================


 Si vous souhaitez lire d'autres articles de YellowGirl, cliquez [ici] 


Cette rubrique a été mise à jour le 11 janvier 2015


Il est important de s'informer car un homme ignorant est en danger.

"L'ignorance est la mère de toutes les erreurs." Samaël Aun Weor

Pour être capable d'exercer son sens critique, il est important d'être le mieux informé possible... et la connaissance est une source de trésors inépuisables !

"La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées." Dalaï Lama

Aussi, je vous propose une petite revue de presse sur différents sujets d'actualité et d'intérêts.

Si vous avez des commentaires ou des News à partager, n'hésitez pas à me contacter (voir plus bas dans la page) pour m'en faire part.

Bonne lecture !


Afficher la Liste de toutes les News


 FILTRES DE RECHERCHE 

Titre :   News :

Présentation :   Catégorie :
   


Un total de  1466   News de YellowGirl

1 2 3 4 5 6 7 ... 294 >>>> +100 >>> +50 >> +20 > +10 Suiv 

  La pollution tue !  

  News # 1466 insérée le 11 janvier 2015 dans la catégorie Environnement  



Une étude de l'InVS portant sur 17 agglomérations françaises confirme l'impact direct de l'augmentation des particules fines sur la mortalité.

La concentration de particules fines dans l'atmosphère a un effet direct sur la mortalité. Telle est la conclusion d'une étude rendue publique ce mardi matin par l'Institut de veille sanitaire. Ces particules fines, les PM10, sont particulièrement émises par les cheminées et les moteurs diesel. À chaque fois que la concentration de PM10 augmente de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3), le risque de mort (hors accident) croît de 0,51 % et le risque de mortalité cardiovasculaire augmente lui de 0,55 %.

Les PM10 pénètrent facilement dans le corps et augmentent le risque de développer des maladies comme l'asthme, le cancer du poumon ou certains troubles cardiovasculaires. "Mais elles augmentent également le risque de décès à court terme chez des personnes déjà malades, notamment en été, lorsque la pollution vient se combiner avec la chaleur", indique Mathilde Pascale, épidémiologiste au sein du programme Air-Climat qui a participé à l'étude. L'épidémiologiste rappelle qu'en matière de pollution, "il n'existe pas de seuil en dessous duquel il n'y aurait pas d'effet sur la santé".

"Nécessité d'agir"

L'étude s'est penchée sur 17 agglomérations urbaines de plus de 100 000 habitants entre 2007 et 2010. Il s'agit de Bordeaux, Dijon, Grenoble, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse et Lens-Douai. "En moyenne annuelle, aucune ville ne dépassait la valeur réglementaire européenne de 40µg/m3, mais seule Dijon respectait la valeur guide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fixée à 20µg/m3". En clair, Dijon mis à part, toutes les villes dépassent le seuil fixé par l'OMS ! Et le problème s'aggrave en été sous l'action de la chaleur, une nouvelle peu rassurante étant donné l'élévation des températures et la plus grande fréquence des canicules sous nos latitudes.

"Cette étude confirme les effets à court terme des PM10 sur la mortalité, même à des concentrations conformes à la réglementation de l'Union européenne (40µg/m3 en moyenne annuelle) et proches des valeurs guides de l'OMS (20µg/m3), et souligne la nécessité d'agir pour diminuer les niveaux de particules en France. Cette action doit concerner tant les pics que les niveaux de fond", conclut l'InVS. Une conclusion d'autant plus pertinente que la Savoie connaît en ce moment même son septième jour d'alerte à la pollution aux particules fines et qu'à Paris un épisode est en cours tant et si bien que la mairie a rendu gratuit le stationnement résidentiel pour inciter les habitants à ne pas utiliser leur voiture.

Source : Le Point.fr du 6 janvier 2015 (http://www.lepoint.fr/environnement/la-pollution-tue-06-01-2015-1894361_1927.php)



  CES 2015 : Curie, un micro-ordinateur de la taille d’un bouton  

  News # 1465 insérée le 11 janvier 2015 dans la catégorie Informatique  



Au Consumer Electronics Show, Intel a frappé fort en dévoilant le prototype d'un micro-ordinateur pas plus grand qu'un bouton de manchette.
Appelé Curie, l'objet high-tech comprend un microcontrôleur Quark SE, de la mémoire flash,
une connexion Bluetooth et divers capteurs de mouvements.
Son but : équiper les petits objets connectés comme les bracelets ou les vêtements

Intel lance un nouveau micro-ordinateur dont la taille ne dépasse pas celle d’un bouton.
Il intègre un processeur, de la mémoire de stockage, un module Bluetooth, un accéléromètre et un gyroscope.

L’année dernière, Intel avait dévoilé Edison, un micro-ordinateur à peine plus grand qu’un timbre-poste voué à la création de "wearables" (terme anglais qui désigne les objets connectés comme des bracelets, des montres, des lunettes ou des vêtements…). Cette année, lors de sa conférence au Consumer Electronics Show (CES), le fondateur de la marque a montré qu’il pouvait aller beaucoup plus loin dans la miniaturisation et conquérir ce marché tant convoité.

Brian Krzanich, son PDG, a en effet présenté Curie, un module de la forme d’un bouton de 18 mm de diamètre. Il incorpore tout ce qu’il faut pour piloter des appareils électroniques miniatures : un system on chip Intel Quark SE, qui n'est autre que la toute nouvelle version de la puce basse consommation dédiée à l’Internet des objets, de la mémoire vive SRAM (80 Ko), du stockage flash (384 Ko), un module Bluetooth Low Energy, un circuit PMIC pour la gestion d’énergie, un accéléromètre et un gyroscope travaillant sur six axes. Le tout est animé par un système d’exploitation temps réel ou RTOS (de l’anglais real-time operating system) open-source.

Brian Krzanich, le grand patron d’Intel, tient entre ses doigts un module Curie dont la sortie est prévue au second semestre 2015.
Ce micro-ordinateur basse consommation qui peut fonctionner avec une pile bouton
devrait équiper des objets connectés tels que des montres, des bracelets, des lunettes ou des vêtements.

Le Curie d'Intel équipera des objets connectés

Intel vante une consommation d’énergie très faible, indiquant qu’un module Curie peut être alimenté par une pile bouton. Idéal pour des objets connectés allumés en permanence tels que les bracelets et les montres par exemple. Ce format miniature pourra d'ailleurs contribuer à libérer leur design.

Cependant, aucun chiffre de consommation n’est fourni pour le moment. Car la version de Curie dévoilée au CES était un prototype. Intel promet toutefois de lancer un produit fini dans le courant du deuxième semestre 2015. Des kits logiciels spécifiques (Intel IQ Software Kits) sont mis à disposition des développeurs pour tirer parti des fonctionnalités de Curie.

Intel a d’ores et déjà engagé un partenariat avec le fabricant de lunettes Oakley qui va intégrer Curie dans un "produit intelligent" dont la sortie est prévue cette année et qui sera destiné à "améliorer les performances des athlètes".

Source : Futura Sciences du 9 janvier 2015 (http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/actu/d/technologie-ces-2015-curie-micro-ordinateur-taille-bouton-56686/)



  Un ordinateur imbattable au poker  

  News # 1464 insérée le 11 janvier 2015 dans la catégorie Informatique  



Des chercheurs de l'Université de l'Alberta ont développé un ordinateur capable de battre les meilleurs joueurs de poker.

Michael Bowling et son équipe de recherche ont créé un algorithme permettant de gagner à coup sûr en duel (heads-up) au Texas Hold'em. L'ordinateur analyse tout l'aspect mathématique du jeu et va même jusqu'à bluffer si le programme lui demande de le faire.

Le Texas Hold'em

Cette forme de poker tient son nom du fait qu'elle est née dans les salles de jeu de Las Vegas. Le but du jeu est de réaliser la plus forte combinaison de 5 cartes, appelée une main. Pour ce faire, les joueurs disposent au départ de 2 cartes, cachées des autres joueurs, qu'ils peuvent combiner avec 5 autres cartes qui sont découvertes au fur et à mesure sur la table de jeu. Chaque joueur dispose donc de 7 cartes. Lorsque la dernière carte est retournée sur la table de jeu, le joueur qui a la plus forte main remporte la mise.

Pour réaliser le programme Cepheus, les chercheurs ont assemblé 4000 unités de processeurs. Cepheus met deux mois pour analyser toutes les possibilités de jeu.

"Un humain pourrait s'asseoir et jouer contre le programme parfaitement pour la durée d'une vie et malgré cela il ne serait pas garanti de gagner", explique Michael Bowling. La durée d'une vie évoquée par Michael Bowling correspond à 70 années consécutives de jeu, 12 heures par jour, sept jours par semaine sans aucune interruption.

Les chercheurs croient que l'algorithme de Cepheus pourrait facilement rivaliser avec des joueurs en ligne et être très rentable. Michael Bowling et son équipe de l'Université de l'Alberta n'ont toutefois pas l'intention de lancer l'algorithme en ligne. Leur but est de produire des ordinateurs capables de prendre des décisions semblables à celles des humains.

"Notre but est de faire avancer l'art de l'intelligence artificielle." — Michael Bowling, chercheur à l'Université de l'Alberta

L'algorithme Cepheus n'est qu'un début. Il pourrait permettre de développer des systèmes pour les postes de contrôle des aéroports ou de la garde côtière.

Source : Radio Canada du 9 janvier 2015 (http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2015/01/09/004-universite-alberta-chercheur-ordinateur-cepheus-poker-texas.shtml)



  Mexique : le réveil volcan Popocatepetl s'est réveillé  

  News # 1463 insérée le 11 janvier 2015 dans la catégorie Environnement  



Le volcan, qui culmine à 5 400 mètres, a projeté des cendres sur 3,5 km. Une éruption "modérée" pour les spécialistes, mais spectaculaire.

Une explosion a secoué le volcan Popocatepetl, situé au sud-est de Mexico. Il a craché vers le ciel un mélange de vapeur, de gaz et de cendres sur une distance de 3,5 km. Le Centre national de prévention des catastrophes du Mexique affirme que la quantité du mélange de cendres projetée dans les airs était modérée. Les images, elles, sont toujours spectaculaires.

Popocatepetl est la deuxième plus haute montagne du Mexique, avec une altitude de quelque 5 400 mètres. Mais c'est aussi l'un des volcans les plus actifs du pays.

Source : Le Point.fr du 29 décembre 2014 (http://www.lepoint.fr/environnement/mexique-le-reveil-du-popocatepetl-29-12-2014-1892783_1927.php)



  Premiers pas vers des spermatozoïdes artificiels humains  

  News # 1462 insérée le 11 janvier 2015 dans la catégorie Santé  



Des chercheurs sont parvenus à créer des cellules génératrices de spermatozoïdes à partir de cellules de la peau.

Les cellules germinales primordiales reprogrammées à partir de cellules de la peau
devront encore être implantées dans des testicules ou des ovaires pour donner des gamètes.

Les progrès effectués dans la reprogrammation de cellules souches ces dernières années offrent des perspectives enthousiasmantes pour la médecine régénérative. Après les neurones, les cellules cardiaques ou rétiniennes créées sur mesure à partir de cellules de la peau ou du sang, c'est au tour des cellules reproductrices. Des chercheurs britanniques et israéliens ont en effet réalisé la prouesse de produire de cellules génératrices de gamètes (spermatozoïdes et ovocytes) à partir de cellules de la peau.

La manipulation, présentée dans la revueCell, consiste dans un premier temps à transformer des cellules de la peau en cellules souches dites "cellules souches pluripotentes induites (IPS)". À l'instar des cellules souches embryonnaires, ces cellules IPS peuvent ensuite être "reprogrammées" en cellules à fonction spécifique. Dans le cadre de ces travaux en laboratoire, elles ont été transformées en cellules germinales primordiales. Ces cellules présentes très tôt chez le fœtus évoluent selon le sexe de ce dernier en spermatogonies ou en ovogonies, qui donneront les spermatozoïdes et les ovocytes à l'adolescence.

Le gène SOX17

Pour reprogrammer une cellule-souche dans le sens souhaité, les chercheurs font s'exprimer certains gènes précis. C'est l'identification de ces gènes, parmi les 30 000 du corps humain, qui constitue le principal défi. Ici, l'équipe du Pr Azim Surani, qui a travaillé trois ans sur le projet, s'est aperçue du rôle clé d'un gène, appelé SOX17, pour la formation des cellules germinales primordiales humaines.

Ces travaux font miroiter la possibilité, un jour, de remédier à certaines formes de stérilité en créant en laboratoire des spermatozoïdes ou des ovules présentant le patrimoine génétique du futur parent - un avantage indéniable au regard du don de gamètes tel qu'il est pratiqué actuellement. Les chercheurs rappellent toutefois que cette découverte reste très préliminaire. "Nous devons encore procéder à de nombreuses expériences, notamment sur l'animal, pour vérifier que cette technique peut être appliquée à l'homme. Il faudra également prendre en compte les questions éthiques soulevées par l'utilisation de gamètes artificiels", souligne le Pr Surani, du Gurdon Institute à l'université de Cambridge (Royaume-Uni).

Débat éthique

"On est encore loin d'aboutir à un traitement de la stérilité, mais ces travaux sont intéressants", confirme Christophe Arnoult, directeur de recherche au CNRS (Université Grenoble-Alpes). Ce spécialiste de la spermatogénèse met en garde contre les fantasmes que ce type de manipulation pourrait faire naître. "La fabrication de spermatozoïdes en laboratoire est impossible en l'état actuel des connaissances scientifiques, puisque la maturation de ces cellules germinales nécessite forcément qu'elles soient réimplantées dans les testicules à un moment donné", souligne-t-il. De même, impossible de fabriquer des ovocytes à partir d'une cellule-souche d'homme, ou de spermatozoïde à partir de cellule de femme, précise le Pr Surani.

Christophe Arnoult ajoute que la fabrication de gamètes par cette technique soulève des questions éthiques spécifiques, du fait de l'usage auquel ils sont destinés. "Les résultats publiés montrent que seulement 30% des cellules manipulées donnent le résultat attendu, précise le chercheur français. Cela signifie que le contrôle de l'expression des gènes sollicités est loin d'être parfait. Le risque est double : d'une part, ces cellules pourraient se développer de façon anarchique et créer des cancers après leur implantation chez le futur parent. D'autre part, elles pourraient donner des spermatozoïdes avec des erreurs génétiques et épigénétiques, favorisant l'apparition de maladies chez l'individu ainsi conçu." Or, si un adulte peut, en toute conscience, faire le choix de s'exposer au risque tumoral pour augmenter ses chances d'avoir un enfant, l'enfant à naître, lui, subira les conséquences sans avoir été consulté.

Des scientifiques japonais étaient parvenus en 2012 à produire des ovocytes de souris à partir de cellules souches en laboratoire. Ces ovules avaient ensuite été fécondés, donnant naissance à des souriceaux viables.

Source : Le Figaro du 2 janvier 2015 (http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/01/02/23221-premiers-pas-vers-spermatozoides-artificiels-humains)




1 2 3 4 5 6 7 ... 294 >>>> +100 >>> +50 >> +20 > +10 Suiv 


 Si vous souhaitez lire des articles plus complets de Yellow Girl, cliquez [ici] 

Si vous aimez
cette page
 : 




Si vos moyens vous le permettent,  supportez ce site !  Faites régulièrement un don, même très modeste :  $CA 

[Mur des donateurs]   [À propos de la publicité]



Le Design, les Articles et Commentaires de ce Site sont © 2008-2019 BlueMan
Reproduction interdite - Tous droits réservés.




Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire en utilisant cette [PAGE] .